Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France"

Transcription

1 Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France ilan 00 Janvier 009 Prochaine édition : Juillet 009 Valeurs locatives moyennes hautes Le secteur financier : champion de la consommation tertiaire Le neuf : un axe prioritaire Mobilité des entreprises : captivité oui mais à certaines conditions

2

3 Données générales Données générales Données générales Un marché globalement résistant Demande Demande placée placée en Ile-de-France en Ile-de-France depuis 1996 depuis 1996 Un marché globalement résistant Demande placée en Ile-de-France depuis 1996 Marquée par Unl affaiblissement marché globalement des marchés résistant n miliers du crédit et de n de miliers m² Demande placée globale dont m² l investissement, Marquée le par ralentissement l'affaiblissement de des la marchés consommation du créditdes et de de m² Demande placée globale dont m² ménages, l augmentation l'investissement, Marquée par l'affaiblissement du le ralentissement prix des matières des de marchés lapremières consommation du crédit et etdes 3 l énergie et, ménages, l'investissement, enfin, la baisse l'augmentation ledu ralentissement moral du des prix des entreprises, dematières la consommation premières 00 a été etdes une année difficile. ménages, Pourtant, l'augmentation malgré du un prixcontexte des matières économique premières et de l'énergie et, enfin, la baisse du moral des entreprises, 00 a 359 instable et été l'énergie des une et, prévisions année enfin, difficile. la baisse peu favorables, Pourtant, du moral des malgré entreprises, le marché un contexte 00 a des 000 économique été une année instable difficile. et des Pourtant, prévisions malgré peu favorables, un contexte le bureaux en Ile-de-France a plutôt bien résisté. près deux marché économique des bureaux instableen etile-de-france des prévisions a plutôt peu favorables, bien résisté. le années précédentes exceptionnelles, le marché s est en effet plutôt près marchédeux des années bureauxprécédentes Ile-de-France exceptionnelles, a plutôt bien le résisté. marché bien maintenu s'est près et en la deux effet demande années plutôt bien placée précédentes maintenu a ainsi et exceptionnelles, dépassé la demande en placée 00 le marché ales ainsi ,3 millions dépassé s'est de m². en effet en 00 plutôt lesbien,3 maintenu millions deet m². la demande placée a ainsi dépassé en 00 les,3 millions de m² Les grandes Lestransactions grandes transactions ont fortement ont fortement participé participé à cette à cette performance performance Les: grandes 43% des : transactions 43% commercialisations, des commercialisations, ont fortement soit participé soit un un peu à cette peu plus d 1 million plus performance d'1 de million : 43% m² alors de que m² des le alors commercialisations, niveau que du le marché niveau dusoit est marché un peu évalué est évalué plus d'1 à 00 million 000 m² de traités m² alors en moyenne que le niveau par andu entre marché 001est et à m² traités en moyenne par an entre 001 et 007. Les 007. évalué à Les grands m² traités utilisateurs en moyenne se sont par an donc entre montrés 001 et grands utilisateurs se sont donc montrés particulièrement actifs, Répartition géographique des transactions des transactions de bureaux de bureaux particulièrement 007. Les grands actifs, s'engageant utilisateurs se encore sont plus donc profondément montrés Répartition géographique à m² en des Ile-de-France transactions en % bureaux s engageant encore plus profondément dans des processus de supérieures à m² en Ile-de-France dans particulièrement des processus actifs, s'engageant de rationalisation encore plus d'envergure. profondément Les supérieures à m² en Ile-de-France en % rationalisation transactions, dans d envergure. des processus moins Les nombreuses transactions, de rationalisation qu'enmoins 007, d'envergure. nombreuses ont surtout porté Les Paris entre Ouest dont Q qu en 007, sur transactions, ont dessurtout volumes moins porté unitaires nombreuses sur plus des importants, qu'en volumes 007, essentiellement unitaires ont surtout plus porté en Paris entre Ouest dont Q importants, dehors sur essentiellement des de volumes Paris. unitaires en Réductions dehors plus de importants, duparis. nombre Réductions essentiellement d'implantations, du en Paris Sud nombre d implantations, augmentation dehors de Paris. des augmentation surfaces Réductions unitaires du des nombre et surfaces regroupements d'implantations, unitaires des Paris Sud effectifs augmentation ont largement des surfaces animé unitaires le marché et regroupements cette annéedes et Paris Nord-st et regroupements des effectifs ont largement animé le marché devraient effectifs ont logiquement largement animé perdurer, le marché surtout cette si leannée climat et Paris Nord-st cette année devraient et devraient logiquement logiquement perdurer, perdurer, surtout surtout si si le le climat La Défense économique se durcit. climat économique économique se durcit. La Défense se durcit. roissant Ouest La reconfiguration des besoins des grandes entreprises a roissant Ouest La reconfiguration provoqué La reconfiguration des le regroupement besoins des besoins des degrandes nombreux grandes établissements entreprises a a 1ère ouronne provoqué en provoqué le dehors regroupement le deregroupement Paris dans nombreux desde secteurs nombreux périphériques établissements plus 1ère ouronne en dehors offreurs en de dehors Paris quede dans laparis apitale. des dans secteurs Le desroissant secteurs périphériques Ouest périphériques et de plus manière plus ème ouronne offreurs que la apitale. Le roissant Ouest et de manière offreurs que générale la apitale. la Première Le roissant ouronne Ouest (31% et de et manière 6% des ème ouronne commercialisations) générale la Première ont encore ouronne bénéficié (31% deet mouvements 6% des 0% 5% 10% 15% 0% 5% 30% générale la Première ouronne (31% et 6% des captifs commercialisations) importants et du ontreport encore de grands bénéficié de mouvements parisiens 0% 5% 10% 15% 0% 5% 30% commercialisations) àcaptifs la recherche importants ont encore de surfaces et du bénéficié report neuves de de plus grands mouvements économiques. utilisateurscaptifs parisiens importants Dans àet la du recherche cetreport attraitde de surfaces grands la Première neuves utilisateurs ouronne, plus économiques. parisiens Paris Sud à et la Paris recherche de Nord-st Dans surfaces cet ne attrait neuves totalisent pourplus laen Première revanche économiques. ouronne, 4% des Paris transactions Sud et Paris de Quelle Quelle demande demande pour demain pour demain?? Dans cet attrait plus Nord-st de pour 5ne 000 la totalisent Première m² cettenannée, revanche ouronne, révélant queparis 4% un des marché Sud transactions et enparis pénurie de Quelle demande pour demain? Nord-st ne d'offres plus totalisent de sur cen créneau m² revanche cettede année, surface. que révélant 4% des untransactions marché en pénurie de L'année 00 s'est donc achevée sur un volume record de L année 00 s est donc achevée sur un volume record de plus de d'offres m² sur cette créneau année, de révélant surface. un marché en pénurie transactions L'année 00supérieures s'est doncàachevée m². sur un Quels volume éléments recordvont de transactions à 5 vont d offres sur nfin, ce créneau portéede par surface. une politique environnementale réellement déterminer transactionsla demande supérieures à 5 de m².? Quels éléments vont prise nfin, en portée compte paret une désormais politiqueinscrite environnementale dans la stratégie réellement des déterminer la la demande placéede de 009? grandes prise en entreprises, compte et désormais la demande inscrite placée dans surlades stratégie surfaces des Pour répondre à cette question, DTZ initie un observatoire de nfin, portée neuves grandes par une de entreprises, politique de 5environnementale la000 demande m² a, une placée fois réellement sur de plus, des surfaces prise été très Pour la Pour demande répondre à qui à cette permettra question, de DTZ décrypter DTZ initie initie un et observatoire un d'anticiper observatoire les de en compte forte neuves et désormais (1% de plusinscrite surfaces de dans placées). m² a, stratégie une ette foisrecherche des plus, grandes active été très de de la mouvements la demande à qui venir. permettra de de décrypter et et d'anticiper d anticiper les les entreprises, surfaces forte la demande (1% neuves desplacée surfaces qualité sur placées). des parsurfaces ette les grandes recherche neuves entreprises active de de mouvements à venir. mouvements à venir. plus de accentue surfaces m² a, le neuves une caractère fois de de déjà qualité plus, largement été par très les sous-offreur forte grandes (1% de entreprises certains des On dénombre aujourd'hui 4 demandes actives de bureaux surfaces placées). marchés accentueparisiens leette caractère recherche et participe déjà largement active à l'assèchement de sous-offreur surfaces de de neuves l'offre certains à un de On plus dénombre de aujourd'hui m² en Ile-de-France, 4 demandessoit actives un potentiel de bureaux de On dénombre aujourd hui 4 demandes actives de bureaux de qualité par an marchés les sur grandes cette parisiens tranche entreprises et participe de surfaces accentue à l'assèchement notamment le caractère de à Paris, l'offre déjà à La un 633 de plus 400dem² de transactions m² en Ile-de-France, dont la soit réalisation un potentiel pourrait de an sur cette tranche de surfaces notamment à Paris, à La de plus de m² en Ile-de-France, soit un potentiel de largement sous-offreur Défense dans de certains secteurs marchés du parisiens roissant et Ouest. participe intervenir pour m² 71 de 000 transactions m² en 009 dont et 10 la réalisation 000 m² au delà pourrait de Défense et dans certains secteurs du roissant Ouest. 633 cette intervenir 400 m² date. de pour transactions m² dont en 009 la réalisation et pourrait m² au delà intervenir de à l assèchement de l offre à un an sur cette tranche de surfaces pour cette 71 date. 000 m² en 009 et m² au delà de cette notamment à Paris, à La Défense et dans certains secteurs du date. roissant Ouest. Sources : DTZ Research, DTZ Research/Immostat à partir de 000 Sources : DTZ Research, DTZ Research/Immostat à partir de 000 Sources : Immostat, DTZ Research Sources : Immostat, DTZ Research 3 Sources : DTZ Research, DTZ Research/Immostat à partir de 000

4 nalyse par loyers et secteurs d activité Des valeurs locatives moyennes hautes près une hausse importante et continue depuis 006, la valeur médiane des transactions locatives supérieures à m² a enregistré une nouvelle progression de,5% en un an pour s établir à 400 /m²/an en 00. Dans un souci de rationalisation des coûts, les transferts et les regroupements en dehors de la apitale ont été importants cette année (14% des mouvements immobiliers). Les grands utilisateurs parisiens ont en effet été nombreux à faire le choix de secteurs plus économiques en bordure de Paris pour y rassembler leurs effectifs ou y transferer leurs bureaux, notamment en Première ouronne Sud (LL : m² de transfert dans le cadre d un programme de regroupement sur m²), en oucle Nord (ON FRN) ou encore en oucle Sud (UROP 1 IMMOILIR). Le reste des transactions s est réalisé sur des valeurs autour de 300 /m²/an, notamment en Première ouronne Nord avec les signatures de VRSPIRN et de GL pour un transfert de leur siège à Saint-Denis. Malgré un réajustement de la valeur médiane du premier au deuxième semestre dû à des stratégies de relocalisation, les valeurs locatives restent globalement élévées. Les entreprises devront donc continuer d arbitrer entre une politique de proximité et d image ou des implantations économiques liées à une volonté de réduction des coûts. Le secteur financier toujours premier vec m² placés, le secteur financier arrive une fois de plus en tête du classement des transactions de plus de m², dépassant largement la performance de 007 ( m²). La quasi totalité des transactions a eu lieu hors de la apitale sur des opérations d envergure : m² à Fontenaysous-ois pour la SOIT GNRL, m² de bureaux à Nanterre pour NP PRIS SSURN, pour les deux opérations les plus significatives. D autres sont en gestation. Les restructurations anticipées par les grandes banques et les assurances en début de crise ont largement contribué à cette performance. Le secteur a également poursuivi des stratégies immobilières de long terme, établies dès les premières reconfigurations du système bancaire français et dont les grands plans de rationalisation ont débuté il y a maintenant plusieurs années. Lui aussi engagé dans un large processus de restructuration, le secteur de l industrie totalise près de m² de transactions supérieures à m² et occupe la deuxième place du classement. Il convient toutefois de noter que, parmi les secteurs les moins actifs, on trouve notamment celui des Technologies de l Information et de la ommunication (TI) dont le niveau de transaction sur le créneau des surfaces de plus de m² a chuté de près de 90% en un an, l essentiel des mouvements du secteur s étant réalisé au cours de l année 007. Ventilation 900 des valeurs locatives de transactions par quartile en 00 Maxi : 30 Maxi : 30 Mini : 150 Mini : Industries Industries de transformation de transformation Industries Industries de Pointe de Pointe haque pile représente un quart des commercialisations locatives en surfaces soit m² 0 0 Financiers Financiers Juridique Juridique - onseil - onseil 4 4 ommunication ommunication - réation - réation TI n m² Médiane : 400 /m²/an 007 : 390 /m²/an 006 : 300 /m²/an 3 3 Transports Transports - Logistique - Logistique - - Distribution Distribution Médiane : 400 /m²/an 007 : 390 /m²/an 006 : 300 /m²/an Répartition des transactions de plus de m² par secteur d activité en 00 TI n m² 3 3 Le top 10 des transactions en Ile-de-France (par surface décroissante) Services Services immobiliers immobiliers n nombre n nombre 7 Société Générale Fontenay-sous-ois m² Groupe SUZ-GDF La Défense m² Servier Suresnes m² NP Parisbas ssurance Nanterre m² Société Générale La Défense 4 00 m² Le hèque Déjeuner R Gennevilliers m² France Telecom Saint-Denis 9 43 m² ssociation Groupe Malakoff Guyancourt 9 m² NP Paribas PI Issy-les-Moulineaux m² lstom Saint-Ouen 1 73 m² utres services utres services 7 Secteur Public Secteur Public 3 3 utres utres 4 Sources : Immostat, DTZ Research

5 Offre de première main et mobilité des utilisateurs Le neuf, un axe prioritaire La part du neuf ou du restructuré sur l ensemble des grandes transactions aura encore augmenté cette année, révélant une demande pour des surfaces de ce type toujours plus importante chaque année. n effet, les cahiers des charges des grandes entreprises systématisent de plus en plus la recherche d immeubles neufs pour lesquels la norme HQ représente désormais la qualification la plus basse souhaitée par l utilisateur (toute tentative de mouvement d implantation de leur part pouvant même être reportée en l absence de référence énergétique). Mais l appétit des utilisateurs pour des immeubles plus qualitatifs se heurte de plus en plus au faible renouvellement de l offre neuve dans les secteurs tertiaires les plus recherchés. Les quartiers d affaires traditionnels peinent aujourd hui à concurrencer des secteurs émergents où se développe une offre neuve à des loyers très compétitifs, à l image des Première et Deuxième ouronnes où près des trois quarts des transactions ont porté sur des surfaces de première main. Hormis le Q, les autres secteurs de Paris n ont totalisé qu une seule transaction de première main cette année. ZON Transactions de plus de m² Nb Surface (m ) Nb Dont neuf ou restructuré Surface (m ) Part du neuf ou restructuré Nb (%) Surface (%) Paris Q 55 m² m² % 90% Paris entre Ouest (Hors Q) 0 0 m² 0 0 m² ND ND Paris m² 0 0 m² 0% 0% Paris Nord-st m² m² 100% 100% Paris m² 0 m² 100% 100% La Défense m² m² 55% 76% roissant Ouest m² m² 6% 3% Première ouronne Nord Première ouronne Sud Première ouronne st m² m² 75% 0% m² m² 0% 7% 5 11 m² m² 40% 76% Deuxième ouronne m² m² 0% 6% TOTL m² m² 69% 1% aptivité oui mais à certaines conditions L analyse du nombre de mouvements d implantation des grands utilisateurs en 00 révèle une fois de plus la captivité des entreprises dans les quartiers d affaires traditionnels tels que le Q, La Défense ou encore le roissant Ouest, dont l essentiel des mouvements s est concentré dans la oucle Sud et en Péri Défense cette année. Les déménagements au sein d une même zone d implantation ont globalement été plus nombreux que les regroupements ou les déménagements d une zone à une autre. Le Q compte ainsi 4 mouvements intra-secteur majoritairement issus d entreprises du secteur juridique-onseil. La Deuxième ouronne se démarque également avec un total de 7 mouvements d implantation intra-secteur parmi lesquels 5 issus d entreprises industrielles. Souvent déjà implantées dans des secteurs très économiques, elles cherchent à rester dans leur zone d implantation afin d en conserver les avantages. La Première ouronne a enregistré de nombreux reports d utilisateurs contraints par des valeurs locatives particulièrement élevées, à l image de GL ou de VRSPIRN qui ont quitté respectivement Nanterre et Neuilly-sur-Seine pour aller s installer à Saint-Denis. Mobilité des utilisateurs en Ile-de-France en 00 Provenance Destination Paris Q Paris entre Ouest (Hors Q) Paris Sud Paris Nord-st La Défense roissant Ouest Paris Q Paris entre Ouest (Hors Q) Paris Sud Paris Nord-st La Défense 3 Première ouronne roissant Ouest 4 1 Première ouronne 4 Deuxième ouronne Deuxième ouronne Statistiques effectuées uniquement sur les déménagements (hors extensions, regroupements et créations) 5 Sources : Immostat, DTZ Research

6 Les grandes transactions de bureaux en 00 Paris m² m² La Défense 4 m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² roissant Ouest m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² Deuxième ouronne m m² m² m² 9 m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² 6

7 D Les grandes transactions de bureaux en 00 e m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² D Première ouronne m² m² m² m² m² m² m² m² m² 4 11 D 13 1 Paris roissant Ouest La Défense Première ouronne Deuxième ouronne m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² D m² m² m² 7 Sources : Immostat, DTZ Research

8 Pour plus d informations sur le marché, merci de transmettre votre demande par mail à : Magali Marton Directrice des études udrey Haas hargée d études Nathalie Ribeiro ssistante d études +33 (0) (0) (0) DTZ : conseil international en immobilier d entreprise ommercialisation - Investissement - sset management xpertise - onsulting - ménagement vec plus de 1 collaborateurs opérant dans 150 villes et 45 pays, et 0 bureaux en France, DTZ propose une offre globale de services et crée des solutions immobilières sur mesure pour ses clients. Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et qualité. ien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, DTZ décline toute responsabilité sur tout dommage ou perte subi du fait de toute inexactitude involontaire contenue dans le présent document. Toute référence, reproduction ou publication, totale ou partielle, des informations contenues dans le présent document, est interdite sans accord préalable de DTZ. uquel cas, toute reproduction devra être mise au crédit de DTZ Research. DTZ Research, rue de l Hôtel de Ville 95 Neuilly-sur-Seine mail : +33 (0)

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 213 L exception dans un marché dépressif 15 janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve esynthèse Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 27 Forte augmentation de l'offre neuve Études & Recherche Les commercialisations de bureaux en Ile-de-France se maintiennent à un très bon niveau en

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

LE DÉMÉNAGEMENT D ENTREPRISE

LE DÉMÉNAGEMENT D ENTREPRISE LE DÉMÉNAGEMENT D ENTREPRISE 2 3 4 POURQUOI, OÙ ET VERS QUEL IMMEUBLE? CONCILIER ESPACE DE VIE ET ESPACE DE TRAVAIL UNE ÉVOLUTION PLUS QU UNE RÉVOLUTION ANNEXE - DÉTAIL DES MOUVEMENTS DES 5 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 2013 Le Croissant Ouest s en sort bien. 15 octobre 2013. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 2013 Le Croissant Ouest s en sort bien. 15 octobre 2013. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T3 213 Le Croissant Ouest s en sort bien 15 octobre 213 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Notaires de Paris www.paris.notaires.fr Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens Observatoire Seine Aval Economie Bonnières-sur-Seine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Conflans-Sainte-Honorine L'immobilier d'entreprise en Seine Aval Poissy n 2 Après une année en demi-teinte, le contexte

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 4 e trimestre 13 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif Île-de-France 13 : le levier des

Plus en détail

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley 1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley En tant que partenaires et conseils des utilisateurs de l'immobilier tertiaire, Foncière des Régions et AOS Studley s'associent pour réaliser une grande

Plus en détail

ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011. INTEV A Products France

ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011. INTEV A Products France 1. ACCORD DE POLITIQUE SALARIALE 2011 INTEV A Products France Le présent accord est conclu pour l'année 2011 entre, d'une part, la Société INTEVA Products France, représentée par Mme Michèle Regnier Abrial,

Plus en détail

Le Secteur des Mutuelles, Retraites complémentaires & Opérateurs de la Prévoyance

Le Secteur des Mutuelles, Retraites complémentaires & Opérateurs de la Prévoyance Le Secteur des Mutuelles, Retraites complémentaires & Opérateurs de la Prévoyance Les Mutuelles, Retraites complémentaires et Opérateurs de la Prévoyance en 2012 : Se rapprocher pour innover! Un environnement

Plus en détail

Contre vents et marées

Contre vents et marées DTZ Research PROPERTY TIMES Contre vents et marées Paris T1 215 2 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Le marché des bureaux

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

ANNEE IMMOBILIERE 2014

ANNEE IMMOBILIERE 2014 ANNEE IMMOBILIERE 2014 Les chiffres de l année de l immobilier d entreprise de l agglomération bordelaise ANNEE IMMOBILIERE 2014 Le marché des bureaux Les chiffres de l année Le marché des bureaux Année

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

Panorama bureaux Investissement Lyon

Panorama bureaux Investissement Lyon Panorama bureaux Investissement Lyon On Point I3 ème trimestre 2014 Source : Asylum Sogelym Dixence I 1 I 2 Le fait marquant Coup double sur la tour Incity La rumeur de cette acquisition courait depuis

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 3 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant Demande placée, le QCA a le vent en poupe depuis le début de l année Alors que la demande placée totale acte une

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

grandes surfaces du 1 er semestre 2013 LE MARCHÉ DE bureaux en île-de-france : Juillet 2013 I île-de-france www.colliers-keops.fr

grandes surfaces du 1 er semestre 2013 LE MARCHÉ DE bureaux en île-de-france : Juillet 2013 I île-de-france www.colliers-keops.fr Juillet 21 I île-de-france LE MARCHÉ DE bureaux en île-de-france : grandes surfaces BUREAUX DE PLUS DE m² Bilan du 1 er semestre 21 1 Les chiffres-clés du marché des bureaux > m² Demande placée au 1 er

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison?

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? 2013 : scénarios pour l économie française Scénario central 80% de probabilité

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif FORTE DÉCÉLÉRATION SUR LES GRANDES

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77)

Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77) Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77) 1 er semestre 211 Les tendances du marché immobilier en Seine-et-Marne 1er sem. 211 / 1er sem. 21 244 transactions 216 315 285 m² commercialisés 38 986

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

ESPACES Bureaux, Activités & Commerces

ESPACES Bureaux, Activités & Commerces Montpellier et sa région 2015 ESPACES Bureaux, Activités & Commerces DTZ Montpellier 04 67 22 50 00 contact@dtz-montpellier.com Retrouvez toutes nos offres sur http://montpellier.dtz-immo.fr/ www.dtzimmo.fr

Plus en détail

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 «Avec 1 510 015 m² de bureaux loués ou vendus aux utilisateurs en Ile-de-

Plus en détail

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014 Property Market Trends FRANCE MARS - 214 SOMMAIRE INTRODUCTION 4 Principales tendances 5 Tableau récapitulatif LE MARCHÉ LOCATIF DES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE 8 Les secteurs de marché 1 Une demande en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

Investir dans une villa Un bon placement

Investir dans une villa Un bon placement Investir dans une villa Un bon placement Considérations générales sur la maison individuelle L'acquisition d'une villa repose en 1 er lieu sur des critères émotionnels La villa sert prioritairement à se

Plus en détail

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013 Juillet 13 note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 13 Chiffres-clés 1 er semestre 13 Investissement France Engagements Bureaux Île-de-France Offres 5 3 m² Placement 833 m² Locaux

Plus en détail

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable ASSET MANAGEMENT PFO 2 : Un dispositif d épargne au service de vos objectifs patrimoniaux Avec PFO 2, vous investissez

Plus en détail

LES ZONES FRANCHES URBAINES

LES ZONES FRANCHES URBAINES LES ZONES FRANCHES URBAINES HIDS 26 juin au 1 er juillet 2011 Consolide les données de suivi socioéconomique à l échelle des 4 ZFU. Tableau de bord des ZFU ZFU La Duchère (Lyon 9) 10 200 hab ts en 2006

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE 20 LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS Les des conseils en immobilier d'entreprise et opérations en comptes propres au sein de l'agglomération de

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I3 ème trimestre 2014 I 1 I 2 En direct du marché Les «grands classiques» ont la cote Depuis le début de l année on remarque que les entreprises démontrent

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Edissimmo SCPI Immobilier d Entreprise classique diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Comporte

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

ICADE ACTIVITÉ DU 3 E TRIMESTRE 2014 CHIFFRE D AFFAIRES EN HAUSSE DE 12 %

ICADE ACTIVITÉ DU 3 E TRIMESTRE 2014 CHIFFRE D AFFAIRES EN HAUSSE DE 12 % COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 23 octobre 2014 ICADE ACTIVITÉ DU 3 E TRIMESTRE 2014 CHIFFRE D AFFAIRES EN HAUSSE DE 12 % Hausse des revenus locatifs de 33 % à périmètre courant (+ 0,2 % à périmètre constant)

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014.

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 213 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh 3 Janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et

Plus en détail

Planification urbaine et Grand Paris

Planification urbaine et Grand Paris Planification urbaine et Grand Paris François Bertrand DRIEA/UT92-29 novembre 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement Ile-de-France

Plus en détail

Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l électricité

Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l électricité Communiqué de presse Paris. Le 17 février 2014 Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l électricité L étude menée par l association Dinamic, sous la direction

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014 n 34 septembre 2014 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 SOMMAIRE 1 LES MARCHÉS DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER EN 2013 5 1.1 Le marché de l'immobilier

Plus en détail

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE Communiqué de presse 28 mai 2015 BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE BureauxLocaux.com, le 1 er site d annonces immobilières pour les entreprises, publie une infographie

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Le marché suisse de l immobilier

Le marché suisse de l immobilier Asset Management Real estate research & strategy Pour investisseurs qualifiés Le marché suisse de l immobilier UBS Global Asset Management, Global Real Estate Research & Strategy - Switzerland Avril 2013

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE

RENOVATION ENERGETIQUE RENOVATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS DU TERTIAIRE : IL FAUT AGIR! Par le pôle Ecologie de Terra Nova Le 25 octobre 2013 La rénovation énergétique des bâtiments est une condition sine qua non de la réussite

Plus en détail

Observatoire. de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2011

Observatoire. de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2011 Observatoire de l immobilier d entreprise de Maine-et-Loire EDITION 2011 LES FAITS MARQUANTS EDITORIAL UN MARCHÉ TERTIAIRE CONCENTRÉ L agglomération angevine dépasse le seuil des 30 000 m 2 de transactions

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine SCPI Laffitte Pierre Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine CONJONCTURE Immobilier d entreprise* Avec près de 12 milliards d euros investis, le marché de l investissement

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Investissement immobilier: la fin des SCPI?

Investissement immobilier: la fin des SCPI? Investissement immobilier: la fin des SCPI? La SCPI figure comme le premier véhicule structuré d investissement en immobilier. A l origine de ces investissements, des sociétés civiles se sont développées

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études

Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études CB Richard Ellis France ViewPoint www.cbre.fr/fr_fr/etude Octobre 2011 Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d étu RÉSUMÉ Après avoir été touché par la crise économique et financière

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier SOMMAIRE PAGE 02 SYNTHÈSE PAGE 03 L INVESTISSEMENT LOCATIF DES MÉNAGES EN FRANCE

Plus en détail