HISTORIQUE FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE. Réunion inter-régionale en 1996 Constats

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HISTORIQUE FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE. Réunion inter-régionale en 1996 Constats"

Transcription

1 1 FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE Anne BETTINGER Cadre de santé hygiéniste C-CLIN Est Réunion inter-régionale en 1996 Constats!Mise en évidence des écarts entre les théories enseignées en écoles et les pratiques de terrain!inexistence ou inefficacité du réseau d informations et de collaboration entre les écoles et entre les écoles et les établissements de santé Préoccupation réelle des hygiénistes et des enseignants Création d un groupe de travail «Besoins en formation» Incidence CTIN «Former les hospitaliers pour prévenir les IN «1998 guide «100 recommandations pour la LIN» Décret n du 6/12/99 Circulaire n 645 du 29/12/00 Février 2001 Guide «Aide à l élaboration d un projet d enseignement de l hygiène : formation initiale des infirmiers et infirmières» 2001 Création du groupe de travail «Formation des infirmiers de bloc opératoire» Incidence Arrêté du 22 octobre 2001 relatif à la formation conduisant au diplôme d état d infirmier de bloc opératoire Décret du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à l exercice de la profession d infirmier Prise de contact par courrier avec toutes les écoles para-médicales et de sages-femmes Publication du guide «Aide à l élaboration d un projet d enseignement de l hygiène : formation des infirmiers de bloc opératoire» 2003 Création du groupe de travail «formation des IADE» Incidence Arrêté du 17 janvier 2002 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d infirmier anesthésiste 5 6

2 7 Parité hygiénistes/formateurs METHODOLOGIE Groupes de travail!région Alsace!Groupe de travail 6 cadres infirmiers formateurs, 1 cadre hygiéniste assurant l enseignement du module hygiène en IBODE IADE!Inter-régional piloté par le cadre de santé du C-CLIN Est et une directrice 12 membres IHH et formateurs ou directeurs!régionaux pilotés par un cadre formateur et un cadre hygiéniste 5 à 7 membres, IHH et formateurs, directeurs METHODOLOGIE Charte du groupe de travail Nombre de réunions prévues Méthode Objectifs Membres Frais Avis et informations Directeurs, DRH, DSS 8 METHODOLOGIE Références Textes réglementaires! relatifs à la formation ciblée et la profession infirmière! relatifs à l organisation de la LIN et sujets connexes Programmes de formation des écoles et du module hygiène Bibliographie 9 CONTENU DES GUIDES Introduction Contexte Pour les spécialités Fonction et missions Pré-requis Objectifs globaux et spécifiques Contenu Objectifs pédagogiques, contenu, liens avec les autres modules, durée Moyens, méthodes et supports pédagogiques Evaluation 10 Module hygiène = 60 heures Concept hygiène et responsabilité IDE!3 heures Microbiologie, épidémiologie!16 heures Architecture, locaux, techniques, produits, DM, linge,air, fluides, eau, déchets et effluents liquides!23 heures Module hygiène = 60 heures Tenue vestimentaire et hygiène des mains! 4 heures Hygiène des soins, asepsie, antisepsie! 8 heures Hygiène de l alimentation! 3 heures Le bruit! 3 heures 11 12

3 13 Évaluation Rigoureuse de la progression des compétences en hygiène!acquis théoriques : contrôles de connaissances!aptitudes cliniques : stages et MSP Module transversal!évaluation intégrée dans les modules globaux!cotation différenciée et significative Épidémiologie, enquêtes, surveillance, MDO, signalement!12 heures Moyens de prévention liés à l environnement : architecture, équipements, eau, air, bionettoyage et désinfection, linge, déchets et effluents liquides, vigilance environnementale!28 heures 14 Moyens de prévention liés aux DM (désinfection, stérilisation)! 41 heures Moyens de prévention humains : patient, personnel, visiteur, antiseptiques et désinfectants cutanés, rôle encadrement! 25,5 heures Moyens de prévention organisationnels : programmation et planification opératoire, organisation du travail, information et collaboration, méthodologie!6 heures Législation et réglementation française et européenne!5 heures Impact économique, social et juridique des infections nosocomiales!2,5 heures Évaluation Validation du module! Épreuve écrite Évaluation continue! Stages, MSP! TIPI Suivi pédagogique 17 18

