Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise"

Transcription

1 Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise Mons, le 15 septembre 2015 Marjorie BOUGELET Conseillère environnement CCE 010/ septembre Introduction 15 septembre

2 Contexte général Des ressources naturelles limitées Source: Mine de cuivre épuisée (Etats-Unis) 15 septembre Contexte général Des déchets toujours plus nombreux 15 septembre

3 Contexte général Pourquoi améliorer la gestion de ses déchets? Respect de la législation Raisons morales (R.S.E.) Maitrise des aspects financiers économique obligation/anticipation image de marque intérêt Source: «Efficience économique & utilisation efficiente des ressources : 10 méthodologies d action pour les entreprises», ADEME, septembre Contexte général Principaux constats de la gestion des déchets dans les PME Mauvaise connaissance de la législation Tri existant mais sommaire ou inefficace Méconnaissance des filières de recyclage existantes Peu ou pas de sensibilisation Pas de coordinateur «déchets» 15 septembre

4 Contexte général Obstacles rencontrés en entreprise Flux de déchets faibles et/ou non constants Pouvoir décisionnel au niveau du groupe Contraintes en matière de qualité Exigences du marketing / des clients Manque de temps et/ou de ressources au sein de l entreprise 15 septembre En pratique, par où commencer? Structurer la démarche! 15 septembre

5 15 septembre Méthodologie «d autodiagnostic» Quelle démarche? PHASE I connaître les déchets et leur gestion PHASE V Evaluer les actions engagées PHASE II connaître la législation relative aux déchets PHASE IV Elaborer un plan d'actions PHASE III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre 15 septembre

6 Méthodologie «d autodiagnostic» Quels objectifs? Phase I : dresser un état des lieuxet identifier les pistes d amélioration Phase II : réaliser un inventaire des différentes obligations et mettre en évidence les nonconformités Phase III : répertorier les faiblesses et les actions correctives Phase IV : réaliser un plan d actions (hiérarchisation, programmation, mise en œuvre, suivi ) pour avance de manière progressive et réfléchie. Phase V : évaluer les actions mises en œuvre (quantifier et qualifier les résultats obtenus) et prévoir de nouvelles actions 15 septembre Méthodologie «d autodiagnostic» Quel timing? Le temps nécessaire est directement lié : à la complexité de l entreprise (taille, multi site ou non ) à la structure organisationnelle, aux compétences en interne aux ressources disponibles (temps, moyens financiers ) à la présence ou non d'un responsable déchets Estimation des journées nécessaires à une personne se consacrant à temps plein aux déchets dans une PME moyenne. PHASE I II III IV V DURÉE ESTIMÉE ½ jour à 5 jours ½ jour à 4 jours 2 à 10 jours 1 à 5 jours ½ jour 15 septembre

7 Phase I connaître les déchets et leur gestion 15 septembre Phase I connaître les déchets et leur gestion Etapes : 1. Préparer la direction et le personnel 2. Collecter les informations quantitatives et qualitatives 3. Synthétiser et exploiter les données 4. Identifier un indicateur de production 15 septembre

8 Phase I connaître les déchets et leur gestion 1. Préparer la direction et le personnel Soutien de la direction Séance d information générale Mise en place d un groupe de travail 15 septembre Phase I connaître les déchets et leur gestion 2. Collecter des informations sur : Type de déchets produits 15 septembre

9 Phase I connaître les déchets et leur gestion 2. Collecter des informations sur : Type de déchets produits Lieux de production et de stockage 15 septembre Phase I connaître les déchets et leur gestion 2. Collecter des informations sur : Type de déchets produits Lieux de production et de stockage Quantités et fréquence de production 15 septembre

10 Phase I connaître les déchets et leur gestion 2. Collecter des informations sur : Type de déchets produits Lieux de production et de stockage Quantités et fréquence de production Les modes de gestion interne (opérationnelle et administrative) 15 septembre Phase I connaître les déchets et leur gestion 2. Collecter des informations sur : Type de déchets produits Lieux de production et de stockage Quantités et fréquence de production Les modes de gestion interne (opérationnelle et administrative) Les prestataires et contrats 15 septembre

11 Phase I connaître les déchets et leur gestion 3. Synthétiser et exploiter les données Tableaux récapitulatifs Plan d entreprise Tableur de suivi Graphiques 15 septembre Exemple de tableau récapitulatif Type de déchets Papier/ carton Bois Batteries/ piles Déchets souillés Nature (inerte, dangereux, nondangereux) Nondangereux Nondangereux Dangereux Origine StockMP Bureaux Mélange ou tri sélectif Mode de gestion Quantité annuelle (T, m³) Tri 12,5T Stock MP Tri 25 T Production Atelier En mélange 650 kg Mode et capacité de stockage 2 conteneurs de 120 litres 1 conteneur de 2500 litres Conteneur de 15 m³ Fréquence d enlèvement Mode d élimination Collecteur Traitement final Coût annuel 1x/mois A Recyclage XXX Sur appel B Recyclage XXX Recyclage XXX 2,5T Sur appel C 3 bacs ASP Incinération XXX Aérosols 400 kg Elimination XXX Plastiques Nondangereux Stock MP Tri 8 T 250 litres et 2500 litres 1x/sem A Recyclage XXX DIB Nondangereux Tout le site En mélange 16,5T 6x 120 litres et 1100 litres 1x/sem A incinération XXX 15 septembre

12 Exemple de plan 15 septembre Exemple de tableur de suivi 15 septembre

13 Exemple d analyses graphiques 15 septembre Phase I connaître les déchets et leur gestion 4. Identifier un indicateur de production Indicateurs de performance pertinents et facilement mesurables Choix difficile et délicat Exemples : nombre d heure de fonctionnement, nombre de travailleurs, tonnes de produits finis 15 septembre

14 Phase II connaître la législation relative aux déchets 15 septembre Phase II connaître la législation relative aux déchets Etapes : 1. S informer sur la politique général des déchets industriels 2. Inventorier les obligations relatives à l entreprise et épingler les non-conformités 3. Mettre en place une veille réglementaire 15 septembre

15 Phase II connaître la législation relative aux déchets 1. S informer sur la politique général A. Obligations générales Tri, stockage et enlèvement Tout type de déchets : interdiction d abandonner ou d incinérer sans autorisation Déchets dangereux : tri (!! NOUVEAU!!), stockage à l'abri des intempéries (sur bacs de rétention pour les liquides) et reprise par un collecteur/transporteur agréé Déchets non-dangereux : tri (!! NOUVEAU!!)pour certaines fractions et reprise par un collecteur/transporteur enregistré Amiante : gestion spécifique de ce type de déchet Déchets d emballages : obligations de reprise et de prévention (au dessus de certains seuils) si l entreprise est dite «responsable d emballage» Obligations de reprise : pneus usés, huiles usagées, emballages, DEEE 15 septembre Phase II connaître la législation relative aux déchets 1. S informer sur la politique général B. Obligations administratives Déclaration annuelle de détention de déchets dangereux (pour le 31 mars à l OWD) Registre d élimination de déchets dangereux à conserver pendant 5 ans Déchets d emballages : obligation annuelle d information (pour le 31 mars à l IVCIE ou pour le 28 février à Val-I-Pacou Fost+) Permis d environnement / registre des modifications : rubriques relatives au stockage temporaire sur site et sur chantier, au regroupement de déchets, au «traitement» 15 septembre

16 Phase II connaître la législation relative aux déchets 2. Inventorier les obligations relatives à l entreprise et épingler les non-conformités Il existe 3 types de non-conformités, celles liées : à la gestion interne(condition de stockage, manipulation, tri ) à la gestion externe(condition d enlèvement, de transport, d élimination ). au non-respect des exigences et demandes de l Administration(permis, registre, déclarations ) 15 septembre Phase II connaître la législation relative aux déchets 3. Mettre en place une veille réglementaire Il existe plusieurs moyens de se tenir au courant de l évolution réglementaire : s abonner à des revues spécialisées s abonner à des magazines/newsletters de vulgarisation sur l environnement faire partie d une organisation professionnelle (Fédération, associations d entreprises ) assister à des colloques, formations particulières visiter régulièrement les sites Internet de l Administration et d autres organismes actifs dans l environnement 15 septembre

17 Phase II connaître la législation relative aux déchets Les sites utiles Wallex, la base de données juridique de la Région wallonne Le portail environnement de la Région wallonne (versions consolidées des textes) (suivre : "Déchets" "Législation") Le Moniteur belge 15 septembre Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre 15 septembre

18 Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Etapes : Interpréter les informations collectées en phases I et II pour : 1. Identifier les faiblesses 2. Inventorier les actions à mettre en œuvre 15 septembre Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre 1. Identifier les faiblesses Faiblesses à plusieurs niveaux La législation La prévention La gestion La sensibilisation 15 septembre

19 Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Non-respect de la législation Permis Registre et déclarations Gestion des déchets (élimination, stockage, transport ) 15 septembre Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Absence de prévention Produits moins nocifs Eco-conception/ ACV Eco-consommation (circuit court, vrac, recyclage en interne, produits réutilisables, emballages consignés ) 15 septembre

20 Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Mauvaise gestion : le top 5! Absence de signalétique : filières mal définies, aucun code couleur 15 septembre Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Mauvaise gestion : le top 5! Absence de signalétique : filières mal définies, aucun code couleur 15 septembre

21 Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Mauvaise gestion : le top 5! Accessibilité difficile et contrôle visuel complexe 15 septembre Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Mauvaise gestion : le top 5! Capacité ou fréquence d enlèvement non adaptée Conteneur non adaptée au déchet 15 septembre

22 Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Mauvaise gestion : le top 5! Stockages des déchets dangereux non-conformes 15 septembre Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Mauvaise gestion : le top 5! Stockages en vrac 15 septembre

23 Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre Manque de sensibilisation Formation du personnel à la gestion de déchets Information : affichage claire, procédure, note Communication chiffrées des résultats Implication du personnel : boîte à idées, groupe de travail 15 septembre Phase III Identifier les faiblesses et les actions à mettre en œuvre 2. Inventorier les actions à mettre en œuvre Désigner un coordinateur«déchets» Privilégier la prévention Optimiser les filières en tenant compte de la législation, des facteurs économiques et environnementaux, des infrastructures et du personnel. Sélectionner les meilleurs équipements de stockage des déchets Optimiser le volume des conteneurs et la fréquence des collectes Investir dans la sensibilisation du personnel : engagement du top management zones de stockage bien définies (marquage au sol) code couleur signalétique 15 septembre

24 Phase IV Elaborer un plan d actions 15 septembre Phase IV Elaborer un plan d actions Etapes : 1. Hiérarchiser les actions 2. Programmer les actions 3. Mettre en œuvre et suivre les actions 15 septembre

25 Phase IV Elaborer un plan d actions 1. Hiérarchiser les actions Exemples de critère Conformité réglementaire Coût de mise en œuvre de l action Gain environnemental Gain financier Image de marque Moyens humains à déployer Délai Exemple : CR + CO + MH + GE + GF = Importance (I) 15 septembre Phase IV Elaborer un plan d actions 2. Programmer les actions Répartir les responsabilités Etablir un calendrier de réalisation (avec date limite) Déterminer les moyens disponibles (humains, financiers, techniques, ) Exemple : 15 septembre

26 Phase IV Elaborer un plan d actions 3. Mettre en œuvre et suivre les actions Etablir un document de suivi par action accessible à tous Exemple : 15 septembre Phase V Evaluer les actions engagées 15 septembre

27 Phase V Evaluer les actions engagées Etapes : 1. Bilan quantitatif 2. Bilan qualitatif 3. Evaluer les résultats et prévoir de nouveaux objectifs 15 septembre Phase V Evaluer les actions engagées 1. Bilan quantitatif Réalisation de graphiques identiques à ceux réalisés à la Phase Imais avec les données ultérieures à la mise en œuvre des actions Comparaison des données chiffrées actuelles et antérieures en tenant compte des indicateursde performance 15 septembre

28 Phase V Evaluer les actions engagées 2. Bilan qualitatif Message bien compris/appliqué? Méthodologie de travail adéquate? Critères de hiérarchisation bien choisis? Indicateur pertinent? 15 septembre Phase V Evaluer les actions engagées 3. Evaluer les résultats et prévoir de nouveaux objectifs Adapter actions engagées Planifier actions non retenues 15 septembre

29 Les outils d aide 15 septembre Pour vous aider Diagnostic de la CCE Objectifs : Identifier les obligations réglementaires spécifiques à l'entreprise Analyser la gestion actuelle Identifier les points forts et points faibles Informer sur les aides disponibles et les personnes ressources Proposer des pistes d amélioration adéquates En pratique : Intervention gratuite et confidentielle Accessible à tout PME (qu'elle soit membre de l'uwe ou non) ½ journée de visite en entreprise Remise d un rapport personnalisé : bilan de la situation actuelle et des propositions d amélioration (conformité réglementaire et bonnes pratiques) 15 septembre

30 Pour vous aider Newsletter CCE Outils (documents de vulgarisation, sensibilisation, tableur de suivi ) 15 septembre Pour vous aider Site Internet 15 septembre

31 Pour aller plus loin dans d autres thèmes Thèmes Dates Lieux Utilisation rationnelle de l eau en entreprise : Pourquoi? Comment? Les factures déchets et énergie : comment les comprendre et les exploiter comme outils de gestion? 17 novembre 2015 Spa 19 novembre 2015 Charleroi 1 décembre 2015 Tournai 4 décembre 2015 Namur Infos et inscriptions sur : (suivre News Cycle de séances d information ) 15 septembre Numéro d appel unique 010/ Responsable Conseillers Brabant Wallon et Hainaut Cellule des Conseillers en Environnement Union Wallonne des Entreprises Chemin du Stocquoy WAVRE Namur et Luxembourg Liège 15 septembre

32 15 septembre

MÉTHODOLOGIE D'AUTODIAGNOSTIC DE LA GESTION DES DÉCHETS EN ENTREPRISE

MÉTHODOLOGIE D'AUTODIAGNOSTIC DE LA GESTION DES DÉCHETS EN ENTREPRISE MÉTHODOLOGIE D'AUTODIAGNOSTIC DE LA GESTION DES DÉCHETS EN ENTREPRISE Dernière révision du document : juillet 2012 La Cellule des Conseillers en Environnement de l'uwe a élaboré cette méthodologie afin

Plus en détail

10 ANS DE PERMIS D ENVIRONNEMENT : BILAN ET OUTILS PRATIQUES

10 ANS DE PERMIS D ENVIRONNEMENT : BILAN ET OUTILS PRATIQUES 10 ANS DE PERMIS D ENVIRONNEMENT : BILAN ET OUTILS PRATIQUES 11 octobre 2012 Stéphanie Fourez Cellule des conseillers en environnement Chemin du Stocquoy, 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43 GSM : 0474/54.20.30

Plus en détail

Valorisation matière (réutilisation, récupération, recyclage, compostage, biométhanisation)

Valorisation matière (réutilisation, récupération, recyclage, compostage, biométhanisation) GUIDE JURIDIQUE : LES PRINCIPALES RÉGLEMENTATIONS RELATIVES AUX DÉCHETS Dernière révision du document : février 2013 Ce guide propose une approche simplifiée des textes de lois relatifs aux déchets en

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N..

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. TABLE DES MATIERES PREMIERE PARTIE CLAUSES ADMINISTRATIVES... 4 1.

Plus en détail

LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES DÉCHETS EN ENTREPRISE

LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES DÉCHETS EN ENTREPRISE LA PRÉVENTION ET LA GESTION DES DÉCHETS EN ENTREPRISE Dernière révision du document : octobre 2013 Ce dossier reprend une liste non exhaustive d actions à mettre en place en matière de prévention et de

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Gestion des déchets et élimination de l'amiante

Gestion des déchets et élimination de l'amiante Page 1 of 5 Gestion des déchets et élimination de l'amiante L'inventaire amiante. Inventaire d'amiante et programme de gestion (document pfd) L'élimination des déchets. En pratique Si vous avez des doutes

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Les principales obligations environnementales en Wallonie

Les principales obligations environnementales en Wallonie Les principales obligations environnementales en Wallonie Marjorie Bougelet Cellule des Conseillers en Environnement Frameries - 21 mars 2013 1 Sommaire Présentation de l UWE et de la CCE Les principales

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau : en savoir plus ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau 30 HT TOUT COMPRIS(*) ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques BOITE CARTON

Plus en détail

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011 Gestion des déchets Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011 1 Mardi 11 Octobre 2011 Pourquoi gérer ces déchets? Objectif : - Réduire les

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT ELECTRICITE COMMENT ELIMINER VOS DECHETS? Le Code de l Environnement stipule que tout producteur ou détenteur de déchets est responsable de l élimination de ses déchets.

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Les principales obligations environnementales des PME en Wallonie

Les principales obligations environnementales des PME en Wallonie Les principales obligations environnementales des PME en Wallonie Stéphanie Fourez Cellule des Conseillers en Environnement Union Wallonne des Entreprises Marche-en-Famenne - 11 juin 2013 1 L Union Wallonne

Plus en détail

Groupe de travail n 1 : TRI 09/02/2015

Groupe de travail n 1 : TRI 09/02/2015 Groupe de travail n 1 : TRI 09/02/2015 PRESENTATION Partie 1 Point de départ (décisions externes HAS-ARS) Partie 2 Engagements CHU de NICE Partie 3 Evolution quantitative et économique des déchets d activités

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux FICHE 28 Travailler Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux On divise les métaux en deux catégories : les ferreux et les non ferreux. Les métaux ferreux, ou ferrailles,

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

LE PERMIS D'ENVIRONNEMENT - CLASSE 3

LE PERMIS D'ENVIRONNEMENT - CLASSE 3 LE PERMIS D'ENVIRONNEMENT - CLASSE 3 Dernière révision du document : février 2013 Entré en vigueur le 1 er octobre 2002, le "Permis d Environnement" (créé par le décret du 11 mars 1999) peut être considéré

Plus en détail

Fost+ fait ses comptes, IEW aussi!

Fost+ fait ses comptes, IEW aussi! Fost+ fait ses comptes, IEW aussi! Juillet 2006 Avis d IEW quand aux déclarations de FOST+ (Rapport annuel 2005) Table des matières 0. Introduction... 1 1. Cadre légal... 2 2. Qui est FOST+?... 3 3. Objectifs

Plus en détail

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals FICHE 01 Les déchets par corps de métiers Gros oeuvre - Terrassement Inertes Emballages et Recyclages TERRE PIERRE CONSIGNÉES PAPIER MÉLANGE MÉTAUX EMBALLAGE Base de Ciment, mortier, et béton Brique Mélanges

Plus en détail

Thème : Gestion des déchets

Thème : Gestion des déchets Thème : Gestion des déchets 1. Suivre les quantités de déchets produits et les coûts d élimination Utiliser un tableur de suivi et mettre en place une procédure de suivi dans l entreprise 2. Sensibiliser

Plus en détail

IMPLEMENTATION D UNE ETIQUETTE ENVIRONEMENTALE DANS LES HÔTELS BEST WESTERN HOSPITALITY AWARDS

IMPLEMENTATION D UNE ETIQUETTE ENVIRONEMENTALE DANS LES HÔTELS BEST WESTERN HOSPITALITY AWARDS IMPLEMENTATION D UNE ETIQUETTE ENVIRONEMENTALE DANS LES HÔTELS BEST WESTERN HOSPITALITY AWARDS Notre management environnemental historique Best Western France leader de l Ecolabel Européen Nos résultats

Plus en détail

DÉMARCHE DE GESTION COLLECTIVE AU SEIN D'UN PAE : MÉTHODOLOGIE DU PROJET LIFE-SMIGIN

DÉMARCHE DE GESTION COLLECTIVE AU SEIN D'UN PAE : MÉTHODOLOGIE DU PROJET LIFE-SMIGIN DÉMARCHE DE GESTION COLLECTIVE AU SEIN D'UN PAE : MÉTHODOLOGIE DU PROJET LIFE-SMIGIN Dernière révision du document : août 2015 PRÉAMBULE Le projet Life-environnement SMIGIN "Sustainable Managment by Interactive

Plus en détail

Au bureau aussi, recyclons tous nos papiers. Un environnement protégé et 5 fois plus d emplois créés

Au bureau aussi, recyclons tous nos papiers. Un environnement protégé et 5 fois plus d emplois créés Au bureau aussi, recyclons tous nos papiers Un environnement protégé et 5 fois plus d emplois créés 6 bonnes raisons de recycler le papier au bureau Valoriser le principal déchet de bureau : les papiers

Plus en détail

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) Si vous réalisez également des activités de démontage des voitures ou des travaux sur la carrosserie, reportez-vous également aux fiches correspondantes. 1 Les déchets Les déchets issus de votre activité

Plus en détail

Déchets ménagers Quelle sensibilisation?

Déchets ménagers Quelle sensibilisation? Déchets ménagers Quelle sensibilisation? prévention - communication Les Intercommunales wallonnes de gestion des déchets 1. Photographie 2. Campagnes communes de sensibilisation 3. Actions locales (IC)

Plus en détail

Réflexe Prévention Déchets

Réflexe Prévention Déchets Réflexe Prévention Déchets Secteur des Travaux Publics 2 ème ½ journée Plan de la présentation 1. La prévention, de quoi parle-t-on? Concept, bénéfices attendu, illustrations 2. Produits innovants et retours

Plus en détail

Guide pratique de la Collectivité Locale

Guide pratique de la Collectivité Locale Guide pratique de la Collectivité Locale Objet Ce Guide édité par Récylum* présente : - la procédure de contractualisation (via l Organisme Coordonnateur); - les modalités de mise à disposition et d enlèvement

Plus en détail

Déclaration Environnementale. Période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2014

Déclaration Environnementale. Période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2014 Déclaration Environnementale Période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2014 Présentation de la société Eco-Conseil Méditerranée Eco-Conseil Méditerranée (ECM) SARL est un cabinet spécialisé dans le conseil

Plus en détail

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques Développement Durable Approche d une Maison de Champagne Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques 2 Notre Vision Un engagement de longue date dans l environnement La volonté d aller plus loin

Plus en détail

Mémento législation déchets Le cadre réglementaire en Région wallonne

Mémento législation déchets Le cadre réglementaire en Région wallonne Mémento législation déchets Le cadre réglementaire en Région wallonne Dominique Defrise, CEPAG Remerciements Merci à Julie RIGO pour ses relectures attentives. Imprimé sur papier recyclé à l encre végétale

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

Réduction des déchets

Réduction des déchets Réduction des déchets ADEME Direction régionale des Pays de la Loire Nantes Philippe VINCENT philippe.vincent@ademe.fr Niveaux d intervention Actions AMONT Limiter les quantités reçues Limiter les masses

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation.

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation. GUIDE PRATIQUE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX POUR L AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRODUITS DE CONSOMMATION METHODOLOGIE D'EVALUATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DES LESSIVES

PRINCIPES GENERAUX POUR L AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRODUITS DE CONSOMMATION METHODOLOGIE D'EVALUATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DES LESSIVES PRINCIPES GENERAUX POUR L AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRODUITS DE CONSOMMATION METHODOLOGIE D'EVALUATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DES LESSIVES BP X30-323-2 publié en décembre 2012 Coordination technique

Plus en détail

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire 1 Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants. Ils ne sont pas polluants mais peuvent

Plus en détail

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux (181) La gestion des déchets de soins médicaux dans les laboratoires médicaux reste une question sensible

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-33-4 Sommaire Introduction 1 Contexte 1 Principes de l affichage environnemental Objectif du guide de lecture Présentation du produit concerné par

Plus en détail

Communication On Progress 2014

Communication On Progress 2014 Châtenay, le 22 mai 2015 Monsieur le Secrétaire Général, NEXEYA a décidé d adhérer et de soutenir le Pacte Mondial de l ONU en février 2013. J ai le plaisir de vous confirmer notre engagement et notre

Plus en détail

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien.

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Certification Environnementale «ISO 14001» sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Sommaire I - La Norme ISO 14001 : grands principes II - Présentation de la société III - Les résultats

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Quand le vert devient rentable pour les PME

Quand le vert devient rentable pour les PME Quand le vert devient rentable pour les PME Eco-conception, du concept à la pratique Martin Neys Cellule éco-conception Midi du Dvlp Durable Ciney, 20 mai 2014 L éco-conception Une réponse adaptée aux

Plus en détail

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule CDI Recyclage Agence Nord Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule Présentation CDI Recyclage intègre Paprec Group en juin 00 et profite désormais du maillage national et des savoir-faire du leader indépendant

Plus en détail

Mais que deviennent nos bennes de déchets?

Mais que deviennent nos bennes de déchets? Mais que deviennent nos bennes de déchets? Aujourd'hui, rien qu'en France, chaque habitant génère plus d'un kilo de déchets par jour, soit environ 420 kg par an. Deux fois plus qu'en 1960. Pour enrayer

Plus en détail

SESSION 2010 CONTRÔLE DE GESTION

SESSION 2010 CONTRÔLE DE GESTION 1010011 DCG SESSION 2010 CONTRÔLE DE GESTION Durée de l épreuve : 4 heures - coefficient : 1.5 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE SA LOIRE ETUDE Parc d Activités de Stelytec 42400 SAINT-CHAMOND Tél : +0033477293029 Fax : +0033477293028 Mail : loire-etude@loire-etude.com Croire en une démarche de développement

Plus en détail

Eco-conception de services Comment proposer des prestations de services à moindre impact environnemental?

Eco-conception de services Comment proposer des prestations de services à moindre impact environnemental? Atelier technique Eco-conception de services Comment proposer des prestations de services à moindre impact environnemental? Hôtellerie-restauration, informatique, commerce, imprimerie, formation, conseil,

Plus en détail

La rationalisation des collectes. Lancement de la collecte séparée des déchets organiques et passage aux conteneurs à puce AUBEL

La rationalisation des collectes. Lancement de la collecte séparée des déchets organiques et passage aux conteneurs à puce AUBEL La rationalisation des collectes Lancement de la collecte séparée des déchets organiques et passage aux conteneurs à puce AUBEL Table des matières I. Présentation INTRADEL II. Pourquoi les conteneurs?

Plus en détail

MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes

Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes Rapport d étude sur le gisement de déchets des artisans en région Poitou-Charentes JUIN 2009 1 Sommaire 1 CONTEXTE DE L ETUDE ET METHODOLOGIE UTILISEE...3 1.1 CONTEXTE DE L ETUDE...3 1.2 METHODOLOGIE UTILISEE...3

Plus en détail

Déclaration des emballages en Allemagne

Déclaration des emballages en Allemagne Déclaration des emballages en Allemagne Principes Tout comme en Belgique et au Luxembourg, il existe en Allemagne de nombreuses dispositions régissant la déclaration d emballages de produits. La base légale

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

CHANTIER PROPRE. cahier de. recommandations. Le Havre, agissons durablement

CHANTIER PROPRE. cahier de. recommandations. Le Havre, agissons durablement CHANTIER PROPRE cahier de recommandations Le Havre, agissons durablement cahier de recommandations Sommaire Article 1: Définition des objectifs 4 Article 2: Engagements des signataires 4 Article 3: Organisation

Plus en détail

Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment

Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment ENVIRONNEMENT & CONSTRUCTION DURABLE Quelques chiffres 38,2 millions de tonnes de déchets par an (source : Service de l Observation et des Statistiques de

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA BOITE A OUTILS ENVOL

GUIDE D UTILISATION DE LA BOITE A OUTILS ENVOL GUIDE D UTILISATION DE LA BOITE A OUTILS ENVOL Guider pas à pas l utilisateur lors de l application de l outil à sa propre activité Manuel d utilisation de la boîte à outils ENVOL Outil développé par l

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

LE CONTEXTE ECO RELAIS P EIN TU RE

LE CONTEXTE ECO RELAIS P EIN TU RE E CO R E LA I S P E I N T U R E E C O R E LA I S P E I N T U R E E C O R E LA I S P E I N T U R E E C O R E LA I S P E I N T U R E LE CONTEXTE Plus de 900 entreprises artisanales de peinture en Haute Normandie

Plus en détail

Communication On Progress 2013

Communication On Progress 2013 Châtenay, le 28 mars 2014 Monsieur le Secrétaire Général, NEXEYA a décidé d adhérer et de soutenir le Pacte Mondial de l ONU en février 2013. J ai le plaisir de vous confirmer notre engagement et notre

Plus en détail

GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013

GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013 GESTION DES DÉCHETS 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013 Recommandation suite à la visite de certification V2010 Manque de coordination

Plus en détail

Expliquer le tri et le recyclage des papiers aux habitants.

Expliquer le tri et le recyclage des papiers aux habitants. Expliquer le tri et le recyclage des papiers aux habitants. Argumentaire pour les animateurs ENSEMBLE, FAISONS PROGRESSER LE RECYCLAGE DES PAPIERS Ce guide vous accompagne dans vos actions de communication

Plus en détail

ORST du Limousin (18/10/10) Charte d engagements volontaires de réduction des émissions de CO 2 des transporteurs routiers de marchandises

ORST du Limousin (18/10/10) Charte d engagements volontaires de réduction des émissions de CO 2 des transporteurs routiers de marchandises ORST du Limousin (18/10/10) Charte d engagements volontaires de réduction des émissions de CO 2 des transporteurs routiers de marchandises La charte d engagements volontaires Une démarche globale et structurante

Plus en détail

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004 La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise Juillet 2004 1 Contexte (1) Directive 2000/53/CE + Décision européenne des déchets 2000/532/CE: le VHU non dépollué est un déchet dangereux le

Plus en détail

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants PLASTURGIE PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention des déchets permet de concilier bénéfices économiques

Plus en détail

D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprises

D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprises Appellations (IT (nouvelles technologies, TIC) - Gestion commerciale / Vente) Commercial / Commerciale en services auprès des entreprises Commercial vendeur / Commerciale vendeuse d'espaces publicitaires

Plus en détail

Que faire de vos déchets professionnels?

Que faire de vos déchets professionnels? Guide pratique Que faire de vos déchets professionnels? En tant que professionnel, vous produisez des déchets dans le cadre de votre activité et vous souhaitez connaître les modalités de leur élimination.

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Analyse du cycle de vie pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Objectifs de l étude L Analyse du Cycle de Vie des PUNR* revêt trois objectifs principaux Apprécier l intérêt environnemental

Plus en détail

Numéro - Installation ou activité

Numéro - Installation ou activité Diagnostic de classement «environnement» Secteur d activité : Assainissement, voirie et gestion des déchets Classe 3 : déclaration environnementale Classe 2 : demande de permis d environnement Classe 1

Plus en détail

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement)

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement) Mise en place de la redevance incitative : Information aux syndicats/propriétaires/bailleurs de logements collectifs La Communauté de Communes du Kochersberg et de l Ackerland a adopté depuis le 1 er juillet

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

Peinture / revêtement

Peinture / revêtement Si vous réalisez également l activité de décapage, consultez aussi la fiche métier correspondante. 1 Les déchets Vos déchets se décomposent en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne se transforment

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

PRESENTATION. COLLECTE PAPIERS DE BUREAUX.

PRESENTATION. COLLECTE PAPIERS DE BUREAUX. PRESENTATION. Le Groupement d Intérêt Economique GROUPE B&P est un regroupement d entreprises spécialisées dans la collecte multi-déchets non dangereux, ainsi que la collecte de papiers et de cartons,

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Le Système de Management Environnemental

Le Système de Management Environnemental 14001 Conseil Le Système de Management Environnemental ISO 14001 Pourquoi? Quoi? Comment? Intervenant : M.F. Lafon 14001 Conseil Conseil, Formation, Audit, Veille en Management Environnemental 36, rue

Plus en détail

Déchets du BTP et recyclage

Déchets du BTP et recyclage Déchets du BTP et recyclage «Etude sur les volumes et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP dans les Landes» Plan de prévention et de gestion des déchets de chantiers du BTP des Landes Réunion

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 BOURSES DE PRÉACTIVITÉ BOURSES INNOVATION

RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 BOURSES DE PRÉACTIVITÉ BOURSES INNOVATION RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 BOURSES DE PRÉACTIVITÉ BOURSES INNOVATION CELLULE AIDES DIRECTES AGENCE DE STIMULATION ECONOMIQUE SOMMAIRE PARTIE 1 PRÉSENTATION DES DISPOSITIFS....5 I. BOURSES DE PREACTIVITE...5

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

Déclaration environnementale 2013

Déclaration environnementale 2013 Déclaration environnementale 2013 Date de validation : 07/12/2013 Table des matières DESCRIPTION DE NOTRE ENTREPRISE 4 POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE 6 SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL (S.M.E.) 7 ASPECTS

Plus en détail

Les Déchets dangereux pour l eau : Le 9ème Programme (2007-2012)

Les Déchets dangereux pour l eau : Le 9ème Programme (2007-2012) Les Déchets dangereux pour l eau : Le 9ème Programme (2007-2012) 2012) Cette présentation est sous réserve de la Décision finale des Administrateurs de l Agence Présentation du jeudi 14 septembre 2006

Plus en détail