Tableau de bord de l activité des organismes de formation en LR. Exploitation des bilans pédagogiques et financiers - Exercice 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau de bord de l activité des organismes de formation en LR. Exploitation des bilans pédagogiques et financiers - Exercice 2013"

Transcription

1 Tableau de bord de l activité des organismes de formation en LR Exploitation des bilans pédagogiques et financiers - Exercice 2013

2 2

3 Avertissement sur les données 4 En résumé 5 1 Les caractéristiques des organismes de formation Démographie et dénombrement des organismes de formation Le détail des catégories juridiques La taille selon le chiffre d affaires Les prestataires de formation à titre principal (pour CA> d euros) L ancienneté 11 2 Le marché de la formation professionnelle continue Le chiffre d affaires Les parts de marché selon la taille des organismes de formation L origine des produits des organismes de formation 15 3 L activité et les stagiaires Les catégories de stagiaires Le positionnement des organismes de formation Les objectifs de formation Les spécialités de formation 21 4 Tableau de synthèse 23 Références bibliographiques 24 3

4 Avertissement sur les données Ces données sont issues du logiciel «Pactole», l applicatif lié aux bilans pédagogiques et financiers (BPF) que les prestataires de formation sont tenus de transmettre au ministère du travail, quel que soit leur statut juridique, que l activité soit exercée à titre principal ou accessoire. Le BPF constitue un outil de contrôle administratif et financier de l activité des prestataires de formation pour les services régionaux des directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi (Direccte). Il constitue également un outil d analyse du marché français de la formation professionnelle continue exploité par la Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) ainsi que par la Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle (Dgefp). Les BPF donnent une indication, partielle, sur l activité de la formation professionnelle qui ne concerne que les formations externes. Dans les BPF, le vocable «formation» recouvre un champ plus large que son acception courante. Il intègre notamment des prestations d évaluation ou d accompagnement, comme l accompagnement à la validation des acquis de l expérience ou les bilans de compétences. Les BPF étant déclaratifs, des questions de fiabilité peuvent se poser pour certains résultats, en particulier : Les volumes de stagiaires de la formation professionnelle continue en LR ne sont pas présentés dans ce document. En effet, ils sont a priori largement surestimés et la question est à l étude par les services de la Dares. Ne sont donc présentées ici que les données de structure relatives aux stagiaires. Les résultats sur les niveaux de formation doivent aussi être considérés avec précaution. Jusqu en 2007, les organismes étaient interrogés sur le niveau de la formation dispensée. Ils doivent à présent indiquer les objectifs généraux des prestations en distinguant les formations visant une certification enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), les autres formations continues, et les prestations d orientation et d accompagnement. Seules les formations certifiantes sont concernées par les niveaux de formation. Ces changements ont généré des problèmes de fiabilité selon la Dares. Ces précautions soulignées, les BPF restent à ce jour la meilleure source pour caractériser et retracer l activité des organismes de formation. Les résultats tirés de leur exploitation constituent une base de connaissance utile à partager et viennent enrichir la connaissance de l offre de la formation professionnelle en région. 4

5 En résumé En 2013, le nombre de prestataires de formation déclarés en Languedoc-Roussillon est passé à 3 506, soit une hausse globale de 19% en un an avec une augmentation de 21% pour le seul secteur privé lucratif (p.6). Parmi les organismes de formation déclarés au 31/12, on peut considérer que 85% à 92% d entre eux présentent une activité réelle (p.7). 79% des prestataires sont constitués d organismes du secteur privé lucratif (p.8). 78% des organismes réalisent un chiffre d affaires annuel de moins de euros, le secteur public se démarque nettement avec un quart des prestataires du secteur qui réalisent un chiffre d affaires de plus 1,5 millions d euros (p.9). Parmi les organismes qui réalisent plus de euros de chiffre d affaires, 70% ont pour activité principale la formation professionnelle continue (p.10). 37% des prestataires existent depuis 3 à 5 ans ; les organismes du secteur public/parapublic sont nettement moins récents puisque 57% ont plus de 20 ans alors que le turn-over est apparemment plus élevé dans le secteur privé (p. 11) Le chiffre d affaires réalisé par l ensemble des organismes est supérieur à 390 millions d euros, soit une progression de 3% en un an. Près de la moitié du chiffre d affaires est réalisé par le secteur privé lucratif, hors indépendants (p.12). Les organismes du secteur public et parapublic représentent 2% du nombre de prestataires mais réalisent 24% du chiffre d affaires (p.13) et forment 13% des stagiaires (p.19). En 2013, les organismes de formation de la région de moins de euros de chiffres d affaires représentent dans leur ensemble 10% du chiffre d affaires du secteur et 58% du chiffre d affaires des travailleurs indépendants. A l inverse, les organismes de plus de 1,5 millions d euros de chiffres d affaires ont réalisé ensemble 42% de l ensemble des produits du secteur et 74% du chiffre d affaires des prestataires du secteur public (p.14). Les entreprises et les OPCA sont les premiers financeurs de la formation continue avec 43% des financements, les pouvoirs publics viennent en deuxième position avec 33% (p.15). En LR, 62% des stagiaires ayant bénéficié d une action de formation sont des salariés et 17% sont des demandeurs d emploi (p.17). Le secteur privé lucratif forme près des 2/3 des stagiaires mais les demandeurs d emploi sont plus largement formés par le secteur public/parapublic ainsi que par le secteur associatif (p.18). 72% des actions de formation ne sont pas certifiantes (p.20). Les principales spécialités de formation suivies concernent les actions de remobilisation professionnelle (10%), l informatique, traitement de l'information etc. (10%) et le secteur de la santé (8%) (p.22). 5

6 1 Les caractéristiques des organismes de formation 1.1 Démographie et dénombrement des organismes de formation Les créations et disparitions des organismes de formation OF déclarés au 31/12 OF déclarés au 31/12 OF déclarés au cours de l'année Cessations d'activité au cours de l'année Evolution globale Travailleurs indépendants (TI) % 4% + 21% Secteur privé lucratif (hors TI) % 3% + 21% Secteur associatif % 1% + 15% Public et parapublic % 0% + 4% Total général % 3% + 19% Entre le 31/12/2012 et le 31/12/2013, le nombre d organismes de formation (OF) est passé de à 3 506, soit une hausse de 19%. Cette hausse de 19% des organismes de formation s explique par la création de 22% de nouveaux organismes, et par la cessation d activité de 3% d entre eux. Entre 2012 et 2013, le secteur privé lucratif a enregistré la plus forte hausse du nombre de prestataires (+21% d organismes et de travailleurs indépendants). 6

7 Les décomptes du nombre d organismes de formation en 2013 OF déclaré dont BPF exercice dont BPF % au 31/12 transmis renseignés % Travailleurs indépendants (TI) % % Secteur privé lucratif (hors TI) % % Secteur associatif % % Public et parapublic % 83 95% Total général % % En 2013, organismes de formation ont déclaré une activité. La déclaration d'activité est une obligation administrative qui doit être déposée à la préfecture, dans les 3 mois qui suivent la conclusion de la première convention ou premier contrat de formation par le prestataire. L'enregistrement de la déclaration d'activité peut être refusé ou annulé. En 2013 alors que organismes ont déclaré une activité, ont transmis leur bilan pédagogique et financier (BPF) et pour d entre eux, il était effectivement bien renseigné. Après la déclaration de création, le BPF est également un document administratif obligatoire que chaque prestataire de formation doit transmettre avant le 30 avril de chaque année, et qui retrace son activité de l'année précédente. On peut ainsi considérer que 85% à 92% des organismes déclarées en 2013 présentent une activité réelle. 7

8 1.2 Le détail des catégories juridiques Les organismes de formation (OF) par catégorie juridique Catégorie de statut Evolution Nb % Nb % Travailleurs indépendants (TI) % % + 21% SARL % % + 17% Secteur privé lucratif SA 125 4% 147 4% + 18% EURL 224 8% 262 7% + 17% Autres privés 166 6% 248 7% + 49% Ensemble % % + 21% Secteur privé associatif Association loi % % + 15% Organismes du secteur public 66 1% 69 1% + 5% Public et parapublic Organismes du secteur consulaire 18 2% 18 2% + 0% Ensemble 84 3% 87 2% + 4% Ensemble % % + 19% L ensemble du secteur privé lucratif (travailleurs indépendants + autres organismes du secteur privé lucratif) représente 79% du total des organismes de formation en 2013 contre 78% en En 2013 comme en 2012, les prestataires sont en majeure partie des SARL (30%) et des travailleurs indépendants (ou formateurs individuels ; 30% également). 8

9 1.3 La taille selon le chiffre d affaires Les organismes de formation (OF) selon leur taille (tranches de chiffre d affaires) Moins de de à de à à plus de Ensemble Pour rappel : nb OF Travailleurs indépendants 92% 93% 6% 5% 2% 2% 0% 0% 0% 0% 100% 100% Secteur privé lucratif 74% 74% 9% 9% 13% 13% 2% 2% 2% 1% 100% 100% Secteur associatif 71% 72% 10% 10% 15% 12% 3% 3% 2% 2% 100% 100% Public et parapublic 23% 24% 10% 9% 20% 23% 21% 20% 26% 25% 100% 100% Ensemble 77% 78% 8% 8% 10% 10% 2% 2% 2% 2% 100% 100% En 2013 comme en 2012, au titre de la formation professionnelle, 78% des organismes réalisent un chiffre d affaires de moins de d euros et 2% un chiffre d affaires de plus de 1,5 millions d euros. Le profil des organismes publics et parapublics est sensiblement différent, un quart réalise plus de 1,5 millions d euros de chiffre d affaires. La taille des OF (en CA) par catégorie d OF en % 2% 0% 2% 3% 2% 13% 12% 10% 25% 8% 9% 10% 20% plus de % à % 74% 78% 72% de à % de à Moins de % Travailleurs Secteur privé indépendants lucratif (hors TI) Secteur associatif Public et parapublic Ensemble des OF 9

10 1.4 Les prestataires de formation à titre principal (pour CA> d euros) Part des organismes de plus de euros de CA ayant la formation prof. continue comme activité principale (plus de 50% du CA) Nb d'of de plus de * Travailleurs indépendants (TI) 81% 83% Secteur privé lucratif (hors TI) 70% 72% Secteur associatif 71% 70% Public et parapublic 52% 52% Ensemble 68% 70% *calculés sur la base du nombre d OF au 31/12 et de la part d OF de plus de d euros de CA En 2013, 70% des prestataires réalisant un chiffre d affaires de plus de euros avaient comme activité principale la formation professionnelle continue. Ils étaient 68% en Les travailleurs indépendants qui réalisent plus de euros de chiffre d affaires annuels apparaissent fortement spécialisés dans la formation professionnelle continue, 83% d entre eux exercent cette activité à titre principal, contre 52% pour les organismes du secteur public/parapublic. 10

11 1.6 L ancienneté Les organismes de formation selon leur ancienneté moins de 1 an de 1 à 3 ans de 3 à 10 ans de 10 à 20 ans supérieur à 20 ans Ensemble Pour rappel : nb OF Travailleurs indépendants (TI) 20% 18% 30% 32% 32% 34% 14% 13% 4% 4% 100% 100% Secteur privé lucratif (hors TI) 16% 13% 26% 26% 36% 39% 16% 15% 6% 7% 100% 100% Secteur associatif 9% 11% 20% 18% 36% 38% 20% 19% 15% 14% 100% 100% Public et parapublic 4% 2% 7% 10% 18% 18% 17% 13% 55% 57% 100% 100% Ensemble 15% 14% 25% 26% 34% 37% 16% 15% 9% 9% 100% 100% En 2013, 14% des organismes de formation ont déclaré avoir moins d un an d existence, ils étaient 15% en % des organismes, soit la majeure partie, existent depuis 3 à 5 ans, ils étaient 34% en Les organismes du secteur public/parapublic sont beaucoup plus âgés, 57% ont plus de 20 ans L ancienneté des OF selon leur catégorie en % 7% 14% 9% 13% 15% 15% 19% 57% 34% 39% 37% 38% 13% 32% 26% 26% 18% 18% supérieur à 20 ans de 10 à 20 ans de 3 à 10 ans de 1 à 3 ans moins de 1 ans 18% 13% 11% Travailleurs indépendants Secteur privé lucratif (hors TI) Secteur associatif 10% 2% Public et parapublic 14% Ensemble OF 11

12 2 Le marché de la formation professionnelle continue 2.1 Le chiffre d affaires Le chiffre d affaires (CA) des organismes de formation Evolution en % en % Travailleurs indépendants (TI) % % + 2% Secteur privé lucratif (hors TI) % % + 4% Secteur associatif % % + 1% Public et parapublic % % + 1% Total général % % + 3% En 2013, les organismes de formation de la région ont réalisé un chiffre d affaires supérieur à 390 millions d euros, soit une progression de 3% en un an. La progression la plus forte est réalisée par les organismes du secteur privé lucratif (hors TI) qui ont augmenté de 4% leur chiffre d affaires entre 2012 et Le secteur privé lucratif (hors TI) est à l origine de près de la moitié du chiffre d affaires réalisé (48% en 2013). 12

13 La répartition des organismes et du chiffre d affaires en % 48% 30% 23% 24% 19% Chiffre d'affaires Nb d'organismes 5% 2% Travailleurs indépendants Secteur privé lucratif (hors indépendants) Secteur associatif Public et parapublic Les organismes du secteur public et parapublic représentent 2% du nombre de prestataires mais réalisent 24% du chiffre d affaires de l ensemble des prestataires. A contrario, les travailleurs indépendants comptent pour 30% des organismes mais pour 5% du chiffre d affaires. 13

14 2.2 Les parts de marché selon la taille des organismes de formation Répartition du marché du secteur selon la taille* des prestataires de formation CA de moins CA de à CA de à CA de à CA de plus de Pour rappel : Ensemble de Chiffres d'affaires ( ) Travailleurs indépendants (TI) 57% 58% 22% 21% 20% 22% 0% 0% 0% 0% 100% 100% Secteur privé lucratif (hors TI) 10% 11% 7% 7% 31% 34% 16% 17% 35% 31% 100% 100% Secteur associatif 8% 8% 6% 7% 29% 26% 16% 18% 42% 41% 100% 100% Public et parapublic 0% 0% 1% 1% 6% 7% 19% 18% 73% 74% 100% 100% Total général 10% 10% 6% 6% 24% 25% 16% 17% 44% 42% 100% 100% *Définie par le chiffre d affaires (CA) En 2013, les organismes de formation de la région de moins de euros de chiffres d affaires représentent dans leur ensemble 10% du chiffre d affaires du secteur et 58% du chiffre d affaires des travailleurs indépendants. A l inverse, les organismes de plus de 1,5 millions d euros de chiffres d affaires ont réalisé ensemble 42% de l ensemble des produits du secteur et 74% du chiffre d affaires des prestataires du secteur public. Les parts de marché selon la taille et selon la catégorie des OF en % 31% 41% 42% 21% 17% 74% plus de de à % 17% de 3 de à % de à % 26% 25% moins de euros 7% 18% 7% 6% 11% 8% 7% 10% 14 Travailleurs Secteur privé indépendants lucratif Secteur associatif Public et parapublic Ensemble

15 2.3 L origine des produits des organismes de formation L origine des produits réalisés au titre de la FPC Evolution en % en % Entreprises % % + 4% 43% Entreprises via OPCA % % - 4% Pouvoirs publics % % + 3% Particuliers % % + 7% Autres organismes de formation % % +10% Autres produits % % - 3% Total % % + 3% Les entreprises sont les premiers financeurs de la formation continue. En 2013, les entreprises ont ainsi contribué à 43% des produits des organismes de formation, à hauteur de 24% par financement direct et pour 19% via les OPCA. Les pouvoirs publics sont le deuxième financeur de la formation professionnelle, ils représentent 33% des ressources des organismes. 15

16 L origine des produits par catégorie d OF en % 3% 7% 6% 5% 7% 6% 4% 7% 24% 5% 7% 18% 12% 13% 20% 9% 43% 56% 33% 21% 20% 19% 29% 32% 20% 52% 16% 24% 17% 12% 43% Autres produits Autres organismes de formation Particuliers Pouvoirs publics Entreprises via OPCA Entreprises Travailleurs indépendants Secteur privé lucratif Secteur associatif Public et parapublic Ensemble OF En 2013, de façon directe ou via les OPCA, les entreprises constituent plus de la moitié (52%) des ressources des organismes du secteur privé lucratif (hors TI), contre 43% toutes catégories d organismes confondues. En parallèle, les pouvoir publics comptent pour 56% des ressources des organismes du secteur public et parapublic, contre 33% toutes catégories confondues. 16

17 3 L activité et les stagiaires 3.1 Les catégories de stagiaires Répartition des stagiaires selon leur statut Salariés Demandeurs d'emploi Particuliers Autres* Total Travailleurs indépendants (TI) 68% 64% 7% 7% 7% 7% 18% 21% 100% 100% Secteur privé lucratif (hors TI) 78% 74% 7% 11% 4% 4% 10% 10% 100% 100% Secteur associatif 48% 47% 23% 25% 11% 10% 18% 19% 100% 100% Public et parapublic 38% 35% 34% 35% 8% 11% 20% 19% 100% 100% Ensemble 64% 62% 15% 17% 7% 7% 14% 15% 100% 100% *Essentiellement jeunes non inscrits comme demandeurs d emploi, travailleurs non salariés, bénévoles, agents publics de la fonction publique d Etat, territoriale ou hospitalière. En 2013, 62% des stagiaires ayant bénéficié d une action de formation sont des salariés. Ils étaient 64% en A l inverse, la part des demandeurs d emploi dans les bénéficiaires de la formation continue a augmenté, passant de 15% en 2012 à 17% en Les stagiaires demandeurs d emploi sont relativement plus nombreux dans les organismes de formation du public/parapublic. En 2013, ils représentent 35% des stagiaires dans ces organismes contre 7 % des stagiaires formés par les travailleurs indépendants % 7% 7% 64% Travailleurs indép. Le statut des stagiaires par catégorie d OF en % 4% 11% 74% Secteur privé lucratif (hors TI) 19% 19% 15% 10% 11% 25% 47% Secteur associatif 35% 35% 7% 17% 62% Public et Ensemble OF parapublic Autres stagiaires Particuliers Demandeurs d'emploi Salariés

18 3.2 Le positionnement des organismes de formation Les stagiaires par catégorie d organismes de formation (OF) Salariés Demandeurs d'emploi Particuliers Autres* Total Travailleurs indépendants (TI) 12% 11% 5% 4% 12% 11% 14% 15% 11% 10% Secteur privé lucratif (hors TI) 62% 66% 25% 35% 32% 35% 37% 39% 51% 55% Secteur associatif 18% 16% 37% 33% 38% 32% 29% 29% 24% 22% Public et parapublic 8% 7% 33% 28% 18% 21% 20% 17% 14% 13% Ensemble 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% *Essentiellement agent publics de la fonction publique d Etat, territoriale ou hospitalière, jeunes non-inscrits comme demandeurs d emploi, travailleurs non-salariés, bénévoles. Le secteur privé lucratif forme près des 2/3 des stagiaires (10% par les travailleurs indépendants et 55% par les autres structures lucratives), son poids a augmenté entre 2012 et 2013, passant de 62% à 65%. Les salariés sont formés à 77% par le secteur privé lucratif (y compris les travailleurs indépendants). A contrario, les demandeurs d emploi sont largement formés par le secteur public/parapublic (33%) ainsi que par le secteur associatif (28%). Les stagiaires par catégorie d OF et selon leur statut en % 16% 66% 11% Salariés 28% 33% 35% 4% Demandeurs d'emploi 21% 17% 32% 35% 29% 39% 11% 15% 13% 22% 55% 10% Particuliers Autres Ensemble des stagiaires Public et parapublic Secteur associatif Secteur privé lucratif (hors TI) Travailleurs indépendants 18

19 La répartition des organismes et des stagiaires par catégorie d organismes en % 48% 30% 10% 22% 19% 13% Nb stagiaires Nb d'organismes 2% Travailleurs indépendants Secteur privé lucratif (hors indépendants) Secteur associatif Public et parapublic En 2013, le secteur public/parapublic a formé 13% des stagiaires alors qu il représente 3% des organismes. A contrario, les travailleurs indépendants pèsent pour 10% des stagiaires formés et 30% du nombre d organismes de formation. 19

20 3.3 Les objectifs de formation Formations certifiantes Les objectifs et les niveaux des formations des stagiaires dont niveau V dont niveau IV dont niveau III dont niveaux I et II Formations non certifiantes Prestation d'accompagnement Travailleurs indépendants (TI) 16% 17% 3% 3% 2% 2% 5% 6% 5% 6% 79% 78% 5% 5% 100% 100% Secteur privé lucratif (hors TI) 11% 8% 5% 3% 1% 1% 1% 2% 4% 2% 82% 80% 7% 12% 100% 100% Secteur associatif 14% 13% 6% 5% 3% 3% 2% 2% 3% 2% 66% 62% 20% 25% 100% 100% Public et parapublic 28% 24% 12% 10% 9% 7% 5% 4% 2% 2% 53% 56% 19% 20% 100% 100% Ensemble 15% 13% 6% 5% 3% 2% 3% 3% 3% 3% 73% 72% 12% 15% 100% 100% Total En 2013, 72% des stagiaires ont bénéficié d actions de formation non certifiantes, 15% de prestations d accompagnement (dont bilans de compétence) et 13% d actions de formation certifiantes (les niveaux ne s appliquent qu aux formations certifiantes). Les actions de formation certifiantes sont en baisse, elles sont passées de 15% en 2012 à 13% en Les objectifs de formation des stagiaires par catégorie d OF en % 78% 12% 80% 25% 62% 20% 56% 15% 72% Prestation d'accompagnement Formation non certifiante Le secteur public/parapublic dispense relativement plus d actions Formation certifiante de formation certifiantes : 24% des actions en 2013 contre 13% toutes catégories confondues. 17% 8% 13% 24% 13% Le secteur associatif dispense plus de prestations d accompagnement : 25% contre 15% tous les organismes Travailleurs Secteur privé indépendants lucratif (hors TI) Secteur associatif Public et parapublic Ensemble confondus. 20

21 3.4 Les spécialités de formation La répartition des stagiaires par domaine de formation Domaines de formation Formations générales 1% 1% 11 Mathématiques et sciences 0% 0% 12 Sciences humaines et droit 5% 5% 13 Lettres et arts 3% 3% 20 Spécialités pluri-technologiques de la production 0% 0% 21 Agriculture, pêche, forêts et espaces verts 2% 2% 22 Transformations 1% 2% 23 Génie civil, construction et bois 3% 2% 24 Matériaux souples 0% 0% 25 Mécanique, électricité, électronique 3% 2% 30 Spécialités plurivalentes des services 1% 1% 31 Echanges et gestion 22% 21% 32 Communication et information 12% 13% 33 Services aux personnes 19% 19% 34 Services à la collectivité 9% 8% 41 Domaines des capacités individuelles 15% 18% 42 Domaines des activités quotidiennes et de loisirs 1% 1% 99 Autres 3% 3% Ensemble 100% 100% En 2013, les trois premiers domaines de formation suivis par les stagiaires de la formation professionnelle continue sont «Echanges et gestion (21%), «Services aux personnes» (19%) et «Capacités individuelles» (18%). 21

22 Spécialité de formation Les 12 premières spécialités de formation Stagiaires (%) 415-Développement des capacités d'orientation, d'insertion ou de réinsertion sociales et professionnelles 10% 326-Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission des données 10% 331-Santé 8% 344-Sécurité des biens et des personnes, police, surveillance 7% 312-Commerce, vente 5% 413-Développement des capacités comportementales et relationnelles 5% 311-Transport, manutention, magasinage 4% 315-Ressources humaines, gestion du personnel, gestion de l'emploi 4% 333-Enseignement, formation 4% 313-Finances, banque, assurances 4% 330-Spécialités plurivalentes sanitaires et sociales 3% 314-Comptabilité, gestion 3% Ensemble des 12 premières spécialités de formation 66% En 2013, les 2/3 des stagiaires de la formation professionnelle continue se sont formés dans 12 spécialités de formation. Les trois premières spécialités sont «Développement des capacités d'orientation, d'insertion ou de réinsertion sociales et professionnelles» (10% des stagiaires formés), «Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission des données» (10%) et «Santé» (8%). 22

23 4 Tableau de synthèse Organismes de formation (déclarés au 31/12) Evolution Travailleurs indépendants (TI) 30% 30% +21% Secteur privé lucratif (hors TI) 48% 48% +21% Secteur privé associatif 19% 19% +15% Public et parapublic 3% 2% +4% Ensemble % Chiffres d affaires Evolution Travailleurs indépendants (TI) 5% 5% +2% Secteur privé lucratif (hors TI) 47% 48% +4% Secteur associatif 23% 23% +1% Public et parapublic 24% 24% +1% Ensemble % Stagiaires Salariés 64% 62% Demandeurs d'emploi 15% 17% Particuliers 7% 7% Autres 14% 15% Total 100% 100% Origine des produits Evolution Entreprises 23% 24% +4% OPCA 20% 19% -4% Pouvoirs publics 33% 33% +3% Particuliers 12% 12% +7% Autres organismes de formation 6% 7% +10% Autres produits 5% 5% -3% Total % 23

24 Références bibliographiques Errefom, «L activité des organismes de formation en Basse-Normandie», CarifOref Midi-Pyrénées, «L offre de formation en Midi-Pyrénées Exploitation des bilans pédagogiques et financiers exercice 2013», décembre 2014 Dares analyse, «Les prestataires de la formation continue en 2011», n 062, octobre

25 Publication Atout Métiers LR Directeur de publication : Pascal Binelli Responsable de publication : Patricia Reeb Réalisation : Emmanuelle Sourisseau avec la participation de Bruno Berenguel et Kristine Poirier 25

26 Atout Métiers LR Association paritaire présidée par les partenaires sociaux financée par l Etat, la Région LR, l Europe 26

Le marché de la formation professionnelle continue à La Réunion Bilan 2013/2014

Le marché de la formation professionnelle continue à La Réunion Bilan 2013/2014 Le marché de la formation professionnelle continue à La Réunion Bilan 2013/2014 DIECCTE de La Réunion Direction des Entreprises, de la concurrence, de la concurrence, du travail et de l emploi de La Réunion

Plus en détail

L activité des organismes de formation continue enregistrés en Région Alsace en 2006

L activité des organismes de formation continue enregistrés en Région Alsace en 2006 DRTEFP Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle d Alsace R epères : synthèses ( n o 28 avril 28 L activité des organismes de formation continue enregistrés en Région

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION CONTINUE EN 2006 De plus en plus de stagiaires pour des formations de plus en plus courtes

L OFFRE DE FORMATION CONTINUE EN 2006 De plus en plus de stagiaires pour des formations de plus en plus courtes Novembre 2008 - N 47.2 L OFFRE DE FORMATION CONTINUE EN 2006 De plus en plus de pour des formations de plus en plus courtes En 2006, les organismes de formation ont réalisé un chiffre d affaires de 5,9

Plus en détail

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 L activité des organismes de formation de La Réunion Service Régional de Contrôle de la Direction des Entreprises, de la Concurrence,

Plus en détail

Le marché de la formation professionnelle continue en Franche-Comté

Le marché de la formation professionnelle continue en Franche-Comté Le marché de la formation professionnelle continue en Franche-Comté décembre 2015 Fin décembre 2014, la Franche-Comté compte plus de 1 100 organismes de formation professionnelle continue, dont 56 % sont

Plus en détail

L activité des organismes de formation à La Réunion

L activité des organismes de formation à La Réunion L activité des organismes de formation à La Réunion Analyse du marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2012 Les chiffres présentés sont issus des «Bilans Pédagogiques et Financiers»

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses JANVIER 2014 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LA VAE EN 2012 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS Plus de 250 000 personnes

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 Paris, le 02 mai 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 L Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) publie la photographie des Entreprises Adaptées (EA) en 2013.

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Contrat régi par les articles L. 981-1 à L. 981-8 du Code du travail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Contrat régi par les articles L. 981-1 à L. 981-8 du Code du travail N 2434*0 Sexe (M =, F = 2) 3 32 33 34 Si le salarié était inscrit à l ANPE, indiquer depuis combien de Travailleur handicapé (oui =, non = 2) CADRE RÉSERVÉ À LA DDTEFP /6 Volet à conserver par l employeur

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE

MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE DIRECCTE de Franche-Comté N 381 - Décembre 2015 MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE Conjoncture de l emploi S elon la Banque de France, après la forte dynamique constatée en octobre, la production industrielle

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

BREF ILE-DE-FRANCE LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION S U P P L E M E N T EVOLUTION PAR RAPPORT A LA CAMPAGNE 2005/2006 LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF ILE-DE-FRANCE LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION S U P P L E M E N T EVOLUTION PAR RAPPORT A LA CAMPAGNE 2005/2006 LES PRINCIPAUX RESULTATS n 21 Mars 2010 S U P P L E M E N T BREF ILE-DE-FRANCE LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EVOLUTION PAR RAPPORT A LA CAMPAGNE 2005/2006 Depuis novembre 2004, le contrat de professionnalisation remplace

Plus en détail

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête DEPARTEMENT OPINION INSTITUTIONNEL Erwan LESTROHAN Chef de groupe 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume Inigo Chargé d études 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 Etudes Publication de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi de L activité des services à la personne 10 millions

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009 Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 29 RÉSULTATS CONSOLIDÉS Novembre 21 Synthèse... pages 1 à 11 Tous OPA CDI + intérimaires... pages 12 à 17 CDD + intermittents... pages 18 à

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF Le contexte du rapport Publié en février 2013, ce rapport est issu d une enquête par questionnaire, réalisée par

Plus en détail

Les formations rémunérées par Pôle emploi en 2011

Les formations rémunérées par Pôle emploi en 2011 Décembre 2012 Service statistiques, Études et Évaluation Les formations rémunérées par en 2011 Les données globales sur la formation en 2011 n étant pas encore disponibles, voici pour rappel celles de

Plus en détail

Portrait du secteur de la formation continue en Poitou Charentes

Portrait du secteur de la formation continue en Poitou Charentes N 62 - Juin 201 5 Portrait du secteur de la formation continue en Poitou Charentes Contrat d'objectif Territorial (COT) des Métiers de la formation continue Signé en janvier 2008, le COT des métiers de

Plus en détail

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes)

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes) Les chiffres de septembre 2015 Variation annuelle des DEFM catégorie A +5,2% +3,6% +3,1% Données CVS : Baisse de la demande d emploi de catégorie A à fin septembre 2015 par rapport au mois d août, moins

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil L offre en établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011

Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil L offre en établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Sabrina VOLANT (DREES) Etudes

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

Financement de poste. Contrat d'apprentissage

Financement de poste. Contrat d'apprentissage Financement de poste Contrat d'apprentissage DÉFINITION ET OBJECTIFS Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail entre un salarié et un employeur, qui permet à l'apprenti de suivre une formation

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin]

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin] FACETTES métiers > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? Les métiers du transport, de l entreposage et dans une moindre mesure ceux du tourisme sont principalement

Plus en détail

Enquête. Pratiques et besoins en formation dans les TPE du commerce interentreprises. Spécial TPE moins de 10 salariés. Enquête réalisée par

Enquête. Pratiques et besoins en formation dans les TPE du commerce interentreprises. Spécial TPE moins de 10 salariés. Enquête réalisée par Enquête Pratiques et besoins en formation dans les TPE du commerce interentreprises Spécial TPE moins de 10 salariés Enquête réalisée par 1 Pourquoi cette enquête? Un contexte Les TPE (Très Petites Entreprises),

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014 DIRECCTE IDF UT des Yvelines Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines Edition du 14 octobre La demande d emploi : Fin août, le nombre d inscrits à Pôle emploi en catégorie A

Plus en détail

Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME

Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME Cédants & Repreneurs d Affaires Sommaire 1 Présentation 2 Marché de la transmission des TPE/PME 3 Profil des repreneurs 4 Profil des affaires

Plus en détail

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne Les chiffres clés du chômage Région Les demandeurs d'emploi en fin de mois (DEFM) à fin novembre 2015 Source : Pôle emploi (STMT - données brutes) 10 121 763 + 5,6% Toutes catégories 55% 67 160 + 4, 12%

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

Charte pour la qualité de la formation professionnelle en Languedoc- Roussillon

Charte pour la qualité de la formation professionnelle en Languedoc- Roussillon Charte pour la qualité de la formation professionnelle en Languedoc- Roussillon La vaste concertation régionale engagée à partir de novembre 2005 a permis de définir le Plan Régional de Développement des

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Synthèse de l étude régionale

Plus en détail

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE TENDANCES METIERS EN AQUITAINE Le secteur et les métiers du numérique en Aquitaine Le 08 mars 2016 Sommaire Séquence 1 : Que savoir sur les métiers du numérique en Aquitaine? Quels sont ces métiers, leurs

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

L activité de formation continue dans les GRETA en 2007

L activité de formation continue dans les GRETA en 2007 note d information 09.11 MAI En 2007, les groupements d établissements du second degré public (GRETA) ont accueilli environ 456 500 stagiaires (+ 4 % par rapport à 2006) dont la formation est financée

Plus en détail

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC.

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Unité territoriale de Direction de l'emploi et du développement économique 35 rue de la Gare CS 60003

Plus en détail

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE POINT STAT Février 2015 La formation professionnelle et statutaire s agents s ministères 2008 à 2012 Salah Idmachiche Entre 2008 et 2012, le

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

Dares Analyses. Le contrat de professionnalisation en 2014. Reprise des embauches dans le tertiaire et l industrie

Dares Analyses. Le contrat de professionnalisation en 2014. Reprise des embauches dans le tertiaire et l industrie Dares Analyses octobre 2015 N 080 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Le contrat de professionnalisation en 2014 Reprise dans le tertiaire et l industrie 177

Plus en détail

La formation continue universitaire offre des stages de plus en plus courts en 2007

La formation continue universitaire offre des stages de plus en plus courts en 2007 note d information 10.05 MARS En 2007, les établissements supérieurs publics ont réalisé un chiffre d affaires 323 millions d euros au titre la formation continue pour un public 454 000, dont 77 % dans

Plus en détail

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 026117 & REPÈRES TENDANCES Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Chiffre d affaires des magasins de plus de 300 m 2........ 4 Profil

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

Tableau de bord statistique édition 2013

Tableau de bord statistique édition 2013 Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée Amélioration dans la fiche «Guide méthodologique de la connaissance».

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

le plan 30 000 formations

le plan 30 000 formations statistiques et indicateurs sept. 2014 SOMMAIRE P.1 un 1er bilan positif P.2 un plan qui a accompagné la réorientation professionnelle des demandeurs d emploi cumulant des freins à l emploi P.5 enquête

Plus en détail

38 39 L état de l Enseignement supérieur et de la Recherche n 4 [édition 2010]

38 39 L état de l Enseignement supérieur et de la Recherche n 4 [édition 2010] 14 La réussite des étudiants inscrits dans une filière professionnelle courte est importante. Les lauréats d un BTS et surtout d un DUT poursuivent de plus en plus leurs études au moins jusqu au niveau

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 230»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 230» «Extrait du cahier de l OPEQ n 230» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES 2011-2012 (confirmation de projet, pré-qualification, qualification) LA FILIERE AGRICULTURE Ce qu il faut retenir

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

L activité de formation continue dans les GRETA en 2005

L activité de formation continue dans les GRETA en 2005 note d information 07.17 MAI www.education.gouv.fr En 2005, les groupements d établissements du second degré public (GRETA) ont accueilli 446 080 stagiaires dont la formation est financée sur fonds publics

Plus en détail

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012 Enquête Quantitative 2012 RÉSULTATS CONSOLIDÉS RÉSULTATS CONSOLIDÉS Sommaire... page 1 Synthèse & Tendances... page 7 Ensemble des OPCA, inclus intérimaires & intermittents... page 15 OPCA Professionnels,

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1/6 NOTE JURIDIQUE LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1. Les enjeux. En principe, les associations relevant de la loi du 1er juillet 1901, et plus généralement les organismes à but non

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA TRANSMISSION GRAND LYON METROPOLE 9 ENQUETE FORUN DE L'ENTREPRENEURIAT

OBSERVATOIRE DE LA TRANSMISSION GRAND LYON METROPOLE 9 ENQUETE FORUN DE L'ENTREPRENEURIAT OBSERVATOIRE DE LA TRANSMISSION GRAND LYON METROPOLE 9 ENQUETE FORUN DE L'ENTREPRENEURIAT 1. Rappel des objectifs et cadre de l'étude 2. Résultats de l'étude 3. Profil des dirigeants cédants Rappel des

Plus en détail

Formation diplômante

Formation diplômante 75 Bd Lamartine 72 000 Le Mans 06 11 71 88 45 / 02 43 47 00 30 Formation diplômante Technicien Médiation de Services Titre professionnel inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

BILAN 2007. 1. Travail des salariés étrangers. Nombre de demandes d autorisation de travail de salariés étrangers

BILAN 2007. 1. Travail des salariés étrangers. Nombre de demandes d autorisation de travail de salariés étrangers BILAN 27. Travail des salariés étrangers Nombre de demandes d autorisation de travail de salariés étrangers er 2eme er 2eme er 2eme 25 25 26 26 27 27 Hors-Goro () 34 328 343 36 45 337 Goro () 2 42 84 9

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

Observation et statistiques. L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation en Île-de-France

Observation et statistiques. L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation en Île-de-France Observation et statistiques L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation en Île-de-France Analyse des enquêtes 2013 et 2014 L insertion professionnelle

Plus en détail

CHARTE DE L ACTION SOCIALE

CHARTE DE L ACTION SOCIALE CHARTE DE L ACTION SOCIALE Préambule En adhérant au CNAS, votre collectivité ou établissement a choisi de mettre en place une politique d action sociale pour son personnel conformément aux dispositions

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Avril 2014 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2014 Chiffres clés 2014 3 450 projets de recrutement sur le bassin d emploi

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL NOVEMBRE 2013 COMMERCE INTERNATIONAL AQUITAINE Enquête auprès des entreprises exportatrices aquitaines LES EXPORTATEURS AQUITAINS : QUI SONTILS? Présentation de l échantillon Ce document présente une synthèse

Plus en détail

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés n 58 novembre 2010 ISSN 1967-6158 Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi Données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté La loi du 10 juillet 1987 relative à l obligation

Plus en détail

IVA Insertion. dans la vie active. des sortants de BTS, de terminales technologiques et professionnelles, de BEP et de CAP

IVA Insertion. dans la vie active. des sortants de BTS, de terminales technologiques et professionnelles, de BEP et de CAP les dossiers thématiques de l'académie de Rennes octobre 2008 IVA Insertion dans la vie active enquête 2006 des sortants de BTS, de terminales technologiques et professionnelles, de BEP et de CAP Répartition

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENLigne toutes les innovations FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon LANGUEDOC ROUSSILLON pour l économie du Languedoc-Roussillon N 5 - Juin 2007 Les technologies de l information et de la communication L emploi salarié progresse fortement en Languedoc-Roussillon dans les

Plus en détail

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Santé et comportements dans la population saint-martinoise en 2013 Etude CONSANT Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Diabète Recherche de sucre dans le sang Huit individus

Plus en détail

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat Document établi le 12/07/2011 Sommaire La fiscalité des associations Les déclarations de résultat Le sponsoring et le mécénat L obligation de nomination du commissaire aux comptes La rémunération de salariés

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Depuis le Loi du 17 janvier 2002, le Répertoire national

Plus en détail

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie Compte-rendu de la soirée-débat organisée le 20 avril 2012 par le Syndicat des Travailleurs de l Industrie et des Services du Nord (CNT-STIS 59) sur le thème «Les sociétés coopératives, une alternative

Plus en détail

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes Rapport financier 2007 Budget prévisionnel 2008 Rapport du commissaire aux comptes Parc Euromédecine 209 rue des Apothicaires 34196 Montpellier cedex 5 Tél 04 67 52 64 17 Fax 04 67 52 02 74 E-mail contact@ors-lr.org

Plus en détail

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015?

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? n 198 - janvier 2012 Annexe Sommaire : - Documentation «fiches par domaine professionnel»... 2 - Fiches :... 6 o Agriculture, marine, pêche (A)... 6 o

Plus en détail

Analyse des frais d administration des assureurs-vie dans le domaine du 2 e pilier

Analyse des frais d administration des assureurs-vie dans le domaine du 2 e pilier prévoyance Prévoyance Prévoyance Analyse des frais d administration des assureurs-vie dans le domaine du 2 e pilier Depuis la 1 re révision de la loi sur la prévoyance professionnelle, la transparence

Plus en détail

Mise en concurrence Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective. Négociateur immobilier

Mise en concurrence Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective. Négociateur immobilier Mise en concurrence Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective Négociateur immobilier Lieu de formation : Nantes Cet appel à propositions a pour objet la conception et la réalisation d actions de

Plus en détail

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi Paris, 15 mars 2012 Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe

Plus en détail

LES BILANS DE COMPÉTENCES EN 2000 : PLUS SOUVENT À L INITIATIVE DU SALARIÉ

LES BILANS DE COMPÉTENCES EN 2000 : PLUS SOUVENT À L INITIATIVE DU SALARIÉ Juin 2002 - N 26.2 LES BILANS DE COMPÉTENCES EN 2000 : PLUS SOUVENT À L INITIATIVE DU SALARIÉ Entre 1998 et 2000, le nombre de bilans de compétences s est stabilisé alors que le nombre d organismes prestataires

Plus en détail

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Communiqué de presse Paris, le 7 avril 2014 Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Malakoff Médéric qui assure la santé

Plus en détail