Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant."

Transcription

1 Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences membres du bsw leading swiss agencies, l Association suisse des agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse, s attendent à clôturer l année 2012 sur un résultat mitigé après un cru 2011 meilleur que prévu. Malgré des perspectives économiques difficiles à évaluer, le secteur envisage l année 2013 de façon positive. Un chiffre d affaires mi-figue, mi-raisin en sera dans l ensemble une année peu satisfaisante pour les agences leaders sur le marché suisse. Selon une enquête effectuée en septembre, 60% des agences de publicité et de communication bsw finiront tout de même l année avec une légère augmentation en termes de chiffre d affaires pouvant aller jusqu à 4% pour l exercice Ce qui correspond aux attentes exprimées il y a un an par une majorité de directeurs d agences. Les agences média espèrent également une augmentation de leur chiffre d affaires par rapport à l année précédente. En ce qui concerne les bénéfices, les attentes sont en revanche modestes. Les deux tiers environ de l ensemble des agences attendent un nouveau recul de leur EBIT par rapport à Seul un tiers de l ensemble des agences espèrent que les résultats vont stagner ou augmenter par rapport à La pression exercée sur les agences augmente Les principales raisons de la diminution de la marge sont les investissements en informatique et en ressources humaines importants pour acquérir des compétences digitales, les dépenses liées au personnel (en moyenne, 65% du chiffre d affaires est utilisé pour les frais de personnel) et les exigences accrues des annonceurs, qui demandent des prestations supplémentaires sans pour autant dépenser plus.

2 Les exigences des annonceurs sont de plus en plus élevées Les agences de publicité et de communication et agences média doivent également faire face à des exigences spécialisées qui ne cessent d augmenter. Si les annonceurs exigent un savoir-faire fondamental dans le domaine des médias numériques, 84% des agences (contre 74% l année précédente) constatent une demande croissante des campagnes cross média et 68% (contre 60% l année précédente) une augmentation de la demande de conseil stratégique (input stratégique). En revanche, la demande de campagnes sur les médias sociaux semble quelque peu reculer, à 70% contre 91% en La collaboration entre annonceurs et agences toujours plus exigeante. Les annonceurs souhaitent un niveau de conseil et de service toujours plus élevé qui demande une planification rigoureuse des ressources de l entreprise, ce qui est de plus en plus difficile. De leur côté, les annonceurs imposent des délais toujours plus serrés pour chaque projet. Il y a plus souvent des modifications de budget (83% contre 77% l année précédente), les annonceurs changent plus rapidement de stratégie (71% contre 65% l année précédente) et la qualité des briefings aux agences diminue. Et cela concerne la plupart des annonceurs. Les agences décèlent d importants besoins en formation. Les agences bsw relèvent le défi de la digitalisation Pour bsw leading swiss agencies, les agences bsw vont sans aucun doute relever ce défi également. Bsw appelle à nouveau les annonceurs à une collaboration professionnelle plus étroite avec les agences et leur demande de s atteler aux tâches qui leur incombent. Ce qui signifie un travail de base plus approfondi, une amélioration de la planification et des briefings efficaces. Les agences bsw conseillent et accompagnent leurs clients de manière pluridisciplinaire dans tous les domaines de la communication marketing et répondent à la demande grâce à des solutions de communication globale. C est pourquoi 60% des agences média et de création ont massivement investi dans la formation et le perfectionnement numérique. 83% des agences de création ont déjà engagé des spécialistes, elles développent et intègrent en interne des solutions digitales. Les équipes de création et de développement se forment de plus en plus sur la base des disciplines texte/direction artistique/spécialiste en ligne. En outre, 100% des agences média et 45% des agences de création ont initié des collaborations avec des agences spécialisées.

3 Regard vers l avenir Pour la première fois cette année, bsw leading swiss agencies n a pas interrogé les agences concernant les perspectives d avenir; l association, en collaboration avec le Media.Research.Group, a récolté des informations auprès des annonceurs. 2013: un optimisme relatif du côté des annonceurs Les attentes pour 2013 sont plutôt prudentes. Sur la base des résultats de l enquête auprès des 750 plus gros annonceurs publicitaires, bsw leading swiss agencies compte sur un léger recul, voire une stagnation de l ensemble du marché de la publicité pour On notera un élément positif: seuls 16% de l ensemble des annonceurs prévoient de diminuer leur budget communication. On en conclut que ce sont surtout les gros annonceurs qui auraient tendance à réduire les investissements, alors que les PME conservent leur position ou la développent légèrement. 2013: des attentes très différentes en fonction des secteurs La crise de l Union européenne a des effets divers sur le commerce des agences suisses et sur les différents secteurs. Les prévisions d investissement dans la publicité pour le commerce de détail sont nettement plus pessimistes qu il y a un an ( 12,3% pour la vente au détail et 22,6% pour le marché de la décoration et de l aménagement intérieur). En revanche, les secteurs des télécommunications (+8,4%), des prestations de services (+35,2%), de la pharmacie et de la santé publique (+33,2%) sont plus optimistes qu il y a un an. Dans tous les cas, il est intéressant de noter que le secteur des banques souhaite investir davantage dans la communication qu il ne l avait planifié il y a un an (+9,3%). 2013: 86 % du budget communication destinés aux médias classiques En 2013, les annonceurs prévoient d investir 86% de leur budget communication dans les médias classiques, dont 46% pour les revues et les journaux, 35% pour la télévision et 13% pour la publicité extérieure, la radio et le cinéma se partageant les 6% restants. Bien que bsw leading swiss agencies soit clairement favorable à la publicité sur les médias numériques, on constate que la mission principale des agences de communication et de publicité bsw sera aussi dans un futur proche de développer, réaliser, planifier et mettre en place des campagnes de publicité pertinentes et efficaces.

4 Contacts: Nadine Borter, Présidente T , Michael Kamm, représentant des agences de publicité et de communication romandes Tél Chris Flückiger, représentant des agences média romandes Tél

5 Les agences leaders. Il y a peu de changement dans le classement des agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse. Mi-2012, bsw leading agencies comptait 72 agences, soit 9 agences de plus que mi Agences de publicité et de communication Le classement 2012 des agences de publicité et de communication leaders sur le marché suisse se base sur l excédent brut d exploitation (EBE) de 2011 (voir «Explications concernant le classement»). A quelques exceptions près, tous les membres de l association participent au classement. Le classement des agences bsw est établi avant tout à des fins de transparence, mais également pour aider les annonceurs publicitaires à choisir une agence. Les 57 agences agences de publicité et de communication bsw ont réalisé en 2011 un excédent brut d exploitation (EBE) d environ 335 millions de francs, soit 9,4% de plus qu en Environ 7% seulement de l ensemble des agences résidant en Suisse répondent aux exigences de qualité élevées de l association et ont été acceptée parmi les membres du bsw. Agences média Depuis 2008, les agences média membres du bsw publient leur propre classement. Leur modèle d affaires est effectivement différent de celui des agences de publicité et ne peut ainsi leur être comparé directement. Les 15 agences média du bsw ont réalisé en 2011 un excédent brut d exploitation de 68,5 millions de francs. En 2011, les agences de bsw ont assumé la responsabilité de budgets atteignant un total de 2 milliards de francs pour leurs clients. Cela correspond aux deux tiers environ de tous les investissements publicitaires confiés à des agences en Suisse.

6 Explications concernant le classement Après une interruption forcée de 5 ans suite aux effets de la loi américaine «Sarbanes Oxley Act», le classement bsw a repris en Il est donc à nouveau possible d effectuer des comparaisons d une année sur l autre. Le classement 2012 est basé sur l excédent brut d exploitation (BBE) BBE = recette brutes Il s agit des propres prestations de l agence facturées aux clients, y compris les freelancers: honoraires pour conseils en tous genres, dédommagement pour travaux de rédaction, travaux graphiques ou autres, conformément au compte de résultat, hors taxes et hors transferts de charges ou recettes exceptionnelles. Catégories: Les agences sont classées dans l une ou l autre catégorie selon leur BBE effectif. bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders sur le marché suisse sont réunies au sein du bsw leading swiss agencies. Elles sont soumises à des critères d affiliation stricts et sont régulièrement contrôlées. Les 72 agences de publicité et de communication, agences média et agences spécialisées leaders sur le marché suisse sont réunies au sein de l association «bsw leading swiss agencies». Sept d entre elles sont établies en Suisse Romande. Elles travaillent selon des principes éthiques et de qualité d un niveau très élevé. Les budgets qu elles gèrent pour leurs annonceurs atteignent environ deux milliards de francs, ce qui représente deux tiers de l ensemble des volumes publicitaires confiés à des agences en Suisse. Les agences du bsw leading agencies ont remporté l an dernier plus de 90 % de tous les prix de création et plus de 90 % également de tous les prix Swiss EFFIE pour l efficacité du marketing et de la communication. Les membres de l association font l objet de contrôles réguliers quant à la qualité de leurs prestations et se distinguent par un très haut niveau en termes de stratégie, de créativité et de conseil dans le domaine du marketing et de la communication.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Communiqué aux médias bsw leading swiss agencies. Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Les agences membres de bsw leading

Plus en détail

maîtriser les processus de communication

maîtriser les processus de communication Les spécialistes en marketing, spécialistes de vente, planificatrices et planificateurs en communication, rédacteurs publicitaires, spécialistes en relations publiques sont des femmes et des hommes qui

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Tendances du Marché Publicitaire

Tendances du Marché Publicitaire Tendances du Marché Publicitaire Rapport 2014/12 Compte-rendu mensuel de l évolution du marché suisse de la publicité Les points culminants du mois de décembre 2014 2 Evolution de la pression publicitaire

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Implenia «back on track» Bon résultat malgré un démarrage difficile Le Groupe a montré sa force et dépasse clairement les objectifs définis à la fin du premier semestre

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L ECONOMIE NUMERIQUE Novembre 2008

1 er BAROMETRE DE L ECONOMIE NUMERIQUE Novembre 2008 1 er BAROMETRE DE L ECONOMIE NUMERIQUE Novembre 2008 La crise actuelle, qui touche les marchés de la finance, et qui s est communiquée à un certain nombre d activités industrielles et de service, affecte-t-elle

Plus en détail

Kantar Media présente son bilan publicitaire annuel : Une Année de Pub 2012. I. Panorama du marché publicitaire plurimédia 2012

Kantar Media présente son bilan publicitaire annuel : Une Année de Pub 2012. I. Panorama du marché publicitaire plurimédia 2012 Communiqué de presse Chambourcy, le 04 février 2013 Kantar Media présente son bilan publicitaire annuel : Une Année de Pub 2012 Avec 27,9 milliards d euros d investissements publicitaires bruts plurimédia,

Plus en détail

Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII)

Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII) Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII) Deuxième semestre 2011 (mardi 22 novembre 2011), sieber&partners et inside-it.ch

Plus en détail

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2013 ENQUÊTE 2012

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2013 ENQUÊTE 2012 DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2013 ENQUÊTE 2012 MÉTHODE D ENQUÊTE Interrogation des propriétaires de médias au moyen de questionnaires structurés Objet de la mesure: Client's nets (rabais y compris)

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

Généraliste en marketing et communication moderne

Généraliste en marketing et communication moderne Généraliste en marketing et communication moderne Formation mars à juin 2016 Table des matières Profil professionnel...3 Objectifs de la formation...3 Examen final...3 Conditions requises...3 Positionnement

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

4 CHIFFRES À RETENIR

4 CHIFFRES À RETENIR Une baisse continue mais atténuée 4 CHIFFRES À RETENIR Recettes publicitaires totales (médias historiques + Internet + mobile + courrier publicitaire et ISA) 1 ER SEMESTRE 2014-2,6% S1 2014 vs S1 2013

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 d augmenter votre couverture médiatique. 3 Introduction 4 Perspectives d évolution 6 Presse 8 Médias en ligne 18 Médias sociaux 21 Fournisseurs de contenu

Plus en détail

La zone Euro renoue avec la croissance. La télévision conserve sa position dominante

La zone Euro renoue avec la croissance. La télévision conserve sa position dominante La croissance des investissements publicitaires mondiaux devrait retrouver son niveau d avant-crise Les investissements sont dopés par la reprise économique, l achat programmatique et le mobile ZenithOptimedia

Plus en détail

Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0%

Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0% Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0% Les recettes publicitaires nettes des médias s élèvent en 2013 à 13,3 milliards,

Plus en détail

Des publicités source de CROISSANCE pour votre marque

Des publicités source de CROISSANCE pour votre marque Des publicités source de CROISSANCE pour votre marque 02 Révélez toute la puissance de votre publicité grâce à Link La publicité est souvent l un des plus gros budgets d une marque. Si la marque investit

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013 DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013 MÉTHODE D ENQUÊTE Interrogation des propriétaires de médias au moyen de questionnaires structurés Objet de la mesure: Client's nets (rabais y compris)

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

Indicateur export des PME 3 e trimestre 2013: le meilleur climat export depuis deux ans

Indicateur export des PME 3 e trimestre 2013: le meilleur climat export depuis deux ans Communiqué de presse Indicateur export des PME 3 e trimestre 2013: le meilleur climat export depuis deux ans Zurich, 10.07.2013. Les PME exportatrices n avaient plus été aussi optimistes depuis l été 2011.

Plus en détail

Baromètre RH suisse 2014

Baromètre RH suisse 2014 Baromètre RH suisse 2014 Vécu du travail et Job Crafting Synthèse Français Synthèse 2 Édition actuelle La huitième édition du baromètre suisse des relations humaines (baromètre RH) se penche comme les

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC)

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC) COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS Formation en management de club (FMC) La formation en management de club (FMC) La formation en management de club de Swiss

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Connaissances, objectifs et exigences Lieu, Date Zurich, 19 Août 2014 Projet

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/02 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France SCIENCE-ACTUALITÉS Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France Rappel historique La salle Science-Actualités a été inaugurée

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013 > Les synthèses de FranceAgriMer juin 214 numéro22 VINS COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 213 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 22 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 3 3 / Fax : +33 1 73 3 3 3 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs vie dans le 2e pilier Edition 2013

Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs vie dans le 2e pilier Edition 2013 Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs vie dans le 2e pilier Edition 2013 Matthias Kuert Killer Responsable de la politique sociale kuert@travailsuisse.ch Berne, octobre 2013 Tableau 1 Bénéfices

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Agitateur de communautés professionnelles

Agitateur de communautés professionnelles Agitateur de communautés professionnelles Qui sommes-nous? Agitateur de communautés professionnelles, Éditialis est un groupe d information professionnelle et de communication, Editeur de médias et services

Plus en détail

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC)

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC) COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS Formation en management de club (FMC) La formation en management de club (FMC) La formation en management de club de Swiss

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Prestations de services 2015 de Publicitas Annonceurs et agences

Prestations de services 2015 de Publicitas Annonceurs et agences Prestations de services Publicitas 2015 Page 1 Prestations de services 2015 de Publicitas Annonceurs et agences Publicitas est une entreprise leader dans la commercialisation publicitaire, représentée

Plus en détail

STAGE DE BACHELOR EN MILIEU

STAGE DE BACHELOR EN MILIEU STAGE DE BACHELOR EN MILIEU PROFESSIONNEL POUR LES ETUDIANTES ET ETUDIANTS EN SCIENCES SOCIALES Faculté des SSP, Géopolis, 1015 Lausanne Personne de contact : Madame Sophie Besson Conseillère aux études

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Publicité Une formation aux couleurs de la HELHa L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant en lui permettant, d une part,

Plus en détail

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements C O M M U N I Q U É Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements En dépit de la force du franc suisse et de l'affaiblissement des exportations helvétiques vers la Chine et

Plus en détail

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Septembre 2012 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, les assurances ont accru leur contribution à la création

Plus en détail

MODÈLE DE CONSULTATION OU D APPEL D OFFRES DANS LE SECTEUR DE LA COMMUNICATION

MODÈLE DE CONSULTATION OU D APPEL D OFFRES DANS LE SECTEUR DE LA COMMUNICATION MODÈLE DE CONSULTATION OU D APPEL D OFFRES DANS LE SECTEUR DE LA COMMUNICATION Une "consultation" est une compétition organisée par un organisme consultant. Elle permet de départager un nombre restreint

Plus en détail

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response Conception & réalisation Gestion de données Creating response Creating response Avec pour mot d ordre «Creating response», la société Swiss Direct Marketing SA à Brugg propose ses compétences dans le développement

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Lausanne, le 19 mars 2010 - Une mise en œuvre conséquente de la stratégie dans tous les secteurs d'activité, des réductions de coûts ciblées et une croissance significative dans les

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2015/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée 2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée DIGITAS FRANCE : Synergie des métiers Research / UBE Website test Pré-test de campagne Post-test de campagne Profiling / Typologie Scoring Ateliers utilisateurs

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Exercice 23 2 Message des dirigeants du groupe Madame, Monsieur, Rolf Dörig et Bruno Pfister 23 a été un bon exercice pour Swiss Life. Toutes nos unités opérationnelles ont contribué

Plus en détail

Patron de votre centre Midas? > http://franchise.midas.fr

Patron de votre centre Midas? > http://franchise.midas.fr Franchise Midas Et si vous deveniez, vous aussi Patron de votre centre Midas? > http://franchise.midas.fr Pourquoi choisir la Franchise Midas? 50 ans d expérience 1 er réseau mondial de la Franchise Automobile.

Plus en détail

Stämpfli Service d Éditions. Documentation média 2014 Revue de l acheteur

Stämpfli Service d Éditions. Documentation média 2014 Revue de l acheteur Stämpfli Service d Éditions Documentation média 2014 Revue de l acheteur Revue de l acheteur La revue spécialisée pour les achats et le supply management Placez votre offre directement chez les professionnels

Plus en détail

Baromètre des banques 2013

Baromètre des banques 2013 Baromètre des banques 2013 Une évalution de l avenir toujours positive L industrie financière considère qu elle sort relativement renforcée de la crise Résultats du sondage Programme et interlocuteurs

Plus en détail

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les relations avec les publics Ce FAQ a été réalisé à la suite de rencontres entre des professionnels

Plus en détail

infos Viniflhor vins & cidres n 153 m a i 2 0 0 8

infos Viniflhor vins & cidres n 153 m a i 2 0 0 8 Viniflhor infos n 153 m a i 2 0 0 8 vins & cidres 12 rue Henri Rol-Tanguy - 93555 Montreuil-sous-Bois - Tél. : 01 73 30 33 00 - Fax : 01 73 30 35 90 - www.viniflhor.fr Bilan annuel 2007 des ventes de vins

Plus en détail

STÄMPFLI SERVICE D ÉDITIONS DOCUMENTATION MÉDIA 2016 HORTICULTURE ROMANDE

STÄMPFLI SERVICE D ÉDITIONS DOCUMENTATION MÉDIA 2016 HORTICULTURE ROMANDE STÄMPFLI SERVICE D ÉDITIONS DOCUMENTATION MÉDIA 2016 HORTICULTURE ROMANDE HORTICULTURE ROMANDE Un magazine unique Horticulture Romande est le seul magazine professionnel de Suisse romande pour les horticulteurs.

Plus en détail

AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING. Nos nageuses ont besoin de votre soutien...

AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING. Nos nageuses ont besoin de votre soutien... AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING Nos nageuses ont besoin de votre soutien... 1 Le club... Aquasynchro Genève c est : le club officiel de la Ville de Genève le club de natation synchronisée genevoise

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Commission de Surveillance du Secteur Financier

Commission de Surveillance du Secteur Financier COMMUNIQUE DE PRESSE 13/20 PUBLICATION DU RAPPORT D ACTIVITES 2012 DE LA COMMISSION DE SURVEILLANCE DU SECTEUR FINANCIER (CSSF) Même si cela peut paraître surprenant par des temps aussi mouvementés, l

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Tendances du Marché Publicitaire

Tendances du Marché Publicitaire Tendances du Marché Publicitaire Rapport 2015/07 Compte-rendu mensuel de l évolution du marché suisse de la publicité Les points culminants en juillet 2 Pression publicitaire pour l ensemble du marché

Plus en détail

Tendances du Marché Publicitaire

Tendances du Marché Publicitaire Tendances du Marché Publicitaire Rapport 2015/09 Compte-rendu mensuel de l évolution du marché suisse de la publicité Les points culminants en septembre 2 Pression publicitaire pour l ensemble du marché

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Executive summary DGMIC Janvier 2010 Florence Le Borgne Tiffany Sauquet f.leborgne@idate.fr t.sauquet@idate.fr Tel.:

Plus en détail

les commissions d'agence

les commissions d'agence Directives et règlement concernant les commissions d'agence valables pour APG SGA SA ainsi que ses filiales et sociétés affiliées (ci-après «APG SGA») en Suisse APG SGA SA, Zurich 1.07.2015, Version 1

Plus en détail

https://srv-exch/owa/ N 37 DECEMBRE 2015

https://srv-exch/owa/ N 37 DECEMBRE 2015 https://srv-exch/owa/ N 37 DECEMBRE 2015 SOMMAIRE N 37 DECEMBRE 2015 ÉCLAIRAGES LE MARCHÉ DES PÉRIODIQUES Laure Ricote, directrice de l agence Addictic spécialisée en communication digitale, fait le point

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Analyse. Implantation de Great Wall Motor en Suisse. Forte concurrence SWOT. Produits. Morosité du marché automobile et crise économique Opportunités

Analyse. Implantation de Great Wall Motor en Suisse. Forte concurrence SWOT. Produits. Morosité du marché automobile et crise économique Opportunités Sommaire Analyse Proposition de nom Objectifs Cibles communication Stratégie Mesures hors média Choix média Planification de communication Création Production Budget Analyse Implantation de Great Wall

Plus en détail

kelly Global workforce index Développement de carrière et de compétences

kelly Global workforce index Développement de carrière et de compétences kelly Global workforce index Développement de carrière et de compétences UN OUTIL PROMOTIONNEL IDÉAL EMEA Améliorer ses connaissances et son savoir-faire participent aux nombreuses possibilités d évolution

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

Document d accompagnement du référentiel de formation

Document d accompagnement du référentiel de formation Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : BTSA DARC Module : M 53 Gestion économique et financière de l entreprise agricole Objectif général

Plus en détail

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION Formation pratique certifiante préparant au Certificat SAWI de Généraliste en marketing et communication LAUSANNE 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants

Plus en détail

Les stratégies d investissements cross media des marques

Les stratégies d investissements cross media des marques Les stratégies d investissements cross media des marques Eric Trousset Nicolas Cour 16 avril 2008 Comment la presse magazine s inscrit-elle dans les approches cross media? Presse magazine et internet :

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de technicien supérieur Communication II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. Définition du métier Le titulaire du BTS Communication

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

Internet, relais de croissance. Bilan 2008 vs 2007

Internet, relais de croissance. Bilan 2008 vs 2007 Internet, relais de croissance Bilan 2008 vs 2007 La mesure du media internet un partenariat IAB-SRI-TNS Périmètre de la pige TNS media intelligence sur le web tous les formats display incluant : - bannières

Plus en détail

- Sehr geehrte Damen und Herren - Mesdames, Messieurs, - Gentili Signore, egregi Signori, - Bienvenue à la conférence de presse de bilan de la Poste

- Sehr geehrte Damen und Herren - Mesdames, Messieurs, - Gentili Signore, egregi Signori, - Bienvenue à la conférence de presse de bilan de la Poste Exposé de Peter Hasler Président du Conseil d administration, La Poste Suisse SA Conférence de presse de bilan, 13 mars 2014 SEUL LE TEXTE PRONONCE FAIT FOI Diapositive 1 Nous avons posé les jalons de

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport :

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport : Miseàjourdu2èmetrimestre 2015 30juin2015 Dcerapport: Miseàjourdesinformationsauxmembres OùinvestissentlesmembresduRRCID? Rendementdesplacements Des frais réduits Mise à jour des informations aux membres

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

Cumul 01/01/2008 à 31/12/2008

Cumul 01/01/2008 à 31/12/2008 Investissements publicitaires 2008 : un peu de soleil dans l eau froide. Le panorama de l année 2008 est maussade, pour tous les médias sauf pour Internet et encore, la fin de l année pour le numérique

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Perspectives: un exercice 2015 exigeant

Perspectives: un exercice 2015 exigeant Communiqué de presse Cicor enregistre une nouvelle croissance et augmente encore son résultat opérationnel au titre de l exercice 2014 Cicor nomme Dr. Jürg Dübendorfer nouveau CEO Zurich, le 11 mars 2015.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Création publicitaire de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

Conférence de presse annuelle

Conférence de presse annuelle Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Conférence de presse annuelle Berne, le 12 mai 2015 Dossier de presse 1. Communiqué de presse 2. Exposés 3. Rapport d activité 2014

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail