Les métiers d une agence de Communication

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les métiers d une agence de Communication"

Transcription

1 Les métiers d une agence de Communication

2 Bienvenue dans le monde merveilleux de la publicité et des agences de communication. Un monde qui n est pas toujours apprécié à sa juste valeur... Pour faire une comparaison, la publicité c est un peu comme Dracula! Sa notoriété est très forte...mais son image est déplorable! Plus sérieusement, nous allons tenter aujourd hui de vous donner quelques clés pour entrer dans ce monde qui est, en fait, passionnant. Oui, car ici, on parle bien de passion. Et il en faut! Pour résoudre des conflits permanents. En effet la communication est un domaine très subjectif où l on doit travailler sur des données objectives. 2

3 Les publicitaires sont des professionnels, en principe, des experts aguerris dans ce genre d exercice. Vous reconnaîtrez un bon publicitaire à trois qualités : - la vocation La pub ne s apprend pas. Les techniques, oui, bien sûr, mais la pub il vaut mieux être tombé dedans quand on était petit! - la conviction Indispensable pour défendre ses idées, sans bien entendu être borné...mais s il est une chose de sûre c est que la communication molle n existe pas! - enfin la concentration Car les enjeux sont souvent importants et l on ne peut pas ou du moins on ne peut plus- se permettre des erreurs stratégiques. Quant aux défauts réels ou supposés des publicitaires, je vous laisse le soin de les lister. En vrac, en voici quelque uns: légèreté, arrogance, paresse intellectuelle, ignorance, filouterie, etc... Plus sérieusement, c est quoi, les agences de communication? 3

4 Les agences de communication Il est difficile de faire un classement exhaustif des types d agences car les choses évoluent de plus en plus vite. Tant sur le plan de la société, que de la mondialisation ou des technologies... Imaginez, par exemple, qu il y a une trentaine d années, le fax n existait pas... En France, on peut distinguer aujourd hui : - l agence de publicité à services complets - c est-à-dire le généraliste à 360, en voie de disparition, comme les dinosaures... - l agence de Marketing Services, qui propose aux annonceurs des expertises variées, souvent sous-traitées. C est un concept qui se développe mais qui rend plus floues les lignes entre agence et annonceur. - l agence interactive la Web Agency un modèle en plein essor, Internet oblige. - l agence Média ou plutôt la Centrale d Achats, qui répond à des attentes principalement quantitatives des annonceurs à gros budgets - l agence alternative qui joue un rôle de conseil et de chef d orchestre avec des effectifs ultra-réduits. Elle ne convient pas pour toutes les tailles de budget. Plus les agences spécialisées : Relations Publiques, événementiel, etc. 4

5 La première question qui vient à l esprit est : Pourquoi fait-on appel à une agence? - Pour chercher une compétence, un talent, une créativité dont on ne dispose pas en interne. - Parce que l on n a pas de temps, pas de moyens en personnel ou techniques pour mener à bien un projet. -...Ou bien les deux! Alors, quelle est la mission dont une agence est investie? Contrairement à ce que Marc-André Francart a présenté récemment dans l Atelier consacré au Brief, ce n est pas Mission Impossible! L annonceur a des projets et des attentes que l agence a pour mission, respectivement, de réaliser et de satisfaire de la façon la plus performante qui soit en réalisant la meilleure publicité au monde! C est donc là une très grande responsabilité qu elle doit prendre. D où l importance capitale du choix d agence (nous y reviendrons plus tard) 5

6 D ailleurs, cette responsabilité est largement partagée par l annonceur. Et cela, on l oublie trop souvent. En effet, face à une campagne qui ne fonctionne pas, on a trop souvent tendance à accuser l agence de tous les péchés. Mais, qui choisit l agence? Qui la «briefe»? Qui juge du travail qui est présenté? Qui décide de lancer une campagne? Cherchez l erreur... La valeur ajoutée d une agence, c est sa connaissance des lois et des mécanismes de la publicité, son savoir-faire marketing, artistique et technique, et - avant tout - sa capacité à créer et à innover. 6

7 Ainsi apparaît la notion de «conseil». L acte très impliquant du conseil est au cœur des stratégies de communication. Il est dispensé par ceux (l agence) que vous avez choisis pour leurs compétences et leur talent et qui vont vous guider pour mener à bien votre projet...avec votre argent! Toutefois, la publicité n est pas vraiment une science exacte et il y aura toujours une part de doute sur l efficacité d une campagne. Nous ne parlons pas ici de promotion où les choses sont différentes et mieux quantifiables. Nous sommes ici sur le plan de la réussite. On nous demande souvent : Est-ce que la campagne a marché? A moins d avoir de gros moyens pour faire des pré-tests et des post-tests et mesurer ainsi l efficacité d une campagne, on est plutôt dans une logique d acte de foi. Le publicitaire est souvent comparable à un avocat ou à un médecin : on les voit en one-to-one, on les paie...mais on n est pas sûr de gagner le procès ou de guérir! Heureusement, le professionnalisme des publicitaires atténue considérablement de tels risques. Aussi est-il intéressant de connaître les métiers des agences de com. 7

8 Les métiers des agences de commmunication Ces métiers sont divers et sous le vocable publicitaire on a des formations et des compétences qui s exercent dans des univers très différents. Dans une agence de type classique, qui fait quoi? - Le Commercial En charge du contact client et de la gestion du budget. Son rôle pivot est très important pour la bonne conduite interne et externe des projets. Il est la courroie de transmission entre le client et l agence. Sa connaissance des produits et/ou services que le client veut promouvoir et des cibles visées est primordiale. Mais il arrive que, dans les agences de grande taille, un annonceur puisse avoir affaire à la cascade infernale : directeur commercial (manager de l agence), directeur de clientèle, chef de groupe, chef de publicité, assistante et même stagiaire (cela s est vu!). - Le Service Etudes Il doit préparer le terrain pour donner toutes les informations utiles à la réflexion stratégique. Il peut sous-traiter des recherches pointues. - Le Planner stratégique Junior ou senior, il est chargé d établir la stratégie de communication pour le client en s appuyant sur les études, sur son expérience et sur son bon sens! 8

9 - Le Directeur Artistique (DA) C est l artiste, le magicien qui va traduire en concepts puis en images la communication qui a été définie plus haut. Très souvent sa forte personnalité va jusqu à intimider le client... C est lui qui va recevoir le brief du commercial, parfois avec le client lui-même. - Le Concepteur/Rédacteur Il ou elle travaille en équipe avec le DA. Son rôle est de mettre les mots justes, de trouver la formule choc qui va donner l impact tant attendu à la communication. - Le Média Planner C est lui ou elle qui va faire décoller une campagne en choisissant les vecteurs de la communication les plus pertinents en termes de ciblage et de budget. C est un domaine où les chiffres sont très importants mais où l astuce et la connaissance du paysage des médias compte pour beaucoup. - L Acheteur d espace Complément du planner, il /elle doit négocier, optimiser les investissements du client et orchestrer la campagne dans l espace et dans le temps. Son rôle est aussi de passer des commandes au service Trafic/Production. - Le Trafic/Production Respect de la création, respect des impératifs techniques, respect des délais, voilà le lot quotidien de ces aiguilleurs qui mettent en musique les campagnes et assurent leur réussite. 9

10 Cette liste n est en rien exhaustive mais elle situe les métiers principaux à leur place. Il existe également des métiers ou des compétences plus transversales que l on trouve dans les agences Corporate, c est-à-dire communicant globalement sur l entreprise ou la marque. On peut ainsi parler de : - Maîtrise d oeuvre multi-métiers Une fonction de chef d orchestre en prise directe avec le client et responsable du management des différents spécialistes en charge de la communication. - Réflexion stratégique Sa mission est d apporter sa connaissance ( expertise en franglais) d un secteur particulier afin d alimenter la réflexion en amont de la recommandation stratégique de communication. C est un travail confié à des consultants divers. Alors comment, vous, annonceur, allez-vous travailler avec un tel groupe? Et comment l agence va-t-elle travailler avec vous? Ces questions sont aussi anciennes que la réclame existe! 10

11 Les attentes des annonceurs et des agences. Pour simplifier, il suffit que chacun exprime ce qu il attend de l autre dans la relation de travail agence/annonceur. Ce que l annonceur doit attendre de son agence. Cela tient en une demi-douzaine de points principaux : 1/ Elle doit se préoccuper de vous en priorité (et pas uniquement de l augmentation de son chiffre d affaires) 2/ Elle doit répondre totalement à vos exigences de qualité : réflexion, création, gestion du budget, performance média, etc. 3/ Elle doit être une force de proposition que vous écouterez, tout comme elle-même doit tenir compte de vos suggestions. 4/ Elle doit croire en la publicité tout autant que vous, car c est l essence de la vente et des affaires. 5/ Elle doit être capable de sortir des sentiers battus. Sa créativité n étant d ailleurs pas réservée aux seuls créatifs. 6/ Elle doit avoir la capacité à s immerger dans votre type d activité, pas comme un non un simple fournisseur mais en véritable partenaire. Vous pourrez alors, ensemble, concevoir la meilleure communication qui soit, celle qui fonctionne! 11

12 Ce qu une agence attend de son client. 1/ Il doit la laisser travailler dans la sérénité et non pas lui faire planer la possibilité d une constante remise en compétition. 2/ Qu il ait choisi, avec elle, la bonne pointure. Ici, la taille a de l importance! 3/ Qu il soit un Roi du Brief. Sérieux, documenté et donné par les vrais décideurs. 4/ Qu il respecte sa création. Pas pour l ego mais pour une question de responsabilité. 5/ Qu il soit généreux. En délais, en budgets et...en rémunération. 6/ Qu il réduise au maximum les processus de décision. 7/ Qu il soit direct si cela ne va pas! 8/ Qu il soit exigeant et accepte le risque, afin qu elle puisse se dépasser! Voilà les attentes réciproques des protagonistes. Dans l absolu. On voit que la recherche de l excellence y est très présente. Mais, dans la réalité ce n est pas toujours le cas. Hélas! Nous allons donc examiner le processus à suivre pour que le client puisse trouver l agence qui lui convient. Sources : Club des Annonceurs/Limelight - AACC - David Ogilvy - Chiat/Day Agency. 12

13 Comment choisir son agence? Les appels d offre. La plupart des professionnels de la communication recommandent de procéder en deux temps : une première sélection ( Grand Périmètre ) sur dossier. Elle permet de déceler rapidement les affinités avec un style d agence, l expérience qu elle a dans des domaines proches mais aussi différents du vôtre, si sa structure vous correspond, etc... une seconde sélection ( Petit Périmètre ) avec mise en compétition formelle. Le nombre d or est de trois agences en concurrence. En dessous on peut être frustré ; au dessus cela risque de conduire à la confusion voire à l indécision, sans parler du gaspillage de temps et d argent! Point important : dans une très grande compétition, une rémunération est souhaitée par les agences (celles qui ne sont pas retenues, bien sûr) et souhaitable pour l annonceur. Question de montrer son sérieux et de donner de la motivation aux concurrents. 13

14 Intervient alors le fameux Brief Agence qui a déjà été abordé longuement et brillamment dans des Ateliers précédents. Nous n y reviendrons pas sauf pour insister sur un point : il doit être fait par la personne qui décide réellement ou qui a le plus d influence dans le choix final de l agence. Les présentations des différents concurrents doivent alors être planifiées dans le temps (avec des délais suffisants, cela a déjà été indiqué) puis se dérouler dans la sérénité. C est-à-dire sans urgence et sans agences se succédant comme chez le dentiste! Arrive l heure de l évaluation puis du choix. Le choix peut être fait de façon objective, en s appuyant sur une grille d évaluation (avec trois colonnes pour noter les concurrents) Critères Agence 1 Agence 2 Agence 3 Compréhension de la problématique Connaissance du marché et de sa spécificité Clarté et pertinence de la recommandation Qualité des créations proposées Qualité du dispositif opérationnel Capacité à obtenir et mesurer les résultats Pertinence de la rémunération demandée 14

15 Pour les budgets très importants et surtout dans le cas d un changement d agence, il existe des cabinets spécialisés qui prennent en charge - moyennant finance des deux côtés - la procédure de sélection, l organisation des présentations puis émettent une recommandation sur le choix d agence. Suivi ou pas par l annonceur. Mais tout ne peut pas se réduire à une approche technocratique du sujet! Les raisons objectives du choix sont souvent en balance avec des raisons parfaitement subjectives. Et c est peut être tant mieux! En effet, quand on va choisir un partenaire pour faire du chemin ensemble, il est bon qu intervienne le coefficient de sympathie. C est une notion qui ne s apprend pas, qui est indéfinissable, mais qui existe bel et bien. Et qui compte! On doit se sentir bien avec son agence et, de l autre côté, on doit être content d avoir son client au bout du fil...respect et appréciation sont des éléments très importants qui jouent beaucoup dans les relations client/agence. L harmonie dans ce type de relation est un facteur stimulant et permet de créer une communication décrispée et efficace. Et cela, malheureusement, ne s apprend pas dans les livres. 15

16 Une fois la séquence Emotion terminée, il va falloir passer à un chapitre plus terre-à-terre mais capital : la négociation pour la formalisation de la collaboration. En général, elle fait l objet d un contrat. Contrat qui définit avec précision : le périmètre d intervention de l agence, la nature de sa (ses) mission(s), les prestations qu elle s engage à assurer, son mode de rémunération (honoraires, commissions, respect d un barème, etc.) les détails administratifs (règlements, droits, etc.) Vous avez choisi votre agence, pour le meilleur, bien sûr! Il va falloir maintenant travailler avec elle au quotidien. Et, comme dans un couple, c est souvent le quotidien qui tue! Alors il faut l éviter... 16

17 Comment travailler avec son agence? C est à la fois un mélange de formalisme et de libre-arbitre. Réunions formelles ou informelles, mails, coups de fil, déjeuners, déplacements, ponctuent les relations client/agence. Tout devrait donc bien se dérouler entre adultes consentants. Mais, au quotidien, le vrai piège c est le laisser-aller. Des relations qui se distendent, qui ne répondent pas à des procédures qui sont depuis longtemps connues et reconnues, conduisent immanquablement à des mésententes, des incompréhensions et à des ressentiments. Certains peuvent les considérer comme des détails. Mais comme on dit : Le diable se niche dans les détails. Il existe donc des recettes simples et de bon sens pour ne pas tomber dans ce travers. En voici quelques unes : 17

18 La réunion mensuelle. C est tout bête, mais il faut dès le départ - et sur une durée annuelle - fixer des réunions de travail régulières - en général mensuelles - pour avancement des travaux en cours, lancements, etc... Elles sont toujours précédées d un ordre du jour précis qui devra être suivi de façon rigoureuse. Et les participants ne doivent pas y venir en spectateurs. Elles ne doivent pas durer trop longtemps - c est contre - productif. Elles sont suivies d un compte-rendu, expédié dans les 24H aux participants et à ceux impliqués dans des actions ou des décisions prises au cours de la réunion. Le compte-rendu - détail important doit comporter une colonne où figurent les noms (ou entités) qui vont exécuter les travaux ou projets décidés. Bien entendu, les relations au quotidien sont moins formelles mais, grâce à Internet, on dispose de traces écrites qui permettent d éviter bien des confusions qui trouvent leur source dans le recours systématique au téléphone - sans pour autant devenir des accros au mail, avec tous les excès que cela comporte. 18

19 La Brand Review. Une autre procédure - qui aurait tendance à tomber en désuétude est la Brand Review annuelle. Ce n est autre que la remise à plat de l information-client. L agence envoie quelques jours auparavant un questionnaire à son client avec des questions de base sur la société, les produits et/ou service, la concurrence,... Tout comme s il fallait lui faire le briefing initial. Cet exercice n est pas fastidieux et souvent apporte bien des surprises! Avantages? Le client se sent rassuré que son agence veuille se tenir si bien au courant. Il réalise parfois qu il ne l a pas tenue au courant de changements ou de projets susceptibles de modifier les actions en cours ou en préparation. L agence, de son côté, doit profiter de cet instant où son client va lui donner un maximum d informations dans un minimum de temps, pour se remettre à niveau, voire remettre en cause des options qui ont été prises. Cela permet d appuyer les stratégies sur des bases saines et donc de donner encore plus de pertinence aux actions de communication. C est donc surtout avec bonne volonté, constance et vigilance de part et d autre que les relations client/agence vont se développer. Si nous parlons ici de vigilance, c est pour évoquer un grand moment qui met à l épreuve la solidité de cette relation client/agence : le devis! Entrons dans le détail. 19

20 Décryptage d un devis. Il existe une règle simplissime : toute action entreprise à la demande du client (orale comme écrite) doit être précédée d un devis. C est le meilleur moyen connu d éviter des erreurs, sources de conflits. Mais un devis peut être plus ou moins bien présenté, plus ou moins étudié ou, n ayons pas peur de le dire, plus ou moins honnête! Voici deux devis préparés pour le même travail et présentés par deux agences différentes. 20

21 Devis Agence A Job # : Création et Production d une brochure originale La Business Class Brochure 12 pages, au format carré 210 x 210 mm + fiche volante 200 x 200 1/ Création graphique de la brochure Le Service Business Class, avec maquette de mise en page originale, forfait...800,00 ht 2/ Conception / Rédaction des textes, forfait sur 10 pages ,00 ht 3/ Exécution du document 12 pages, forfait sur 10 pages + fiche R V ,00 ht 4/ Brochure - Impression quadrichromie R V + vernis UV mat R V - Papier couché moderne ½ mat 2 faces, 250 g/m² - Façonnage : rainage 1 pli et deux piqûres métal Pour ex ,00 ht (le : 492,00 ht) 5/ Fiche (Cartes Europe R & Monde V ) - Impression quadrichromie R V + vernis UV mat R V - Papier couché moderne ½ mat 2 faces, 300 g/m² - Façonnage : coupe 4 côtés (200 x 200) Pour ex ,00 ht (le : 59,00 ht) 6/ Insertion de la fiche au centre de la brochure. Pour ex...175,00 ht 7/ Honoraires Agence A, pour supervision de la conception, de la rédaction, de l exécution et suivi de fabrication, estimés à 10 heures, soit ,00 ht * Prix unitaire ht : 3,80 Total hors taxes.9 503,00 * 21

22 Planning Prévisionnel de production. Semaine 37 (10/14 sept.) Lancement création graphique et rédaction (réunion des éléments et photos) Semaine 38 (17/21 sept.) Présentation client et finalisation projet Semaine 39 (24/28 sept.) Exécution et finalisation textes Semaine 40 (1er /5 oct.) Relectures et corrections - BàT Semaine 41 (8/12 oct.) Impression & façonnage - Livraison 22

23 Devis Agence B Réalisation d une brochure La Business Class Brochure 12 pages, au format carré 210 x 210 mm + fiche volante 200 x 200 1/ Création graphique de la brochure Le Service Business Class, avec maquette de mise en page originale, forfait ,00 ht 2/ Conception / Rédaction des textes, ,00 ht 3/ Exécution du document 12 pages et de la fiche R V ,00 ht 4/ Brochure - Impression quadrichromie R V + vernis UV mat R V - Papier couché moderne ½ mat 2 faces, 250 g/m² - Façonnage : rainage 1 pli et deux piqûres métal Pour ex ,40 ht (le : 640,00 ht) 5/ Fiche (Cartes Europe R & Monde V ) - Impression quadrichromie R V + vernis UV mat R V - Papier couché moderne ½ mat 2 faces, 300 g/m² - Façonnage : coupe 4 côtés (200 x 200) Pour ex ,00 ht (le : 77,00 ht) 6/Insertion de la fiche au centre de la brochure. Pour ex...350,00 ht 7/ Honoraires agence pour direction artistique et coordination de production ,00 ht Total hors taxes ,40 23

24 Au final, le différentiel est de 48% plus cher pour le second! Manque de transparence, prix gonflés, approximations...tout y est. Quelques remarques pour éviter les dérives : - Le taux horaire d exécution devrait être connu de l annonceur pour éviter la surfacturation. - Les prestations de l imprimeur devraient systématiquement être le résultat d un comparatif ou bien du recours au Vivier Imprimeurs de BNP Paribas. - Les honoraires agence s ajoutent sans véritable justification aux honoraires de création Il existe heureusement aujourd hui des moyens d information développés (Internet) pour éviter ce genre de mésaventure. Espérons donc que ces exemples appartiennent au passé... Car la publicité reste une activité vivante, bien dans son époque, toujours renouvelée. C est pour cela qu elle est si fascinante et qu on l aime! 24

25 Conférence animée par Jean-Marc Perrot - nextformation

MASDOX s occupe de tout...

MASDOX s occupe de tout... www.masdox.com.tn L e L a b C o m l e a d e r e n c o m m u n i c a t i o n m é d i c a l e e t s a n t é d e Tu n i s i e LabCom MASDOX Green Center A12-A13, rue du Lac de Constance - 1053 - Les Berges

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

PETIT GUIDE. de collaboration avec une agence-conseil en Marketing Services

PETIT GUIDE. de collaboration avec une agence-conseil en Marketing Services PETIT GUIDE de collaboration avec une agence-conseil en Marketing Services M A R K E T I N G S E R V I C E S G r i l l e s L e x i q u e F o n c t i o n s E x e m p l e s d e c o û t s SOMMAIRE Les agences

Plus en détail

guide bonnes des pratiques

guide bonnes des pratiques guide bonnes des pratiques édito Pourquoi choisir une agence de l UCC Méditerranée? Imaginer le monde de demain : des règles claires, éthiques et responsables L UCC MED, Union des Conseils en Communication

Plus en détail

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école.

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. établissement privé d enseignement supérieur technique

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Konnect. Agence de communication globale www.agencekonnect.com

Konnect. Agence de communication globale www.agencekonnect.com Konnect Agence de communication globale www.agencekonnect.com Sommaire Présentation Notre offre Nos engagements L agence KONNECT est situé à Strasbourg, à seulement 2h30 de Paris. Grâce à son dynamisme

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

campus de chicago campus de lyon campus de bordeaux 142 Rue Duguesclin 69006 Lyon Tél : +33 (0)4 72 14 81 30 campus de londres

campus de chicago campus de lyon campus de bordeaux 142 Rue Duguesclin 69006 Lyon Tél : +33 (0)4 72 14 81 30 campus de londres STAGE & alternance PARIS 2013-2014 campus de paris 31 Quai de la Seine 75019 Paris Tél +33 (0)1 56 07 00 05 campus de lyon campus de bordeaux 142 Rue Duguesclin 69006 Lyon Tél +33 (0)4 72 14 81 30 91 Quai

Plus en détail

14 RUE DE SIAM 75016 PARIS TEL +33 (0)1 47 04 17 04 CONTACT@ADC-ASSO.COM

14 RUE DE SIAM 75016 PARIS TEL +33 (0)1 47 04 17 04 CONTACT@ADC-ASSO.COM 14 RUE DE SIAM 75016 PARIS TEL +33 (0)1 47 04 17 04 CONTACT@ADC-ASSO.COM Le design est engageant pour la marque, car il implique directement la stratégie de la marque. Le design s inscrit dans la pérennité

Plus en détail

OP MACC 2012 LE METIER DE RESPONSABLE MARKETING

OP MACC 2012 LE METIER DE RESPONSABLE MARKETING Audrey SACO ESC TOULOUSE OP MACC 2012 LE METIER DE RESPONSABLE MARKETING Avis au lecteur Cette fiche métier bien qu intitulée «Responsable Marketing» est vouée à prendre en compte des métiers apparentés

Plus en détail

éditer imprimer diffuser

éditer imprimer diffuser La r éditer imprimer diffuser www.dila.premier-ministre.gouv.fr LA DILA : DES PRESTATIONS D édition, D IMPRESSION ET DE DIFFUSION POUR LES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES éditeur et imprimeur public de référence,

Plus en détail

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Appelez nous au 04 78 89 54 43 contact@ceresdeveloppement.fr LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Livre blanc Vous êtes gérant, indépendant ou commercial ; vous savez qu une partie de votre travail

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés du master «Marketing, publicité et communication»,

Plus en détail

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD COMMUNICATION - Directeur de la Communication - Responsable Social Média - Chargé de communication Web CREATION - Directeur Artistique - Directeur de la Création - Creative Technologist

Plus en détail

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les relations avec les publics Ce FAQ a été réalisé à la suite de rencontres entre des professionnels

Plus en détail

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de Êtes-vous fait pour la communication? La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de nouveau produit, pas d élus politiques, pas de spectateurs dans les salles de cinéma,pas de lecteurs pour

Plus en détail

1Les clés pour réussir

1Les clés pour réussir 1Les clés pour réussir vos brochures et dépliants Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME D EPINAL ET DE SA REGION 6 place Saint-Goëry 88000 EPINAL téléphone : 03.29.82.53.32

OFFICE DE TOURISME D EPINAL ET DE SA REGION 6 place Saint-Goëry 88000 EPINAL téléphone : 03.29.82.53.32 MARCHES DE SERVICES 2014 APPEL A LA CONCURRENCE : Demande de devis auprès de professionnels de l édition et de la création graphique Avis de publication mis en ligne sur www.tourisme-epinal.com RECENSEMENT

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

Papier recyclé. Rapide. Préserver. Économique. Gestion des déchets PEFC. Rigoureux. Un monde durable. Plaques. Calage. Imprim Vert.

Papier recyclé. Rapide. Préserver. Économique. Gestion des déchets PEFC. Rigoureux. Un monde durable. Plaques. Calage. Imprim Vert. Sommaire Studio Édito. PAO 3 4 5 Impression Offset Créative Composition Réactif 6 Attentif Ligne Retiration Vernis acrylique Web to Print Impression Numérique Délais Mise en Coloré Pantone Qualité Couleurs

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Passation d un marché public de prestations de services Article 28 du code des Marchés Publics des supports de communication et d enveloppes logo-typés

Plus en détail

La stratégie d action

La stratégie d action La Télé-Prospection Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 La stratégie d action La réussite d une opération de téléprospection, réside dans l analyse du contexte de la mission pour

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur La Facturation Le Livre chronologique des Recettes Le Registre des Achats Le Suivi du Chiffre d Affaires en temps réel Site internet

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES?

C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES? C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES? Animateur Isabelle MUSNIK INFLUENCIA Intervenants Maryelle ALLEMAND CARLIN INTERNATIONAL Sauveur FERNANDEZ SAUVEUR

Plus en détail

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Entrée en scène: Acteur et trac Transpiration, rougeurs, gorge nouée Peur: trou de mémoire, bafouiller Le trac nécessaire? A gérer! CORPS Respect Révision

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION Les étudiants sont engagés dans les missions, soit : - avec des responsabilités directes et complètes d exécution - avec un rôle d observateur

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

ensemble conseil production de contenus création graphique services associés régie publicitaire

ensemble conseil production de contenus création graphique services associés régie publicitaire ensemble conseil production de contenus création graphique services associés régie publicitaire Vous nous faites confiance... le magazine de Plaine Commune ... à nous et à nos savoir-faire Notre expertise

Plus en détail

Droit des marchés publics

Droit des marchés publics série 1 - champ D application Du code Des marchés publics et principes fondamentaux 1. la notion de La MarChÉ notion de public marché public Le Code des marchés publics de 2006 distingue, en les intégrant

Plus en détail

du marketing digital

du marketing digital 6 e édition Grand Prix stratégies du marketing digital 2014 Présentez vos meilleurs dispositifs et réalisations online et mobile Date limite de remise de vos dossiers : le 17 janvier 2014 Contact : Cécile

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe.

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe. ARC / ABUS N 2247 / 24 03 10 / www.unarc.asso.fr ARRETE NOVELLI DU 19 MARS 2010 SUR LES CONTRATS DE SYNDIC UNE ANALYSE LIGNE A LIGNE NOS CONSEILS AUX COPROPRIETAIRES Comme nous l indiquons dans nos articles

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 EXTRAIT de

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB?

COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? COMMENT CHOISIR UN PRESTATAIRE WEB? Lorraine Lorsqu une entreprise décide de créer son site web, elle fait généralement appel à un ou plusieurs prestataires spécialisés. Néanmoins, face à la diversité

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

La communication et la dissémination dans le cadre de projets européens

La communication et la dissémination dans le cadre de projets européens Formation en communication La communication et la dissémination dans le cadre de projets européens Séance plénière 29 mars 2013 D N V E O S O R N E R A N N I P E S S P R F E E U A L L Tout le monde boit

Plus en détail

Enquête Tarifs Juin 2012

Enquête Tarifs Juin 2012 Enquête Tarifs Juin 2012 Profil des répondants Votre situation géographique? R1: A Paris : 70 % R2: En Province : 30 % La taille de votre entreprise? R1 : Moins de 3 salariés R2 : De 3 à 10 salariés R3

Plus en détail

Prospecteur de richesses humaines

Prospecteur de richesses humaines Prospecteur de richesses humaines Coaching Recrutement Formation Édito Avec des centaines de missions de coaching et de recrutement à son actif, notre cabinet Lectia a acquis une maturité et un savoir-faire

Plus en détail

Google AdWords ou référencement naturel Comment choisir?

Google AdWords ou référencement naturel Comment choisir? 2011 2011 Google AdWords ou référencement naturel Comment choisir? Stephan Becker, M.M.H Fondateur et Président GPI - Groupe Publicité Interactive (514) 461-0821 sbecker@adwordsmontreal.com Qu est-ce que

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes CLEAR CHANNEL MONITOR ou L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes Mieux comprendre le média, réussir vos campagnes! Fort de partenaires référents dans

Plus en détail

Lettre motivation. En haut de la page

Lettre motivation. En haut de la page Lettre motivation Vous avez trouvé une offre de stage? Vous voulez envoyer une candidature spontanée? Ne perdez pas de vue que le stage doit représenter un intérêt commun pour les deux parties : l entreprise

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

Grand Prix stratégies. du marketing

Grand Prix stratégies. du marketing 7e édition Grand Prix stratégies du marketing digital 2015 Présentez vos meilleurs dispositifs et réalisations online et mobile Date limite de remise des dossiers : le 23 janvier 2015 Contact : Cécile

Plus en détail

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion!

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion! Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion Il existe une économie, qu on appelle l immobilier du 21 e siècle, et très peu de gens sont conscient du potentiel ahurissant qu offre cette économie.

Plus en détail

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche

Principes d AdWords. Quelques mots de présentation. Une audience large : les réseaux de ciblage. Réseau de recherche 3 Principes d AdWords Les deux premiers chapitres de ce livre, plutôt généraux, ont présenté l univers d Internet et de la publicité en ligne. Vous devriez maintenant être convaincu de l intérêt d une

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Les nouveaux métiers de la Communication

Les nouveaux métiers de la Communication 2. Les nouveaux métiers de la Communication Marketing is Dead Méthodologie Cette étude a été réalisée en deux temps > Une première phase qualitative réalisée avec un groupe de 15 annonceurs > Une seconde

Plus en détail

PLAN DE COURS TYPE COMMUNICATION MARKETING UNE PERSPECTIVE INTÉGRÉE

PLAN DE COURS TYPE COMMUNICATION MARKETING UNE PERSPECTIVE INTÉGRÉE 1. OBJECTIFS DU COURS PLAN DE COURS TYPE COMMUNICATION MARKETING UNE PERSPECTIVE INTÉGRÉE Objectif général Développer des habiletés dans le domaine de la gestion des communications intégrées en marketing,

Plus en détail

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com Terrain d étude multicanal Spécial confrères Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Une grande partie de notre activité passe par des confrères qui vont nous proposer d être leur

Plus en détail

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder.

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. 2015 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Pour réussir son année, 7 sujets majeurs à mettre sur votre to-do-list. Les 7 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Selon Laurent Ollivier,

Plus en détail

Transformer une simple envie en une véritable pulsion

Transformer une simple envie en une véritable pulsion Transformer une simple envie en une véritable pulsion CONSEIL ET STRATéGIE Publicité Promotion Identité Corporate événementiel AUDIO-VISUEL SUPPORTS IMPRIMéS SITES INTERNET Pulsion Agence de communication

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

Mission Indicateurs Flash

Mission Indicateurs Flash M é t h o d e C o m m e r c i a l e Mission Indicateurs Flash Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire Introduction... page 1 ASPECTS CONTRACTUELS EXPLOITATION DE LA METHODE COMMERCIALE INDICATEURS

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Intérêt de l outil. La plateforme dédiée aux Etudes. Etudes Marketing par téléphone, Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR

Intérêt de l outil. La plateforme dédiée aux Etudes. Etudes Marketing par téléphone, Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR La plateforme dédiée aux Etudes Marketing par téléphone Intérêt de l outil Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Il n'est point besoin de légitimer l'utilisation du téléphone en

Plus en détail

M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE

M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE NICOLAS BORDAS Vice-Président de TBWA\Europe et Président du réseau BEING Worldwide Parrain de la promotion ECS Paris 2012-2013 Il y a 3 grands mouvements majeurs

Plus en détail

premium banking Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04

premium banking Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04 premium banking Conseil Anlageberatung, financier global Vermögensverwaltung, Finanzierung Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04 Se poser en partenaire solide

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile 1 4 Les De plus en plus d organisations voient l Agilité comme une piste de solution aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Par ailleurs,

Plus en détail

L art de la reconnaissance en gestion

L art de la reconnaissance en gestion L art de la reconnaissance en gestion Sophie Tremblay Coach & Stratège Dans votre parcours professionnel, quelle est la personne qui vous a offert la reconnaissance qui vous a le plus marqué? Quelles sont

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES

PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES PLAN DETAILLE DE REDACTION DE PROJET DE COLLECTE DE FONDS PRIVES Titre du projet Sigles et abréviations Résumé du projet (deux pages maximum) Titre du projet Résumé mobilisateur de l identité de l association

Plus en détail

Fiche métier : Le Community Manager

Fiche métier : Le Community Manager Fiche métier : Le Community Manager Le métier de Community Manager, en quoi cela consiste? 1) Un métier neuf La notion de community management étant relativement récente, il n en existe pas de véritable

Plus en détail

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS OFFRE FORMATION CALENDRIER DE FORMATION INTER ENTREPRISE SOLUTION DE FORMATION SUR MESURE FORMATION CREATION ENTREPRISE PERMIS EXPLOITATION

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Marketing direct Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 2 Programme

Plus en détail

Le déroulement de l animation

Le déroulement de l animation 10020_GererAnimer_p076p087 Page 83 Vendredi, 12. août 2005 9:00 09 Le déroulement de l animation DOSSIER 15 Correspondance référentiel Dossier Page livre élève Compétences professionnelles Savoirs associés

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

L'identité de l'entreprise

L'identité de l'entreprise L'identité de l'entreprise ACT Formation 181 à 203 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon Tél. 33 00/4 72 73 48 79 Fax 33 00/4 72 73 11 20 email : info@actformation.fr www.actformation.fr ACT Formation SA 1 route

Plus en détail

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT QUI SOMMES NOUS? WEBGEM EST UNE AGENCE WEB QUI PROPOSE DE VOUS ACCOMPAGNER DANS LA CRÉATION DE VOTRE SITE INTERNET, DE REFLÉTER UN UNIVERS DE MARQUE,

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

Plan D action Commercial Techniques De Ventes Comment Mieux Vendre Nos Produits

Plan D action Commercial Techniques De Ventes Comment Mieux Vendre Nos Produits Plan D action Commercial Techniques De Ventes Comment Mieux Vendre Nos Produits Préambule Cet exposé se présente en 3 parties: - Le plan d action commercial - Les techniques de ventes - Comment mieux vendre

Plus en détail

Recruteurs engagés. Cabinet de recrutement Intérim Free-lance Portage Marketing Communication Digital Création

Recruteurs engagés. Cabinet de recrutement Intérim Free-lance Portage Marketing Communication Digital Création Recruteurs engagés. Cabinet de recrutement Intérim Free-lance Portage Marketing Communication Digital Création Cabinet de recrutement Engagement au succès. Intérim / Free-lance Expertise et réactivité.

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

SOMMAIRE. Nos Outils Speechmark Social Club Speechmark Campus Speechmark Test

SOMMAIRE. Nos Outils Speechmark Social Club Speechmark Campus Speechmark Test CATALOGUE PRINTEMPS 2014 Depuis 1996 nous avons formé plus de 10 000 dirigeants,, créatifs,, producteurs, réalisateurs, acheteurs d arts, experts en média, journalistes Vous rêvez de réaliser des présentations

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics

Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics 2006 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des Décrets n 2004-15 du 7 janvier 2004 et n 2006-975

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail