CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES"

Transcription

1 CIRCULAIRE CDG90 13/08 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES! Loi n du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale! Décret n du 14 janvier 2002 relatifs aux indemnités horaires pour travaux supplémentaires! Loi n du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, notamment son article 1er! Décret n du 4 octobre 2007 portant application aux agents publics de l article 1er de la Loi n du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat! Circulaire du 7 novembre 2007 relative au champ d'application de la Loi n du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, fixant les éléments de rémunérations versés aux agents publics au titre des heures supplémentaires réalisées, et le taux de réduction des cotisations salariales de sécurité sociale! Circulaire du 20 décembre 2007 relative à la mise en oeuvre de la réduction des cotisations salariales de sécurité sociale au titre des heures supplémentaires Le décret n du 4 octobre 2007 susvisé étend aux agents publics le principe des exonérations d impôts et des réductions de cotisations salariales instaurées pour l ensemble des salariés par l article 1er de la Loi du 21 août 2007 en faveur du travail de l emploi et du pouvoir d achat.! Beaucoup de questions subsistaient suite à la mise en place de cette réforme, notamment dans son application aux fonctionnaires nommés sur un emploi à temps complet et cotisant à la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales (CNRACL). Deux circulaires du 7 novembre et du 20 décembre 2007 sont venues lever les principales incertitudes.! La présente circulaires annule et remplace la précédente circulaire du Centre de Gestion n

2 1. Champ d application! Aux termes mêmes de l article 1er du décret n du 4 octobre 2007, sont concernées par ce dispositif pour la fonction publique territoriale :! les indemnités d intervention effectuées à l occasion des astreintes (et non l astreinte en ellemême)! les indemnités horaires pour travaux supplémentaires perçues par les fonctionnaires de catégorie C et B ayant réalisé des heures supplémentaires! la rémunération des heures de travail opérées par les agents employés à temps non complet, et excédant la durée de travail de leur poste (appelées le plus souvent heures complémentaires )! la seconde part de l indemnité représentative de sujétions spéciales des conducteurs automobiles et des chefs de garage! la rémunération des heures supplémentaires et des temps de travail additionnels effectifs opérés par les agents non-titulaires de droit public! Un absent de taille : les heures supplémentaires couvertes par les indemnités forfaitaires pour travaux supplémentaires qui ne sont pas listées par ce dispositif! Ce qui exclut de fait tous les fonctionnaires de catégorie A percevant l IFTS. De nature forfaitaire, leur comptabilisation serait beaucoup trop complexe.! 2. L exonération d impôt sur le revenu! L exonération d impôt sur le revenu à laquelle le salarié peut prétendre est prévue par l article 81 quater du code général des impôts, et dans le cas des agents publics par le 5 du I : Article 81 quater """I."- Sont exonérés de l'impôt sur le revenu": """1º"Les salaires versés aux salariés au titre des heures supplémentaires de travail définies au premier alinéa des articles L."212-5 du code du travail et L."713-6 du code rural et au I et au premier alinéa du II de l'article L."212-9 du code du travail, des heures choisies mentionnées aux articles L." du même code et L." du code rural, des heures considérées comme des heures supplémentaires en application du cinquième alinéa de l'article L." du code du travail et du cinquième alinéa de l'article L."713-8 du code rural et, pour les salariés relevant du II de l'article L." du code du travail, des heures effectuées au-delà de 1"607"heures, ainsi que des heures effectuées en application du troisième alinéa de l'article L." du même code. Pour les salariés relevant du quatrième alinéa de l'article L."212-8 du code du travail ou du dernier alinéa de l'article L." du code rural, sont exonérés les salaires versés au titre des heures effectuées au-delà de la limite maximale hebdomadaire fixée par la convention ou l'accord collectif et, à l'exclusion de ces dernières, au titre des heures effectuées au-delà de 1"607"heures. """L'exonération mentionnée au premier alinéa est également applicable à la majoration de salaire versée, dans le cadre des conventions de forfait annuel en jours mentionnées au"iii de l'article L." du code du travail, en contrepartie de la renonciation par les salariés, au-delà du plafond de deux cent dix-huit jours mentionné au premier alinéa du même"iii, à des jours de repos dans les conditions prévues à ce même alinéa. Elle s'applique de même aux salaires versés en contrepartie de la renonciation par les salariés, selon les modalités prévues au"ii de l'article"4 de la loi nº" du 31"mars"2005 portant réforme de l'organisation du temps de travail dans l'entreprise, à des journées ou demi-journées de repos, accordées en application de l'article L."212-9 du code du travail ou du"iii de l'article 2

3 ! L." du même code, si le nombre de jours de travail accomplis de ce fait dépasse le plafond de deux cent dixhuit jours mentionné au"iii de l'article L." du même code, ou en contrepartie des heures effectuées, selon les modalités prévues au"ii de l'article"4 de la loi nº" du 31"mars"2005 précitée, au-delà de la durée prévue par la convention de forfait conclue en application du"i ou du"ii de l'article L." du même code et au-delà de 1"607"heures"; """2º"Les salaires versés aux salariés à temps partiel au titre des heures complémentaires de travail définies aux deuxième et troisième alinéas de l'article L." et au premier alinéa de l'article L." du code du travail ou définies à l'avant-dernier alinéa de l'article L." du même code applicable à la date de publication de la loi nº" du 19"janvier"2000 relative à la réduction négociée du temps de travail"; """3º"Les salaires versés aux salariés par les particuliers employeurs au titre des heures supplémentaires qu'ils réalisent"; """4º"Les salaires versés aux assistants maternels régis par les articles L."421-1 et suivants du code de l'action sociale et des familles et par les articles L."773-1 et suivants du code du travail au titre des heures supplémentaires qu'ils accomplissent au-delà d'une durée hebdomadaire de quarante-cinq heures, ainsi que les salaires qui leur sont versés au titre des heures complémentaires accomplies au sens de la convention collective nationale qui leur est applicable"; """5º"Les éléments de rémunération versés aux agents publics titulaires ou non titulaires au titre, selon des modalités prévues par décret, des heures supplémentaires qu'ils réalisent ou du temps de travail additionnel effectif"; """6º"Les salaires versés aux autres salariés dont la durée du travail ne relève pas des dispositions du chapitre"ii du titre"ier du livre"ii du code du travail ou du chapitre"iii du titre"ier du livre VII du code rural au titre, selon des modalités prévues par décret, des heures supplémentaires ou complémentaires de travail qu'ils effectuent ou, dans le cadre de conventions de forfait en jours, les salaires versés en contrepartie des jours de repos auxquels les salariés auront renoncé au-delà du plafond de deux cent dix-huit jours. """II."- L'exonération prévue au premier alinéa du"i s'applique": """1º"Aux rémunérations mentionnées aux 1º"à 4º"et au 6º"du"I et, en ce qui concerne la majoration salariale correspondante, dans la limite": """a)"des taux prévus par la convention collective ou l'accord professionnel ou interprofessionnel applicable"; """b)"a défaut d'une telle convention ou d'un tel accord": """-"pour les heures supplémentaires, des taux de 25"% ou 50"%, selon le cas, prévus aux"i de l'article L."212-5 du code du travail et de l'article L."713-6 du code rural"; """-"pour les heures complémentaires, du taux de 25"%"; """-"pour les heures effectuées au-delà de 1"607"heures dans le cadre de la convention de forfait prévue au"ii de l'article L." du code du travail, du taux de 25"% de la rémunération horaire déterminée à partir du rapport entre la rémunération annuelle forfaitaire et le nombre d'heures de travail prévu dans le forfait, les heures au-delà de la durée légale étant pondérées en fonction des taux de majoration applicables à leur rémunération"; """2º"A la majoration de salaire versée dans le cadre des conventions de forfait mentionnées au second alinéa du 1º"et au 6º"du"I du présent article, dans la limite de la rémunération journalière déterminée à partir du rapport entre la rémunération annuelle forfaitaire et le nombre de jours de travail prévu dans le forfait, majorée de 25"%"; """3º"Aux éléments de rémunération mentionnés au 5º"du"I dans la limite des dispositions applicables aux agents concernés. """III."- Les"I et"ii sont applicables sous réserve du respect par l'employeur des dispositions légales et conventionnelles relatives à la durée du travail. """Les"I et"ii ne sont pas applicables lorsque les salaires ou éléments de rémunération qui y sont mentionnés se substituent à d'autres éléments de rémunération au sens de l'article"79, à moins qu'un délai de douze"mois ne se soit écoulé entre le dernier versement de l'élément de rémunération en tout ou partie supprimé et le premier versement des salaires ou éléments de rémunération précités. """De même, ils ne sont pas applicables": """-"à la rémunération des heures complémentaires lorsque ces heures sont accomplies de manière régulière au sens du septième alinéa de l'article L." du code du travail, sauf si elles sont intégrées à l'horaire contractuel de travail pendant une durée minimale fixée par décret"; """-"à la rémunération d'heures qui n'auraient pas été des heures supplémentaires sans abaissement, après le 20"juin"2007, de la durée maximale hebdomadaire mentionnée au quatrième alinéa de l'article L."212-8 du code du travail et au dernier alinéa de l'article L." du code rural ou du plafond mentionné au premier alinéa du"ii de l'article L."212-9 du code du travail. 3

4 ! Pour que cette exonération soit toutefois acquise, l employeur doit se doter de moyens de contrôle permettant de comptabiliser de façon exacte les heures supplémentaires ou le temps de travail additionnel effectivement accomplis.! De plus et pour chaque salarié, le décret rend obligatoire la tenue d un registre des heures supplémentaires effectuées par mois, avec rappel de la rémunération versée.! Un récapitulatif annuel, au sens de l article D du code de la sécurité sociale, doit également être tenu à disposition de l administration fiscale.! A titre d'exemple, ces informations peuvent être présentées de la façon suivante (en ne tenant compte que des situations les plus courantes)": Agent Semaine Heures complémentaires Heures supplémentaires < 14 Heures supplémentaires > 14 Mois de Paie 3. La réduction de cotisation sociale!! Elle n est appliquée qu aux seules rémunérations issues d heures supplémentaires. Elle se calcule de façon différente selon le statut de l agent. Les agents non-titulaires et les fonctionnaires relevant du régime général (agents effectuant moins de 28 heures de travail hebdomadaire)! Pour chaque fonctionnaire ou agent non titulaire concerné, cette réduction consiste à calculer le montant de cette réduction en utilisant la formule suivante :! dans la limite d un plafond de 21,5% montant des contributions et cotisations dues par le salarié montant brut des heures supplémentaires! Les cotisations et contributions prises en compte sont les suivantes :! La CSG et le CRDS, sur la base de 97% du montant brut des heures supplémentaires (ou sur 100% du montant brut : soit 7,76% en tout)! Cotisations relatives à l assurance vieillesse (6,75%)! cotisations relatives à l assurance maladie (0,75%)! Cotisations IRCANTEC (Tranche A : 2,25% sur la partie inférieure ou égale au plafond de la sécurité sociale ; Tranche B : 5,95% sur la partie supérieure ou égale au plafond de la sécurité sociale) 4

5 ! Cotisations ASSEDIC (1% ; pour les non titulaires uniquement, et si la collectivité ou établissement a décidé d adhérer au régime de l UNEDIC)! Contribution exceptionnelle de solidarité (1% ; lorsque l agent y est assujetti et si la collectivité n adhère pas au régime de l UNEDIC)! Le taux obtenu s applique au montant brut de chaque heure supplémentaire ou complémentaire réellement faite.! Cette réduction doit être imputée sur le montant des cotisations salariales du régime général : maladie, vieillesse. Son montant ne peut excéder le montant formé par ces dernières, et dû sur l'ensemble de la rémunération du salarié. Le dispositif se traduit donc par une simple déduction forfaitaire, apparaissant comme telle sur le bulletin de salaire, sans conséquences sur le taux de cotisation pratiqué.! Comme pour l exonération d impôt sur le revenu, la réduction de cotisation sociale est subordonnée à l utilisation des moyens de contrôle et des justificatifs décrits précédemment. Les fonctionnaires relevant du régime spécial (agents effectuant plus de 28 heures de travail hebdomadaire)! Le taux de réduction de cotisation sociale applicable est calculé de la façon suivante :! dans une limite plafonnée à 21,5%. montant des contributions et cotisations dues par le salarié montant brut des heures supplémentaires payées! Les cotisations et contributions sont les suivantes :! CSG et CRDS, sur la base de 97% du montant brut des heures supplémentaires (ou sur 100% du montant brut, 7,76% en tout)! Contribution exceptionnelle de solidarité (1% ; si l agent y est assujetti)! la cotisation dite de RAFP (Retraite Additionnelle de la Fonction Publique) (5%)! Le taux obtenu s applique au montant brut de chaque heure supplémentaire ou complémentaire réellement faite.! L imputation ne peut en revanche, dans le cas d un agent CNRACL, être portée sur le montant des cotisations salariales de sécurité sociale, puisque l agent n en a aucune.! La circulaire du 20 décembre 2007 a déterminé que l imputation de la réduction de cotisations sociales serait opérée en totalité sur la cotisation salariale CNRACL.! Le dispositif se traduit donc par une simple déduction forfaitaire, apparaissant comme telle sur le bulletin de salaire, sans conséquences sur le taux de cotisation pratiqué.! Comme pour l exonération d impôt sur le revenu, la réduction de cotisation sociale est subordonnée à l utilisation des moyens de contrôle et des justificatifs décrits précédemment. 5

6 4. La déduction forfaitaire des cotisations patronales!!! La déduction forfaitaire prévue pour les entreprises par la Loi du 21 août 2007 susvisée n est en revanche pas applicable aux collectivités territoriales et à leurs établissements publics.! Le critère essentiel étant l obligation d affiliation à l assurance chômage de l employeur, la déduction n est tout simplement pas possible. 5. La date d application! La réforme est applicable de façon rétroactive à toutes les heures supplémentaires ou complémentaires enregistrées depuis le 1er octobre Les conséquences matérielles! Selon que la collectivité émette habituellement des mandats séparés pour les traitements et les charges salariales, elle en produira un ou deux, intégrant la majoration de rémunération perçue du fait d heures supplémentaires pour l agent et la minoration provoquée par la réduction individuelle pour l URSSAF ou la CNRACL.!! Les mandats émis par les ordonnateurs seront portés au compte 641 Rémunération du Personnel!! L employeur est tenu de renseigner sur les documents de liaison URSSAF ou CNRACL selon le cas, le nombre d agents concernés par le dispositif, le montant total de la rémunération majorée des heures supplémentaires, et le montant total des réductions de cotisations salariales!! L agent concerné pourra constater sur son bulletin de salaire le gain enregistré au moyen d une rubrique supplémentaire intitulée Réduction cot. heures sup.!! Il faut enfin rappeler que ce dispositif ne modifie en rien les principes gouvernant la réalisation d heures supplémentaires dans la Fonction Publique Territoriale : la récupération heure pour heure reste la règle ; le paiement l exception. 6

