Titre 1: EXTINCTION DES OBLIGATIONS PAR LA SATISFACTION DU CREANCIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Titre 1: EXTINCTION DES OBLIGATIONS PAR LA SATISFACTION DU CREANCIER"

Transcription

1 1 UNIVERSITE PANTHEON-SORBONNE-IDAI Année Cours de Licence de "régime de l'obligation" de Mme le Professeur M. BEHAR-TOUCHAIS PLAN Ière Partie. - EXTINCTION DE L'OBLIGATION Titre 1: EXTINCTION DES OBLIGATIONS PAR LA SATISFACTION DU CREANCIER Chapitre 1: Extinction des obligations par la satisfaction directe du créancier Section I) Le Paiement 1) La réalisation du paiement A) les parties au paiement 1) le solvens = celui qui paye a) le paiement par le débiteur b) le paiement par un tiers 2) l' accipiens = celui qui reçoit le paiement a) le paiement fait au créancier b) le paiement fait à un tiers ayant pouvoir de le recevoir B) L'objet du paiement 1) Identité de l'objet du paiement et de l'objet de l'obligation a) le principe (art c. civ.) b) les frais (art c. civ.) 2) Indivisibilité du paiement a) principe b) exceptions -dette due par un seul débiteur -dette due par plusieurs débiteurs C) Les circonstances du paiement 1) le lieu du paiement 2) le moment du paiement a) le paiement anticipé b) le paiement tardif

2 2 c) les délais de grâce 3) les obstacles au paiement 4) les modes de paiement 2) Les effets du paiement A) L'effet libératoire des différents modes de paiement 1) le paiement par chèque 2) le paiement par virement 3) le paiement par inscription en compte courant B) La portée de la libération: l'imputation des paiements 1) en présence d'une dette unique 2) en présence de plusieurs dettes Section II) La protection contre le non-paiement 1) L'exécution forcée A) L'exécution forcée directe 1) Obligations de donner 2) Obligations de faire et de ne pas faire B) L'exécution forcée indirecte 1) l'astreinte judiciaire 2) les clauses d'astreinte? 2) La mise en oeuvre des accessoires du droit de créance A) Protection contre les actes du débiteur 1) l'action paulienne a) les conditions de l'action paulienne b) les effets de l'action paulienne 2) les droits d'opposition a) multiplication des droits d'opposition b) exemple de l'opposition au partage B) Exercice par le créancier des droits de son débiteur: l'action oblique 1) conditions de l'action oblique 2) effets de l'action oblique C) Exercice par le créancier d'un droit propre: l'action directe en paiement 1) généralités sur l'action directe en paiement 2) la théorie de la double limite 3) la distinction des actions directes parfaites et des actions directes imparfaites Section III) Le paiement indu

3 3 1) Conditions de fond de l'action en répétition de l'indu -le paiement doit avoir existé -le paiement doit être indu -faut-il une erreur du solvens? -quid d'une faute du solvens? -l'absence de destruction du titre par l'accipiens 2) Mise en oeuvre de l'action en répétition de l'indu A) Les parties à l'action 1) qui peut agir en répétition de l'indu? 2) contre qui peut-on agir en répétition de l'indu? B) Le délai de prescription de l'action 3) Les effets de l'action en répétition de l'indu Chapitre 2: Extinction des obligations par la satisfaction indirecte du créancier Section I) La compensation 1) La compensation légale A) Les conditions objectives de la compensation légale B) La nécessité d'invoquer la compensation légale 1) Le caractère a priori automatique de la compensation légale 2) la relativité de l'automatisme de la compensation légale 3) Le fondement de la nécessité d'invoquer la compensation légale C) Le transfert d'une créance compensable 1) cession de droit commun d'une créance compensable dont l'extinction n'a pas encore été opposée 2) cession par bordereau Dailly d'une créance compensable dont l'extinction n'a pas encore été opposée 3) transfert par subrogation d'une créance compensable dont l'extinction n'a pas encore été opposée 2) La compensation judiciaire A) Compensation de dettes connexes 1) la notion de connexité a) l'admission de la connexité entre les obligations nées d'un même contrat

4 4 b) l'admission de la connexité entre les obligations nées d'une opération économique globale 2) Les effets de la connexité a) La mise en oeuvre judiciaire de la compensation de dettes connexes b) L'opposabilité de la compensation de dettes connexes en cas de transfert de la créance compensable c) La possibilité d'invoquer la compensation de dettes connexes même après le jugement d'ouverture d'une procédure collective B) Compensation judiciaire stricto sensu 3) La compensation conventionnelle Section II ) La confusion 1) La notion de confusion 2) les effets de la confusion Section III) La novation 1) Différents types de novation A) La novation par changement de débiteur B) La novation par changement de créancier C) La novation par changement de l'obligation 1) Changement de l'objet de l'obligation 2) Changement de cause 3) Changement des modalités de l'obligation 2) Conditions de la novation 3) Effets de la novation Section IV) La dation en paiement 1) Nature juridique de la dation en paiement 2) Régime juridique de la dation en paiement Section V) La stipulation pour autrui emportant engagement de payer la dette d'autrui?

5 5 TITRE 2: EXTINCTION DES OBLIGATIONS SANS SATISFACTION DU CREANCIER: Chapitre 1: Renonciation à la satisfaction: remise de dette Section I) La remise de dette en dehors des procédures organisées 1) la preuve de la remise de dette 2) Les effets de la remise de dette A) A l'égard des codébiteurs solidaires B) A l'égard des cautions solidaires Section II) La remise de dette dans le cadre des procédures organisées 1) Remise de dette et plan de redressement (Loi de 1985 et de 2005) A) Particularisme de cette remise de dette B) Effets de cette remise de dette 2) Remise de dette et plan de sauvegarde (Loi du 26 juillet 2005) 3) Remise de dette et plan de surendettement Chapitre 2: Perte du droit à la satisfaction Section I) Perte de son droit par un créancier négligent 1) Perte du droit par suite d'une déchéance A) Déchéance pour défaut de déclaration 1) le domaine de l'extinction de la créance non déclarée a) Redressement et liquidation judiciaires (régime antérieur à la loi de sauvegarde du 26 juillet 2005) b) Procédure de rétablissement personnel (liquidation judiciaire civile) c) Liquidation de la succession en cas d acceptation à concurrence de l actif net 2) La portée de l'extinction de la créance non déclarée a) A l égard de la caution b) A l égard du débiteur d'une garantie financière professionnelle c) A l égard du codébiteur solidaire B) Déchéance du droit aux intérêts pour inexécution d'une obligation d'information

6 6 1) Déchéance pour défaut d'information, indépendamment de la défaillance du débiteur a) déchéance encourue par le seul créancier professionnel b) déchéance encourue par tout créancier 2) Déchéance pour défaut d'information, en cas de défaillance du débiteur a) déchéance encourue par le créancier professionnel b) déchéance encourue par le bailleur c) déchéance encourue par tout créancier d'une dette professionnelle C) Déchéance du droit aux intérêts pour défaut de vérification de la solvabilité de l emprunteur 2) La prescription extinctive A) La nature de la prescription extinctive 1) Distinction de la precription extinctive et de la prescription acquisitive 2) Distinction des délais de prescription et des délais préfix 3) Controverse sur l objet de l extinction : la prescription éteint-elle le droit ou l action? B) Le délai de la prescription extinctive 1) La durée du délai de prescription 2) Calcul du délai a) point de départ du délai actioni non natae non praecriptibitur -contra non valentem agere non currit praescriptio b) Computation du délai c) Suspension du délai d) interruption du délai -causes d interruption -effets de l interruption C) Le mécanisme de la prescription extinctive 1) La nécessité d opposer la prescription extinctive 2) La possibilité d une action préventive pour faire constater une prescription

7 7 3) La possibilité de renoncer à la prescription Section 2) Perte de son droit par un créancier diligent 1) La purge des dettes en cas de clôture de la liquidation judiciaire pour insuffisance d actif (article L du code de commerce) 2) L'effacement des dettes du débiteur surendetté insolvable (art. L et L332-5 et s. du code de la consommation) 3) L effacement des dettes dans le rétablissement professionnel (article L du code de commerce) IIème partie.- CIRCULATION DE L'OBLIGATION Titre 1: LES OPERATIONS TRANSLATIVES Chapitre 1: le transfert des seules créances Section I) Le transfert par cession Sous-section I) La cession de créance de droit commun 1) Conditions de la cession de créance de droit commun A) Cessibilité de la créance B) Accomplissement des formalités de l'art c.civ. 1) Les deux formalités alternatives prévues par le texte a) la signification au débiteur cédé b) l'acceptation du débiteur cédé dans un acte authentique 2) les tiers prévus par le texte a) le débiteur cédé b) les ayants-cause à titre particulier c) les créanciers chirographaires 2) Les effets de la cession de créance de droit commun A) L'opposabilité des exceptions B) Le transfert des accessoires C) La garantie due par le cédant Sous-Section II) La cession simplifiée de créances 1) Le mécanisme de la cession par bordereau Dailly

8 8 A) Les conditions de l'opération 1) les conditions de la cession a) qualité des parties b) créances concernées c) formalisme de la cession simplifiée d) incidence d'une procédure collective 2) les conditions de la notification facultative de la cession (ex Art.5 loi Dailly devenu art. L du code monétaire et financier) 3) les conditions de l'acceptation facultative de la cession (ex Art. 6 loi Dailly devenu art. L du code monétaire et financier) B) Les effets de l'opération 1) Transfert des créances à la date du bordereau 2) Opposabilité des exceptions en l'absence d'acceptation 3) Garantie du cédant 4) Recouvrement des créances cédées 2)Les différents conflits liés à la cession des créances par bordereau Dailly A) Conflit avec un créancier pratiquant une procédure civile d'exécution 1) conflit avec un créancier ayant pratiqué une saisieattribution de la créance 2) conflit avec un créancier ayant pratiqué une saisie conservatoire de la créance B) Conflit avec d'autres bénéficiaires de procédés de transmission de créances 1) conflit avec un factor subrogé 2) conflit avec une autre cessionnaire Dailly C) Conflit avec le titulaire d'une action directe (renvoi) D) Conflit avec le vendeur sous réserve de propriété, tiers revendiquant E) Conflit avec le banquier réceptionnaire des fonds Section II) Le transfert par subrogation personnelle 1) Conditions de la subrogation personnelle A) La subrogation conventionnelle

9 9 1) Subrogation consentie par le créancier (a ) 2) Subrogation consentie par le débiteur (a ) B) La subrogation légale 1) Subrogation au profit de celui qui est tenu au paiement a) subrogation de l'article du c.civ. b) Subrogation de l'article du c. civ. 2) Subrogation au profit de celui qui n'est pas tenu au paiement a) subrogation de l'article du c.civ. b) subrogation de l'article du c.civ. 2) Les effets de la subrogation personnelle A) L'effet translatif de la subrogation 1) le transfert de accessoires 2) l'opposabilité des exceptions B) La limite: Nemo contra se subrogasse censetur Chapitre 2: Le transfert des créances avec les dettes: la cession de contrat Section I) La cessibilité du contrat 1) Les thèses doctrinales 2) La jurisprudence Section II) La réalisation de la cession de contrat 1) Le consentement anticipé du cédé 2) Le consentement retardé du cédé Section III) Les effets de la cession de contrat 1) L'étendue dans le temps du transfert 2) La question de la libération du cédant Titre 2: LES OPERATIONS ATTRIBUTIVES Chapitre 1: la délégation Section I) La spécificité de la délégation Sous-section I) Diversité de la délégation 1) Différents types de délégation A) Délégation parfaite et délégation imparfaite

10 10 B) Délégation certaine et délégation incertaine? 2) Différentes fonctions de la délégation 1) Absence d'obligation préexistante 2) Existence d'une obligation du délégant envers le délégataire 3) Existence d'une obligation du délégué envers le délégant 4) Existence d'une obligation à la fois entre le délégant et le délégué et entre le délégant et le délégataire 3) Différents domaines d'application Sous-section II) Comparaison de la délégation avec d'autres notions 1) Délégation et mandat de payer 2) Délégation et indication de paiement 3) Délégation et cession de créance 4) Délégation et "cession de dette" ou de contrat 5) Délégation et stipulation pour autrui 6) Délégation et garantie autonome Section II) Le droit commun de la délégation: la délégation imparfaite ou simple 1) Conditions de la délégation imparfaite 1) le consentement du délégant 2) l'engagement du délégué 3) l'acceptation du délégataire 2) Effets de la délégation imparfaite A) Rapport délégant-délégué 1) Avant l'exécution de la délégation 2) Après l'exécution de la délégation B) Rapport délégant-délégataire 1) Indépendance des obligations du délégant et du délégué vis à vis du délégataire 2) Unicité de la créance du délégataire C) Rapport délégué-délégataire 1) Inopposabilité des exceptions par le délégué au délégataire 2) Droits du délégataire en cas d'inexécution par le

11 11 délégué de son obligation Section III) La spécificité de la délégation parfaite ou novatoire 1) Condition spécifique de la délégation parfaite 2) Effets spécifiques de la délégation parfaite 1) rapport délégant-délégataire 2) rapport délégant- délégué 3) rapport délégué-délégataire Chapitre 2: la stipulation pour autrui Section I) Conditions de validité de la stipulation pour autrui 1) Conditions découlant de sa nature d'acte juridique A) Application des règles de droit commun B) Intention de stipuler pour autrui 1) Manifestations de l'intention de stipuler pour autrui 2) Intention de conférer un droit, non une obligation 2) Rattachement à un contrat principal 3) Conditions relatives à la personne du tiers bénéficiaire A) Stipulation au profit d'une personne déterminable B) Stipulation au profit d'une personne future C) Désignation ultérieure du tiers bénéficiaire Section II) La consolidation du droit du tiers 1) Absence de révocation du stipulant A) Auteur de la révocation B) Modalités de la révocation 1) Le moment de la révocation 2) La forme de la révocation C) Effets de la révocation 2) Acceptation par le bénéficiaire A) Auteur de l'acceptation

12 12 B) Moment de l'acceptation C) Manifestations de l'acceptation Section III) Rapports juridiques nés de la stipulation pour autrui 1) Droit du bénéficiaire A) Droit direct B) Droit issu du contrat 2) Droit du stipulant IIIème partie: Les obligations complexes Titre 1: OBLIGATIONS COMPLEXES A SUJET MULTIPLES Chapitre 1: La solidarité passive Section I) Les sources de la solidarité passive 1) La volonté des parties A) Exigence d'une volonté expresse en matière civile B) Présomption de solidarité en matière commerciale 2) La loi A) Cas de solidarité légale fondés sur une communauté d'intérêt B) Cas de solidarité légale fondés sur une volonté de crédit C) Cas de solidarité légale fondés sur une faute commune D) Cas de solidarité légale fondés sur la protection du Trésor Public Section II) Les effets de la solidarité passive 1) Les rapports entre le créancier et les codébiteurs solidaires: l'obligation à la dette A) Les effets principaux de la solidarité passive 1) Conséquences de l'unité d'objet a) 1ère conséquence: le créancier peut réclamer le paiement à l'un quelconque des débiteurs b) 2me conséquence: le paiement fait par l'un quelconque des codébiteurs les libère tous 2) Conséquences de la pluralité de liens obligatoires

13 13 a) 1ère conséquence: chaque obligation peut être assortie de modalités qui lui sont propres b) 2ème conséquence: les effets de la solidarité sont atténués au décès du codébiteur solidaire par la division de sa dette c) 3ème conséquence: un coobligé poursuivi peut opposer au créancier des exceptions que ne pourrait pas invoquer un autre codébiteur B) Les effets secondaires de la solidarité passive 1) Le fondement des effets secondaires de la solidarité passive 2) La détermination des effets secondaires de la solidarité passive a) Effets prévus par la loi b) Effets dégagés par la jurisprudence 2) Les rapports entre les codébiteurs solidaires: la contribution à la dette A) Division de la dette entre les codébiteurs B) Recours du codébiteur solvens 3) Extinction de la solidarité A) Remise générale de solidarité B) remise individuelle de solidarité 1) Cas de remise individuelle de solidarité 2) Effets de la remise individuelle de solidarité Chapitre 2: Obligation in solidum Chapitre 3: Indivisibilité Titre 2: OBLIGATIONS COMPLEXES A SUJET UNIQUE Chapitre 1: Modalités de l'obligation terme et condition Chapitre 2: Obligation naturelle chapitre 3: Obligations réelles

Première partie Les sûretés personnelles 17

Première partie Les sûretés personnelles 17 Table des matières Introduction 3 I. Le créancier chirographaire... 3 II. Le rôle et les variétés de sûretés... 5 III. Le développement du rôle des sûretés et des garanties... 7 IV. Définition... 10 V.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 PREMIÈRES VUES... 13 I. Mécanisme... 15 II. Rôle... 18 III. Évolution... 20 PREMIÈRE PARTIE SÛRETÉS PERSONNELLES

Plus en détail

Première Partie : Les sûretés personnelles

Première Partie : Les sûretés personnelles Année universitaire 2012-2013 «DROIT DES SÛRETES» LICENCE 3 SEMESTRE 5 (Gr B) Emmanuelle Le Corre-Broly, Maître de Conférences Première Partie : Les sûretés personnelles Chapitre 1 : LE CAUTIONNEMENT Section

Plus en détail

CIVIL GÉNÉRAL Plan de classification

CIVIL GÉNÉRAL Plan de classification CIVIL GÉNÉRAL Plan de classification BIENS ET PROPRIÉTÉ nature et distinction des biens abus de droit administration du bien d'autrui bornage copropriété divise copropriété par indivision droit d'accession

Plus en détail

Droit des sûretés et des garanties du crédit

Droit des sûretés et des garanties du crédit Année universitaire 2012-2013 Licence de droit, 3 ème année Droit des sûretés et des garanties du crédit Cours de Mme Valérie Durand Plan de cours 1 Introduction au droit des sûretés 1. L intérêt des sûretés

Plus en détail

LA RESPONSABILITÉ CIVILE DÉLICTUELLE

LA RESPONSABILITÉ CIVILE DÉLICTUELLE TABLE DES MATIÈRES Sommaire 5 Liste des principales abréviations 6 Introduction 7 A Les sources du droit des obligations 8 B La classification des obligations 8 PARTIE I La responsabilité civile délictuelle

Plus en détail

La lettre de change et le billet à ordre

La lettre de change et le billet à ordre La lettre de change et le billet à ordre 1. Identifiez, parmi ces différents instruments ou titres, ceux que l on peut qualifier d effet de commerce : a. la lettre de change b. le billet à ordre c. le

Plus en détail

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions L'an, Le, Par-devant M e, notaire à, A reçu le présent acte authentique de cession de créance à la requête des personnes

Plus en détail

La subrogation en Droit des assurances

La subrogation en Droit des assurances La subrogation en Droit des assurances Article juridique publié le 11/05/2015, vu 1548 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code Civil Code des assurances [] I. LA SUBROGATION CONVENTIONNELLE II. LA SUBROGATION

Plus en détail

Théorie des obligations, 4 e édition Jean Pineau, Serge Gaudet et Danielle Burman

Théorie des obligations, 4 e édition Jean Pineau, Serge Gaudet et Danielle Burman Théorie des obligations, 4 e édition Jean Pineau, Serge Gaudet et Danielle Burman Table des matières On peut se procurer le présent ouvrage à : Les Éditions Thémis Faculté de droit, Université de Montréal

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Illustration : Cession de créance, 1637, 1637 500

INDEX ANALYTIQUE. Illustration : Cession de créance, 1637, 1637 500 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaires.

Plus en détail

EXCLUSIVITE ET GARANTIES DE PAIEMENT

EXCLUSIVITE ET GARANTIES DE PAIEMENT Directeur honoraire Jacques Professeur de l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PRIVÉ 538 Dirigée par Yves Professeur à l'université Paris (Panthéon-Assas) EXCLUSIVITE ET GARANTIES

Plus en détail

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE TABLE DES MATIERES PARTIE GENERALE TITRE PRELIMINAIRE CHAPITRE I - Les diverses sortes d'obligations 23 CHAPITRE II - La preuve des obligations

Plus en détail

Droit de Vexécution STÉPHANE PIEDELIÈVRE. Professeur à l'université de Paris I. Professeur à l'université de Paris II

Droit de Vexécution STÉPHANE PIEDELIÈVRE. Professeur à l'université de Paris I. Professeur à l'université de Paris II THEMIS DROIT SOUS LA DIRECTION DE CATHERINE LABRUSSE-RIOU Professeur à l'université de Paris I et DIDIER TRUCHET Professeur à l'université de Paris II STÉPHANE PIEDELIÈVRE Professeur à l'université de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. LISTE DES OUVRAGES CITÉS EN ABRÉGÉ...v TITRE I : INTRODUCTION GÉNÉRALE ET GAGE COMMUN DES CRÉANCIERS... 1

TABLE DES MATIÈRES. LISTE DES OUVRAGES CITÉS EN ABRÉGÉ...v TITRE I : INTRODUCTION GÉNÉRALE ET GAGE COMMUN DES CRÉANCIERS... 1 TABLE DES MATIÈRES Page AVANT-PROPOS... iii LISTE DES OUVRAGES CITÉS EN ABRÉGÉ...v LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix TITRE I : INTRODUCTION GÉNÉRALE ET GAGE COMMUN DES CRÉANCIERS... 1 SECTION 1 : APERÇU GÉNÉRAL

Plus en détail

Table des matières. Code civil du Bas Canada LIVRE TROISIÈME DE L ACQUISITION ET DE L EXERCICE DES DROITS DE PROPRIÉTÉ [...]

Table des matières. Code civil du Bas Canada LIVRE TROISIÈME DE L ACQUISITION ET DE L EXERCICE DES DROITS DE PROPRIÉTÉ [...] Table des matières Avant-propos........................................... vii Table des abréviations..................................xxxix Code civil du Bas Canada LIVRE TROISIÈME DE L ACQUISITION ET

Plus en détail

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international NATIONS UNIES CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA CESSION DE CRÉANCES DANS LE COMMERCE INTERNATIONAL NATIONS UNIES

Plus en détail

COURS DE DROIT DES SÛRETES (OHADA) Par Mme Yvette Rachel KALIEU ELONGO, Professeur à l'université de Dschang ( CAMEROUN)

COURS DE DROIT DES SÛRETES (OHADA) Par Mme Yvette Rachel KALIEU ELONGO, Professeur à l'université de Dschang ( CAMEROUN) COURS DE DROIT DES SÛRETES (OHADA) Par Mme Yvette Rachel KALIEU ELONGO, Professeur à l'université de Dschang ( CAMEROUN) Février 2016 PLAN DU COURS INTRODUCTION GENERALE CHAPITRE 1 : LES SURETES PERSONNELLES

Plus en détail

Table des matières. Code civil du Québec (L.Q. 1991, c. 64) LIVRE CINQUIÈME DES OBLIGATIONS TITRE PREMIER DES OBLIGATIONS EN GÉNÉRAL

Table des matières. Code civil du Québec (L.Q. 1991, c. 64) LIVRE CINQUIÈME DES OBLIGATIONS TITRE PREMIER DES OBLIGATIONS EN GÉNÉRAL Table des matières Avant-propos........................................... vii Table des abréviations...................................xxiii Code civil du Québec (L.Q. 1991, c. 64) LIVRE CINQUIÈME DES

Plus en détail

CESSION DE CREANCES PAR BORDEREAU DAILLY

CESSION DE CREANCES PAR BORDEREAU DAILLY CESSION DE CREANCES PAR BORDEREAU DAILLY 28/08/2014 La cession Dailly est un mécanisme par lequel un créancier, «le cédant», transmet à un établissement de crédit, «le cessionnaire», la propriété de créances

Plus en détail

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB 12C522] Références du document 12C522 12C5221 Date du document 01/01/78 Annotations SECTION 2 Lié au BOI 7A-1-99 Les hypothèques légales du Trésor Comme

Plus en détail

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Sous section 1 Le chèque bancaire Fonctions Retrait Crédit Preuve Garantie Avantages et inconvénients Bénéficiaire Créancier

Plus en détail

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TABLE DES MATIÈRES Introduction 9 A) Les sources du droit des obligations 9 B) La classification des obligations 10 PARTIE I La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TITRE 1 La responsabilité

Plus en détail

Partie I Le droit des sûretés

Partie I Le droit des sûretés L actualité du droit des entreprises en difficulté et du droit des suretés Plan de l intervention Vendredi 7 novembre 2014 : 9h00 à 16h30 Par Nicolas Borga et Olivier Gout, Professeurs à l Université Jean

Plus en détail

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES Introduction - Objectifs poursuivis par la loi du 26 juillet 2005 entrée en vigueur le 1 er janvier 2006 : Renforcement de la prévention (mandat ad hoc, conciliation), Anticipation

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 Responsabilité civile... 19. Engagements pris au nom d une société en formation... 21

Table des matières. Partie 1 Responsabilité civile... 19. Engagements pris au nom d une société en formation... 21 Table des matières Avant-propos... 7 Préface... 9 Liste des abréviations... 11 Introduction générale... 15 1. Sociétés concernées... 15 2. Dérogations au principe de la responsabilité limitée... 16 3.

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-06 N 126 du 27 JUILLET 2006 MUTATIONS A TITRE GRATUIT DONATIONS PASSIF ASSIETTE DU DROIT DE DONATION. (C.G.I., art. 776 bis et L.P.F., art.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction générale... 17

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction générale... 17 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Principales abréviations... 15 Introduction générale... 17 PREMIÈRE PARTIE LE CONTENTIEUX DE L IMPAYÉ : ENTRE EXPANSION DU PHÉNOMÈNE ET

Plus en détail

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS Formation 12 Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS A - LES OUTILS INTERNES DE L'ENTREPRISE 1 - Le service commercial

Plus en détail

Base Jurisprudence Janvier 2015

Base Jurisprudence Janvier 2015 Base Jurisprudence Janvier 2015 150 nouveaux arrêts publiés sur www.artemis.ma Juridiction Date Mots clé et chemin dans la table des matières 01/03/2013 01/03/2013 Mots clé : Bail commercial résiliation

Plus en détail

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION ENTRE : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Vendeur ET : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Acquéreur État. Capacité Les contractants confirment

Plus en détail

Chapitre 1 : Définition Section 1 : Les Obligations en Droit sénégalais Section 2 : Les caractères du Droit des Obligations Parag.1 : Au niveau de la

Chapitre 1 : Définition Section 1 : Les Obligations en Droit sénégalais Section 2 : Les caractères du Droit des Obligations Parag.1 : Au niveau de la Chapitre 1 : Définition Section 1 : Les Obligations en Droit sénégalais Section 2 : Les caractères du Droit des Obligations Parag1 : Au niveau de la forme Parag2 : Au niveau du fond Chapitre 2 : Nature

Plus en détail

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE Le Pontet le 30 01 2014 1 Distinction entre la Responsabilité Civile et Pénale RESPONSABILITE PENALE C est l obligation légale pour

Plus en détail

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2009 TABLE DES MATIERES

PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2009 TABLE DES MATIERES PASICRISIE LUXEMBOURGEOISE N 2/2009 TABLE DES MATIERES Appel (matière civile et commerciale) 1 Litige indivisible Notion Application au cas de plusieurs personnes actionnées en réparation d un préjudice

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Les garanties... 23. CHAPITRE I Les sûretés... 25. Abréviations... 7 Sommaire... 11 Introduction...

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Les garanties... 23. CHAPITRE I Les sûretés... 25. Abréviations... 7 Sommaire... 11 Introduction... Table des matières Abréviations... 7 Sommaire... 11 Introduction... 15 B Enjeux économiques internationaux... 16 C Définition des «garanties»... 17 D Présentation du cadre luxembourgeois... 19 PREMIÈRE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONTRAT DE CONSOMMATION

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONTRAT DE CONSOMMATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 PREMIÈRE PARTIE CONTRAT DE CONSOMMATION TITRE I - DOMAINE DU CONTRAT DE CONSOMMATION 19 Chapitre I - Principes fondamentaux 21 Section 1 - Caractère impératif de la législation

Plus en détail

XXX Société à Responsabilité limitée au capital de F. 50.000 Siège Social : STATUTS

XXX Société à Responsabilité limitée au capital de F. 50.000 Siège Social : STATUTS XXX Société à Responsabilité limitée au capital de F. 50.000 Siège Social : STATUTS Avertissement : le présent modèle ne peut être utilisé que lorsque les conditions légales, réglementaires et conventionnelles

Plus en détail

TITRE VII - De la protection du consommateur dans les contrats électroniques. Présentation des textes

TITRE VII - De la protection du consommateur dans les contrats électroniques. Présentation des textes TITRE VII - De la protection du consommateur dans les contrats électroniques Présentation des textes Le Liban s est récemment doté d une législation moderne en droit de la consommation : la loi n 659 du

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Un bien meuble incorporel est un bien qui n a pas d existence matérielle. C est un bien impalpable (ex: une somme d argent). Au Luxembourg, il 2 types de saisies de meubles incorporels. (I) -arrêt de droit

Plus en détail

4/ Doit-on et/ou peut-on facturer cette indemnité et si oui, doit-on et/ou peut-on relancer la facture en cas de non-paiement?

4/ Doit-on et/ou peut-on facturer cette indemnité et si oui, doit-on et/ou peut-on relancer la facture en cas de non-paiement? Juillet 2013 L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES 1/ La mention de l indemnité sur les conditions générales de vente (CGV) et les factures et son versement en cas de retard

Plus en détail

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 1 Thèmes Avant la loi Après la loi Plafonnement des frais d incidents et

Plus en détail

REFORME DES SUCCESSIONS

REFORME DES SUCCESSIONS REFORME DES SUCCESSIONS Le projet de loi sur les successions a été adopté le 22 février 2006 par l assemblée nationale. Il sera évoqué par le Sénat dans le courant de la semaine prochaine. De manière assez

Plus en détail

Propriété et contrat

Propriété et contrat Propriété et contrat Nouvelle édition proposée par l'équipe de la Salle 8 (Equipe de recherche en droit privé, EA 1230). Présentation par Michel BOUDOT «Claude Bufnoir (1832-1898). Avec les textes pour

Plus en détail

Loi belge sur la continuité des entreprises

Loi belge sur la continuité des entreprises Loi belge sur la continuité des entreprises Introduction Loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises Entrée en vigueur le 1er avril 2009 Remplace la loi du 17 juillet 1997 sur le concordat

Plus en détail

AVANT-PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES. TITRE I er. Dispositions modifiant le livre VI du Code de commerce. Art. 1 er.

AVANT-PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES. TITRE I er. Dispositions modifiant le livre VI du Code de commerce. Art. 1 er. 1 AVANT-PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES TITRE I er Dispositions modifiant le livre VI du Code de commerce Art. 1 er Le Livre VI du code de commerce est modifié conformément aux dispositions

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1 TABLE DES MATIÈRES chapitre huitième Du contrat d entreprise ou de service... 1 section I De la nature et de l étendue du contrat... 1 Article 2098... 1 1. Définition et caractéristiques du contrat d entreprise

Plus en détail

Chambre de Commerce Luxembourg

Chambre de Commerce Luxembourg existantes en droit luxembourgeois : impact, avantages et inconvénients - Ce qu il faut impérativement savoir! 23 septembre 2014 Chambre de Commerce Luxembourg Me Véronique De Meester Avocat à la cour

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. avec

LE SURENDETTEMENT. avec LE SURENDETTEMENT avec LES LOIS 1 ER texte spécifique au srdt dualité de la procédure : plan amiable//rjc 1989 LOI NEIERTZ «loi 89-1010 du 31/12/1989 : loi relative à la prévention et au règlement des

Plus en détail

CESSION DE PARTS SOCIALES DIRIGEANTS SOCIAUX DONATION. 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049

CESSION DE PARTS SOCIALES DIRIGEANTS SOCIAUX DONATION. 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049 CESSION DE PARTS SOCIALES 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049 Lors de la cession d une S.N.C, le remboursement aux cédants, par un acte séparé le jour même de la cession de parts sociales, de la totalité

Plus en détail

Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation

Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation Les articles L 311-1 et suivants protègent le consommateur pour tout crédit, location vente

Plus en détail

Conditions générales de licence de logiciel

Conditions générales de licence de logiciel Conditions générales de licence de logiciel 1. Préambule MAÏDOTEC est titulaire des droits de propriété intellectuelle et de commercialisation sur le logiciel décrit dans les conditions particulières associées

Plus en détail

ont établi, ainsi qu il suit, les statuts d une société par actions simplifiée devant exister entre eux.

ont établi, ainsi qu il suit, les statuts d une société par actions simplifiée devant exister entre eux. Statuts d une SAS [Avertissement : Les présents statuts sont proposés par les auteurs. Ils n ont qu un caractère indicatif. En aucun cas, il ne s agit de statuts types. Les personnes désirant rédiger les

Plus en détail

L EXTINCTION DU CAUTIONNEMENT. SFAX, 11 avril 2001

L EXTINCTION DU CAUTIONNEMENT. SFAX, 11 avril 2001 L EXTINCTION DU CAUTIONNEMENT SFAX, 11 avril 2001 Pascale BLOCH Professeur à l université de Paris XIII L extinction du cautionnement permet d illustrer les causes d extinction des obligations qui ont

Plus en détail

DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ : PLAN DU SEMESTRE II

DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ : PLAN DU SEMESTRE II DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ : PLAN DU SEMESTRE II LIVRE I. LES REGLES SPECIALES DES CONFLITS DE LOI TITRE I. LE MARIAGE CH.I. FORMATION DU MARIAGE S I. CONDITIONS DE FOND I. COMPÉTENCE DE LA LOI NATIONALE

Plus en détail

La cession du bail commercial. Inforeg CCI de la Nièvre

La cession du bail commercial. Inforeg CCI de la Nièvre La cession du bail commercial Inforeg CCI de la Nièvre La cession du bail commercial Le droit de préemption de la commune Comment céder son bail commercial? Le droit de préemption des communes Le conseil

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique...

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique... 24350_V_Karim.book Page xiii Wednesday, November 30, 2011 8:32 AM TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE HUITIÈME Du contrat d entreprise ou de service..... 1 SECTION I De la nature et de l étendue du contrat..........

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15. Les sources nationales 16 Les sources communautaires 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15. Les sources nationales 16 Les sources communautaires 16 Présentation 3 Introduction Notions fondamentales de droit de la consommation 13 1 Les acteurs du droit de la consommation 13 Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15 2 Les sources

Plus en détail

FORMATION TERTIAIRE DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE NOTE DE COURS

FORMATION TERTIAIRE DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE NOTE DE COURS 1 NOTE DE COURS ORGANISATIONS ET FONCTIONNEMENT DE LA SA ET DE LA SARL SECTION 2 : ORGANISATIONS ET FONCTIONNEMENT DE LA SA ET DE LA SARL Six principaux points seront successivement abordés : - L organe

Plus en détail

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL Article juridique publié le 28/01/2015, vu 15581 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La loi dite «Pinel» du 18 juin 2014 a introduit, dans l'article L. 145-46-1

Plus en détail

Fédération du BTP des Alpes Maritimes Nice la Plaine 1 CS 63304-06206 NICE CEDEX 3 04.92.29.85. 04.92.29.85.86 LA GARANTIE DE PAIEMENT

Fédération du BTP des Alpes Maritimes Nice la Plaine 1 CS 63304-06206 NICE CEDEX 3 04.92.29.85. 04.92.29.85.86 LA GARANTIE DE PAIEMENT Fédération du BTP des Alpes Maritimes Nice la Plaine 1 CS 63304-06206 NICE CEDEX 3 04.92.29.85. 04.92.29.85.86 LA GARANTIE DE PAIEMENT PRESENTATION La loi du 10 juin 1994 a ajouté un article 1799-1 au

Plus en détail

Droit du commerce électronique

Droit du commerce électronique Droit du commerce électronique Auteur(s) : Céline Castets-Renard Présentation(s) : Maître de conférences de droit privé, HDR, Université de Toulouse I CapitoleCo-directrice du Master 2 Droit et informatique

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3

SOMMAIRE. Présentation 3 Présentation 3 Introduction La physionomie du droit commercial 15 1 La définition du droit commercial 15 Le domaine du droit commercial 15 a) Fondement du droit commercial 15 b) Les rapports entre le droit

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Introduction 9

Table des matières. Sommaire 5. Introduction 9 Table des matières Sommaire 5 Les principes et modalités du paiement 7 Coralie Marr Introduction 9 Chapitre I. Définition et nature juridique du paiement 10 Section 1. Notion et contours 10 Section 2.

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DU CONTRAT DE VENTE : CONDITIONS DE VALIDITÉ, TRANSFERT DE PROPRIÉTÉ, OBLIGATIONS DU VENDEUR ET DE L'ACHETEUR

CARACTÉRISTIQUES DU CONTRAT DE VENTE : CONDITIONS DE VALIDITÉ, TRANSFERT DE PROPRIÉTÉ, OBLIGATIONS DU VENDEUR ET DE L'ACHETEUR CARACTÉRISTIQUES DU CONTRAT DE VENTE : CONDITIONS DE VALIDITÉ, TRANSFERT DE PROPRIÉTÉ, OBLIGATIONS DU VENDEUR ET DE L'ACHETEUR Le contrat de vente Introduction Le contrat de vente est régi par le Titre

Plus en détail

LA CESSION DE FONDS DE COMMERCE. Partenariat Horesca & Maître Michel Schwartz

LA CESSION DE FONDS DE COMMERCE. Partenariat Horesca & Maître Michel Schwartz LA CESSION DE FONDS DE COMMERCE Partenariat Horesca & Maître Michel Schwartz Propos introductifs 2 Sommaire 3 Sommaire I- La définition de la notion de fonds de commerce II- Les caractéristiques de la

Plus en détail

Le nantissement de meubles incorporels Par Michel Storck Professeur à l université Robert Schuman Directeur du centre du droit de l entreprise

Le nantissement de meubles incorporels Par Michel Storck Professeur à l université Robert Schuman Directeur du centre du droit de l entreprise 1 I - Passé Le nantissement de meubles incorporels Par Michel Storck Professeur à l université Robert Schuman Directeur du centre du droit de l entreprise 1-Formalisme lourd écrit et signification Art

Plus en détail

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9 Table des matières Préambule............................ 7 Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire................ 9 Devoir de secours entre époux (art. 213)........................ 10 1. Frais funéraires

Plus en détail

Cette sûreté est un effet de commerce qui peut faire l objet ou non de dépossession.

Cette sûreté est un effet de commerce qui peut faire l objet ou non de dépossession. WARRANT 22/12/2014 Le warrant est une sûreté mobilière dévolue aux professionnels qui permet à ces derniers d obtenir du crédit en donnant en gage des éléments de leurs exploitations. Cette sûreté est

Plus en détail

LES MANDATS SUCCESSORAUX

LES MANDATS SUCCESSORAUX Promotion Jacques de Maleville du MASTER II DE DROIT NOTARIAL sous la direction de Philippe Delmas Saint-Hilaire Professeur à l Université Montesquieu Bordeaux IV Bordeaux, janvier 2013 LES MANDATS SUCCESSORAUX

Plus en détail

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Auteur(s) : Afif Daher Présentation(s) : Maître de Conférences, Hors Classe, à la Faculté de Droit et de Science Politique de l'université

Plus en détail

N 174 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1980-1981. Annexe au procès-verbal de la séance du I 1 décembre 1980. PROPOSITION DE LOI

N 174 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1980-1981. Annexe au procès-verbal de la séance du I 1 décembre 1980. PROPOSITION DE LOI N 174 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1980-1981 Annexe au procès-verbal de la séance du I 1 décembre 1980. PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE tendant à faciliter le crédit aux entreprises.

Plus en détail

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur...

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur... 1 Les droits de l acheteur confronté à un défaut de la chose vendue................ 7 Julie DEWEZ assistante à l U.C.L., collaboratrice notariale CHAPITRE 1 L obligation légale de délivrance d un bien

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Les sûretés Chapitre 1. Législation...................................... 18 Section 1. Les notifications fiscales et sociales..................... 18 Section 2. L insaisissabilité de

Plus en détail

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques DROIT > Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques Décembre 2014 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

UNIVERSITE D ORAN ES-SENIA

UNIVERSITE D ORAN ES-SENIA République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de Recherche Scientifique UNIVERSITE D ORAN ES-SENIA FACULTE DE DROIT LE REMBOURSEMENT DU CREDIT ET SES GARANTIES

Plus en détail

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur Garanties diverses fournies par le crédit- preneur 1.- Cautionnement solidaire par la société Est à l'instant intervenu aux présentes :, agissant ici au nom et en sa qualité de président de la société

Plus en détail

Table des matières. Crédit hypothécaire : nouvelles législations entrant en vigueur en 2015 et 2016 7

Table des matières. Crédit hypothécaire : nouvelles législations entrant en vigueur en 2015 et 2016 7 Table des matières Crédit hypothécaire : nouvelles législations entrant en vigueur en 2015 et 2016 7 Philippe D Haen et Paul Heymans Introduction 7 Section 1. Le livre VII «Services de paiement et de crédit»

Plus en détail

REGLEMENT DES LITIGES RELATIFS AUX BAUX COMMERCIAUX

REGLEMENT DES LITIGES RELATIFS AUX BAUX COMMERCIAUX REGLEMENT DES LITIGES RELATIFS AUX BAUX COMMERCIAUX 30/09/2014 En cas de désaccords relatifs au statut des baux commerciaux ou plus particulièrement à la fixation du loyer lors du renouvellement ou de

Plus en détail

Financement du projet : Les garanties sur les opérations de crédit

Financement du projet : Les garanties sur les opérations de crédit Financement du projet : Les garanties sur les opérations de crédit Pour être assurés du remboursement des crédits accordés, les prêteurs prennent des garanties, encore appelées «suretés». Les suretés sont

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Absence action personnelle à caractère extrapatrimonial ou familial, 3141 500

INDEX ANALYTIQUE. Absence action personnelle à caractère extrapatrimonial ou familial, 3141 500 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres (7) renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaires.

Plus en détail

Ordre des CPA du Québec TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE RÉFÉRENTIEL ASPECTS LÉGAUX DES AFFAIRES INTRODUCTION

Ordre des CPA du Québec TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE RÉFÉRENTIEL ASPECTS LÉGAUX DES AFFAIRES INTRODUCTION GÉNÉRALE INTRODUCTION MODULE 1 Les modes juridiques d exploitation d une entreprise MODULE 2 La constitution et l organisation d une société par actions MODULE 3 Les affaires internes de la société MODULE

Plus en détail

L abandon de créances est donc consenti par les banques sous la double condition suivante :

L abandon de créances est donc consenti par les banques sous la double condition suivante : COMPTES INDIVIDUELS - COMPTES CONSOLIDES - IFRS - Protocole d'accord - Plan de sauvegarde - Abandon de créances avec clause de retour à meilleure fortune - Exercice de rattachement - EJ 2009-192 & EC 2010-09

Plus en détail

Conditions générales de Ventes des Services DirectVox.

Conditions générales de Ventes des Services DirectVox. Conditions générales de Ventes des Services DirectVox. Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les modalités de fourniture et d'utilisation des Services DirectVox, une marque de MKS-Direct

Plus en détail

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES.

ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES. ORDONNANCE N 2014-326 DU 12 MARS 2014 PORTANT RÉFORME DE LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ET DES PROCÉDURES COLLECTIVES présentation PRESENTATION GENERALE Ordonnance n 2014-326 en date du

Plus en détail

DATE [-] CONTRAT DE PRET

DATE [-] CONTRAT DE PRET DATE [-] CONTRAT DE PRET ENTRE LES SOUSSIGNES : Désignation de l'emprunteur (1) [Nom de la société], société [statut] au capital de [montant], dont le siège social est situé au [adresse postale complète],

Plus en détail

Conditions générales de location

Conditions générales de location Conditions générales de location Applicables à compter du 01/11/2011 ARTICLE 1. Champ d application 1.1 Partie Les présentes conditions générales sont applicables entre : TRAVELLERPAD, SAS au capital de

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 15 décembre 2008 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme : Licence, 5

Plus en détail

REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES

REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES N 56 - MARCHES n 12 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 mars 2009 ISSN 1769-4000 REFORME DU DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES L essentiel Tirant le bilan de deux années d application de

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 16 juin 2010 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme : Master 1 Matière

Plus en détail

FINANCEMENT DE L EXPLOITATION DES ENTREPRISES. Jeudi 31 juillet 2014 Une présentation des Banques de la Zone VKP

FINANCEMENT DE L EXPLOITATION DES ENTREPRISES. Jeudi 31 juillet 2014 Une présentation des Banques de la Zone VKP FINANCEMENT DE L EXPLOITATION DES ENTREPRISES Jeudi 31 juillet 2014 Une présentation des Banques de la Zone VKP Définition de la trésorerie Constat et causes des difficultés de trésorerie Solutions de

Plus en détail

Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration

Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration Les procédures collectives : comprendre le cadre judiciaire de la restructuration Mylène Boché-Robinet - 2015 Procédures collectives : quels principes? Sauvegarde, SFA, SA Redressement judiciaire Liquidation

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Titre 1. Les sûretés réelles..................................... 229 Chapitre 1. Législation...................................... 229 Section 1. La vente d immeuble dans le contexte

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 PREMIÈRE PARTIE L IMPLICATION CONSACRÉE Titre I - L implication fondée sur

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 Les libéralités... 13. Titre 1 Les conditions de fond de formation des libéralités... 15. Sommaire...

Table des matières. Partie 1 Les libéralités... 13. Titre 1 Les conditions de fond de formation des libéralités... 15. Sommaire... Sommaire................................ 5 Partie 1 Les libéralités........................... 13 1. Propos introductifs Notion de libéralité.......................... 14 Titre 1 Les conditions de fond

Plus en détail

i) Droits réels principaux *) Le droit de propriété **) Les droits réels démembrés ii) Droits réels accessoires

i) Droits réels principaux *) Le droit de propriété **) Les droits réels démembrés ii) Droits réels accessoires Introduction : Chap. 1 : L approche classique du patrimoine I/ La notion de patrimoine II/ Les théories existantes A) La conception classique a) les fondateurs b) genèse de la théorie c) Conséquences du

Plus en détail

RAPPORT. Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ. sur MISSION WARSMANN

RAPPORT. Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ. sur MISSION WARSMANN RAPPORT Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ Avocats au barreau de Paris, Membres du Conseil de l'ordre sur MISSION WARSMANN Séance du Conseil de l'ordre des Avocats de Paris du mardi DIFFICULTÉS

Plus en détail

L ADMINISTRATION DES BIENS D AUTRUI EN DROIT FRANÇAIS La fiducie-gestion

L ADMINISTRATION DES BIENS D AUTRUI EN DROIT FRANÇAIS La fiducie-gestion Conférence TOKYO 14 novembre 2011 L ADMINISTRATION DES BIENS D AUTRUI EN DROIT FRANÇAIS La fiducie-gestion Introduction La fiducie a été introduite en droit français par la loi n 2007-211 du 19 février

Plus en détail

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Conférences U4U La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Aspects pratiques de droit familial international Me Nathalie de Montigny Avocat au Barreau de Bruxelles

Plus en détail

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE 1.9 DÉFINITION Procédure destinée à mettre fin à l activité de l entreprise ou à réaliser le patrimoine du débiteur par une cession globale ou séparée de ses droits et de ses biens. JURIDICTION COMPÉTENTE

Plus en détail