Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»"

Transcription

1 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Atelier n 1 Ce qui va changer avec la RT 2012 Journée Technique EIE mardi 21 juin 2011 PARIS Marc SCHOEFFTER ADEME\DEP\DVTD\SB Ministère de l'écologie,du Développement durable, des Transports et du Logement

2 Sommaire Pages Contexte : Le Grenelle environnement Principes généraux de la RT2012 Exigences générales de la RT2012 Exigences de moyens Comment appliquer la RT2012 En synthèse - Conclusions 2

3 Le Grenelle Environnement Le Grenelle environnement Deux lois initiées pour matérialiser et mettre en œuvre les dispositions fondatrices du Grenelle Environnement notamment dans les bâtiments Loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement («Grenelle 1»), fixe les objectifs Réglementation thermique des bâtiments neufs - article 4 Loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement («Grenelle 2») est la «boîte à outils» Réglementation thermique des bâtiments neufs - article 1 Le «Plan Grenelle - Bâtiment», piloté par M. Philippe Pelletier, sert de catalyseur et, sur l ensemble des travaux, fait le lien entre les experts et la société civile 3 3

4 Le Grenelle Environnement Le Grenelle environnement Les objectifs pour les bâtiments neufs inscrits à l article 4 de la loi du 3 août 2009 relative à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement Généralisation des bâtiments basse consommation Le label «BBC» a été le préfigurateur des nouvelles exigences de la RT 2012 Évolution technologique et industrielle significative Pour la RT 2012 Consommation d énergie primaire inférieure à 50 kwh EP /(m².an) en moyenne Modulation de l exigence (localisation géographique, des caractéristiques et de l usage des bâtiments, émissions de gaz à effet de serre des bâtiments) Définition d un seuil ambitieux de besoin maximal en énergie des bâtiments Pour la RT 2020 Des bâtiments qui, sauf exceptions, produisent plus d énergie renouvelable qu ils n en consomment 4 4

5 Le Grenelle Environnement Le Grenelle environnement THPE BBC Bat E 0 5 5

6 RT 2012 : une concertation large Le Grenelle environnement Près de 3 années de travaux depuis septembre groupes de travail thématiques : 20 à 25 experts thématiques représentant les professions, En moyenne 6 réunions par groupe de travail depuis octobre 2008 Une consultation publique périodique quant aux avancées des orientations via les conférences consultatives : 120 représentants des 5 collèges de la gouvernance du Grenelle 7 conférences consultatives Près de 600 contributions écrites 1 rapport de l OPECST 1 groupe de travail «applicateurs» Experts de la réglementation thermique 40 des bureaux d études thermiques et centres techniques les plus reconnus, chargé de tester l applicabilité des nouvelles règles sur des projets réels représentatifs des différents secteurs de la construction Des dizaines de milliers de tests réalisés 6 6

7 RT 2012 : calendrier d application Le Grenelle environnement Dates d application (définies dans décret ) Le 28 octobre 2011 pour les bâtiments tertiaires du 1 er décret et bâtiments d habitation en zone ANRU Le 1er janvier 2013 pour les bâtiments d habitation Bâtiments concernés par le 1 er décret Maisons individuelles et bâtiments collectifs d habitation Foyers de jeunes travailleurs et cités universitaires Bureaux Enseignement primaire et secondaire Établissements d accueil de la petite enfance Un 2 ème décret concernera tous les autres bâtiments tertiaires Date d application le 1er janvier 2013 (avant?) Logiciels de calculs Attente parution arrêté méthode Th-BCE (moteur version1.1.0) 6 éditeurs (déclarés à juin 2011) 7 7

8 RT 2012 : et après (bientôt!?) Le Grenelle environnement Le principe du label HPE est reconduit : Proposer un niveau de performance renforcé et améliorer la performance énergétique globale des bâtiments avec focus sur ECS 2 (?) niveaux de label HPE : 1 er niveau : exigence renforcée sur le Cep (?) 2 ème niveau : bâtiments à énergie positive, préfigurateur de la RT 2020 avec en moyenne 0 kwh/(m².an) pour les 5 usages réglementés (?) Quels indicateurs complémentaires? Évaluation logiciels Obligatoire au 1 er janvier 2013 Loi Grenelle 2 art. 1 : En 2020, prise en compte du contenu en GES des énergies Développement d une méthode de calculs associée Fichiers météo Valider et mettre à disposition les fichiers météo acquis (études de faisabilité) Recherche (?) : «adaptation climatique» : nouvelles zones, nouveaux fichiers 8

9 RT 2012 : et après (bientôt!?) Le Grenelle environnement Travaux en cours Finalisation : débogage, prise en compte de nouveaux systèmes (CET, ) Calculs en vue définition des exigences «autres bâtiments tertiaires» Confort thermique d été Définition d un indicateur de confort thermique d été Amélioration de la méthode de calculs Prise en compte de nouveaux systèmes (ventilation traversante, brasseurs d air, surventilation nocturne, ) Autres usages Ascenseurs, éclairage parking, Mise au point méthode de calculs (annuels?) Format de sortie pour les attestations finales (Fiches XML) Textes à paraître Un arrêté décrivant la méthode de calculs Th-BCE applicable et les conventions associées (envoyé à Bruxelles courant avril 2011) Un décret et un arrêté sur la forme des attestations de la RT 2012 Un 2 ème décret et un 2 ème arrêté concernant les autres bâtiments tertiaires (hôtels, hôpitaux,commerces, restaurants, ) Un arrêté définissant les labels HPE de la RT2012 9

10 Sommaire Contexte : Grenelle de l'environnement Principes généraux de la RT2012 Exigences générales de la RT2012 Exigences de moyens Comment appliquer la RT2012 En synthèse - Conclusions 10

11 Principes généraux de la RT 2012 Principes généraux RT 2012 Un calcul en énergie primaire 2,58 pour électricité 1 pour autres énergies 3 exigences de résultats Bbio Bbio max Cep Cep max Tic Tic réf Des exigences de moyens La définition d une nouvelle surface adaptée à la RT : La SHON RT Des niveaux d exigence déterminés selon un optimum technico-économique Une exigence en valeur absolue sur la consommation conventionnelle d énergie, le Cep max Le cas particulier du logement collectif Le mécanisme des modulations Des outils complémentaires pour l application de la RT 2012 Le dispositif du Titre V Les attestations de la RT 2012 Pour aller plus loin dans la performance énergétique Le label Haute Performance Énergétique (HPE) Les bâtiments «nearly zéro» (Recast DPEB) 11

12 Principes généraux de la RT 2012 Principes généraux RT 2012 Le dispositif de Titre V : l aide à l innovation Procédure personnalisée permettant de promouvoir : Titre V «opérations» : les spécificités techniques dans les projets de construction lorsque la méthode de calcul Th- BCE 2012 n est pas adaptée Titre V «systèmes» : l intégration des systèmes innovants et performants énergétiquement dans la méthode de calcul Th-BCE 2012 Titre V «réseaux» : les nouveaux réseaux de chaleur ou de froid faiblement émetteurs de CO2 (< 150 g/kwh) Réunion tous les mois et demie d experts, puis parution sous forme d arrêtés, après validation Site internet «rt-batiment.fr» 12

13 Principes généraux de la RT 2012 Principes généraux RT 2012 Le cas particulier du logement collectif Nécessité de ne pas pénaliser le logement collectif par rapport à la maison individuelle : Densification, maîtrise de l étalement urbain, transports collectifs, Constat : Une équation investissement / économies d énergie moins favorable dans le logement collectif Une filière industrielle qui doit s adapter (notamment proposer des pompes à chaleur spécifiques au collectif, performantes et à coût maîtrisé) Exigence de consommation augmentée temporairement (jusqu au 1er janvier 2015) de 7,5 kwhep/(m²/an) 13

14 Principes généraux de la RT 2012 Principes généraux RT 2012 Exigence d efficacité énergétique minimale du bâti : le besoin bioclimatique ou «Bbio max» Exigence de limitation simultanée du besoin en énergie pour les composantes liées au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage) Exigence de consommation maximale : «Cep max» Exigence de consommation maximale d énergie primaire (objectif d une valeur moyenne de 50 kwhep/(m².an)) 5 usages pris en compte : chauffage, production d eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires (ventilateurs, pompes) Exigence de confort en été Exigence sur la température intérieure atteinte au cours d une séquence de 5 jours chauds Actuellement identique à la RT 2005 Nouveauté 14

15 Principes généraux de la RT 2012 Principes généraux RT 2012 Méthode de calcul Th-BCE 2012 Du fait du caractère réglementaire Approche avec notion d «opposabilité» - c est-à-dire «données vérifiables» Définie dans la limite de scénarios et comportements des occupants purement conventionnels A ce jour, ne prend pas en compte les équipements dissociables du bâtiment Être plus proche des valeurs de terrain Proche des phénomènes physiques (simulation thermique dynamique) Données vérifiables à la livraison du bâtiment (descriptif du bâtiment et équipements) Données statistiquement représentatives Nouveaux fichiers météo (sur les 8 zones actuelles) non modifiables Nouveaux scénarii d occupation non modifiables Ouverture des fenêtres Prise en compte d'un scénario d'ouverture des fenêtres en été : en fonction du niveau de température intérieure en mi-saison (tout bâtiment) et en été (bâtiments non climatisés) Pas de prise en compte d'un scénario d'ouverture des fenêtres en hiver pour tout bâtiment Prise en compte plus précise des systèmes Les calculs menés dans la RT2012 ne sont pas des calculs prévisionnels de consommation réelle, mais des calculs conventionnels Après la réception du bâtiment et en considérant les données réelles d occupation et de conditions climatiques, la consommation effective pourra différer du Cep calculé 15

16 Sommaire Contexte : Grenelle de l'environnement Principes généraux de la RT2012 Exigences générales de la RT2012 Exigences de moyens Comment appliquer la RT2012 En synthèse - Conclusions 16

17 Les exigences de la RT 2012 Les exigences de la RT 2012 : Bbio Besoin Bioclimatique conventionnel Bbio Nouveauté Un indicateur qui prend en compte les besoins énergétiques du bâtiment Un indicateur qui rend compte de la qualité de la conception et de l isolation du bâti, indépendamment du système de chauffage. Un indicateur qui valorise la conception bioclimatique (accès à l éclairage naturel, surfaces vitrées orientées au Sud, inertie, isolation performante, ) 17 17

18 Les exigences de la RT 2012 : Bbio Les exigences de la RT 2012 Besoin Bioclimatique conventionnel Bbio et Bbio max Bbio Bbio max Calcul du Bbio, conventionnel, en points Chauffage Refroidissement Éclairage artificiel Bbio = 2 x (B Chauffage + B Refroidissement) + 5 x B Éclairage Calcul du Bbio max Suivant disposition de l annexe VIII de l arrêté Modulation fonction de L'usage La zone climatique L'altitude Nouveauté 18 La surface pour les maisons individuelles 18

19 Les exigences de la RT 2012 : Bbio Besoin Bioclimatique conventionnel Bbio (en points) Nouveauté Les exigences de la RT 2012 Une évaluation qui va au delà de la performance de l isolation (Ubat) Le projet le plus compact avec une meilleure orientation des vitrages a les besoins de chauffage et d'éclairage artificiel les plus faibles, alors que son Ubat (dû à une surface vitrée plus importante) est moins bon

20 Les exigences de la RT 2012 : Bbio Les exigences de la RT 2012 La répartition des 3 composantes du Bbio (chauffage, refroidissement, éclairage) varie selon les typologies de bâtiment Besoins en éclairage Besoins en chauffage Besoins en refroidissement 20

21 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie Cep et Cep max Cep Cep max Calcul du Cep, conventionnel, en kwh ep /(m².an) Chauffage Refroidissement Production d eau chaude sanitaire Éclairage Auxiliaires de ventilation, auxiliaires de chauffage et d eau chaude sanitaire Déduction de la production d électricité à demeure Limitation à + 12 kwh/(m².an) d énergie primaire en logement Cep Cep max + 12 kwh/(m².an) Répartition des consommations d'énergie sur un exemple de bâtiment d'habitation 21 21

22 Les exigences de la RT 2012 : Cep Consommation conventionnelle d'énergie Cep et Cep max Les exigences de la RT 2012 Cep Cep max Calcul du Cep max, en kwh ep /(m².an) Modulation fonction de : L'usage (catégories de bâtiment) = M ctype La zone climatique : 8 zones climatiques = M cgéo L'altitude = M calt La surface moyenne des logements = M csurf Un logement de petite surface consomme plus d'ecs /m² Nouveauté Des émissions des gaz à effet de serre des énergies utilisées pour le bois et les réseaux de chaleur = M cges Nouveauté 22 22

23 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cep max Pour les bâtiments à usage d'habitation : modulation fonction de la surface moyenne des logements en Maison individuelle : M csurf Nouveauté Afin d assurer l équité de la réglementation, et notamment de ne pas pénaliser les logements de petite surface, l exigence est modulée en fonction de la surface du logement 23 23

24 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cep max Modulation fonction des émissions des gaz à effet de serre des énergies utilisées : M cges Utilisation locale de bois énergie pour les bâtiments d habitation McGES Utilisation locale de bois énergie Énergie principale utilisée pour la production de chauffage ou d ECS Autres cas 0,3 0 Contenu en CO 2 des réseaux de chaleur et/ou de froid pour tout type de bâtiment Contenu CO 2 des réseaux de chaleur ou de froid (en g de CO 2 émis par kwh) Nouveauté Nouveauté M cges 0,3 0,2 0,1 0 Contenu < Contenu < Contenu 150 Contenu >

25 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Modulation du Cep max selon la zone géographique pour différentes typologies de bâtiment 25

26 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cepmax Exemple Bureau en zone H1a inférieure à 400 m, CE1, alimenté par un réseau de chaleur où le contenu en CO 2 = 140 g/kwh Cep max = 50 x 26 26

27 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cepmax Exemple Bureau en zone H1a inférieure à 400 m, CE1, alimenté par un réseau de chaleur où le contenu en CO 2 = 140 g/kwh Cep max = 50 x 1,2 x ( 27 27

28 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cepmax Exemple Bureau en zone H1a inférieure à 400 m, CE1, alimenté par un réseau de chaleur où le contenu en CO 2 = 140 g/kwh Cep max = 50 x 1,2 x (1,

29 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cepmax Exemple Bureau en zone H1a inférieure à 400 m, CE1, alimenté par un réseau de chaleur où le contenu en CO 2 = 140 g/kwh Cep max = 50 x 1,2 x (1,

30 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cepmax Exemple Bureau en zone H1a inférieure à 400 m, CE1, alimenté par un réseau de chaleur où le contenu en CO 2 = 140 g/kwh Cep max = 50 x 1,2 x (1, ,1) 30 30

31 Les exigences de la RT 2012 : Cep Les exigences de la RT 2012 Consommation conventionnelle d'énergie maximale Cepmax Exemple Bureau en zone H1a inférieure à 400 m, CE1, alimenté par un réseau de chaleur où le contenu en CO 2 = 0,140 kg/kw Cep max = 50 x 1,2 x (1, ,1) = 72 kwh/(m².an) 31 31

32 Les exigences de la RT 2012 : Tic Confort d été Tic Les exigences de la RT 2012 Tic Tic réf Actuellement, exigences à respecter identiques à RT 2005 Pour les bâtiments de catégorie CE1 Valeur en période d'occupation de la température opérative Sur les 5 jours les plus chauds, la Tic doit être inférieure à la Tic réf Dépend de l'inertie, des facteurs solaires, des modes de fonctionnement des protections mobiles, Pas d'exigence de confort d'été pour les bâtiments de catégorie CE2 Travaux en cours - Révision du critère de confort d été à venir Appuyer la logique de l optimisation de la conception Définition d un nouvel indicateur en valeur absolue Paramétrage à préciser pour définir le niveau d'exigence Amélioration de la méthode de calculs Prise en compte de nouveaux systèmes 32 32

33 Sommaire Contexte : Grenelle de l'environnement Principes généraux de la RT2012 Exigences générales de la RT2012 Exigences de moyens Comment appliquer la RT2012 En synthèse - Conclusions 33

34 Des exigences de moyens Des exigences de moyens Pour accélérer le développement des énergies renouvelables Généralisation en maison individuelle Plusieurs sources ENR possibles : solaire thermique, solaire photovoltaïque, réseau de chaleur à plus de 50% ENR, bois-énergie, contribution ENR des pompes à chaleur Pour garantir la qualité de mise en oeuvre Traitement des ponts thermiques Traitement de l étanchéité à l air, avec un test d étanchéité à l air obligatoire dans le logement Pour garantir le confort d habitation et la qualité de l architecture en bâtiment d habitation Surface minimale de baies 1/6 de la surface habitable soit 16,7 % Un vitrage performant bien orienté possède un bilan énergétique positif sur la saison de chauffe 34 34

35 Des exigences de moyens Nouveauté Des exigences de moyens Toute maison individuelle recourt à une source d énergie renouvelable ou ou ou CESI : 2 m² de capteurs certifiés, orientation sud et d inclinaison entre 20 et 60 Raccordement à une réseau de chaleur alimenté à plus de 50 % par une énergie renouvelable ou de récupération A EPENR 5 kwh EP /(m².an) Solutions alternatives Production d ECS par un système thermodynamique, COP > 2 selon la norme pren Chauffe-eau thermodynamique ou Production de chauffage et/ou d ECS assurée par une chaudière à micro-cogénération à combustible liquide ou gazeux 35 35

36 Des exigences de moyens 36 Des exigences de moyens Étanchéité de l enveloppe : La perméabilité à l air de l enveloppe correspond à l ensemble des fuites d air involontaires de cette enveloppe L indicateur est noté Q 4Pa-surf [m 3 /h/m 2 ] correspond au débit de fuite sous 4 Pa divisé par la surface de parois déperditives (hors planchers bas) Pour les maisons individuelles et les immeubles collectifs d habitation Q4Pa-surf 0,6 m3/h/m² de parois déperditives (hors plancher bas) en MI Q4Pa-surf 1,0 m3/h/m² de parois déperditives (hors plancher bas) en ICH Justification de la valeur de l étanchéité à l air : Soit par mesure conformément à la norme NF EN et ses documents d application, par un opérateur autorisé par le MEEDDM Soit par une démarche de qualité de l étanchéité à l air agréée par le MEEDDTL Nouveauté [Source : Perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments, CETE Lyon,

37 37 Des exigences de moyens Des exigences de moyens Limitation des consommations d éclairage artificiel Circulations et parties communes intérieures verticales et horizontales Dispositif automatique permettant : Pour les bâtiments tertiaires En cas d inoccupation : l extinction de l'éclairage ou l abaissement au minimum réglementaire Dès que l éclairement naturel est suffisant : extinction de éclairage Tout local est équipé d un dispositif d allumage et d extinction de l éclairage manuel ou automatique en fonction de la présence Tout local dont la commande d éclairage est du ressort de son personnel de gestion comporte un dispositif permettant allumage et extinction de l éclairage soit à l intérieur du local soit à l extérieur du local, mais avec visualisation de l état de l éclairage dans le local depuis le lieu de commande Dispositifs de mesure ou estimation de la consommation en énergie Nouveauté Nouveauté Systèmes permettant de mesurer ou d estimer la consommation d énergie de chaque logement, (sauf consommations des systèmes individuels au bois en MI) Information fournie aux occupants, à minima mensuellement, de leur consommation d énergie Information délivrée dans le volume habitable, par type d énergie, à minima pour chauffage, refroidissement, production d ECS, réseau prises électriques & autres 37

38 Sommaire Contexte : Grenelle de l'environnement Principes généraux de la RT 2012 Exigences générales de la RT 2012 Exigences de moyens Comment appliquer la RT 2012 En synthèse - Conclusions 38

39 Comment appliquer la RT2012? 39 Comment appliquer la RT 2012 Justifier la prise en compte de la réglementation : focus sur les attestations Attestation par le maître d ouvrage au dépôt de la demande de permis de construire de la prise en compte de la réglementation thermique Attestation par le maître d ouvrage à l achèvement des travaux que le maître d œuvre a pris en compte la réglementation thermique : Réalisée par un contrôleur technique, un diagnostiqueur, un organisme certificateur ou un architecte Le maître d'ouvrage établit par ailleurs, en version informatique, au plus tard à l'achèvement des travaux, le récapitulatif standardisé d'étude thermique. Ce récapitulatif est tenu à disposition, pour une durée de 5 ans après l'achèvement des travaux, de : Tout acquéreur Toute personne chargée d'attester de la conformité du bâtiment à la réglementation thermique et/ou à un label de performance énergétique Toute personne chargée d'établir le diagnostic de performance énergétique Tout contrôleur assermenté de l'application des règles de construction Modalités et forme à préciser dans textes à paraître 39

40 Sommaire Contexte : Grenelle de l'environnement Principes généraux de la RT 2012 Exigences générales de la RT 2012 Exigences de moyens Comment appliquer la RT 2012 En synthèse - Conclusions 40 40

41 En synthèse - Conclusions En synthèse - Conclusions La RT 2012 : une réglementation thermique performancielle globale en énergie primaire, avec 3 exigences : Bbio max Cep max Tic Tic réf Le calendrier d application : 1 er décret 28 octobre 2011 : les bâtiments tertiaires (bureaux, enseignement, crèche) et les logements en zone ANRU 1 er janvier 2013 : ensemble des bâtiments à usage d habitation 2 ème décret : autres bâtiments tertiaires date d application à définir, avant le 1 er janvier

42 En synthèse - Conclusions En synthèse - Conclusions Par l'exigence en valeur absolue, la RT 2012 demande de prendre en compte tous les aspects de conception en réduisant fortement les exigences de moyens L'optimisation doit être menée dès les phases initiales de conception La synergie maître d'ouvrage maître d oeuvre - bureau d'études - entreprises devient primordial Le coefficient Bbio facilite ce dialogue Les paramètres essentiels varient suivant le climat, le type de bâtiment La conjugaison bâti / systèmes / ENR devient centrale sans solution "unique" universelle 42 42