7 7. Exemples Fonctionnaire CNRACL Un adjoint technique de 2ème classe, 5ème échelon, travaillant à temps complet, effectue 13 heures supplémentaires. Il perçoit, normalement, en plus de sa rémunération indiciaire, une somme nette de 124,63# pour ces heures supplémentaires.! Cette somme est fondée sur les éléments traditionnels de calcul des heures supplémentaires, rappelés dans le tableau annexe. Traitement indiciaire Heures supplémentaires Total Brut CNRACL RAFP Cotisation de solidarité CSG déductible CSG non déductible CRDS Net avant Loi TEPA 1"348,86 # 144,52 # 1"493,38 # 105,89 # 105,89 # 7,23 # 7,23 # 13,49 # 1,45 # 14,94 # 66,73 # 7,15 # 73,88 # 31,40 # 3,36 # 34,76 # 6,54 # 0,70 # 7,24 # 1"124,81 # 124,63 # 1"249,44 #! Les taux de cotisations à prendre en compte sont le RAFP (5%), la cotisation de solidarité (1%), la CSG déductible pour 97% (soit 4,95%), la CSG non déductible pour 97% (soit 2,33%), le CRDS pour 97% (soit 0,49%). Au total, 13,77.! Le taux de réduction applicable à cet agent est égal à 13,77 divisé par le montant brut des heures supplémentaires. Soit exprimé en pourcentage : 9,53%! Le montant de la réduction est égale au montant brut des heures supplémentaires du mois multiplié par le taux de réduction : soit 13,77 # (144,52 x 9,53%)! L agent percevra donc au total une somme de 1 263,21 #.! Sa fiche de salaire comportera une rubrique supplémentaire intitulée Réduction cot. heures sup. comportant la somme de 13,77# qu il perçoit en plus du fait de son activité supplémentaire.! Le mandat opéré pour le compte de la CNRACL comportera la somme de 91,59# (105,89#-13,77#) 7

8 Fonctionnaire IRCANTEC Un adjoint technique de 2ème classe, 5ème échelon, travaillant à temps non complet (20 heures), effectue 20 heures au delà de son horaire individuel. Il perçoit, normalement, en plus de sa rémunération indiciaire, une somme nette de 146,73# pour ces heures complémentaires.! Cette somme est fondée sur les éléments traditionnels de calcul des heures complémentaires, rappelés dans le tableau annexe. Traitement indiciaire Heures Complémentaires Total Brut Maladie Vieillesse IRCANTEC CSG déductible CSG non déductible CRDS Net avant Loi TEPA 770,78 # 177,87 # 948,65 # 5,78 # 1,33 # 7,11 # 52,03 # 12,01 # 64,04 # 17,34 # 4,00 # 21,34 # 38,13 # 8,80 # 46,93 # 17,94 # 4,14 # 22,08 # 3,74 # 0,86 # 4,60 # 635,82 # 146,73 # 782,55 #! Les taux de cotisations à prendre sont la maladie URSSAF (0,75%), les cotisations vieillesse (6,75% au total), l IRCANTEC (2,25%), la CSG déductible pour 97% (soit 4,95%), la CSG non déductible pour 97% (soit 2,33%), le CRDS pour 97% (soit 0,49%). Au total, 17,52.! Le taux de réduction applicable à cet agent est égal à 17,52 divisé par le montant brut des heures complémentaires. Soit exprimé en pourcentage : 9,85%! Le montant de la réduction est égale au montant brut des heures supplémentaires du mois multiplié par le taux de réduction : soit 17,52 # (177,87 x 9,85%)! L agent percevra donc au total une somme de 800,07 #.! Sa fiche de salaire comportera une rubrique supplémentaire intitulée Réduction cot. heures sup. comportant la somme de 17,52 # qu il perçoit en plus du fait de son activité complémentaire.! Le mandat opéré pour le compte de l URSSAF comportera la somme de 53,63 # (71,15#-17,52#) 8

