Situation n o 18 Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Situation n o 18 Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT"

Transcription

1 Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT Suite à une altercation avec sa supérieure hiérarchique, une femme de chambre exerce son droit de retrait. Le secrétaire CHSCT l incite à maintenir sa position LA SITUATION : CONTEXTE ET ÉVÉNEMENTS Cette situation met en présence une gouvernante travaillant dans un hôtel de luxe quatre étoiles et une femme de chambre. Mais elle peut s appliquer à tous les environnements de travail où le niveau d exigence dans le service à la clientèle est élevé et les relations d autorité très fortes. Notre gouvernante a 51 ans. Elle est connue de tous pour être exigeante sur le travail des femmes de chambre. Elle est également réputée pour son autoritarisme et sa manière un peu rude de parler aux «filles». Elle a notamment une relation difficile avec une jeune femme de chambre, à qui elle reproche sa nonchalance et son manque de soin sur le nettoyage des chambres. Hier matin, la gouvernante a fait une remarque à cette jeune femme : «Je suis toujours obligée de passer derrière toi. Tu coûtes trop cher pour ce que tu fais!» La femme de chambre, fatiguée et en colère, a quitté la chambre où elle travaillait. Ces réactions émotionnelles, ces «coups de sang» ne sont pas rares dans le monde du service direct à la clientèle. La culture est orale, la tradition forte, les relations de travail parfois dures. La femme de chambre a été rapidement voir une collègue de travail, élue au CHSCT, pour lui faire part de son désarroi. Cette dernière lui a conseillé «d exercer son droit de retrait» et de quitter l hôtel (ce qu elle n a pas le droit de faire). L élue consigne l incident dans le registre du CHSCT et appelle le secrétaire de l institution. Ce dernier inscrit au registre une alerte pour «danger grave et imminent» pour cause de «sur-stress». Les chambres ne sont pas faites dans les délais, en l absence de la femme de chambre. Le travail prend beaucoup de retard et la gouvernante est désorientée par la «tournure des évènements»... MANAGER DES SITUATIONS TENDUES 123

2 LES ACTEURS : ENJEUX ET ÉTAT D ESPRIT Pour la femme de ménage. Elle est un peu dépassée par les effets de son coup de colère... mais entrevoit l occasion de «solder ses comptes» avec une supérieure hiérarchique dure, avec qui les relations sont tendues. Elle se sent protégée par le secrétaire du CHSCT. Pour la gouvernante. Sans avoir aucunement le profil d un «harceleur», elle connaît ses propres réactions, souvent vives. Elle est très impliquée dans son travail, tient à l excellence, aux valeurs de respect du métier, du client et ne supporte pas l absence de perfectionnisme. Elle chercherait volontiers à minimiser l incident, mais sans aller jusqu à s adresser directement à sa collaboratrice pour apaiser les choses. Pour le secrétaire du CHSCT, cet incident est une «aubaine», car il vient illustrer, de son point de vue, la dégradation du climat dans l hôtel. Il vient aussi justifier les honoraires investis dans l expertise du cabinet spécialisé sur les risques psychosociaux, missionné par le CHSCT. La direction ne s étant pas privée de faire connaître aux salariés le coût de cette expertise, le secrétaire a quelques comptes à régler avec le directeur de l hôtel. Pour le directeur de l hôtel : l enchaînement des événements doit s arrêter là. Il ne peut accepter qu un coup de sang conduise une femme de chambre à quitter son poste et à désorganiser le travail. Surtout, il n accepte pas que des élus incitent des salariés à se «retirer» de leur travail alors que, de son point de vue, la situation est relativement banale. Il demande à voir rapidement le secrétaire du CHSCT. Il souhaite l alerter sur l utilisation selon lui abusive du «droit de retrait» et l informer qu un entretien de recadrage sera mené avec la femme de chambre. Cette situation peut paraître conflictuelle : elle ne l est pas encore. Aucun des acteurs n a intérêt à aller au clash. Le secrétaire du CHSCT n a pas intérêt à exploiter trop loin une situation peu claire, le directeur n a pas intérêt à ce que l incident dégénère, la gouvernante n a pas intérêt à ce que son style de management soit mis en cause et la femme de chambre n a pas intérêt à être sanctionnée. Encore faut-il que chacun mesure lucidement ces différents enjeux... LES RISQUES Sur les faits qui sont décrits ici, le risque juridique n est pas établi. Le danger grave et imminent suppose une menace sur l intégrité psychologique de la salariée et le risque d un accident «imminent». En théorie, il n y a donc pas non plus de droit d alerte possible pour le CHSCT, ni de possibilité pour la salariée à exercer un droit de retrait. Encore faut-il que les faits soient précisément qualifiés, ce qui peut conduire à une réunion exceptionnelle du CHSCT dans les 24 heures. Il n est pas non plus établi de faits de harcèlement moral qui renvoient, le plus souvent, à l existence de propos et de faits répétés dans la durée. Si la gouvernante pratiquait depuis un moment le «règlement de compte verbal» avec la même femme de chambre, le comportement de harcèlement serait établi. 124 MANAGER DES SITUATIONS TENDUES

3 Le risque nous paraît plutôt ici de nature sociale et morale : Social, parce que l incident donne l occasion d une passe d armes entre le CHSCT et la direction et que les salariés, qui ne connaissent pas l exactitude des faits, peuvent ne pas comprendre. Des incidents de ce type, même réglés rapidement, alimentent un climat de défiance. De surcroît, il n existe pas vraiment de limites au pouvoir d autosaisine du CHSCT, ce qui dans la durée n est pas sain. Moral, car le cœur de cette situation concerne la dégradation d une relation entre une supérieure hiérarchique et sa collaboratrice. Cette dégradation peut être évitée. Mais si chacun reste campé sur ses positions, c est un conflit interpersonnel qui va démarrer. Moralement, l encadrement et la direction ne peuvent laisser dériver cette situation. LESOUTILSD ANALYSE: DISTINGUER LES FAITS DES OPINIONS! L enjeu majeur pour un manager, dans ce type de situation, est de pouvoir qualifier les faits, d évaluer leur gravité, leur éventuel caractère fautif et d obtenir des témoignages. Mais avant tout, il s agit de faire le tri entre les opinions que nous avons sur les personnes (sur la gouvernante, sur la femme de chambre) et les faits objectifs qui caractérisent la situation. Les faits portent sur des éléments observables, mesurables, des dates, des propos entendus, des témoignages. Les opinions relèvent de jugements non vérifiables, qui deviendront des faits si l on peut répondre à la question «En quoi puis-je penser cela?» ou «Qu est-ce qui me permet de dire cela?». Dans notre situation : «Qu est-ce qui me permet de penser que la femme de ménage est négligente?» ou «En quoi peut-on dire que la gouvernante est autoritaire?». Si la réponse à l une de ces questions (par exemple : «Je pense que la femme de ménage est négligente parce qu elle n apporte pas suffisamment de soin au nettoyage des chambres») peut encore être soumise au questionnement («Qu est-ce qui te permet de penser qu elle n apporte pas suffisamment de soin au nettoyage?»), c est que vous n avez pas encore isolé le fait objectif. Le fait précieux sera extrait des opinions inexploitables quand le questionnement sera épuisé («Je pense qu elle n apporte pas de soin au nettoyage des chambres parce que j ai eu plusieurs réclamations de clients la concernant!»). Vous ne pouvez donner suite à un recadrage ou à un projet de sanction du comportement d un salarié que sur la base de faits «extirpés» de la masse des jugements subjectifs portés sur les personnes. CONSEILS POUR AGIR Dans cette situation, évitez.... de minimiser «l incident» au motif qu il n y a rien d anormal dans le comportement de la gouvernante. L intervention d une élue puis du secrétaire du CHSCT vous mettent en situation de «risque social». Sans intervention de votre part, les élus iront au bout d une procédure de danger grave et imminent et vous contrain- MANAGER DES SITUATIONS TENDUES 125

4 dront à la tenue d une réunion exceptionnelle du CHSCT. La situation de la femme de chambre et la personnalité de la gouvernante seraient ainsi livrées au débat public, en présence de la médecine du travail et de l inspecteur du travail. Que peut-il en résulter de bon?. de dénigrer la gouvernante et son style de management auprès du secrétaire du CHSCT. Si le comportement de la gouvernante est en cause, c est à sa hiérarchie de faire le point avec elle, de la recadrer, voire de la sanctionner. Mais pas avant d avoir précisément qualifié les faits.. de dénigrer la démarche du secrétaire du CHSCT et de le provoquer : il est dans son rôle quand il alerte sur un cas potentiel de stress et de harcèlement. Lui-même n a pas eu la femme de chambre face à lui et peut être dépassé par la situation.. d émettre des opinions contestables sur la femme de chambre. Ce n est pas le sujet ni l objectif de l entretien avec le secrétaire du CHSCT. Et même au-delà, il s agit bien de se concentrer sur les faits. Refusez d aborder autre chose que des faits, observés avec les élus... Dans cette situation, préférez.... informer la DRH de la saisine du CHSCT pour «danger grave et imminent» (DGI). La situation vous échappe à partir du moment où il est question de droit de retrait, de danger grave et imminent, notions que vous ne maîtrisez pas... pas plus que vous ne maîtrisez les intérêts en jeu dans le dialogue entre direction et CHSCT. Il ne s agit plus seulement de «réconcilier» la gouvernante et sa femme de chambre. Ne gérez pas seul la situation et obtenez rapidement l intervention d un RRH.. faire parler le secrétaire du CHSCT : l amener à considérer par lui-même qu il n y pas de DGI, en se basant sur les faits concrets. La plupart des élus du CHSCT n ont pas d objectif politique de gestion du rapport de forces avec la direction. Ils pensent souvent, à tort ou à raison, que la direction est négligente, voire ignorante, en matière de stress et de harcèlement. Revenir aux faits concrets avec le secrétaire permet souvent de désamorcer la situation.. demander calmement au secrétaire du CHSCT de prendre ses responsabilités. La gravité (impact sur la santé psychologique) et l imminence d un accident (sous forme de crise de nerfs ou de dépression grave) sont-elles établies? En outre, si le DGI n est pas établi, le départ de la femme de chambre peut théoriquement s analyser comme un abandon de poste et le rôle joué par l élu du CHSCT peut être reconnu comme «abusif». Sans menacer d aucunes représailles, il peut être nécessaire de demander clairement au secrétaire du CHSCT de prendre ses responsabilités. Seul un directeur ou un RRH peut le faire.. rappeler que la gouvernante est dans son rôle d encadrant en demandant un travail de qualité... même si la manière n y est pas. Mais cela ne vous exonère pas de faire le point avec elle, lui demander de faire preuve de plus de pédagogie, voire lui en donner les moyens (formation, coaching, etc.).. faire le point avec la femme de chambre et lui expliquer les conséquences de son coup de colère. On ne quitte pas son poste de travail pendant son temps de travail sans l accord de sa hiérarchie. Abandonner son travail sur un coup de tête n est pas anodin et la femme de chambre doit le comprendre. Comme elle doit comprendre que ce comportement est sanctionnable. Cela doit aussi vous donner l occasion d entendre la version des faits de la salariée et la façon dont elle ressent son travail. Le moment est favorable à l écoute. 126 MANAGER DES SITUATIONS TENDUES

5 LES IDÉES CLÉS. Exercer l autorité dans le cadre de métiers de service à la clientèle peut se révéler très délicat et complexe. C est la raison pour laquelle une altercation entre supérieur hiérarchique et collaborateur ne doit pas être négligée. Ses effets peuvent être dévastateurs sur les personnes concernées, sur le climat au travail.. L intervention de représentants du personnel dans ce type de situation doit être cadrée et acceptée. Il relève du rôle des élus de soutenir un salarié qui s estime brimé ou injustement traité. Il n entre pas dans leurs attributions de «jeter de l huile sur le feu» en incitant le salarié à s orienter vers un contentieux et une procédure abusive. Sachez mettre des limites à ce type d interventions.. Il est nécessaire de disposer le plus vite possible d une évaluation précise des faits relatifs à l altercation. Sans tarder, il faut entendre les deux salariés, écouter leur version des faits, rappeler chacun à ses responsabilités et au respect de son contrat de travail, proposer de l aide... Il faut également surtout faire soi même le tri entre opinions subjectives sur les personnes et faits objectifs.. La position la plus délicate est celle du N+2, le supérieur hiérarchique du manager autoritaire. Il doit réagir vite, évaluer la situation, informer les élus de ce qui se passe, voir les salariés concernés et prendre des décisions en les expliquant. De son sang froid et de son sens de l équité dépendent le retour au calme, mais aussi sa propre légitimité de manager. Il est préférable de repousser les rendez vous de la journée pour les reporter au lendemain. MANAGER DES SITUATIONS TENDUES 127

Gérard Brégier et Valentine Brégier CHSCT EN PRATIQUE. Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9

Gérard Brégier et Valentine Brégier CHSCT EN PRATIQUE. Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9 Gérard Brégier et Valentine Brégier LE CHSCT EN PRATIQUE Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9 Sommaire Avant-propos... 13 CHAPITRE 1 Qu est-ce que le CHSCT?... 15 Du CHS au CHSCT, une rupture

Plus en détail

COMMENT MANAGER LE CHSCT?

COMMENT MANAGER LE CHSCT? COMMENT MANAGER LE CHSCT? Intervenant : Me Sylvain NIEL Avocat Associé FIDAL Formation Jeudi 12 Avril 2012 9h00 à 17h30 Objectif : Alors que le droit devrait être un outil de dialogue, il est utilisé,

Plus en détail

La formation des membres du CHSCT

La formation des membres du CHSCT La formation des membres du CHSCT FORMATION INITIALE Objectif pédagogique Prévenir et anticiper les accidents du travail et l apparition des maladies professionnelles. Permettre aux membres du CHSCT de

Plus en détail

Gérard Brégier et Valentine Brégier CHSCT EN PRATIQUE. Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9

Gérard Brégier et Valentine Brégier CHSCT EN PRATIQUE. Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9 Gérard Brégier et Valentine Brégier LE CHSCT EN PRATIQUE Groupes Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56032-9 Sommaire Avant-propos... 13 CHAPITRE 1 Qu est-ce que le CHSCT?... 15 Du CHS au CHSCT, une rupture

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

Le dispositif de la maladie imputable au service

Le dispositif de la maladie imputable au service LA QUESTION DE L IMPUTABILITÉ AU SERVICE DES MALADIES RÉSULTANT DE LA FRAGILITÉ PSYCHOLOGIQUE D UN FONCTIONNAIRE EN DEHORS DE TOUTE FAUTE DE L EMPLOYEUR PUBLIC Le dispositif de la maladie imputable au

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

22 octobre 2009 Climat social dans les entreprises françaises en 2009. Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos

22 octobre 2009 Climat social dans les entreprises françaises en 2009. Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos 22 octobre 2009 Climat social dans les entreprises françaises en 2009 Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos Méthodologie 2 Enquête menée entre le 7 et le 18 septembre 2009 auprès : D un échantillon

Plus en détail

JP PRUNIER, Gérant du Cabinet DRH & Associés interviendra le Mardi 20 Mars 2012 de 8h à 10h à la FFB sur le thème :

JP PRUNIER, Gérant du Cabinet DRH & Associés interviendra le Mardi 20 Mars 2012 de 8h à 10h à la FFB sur le thème : JP PRUNIER, Gérant du Cabinet DRH & Associés interviendra le Mardi 20 Mars 2012 de 8h à 10h à la FFB sur le thème : COMMUNIQUEZ : parlez la bonne langue! Le chef d entreprise du bâtiment parle à ses clients,

Plus en détail

Conférence du cabinet AEPACT Expert agréé CHSCT, & organisme de formation CHSCT ELUCEO Les Assises du CHSCT 9 octobre 2012

Conférence du cabinet AEPACT Expert agréé CHSCT, & organisme de formation CHSCT ELUCEO Les Assises du CHSCT 9 octobre 2012 Quels sont les moyens du CHSCT? Conférence du cabinet AEPACT Expert agréé CHSCT, & organisme de formation CHSCT ELUCEO Les Assises du CHSCT 9 octobre 2012 Sommaire Introduction Rôle et prérogatives du

Plus en détail

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE SAFPT INFO SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Définition des organismes compétents : Les organismes compétents en matière d hygiène, de sécurité et

Plus en détail

L encadrement et la prévention dans l entreprise

L encadrement et la prévention dans l entreprise L encadrement et la prévention dans l entreprise Cette formation s adresse aux chefs d entreprise, cadres dirigeants, salariés en charge ou impliqués dans les questions de prévention des risques professionnels

Plus en détail

Numéro spécial SOUFFRANCE AU TRAVAIL CHS-CT : ROLE ET TEXTES

Numéro spécial SOUFFRANCE AU TRAVAIL CHS-CT : ROLE ET TEXTES Numéro spécial SOUFFRANCE AU TRAVAIL Nos métiers de l Éducation sont difficiles, ils sont soumis à une organisation du travail pathogène (dont les dépressions, les phénomènes d usure, et les suicides sont

Plus en détail

TITRE DE LA SEANCE : LE CHSCT SOMMAIRE

TITRE DE LA SEANCE : LE CHSCT SOMMAIRE 2.1 Droits et obligations au travail 2.1.5 Structures de défense, de protection et de contrôle - Prud hommes - Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail - Inspection du travail, - Service

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH En introduction : référence au site rps.hypotheses.org Un questionnaire anonyme sera mis en ligne d ici peu. Un petit film

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

CHSCT [ ] Les formations. un représentant du personnel averti en vaut deux. Formation initiale et perfectionnement du CHSCT

CHSCT [ ] Les formations. un représentant du personnel averti en vaut deux. Formation initiale et perfectionnement du CHSCT 2015-2016 Les formations CHSCT [ ] un représentant du personnel averti en vaut deux Formation initiale et perfectionnement du CHSCT Le CHSCT : prévenir et intervenir formation initiale Cette formation

Plus en détail

HYGIÈNE - SÉCURITÉ - CONDITIONS DE TRAVAIL

HYGIÈNE - SÉCURITÉ - CONDITIONS DE TRAVAIL Registre des avis de danger grave et imminent OUVERT AU TIMBRE DU CHSCT Remis le..................... à M......................... Entreprise.................... CACHET HYGIÈNE - SÉCURITÉ - CONDITIONS

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

DIVORCE l intérêt du consentement amiable

DIVORCE l intérêt du consentement amiable Conférence-débat du jeudi 2 octobre 2014 DIVORCE l intérêt du consentement amiable Depuis le 1 er janvier 2005 (date d entrée en vigueur de la loi sur le divorce du 26 mai 2004), les époux ont le choix

Plus en détail

6 e partie. Quel rôle pour le CHSCT? Comment le CHSCT peut- il agir?

6 e partie. Quel rôle pour le CHSCT? Comment le CHSCT peut- il agir? 6 e partie Quel rôle pour le CHSCT? Comment le CHSCT peut- il agir? Quel rôle pour le CHSCT? Comment le CHSCT peut- il agir? 1. Périmètre d intervention et prérogatives 2. Les 4 outils principaux du CHSCT:

Plus en détail

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS www.formation-agent-securite.net (FAS) Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS Dans ce document : Synthèse des questions QCM Feuille de réponses Réponses Ce QCM vous est offert

Plus en détail

FACE A L ADMINISTRATION FISCALE

FACE A L ADMINISTRATION FISCALE FACE A L ADMINISTRATION FISCALE François BLANQUART 1 L EGALITE DEVANT L IMPOT MYTHE OU REALITE Le meilleur impôt serait-il celui qui est payé par les autres? Dans un système déclaratif, gérer le face à

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui exerce ou va exercer des responsabilités

Plus en détail

a médiation INTRODUCTION La médiation

a médiation INTRODUCTION La médiation L a médiation INTRODUCTION L objectif de ce guide est de familiariser à la médiation les dirigeants d entreprises et leurs salariés, leurs conseils, les avocats et experts-comptables. Il leur permet ainsi

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

MODIFICATIONS DU DECRET 85-603 DU 10 JUIN 1985 Décret n 2012-170 du 3 février 2012

MODIFICATIONS DU DECRET 85-603 DU 10 JUIN 1985 Décret n 2012-170 du 3 février 2012 Pôle Santé / Sécurité MODIFICATIONS DU DECRET 85-603 DU 10 JUIN 1985 Décret n 2012-170 du 3 février 2012 Bulletin Version 0 Avril 2012 Nb de pages : 7 ACMO VS ASSISTANTS / CONSEILLERS DE PREVENTION Généralités

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

Baromètre Défis RH 2014

Baromètre Défis RH 2014 5 ème édition depuis 2010 Baromètre Défis RH 2014 Etude Andrh Inergie pour Entreprise & Carrières Juin 2014 Pierre Havet Gina de Rosa Luc Vidal Président Rédactrice en chef Directeur général ANDRH Ile-de-France

Plus en détail

Services Aux Victimes

Services Aux Victimes Services Aux Victimes I n i t i a t i v e s Avez-vous besoin d un plan de sécurité? Guide à l intention des personnes qui se trouvent dans des relations abusives Qu est-ce qu un plan de sécurité? Il s

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA REUNION DU CHSCT DU 10 AVRIL 2015. Présents: Absents excusés:

PROCÈS-VERBAL DE LA REUNION DU CHSCT DU 10 AVRIL 2015. Présents: Absents excusés: PROCÈS-VERBAL DE LA REUNION DU CHSCT DU 10 AVRIL 2015 Présents: Direction: - Kamla SOUPRAYENMESTRY (RRH) - Cécile CLEMENT (RH) Représentant du personnel: - Ahmed AZEHAF (Secrétaire du CHSCT, CGT) - Michel

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

Catalogue de formations Management Opérationnel: Savoir Etre pour Savoir faire

Catalogue de formations Management Opérationnel: Savoir Etre pour Savoir faire Management Opérationnel: Savoir Etre pour Savoir faire Connaitre les comportements Connaître les fonctionnements humains en appui du dialogue social Comprendre les fonctionnements psychologiques liés aux

Plus en détail

PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail

PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail MANAGEMENT - CONSEIL - COACHING - THERAPIE Une expertise unique en Psychologie et Communication PRESENTATION DE NOS PRESTATIONS 2014/2015 Bien-être et efficacité au travail Corinne Allouche Dirigeante

Plus en détail

LES FORMATIONS. Transcendis Les formations inter-entreprises. Le catalogue. Nous préparons aujourd hui vos promesses d avenir

LES FORMATIONS. Transcendis Les formations inter-entreprises. Le catalogue. Nous préparons aujourd hui vos promesses d avenir Transcendis Les formations inter-entreprises - Valorisation des compétences Nous préparons aujourd hui vos promesses d avenir LES FORMATIONS Le catalogue Transcendis Formation Valorisation des compétences

Plus en détail

- Table, chaise. - Registre de consignes. - Registre de gestion des entrées et sorties (manuscrit ou informatique) - émetteur récepteur

- Table, chaise. - Registre de consignes. - Registre de gestion des entrées et sorties (manuscrit ou informatique) - émetteur récepteur Incident n 2-1 : Personne qui refuse de se soumettre à la procédure de badge Matériels et locaux nécessaires Matériels ou locaux nécessaires Personne qui refuse de se soumettre à la procédure de badge.

Plus en détail

Expertise 1 Accompagner le changement

Expertise 1 Accompagner le changement Expertise 1 Accompagner le changement Penser, gérer, anticiper le changement, savoir accueillir et gérer l imprévisible et l improbable. Oser la mutation et la métamorphose Notre offre : Institut des leaders

Plus en détail

HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE.

HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE. HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE. AVIS SUR HONORAIRES Extrait du procès-verbal de la séance du conseil

Plus en détail

Juillet 2014. Outil R8 - Préparation et guide d entretien

Juillet 2014. Outil R8 - Préparation et guide d entretien Outil R8 - Préparation et guide d entretien Juillet 2014 Juillet 2014 Outil R8 - Préparation et guide d entretien PREPARER L ENTRETIEN 1. Définir les modalités de l entretien Définir précisément la procédure

Plus en détail

S affirmer dans l entreprise

S affirmer dans l entreprise S affirmer dans l entreprise Cours du 3 décembre 2012 Philippe BARAN Objectifs Gérer les situations de stress et de tension Gérer les conflits S affirmer et développer sa confiance en soi 2 2 2 Gérer le

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Document réalisé avec l aide de Philippe BIELEC, Ingénieur Conseil à la Direction des risques professionnels de la

Plus en détail

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès.

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Qu il s agisse de trouver ou de garder un emploi ou encore d optimiser votre évolution professionnelle, il apparaît que le succès est lié

Plus en détail

Ressources humaines / Droit social

Ressources humaines / Droit social Ressources humaines / Droit social RECRUTEMENT Code Durée Mener des recrutements efficaces RHU0001 Optimiser votre processus de recrutement Spécial service RH Optimiser votre processus de recrutement Spécial

Plus en détail

Développer le potentiel de vos équipes

Développer le potentiel de vos équipes Développer le potentiel de vos équipes Notre mission : vous accompagner vers la réussite de vos objectifs Alter Ego RH vous aide à anticiper, développer et valoriser vos relations avec vos salariés et

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer?

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Colloque «De la prévention des RPS à la performance en entreprises : comment agir?» - Lyon, 6 novembre 2014 Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Dominique Chouanière Direction Générale

Plus en détail

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX Comment définir les RPS? Plus simple alors!!!! L agent demande, au travail aussi, à être considéré comme «une personne globale». La socialisation dans les relations

Plus en détail

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise?

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pour respecter l obligation de préserver la santé des salariés. Pour diminuer les accidents du travail, les maladies professionnelles, l absentéisme

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI Dans quels domaines le CHSCT peut-il avoir recours à l expert? Les représentants du personnel peuvent se faire assister par

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Que faire? 1. Quel est le problème? 2. Quelle en est la cause, ou qui en est la cause? 3. Quelle serait la solution idéale?

Que faire? 1. Quel est le problème? 2. Quelle en est la cause, ou qui en est la cause? 3. Quelle serait la solution idéale? UN PROBLEME DANS LA CLASSE? L histoire : Rudy perturbe tous les cours et empêche tout le monde de bosser pour samuser. Il est manifestement peu motivé par les études. Vos camarades en ont assez et lui

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise CQPM 0265 : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines

Plus en détail

VIOLENCES CONJUGALES ET SECURITE DU SYSTEME FAMILIAL

VIOLENCES CONJUGALES ET SECURITE DU SYSTEME FAMILIAL VIOLENCES CONJUGALES ET SECURITE DU SYSTEME FAMILIAL Par Sandrine Bodson, Claire Gavroy, Nadia Uwera du CVFE En matière de violence conjugale, l évaluation de la dangerosité des situations est un enjeu

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur

Modèle de règlement intérieur Modèle de règlement intérieur Article 1 er : Objet Le présent règlement est destiné à organiser la vie et les conditions d exécution du travail dans la collectivité. Il est complété, le cas échéant, par

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

Comment se déroule l examen du permis de conduire : Comment se déroule l examen du code de la route :

Comment se déroule l examen du permis de conduire : Comment se déroule l examen du code de la route : Comment se déroule l examen du permis de conduire : Avant tout, il faut savoir que cet un examen officiel qui engage la responsabilité de l état. Il a été créé, pour éviter que des personnes qui ne disposent

Plus en détail

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL Attention Les notions d inaptitude et d invalidité sont totalement indépendantes l une de l autre. Seul le médecin du travail peut se prononcer sur l

Plus en détail

AISMT 13 23 0CTOBRE 2014

AISMT 13 23 0CTOBRE 2014 AISMT 13 23 0CTOBRE 2014 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX : * Cadre juridique et conséquences, * Conditions de réussite d une démarche de prévention dans l entreprise 1 FONDEMENTS JURIDIQUES Directive Européenne

Plus en détail

Droit du travail - Jurisprudence. Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral

Droit du travail - Jurisprudence. Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral Cour de cassation - chambre sociale Audience publique du 14 septembre 2010 N de pourvoi: 09-66762 Cassation partielle sans renvoi Dans un arrêt

Plus en détail

La formation professionnelle au crible de la notation sociale

La formation professionnelle au crible de la notation sociale SOPHIE THIERY La formation professionnelle au crible de la notation sociale Par conviction ou par contrainte, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter des codes de conduite, à rendre accessibles

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Guide pour la mise en place du. Registre Santé et Sécurité au Travail

Guide pour la mise en place du. Registre Santé et Sécurité au Travail Guide pour la mise en place du Registre Santé et Sécurité au Travail I. Introduction 2 II. Référent 2 III. Obligations réglementaires 2 IV. Objectifs du registre santé et sécurité au travail 3 V. Quatre

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

La visioconférence admise pour les réunions du comité central d entreprise

La visioconférence admise pour les réunions du comité central d entreprise Socialettre La lettre d'information proposée par Résocial réseau d avocats dédié au droit social INFO DU MOIS La visioconférence admise pour les réunions du comité central d entreprise Un comité central

Plus en détail

Consultant Formateur Convention de formation : 11 75 42205 75

Consultant Formateur Convention de formation : 11 75 42205 75 Consultant Formateur Convention de formation : 11 75 42205 75 Communication Management Relation client Interne / Externe Techniques de vente Accompagnement individuel VAE Ateliers : Vidéo prospection téléphonique

Plus en détail

Comité d'hygiène, Sécurité et Conditions de Travail

Comité d'hygiène, Sécurité et Conditions de Travail Comité d'hygiène, Sécurité et Conditions de Travail 17 JUILLET 2013 Projet de procès-verbal Président Roland MAZIERES Représentants du Personnel Collège Exécution José NUNES-ANDRADE Patrice CHARPINE Christophe

Plus en détail

Dossier de presse Maîtriser les signaux d alarme injustifiés, un impératif pour la régularité des trains en Ile-de-France

Dossier de presse Maîtriser les signaux d alarme injustifiés, un impératif pour la régularité des trains en Ile-de-France Dossier de presse Maîtriser les signaux d alarme injustifiés, un impératif pour la régularité des trains en Ile-de-France Le cas de la ligne J 1 er mars 2011 En bref Près de 9000 signaux d alarme tirés

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Controverse sur le calcul des budgets du comité d entreprise

Controverse sur le calcul des budgets du comité d entreprise Les Cahiers du DRH - 2013 198> > > DossierFICHES CONSEIL DE SYLVAIN NIELCOMITÉ D ENTREPRISE Controverse sur le calcul des budgets du comité d entreprise Auteur : Par Sylvain Niel Directeur du département

Plus en détail

CQPP Encadrement d équipe

CQPP Encadrement d équipe CQPP Encadrement d équipe OBJECTIFS ET PROGRAMME ASSOCIES (23 jours) COMPETENCE 1 (2 jours) Spécifique Organiser la production sur son périmètre d activité PROGRAMME : Contenu à finaliser (JCA) module

Plus en détail

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur Fiche professeur NIVEAU Classe de 6 ème MODALITES DE GESTION POSSIBLES Travail individuel ou en binôme 1 ère étape : distribution, lecture et compréhension du sujet 2 ème étape : temps de recherche des

Plus en détail

Présentation du Registre Santé et Sécurité au travail Service

Présentation du Registre Santé et Sécurité au travail Service Présentation du Registre Santé et Sécurité au travail Service I. Introduction 2 II. Obligations réglementaires 2 III. Objectifs du registre santé et sécurité au travail 2 IV. Ce qui sera noté sur les fiches

Plus en détail

Comment actionner le droit d alerte pour anticiper les risques sur l emploi?

Comment actionner le droit d alerte pour anticiper les risques sur l emploi? Expertises économiques et sociales auprès des comités d entreprise Comment actionner le droit d alerte pour anticiper les risques sur l emploi? Rédacteur : Frédéric GERARD, Directeur de mission Bureaux

Plus en détail

Entretien professionnel : Guide de l évaluateur

Entretien professionnel : Guide de l évaluateur Entretien professionnel : Guide de l évaluateur REFERENCES JURIDIQUES Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale notamment l article 76-1,

Plus en détail

Les Comités hygiène, sécurité et conditions de travail. Edito se mettent en place dans la Fonction publique

Les Comités hygiène, sécurité et conditions de travail. Edito se mettent en place dans la Fonction publique Fonctions Publiques Informations Union des fédérations des fonctions publiques et assimilés N 11 du 15 septembre 2011 fpi [Edito] Les Comités hygiène, sécurité et conditions de travail Edito se mettent

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Relations humaines et communication 2014. Gestion des conflits et Assertivité. Stress au travail : les fondamentaux

FORMATION CONTINUE. Relations humaines et communication 2014. Gestion des conflits et Assertivité. Stress au travail : les fondamentaux FORMATION CONTINUE Relations humaines et communication 2014 Gestion des conflits et Assertivité Stress au travail : les fondamentaux Santé au travail et management Stress au travail et Mindfulness Stress

Plus en détail

sommaire Préface...7 Introduction...13 Le théâtre d entreprise, c est quoi? Le théâtre d entreprise, ça sert à quoi, à qui?

sommaire Préface...7 Introduction...13 Le théâtre d entreprise, c est quoi? Le théâtre d entreprise, ça sert à quoi, à qui? Titre partie sommaire Préface...................................7 Introduction..............................13 «C est le mariage de la carpe et du lapin.»............17 «C est pour les grosses entreprises.».................29

Plus en détail

LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE

LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE LE DROIT À L AVOCAT POUR LES DEMANDEURS D ASILE Vous avez une audience devant la CISR (Commission de l'immigration et du statut de réfugié) pour faire entendre votre demande d asile/demande de refuge,

Plus en détail

MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT

MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT Le CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) est une instance souvent mal connue des salariés et qui ne peut fonctionner convenablement sans

Plus en détail

1 Des tableaux de bord pour évaluer et agir

1 Des tableaux de bord pour évaluer et agir 1 Des tableaux de bord pour évaluer et agir «Toute vertu est fondée sur la mesure.» Sénèque Un tableau de bord a pour objectif de visualiser en un coup d œil une information synthétique, plus ou moins

Plus en détail

PRÉVENTION SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

PRÉVENTION SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL PRÉVENTION SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Plateforme numérique de Prévention du Risque Professionnel et de gestion de la Santé au Travail 1 Contexte 2 Le cadre réglementaire impose désormais aux entreprises

Plus en détail

Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique grave ou été victime de harcèlement moral au cours de sa carrière

Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique grave ou été victime de harcèlement moral au cours de sa carrière Communiqué de presse Issy-les-Moulineaux, 22 octobre 2015 Baromètre Cegos «Climat social et qualité de vie au travail» Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique

Plus en détail

La rétroaction : un facteur de succès Eileen Chadnick, PCC, ACPC, ABC Big Cheese Coaching

La rétroaction : un facteur de succès Eileen Chadnick, PCC, ACPC, ABC Big Cheese Coaching La rétroaction : un facteur de succès Eileen Chadnick, PCC, ACPC, ABC Big Cheese Coaching Bienvenue! POURQUOI ABORDER LA QUESTION DE LA RÉTROACTION? Aperçu 1. Importance de la rétroaction 2. Rétroaction

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Course au trésor (jeu de piste)

Course au trésor (jeu de piste) Course au trésor (jeu de piste) Objectif : conversion de mesures (mathématiques) suivre une consigne, une injonction à l'infinitif. Prise de note : savoir recopier une leçon (dictée à l'oral) Reprise d'un

Plus en détail

ComiCE LES FORMATIONS. Séminaire Formation Intra Formation Inter

ComiCE LES FORMATIONS. Séminaire Formation Intra Formation Inter ComiCE LES FORMATIONS Séminaire Formation Intra Formation Inter RÔLE, FONCTIONNEMENT ET ATTRIBUTIONS 1 ou 2 jours Public : premier mandat, nouveaux élus. Existe en perfectionnement. - Connaissance des

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail