Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL"

Transcription

1 Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux Comment mesurer le temps de propagation de groupe sur des convertisseurs de fréquence dans lesquels le ou les oscillateurs locaux () des mélangeurs ne sont pas accessibles? Rohde&Schwarz a développé une méthode de mesure raffinée : la méthode à deux tons disponible avec l option R&S ZVA-K9 pour les familles d analyseurs de réseau R&S ZVA et R&S ZVT. Accès aux : oui ou non? Les convertisseurs de fréquence trouvent leur application dans les systèmes de communication sans fil et par satellite. Ces composants sont souvent utilisés dans des applications hyperfréquence où ils transposent côté émetteur, un signal en bande de base large bande à un signal haute fréquence et inversement côté récepteur, convertissent le signal RF en bande de base. De tels systèmes de communication doivent transmettre correctement les données avec des taux d erreurs minimum et donc présenter dans la bande utile non seulement une courbe d affaiblissement constante mais également une réponse en phase linéaire en fonction de la fréquence. Cette caractéristique est vérifiée en mesurant le temps de propagation de groupe relatif ou absolu à savoir la linéarité de phase en fonction de la fréquence pour l ensemble A propos du temps de propagation de groupe Le temps de propagation de groupe est défini comme étant la dérivée négative de la réponse en phase de l OST en fonction de la fréquence : dφ τ gr = 36 df Les analyseurs de réseau vectoriels mesurent successivement la phase du paramètre de transmission S 2 sur deux fréquences adjacentes et calculent non pas la dérivée mais les quotients de dérivée de la phase : φ τ gr = 36 f Cela fournit une bonne approche du temps de propagation de groupe recherché, tant que la variation de la phase peut être supposée suffisamment linéaire dans l intervalle de fréquence Δf observé (Δf est appelé aperture de fréquence). La figure illustre les termes Δφ = φ2 φ et Δf =. Cette méthode, basée sur la mesure de phase des paramètres S, est extrêmement précise étant donné que la justesse de mesure de l analyseur de réseau peut être encore améliorée par une procédure de calibrage appropriée. Elle excelle donc dans la réalisation de mesures sur des OST n effectuant aucune conversion de fréquence comme les amplificateurs ou des composants passifs tels que les filtres. Aperture de fréquence φ φ φ φ 2 f f Fig. Les termes Δφ = φ 2 φ et Δf =. Sur des OST à conversion de fréquence comme par exemple les mélangeurs, la phase entre le signal d entrée et de sortie ne peut pas être directement mesurée car le signal d entrée est converti en une fréquence de sortie différente. C est pourquoi les mesures de temps de propagation de groupe et de phase sur des mélangeurs pour lesquels l oscillateur local n est pas accessible, sont réalisées avec la méthode dite «Mélangeur de référence». Cette mesure ne convient cependant pas pour les convertisseurs de fréquence sans accès aux oscillateurs locaux.

2 Méthode à deux tons RF FI φ φ 2 Fig. 2 Mesure du temps de propagation de groupe suivant la méthode à deux tons. des composants impliqués dans le système de communication. Si l oscillateur local () du mélangeur est accessible, le temps de propagation relatif peut être caractérisé à l aide d une méthode appelée «mélangeur de référence» ou «Golden-Mixer». S il ne l est pas, une autre méthode doit alors être utilisée. Méthode à deux tons avec l option R&S ZVA-K9 Pour de nombreuses applications dans les domaines de l Aérospatiale et Défense, la méthode «Mélangeur de référence» ne peut pas être utilisée car l accès à l n est souvent pas disponible. De telles applications sont des domaines de prédilection pour l analyseur de réseau R&S ZVA doté de la nouvelle option R&S ZVA-K9 «Mesure de temps de propagation de groupe sur mélangeurs à internes». Contrairement aux solutions précédentes, la nouvelle méthode à deux tons de Rohde&Schwarz stimule le convertisseur avec un signal à 2 porteuses. L analyseur de réseau mesure simultanément les différences de phase entre les deux porteuses à l entrée et à la sortie de l objet sous test (fig. 2). A partir de ces différences de phase et de l écart de fréquence des porteuses, il calcule ensuite le temps de propagation de groupe comme dans la méthode de mesure classique des paramètres S. Cette méthode intuitive et facile à utiliser, laquelle ne requiert que quelques composants supplémentaires, se caractérise notamment par son insensibilité à la dérive de phase et de fréquence des oscillateurs locaux internes de l objet sous test (OST). Pour mesurer la phase entre deux signaux de fréquences différentes, le R&S ZVA utilise un frontal spécial (fig. 3), dans lequel le signal est converti en FI par un mélangeur abaisseur, ensuite numérisé par un convertisseur A/N puis converti à «zéro» dans un étage de mélange numérique avec un oscillateur local à commande numérique (NCO Numeric Controlled Oscillator) et filtré par un filtre numérique. Le R&S ZVA dispose pour chaque récepteur de deux étages de mélange et filtrage numérique au lieu d un et de deux NCO indépendants Frontal numérique du R&S ZVA FI Bande passante analogique FI Taux d'échantillonnage 8 MHz A N NCO NCO 2 Bande passante FI Hz à 5 MHz (3 MHz) Fig. 3 Le frontal numérique de l analyseur de réseau R&S ZVA. a a' Objet sous test à conversion de fréquence cos(((f + f ) t) + 2 φ2 + φ ) out RF FI cos(( t) + φ ) 2 in Fig. 4 Mesure de temps de propagation de groupe sur objets sous test à conversion de fréquence avec la méthode à deux tons. cos(( t) + φ in ) φ = (φ out + φ φ2 out φ ) (φ in φ2 in ) cos((( + f ) t) + φ out + φ ) ACTUALITÉS 2/ 2

3 présentant exactement le même décalage en fréquence que les deux porteuses du signal à deux tons. Ainsi, les rapports de phase et d amplitude entre les deux porteuses peuvent être déterminés simultanément dans chaque frontal et utilisés pour la mesure du temps de propagation de groupe. Cette méthode fonctionne également pour des objets sous test à conversion de fréquence puisque les variations de phase et de fréquence de l interne de l OST s annulent lors du calcul de la différence de phase entre les porteuses (fig. 4). Outre le temps de propagation de groupe, le R&S ZVA calcule également la phase relative en intégrant le temps de propagation de groupe ainsi que la dispersion par la dérivée du temps de propagation de groupe. L écart par rapport à la phase linéaire est calculé à partir du temps de propagation de groupe relatif (fig. 5). Le montage de mesure Pour réaliser des mesures précises, les porteuses RF du signal à deux tons doivent présenter le même écart de fréquence que les deux NCO du frontal. Dans l idéal, on utilise à cet effet les deux sources internes de l analyseur de réseau quatre ports R&S ZVA. Les deux porteuses sont regroupées en un signal à deux tons dans l analyseur de réseau à l aide d un coupleur (celui du PORT 3 en fig. 6) et réinjectées dans l adaptateur de test (en PORT de la fig. 6). Le récepteur de référence du PORT mesure la différence de phase entre les deux signaux d entrée. Le signal de sortie à deux tons est acheminé de l objet sous test au PORT 2 du R&S ZVA où la différence de phase entre les signaux de sortie est déterminée. Calibrage Le calibrage est effectué avec un mélangeur idéal ou connu (fig. 7). Ce mélangeur peut être caractérisé avec précision par exemple en utilisant une méthode de mesure telle que proposée par l option R&S ZVA-K5 (Vector Corrected Mixer Measurements) pour déterminer la phase absolue et le temps de propagation de groupe de mélangeurs. Si la mesure du temps de groupe relatif ou les variations du temps de groupe par rapport à une valeur absolue est suffisante, l hypothèse d un parfait «Golden Mixer» est utilisée pour le calibrage. Temps de propagation de groupe et phase d'un convertisseur Trc2 S2 db Mag db / Ref db Trc3 MixPhas Real 2 / Ref 6 MixPhas GHz db GHz Fig. 5 En bleu : affaiblissement de conversion, en gris : phase relative, en vert : temps de propagation groupe, en orange : déviation par rapport à la phase linéaire. CH Mix Frq RFCenter GHz Pwr 3. dbm Span MHz Trc MixDly Real ns/ Ref 3 ns Trc4 MixPhas Real 5 / Re 2 MixPhas GHz 42.8 ns GHz Trac Stat: Trc4 MixPhas Lin. Deviation: Tracking Slope: /MHz 5 El. Length: m Constant: CH Mix Frq RF Center GHz Pwr 3. dbm Span MHz 3