9 Tableaux Récapitulatifs Type d agent Heures complémen taires IHTS Exonération d impôts Réduction de cotisations sociales pour les 14 premières heures A partir de la 15ème heure Heures de nuit heures de dimanches et de jours fériés Taux de réduction Cotisations à prendre en compte Imputation! CSG et CRDS Fonctionnaire IRCANTEC < 28 heures et Non titulaire Taux horaire de traitement brut indiciaire / 151,67 1,25 1,27 100% 2/3 Oui Contributions et cotisations sociales obligatoires dues par le salarié sur un mois / rémunération des heures supplémentaires du même mois plafond : 21,5%! cotisations vieillesse, cotisations maladie! ASSEDIC (si applicable)! IRCANTEC! Cotisation de solidarité (si applicable)! cotisations vieillesse, cotisations maladie Fonctionnaire CNRACL " 28 heures Taux horaire de traitement brut indiciaire / 151,67 1,25 1,27 100% 2/3 Oui Contributions et cotisations sociales obligatoires dues par le salarié sur un mois / rémunération des heures supplémentaires du même mois! CSG et CRDS! Cotisation de solidarité (si applicable)! RAFP! Cotisation CNRACL plafond : 21,5% 01

HEURES SUPPLEMENTAIRES : REGIME DE L EXONÉRATION SOCIALE ET FISCALE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : REGIME DE L EXONÉRATION SOCIALE ET FISCALE DATE D EFFET : 1er OCTOBRE 2007 HEURES SUPPLEMENTAIRES : REGIME DE L EXONÉRATION SOCIALE ET FISCALE TEXTES DE REFERENCE : Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 Rejeté PLF POUR 2016 - (N 3096) AMENDEMENT présenté par M. Le Fur, M. Wauquiez et Mme Dalloz ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 2, insérer l'article suivant:

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

Heures supplémentaires - Réduction des cotisations salariales et Exonération de l impôt sur le revenu

Heures supplémentaires - Réduction des cotisations salariales et Exonération de l impôt sur le revenu Note d'informations du 22 novembre 2007 Mise à jour le 15 janvier 2008 Heures supplémentaires - Réduction des cotisations salariales et Exonération de l impôt sur le revenu Références : - Loi n 2007-1223

Plus en détail

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007)

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) FORMATION 2007.50 ACTUALISATION SOCIALE REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) JEUDI 6 DECEMBRE 2007 SOMMAIRE Réforme sur les heures supplémentaires (loi du 21 août 2007)

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises»

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises» Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Le directeur de

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

I PLAFOND de SECURITE SOCIALE

I PLAFOND de SECURITE SOCIALE CIRCULAIRE d INFORMATIONS n 2013/01 du 11 janvier 2013 Plafond de sécurité sociale SMIC Revalorisation des indices cotisations sociales au 1 er janvier 2013 I PLAFOND de SECURITE SOCIALE Réf. : Arrêté

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Attribution d'une bonification indemnitaire à certains fonctionnaires de catégorie A et B

Attribution d'une bonification indemnitaire à certains fonctionnaires de catégorie A et B CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

ASTREINTES REMUNERATION ET COMPENSATION INTERVENTION ET PERMANENCES

ASTREINTES REMUNERATION ET COMPENSATION INTERVENTION ET PERMANENCES REGIME INDEMNITAIRE ASTREINTES Note d information N 2005-23 du 1 er octobre 2005 ASTREINTES REMUNERATION ET COMPENSATION INTERVENTION ET PERMANENCES REFERENCES Décret n 2015-415 du 14 avril 2015 relatif

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

Intervenante : Nathalie Olivier-Bichard. Déjeuner technique du 13 novembre 2007

Intervenante : Nathalie Olivier-Bichard. Déjeuner technique du 13 novembre 2007 Intervenante : Nathalie Olivier-Bichard Déjeuner technique du 13 novembre 2007 Le temps de travail effectif La durée du travail effectif est le temps pendant lequel lesalariéestàladispositiondel employeuretdoit

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables

Plus en détail

INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES

INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES FF II CC HH EE PP RR AA TT I QQ UU EE CC DD GG 55 00 INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES L E S S E N T I E L Les agents de catégorie B ou C dès lors qu'ils exercent des fonctions ou appartiennent

Plus en détail

CdG 21 De la fonction publique territoriale De Côte d'or

CdG 21 De la fonction publique territoriale De Côte d'or CdG 21 De la fonction publique territoriale De Côte d'or INDEMNITES HORAIRES REFERENCE JURIDIQUE Décret n 2002-60 du 14 janvier 2002 relatif aux indemnités horaires pour travaux supplémentaires PRINCIPES

Plus en détail

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs.

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. EMPLOYEURS HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. SURCROÎT DE TRAVAIL, commandes exceptionnelles, délais restreints pour réagir, à-coups de production Pour faire

Plus en détail

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280.

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280. Circulaire n 2015-01 R du 7 janvier 2015 Sandrine BERGER - 04 77 42 67 28 - finances@cdg42.org Anaïs BERNARD - 04 77 01 01 74 - finances2@cdg42.org 1 er janvier 2015 Salaires et charges sociales Régime

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL 1. LES CHARGES DE PERSONNEL COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL Les charges de personnel représentent généralement une part importante des charges d exploitation. Elles comprennent

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS

AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Circulaire du 19 mai 2003 Dernière mise à jour janvier 2015 AVANTAGES EN NATURE ÉVALUATION ET COTISATIONS Réf. : - Articles L.242-1 et R242-1 du Code de la sécurité sociale. - Arrêté du 10 décembre 2002

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

Syndicat CGT du Centre Hospitalier Comminges-Pyrénées. Bulletin de salaire

Syndicat CGT du Centre Hospitalier Comminges-Pyrénées. Bulletin de salaire Syndicat CGT du Centre Hospitalier Comminges-Pyrénées Bulletin de salaire De nombreux agents de la fonction publique hospitalière ont des difficultés pour lire et comprendre leur fiche de paie mensuelle.

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE 1- LE BULLETIN DE PAIE Document 1 : les mentions obligatoires du bulletin de paie Un bulletin de paie doit comporter les mentions obligatoires suivantes : - nom et adresse

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 4 octobre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 4 octobre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 4 octobre 2013 Rejeté PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 - (N 1395) AMENDEMENT N o I-CF52 présenté par M. Mariton, M. Carrez, M. Baroin, M. Bertrand, M. Blanc, M. Carré, M. Censi,

Plus en détail

LA GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D'ACHAT (GIPA) au titre de l'année 2015

LA GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D'ACHAT (GIPA) au titre de l'année 2015 REMUNERATION Note d information N 2015-17 du 13 février 2015 LA GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D'ACHAT (GIPA) au titre de l'année 2015 REFERENCES Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 modifié relatif à l'instauration

Plus en détail

Centre de Gestion FPT 49. Heures complémentaires et Heures supplémentaires. 9 rue du Clon 49000 ANGERS

Centre de Gestion FPT 49. Heures complémentaires et Heures supplémentaires. 9 rue du Clon 49000 ANGERS Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Heures complémentaires et Heures supplémentaires CREE EN : octobre 2014 Messagerie : documentation@cdg49.fr

Plus en détail

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires LA REMUNERATION Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 I. Composition de la rémunération A. Les éléments obligatoires 1) Le traitement indiciaire Pour chaque grade, un texte réglementaire,

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.)

Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.) REMUNERATION Note d information n 14-13 du 17/03/2014 Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.) 2014 Références - Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l'instauration d'une indemnité

Plus en détail

Cotisations sociales par régimes de sécurité sociale et par organismes de recouvrement

Cotisations sociales par régimes de sécurité sociale et par organismes de recouvrement Rémunération sociales par régimes de sécurité sociale et par organismes de recouvrement Organisme de recouvrement URSSAF CNRACL Régime spécial de sécurité sociale Régime général de sécurité sociale CRDS

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE 1. Qu est ce que les heures supplémentaires? 2. Comment décompter les heures supplémentaires? 3. Lorsque la durée collective de travail

Plus en détail

Le bulletin de salaire

Le bulletin de salaire Le bulletin de salaire Traitement brut, net à payer, total charges patronales Que signifient les indications portées sur le bulletin de salaire? A quoi correspondent les sommes déduites du salaire brut?

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ATTENTION Cette fiche est du niveau BEP : - elle ne traite que des cas de salariés mensualisés; - elle ne traite pas les problèmes de réductions de cotisations de la loi

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.06-2016 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon

Magazine 32. Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Magazine 32 Nouvelle réglementation Heures supplémentaires Réduction Salariale Réduction patronale Réduction Fillon Installation Windows Placez le fichier sur votre bureau, vérifiez que le logiciel n est

Plus en détail

1. Rubrique 1208 Surcotisation CNRACL

1. Rubrique 1208 Surcotisation CNRACL WinPaie Version 3-6-3-Moteur 1-4-32 Page : 1/ 8 Surcotisation CNRACL 1. Rubrique 1208 Surcotisation CNRACL La surcotisation retraite est calculée automatiquement pour les agents à temps partiel ou non

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée La Durée du travail EN BREF Fixée à 35 heures par semaine (ou 1607 heures par an), applicable à la plupart des entreprises et des salariés, la durée légale du travail n est ni un minimum (les salariés

Plus en détail

LE FORFAIT DE SALAIRE

LE FORFAIT DE SALAIRE Juillet 2013 LE FORFAIT DE SALAIRE Le préambule de la constitution de 1946 et la déclaration universelle des droits de l homme proclament que «quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et

Plus en détail

9,54% - Traitement de base indiciaire + NBI. Participation assujettie aux cotisations sociales : CSG et RDS à 100% et RAFP

9,54% - Traitement de base indiciaire + NBI. Participation assujettie aux cotisations sociales : CSG et RDS à 100% et RAFP Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL (1) Maladie - Maternité 11,50% - Traitement de base indiciaire brut + NBI Alloctions familiales 5,25% - Traitement de base indiciaire brut

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

LA GESTION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES

LA GESTION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES Fiches statut Temps de travail / Rémunération 1/30/MA Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr LA GESTION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES Les organes délibérants

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Indemnités Journalières de Sécurité Sociale ( IJSS )

Indemnités Journalières de Sécurité Sociale ( IJSS ) AFIPaie Version 3-4-19 Page : 1/ 10 Indemnités Journalières de Sécurité Sociale ( IJSS ) AFIPaie Version 3-4-19 Page : 2/ 10 1. Définition Définition de la Subrogation En cas d arrêt de travail, les indemnités

Plus en détail

Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre

Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre Le projet de loi sur la sécurisation des emplois vient d être validé par le conseil des ministres et va prochainement atterrir sur

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire?

LIRE UN BULLETIN DE PAIE. Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? LIRE UN BULLETIN DE PAIE Quels sont les différents éléments qui composent une fiche de paie, et comment les lire? 1. L' identification de votre employeur : raison sociale, adresse et convention collective

Plus en détail

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT Mise à jour : 24/05/2007 Nbre de pages : 10 Nom du Responsable : Jacques REBEYRAT Visa : Fonction : Président Directeur Général SOMMAIRE OBJET 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE

Plus en détail

Les heures supplémentaires - nouvelles dispositions -

Les heures supplémentaires - nouvelles dispositions - Les heures supplémentaires - nouvelles dispositions - À compter du 1er octobre 2007, la rémunération des heures supplémentaires ou complémentaires est exonérée d impôt sur le revenu et donne droit, sous

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION Thème 3 LA REMUNERATION Comment le salaire est-il fixé? Généralement déterminé en fonction de la qualification du salarié et de l emploi occupé, le salaire peut être calculé : au temps, en fonction de

Plus en détail

Le régime d assurance chômage des intermittents

Le régime d assurance chômage des intermittents Pégase 3 Le régime d assurance chômage des intermittents Dernière révision le 24/04/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Calcul du plafond...3 Régime classique... 3

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Le calcul de la durée du travail

Le calcul de la durée du travail 038 Les heures supplémentaires Partie 5 La durée et le temps de travail Chapitre 1 Le calcul de la durée du travail 038 ( ) Les heures supplémentaires SOMMAIRE (voir mode d emploi page IX) Référence Page

Plus en détail

Centre de gestion de la FPT de l Ain. Le Compte Epargne Temps

Centre de gestion de la FPT de l Ain. Le Compte Epargne Temps Centre de gestion de la FPT de l Ain Note d information 29 septembre 2015 Le Compte Epargne Temps Références : - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

LA TAXE SUR LES SALAIRES

LA TAXE SUR LES SALAIRES SOURCES : Code Général des Impôts AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple information donnée à titre purement indicatif. Leur utilisation, à quelque titre

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les préfets de région

Mesdames et Messieurs les préfets de région Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat Ministère de la

Plus en détail

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX PRINCIPES GENERAUX La rémunération des fonctionnaires est définie par l article 20 de la loi du 13 juillet 1983 auquel se réfère l article 87 de la loi du

Plus en détail

N XXX ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE. Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le XXXX 2013.

N XXX ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE. Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le XXXX 2013. N XXX ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le XXXX 2013. PROPOSITION DE LOI visant à réintroduire la défiscalisation

Plus en détail

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280.

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant 2.29 0 % 2.29 2.29. 2 enfants 10.67 3 % 73.04 110.27. 3 enfants 15.24 8 % 181.56 280. Circulaire n 2016-02 R du 7 janvier 2016 Sandrine BERGER - 04 77 42 67 28 - finances@cdg42.org Anaïs BERNARD - 04 77 01 01 74 - finances2@cdg42.org 1 er janvier 2016 Salaires et charges sociales Régime

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Note d information Juin 2009 1 er Degré 2 nd Degré I Dates des congés scolaires Fin des cours (après la classe) Reprise des cours (le matin) Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Toussaint Samedi

Plus en détail

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Références : - Décret n 2001-623 du 12 juillet 2001 pris pour l application de l article 7-1

Plus en détail

Participation forfaitaire santé et prévoyance Informations complémentaires

Participation forfaitaire santé et prévoyance Informations complémentaires Participation forfaitaire santé et prévoyance Informations complémentaires Concerne uniquement les clients ayant une participation employeurs sur leurs cotisations mutuelles ou prévoyance. Cette note d

Plus en détail

Newsletter Sociale Février 2016

Newsletter Sociale Février 2016 Newsletter Sociale Février 2016 Indemnité kilométrique vélo : mise en place Possibilité de prendre en charge les frais de déplacement à vélo de vos salariés entre leur résidence habituelle et leur lieu

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n 2014-01 du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement

Plus en détail

En cas de cumul de mandats, ce seuil s apprécie en additionnant toutes les indemnités de fonction brutes des mandats concernés par la réforme.

En cas de cumul de mandats, ce seuil s apprécie en additionnant toutes les indemnités de fonction brutes des mandats concernés par la réforme. A compter du 1er janvier 2013, l'article 18 de loi de financement de S.S. pour 2013 et le décret no 2013-362 du 26 avril 2013 élargissent la couverture sociale des élus locaux et assujettissent au régime

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires 2008 Xavier Remongin/Min.agri.fr Soutien à l emploi et au pouvoir d achat Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires Depuis le 1er octobre 2007, les employeurs agricoles qui ont

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CES EVENEMENTS SERONT ASSURES SELON LES CONDITIONS GENERALES, ET CONVENTIONS

Plus en détail

LE REGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX

LE REGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire d'informations n 2015/04 du 23 janvier 2015 Annule et remplace la circulaire n 2014/07 du 10 juillet 2014 LE REGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX Cette mise à jour concerne le coefficient

Plus en détail

LES ÉTAPES DU RECRUTEMENT DES AGENTS RECENSEURS

LES ÉTAPES DU RECRUTEMENT DES AGENTS RECENSEURS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LES ÉTAPES DU RECRUTEMENT DES AGENTS RECENSEURS L E S S E N T I E L Depuis le 1 er janvier 2004, les opérations de recensement de la population se déroulent une fois

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire I. Régime des congés payés dans les professions du bâtiment et des travaux publics a. Règles d'affiliation b. Organisation et fonctionnement des caisses

Plus en détail

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS QUESTIONS Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon). 1. Quand doit-on avoir un bulletin de paie? 2. Combien

Plus en détail

Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres

Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres Article Le présent avenant se substitue à l'ancien chapitre X applicable aux cadres. Les partenaires sociaux conviennent d'engager

Plus en détail

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de finances pour 2015 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 Loi de finances rectificative pour 2014 Les lois de finances de fin 2014 n ont pas mis en place de réformes majeures. La mesure

Plus en détail

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale Le droit social désigne le droit du travail et le droit de la protection sociale. Document 1 I. Les sources légales du droit social A. Les

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

12 décembre 2013 UIMM 26-07

12 décembre 2013 UIMM 26-07 12 décembre 2013 UIMM 26-07 Les frais de transport : domicile - travail La prise en charge obligatoire : les frais de transports publics L employeur a l obligation de prendre en charge une partie du prix

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 PARIS, le 15/02/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 OBJET : Bonus exceptionnel d'un montant maximum de 1.000 euros L'article 17 de la loi

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES ASSISTANTES MATERNELLES ET LA VILLE D'EYBENS

CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES ASSISTANTES MATERNELLES ET LA VILLE D'EYBENS Annexe 1 - Contrat de travail des assistantes maternelles de la crèche familiale et calcul des indemnités d' entretien Janvier 2016 CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES ASSISTANTES MATERNELLES ET LA VILLE D'EYBENS

Plus en détail

Focus sur le bulletin de paye

Focus sur le bulletin de paye Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici comment décrypter par grands blocs ce document

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE Considérant que l'assurance chômage doit renforcer la sécurisation des parcours professionnels et favoriser la reprise d'une activité professionnelle

Plus en détail

APPLICATION DES REVALORISATIONS DE JANVIER 2015 SUR LES TRAITEMENTS

APPLICATION DES REVALORISATIONS DE JANVIER 2015 SUR LES TRAITEMENTS PAIES INFORMATISEES JANVIER 2015 Note paie - Janvier 2015 Notice explicative APPLICATION DES REVALORISATIONS DE JANVIER 2015 SUR LES TRAITEMENTS La présente notice énonce les diverses revalorisations ou

Plus en détail

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance.

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance. indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 Agents non titulaires de droit public LE CONGÉ MATERNITÉ 1. Références, définition et conditions d octroi Références : articles 10, 12, 27 à 32 du décret

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

Salaire des apprentis

Salaire des apprentis Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 35.13 20/12/2013 Salaire des apprentis Au 1 er janvier 2014 Le relèvement du SMIC au 1 er janvier 2014 entraine également des conséquences

Plus en détail

LA JOURNEE DE SOLIDARITE

LA JOURNEE DE SOLIDARITE N 76 - SOCIAL n 36 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 mai 2009 ISSN 1769-4000 LA JOURNEE DE SOLIDARITE L essentiel La journée de solidarité a été mise en place par la loi du 30 juin 2004

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES 2008

UNIVERSITES DES MAIRES 2008 Un ensemble de textes souvent mal connus issus de : - la loi du 3 février 1992 ; - la loi du 5 avril 2000 ; - la loi du 27 février 2002. Une information en direction des employeurs menée par l AMF. Une

Plus en détail