INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE"

Transcription

1 MISE EN CONTEXTE 1. Que sont les conseils locaux de planification en matière d emploi (CLPE)? Les conseils locaux de planification en matière d emploi offriront leur expertise et de l information sur le marché du travail local aux communautés, selon les besoins, pour les aider à mieux coordonner la planification des services d emploi et de formation. 2. Que feront les CLPE? Les CLPE amélioreront la planification des services d emploi et de formation ainsi que les conditions du marché du travail dans les communautés locales : en recueillant et en diffusant de l information sur le marché du travail local ainsi qu en travaillant avec les employeurs et organismes communautaires pour miser sur les forces et les perspectives de ce marché; en encourageant les communautés à adopter des méthodes locales de planification et de prestation des services d emploi et de formation; en tissant des liens avec des employeurs, des fournisseurs de services et d autres intervenants communautaires, afin d établir des partenariats pour la planification des programmes et des services; en élaborant des solutions locales en réponse aux problèmes du marché du travail. 3. Comment les projets pilotes s'inscrivent-ils dans l initiative Intégration des services d emploi et de formation (ISEF)? 4. Qu est-ce que l Intégration des services d emploi et de formation (ISEF)? 5. Qu entend-on par «intégration des services actuels»? 6. L'intégration n'est-elle pas un moyen, pour le Le ministère travaille à moderniser et à transformer les programmes et services d emploi et de formation de l Ontario. L initiative ISEF améliorera et simplifiera l accès à divers programmes et services. Les CLPE pourraient être un maillon clé dans l intégration des services d emploi et de formation en établissant des liens entre les employeurs, les divers ordres de gouvernement, les fournisseurs de services et d autres partenaires locaux. Ils amélioreront la collecte d information sur le marché du travail et faciliteront la planification de la main-d œuvre locale. Annoncée dans le budget de 2012 et confirmée dans ceux de 2013 et de 2014, l ISEF a pour but d intégrer les programmes d emploi et de formation de l Ontario, actuellement éparpillés entre plusieurs ministères. Grâce à des consultations avec les fournisseurs de services et les intervenants clés, le gouvernement cherche à accroître l efficacité et la qualité des programmes et des services d emploi et de formation en intégrant judicieusement, étape par étape, les services pangouvernementaux dans Emploi Ontario. L intégration offrira aux chercheurs d emploi et aux employeurs des services coordonnés, éprouvés et ciblés et en facilitera l accès. Grâce à ce guichet unique, le gouvernement de l Ontario souhaite faciliter l accès aux services d emploi, rentabiliser ces services et Page 1 de 8

2 gouvernement, de réduire les budgets consacrés aux programmes et aux services de formation? 7. Pourquoi le gouvernement a-t-il décidé de mettre à l'essai les conseils locaux de planification en matière d'emploi? aider la main-d œuvre.. La Commission de réforme des services publics de l Ontario (la Commission Drummond) a publié un rapport contenant ses recommandations au gouvernement en vue du dépôt du budget de l Ontario de 2012 et des changements connexes. Un examen récent des programmes fondé sur des données probantes a établi l importance de mieux adapter le système des services d emploi et de formation aux conditions du marché du travail local et de faire en sorte que ce système réunisse les employeurs et les organismes offrant de la formation aux travailleurs afin d améliorer la coordination des services pour répondre aux besoins locaux. L idée des CLPE est née de cet examen. Dans l exposé économique de l automne 2014, le gouvernement a annoncé son intention de lancer les projets pilotes des conseils locaux de planification en matière d emploi, d autres projets pilotes de formation professionnelle et un processus commun d évaluation des clients, ainsi que de mettre sur pied le Centre ontarien pour l innovation en matière de ressources humaines. 8. Quelle relation les CLPE entretiendront-ils avec le Centre ontarien pour l'innovation en matière de ressources humaines? 9. Quelles lacunes du système actuel les CLPE viennent-ils combler? Le Centre ontarien pour l innovation en matière de ressources humaines est aussi un maillon clé de l ISEF, qui a pour but de renforcer les capacités dans un système d emploi et de formation intégré. Il effectuera, pour le réseau de prestation des services d Emploi Ontario et partout dans la province, des recherches qui stimuleront l innovation dans la prestation de services fondés sur des données probantes. Le Centre travaillera avec les CLPE à la promotion et à la diffusion de pratiques exemplaires et d approches prometteuses pour l amélioration des conditions du marché du travail local aux quatre coins de la province. La mise à l essai de CLPE vise à renforcer la capacité des communautés locales à résoudre les problèmes et à étudier les possibilités ayant trait au perfectionnement de la main-d œuvre locale. Des problèmes ont été décelés dans le système actuel, y compris : une capacité inégale, à l échelle du réseau, à : o mobiliser les employeurs afin de cerner les besoins en matière de développement du marché du travail et de perfectionnement de la main-d œuvre; o mobiliser les fournisseurs dans la coordination de la planification locale des services d emploi et de formation; Page 2 de 8

3 o recueillir et diffuser systématiquement de l information exacte et détaillée sur le marché du travail local; l absence d une définition commune des rôles et des responsabilités relatifs à la planification locale des services. 10. Pourquoi lancer ces projets pilotes? La mise à l essai de CLPE est une réponse à ces problèmes, pour renforcer la capacité des communautés locales à répondre aux besoins en matière de perfectionnement de la main-d œuvre locale. Les projets pilotes permettront d essayer, d évaluer et de parfaire les méthodes du gouvernement du l Ontario dans les domaines de l emploi et de la formation. RÉPERCUSSIONS SUR D AUTRES PROGRAMMES ET INITIATIVES 11. En quoi les CLPE sontils différents des commissions locales et des réseaux régionaux d alphabétisation et formation de base (AFB)? 12. Le gouvernement éliminera-t-il les commissions locales et les réseaux régionaux d'afb? 13. Qu adviendra-t-il du personnel des commissions locales et des réseaux régionaux d AFB? Les CLPE seront mis à l essai pour une durée limitée, sans incidence immédiate sur les commissions locales ni sur les réseaux régionaux d AFB. Les CLPE fourniront aux communautés locales des ressources et des capacités supplémentaires pour aider celles-ci : à mobiliser tous les intervenants clés du marché du travail local pour effectuer la planification des services; à acquérir des connaissances détaillées sur la prestation locale des services autre que dans le cadre d Emploi Ontario; à servir de centre pour promouvoir les projets pilotes et les programmes futurs qui ciblent les employeurs; à offrir une capacité accrue et à faire preuve d autonomie pour sélectionner, évaluer et établir des ententes relatives au financement des projets afin de soutenir les méthodes novatrices qui visent les problèmes du marché du travail local. Les projets pilotes n auront aucune incidence sur les commissions locales et les réseaux régionaux d AFB. Il s agit de mettre le modèle des CLPE à l essai dans certaines communautés. On encourage les commissions locales et les réseaux régionaux d AFB à participer au processus d appel de propositions. Les projets n auront aucune incidence immédiate sur les affaires du gouvernement, des commissions locales et des réseaux régionaux d AFB. À long terme, le ministère veut créer des programmes d emploi et de formation qui tiendront compte des points de vue des divers groupes de prestation de services en Ontario. Les éventuels changements au système seront fondés sur des données relatives aux méthodes éprouvées ainsi que sur les besoins prioritaires variables du marché du travail ontarien. MISE EN ŒUVRE Page 3 de 8

4 14. Comment fonctionne le processus d appel de propositions? Le ministère de la Formation et des Collèges et Universités lance un appel de propositions pour l établissement et l exploitation des CLPE. Les projets pilotes des CLPE devraient être lancés d ici décembre Pour que leur proposition reçoive toute l attention souhaitée au cours du processus d évaluation, les candidats doivent remplir le modèle de réponse à l appel de propositions, qu ils trouveront dans le guide sur la présentation des propositions, puis le soumettre en y joignant tous les documents pertinents. Les candidats doivent envoyer leurs propositions par voie électronique à l adresse suivante : 15. Quel est l échéancier du processus d appel de propositions relatif aux CLPE? 16. Le ministère répondrat-il aux propositions reçues, et quand le fera-t-il? 17. Combien de temps dureront les projets pilotes? 18. Comment les projets pilotes seront-ils sélectionnés? Le ministère examinera les propositions reçues et informera les candidats des résultats dans les 90 jours suivant la clôture du processus. L appel de propositions sera lancé le 22 juin 2015, et les propositions devront être reçues au plus tard le 27 août Le ministère examinera les propositions reçues et informera les candidats des résultats dans les 90 jours suivant la clôture du processus d appel de propositions. Le ministère accusera réception des propositions par voie électronique. Les candidats seront informés des résultats du processus d évaluation dans les 90 jours suivant la clôture du processus d appel de propositions. Chaque projet pilote de CLPE comprendra une période de démarrage de 3 mois suivie d une période d exploitation de 15 mois. Les propositions doivent satisfaire à tous les critères établis dans l appel de propositions, y compris aux suivants : la proposition complète doit être reçue au plus tard à la date et à l heure de clôture précisées; l organisme doit être en mesure conclure une entente avec le ministère (c est-à-dire qu il doit posséder le statut de personne juridique autorisée à exercer ses activités en Ontario); les organismes partenaires, s il en est, doivent présenter une attestation d engagement. Chaque proposition conforme aux critères sera évaluée par un comité mis sur pied par le ministère, puis une note lui sera attribuée Page 4 de 8

5 en fonction de l information fournie par le candidat dans le modèle de réponse à l appel de propositions. 19. Qui peut poser sa candidature pour devenir un CLPE? 20. Plusieurs organismes peuvent-ils s'associer et présenter une seule et même candidature comme CLPE? 21. Comment les CLPE seront-ils financés? 22. Comment les projets de recherche et d'innovation des CLPE seront-ils financés? Le ministère acceptera les demandes d un éventail de candidats, y compris : d organismes sans but lucratif (comme des commissions locales, des réseaux régionaux d AFB ou des réseaux de planification sociale); d associations (professionnelles, sectorielles ou industrielles, de gens d affaires, de travailleurs, communautaires, etc.); d établissements d enseignement (conseils de l éducation, collèges publics, universités, etc.); de municipalités. Un candidat ne peut devenir un CLPE que dans les communautés visées par les projets pilotes. Oui. Cela dit, l un d eux doit être désigné comme «candidat principal» et doit respecter les critères établis dans l appel de propositions. Si la proposition est acceptée, le candidat principal conclura une entente avec le ministère et assumera la responsabilité des résultats attendus et obtenus. Les CLPE recevront un budget de fonctionnement annuel établi en fonction des coûts de démarrage initiaux et de la portée des activités des projets pilotes, comme la collecte et la diffusion de l information sur le marché du travail, la coordination des services et leur extension aux communautés ainsi que les projets de recherche et d innovation. Les fonds de fonctionnement des CLPE serviront à financer les projets de recherche et d innovation. Les CLPE devront établir un processus pour le financement des projets des communautés locales et entreprendre au moins un de ces projets eux-mêmes. Page 5 de 8

6 23. Combien de CLPE seront mis à l essai? Huit CLPE seront mis à l essai, un dans chacune de ces communautés : Durham Halton/Peel Windsor London-Middlesex-Oxford Ottawa Peterborough Timmins Thunder Bay Ces communautés ont notamment été choisies en fonction de leur taille, de leur emplacement géographique, de leur population et de l économie locale. 24. Pourquoi ces communautés ont-elles été choisies? 25. Quand seront lancés les projets pilotes des CLPE? ACTIVITÉS 26. En quoi les services aux employeurs coordonnés et offerts par les CLPE différeront-ils de ceux offerts par le programme des Services d'emploi (SE) du ministère? Ces communautés ont été choisies parce qu elles remplissent plusieurs critères, dont les suivants : leur taille et leur emplacement géographique conviennent aux projets; leur population compte des Autochtones et des francophones; leur économie locale est diversifiée (il peut s agir de communautés où le chômage est élevé, dont l économie connaît une croissance ou opère une transition structurelle importante, ou qui sont dominées par un ou plusieurs secteurs). Le lancement des projets pilotes des CLPE est prévu pour le mois de décembre Les services aux employeurs compris dans les SE sont principalement des services de jumelage travailleur-emploi et de placement offerts aux employeurs de façon individuelle. Les CLPE joueront un rôle de premier plan en présentant aux employeurs, aux associations industrielles, aux groupes sectoriels et aux syndicats un nombre accru de services d emploi et de formation, dans le cadre d Emploi Ontario ou non. En outre, les CLPE travailleront avec les fournisseurs de services d emploi et de formation locaux pour répondre aux besoins des employeurs locaux et coordonner les services qui leur seront offerts dans le but de simplifier et de rationaliser l accès à ces services. Page 6 de 8

7 27. Dans le contexte de la fonction de «planification intégrée», quel rôle les CLPE joueront-ils dans la planification locale des services? 28. Comment les CLPE sauront-ils quelles données recueillir sur le marché du travail? Comment la qualité de ces données sera-t-elle vérifiée? 29. Les CLPE peuvent-ils apporter des changements à leur gouvernance pour répondre aux besoins des communautés locales? 30. Le ministère participera-t-il à la gouvernance des CLPE? Les CLPE mobiliseront les intervenants clés pour effectuer une planification locale axée sur la collaboration. Ils mèneront des recherches pour cerner les pratiques exemplaires locales et mieux comprendre le marché du travail local ainsi que les programmes d emploi communautaires. Ensuite, ils diffuseront leurs constatations sur la prestation des services et recommanderont aux intervenants des améliorations possibles à la coordination des services et aux conditions du marché du travail. Les CLPE brosseront un tableau détaillé des conditions du marché du travail local en travaillant avec les intervenants communautaires et en utilisant les sources de données existantes. Le ministère travaillera avec les CLPE pour cerner les indicateurs du marché du travail local. Chaque CLPE sera libre d effectuer diverses recherches au sein de sa communauté et de recueillir des données supplémentaires qui pourront faciliter la résolution de problèmes. Les données recueillies seront examinées par les intervenants communautaires locaux qui participeront aux tables de planification sur les CLPE ou feront partie des groupes de travail connexes. Oui. En collaboration avec les intervenants clés, les CLPE pourront choisir les employeurs, les fournisseurs de services et les autres intervenants communautaires qui participeront à la structure de gouvernance, y compris à la table de planification centrale. Réunissant des intervenants communautaires clés, la table de planification centrale servira de forum de consultation et d extension des services. Elle permettra aux intervenants communautaires de contribuer au choix des activités des CLPE et à l orientation stratégique. En outre, les CLPE mettront sur pied des groupes de travail qui se pencheront sur des enjeux précis relatifs au marché du travail local. Ces groupes rendront compte de leurs travaux à la table de planification centrale. Le profil des intervenants et des partenaires qui contribueront à la gouvernance des CLPE variera selon la population et les besoins de chaque communauté participante. Oui. Des représentants du ministère devraient participer à la table de planification centrale des CLPE et aux activités des groupes de travail responsables de divers mandats. Réunissant des intervenants communautaires clés, la table de planification centrale servira de forum de consultation et d extension Page 7 de 8

8 31. Quel rôle le ministère jouera-t-il dans les projets pilotes? 32. Comment le rendement des projets pilotes des CLPE sera-t-il mesuré? 33. Comment les CLPE seront-ils évalués? des services. Elle permettra aux intervenants communautaires de contribuer au choix des activités des CLPE et à l orientation stratégique. Le ministère examinera et évaluera les projets pilotes des CLPE. Il prendra les décisions relatives à leur financement. En outre, il gérera les ententes conclues avec les CLPE et évaluera l efficacité des projets pilotes. Au départ, la mesure du rendement des CLPE sera axée sur la collecte et l évaluation des données en vue de faciliter l élaboration de normes de rendement de référence. Le rendement des projets pilotes sera mesuré en fonction : de l efficacité avec laquelle les CLPE répondront aux besoins des employeurs locaux, des fournisseurs de services et des autres intervenants communautaires; de l efficacité de la prestation des services aux communautés locales; de la satisfaction des intervenants. L atteinte des objectifs fixés sera mesurée au moyen d une évaluation réalisée par un consultant tiers sous la responsabilité du ministère. 34. Quand seront prises les décisions sur les éventuels changements au système? Les principaux intervenants communautaires qui participeront activement aux projets pilotes seront mis à contribution pour cette évaluation. L évaluation examinera la mise en œuvre des projets pilotes et évaluera l obtention des résultats escomptés. Les décisions sur les éventuels changements au système seront prises après l évaluation (réalisée 18 mois après le lancement des projets pilotes des CLPE). Page 8 de 8

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Lignes directrices du OBJECTIF Inciter les infirmières et infirmiers des régions rurales et éloignées à pratiquer dans des collectivités admissibles de

Plus en détail

Appareils technologiques en milieu de travail : 4 e séance. Réunion du Comité consultatif sur le cadre d architecture (CCCA) Le 16 avril 2014

Appareils technologiques en milieu de travail : 4 e séance. Réunion du Comité consultatif sur le cadre d architecture (CCCA) Le 16 avril 2014 Appareils technologiques en milieu de travail : 4 e séance Réunion du Comité consultatif sur le cadre d architecture (CCCA) Le 16 avril 2014 1 Ordre du jour HEURE SUJETS PRÉSENTATEURS 9 h à 9 h 10 Mot

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Association des centres de santé de l Ontario Bureau de la direction des projets

Plus en détail

Les stratégies. et les étapes de développement d entreprises. Une stratégie... COMPLICES POUR RÉUSSIR L ENTREPRISE

Les stratégies. et les étapes de développement d entreprises. Une stratégie... COMPLICES POUR RÉUSSIR L ENTREPRISE APPRENDRE COMPRENDRE ENTREPRENDRE Le processus 2 de développement d entreprise Les stratégies M O D U L E 5 et les étapes de développement d entreprises Un processus complexe, un plan à suivre Les listes

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Document de discussion. Les Centres d expertise : Un rôle élargi pour les collèges et les instituts en matière d intégration des immigrants

Document de discussion. Les Centres d expertise : Un rôle élargi pour les collèges et les instituts en matière d intégration des immigrants Document de discussion Préparé pour l Association des collèges communautaires du Canada et Ressources humaines et Développement social Canada Les Un rôle élargi pour les collèges et les instituts en matière

Plus en détail

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement.

Introduction. Le Canada est un pays qui donne son plein rendement. le 23 mars 2004 «tout au long de notre histoire, les Canadiens ont été animés par une idée bien simple : que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants aient une

Plus en détail

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes Introduction Collaboration CESPM N.-B. N.-É. Î.-P.-É. Description du projet Dans le cadre de son programme de sondages auprès des diplômés, la Commission

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

Une gestion axée sur les résultats 1998

Une gestion axée sur les résultats 1998 Une gestion axée sur les résultats 1998 Une gestion axée sur les résultats 1998 POUR PLUS D INFORMATION Le présent document est le quatrième rapport d étape annuel déposé au Parlement sur la mise en œuvre

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Voici un résumé du projet de loi n o 80 Loi sur les régimes volontaires

Plus en détail

Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture

Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture juillet 2012 SOMMAIRE 3 I. CONTEXTE ET PRÉSENTATION 6

Plus en détail

Recommandations avant inscription à AC JumpStart

Recommandations avant inscription à AC JumpStart Recommandations avant inscription à AC JumpStart Qu est-ce qu AC JumpStart? AC JumpStart est un programme innovateur d incubation et d encadrement soutenant l implantation d entreprises en démarrage à

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS

FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS Cette FAQ est préparée à l intention des titulaires de permis et des exploitants de maisons de retraite. Objectif du sondage

Plus en détail

Activité des programmes de médicaments

Activité des programmes de médicaments Chapitre 4 Section 4.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Activité des programmes de médicaments Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.05 du Rapport annuel

Plus en détail

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Un cadre d action commun des partenaires sociaux européens du secteur de l électricité I. Introduction

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE

RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE QUESTIONS ET RÉPONSES NOUVEAU RÈGLEMENT 1. POURQUOI AVOIR ADOPTÉ UN NOUVEAU RÈGLEMENT? Les principaux problèmes auxquels s adresse le Règlement

Plus en détail

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH)

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

Améliorer la performance environnementale et la conformité à la législation sur l environement

Améliorer la performance environnementale et la conformité à la législation sur l environement Guide d orientation Améliorer la performance environnementale et la conformité à la législation sur l environement Dix éléments pour des systèmes efficaces de gestion de l environnement Juin 2000 Programme

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Lignes directrices relatives au financement

Lignes directrices relatives au financement Lignes directrices relatives au financement Appel de propositions national de 2015 Programmes d établissement, d aide au réétablissement et Inter-Action (multiculturalisme) Date limite pour la présentation

Plus en détail

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 1. Qu'est-ce que le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick? Le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick est une assurance

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion.

Veuillez noter que les questions des sondages en ligne s inspirent des questions posées aux groupes de discussion. Groupe de discussion, questions du sondage en ligne et entrevues avec les informateurs clés Adapté du Centre for Organizational Effectiveness Inc. Groupes de discussion Veuillez noter que les questions

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations Louise Bouchard, PhD Institut de recherche sur la santé des populations Conférence du centenaire de l'acsp, 2010 «Un nouvel élan à la dualité linguistique canadienne» Le plan d action pour les langues

Plus en détail

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Nouvelles initiatives pour les importations

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Nouvelles initiatives pour les importations Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens Nouvelles initiatives pour les importations La transformation de l ACIA Raison d être o Mondialisation et concentration de l industrie

Plus en détail

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s)

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s) L'application de cette politique est sous la responsabilité et la coordination de la Direction générale en collaboration avec la Direction des études et la Direction de la formation continue (langue d

Plus en détail

le plan stratégique de l Université d Ottawa

le plan stratégique de l Université d Ottawa le plan stratégique de l Université d Ottawa uottawa : un bilan éloquent L Université d Ottawa fait partie des grandes universités canadiennes. Ces dernières années, nous avons connu une croissance et

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150

Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150 Canadian Northern Economic Development Agency Agence canadienne de développement du Nord Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150 PARTIE A Renseignements sur le demandeur

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS RENSEIGNEMENTS ET INSTRUCTIONS GÉNÉRALES PARTIE I 1. Ce document se divise en trois parties. La Partie I (pages I-1/2 à I-2/2) présente des

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Avril 2014. Atteindre l excellence Une vision renouvelée de l éducation en Ontario

Avril 2014. Atteindre l excellence Une vision renouvelée de l éducation en Ontario Avril 2014 Atteindre l excellence Une vision renouvelée de l éducation en Ontario «Nous rêvons... d un système qui laisse voir aux élèves un avenir à la hauteur de leur vision, où les choix de carrière

Plus en détail

Plan sur les langues officielles Le bilinguisme officiel Une force 2011 2013 2011.09 Province du Nouveau-Brunswick CP 6000 Fredericton NB E3B 5H1

Plan sur les langues officielles Le bilinguisme officiel Une force 2011 2013 2011.09 Province du Nouveau-Brunswick CP 6000 Fredericton NB E3B 5H1 Plan sur les langues officielles Le bilinguisme officiel Une force 2011 2013 2011.09 Province du Nouveau-Brunswick CP 6000 Fredericton NB E3B 5H1 CANADA www.gnb.ca/premier ISBN 978-1-55471-534-3 Imprimé

Plus en détail

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Apprenez-en davantage au sujet de la Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic. Au sujet de la Directive applicable

Plus en détail

Réglementation des jeux de casino

Réglementation des jeux de casino Chapitre 4 Section 4.01 Commission des alcools et des jeux de l Ontario Réglementation des jeux de casino Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.01 du Rapport annuel 2010 Contexte

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation Guide sur les mutuelles de formation Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION AVRIL 2008 Dans le cadre d une entente de délégation prévue par la Loi sur le ministère de l Emploi et de la Solidarité

Plus en détail

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Janiver 2014 Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Questions sur le projet 1. En

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur

Plus en détail

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015 Association canadienne de la construction Mémoire prébudgétaire 2015 Synopsis L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises de construction non résidentielle au Canada.

Plus en détail

EMPLOIS D ÉTÉ CANADA - 2015. Créer des emplois, renforcer les collectivités. Guide du demandeur

EMPLOIS D ÉTÉ CANADA - 2015. Créer des emplois, renforcer les collectivités. Guide du demandeur EMPLOIS D ÉTÉ CANADA - 2015 Créer des emplois, renforcer les collectivités Guide du demandeur Table des matières 1.0 Objet... 3 2.0 Introduction... 3 2.1 Objectifs... 3 2.2. Critères d évaluation... 3

Plus en détail

Bourse de mobilité internationale

Bourse de mobilité internationale Bourse de mobilité internationale Nom: Prénom: Numéro étudiant : A00 Année et programme d études : Faculté : Comment connaissez-vous le Service de mobilité internationale? Veuillez remettre ce formulaire

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités.

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités. Élaborer un plan de communication stratégique pour une organisation publique - Guide pour les communicateurs fédéraux - COMM Collection - N 19 Bruxelles, juin 2010 Cette démarche suppose une analyse approfondie

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

Projet d évaluation de l expérience de travail en génie sur la base des compétences. Décembre 2010 décembre 2012. Rapport final.

Projet d évaluation de l expérience de travail en génie sur la base des compétences. Décembre 2010 décembre 2012. Rapport final. Projet d évaluation de l expérience de travail en génie sur la base des compétences Décembre 2010 décembre 2012 Rapport final Ingénieurs Canada Décembre 2012 Ce rapport a été rédigé par : 205 rue Catherine,

Plus en détail

Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude

Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude Programme de bourses de recherche Amy Mahan pour évaluer l impact de l accès public aux TIC Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude Table des matières À propos la Question

Plus en détail

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation.

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation. Réponse de Données de recherche Canada au document de consultation Tirer profit des données massives : Vers un nouveau cadre stratégique pour l évolution de la recherche numérique au Canada Novembre 2013

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

Test d évaluation en éducation générale

Test d évaluation en éducation générale Test d évaluation en éducation générale GED : un service d évaluation permettant aux adultes d obtenir l équivalent d un diplôme d études secondaires INDEPENDE NT LE ARNI NG CE NTRE CENTRE D ÉTUDES INDÉPENDANTES

Plus en détail

Réseau ONE Network. Sommaire de l évaluation de l impact sur la vie privée

Réseau ONE Network. Sommaire de l évaluation de l impact sur la vie privée Réseau ONE Network Sommaire de l évaluation de l impact sur la vie privée Avis de droit d auteur Copyright 2012, cybersanté Ontario Tous droits réservés Toute reproduction d'un extrait quelconque du présent

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Code de conduite destiné à l industrie canadienne des cartes de crédit et de débit. Le présent code vise à montrer l engagement de l industrie à :

Code de conduite destiné à l industrie canadienne des cartes de crédit et de débit. Le présent code vise à montrer l engagement de l industrie à : Code de conduite destiné à l industrie canadienne des cartes de crédit et de débit Objet Le présent code vise à montrer l engagement de l industrie à : 1. veiller à ce que les commerçants soient pleinement

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Programme d appui aux nouveaux arrivants

Programme d appui aux nouveaux arrivants 2 0 1 0 R É V I S É Le curriculum de l Ontario de la 1 re à la 8 e année Programme d appui aux nouveaux arrivants TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 La raison d être du programme-cadre d appui aux nouveaux

Plus en détail

INITIATIVE DE RENOUVELLEMENT DE L AUTHENTIFICATION ÉLECTRONIQUE FOIRE AUX QUESTIONS À L INTENTION DES UTILISATEURS

INITIATIVE DE RENOUVELLEMENT DE L AUTHENTIFICATION ÉLECTRONIQUE FOIRE AUX QUESTIONS À L INTENTION DES UTILISATEURS INITIATIVE DE RENOUVELLEMENT DE L AUTHENTIFICATION ÉLECTRONIQUE FOIRE AUX QUESTIONS À L INTENTION DES UTILISATEURS TABLE DES MATIÈRES avril 2014 Questions générales 1. Pourquoi le gouvernement du Canada

Plus en détail

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC À propos du Centre Le Centre de demande d admission aux universités de l Ontario («le Centre») offre des services en anglais et en français

Plus en détail

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Équipe de la vérification et de l évaluation Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Septembre 2003 Table des matières 1. Conclusions...1 2. Résumé des observations...1

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE LA CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE LA CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS POLITIQUES ET PROCÉDURES DE LA CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS 31 mai 2012 ORGANISATION DU NOUVEAU PNCE Les ateliers du PNCE sont mis sur pied pour répondre aux besoins de tous les entraîneurs, de celui

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015

Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de surveillance. Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Services de conciliation en assurance Cadre de collaboration et de Approuvé par le CCRRA en juin 2015 Mise à jour du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier Réseau de conciliation

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION SEPTEMBRE 2010 Dans le cadre d une entente

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Contenu Contexte................................................................ 101 Examen du contrat........................................................

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Urgence Leadership Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Forum de réflexion sur le leadership d avenir - CIRANO 26 janvier 2009 1 Urgence Leadership Un programme

Plus en détail

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Centre d action pour la sécurité du revenu L Ontario change la façon dont sont payés trois crédits d impôt remboursables. Cela

Plus en détail

I. Employés. Priszm Income Fund Communications relatives à la LACC. A. Foire Aux Questions Employés

I. Employés. Priszm Income Fund Communications relatives à la LACC. A. Foire Aux Questions Employés I. Employés A. Foire Aux Questions Employés 1. Qu est-ce que la LACC? La Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (la «LACC») est une loi fédérale qui permet aux sociétés de restructurer

Plus en détail

PARTENARIAT RELATION

PARTENARIAT RELATION ENFANTS URB ENFANTS URB ENFANTS URB ENFANTS URB ENFANTS URB ENFANTS URB ENFANTS URB SPORTS RESPECT ENFANTS URB PARTENARIAT PARCS INNOVATION COLLABORATION COUNSELING GENS RURAL RECONNAISSANCE GENS RELATION

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ENTREPRISE, DES DÉBOUCHÉS ET DE L'INNOVATION

MINISTÈRE DE L'ENTREPRISE, DES DÉBOUCHÉS ET DE L'INNOVATION BUDGET DES DÉPENSES 2002-2003 1 SOMMAIRE Le ministère de l'entreprise, des Débouchés et de l'innovation a pour mandat d'encourager la compétitivité des entreprises et la prospérité économique. Dans le

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail