Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant."

Transcription

1 Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences membres du bsw leading swiss agencies, l Association suisse des agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse, s attendent à clôturer l année 2012 sur un résultat mitigé après un cru 2011 meilleur que prévu. Malgré des perspectives économiques difficiles à évaluer, le secteur envisage l année 2013 de façon positive. Un chiffre d affaires mi-figue, mi-raisin en sera dans l ensemble une année peu satisfaisante pour les agences leaders sur le marché suisse. Selon une enquête effectuée en septembre, 60% des agences de publicité et de communication bsw finiront tout de même l année avec une légère augmentation en termes de chiffre d affaires pouvant aller jusqu à 4% pour l exercice Ce qui correspond aux attentes exprimées il y a un an par une majorité de directeurs d agences. Les agences média espèrent également une augmentation de leur chiffre d affaires par rapport à l année précédente. En ce qui concerne les bénéfices, les attentes sont en revanche modestes. Les deux tiers environ de l ensemble des agences attendent un nouveau recul de leur EBIT par rapport à Seul un tiers de l ensemble des agences espèrent que les résultats vont stagner ou augmenter par rapport à La pression exercée sur les agences augmente Les principales raisons de la diminution de la marge sont les investissements en informatique et en ressources humaines importants pour acquérir des compétences digitales, les dépenses liées au personnel (en moyenne, 65% du chiffre d affaires est utilisé pour les frais de personnel) et les exigences accrues des annonceurs, qui demandent des prestations supplémentaires sans pour autant dépenser plus.

2 Les exigences des annonceurs sont de plus en plus élevées Les agences de publicité et de communication et agences média doivent également faire face à des exigences spécialisées qui ne cessent d augmenter. Si les annonceurs exigent un savoir-faire fondamental dans le domaine des médias numériques, 84% des agences (contre 74% l année précédente) constatent une demande croissante des campagnes cross média et 68% (contre 60% l année précédente) une augmentation de la demande de conseil stratégique (input stratégique). En revanche, la demande de campagnes sur les médias sociaux semble quelque peu reculer, à 70% contre 91% en La collaboration entre annonceurs et agences toujours plus exigeante. Les annonceurs souhaitent un niveau de conseil et de service toujours plus élevé qui demande une planification rigoureuse des ressources de l entreprise, ce qui est de plus en plus difficile. De leur côté, les annonceurs imposent des délais toujours plus serrés pour chaque projet. Il y a plus souvent des modifications de budget (83% contre 77% l année précédente), les annonceurs changent plus rapidement de stratégie (71% contre 65% l année précédente) et la qualité des briefings aux agences diminue. Et cela concerne la plupart des annonceurs. Les agences décèlent d importants besoins en formation. Les agences bsw relèvent le défi de la digitalisation Pour bsw leading swiss agencies, les agences bsw vont sans aucun doute relever ce défi également. Bsw appelle à nouveau les annonceurs à une collaboration professionnelle plus étroite avec les agences et leur demande de s atteler aux tâches qui leur incombent. Ce qui signifie un travail de base plus approfondi, une amélioration de la planification et des briefings efficaces. Les agences bsw conseillent et accompagnent leurs clients de manière pluridisciplinaire dans tous les domaines de la communication marketing et répondent à la demande grâce à des solutions de communication globale. C est pourquoi 60% des agences média et de création ont massivement investi dans la formation et le perfectionnement numérique. 83% des agences de création ont déjà engagé des spécialistes, elles développent et intègrent en interne des solutions digitales. Les équipes de création et de développement se forment de plus en plus sur la base des disciplines texte/direction artistique/spécialiste en ligne. En outre, 100% des agences média et 45% des agences de création ont initié des collaborations avec des agences spécialisées.

