Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies)"

Transcription

1 Que sont les vitamines? Les vitamines sont des molécules organiques, apportées par l alimentation, qui jouent un rôle essentiel dans notre physiologie. En effet, elles participent ou activent de nombreuses réactions biochimiques au niveau cellulaire. Ce que les vitamines ne sont pas: Des produits thérapeutiques (bien que leur présence soit indispensable, le but des vitamines n est pas de soigner des maladies) Des produits dopants (Un surdosage de vitamines n augmente pas nos capacités physiques ou intellectuelles) 1

2 De quelles doses de vitamines avons nous besoin? Bien que les besoins individuels puissent varier, le tableau des «apports journaliers recommandés» nous sert de base d appréciation Les carences en vitamines Une alimentation variée est le meilleur moyen d éviter les carences. Il n existe pas d aliment apportant toutes les vitamines nécessaires simultanément. Attention! Intéressez-vous aux sources de vitamines. Bien qu ils soient d un intérêt nutritionnel certain, les fruits et légumes ne sont pas une panacée en termes de vitamines. Les excès de vitamines Un dépassement des besoins journaliers n apporte aucun bénéfice à l organisme. Les excès de vitamines hydrosolubles (C, groupe B) sont généralement éliminés par les reins. Les excès de vitamines liposolubles (A, D, E, K) s accumulent dans l organisme et peuvent poser des problèmes de santé. 2

3 Apports journaliers recommandés Liposolubles. Hydrosolubles Pro-vitamine A Vitamine D Vitamine E Vitamine K Vitamine C Vitamine B1 Vitamine B2 Vitamine B6 Vitamine B12 Niacine (PP) Acide folique (B9) Biotine 4.8 mg mg 10 mg 0.1 mg 60 mg 1.4 mg 1.6 mg 2 mg mg 18 mg 0.2 mg 0.15 mg Acide panthotenique (B5) 6 mg 3

4 Pourquoi dosons nous les vitamines? Les analyses du SPCo ont pour but de contrôler que l étiquetage des aliments et compléments alimentaires soit correct, cela signifie: Si une teneur de vitamine est déclarée, celle-ci doit correspondre à la réalité (et ceci même à la date de péremption du produit) Si l étiquetage du produit mentionne le nom d une vitamine, le produit doit en contenir une quantité significative (minimum 15% des apports journaliers recommandés dans 100 grammes ou dans une portion). Dans le cas des compléments alimentaires, cette teneur minimale est de 30% dans la ration journalière. Si le produit est déclaré «riche en vitamine X», 100 grammes ou une portion de ce produit doivent contenir l apport journalier recommandé de la vitamine valorisée. 4

5 Acide ascorbique ( ou vitamine C ) Sources: Cette vitamine est tès répandue dans les fruits et légumes, plus particulièrement les fraises, agrumes, le cassis, les cynorhodons, les poivrons et les choux. HO OH O O Fonctions: Intervient dans de ombreuses fonctions dont HO OH la formation de tissus conjonctifs, la synthèse de la carnitine (permet l utilisation de la matière grasse comme source d énergie) augmente la résistance aux infections, Carences: Rares en raison des nombreuses sources de vitamine C. Dégradation: Très sensible à l oxygène de l air (les aliments sous forme pressée ou hachés perdront plus rapidement leur vitamine C) La chaleur peut accélerer la dégradation due à l oxygène (ne pas maintenir les aliments «au chaud» inutilement longtemps) Apport journalier recommandé: 60 mg 5

6 Que reste-t-il des vitamines après la cuisine? Le cas de la vitamine C LEGUME 100% BLANCHIMENT 75% CUISSON SOUS-VIDE CUISSON A L EAU OU MICRO-ONDES CUISSON VAPEUR CONGELATION 75% DECONGELATION 70% SECHAGE ET STOCKAGE 45% MISE EN CONSERVE STERILISATION 65% LYOPHILISATION 70% CUISSON-EAU CUISSON-EAU CHAUFFAGE CUISSON-EAU PART DETRUITE PERTE DANS LE JUS DE CUISSON TENEUR FINALE 5 % 15 % 25 % 15 % 40 % 25 % 15 % 30 % 35 % 5 % 40 % 30 % 35 % 45 % 65 % 50 % 70 % 45 % 30 % 40 % 40 % 6 D après Alimentation et nutrition humaines, H. Dupin, éd. ESF, 1992, Paris

7 Les effets des traitements culinaires sur les vitamines La congélation: La congélation n altère pas la teneur en vitamines des aliments. En effet, l abaissement de la température ralentit les réactions chimiques et biochmiques donc également celles provoquant la dégradation des vitamines. Par contre, après décongélation les aliments devraient être consommés rapidement. La cuisson: Lors de la cuisson il faut distinguer entre deux types de pertes: 1. La destruction par l effet conjoint de la chaleur et de l oxygène 2. La perte par dissolution dans le jus de cuisson La destruction est favorisée par la cuisson prolongée et l apport d oxygène La perte par dissolution est souvent plus importante que la destruction elle-même. Evitez les pertes de liquide! 7

8 La thiamine (vitamine B1). HCl Sources: Cette vitamine se trouve dans les parties périphériques des graines de céréales ( pain complet). D autres aliments riches en B1 sont les légumes secs, la viande de porc, le lait et les œufs. H 3 C N N NH 2 + N C H 2 S CH 2 -CH 2 OH Cl Fonctions: La thiamine joue un rôle important dans la métabolisation des glucides Carences: Dégradation: Rare dans nos régions Les besoins augmentent lors de consommation importante de glucides. Une consommation importante d alcool diminue l absorption de la vitamine B1. La thiamine se dégrade surtout en milieu alcalin, plutôt rare dans les préparations alimentaires. Les traitements culinaires habituels détruisent environ 30% de la thiamine Apport journalier recommandé: 1.4 mg 8

9 La riboflavine (vitamine B2) Sources: Cette vitamine accompagne souvent la vitamine B1 Les sources importantes sont le foie, les viandes, le lait et les enveloppes et germes de céréales. CH3 OH OH OH CH2-CH-CH-CH-CH2OH N N O Fonctions: La riboflavine joue un rôle important dans les réactions de production d énergie CH3 N O NH Carences: Les états de carences sont rares dans les pays industrialisés, les symptômes sont peu caractéristiques mais concernent essentiellement les muqueuses buccales. Dégradation: La riboflavine résiste bien à la chaleur et à l oxydation tant qu elle reste en milieu acide. Cette vitamine se dégrade lorsqu elle est exposée à la lumière (rayonnement ultraviolet) Apport journalier recommandé: 1.6 mg 9

10 La pyridoxine (vitamine B6) Sources: Cette vitamine est assez répandue dans notre alimentation C H 3 N. HCl HO CH 2 OH CH 2 OH Fonctions: La pyridoxine joue un rôle important dans la métabolisation des protéines. Elle intervient dans plus de 90 systèmes enzymatiques Carences: Un déficit isolé en vitamine B6 est très rare. Les symptômes ressemblent à ceux d une carence en riboflavine et niacine (lésions de la muqueuse buccale, de la peau, ) Dégradation: Cette vitamine se dégrade lorsqu elle est exposée à la lumière (rayonnement ultraviolet) Les préparations culinaires courantes entraînent une perte de 30 à 60% de vitamine B6. Les procédés de stérilisation peuvent détruire complètement la vitamine B6. Apport journalier recommandé: 2 mg 10

11 La cyanocobalamine (vitamine B12) Sources: Cette vitamine ne se rencontre pas dans les produits végétaux. Elle est apportée par la viande de bœuf (surtout les abats) et le lait H 3 C H 2 NOC-H 2 C-H 2 C N NC N Co + H 3 C H N 2 NOC-H 2 C CH CH3 3 H 2 NOC-H 2 C H3C CH 2 CH 2 -CONH 2 CH2 -CH 2 -CONH 2 N C CH 2 -CH 2 -CONH 2 Fonctions: Pour atteindre son efficacité, cette substance doit se combiner avec une protéine sécrétée par l estomac La vitamine B12 joue un rôle clé dans la formation des globules rouges. C H 3 CH 2 CO NH CH 2 CH H 3 C C H 3 O N N HO O P O O O CH 2 OH Carences: Dégradation: Les carences sont rares car les besoins en vitamine B12 sont très faibles et les quantités présentes dans l organisme couvrent les besoins d environ 5 ans. De par sa provenance, les végétaliens stricts risquent des carences en vitamine B12. Cette vitamine est stable à la chaleur en milieu neutre mais elle est dégradée à la lumière. Apport journalier recommandé: mg 11

12 L α-tocophérol (vitamine E) Sources: Il s agit d une vitamine liposoluble qui se rencontre donc essentiellement dans les aliments gras. Ce sont les aliments végétaux qui en contiennent le plus (huile de germes de blé, huile de tournesol, ) HO H 3 C O (CH 2 -CH 2 -CH 2 -CH) 3 Fonctions: La vitamine E sert d antioxydant pour les acides gras insaturés, les carotènes et certaines enzymes Carences:. Le fait que cette vitamine soit très répandue rends les carences très rares. Dégradation: Cette vitamine résiste relativement bien à la chaleur. Elle est cependant très sensible à l oxydation par l air et à la lumière (rayonnement UV) Apport journalier recommandé: 10 mg 12

13 Les compléments alimentaires Les compléments alimentaires sont des produits destinés à compléter l alimentation avec des vitamines ou des sels minéraux. Comment utiliser les compléments alimentaires? Lors d une alimentation variée, la prise d un complément alimentaire n est en général pas nécéssaire. Dans certains cas, il peut être utilie de compléter temporairement son alimentation par un complément en vitamines, par exemple: Personnes suivant des régimes restrictifs Femmes enceintes Comment choisir son complément alimentaire? Le choix des vitamines doit être fait en fonction des carences soupçonnées. Les doses des compléments alimentaires ne dépassent en principe pas le 100 % des apports journaliers recommandés. 13

14 Les aliments additionnés de vitamines Pourquoi ajouter des vitamines aux aliments? On peut distinguer deux motifs: La compensation de la perte en vitamine au cours du traitement de l aliment (p. ex pasteurisation du lait ) L enrichissement en vue de valoriser la teneur en vitamines (p. ex. barres «snack» ou céréales de petit déjeuner, jus multi vitaminés, ) Le fait qu un aliment soit enrichi en vitamines se reconnaît à la présence de vitamines dans la liste des ingrédients (composition) Exemple: 14

15 Quelles informations trouver dans l étiquetage nutritionnel? La teneur en vitamines par 100 g ou par portion La teneur en vitamines exprimée en pourcentage de l apport journalier recommandé Jus d orange Plat cuisiné en portion unique 100 ml couvrent 50% des besoins quotidiens en vitamine C Dans ce cas l étiquetage nutritionnel est donné par portion. ½ verre 15

16 Lecture critique de l étiquetage nutritionnel Les indications nutritionnelles sont souvent indiquées pour 100 g ou 100 ml Quelle quantité du produit allez vous vraiment consommer? Huile de maïs Complément alimentaire valorisant la vitamine B1 4 capsules correspondent à 1.6 g 100 ml couvrent 140% des besoins quotidiens en vitamine E Consommez-vous vraiment 100 ml d huile? La prise quotidienne recommandée ne couvre donc que 21% des besoins journaliers en vitamine B1 16

17 En cas d exposition pendant quelques heures à la lumière du soleil, les pertes de vitamine B2 dans le lait peuvent être de 80% Ceci explique l utilisation de récipients opaques 17

18 Existe-t-il une différence entre une vitamine synthétique ou naturelle? NON HO H 3 C O (CH 2 -CH 2 -CH 2 -CH) 3 = HO H 3 C O (CH 2 -CH 2 -CH 2 -CH) 3 synthétique naturelle Par contre, la vitamine contenue dans un aliment est souvent mieux absorbée par l organisme que sous forme de comprimés. La vitamine E, par exemple, est mieux absorbée en présence de graisses 18

19 L étiquetage des aliments L étiquetage nutritionnel La liste des ingrédients L étiquetage nutritionnel n est obligatoire sur les aliments que si une proriété nutritionnelle particulière est valorisée (teneur en vitamine, light, riche en protéines, ) L indication de la composition (liste des ingrédients), est obligatoire sur toutes les denrées alimentaires préemballées 19

Les vitamines. Définition. Classification et fonction

Les vitamines. Définition. Classification et fonction Les vitamines Définition Les vitamines sont des nutriments organiques essentiels qui, contrairement à d autres nutriments (glucides, lipides, protéines), n apportent ni énergie ni éléments de croissance.

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Information sur certaines vitamines les plus courantes Les vitamines ne fournissent ni calories ni énergie. Elles aident toutefois

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

Influence des modes de cuisson sur les qualités nutritionnelles des légumes

Influence des modes de cuisson sur les qualités nutritionnelles des légumes Influence des modes de cuisson sur les qualités nutritionnelles des légumes Les légumes sont essentiels à notre santé pour leur apport en fibres, en vitamines, en sels minéraux et oligo-éléments, ainsi

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes!

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le nouveau végétarisme sort ses griffes! VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le nouveau végétarisme sort ses griffes! De plus en plus de personnes se laissent tenter par le végétarisme. En toile de fond, la conversion a parfois lieu

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

817.022.32 Ordonnance du DFI sur l addition de substances essentielles ou physiologiquement utiles aux denrées alimentaires

817.022.32 Ordonnance du DFI sur l addition de substances essentielles ou physiologiquement utiles aux denrées alimentaires Ordonnance du DFI sur l addition de substances essentielles ou physiologiquement utiles aux denrées alimentaires du 23 novembre 2005 (Etat le 27 décembre 2005) Le Département fédéral de l intérieur (DFI),

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

Les alicaments. } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et de médicament.

Les alicaments. } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et de médicament. Qu est-ce qu un alicament? (également appelé aliment fonctionnel ou nutraceutique) } L alicament ou aliment fonctionnel est une invention de l industrie agro-alimentaire combinant la notion d aliment et

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

Lire les étiquettes d information nutritionnelle

Lire les étiquettes d information nutritionnelle Lire les étiquettes d information nutritionnelle Au Canada, on trouve des étiquettes d information nutritionnelle sur les emballages d aliments. Ces étiquettes aident les consommateurs à comparer les produits

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 55 SOMMAIRE Les fibres Mieux connaître les fibres Focus sur les rôles des fibres Les apports conseillés Les sources de fibres Le Complément Alimentaire à Base

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS En Normandie La Normandie est une terre d'élevage mais les cultures arables y sont également bien présentes. Plus de la moitié de la Surface Agricole

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Befact Forte B 1 -B 2 -B 6 -B 12 Comprimés enrobés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Thiamine mononitrate 250 mg - Riboflavine

Plus en détail

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur...

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... 1 Les règles jeu Pour tous ceux qui font sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... Pour être en forme et le rester, pas de solution miracle! Choisis le TRIO GAGNANT : 1 Entraînement régulier

Plus en détail

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 NUTRITION DU SPORTIF Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 Bien faits d une Nutrition Optimale Alimentation Quantité Qualité Besoins Nutrition optimale Poids, Composition Corporelle Moins

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Guide Maintien. de Collagène. Pour conserver votre ligne! Avec suppléments

Guide Maintien. de Collagène. Pour conserver votre ligne! Avec suppléments Guide Maintien Avec suppléments de Collagène Pour conserver votre ligne! Le maintien Pour ne pas reprendre le poids perdu, le plus important c est le maintien! Vous avez atteint votre objectif de perte

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Pour mieux comprendre...

Pour mieux comprendre... Pour mieux comprendre... Vous trouverez dans ce document quelques définitions de termes scientifiques utilisés dans la rubrique pour vous permettre de mieux comprendre le contenu des articles et la base

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation. Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour.

La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation. Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour. La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour La viande ou le poisson ou les œufs, c est une à deux fois

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais SOMMAIRE p.06_ p.08_ p.12_ p.20_ p.22_ HISTOIRE FABRICATION CARACTÉRISTIQUES NUTRITIONNELLES DES DESSERTS LACTÉS FRAIS RÉGLEMENTATION VRAI / FAUX LES DESSERTS

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles 1 1- Les grandes familles d aliments 7 familles (avec boissons). Aliments d une même famille : interchangeables Ä Bol de lait = morceau

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

Riche en protéines. Source de vitamine A, de vitamines du groupe B et de vitamine D (pour le jaune d œuf) source de magnésium et de fer

Riche en protéines. Source de vitamine A, de vitamines du groupe B et de vitamine D (pour le jaune d œuf) source de magnésium et de fer VIII. ŒUFS En Normandie Avec 461 millions d'œufs de consommation produits en élevages professionnels en 2003 (soit 4 % de la production nationale), la Normandie est la 6ème région française de production,

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels

Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels Les légumes dans l alimentation : leurs effets nutritionnels ««Pendant une dizaine de jours seulement, nous ne mangerons que des légumes et ne boirons que de l eau. Tu verras à nos mines si nous nous portons

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

DIRECTIVE 96/8/CE DE LA COMMISSION

DIRECTIVE 96/8/CE DE LA COMMISSION 1996L0008 FR 20.06.2007 001.001 1 Ce document constitue un outil de documentation et n engage pas la responsabilité des institutions B DIRECTIVE 96/8/CE DE LA COMMISSION du 26 février 1996 relatives aux

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES 2 les emballages alimentaires Il y a longtemps que les petits commerces ont fait place aux supermarchés où chaque client se sert dans les rayons.

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi?

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi? VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le bon gras, c est quoi? Depuis maintenant plusieurs décennies, c est toujours la même rengaine: il faut manger moins de graisses animales et privilégier

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE 01 UNE PERIODE DE CHANGEMENTS Lorsque l on traverse une période de changement, il est parfois difficile de garder la maîtrise évènements. Ceci est particulièrement

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

Sommaire PRÉFACE... XI REMERCIEMENTS... XII

Sommaire PRÉFACE... XI REMERCIEMENTS... XII Sommaire PRÉFACE... XI REMERCIEMENTS... XII 1. FAIRE LE PLEIN DE CARBURANT POUR SE MUSCLER... 1 Avec quoi fabrique-t-on du muscle?... 2 D où le muscle tire-t-il son énergie?... 3 Règles de nutrition pour

Plus en détail

LES PROTEINES. Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Pourquoi les protéines ont un rôle fondamental pour la santé? Nos besoins quotidiens en protéines

LES PROTEINES. Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Pourquoi les protéines ont un rôle fondamental pour la santé? Nos besoins quotidiens en protéines LES PROTEINES Les protéines : qu'est-ce-que c'est? Il existe 3 grands groupes de nutriments à partir desquels l organisme se construit, se renouvelle et tire son énergie pour assurer aussi bien son métabolisme

Plus en détail

calcium Vos besoins journaliers recommandés en calcium sont

calcium Vos besoins journaliers recommandés en calcium sont calcium vitamine d calcium Les os de notre squelette sont constitués de protéines et de minéraux, essentiellement du calcium. C est ce minéral qui donne aux os leur rigidité et donc leur force. Le squelette

Plus en détail

Saveurs Quiz! Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13

Saveurs Quiz! Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13 Vrai ou Faux? Faites le point sur vos connaissances avec le Saveur Quiz! Jeu des équivalences P13 Un yaourt aux fruits compte comme : A Une portion de fruits B Un produit laitier Cliquez pour découvrir

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

SESSION 2007. Mention Complémentaire Art de la Cuisine Allégée ÉPREUVE E2 ÉTUDE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE

SESSION 2007. Mention Complémentaire Art de la Cuisine Allégée ÉPREUVE E2 ÉTUDE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE SESSION 2007 Mention Complémentaire Art de la Cuisine Allégée ÉPREUVE E2 ÉTUDE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE Ce sujet comporte 13 pages. Toutes les calculatrices de poche, y compris les calculatrices

Plus en détail

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008 Lignes directrices à l attention des opérateurs économiques relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire et d activité physique du Programme National Nutrition Santé Ces lignes

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse Des aliments pour une peau douce et ferme, nette et lisse Votre peau est le miroir de vos habitudes alimentaires. Plus votre alimentation sera saine, et riche en nutriments essentiels, plus votre peau

Plus en détail

Dextro Energy gel Liquid Apple

Dextro Energy gel Liquid Apple Dextro Energy gel Liquid Apple Un concentré glucidique pour les sportifs d endurance. Au parfum pomme. Eau, dextrose, sirop de sucre inverti, acidifiant (acide citrique), arôme, colorant (E 150c). 809

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

Smoothies. Des boissons vitaminées à préparer soi-même. www.5parjour.ch

Smoothies. Des boissons vitaminées à préparer soi-même. www.5parjour.ch Smoothies Des boissons vitaminées à préparer soi-même www.5parjour.ch 1 portion = environ une poignée Une portion correspond à 120 g de fruits ou de légumes. Elle peut être remplacée par 2 dl de jus non

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL La valeur énerétique, késako? La valeur énerétique correspond à l apport calorique de l aliment, affichée en kcal (kilocalories) ou kj (kilojoules). Elle peut

Plus en détail

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal)

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal) Conditionnement & poids net : Boîte de 750 g et sachets de 500 g. Goût : Chocolat Ingrédients : protéines de lait (caséine avec émulsifiant : lécithine de soja), poudre de cacao fortement dégraissé (9.7

Plus en détail

Alimentation et performance

Alimentation et performance Rôle des vitamines 1 L ensemble des études montrent que les personnes physiquement activent ou à la recherche de la performance n ont pas besoin de recourir aux suppléments nutritifs si leur alimentations

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur l addition de substances essentielles ou physiologiquement utiles aux denrées alimentaires

Ordonnance du DFI sur l addition de substances essentielles ou physiologiquement utiles aux denrées alimentaires Ordonnance du DFI sur l addition de substances essentielles ou physiologiquement utiles Modification du 12 octobre 2010 L Office fédéral de la santé publique, vu l art. 8 de l ordonnance du DFI du 23 novembre

Plus en détail

XI. 1. Propriétés nutritionnelles. En Normandie

XI. 1. Propriétés nutritionnelles. En Normandie XI. En Normandie Parmi ses produits phares on se doit de citer la crème et le, dotés d une AOC, qui évoquent le terroir d Isigny : les méthodes de fabrication, la qualité de l herbe et le climat tempéré

Plus en détail

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»!

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! ALIMENTATION Nathalie Plourde, chargée de projets, Centre de développement du porc du Québec inc. Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! Viande de porc enrichie en oméga-3 ou en acides linoléiques

Plus en détail

ANC. Un concentré de nutriments essentiels riches en vitamines naturelles PETFOOD

ANC. Un concentré de nutriments essentiels riches en vitamines naturelles PETFOOD ANC PETFOOD Extrait Concentré de Luzerne Un concentré de nutriments essentiels riches en vitamines naturelles Une source de protéines équilibrée de haute qualité Un apport d acides gras oméga 3 Des pigments,

Plus en détail

Alimentation : grossesse et allaitement

Alimentation : grossesse et allaitement Clinique des Grangettes 7, ch. des Grangettes CH-1224 Chêne-Bougeries Alimentation : grossesse et allaitement Tél. 022 305 01 11 Fax 022 349 80 21 www.grangettes.ch Vous êtes enceinte ou vous allaitez,

Plus en détail

NUTRITION & CANCERS. Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention

NUTRITION & CANCERS. Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention NUTRITION & CANCERS Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention 2 3 NUTRITION ET PRÉVENTION DES CANCERS FAITS SCIENTIFIQUES ET DE PRÉVENTION

Plus en détail

Planifier une grossesse

Planifier une grossesse Planifier une grossesse La grossesse est un moment spécial pour vous et votre famille. Planifier votre grossesse vous permet de faire des choix santé avant d être enceinte. Voici quelques choix santé :

Plus en détail

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014 La nutrition pour footballeur La nutrition pour footballeur par Charles Martel Québec 2014 1 2 Table des matières Nutrition générale Nutrition générale... p.4 Énergie... p.6 Glucides... p.7 Protéines...

Plus en détail

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE Guide gratuit! 2015/2016 For beginner to pro Guides pour autres sports : www.highfive.co.uk POURQUOI UTILISER LA NUTRITION SPORTIVE? La nutrition

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Nutrition santé cardiaque Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Les sujets du jour Les directives pour une saine alimentation; Bien manger avec le Guide alimentaire canadien;

Plus en détail

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE Le Centre d Information des Viandes est une association loi 1901. Plate-forme d échanges et d information, le CIV réunit les professionnels de la filière viande ainsi qu

Plus en détail

LES HUILES ALIMENTAIRES

LES HUILES ALIMENTAIRES LES HUILES ALIMENTAIRES Pourquoi consommer des huiles végétales? Pour un bon fonctionnement, notre organisme a besoin de lipides. Ils lui apportent les acides gras dont il ne peut se passer. Si nous écartons

Plus en détail

Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 1. Partageons le goût du fruit

Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 1. Partageons le goût du fruit Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 1 Partageons le goût du fruit Juin 2008 Orangina-Schweppes-175x140-corr2:Mise en page 1 20/05/08 10:30 Page 2 Partageons le goût du fruit

Plus en détail

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Organisation Tunisienne de L Éducation et de la Famille Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Elaboré par Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine

Plus en détail

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments nutritifs selon Bien manger avec le Guide alimentaire

Plus en détail

Les huiles végétales et la cuisson

Les huiles végétales et la cuisson AVPA Réunion des producteurs d'huiles de graines et de noix Paris - 20 avril 2012 Les huiles végétales et la cuisson 1 Éric Dumont Structure de conseil ED Conseil. Responsable analytique et responsable

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES MICRONUTRIMENTS

DIAGNOSTIC DES MICRONUTRIMENTS DIAGNOSTIC DES MICRONUTRIMENTS Dr Monika FUCHS VIENNE Autriche- ord@dr-m-fuchs.at Traduction: M. Amin GASMI Le diagnostic judicieux des micronutriments en médecine orthomoléculaire : - Minéraux - Oligoéléments

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

LA NUTRITION. La prévention

LA NUTRITION. La prévention La nutrition est l ensemble des mécanismes qui assurent la transformation des aliments en nutriments, des substances assimilées par l organisme et indispensables à son fonctionnement. Les glucides, les

Plus en détail

n 18 de la micronutrition Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères

n 18 de la micronutrition Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères n 18 Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères Édito Protéger ses artères : trop d information tue l information Stopper les graisses, faire baisser le cholestérol, perdre du poids,

Plus en détail

Quiz n 3 Kebab+ Questions sur les thèmes «cuisiner manger rencontrer se détendre bouger»

Quiz n 3 Kebab+ Questions sur les thèmes «cuisiner manger rencontrer se détendre bouger» Quiz n 3 Kebab+ Questions sur les thèmes «cuisiner manger rencontrer se détendre bouger» Le calcium est un nutriment essentiel pour les os et les dents. Les besoins journaliers en calcium d une fille de

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

Manger en toute sécurité

Manger en toute sécurité Comptoir Alimentaire Drummond 1655, rue Corriveau Drummondville (Québec) J2C 1Y9 Manger en toute sécurité 819 478-4243 (aide alimentaire) 819 478-9070 (administration) 819 478-5044 (télécopieur) Dates

Plus en détail