4 19 Stage en hygiène hospitalière Finalité, lieu, responsable de stage, objectifs, évaluation et validation Courrier d information des EOH par le C-CLIN Mise en contact des écoles avec les EOH pour l organisation du stage EIADE Pré-requis Bonne maîtrise du programme conduisant au DE d infirmier!connaissance approfondie de plusieurs domaines dont «la fonction de défense et de protection» et «les notions sur l infection» Préparation au concours!non obligatoire mais recommandée!approfondissement des notions de base en hygiène : proposition de contenu 20 EIADE 700 heures de formation théoriques sur 2 années Prévention des risques infectieux et hygiène : enseignement transversal de durée non spécifiée!proposition de contenu permettant d appréhender la gestion du risque infectieux dans la spécialité et dans les divers domaines d exercice!durée minimale recommandée : 25,5 heures DIFFICULTES Perception d une ingérence des hygiénistes et du CCLIN dans la formation en hygiène!méthodologie!informations Intérêt Nombres d exemplaires diffusés!inter-région Est!Hors de l inter-région Témoignages des hygiénistes (IHH et PHH) : intérêt d un guide!intervention ponctuelle!participation à l élaboration du module hygiène Collaboration écoles /EOH Connaissance des structures et des ressources EOH comme ressource pour formateurs et élèves (conseils, pratiques, documentation ) Renforcement des préparations aux épreuves d admissions (, IADE) avec collaboration des EOH 23 24

5 3 juin 2004 Développement des échanges CCLIN/ écoles Questionnaire C-CLIN : proportion des réponses par type d'établissement dans fichier en Envoi réponse Développement des échanges CCLIN/ écoles 90% des écoles répertoriées dans la base de données Transmission des textes réglementaires, des guides, recommandations Augmentation des demandes de conseils émanant des formateurs Demandes croissantes des élèves et étudiants (documentation, guidance de travaux d intérêt professionnels, avis sur des pratiques ) 0 /AS Puer Anne BETTINGER IBODE / C-CLIN IADE Paris IFMK Nord IFCS manip radio sage-femmes Axes d amélioration Remarques des étudiants et élèves Terminologie utilisée en hygiène Évolution rapide des recommandations Textes réglementaires nombreux, de compréhension et d application difficile Pratiques non consensuelles parfois avec faible niveau de preuve Divergence dans les enseignements Liaison avec la pratique du terrain Responsabilité du directeur Exigences envers les formateurs et intervenants!terminologie consensuelle!appui sur les textes réglementaires en vigueur, les recommandations officielles!précision du niveau de preuve des données transmises Mise en place d un dispositif d évaluation de la qualité de l enseignement et des réajustements nécessaires Axes d amélioration Ressources Formateurs, enseignants et personnel encadrant!connaissances et compétences dans le domaine de la gestion des risques infectieux!formation continue!suivi des évolutions techniques!analyse de situation à partir des pratiques Travail en réseau écoles/terrain/structures de LIN!EOH : ressource indéniable CONCLUSION La formation des personnels est indispensable pour assurer le plus haut niveau de sécurité des usagers La gestion du risque infectieux est un enseignement transversal qui doit être adapté aux missions des professionnels concernés 29 30

6 31 CONCLUSION Les guides élaborés sont des ressources possibles pour l élaboration du projet d enseignement de l hygiène Un partenariat doit d établir entre les écoles et les structures de LIN, en particulier C-CLIN et EOH pour développer l enseignement dans le domaine de la gestion du risque infectieux. L Ill à Strasbourg 32

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012 ROLES ET MISSION DU CLIN Infections nosocomiales Définition de l Infection Nosocomiale: vient du grec nosokomion et date de 1845 Définition du Conseil de l Europe : elle introduit le personnel hospitalier

Plus en détail

Dossier d habilitation, de renouvellement et de bilan Diplôme d Université. I - Fiche d identité de la formation