3 Regard vers l avenir Pour la première fois cette année, bsw leading swiss agencies n a pas interrogé les agences concernant les perspectives d avenir; l association, en collaboration avec le Media.Research.Group, a récolté des informations auprès des annonceurs. 2013: un optimisme relatif du côté des annonceurs Les attentes pour 2013 sont plutôt prudentes. Sur la base des résultats de l enquête auprès des 750 plus gros annonceurs publicitaires, bsw leading swiss agencies compte sur un léger recul, voire une stagnation de l ensemble du marché de la publicité pour On notera un élément positif: seuls 16% de l ensemble des annonceurs prévoient de diminuer leur budget communication. On en conclut que ce sont surtout les gros annonceurs qui auraient tendance à réduire les investissements, alors que les PME conservent leur position ou la développent légèrement. 2013: des attentes très différentes en fonction des secteurs La crise de l Union européenne a des effets divers sur le commerce des agences suisses et sur les différents secteurs. Les prévisions d investissement dans la publicité pour le commerce de détail sont nettement plus pessimistes qu il y a un an ( 12,3% pour la vente au détail et 22,6% pour le marché de la décoration et de l aménagement intérieur). En revanche, les secteurs des télécommunications (+8,4%), des prestations de services (+35,2%), de la pharmacie et de la santé publique (+33,2%) sont plus optimistes qu il y a un an. Dans tous les cas, il est intéressant de noter que le secteur des banques souhaite investir davantage dans la communication qu il ne l avait planifié il y a un an (+9,3%). 2013: 86 % du budget communication destinés aux médias classiques En 2013, les annonceurs prévoient d investir 86% de leur budget communication dans les médias classiques, dont 46% pour les revues et les journaux, 35% pour la télévision et 13% pour la publicité extérieure, la radio et le cinéma se partageant les 6% restants. Bien que bsw leading swiss agencies soit clairement favorable à la publicité sur les médias numériques, on constate que la mission principale des agences de communication et de publicité bsw sera aussi dans un futur proche de développer, réaliser, planifier et mettre en place des campagnes de publicité pertinentes et efficaces.

4 Contacts: Nadine Borter, Présidente T , Michael Kamm, représentant des agences de publicité et de communication romandes Tél Chris Flückiger, représentant des agences média romandes Tél

5 Les agences leaders. Il y a peu de changement dans le classement des agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse. Mi-2012, bsw leading agencies comptait 72 agences, soit 9 agences de plus que mi Agences de publicité et de communication Le classement 2012 des agences de publicité et de communication leaders sur le marché suisse se base sur l excédent brut d exploitation (EBE) de 2011 (voir «Explications concernant le classement»). A quelques exceptions près, tous les membres de l association participent au classement. Le classement des agences bsw est établi avant tout à des fins de transparence, mais également pour aider les annonceurs publicitaires à choisir une agence. Les 57 agences agences de publicité et de communication bsw ont réalisé en 2011 un excédent brut d exploitation (EBE) d environ 335 millions de francs, soit 9,4% de plus qu en Environ 7% seulement de l ensemble des agences résidant en Suisse répondent aux exigences de qualité élevées de l association et ont été acceptée parmi les membres du bsw. Agences média Depuis 2008, les agences média membres du bsw publient leur propre classement. Leur modèle d affaires est effectivement différent de celui des agences de publicité et ne peut ainsi leur être comparé directement. Les 15 agences média du bsw ont réalisé en 2011 un excédent brut d exploitation de 68,5 millions de francs. En 2011, les agences de bsw ont assumé la responsabilité de budgets atteignant un total de 2 milliards de francs pour leurs clients. Cela correspond aux deux tiers environ de tous les investissements publicitaires confiés à des agences en Suisse.

6 Explications concernant le classement Après une interruption forcée de 5 ans suite aux effets de la loi américaine «Sarbanes Oxley Act», le classement bsw a repris en Il est donc à nouveau possible d effectuer des comparaisons d une année sur l autre. Le classement 2012 est basé sur l excédent brut d exploitation (BBE) BBE = recette brutes Il s agit des propres prestations de l agence facturées aux clients, y compris les freelancers: honoraires pour conseils en tous genres, dédommagement pour travaux de rédaction, travaux graphiques ou autres, conformément au compte de résultat, hors taxes et hors transferts de charges ou recettes exceptionnelles. Catégories: Les agences sont classées dans l une ou l autre catégorie selon leur BBE effectif. bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders sur le marché suisse sont réunies au sein du bsw leading swiss agencies. Elles sont soumises à des critères d affiliation stricts et sont régulièrement contrôlées. Les 72 agences de publicité et de communication, agences média et agences spécialisées leaders sur le marché suisse sont réunies au sein de l association «bsw leading swiss agencies». Sept d entre elles sont établies en Suisse Romande. Elles travaillent selon des principes éthiques et de qualité d un niveau très élevé. Les budgets qu elles gèrent pour leurs annonceurs atteignent environ deux milliards de francs, ce qui représente deux tiers de l ensemble des volumes publicitaires confiés à des agences en Suisse. Les agences du bsw leading agencies ont remporté l an dernier plus de 90 % de tous les prix de création et plus de 90 % également de tous les prix Swiss EFFIE pour l efficacité du marketing et de la communication. Les membres de l association font l objet de contrôles réguliers quant à la qualité de leurs prestations et se distinguent par un très haut niveau en termes de stratégie, de créativité et de conseil dans le domaine du marketing et de la communication.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Communiqué aux médias bsw leading swiss agencies. Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Les agences membres de bsw leading

Plus en détail

Guide. pour le choix d une agence de communication

Guide. pour le choix d une agence de communication Guide pour le choix d une agence de communication Table des matières Généralités...3 I Choix d agence...4 II Evaluation d agence...5 La voie directe, sans processus d évaluation... 5 La voie de la présentation

Plus en détail

maîtriser les processus de communication

maîtriser les processus de communication Les spécialistes en marketing, spécialistes de vente, planificatrices et planificateurs en communication, rédacteurs publicitaires, spécialistes en relations publiques sont des femmes et des hommes qui

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

Guide. des rémunérations pour agences digitales. Publication conjointe avec l IAB Switzerland

Guide. des rémunérations pour agences digitales. Publication conjointe avec l IAB Switzerland Guide des rémunérations pour agences digitales Publication conjointe avec l IAB Switzerland Guide des rémunérations pour agences digitales La rémunération des agences offrant des créations digitales et

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010

AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010 Communiqué de presse Winterthur, le AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010 L exercice 2010 s est soldé par un résultat très satisfaisant pour AXA Winterthur. Le volume

Plus en détail

Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII)

Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII) Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII) Deuxième semestre 2011 (mardi 22 novembre 2011), sieber&partners et inside-it.ch

Plus en détail

Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII)

Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII) Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII) Swiss Software Industry Index (SSII) Mardi 7 septembre 2010, sieber&partners et inside-it.ch

Plus en détail

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Prudence dans la fonction publique territoriale Sur fond de stabilisation des effectifs, une collectivité sur deux remplacera l intégralité

Plus en détail

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response Conception & réalisation Gestion de données Creating response Creating response Avec pour mot d ordre «Creating response», la société Swiss Direct Marketing SA à Brugg propose ses compétences dans le développement

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2013 ENQUÊTE 2012

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2013 ENQUÊTE 2012 DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2013 ENQUÊTE 2012 MÉTHODE D ENQUÊTE Interrogation des propriétaires de médias au moyen de questionnaires structurés Objet de la mesure: Client's nets (rabais y compris)

Plus en détail

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs Description Modules 1-13 et objectifs Module 1 Introduction à la formation GEDEon et outils de travail (2 jours) Présentation de la formation GEDEon Outils d organisation du temps et du travail Analyse

Plus en détail

Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0%

Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0% Tendance baissière confirmée Les recettes publicitaires des médias : -3,6% Les dépenses de communication des annonceurs : -3,0% Les recettes publicitaires nettes des médias s élèvent en 2013 à 13,3 milliards,

Plus en détail

Le temps de la convalescence? Les recettes publicitaires des médias : -2,5% Les dépenses de communication des annonceurs : -1,6%

Le temps de la convalescence? Les recettes publicitaires des médias : -2,5% Les dépenses de communication des annonceurs : -1,6% Le temps de la convalescence? Les recettes publicitaires des médias : -2,5% Les dépenses de communication des annonceurs : -1,6% Les recettes publicitaires nettes des médias s élèvent en 2014 à 13 milliards,

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation subit, ces dernières années, une concurrence de plus en plus forte sur les marchés

Plus en détail

LE MARCHÉ PUBLICITAIRE FRANÇAIS EN 2012 Un marché de nouveau en baisse

LE MARCHÉ PUBLICITAIRE FRANÇAIS EN 2012 Un marché de nouveau en baisse Source IREP FRANCE PUB 2012 LE MARCHÉ PUBLICITAIRE FRANÇAIS EN 2012 Un marché de nouveau en baisse LES RECETTES PUBLICITAIRES DES MÉDIAS - 3,5% LES DÉPENSES DE COMMUNICATION DES ANNONCEURS - 1,3% Les recettes

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Implenia «back on track» Bon résultat malgré un démarrage difficile Le Groupe a montré sa force et dépasse clairement les objectifs définis à la fin du premier semestre

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC)

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC) COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS Formation en management de club (FMC) La formation en management de club (FMC) La formation en management de club de Swiss

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013 DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013 MÉTHODE D ENQUÊTE Interrogation des propriétaires de médias au moyen de questionnaires structurés Objet de la mesure: Client's nets (rabais y compris)

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation Recommandations Thèses relatives à l accréditation Berne, le 17 décembre 2003 Seite 2 Recommandations aux hautes écoles spécialisées suisse 1. Accréditation et processus de Bologne Dans la Déclaration

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse Swiss Olympic Case postale 606 CH-3000 Berne 22 Tél +41 31 359 71 11 Fax +41 31 359 71 71 info@swissolympic.ch www.swissolympic.ch Siège Maison du Sport Talgutzentrum 27 CH-3063 Ittigen près de Berne 1.

Plus en détail

Prévisions publicitaires IPG MEDIABRANDS/MAGNA GLOBAL : Vers une stabilisation du marché français

Prévisions publicitaires IPG MEDIABRANDS/MAGNA GLOBAL : Vers une stabilisation du marché français Prévisions publicitaires IPG MEDIABRANDS/MAGNA GLOBAL : Vers une stabilisation du marché français Les recettes publicitaires devraient croître de +0.5% cette année en France. Au niveau mondial, les recettes

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

Statuts Association Ethno-médias Suisse

Statuts Association Ethno-médias Suisse Statuts Association Ethno-médias Suisse (Version à l intention de l assemblée constituante du 1 ier nov. 2012) 0. MISSION Une bonne information et une participation sociale authentique des migrants et

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel Communiqué de presse «Recruiting Trends Suisse 2012» Sondage effectué auprès des 500 plus grandes entreprises suisses Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 42 ème édition Décembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Bilendi constitue un des leaders en Europe du marché des access panels en rachetant M3 Research, acteur clé du marché en Europe du Nord

Bilendi constitue un des leaders en Europe du marché des access panels en rachetant M3 Research, acteur clé du marché en Europe du Nord Communiqué de presse Bilendi constitue un des leaders en Europe du marché des access panels en rachetant M3 Research, acteur clé du marché en Europe du Nord Bilendi acquiert une position forte sur les

Plus en détail

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements C O M M U N I Q U É Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements En dépit de la force du franc suisse et de l'affaiblissement des exportations helvétiques vers la Chine et

Plus en détail

Michel Ducroizet michelducroizet@gmail.com. IAE le 5 Février 2013

Michel Ducroizet michelducroizet@gmail.com. IAE le 5 Février 2013 Michel Ducroizet michelducroizet@gmail.com IAE le 5 Février 2013 1 Nuvis.fr mducroizet@aflima.com 2 Notre échange Comment peut-on être «Bristolian»? Ayant eu la chance, après avoir dirigé des entreprises

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL. Valérie Moens ASBL Ideji

Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL. Valérie Moens ASBL Ideji Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL Valérie Moens ASBL Ideji 1 Table des matières 1. Gestion financière au sein d'une ASBL 2. Elaboration du budget: 1. Introduction 2. Planification stratégique

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Atelier de dissémination des données du marché de l assurance au titre de l exercice 2014 et échanges sur les problèmes du secteur DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Présenté par: Urbain

Plus en détail

pour plus de concurrence sur le marché postal

pour plus de concurrence sur le marché postal 23 OCTOBRE 2011 FICHE THEMATIQUE : MARCHE POSTAL pour plus de concurrence sur le marché postal La révision de la loi sur la poste et de celle sur son organisation a transformé La Poste en une société anonyme,

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Présentation presse. Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants

Présentation presse. Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants Présentation presse Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants Le pourquoi de l étude Contexte Un marché du conseil en profonde mutation Une décroissance du chiffre d affaire en 2002 et

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 19 - Contacts : Flore-Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Crelan sort renforcée de sa fusion: le bénéfice du Groupe augmente de 36%

Crelan sort renforcée de sa fusion: le bénéfice du Groupe augmente de 36% B r u x e l l e s, l e 2 6 f é v r i e r 2015 Crelan sort renforcée de sa fusion: le bénéfice du Groupe augmente de 36% Crelan récolte 200 millions EUR de capital coopératif et accueille plus de 25.000

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 1 er octobre 2010 Clôture annuelle du groupe CREALOGIX CREALOGIX: hausse du bénéfice en dépit du recul du chiffre d affaires En dépit du recul de son chiffre d affaires,

Plus en détail

Enquête APREF. KPMG Entreprises Paris Juillet 2008. KPMG Entreprises

Enquête APREF. KPMG Entreprises Paris Juillet 2008. KPMG Entreprises Enquête APREF KPMG Entreprises KPMG Entreprises Paris Juillet 2008 1 Approche qualitative sur les métiers de la réassurance en France 2 Contexte Dans le cadre de la réflexion du gouvernement sur l amélioration

Plus en détail

Media Focus SEM Trend Report N 8 / 2013

Media Focus SEM Trend Report N 8 / 2013 Media Focus SEM Trend Report N 8 / 2013 Marketing par moteur de recherche: tendances en septembre 2013 Contenu 1. Evolution des branches: budgets SEA... 2 2. Gros plan sur le secteur de l'optique... 3

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Le groupe Würth Suisse clôt son. exercice comptable 2010 avec. succès. + + + Communiqué de presse + + +

Le groupe Würth Suisse clôt son. exercice comptable 2010 avec. succès. + + + Communiqué de presse + + + + + + Communiqué de presse + + + Le groupe Würth Suisse clôt son exercice comptable 2010 avec GROUPE WÜRTH SUISSE Würth International SA Aspermontstrasse 1 CH-7004 Coire Tél. +41 (0)81 558 00 00 Fax +41

Plus en détail

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente)

Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) 1 ER SEMESTRE 2015 Le marché perd un point de moins au 1 er semestre (par rapport à la même période de l année précédente) LES EVOLUTIONS À RETENIR S1 2014 / S1 2013 S1 2015 / S1 2014 POINT* gagné Total

Plus en détail

Nouvelle étude de HPO concernant la position des entreprises familiales en Suisse

Nouvelle étude de HPO concernant la position des entreprises familiales en Suisse Media Release Entreprises familiales avec avantages concurrentiels Nouvelle étude de HPO concernant la position des entreprises familiales en Suisse Freienbach, le 24 juin 2014 D après une étude de l entreprise

Plus en détail

Retour à la croissance et à la profitabilité en 2010 Augmentation du chiffre d'affaires de 14,3% et résultat net positif

Retour à la croissance et à la profitabilité en 2010 Augmentation du chiffre d'affaires de 14,3% et résultat net positif Communiqué de presse Retour à la croissance et à la profitabilité en 2010 Augmentation du chiffre d'affaires de 14,3% et résultat net positif Zurich, le 10 mars 2011. Cicor (SIX Swiss Exchange: CICN),

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultat solide pour Tamedia au premier semestre 205 malgré un marché en recul Création de nouveaux secteurs (Publicité & Médias pendulaires et Médias payants) le er janvier 207 au

Plus en détail

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS Réduire les coûts de communication Votre guide SMS Le SMS face à l e-mail Rentabiliser la communication est un enjeu important pour les entreprises, qu il s agisse de multinationales ou de PME. Le défi

Plus en détail

Le premier réseau d affaires en France, en Europe et dans le monde

Le premier réseau d affaires en France, en Europe et dans le monde Le premier réseau d affaires en France, en Europe et dans le monde QU EST-CE QUE BNI? (Business Network Intenational) BNI, c est un ensemble d équipes de Métiers diff érents ayant Une volonté de croissance

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion.

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion. BUSINESS PLAN SALON DES ETUDIANTS DE LAUSANNE, 25 ET 26 MARS 2010 1. Présentation générale 1.1. La formation d économiste d entreprise diplômé ES en Suisse Le contenu de la formation d économiste d entreprise

Plus en détail

Les grands enjeux du marketing mobile

Les grands enjeux du marketing mobile Les grands enjeux du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 www.azetone.com www.harrisinteractive.fr www.hp.com Les présentateurs Aurélie Gibiat Directrice Département Media et Technologies

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

Les pratiques commerciales des cabinets d expertise comptable vontelles

Les pratiques commerciales des cabinets d expertise comptable vontelles Les pratiques commerciales des cabinets d expertise comptable vontelles changer? 1 1. Stratégies commerciales des cabinets : un état des lieux difficile à réaliser 2. Les cabinets doivent-ils élaborer

Plus en détail

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée 2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée DIGITAS FRANCE : Synergie des métiers Research / UBE Website test Pré-test de campagne Post-test de campagne Profiling / Typologie Scoring Ateliers utilisateurs

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Avril 20 CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

FINANCES PUBLIQUES CONGOLAISES www.droitcongolais.info

FINANCES PUBLIQUES CONGOLAISES www.droitcongolais.info Ce domaine concerne les règles les finances (l argent) de l Etat. Ce n est pas un domaine facile à comprendre mais il est indispensable de faire un effort pour en saisir l essentiel même de façon sommaire.

Plus en détail

Prestations de services 2015 de Publicitas Annonceurs et agences

Prestations de services 2015 de Publicitas Annonceurs et agences Prestations de services Publicitas 2015 Page 1 Prestations de services 2015 de Publicitas Annonceurs et agences Publicitas est une entreprise leader dans la commercialisation publicitaire, représentée

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais

Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais Merci de mentionner «Source IREP FRANCE PUB 2013» Pour toute reproduction de ces résultats. Le marché publicitaire baisse au 1 er semestre 2013 mais Au 1 er semestre 2013, les recettes publicitaires nettes

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

GESTION DES FRAIS GÉNÉRAUX

GESTION DES FRAIS GÉNÉRAUX GESTION DES FRAIS GÉNÉRAUX Les frais généraux c est bête! Les frais généraux il suffit de les regarder pour qu ils baissent! Selon Maurice LEVY. Rôle des contrôleurs de gestion dans une agence. 16 GESTION

Plus en détail