43 En synthèse - Conclusions En synthèse - Conclusions Une forte amélioration de la performance énergétique des bâtiments neufs Consommations d énergie réduites d un facteur 2 à 4, amélioration de la conception bioclimatique et de l isolation, généralisation des techniques les plus performantes, Un gain de pouvoir d achat pour les Français Un coût de construction maîtrisé : +5 à 8 % en 2013 Un bouquet équilibré de solutions techniques disponibles (PAC, gaz/solaire, bois, ) à coûts très proches Un investissement rentable : Des mensualités d emprunt largement couvertes par les économies d énergie À l issue un gain de pouvoir d achat important Une économie sur 20 ans de : en immeuble collectif Jusqu à en maison individuelle ( suivant zone climatique) 43

44 Évaluation économique de la RT 2012 Évaluation économique de la RT 2012 Surcoûts d investissement RT 2012, avec effet d apprentissage en 2013, en maison individuelle «primo accèdent» (bâti BBC) par rapport à RT 2005 Chauffage & ECS effet Joule Solution 1 : Effet Joule (convecteur) + ECS thermodynamique performant + Bâti meilleures techniques disponibles Solution 2 : Pompe à chaleur + ECS thermodynamique Solution 3 : Chaudière condensation gaz + ECS solaire avec appoint chaudière Solution 4 : Chaudière bois granulé + ECS bois Solution 5 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS RCU 44

45 Évaluation économique de la RT 2012 Évaluation économique de la RT 2012 Écart de coût global sur 20 ans MI Solution 1 : Effet Joule (convecteur) + ECS thermodynamique performant + Bâti meilleures techniques disponibles Solution 2 : Pompe à chaleur + ECS thermodynamique Solution 3 : Chaudière condensation gaz + ECS solaire avec appoint chaudière Solution 4 : Chaudière bois granulé + ECS bois Solution 5 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS RCU Le calcul tient compte de l investissement initial + des frais énergétiques sur les 5 usages réglementés (4% d augmentation annuelle du prix des énergies), d abonnement(s) et de maintenance, en appliquant un taux d actualisation annuel de 4%. 45

46 Évaluation économique de la RT 2012 Évaluation économique de la RT 2012 Surcoûts d investissement RT 2012, avec effet d apprentissage en 2013, Immeuble collectif d architecture régulière 17 logements (coût 2010 : 84 k /logt) (bâti BBC) par rapport à RT 2005 Chauffage & ECS effet Joule Solution 1 : Effet Joule (convecteur) + ECS solaire avec appoint thermodynamique + Bâti très bonnes techniques Solution 2 : Effet Joule (convecteur) + ECS thermodynamique individuelle performante + Bâti très bonnes techniques Solution 3 : Pompe à chaleur collective + ECS thermodynamique collective Solution 4 : Chaudière collective condensation gaz + ECS gaz Solution 5 : Chaudière collective condensation gaz + ECS solaire avec appoint chaudière Solution 6 : Chaudière individuelle + ECS instantanée Solution 7 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS RCU Solution 8 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS solaire avec appoint RCU Solution 9 : Bois + ECS bois 46

47 Évaluation économique de la RT 2012 Évaluation économique de la RT 2012 Écart de coût global sur 20 ans IC Solution 1 : Effet Joule (convecteur) + ECS solaire avec appoint thermodynamique + Bâti très bonnes techniques Solution 2 : Effet Joule (convecteur) + ECS thermodynamique individuelle performante + Bâti très bonnes techniques Solution 3 : Pompe à chaleur collective + ECS thermodynamique collective Solution 4 : Chaudière collective condensation gaz + ECS gaz Solution 5 : Chaudière collective condensation gaz + ECS solaire avec appoint chaudière Solution 6 : Chaudière individuelle condensation + ECS instantanée Solution 7 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS RCU Solution 8 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS solaire avec appoint RCU Solution 9 : Bois + ECS bois Le calcul tient compte de l investissement initial + des frais énergétiques sur les 5 usages réglementés (4% d augmentation annuelle du prix des énergies), d abonnement(s) et de maintenance, en appliquant un taux d actualisation annuel de 4%. 47

48 En synthèse - Conclusions En synthèse - Conclusions Une réglementation plus lisible avec l expression des exigences en valeur absolue avec division au moins par 2 des consommations par rapport à la RT 2005 Une réglementation «performancielle» avec des exigences qui se concentrent sur la performance globale des bâtiments neufs La valeur à respecter est connue au départ du projet 3 piliers à conjuguer Une exigence sur l'efficacité globale du bâti portant à fois sur les besoins de chauffage, de refroidissement et d'éclairage Le choix de systèmes énergétiques efficaces Le recours aux énergies renouvelables (en MI) 3 principes Tous les éléments de conception sont à considérer : de la forme du bâti au choix des pompes de circulation Il n'y a pas de solution «universelle» La démarche doit accompagner l'ensemble du processus de construction Les calculs de consommations de la RT2012 ne sont pas des calculs prévisionnels de consommation réelle mais des calculs conventionnels La RT 2012 incite à une prise en compte dès la phase de conception et tout au long du processus de construction, jusqu à la réception, de la dimension énergétique des bâtiments en synergie avec tous les acteurs 48

49 Merci de votre attention Ministère de l'écologie,du Développement durable, des Transports et du Logement Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

Généralités et Exigences

Généralités et Exigences Généralités et Exigences Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie lenotref@bnormandie.ffbatiment.fr 02.31.27.70.53-06.48.77.95.04 Respect de tous les gardes fous RT2005 + 50 kwh EP /m 2.an + étanchéité

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 2010 SOURCE D IFORMATIO Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon La RT 2012 Présentation aux professionnels de la construction Lyon 19 janvier 2012 27 septembre 2010 Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

Conférence consultative RT 2102. 20 Octobre 2010. Méthode et impact sur la conception. J.R. Millet CSTB PAGE 1

Conférence consultative RT 2102. 20 Octobre 2010. Méthode et impact sur la conception. J.R. Millet CSTB PAGE 1 Conférence consultative RT 2102 20 Octobre 2010 Méthode et impact sur la conception J.R. Millet CSTB PAGE 1 Exigences et méthode Exigences sur le bâti (Bbio), les consommations (Cep) le confort thermique

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 réunion régionale de l'association des Ingénieurs Hospitaliers de France Centre Hospitalier Esquirol à Limoges 8 avril 2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011

La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Synthèse des orientations. RT2012 Synthèse des orientations

Synthèse des orientations. RT2012 Synthèse des orientations Synthèse des orientations Sommaire Introduction Quelques définitions Les principes généraux Les exigences de moyens Les modalités d application La pathologie émergente Conclusion Sommaire Introduction

Plus en détail

RT 2012 : un après... Où en sommes nous?

RT 2012 : un après... Où en sommes nous? RT 2012 : un après... Où en sommes nous? Narbonne 28 novembre 2013 Carcassonne - 3 décembre 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire RT 2012 : rappels réglementaires Les clefs de la réussite d'une

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

La RT 2012. Présentation. Béziers 18 Novembre 2011. Jean Alain Bouchet (CETE Méditerranée) 27 septembre 2010

La RT 2012. Présentation. Béziers 18 Novembre 2011. Jean Alain Bouchet (CETE Méditerranée) 27 septembre 2010 La RT 2012 Présentation Béziers 18 Novembre 2011 Jean Alain Bouchet (CETE Méditerranée) 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Présentation de la RT 2012 et modalités d'application en Ile de France

Présentation de la RT 2012 et modalités d'application en Ile de France COTITA IDF 8 novembre 2011 Présentation de la RT 2012 et modalités d'application en Ile de France 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

PRESENTATION de la RT 2012

PRESENTATION de la RT 2012 INFORMATION RT 2012 PRESENTATION de la RT 2012 Thierry MOUGE 06/04/2011 INTRODUCTION La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre 2011 pour certains bâtiments. Cette présentation a pour but de vous

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation Frédéric VUKIC Responsable pôle réglementation De la construction DREAL PACA SECAB UBCD La RT 2012 Présentation CONSTRUCTION DURABLE : REGARDS CROISES FRANCE / Allemagne Jeudi 17 novembre 2011 8h30 17h00

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION Réglementation RT 2012 : nouveaux mécanismes et principales différences par rapport à la RT 2005 Jean-Pierre BARDY Sous-directeur de la qualité et du développement durable

Plus en détail

La réglementation thermique dans le neuf RT2012

La réglementation thermique dans le neuf RT2012 La réglementation thermique dans le neuf RT2012 Jacques Faucher - Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Limousin 1 contexte Le contexte Le bâtiment, premier consommateur

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 21 novembre 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 21 novembre 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l association

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et les nouvelles exigences

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et les nouvelles exigences La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et les nouvelles exigences Soirée technique Tulle - 18 juin 2012 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Limousin

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

FICHES REGLEMENTAIRES

FICHES REGLEMENTAIRES Conseil & Etudes CODE : FR7 FICHES REGLEMENTAIRES RT 2012 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions. Thème associé

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 Rencontre des services instructeurs de Seine-Maritime Intervenants: Cécile POPU & Philippe HAMEL DREAL H-Normandie & DDTM76 SECLAD / SE3D BLCA / BBC Juillet 2013 La réglementation thermique 2012 Le constat

Plus en détail

La RT 2012. Présentation. Mendes 20 octobre 2012. Nicolas Cabassud. 27 septembre 2010. CETE Méditerranée

La RT 2012. Présentation. Mendes 20 octobre 2012. Nicolas Cabassud. 27 septembre 2010. CETE Méditerranée La RT 2012 Présentation Mens 20 octobre 2012 Nicolas Cabassud CETE Méditerranée 27 septembre 2010 Ministère l'egalité du Territoire et du Logement www.veloppement durable.gouv.fr SOMMAIRE 1ere partie :

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

L'énergie dans le bâtiment

L'énergie dans le bâtiment L'énergie dans le bâtiment Lycée agricole Aurillac Mardi 3 avril 2012 Réhabilitation énergétique Contexte énergétique en Auvergne : Consommation d énergie finale par secteur Émissions de CO2 par secteur

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Version du 3 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE Collectif Effinergie Yann DERVYN Directeur Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Un enjeu environnemental et Enjeux économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Les exigences prévues : La concrétisation du Grenelle Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

un point sur la rt 2012

un point sur la rt 2012 un point sur la rt 2012 www.sepalumic.com LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À TRAVERS LE TEMPS La performance énergétique des bâtiments est une question essentielle qui n a cessé d évoluer depuis 1974! En effet,

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT 20 janv. 2011 Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Ministère de l'ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles MÉMO THERMIQUE SOMMAIRE 1. Environnements d application 2. Comment s y retrouver? 3. Qu est ce que R =(m²k/w)? 4. Qu est ce que U =(W/m²K)? 5. Qu est ce que RSE & RSI =(m²k/w)? 6. Qu est ce que Ψ =(W/mK)?

Plus en détail

La RT2012 Présentation

La RT2012 Présentation La RT2012 Présentation Cédric BESAIRIE CETE de Lyon Les27mardis de2010 la DDT septembre Lempdes 6 septembre 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Illustrations des exigences en immeuble collectif Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous.

La réglementation thermique 2012. Bienvenue à toutes et tous. Bienvenue à toutes et tous. Programme de la session RT2012 : - Historique de la réglementation. - Pourquoi cette RT2012. - Qu est-ce que l énergie primaire? - A qui s applique cette RT2012 et à quelle

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Beauvais 17 octobre 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Jacques VIARD représentant de la société ESI situé à : Numéro 7a Voie avenue

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence de présentation Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 21 janvier 2011 Marie-Christine ROGER Chef du bureau qualité et réglementation technique de la construction MEDDTL DGALN

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Version du 3 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage IGNES (les Industries du Génie Numérique, Energétique et Sécuritaire) rassemble 60 entreprises industrielles

Plus en détail

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti.

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti. Principes de la RT2012 Une généralisation dans le neuf des bâtiments basse consommation diviser au moins par 2 les consommations par rapport à la RT 2005 Une exigence sur l efficacité globale du bâti portant

Plus en détail

RT 2012 et responsabilités

RT 2012 et responsabilités RT 2012 et responsabilités UDAF Valence 24/05/2012 Source :Christian Blachot Architecte Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) 1.MODALITÉS TECHNIQUES 24/05/2012 RT2012 et responsabilités 2 Objectifs

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

L éclairage face à la RT 2012

L éclairage face à la RT 2012 L éclairage face à la RT 2012 Les enjeux de la réglementation thermique dans le bâtiment Bernard Duval Délégué général de l AFE Colloque REGENT Reims 23 février 2012 L éclairage face à la RT 2012 q Enjeux

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 AVRIL N 722 LA NOUVELLE REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

Note sur le traitement des cas particuliers dans la réglementation thermique 2012 des bâtiments neufs

Note sur le traitement des cas particuliers dans la réglementation thermique 2012 des bâtiments neufs MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Direction générale de l aménagement, du logement et de la nature Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN

Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. SPECIMEN Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : Rafael PEDREGAL représentant de la société NRJ Diags situé à : Numéro Voie Cité

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007 Réglementation thermique RT 200 TOULOUSE le 10 mai 2007 Le contexte, les enjeux 20 Les ressources naturelles s épuisent Réserves en années consommation 2001 200 10 100 0 0 Charbon (sauf lignite) Pétrole

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail