Consortium des bibliothèques universitaires suisses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consortium des bibliothèques universitaires suisses"

Transcription

1 Newsletter No. 2 1/2011 Approvisionnement coordonné en information électronique pour les hautes écoles suisses L équipe du Bureau central du Consortium. De g. à dr.: Susanne Manz, Christian Stutz, Darja Dimitrijewitsch, Pascalia Boutsiouci, Mohamed El-Saad Chères Lectrices, Chers Lecteurs, Cela fait une année que nous avons lancé notre première Newsletter dans le but d informer sur les diverses activités du Consortium des bibliothèques universitaires suisses et le moment est venu aujourd hui de faire à nouveau le point. Nous aimerions surtout, dans cette deuxième livraison, saisir l occasion de vous présenter les collaborateurs du Bureau central de Zurich. Découvrez ci-après les visages et les attributions des cinq personnes qui y travaillent actuellement sur les quatre postes à plein temps qu elles se partagent. Bonne lecture, et grand merci pour votre intérêt. 1

2 Sommaire Impressum 2 Personnel 3 Nouveaux partenaires depuis Nouveaux produits depuis Sondage 2011 et nouveaux produits à partir de Le Bureau central du Consortium se présente 5 Manifestations 9 Projets e-lib.ch du Consortium 10 Varia 11 Dates à retenir / Calendrier 13 Impressum Responsable de Consortium des bibliothèques universitaires suisses, Bureau central la publication: c/o ETH-Bibliothek, Rämistrasse 101, 8092 Zürich Rédaction: Pascalia Boutsiouci, Susanne Manz, Dr. Wolfram Neubauer Traduction: Hubert A. Villard Téléphone: , Site web: 2

3 Personnel Maurizio Toneatto représente depuis août 2010 le Secrétariat d Etat à l éducation et à la recherche (SER) au sein du Comité de pilotage. Susanne Benitz, coordinatrice de projets e-lib.ch, représente depuis novembre 2010 e-lib.ch au sein du Comité de pilotage. Berty Haueter a quitté le Consortium à fin février 2011 pour jouir d une retraite bien méritée. Céline Saudou a été engagée au Bureau de février à juillet 2011, et l a quitté en août pour la BCU Fribourg. Au 1er juillet 2011 Darja Dimitrijewitsch a pris la succession de Céline Saudou. Nouveaux partenaires depuis 2011 En 2010 à nouveau, le Consortium a reçu de nombreuses demandes d adhésion. Trois institutions l ont rejoint en 2011: Le Bildungszentrum Gesundheit Basel-Stadt (BZGBS) Le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) La Fondation Kalaidos Fachhochschule Nouveaux produits depuis 2011 Le portefeuille des produits du Consortium s est enrichi des produits suivants depuis le début de l année: Art Index on Retrospectives (achat de données pour 2 partenaires, licence pour 1 partenaire) BioOne (licence pour 5 partenaires suisses dans le cadre d un Knowledge Exchange Group avec l Autriche) Cambridge Companions Online (licence pour 4 partenaires) CRC netbases (achat de paquets de e-books pour 2 partenaires) Elsevier ScienceDirect (licence pour 10 partenaires) Germanistik Online / Romanische Bibliographie Online (achat de données pour 5, resp. 4 partenaires) Nouvelles licences pour les produits d Oxford University Press: Berg Fashion Library (1 partenaire) Oxford Bibliographies Online (2 partenaires) Oxford Dictionaries Online (1 partenaire) Oxford Handbooks Online (1 partenaire) Political Science Complete (licence pour 3 partenaires) SAGE Reference Online (achat du paquet de e-books pour 1 partenaire) SpringerMaterials (licence pour 5 partenaires) 3

4 Sondage 2011 et nouveaux produits à partir de 2012 Le sondage du printemps 2011 sur les produits désirés concernait plus de 60 objets. Sur la base des résultats du sondage, le Consortium a entrepris des évaluations pour les bases de données et les journaux électroniques suivants: Academic OneFile (Gale) Cambridge Books Online (Cambridge University Press) De Gruyter Journals & Yearbooks (De Gruyter) Ebrary Academic Complete (ProQuest) Hein Online (Willliam S. Hein & Co) JSTOR Current Scholarship Program (JSTOR) Multi-Science Database (Multi-Science Publishing) ProQuest Central (ProQuest) SRMO (Sage Publishing) Il n a pas été nécessaire d effectuer des tests sur les e-books du Project MUSE car ceux-ci peuvent être testés gratuitement tout au long de l année par les institutions intéressées elles-mêmes sur le site bêta Les tests sont maintenant terminés. Dès réception des options des bibliothèques, le Consortium va négocier les prix des produits souhaités pour 2012 et communiquer les offres aux partenaires dès que possible. 4

5 Le Bureau central du Consortium se présente Cinq personnes travaillent actuellement au Bureau central à Zurich. Ils négocient les licences pour le portefeuille de produits, accomplissent toute une série de tâches pour les bibliothèques partenaires et les accompagnent de leurs conseils. Les pages qui suivent vous feront découvrir qui nous sommes et quelles sont nos attributions respectives au sein du Consortium. Pascalia Boutsiouci J ai un nom qui vient de Grèce, où je suis née dans une ville d environ habitants située à l est de Thessalonique, Serres. A l âge de quatre ans, je suis partie pour l Allemagne où j ai grandi dans le Rheinland, dans la région d Aix-la-Chapelle. J y ai obtenu ma maturité pour ensuite étudier les langues romanes (littératures française et italienne, linguistique) au RWTH d Aix-la- Chapelle. C est en juillet 2006 que je suis venue en Suisse et j y suis employée depuis cette date à la Bibliothèque de l ETH Zurich. J avais auparavant travaillé durant cinq ans sur différents projets à la Technische Informationsbibliothek (TIB) à Hanovre. Mes débuts à la bibliothèque de l ETH l ont été en tant qu assistante de projets pour M. Neubauer. J y ai rédigé plusieurs mandats de projets, notamment celui de e-lib.ch: Bibliothèque électronique suisse, et conduit jusqu en mai 2009 le projet pilote de l ETH Zurich sur l archivage à long terme des données numériques. Depuis janvier 2008, je dirige le Consortium des bibliothèques universitaires suisses. Mes tâches y sont multiples. Je conduis avec mon équipe les négociations de licences avec les fournisseurs jusqu à la conclusion des contrats. Je supervise toutes les activités opérationnelles du Consortium exécutées par mes collaborateurs, conseille les partenaires sur toutes questions relatives aux publications électroniques, prépare le budget, l audit annuel de la CBU ainsi que les rapports annuels et les séances des instances supérieures (Présidence élargie et Comité de pilotage). Il m incombe aussi de participer aux séances de la Présidence élargie et du Comité de pilotage, de préparer l évolution stratégique du Consortium à partir de 2013 et de représenter le Consortium à l extérieur. La participation aux séances de GASCO à Francfort ainsi que la présentation de conférences sur le Consortium à différentes manifestations internationales font naturellement partie de mon large éventail d attributions. 5

6 L essentiel de ma vie privée est consacré à ma famille. Je suis depuis mai 2009 l heureuse mère d une petite fille, Fenia Marie, qui a maintenant plus de deux ans et dont le tempérament si vif nous maintient constamment en éveil. Nous avons plaisir à voyager, surtout en Italie du Nord, sur les pentes italiennes du Lac de Lugano. A part cela, je passe le peu de temps qui me reste à m initier au golf, ce qui me procure un immense plaisir. Darja Dimitrijewitsch Je m appelle Darja Dimitrijewitsch et je travaille depuis début juillet 2011 dans l équipe du Bureau central. Je m y occupe essentiellement de contracter des licences de produits électroniques, ce qui englobe le conseil aux bibliothèques intéressées, la préparation des offres, les négociations avec les fournisseurs et en fin de compte la mise en service des produits pour les partenaires. Par ailleurs je suis aussi la personne de contact pour toutes les questions qui touchent les adresses IP et AAI/Shibboleth, et suis responsable de la plate-forme Sharepoint, de la tenue à jour de diverses listes (par exemple celle des utilisateurs simultanés, de GASCO, etc.) ainsi que de la brochure du Consortium qui paraît une fois par an. C est à Meggen près de Lucerne que je suis née et que j ai grandi avec mes trois sœurs. Je dois mon nom aux consonances russes à mon père serbe qui a rencontré et épousé ma mère en Suisse au début des années 60. J ai passé ma maturité type B à Lucerne avant d accomplir un stage pratique d une année à la Stadtbibliothek Luzern en vue des études en sciences de l information à Coire, études que j ai terminées avec succès à l automne J ai fait mes premières expériences professionnelles au département interne d information de Novartis Pharma AG à Bâle, puis à la Zentralbibliothek de Zurich. Avant de rejoindre le Bureau du Consortium, je travaillais à la bibliothèque de l ETH en tant qu assistante de projet aux services à la clientèle. Je consacre mon temps libre au sport, à l écoute de musique, à la lecture, au cinéma et aux visites d expositions. 6

7 Mohamed El-Saad Je m appelle Mohamed El-Saad et travaille depuis août 2010 au Bureau central. Mon domaine d activités englobe tous les aspects de l acquisition de licences pour des produits électroniques. Je coordonne en outre les sondages sur les produits et assiste la direction pour tout ce qui touche le calcul des coûts de l infrastructure centrale et les opérations de controlling et de reporting annuelles. C est en été 2001 que j ai achevé ma formation d assistant I+D (aujourd hui spécialiste I+D) à la bibliothèque de l ETH. Au terme de cette formation, j ai débuté au département des périodiques et du prêt des Archives sociales suisses, où j ai passé un peu plus de six ans, devenant adjoint du chef du prêt et adaptant les procédures de traitement du département des périodiques aux nouvelles exigences. Au terme d un long voyage à l autre bout du monde, j ai suivi un cursus de formation continue dans le domaine I+D à la Haute école de Lucerne et passé le Cambridge Certificate in Advanced English. Après quelques emplois de courte durée dans les bibliothèques du WSL, de l EAWAG/EMPA et du PSI, je suis employé depuis une année au Bureau central où les tâches exigeantes me procurent un réel plaisir. Je dois mon nom arabe aux racines palestiniennes de mon père. Ma mère, elle, vient du Sud de la Finlande. Mais j ai grandi dans les environs de Zurich, dans l Oberland zurichois. Après plusieurs années en ville de Zurich, j habite depuis quelques temps dans l Unterland zurichois. Mes loisirs me portent volontiers vers la nature, la montagne, le jardinage, les voyages les plus divers ou bien à des concerts et autres manifestations culturelles. Je me réjouis de faire votre connaissance lors d une de nos manifestations ou à toute autre occasion. 7

8 Susanne Manz Je m appelle Susanne Manz et travaille depuis août 2009 au Bureau central du Consortium. Ma principale activité concerne les contrats de licence pour les produits électroniques. A côté de cela, je m occupe aussi de l organisation de nos journées d information, de la tenue à jour annuelle des décomptes des ETP et de la Newsletter. En outre, j ai été impliquée jusqu à mi-2011 dans le projet E-depot et travaille maintenant, en suite logique, plus précisément sur les offres de LOCKSS et Portico. C est à Geuensee dans le canton de Lucerne que j ai grandi, et après quelques années à Lucerne et à Coire, j habite depuis deux ans à Zurich. Après ma formation de libraire à la librairie Untertor à Sursee, j ai exercé ma nouvelle profession à la librairie Hirschmatt Buchhandlung à Lucerne avant d étudier de 2006 à 2009 les sciences de l information à la HTW de Coire. Mes loisirs préférés sont la lecture, jouer et écouter de la musique et cuisiner. J apprécie aussi d aller au cinéma, au théâtre ou au concert. Sans compter qu on me rencontre fréquemment à l extérieur, en hiver sur les pistes de ski et les autres saisons en randonnée. Christian Stutz On peut m appeler aussi bien le poussin (je suis le plus jeune de l équipe) ou Mathusalem (je suis le plus ancien en service). Car je travaille en effet depuis fin 2007 au Consortium, à côté de mes études en histoire et en économie à l Université de Zurich. En parallèle aux tâches qui m ont été initialement confiées, la gestion des statistiques d utilisation, j ai dû aussi endosser des projets passionnants comme par exemple la conception de notre plate-forme collaborative sur Microsoft Sharepoint. Et j ai consacré un temps considérable à la planification et à la conduite de la Journée d information de cette année sur les statistiques d utilisation. Au privé je ne tiens pas en place. Je cours souvent les concerts et autres manifestations culturelles, voyage en terres lointaines et me passionne de football. Je vais remettre en octobre de cette année mon travail de licence sur le moyen-âge et terminer si tout va bien mes études en mars prochain. 8

9 Manifestations Jubilé du Consortium Le 6 décembre 2010, le Bureau a organisé à l ETH Zurich une manifestation de jubilé pour les dix ans du Consortium à laquelle quelque 50 personnes de Suisse et de l étranger ont pris part. Cette rencontre internationale était placée sous le thème Beyond Licensing? Library Consortia in the Digital Age. Des représentants des consortia européens venus d Allemagne, de France, de Hollande et d Autriche ont débattu des enjeux à venir et des nouveaux défis que doivent relever les consortia. Toutes les présentations de cette journée sont disponibles sur le site web du Consortium. Journée d information 2011 La Journée d information de cette année sur le thème Nutzungsstatistiken - Theorie und Praxis bei Verlagen und Bibliotheken s est tenue le 5 avril 2011 à la bibliothèque centrale de la Bibliothèque universitaire de Berne. Une soixantaine de personnes y ont participé. Le thème des statistiques d utilisation a été abordé selon trois points de vue: celui des éditeurs, qui produisent des statistiques d après COUNTER (Elsevier), celui du Consortium, qui se charge de les mettre en forme, et enfin celui des bibliothèques, ce qui a permis notamment à l Université de Genève de rendre compte de ses expériences suite à l introduction d un outil ERM. Les maisons Swets et Serials Solutions ont clos la manifestation en présentant leurs outils statistiques. Toutes les présentations de cette journée d information sont disponibles sur le site web du Consortium. Conférences Plusieurs conférences ont donné au Consortium l occasion de se présenter durant l année: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses (Pascalia Boutsiouci) Présentation à la HES Genève, Filière Information Documentaire Statistiques d utilisation - Usages au Consortium et dans les bibliothèques (Pascalia Boutsiouci et Christian Stutz) Conférence à la Bibliothèque universitaire de Berne lors de la Journée d information 2011 du Consortium 9

10 Le Consortium des bibliothèques universitaires suisses (Pascalia Boutsiouci) Présentation à l Università della Svizzera italiana, Biblioteca universitaria di Lugano Rechtliche Aspekte des Konsortiums der Schweizer Hochschulbibliotheken (Pascalia Boutsiouci) Archivrechte bei Datenbanken und ejournals. Zukunft der digitalen Bestandeserhaltung? (Susanne Manz) Conférences données à Berne lors du congrès Digitale Bibliotheken und Recht de l Association des bibliothèques juridiques suisses Toutes ces présentations sont disponibles sur le site web du Consortium. Projets e-lib.ch du Consortium Dans le cadre de e-lib.ch: bibliothèque électronique suisse, le Consortium pilote trois sous-projets qui se rapportent tous au projet global E-Archiving. En voici un rapide aperçu. retro.seals.ch Le projet retro.seals.ch a pour but de rétronumériser des revues scientifiques suisses et de les rendre accessibles au monde entier via la plate-forme homonyme. Plus de 90 publications des domaines les plus divers sont disponibles à ce jour. La partie la plus ancienne de ces archives remonte à la première moitié du 19e siècle, alors que les numéros les plus récents ont paru il y a tout juste quelques mois. On peut y effectuer aussi bien une recherche par balayage qu une recherche pointue à travers l intégralité du texte. Retro.seals.ch s enrichit continuellement en collaboration avec les éditeurs et d autres partenaires pour devenir un portail national des périodiques. Plus de deux millions de pages numérisées sont accessibles en ligne à ce jour. E-Depot Dans le cadre du projet E-Depot (mise en place d un service pour l archivage pérenne centralisé de contenus numériques pris sous licence), on a chargé dans DigiTool tous les contenus d Elsevier de 1995 à 2004 (y compris Academic Press de1993 à 2004). La mise en œuvre de ce projet a cependant montré que vouloir maintenir un système propre pour l archivage et la conservation des contenus en vue d un Post Cancellation Access (PCA) exigeait un énorme investissement. 10

11 C est pourquoi la CBU a décidé, en janvier 2011, de ne plus introduire de nouveaux contenus dans DigiTool et de désactiver complètement le système en cours d année. Pour le remplacer, le Consortium doit évaluer d ici fin 2011 les offres de Portico et de LOCKSS et informer les partenaires sur ces alternatives potentielles. Serveur de métadonnées On a mis en œuvre, dans le cadre du projet E-Archiving, un serveur articulé autour du logiciel open source CDS Invenio qui consolide les métadonnées des serveurs institutionnels des universités suisses et les rend accessibles via un point d entrée unique. Le recours au protocole Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting (OAI-PMH) permet le moissonnage des données. Les documents eux-mêmes restent sur leur serveur d hébergement et en sont déchargés à la demande. Le projet s est achevé avec succès par l intégration de ces métadonnées dans swissbib à fin Varia Audit 2010 L audit annuel de la CBU s est déroulé le 24 mars 2011 au Bureau central du Consortium. Les dépenses effectives comme les recettes nécessaires à l infrastructure centrale ont été évaluées et communiquées dans un rapport adressé à la CBU. Continuation du Consortium en 2012 Lors de sa séance du 28 avril 2008, la CBU avait décidé de maintenir l activité du Consortium pour l année Les partenaires consortiaux d origine (universités, hautes écoles spécialisées, hautes écoles pédagogiques, ETHZ, centres de recherche du domaine des ETH et Bibliothèque nationale) ont confirmé par engagement écrit qu ils assumaient les coûts de fonctionnement du Bureau central pour toute l année Infrastructure centrale 2013 La CUS a prévu pour la période le financement de projets dans le cadre des projets de coopération et d innovation (KIP). Un point fort en sera la thématique accès à l information scientifique, qui touche partiellement les bibliothèques et se subdivise en plusieurs axes de travail tels que l organisation au niveau national, les Discovery Tools, la poursuite de e-lib.ch, les licences, l Open Access, l archivage à long terme et la suite de la mise en œuvre de AAI/AAA. L organe de planification de la CRUS prépare à cet effet un pré projet qui sera soumis à la CUS en septembre

12 Décisions Comité de pilotage/cbu Effectifs du Bureau central: l effectif du Bureau pour le module licences a été augmenté pour 2011 de 325 ETP à 365 ETP. Cette accroissement en personnel de 0,4 ETP sera financé via des crédits disponibles non dépensés. La CBU a par ailleurs décidé, lors de sa séance du 1er juin 2011, de prolonger jusqu à fin 2012 le règlement qui courait jusqu à fin Statistiques d utilisation Les audits de 2008 et 2009 avaient révélé le souhait que le Consortium exploite de manière régulière les statistiques. Le Bureau central a donc lancé un sondage au milieu de l année dernière auprès des bibliothèques afin d évaluer leurs besoins. Il en est résulté que la majorité des bibliothèques se sont dites satisfaites de l exploitation des statistiques pratiquée jusqu ici par le Bureau central. Le Comité de pilotage a alors décidé, en séance du 29 novembre 2010, de laisser le Consortium préparer les statistiques comme jusqu ici mais de ne pas en effectuer le dépouillement. Le Consortium a cependant évalué ce printemps dans quelle mesure l introduction d un SUSHI-Client pourrait rendre plus aisé le déchargement des statistiques d utilisation. On a utilisé à cet effet l outil gratuit développé par EBSCO SUSHI Harvester for Consortia. De multiples problèmes ont empêché d introduire sans accrocs les SUSHI-Clients dans nos procédures. Si les données SUSHI nécessaires pouvaient bien être identifiées correctement chez la plupart des éditeurs compatibles avec COUNTER, leur implémentation dans les clients SUSHI en cous d évaluation échouait la plupart du temps. Nos essais ont hélas montré que la standardisation n est pas encore assez avancée dans ce domaine et qu il subsiste bien des problèmes d implémentation chez les fournisseurs eux-mêmes. Comme EBSCO a entre-temps cessé le développement de son SUSHI Harvester for Consortia, le Consortium a décidé de surseoir à l intégration de SUSHI et d attendre les développements à venir. Une liste comportant les données SUSHI actualisées est disponible sur notre home page. Et c est bien volontiers que nous répondrons à toute question à ce sujet. 12

13 Nouveaux documents sur le site web du Consortium Le Rapport annuel 2010 du Consortium a été déposé sur notre site web en versions allemande et française. S y sont ajoutés les documents nouveaux suivants mis à disposition de tous les partenaires: Liste des produits acquis par le Consortium Liste des pourcentages ETP actuels de tous les partenaires Plate-forme Sharepoint Le Consortium travaille en ce moment à la mise en place d une plate-forme destinée à ses membres partenaires, poursuivant par là un double objectif: d une part faire de cette plate-forme un nouvel outil de travail interne pour les bibliothèques partenaires, et d autre part réserver l actuel site web du Consortium uniquement aux informations publiques. Il est donc prévu de migrer tout l environnement protégé par mot de passe du site actuel sur la nouvelle plate-forme, à côté d informations et de fonctionnalités nouvelles. On y trouvera dorénavant une page d information à propos de chaque produit, qui renseignera aussi bien sur l état des négociations de licence en cours que sur l historique des contrats le concernant signés durant les dernières années. C est Microsoft Sharepoint qui sert de support à cette plate-forme. Il s agit d une technologie collaborative de type groupware qui a été installée pour tous ses services par la bibliothèque de l ETH et qui est déjà utilisée par le Bureau central à sa plus grande satisfaction. De ce fait le développement de cette plate-forme n entraîne aucun coût puisqu on recourt au savoir-faire acquis par la Bibliothèque de l ETH et par le Consortium. Afin de configurer cette plate-forme au mieux et selon les vœux et besoins des partenaires, le Consortium va lancer un sondage auprès d eux en les invitant à y répondre après avoir testé l outil. D autres informations vont suivre tout bientôt avec l invitation à participer à l enquête. Dates à retenir / Calendrier Séance de la Présidence élargie du Consortium à Zurich: 5 septembre 2011 Journée e-lib.ch à Berne: 15 septembre 2011 Journée Swets à Fribourg: 23 septembre 2011 Foire du Livre de Francfort: octobre 2011 Séance du Comité de pilotage du Consortium à Berne: 3 novembre

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 Konsortium der Schweizer Hochschulbibliotheken 2010 WEINBERGSTRASSE 74 8006 ZÜRICH Consortium des bibliothèques

Plus en détail

Journée Swets. Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible?

Journée Swets. Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible? Journée Swets Fribourg, le 23 septembre 2011 Garantir l accès durable aux revues électroniques et e-books, est-ce possible? Susanne Manz Consortium des bibliothèques universitaires suisses Le Consortium

Plus en détail

Le consortium des bibliothèques universitaires suisses

Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Konsortium der Schweizer Hochschulbibliotheken 2011 Filière Information Documentaire HES Genève, 31 mars 2011 Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Pascalia Boutsiouci, Konsortium der

Plus en détail

Newsletter No. 3 1/2012

Newsletter No. 3 1/2012 Newsletter No. 3 1/2012 Approvisionnement coordonné en information électronique pour les hautes écoles suisses Chères lectrices, chers lecteurs, «Je ne m inquiète jamais de l avenir. Il arrive bien assez

Plus en détail

Au service des universités: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses

Au service des universités: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses HEIG-VD Journées d informations Yverdon-les-Bains, 26 septembre 2013 Au service des universités: Le consortium des bibliothèques universitaires suisses Pascalia Boutsiouci, consortium des bibliothèques

Plus en détail

Les atouts de l ESBF du point de vue des anciens ÉlÈves

Les atouts de l ESBF du point de vue des anciens ÉlÈves BÂLE BERNE COIRE GENÈVE LAUSANNE LUCERNE LUGANO ST-GALL ZURICH AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération École SupÉrieure spécialisée en Banque

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation universitaire en bibliothéconomie et en sciences de l information

Recommandations relatives à la formation universitaire en bibliothéconomie et en sciences de l information Recommandations relatives à la formation universitaire en bibliothéconomie et en sciences de l information Contributions Dr. Philipp Stalder Hauptbibliothek Universität Zürich Chef du projet compétences

Plus en détail

www.akad.ch/banking+finance/fr

www.akad.ch/banking+finance/fr AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

journées abes 2007 le réseau des bibliothèques de suisse occidentale marylène micheloud

journées abes 2007 le réseau des bibliothèques de suisse occidentale marylène micheloud journées abes 2007 le réseau des bibliothèques de suisse occidentale marylène micheloud réseau des bibliothèques de suisse occidentale 2 journées abes 30-31.05.07 / m. micheloud 1 réseau identité typologie

Plus en détail

PLAN D EXECUTION 2004 2007 POUR LE PROGRAMME FEDERAL CAMPUS VIRTUEL SUISSE

PLAN D EXECUTION 2004 2007 POUR LE PROGRAMME FEDERAL CAMPUS VIRTUEL SUISSE 418/03A Schweizerische Universitätskonferenz Conférence universitaire suisse Conferenza universitaria svizzera 10.9/16.10.2003 PLAN D EXECUTION 2004 2007 POUR LE PROGRAMME FEDERAL CAMPUS VIRTUEL SUISSE

Plus en détail

Exigences dans le domaine de la transmission de la culture informationnelle

Exigences dans le domaine de la transmission de la culture informationnelle Exigences dans le domaine de la transmission de la culture informationnelle Contributors Dr. Philipp Stalder Hauptbibliothek Universität Zürich Chef du projet compétences en culture informationelle chez

Plus en détail

Concentration des forces dans l information scientifique

Concentration des forces dans l information scientifique Programme CUS 2013-2016 P-2 "Information scientifique: accès, traitement et sauvegarde" Concentration des forces dans l information scientifique Approuvée par la CUS le 3 avril 2014 Direction du programme:

Plus en détail

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam La numérisation de documents principalement sonores a débuté à l Ircam en interne et sur ressources propres lors de l établissement de sa Médiathèque

Plus en détail

Identifier et connaître les contenus publiés sous forme sérielle qui font l objet d une conservation pérenne : un impératif trans-national

Identifier et connaître les contenus publiés sous forme sérielle qui font l objet d une conservation pérenne : un impératif trans-national The Keepers : un registre au service de la préservation des revues électroniques Identifier et connaître les contenus publiés sous forme sérielle qui font l objet d une conservation pérenne : un impératif

Plus en détail

Services des bibliothèques fédérales repensées - Un modèle de collaboration

Services des bibliothèques fédérales repensées - Un modèle de collaboration Services des bibliothèques fédérales repensées - Un modèle de collaboration Chantal Marin-Comeau Directrice générale Director General Évaluation et acquisitions Evaluation and Acquisitions Bibliothèque

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Étude de faisabilité pour la réalisation d une plate-forme de mise en ligne de revues scientifiques en CFWB. Réunion mensuelle ABD - 21 mars 2005

Étude de faisabilité pour la réalisation d une plate-forme de mise en ligne de revues scientifiques en CFWB. Réunion mensuelle ABD - 21 mars 2005 Projet PEPS Étude de faisabilité pour la réalisation d une plate-forme de mise en ligne de revues scientifiques en CFWB Réunion mensuelle ABD - 21 mars 2005 La mise en ligne des revues scientifiques belges

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

Numériser des collections protégées par le droit d auteur

Numériser des collections protégées par le droit d auteur Numériser des collections protégées par le droit d auteur Expériences de la Bibliothèque nationale suisse (BN) Liliane Regamey Table des matières I. Introduction 71 A. Problématique 71 B. Stratégie de

Plus en détail

Peter Stockinger. Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche. Support d une conférence donnée au séminaire «Un auteur un livre»

Peter Stockinger. Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche. Support d une conférence donnée au séminaire «Un auteur un livre» Peter Stockinger, Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche 1 Peter Stockinger Portails et collaboratoires pour l enseignement et la recherche Support d une conférence donnée au séminaire

Plus en détail

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche 14 e Journées des pôles associés et de la coopération Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche MESR - Mission de l'information scientifique et technique

Plus en détail

SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink.

SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink. Knowledge Matters. Choose SpringerLink SpringerLink La Connaissance est importante. Choisissez SpringerLink. A la pointe de la Recherche scientifique mondiale La Collection de contenus STM en ligne la

Plus en détail

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype

Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Le signalement des acquisitions numériques à l échelle nationale Le rôle du hub de métadonnées scénarios et prototype Raymond BERARD, directeur de l ABES 0 Sommaire 1. La genèse du projet 2. Etude de faisabilité

Plus en détail

TROUVER DES REVUES EN LIGNE BANQUES DE DONNEES / SCIENCES JURIDIQUES

TROUVER DES REVUES EN LIGNE BANQUES DE DONNEES / SCIENCES JURIDIQUES TROUVER DES REVUES EN LIGNE BANQUES DE DONNEES / SCIENCES JURIDIQUES Dernière mise à jour : mars 2015 / Auteur : Isabelle Fructus Les objectifs de ce guide sont de vous permettre de : Disposer d un panorama

Plus en détail

La bibliothèque numérique Défis et enjeux

La bibliothèque numérique Défis et enjeux La bibliothèque numérique Défis et enjeux Guy Teasdale, Bibliothèque de l Université Laval Café numérique des arts, lettres et sciences humaines LABORATOIRE EX SITU, DKN-7160 Jeudi 29 mars 2012 Sommaire

Plus en détail

JOURNÉE D ÉTUDE AFNOR/BNF

JOURNÉE D ÉTUDE AFNOR/BNF JOURNÉE D ÉTUDE AFNOR/BNF La Transition bibliographique aujourd'hui La préparer et la mettre en œuvre dans les bibliothèques, les archives, les musées, etc. 26 juin 2015 BnF Grand Auditorium RDA, TOUT

Plus en détail

Réseau Santé Psychique Suisse Document de base

Réseau Santé Psychique Suisse Document de base Réseau Santé Psychique Suisse Document de base (Convention entre Réseau et membre) Version 2.2 i valide à partir du 1 er janvier 2015 (En cas de doute entre la version allemande et l une des versions traduites,

Plus en détail

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande?

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande? NOTICE RELATIVE À L ADHÉSION À LA FSP Notice explicative concernant la demande d adhésion à la FSP Valable à partir du 1 er juillet 2015 Cette notice vous aide à formuler votre demande d adhésion à la

Plus en détail

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse Berne, novembre 2013 Version originale : allemand Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse (réseau.ch / ASPnet.ch*) SOMMAIRE 1. SITUATION... 2 2. ANALYSE... 3 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Document de base de l'initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Impressum Éditeur Initiative des villes

Plus en détail

Pistes pour la recherche d informations

Pistes pour la recherche d informations Pistes pour la recherche d informations Portail de liens de la bibliothèque : www.netvibes.com/bcga Documentation de l atelier sur le site de l école : http://www.cgafr.ch/fr/formation/travaux-de-maturite

Plus en détail

8.3 Tableau comparatif des acteurs et prestataires de ressources numériques en ligne

8.3 Tableau comparatif des acteurs et prestataires de ressources numériques en ligne 8.3 Tableau comparatif des acteurs et prestataires de ressources numériques en ligne Acteurs Accès Description Type de contenus Public visé Bibliomedias www.bibliomedias.net Plateforme de téléchargement

Plus en détail

Mise en place d une politique institutionnelle d archives ouvertes

Mise en place d une politique institutionnelle d archives ouvertes Mise en place d une politique institutionnelle d archives ouvertes Sanaa DOUKKALI Directrice de la Bibliothèque Universitaire Mohamed Sekkat, Université Hassan II -Casablanca Tel: +212 614 00 04 52 e-mail

Plus en détail

Offre actuelle de livres électroniques. dans l enseignement supérieur. Grenoble 28 janvier 2010

Offre actuelle de livres électroniques. dans l enseignement supérieur. Grenoble 28 janvier 2010 Offre actuelle de livres électroniques dans l enseignement supérieur Guillaume HATT Ecole nationale des chartes guillaume.hatt@enc.sorbonne.fr Grenoble 28 janvier 2010 Présentation de la CeB et de ses

Plus en détail

Cyberadministration: adoption du plan d action 2015

Cyberadministration: adoption du plan d action 2015 Cyberadministration: adoption du plan d action 2015 Berne, 21.10.2014 - Lors de sa séance du 15 octobre 2014, le Comité de pilotage de la cyberadministration suisse a intégré six projets dans son plan

Plus en détail

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires ECM Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires www.ged.comarch.fr Gestion de contenu Gestion de contenu / Enterprise Content Management Enterprise

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires ECM Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires www.ged.comarch.fr Les documents papier occupent, en moyenne, 15,3% de l espace sur un bureau. La numérisation

Plus en détail

MODE D'EMPLOI. La gestion des versions permettra de compléter et de faire évoluer les fiches dans le temps. NOM DE LA RESSOURCE CONTACT FOURNISSEUR

MODE D'EMPLOI. La gestion des versions permettra de compléter et de faire évoluer les fiches dans le temps. NOM DE LA RESSOURCE CONTACT FOURNISSEUR MODE D'EMPLOI Fiche réalisée le Version Rédacteur La gestion des versions permettra de compléter et de faire évoluer les fiches dans le temps. NOM DE LA RESSOURCE Nom, prénom CONTACT FOURNISSEUR Mail Téléphone

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Par Thierry CLAERR, Service du Livre et de la Lecture Jean-François MOUFFLET, Service interministériel des Archives de France Ministère de la Culture et de la Communication Stockage et conservation des

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2012/13 Susanne Aeschbach Formatrice et directrice de projets Simone Villiger Collaboratrice scientifique Natalie Benelli Formatrice

Plus en détail

Et pourquoi l étudier à l Unicaen? Département des Etudes Germaniques

Et pourquoi l étudier à l Unicaen? Département des Etudes Germaniques Pourquoi étudier l allemand? Et pourquoi l étudier à l Unicaen? Département des Etudes Germaniques Pourquoi apprendre l allemand? Même si on ne veut pas travailler dans ce pays Elsa Jaubert et Pascale

Plus en détail

Négociation Elsevier : un accord est signé

Négociation Elsevier : un accord est signé Négociation Elsevier : un accord est signé A la date du 31 janvier 2014, le consortium Couperin en charge de la négociation pour l'abonnement à la Freedom collection, l'agence Bibliographique de l'enseignement

Plus en détail

étudier en... SUISSE

étudier en... SUISSE étudier en... SUISSE Dans cette publication, vous trouverez les informations de base nécessaires pour vous aider à trouver votre formation, à la financer et à préparer votre séjour. De nombreux sites internet

Plus en détail

Newsletter de la CRUS, no 33 / juillet 2013

Newsletter de la CRUS, no 33 / juillet 2013 Newsletter de la CRUS, no 33 / juillet 2013 La newsletter électronique de la CRUS paraît six fois par année, la semaine suivant la séance plénière de la CRUS. Elle comprend quatre rubriques: le Highlight

Plus en détail

Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen

Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen Le concept Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen Sommaire 3 Préface 4 Mandat et objectifs

Plus en détail

Traduction de l allemand. La version allemande fait foi.

Traduction de l allemand. La version allemande fait foi. Règlement du Programme de Formation continue en Archivistique et Sciences de l information (Certificate of Advanced Studies et Master of Advanced Studies) Dans l ensemble du présent règlement les titres

Plus en détail

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330 Offre d emploi Programme d Appui à la Société Civile Tunisie (PASC - Tunisie) ENPI/2013/320-938 Le Programme d Appui à la Société Civile PASC- TUNISIE est une initiative de l Union Européenne en Tunisie

Plus en détail

News. Eté 2015. Chères lectrices, chers lecteurs, Bienvenue à notre Newsletter estivale!

News. Eté 2015. Chères lectrices, chers lecteurs, Bienvenue à notre Newsletter estivale! Eté 2015 News Chères lectrices, chers lecteurs, Bienvenue à notre Newsletter estivale! Le 11 juin, lors de notre conférence d experts à Berne, c est le nouveau format d examen 2017 qui a été au centre

Plus en détail

findit.lu Les guides d utilisation Leçon 17

findit.lu Les guides d utilisation Leçon 17 Les guides d utilisation Leçon 17 : Configuration des logiciels de gestion bibliographique Qu est-ce qu un logiciel de gestion bibliographique? Un logiciel de gestion bibliographique est un logiciel qui

Plus en détail

ARCHIVES OUVERTES COMME DONNÉES OUVERTES? L EXEMPLE DE LA SUISSE

ARCHIVES OUVERTES COMME DONNÉES OUVERTES? L EXEMPLE DE LA SUISSE ARCHIVES OUVERTES COMME DONNÉES OUVERTES? L EXEMPLE DE LA SUISSE Dr Jean-Luc Cochard Archives fédérales suisses 1 Introduction Depuis le début de 2013, les Archives fédérales suisses (AFS) jouent un rôle

Plus en détail

Paysage suisse des hautes écoles

Paysage suisse des hautes écoles Paysage suisse des hautes écoles Le paysage suisse des hautes écoles est constitué de deux genres d institutions de valeur égale, ayant des fonctions différentes: les hautes écoles universitaires et les

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2014/15 Simone Villiger Collaboratrice scientifique Sarah Rabhi-Sidler Collaboratrice scientifique (traduction de l allemand)

Plus en détail

Optimisez vos processus Votre succès n en sera que plus grand

Optimisez vos processus Votre succès n en sera que plus grand >> Optimisez vos processus Votre succès n en sera que plus grand Le ELO DocXtractor est une solution intelligente vous permettant de traiter vos factures de façon automatisée. Le cheminement d une facture

Plus en détail

Pour faciliter la lecture, il a été décidé de renoncer à la forme du féminin dans la désignation des personnes.

Pour faciliter la lecture, il a été décidé de renoncer à la forme du féminin dans la désignation des personnes. Tables des matières 1 Situation initiale... 2 2 Groupes cibles... 2 2.1 Responsables de la sécurité... 2 2.2 Responsables des supporters... 2 3... 3 3.1 Responsables de la sécurité... 3 3.2 Responsables

Plus en détail

Le signalement des publications de la recherche :

Le signalement des publications de la recherche : Enjeux du signalement des ressources numériques produites LES ENJEUX Les universités et les consortiums universitaires produisent de plus en plus de ressources numériques (pédagogiques, articles, thèses

Plus en détail

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien F i c h e d i n f o r m a t i o n 01.2008 1/8 Brevet fédéral: profil Développement Domaines de qualification Business Engineering Data Management

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF

Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF Questions et réponses (Q&R) [Complément au factsheet ESBF du 01.11.2010] [Remplace Q&R du 31.12.2009] A. L ESBF, une filière de formation du degré tertiaire dans

Plus en détail

Un nouveau QMS pour les pharmacies en 2015! Schweizerischer Apothekerverband Société Suisse des Pharmaciens Società Svizzera dei Farmacisti

Un nouveau QMS pour les pharmacies en 2015! Schweizerischer Apothekerverband Société Suisse des Pharmaciens Società Svizzera dei Farmacisti Un nouveau QMS pour les pharmacies en 2015! Schweizerischer Apothekerverband Société Suisse des Pharmaciens Società Svizzera dei Farmacisti Les acteurs du nouveau QMS 2 Le comité de pilotage qualité pharmasuisse

Plus en détail

RESPONS. Info Mail 3 Janvier 2015 RESPONS SHURP ENSEMBLE. Lettre d information de l étude RESPONS

RESPONS. Info Mail 3 Janvier 2015 RESPONS SHURP ENSEMBLE. Lettre d information de l étude RESPONS RESPONS RESPONS RESidents Perspectives Of Living in Nursing Homes in Switzerland est un projet du Domaine santé de la Haute école spécialisée bernoise. RESPONS étudie la qualité des soins du point de vue

Plus en détail

Mémoire du bâti en Suisse online : projet de numérisation de la maison d'édition, de la ETH-Bibliothek et du Consortium suisse

Mémoire du bâti en Suisse online : projet de numérisation de la maison d'édition, de la ETH-Bibliothek et du Consortium suisse Mémoire du bâti en Suisse online : projet de numérisation de la maison d'édition, de la ETH-Bibliothek et du Consortium suisse ETH-Bibliothek, Zürich 1 Objectives Numérisation de tous les volumes des revues

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

La coordination des acquisitions

La coordination des acquisitions Acquisitions et catalogue. Coordination des acquisitions. Perspectives. Analyses, évaluations, accords. Catalogue. Aperçus «historiques», numérisation, conversion, intégration. Processus en cours. Perspectives.

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Sage 50 Gestion commerciale Comptabilité Sage 50 Gestion des salaires Facturation Comptabilité Comptabilité générale Option modèle

Plus en détail

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace.

Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Logiciel PME performant pour une gestion commerciale efficace. Gestion commerciale Comptabilité Travailler de façon plus efficace Prendre des décisions pondérés assure une gestion et une facturation nettement

Plus en détail

2. Insertion d'ori-oai dans l'établissement et 3. Les fonctionnalités de la V1.0

2. Insertion d'ori-oai dans l'établissement et 3. Les fonctionnalités de la V1.0 2. Insertion d'ori-oai dans l'établissement et 3. Les fonctionnalités de la V1.0 Formation à la modélisation et à l'utilisation Rennes, 11-12 mars 2008 Sommaire Insertion d'ori-oai dans l'établissement

Plus en détail

Moyens d enseignement numériques : quelles perspectives?

Moyens d enseignement numériques : quelles perspectives? L'intégration des technologies de l'information et de la communication dans les écoles fribourgeoises Die Integration der Informations- und Kommunikationstechnologien an den Freiburger Schulen Moyens d

Plus en détail

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 Statuts FSEA FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 La FSEA en bref La FSEA est l organisation faîtière de la formation continue en Suisse. Ses membres sont des organisations

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique améliore la performance globale Des processus automatisés Travail isolé ou processus de groupe : où en êtes-vous? Le travail en équipe a toujours

Plus en détail

David Girard david.girard1@gmail.com

David Girard david.girard1@gmail.com Portfolio : http://davidgirard.weebly.com/ Compétences linguistiques: français et anglais. Connaissances informatiques: Médias sociaux, Microsoft Word, Excel, Photoshop, In Design, Lotus. Carthographie

Plus en détail

La Gironde département français pionnier

La Gironde département français pionnier EuropeanaLocal La Gironde département français pionnier Le Conseil général de la Gironde est le représentant français du projet européen EuropeanaLocal. Ce projet a pour but de valoriser les collections

Plus en détail

Sommaire. EBSCO révèle les résultats de sa grande enquête européenne sur les bibliothèques et les médias sociaux

Sommaire. EBSCO révèle les résultats de sa grande enquête européenne sur les bibliothèques et les médias sociaux révèle les résultats de se donne les moyens de révèle les résultats de européenne sur les Les médias se définissent comme un support pour l'interaction sociale. Ils s'appuient sur le Web et ses techniques

Plus en détail

Guide relatif au référentiel des compétences informationnelles

Guide relatif au référentiel des compétences informationnelles Guide relatif au référentiel des compétences informationnelles Contributions Dr. Philipp Stalder Hauptbibliothek Universität Zürich Chef du projet compétences en culture informationelle chez e-lib.ch Nadja

Plus en détail

A la pointe du mouvement ehealth

A la pointe du mouvement ehealth Autres: HealthCare Information 44_ Autres: HealthCare Information Galenica rapport annuel 2009 Lionel Decrey _«Voilà longtemps déjà que nos bases de données et solutions logicielles sur mesure contribuent

Plus en détail

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL)

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL) Faits en bref au sujet du RCDR 2015 Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités déterminé à élargir le contenu numérique pour les activités de recherche

Plus en détail

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master Cycle master Cinéma Master en réalisation cinématographique 4 semestres (120 ECTS) Depuis 2006, l école participe au master en réalisation cinématographique mis en place au travers du Réseau Cinéma CH.

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Elaboration d'un modèle pour un archivage à long terme centralisé des données scientifiques primaires et secondaires en Suisse

Elaboration d'un modèle pour un archivage à long terme centralisé des données scientifiques primaires et secondaires en Suisse ikeep AG Berner Technopark Morgenstrasse 129 CH-3018 Bern Schweiz Telefon +41 31 998 42 80 Telefax +41 31 998 42 81 info@ikeep.com www.ikeep.com Etude de concept Elaboration d'un modèle pour un archivage

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

Explorer nos approches pédagogiques. Partager notre vision. Découvrir notre environnement scolaire unique

Explorer nos approches pédagogiques. Partager notre vision. Découvrir notre environnement scolaire unique Explorer nos approches pédagogiques Partager notre vision Découvrir notre environnement scolaire unique La Grande Boissière La Grande Boissière est le plus grand et le plus ancien des trois campus de l

Plus en détail

personnel, mobile et efficace fiduciaire-internet Services Web pour PME

personnel, mobile et efficace fiduciaire-internet Services Web pour PME personnel, mobile et efficace fiduciaire-internet Services Web pour PME Fiduciaire-Internet 3 présentation de fiduciaire-internet Une solution flexible pour votre comptabilité Fiduciaire-Internet de BDO

Plus en détail

Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia

Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia 1 Contexte 1.1 Bases La fondation Pro Helvetia est une fondation de droit public dotée d une personnalité juridique et

Plus en détail

Approuvés par l Assemblée générale du 20 mai 2006. L'utilisation de la forme masculine dans ce texte implique également la forme féminine.

Approuvés par l Assemblée générale du 20 mai 2006. L'utilisation de la forme masculine dans ce texte implique également la forme féminine. Statuts Suisse Rando Approuvés par l Assemblée générale du 20 mai 2006 L'utilisation de la forme masculine dans ce texte implique également la forme féminine. En cas de divergence d interprétation entre

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos...

Table des matières. Avant-propos... Table des matières Avant-propos................................................. XI Chapitre 1 Découvrir Project 2013.......................... 1 1.1 Introduction.............................................

Plus en détail

L Abes, ses missions, ses projets, et le Sudoc-PS

L Abes, ses missions, ses projets, et le Sudoc-PS L Abes, ses missions, ses projets, et le Sudoc-PS 1 Un acteur reconnu Pour ses services auprès des professionnels de l information scientifique et technique Bibliothèques universitaires Sudoc, Sudoc PS

Plus en détail

DOCUMENT DE DISCUSSION. Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020

DOCUMENT DE DISCUSSION. Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020 1 DOCUMENT DE DISCUSSION Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020 75 mesures pour faire rentrer la profession au 21 ème siècle (Sfax, le 30 janvier 2012) 1. Stratégie globale

Plus en détail

Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites

Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites Préliminaire : l objet du projet de bibliothèque sur deux sites est d assurer aux mathématiciens et informaticiens de Paris 6 et Paris 7 un accès

Plus en détail

Plateforme STAR CLM. Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise

Plateforme STAR CLM. Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise Plateforme STAR CLM Gestion intégrée des réseaux multilingues d entreprise Groupe STAR Your single-source partner for corporate product communication Chaque plan de vol est unique... Chaque vol est un

Plus en détail

Catalogue des formations Médecine et paramédical

Catalogue des formations Médecine et paramédical Catalogue des formations Médecine et paramédical Sommaire Recherche documentaire et maîtrise de l information médicale... 2 Utilisation des catalogues des bibliothèques de médecine... 3 Utilisation de

Plus en détail

Une organisation internationale au cœur des enjeux de contenus et d accès à l information scientifique: L IFLA

Une organisation internationale au cœur des enjeux de contenus et d accès à l information scientifique: L IFLA Une organisation internationale au cœur des enjeux de contenus et d accès à l information scientifique: L IFLA P.Sanz, FREDOC, Bordeaux, 12 octobre 2011 L IFLA, un forum professionnel de premier plan Cadre

Plus en détail

How to succeed in a virtual world - Une offre de cours réservée exclusivement aux membres d ingenious switzerland.

How to succeed in a virtual world - Une offre de cours réservée exclusivement aux membres d ingenious switzerland. Newsletter Chers membres, Cette nouvelle newsletter d ingenious switzerland vous informe sur les activités de la plateforme d exportation de ces dernières semaines et vous donne une vue d ensemble des

Plus en détail

APPRENTISSAGE DE «SPORTIF PROFESSIONNEL / SPORTIVE PROFESSIONNELLE» Informations sur la planification de carrière

APPRENTISSAGE DE «SPORTIF PROFESSIONNEL / SPORTIVE PROFESSIONNELLE» Informations sur la planification de carrière APPRENTISSAGE DE «SPORTIF PROFESSIONNEL / SPORTIVE PROFESSIONNELLE» Informations sur la planification de carrière Adresses de référence Ligue suisse de hockey sur glace Association suisse de football Res

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

Réduire la dette étudiante. Les raisons de la baisse de l endettement des étudiants universitaires au Manitoba

Réduire la dette étudiante. Les raisons de la baisse de l endettement des étudiants universitaires au Manitoba Réduire la dette étudiante Les raisons de la baisse de l endettement des étudiants universitaires au Manitoba Publié en 2007 par la Fondation canadienne des bourses d études du millénaire 1000, rue Sherbrooke

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/5/2 ORIGINAL : anglais DATE : 15 mai 2000 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION COMITÉ PLÉNIER Cinquième session Genève,

Plus en détail