TOTAL 2009 Sovodeb Dépenses Recettes Solde Fonctionnement , , ,72

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TOTAL 2009 Sovodeb Dépenses Recettes Solde Fonctionnement 62 746,32 31 060,60-31 729,72"

Transcription

1 Sous la présidence de M. Guy Vaxelaire, le Conseil Communautaire s est réuni en Commission Finances le 10 février afin d examiner le budget primitif Les 17 février et 1 er avril, le Conseil a approuvé à l unanimité le Compte Administratif 2009 et le Budget Prévisionnel Le Compte Administratif rapproche les autorisations inscrites au budget prévisionnel des opérations effectives en dépenses et en recettes. Il nous permet ainsi d apprécier l écart entre les propositions adoptées lors du vote du budget prévisionnel et la réalité de l exécution et rend compte ainsi de l activité de l exercice clos. Le CA 2009 présente sur sa section de fonctionnement un excédent de qui sera affecté majoritairement à la section d investissement et abondera le financement des programmes nouveaux ou en cours. TOTAL 2009 PAR SECTION Dépenses Recettes Solde Fonctionnement , , ,26 Investissement , , ,45 Restes à réaliser Pour 2009, les principales ressources de fonctionnement ont représenté : Contributions directes (Impôts) Redevance Déchets ménagers Ordures ménagères (TEOM) L année 2010 est l année de tous les reports, de nombreux projets ont été différés faute d un montage financier satisfaisant (Construction de la plateforme de co-compostage Aménagement du site des Barranges Requalification du site de Lansauchamp) Le CA 2009 présente, en section d investissement, un solde d exécution positif de et des restes à réaliser de Budget Lansauchamp : spécialement créé pour identifier les données budgétaires générées par les implantations des entreprises, notamment les loyers perçus mensuellement : En 2009, LK France : Fabrique de merrains - CMB Nord SARL : Exposition-vente de chalet - MMS : Menuiserie TOTAL 2009 Lansauchamp Dépenses Recettes Solde Fonctionnement , , ,62 Investissement , , ,26 Restes à réaliser Le dispositif Sovodeb a été mis en place pour l élimination des déchets des entreprises artisanales, commerciales et industrielles. Il leur permet d accéder aux déchetteries publiques reparties sur le département, avec un mode de règlement unique, fonctionnel et souple. Chaque entreprise abonnée reçoit une carte de crédit qui lui permet de s acquitter du coût du service, au fur et à mesure de ses apports. Le budget annexe permet d identifier les mouvements relatifs à ce service. Le solde d exécution est absorbé par le budget général. TOTAL 2009 Sovodeb Dépenses Recettes Solde Fonctionnement , , ,72

2 Le budget primitif précise et autorise l ensemble des moyens financiers dont dispose la communauté de communes pour une année. Fruit d une concertation avec les différents services et les commissions, il met l accent sur les priorités, renforce la volonté de poursuivre, d amplifier les actions en faveur de la qualité du service public tout en préservant rigoureusement l équilibre des recettes et des dépenses. Le Budget Primitif 2010, en section de fonctionnement, s élève à et en section d investissement à Générer des économies et fixer des priorités, avec : L'optimisation des groupements d'achats dans un but de simplifier, d'acquérir un poids économique plus important et de susciter auprès des fournisseurs une offre économiquement avantageuse. La nouvelle consultation des marchés d assurances avec une économie substantielle de 30 % L optimisation des interventions dirigées vers la collecte sélective et la valorisation des déchets La maîtrise des coûts pour les dépenses courantes et pour les charges de personnel (mise en place d une nouvelle organisation en recherchant la mutualisation) Les économies réalisées sur le budget de fonctionnement et l optimisation des recettes déjà révélées dans les années antérieures, ont permis d atténuer les dépenses supplémentaires générées par les actions nouvelles : Le recrutement d un technicien territorial contractuel pour animer le service d informations géographiques (SIG) Le recrutement d une animatrice pour animer et gérer le relais assistantes maternelles (RAM), ce service est financé à hauteur de 70 % par la C.A.F et le Conseil Général L étude pour définir l opportunité et les conditions en vue de la mise en place d une navette intercommunale de transport en commun Si les services de l État sont moins présents, les collectivités sont contraintes de s impliquer pour offrir aux administrés des services de proximité. L École de Musique Intercommunale : Dispense un enseignement musical sur l ensemble du territoire de la C.C.H.Mo. La participation 2010 de la C.C.H.Mo est de De plus, la C.C.H.Mo rémunère mensuellement les 4 chefs de chœur des harmonies pour leurs prestations dans les communes, soit par an.

3 L année 2010 voit la modification des statuts de la C.C.H.Mo avec notamment l intégration des études sur les ouvrages de franchissement des rivières, l élimination des boues en provenance des stations d épuration du Syndicat Intercommunal d Assainissement et des communes membres, l intervention dans le lit des rivières pour procéder à des travaux d ensemble Les ressources de la C.C.H.Mo : La Dotation Globale de Fonctionnement (D.G.F), versée par l État, est calculée selon de multiples critères, dont le nombre d habitants, le nombre de compétences exercées par la CCHMo, la fiscalité prélevée En 2009, elle a connu une baisse de 7,338 % et en 2010, une petite augmentation de 1,6%. Elle s élève à Fiscalité directe : La fiscalité 2010 se caractérise par l application de la réforme de la suppression de la Taxe Professionnelle et par la stabilité des taux. Bases 2010 Taux 2010 C.C.H.Mo Produit 2010 Taux moyens nationaux des communautés de communes TH ,921 % % FB ,45 % % FNB ,83 % % Cotisation Foncière des Entreprises ,13 % ,16 % TOTAL Niveau des taux inférieur à la moyenne nationale Taux relais 2010 Le produit 2010 augmente : il est de Cette évolution qui intègre la revalorisation forfaitaire des bases décidée par l Etat (+ 1,2 %) confirme l augmentation physique favorable des bases de taxe d habitation et foncier bâti constatée depuis déjà quelques années. Suppression de la Taxe Professionnelle : Pour 2010, la mise en place d un dispositif de transition devrait nous permettre d enregistrer au moins le même produit que celui de A plus long terme, il est envisagé un calcul de garanties des ressources devant s appliquer de 2011 à 2030 mais des interrogations demeurent

4 Compensation relais : Taxe professionnelle + Taxe professionnelle de zone (Site de Lansauchamp) Soit, elle correspond au produit des bases 2010 par le taux d imposition 2009 mais dans la limite du taux %, soit elle correspond au produit de C est le produit le plus élevé qui peut être retenu, pour la compensation État. La C.C.H.Mo percevrait donc A NOTER, la participation intercommunale reversée à l État pour l écrêtement de la TP de certaines entreprises, avec un reversement de Le service Ordures Ménagères : Après 3 années consécutives de baisse des taux Ordures Ménagères Taux Plein Avec ramassage Taux Réduit Hors ramassage Bases Prévisionnelles 2010 Taux 2010 Produit attendu ,98% ,48% TOTAL Rappel du Grenelle de l Environnement sur les objectifs de recyclage matière et organique Pour les déchets ménagers et assimilés Pour 2012 : 35 % des déchets ménagers et assimilés orientés vers le recyclage matière ou organique et pour 2015 : 45 % Grâce à notre concours, nous avons déjà dépassé en 2009, et de loin, ces objectifs. Le budget 2010 dégage un autofinancement de : Virement de la section de fonctionnement : Ressources propres (Fonds Compensation TVA) : Amortissements : TOTAL : L emprunt : Il convient de rappeler que depuis sa création les investissements ont été entièrement financés sur les fonds propres de la CCHMo (sans recours à l emprunt). Le programme d investissements proposé pour 2010 est porteur d orientations fortes articulées autour d un renforcement d actions concrètes qui prennent en compte l économie, les services, à l échelle intercommunale. La volonté 2010 est d intensifier les investissements avec l accent sur le développement économique afin de redonner un nouveau souffle sur le territoire intercommunal et de favoriser l implantation d entreprises. Pour la C.C.H.Mo, la crise économique vient accélérer l'importance de la concrétisation de ces projets qui vont créer de l emploi et de la richesse. Ces opérations d investissement seront financées par les ressources propres de la C.C.H.Mo, par les dotations, les subventions et éventuellement par un emprunt limité et ceci tout en maintenant la fiscalité.

5 ACTIONS RETENUES EN 2010 CONCERNANT LES 4 COMMISSIONS DE TRAVAIL (En sus du fonctionnement général de la Communauté de communes, des charges de personnel et de la participation SIVU musique) Une volonté ferme de faire vivre la compétence facultative «Culture, social et sport». Les actions planifiées dans le cadre de cette compétence seront concrétisées, pour partie, en Pour le service de transport en commun, une réflexion approfondie s impose avant de décider la création de dépenses nouvelles et plus particulièrement une évaluation précise des charges de personnel générées par ce service qui vise à faciliter l'accès aux services de proximité, à l intérieur de la CCHMo. Développement économique et Tourisme Logement, Cadre de vie, Environnement Une réflexion sur la mise en place d un Point d Apports Volontaires «pilote» sur chaque commune et sur l aménagement des P.A.V enterrés ou semi enterrés très utilisés en zone touristique. L aménagement des déchetteries et le renouvellement de petits matériels et équipements. Le renouvellement du camion benne de la tournée de La Bresse. La préparation du cahier des charges pour la réalisation de la plateforme de co-compostage (hors terrassement). La réhabilitation du Site de Lansauchamp avec l amélioration de l image du site et l adaptation du bâtiment pour transformer l entité industrielle existante en plusieurs locaux dont les surfaces seraient modulables en fonction de la demande. Une proposition de 4 niveaux d intervention avec démolition partielle de certains éléments, traitement du clos et couvert et aménagements intérieur et extérieur. Opération FISAC : Poursuite des aides aux entreprises avec modification du règlement d intervention pour les fonds provenant de la CCHMo, des aides aux investissements communaux inscrits dans la 2 ème tranche. La mise en place d animations avec les unions de commerçants et artisans (sacs et autocollants à l effigie des Unions / jeu des dés / concours de vitrines décorées durant le Festival des Arts Mélangés) Aménagement de l Espace La Signalétique avec la réalisation des panneaux de Centre Ville et d entrées de la CCHMo (Le relevé des panneaux publicitaires et pré enseignes a été réalisé sur l ensemble des communes du territoire). La préparation de la 2 ème tranche des travaux sur les berges et des lits de rivière. (Réactivité sur les travaux à caractère d urgence). La finalisation du cahier des charges pour le plan d actions agricoles (aider les agriculteurs à travailler en commun : achats de matériel en commun, vente de produits du terroir dans un local commun).

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993.

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. INTRODUCTION A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. I- FONCTIONNEMENT a) Fiscalité Comme nous

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2013 1

BUDGET PRIMITIF 2013 1 BUDGET PRIMITIF 2013 1 Un budget de fonctionnement contraint et prudent. Un budget d investissement volontaire et engagé Une fiscalité inchangée 2 4 orientations fortes: Développer et améliorer les services

Plus en détail

Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal. Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes

Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal. Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes Communauté de communes Tarn et Dadou Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes Présentation du

Plus en détail

dossier Budget de fonctionnement 2015 : 32 078 000 Services administratifs Culture Aménagements et services urbains 4 739 915

dossier Budget de fonctionnement 2015 : 32 078 000 Services administratifs Culture Aménagements et services urbains 4 739 915 Aménagements et services urbains 4 739 915 Culture Services administratifs 2 099 140 10 307 996 Interventions sociales Santé et Logement 778 940 Sport et Jeunesse 3 994 515 Famille 4 459 955 Enseignement

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Conseil Municipal du 26 février 2015 Table des matières Préambule I - Analyses et perspectives économiques 2015 a) Contexte international et national b) L impact

Plus en détail

I TRANSFERT PETITE - ENFANCE

I TRANSFERT PETITE - ENFANCE COMPTE-RENDU DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 11 DECEMBRE 2009 I TRANSFERT PETITE - ENFANCE 1 Règlement de fonctionnement de l établissement Le Conseil de Communauté a approuvé Le règlement de fonctionnement

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma?

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? 1 EXFILO cabinet de conseil en finances publiques locales Ce document a été réalisé par les consultants du cabinet EXFILO, conseil en finances

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LES DISPOSITIONS EN MATIERE FISCALE GENERALITES - Barème de l impôt sur le revenu 2016 La note sur la fiscalisation

Plus en détail

Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011

Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011 KPMG Secteur public droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France. 1 Points généraux droit suisse. Tous droits

Plus en détail

Mairie de Fenouillet Audit de début de mandat

Mairie de Fenouillet Audit de début de mandat ABCD SECTEUR PUBLIC Mairie de Fenouillet Audit de début de mandat Conseil Municipal du 24 juin 2014 Anne-Laure Caumette Rappel des objectifs de l étude confiée à KPMG Disposer d une analyse objective et

Plus en détail

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune Présentation du 10 juin 2014 François Saint Martin Anne-Laure Caumette Rappel des objectifs de l étude confiée à KPMG Disposer

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE Principes fondateurs L es communes de BAUGE, MONTPOLLIN, PONTIGNE, SAINT MARTIN D ARCE, LE VIEIL- BAUGE, sont situées au centre du canton de Baugé. Partageant un passé historique

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 avril 2015

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 avril 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 avril 2015 Monsieur le Maire remercie Monsieur MOISSON, Percepteur à Montluel et Trésorier de la commune, pour sa présence à cette séance du conseil. Monsieur le

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

Compte rendu sommaire du Conseil Municipal du 16 novembre 2015

Compte rendu sommaire du Conseil Municipal du 16 novembre 2015 Compte rendu sommaire du Conseil Municipal du 16 novembre 2015 Vitré Communauté : Projet de territoire 2015-2020 Le Maire et Monsieur Teddy Regnier Maire de la Commune de Chateaubourg et vice-président

Plus en détail

Trésorerie de Felletin

Trésorerie de Felletin ANALYSE FINANCIERE ET FISCALE DE LA COMMUNE DE FELLETIN 211//213 Trésorerie de Felletin INTRODUCTION L analyse financière rétrospective, réalisée en avril 214, concerne la période de gestion des exercices

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

EVALUATION DES CONSEQUENCES FINANCIERES ET FISCALES DE LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU PAYS OUEST CHARENTE

EVALUATION DES CONSEQUENCES FINANCIERES ET FISCALES DE LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU PAYS OUEST CHARENTE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE GRANDE CHAMPAGNE EVALUATION DES CONSEQUENCES FINANCIERES ET FISCALES DE LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU PAYS OUEST CHARENTE MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER

Plus en détail

PRESENTATION BUDGETAIRE. Comptes Administratifs 2009 Budgets Primitifs 2010

PRESENTATION BUDGETAIRE. Comptes Administratifs 2009 Budgets Primitifs 2010 PRESENTATION BUDGETAIRE Comptes Administratifs 2009 Budgets Primitifs 2010 Budget Bâtiments Industriels Dépenses Recettes CA 2009 BP 2010 CA 2009 BP 2010 Fonctionnement Investissement 147 092.35 155 692.15

Plus en détail

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) -

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - - Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS Les dispositions du présent règlement s appliquent à toutes les aides octroyées par le Département dans les domaines suivants : - Voirie

Plus en détail

Bilan budgétaire 2014 & orientations 2015

Bilan budgétaire 2014 & orientations 2015 Bilan budgétaire 2014 & orientations 2015 (/données non encore définitives) Commune de Poisat Mercredi 11 mars 2015 Bilan budgétaire 2014 A. Dépenses et recettes de fonctionnement 2014 B. Dépenses et recettes

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES 2014 MARDI 23 JUIN 2015 à St-Bonnet-lès-Allier

RAPPORT D ACTIVITES 2014 MARDI 23 JUIN 2015 à St-Bonnet-lès-Allier RAPPORT D ACTIVITES 2014 MARDI 23 JUIN 2015 à St-Bonnet-lès-Allier SOMMAIRE Partie 1 : La vie de la structure Partie 2 : Dossiers & Actions en cours 1. Développement économique 2. Aménagement de l espace

Plus en détail

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Les récents travaux de recherche nationaux et européens sur le sujet du financement des transports publics à moyen et long

Plus en détail

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015 Budget 2015 Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier Contact Corinne GROHEUX Service Communication Mairie de Challans 02 51 49 79 66 et 06 18 01 47 48 com@challans.fr

Plus en détail

ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006

ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006 VILLE DE PLOEMEUR 31 octobre 2005 Service Financier ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006 En application de l article L 2312-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, un débat d orientations

Plus en détail

Conseil municipal du 9 avril 2013

Conseil municipal du 9 avril 2013 Conseil municipal du 9 avril 2013 Présents : Mmes FROMONOT, ZANOTTO, M GARNIER, CANCIANI, BOC, CANONICI, HENRIAT, MAZURIER, PERVILHAC, SAPOLIN. Excusés : Mme GARCIA (pouvoir) Absent : Mme DAMIANI - Approbation

Plus en détail

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Mission d accompagnement pour l élaboration d un projet de territoire et d un schéma de mutualisation des services à l échelle du territoire communautaire Conseil

Plus en détail

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE 1 Département : Yvelines Poste : 785 Instruction comptable : M14 N INSEE : 575 Population avec double comptes

Plus en détail

Budget primitif 2015. Présentation du Budget Primitif 2015

Budget primitif 2015. Présentation du Budget Primitif 2015 Budget primitif Équilibre général du budget Dotations nouvelles Reports Total INVESTISSEMENT DEPENSES 10 563 898,81 7 079 912,86 17 643 811,67 RECETTES 13 511 283,90 4 132 527,77 17 643 811,67 FONCTIONNEMENT

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

Mairie de Mauguio BUDGET PRIMITIF 2015 1

Mairie de Mauguio BUDGET PRIMITIF 2015 1 BUDGET PRIMITIF 2015 1 Sommaire : I La stratégie financière d un budget équilibré II L équilibre de la section de fonctionnement Des recettes de fonctionnement aux dépenses de fonctionnement III L équilibre

Plus en détail

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois 20082008-2013 Passer de l idée à l action pour notre Territoire! Le Pays Beaunois Le Pays Beaunois est un espace qui, depuis 2004,

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Municipal Ordinaire du 25 mars 2005

Compte rendu du Conseil Municipal Ordinaire du 25 mars 2005 Compte rendu du Conseil Municipal Ordinaire du 25 mars 2005 L an deux mille cinq, le vingt cinq mars Å vingt heures trente, le Conseil Municipal dçment convoqué s est réuni dans le lieu habituel de ses

Plus en détail

ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS

ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS Présentation par M. LEBRETON, Président de l ADF 9 octobre 2012 1 Glossaire des sigles AIS: Allocations individuelles de solidarité APA: Allocation personnalisée

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL 08 avril 2013 COMPTE-RENDU SOMMAIRE. Affiché en exécution de l article L2121-25 du code des Collectivités Territoriales

CONSEIL MUNICIPAL 08 avril 2013 COMPTE-RENDU SOMMAIRE. Affiché en exécution de l article L2121-25 du code des Collectivités Territoriales CONSEIL MUNICIPAL 08 avril 2013 COMPTE-RENDU SOMMAIRE Affiché en exécution de l article L2121-25 du code des Collectivités Territoriales Le Conseil Municipal s est réuni en session ordinaire.. FINANCES

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

Avis sur le budget primitif du budget annexe consacré à la gestion des fonds européens 2014-2020

Avis sur le budget primitif du budget annexe consacré à la gestion des fonds européens 2014-2020 Décembre 2014 Avis sur le budget primitif du budget annexe consacré à la gestion des fonds européens 2014-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M. Jean-Pierre BILLON Conformément à la possibilité

Plus en détail

1. Comment recenser les informations nécessaires. 2. Comment préparer un budget ou le modifier? 3. Comment se traduisent les choix politiques

1. Comment recenser les informations nécessaires. 2. Comment préparer un budget ou le modifier? 3. Comment se traduisent les choix politiques Initiation au budget communal Belfort, le 24/05/12 Frédéric DUPUIS Dexia CL - Directeur des relations institutionnelles Nord et Est 1 INITIATION AU BUDGET COMMUNAL 1. Comment recenser les informations

Plus en détail

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014 ( 20 000 habitants) Juin 2014 Sommaire Les petites en France 3 Les volumes d intervention 4 Les principales ressources courantes 5-6 L épargne brute 7 Les dépenses d investissement 8 L encours de dette

Plus en détail

CHARTE de la Commune Nouvelle de Semblançay - Saint Antoine du Rocher

CHARTE de la Commune Nouvelle de Semblançay - Saint Antoine du Rocher CHARTE de la Commune Nouvelle de Semblançay - Saint Antoine du Rocher La présente charte a pour but d indiquer les principes fondateurs qui président à la création de la commune nouvelle. Les Communes

Plus en détail

Ville de Beaucourt. Analyse financière rétrospective 2005-2012. Conseil municipal du 18 juin 2013

Ville de Beaucourt. Analyse financière rétrospective 2005-2012. Conseil municipal du 18 juin 2013 Ville de Beaucourt Analyse financière rétrospective 2005-2012 Conseil municipal du 18 juin 2013 Sommaire Page Fiscalité 2 Budget de fonctionnement 7 Soldes intermédiaires de gestion 13 Investissements

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

2) Les principales évolutions des montants (budget principal + budgets annexes)

2) Les principales évolutions des montants (budget principal + budgets annexes) DDOPF cr 25/03/2016 Observations Compte Administratif 2015 - Séance du 28/03/2016 (à partir des documents CA 2014 et CA 2015) A NOTER, à compter de 2015, la ville dispose de 4 budgets annexes assujettis

Plus en détail

I. LA LOI DE FINANCES POUR 2016

I. LA LOI DE FINANCES POUR 2016 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2016 Ville d Ecommoy I. LA LOI DE FINANCES POUR 2016 DGF : Pour poursuivre le plan d économies de 50 milliards d euros fixé par la loi du 29 décembre 2014 de programmation

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L ENSEIGNEMENT EN COMMUNAUTE FRANCAISE

LE FINANCEMENT DE L ENSEIGNEMENT EN COMMUNAUTE FRANCAISE LE FINANCEMENT DE L ENSEIGNEMENT EN COMMUNAUTE FRANCAISE Michaël VAN DEN KERKHOVE et Robert DESCHAMPS Centre de Recherches sur l Economie Wallonne FUNDP Introduction La réforme institutionnelle de 1988

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 Délibération n 2007.05 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L.1612-12, L.2121-14, L.2121-31, L.2122-21, L.2343-1 et 2, Siégeant

Plus en détail

Modalités de versement de la subvention communautaire. Convention

Modalités de versement de la subvention communautaire. Convention Association Arbres et Paysages en Gironde (AP33) Programme d'actions 2014 - Valorisation du patrimoine arboré des haies sur le territoire de la Communauté urbaine de Bordeaux Modalités de versement de

Plus en détail

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention Le dispositif «Picardie en fête» vise à soutenir, depuis de nombreuses années, les initiatives socio-culturelles, culturelles et d animation locale dans leur diversité

Plus en détail

Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe)

Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe) Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe) L esquisse du budget 2016 de la MGP présente un montant d épargne brute de 65 M. * * * Cet autofinancement est dégagé grâce à un

Plus en détail

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE..

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. Entre : Le SIOM, dont le siège est situé au Chemin départemental

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

V I L L E D E L A R I V I E R E - D E - C O R P S EXTRAIT DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

V I L L E D E L A R I V I E R E - D E - C O R P S EXTRAIT DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL V I L L E D E L A R I V I E R E - D E - C O R P S EXTRAIT DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL La séance ouverte à 19h00 est présidée par Madame Véronique SAUBLET SAINT MARS Conseil Municipal Séance du 15

Plus en détail

LE POIDS DES IMPOTS EN GUADELOUPE

LE POIDS DES IMPOTS EN GUADELOUPE LE POIDS DES IMPOTS EN GUADELOUPE Au moment où les contribuables sont invités à s acquitter du montant de leurs impôts, il convient de faire un tour d horizon sur le régime fiscal en vigueur sur notre

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire Evaluation Charte du pays Cœur d Hérault Séminaire/ ateliers du 30 janvier 2013 Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques

Plus en détail

- Marché de voirie 2015 - Eclairage public devis SDEGM pour permettre l extinction de l éclairage public rue de la Bonneau FINANCES LOCALES

- Marché de voirie 2015 - Eclairage public devis SDEGM pour permettre l extinction de l éclairage public rue de la Bonneau FINANCES LOCALES SÉANCE 25 JUIN 2015 Le vingt-cinq juin deux mille quinze, à vingt heures trente, le Conseil Municipal, légalement convoqué le 19 juin, s est réuni à la Mairie, en séance ordinaire, sous la Présidence de

Plus en détail

B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de Développement Economique de Bordeaux et de la Gironde CONVENTION FINANCIERE 2012

B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de Développement Economique de Bordeaux et de la Gironde CONVENTION FINANCIERE 2012 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION DES ENTREPRISES ET DE L ATTRACTIVITE Service des stratégies et partenariats économiques B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de

Plus en détail

Analyse financière Porte d Alsace. Restitution Conseil de Communauté

Analyse financière Porte d Alsace. Restitution Conseil de Communauté Analyse financière Porte d Alsace Restitution Conseil de Communauté Contexte de l étude (faite par KPMG) Une révision des statuts nécessaire, (présentation en réunion plénière le 6 avril 2004, délibération

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Mardi 4 février 2014

CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Mardi 4 février 2014 CONSEIL COMMUNAUTAIRE du 4 février 2014 AFFAIRES SOCIALES RELAIS D ASSISTANTES MATERNELLES Bilan et perspectives de fonctionnement Florence BOUSQUET, coordinatrice du RAM du Val d Adour, vous présentera

Plus en détail

BUDGET LOTISSEMENT «LE CLOS DU ROY»

BUDGET LOTISSEMENT «LE CLOS DU ROY» Date de la convocation : 3 avril 2015 Date d affichage : 3avril 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LINGREVILLE SÉANCE DU 14 AVRIL 2015 Présents : Jean-Benoît RAULT (maire), Daniel MARIE, Charlyne

Plus en détail

Trésorerie de SERIGNAN

Trésorerie de SERIGNAN ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE SERIGNAN Trésorerie de SERIGNAN OCTOBRE 212 SOMMAIRE Introduction... 3 Principaux constats... 3 A) Composantes des charges et des produits réels de fonctionnement...

Plus en détail

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 8 avril 2011 L'an deux mille onze à 19 heures : Le conseil municipal de la Commune, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE (Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Le Conseil municipal, régulièrement convoqué,

Plus en détail

Le règlement général des subventions départementales

Le règlement général des subventions départementales Le règlement général des subventions départementales Les règles d ordre général Article 39. Le cadre général des subventions 39-1 - Définitions Une subvention se définit de la façon suivante : - Un concours

Plus en détail

1 a - 2009-02-04- APPROBATION DES PROCES VERBAUX DES 02 JUIN 2008 ET 17 DECEMBRE 2008

1 a - 2009-02-04- APPROBATION DES PROCES VERBAUX DES 02 JUIN 2008 ET 17 DECEMBRE 2008 DEPARTEMENT DU CALVADOS - ARRONDISSEMENT DE LISIEUX - PROCES VERBAL SICDOM DE LA REGION ORBEC LIVAROT VIMOUTIERS Séance du mercredi 4 février 2009 Date de convocation : Le 27 janvier 2009 Le mercredi quatre

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LOURDES

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LOURDES 1 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LOURDES COMPTES ADMINISTRATIFS 2013 Après avoir pu constater la concordance entre les Comptes de Gestion dressés par Monsieur le Trésorier et les Comptes Administratifs,

Plus en détail

Section de fonctionnement

Section de fonctionnement Conseil communautaire du 28 avril 2014 1. VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2014 Rapporteur : Philippe TAUTOU Président EXPOSE En séance du 24 avril 2014, le conseil communautaire a débattu des grandes orientations

Plus en détail

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Commune d Angoulins Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Introduction La tenue du débat d orientation budgétaire est obligatoire dans les régions, les départements, les communes de plus de

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

budget primitif 2015

budget primitif 2015 budget primitif 2015 Budget principal Budgets annexes Balance générale globalisée Budget principal 1 Section de fonctionnement RECETTES DEPENSES BUDGET PRIMITIF 2015 Produits d'exploitation Fonctionnement

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL MERCREDI 25 MARS 2015 A 18H30

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL MERCREDI 25 MARS 2015 A 18H30 PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL MERCREDI 25 MARS 2015 A 18H30 L An deux mille quinze et le 25 Mars à 18 h 30, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni

Plus en détail

Pourquoi la fusion? Quelques dates :

Pourquoi la fusion? Quelques dates : PRESENTATION DE Pourquoi la fusion? Quelques dates : Loi n 2010-1563 du 16 décembre 2010 : réforme des collectivités territoriales. 07 septembre 2012 : notification de l arrêté préfectoral du fixant le

Plus en détail

Axe 5 : Agir pour les solidarités

Axe 5 : Agir pour les solidarités N de la mesure : 5.4.1 Axe 5 : Agir pour les solidarités Action 5.4 : Soutenir les familles pour renforcer leur rôle éducatif Pilote : Finalité 1 Permettre aux familles de concilier vie professionnelle

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015. Conseil municipal du 15 avril 2015

BUDGET PRIMITIF 2015. Conseil municipal du 15 avril 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 Conseil municipal du 15 avril 2015 1 Les engagements municipaux Fonctionnement : Priorité à la qualité de l accueil et du service rendu Efforts toujours renforcés sur la gestion des

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe)

Les principales dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe) Les principales dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe) Renforcement des responsabilités des régions Suppression de la clause générale de compétence

Plus en détail

Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge de jeunesse Adoption de principe

Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge de jeunesse Adoption de principe Communauté d Agglomération du Pays de Morlaix Conseil de Communauté du 02 mai 2005 Nom du Rapporteur : Monsieur Jean-René PERON N : D 05-082 Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

RAPPORTN 13.388 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEPROSPECTIVEET PARTENARIATS. Direction : Mission contractualisation et politique de la ville

RAPPORTN 13.388 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEPROSPECTIVEET PARTENARIATS. Direction : Mission contractualisation et politique de la ville RAPPORTN 13.388 CP COMMUNEDE CHAVILLE - POLITIQUEDE CONTRACTUALISATION - APPROBATIONDU CONTRATDE DEVELOPPEMENTDEPARTEMENT- VILLE DE CHAVILLE ET ATTRIBUTIONSDE SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENTET DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Compte rendu de la séance du vendredi 10 avril 2015

Compte rendu de la séance du vendredi 10 avril 2015 Compte rendu de la séance du vendredi 10 avril 2015 Secrétaire de la séance : Jean-Luc POUSSIER Ordre du jour: - Compte administratif 2014 - Commune et Assainissement - Délibérations - Compte de gestion

Plus en détail

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat Document établi le 12/07/2011 Sommaire La fiscalité des associations Les déclarations de résultat Le sponsoring et le mécénat L obligation de nomination du commissaire aux comptes La rémunération de salariés

Plus en détail

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014 Ville de SaintPéray Analyse financière de la ville de SaintPéray 20082020 Juillet 2014 1 Fiche d identité de la commune DONNEES 2013 Le territoire de Saint Peray L appréciation de la richesse financière

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 12 FEVRIER 2009 COMPTE RENDU

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 12 FEVRIER 2009 COMPTE RENDU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 12 FEVRIER 2009 COMPTE RENDU Le 12 février 2009 à vingt heures trente minutes, le conseil communautaire, légalement convoqué, s est réuni en séance ordinaire à la Mairie de Neuville-aux-Bois,

Plus en détail

Programme européen LEADER 2020

Programme européen LEADER 2020 Programme européen LEADER 2020 Pays du Perche ornais PROGRAMME D ACTIONS FICHES ACTIONS INNOVATION NUMERIQUE p.3 EXPERIMENTATION LOGEMENTS p.4 COORDINATION DES TRANSPORTS p.5 ACTIONS AGRICOLES COLLECTIVES

Plus en détail

Budget 2016 DOSSIER DE PRESSE DP 05-2016. Point presse du lundi 21 mars 2016 à 10 h 30 Salle L'Eglantier. Contact Presse

Budget 2016 DOSSIER DE PRESSE DP 05-2016. Point presse du lundi 21 mars 2016 à 10 h 30 Salle L'Eglantier. Contact Presse DOSSIER DE PRESSE DP 05-2016 Budget 2016 Point presse du lundi 21 mars 2016 à 10 h 30 Salle L'Eglantier Contact Presse Corinne GROHEUX Service Communication Mairie de Challans 02 51 49 79 66 et 06 18 01

Plus en détail

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Modifiée suite aux remarques des Conseils Municipaux du 8 Juillet 2015 Projet de charte élaboré par le groupe de travail composé de : Joseph Evenat, Didier

Plus en détail

COMPTE RENDU. Date de la convocation : 5 Mars 2015 (affichée à la porte de la mairie le 26 Février 2015)

COMPTE RENDU. Date de la convocation : 5 Mars 2015 (affichée à la porte de la mairie le 26 Février 2015) Commune d AIGREMONT (Yvelines) Délibérations du Conseil Municipal Séance du 5 Mars 2015 COMPTE RENDU Date, heure et lieu de la séance : du 5 Mars 2015, salle conseil municipal Date de la convocation :

Plus en détail

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 Lyon, le 23 janvier 2014 Le Conseil Métropolitain, réunissant les élus de la communauté urbaine de Lyon et des communautés d'agglomération

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE. Séance du 24 novembre 2005 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2006

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE. Séance du 24 novembre 2005 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2006 COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 24 novembre 2005 Délibération n 2005/256 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2006 Première étape du cycle annuel du budget, le débat d orientation

Plus en détail

RAPPEL DES ELEMENTS DE CADRAGE DES ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2004.

RAPPEL DES ELEMENTS DE CADRAGE DES ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2004. Budget Primitif 2004 Rapporteur : M. Gabriel BAULIEU, Vice-Président AVIS Commission n 1 Bureau séance du 16/02/04 favorable séance du 18/02/04 favorable Le débat d orientations budgétaires s est tenu

Plus en détail

Règlement d attribution des aides directes

Règlement d attribution des aides directes OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL COMMUNUAUTE DES COMMUNES DU DIOIS - PHASE 2- Règlement d attribution des aides directes validé en comité de pilotage du 29/06/2011 Ce fonds d intervention

Plus en détail

5 Perspectives sur la révision des valeurs locatives des locaux d habitation... 10

5 Perspectives sur la révision des valeurs locatives des locaux d habitation... 10 ANNEXE 4 LA REVISION DES VALEURS LOCATIVES CADASTRALES DES LOCAUX PROFESSIONNELS 1 Une révision rendue nécessaire par le caractère obsolète des valeurs locatives, et mise en œuvre par étapes... 3 1.1 L

Plus en détail

Analyse d'ensemble des communes métropolitaines de moins de 10 000 habitants

Analyse d'ensemble des communes métropolitaines de moins de 10 000 habitants Analyse d'ensemble des communes métropolitaines de moins de 10 000 Au 1 er janvier 2005, la France métropolitaine compte 35 684 communes de moins de 10 000 regroupant 30,7 millions d, soit 51 % de la population

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES

RAPPORT SUR LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES VILLE DE HOENHEIM ANNEXE N 1 RAPPORT SUR LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 Pour mener à bien tous les projets, un temps de réflexion est nécessaire. Aussi, le législateur impose-t-il aux communes de plus

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES N SIRET 241 500 255 00013 DU PAYS GENTIANE 15400 Riom-ès-Montagnes STATUTS

COMMUNAUTE DE COMMUNES N SIRET 241 500 255 00013 DU PAYS GENTIANE 15400 Riom-ès-Montagnes STATUTS COMMUNAUTE DE COMMUNES N SIRET 241 500 255 00013 DU PAYS GENTIANE 15400 Riom-ès-Montagnes STATUTS A - DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 er : Il est créé entre les communes d' APCHON, CHEYLADE, COLLANDRES,

Plus en détail

ETUDE JURIDIQUE ET FINANCIERE DE L ORGANISATION TOURISTIQUE DE L ALSACE DU NORD

ETUDE JURIDIQUE ET FINANCIERE DE L ORGANISATION TOURISTIQUE DE L ALSACE DU NORD CAHIER DES CHARGES ETUDE JURIDIQUE ET FINANCIERE DE L ORGANISATION TOURISTIQUE DE L ALSACE DU NORD Date limite de réception des offres : 4 mars à 17h Marché à procédure adaptée Marché de prestations intellectuelles

Plus en détail