La veille stratégique, un incontournable outil d aide à la décision

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La veille stratégique, un incontournable outil d aide à la décision"

Transcription

1 La veille stratégique, un incontournable outil d aide à la décision 1 Par Clément EMAGA Consultant en innovation & veille prospective Pour parler de veille, nous déclinerons notre expression autour de quatre axes qui nous permettrons de comprendre la notion de veille stratégique. 1. définition et enjeux de la veille D après l AFNOR (association française de normalisation), la veille est une «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement technologique, commercial, etc., pour anticiper les évolutions» 1. La veille n est donc pas de la recherche sur internet ou de la diffusion sélective d information qui pourrait tout simplement s apparenter à du courtage d information. La veille est aussi un processus qui va de l expression des besoins à l intégration des informations recueillies dans un processus décisionnel. Figure 1 : Le processus de veille selon le cycle de l information 2 A ces étapes du processus, H. LESCA 3 ajoute la formation des traqueurs d information. Les pratiques de veille aident l entreprise dans la mesure où sa réactivité est accrue face à 1 Norme XP X , avril M. Guechtouli «Comment organiser son système de veille stratégique?» 3 «Des outils au service de la veille stratégique».système d information et management n 2 vol , p

2 des cas de prise de décisions rapides. La veille est donc essentielle à la pérennité de l entreprise. 2 Figure 2 : Les enjeux de la veille 2. bénéfices et limites de la veille Comme bénéfices octroyés par la pratique de la veille, nous pouvons citer entre autre l optimisation et du processus de prise de décision, et de la gestion des risques, l amélioration du rendement global de l organisation, de la vision à long terme et de l anticipation des opportunités, la facilitation de la gestion de crises, l identification rapide des menaces éventuelles, l imagination de nouvelles technologies et la prise en compte les tendances émergentes. Au delà de ces bénéfices, la pratique de la veille fait aussi face à des limites. Ces limites sont d ordre pécuniaire, chronologique et même informationnel. Pécuniaire parce que la mise en place d un processus de veille a un coût et ce coût peut être important. C est même l une des principales raisons qui font que les dirigeants d entreprise, malgré leur intérêt certains, n investissent pas dans la chose. Chronologique parce que la multiplicité des sources d information fait que le temps passé à la recherche de l information est de plus en plus long. Il faut savoir que la veille ne peut pas tout surveiller. C est pourquoi il est nécessaire de savoir éliminer les bruits de fond, détecter les signaux faibles, identifier les sources de désinformation. Informationnel tout simplement à cause du flux abondant d information que génèrent les multiples sources. Ce flux est souvent difficile à gérer.

3 3. les types de veille La pratique de la veille se décline en plusieurs types de veille selon le secteur d activité. Au fur et à mesure que la quantité des secteurs augmente par le biais de la technologie et de l innovation, il est compréhensible que le nombre de types de veille augmente aussi. C est pourquoi nous pouvons déjà dire que la liste suivante n est pas exhaustive, mais qu elle essaye de ratisser le plus grand nombre. Nous pouvons citer: 3 VEILLE MARKETING ; VEILLE CONCURRENTIELLE ; VEILLE TECHNOLOGIQUE VEILLE ECONOMIQUE ; VEILLE FINANCIERE ; VEILLE COMMERCIALE ; VEILLE ENVIRONNEMENTALE ; VEILLE SOCIETALE ; VEILLE LEGISLATIVE ; VEILLE GEOPOLITIQUE. 4. les outils de veille Il sera important de noter ici que nous parlerons seulement des outils que nous avons rencontrés durant notre recherche. Certains de ces outils sont utilisés seulement pour certaines étapes du processus de veille mais d autres en revanche couvre tout le processus. Il n en demeure néanmoins que l homme reste le seul maître de l interprétation et de l analyse des résultats, transformant ainsi une simple information en information stratégique (Information contenant des éléments susceptibles de contribuer à la définition, l infléchissement ou la remise en cause de la stratégie de l organisation) 4. Nous pouvons citer : Les moteurs de recherche et Les agents intelligents 5 ; L infométrie (ensemble des activités métriques relatives à l information) et La bibliométrie 6 (c est une application des mathématiques au domaine de l information 4 Norme AFNOR XP X Pour la collecte de données.

4 et de la documentation).pour les informations qui ne se trouveraient pas sur internet, la mise en place d un réseau humain d informateur peut s avérer nécessaire et pouvant être comptabilisé en tant qu outil de veille. La veille stratégique 4 Depuis les travaux de F.J. AGUILAR 7 jusqu à ceux de M. Salles 8, la veille stratégique apparait comme étant indispensable pour l innovation dans l entreprise. définitions et objectifs de la veille stratégique La veille stratégique peut être définie comme étant la collecte d'informations permanente sur les avancées et les orientations stratégiques de la concurrence en matière de produits, de techniques de production, de modes de commercialisation ou encore de communication (chapeautant ainsi toutes les types de veille). D après R. A. THIETART, elle est une pratique managériale qui vise à répondre aux différentes attentes d information des décideurs pour leur permettre de s adapter aux évolutions informationnelles de l environnement externe de leur entreprise 9. La veille stratégique aura donc pour but de surveiller activement l environnement externe de l entreprise (parfois interne), d informer en temps réel les collaborateurs, d analyser les impacts présents et futurs, de déduire les menaces et les opportunités, de capitaliser les connaissances, de coordonner l ensemble des veilles afin d en fournir une synthèse à la direction de l organisation. qui fait de la veille stratégique au sein de l entreprise? On pourrait répondre à cette question en disant simplement que toutes les entreprises souhaitant maitriser leur environnement devraient faire de la veille. Cela serait une réponse globale, une réponse qui nous pousse à présenter plutôt les acteurs participant au processus de veille stratégique au sein de l entreprise. Nous avons : les capteurs, qui sont tous des membres de l entreprise ; Les veilleurs, qui sont les spécialistes de la collecte d information ; Les experts, qui sont les spécialistes d une problématique de l entreprise ; Les commanditaires, qui sont à l origine de la demande. 6 Pour le traitement des données. 7 «Scanning the business environment», New York, USA the Macmillan company, «MEDESIIE : une méthode de définition de système d information d intelligence économique», 2003.http ://ieut1.irit.fr/ 9 «La stratégie d entreprise», Mac Graw Hill, Paris, 1990.

5 Bibliographie BERGERON P., «La veille stratégique : sa place à l EBSI», En direct de l EBSI n 11, p.1. GUECHTOULI M., «Comment organiser son système de veille stratégique?» Article. HENRY V., «Outils de veille stratégique : essai de typologie», DEA en sciences de l information et de la communication, option système d information documentaire, Ecole Nationale Supérieure de l Information et des Bibliothèques, LARIVET S. et BROUARD F., «Stratégies de PME et pratiques d intelligence économique et de veille stratégique», Communication soumise à l Académie de l entrepreneuriat 2007, Sherbrooke, 4-5 octobre

Qu est-ce que la veille stratégique? 1. définition et enjeux de la veille

Qu est-ce que la veille stratégique? 1. définition et enjeux de la veille Qu est-ce que la veille stratégique? Par Clément EMAGA Consultant en innovation & veille prospective Pour parler de veille, nous déclinerons notre expression autour de quatre axes qui nous permettrons

Plus en détail

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD

votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe EPAILLARD Intelligence Économique CCI de Saumur : mode - 29 avril d emploi 2006 L intelligence Intelligence économique économique au cœur : de votre entreprise mode d emploi CCI de Saumur - 29 avril 2006 Philippe

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Amélioration du Processus Participatif d Innovation de Conception 13 mois d accompagnement conseil personnalisé à chaque entreprise des formations inter-entreprises

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Systèmes Décisionnels : Une nouvelle approche du Management des Ressources Humaines

Systèmes Décisionnels : Une nouvelle approche du Management des Ressources Humaines Systèmes Décisionnels : Une nouvelle approche du Management des Ressources Humaines Si constater que la gestion des ressources humaines se complexifie chaque jour davantage relève de la plus grande banalité,

Plus en détail

La veille informationnelle

La veille informationnelle La veille informationnelle Qu est-ce que c est? 1 Plan 1 Définition et objectifs 2 Exemples de veilles 3 Étapes de la veille 4 Éviter les écueils 5 Méthodes de veille 2 1 Définition et Objectifs «Activité

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

Des nouveaux outils pour la veille sur Internet

Des nouveaux outils pour la veille sur Internet Des nouveaux outils pour la veille sur Internet D après un plan de Thomas Chaimbault de École Nationale Supérieure des Sciences de l Information et des Bibliothèques T. Pouzaud 2009-2010 1 Objectifs Apprendre

Plus en détail

Management du travail, gestion des compétences et conception de projet d innovation Pistes de réflexion

Management du travail, gestion des compétences et conception de projet d innovation Pistes de réflexion Management du travail, gestion des compétences et conception de projet d innovation Pistes de réflexion Marie Christine LENAIN Chargée de mission ARACT Nord- Pas de Calais Juillet 2012 Partant des diagnostics

Plus en détail

La veille à la CMA74

La veille à la CMA74 La veille à la CMA74 Retour sur une expérimentation pour l Artisanat Annecy, le 20 septembre 2007 Séverine Verguet, Chef de projet Veille Informative Virginie Fleury, Chargée de mission Veille http://www.cm-annecy.fr

Plus en détail

Comment mettre en place un système de veille sur les marchés publics? Mardi 10 décembre 2013 - Privas 10/12/13

Comment mettre en place un système de veille sur les marchés publics? Mardi 10 décembre 2013 - Privas 10/12/13 Comment mettre en place un système de veille sur les marchés publics? Mardi 10 décembre 2013 - Privas 10/12/13 SOMMAIRE Définition de la veille Pourquoi faire de la veille? Typologies de veille Le cercle

Plus en détail

L enseignement supérieur court en formation initiale scolaire. Brevet de Technicien Supérieur Agricole Technico Commercial des Vins et Spiritueux

L enseignement supérieur court en formation initiale scolaire. Brevet de Technicien Supérieur Agricole Technico Commercial des Vins et Spiritueux des Vins et Spiritueux Objectif général de la formation La formation permet au technico-commercial de développer une double compétence liée à la connaissance des processus d élaboration des produits vins

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice Éditorial La complexité accrue de l environnement dans lequel travaillent les PME, et la nouvelle réalité économique à laquelle elles font face exercent des pressions de plus en plus importantes sur leur

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

LE MANAGEMENT PAR PROJETS

LE MANAGEMENT PAR PROJETS Serge RAYNAL LE MANAGEMENT PAR PROJETS Approche stratégique du changement Préface de Bernard WARAIN Président de la Chambre de Commerce et de l Industrie du Mans et de la Sarthe Troisième édition, 1996,

Plus en détail

De l art de préparer la guerre

De l art de préparer la guerre De l art de préparer la guerre Les War Rooms au service des dirigeants Lettre Convergence N 34 A propos de BearingPoint Les consultants de BearingPoint savent que l environnement économique change en permanence,

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

NORMALISATION & PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

NORMALISATION & PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE INFORMATION CONCURRENTIELLE, NORMALISATION & PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les entreprises sont confrontées à un environnement de plus en plus complexe, en constante évolution et incertain. Les pressions sont

Plus en détail

Guide pédagogique. Jacques BREILLAT. Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux

Guide pédagogique. Jacques BREILLAT. Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux Guide pédagogique Master 2 professionnel Intelligence économique et management des organisations IAE de Bordeaux Jacques BREILLAT Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux 1 Contenu

Plus en détail

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Mars 2016 15 place de la République 75003 Paris EDITO 01 Chaque année depuis quatre ans, Ashoka publie le Baromètre de l Entrepreneuriat Social en collaboration

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-SDESS RFI Demande d information SDESS-GestionContenus Réf. : RFI_SDESS-GestionContenus.doc Page 1/8 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION...

Plus en détail

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1 1 1 Sommaire A PROPOS p. 3 INTRODUCTION p. 4 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS p. 5-6 MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE p. 7 RÉSULTATS ET ANALYSES p. 8-20 2 A propos Nom de l étude : Baromètre des pratiques de veille 2012

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière Projet stratégique Coopération forestière 2009-2013 UCFF Union de la Coopération Forestière Française GCF Groupe Coopération Forestière Adhésion et Partage sont les deux valeurs essentielles du projet

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices 12/06/2012 1 Luxembourg Paris Brussels Les stress tests ou tests de résistance sont des techniques

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent.

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent. Management de l Entreprise Manag. de l Ent. 6 161 GE04 17h GE10 GE11 Gestion des ressources humaines apprendre et utiliser les outils pertinents des ressources humaines pour comprendre les fonctionnements

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE

LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE Marcel Risi, président et directeur général Centre québécois de valorisation de la biomasse, Sainte-Foy, Québec Introduction L expérience accumulée depuis huit

Plus en détail

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés?

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Le e-business Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Philippe Delaide Spécialiste e-business Les Spécialistes du Cabinet TOPS Consult est une Direction Développement

Plus en détail

LES BASES MARKETING Formation Durée: 4 jours

LES BASES MARKETING Formation Durée: 4 jours LES BASES DU MARKETING Formation Durée: 4 jours CLARITY, société de conseil en télécommunication, réalise principalement des missions de conseil pour ses clients, opérateurs et Autorités de Régulation

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

L INTELLIGENCE SPORTIVE

L INTELLIGENCE SPORTIVE L INTELLIGENCE SPORTIVE DEFINITION, DÉMARCHE, EXEMPLES UNE BELLE AVENTURE 2 octobre 2007 Jean Richard GERMONT Définition 2 «L Intelligence Sportive correspond à la collecte, la maîtrise, la protection

Plus en détail

La Veille informationnelle : Les Pratiques du Hub Rural. Papa Alassane Mbaye Communication Associate. 1. Présentation du HUB RURAL

La Veille informationnelle : Les Pratiques du Hub Rural. Papa Alassane Mbaye Communication Associate. 1. Présentation du HUB RURAL Plateforme d Appui au Développement rural et à la Sécurité alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre La Veille informationnelle : Les Pratiques du Hub Rural Papa Alassane Mbaye Communication Associate

Plus en détail

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Anticiper et prendre les meilleures décisions au regard des contraintes économiques et organisationnelles, tels sont les challenges quotidiens

Plus en détail

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Toulouse, le 23 octobre 2008 «Sécurité économique» Normalisation, certification : facteurs de réussite pour la gestion des risques Groupe AFNOR Délégation Midi-Pyrénées

Plus en détail

Christian Caoudal - Copyright 2010 oopartners solutions 1

Christian Caoudal - Copyright 2010 oopartners solutions 1 oopartners solutions - Conseil, solutions et mise en oeuvre Organisation de la session de quoi s agit il? Introduction Plan de l intervention Entreprises en transition / L entreprise étendue Mettre en

Plus en détail

Notons enfin que le lecteur trouvera des bibliographies complémentaires à chaque fin de chapitre pour enrichir ses connaissances.

Notons enfin que le lecteur trouvera des bibliographies complémentaires à chaque fin de chapitre pour enrichir ses connaissances. Préambule De nombreux dirigeants et cadres d entreprises sont aujourd hui confrontés à la nécessité de développer de nouvelles technologies, de nouveaux produits ou de nouvelles organisations. Notre but

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

qualité des prestations des

qualité des prestations des Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Renforcer la qualité des prestations des entreprises pour augmenter leurs opportunités de marché Renforcer la qualité des prestations

Plus en détail

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES*

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* *Inventor of smart global solutions SPECIALISTE DANS L ANALYSE, LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN SERVICE D APPLICATIONS AUTOMATISEES POUR LES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

[Compte rendu] L après crise : Une économie d ingénieur? Colloque CNISF, le 8 octobre 2009. Par : Jérémy CROS, secrétaire général du BNEI

[Compte rendu] L après crise : Une économie d ingénieur? Colloque CNISF, le 8 octobre 2009. Par : Jérémy CROS, secrétaire général du BNEI le 31 octobre 2009 [Compte rendu] Colloque CNISF, le 8 octobre 2009 L après crise : Une économie d ingénieur? Par : Jérémy CROS, secrétaire général du BNEI SOMMAIRE 1. TABLE RONDE : "L INGÉNIEUR ET L INNOVATION"...

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE

AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE L'intelligence économique, dans son acception la plus classique, consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger l'information stratégique, afin de

Plus en détail

Agence webmarketing & digitale

Agence webmarketing & digitale g 04 67 49 12 20 i cibleweb.com cement Agence webmarketing & digitale Depuis la création de cibleweb.com notre objectif reste inchangé Accompagner les PME dans l optimisation de leur présence en ligne

Plus en détail

COMMERCIAL PUBLICITÉ

COMMERCIAL PUBLICITÉ Activités commerciales publicitaires COMMERCIAL PUBLICITÉ Le ou la commercial(e) Publicité a pour fonction essentielle de prospecter et rencontrer les annonceurs, les agences média et les agences de publicité,

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Veille technologique et normative du CETIM, au service des entreprises de la mécaniquem

Veille technologique et normative du CETIM, au service des entreprises de la mécaniquem Page 1 Veille technologique et normative du CETIM, au service des entreprises de la mécaniquem UNM 29 juin 2010 Une équipe dédid diée, pour une veille basée e sur l expertisel Page 2 Une équipe de 11 personnes,

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

Laboratoire de Recherche en développement territoriale, environnementale et énergétique. FPK Khouribga

Laboratoire de Recherche en développement territoriale, environnementale et énergétique. FPK Khouribga Laboratoire de Recherche en développement territoriale, environnementale et énergétique FPK Khouribga Laboratoire de Recherche en Stratégie et Management des Organisations LASMO ENCG Settat LABORATOIRE

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Lancé en janvier 2013 à Roissy-en-Brie, Digital Village Hébergeur de talents by KLARD est un pôle d hébergement en co-working destiné aux free-lances des métiers du web et aux TPE/PME

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest

Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest Comment favoriser le financement participatif d'entreprises? Par Guillaume Desclée, Founder & Platform Manager chez Mymicroinvest 1. Contexte Qu est-ce que le crowdfunding? Le crowdfunding, littéralement

Plus en détail

Etude d impact environnemental

Etude d impact environnemental Etude d impact environnemental Réunion du réseau : Janvier 2014 Problématique L Etude d Impact Environnemental (EIE) est un outil de référence depuis plusieurs années, reconnu internationalement et approuvé

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

L intelligence économique au service de la veille stratégique

L intelligence économique au service de la veille stratégique L intelligence économique au service de la veille stratégique Thème de l intervention de Monsieur Tawfik MOULINE, Directeur Général de l Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES) à la journée organisée

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D AUTO-ANALYSE

QUESTIONNAIRE D AUTO-ANALYSE QUESTIONNAIRE D AUTO-ANALYSE Ce questionnaire a pour but d établir un premier inventaire de vos compétences et de vos intérêts professionnels à partir d informations recueillies sur votre parcours professionnel.

Plus en détail

Analyse de la valeur, Redesign to cost, Décomposition de coûts. Pour des acheteurs créateurs de valeur

Analyse de la valeur, Redesign to cost, Décomposition de coûts. Pour des acheteurs créateurs de valeur Analyse de la valeur, Redesign to cost, Décomposition de coûts Pour des acheteurs créateurs de valeur Mercredi 24 Octobre 8h30 12h30 Hôtel Provinces Opéra 36, Rue de l Echiquier 75010 PARIS UNE CONFERENCE

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Le Système de Management de l Energie ISO 50001

Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Opérateur international de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences : Normalisation Edition de solutions et services d information Evaluation

Plus en détail

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince 29/02/2016 Edito Edito, A l ère sociale et collaborative, les entreprises, pour être compétitives, se doivent de réduire les coûts et les délais, d améliorer

Plus en détail

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques La qualité d exécution des opérations d une organisation détermine son

Plus en détail

De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective.

De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective. De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective. Jean-Claude Desenclos Institut de Veille Sanitaire Séminaire Maladies Infectieuses Émergentes - Actualités

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer

Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer PANEL 4 Entreprise numérique les facteurs clés de succès, Se réinventer Claude ETTY 10 AVRIL 2015 Héraclite, Philosophe grec Une seule chose est constante, permanente, c'est le changement. Ce ne sont pas

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e :

CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES. P r é s e n t a t i o n d e : CHANGE LAB -PME 2.0 EXPÉRIMENTATION D UNE DÉMARCHE CHANGE LAB POUR SOUTENIR LE PASSAGE AU NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES P r é s e n t a t i o n d e : G e n e v i e v e L e f e b v r e, d i r e c t r i c e

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

Profil de compétences pour les dirigeants d entreprise Comité de formation et Comité relève et mentorat

Profil de compétences pour les dirigeants d entreprise Comité de formation et Comité relève et mentorat Profil de compétences pour les dirigeants d entreprise Comité de formation et Comité relève et mentorat Présenté par : Percy Grégoire Coordonnateur à la formation Laval le 15 mai 2008 INTRODUCTION : Puisque

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Les méthodes du Management Technologique

Les méthodes du Management Technologique Chapitre 2. Les méthodes du Management Technologique Le Management Technologique, défini comme la prise en compte de la dimension technologique dans les situations du management, a vu sa contribution se

Plus en détail

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE N 2012-001 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 11 bd des Récollets 31078 Toulouse Cedex 4 Objet de la consultation Production

Plus en détail

Les TPE (Travaux Personnels Encadrés) Fiche outil

Les TPE (Travaux Personnels Encadrés) Fiche outil Nature de l épreuve : Les TPE (Travaux Personnels Encadrés) Fiche outil Vous travaillerez en équipe de 2 à 4 élèves sur un sujet de votre choix tiré d un des thèmes proposés dans votre série et impliquant

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

COURS D ENTREPRENEURIAT CHAIRE ENTREPRENEURIAT SOCIAL ESSEC

COURS D ENTREPRENEURIAT CHAIRE ENTREPRENEURIAT SOCIAL ESSEC COURS D ENTREPRENEURIAT CHAIRE ENTREPRENEURIAT SOCIAL ESSEC Gérer une entreprise sociale (DEVC31206) Au travers de l'analyse de cas réels, français et étrangers, sélectionnés pour leur caractère exemplaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

DEFINITION DE FONCTION

DEFINITION DE FONCTION DEFINITION DE FONCTION Responsable d Agences Rhône MJ 705/001/C Michaël JOLY Consultant Jean-Baptiste RONZE Chargé de Recherche 3, place Louis Pradel - 69001 LYON Tél. : 04 72 74 44 30 Fax: 04 78 52 36

Plus en détail

L assurance face aux défis Internet :

L assurance face aux défis Internet : Conférence du 27 septembre 2007 Par Sabine Gräfe sgrafe@xerfi.fr L assurance face aux défis Internet : Quel modèle économique performant? Les dispositifs Internet des groupes présents sur le marché de

Plus en détail

Etude pour l université d été du CNOA

Etude pour l université d été du CNOA Etude pour l université d été du CNOA Sondage Ifop pour le Conseil National de l Ordre des Architectes N 112209 Contacts Ifop : Damien Philippot / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises.

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises. BECOME est une action collective complète et globale qui aide les entreprises de Poitou-Charentes à créer et commercialiser de nouveaux produits et services à forte valeur ajoutée écologique et économique.

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

2. La réponse de Handicap International

2. La réponse de Handicap International Les conclusions de l étude du King s College correspondent aux analyses faites par Handicap International dans sa stratégie 2011-2015 et ses éléments de mise à jour. Le choix des ateliers qui ont suivi

Plus en détail

KHIAT Assya Conduite du changement

KHIAT Assya Conduite du changement KHIAT Assya Conduite du changement 1 KHIAT Assya Conduite du changement 2 Changement : condition d évolution Où! Quels nouveaux modes de Quels nouveaux modes de management? Citation «Avoir une vision pour

Plus en détail