Du 29 juin au 25 juillet 2003, mon stage de première année s est déroulé dans une agence de communication à Saumur : Ignis.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du 29 juin au 25 juillet 2003, mon stage de première année s est déroulé dans une agence de communication à Saumur : Ignis."

Transcription

1

2 Sommaire I - Introduction 1 I 1) L entreprise choisie 1 I 2) Les domaines d activité d Ignis 1 I 3) Pourquoi avoir choisi cette entreprise? 1 I 4) Mes motivations et objectifs de départ 1 II Présentation de l entreprise Ignis 1 II 1) Historique 1 II 2) Une clientèle régionale 1 II 3) Une activité de création impliquant peu de fournisseurs 2 II 4) La culture d entreprise 2 II 5) Les produits et services proposés 2 III Présentation du stage 3 III 1) La Grande Tablée du Saumur Champigny 3 III 2) Le guide Saumur Bus III 3) Le site internet Saumur-kiosque.com 3 IV Analyse du stage 4 IV 1) Quel a été l intérêt des missions? 4 IV 2) Connaissances acquises, compétences développées, objectifs à atteindre 4 IV 3) Ma méthode de travail 5 IV 4) Utilisation des connaissances acquises à l IUT 6 IV 5) La gestion des difficultés 7 IV 6) Ce que j ai appris au cours de ce stage 7 V Etude de thème 9 Introduction 9 V - 1) Qu'est-ce qu'on surveille? 9 V 2) Quelle information dans quelle source? 10 V 3) Les outils classiques de recherche d'information 10 Conclusion 11 VI Conclusion 12 VI 1) Résultats du stage 12 VI 2) Remerciements 12 Table des annexes 14

3 I - Introduction I 1) L entreprise choisie Du 29 juin au 25 juillet 2003, mon stage de première année s est déroulé dans une agence de communication à Saumur : Ignis. I 2) Les domaines d activité d Ignis Ignis exerce son activité dans deux domaines : les services en communication et la régie publicitaire. Le premier domaine englobe la conception et la création de tous types de supports : cartes de visite, brochures, sites internet mais aussi la gestion événementielle. Le deuxième domaine, la régie publicitaire, est davantage une activité commerciale de vente (plus de précisions dans la partie «II 5) Produits et services proposés»). I 3) Pourquoi avoir choisi cette entreprise? A la suite de mon projet tuteuré de première année, j ai découvert que j avais une grande attirance pour l événementiel. De plus je suis un passionné de nouvelles technologies et j ai déjà créé des sites internet de façon personnelle. Ce sont deux domaines dans lesquels Ignis est présente. Ayant eu le choix entre Ignis et Manpower (agence d intérim), j ai donc naturellement choisi l agence de communication. I 4) Mes motivations et objectifs de départ J étais très motivé à l idée de réaliser un stage d un mois. En effet, c était mon premier stage. Le domaine d activité de l entreprise correspondait à mes centres d intérêt ; c est donc avec beaucoup d impatience que j attendais le début de mon stage. Mes objectifs de départ n étaient pas tranchés, ils se sont affinés quand j ai découvert le contenu de mes missions. Je comptais cependant apprendre beaucoup au niveau commercial ainsi que dans la communication avec les autres. II Présentation de l entreprise Ignis II 1) Historique Cette SARL de sept personnes est une agence de communication et d édition publicitaire de structure indépendante. Créée en 1997 par Patrick Robert, un ancien photographe, elle connaît une croissance moyenne de 20% par an. Le chiffre d affaires est ainsi passé de en 2001 à en Cette réussite est notamment due à l intégration des axes stratégiques voulus par les clients à chaque segment de communication, ainsi qu à une très bonne connaissance de la région et de ses enjeux. II 2) Une clientèle régionale Les clients d Ignis sont majoritairement des PME de la région (commerçants, viticulteurs, hôtels, restaurants ). Ignis participe aussi à la communication de nombreux grands comptes. On citera ainsi la ville de Saumur ou encore la communauté d agglomération 1

4 Saumur Loire Développement pour lesquelles elle réalise sites internet et publications diverses. II 3) Une activité de création impliquant peu de fournisseurs Ignis a peu de fournisseurs car c est elle qui crée. Ses fournisseurs sont donc principalement des entreprises d informatique (Apple France) et de fournitures bureautiques (JPG). D autre part elle travaille en partenariat étroit avec des imprimeries. II 4) La culture d entreprise A Ignis chacun travaille en autonomie, car les compétences des salariés sont différentes (comptabilité, webdesign, conception, rédaction, prospection, etc.). Cela n empêche pas l équipe de se retrouver régulièrement lors des pauses. Une très bonne ambiance règne dans l entreprise. Le responsable, M. Robert, apporte une bonne humeur communicative. L autonomie et la prise de responsabilité sont des valeurs essentielles à Ignis, c est pourquoi M. Robert, tout en encadrant les projets, laisse une grande marge de liberté dans le travail. Il tient cependant à ce que les délais annoncés aux clients soient respectés. II 5) Les produits et services proposés Services en communication Conseil et création : Ignis réalise pour les entreprises et les associations des logos, affiches, plaquettes, brochures, publicités, sites internet, prises de vue, etc. Edition et courtage en imprimerie : L entreprise se propose ici de réaliser la définition stratégique d une publication, sa rédaction et sa mise en page. Selon la demande du client, elle peut également réaliser la régie publicitaire et le courtage en imprimerie. Développement opérationnel : Autre forme de communication : l événementiel. Ignis est chargée d organiser des événements, de gérer les partenariats, de mettre en place des salons et des stands et de développer des campagnes publicitaires liées à l événement. Gestion et développement web : Ignis développe des sites internet avec un espace client extranet dédié (le client peut ainsi faire la mise à jour lui-même de certaines pages). De plus Ignis possède des serveurs permettant d héberger les sites internet. Régie publicitaire Pour financer leur publication, certains clients demandent à Ignis d en effectuer la régie publicitaire. Ignis va ainsi vendre des encarts publicitaires insérés dans les pages de la publication, afin d en financer la totalité ou une partie. C est le cas pour : - «Le Renard», un guide bimestriel qui donne des informations pratiques sur Saumur et sa région. - «Sortir en Saumurois», un guide annuel rassemblant toutes les sorties, les loisirs et les bonnes adresses de la région de Saumur. - «Saumur Bus», le guide des horaires de bus de Saumur. - Et de nombreux autres guides et brochures. 2

5 III Présentation du stage Les trois missions que je me suis vu proposées couvrent trois domaines différents : l événementiel, le commercial et la communication par internet. III 1) La Grande Tablée du Saumur Champigny Cet événement, qui se déroule chaque été à Saumur, est un gigantesque repas en plein air regroupant plus de sept mille personnes dont quatre mille places assises. Cette année, la Grande Tablée s étendait du théâtre de Saumur jusqu au quai Saumur Champigny, en passant par la place de la République. Ma mission a été de réaliser le plan complet de l événement, en choisissant les emplacements pour les six groupes de musique, les dix tentes de nourriture, les tentes de distribution des verres, les toilettes amovibles, la tente de la Croix-Rouge, les barriques de vin et surtout les tables et chaises pour les quatre mille places assises. J ai dû ensuite présenter et défendre mon plan devant les partenaires participant à l événement ; j ai également suivi de nombreuses réunions, notamment avec les responsables de la mairie et les différents fournisseurs de tables et chaises. III 2) Le guide Saumur Bus Depuis deux ans, la CTS (Compagnie des Transports de Saumur) charge Ignis de réaliser son guide annuel des horaires de bus. Cette publication est entièrement financée par la publicité. Ma mission a donc été de vendre des encarts publicitaires auprès des entreprises du Saumurois. J ai donc eu une activité de démarchage et de vente, mais également une activité de création graphique puisque j ai conçu plusieurs encarts moi-même, à l aide du logiciel de traitement d image Saumur Champigny Régulièrement, je devais informer M. Robert de l avancement des ventes. En fin de stage, j ai également eu deux rendez-vous seul avec le directeur de la CTS, pour lui présenter mon travail et lui faire signer le bon à tirer. III 3) Le site internet Saumur-kiosque.com Ce site, créé par Ignis, contient de nombreuses informations concernant les activités culturelles et les loisirs à Saumur. Une fois par semaine, j étais chargé de mettre à jour certaines pages du site : les horaires de cinéma, l agenda culturel, et la page «événement». Voici le calendrier de mes missions : Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 Légende : Grande Tablée du Saumur Champigny Guide Saumur Bus Site internet Saumur-kiosque.com 3

6 IV Analyse du stage IV 1) Quel a été l intérêt des missions? Pour l entreprise Pour Ignis, l intérêt de m avoir donné ces missions est double. D abord, cela leur permet d avancer plus rapidement dans certains projets (Grande Tablée). Ensuite, cela permet d éviter une surcharge de travail aux salariés, qui ont par ailleurs des dizaines d autres projets. Pour moi Ces missions m ont chacune beaucoup apporté, tant par la diversité de leur contenu que par les qualités qu elles ont développées en moi. En effet, la teneur des missions impliquait une grande prise de responsabilités de ma part. Au début, j ai même été surpris par l importance des missions en termes de responsabilité. Ce sont trois missions clairement différentes qui touchent plusieurs domaines ; c est aussi pour cela que mon stage a été très riche et intéressant. IV 2) Connaissances acquises, compétences développées, objectifs à atteindre Mission «Saumur Bus» Lors de la mission «Saumur Bus», j ai surtout acquis des connaissances pratiques, de terrain. Par exemple, j ai découvert les différents types de clients (de l enthousiaste au non intéressé) et j ai dû apprendre à nuancer mes propos selon le client potentiel qui était en face de moi. Cela a été particulièrement difficile pendant les premiers jours du démarchage : il faut savoir s adapter très rapidement à la personnalité du prospect de manière à avoir la meilleure discussion possible. Par exemple, avec certaines personnes très froides et très sèches (personnes qui restent heureusement assez rares), je m efforçais à employer mon «Moi adulte» qu on a vu en cours de négociation. Mais, les premières fois, il était très difficile de passer de la théorie à la pratique. Concernant les objectifs de cette mission, ils étaient surtout quantitatifs : je devais réaliser un chiffre d affaires supérieur à celui de l an dernier. Cet objectif a été atteint et j en étais très satisfait! Le projet ayant été commencé par un précédent stagiaire, le CA final a été de J ai vendu plusieurs encarts publicitaires, et pour certains annonceurs, j ai également réalisé la publicité elle-même, à l aide de logiciels de traitement d image. Sur ce point l objectif était qualitatif, puisque la publicité créée devait plaire à l annonceur, ce dernier devant signer le bon à tirer définitif. A ma demande, le responsable d Ignis m a également permis de retoucher la première page de couverture du guide ainsi que les entêtes de chaque ligne de bus, à chaque page. Le directeur de la CTS (Compagnie des Transports de Saumur) m a ensuite félicité pour cette initiative : «J aime quand les stagiaires proposent leurs idées et les mettent en œuvre de façon autonome», m a-t-il dit. C est un compliment qui m a rendu d autant plus heureux que c était le dernier jour de mon stage. Mission «Grande Tablée du Saumur Champigny» On ne peut pas dire que j ai acquis des connaissances dans cette mission. Elle a pourtant été particulièrement intéressante dans la mesure où la responsabilité était très grande et que j ai eu l occasion de rencontrer les partenaires, et ainsi d être au cœur de la préparation de l événement. C était donc plutôt une expérience de terrain. 4

7 Par contre, j ai pu développer certaines compétences, notamment en mathématiques, puisque j ai dû calculer la place prise par les tables et les 4000 chaises, et l adapter, au millimètre près sur le plan, à l endroit où allait se dérouler la Grande Tablée. C était à moi de décider quelle distance devait séparer une table d une autre, et puisqu il y avait des tables rondes et des tables rectangulaires, ce fut un exercice particulièrement difficile. Pour optimiser au mieux l espace, j ai donc demandé à mon frère, élève ingénieur, de m aider. Il m a fourni des formules mathématiques qui m ont été d une très grande aide, surtout en ce qui concerne les tables rondes. Concernant l objectif, il était ici qualitatif et devait être obligatoirement atteint car le bon déroulement de la Grande Tablée dépendait directement de la fiabilité du plan! C est surtout pour cette raison que j ai été surpris qu on me donne cette lourde responsabilité. Heureusement, l objectif a été atteint et l événement s est bien déroulé. Mission «Site web Saumur-Kiosque.com» Dans le domaine de l internet, j avais déjà des connaissances puisque j ai déjà créé plusieurs sites en autodidacte (notamment Pedagozone.com). Cette mission, qui était de mettre à jour le site Saumur-Kiosque.com, m a donc permis d améliorer mes connaissances dans ce domaine. Emmanuel Dutac, le webdesigner, m a notamment expliqué le fonctionnement des feuilles de style sur une page web. D autre part j ai découvert une autre structure de site que celle que j ai adoptée pour Pedagozone, puisque les fichiers et dossiers étaient classés dans une logique différente, plus claire. Enfin, pour réaliser cette mission, j ai découvert et travaillé sur le logiciel Macromedia Dreamweaver MX, que j ai d ailleurs fini par adopter pour mes propres sites. Cette mission, bien que correspondant à mes loisirs, était sans doute la moins intéressante des trois. La répétition hebdomadaire des mêmes tâches (mise à jour des horaires de cinéma, de l agenda culturel et de la page événement) explique sans doute mon sentiment. Je sais cependant que ces tâches sont nécessaires pour qu un site reste à jour, conserve sa qualité et augmente son audience. L objectif de cette mission était qualitatif (véracité des données fournies aux internautes) et Sandra Cornillaud, ancienne élève de l IUT TC d Angers et actuellement chargée de prospection à Ignis, contrôlait le bon fonctionnement des liens hypertextes et l exactitude des données. IV 3) Ma méthode de travail Gestion du temps Je ne pouvais pas planifier mon travail sur toute une semaine, car je recevais des instructions et des précisions complémentaires sur mes missions plusieurs fois par semaine. J ai alors essayé de m adapter et de jongler entre les différentes missions. Certains jours j ai travaillé sur les trois missions. J ai essayé d évaluer la durée de chaque tâche (par exemple la réalisation du plan de la Grande Tablée), mais comme c était la première fois que j effectuais la plupart des tâches, ces évaluations de durées ne correspondaient pas à la réalité. Il m était donc difficile, les deux premières semaines, d organiser de façon précise mon travail. D autre part, j étais chargé de certaines tâches administratives (envoi de courriers et de dossiers de presse de la Grande Tablée). Ces tâches m ont pris beaucoup de temps : j ai dû par exemple annuler mes projets de travail de la matinée pour me consacrer à l envoi d invitations VIP pour la Grande Tablée. Ces tâches administratives ne me déplaisaient pas car elles concourraient au succès de la Grande Tablée, mais le fait de me demander de les exécuter le matin même chamboulait tout mon programme pour la journée. J ai donc dû 5

8 être réactif et rapide, et j ai surtout appris à adapter mon emploi du temps, à le modifier à la dernière minute, et même à anticiper les modifications en pensant à intégrer des plages vides. La gestion du temps peut paraître comme un détail dans le stage tout entier, mais je crois que c est tout de même là un des points les plus importants, car j essaie maintenant de gérer mon temps de la même façon que je l ai fait lors de mon stage. Cette expérience à s avoir s adapter a donc été très positive pour moi, aussi bien pendant le stage qu après. Contacts humains D un naturel plutôt réservé en société, je me suis intégré à l équipe d Ignis petit à petit, le temps d y être habitué. Je n ai pas souhaité déranger inutilement les salariés pendant leur travail, mais je n ai pas hésité à poser des questions lorsque j avais besoin d une information ou d un objet. L équipe est très accueillante et sympathique. Elle m a mis à l aise dès le premier jour. Mes contacts les plus fréquents étaient avec Sandra, mentionnée plus haut, et Patrick Robert, le responsable. Comme mon bureau faisait face à celui de Sandra, on a pu discuter à propos de l entreprise, de mes études, de son parcours, de la poursuite d études Sandra est aussi celle qui a répondu à mes questions d ordre pratique : où se trouvent les timbres? Sur quel disque dur dois-je enregistrer mes documents? Sandra m a également aidé dans mes missions, en me fournissant par exemple des adresses de commerçants susceptibles d être intéressés par le guide «Saumur Bus». Patrick Robert, fondateur et responsable d Ignis, m a laissé travailler en autonomie tout en étant présent pour répondre à mes questions et me donner des consignes supplémentaires. Concernant plus particulièrement la Grande Tablée, il n a pas hésité à passer du temps pour m emmener sur place et m expliquer précisément les différents aspects que je devais prendre en considération pour l élaboration de mon plan, à savoir les obstacles (arbres, lampadaires, parterres de fleurs, escaliers) ainsi que les exigences en matière de sécurité. Patrick est une personne agréable, claire et ferme mais très aimable, et j aimais beaucoup discuter avec lui. Ces différentes personnes m ont mis à l aise, ce qui m a permis de me sentir intégré à l entreprise. IV 4) Utilisation des connaissances acquises à l IUT Négociation Le cours de négociation m a aidé dans mes relations avec les commerçants que j ai démarchés pour vendre des encarts publicitaires dans le «Saumur Bus». La pratique est bien différente de la théorie, car aucune situation ne ressemble à une autre et il faut savoir s adapter rapidement. C est ce que nous avait dit M. Seyeux, et j ai effectivement pu le constater sur le terrain. Techniques d expression et culture En TC1, nous avons notamment appris en TEC à nous exprimer correctement avec du vocabulaire varié. Un des effets de ce cours a été, pour moi, de ne plus hésiter à bâtir des phrases complètes et techniquement plus évoluées. Au lieu de dire «Alors en fait c est le guide des bus de Saumur. Il touche personnes», il est certainement plus impactant de dire «Je vous présente le guide Saumur Bus, lu et conservé toute une année par personnes». La nuance semble mineure, pourtant il y a plus de professionnalisme et de sérieux dans la deuxième formulation, même si on tend de façon naturelle à employer la première! 6

9 Mathématiques Comme je le disais un peu plus haut, les mathématiques ont joué un rôle primordial dans l élaboration du plan de la Grande Tablée. Ce n est pas à proprement parler le cours de TC1 qui m a aidé, mais les mathématiques en général. Je ne pensais pas retrouver cette matière dans un tel stage ; pourtant c est ainsi que j aime les mathématiques, dans un cadre concret et dans un but réel et précis. Les oraux de TC Les différents oraux subits en TC1 dans de nombreuses matières sont, pour moi et pour d autres étudiants je pense, une vraie chance. En effet, ils nous ont permis, d oral en oral, de casser notre coquille, de vaincre notre timidité, d être à l aise tout simplement, devant un public. Pendant le stage, cela m a permis d être beaucoup plus efficace car beaucoup plus naturel, aussi bien avec les prospects que je voyais pour la première fois, qu avec le personnel d Ignis. Ces oraux sont donc une très bonne chose ; ils sont un facteur de gain en confiance en soi, et c est à mon avis essentiel dans les métiers commerciaux mais aussi dans la vie sociale. IV 5) La gestion des difficultés Les difficultés rencontrées ont été traitées en partie dans le point IV 3. Je les rassemble ici dans un tableau selon qu elles soient indépendantes de ma volonté ou résultant d une mauvaise méthode, et comment je m y suis adapté. Difficultés indépendantes de ma volonté Description de la difficulté Comment je m y suis adapté Optimisation de l espace pour les tables Demande d aide auprès de mon frère. rondes (mission «Grande Tablée») : manque de connaissances mathématiques. Difficultés résultant d une mauvaise méthode Description de la difficulté Comment j y ai remédié Difficultés dans la rencontre avec les J ai essayé d appliquer les cours de prospects. négociation en m adaptant à chaque type Gestion du temps : tâches administratives de dernière minute. de client. J ai remis à plat l emploi du temps que j avais prévu pour le remodeler de façon à anticiper ce genre d imprévus. IV 6) Ce que j ai appris au cours de ce stage Sur moi-même Ce stage m a été bénéfique dans la connaissance de moi-même, dans la mesure où j ai découvert de quoi j étais capable. Je pense savoir gérer le travail en autonomie et la prise de responsabilité, mais il faudrait que je porte encore plus d efforts sur le côté commercial et négociation car le démarchage a parfois été difficile. 7

10 Sur l entreprise J ai découvert pendant ce stage ce que voulait dire concrètement «culture d entreprise». Et, toutes proportions gardées, j y ai participé et contribué pendant un mois. J ai découvert une entreprise où les tensions ne durent jamais longtemps et où l ambiance générale permet de se sentir mieux et ainsi de mieux travailler. Enfin j ai découvert des personnes très accueillantes et agréables à vivre. Sur les clients Les clients sont très différents les uns des autres. Les différents types d acheteurs qu on a vu en cours de négociation me semblaient presque caricaturaux en réalité ils existent bel et bien! Les clients réagissent différemment à une même proposition et là est toute la difficulté. Il faut bien le comprendre pour cerner ses besoins et lui proposer une solution qui lui convienne. Ce stage m a-t-il changé? Je peux dire que ce stage m a changé car il m a permis de m ouvrir davantage aux autres et de ne pas hésiter à discuter avec eux. Plus techniquement, ce stage m a aussi permis de mieux organiser ma vie d étudiant car j ai appris à gérer mon temps et à ne pas surévaluer la quantité de travail que je peux fournir sur une période définie. 8

11 V Etude de thème Introduction Progressivement, la veille est devenue un terme "à la mode" pour certains, mais de grande nécessité pour d'autres ; on le trouve fréquemment employé dans le milieu industriel (pour prendre une décision ou connaître les concurrents) et dans le milieu académique. Aujourd hui, grâce à l Internet, la veille connaît une nouvelle dimension ; la formidable source d information qu est le «réseau des réseaux» permet en effet d avoir des sources en ligne variées et rapides à trouver. Mais, justement parce que les possibilités sont immenses, toutes les informations n ont pas la même fiabilité et il faut savoir distinguer les sources fiables des autres. V - 1) Qu'est-ce qu'on surveille? Nous sommes en train de vivre quotidiennement un passage inévitable et massif d'une documentation sur son support traditionnel vers un gigantesque gisement documentaire en ligne. Ce gisement avec ses liens hypertextes renouvelables régulièrement représente des documents volumineux et ouverts à l'évolution, et c'est parce que nos besoins en information sont dépendants de cette révolution, qu'il est devenu vital et urgent de prendre conscience de cette révolution documentaire et de l'accompagner avec des méthodes et des outils techniques appropriés. La veille sur internet n est donc pas simple. Certains recourent même à un traitement plus complexe de l information, qui inclut des procédures linguistiques et des approches statistiques pour analyser le contenu des données collectées (après un tri et une sélection), les indexer, et les classer par thèmes. De plus, ce genre d'information en ligne évolue si vite qu'il faut mobiliser des ressources humaines et logistiques importantes. L'association de différents traitements (linguistiques, statistiques, économiques, informatiques, etc.) ont fait de la veille une sorte de passerelle entre la recherche académique et l'univers industriel. Et plusieurs veilles ont vu le jour : la veille diplomatique à caractère politique international, la veille scientifique à des fins de coopération, la veille technologique et stratégique qui se veut comme un management de connaissances orienté vers l'anticipation, le marketing, etc. Toutes ces veilles sont ont en fait un seul objectif : la surveillance de la concurrence. 9

12 V 2) Quelle information dans quelle source? «La veille est plus qu'une recherche d'information documentaire systématique, c'est une recherche de l'information pertinente, dans des sources pertinentes, à des moments opportuns, avec des outils perfectionnés, puis une analyse pour une diffusion sélective, de façon à favoriser une prise de décision (un contrôle) propice.» Ismail Timimi, docteur en informatique et communication Sur internet, l information peut nous parvenir par inscription (gratuite ou payante) dans des groupes de discussion (newsgroups), des listes de diffusion, ou des serveurs d'information spécialisés comme les agences de presse scientifique, Medline, etc. Information noire : elle fait l'objet d'une haute sécurisation, et y accéder clandestinement relève de l'espionnage industriel ou scientifique, activités qui sont illégales. D autre part il faut tenir compte d un certain degré d incrédibilité, dû à des sites dont l'information est valide mais non actualisée (par exemple des liens hypertexte morts, des informations non mises à jour...). Cela est très fréquent sur internet, il faut donc, dans la mesure du possible, rechercher la date de la dernière mise à jour des informations données. Les sites professionnels indiquent généralement cette date de façon systématique sur tous les documents proposés («dernière mise à jour le» ou «last update on») Sources interactives (semi contrôlées) : il s'agit des listes thématiques de discussion et de diffusion, des Foires aux questions (FAQ), des News... Ces outils sont un moyen simple, souvent gratuit, de se tenir au courant des développements dans un domaine mais aussi d'apprécier des échanges sur un sujet donné. Les informations dans ces sources peuvent être contrôlées par un ou des modérateurs, ou donner lieu à des débats entre les abonnés. Il faut ici lire les informations avec une grande prudence car quiconque peut communiquer par le biais de ce type de sources. Sources cumulatives (double contrôle) : les bases de données, particulièrement celles des services bibliographiques et des brevets, sont considérées comme les moyens les plus riches en information stratégique (accès payant pour la plupart). V 3) Les outils classiques de recherche d'information Dans les outils "classiques" de recherche d'information sur Internet, on recense deux grandes catégories : les outils produits par des humains, appelés répertoires ou annuaires thématiques, et ceux qui sont produits automatiquement par des robots et qu'on appelle les moteurs de recherche. Les annuaires thématiques présentent l'avantage de guider le demandeur d'information dans ses recherches en accédant successivement à des catégories de plus en plus précises. Comme exemple d'annuaires, on trouve Yahoo (Yet Another Hierarchically Organized Oracle) qui essaye d'élargir sa base de recherche en ajoutant dans le menu, des rubriques d'actualités, des forums et des adresses électroniques ( ). Par contre, ici, la recherche se fait par le suivi du trajet des liens hypertextes. Pour les moteurs de recherche, il n y a pas de classement dans des catégories : les «spiders» (programmes des moteurs de recherche) parcourent rapidement la totalité d'un site, puis d'autres sites en liaison et référencent automatiquement les pages. En fonction du taux de rotation et des points d'entrée des spiders sur le Web, un moteur de recherche 10

13 dispose donc d'une gigantesque base de données d'url (liens hypertextes) alimentée régulièrement, qui donne une bonne approximation de la totalité du Web à un instant donné. Quelques exemples de moteurs : Netbot, Lycos, Google, Voila. Le succès d'internet étant lié pour une bonne part à son ouverture et à son accès libre, tant en consultation qu'en diffusion, il reste souvent difficile de mesurer la pertinence des informations par des moyens classiques tels que les moteurs de recherche. Cependant, de plus en plus, les moteurs de recherche font payer les sites qui souhaitent être référencés en bonne position (au 1 er octobre 2003, cela n est pas encore le cas pour Google, mais presque tous les autres moteurs pratiquent déjà le paiement du référencement). C est un moyen de rentabilisation pour les moteurs, mais cela peut être également positif pour le chercheur d informations car les premiers sites qui lui sont proposés sont alors des sites professionnels fiables et à jour. La conséquence négative est que les sites personnels ou même les petits sites professionnels qui manquent de moyens sont très mal référencés. Pour que la veille soit complète et issue de sources différentes il ne faut donc pas hésiter à parcourir l ensemble des résultats proposés et non seulement la première page. Conclusion La veille sur internet n a pas fini de se développer. Pour une veille plus fiable, il est important d avoir une meilleure indexation des sites et une mise à jour régulière des données. Pour être efficace dans ses recherches, il convient d adopter une méthode de recherche préparée à l avance. Par exemple, une première étape consiste à utiliser un annuaire thématique comme Yahoo ou Looksmart, car ils donnent des éléments de réponse rapides et précis ; puis, en fonction des résultats obtenus, on s'oriente vers deux ou trois moteurs de recherche pour élargir la recherche aux sources non référencées dans les annuaires. Dans une troisième étape, on utilise des méta moteurs pour le traitement des informations collectées. Ces dernières années, plusieurs instituts universitaires ont intégré dans leur programme pédagogique des cours sur la veille, et d'autres ont même instauré des filières spécialisées dans le domaine. La veille, élément déterminant des recherches mercatiques, doit donc être considérée, surtout avec l avènement des nouvelles technologies, comme une fonction à part entière, à la base des décisions stratégiques de l entreprise. 11

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 I- Présentation de l entreprise A. Fonction B. Caractéristiques C. Tuteurs du stage II- Carnet de bord A. Horaires B. Activités III-Travaux A. Fiches de crédits à marge

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Dossier de Presse Sommaire p.3 Synthèse p.4 3 questions à Thomas Ciemniewski, créateur de JobPhoning p.6 Présentation de la plateforme p.6 Comment

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

Perfectionnez vos ventes en formation linguistique

Perfectionnez vos ventes en formation linguistique Perfectionnez vos ventes en formation linguistique public Responsables commerciaux, commerciaux conseillers expérimentés et directeurs généraux des organismes de formation professionnelle en langues étrangères.

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2014 2015 2 Sommaire

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Tour de table d une dizaine d indépendants et gérants de P.M.E.

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Création d un module complet de sondage en ligne

Création d un module complet de sondage en ligne Sté KOTAO StillinContact.com 6 Avenue du Tregor 190 PLERIN Création d un module complet de sondage en ligne Mini Rapport de stage TANGUY Arnaud Département Informatique I.U.T de Lannion 6 Juin 005 INTRODUCTION

Plus en détail

10 points clés pour bien démarrer votre projet web

10 points clés pour bien démarrer votre projet web 10 points clés pour bien démarrer votre projet web Un cahier des charges pour cerner votre projet Afin de vous aider dans la réflexion de votre futur site Internet, ADVEO a conçu une check-list avec les

Plus en détail

IMA promotion 2009. Rapport de stage de première année. Stage industriel au Crédit du Nord

IMA promotion 2009. Rapport de stage de première année. Stage industriel au Crédit du Nord DUBRULLE Alain ENSEEIHT IMA promotion 2009 Rapport de stage de première année Stage industriel au Crédit du Nord Sommaire Présentation de l entreprise Le Crédit du Nord 3 La Direction des Systèmes d'information

Plus en détail

PRODUITS COMMUNICATION

PRODUITS COMMUNICATION PRODUITS DE COMMUNICATION SUR EMPLOI LR SARL ADCI - La Cardonille C 4032 bd Paul Valéry 34070 - Montpellier RCS Montpellier : 435.113.360 Tél : 04.67.60.46.43 Fax : 04.99.06.92.47 Emploi LR : Audience

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. www.votreentreprise.com

OFFRE DE SERVICE. www.votreentreprise.com 2011 NOM ENTREPRISE OFFRE DE SERVICE CONCEPTION, REALISATION ET HEBERGEMENT SITE WEB www.votreentreprise.com AFConsulting Web Services Page 1 sur 19 SOMMAIRE Lettre, offre de services --------------------------------------------

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Relations Commerciales Chapitre 3 Créer des contacts

Relations Commerciales Chapitre 3 Créer des contacts Un prospect est un client potentiel. Lorsque l on contacte le prospect, il faut opter pour un angle d attaque (prétexte fondé pour prise de contact), montrer que l on ai renseigné sur l annonceur et lui

Plus en détail

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION Les étudiants sont engagés dans les missions, soit : - avec des responsabilités directes et complètes d exécution - avec un rôle d observateur

Plus en détail

Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois. Bernard Chelli

Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois. Bernard Chelli Rapport de fin de Séjour d un Stage Scientifique au Mexique d une durée de 3 mois Bernard Chelli Stage à Mexico, Mexique du 9 Avril au 15 Juillet 2012 Dans le cadre du Master 1 de Physique fondamentale

Plus en détail

TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB

TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB TRAME POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES SITE WEB 2 Trame cahier des charges site Web Vous êtes une entreprise, une collectivité, une association, et vous souhaitez faire réaliser un site web.

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Introduction A l'issue des séjours d été, Wakanga a lancé une enquête qualité à destination des familles. Cette enquête avait

Plus en détail

P ROJET DE SI TE INTERNET NON COMMERCI AL DE MR/ MME/ MELLE (Votre nom)

P ROJET DE SI TE INTERNET NON COMMERCI AL DE MR/ MME/ MELLE (Votre nom) P ROJET DE SI TE INTERNET NON COMMERCI AL DE MR/ MME/ MELLE (Votre nom) Avant de répondre à ce questionnaire, nous vous demandons de bien vouloir lire attentivement les Conditions Générales de vente. Questionnaire

Plus en détail

Comment générer des revenus en Affiliation

Comment générer des revenus en Affiliation Comment générer des revenus en Affiliation Apprenez comment vous créer un système pour faire de l argent sur Internet Version 6 Programme Affiliation Entreprise Nexika Inc www.marketing-affiliation.com

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour INTRODUCTION Je remercie la région Rhône-Alpes pour m avoir permis d effectuer ce stage dans de bonnes conditions, grâce au soutien non négligeable qu a représenté la bourse Explor

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe RAPPORT DE STAGE Février 2012 ETALAGISTE NOM prénom classe 2 SOMMAIRE I Présenter l entreprise page 2 A Identification B Environnement II Le travail page 3 à 4 A Nature du métier B Condition de travail

Plus en détail

... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE

... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE @... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes 12 boulevard des Frères Lumière - BP 48 29260 LESNEVEN

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Concept totale. parfaitement compatibles permettant de jeter un «nouveau regard sur le marketing & les ventes».

Concept totale. parfaitement compatibles permettant de jeter un «nouveau regard sur le marketing & les ventes». Concept totale Le logiciel CRM peut être acheté partout. Tout comme les adresses de vos publipostages. Il existe également de nombreux logiciels pour le marketing par courrier électronique. Mais vous ne

Plus en détail

Créer du contenu en ligne avec WordPress

Créer du contenu en ligne avec WordPress Créer du contenu en ligne avec WordPress La création d un blog ne demande pas de compétences particulières en informatique ou en développement. Wordpress vous permet de créer un blog via un compte en ligne

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

La publicité multimédia (internet)

La publicité multimédia (internet) 7 La publicité multimédia (internet) Comment utiliser les leviers offerts par la publicité sur internet pour améliorer votre visibilité? oi Les encarts publicitaires L affiliation Les liens sponsorisés

Plus en détail

Guide de formation. Modules de remédiation 2012-2013. A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13

Guide de formation. Modules de remédiation 2012-2013. A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13 Guide de formation Modules de remédiation 2012-2013 A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13 Bienvenue! Le Cned est heureux de vous accueillir pour ces formations complétant votre parcours au CFA Descartes

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

La librairie de toutes les cuisines

La librairie de toutes les cuisines R a p p o r t Emilie Gschwind 2007/2008 EFAP 3 d e S t a g e La librairie de toutes les cuisines Sommaire Introduction... p1 I- l entrée : Esprit Badiane... p2 1) Son histoire... p3 2) Les associées...

Plus en détail

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4 biz Table des matières... 3 Présentation de la structure... 3 Enjeux... 3 Besoins, cible et les objectifs...4 Présentation du projet... 4 Cible... 4 Quelle portée espérez-vous pour votre site? (locale,

Plus en détail

I. Site rentable ou non?

I. Site rentable ou non? Les aspects fiinanciiers d un siite IInternet I. Site rentable ou non? A. Raisonnement en terme de budget B. Raisonnement en terme de rentabilité II. Les différents coûts A. Coûts visibles B. Cachés III.

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DE LA STATISTIQUE À DISTANCE : L EXPÉRIENCE

ENSEIGNEMENT DE LA STATISTIQUE À DISTANCE : L EXPÉRIENCE ENSEIGNEMENT DE LA STATISTIQUE À DISTANCE : L EXPÉRIENCE DU M2 STATISTIQUE & ECONOMÉTRIE Yves Aragon & Thibault Laurent & Anne Ruiz-Gazen GREMAQ, Université des Sciences Sociales 21 Allée de Brienne 31000

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

La société Figures Libres - agence de communication - lance ipaoo.fr, générateur de site internet professionnel.

La société Figures Libres - agence de communication - lance ipaoo.fr, générateur de site internet professionnel. La société Figures Libres - agence de communication - lance ipaoo.fr, générateur de site internet professionnel. ipaoo.fr est un service en ligne qui permet aux entrepreneurs, auto-entrepreneurs, TPE,

Plus en détail

MARCHES PUBLIC DE FORMATION. Dossier de consultation des prestataires de formation

MARCHES PUBLIC DE FORMATION. Dossier de consultation des prestataires de formation MARCHES PUBLIC DE FORMATION Appel d offres selon la procédure adaptée article 30 du code des marchés publics. Dossier de consultation des prestataires de formation Objet du marché : 2 ème semestre 2015

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller.

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller. QUI SOMMES NOUS? La CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées propose une offre variée de formations s adressant à la fois aux jeunes à la recherche d un métier et aux salariés / Chefs d entreprise en recherche de

Plus en détail

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur 1 Le logiciel SuiviProspect permet le suivi des prospects, mais aussi des clients et fournisseurs; il s agit des contacts. Le logiciel permet l envoi de courrier,

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

La recherche sur Internet Table des matières

La recherche sur Internet Table des matières La recherche sur Internet Table des matières 1- Internet est comme une bibliothèque publique... 2 Comment on utilise une bibliothèque ordinaire...2 L'Internet n'est pas une bibliothèque ordinaire...2 Synthèse...2

Plus en détail

Institut d Études Politiques de Grenoble. Rapport de fin de séjour

Institut d Études Politiques de Grenoble. Rapport de fin de séjour Julia Lamotte Institut d Études Politiques de Grenoble Année de mobilité : Master 1 Rapport de fin de séjour Stage au Centro de Investigacion y estudios superiores en Anthropologia social (CIESAS) San

Plus en détail

Pascale Colas Formation-Conseil

Pascale Colas Formation-Conseil Formation Aide à la création d entreprise Développement commercial Coaching Pascale Colas Formation-Conseil Je vous propose différents outils pour vous aider à performer votre carrière professionnelle.

Plus en détail

PREMIERE RUBRIQUE : VOTRE ETAT CIVIL, PRECIS ET COMPLET

PREMIERE RUBRIQUE : VOTRE ETAT CIVIL, PRECIS ET COMPLET PREMIERE RUBRIQUE : VOTRE ETAT CIVIL, PRECIS ET COMPLET Cette première partie comporte les renseignements personnels de base dont l employeur a besoin pour vous joindre. 9 informations peuvent y figurer

Plus en détail

Licence professionnelle Prospection et protection des ressources souterraines

Licence professionnelle Prospection et protection des ressources souterraines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Prospection et protection des ressources souterraines Université Joseph Fourier Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

novembre 11 page 1/10 CQS

novembre 11 page 1/10 CQS Les bibliothèques, nouvelles sous Windows 7, facilitent la recherche, la compatibilité et l organisation des fichiers qui se trouvent à différents endroits sur votre ordinateur ou votre réseau. Une bibliothèque

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Nombreuses sont les occasions où l on réunit. Connaître les techniques de présentation collective. Méthodes pédagogiques. Animation.

Nombreuses sont les occasions où l on réunit. Connaître les techniques de présentation collective. Méthodes pédagogiques. Animation. Connaître les techniques de présentation collective Grâce à une journée de formation interne, les ingénieurs de ont fait le point sur l animation de séquences de présentation. Moments opportuns pour utiliser

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Anthony, ingénieur d études diplômé d un Master Réseaux, application documentaire, ingénierie et sécurité Les métiers de l Informatique Le domaine Sciences, Technologies, Santé

Plus en détail

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage.

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. Un stage en entreprise réussi, c est une vocation professionnelle qui prend vie. Ce petit guide pratique t accompagne

Plus en détail

LE STAGE EN ENTREPRISE

LE STAGE EN ENTREPRISE LE STAGE EN ENTREPRISE 1. Le stage : un projet à part entière Le stage est un projet qui s étale sur une longue période d environ dix mois (de la recherche de l entreprise à la soutenance) avec des objectifs,

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Semestre d étude à l Université de Limerick

Semestre d étude à l Université de Limerick Camille DESTOMBES Rapport fin de séjour Semestre d étude à l Université de Limerick Année 2013-2014 J ai passé le semestre d automne 2013-2014 dans l université de Limerick dans le sud-ouest de l Irlande

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009)

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) Les concours peuvent être considérés comme des compétitions mettant en concurrence des candidats issus de tout le territoire national. On peut les

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION CRÉER SON SITE WEB - PROJET RESCOL

GUIDE D UTILISATION CRÉER SON SITE WEB - PROJET RESCOL GUIDE D UTILISATION CRÉER SON SITE WEB - PROJET RESCOL 1. Avant de commencer Il existe plusieurs éditeurs de pages Web qui vous permettent de construire un site Web. Nous vous conseillons toutefois de

Plus en détail

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils. Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.fr 3, rue Jean Giono, 34130, Candillargues Téléphone : 00.336.1998.44.48

Plus en détail

STAGE2 STAGIAIRE / NIKOLAOS TSOLAKIS. 16/02/2015 : choix des outils nécessités pour l application : Didier Kolb, le maitre de stage

STAGE2 STAGIAIRE / NIKOLAOS TSOLAKIS. 16/02/2015 : choix des outils nécessités pour l application : Didier Kolb, le maitre de stage STAGE2 STAGIAIRE / NIKOLAOS TSOLAKIS 16/02/2015 : choix des outils nécessités pour l application : Didier Kolb, le maitre de stage m invite à faire une étude sur les outils qui seraient utilisés. Sites

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

de réussite au concours* * Parmi les inscrits ayant suivi l ensemble de la préparation

de réussite au concours* * Parmi les inscrits ayant suivi l ensemble de la préparation 90% de réussite au concours* * Parmi les inscrits ayant suivi l ensemble de la préparation PRÉPARATION EN LIGNE AU CONCOURS INFIRMIER Concours d entrée en IFSI (Institut de formation en soins infirmiers)

Plus en détail

Création de site internet

Création de site internet Création de site internet [Nom de votre société / collectivité] - Cahier des Charges - Sommaire : 1. Présentation... 2 1.1. Les coordonnées... 2 1.2. Description de l établissement... 2 1.3. Contexte...

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Gestion commerciale & marketing avec

Gestion commerciale & marketing avec Fabien Pinckaers Els Van Vossel Gestion commerciale & marketing avec Suivez vos prospects, dynamisez vos ventes, lancez des campagnes marketing! Adapté par Blandine Proust Groupe Eyrolles, 2012, pour la

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour :

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB POUR LA RÉALISATION. Nom du commanditaire : Dossier suivi par : Date de réalisation : Date de mise à jour : CAHIER DES CHARGES POUR LA RÉALISATION DU SITE WEB Nom du commanditaire :... Dossier suivi par :......... Date de réalisation : Date de mise à jour : Référence du dossier :......... Ce document est distribué

Plus en détail

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT Titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles de niveau II délivré par Université Catholique de l Ouest IPLV (J.O du

Plus en détail

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ CRÉER ET GÉRER SON IDENTITÉ NUMÉRIQUE François BONNEVILLE Aricia Jean-Baptiste MERILLOT Photo & Cetera Le terme d'identité recouvre plusieurs

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE Introduction I. Les étapes de la recherche d'information II. Méthodologie spécifique 2.1 Bibliothèque 2.2 Internet Conclusion INTRODUCTION Lorsque on débute une réflexion sur

Plus en détail

Consultant indépendant en portage salarial

Consultant indépendant en portage salarial Consultant indépendant en portage salarial AD Missions met à votre disposition un éventail de services efficaces destinés à simplifier la gestion de votre activité et stimuler son développement. Un accompagnement

Plus en détail

PASSEPORT PÔLE ENTREPRENEURIAT ETUDIANT REGIONAL PEPITE CENTRE

PASSEPORT PÔLE ENTREPRENEURIAT ETUDIANT REGIONAL PEPITE CENTRE PASSEPORT PÔLE ENTREPRENEURIAT ETUDIANT REGIONAL PEPITE CENTRE Pepite Centre est le Pôle Étudiant Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat de la Communauté d Universités et Etablissements Centre-Val

Plus en détail

Programme de formation 2016. «Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi.» Sénèque

Programme de formation 2016. «Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi.» Sénèque Programme de formation 2016 «Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi.» Sénèque Pourquoi choisir les formations proposées par E-Consult? - Parce que les thèmes

Plus en détail

Des formations langues. qui vous parlent. www.formation-cci.fr

Des formations langues. qui vous parlent. www.formation-cci.fr Des formations langues qui vous parlent www.formation-cci.fr Un «coup de pouce» à mon évolution professionnelle L apprentissage d une langue étrangère est un excellent moyen de progresser professionnellement,

Plus en détail

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS OFFRE FORMATION CALENDRIER DE FORMATION INTER ENTREPRISE SOLUTION DE FORMATION SUR MESURE FORMATION CREATION ENTREPRISE PERMIS EXPLOITATION

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Connexion à la messagerie Zimbra 4 1.1.Pré-requis 4 1.2.Ecran de connexion à la messagerie 4

SOMMAIRE. 1. Connexion à la messagerie Zimbra 4 1.1.Pré-requis 4 1.2.Ecran de connexion à la messagerie 4 Messagerie Zimbra version 7 Prise en main Nadège HARDY-VIDAL 2 septembre 20 SOMMAIRE. Connexion à la messagerie Zimbra 4..Pré-requis 4.2.Ecran de connexion à la messagerie 4 2. Présentation générale de

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011 La création de sites internet Le référencement de sites internet Je veux créer mon site internet Objectifs et démarche Les objectifs Définition Un site internet

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES PORTRAIT D UN NOUVEAU DOCUMENTALISTE NB : les réformes en cours (LMD) vont modifier la durée des études universitaires et l appellation des diplômes... Documentaliste Veilleur Gestionnaire de données ASSISTANT

Plus en détail

à mi-parcours de formation

à mi-parcours de formation Le bilan des rencontres stagiaires/employeurs/tuteurs à mi-parcours de formation La notion d alternance intégrative, régulièrement interrogée lors des séminaires de travail des coordinateurs des formations

Plus en détail

1-Cianéo : Grandir Ensemble. 2-Cianéo : Le site qui vous correspond 2-1 Les Packs... p4 2-2 Les Options. 3-1 Le suivi p6 3-2 L outil de mise à jour

1-Cianéo : Grandir Ensemble. 2-Cianéo : Le site qui vous correspond 2-1 Les Packs... p4 2-2 Les Options. 3-1 Le suivi p6 3-2 L outil de mise à jour Sommaire : 1-Cianéo : Grandir Ensemble... p3 2-Cianéo : Le site qui vous correspond 2-1 Les Packs... p4 2-2 Les Options... p5 3-Cianéo : Vous n êtes pas seul... 3-1 Le suivi p6 3-2 L outil de mise à jour...

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail