Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL"

Transcription

1 Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux Comment mesurer le temps de propagation de groupe sur des convertisseurs de fréquence dans lesquels le ou les oscillateurs locaux () des mélangeurs ne sont pas accessibles? Rohde&Schwarz a développé une méthode de mesure raffinée : la méthode à deux tons disponible avec l option R&S ZVA-K9 pour les familles d analyseurs de réseau R&S ZVA et R&S ZVT. Accès aux : oui ou non? Les convertisseurs de fréquence trouvent leur application dans les systèmes de communication sans fil et par satellite. Ces composants sont souvent utilisés dans des applications hyperfréquence où ils transposent côté émetteur, un signal en bande de base large bande à un signal haute fréquence et inversement côté récepteur, convertissent le signal RF en bande de base. De tels systèmes de communication doivent transmettre correctement les données avec des taux d erreurs minimum et donc présenter dans la bande utile non seulement une courbe d affaiblissement constante mais également une réponse en phase linéaire en fonction de la fréquence. Cette caractéristique est vérifiée en mesurant le temps de propagation de groupe relatif ou absolu à savoir la linéarité de phase en fonction de la fréquence pour l ensemble A propos du temps de propagation de groupe Le temps de propagation de groupe est défini comme étant la dérivée négative de la réponse en phase de l OST en fonction de la fréquence : dφ τ gr = 36 df Les analyseurs de réseau vectoriels mesurent successivement la phase du paramètre de transmission S 2 sur deux fréquences adjacentes et calculent non pas la dérivée mais les quotients de dérivée de la phase : φ τ gr = 36 f Cela fournit une bonne approche du temps de propagation de groupe recherché, tant que la variation de la phase peut être supposée suffisamment linéaire dans l intervalle de fréquence Δf observé (Δf est appelé aperture de fréquence). La figure illustre les termes Δφ = φ2 φ et Δf =. Cette méthode, basée sur la mesure de phase des paramètres S, est extrêmement précise étant donné que la justesse de mesure de l analyseur de réseau peut être encore améliorée par une procédure de calibrage appropriée. Elle excelle donc dans la réalisation de mesures sur des OST n effectuant aucune conversion de fréquence comme les amplificateurs ou des composants passifs tels que les filtres. Aperture de fréquence φ φ φ φ 2 f f Fig. Les termes Δφ = φ 2 φ et Δf =. Sur des OST à conversion de fréquence comme par exemple les mélangeurs, la phase entre le signal d entrée et de sortie ne peut pas être directement mesurée car le signal d entrée est converti en une fréquence de sortie différente. C est pourquoi les mesures de temps de propagation de groupe et de phase sur des mélangeurs pour lesquels l oscillateur local n est pas accessible, sont réalisées avec la méthode dite «Mélangeur de référence». Cette mesure ne convient cependant pas pour les convertisseurs de fréquence sans accès aux oscillateurs locaux.

2 Méthode à deux tons RF FI φ φ 2 Fig. 2 Mesure du temps de propagation de groupe suivant la méthode à deux tons. des composants impliqués dans le système de communication. Si l oscillateur local () du mélangeur est accessible, le temps de propagation relatif peut être caractérisé à l aide d une méthode appelée «mélangeur de référence» ou «Golden-Mixer». S il ne l est pas, une autre méthode doit alors être utilisée. Méthode à deux tons avec l option R&S ZVA-K9 Pour de nombreuses applications dans les domaines de l Aérospatiale et Défense, la méthode «Mélangeur de référence» ne peut pas être utilisée car l accès à l n est souvent pas disponible. De telles applications sont des domaines de prédilection pour l analyseur de réseau R&S ZVA doté de la nouvelle option R&S ZVA-K9 «Mesure de temps de propagation de groupe sur mélangeurs à internes». Contrairement aux solutions précédentes, la nouvelle méthode à deux tons de Rohde&Schwarz stimule le convertisseur avec un signal à 2 porteuses. L analyseur de réseau mesure simultanément les différences de phase entre les deux porteuses à l entrée et à la sortie de l objet sous test (fig. 2). A partir de ces différences de phase et de l écart de fréquence des porteuses, il calcule ensuite le temps de propagation de groupe comme dans la méthode de mesure classique des paramètres S. Cette méthode intuitive et facile à utiliser, laquelle ne requiert que quelques composants supplémentaires, se caractérise notamment par son insensibilité à la dérive de phase et de fréquence des oscillateurs locaux internes de l objet sous test (OST). Pour mesurer la phase entre deux signaux de fréquences différentes, le R&S ZVA utilise un frontal spécial (fig. 3), dans lequel le signal est converti en FI par un mélangeur abaisseur, ensuite numérisé par un convertisseur A/N puis converti à «zéro» dans un étage de mélange numérique avec un oscillateur local à commande numérique (NCO Numeric Controlled Oscillator) et filtré par un filtre numérique. Le R&S ZVA dispose pour chaque récepteur de deux étages de mélange et filtrage numérique au lieu d un et de deux NCO indépendants Frontal numérique du R&S ZVA FI Bande passante analogique FI Taux d'échantillonnage 8 MHz A N NCO NCO 2 Bande passante FI Hz à 5 MHz (3 MHz) Fig. 3 Le frontal numérique de l analyseur de réseau R&S ZVA. a a' Objet sous test à conversion de fréquence cos(((f + f ) t) + 2 φ2 + φ ) out RF FI cos(( t) + φ ) 2 in Fig. 4 Mesure de temps de propagation de groupe sur objets sous test à conversion de fréquence avec la méthode à deux tons. cos(( t) + φ in ) φ = (φ out + φ φ2 out φ ) (φ in φ2 in ) cos((( + f ) t) + φ out + φ ) ACTUALITÉS 2/ 2

3 présentant exactement le même décalage en fréquence que les deux porteuses du signal à deux tons. Ainsi, les rapports de phase et d amplitude entre les deux porteuses peuvent être déterminés simultanément dans chaque frontal et utilisés pour la mesure du temps de propagation de groupe. Cette méthode fonctionne également pour des objets sous test à conversion de fréquence puisque les variations de phase et de fréquence de l interne de l OST s annulent lors du calcul de la différence de phase entre les porteuses (fig. 4). Outre le temps de propagation de groupe, le R&S ZVA calcule également la phase relative en intégrant le temps de propagation de groupe ainsi que la dispersion par la dérivée du temps de propagation de groupe. L écart par rapport à la phase linéaire est calculé à partir du temps de propagation de groupe relatif (fig. 5). Le montage de mesure Pour réaliser des mesures précises, les porteuses RF du signal à deux tons doivent présenter le même écart de fréquence que les deux NCO du frontal. Dans l idéal, on utilise à cet effet les deux sources internes de l analyseur de réseau quatre ports R&S ZVA. Les deux porteuses sont regroupées en un signal à deux tons dans l analyseur de réseau à l aide d un coupleur (celui du PORT 3 en fig. 6) et réinjectées dans l adaptateur de test (en PORT de la fig. 6). Le récepteur de référence du PORT mesure la différence de phase entre les deux signaux d entrée. Le signal de sortie à deux tons est acheminé de l objet sous test au PORT 2 du R&S ZVA où la différence de phase entre les signaux de sortie est déterminée. Calibrage Le calibrage est effectué avec un mélangeur idéal ou connu (fig. 7). Ce mélangeur peut être caractérisé avec précision par exemple en utilisant une méthode de mesure telle que proposée par l option R&S ZVA-K5 (Vector Corrected Mixer Measurements) pour déterminer la phase absolue et le temps de propagation de groupe de mélangeurs. Si la mesure du temps de groupe relatif ou les variations du temps de groupe par rapport à une valeur absolue est suffisante, l hypothèse d un parfait «Golden Mixer» est utilisée pour le calibrage. Temps de propagation de groupe et phase d'un convertisseur Trc2 S2 db Mag db / Ref db Trc3 MixPhas Real 2 / Ref 6 MixPhas GHz db GHz Fig. 5 En bleu : affaiblissement de conversion, en gris : phase relative, en vert : temps de propagation groupe, en orange : déviation par rapport à la phase linéaire. CH Mix Frq RFCenter GHz Pwr 3. dbm Span MHz Trc MixDly Real ns/ Ref 3 ns Trc4 MixPhas Real 5 / Re 2 MixPhas GHz 42.8 ns GHz Trac Stat: Trc4 MixPhas Lin. Deviation: Tracking Slope: /MHz 5 El. Length: m Constant: CH Mix Frq RF Center GHz Pwr 3. dbm Span MHz 3

4 Fig. 6 Synoptique du montage de mesure. L utilisation des deux sources internes de l analyseur de réseau 4 ports R&S ZVA garantit un décalage de fréquence identique entre les porteuses RF et les NCO. Montage de mesure pour mesures de temps de propagation de groupe Récepteur de référence numérique PORT 2 NCO 2 2 = f2 NCO PORT 2 Récepteur de référence numérique PORT NCO 2 FI RF PORT NCO SOURCE SOURCE IN SOURCE OUT MEAS OUT Option ZVA-B9 PORT 3 SOURCE 2 ZVA Calibrage Montage de mesure Réf. Atténuateur Générateur de signaux RF FI Option ZVA-B9 RF FI RF IF Fig. 7 Configuration pour le calibrage avec un mélangeur connu. Fig. 8 Configuration pour la mesure d un convertisseur. ACTUALITÉS 2/ 4

5 Exemples de mesure Mesure sur convertisseurs à transposition unique La figure 8 illustre un exemple de mesure sur un convertisseur de fréquence avec un seul mélangeur. Les effets d instabilité en fréquence de l sur un convertisseur sont étudiés dans les exemples à 3 (fig. 9 à ). Dans l exemple, le convertisseur a d abord été utilisé avec un stable en fréquence et en phase. Dans l exemple 2, la fréquence de l a ensuite été décalée de khz et dans l exemple 3, l a été modulé en fréquence avec khz. Comme prévu, les écarts de fréquence et les instabilités influencent fortement la mesure de la perte de conversion l erreur de mesure est ici de 2 db (exemples 2 et 3) mais sans effet toutefois sur le résultat de mesure du temps de propagation de groupe. Cela tient au fait que les variations de la fréquence de l s appliquent de façon identique aux Exemple Trc MixDly Real 2 ns/ Re4 ns MCal Trc2 b2/a db Mag db/ Ref db b2/a GHz 8.8 ns Ch Mix Frq RF Center GHz Pwr dbm Span 3 MHz Exemple 2 Trc MixDly Real 2 ns/ Re4 ns MCal Trc2 b2/a db Mag db/ Ref db Mem3[Trc2] b2/a db Mag db/ Ref db b2/a GHz 8. ns Ch Mix Frq RF Center GHz Pwr dbm Span 3 MHz Fig. 9 Mesures sur un convertisseur avec un stable en fréquence et en phase ; en bleu : affaiblissement de conversion, en noir : temps de propagation de groupe. Fig. Mesures sur un convertisseur avec un décalage de l de khz ; en bleu : affaiblissement de conversion, en noir : temps de propagation de groupe, en orange : affaiblissement de conversion mémorisé à partir de l exemple. Exemple 3 Trc MixDly Real 2 ns/ Re4 ns MCal Trc2 b2/a db Mag db/ Ref db Mem3[Trc2] b2/a db Mag db/ Ref db b2/a GHz 8.5 ns Ch Mix Frq RF Center GHz Pwr dbm Span 3 MHz Exemple 4 Trc MixDly Real ns/ Re8 ns Trc2 b2/a db Mag. db/ Ref 4 db b2/a Ch Mix Pwr RF Start dbm * 8.75 dbm 4.59 db Freq GHz Stop 5 dbm Fig. Mesures sur un convertisseur avec une modulation de fréquence de khz de l ; en bleu : affaiblissement de conversion, en noir : temps de propagation de groupe, en orange : affaiblissement de conversion mémorisé à partir de l exemple. Fig. 2 Mesure de l affaiblissement de conversion (en bleu) et du temps de propagation de groupe (en noir) en fonction du niveau d entrée. 5

6 Montage de mesure avec et sans accès aux IF IF freq. control freq. ref Fig. 3 Montage de mesure pour la mesure du temps de propagation de groupe et de la phase relative sur des convertisseurs à transposition multiple ; à gauche sans et à droite avec accès aux. deux porteuses du signal à deux tons. La méthode à deux tons s appuyant sur la différence de phase des deux tons pour déterminer le temps de propagation de groupe, cette différence compense les variations et les instabilités de fréquence ou de phase de l. Grâce à la méthode à deux tons de l option R&S ZVA-K9, le temps de propagation de groupe n est pas seulement affiché en fonction de la fréquence mais également pour la première fois en fonction du niveau (exemple 4, fig. 2), ce qui est très avantageux pour les convertisseurs actifs. Mesures sur convertisseurs à transposition multiple L option R&S ZVA-K9 convient parfaitement pour les convertisseurs à transposition multiple. Elle prévient, en particulier pour les convertisseurs à plusieurs oscillateurs locaux internes, les problèmes liés à la dérive en fréquence ou en phase des oscillateurs locaux, rencontrés avec d autres méthodes de mesure. Le montage de mesure ne différant pas de celui utilisé pour la caractérisation d un convertisseur à transposition unique, il est recommandé pour sa simplicité et sa rapidité, même si les oscillateurs locaux sont accessibles (fig. 3). Conclusion Les mesures de temps de propagation de groupe sur des composants de fréquence sans accès à l n ont été souvent possibles que lorsque l interne de l OST répondait à de hautes exigences en termes de stabilité. Les écarts de phase ou de fréquence provoqués par des dérives, le bruit de phase ou la modulation de fréquence ont considérablement limité les méthodes précédentes dans leur précision. La nouvelle méthode à deux tons, implémentée par Rohde&Schwarz dans les analyseurs de réseau haut de gamme R&S ZVT, permet de réaliser des mesures de temps de groupe sur des convertisseurs à transposition unique ou multiple, même avec des oscillateurs locaux modulés en fréquence et ce, sans sacrifier les performances. A cet effet, le R&S ZVA stimule l OST avec un signal à deux tons et mesure les écarts de phase des deux porteuses à l entrée et à la sortie. L architecture spéciale des analyseurs de réseau avec leurs deux étages de mélange numériques dans chaque récepteur permet de réaliser la mesure de phase nécessaire sur deux signaux de fréquences différentes. Thilo Bednorz De plus amples informations sont disponibles dans la note d application EZ6 «Group Delay Measurements on Frequency Converters» à télécharger gratuitement sur le site Internet de Rohde& Schwarz (en anglais). ACTUALITÉS 2/ 6

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE 8563A SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE Agenda Vue d ensemble: Qu est ce que l analyse spectrale? Que fait-on comme mesures? Theorie de l Operation: Le hardware de l analyseur de

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom?

Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Comment aborder en pédagogie l aspect «système» d une chaîne télécom? Introduction : Guillaume Ducournau, Christophe Gaquière, Thierry Flamen guillaume.ducournau@polytech-lille.fr Plate-forme PolyCOM,

Plus en détail

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure.

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure. Filtres passe-bas Ce court document expose les principes des filtres passe-bas, leurs caractéristiques en fréquence et leurs principales topologies. Les éléments de contenu sont : Définition du filtre

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

SNA 3500. Analyseur mobile de réseau 2 en 1 Guide Sommaire. Page 1

SNA 3500. Analyseur mobile de réseau 2 en 1 Guide Sommaire. Page 1 SNA 3500 Analyseur mobile de réseau 2 en 1 Guide Sommaire Page 1 Sommaire Description des commandes et connexions 3 Informations générales 4 Livraison 4 Installation du logiciel 4 Exemples d utilisation

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

Mesure de facteur de bruit sur analyseur de réseaux vectoriel corrigée en Paramètres-S. Frédéric Molina

Mesure de facteur de bruit sur analyseur de réseaux vectoriel corrigée en Paramètres-S. Frédéric Molina esure de facteur de bruit sur anayseur de réseaux vectorie corrigée en Paramètres-S Frédéric oina Agenda Rappe : qu est-ce que e facteur de bruit d un composant? éthodes et setup de mesure Etapes de caibrage

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Des solutions flexibles pour la surveillance du spectre

Des solutions flexibles pour la surveillance du spectre Systèmes de Systèmes de et de relèvement s R&S TMS Des solutions flexibles pour la surveillance du spectre 43886/5 Fig. 1 R&S TMS200 avec options: fonctionnement ici comme station fixe avec les antennes

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

A. N(p) B + C p. + D p2

A. N(p) B + C p. + D p2 Polytech Nice ELEC3 T.P. d'electronique TP N 7 S ACTIFS DU SECOND ORDRE 1 - INTRODUCTION Un quadripôle est dit avoir une fonction de transfert en tension, du second ordre, lorsque le rapport tension de

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Le signal GPS. Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz

Le signal GPS. Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz Le signal GPS Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz Deux signaux en sont dérivés: L1 (fo x 154) = 1.57542 GHz, longueur d onde = 19.0 cm

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Fiche technique Analyseurs de spectre portables: 9102 Handheld Spectrum Analyzer 9103 Handheld Spectrum Analyzer

Fiche technique Analyseurs de spectre portables: 9102 Handheld Spectrum Analyzer 9103 Handheld Spectrum Analyzer Fiche technique Analyseurs de spectre portables: 9102 Handheld Spectrum Analyzer 9103 Handheld Spectrum Analyzer boosting wireless efficiency Analyseurs de spectre portables : Willtek 9102 et 9103 Les

Plus en détail

BeSpoon et l homme Connecté

BeSpoon et l homme Connecté BeSpoon et l homme Connecté Paris 25 et 26 Mars BeSpoon est une société «Fabless» qui a développé en collaboration avec le CEA-Leti un composant IR-UWB (Impulse Radio Ultra Wide Band) dédié à la localisation

Plus en détail

La structure du mobile GSM

La structure du mobile GSM La structure du mobile GSM Jean-Philippe MULLER Décembre 2000 Sommaire : 1- Le schéma fonctionnel d un mobile GSM 2- Le traitement numérique du signal à l émission 3- Le principe de base du vocodeur 4-

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

9102 and 9103. Handheld Spectrum Analyzers

9102 and 9103. Handheld Spectrum Analyzers 9102 and 9103 Handheld Spectrum Analyzers Caractéristiques principales Couverture de toutes les applications dans une gamme de fréquences allant jusqu à 7,5 GHz en fonction du modèle. Mesures du rayonnement

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

Mesures radar et de communications satellites large bande

Mesures radar et de communications satellites large bande Solutions pour Mesures radar et de communications satellites large bande Utiliser un oscilloscope à large bande passante pour mesurer directement et analyser les sorties d'émetteur radar et satellites

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE Jacques Mézan de Malartic / F2MM MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE 1- Objectif des mesures (Page 1) 1-1 Critères de qualité radio 1-2 Principe des mesures

Plus en détail

Recopieur de position Type 4748

Recopieur de position Type 4748 Recopieur de position Type 4748 Fig. 1 Type 4748 1. Conception et fonctionnement Le recopieur de position type 4748 détermine un signal de sortie analogique 4 à 20 ma correspondant à la position de vanne

Plus en détail

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B3510--II APPLIICATIIONS DE TRANSDUCTEURS A ULTRASONS MANUEL D IINSTRUCTIIONS POUR L ETUDIIANT Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio RADIOCOMS MOBILES Systèmes de mesure de couverture 44820/2 Fig. 1 Le R&S TSMU peut reconnaître et analyser automatiquement les interférences co-canal et canaux adjacents dans les réseaux GSM pendant une

Plus en détail

Mesures en réception télévision

Mesures en réception télévision 1. Télévision terrestre analogique Rappels En bande terrestre analogique pour une prise utilisateur le niveau doit être compris entre 57 et 74 dbµv Ces niveaux sont donnés pour un signal de grande qualité.

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

EP 2 339 758 A1 (19) (11) EP 2 339 758 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 29.06.2011 Bulletin 2011/26

EP 2 339 758 A1 (19) (11) EP 2 339 758 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 29.06.2011 Bulletin 2011/26 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 339 758 A1 (43) Date de publication: 29.06.2011 Bulletin 2011/26 (21) Numéro de dépôt: 09179459.4 (51) Int Cl.: H04B 1/69 (2011.01) H03K 5/08 (2006.01) H03K

Plus en détail

Actualités de Rohde & Schwarz N o 191 (2006/III)

Actualités de Rohde & Schwarz N o 191 (2006/III) 52 Famille de radios R&S Serie 4200 Précurseur prochaine génération de radio pour le contrôle du trafic aérien 44516 Les nouvelles radios R&S Serie 4200 destinées au contrôle du trafic aérien civil et

Plus en détail

TP Hyperfréquences - Manipulations pratiques. - Applications de l analyseur de réseau

TP Hyperfréquences - Manipulations pratiques. - Applications de l analyseur de réseau épartement lectronique - ème année Olivier PIGGIO TP Hyperfréquences - anipulations pratiques - pplications de l analyseur de réseau objectif de ce TP est la présentation et l utilisation d un nalyseur

Plus en détail

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M ZI Toul Europe, Secteur B 54200 TOUL Tél.: 03.83.43.85.75 Email : deltest@deltest.com www.deltest.com Introduction L oscilloscope actif de précision Concept

Plus en détail

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français SOMMAIRE 1. INTRODUCTION................................................................... 4 2. FONCTIONNALITÉS................................................................

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Technique de codage des formes d'ondes

Technique de codage des formes d'ondes Technique de codage des formes d'ondes Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions Modulation par impulsions et codage Filtrage Échantillon Numérisez

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Tuto pour connecter une source RVB RGB à un moniteur Commodore / Amiga

Tuto pour connecter une source RVB RGB à un moniteur Commodore / Amiga Tuto pour connecter une source RVB RGB à un moniteur Commodore / Amiga Il faut 1 moniteur Commodore 1084S / 1083S-D1 Ecran 1084S (au dos, il est indiqué 1083S-D1), je l ai eut avec un Amiga 600 et on va

Plus en détail

Electron S.R.L. SERIE B46 - SYSTEMES DIDACTIQUES DE TELEPHONIE

Electron S.R.L. SERIE B46 - SYSTEMES DIDACTIQUES DE TELEPHONIE Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment SERIE B46 - SYSTEMES DIDACTIQUES DE TELEPHONIE Specifications may change without notic Page 1 of 9 File BROCHURE B46xx B4610 UNITE DIDACTIQUE

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique

Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique RECOMMANDATION PCRA 008 Janvier 2010 Rev. 0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Recommandations pour la définition des appareils de mesures utilisés en protection cathodique AVERTISSEMENT

Plus en détail

NEWSLETTER PROMAX Nº 23

NEWSLETTER PROMAX Nº 23 NEWSLETTER PROMAX Nº 23 TV EXPLORER HD+ : Dolby Digital Plus et DVB-T2 CV-100 : Adaptateur LNB Optique pour mesureurs de champ Option optique pour TV EXPLORER HD, HD LE et HD+ Utilisation du DIGITAL TO

Plus en détail

Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test

Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test 11 juillet 2003 Étude des Corrélations entre Paramètres Statiques et Dynamiques des Convertisseurs Analogique-Numérique en vue d optimiser leur Flot de Test Mariane Comte Plan 2 Introduction et objectif

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes cnrs supélec ups supélec, Plateau de Moulon, 9119 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

Willtek. Handheld Spectrum Analyzer

Willtek. Handheld Spectrum Analyzer Willtek 9102 Handheld Spectrum Analyzer Cet analyseur de spectre portable couvre toutes les applications dans une gamme de fréquences allant jusqu'à 4 GHz Mesures du rayonnement au niveau des stations

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Conception, réalisation et utilisation d un simulateur de satellite dans une station deux voies de comparaison d horloges par satellite

Conception, réalisation et utilisation d un simulateur de satellite dans une station deux voies de comparaison d horloges par satellite DOI: 0.05/rfm/200008 J. ACHKAR Conception, réalisation et utilisation d un simulateur de satellite dans une station deux voies de comparaison d horloges par satellite Design, realization and application

Plus en détail

Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS. Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs radio

Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS. Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs radio Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS Rédaction : F. Le Pennec Enseignant/Chercheur dpt. Micro-ondes Francois.LePennec@telecom-bretagne.eu Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs

Plus en détail

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB

LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB LABO 5-6 - 7 PROJET : IMPLEMENTATION D UN MODEM ADSL SOUS MATLAB 5.1 Introduction Au cours de séances précédentes, nous avons appris à utiliser un certain nombre d'outils fondamentaux en traitement du

Plus en détail

Analyse spectrale. jean-philippe muller. version juillet 2002. jean-philippe muller

Analyse spectrale. jean-philippe muller. version juillet 2002. jean-philippe muller Analyse spectrale version juillet 2002 Analyse spectrale des signaux continus 1) La représentation temporelle d un signal 2) La représentation fréquentielle d un signal simple 3) Exemples de spectres de

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Commande Prédictive des. Convertisseurs Statiques

Commande Prédictive des. Convertisseurs Statiques Commande Prédictive des Convertisseurs Statiques 1 Classification des méthodes de commande pour les convertisseurs statiques Commande des convertisseurs Hystérésis MLI Cde Linéaire Fuzzy Logic Sliding

Plus en détail

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES OBJECTIFS CELERITE DES ONDES SONORES Mesurer la célérité des ondes sonores dans l'air, à température ambiante. Utilisation d un oscilloscope en mode numérique Exploitation de l acquisition par régressif.

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

TeamConnect. SL TeamConnect CU1, Unité centrale SL TeamConnect CB1, Combox CARACTÉRISTIQUES

TeamConnect. SL TeamConnect CU1, Unité centrale SL TeamConnect CB1, Combox CARACTÉRISTIQUES TeamConnect SL TeamConnect CU1, Unité centrale SL TeamConnect CB1, Combox CARACTÉRISTIQUES 8 Connectivité par ligne téléphonique terrestre et PC/Voix sur IP (VoiP) pour téléconférence via téléphone et

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Filtres maîtres et distribués ADSL

Filtres maîtres et distribués ADSL 1/12 Guide d installation d un filtre LEA Filtres maîtres et distribués Datasheet installation filtre LEA Fr Ed04 27-06-05 - PCt 2/12 Guide d installation d un filtre LEA Qu est-ce que l? signifie Asymetric

Plus en détail

Conditions d utilisation 5 Garantie 5 Maintenance 6 Sélecteur de tension d alimentation 6

Conditions d utilisation 5 Garantie 5 Maintenance 6 Sélecteur de tension d alimentation 6 Table des matières: Analyser de spectre Sonde de détection de champ SA530 3 I n fo r ma tion general Symboles 4 I n c l i n a i s o n d e l appareil 4 Précaution Conditions d utilisation 5 Garantie 5 Maintenance

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification CHAPITRE V Théorie de l échantillonnage et de la quantification Olivier FRANÇAIS, SOMMAIRE I INTRODUCTION... 3 II THÉORIE DE L ÉCHANTILLONNAGE... 3 II. ACQUISITION DES SIGNAUX... 3 II. MODÉLISATION DE

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

DI-1. Mode d'emploi. Direct Box

DI-1. Mode d'emploi. Direct Box DI-1 Mode d'emploi Direct Box 2 Direct Box DI-1 Le boîtier de direct DI-1 BOSS est un convertisseur asymétrique/symétrique qui satisfaira le plus exigeant des musiciens professionnels. Un instrument à

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques (Ordonnance sur l audiométrie) 941.216 du 9 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu

Plus en détail

Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations

Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations Exemple d acquisition automatique de mesures sur une maquette de contrôle actif de vibrations Valérie Pommier-Budinger Bernard Mouton - Francois Vincent ISAE Institut Supérieur de l Aéronautique et de

Plus en détail

Projet audio. Analyse des Signaux ELE2700

Projet audio. Analyse des Signaux ELE2700 ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Département de Génie Électrique Projet audio Analyse des Signaux ELE2700 Saad Chidami - 2014 Table des matières Objectif du laboratoire... 4 Caractérisation du bruit...

Plus en détail

Systèmes de communications numériques 2

Systèmes de communications numériques 2 Systèmes de Communications Numériques Philippe Ciuciu, Christophe Vignat Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS SUPÉLEC UPS SUPÉLEC, Plateau de Moulon, 91192 Gif-sur-Yvette ciuciu@lss.supelec.fr Université

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

La (les) mesure(s) GPS

La (les) mesure(s) GPS La (les) mesure(s) GPS I. Le principe de la mesure II. Equation de mesure GPS III. Combinaisons de mesures (ionosphère, horloges) IV. Doubles différences et corrélation des mesures V. Doubles différences

Plus en détail

DM 1 : Montre Autoquartz ETA

DM 1 : Montre Autoquartz ETA Lycée Masséna DM 1 : Montre Autoquartz ETA 1 Présentation de la montre L essor de l électronique nomade s accompagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imposées à ces

Plus en détail