Dossier d habilitation, de renouvellement et de bilan Diplôme d Université. I - Fiche d identité de la formation Dossier d habilitation, de renouvellement et de bilan Diplôme d Université Intitulé : Domaine : Niveau du diplôme : Niveau requis : Durée de la formation : Formation diplômante : Diplôme Inter-Universitaire

Plus en détail

Préparation aux concours d admission dans les écoles paramédicales

Préparation aux concours d admission dans les écoles paramédicales Préparation aux concours d admission dans les écoles paramédicales Préparation au concours d entrée à l Institut de Formation des Cadres de Santé Objectif Acquérir des capacités : de réflexion, d analyse,

Plus en détail

Informations et actualités

Informations et actualités Informations et actualités CCLIN Sud-Ouest 11 mars 2015 Elisabeth GALY - Sophie VANDESTEENE - Hervé VERGNES Antenne Régionale Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest ÉTATS GÉNÉRAUX DES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET

Plus en détail

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE C.H.I.P.S. FICHE DE POSTE DIRECTEUR ADJOINT ERIADE /FIC POS/ N 1 Créé en septembre 2014 Ecole Régionale d Infirmiers Anesthésistes Modifié le : Version n 1 4 pages + 1 page annexe Lieux de diffusion :

Plus en détail

INFIRMIER DE BLOC OPERATOIRE

INFIRMIER DE BLOC OPERATOIRE INFIRMIER DE BLOC OPERATOIRE QUEL EST LE METIER DE L INFIRMIER DE BLOC OPERATOIRE? L infirmier de bloc opératoire (IBODE) est un professionnel infirmier diplômé d Etat spécialisé. Il accueille et accompagne

Plus en détail

Évolution de la profession d infirmier(e) hygiéniste En France et dans l inter région Paris Nord

Évolution de la profession d infirmier(e) hygiéniste En France et dans l inter région Paris Nord Évolution de la profession d infirmier(e) hygiéniste En France et dans l inter région Paris Nord Valérie Drouvot Direction générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des

Plus en détail

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE SBrosse FEMS PLAN 1.DEFINITION DU RISQUE EN ES 2.HISTORIQUE DE LA DEMARCHE DE GESTION DES RISQUES 3.ENJEUX SBrosse FEMS LE RISQUE La

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Méthode ALARM N. Grimaud Clinique Magdelaine 17 mai 2011 Journée inter-réseaux du CCLIN Sud-Ouest Présentation de l établissement Clinique chirurgicale de 15 lits et places (90 % ambulatoire) Installée

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

Le signalement des infections nosocomiales

Le signalement des infections nosocomiales Le signalement des infections nosocomiales Bruno GRANDBASTIEN Faculté de Médecine «Henri Warembourg», Université Lille 2 Service de Gestion du Risque Infectieux, des Vigilances et d Infectiologie (SGRIVI),

Plus en détail

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005

Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 Stage de GENEVE DU 5 AU 9 MARS 2005 INTRODUCTION Le réseau mère enfant de la francophonie fut créé en 2002 à Montréal. Missions: Promouvoir l accès aux soins pour les mères et les enfants de la communauté

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

Encadrement des Etudiants en Soins Infirmiers, au Bloc Opératoire

Encadrement des Etudiants en Soins Infirmiers, au Bloc Opératoire Encadrement des Etudiants en Soins Infirmiers, au Bloc Opératoire Dominique LANQUETIN, cadre IBODE, Paris, Vice Présidente UNAIBODE Stéphanie GREDER, Ibode tuteur de stage, Colmar Objectifs Répondre aux

Plus en détail

Service d Hygid Présentation

Service d Hygid Présentation Prévention des Infections Nosocomiales Service d Hygid Hygiène Hospitalière Présentation Rubrique : Prévention et surveillance des Infections Nosocomiales sous l Onglet l : Qualité/Risques Service d Hygiène

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 Le réseau de correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène hospitalière - la coordination et l animation sont assurées par l EOHH (infirmier et/ou

Plus en détail

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances Risques liés aux Accidents Exposant au Sang : Rôle du Médecin du Travail & interactions avec les différentes instances Dr Martine Domart-Rançon Service de Santé au Travail Hôpital Européen Georges Pompidou