4 Fig. 6 Synoptique du montage de mesure. L utilisation des deux sources internes de l analyseur de réseau 4 ports R&S ZVA garantit un décalage de fréquence identique entre les porteuses RF et les NCO. Montage de mesure pour mesures de temps de propagation de groupe Récepteur de référence numérique PORT 2 NCO 2 2 = f2 NCO PORT 2 Récepteur de référence numérique PORT NCO 2 FI RF PORT NCO SOURCE SOURCE IN SOURCE OUT MEAS OUT Option ZVA-B9 PORT 3 SOURCE 2 ZVA Calibrage Montage de mesure Réf. Atténuateur Générateur de signaux RF FI Option ZVA-B9 RF FI RF IF Fig. 7 Configuration pour le calibrage avec un mélangeur connu. Fig. 8 Configuration pour la mesure d un convertisseur. ACTUALITÉS 2/ 4

5 Exemples de mesure Mesure sur convertisseurs à transposition unique La figure 8 illustre un exemple de mesure sur un convertisseur de fréquence avec un seul mélangeur. Les effets d instabilité en fréquence de l sur un convertisseur sont étudiés dans les exemples à 3 (fig. 9 à ). Dans l exemple, le convertisseur a d abord été utilisé avec un stable en fréquence et en phase. Dans l exemple 2, la fréquence de l a ensuite été décalée de khz et dans l exemple 3, l a été modulé en fréquence avec khz. Comme prévu, les écarts de fréquence et les instabilités influencent fortement la mesure de la perte de conversion l erreur de mesure est ici de 2 db (exemples 2 et 3) mais sans effet toutefois sur le résultat de mesure du temps de propagation de groupe. Cela tient au fait que les variations de la fréquence de l s appliquent de façon identique aux Exemple Trc MixDly Real 2 ns/ Re4 ns MCal Trc2 b2/a db Mag db/ Ref db b2/a GHz 8.8 ns Ch Mix Frq RF Center GHz Pwr dbm Span 3 MHz Exemple 2 Trc MixDly Real 2 ns/ Re4 ns MCal Trc2 b2/a db Mag db/ Ref db Mem3[Trc2] b2/a db Mag db/ Ref db b2/a GHz 8. ns Ch Mix Frq RF Center GHz Pwr dbm Span 3 MHz Fig. 9 Mesures sur un convertisseur avec un stable en fréquence et en phase ; en bleu : affaiblissement de conversion, en noir : temps de propagation de groupe. Fig. Mesures sur un convertisseur avec un décalage de l de khz ; en bleu : affaiblissement de conversion, en noir : temps de propagation de groupe, en orange : affaiblissement de conversion mémorisé à partir de l exemple. Exemple 3 Trc MixDly Real 2 ns/ Re4 ns MCal Trc2 b2/a db Mag db/ Ref db Mem3[Trc2] b2/a db Mag db/ Ref db b2/a GHz 8.5 ns Ch Mix Frq RF Center GHz Pwr dbm Span 3 MHz Exemple 4 Trc MixDly Real ns/ Re8 ns Trc2 b2/a db Mag. db/ Ref 4 db b2/a Ch Mix Pwr RF Start dbm * 8.75 dbm 4.59 db Freq GHz Stop 5 dbm Fig. Mesures sur un convertisseur avec une modulation de fréquence de khz de l ; en bleu : affaiblissement de conversion, en noir : temps de propagation de groupe, en orange : affaiblissement de conversion mémorisé à partir de l exemple. Fig. 2 Mesure de l affaiblissement de conversion (en bleu) et du temps de propagation de groupe (en noir) en fonction du niveau d entrée. 5

6 Montage de mesure avec et sans accès aux IF IF freq. control freq. ref Fig. 3 Montage de mesure pour la mesure du temps de propagation de groupe et de la phase relative sur des convertisseurs à transposition multiple ; à gauche sans et à droite avec accès aux. deux porteuses du signal à deux tons. La méthode à deux tons s appuyant sur la différence de phase des deux tons pour déterminer le temps de propagation de groupe, cette différence compense les variations et les instabilités de fréquence ou de phase de l. Grâce à la méthode à deux tons de l option R&S ZVA-K9, le temps de propagation de groupe n est pas seulement affiché en fonction de la fréquence mais également pour la première fois en fonction du niveau (exemple 4, fig. 2), ce qui est très avantageux pour les convertisseurs actifs. Mesures sur convertisseurs à transposition multiple L option R&S ZVA-K9 convient parfaitement pour les convertisseurs à transposition multiple. Elle prévient, en particulier pour les convertisseurs à plusieurs oscillateurs locaux internes, les problèmes liés à la dérive en fréquence ou en phase des oscillateurs locaux, rencontrés avec d autres méthodes de mesure. Le montage de mesure ne différant pas de celui utilisé pour la caractérisation d un convertisseur à transposition unique, il est recommandé pour sa simplicité et sa rapidité, même si les oscillateurs locaux sont accessibles (fig. 3). Conclusion Les mesures de temps de propagation de groupe sur des composants de fréquence sans accès à l n ont été souvent possibles que lorsque l interne de l OST répondait à de hautes exigences en termes de stabilité. Les écarts de phase ou de fréquence provoqués par des dérives, le bruit de phase ou la modulation de fréquence ont considérablement limité les méthodes précédentes dans leur précision. La nouvelle méthode à deux tons, implémentée par Rohde&Schwarz dans les analyseurs de réseau haut de gamme R&S ZVT, permet de réaliser des mesures de temps de groupe sur des convertisseurs à transposition unique ou multiple, même avec des oscillateurs locaux modulés en fréquence et ce, sans sacrifier les performances. A cet effet, le R&S ZVA stimule l OST avec un signal à deux tons et mesure les écarts de phase des deux porteuses à l entrée et à la sortie. L architecture spéciale des analyseurs de réseau avec leurs deux étages de mélange numériques dans chaque récepteur permet de réaliser la mesure de phase nécessaire sur deux signaux de fréquences différentes. Thilo Bednorz De plus amples informations sont disponibles dans la note d application EZ6 «Group Delay Measurements on Frequency Converters» à télécharger gratuitement sur le site Internet de Rohde& Schwarz (en anglais). ACTUALITÉS 2/ 6

Actualités de Rohde & Schwarz. No 192 (2007/I)

Actualités de Rohde & Schwarz. No 192 (2007/I) INSTRUMENTATION GENERALE 44 448 Les analyseurs de réseau haut de gamme de Rohde & Schwarz, en plus d avoir été dotés d une option pour des mesures de profils d impulsion, couvrent maintenant avec le nouveau

Plus en détail

Centre Ressource Génie Electrique

Centre Ressource Génie Electrique 1 2 LA LIAISON HYPERFREQUENCE PRESENTATION FONCTIONNELLE VOITURE 1 Vous avez tous vu, sur votre récepteur de télévision, un grand prix de Formule 1, les 24 Heures du Mans ou encore un grand prix de moto,

Plus en détail

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Dans ce module, introduction d une nouvelle notion qu est la continuité d une fonction en un point. En repartant de la définition et de l illustration graphique

Plus en détail

Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense

Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense Le générateur de signaux en bande de base R&S AFQ100B est parfaitement bien adapté pour une utilisation en développement

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Dérivation : Approximation affine et applications aux évolutions successives Contexte pédagogique Objectifs

Plus en détail

CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07

CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07 CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07 La station de mesure F6KSX Calibration sur soleil Les mesures Données brutes principe de traitement Variation de la température de brillance

Plus en détail

Sonde détectrice HF.

Sonde détectrice HF. Sonde détectrice HF. Une sonde détectrice HF permet de convertir un multimètre classique en voltmètre HF. On l utilise essentiellement pour effectuer des mesures relatives de signaux haute fréquence mais

Plus en détail

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss LivreSansTitre1.book Page 44 Mardi, 22. juin 2010 10:40 10 Loi normale ou loi de Laplace-Gauss I. Définition de la loi normale II. Tables de la loi normale centrée réduite S il y avait une seule loi de

Plus en détail

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Jean-François Bickel Statistique II SPO8 Transformer une variable consiste en une opération arithmétique qui vise à construire une nouvelle variable

Plus en détail

Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir

Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir Analyseur de réseau R&S ZVL Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir Le R&S ZVL est l analyseur de réseau vectoriel le plus compact et le plus léger du marché auquel l utilisateur peut adjoindre en option

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

TEST D ALIMENTATION CONTINUE

TEST D ALIMENTATION CONTINUE TEST D ALIMENTATION CONTINUE Pour vérifier et tester la conception, le besoin en alimentations conformes aux normes ne cesse de progresser au niveau technologique. C est plus ou moins devenu une nécessité

Plus en détail

TP HF Manipulation 3 ANALYSEUR DE RESEAUX VECTORIELS

TP HF Manipulation 3 ANALYSEUR DE RESEAUX VECTORIELS TP HF Manipulation 3 ANALYSEUR DE RESEAUX VECTORIELS I. Introduction En hyperfréquence, la caractérisation des dispositifs passifs ou actifs est assez différentes des techniques utilisées en basse fréquence.

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR. J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008

RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR. J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008 RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008 RECEPTEUR - Sommaire Rôle d un récepteur Principales caractéristiques Architecture Principales fonctions Application à

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande:

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande: TD N 3: Filtrage, fonction de transfert et diagrammes de Bode. M1107 : Initiation à la mesure du signal Le but de ce TD est de vous permettre d'appréhender les notions indispensables à la compréhension

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

Print Standard Verifier

Print Standard Verifier Print Standard Verifier Il existe dans Caldera une option dénommée Print Standard Verifier, qui va d une part vous permettre de vérifier la conformité de vos profils avec une norme d impression de type

Plus en détail

TP - Connexions aux bureaux à distances. Guillaume Rodier. Protocoles RDP et SSH

TP - Connexions aux bureaux à distances. Guillaume Rodier. Protocoles RDP et SSH TP - Connexions aux bureaux à distances Protocoles RDP et SSH Rodier Guillaume BTS SIO 1 ière année TP Connexions aux bureaux à distances - Protocoles RDP et SSH -> Introduction. Pour se connecter à un

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Le béton armé : comment ça marche? 25 soudure

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

A. N(p) B + C p. + D p2

A. N(p) B + C p. + D p2 Polytech Nice ELEC3 T.P. d'electronique TP N 7 S ACTIFS DU SECOND ORDRE 1 - INTRODUCTION Un quadripôle est dit avoir une fonction de transfert en tension, du second ordre, lorsque le rapport tension de

Plus en détail

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE LES AUTOMATISMES LE TRAITEMENT ANALOGIQUE GJC Lycée L.RASCOL 10,Rue de la République BP 218. 81012 ALBI CEDEX SOMMAIRE BUT LES CAPTEURS LES ACTIONNEURS Commande proportionnelle Commande continue LA CONVERSION

Plus en détail

MODULATION D AMPLITUDE

MODULATION D AMPLITUDE Misuriello Maxime 17/03/08 Arondel Olivier MODULATION D AMPLITUDE 1 Modulation... 1 1.1 Porteuse... 1 1.2 Modulation AM... 1 1.3 Modulation DSB... 3 2 Démodulations... 5 2.1 Détection d enveloppe (AM)...

Plus en détail

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 5 Document

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007 Marc Ferràs - Thomas Pellegrini LIMSI-CNRS Pour cette séance, vous devez rédiger un compte-rendu de TP à rendre à la fin de la séance. 1 Complément sur la

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67)

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Novembre 2012 Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ISSN : 2258-3106 CONTENU DE L

Plus en détail

L E S C A P T E U R S

L E S C A P T E U R S I. D é f i n i t i o n L E S C A P T E U R S Temps observable Acquérir une information Capteur image brut image Les capteurs est l élément d un système dont la fonction est d acquérir une information.

Plus en détail

Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ. f out

Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ. f out Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ f out N - Principe 2 - Principaux comparateurs de phase 3 - Différents types 3-: PLL du 2 nd ordre - type 3-2: PLL avec pompe de charge - 3 ème

Plus en détail

Gestion des stocks. Somme du stock «En cours» des 6 lieux de stockage

Gestion des stocks. Somme du stock «En cours» des 6 lieux de stockage Gestion des stocks La case «gestion du stock» doit être cochée dans la fiche de l article pour que celui-ci soit mouvementé. Vous pouvez gérer 6 stocks (stock de 0 à 5). Le stock inscrit en rouge correspond

Plus en détail

Devoir maison Info 2 A rendre pour le 15 décembre au plus tard

Devoir maison Info 2 A rendre pour le 15 décembre au plus tard Devoir maison Info 2 A rendre pour le 15 décembre au plus tard Exercice 1 : Exécutez un algorithme Considérez l algorithme suivant. Variables A, B, C en Entier; Début Lire A; Lire B; TantQue B 0 C A; TantQue

Plus en détail

No 194 (2007/III) Actualités de Rohde&Schwarz

No 194 (2007/III) Actualités de Rohde&Schwarz RADIODETECTION Actualités de Rohde&Schwarz 74 No 194 (2007/III) Récepteur portable R&S PR100 Radiodétection mobile portable, précise et rapide Compact et universel Le R&S PR100 (fig. 1) a été spécialement

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

G.P. DNS Décembre 2008

G.P. DNS Décembre 2008 DNS Sujet Électronique...1 A.Principe de la détection synchrone...1 1)Étude du filtre RC...1 2)Étude du multiplieur...2 3)Conclusion...2 B.Un filtre universel à amplificateurs opérationnels...2 A. Principe

Plus en détail

La Modulation d Amplitude (AM)

La Modulation d Amplitude (AM) La Modulation d Amplitude (AM) Le Signal AM (1) La porteuse sinusoïdale e 0 (t) = Ê.cos(2π t) est modulée en amplitude par une information BF s(t). Le signal AM qui en résulte peut s écrire u AM (t) =

Plus en détail

Méthodologies et Glossaire

Méthodologies et Glossaire Caractéristiques Précisions Calculs de performance 1.Performance 2.Performance relative 1.Volatilité 2.Tracking error 3.Ratio d'information 4.Bêta 5.Alpha 6.Ratio de Sharpe 7.Sensibilité Indicateurs de

Plus en détail

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu :

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : TRANSMETTEURS EN INSTRUMENTATION Transmetteurs aux SIGNAUX ANALOGIQUES STANDARDS Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : Capteur Transmetteur Régulateur PROCESSUS Actionneur Signal

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

EP 1 894 815 A1 (19) (11) EP 1 894 815 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: B62D 6/04 (2006.01) B62D 5/04 (2006.01)

EP 1 894 815 A1 (19) (11) EP 1 894 815 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: B62D 6/04 (2006.01) B62D 5/04 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 894 815 A1 (43) Date de publication: 05.03.2008 Bulletin 2008/10 (51) Int Cl.: B62D 6/04 (2006.01) B62D 5/04 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 06300901.3 (22)

Plus en détail

Plan. 1 caractéristiques communes 2 Les multimètres analogiques 3 Les multimètres numériques 4 l ohmmètre

Plan. 1 caractéristiques communes 2 Les multimètres analogiques 3 Les multimètres numériques 4 l ohmmètre LES MULTIMETRES ( VOLTMETRE, AMPEREMETRE,OHMMETRE,..) Plan 1 caractéristiques communes 2 Les multimètres analogiques 3 Les multimètres numériques 4 l ohmmètre LES MULTIMETRES ( VOLTMETRE, AMPEREMETRE,OHMMETRE,..)

Plus en détail

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz 1. Introduction Afin de compléter les études de compatibilité entre la bande numérique télévisuelle et la

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Avertissement Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Si vous fouillez un peu dans votre appareil photo, vous êtes surement déjà tombé sur un graphique un peu

Plus en détail

NOTE D APPLICATIONS AN141010. Mesure de l épaisseur des parois métalliques épaisses par la méthode des courants de Foucault

NOTE D APPLICATIONS AN141010. Mesure de l épaisseur des parois métalliques épaisses par la méthode des courants de Foucault SCIENSORIA NOTE D APPLICATIONS AN141010 Mesure de l épaisseur des parois métalliques épaisses par la méthode des courants de Foucault 1 Introduction Pour la mesure des épaisseurs métalliques, les méthodes

Plus en détail

Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03

Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03 Objet : Prise en main sur une antenne terrestre NASE786X-04-03 Les mesureurs de champ SEFRAM 7861 7862 7861HD 7862HD permettent la configuration d un système de réception TV terrestre ou satellite. Ce

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Amplification des signaux de commande des diodes PIN dans les antennes Doppler

Amplification des signaux de commande des diodes PIN dans les antennes Doppler Amplification des signaux de commande des diodes PIN dans les antennes Doppler Jean-Paul YONNET F1LVT / ADRASEC 38 F1LVT@yahoo.fr Dans les antennes Doppler, 4 (ou 8) fouets quart d onde sont commutées

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Rapport de certification indépendant. Au conseil d administration et à la direction de La Banque Toronto- Dominion (la «Banque») Notre responsabilité

Rapport de certification indépendant. Au conseil d administration et à la direction de La Banque Toronto- Dominion (la «Banque») Notre responsabilité Rapport de certification indépendant Au conseil d administration et à la direction de La Banque Toronto- Dominion (la «Banque») Notre responsabilité Nous avons planifié et effectué notre mission de certification

Plus en détail

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION La nécessité de quantifier, notamment les échanges commerciaux, s'est faite dés la structuration de la vie sociale. Les tentatives de représentation symbolique de

Plus en détail

3.1.1 Image numérique et image analogique.

3.1.1 Image numérique et image analogique. PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1 Image numérique et image analogique. Image numérique se dit digital

Plus en détail

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information

Plus en détail

Unity Real Time 2.0 Service Pack 2 update

Unity Real Time 2.0 Service Pack 2 update Unity Real Time 2.0 Service Pack 2 update Configuration des Objectifs Analytiques La nouvelle version permet, en un écran, de configurer un lot, un panel ou un instrument. Le menu est accessible au moyen

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques 1 Introduction Analyse spectrale Etude de bruit L objectif de ce TP est d apprendre à se servir d un analyseur de spectre et de

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

problèmes corri gés d électronique de puissance

problèmes corri gés d électronique de puissance problèmes corri gés d électronique de puissance u Niveaux de difficulté progressifs u Corrigés détaillés Pierre Mayé Professeur de physique appliquée à Arras Illustration de couverture : digitalvision

Plus en détail

Transposition de fréquence

Transposition de fréquence Radiocommunications Transposition de fréquence Principe et applications Joël Redoutey - 2009 1 Transposition de fréquence Le changement de fréquence est une opération fondamentale en radiocommunications.

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1

ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1 ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1 Le schéma de principe d'un multimètre numérique est donné ci-dessous Il met en œuvre un montage comparateur (dont le rôle sera défini

Plus en détail

Système ISO de tolérances Ajustements

Système ISO de tolérances Ajustements Principe de l interchangeabilité: Système ISO de tolérances Ajustements Lorsqu il faut fabriquer une série de pièces identiques, il est impossible d obtenir, d une pièce à l autre, exactement les mêmes

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour gestion de restaurant

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour gestion de restaurant Table des matières 1/ But :... 2 2/ Paramétrage :... 2 2.1/ Familles de clients :... 2 2.1.1 Comment y aller?... 2 2.2/ Clients :... 2 2.3/ divers :... 2 2.3.1/ Comment y aller?... 2 2.3.2/ Fiches utilisateurs

Plus en détail

Le financement des investissements par emprunts

Le financement des investissements par emprunts Le financement des investissements par emprunts Définition Pour bien démarrer I) Les emprunts a) Remboursables par amortissements constants b) Remboursables par échéances constantes c) Conclusion sur les

Plus en détail

quel mode d emploi? Devant des valeurs à risque,

quel mode d emploi? Devant des valeurs à risque, Devant des valeurs à risque, quel mode d emploi? Dans les sciences exactes, la précision est reine. Pas en économie où il est difficile de quantifier certaines variables. Notamment le risque qui n est

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail

F5CNQ DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) Jacques Collange Jean-pierre Lievre

F5CNQ DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) Jacques Collange Jean-pierre Lievre DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) ONDEXPO 2015 Espace Ecully Jacques Collange Jean-pierre Lievre UNE TRANSITION TECHNIQUE Amplification directe

Plus en détail

Cours Fonctions de deux variables

Cours Fonctions de deux variables Cours Fonctions de deux variables par Pierre Veuillez 1 Support théorique 1.1 Représentation Plan et espace : Grâce à un repère cartésien ( ) O, i, j du plan, les couples (x, y) de R 2 peuvent être représenté

Plus en détail

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 2/11 Contenu 1. CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET DEFINITION... 3 1.1 Contexte réglementaire... 3

Plus en détail

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 CP Dans toutes les situations de somme et de différence (rappel : on est dans les deux cas dans le «champ additif) on demandera aux élèves de ne pas

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage Caractérisation haute fréquences de composants passifs JULIEN FLAMANT julien.flamant@ens-cachan.fr SIMON SELLEM simon.sellem@ens-cachan.fr Motivation Le domaine des «hautes fréquences» est le domaine privilégié

Plus en détail

Analyseurs de réseau vectoriels rapides y compris pour les mesures en symétrique

Analyseurs de réseau vectoriels rapides y compris pour les mesures en symétrique INSTRUMENTATION GENERALE Analyseurs de réseau 44297/5 Fig. 1 Nouvel analyseur de réseau R&S ZVB dans sa version quatre ports. La famille R&S ZVB est une nouvelle génération d analyseurs de réseau Analyseurs

Plus en détail

Qu est-ce que le mode ASIO et comment dois-je l utiliser?

Qu est-ce que le mode ASIO et comment dois-je l utiliser? Qu est-ce que le mode ASIO et comment dois-je l utiliser? La DJ Consoles utilise deux modes audio différents pouvant être sélectionné à partir du panneau de configuration DJ : Chaque mode répond à une

Plus en détail

Comprendre le bruit et son effet sur les mesures d oscilloscope 2 ème partie : Mesurer en présence de bruit

Comprendre le bruit et son effet sur les mesures d oscilloscope 2 ème partie : Mesurer en présence de bruit Comprendre le bruit et son effet sur les mesures d oscilloscope 2 ème partie : Mesurer en présence de bruit Par : Johnnie Hancock, Agilent Technologies Introduction Aucun oscilloscope n échappe à cette

Plus en détail

1ES Février 2013 Corrigé

1ES Février 2013 Corrigé 1ES Février 213 Corrigé Exercice 1 Le tableau ci-dessous renseigne sur les besoins en eau dans le monde : Population mondiale (Milliards d habitants) Volume moyen par habitant ( ) 195 2,5 4 1 197 3,6 5

Plus en détail

BORA, système de DayTrading

BORA, système de DayTrading BORA, système de DayTrading Par Eole Trading. Présentation Bora est un système de trading quotidien dont les positions ne sont valables que 24h. Son but est de saisir des accélérations à la hausse ou à

Plus en détail

Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F

Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F NOTE DU LCSQA Métrologie Assurance Qualité : Intercomparaison des stations de mesures Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F F. MARLIERE (LCSQA/INERIS) Personnes

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

SURVEILLANCE ET LOCALISATION RADIO Radiogoniomètres

SURVEILLANCE ET LOCALISATION RADIO Radiogoniomètres Radiogoniomètre numérique DDF 255 d Les points forts du DDF 255 : il est un radiogoniomètre précis qui non seulement fonctionne selon le principe de l interférométrie par corrélation mais comprend également

Plus en détail