Travailler au contact de l amiante

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travailler au contact de l amiante"

Transcription

1 Travailler au contact de l amiante 20 SOURCES D INFORMATION Décret n du 3 juin 20 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Arrêté du 23 mai 20 modifiant l'arrêté du 22 décembre 2009 définissant les modalités de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l'amiante Arrêté du 22 décembre 2009 définissant les modalités de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l'amiante Code de la santé publique Code du travail PREAMBULE La France a récemment été condamnée par la Cours de justice de l Union européenne pour la mise en décharge des déchets d amiante dans des centres de stockage pour déchets inertes. L amiante est devenu en France un problème majeur de santé publique. Les nombreuses maladies pulmonaires liées à l amiante incitent les autorités à modifier la réglementation afin de limiter au maximum l exposition des personnes à ce produit dangereux. L Institut National de Veille Sanitaire estime entre 2000 et 3000 le nombre de décès des professionnels dus à l amiante chaque année.

2 Travailler au contact de l amiante - 20 L amiante L amiante désigne en réalité plusieurs matériaux différents. La majeure partie de l amiante est représentée par l amiante blanc (ou chrysotile). D autres types d amiante existent, on les appelle les amphiboles. On y trouve l anthophyllite, l amosite, la crocidolite, l actinolite et la trémolite. L amiante peut exister sous forme friable ou «lié à un matériau inerte». Un matériau friable contenant de l amiante est un matériau susceptible d émettre des fibres sous l effet de différents phénomènes physiques, comme les chocs, les vibrations ou encore les mouvements d air. Un matériau non friable contenant de l amiante est un matériau contenant de l amiante autre que celui mentionné ci-dessus. La fabrication, la transformation, la mise en vente, la cession et l utilisation de l amiante sont interdites en France depuis le er janvier 997. LES RISQUES LIES A UNE EXPOSITION A L AMIANTE Du fait de l émission de fibres très fines, les personnes au contact de l amiante sont susceptibles d inhaler ces fibres et de les stocker dans les voies respiratoires, en particulier dans les alvéoles des poumons. Les principales maladies liées à l amiante sont l asbestose, le cancer du poumon et le mésothéliome. Ces maladies causent des problèmes respiratoires, et peuvent entraîner la mort. Elles peuvent se déclarer longtemps après l exposition à l amiante, en général de 20 à 40 ans après cette exposition. L amiante est reconnu comme substance cancérogène. OU TROUVE T-ON DE L AMIANTE? L amiante est présent principalement dans les anciens matériaux de construction, par exemple : Flocages, calorifugeages Revêtements durs Panneaux de cloisons Dalles de sol Conduites ou canalisations Plaques ondulées Faux plafonds Mortiers, colles, enduits Mais il est également présent dans certaines plaquettes de frein.

3 Travailler au contact de l amiante - 20 Entreprises concernées Les entreprises artisanales du bâtiment sont régulièrement confrontées à l amiante. Il s agit des entreprises de réhabilitation et de démolition de bâtiment en particulier, lorsque le permis de construire des bâtiments a été délivré après le er janvier 997. D une manière générale, peuvent être concernées les professions suivantes : Entreprise de retrait d amiante Installateur d ascenseur Poseur de faux plafonds Tuyauteur Electricien Couvreur Plaquiste Peintre Maçon Canalisateur Plombier chauffagiste Poseur de revêtements de sol Les garagistes peuvent également être exposés à l amiante lors des manipulations des plaquettes de frein en amiante. Qui peut manipuler l amiante? Les personnes travaillant au contact de l amiante doivent respecter certaines dispositions réglementaires. CONDITIONS DE FORMATION DE L ENTREPRISE ET DES TRAVAILLEURS Toute entreprise souhaitant réaliser des travaux de confinement ou de retrait d amiante présentant des risques particuliers doit obtenir un certificat de qualification délivré par un organisme accrédité. Les personnes travaillant au contact de l amiante doivent être formées au préalable en fonction du poste occupé. La formation est adaptée à la nature des activités de l employeur, au niveau de responsabilité, de qualification et d expérience professionnelle, mais aussi à la langue parlée et lue des travailleurs qui la suivront. Cette formation doit être facilement compréhensible par le travailleur. Elle aborde notamment les sujets suivants : Les produits et dispositifs susceptibles de contenir de l amiante Les modalités de travail recommandées Le rôle et l utilisation des équipements de protection collectifs et individuels. Les acquis de formation sont validés sous forme d une attestation de compétence délivrée au travailleur par l organisme de formation ou par l entreprise. Les attestations de compétence des travailleurs sont jointes au plan de démolition, de retrait ou de confinement. Un premier recyclage est prévu 6 mois après la formation initiale. Les recyclages sont ensuite faits tous les deux ans. 2

4 Travailler au contact de l amiante - 20 CONDITIONS DE CONTRAT ET D AGE Ces travailleurs ne peuvent pas être des salariés titulaires d un CDD ou des salariés temporaires, ni des personnes de moins de 8ans, en particulier pour les opérations d entretien/maintenance sur des flocages ou calorifugeages contenant de l amiante, ni sur les travaux de confinement, retrait ou démolition. Comment manipuler l amiante? L amiante doit être manipulée en respectant un certain nombre de précautions afin de limiter l exposition des travailleurs et donc les risques encourus. CONDITIONS D EXPOSITION L employeur doit mettre en œuvre les mesures nécessaires pour réduire la durée et le niveau d exposition autant que possible. La concentration moyenne en fibres d amiante dans l air inhalé par un travailleur (valeur limite d exposition professionnelle) ne doit pas dépasser 0.0 fibre par centimètre cube sur une heure de travail, et ce dés 202. L employeur contrôle les niveaux d empoussièrement afin de garantir le respect de la valeur limite fixée. Il rédige une fiche d exposition afin de préciser la nature du travail réalisé, les caractéristiques des produits, les périodes d exposition, les procédés de travail ainsi que les équipements de protection collective et individuelle utilisés. Sont également mentionnés les dates et résultats des contrôles de l exposition au poste de travail ainsi que la durée et l importance des expositions accidentelles. L employeur tient une liste actualisée des travailleurs qui seront exposés à l amiante. Les travailleurs ne doivent ni manger, ni boire, ni fumer sur les lieux de travail exposés à l amiante. EVALUATION DES RISQUES ET INFORMATION DES SALARIES L employeur doit évaluer les risques de l opération. Dans le cadre de l évaluation des risques, il définit un mode opératoire précisant : La nature de l activité Le type et les quantités d amiante manipulées Le type de lieux où les travaux sont réalisés et le nombre de travailleurs impliqués Les méthodes mise en œuvre Les caractéristiques des équipements de protection et de décontamination des travailleurs et des personnes qui se trouvent à proximité des travaux La fréquence et les modalités de contrôles sur le chantier Les durées et temps maximal de travail avec port des équipements de protection Ce mode opératoire est soumis à l avis du médecin du travail et du CHSCT. Il est transmis à l inspecteur du travail et aux agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale. En cas de modification du mode opératoire, il faut renouveler ces transmissions. L employeur établit une notice pour chaque poste de travail exposé à l amiante. La notice informe les travailleurs sur les risques auxquels ils sont exposés et les mesures prises pour 3

5 Travailler au contact de l amiante - 20 les limiter. Elle rappelle également les règles d hygiène et les consignes d utilisation des équipements de protection. La notice est transmise au médecin du travail et au CHSCT. EQUIPEMENTS DE PROTECTION Protection collective Il existe plusieurs protections de type collective : Maintien de la zone de travail en dépression par rapport au milieu extérieur avec extracteurs équipés de filtres absolus d un rendement supérieur à 99.99% selon la norme NFX Mesure du niveau de dépression en permanence Test au générateur de fumée pour vérifier l étanchéité de la zone avant le début des travaux Pulvérisation de liquides pendant les travaux, afin de sédimenter les fibres en suspension Protection individuelle Selon l évaluation du risque, les intervenants sont équipés : De vêtements de travail étanche avec capuche, fermés au cou, aux chevilles et aux poignets. Les vêtements jetables sont traités comme des déchets d amiante, après utilisation. D un appareil de protection respiratoire isolant à adduction d air comprimé avec masque complet, cagoule ou scaphandre ou d un appareil de protection respiratoire filtrant anti-poussières à ventilation assistée avec masque complet, de classe d efficacité TMP 3 (norme NF EN 47). Le débit d air de ces appareils doit être d au moins 60L/minutes. Les appareils de protection respiratoire doivent être décontaminables. Dans le cas de l enlèvement de matériau dans lequel l amiante est fortement lié, il est admis le port d une protection respiratoire de type P3. AVANT UNE OPERATION DE CONFINEMENT OU RETRAIT D AMIANTE L entreprise doit demander au propriétaire d un immeuble bâti ou à l armateur d un navire les résultats des recherches et repérage des matériaux contenant de l amiante. Lors d une démolition, le retrait préalable de l amiante et des matériaux en contenant est prévu dans le plan de démolition. Si le retrait préalable peut causer un plus grand risque pour les travailleurs que si l amiante est laissé, le retrait préalable de l amiante n est pas obligatoire. Dans ce cas, le plan de démolition doit justifier cette absence de retrait préalable. Avant toute opération de confinement ou retrait d amiante friable, il est nécessaire : D évacuer les composants et équipements, après décontamination, dont la présence pourrait nuire au déroulement du chantier, tant que cette évacuation n entraîne pas de risque de libérer des fibres d amiante De mettre hors tension les circuits et équipements électriques à proximité immédiate de la zone de travail pour réaliser un traitement à l humide. Le traitement à sec est possible seulement si la mise hors tension ou l isolement des circuits et équipements électriques ne sont pas possibles. De dépolluer toutes les surfaces et équipements du local à traiter par aspiration avec un équipement doté d un dispositif de filtration absolue 4

6 Travailler au contact de l amiante - 20 De confier le chantier par neutralisation des dispositifs de ventilation, climatisation, etc., par obstruction des ouvertures et par construction d une enveloppe étanche au passage de l air et de l eau autour des éléments de construction ou structures à traiter, y compris sur le sol. En cas de confinement ou retrait d amiante non friable, le confinement du chantier peut être similaire à celui décrit précédemment, ou être plus limité. Dans tous les cas, l aspiration avec filtration absolue est mise en place. En cas de retrait d éléments dans lesquels l amiante est fortement lié, par exemple les éléments en enveloppe extérieure de bâtiment, leur démontage est effectué par un procédé de déconstruction évitant au maximum l émission de fibre. Dans ce cas, les mesures ci-dessus ne sont pas appliquées. DECONTAMINATION APRES EXPOSITION Les intervenants et équipements doivent être décontaminés dans un tunnel à cinq compartiments. S ils sont équipés de vêtements jetables ou que la mise en place de ce tunnel est techniquement impossible, un tunnel à trois compartiments peut être utilisé. OPERATIONS EN FIN DE TRAVAUX Avant de restituer la zone pour y exercer une quelconque activité, et avant l enlèvement du dispositif de confinement, il faut réaliser : Un examen visuel de l ensemble des zones susceptibles d avoir été polluées Un nettoyage approfondi de la zone par aspiration avec un équipement de filtration à haute efficacité La fixation des fibres résiduelles sur les parties traitées Une mesure du niveau d empoussièrement après nettoyage, dans le cas du retrait ou confinement de flocages ou calorifugeage Déchets d amiante Une fois les déchets d amiante extraits, ils doivent être conditionnés et traités afin de ne pas provoquer d émission de poussières pendant leur manutention, transport, entreposage et stockage. Ils sont évacués du lieu de travail le plus tôt possible dans des emballages appropriés et fermés, avec l étiquetage relatif aux produits contenant de l amiante (visuel cidessous). 5

7 Travailler au contact de l amiante - 20 Actuellement, les déchets d amiante, comme les produits contenant de l amiante, sont séparés en catégorie «amiante libre» et «amiante lié». Type de déchets Amiante libre Amiante lié Danger Danger maximal Danger Volatilité Forte Faible Matériaux concernés Flocage, calorifugeage Panneaux d amiante ciment Conditionnement Double enveloppe étanche et rassemblés dans des récipients de grande capacité Enveloppe étanche et rassemblés dans des récipients de grande capacité Etiquetage Oui Oui Bordereau de suivi des Oui, à conserver 5 ans Oui, à conserver 5 ans déchets d amiante Réglementation pour le transport Filières d élimination Transport de Matières Dangereuses (TMD) et transport des déchets, document de transport obligatoire, activité déclarée si quantité de déchets dangereux par chargement >00kg Vitrification et installation de stockage de déchets dangereux Pas de déclaration de transport s ils sont propres et triés Installation de stockage de déchets dangereux Conclusion Travailler au contact de l amiante implique la responsabilité de l entreprise et de chaque travailleur afin de limiter au maximum leur exposition aux fibres. Ce travail est soumis à des conditions d âge, de contrat, de formation, de protection, et nécessite donc l implication de chacun pour assurer une bonne gestion du risque. Il est à noter que la réglementation française actuelle est en contradiction avec la législation européenne, qui estime que l amiante lié ne peut être considéré comme un déchet inerte, et doit donc être éliminé dans des installations destinées aux déchets dangereux, au même titre que l amiante libre. La réglementation française devrait donc encore évoluer afin de limiter l exposition des travailleurs. Si vous le souhaitez, ou pour toute question, vous pouvez vous rapprocher du CNIDEP au

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Fiche Prévention - A1 F 05 13 Annule et remplace les fiches A1 F 05 11 et I4 F 01 09 Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Obligations

Plus en détail

Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante?

Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante? Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante? Article R.4412-94, 2 e Communication réalisée dans le cadre du Plan régional Santé Environnement 2 et du Plan régional Santé Travail

Plus en détail

AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4

AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4 AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4 Amiens le 22 novembre 2012 Lucien ZAJAC Ingénieur Conseil Carsat Nord-Picardie Document unique d évaluation des risques professionnels

Plus en détail

Règlementation amiante. Lundi 30 septembre 2013 Limoges

Règlementation amiante. Lundi 30 septembre 2013 Limoges DR Règlementation amiante Lundi 30 septembre 2013 Limoges SOMMAIRE Chronologie pour intervenir sur des MCA Sanctions encourues Pour en savoir plus 2 DR Chronologie pour intervenir sur des MCA Règlementation

Plus en détail

Jean-Luc LEFEBVRE Responsable du pôle Risques Accidentels, Energie et Climat. Service Risques, Energie et Climat. DEAL Martinique

Jean-Luc LEFEBVRE Responsable du pôle Risques Accidentels, Energie et Climat. Service Risques, Energie et Climat. DEAL Martinique Séminaire d information du 08 octobre 2013 Jean-Luc LEFEBVRE Responsable du pôle Risques Accidentels, Energie et Climat Service Risques, Energie et Climat DEAL Martinique Direction de l'environnement,

Plus en détail

L amiante, en prévenir les risques

L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques Afin de sensibiliser les personnels sur les dangers d une exposition à l amiante, lors de leur activité professionnelle, le ministère

Plus en détail

Synthèse réglementaire : Amiante V1 02/10/2012

Synthèse réglementaire : Amiante V1 02/10/2012 Préambule : La présente synthèse fait référence au décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante et à l arrêté du 23 février 2012 définissant les modalités de formation des

Plus en détail

Travaux de maintenance. Instandhaltungsarbeiten

Travaux de maintenance. Instandhaltungsarbeiten EURO INSTITUT KEHL 26 novembre 2010 Travaux de maintenance Instandhaltungsarbeiten Jacques Balzer Ingénieur Conseil CRAM Alsace Moselle 1 Etat des lieux des expositions actuelles Mise en œuvre de matériaux

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Pollution du bâti - Amiante

Pollution du bâti - Amiante FEVRIER 2013 FICHE PRATIQUE Pollution du bâti - Amiante 1. Définition 2. Obligations réglementaires Gestion des ERP 3. Obligations réglementaires Cas des opérations de travaux & démolitions 4. Obligations

Plus en détail

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77 ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77 RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE N 120333 avant travaux

Plus en détail

PREMIERE PARTIE PROTECTION GENERALE DE LA SANTE LIVRE III PROTECTION DE LA SANTE ET ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE PROTECTION GENERALE DE LA SANTE LIVRE III PROTECTION DE LA SANTE ET ENVIRONNEMENT Code de la Santé Publique (Articles R1334-14 à R1334-29 et R1336-2 à R1336-5) Exposition à l amiante dans les immeubles bâtis (Décret n 2003-462 du 21 mai 2003 modifié par les décrets n 2004-802 du 29

Plus en détail

DONNEES POUR L ETABLISSEMENT DU RAPPORT

DONNEES POUR L ETABLISSEMENT DU RAPPORT DIAGNOSTIC AMIANTE ETABLI AVEC LA NORME NFX 46020 Dossier n : 13121.11 Fait le : 23.02.2011 DONNEES POUR L ETABLISSEMENT DU RAPPORT Localisation : 177, rue Pierre Cothenet 69220 SAINT JEAN D ARDIERES Objet

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

Bien vivre à Vernouillet! 14 février 2013.

Bien vivre à Vernouillet! 14 février 2013. IMPORTANT Amiante et Santé Publique dans les écoles de notre ville. La consultation d un dossier de marché public concernant le désamiantage de la vieille école maternelle des tilleuls a attiré notre attention

Plus en détail

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Groupe 0034 CLAIREFONTAINE III Local commercial "Tabac Journaux" 29 square de Montgeoffray 49300 CHOLET Propriétaire SEVRE LOIRE HABITAT 34 RUE DE ST CHRISTOPHE BP

Plus en détail

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Groupe 0016 - BOTREL 11b rue Lacordaire 49300 CHOLET Propriétaire SEVRE LOIRE HABITAT 34 RUE DE ST CHRISTOPHE BP 2144 49321 CHOLET CEDEX Consultation de l intégralité

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Site 0 : BEAULIEU Bâtiments 3-4 35000 Rennes DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Objet du présent document : Le présent document a pour objet de permettre au propriétaire d un immeuble de remplir ses obligations

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 28 du 25 juin 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 2

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 28 du 25 juin 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 2 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 28 du 25 juin 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 2 DIRECTIVE N 3535/DEF/CAB mesures de prévention face aux risques d exposition à

Plus en détail

Les différents type de recherche de MPCA

Les différents type de recherche de MPCA Les différents type de recherche de MPCA MÉTHODOLOGIE DE REPÉRAGE Objectifs et contenu des missions Objectif MPCA à rechercher Méthodologie Vente d'achat d'immeuble bâti Etablissement du Dossier Technique

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

L amiante, un polluant fortement réglementé

L amiante, un polluant fortement réglementé L amiante, un polluant fortement réglementé Journée technique CoTITA «Prise en compte de la qualité sanitaire dans les 28/03/2014 bâtiments» 27 mars 2014 3 codes principaux Code de la santé publique Code

Plus en détail

gymnase des Perrières 41220 SAINT-LAURENT-NOUAN

gymnase des Perrières 41220 SAINT-LAURENT-NOUAN Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante avant travaux Numéro de dossier : Date du repérage : DO.13.166.GYMNASE.ST.LAURENT 05/04/2013 Objet de la mission : La présente

Plus en détail

DOSSIER AMIANTE. Code de la Santé Publique

DOSSIER AMIANTE. Code de la Santé Publique SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL DOSSIER AMIANTE 01/07/15 Pôle Prévention et Santé au Travail Tél. : 02 96 58 23 84 prevention@cdg22.fr Code de la Santé Publique DONT LE PERMIS DE CONSTRUIRE A ETE DELIVRE

Plus en détail

COMMUNE DE PEYRINS - 26380. EXTENSION & AMENAGEMENT DE L ECOLE MATERNELLE Rue des Ecoles - 26380 PEYRINS

COMMUNE DE PEYRINS - 26380. EXTENSION & AMENAGEMENT DE L ECOLE MATERNELLE Rue des Ecoles - 26380 PEYRINS Maître d Ouvrage COMMUNE DE PEYRINS - 26380 EXTENSION & AMENAGEMENT DE L ECOLE MATERNELLE Rue des Ecoles - 26380 PEYRINS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 09 : TRAVAUX DE DESAMIANTAGE

Plus en détail

Technique de la zone fermée (confinée hermétiquement)

Technique de la zone fermée (confinée hermétiquement) Technique de la zone fermée (confinée hermétiquement) But de la technique zone fermée (confinée) hermétiquement La technique de zone fermée (confinée) hermétiquement a pour objectif d empêcher que toute

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Renseignements relatifs à l immeuble bâti et à son affectation Immeuble bâti Ensemble bâti : Centre Educatif Renforcé Adresse : Les gones- la souchère 43000 Félines Date de construction : inconnue Propriétaire

Plus en détail

Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail

Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail Véronique ARRIGHI DIRECCTE UT 11 Maurice EXPOSITO DIRECCTE UT 34 Fabienne STANG MARTIN DIRECCTE LR L amiante dans tous ses Etats - Repérer

Plus en détail

Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE. Ancien Garage

Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE. Ancien Garage COMMUNE DE TEMPLEUVE Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE À l attention de Mrs Denis J / Szymanski D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

FICHE RECAPITULATIVE DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE FICHE RECAPITULATIVE DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE 1 CEN - 001 - CHASSE ROYALE Bâtiment 1 12 au 14 boulevard du Colonel Quéru 72000 LE MANS CEDEX Propriétaire LE MANS HABITAT OP d'hlm de la CUM 2 rue de

Plus en détail

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 Dominique Bossiroy Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 1 D. BOSSIROY Direction des Risques chroniques Cellule de Microscopie et Minéralogie Unité technique Asbeste

Plus en détail

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

Intervention du 16/03/06. Lieu d intervention : SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX. Mail Emile Dufour. Avenue S.Allende 38130 ECHIROLLES

Intervention du 16/03/06. Lieu d intervention : SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX. Mail Emile Dufour. Avenue S.Allende 38130 ECHIROLLES BUREAU VERITAS Inovallée 405, rue Lavoisier MONTBONNOT SAINT MARTIN 38334 SAINT ISMIER CEDEX Tél : 04 76 24 00 26 Fax : 04 76 62 94 14 SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX Mail Emile Dufour Avenue S.Allende 38130

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX ULTERIEURS

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX ULTERIEURS RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX ULTERIEURS En vue de l application de l article 27 du décret 96-98 du 7 février 1996 modifié par le décret

Plus en détail

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti

Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti Ingénierie Expertise & assistance pour la performance énergétique du bâti Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion

Plus en détail

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris Service Hygiène Sécurité Affaire suivie par : Guy BONNET Abed MAKOUR Téléphone 01.44.07.80.51 Télécopie 01.44.07.75.19 Courriel rachysec@univ-paris1.fr L Amiante Journée des CLHS 13 décembre 2010 Introduction

Plus en détail

MARCHÉS PUBLICS Marché de travaux d aménagement du site de la Fosse aux Carpes. Lot n 2 : Aménagements paysagers AVENANT N 2

MARCHÉS PUBLICS Marché de travaux d aménagement du site de la Fosse aux Carpes. Lot n 2 : Aménagements paysagers AVENANT N 2 MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction des Affaires Juridiques MARCHÉS PUBLICS Marché de travaux d aménagement du site de la Fosse aux Carpes Lot n 2 : Aménagements paysagers

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES A.1 DESIGNATION DU BATIMENT A.2 DESIGNATION DU DONNEUR D ORDRE A.3 EXECUTION DE LA MISSION A.4 SOMMAIRE

INFORMATIONS GENERALES A.1 DESIGNATION DU BATIMENT A.2 DESIGNATION DU DONNEUR D ORDRE A.3 EXECUTION DE LA MISSION A.4 SOMMAIRE Heur e de début : 00:00 Heure de fi n : Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l amiante avant réalisation de travaux CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (nouvelle partie réglementaire)

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Réglementaire) Sous-section 1 : Flocages, calorifugeages et faux plafonds.

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Réglementaire) Sous-section 1 : Flocages, calorifugeages et faux plafonds. CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Réglementaire) Sous-section 1 : Flocages, calorifugeages et faux plafonds Article R1334-14 Les articles de la présente sous-section s'appliquent à tous les immeubles

Plus en détail

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions;

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions; Arrêté royal du 28 mars 2007 relatif à l agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d enlèvement au cours desquels de grandes quantités d amiante peuvent être libérées

Plus en détail

RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation

RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation Rémi BARBE, Raymond VINCENT Laurent ROUBIN Ingénieur de Prévention, DIRECCTE PACA Chargé de Mission- Dir Délégués

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE 2 VILLE DE NICE DIRECTION DU PATRIMOINE ET DES BATIMENTS COMMUNAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LE DESAMIANTAGE DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

106 rue de la Pompe 75016 PARIS 112, rue Ambroise Croizat 93200 SAINT-DENIS. Cahier des Clauses Techniques Particulières

106 rue de la Pompe 75016 PARIS 112, rue Ambroise Croizat 93200 SAINT-DENIS. Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître d Ouvrage : Maître d Œuvre : LYCEE JANSON DE SAILLY 106 rue de la Pompe 75016 PARIS 112, rue Ambroise Croizat 93200 SAINT-DENIS Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT DESAMIANTAGE - DEPLOMBAGE

Plus en détail

prévention du risque amiante

prévention du risque amiante SGGuide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE SOMMAIRE Partie 1 GESTION COURANTE DU BÂTIMENT... 7 Dossier technique amiante

Plus en détail

Notice explicative du formulaire relatif au bordereau de suivi des déchets dangereux contenant de l'amiante

Notice explicative du formulaire relatif au bordereau de suivi des déchets dangereux contenant de l'amiante Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Formulaire CERFA n 50844*03 Décret n 2005-635 du 30 mai 2005 (article 4) Arrêté du 29 juillet 2005 Notice explicative du formulaire relatif

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante 1 La prévention du risque amiante 1. Généralités 1.1 Qu est-ce que l amiante 1.2 Où trouve-t-on de l amiante 1.3 Histoire de l amiante 2.

Plus en détail

Fibres Céramiques Réfractaires. Techniciens chauffagistes, protégez-vous!

Fibres Céramiques Réfractaires. Techniciens chauffagistes, protégez-vous! Fibres Céramiques Réfractaires Techniciens chauffagistes, protégez-vous! Les FCR, c est quoi? Ce sont des fibres minérales artificielles, d aspect beige ou blanc et cotonneux, invisibles à l œil nu. Elles

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4)

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) AMIANTE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 74 FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) Durée de formation et recyclage

Plus en détail

Amiante Bussi l gny, e 28 28 b octo 2014 re

Amiante Bussi l gny, e 28 28 b octo 2014 re Amiante Bussigny, le 28 octobre 2014 Qu est-ce que l amiante? (Terme générique d'origine grecque: asbestos = éternel) L amiante est une fibre minérale naturelle. Il existe différents types d amiante damiante.

Plus en détail

Sur le repérage amiante

Sur le repérage amiante Revêtements de sols contenant de l amiante dans les d immeubles d habitation : Ou en est-on? Cette étude a été réalisée par Jean-Louis Lecoq, gérant, pour un usage interne à l entreprise ACEE. Elle ne

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments INTRODUCTION Nécessité d'une vigilance particulière dans la gestions des bâtiment depuis 1997, date de l'interdiction de l'amiante en

Plus en détail

Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT

Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT - Présentation d un cas réel avec l analyse du Mode Opératoire De la

Plus en détail

INFORMATION AMIANTE. 8. Synthèse. Unité HSE - Olivier Prouteau - 160883. EDMS n.848384

INFORMATION AMIANTE. 8. Synthèse. Unité HSE - Olivier Prouteau - 160883. EDMS n.848384 INFORMATION AMIANTE 1. Généralités, 2. Les Matériaux, 3. Les Risques, 4. Les Effets sur la Santé, 5. La Prévention au CERN, 6. La Gestion des Travaux, 7. Votre rôle de TSO, Unité HSE - Olivier Prouteau

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2003-2083 Date : 03 NOVEMBRE 2003

NOTE DE SERVICE DGER/SDACE/N2003-2083 Date : 03 NOVEMBRE 2003 - 1 - MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l'enseignement et de la Recherche Sous-direction de l'administration de la Communauté Educative

Plus en détail

Amiante Protection des travailleurs

Amiante Protection des travailleurs P/DN/IJ 7/7/2006 Amiante Protection des travailleurs Le décret n 2006-761 du 30 juin 2006 modifie le Code du travail et introduit de nouvelles règles pour la protection des travailleurs contre les risques

Plus en détail

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante à intégrer au DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Avant travaux avant démolition

Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante à intégrer au DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Avant travaux avant démolition Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante à intégrer au DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Avant travaux avant démolition Dossier établi pour: Adresse du bien: Dossier n :

Plus en détail

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti L objet de la mission est de réaliser

Plus en détail

SAFETY DAY. Prévention du risque Amiante

SAFETY DAY. Prévention du risque Amiante SAFETY DAY Prévention du risque Amiante / / Le cadre des obligations de recherche et de contrôle Conformément au Code de la santé publique, les propriétaires (publics ou privés) des immeubles bâtis sont

Plus en détail

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique Colloque Amiante mars 2015 Cadre réglementaire Décret du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population

Plus en détail

Article 1. Pour l application de cet article, se référer à l article Lp. 111 2 et Lp. 111 3 du code du travail de Nouvelle Calédonie.

Article 1. Pour l application de cet article, se référer à l article Lp. 111 2 et Lp. 111 3 du code du travail de Nouvelle Calédonie. Source : www.juridoc.gouv.nc relative aux mesures particulières applicables aux travaux de peinture ou de vernissage par pulvérisation Historique : Créé(e) par : Délibération de la commission permanente

Plus en détail

CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions

CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions Arrêté du Gouvernement wallon du 17 juillet 2003 déterminant les conditions sectorielles relatives aux chantiers d enlèvement et de décontamination de bâtiments ou d ouvrages d art contenant de l amiante

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL pour le retrait de produits en amiante-ciment à l air libre VISA DE L ITM REQUIS

PLAN DE TRAVAIL pour le retrait de produits en amiante-ciment à l air libre VISA DE L ITM REQUIS GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ITM-SST 1915.1. PLAN DE TRAVAIL pour le retrait de produits en amiante-ciment à l air libre VISA DE L ITM REQUIS Le présent document comporte 6 pages Sommaire Article Page 1.

Plus en détail

Diagnostic "amiante"

Diagnostic amiante Parc Technologique de La Pardieu 2 avenue Léonard de Vinci 63000 CLERMONT FERRAND Tel : 04.73.28.88.15 - Fax : 04.73.28.76.51 Diagnostic "amiante" Rapport de mission de repérage des matériaux et produits

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Objet du marché

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Objet du marché Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Objet du marché Recherche et analyse de matériaux susceptibles de contenir de l amiante dans les bâtiments communaux de NEMOURS Nom et adresse de la

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION DE QUALIFICATION D ENTREPRISES REALISANT DES TRAVAUX DE CONFINEMENT ET DE RETRAIT DE MATERIAUX NON FRIABLES CONTENANT DE L AMIANTE PRESENTANT DES RISQUES PARTICULIERS

Plus en détail

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants a exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs Services de santé au travail que doivent faire Les

Plus en détail

Conseils aux employeurs

Conseils aux employeurs Conseils aux employeurs Les informations que doit contenir le rapport final Décrypter un rapport d essai de mesures d empoussièrement en fibres d amiante 1 Nom et adresse de l organisme ayant réalisé les

Plus en détail

Législation amiante dans les milieux scolaires. Différents types d amiante Inventaire légal Inventaire immobilier Gestion des déchets

Législation amiante dans les milieux scolaires. Différents types d amiante Inventaire légal Inventaire immobilier Gestion des déchets Législation amiante dans les milieux scolaires Différents types d amiante Inventaire légal Inventaire immobilier Gestion des déchets Différentes variétés d amiante Serpentines: Chrysotile (amiante blanc.)

Plus en détail

IUT Robert Schuman 72, route du Rhin 67400 Illkirch. Désamiantage de sol. Département informatique CCTP

IUT Robert Schuman 72, route du Rhin 67400 Illkirch. Désamiantage de sol. Département informatique CCTP IUT Robert Schuman 72, route du Rhin 67400 Illkirch Désamiantage de sol IUT Robert Schuman Département informatique CCTP 24/05/2013 Sommaire I. Généralités 1. Objet de l opération 2. Documents contractuels

Plus en détail

BIJOUTERIE JOAILLERIE

BIJOUTERIE JOAILLERIE BIJOUTERIE JOAILLERIE HORS BIJOUTERIE-JOAILLERIE FANTAISIE T - Toxique Xn - Nocif C - Corrosif Nouveaux pictogrammes de danger ATTENTION AUX RISQUES CHIMIQUES Comment protéger sa santé? Une démarche dans

Plus en détail

Information des entreprises

Information des entreprises Information des entreprises Mise à jour : juillet 2015 Vous réalisez des chantiers de courtes durées sur des matériaux contenant de l amiante, alors vous êtes concerné par le projet CARTO Amiante. Afin

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique ½ journée amiante Dreal Bourgogne Dijon, le 20 novembre 2014 La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique Énora PARENT, Cerema Ministère de l'écologie,

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X DEC/GX DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X Ce formulaire de demande concerne les déclarations prévues aux 1 et 3 de l article R.1333-19 du code de la santé

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA)

AMIANTE Le Dossier Technique Amiante (DTA) dossier dossier dossier dossier dossier JUIN 2006 AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA) dossier Rédigé par : Nicolas PICHARD CRCI Champagne-Ardenne Tél. 03 26 69 46 26 Fax 03 26 69 33 69 Mail pichard@champagne-ardenne.cci.fr

Plus en détail

NOR: TASP9620056D. Vu la loi n 61-842 du 2 août 1961 relative à la lutte contre les pollutions atmosphériques et les odeurs ;

NOR: TASP9620056D. Vu la loi n 61-842 du 2 août 1961 relative à la lutte contre les pollutions atmosphériques et les odeurs ; 1 sur 6 11/06/2015 15:41 En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez icifermer DECRET

Plus en détail

Enjeux humains CARSAT

Enjeux humains CARSAT Enjeux humains CARSAT Les autres enjeux La responsabilité du donneur d ordre: Article R. 4412-97: Le donneur d ordrea, en matière d opérations exposant à l amiante, des obligations qui lui sont propres

Plus en détail

Coût de la formation : 1 300 HT par participant L inscription sera validée à réception du paiement intégral de la formation

Coût de la formation : 1 300 HT par participant L inscription sera validée à réception du paiement intégral de la formation FORMATION 07.11.14 Contact : Nicole VILELA 2014/313 AMIANTE Sous-section 4 Activité R4412-139 du code du travail «Activités d entretien et de maintenance sur des matériaux susceptibles de provoquer l émission

Plus en détail

L amiante dans tous ses états:

L amiante dans tous ses états: L amiante dans tous ses états: Vie du bâtiment et obligations de repérage Journée d information du 26 septembre 2013 I. Estève Moussion DSPE _ARS Languedoc Roussillon Recherche, repérage de l amiante Listes

Plus en détail

AMIANTE PROTECTION DES TRAVAILLEURS

AMIANTE PROTECTION DES TRAVAILLEURS AMIANTE PROTECTION DES TRAVAILLEURS Les dispositions réglementaires concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l inhalation de poussières d amiante ont été intégrées dans le code

Plus en détail

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Éléments de contexte : - Évolution de la réglementation avec décret du 4 mai 2012 et

Plus en détail

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU La réglementation MIANTE Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud 1 Collectivité territoriale = 2 rôles Première étape indispensable EMPLOYEUR UNE

Plus en détail

Direction Générale du Travail. Amiante. Résultats de la campagne META Perspectives réglementaires

Direction Générale du Travail. Amiante. Résultats de la campagne META Perspectives réglementaires Direction Générale du Travail Amiante Résultats de la campagne META Perspectives réglementaires Décembre 2011 Bureau des risques physiques, chimiques et biologiques Plan 1. Avis de l AFSSET de 2009 2.

Plus en détail

Sté Cedim Tél : 01.48.76.74.08 8 bis rue Mot 94120 Fontenay sous Bois cedim-diag@orange.fr

Sté Cedim Tél : 01.48.76.74.08 8 bis rue Mot 94120 Fontenay sous Bois cedim-diag@orange.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE Art. R 1334-14 à R 1334-29 et R 1336-2 à R 1336-5 du code de la santé publique Décret n 2011-629 du 3 juin 2011- Arrêté du

Plus en détail

AMIANTE. DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail

AMIANTE. DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail AMIANTE DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail Juillet 2012 Amiante 1. Présentation de la réglementation 2. Les obligations du maitre d ouvrage 3. Sous section 3 ou sous section 4? 2 Amiante 1. Présentation

Plus en détail

Articles L4153-9, D4153-15 et suivants du code du travail

Articles L4153-9, D4153-15 et suivants du code du travail Déclaration de dérogation aux travaux réglementés en vue d accueillir des jeunes mineurs âgés d au moins 15 ans et moins de 18 ans en formation professionnelle ou technologique Articles L41539, D415315

Plus en détail

Colles et produits adhésifs à base de résines synthétiques utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

Colles et produits adhésifs à base de résines synthétiques utilisés dans le bâtiment et les travaux publics Risques principaux et précautions d emploi liés à l utilisation des produits tels que colles, revêtements de protection, mortiers, produits d injection contenant des résines synthétiques. Colles et produits

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

Déchets d'amiante DREAL BRETAGNE. Anne ROBIN, référent déchets

Déchets d'amiante DREAL BRETAGNE. Anne ROBIN, référent déchets Déchets d'amiante Anne ROBIN, référent déchets DREAL BRETAGNE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Bretagne www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire La responsabilité

Plus en détail

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Van Hiep Nguyen, ing., M.Sc.A., M.A Vanhiep.nguyen@exp.com Les Services exp. Inc. Ordre de la présentation Historique de l amiante

Plus en détail