Plus en détail

EN PRATIQUE, C EST QUOI L ANALYSE DE SCENARIO? Chantal Mercier infirmière hygiéniste ULIN-janvier 2015-FDP08

EN PRATIQUE, C EST QUOI L ANALYSE DE SCENARIO? Chantal Mercier infirmière hygiéniste ULIN-janvier 2015-FDP08 EN PRATIQUE, C EST QUOI L ANALYSE DE SCENARIO? Chantal Mercier infirmière hygiéniste 1 Sommaire 1. Planter le décor : CH Valenciennes 2. Flash back sur le contexte national et les recommandations des instances

Plus en détail

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction REGLE REG-DEAQ-01 DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2005/11/10 DATE

Plus en détail

ANNEXE I Présentation du programme de formation conduisant au diplôme d'état d'infirmier de bloc opératoire

ANNEXE I Présentation du programme de formation conduisant au diplôme d'état d'infirmier de bloc opératoire ANNEXE I Présentation du programme de formation conduisant au diplôme d'état d'infirmier de bloc opératoire Le programme de formation a pour objectif de développer des compétences d'infirmier spécialisé

Plus en détail

PLAN DU RAPPORT. 1. Les infections nosocomiales et leur prévention. 2. La formation initiale des médecins. 3. La formation des personnels infirmiers

PLAN DU RAPPORT. 1. Les infections nosocomiales et leur prévention. 2. La formation initiale des médecins. 3. La formation des personnels infirmiers PLAN DU RAPPORT Synthèse des propositions Introduction 1. Les infections nosocomiales et leur prévention 1.1. Situation du problème 1.2. L organisation de la prévention en France 1.3. Prévention des infections

Plus en détail

Articulation hygiène et gestion des risques

Articulation hygiène et gestion des risques Articulation hygiène et gestion des risques Prévention du risque infectieux et gestion des risques Marie-Françoise DUMAY SFHH SIIHH 5 juin 2008 Politique nationale (1) DHOS - DGS Recommandations : mise

Plus en détail

La secrétaire d'etat à la santé et aux handicapés Direction générale de la santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins

La secrétaire d'etat à la santé et aux handicapés Direction générale de la santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins La secrétaire d'etat à la santé et aux handicapés Direction générale de la santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Arrêté du 17 octobre 2000 relatif au bilan annuel des activités

Plus en détail

INTÉGRATION DE LA FILIÈRE INFIRMIÈRE DANS LE SCHÉMA UNIVERSITAIRE EUROPÉEN

INTÉGRATION DE LA FILIÈRE INFIRMIÈRE DANS LE SCHÉMA UNIVERSITAIRE EUROPÉEN Coordination Nationale Infirmière 270 Bd Sainte Marguerite 13 009 MARSEILLE 6508 / RC 1249 /1 : 04 91 74 50 70 / : 04 91 74 61 47 http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/ coord-nat-inf @ wanadoo.fr

Plus en détail

FICHE DE POSTE Cadre paramédical formateur

FICHE DE POSTE Cadre paramédical formateur 1/2 1/ ORGANISATION DU POSTE 1.1/ Métier : cadre de santé formateur Code ROME : M1402 Code métier : 05X10 1.2/ Poste : Nom de la personne recrutée : Grade : Cadre paramédical 1.3/ Positionnement dans l

Plus en détail

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE ARLIN Aquitaine Journée des Correspondants en Hygiène 28 mai 2015 Recommandations pour la prévention des infections dans les

Plus en détail

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne "Voie sous cutanée"

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne Voie sous cutanée Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques Formation en ligne "Voie sous cutanée" CClin Sud

Plus en détail

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Base réglementaire La formation: Article D 4391-1(Décret du 26 mars 2010) du Code de la santé publique

Plus en détail

ÉVOLUTIONS DU METIER ET DE LA FORMATION

ÉVOLUTIONS DU METIER ET DE LA FORMATION ÉVOLUTIONS DU METIER ET DE LA FORMATION D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE AEEIBO -UNAIBODE AEEIBO Ecole d Infirmiers de bloc opératoire 351 rue Ambroise Paré 59120 LOOS Aline DEQUIDT-MARTINEZ, Présidente

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS POUR LES TITULAIRES D UN BREVET D INFIRMIER HOSPITALIER: STAGE DE PEDIATRIE

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS POUR LES TITULAIRES D UN BREVET D INFIRMIER HOSPITALIER: STAGE DE PEDIATRIE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

Référentiel de formation des études paramédicales 2009

Référentiel de formation des études paramédicales 2009 Référentiel de formation des études paramédicales 2009 Plan Contexte d émergence de la réforme des études Principes du référentiel de formation Organisation de la formation Unités d enseignement et stages

Plus en détail

Diplôme Universitaire Tutorat dans la formation des étudiants paramédicaux

Diplôme Universitaire Tutorat dans la formation des étudiants paramédicaux Diplôme Universitaire Tutorat dans la formation des étudiants paramédicaux Responsable Pédagogique : - Chantal Eymard - MCF HDR AMU - Danielle Orsini, directrice des Instituts de Formation des Cadres de

Plus en détail

Philippe Berthelot et Joseph Hajjar Journée des correspondants Tain l Hermitage 21 octobre 2010

Philippe Berthelot et Joseph Hajjar Journée des correspondants Tain l Hermitage 21 octobre 2010 Philippe Berthelot et Joseph Hajjar Journée des correspondants Tain l Hermitage 21 octobre 2010 Historique CTIN, CCLIN - 1992 100 Recommandations pour la surveillance et la prévention des IN (1 ère édition)

Plus en détail

Profils et formations des hygiénistes en Europe

Profils et formations des hygiénistes en Europe XXIIIe Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Lille, 6-8 juin 2012 Profils et formations des hygiénistes en Europe Pierre Parneix www.sf2h.net http://www.infection-prevention.eu/

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

Evaluation du risque infectieux en endoscopie pour les endoscopes autoclavables avec canaux. Audit Grephh 2015

Evaluation du risque infectieux en endoscopie pour les endoscopes autoclavables avec canaux. Audit Grephh 2015 Evaluation du risque infectieux en endoscopie pour les endoscopes autoclavables avec canaux Audit Grephh 2015 10 octobre 2014 Riphh Languedoc-Roussillon - Nîmes Pour le groupe de travail E. Laprugne-Garcia,

Plus en détail

in ARMENGAUD M. Réflexion historique sur les Infections Nosocomiales Bull. Soc. Fr. Microbiol 2003 ; 18 : 34-38

in ARMENGAUD M. Réflexion historique sur les Infections Nosocomiales Bull. Soc. Fr. Microbiol 2003 ; 18 : 34-38 Un hôpital doit être construit par un architecte compétent Son personnel a de bonnes manières et se distingue par sa propreté corporelle et vestimentaire. Traité de médecine Indienne 4 è siècle avant J-C

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CENTRE HOSPITALIER ROBERT-PAX DE SARREGUEMINES

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CENTRE HOSPITALIER ROBERT-PAX DE SARREGUEMINES PROTOCOLE D ACCUEIL ET D ENCADREMENT DES ETUDIANTS EN STAGE 1. LES OBJECTIFS Objectif global : Cette procédure se propose de formaliser les modalités d accueil et d encadrement de l étudiant en stage Objectifs

Plus en détail

Définition officielle du métier

Définition officielle du métier NOUVEAU PROGRAMME DES ETUDES INFIRMIERES APPLICABLE DÈS SEPTEMBRE 2009 La refonte de la formation des élèves infirmiers mise en place cette année a permis la mise en place d'un programme très différent

Plus en détail

Audit de pratiques professionnelles. La ponction du liquide amniotique

Audit de pratiques professionnelles. La ponction du liquide amniotique Audit de pratiques professionnelles La ponction du liquide amniotique Journée réseau MATER 17 novembre 2011 C. Chapuis/P.Battagliotti/ ESPRI/ HCL PLA : quels sont les risques? Risque de fausse couche :

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ Arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux autorisations des instituts de formation préparant aux diplômes d infirmier, infirmier de bloc opératoire,

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé SMUR / CESU/ SAU/ HTCD Version n 1 Nombre de pages : 5 Diffusée le : Mars 2015 Appliquée le : Rédigée par

Plus en détail

BILAN DES FORMATIONS C.CLIN SUD EST Prévention du risque infectieux en maternité

BILAN DES FORMATIONS C.CLIN SUD EST Prévention du risque infectieux en maternité BILAN DES FORMATIONS C.CLIN SUD EST Depuis 1995 Un public de sages femmes et d auxiliaires de puériculture concerné par les questions d hygiène. Des formateurs issus du terrain largement impliqués dans

Plus en détail

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL :

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : Introduction : L IST 1 a pour mission générale la promotion de la santé au travail. Celle-ci

Plus en détail

TZR, prof à part entière ou entièrement à part?

TZR, prof à part entière ou entièrement à part? TZR, prof à part entière ou entièrement à part? 1 Qu est-ce qu un TZR? 2 L activité du TZR dans son établissement de rattachement 3 Conseils pour optimiser les Remplacements (pour le TZR et les Équipes

Plus en détail

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON JOURNEE DU «RESEAU MATER» Jeudi 18 novembre 2010 C. Brunet M.P. Veuillet Sage-femme cadre I.D.E. hygiéniste PRESENTATION DU SERVICE MATERNITE CH MACON niveau 2B PERSONNELS

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECLARATION DE SIGNES EVOCATEURS DE GRIPPE DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE Responsabilité de chacun et sensibilisation de tous 1 - Tous les professionnels travaillant au contact

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 6-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 6 : La démarche de gestion des risques dans les établissements de santé Largement initiée dans l industrie (nucléaire,

Plus en détail

Réforme de la formation des infirmiers de niveau A2 au Burundi

Réforme de la formation des infirmiers de niveau A2 au Burundi Réforme de la formation des infirmiers de niveau A2 au Burundi 1 PROJET PAISS (CTB) AEDES 2009 - Au départ : des difficultés 2 Pas de description de fonction du métier d infirmier Des classes pléthoriques

Plus en détail

II.2.3. Le Centre de Formation des Professions de Santé

II.2.3. Le Centre de Formation des Professions de Santé II.2.3. Le Centre de Formation des Professions de Santé II.2.3.1. Historique Crée en 1968 en qualité de service de la direction de la santé et de l'hygiène publique, l'école d'infirmière de Nouméa a accueilli

Plus en détail

Respect des précautions standards au bloc opératoire

Respect des précautions standards au bloc opératoire Respect des précautions standards au bloc opératoire Diagnostic hygiène au Centre Hospitalier de Cornouaille 1 Le contexte 2 1 Eté 2006 Enquête épidémiologique Audit des pratiques d hygiène Observations

Plus en détail

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Bilan des activités Esther et perspectives dans le cadre APPS Partenariat ESTHER- CHU de BORDEAUX- OMS Colloque Geres/ESTHER/ISSA Lomé, Togo

Plus en détail

Précautions complémentaires et bloc opératoire

Précautions complémentaires et bloc opératoire Précautions complémentaires et bloc opératoire Dr S LELIMOUZIN CHBA Vannes-Auray 1 Contexte Le bloc opératoire : un secteur «protégé» Un accès réglementé Tenue de bloc : pyjama, coiffe, masque chirurgical,

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Alibode 2014 Céline KLINKEBERG

Alibode 2014 Céline KLINKEBERG Alibode 2014 Céline KLINKEBERG QUELLE DIFFÉRENCE? Appelé aussi visiteur médical «Dans la salle d attente du médecin, on le repère facilement : en costume ou tailleur et équipé d une mallette, il tente

Plus en détail

LA SAGE-FEMME DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

LA SAGE-FEMME DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE LA SAGE-FEMME DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE UNSSF 28 rue Godefroy Cavaignac 75011 Paris - 06.11.98.00.17 - La sage-femme dans la fonction publique hospitalière / UNSSF / Décembre 2013 1 La sage-femme

Plus en détail

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL

FICHE DE POSTE INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL FICHE DE POSTE Intitulé du poste INFIRMIERE SANTE AU TRAVAIL Identification du service Localisation : Le service de Santé au travail se situe au pavillon 6 dans le parc de la Fondation Sabatié. Le service

Plus en détail

ÉCOLE D INFIRMIER(E)S DE BLOC OPÉRATOIRE

ÉCOLE D INFIRMIER(E)S DE BLOC OPÉRATOIRE ÉCOLE D INFIRMIER(E)S DE BLOC OPÉRATOIRE DU CHRU DE TOURS ÉCOLE D INFIRMIER(E)S DE BLOC OPÉRATOIRE CHRU de TOURS Formations continues Édition 2016 [ Version du 1 er juin 2015] Présentation des formations

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015

1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015 1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015 Association des biens français du patrimoine mondial FRANCE Le patrimoine mondial en France Année de ratification

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL LE STAGE L alternance réserve une place privilégiée à la formation clinique des étudiants au travers du stage. Dès les prémisses de la réforme, l IFSI a réuni les différents acteurs du partenariat afin

Plus en détail

La formation des professionnels de santé & les nouveaux métiers en génétique. Dr Agnès LORDIER-BRAULT Direction Générale de l Offre de Soins

La formation des professionnels de santé & les nouveaux métiers en génétique. Dr Agnès LORDIER-BRAULT Direction Générale de l Offre de Soins La formation des professionnels de santé & les nouveaux métiers en génétique Dr Agnès LORDIER-BRAULT Direction Générale de l Offre de Soins Un des thèmes du PNMR 2 est de renforcer les connaissances sur

Plus en détail

INFIRMIER(E) EN MEDECINE D URGENCE

INFIRMIER(E) EN MEDECINE D URGENCE Yvon CROGUENNEC IADE / ENSEIGNANT SAMU 29 / CESU 29 Référentiel de Compétences Commission Infirmière Commission Soins d Urgence & Sous - Commission d Élaboration des Manifestations Scientifiques INFIRMIER(E)

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Diplôme d Ambulancier 1/14 1. CARACTERISTIQUES DE LA SPECIALITE 2. CERTIFICATS PROFESSIONNELS UNITAIRES (CPU) 3. VOIES D ACCES A LA CERTIFICATION 4. DISPOSITIF D EVALUATION

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte PROPIN (programme national de prévention des infections nosocomiales) 2009-2013 Objectif Renforcer la prévention du risque infectieux soignants/soignés

Plus en détail

Organisation des séquences de soins. gilles manquat f bloc 07

Organisation des séquences de soins. gilles manquat f bloc 07 Organisation des séquences de soins 1 Contexte organisationnel (1) Multiples taches à accomplir Par des catégories professionnelles différentes Niveaux de risque différents Définir les taches à réaliser

Plus en détail

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes ARLIN Rhône-Alpes Relais de proximité du CCLIN Sud-Est ARLIN Rhône-Alpes Missions définies par Arrêté en

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI 401-PSYCHO002 401CP-PSYCHO003. Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI 401-PSYCHO002 401CP-PSYCHO003. Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif: Professionnel 401-PSYCHO001 401-PSYCHO002 401CP-PSYCHO003 Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur

Plus en détail

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS

JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS 5 ième réunion des Référents en Hygiène des EHPAD et autres Établissements Médico-Sociaux en Aquitaine 9 mars 205 JOURNÉE HYGIÈNE DES MAINS Retour d expérience S. AUGEYROLLE / C. CARRERE / C. ABILY E.H.P.A.D.

Plus en détail

Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale

Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale Rappel du cadre règlementaire - La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a décentralisé

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE Liliane GUILLORET**, Mireille LAMBERT*, ** Coordinatrice de SSIAD, Infirmière re hygiéniste *PH responsable EOHH, Président du CLIN HOPITAL LOCAL MONTFORT

Plus en détail

La Stérilisation en Belgique

La Stérilisation en Belgique La Stérilisation en Belgique Ch. Faber Pharmacien Hospitalier Cliniques Universitaires Saint-Luc Bruxelles CEFH Lille 2010 Hôpitaux Hôpitaux généraux 116 en Belgique francophone 100 en Belgique néerlandophone

Plus en détail

PRATIQUES DES ETABLISSEMENTS EN MATIERE DE DPC MEDICAL

PRATIQUES DES ETABLISSEMENTS EN MATIERE DE DPC MEDICAL 2 EME RENCONTRE NATIONALE DES CHR(U) PRATIQUES DES ETABLISSEMENTS EN MATIERE DE DPC MEDICAL SYNTHESE DES RESULTATS DU QUESTIONNAIRE NOVEMBRE 2014 METHODOLOGIE Questionnaire adressé par courrier à l ensemble

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand Rôle et Missions des s en de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand 1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE L hôpital local est un établissement public de santé de ressort communal, avec : 20 lits de SSR (Soins

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Diplô me inter- universitaire INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Coordination : G. BRUCKER - Paris VI B. REGNIER - Paris VII J.C. DARBORD - Paris V Objectifs et public concerné Former les

Plus en détail

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Aïcha ZRAIB - IDE Hygiéniste Agenda Introduction Contexte Méthodologie

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Proposition de Résolution relative à une clarification des filières menant au diplôme en soins infirmiers

Proposition de Résolution relative à une clarification des filières menant au diplôme en soins infirmiers Proposition de Résolution relative à une clarification des filières menant au diplôme en soins infirmiers déposée par M. Jacques BROTCHI, Mme Françoise BERTIEAUX, M. Olivier MAROY, M. Jean-Luc CRUCKE et

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Modèle ÉCHANGE DE PLACES D APPRENTISSAGE 1. GROUPE CIBLE. Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale (apprentissage).

Modèle ÉCHANGE DE PLACES D APPRENTISSAGE 1. GROUPE CIBLE. Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale (apprentissage). Modèle ÉCHANGE DE PLACES D APPRENTISSAGE 1. GROUPE CIBLE Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale (apprentissage). 2. CONCEPT DE BASE Deux apprentis issus de régions linguistiques

Plus en détail

ACFAS: le 8 mai 2012, Montréal Carole Villeneuve, M. Env.

ACFAS: le 8 mai 2012, Montréal Carole Villeneuve, M. Env. ÉLABORATION DU COURS EN DÉVELOPPEMENT DURABLE DU PREMIER PROGRAMME DE BACCALAURÉAT EN ÉTUDES DE L ENVIRONNEMENT (CUFE): PRATIQUES D'ENSEIGNEMENT CONCRÈTES ET LEÇONS À TIRER ACFAS: le 8 mai 2012, Montréal

Plus en détail

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg Recherche des causes d un grave défaut de transmission d information en présence d une situation à fort risque de contamination CClin Est Le 17 avril 2014 Strasbourg 1 Contexte Développement de la culture

Plus en détail

INFIRMIER ANESTHESISTE

INFIRMIER ANESTHESISTE INFIRMIER ANESTHESISTE QUEL EST LE METIER DE L INFIRMIER ANESTHESISTE? L infirmier anesthésiste (IADE) est un professionnel infirmier diplômé d Etat, spécialisé, qui dispense des soins d anesthésie, de

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

Point sur les outils du GREPHH Nouveautés 2013-2014

Point sur les outils du GREPHH Nouveautés 2013-2014 Les outils du GREPHH : la liste s allonge Point sur les outils du GREPHH Nouveautés 2013-2014 Delphine Verjat-Trannoy et Danièle Landriu CClin Paris-Nord Réunion sur la prévention du risque infectieux

Plus en détail

L article R. 4311-12 du code de la santé publique définit le champ d activité de l IADE :

L article R. 4311-12 du code de la santé publique définit le champ d activité de l IADE : RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS DU MÉTIER D INFIRMIER-ANESTHÉSISTE ANNEXE I de l Arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d État d infirmier anesthésiste BO Santé Protection sociale

Plus en détail

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA Du Bon Usage de la Télémédecine Exemple d application aux UCSA Contexte général 1 Nombreux champs d application : - téléconsultation - téléexpertise - téléformation - téléassistance Contexte général 2

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS ET DES ENSEIGNANTES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES ÉTUDES

POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS ET DES ENSEIGNANTES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES ÉTUDES 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca CA 404.07.01 POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS

Plus en détail