Consortium des bibliothèques universitaires suisses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consortium des bibliothèques universitaires suisses"

Transcription

1 Newsletter No. 2 1/2011 Approvisionnement coordonné en information électronique pour les hautes écoles suisses L équipe du Bureau central du Consortium. De g. à dr.: Susanne Manz, Christian Stutz, Darja Dimitrijewitsch, Pascalia Boutsiouci, Mohamed El-Saad Chères Lectrices, Chers Lecteurs, Cela fait une année que nous avons lancé notre première Newsletter dans le but d informer sur les diverses activités du Consortium des bibliothèques universitaires suisses et le moment est venu aujourd hui de faire à nouveau le point. Nous aimerions surtout, dans cette deuxième livraison, saisir l occasion de vous présenter les collaborateurs du Bureau central de Zurich. Découvrez ci-après les visages et les attributions des cinq personnes qui y travaillent actuellement sur les quatre postes à plein temps qu elles se partagent. Bonne lecture, et grand merci pour votre intérêt. 1

2 Sommaire Impressum 2 Personnel 3 Nouveaux partenaires depuis Nouveaux produits depuis Sondage 2011 et nouveaux produits à partir de Le Bureau central du Consortium se présente 5 Manifestations 9 Projets e-lib.ch du Consortium 10 Varia 11 Dates à retenir / Calendrier 13 Impressum Responsable de Consortium des bibliothèques universitaires suisses, Bureau central la publication: c/o ETH-Bibliothek, Rämistrasse 101, 8092 Zürich Rédaction: Pascalia Boutsiouci, Susanne Manz, Dr. Wolfram Neubauer Traduction: Hubert A. Villard Téléphone: , Site web: 2

3 Personnel Maurizio Toneatto représente depuis août 2010 le Secrétariat d Etat à l éducation et à la recherche (SER) au sein du Comité de pilotage. Susanne Benitz, coordinatrice de projets e-lib.ch, représente depuis novembre 2010 e-lib.ch au sein du Comité de pilotage. Berty Haueter a quitté le Consortium à fin février 2011 pour jouir d une retraite bien méritée. Céline Saudou a été engagée au Bureau de février à juillet 2011, et l a quitté en août pour la BCU Fribourg. Au 1er juillet 2011 Darja Dimitrijewitsch a pris la succession de Céline Saudou. Nouveaux partenaires depuis 2011 En 2010 à nouveau, le Consortium a reçu de nombreuses demandes d adhésion. Trois institutions l ont rejoint en 2011: Le Bildungszentrum Gesundheit Basel-Stadt (BZGBS) Le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) La Fondation Kalaidos Fachhochschule Nouveaux produits depuis 2011 Le portefeuille des produits du Consortium s est enrichi des produits suivants depuis le début de l année: Art Index on Retrospectives (achat de données pour 2 partenaires, licence pour 1 partenaire) BioOne (licence pour 5 partenaires suisses dans le cadre d un Knowledge Exchange Group avec l Autriche) Cambridge Companions Online (licence pour 4 partenaires) CRC netbases (achat de paquets de e-books pour 2 partenaires) Elsevier ScienceDirect (licence pour 10 partenaires) Germanistik Online / Romanische Bibliographie Online (achat de données pour 5, resp. 4 partenaires) Nouvelles licences pour les produits d Oxford University Press: Berg Fashion Library (1 partenaire) Oxford Bibliographies Online (2 partenaires) Oxford Dictionaries Online (1 partenaire) Oxford Handbooks Online (1 partenaire) Political Science Complete (licence pour 3 partenaires) SAGE Reference Online (achat du paquet de e-books pour 1 partenaire) SpringerMaterials (licence pour 5 partenaires) 3

4 Sondage 2011 et nouveaux produits à partir de 2012 Le sondage du printemps 2011 sur les produits désirés concernait plus de 60 objets. Sur la base des résultats du sondage, le Consortium a entrepris des évaluations pour les bases de données et les journaux électroniques suivants: Academic OneFile (Gale) Cambridge Books Online (Cambridge University Press) De Gruyter Journals & Yearbooks (De Gruyter) Ebrary Academic Complete (ProQuest) Hein Online (Willliam S. Hein & Co) JSTOR Current Scholarship Program (JSTOR) Multi-Science Database (Multi-Science Publishing) ProQuest Central (ProQuest) SRMO (Sage Publishing) Il n a pas été nécessaire d effectuer des tests sur les e-books du Project MUSE car ceux-ci peuvent être testés gratuitement tout au long de l année par les institutions intéressées elles-mêmes sur le site bêta Les tests sont maintenant terminés. Dès réception des options des bibliothèques, le Consortium va négocier les prix des produits souhaités pour 2012 et communiquer les offres aux partenaires dès que possible. 4

5 Le Bureau central du Consortium se présente Cinq personnes travaillent actuellement au Bureau central à Zurich. Ils négocient les licences pour le portefeuille de produits, accomplissent toute une série de tâches pour les bibliothèques partenaires et les accompagnent de leurs conseils. Les pages qui suivent vous feront découvrir qui nous sommes et quelles sont nos attributions respectives au sein du Consortium. Pascalia Boutsiouci J ai un nom qui vient de Grèce, où je suis née dans une ville d environ habitants située à l est de Thessalonique, Serres. A l âge de quatre ans, je suis partie pour l Allemagne où j ai grandi dans le Rheinland, dans la région d Aix-la-Chapelle. J y ai obtenu ma maturité pour ensuite étudier les langues romanes (littératures française et italienne, linguistique) au RWTH d Aix-la- Chapelle. C est en juillet 2006 que je suis venue en Suisse et j y suis employée depuis cette date à la Bibliothèque de l ETH Zurich. J avais auparavant travaillé durant cinq ans sur différents projets à la Technische Informationsbibliothek (TIB) à Hanovre. Mes débuts à la bibliothèque de l ETH l ont été en tant qu assistante de projets pour M. Neubauer. J y ai rédigé plusieurs mandats de projets, notamment celui de e-lib.ch: Bibliothèque électronique suisse, et conduit jusqu en mai 2009 le projet pilote de l ETH Zurich sur l archivage à long terme des données numériques. Depuis janvier 2008, je dirige le Consortium des bibliothèques universitaires suisses. Mes tâches y sont multiples. Je conduis avec mon équipe les négociations de licences avec les fournisseurs jusqu à la conclusion des contrats. Je supervise toutes les activités opérationnelles du Consortium exécutées par mes collaborateurs, conseille les partenaires sur toutes questions relatives aux publications électroniques, prépare le budget, l audit annuel de la CBU ainsi que les rapports annuels et les séances des instances supérieures (Présidence élargie et Comité de pilotage). Il m incombe aussi de participer aux séances de la Présidence élargie et du Comité de pilotage, de préparer l évolution stratégique du Consortium à partir de 2013 et de représenter le Consortium à l extérieur. La participation aux séances de GASCO à Francfort ainsi que la présentation de conférences sur le Consortium à différentes manifestations internationales font naturellement partie de mon large éventail d attributions. 5

6 L essentiel de ma vie privée est consacré à ma famille. Je suis depuis mai 2009 l heureuse mère d une petite fille, Fenia Marie, qui a maintenant plus de deux ans et dont le tempérament si vif nous maintient constamment en éveil. Nous avons plaisir à voyager, surtout en Italie du Nord, sur les pentes italiennes du Lac de Lugano. A part cela, je passe le peu de temps qui me reste à m initier au golf, ce qui me procure un immense plaisir. Darja Dimitrijewitsch Je m appelle Darja Dimitrijewitsch et je travaille depuis début juillet 2011 dans l équipe du Bureau central. Je m y occupe essentiellement de contracter des licences de produits électroniques, ce qui englobe le conseil aux bibliothèques intéressées, la préparation des offres, les négociations avec les fournisseurs et en fin de compte la mise en service des produits pour les partenaires. Par ailleurs je suis aussi la personne de contact pour toutes les questions qui touchent les adresses IP et AAI/Shibboleth, et suis responsable de la plate-forme Sharepoint, de la tenue à jour de diverses listes (par exemple celle des utilisateurs simultanés, de GASCO, etc.) ainsi que de la brochure du Consortium qui paraît une fois par an. C est à Meggen près de Lucerne que je suis née et que j ai grandi avec mes trois sœurs. Je dois mon nom aux consonances russes à mon père serbe qui a rencontré et épousé ma mère en Suisse au début des années 60. J ai passé ma maturité type B à Lucerne avant d accomplir un stage pratique d une année à la Stadtbibliothek Luzern en vue des études en sciences de l information à Coire, études que j ai terminées avec succès à l automne J ai fait mes premières expériences professionnelles au département interne d information de Novartis Pharma AG à Bâle, puis à la Zentralbibliothek de Zurich. Avant de rejoindre le Bureau du Consortium, je travaillais à la bibliothèque de l ETH en tant qu assistante de projet aux services à la clientèle. Je consacre mon temps libre au sport, à l écoute de musique, à la lecture, au cinéma et aux visites d expositions. 6

7 Mohamed El-Saad Je m appelle Mohamed El-Saad et travaille depuis août 2010 au Bureau central. Mon domaine d activités englobe tous les aspects de l acquisition de licences pour des produits électroniques. Je coordonne en outre les sondages sur les produits et assiste la direction pour tout ce qui touche le calcul des coûts de l infrastructure centrale et les opérations de controlling et de reporting annuelles. C est en été 2001 que j ai achevé ma formation d assistant I+D (aujourd hui spécialiste I+D) à la bibliothèque de l ETH. Au terme de cette formation, j ai débuté au département des périodiques et du prêt des Archives sociales suisses, où j ai passé un peu plus de six ans, devenant adjoint du chef du prêt et adaptant les procédures de traitement du département des périodiques aux nouvelles exigences. Au terme d un long voyage à l autre bout du monde, j ai suivi un cursus de formation continue dans le domaine I+D à la Haute école de Lucerne et passé le Cambridge Certificate in Advanced English. Après quelques emplois de courte durée dans les bibliothèques du WSL, de l EAWAG/EMPA et du PSI, je suis employé depuis une année au Bureau central où les tâches exigeantes me procurent un réel plaisir. Je dois mon nom arabe aux racines palestiniennes de mon père. Ma mère, elle, vient du Sud de la Finlande. Mais j ai grandi dans les environs de Zurich, dans l Oberland zurichois. Après plusieurs années en ville de Zurich, j habite depuis quelques temps dans l Unterland zurichois. Mes loisirs me portent volontiers vers la nature, la montagne, le jardinage, les voyages les plus divers ou bien à des concerts et autres manifestations culturelles. Je me réjouis de faire votre connaissance lors d une de nos manifestations ou à toute autre occasion. 7

8 Susanne Manz Je m appelle Susanne Manz et travaille depuis août 2009 au Bureau central du Consortium. Ma principale activité concerne les contrats de licence pour les produits électroniques. A côté de cela, je m occupe aussi de l organisation de nos journées d information, de la tenue à jour annuelle des décomptes des ETP et de la Newsletter. En outre, j ai été impliquée jusqu à mi-2011 dans le projet E-depot et travaille maintenant, en suite logique, plus précisément sur les offres de LOCKSS et Portico. C est à Geuensee dans le canton de Lucerne que j ai grandi, et après quelques années à Lucerne et à Coire, j habite depuis deux ans à Zurich. Après ma formation de libraire à la librairie Untertor à Sursee, j ai exercé ma nouvelle profession à la librairie Hirschmatt Buchhandlung à Lucerne avant d étudier de 2006 à 2009 les sciences de l information à la HTW de Coire. Mes loisirs préférés sont la lecture, jouer et écouter de la musique et cuisiner. J apprécie aussi d aller au cinéma, au théâtre ou au concert. Sans compter qu on me rencontre fréquemment à l extérieur, en hiver sur les pistes de ski et les autres saisons en randonnée. Christian Stutz On peut m appeler aussi bien le poussin (je suis le plus jeune de l équipe) ou Mathusalem (je suis le plus ancien en service). Car je travaille en effet depuis fin 2007 au Consortium, à côté de mes études en histoire et en économie à l Université de Zurich. En parallèle aux tâches qui m ont été initialement confiées, la gestion des statistiques d utilisation, j ai dû aussi endosser des projets passionnants comme par exemple la conception de notre plate-forme collaborative sur Microsoft Sharepoint. Et j ai consacré un temps considérable à la planification et à la conduite de la Journée d information de cette année sur les statistiques d utilisation. Au privé je ne tiens pas en place. Je cours souvent les concerts et autres manifestations culturelles, voyage en terres lointaines et me passionne de football. Je vais remettre en octobre de cette année mon travail de licence sur le moyen-âge et terminer si tout va bien mes études en mars prochain. 8

9 Manifestations Jubilé du Consortium Le 6 décembre 2010, le Bureau a organisé à l ETH Zurich une manifestation de jubilé pour les dix ans du Consortium à laquelle quelque 50 personnes de Suisse et de l étranger ont pris part. Cette rencontre internationale était placée sous le thème Beyond Licensing? Library Consortia in the Digital Age. Des représentants des consortia européens venus d Allemagne, de France, de Hollande et d Autriche ont débattu des enjeux à venir et des nouveaux défis que doivent relever les consortia. Toutes les présentations de cette journée sont disponibles sur le site web du Consortium. Journée d information 2011 La Journée d information de cette année sur le thème Nutzungsstatistiken - Theorie und Praxis bei Verlagen und Bibliotheken s est tenue le 5 avril 2011 à la bibliothèque centrale de la Bibliothèque universitaire de Berne. Une soixantaine de personnes y ont participé. Le thème des statistiques d utilisation a été abordé selon trois points de vue: celui des éditeurs, qui produisent des statistiques d après COUNTER (Elsevier), celui du Consortium, qui se charge de les mettre en forme, et enfin celui des bibliothèques, ce qui a permis notamment à l Université de Genève de rendre compte de ses expériences suite à l introduction d un outil ERM. Les maisons Swets et Serials Solutions ont clos la manifestation en présentant leurs outils statistiques. Toutes les présentations de cette journée d information sont disponibles sur le site web du Consortium. Conférences Plusieurs conférences ont donné au Consortium l occasion de se présenter durant l année: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses (Pascalia Boutsiouci) Présentation à la HES Genève, Filière Information Documentaire Statistiques d utilisation - Usages au Consortium et dans les bibliothèques (Pascalia Boutsiouci et Christian Stutz) Conférence à la Bibliothèque universitaire de Berne lors de la Journée d information 2011 du Consortium 9

10 Le Consortium des bibliothèques universitaires suisses (Pascalia Boutsiouci) Présentation à l Università della Svizzera italiana, Biblioteca universitaria di Lugano Rechtliche Aspekte des Konsortiums der Schweizer Hochschulbibliotheken (Pascalia Boutsiouci) Archivrechte bei Datenbanken und ejournals. Zukunft der digitalen Bestandeserhaltung? (Susanne Manz) Conférences données à Berne lors du congrès Digitale Bibliotheken und Recht de l Association des bibliothèques juridiques suisses Toutes ces présentations sont disponibles sur le site web du Consortium. Projets e-lib.ch du Consortium Dans le cadre de e-lib.ch: bibliothèque électronique suisse, le Consortium pilote trois sous-projets qui se rapportent tous au projet global E-Archiving. En voici un rapide aperçu. retro.seals.ch Le projet retro.seals.ch a pour but de rétronumériser des revues scientifiques suisses et de les rendre accessibles au monde entier via la plate-forme homonyme. Plus de 90 publications des domaines les plus divers sont disponibles à ce jour. La partie la plus ancienne de ces archives remonte à la première moitié du 19e siècle, alors que les numéros les plus récents ont paru il y a tout juste quelques mois. On peut y effectuer aussi bien une recherche par balayage qu une recherche pointue à travers l intégralité du texte. Retro.seals.ch s enrichit continuellement en collaboration avec les éditeurs et d autres partenaires pour devenir un portail national des périodiques. Plus de deux millions de pages numérisées sont accessibles en ligne à ce jour. E-Depot Dans le cadre du projet E-Depot (mise en place d un service pour l archivage pérenne centralisé de contenus numériques pris sous licence), on a chargé dans DigiTool tous les contenus d Elsevier de 1995 à 2004 (y compris Academic Press de1993 à 2004). La mise en œuvre de ce projet a cependant montré que vouloir maintenir un système propre pour l archivage et la conservation des contenus en vue d un Post Cancellation Access (PCA) exigeait un énorme investissement. 10

11 C est pourquoi la CBU a décidé, en janvier 2011, de ne plus introduire de nouveaux contenus dans DigiTool et de désactiver complètement le système en cours d année. Pour le remplacer, le Consortium doit évaluer d ici fin 2011 les offres de Portico et de LOCKSS et informer les partenaires sur ces alternatives potentielles. Serveur de métadonnées On a mis en œuvre, dans le cadre du projet E-Archiving, un serveur articulé autour du logiciel open source CDS Invenio qui consolide les métadonnées des serveurs institutionnels des universités suisses et les rend accessibles via un point d entrée unique. Le recours au protocole Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting (OAI-PMH) permet le moissonnage des données. Les documents eux-mêmes restent sur leur serveur d hébergement et en sont déchargés à la demande. Le projet s est achevé avec succès par l intégration de ces métadonnées dans swissbib à fin Varia Audit 2010 L audit annuel de la CBU s est déroulé le 24 mars 2011 au Bureau central du Consortium. Les dépenses effectives comme les recettes nécessaires à l infrastructure centrale ont été évaluées et communiquées dans un rapport adressé à la CBU. Continuation du Consortium en 2012 Lors de sa séance du 28 avril 2008, la CBU avait décidé de maintenir l activité du Consortium pour l année Les partenaires consortiaux d origine (universités, hautes écoles spécialisées, hautes écoles pédagogiques, ETHZ, centres de recherche du domaine des ETH et Bibliothèque nationale) ont confirmé par engagement écrit qu ils assumaient les coûts de fonctionnement du Bureau central pour toute l année Infrastructure centrale 2013 La CUS a prévu pour la période le financement de projets dans le cadre des projets de coopération et d innovation (KIP). Un point fort en sera la thématique accès à l information scientifique, qui touche partiellement les bibliothèques et se subdivise en plusieurs axes de travail tels que l organisation au niveau national, les Discovery Tools, la poursuite de e-lib.ch, les licences, l Open Access, l archivage à long terme et la suite de la mise en œuvre de AAI/AAA. L organe de planification de la CRUS prépare à cet effet un pré projet qui sera soumis à la CUS en septembre

12 Décisions Comité de pilotage/cbu Effectifs du Bureau central: l effectif du Bureau pour le module licences a été augmenté pour 2011 de 325 ETP à 365 ETP. Cette accroissement en personnel de 0,4 ETP sera financé via des crédits disponibles non dépensés. La CBU a par ailleurs décidé, lors de sa séance du 1er juin 2011, de prolonger jusqu à fin 2012 le règlement qui courait jusqu à fin Statistiques d utilisation Les audits de 2008 et 2009 avaient révélé le souhait que le Consortium exploite de manière régulière les statistiques. Le Bureau central a donc lancé un sondage au milieu de l année dernière auprès des bibliothèques afin d évaluer leurs besoins. Il en est résulté que la majorité des bibliothèques se sont dites satisfaites de l exploitation des statistiques pratiquée jusqu ici par le Bureau central. Le Comité de pilotage a alors décidé, en séance du 29 novembre 2010, de laisser le Consortium préparer les statistiques comme jusqu ici mais de ne pas en effectuer le dépouillement. Le Consortium a cependant évalué ce printemps dans quelle mesure l introduction d un SUSHI-Client pourrait rendre plus aisé le déchargement des statistiques d utilisation. On a utilisé à cet effet l outil gratuit développé par EBSCO SUSHI Harvester for Consortia. De multiples problèmes ont empêché d introduire sans accrocs les SUSHI-Clients dans nos procédures. Si les données SUSHI nécessaires pouvaient bien être identifiées correctement chez la plupart des éditeurs compatibles avec COUNTER, leur implémentation dans les clients SUSHI en cous d évaluation échouait la plupart du temps. Nos essais ont hélas montré que la standardisation n est pas encore assez avancée dans ce domaine et qu il subsiste bien des problèmes d implémentation chez les fournisseurs eux-mêmes. Comme EBSCO a entre-temps cessé le développement de son SUSHI Harvester for Consortia, le Consortium a décidé de surseoir à l intégration de SUSHI et d attendre les développements à venir. Une liste comportant les données SUSHI actualisées est disponible sur notre home page. Et c est bien volontiers que nous répondrons à toute question à ce sujet. 12

13 Nouveaux documents sur le site web du Consortium Le Rapport annuel 2010 du Consortium a été déposé sur notre site web en versions allemande et française. S y sont ajoutés les documents nouveaux suivants mis à disposition de tous les partenaires: Liste des produits acquis par le Consortium Liste des pourcentages ETP actuels de tous les partenaires Plate-forme Sharepoint Le Consortium travaille en ce moment à la mise en place d une plate-forme destinée à ses membres partenaires, poursuivant par là un double objectif: d une part faire de cette plate-forme un nouvel outil de travail interne pour les bibliothèques partenaires, et d autre part réserver l actuel site web du Consortium uniquement aux informations publiques. Il est donc prévu de migrer tout l environnement protégé par mot de passe du site actuel sur la nouvelle plate-forme, à côté d informations et de fonctionnalités nouvelles. On y trouvera dorénavant une page d information à propos de chaque produit, qui renseignera aussi bien sur l état des négociations de licence en cours que sur l historique des contrats le concernant signés durant les dernières années. C est Microsoft Sharepoint qui sert de support à cette plate-forme. Il s agit d une technologie collaborative de type groupware qui a été installée pour tous ses services par la bibliothèque de l ETH et qui est déjà utilisée par le Bureau central à sa plus grande satisfaction. De ce fait le développement de cette plate-forme n entraîne aucun coût puisqu on recourt au savoir-faire acquis par la Bibliothèque de l ETH et par le Consortium. Afin de configurer cette plate-forme au mieux et selon les vœux et besoins des partenaires, le Consortium va lancer un sondage auprès d eux en les invitant à y répondre après avoir testé l outil. D autres informations vont suivre tout bientôt avec l invitation à participer à l enquête. Dates à retenir / Calendrier Séance de la Présidence élargie du Consortium à Zurich: 5 septembre 2011 Journée e-lib.ch à Berne: 15 septembre 2011 Journée Swets à Fribourg: 23 septembre 2011 Foire du Livre de Francfort: octobre 2011 Séance du Comité de pilotage du Consortium à Berne: 3 novembre

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 Konsortium der Schweizer Hochschulbibliotheken 2010 WEINBERGSTRASSE 74 8006 ZÜRICH Consortium des bibliothèques

Plus en détail

Journée Swets. Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible?

Journée Swets. Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible? Journée Swets Fribourg, le 23 septembre 2011 Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible? Susanne Manz Consortium des bibliothèques universitaires suisses Le Consortium

Plus en détail

Le consortium des bibliothèques universitaires suisses

Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Konsortium der Schweizer Hochschulbibliotheken 2011 Filière Information Documentaire HES Genève, 31 mars 2011 Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Pascalia Boutsiouci, Konsortium der

Plus en détail

E-lib.ch newsletter newsletter Nr. 1 Mai 2010

E-lib.ch newsletter newsletter Nr. 1 Mai 2010 E-lib.ch newsletter N 1 1/2010 Nr. 1 Mai 2010 Elektronische Bibliothek Schweiz Bibliothèque électronique suisse Swiss electronic library Chères lectrices, chers lecteurs, En 2008, E-lib.ch: Bibliothèque

Plus en détail

Le consortium des bibliothèques universitaires suisses

Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Konsortium der Schweizer Hochschulbibliotheken 2012 Bibliothèques de Neuchâtel Université de Neuchâtel Neuchâtel, 23 avril 2012 Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Pascalia Boutsiouci,

Plus en détail

Consortium des bibliothèques universitaires suisses Règlement. La Conférence des bibliothèques universitaires suisses (CBU),

Consortium des bibliothèques universitaires suisses Règlement. La Conférence des bibliothèques universitaires suisses (CBU), Conférence des bibliothèques universitaires suisses (CBU) Konferenz der Universitätsbibliotheken der Schweiz (KUB) Conferenza delle biblioteche universitarie svizzere (CBU) Consortium des bibliothèques

Plus en détail

Identifier et connaître les contenus publiés sous forme sérielle qui font l objet d une conservation pérenne : un impératif trans-national

Identifier et connaître les contenus publiés sous forme sérielle qui font l objet d une conservation pérenne : un impératif trans-national The Keepers : un registre au service de la préservation des revues électroniques Identifier et connaître les contenus publiés sous forme sérielle qui font l objet d une conservation pérenne : un impératif

Plus en détail

Newsletter No. 3 1/2012

Newsletter No. 3 1/2012 Newsletter No. 3 1/2012 Approvisionnement coordonné en information électronique pour les hautes écoles suisses Chères lectrices, chers lecteurs, «Je ne m inquiète jamais de l avenir. Il arrive bien assez

Plus en détail

Exigences dans le domaine de la transmission de la culture informationnelle

Exigences dans le domaine de la transmission de la culture informationnelle Exigences dans le domaine de la transmission de la culture informationnelle Contributors Dr. Philipp Stalder Hauptbibliothek Universität Zürich Chef du projet compétences en culture informationelle chez

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation universitaire en bibliothéconomie et en sciences de l information

Recommandations relatives à la formation universitaire en bibliothéconomie et en sciences de l information Recommandations relatives à la formation universitaire en bibliothéconomie et en sciences de l information Contributions Dr. Philipp Stalder Hauptbibliothek Universität Zürich Chef du projet compétences

Plus en détail

COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE

COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE COLLABORATIONS POSSIBLES AVEC LES FUTURS ÉTUDIANTS ET LES ÉTUDIANTS (BACHELOR ET MASTER) DU DÉPARTEMENT INFORMATION DOCUMENTAIRE Remarque : L utilisation du masculin pour désigner les personnes ne vise

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 117 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 117 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 117 au Conseil communal «Mise en place d un système de gestion électronique des documents au sein de l administration communale»

Plus en détail

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche 14 e Journées des pôles associés et de la coopération Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche MESR - Mission de l'information scientifique et technique

Plus en détail

Au service des universités: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses

Au service des universités: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses HEIG-VD Journées d informations Yverdon-les-Bains, 26 septembre 2013 Au service des universités: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Pascalia Boutsiouci, consortium des bibliothèques

Plus en détail

Pistes pour la recherche d informations

Pistes pour la recherche d informations Pistes pour la recherche d informations Portail de liens de la bibliothèque : www.netvibes.com/bcga Documentation de l atelier sur le site de l école : http://www.cgafr.ch/fr/formation/travaux-de-maturite

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien F i c h e d i n f o r m a t i o n 01.2008 1/8 Brevet fédéral: profil Développement Domaines de qualification Business Engineering Data Management

Plus en détail

F T S R. 4 ans après les études 2007-2011. Alberto Vazquez Orientation et conseil

F T S R. 4 ans après les études 2007-2011. Alberto Vazquez Orientation et conseil F T S R 4 ans après les études 2007-2011 Alberto Vazquez Orientation et conseil Tél. +41 (0)21 692 21 30 Fax +41 (0)21 692 21 35 www.unil.ch/soc orientation@unil.ch INTRODUCTION Une des activités principales

Plus en détail

TROUVER DES REVUES EN LIGNE BANQUES DE DONNEES / SCIENCES JURIDIQUES

TROUVER DES REVUES EN LIGNE BANQUES DE DONNEES / SCIENCES JURIDIQUES TROUVER DES REVUES EN LIGNE BANQUES DE DONNEES / SCIENCES JURIDIQUES Dernière mise à jour : mars 2015 / Auteur : Isabelle Fructus Les objectifs de ce guide sont de vous permettre de : Disposer d un panorama

Plus en détail

www.akad.ch/banking+finance/fr

www.akad.ch/banking+finance/fr AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

La bibliothèque numérique Défis et enjeux

La bibliothèque numérique Défis et enjeux La bibliothèque numérique Défis et enjeux Guy Teasdale, Bibliothèque de l Université Laval Café numérique des arts, lettres et sciences humaines LABORATOIRE EX SITU, DKN-7160 Jeudi 29 mars 2012 Sommaire

Plus en détail

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330 Offre d emploi Programme d Appui à la Société Civile Tunisie (PASC - Tunisie) ENPI/2013/320-938 Le Programme d Appui à la Société Civile PASC- TUNISIE est une initiative de l Union Européenne en Tunisie

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos...

Table des matières. Avant-propos... Table des matières Avant-propos................................................. XI Chapitre 1 Découvrir Project 2013.......................... 1 1.1 Introduction.............................................

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014 1

Plus en détail

Compte-rendu d expérience

Compte-rendu d expérience Compte-rendu d expérience ALTANA AG Décisions rapides ALTANA utilise la solution logicielle intégrée d IDL Grâce à sa longue expérience avec IDLKONSIS, ALTANA, groupe actif dans le domaine de la chimie

Plus en détail

SÉMINAIRE EBOOK EN BIBLIOTHÈQUE : LA SITUATION AU QUÉBEC

SÉMINAIRE EBOOK EN BIBLIOTHÈQUE : LA SITUATION AU QUÉBEC SÉMINAIRE EBOOK EN BIBLIOTHÈQUE : LA SITUATION AU QUÉBEC ENSSIB, UNIVERSITÉ DE LYON, 27 JUIN 2014 MISE EN CONTEXTE Premières discussions : 2010 Peu ou pas d offre en français Pas de plateforme répondant

Plus en détail

Connecte-toi aux nouvelles technologies

Connecte-toi aux nouvelles technologies Connecte-toi aux nouvelles technologies Les métiers des TIC des métiers branchés Bien choisir Toutes les informations utiles. Cette brochure doit t orienter dans tes choix de formation. Choisir n est pas

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

Règlement d organisation pour le projet de coopération «E-lib.ch Bibliothèque électronique suisse»

Règlement d organisation pour le projet de coopération «E-lib.ch Bibliothèque électronique suisse» Règlement d organisation pour le projet de coopération «E-lib.ch Bibliothèque électronique suisse» 25 janvier 2008 La Conférence des recteurs des universités suisses (CRUS), s appuyant sur l art. 13, al.

Plus en détail

Les atouts de l ESBF du point de vue des anciens ÉlÈves

Les atouts de l ESBF du point de vue des anciens ÉlÈves BÂLE BERNE COIRE GENÈVE LAUSANNE LUCERNE LUGANO ST-GALL ZURICH AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération École SupÉrieure spécialisée en Banque

Plus en détail

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande?

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande? NOTICE RELATIVE À L ADHÉSION À LA FSP Notice explicative concernant la demande d adhésion à la FSP Valable à partir du 1 er juillet 2015 Cette notice vous aide à formuler votre demande d adhésion à la

Plus en détail

1.4. Les produits prévus sont pertinents par rapport aux objectifs. 3

1.4. Les produits prévus sont pertinents par rapport aux objectifs. 3 1. PLANIFICATION ET GESTION DU PROJET 2.Suffisant/Adéquat.. Excellent / très approprié. 1 2 1.1. Le projet a été réalisé avec l aide de toutes les institutions (écoles, agences nationales...) participantes.

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2014/15 Simone Villiger Collaboratrice scientifique Sarah Rabhi-Sidler Collaboratrice scientifique (traduction de l allemand)

Plus en détail

personnel, mobile et efficace fiduciaire-internet Services Web pour PME

personnel, mobile et efficace fiduciaire-internet Services Web pour PME personnel, mobile et efficace fiduciaire-internet Services Web pour PME Fiduciaire-Internet 3 présentation de fiduciaire-internet Une solution flexible pour votre comptabilité Fiduciaire-Internet de BDO

Plus en détail

COMMUNICATION, RÉDACTION ET MULTIMÉDIA

COMMUNICATION, RÉDACTION ET MULTIMÉDIA COMMUNICATION, RÉDACTION ET MULTIMÉDIA BACCALAURÉAT EN ÉDUCATION (1), RÉGIME COOPÉRATIF (10), RÉGIME RÉGULIER (13) Personnes rejoignables 63 Hommes Femmes Nombre de répondants 24 38,1 % 6 ( 25 %) 18 (

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Raymond BERARD, directeur de l ABES 0 Sommaire 1. La genèse du projet 2. Etude de faisabilité

Plus en détail

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 Je suis vraiment contente d avoir réalisé mon premier stage en agence car cela m a permis de découvrir un métier vraiment très diversifié au

Plus en détail

Une journée dans la vie Une équipe hébergée par Microsoft Online Services

Une journée dans la vie Une équipe hébergée par Microsoft Online Services Une journée dans la vie Une équipe hébergée par Microsoft Online Services Description du scénario Retracez le processus d élaboration d un nouveau document dans une entreprise éclatée sur plusieurs sites.

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/58/217

Assemblée générale. Nations Unies A/58/217 Nations Unies A/58/217 Assemblée générale Distr. générale 5 août 2003 Français Original: anglais Cinquante-huitième session Point 122 de l ordre du jour provisoire* Budget-programme de l exercice biennal

Plus en détail

Foire aux questions. 2. Quand MusicMark a- t- elle été lancée?

Foire aux questions. 2. Quand MusicMark a- t- elle été lancée? Foire aux questions MUSICMARK 1. Qu est- ce que MusicMark? MusicMark est une collaboration entre l ASCAP, BMI et la SOCAN dans le but d améliorer leur efficacité et l expérience générale des membres. 2.

Plus en détail

Optimisez vos processus Votre succès n en sera que plus grand

Optimisez vos processus Votre succès n en sera que plus grand >> Optimisez vos processus Votre succès n en sera que plus grand Le ELO DocXtractor est une solution intelligente vous permettant de traiter vos factures de façon automatisée. Le cheminement d une facture

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

journées abes 2007 le réseau des bibliothèques de suisse occidentale marylène micheloud

journées abes 2007 le réseau des bibliothèques de suisse occidentale marylène micheloud journées abes 2007 le réseau des bibliothèques de suisse occidentale marylène micheloud réseau des bibliothèques de suisse occidentale 2 journées abes 30-31.05.07 / m. micheloud 1 réseau identité typologie

Plus en détail

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Le 22 février 2008 Services de transformation des activités (STA)

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions PLAN DE LA PRÉSENTATION Congrès des milieux documentaires 25 novembre 2013 1. Introduction 2. Le SDIH de la Société d habitation du Québec

Plus en détail

Le Canada vraiment. Les relations franco-canadiennes. Bénédicte Vercaemer

Le Canada vraiment. Les relations franco-canadiennes. Bénédicte Vercaemer Le Canada vraiment Bénédicte Vercaemer Bénédicte Vercaemer a quitté la France pour venir vivre, travailler et élever sa famille au Canada. Elle est aujourd hui biologiste de la vie marine pour le gouvernement

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

Rapport de stage. qui s est déroulé du 28 août au 22 octobre 2006 au. Travail réalisé par Leïla Chouhmat ID3B

Rapport de stage. qui s est déroulé du 28 août au 22 octobre 2006 au. Travail réalisé par Leïla Chouhmat ID3B Rapport de stage qui s est déroulé du 28 août au 22 octobre 2006 au Travail réalisé par Leïla Chouhmat ID3B Haute Ecole de Gestion Information et documentation Genève 2006 Partie A La création du Forum

Plus en détail

Le signalement des publications de la recherche :

Le signalement des publications de la recherche : Enjeux du signalement des ressources numériques produites LES ENJEUX Les universités et les consortiums universitaires produisent de plus en plus de ressources numériques (pédagogiques, articles, thèses

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

Rappo. ort de. stage

Rappo. ort de. stage Rappo ort de stage : Bibliothèque du BIT 01 Juillet au 30 septembre 2010 Miriam Petrilli Information documentaire Hautee Ecole de Gestion Directrice de stage : Madame Maryse Ottro Table des matières Le

Plus en détail

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL)

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL) Faits en bref au sujet du RCDR 2015 Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités déterminé à élargir le contenu numérique pour les activités de recherche

Plus en détail

Offre actuelle de livres électroniques. dans l enseignement supérieur. Grenoble 28 janvier 2010

Offre actuelle de livres électroniques. dans l enseignement supérieur. Grenoble 28 janvier 2010 Offre actuelle de livres électroniques dans l enseignement supérieur Guillaume HATT Ecole nationale des chartes guillaume.hatt@enc.sorbonne.fr Grenoble 28 janvier 2010 Présentation de la CeB et de ses

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2012/13 Susanne Aeschbach Formatrice et directrice de projets Simone Villiger Collaboratrice scientifique Natalie Benelli Formatrice

Plus en détail

Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires

Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires 1 Plan succinct de la présentation Pourquoi entreprendre une formation

Plus en détail

Nos solutions pour l'education

Nos solutions pour l'education Nos solutions pour l'education Microsoft Éducation Engagement Microsoft Programme Microsoft Education E-learning et soutien scolaire Bénéfices clés pour tous Microsoft Live@edu Présentation Principes de

Plus en détail

l eworkspace de la sécurité sociale

l eworkspace de la sécurité sociale l eworkspace de la sécurité sociale Qu est-ce que l eworkspace? L eworkspace est un espace de travail électronique destiné à la collaboration entre les institutions de sécurité sociale. Il permet de partager

Plus en détail

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet :

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet : Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes Partenaires du projet : 1 Sommaire A) Contexte... 3 B) Description de la demande... 4 1. Les

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPERATION EN MATIERE DE BREVETS (UNION DU PCT) ASSEMBLEE

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPERATION EN MATIERE DE BREVETS (UNION DU PCT) ASSEMBLEE OMPI PCT/A/32/7 ORIGINAL : anglais DATE : 15 août ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F UNION INTERNATIONALE DE COOPERATION EN MATIERE DE BREVETS (UNION DU PCT) ASSEMBLEE Trente-deuxième

Plus en détail

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. h tt p : / / w w w. s c i e n c e s c o n f. o rg

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. h tt p : / / w w w. s c i e n c e s c o n f. o rg PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES h tt p : / / w w w. s c i e n c e s c o n f. o rg Sommaire Introduction Le portail Sciencesconf.org L espace conférence Site web Inscription Gestion scientifique

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

QUELQUES IDEES EN VRAC POUR LA REDACTION DE LA LETTRE DE MOTIVATION

QUELQUES IDEES EN VRAC POUR LA REDACTION DE LA LETTRE DE MOTIVATION QUELQUES IDEES EN VRAC POUR LA REDACTION DE LA LETTRE DE MOTIVATION OBJET : DEMANDE DE STAGE DE FIN D ETUDE DU AU 2001 Dans le cadre de la deuxième année d IUT Génie Electrique et Informatique Industrielle,

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail

findit.lu Les guides d utilisation Leçon 17

findit.lu Les guides d utilisation Leçon 17 Les guides d utilisation Leçon 17 : Configuration des logiciels de gestion bibliographique Qu est-ce qu un logiciel de gestion bibliographique? Un logiciel de gestion bibliographique est un logiciel qui

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

SAGUENAY - QUÉBEC - CANADA

SAGUENAY - QUÉBEC - CANADA SAGUENAY - QUÉBEC - CANADA UNE ÉCOLE DE LANGUE spécialisée en programmes d immersion, située dans une région à 98 % francophone. Nous avons développé notre propre méthode d enseignement de même que notre

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

Formation : «Mettre en place sa plateforme de communication et de collaboration en ligne».

Formation : «Mettre en place sa plateforme de communication et de collaboration en ligne». Formation : «Mettre en place sa plateforme de communication et de collaboration en». 1 Contexte Dans tous les secteurs professionnels, la quantité d informations à traiter et la complexité des travaux

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Les résultats du sondage de satisfaction de la clientèle 2010 de FacilicorpNB sont positifs

Les résultats du sondage de satisfaction de la clientèle 2010 de FacilicorpNB sont positifs Volume 3 Numéro 3 Hiver 2010 De bons mots pour nos Services d ingénierie clinique (p. 3) FacilicorpNB réalise des économies (p. 4) Mise à jour sur le projet de portail intranet commun en santé (p. 5) Le

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

Academy Sage Start Sage 50 Extra

Academy Sage Start Sage 50 Extra Academy Sage 50 Extra Formation Table des matières Editorial Sage 50/Sage 50 Extra Concentrez-vous sur votre coeur de métier! Comptabilité Cours de base 4 Cours de bouclement de fin d année 4 Débiteurs

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

Peter Stockinger. Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche. Support d une conférence donnée au séminaire «Un auteur un livre»

Peter Stockinger. Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche. Support d une conférence donnée au séminaire «Un auteur un livre» Peter Stockinger, Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche 1 Peter Stockinger Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche Support d une conférence donnée au séminaire

Plus en détail

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014 UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ ZENTRUM FÜR TESTENTWICKLUNG UND DIAGNOSTIK AM DEPARTEMENT FÜR PSYCHOLOGIE CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DE TESTS ET LE DIAGNOSTIC AU DEPARTEMENT

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

RAPPORT DU SECRÉTAIRE-TRÉSORIER, YVES GUÉRARD HONG KONG LE 7 OCTOBRE 2001

RAPPORT DU SECRÉTAIRE-TRÉSORIER, YVES GUÉRARD HONG KONG LE 7 OCTOBRE 2001 RAPPORT DU SECRÉTAIRE-TRÉSORIER, YVES GUÉRARD HONG KONG LE 7 OCTOBRE 2001 Hier soir, j ai eu le privilège de remettre au président de l association de Hong Kong un présent de l AAI en témoignage de notre

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement»

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Résultat : 1. Obtenir les meilleures conditions d approvisionnement possibles, en termes de prix, de

Plus en détail

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique Section Technopédagogie Août 2007 1. QU EST CE QUE WSS? «Un site WSS SharePoint est un site Web représentant un espace de collaboration et un lieu de stockage

Plus en détail

OFFRE. Zurich, 03.06.2015. Event Support @ COP21 4 au 10 décembre 2015 - Paris- Grand Palais. Service

OFFRE. Zurich, 03.06.2015. Event Support @ COP21 4 au 10 décembre 2015 - Paris- Grand Palais. Service SWITZERLAND GLOBAL ENTERPRISE STAMPFENBACHSTRASSE 85 - CH-8006 ZURICH Votre contact Beat Kuster bkuster@s-ge.com Direct +41 44 365 54 45 Zurich, 03.06.2015 OFFRE Pays cible France Service Event Support

Plus en détail

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES ANF Sciencesconf Meudon 10/11 octobre 2013 http://www.sciencesconf.org ! Sommaire La plateforme Sciencesconf.org Le portail L espace conférence Site web Gestion

Plus en détail

Préparer une manifestation orale en bibliothèque [Philippe Guillerme et Isabelle Bastian-Dupleix (Bpi)]

Préparer une manifestation orale en bibliothèque [Philippe Guillerme et Isabelle Bastian-Dupleix (Bpi)] Préparer une manifestation orale en bibliothèque [Philippe Guillerme et Isabelle Bastian-Dupleix (Bpi)] La mise en œuvre de manifestations orales demande une réflexion préalable quant au propos envisagé,

Plus en détail