Ecole du Louvre Réorganisation du deuxième cycle sur le modèle des masters

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ecole du Louvre Réorganisation du deuxième cycle sur le modèle des masters"

Transcription

1 Ecole du Louvre Réorganiation du deuxième cycle ur le modèle de mater

2 maquette Première année, dite «M1» Premier emetre L eneignement e compoe : de cour magitraux conacré aux matière fondamentale de la muéologie dan une première approche théorique d un cour magitral d hitoire de l art d un cour portant ur le ource de la recherche d un cour d hitoriographie portant au choix ur quatre domaine d un cour de langue étrangère, ou de françai langue étrangère 1. Cour magitraux, eneignement de tronc commun code Intitulé du cour Nombre crédit c.m.1 Hitoire de collection, de muée et du patrimoine en Europe 24 4 Seront abordé le temp aritocratique de cabinet médiévaux et maniérite, de galerie de la Renaiance et de temp baroque, pui l autonomiation progreive de muée dan l Europe de Lumière, la ytématiation du programme à la uite de nationaliation de la Révolution françaie qui intitutionnalie le muée et généralie la mie en cène du patrimoine avec le réemploi de édifice ancien ; enfin le muée comme upport d identité culturelle nationale pendant la phae romantique, et comme expreion de la gloire de nation et de cité au temp de l éclectime. On examinera le quetion urbanitique, la localiation dan l epace urbain ou péri-urbain de ville moderne, avec notamment le premier groupement d intitution muéale (le Mueum-Inel de Berlin, Albertopoli à Londre), le quetion du programme architectural, celle de l expreion monumentale. Enfin, on attachera à oberver la naiance de nouveaux concept patrimoniaux et leur expreion formelle : le muée archéologique, le muée d art et d hitoire, le muée d ethnographie (plein air), le muée de l artite dan a maion ou dan a province, le muée d art décoratif, le muée de cience, le muée indutriel, etc. Seront analyé imultanément le débat qui accompagnent l émergence de ce programme et de forme qu il adoptent, également le lien du muée avec le expoition univerelle et d une manière générale, le échange autour de quetion de mie en cène de l art. c.m.2 Adminitration et getion du patrimoine Le cour traite à la foi de apect intitutionnel et juridique et de l organiation et du financement de muée, de monument hitorique (immeuble et meuble) aini que de fouille archéologique (en particulier dan leur relation avec le muée). Il précie l organiation adminitrative du minitère de la Culture (adminitration centrale du minitère, direction de muée de France, ervice déconcentré du minitère de la Culture et établiement public) avant de e focalier ur le muée, à la foi du point de vue de tatut, de mode de getion et de différente catégorie de peronnel. Il met l accent ur l évolution du tatut de muée nationaux, de muée établiement public, expoe le principe du récolement général de dépôt d œuvre d art. Une préentation de muée de collectivité territoriale, de muée de la ville de Pari et de muée de getion privée et complétée par l évocation de quelque comparaion internationale. Le cour traite enfin tout particulièrement de la quetion de collection, enviageant ucceivement le tatut de objet, le mode d acquiition, le prêt et dépôt d œuvre d art, la protection de collection publique, enfin l exportation de œuvre d art. 24 4

3 c.m.3 c.m.4 c.m.5 c.m.6 Principe de la conervation-retauration Eentiel à de futur profeionnel de muée comme à tou le acteur de la vie publique et privée de objet patrimoniaux, fondateur d une éthique que l Ecole du Louvre, en tant qu Ecole de muée de France, e doit de propoer à tou, le principe de la conervation-retauration ont abordé elon troi axe principaux. Aprè une préentation de ervice de l Etat chargé de l analye cientifique et de la retauration du patrimoine de la France (le Centre de recherche et de retauration de muée de France, le Laboratoire de recherche de Monument hitorique), de notion de bae en cience de matériaux et une première approche de caractériation de ce dernier permettront de précier le principe de l examen cientifique de œuvre. La conervation préventive fera l objet d un deuxième volet : ce concept era exploré du point de vue de l environnement de collection, par une mie en évidence particulière de facteur de dégradation et de rique encouru par le objet. Il era enuite remi dan la perpective de la getion de collection. Un troiième volet era conacré à la retauration comme compoante de l activité de la conervation. Une approche méthodologique et déontologique era déclinée en fonction de technique artitique concernée. Introduction à la médiation et aux public La quetion de la relation entre patrimoine et public era abordée ou diver angle :. une approche hitorique et théorique mettra en perpective certain mode et certain moment de cette relation.. une approche analytique, aortie d exemple de réaliation, traitera de pécificité de certain public et préentera une ynthèe de l offre culturelle et éducative de muée autour de leur expoition permanente ou temporaire.. une approche critique analyera le réultat obtenu par le biai de étude de public et de évaluation de programme. Hitoire de l art, ujet diachronique Aprè un premier cycle axé d une part ur un eneignement d hitoire générale de l art compoé de module ucceif conacré aux différente époque et aire géographique concernée, d autre part ur le choix d une pécialité, il apparaît néceaire de propoer aux élève de l Ecole du Louvre aini qu à ceux qui le rejoignent - une viion ynthétique d une quetion d hitoire de l art dont la pertinence oit avérée ur une période longue, de manière à décloionner le découpage chronologique traditionnel, à confronter le méthode, à remettre dan de contexte hitorique et culturel varié une même thématique. Ce cour, qui era confié à troi pécialite au maximum, a pour objectif de favorier à la foi l eprit critique par la comparaion et le capacité de ynthèe. De ujet comme : «Art et pouvoir depui l Antiquité claique juqu au XX e iècle», «le boi et e utiliation dan le art de la culture occidentale, du Moyen Age au XX e iècle», «L art et la mort dan le civiliation de la Méditerranée» pourront être abordé lor de première année. Le ource de la recherche, une approche méthodologique et critique Ce cour et propoé à l enemble de étudiant afin de donner à tou, au moment du choix de leur ujet de mémoire d étude, le outil et le bae méthodologique néceaire à cette première expérience de recherche. Il e décompoe en quatre volet :. Recherche bibliographique, contitution d une bibliographie.. Principe de conultation de archive en France. Source électronique de la recherche. Source de la recherche et muée Evaluation de méthode mie en œuvre pour la réaliation du mémoire d étude, point d étape

4 2. Cour d option hitoriographique (quatre groupe, le élève choiient en fonction du ujet de mémoire d étude qu il enviagent) Code Intitulé du cour Nombre Crédit c.m.7a Hitoire et méthode de l hitoire de l art 12 2 c.m.7b A partir de deux modèle dominant du dicour ur l œuvre d art dan l Antiquité, l encomium (éloge de l artite) et l ekphrai (decription de l œuvre) peuvent être enviagé le développement de la dicipline à la Renaiance, le biographie vaarienne et le guide de voyage ou catalogue de collection privée. Avec Winckelmann, et l époque de Lumière, l hitoire de l art e contitue comme cience et e développement e diverifient. Proche de la critique d art, dont l eor et parallèle, l hitoire de l art au XIX e iècle adopte le méthode de l érudition, de l iconologie, du formalime enfin. Le cour permet d adopter un recul critique par rapport aux différent courant de la dicipline en uivant le étape de on autonomiation. Hitoire et méthode de l archéologie L archéologie entendue comme l étude de vetige du paé n et pa une invention de la Renaiance. Le cour propoe une viion épitémologique d une dicipline qui peut être conidérée comme proche de la collection, en ce que le tatut de l objet étudié par l archéologue comme par le conervateur et mi à ditance, conervé, expoé, rapproché ou éloigné d autre en raion de l exercice d analye auquel il et oumi. Science de objet, de leur découverte comme de leur interprétation, l archéologie et e méthode feront l objet d un eneignement théorique qui préentera le fondement de méthode de la dicipline au XX e iècle c.m.7c Hitoire et méthode de l ethnologie 12 2 c.m.7d Hitoire et méthode de la muéologie Au même titre que l archéologie ou la médecine, par exemple, la muéologie ne contitue pa une cience fondamentale, relevant d une dicipline unique, mai un domaine de cience appliquée, majoritairement de cience humaine, à caractère fortement pluridiciplinaire. L intitution muée, par a pécificité, a progreivement généré une philoophie et de pratique, étroitement liée tant à l hitoire ociale (apiration à la démocratiation culturelle, hitoire du goût, devoir de mémoire, prédominance de l événementiel) qu au développement de certaine technique comme celle de diffuion ou de mie en expoition, par exemple. La dimenion cientifique, connaiance hitorique ou matérielle de collection, et développée, de manière contradictoire à première vue, au même rythme que le exigence de médiation. Un examen hitorique comparé de ce diver phénomène permet de comprendre la nature et le rythme de évolution patrimoniale contemporaine Cour de langue étrangère ou de françai langue étrangère appliqué à l hitoire de l art et du patrimoine Groupe de 20 Langue étrangère ou françaie (élève étranger) 24 4

5 Deuxième emetre L eneignement e compoe, pour tou : d un eneignement de muéographie, oit : un cour magitral et un éminaire à choiir elon ix domaine d objet patrimoniaux d un cour de langue étrangère, ou de françai langue étrangère pour le élève ayant fait le choix de la filière «objet» : deux éminaire obligatoire d un éminaire optionnel, pouvant être uivi dan le établiement partenaire (voir lite en annexe) pour le élève ayant fait le choix de la filière «médiation» : de deux éminaire obligatoire d un éminaire optionnel, pouvant être uivi dan le établiement partenaire (voir lite en annexe) Au terme du deuxième emetre, a lieu la outenance du mémoire d étude, outenu devant un jury de deux peronne au minimum. 1. Eneignement de tronc commun 1 - Muéographie Cet eneignement, fondement de ce emetre, e compoe de éance introductive magitrale et d un éminaire au choix de élève, organié ur le terrain, dan un muée ou une intitution patrimoniale, à Pari ou en Région. code Intitulé de module cour Nombre c.m8 1 a 1 b 1 c Muéographie Définition, principe et enjeux. Problématique de la préentation de objet de muée, l expoition permanente et temporaire. Séminaire Chacun de éminaire développera la problématique de la muéographie à partir de collection pécifique et de ca pratique. Seront enviagé en particulier : le quetion relative aux différent mode d entrée de œuvre dan le collection, aux inventaire, à la conervation préventive, à l organiation de réerve, aux politique de prêt et d expoition. Le reponable de éminaire initeront ur le dipoitif de «montration» de œuvre en fonction de leur pécificité technique, tylitique, formelle en prenant en compte le condition matérielle, le contrainte budgétaire, et le conéquence de choix adopté et terme de programmation et d accompagnement pédagogique et culturel. Beaux-Art (Pari, muée du Louvre, Lyon, muée de Beaux-Art) Archéologie (Bibracte, Centre archéologique du Mont Beuvray) Objet de civiliation (Mareille, muée national de Civiliation de l Europe et de la Méditerranée) Crédit 8 Evaluation avec le éminaire d 1 e 1 f art décoratif (Pari, muée de l Union centrale de art décoratif, muée du Louvre, Sèvre, muée national de Sèvre) art extra-occidentaux (Pari, muée du Quai Branly) art contemporain (muée national d art moderne, centre George Pompidou)

6 2. Cour de langue étrangère ou de françai langue étrangère Groupe de 20 Langue étrangère ou françaie (élève étranger) eneignement propre à la filière «objet» Le élève font le choix, dan la lite de domaine uivant, de deux éminaire traitant de apport de l étude cientifique de œuvre aux problématique de la retauration. code Intitulé de éminaire Nombre crédit 2 Archéologie Examen cientifique : le matériaux organique comme traceur d activité, l archéométallurgie : l étude de métaux archéologique, l accélérateur Grand Louvre d analye élémentaire (AGLAE) et le objet archéologique. Conervation et retauration : a) Etude et retauration de bloc gallo-romain découvert à Pari dan l églie de Saint-Landry en 1829 et conervé au muée du Moyen Age-therme et hôtel de Cluny (étude de ca 2005) b) Etude, conervation et retauration de collection égyptienne c) La conervation et la retauration de matériaux organique et de métaux archéologique d) L étude, la conervation et la retauration de collection archéologique aiatique Peinture a) Conervation et retauration de upport de boi. b) Conervation et retauration de upport de toile c) Le nettoyage de la couche picturale d) La réintégration de la couche picturale e) Examen cientifique : Radiographie, photographie, réflectographie, prélèvement. Doier de laboratoire et technique picturale Art contemporain a) Le polymère artificiel et ynthétique : propriété, typologie, vieilliement ; problème de conervation et de retauration b) La documentation de l art contemporain c) Etude monographique ur un artite : matériaux et technique, problème pécifique de conervation-retauration d) Formation au contat d état e) Un programme global de conervation-retauration : la naiance du muée d art contemporain du Val de Marne (étude de ca 2005) f) Un exemple de diagnotic : le béton altéré Sculpture Examen cientifique et conervation-retauration a) Approche de la conervation-retauration en culpture : étude de ca en atelier b) Retauration : le culpture polychrome médiévale c) Examen cientifique et conervation-retauration : lien mi en évidence par de étude de ca d) Examen cientifique et conervation-retauration : la polychromie d un décor culpté médiéval e) Formation au contat d état

7 Art graphique a) Le centre de recherche ur la conervation de document graphique b) Analye et examen de œuvre graphique c) Fabrication du papier : hitoire de la technique du papier d) Montage et encadrement de œuvre graphique e) Un exemple l atelier de la Fondation Cutodia - Intitut néerlandai f) Le atelier de retauration d art graphique g) Etude de ca : atelier de retauration et de conervation de photographie de la Ville de Pari Le art décoratif Examen cientifique : analye de céramique Conervation et retauration : a) Technique et problématique de la retauration de textile Antoinette Villa b) Retauration de céramique. Etude de ca : une approche de Bernard Paliy c) Retauration du mobilier : le boi et la dorure d) Retauration du métal : étude de ca e) Retauration du mobilier : tapierie et garniture de iège Monument hitorique Conervation et retauration a) Sculpture de plein air : le métal b) Conervation et retauration de tapierie c) Le vitraux d) Le patrimoine indutriel e) Un monument en chantier f) Sculpture de plein air : la pierre Le objet ethnographique Conervation et retauration a) Conervation et retauration de collection extra-européenne b) La conervation-retauration de collection ethnographique et la chaîne de traitement au muée de l Europe et de la Méditerranée c) La retauration de intrument de muique d) Retauration de objet ethnographique africain dan leur pay d origine e) Étude de ca du muée de l Europe et de la Méditerranée f) La retauration de collection cientifique et technique

8 3. Eneignement propre à la filière «médiation» Le élève font le choix, dan la lite de domaine uivant, de deux éminaire. code Intitulé de éminaire Nombre Technique de médiation 10 Le but du éminaire et d initier le étudiant à la prie de parole, face au public, dan un lieu patrimonial. Troi activité complémentaire eront propoée aux participant :. une approche théorique de compoante et de méthode de contruction d un dicour de médiation. une obervation directe de certain programme propoé par le muée du Louvre. de occaion de prie en charge réelle de groupe de viiteur dan le cadre de dimanche gratuit du muée du Louvre crédit Pychologie de viiteur Le réultat de l étude du fonctionnement pychologique du viiteur adulte remettent en quetion pluieur idée reçue, par exemple, que le viiteur et paif, qu il faut le timuler, le quetionner, qu il n apprend preque rien au muée, qu éducation et loiir ou apprentiage et loiir ont antithétique. Le éminaire permettra aux étudiant de e familiarier avec la recherche récente ur le fonctionnement pychologique de l adulte au moment où celui-ci oberve de objet en alle d expoition. On verra à la foi le donnée fournie par cette recherche et le intrument qui en ont permi la réaliation. Le donnée expoée dégageront de implication pour la mie en expoition de objet muéaux, et plu généralement, pour l éducation de adulte au muée. Sociologie de la culture et de public Aprè avoir propoé une définition de cience ociale, le éminaire définit le théorie ociologique de la culture et de l œuvre artitique, en prenant en compte la dimenion épitémologique de la recherche ur le terrain. Il analye enuite la contitution du phénomène «public», à traver le concept de uivime, attraction, adhéion, Il définit le différent apport de l évaluation, démarche et outil pour cerner la réalité culturelle et le beoin et apiration ociale. Le éminaire préente le théorie et méthode ociologique appliquée dan le fait culturel : l enquête par entretien le quetionnaire l obervation le récit de vie, biographie On attachera à ditinguer l analye claique de l analye émiologique et émiotique. Le étudiant eront invité à expérimenter ur le terrain le méthode eneignée et à faire un début d interprétation de donnée recueillie.

9 4. Eneignement complémentaire ou en partenariat Le élève de deux filière doivent obligatoirement uivre un éminaire complémentaire, à choiir chacun dan le lite ci-deu propre à leur pécialité ou parmi le propoition ci-deou multimedia, communication ou éminaire de intitutionpartenaire.) code Intitulé de éminaire Nombre Multimédia 13 Ce éminaire 'attachera d'abord à décrypter le bae hitorique et ethétique de "nouveaux média" : de l'invention de technologie numérique à leur convocation dan la création artitique contemporaine. Le domaine applicatif privilégié era celui de l'expoition, avec la découverte et l'analye d'une grande palette de dipoitif : informatique nomade, intallation interactive, ytème de réalité augmentée, pectacle numérique, epace immerif. Le apect éditoriaux du multimédia eront notamment abordé dan le cadre de TD d'évaluation critique de ite web ou de cédérom (édition électronique culturelle, publication en ligne de intitution, ytème de peronnaliation de l'avant et aprè-viite). crédit 14 Communication Pourquoi un muée ne peut-il plu e contenter de préenter de œuvre, et même d organier leur mie en perpective pédagogique? Pourquoi la communication impoe-t-elle avec e méthode et e tratégie au ein d intitution dont la vertu première peut embler conervatoire? Le éminaire tente de répondre à ce quetion en analyant l évolution de nouveaux impératif fixé au monde de muée depui deux décennie, en particulier en lien avec la contruction européenne. Il enviage ucceivement le technique, outil, canaux de diffuion d un ervice de pree et communication, en initant ur le outil mi en œuvre pour une action de communication dan le cadre de l expoition temporaire, pui, la contruction d une identité viuelle (logo, ignalétique, etc.) : principe de mie en œuvre. A ce titre, pluieur étude de ca concret concourent à une analye comparative et critique. Le éminaire propoe aui une analye concrète et de exercice de contruction de upport écrit tel que le communiqué de pree, le doier de pree, la revue de pree, pui de exercice de communication orale, telle que l interview et le débat..x. Séminaire partenaire L Ecole du Louvre et liée par convention à un certain nombre d univerité et d établiement d eneignement upérieur ; le élève peuvent y uivre un éminaire (voir fiche annexe). Exemple : éminaire de traduction de texte d hitoire de l art de langue anglaie, propoé par l intitut de étude anglophone de l univerité de Pari VII. Soutenance du mémoire d étude 12 3

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels 2016 Catalogue formation Carat Nord-Et Département Prévention de Rique Profeionnel Éditorial En qualité de dirigeant, encadrant, alarié, membre d une intance repréentative du peronnel, vou ête le acteur

Plus en détail

2 Guide des formations 2014

2 Guide des formations 2014 ommaire Éditorial 3 préparation et accè aux métier de bibliothèque 1 Le formation préparatoire aux métier 4 Le titre d auxiliaire de bibliothèque 4 Le Diplôme d univerité Aitant de bibliothèque et de documentation

Plus en détail

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs TABLEAUX SECTORIELS Tou ecteur Novembre 2014 REGION GUADELOUPE Sommaire PROPOS INTRODUCTIFS... 2 SYNTHESE... 4 1. EVOLUTION DE L EMPLOI... 6 INDICATEUR 1 : PART DES EFFECTIFS SALARIES D UN SECTEUR DANS

Plus en détail

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles.

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles. Recenement de logement acceible en «Loire et Sillon». 2014-2015 Conformément à la Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité de droit et de chance, la participation et la citoyenneté de peronne handicapée,

Plus en détail

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE)

Plus en détail

é to ntes! de nos Les bioscience au ssibles Musée Armand-Frappier www.musee-afrappier.qc.ca Merci aux partenaires du Musée

é to ntes! de nos Les bioscience au ssibles Musée Armand-Frappier www.musee-afrappier.qc.ca Merci aux partenaires du Musée Le biocience au de no Levequephoto.com coeur... vie ible e c c a, e t n a n n é to nte! et paionna if t a c u d é e m m Progra 1 1 0 2 0 1 0 2 Muée Armand-Frappier Merci aux partenaire 531, boul. de Prairie,

Plus en détail

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne Le Devenir Profeionnel de Docteur de l Univerité de Bourgogne Thèe outenue en 1995, 1996 et 1997 Stéphane Louvet Obervatoire de l Etudiant Cathy Perret Centre Aocié du Céreq / Irédu- Sommaire 1. Préentation

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

Rapport concernant le site www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commission «Proches Aidants» ( 1 er août 2013)

Rapport concernant le site www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commission «Proches Aidants» ( 1 er août 2013) Rapport concernant le ite www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commiion «Proche Aidant» ( 1 er août 2013) Proche pychique Depui une année le ite «www.a-proche-toi-jura» et acceible ur la toile

Plus en détail

10 règles pour tracer le parcours du patient

10 règles pour tracer le parcours du patient 10 règle pour tracer le parcour dan un réeau de anté Bernard Giuiano, Pierre Guiraud, Hervé Meur 1 L'apport le plu pécifique de l'innovation que contitue un réeau de anté et dan on organiation. La tâche

Plus en détail

La licence appliquée en conservation-restauration des biens culturels

La licence appliquée en conservation-restauration des biens culturels La licence appliquée en conervation-retauration de bien culturel La Tuniie poède un patrimoine culturel parmi le plu riche en Méditerranée comprenant de ite archéologique et de monument hitorique de toute

Plus en détail

bac Après le Calendrier des inscriptions Le schéma des études supérieures Les services d aide aux bacheliers Les Etudes supérieures en Métropole

bac Après le Calendrier des inscriptions Le schéma des études supérieures Les services d aide aux bacheliers Les Etudes supérieures en Métropole Sommaire Ce guide mentionne le formation directement acceible aprè le bac en Nouvelle-Calédonie et en Métropole. Vou y trouverez de information pratique ur le condition d admiion dan le établiement d eneignement

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine ynchrone autopilotée. NOGAREDE, D. HARRIEY, Y. LEFEVRE, F. PIGACHE ertrand.nogarede@laplace.univ-tle.fr INPT/ENEEIHT, 2 rue Camichel,

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

MEDIDENT-VD Manuel d'utilisation médecins-dentistes & techniciens-dentistes

MEDIDENT-VD Manuel d'utilisation médecins-dentistes & techniciens-dentistes MEDIDENT-VD Manuel d'utiliation médecin-dentite & technicien-dentite Verion MEDIDENT 1.1.1 / 04.01.2011 - I. Table de matière I. Table de matière... 2 1 Préentation du manuel... 5 Verion MEDIDENT 1.1.1

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

Le tremplin vers l emploi. Ecole de Management 100% Alternance LYON. Admission à Bac +3 / +4 / +5. Management spécialisé 1re et 2e année.

Le tremplin vers l emploi. Ecole de Management 100% Alternance LYON. Admission à Bac +3 / +4 / +5. Management spécialisé 1re et 2e année. LYON Ecole de Management 100% Alternance Admiion à Bac +3 / +4 / +5 1 Management pécialié 1re et e année Développement international. Communication. Environnement. Finance. Management de projet. Marketing.

Plus en détail

MERCI DE COMPLÉTER CE DOCUMENT EN LETTRES MAJUSCULES

MERCI DE COMPLÉTER CE DOCUMENT EN LETTRES MAJUSCULES RECUEIL DE VOS EXIGENCES ET DE VOS BESOINS En application de article du Code de aurance Code barre Le préent document et à remplir préalablement à la concluion d un contrat d'aurance vie ou de capitaliation

Plus en détail

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991.

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991. Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-ervice) du 30 eptembre 1991. Objet et champ d'application profeionnel et territorial Article 1er La préente convention réglera le

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

VILLES ET TERRITOIRES Politiques et Pratiques de l Urbanisme

VILLES ET TERRITOIRES Politiques et Pratiques de l Urbanisme Université de Nantes Faculté de droit et des sciences politiques Institut de Géographie et d Aménagement Régional 2010-2011 Master 2 Ecole d Architecture de Nantes VILLES ET TERRITOIRES Politiques et Pratiques

Plus en détail

vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie direction générale des enseignements

vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie direction générale des enseignements PRES LE AC HOISIR SES TUDES UPERIEURES en Nouvelle-Calédonie vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie direction générale de eneignement Minitère de l Éducation Nationale, Vice-Rectorat de la Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

PRES LE HOISIR ES ETUDES UPERIEURES RENTRÉE TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS. www.onisep.fr/lalibrairie

PRES LE HOISIR ES ETUDES UPERIEURES RENTRÉE TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS. www.onisep.fr/lalibrairie RENTRÉE 2014 TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS PRES LE AC HOISIR ES ETUDES UPERIEURES www.oniep.fr/lalibrairie minitère de l Éducation nationale minitère de l Eneignement upérieur et de la

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

Le projet Stanton Williams

Le projet Stanton Williams Musée d Art de Nantes Extension et rénovation du musée des Beaux-Arts Le projet Stanton Williams... Dossier de presse Contact presse Mairie de Nantes Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

Logements. en Île-de-France

Logements. en Île-de-France Logements collectifs en Île-de-France FORMATION 2014 Un cycle de formation proposé par les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis

Plus en détail

Tusson (Charente) 05 45 31 6877

Tusson (Charente) 05 45 31 6877 e a l C imoine Patr Offre e ogiqu g a d é p arpen M b u l du C tion a à detin liement b. de éta et pécialié colaire ance ai et conn Hitoire ine bâti o tion du patrim r de la retaura e ti é Le m oine e

Plus en détail

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE -------------

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 1 1 / 7 FICHE MONTI Garantie jeune Fiche MONTI Garantie Jeune 2 MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 3 Définit et Acte profenel

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

Estimation d un ratio

Estimation d un ratio Chapitre 6 Etimation d un ratio Dan ce chapitre, nou étudion l etimation d un ratio qui et une fonction non linéaire de deux totaux L etimation ur un domaine qui et un exemple d application de l etimation

Plus en détail

PROGRAMME D HISTOIRE DE L ART ET ANALYSE ESTHETIQUE

PROGRAMME D HISTOIRE DE L ART ET ANALYSE ESTHETIQUE PROGRAMME D HISTOIRE DE L ART ET ANALYSE ESTHETIQUE Remarque préliminaire concernant l'organisation 1 Les trois premières années I. Objectifs II. Programme: - programme de base - programme complémentaire

Plus en détail

QUARTIER. Patrick Lemye

QUARTIER. Patrick Lemye 38 QUARTIER Patrick Lemye L E G U I D E D E S A I N T - G I L L E S Parvi 39 PARVIS 32 La Crèche Jourdan DI4 Rue Guillaume Tell 58A Contruit en 1899, ce bâtiment fonctionnel (avec préau, pouponnière, école

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo Santé antage v a e D utile ck + De pa rt 1 renfo *N t iveau Budge - Sur le pote onéreux (optique, dentaire, auxiliaire médicaux) - Sur tou le médicament - Aitance - Médecine douce - RDV Pharmaceutique

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio. du 23 février 2015 au 23 avril 2015.

Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio. du 23 février 2015 au 23 avril 2015. Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio du 23 février 2015 au 23 avril 2015. La Collectivité Territoriale de Corse et la Mairie de

Plus en détail

MONTÉRÉGIE C O N T A C T. District scout de la MONTÉRÉGIE. Dans cette édition. Holà! Bonne semaine à tous! 14 mars 2014, volume 2 bulletin numéro 12

MONTÉRÉGIE C O N T A C T. District scout de la MONTÉRÉGIE. Dans cette édition. Holà! Bonne semaine à tous! 14 mars 2014, volume 2 bulletin numéro 12 Ditrict cout de la MONTÉRÉGIE www.coutdelamonteregie.ca MONTÉRÉGIE C O N T A C T 14 mar 2014, volume 2 bulletin numéro 12 Dan cette édition Holà! À date, il n y a que troi incription pour l activité Taco-Troupe

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

IUT Bordeaux Montesquieu

IUT Bordeaux Montesquieu IUT Bordeaux Montesquieu Licence Professionnelle Management Logistique et Transport REDACTION DU RAPPORT PROJET TUTORE I - CONSEILS POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT PROJET TUTORÉ A - Définition du projet tutoré

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S PRESENTATION DU DESIGN D'ESPACE Le BTS DESIGN D ESPACE met en interaction la richesse des contenus relatifs à plusieurs

Plus en détail

Conception d une machine asynchrone haute température

Conception d une machine asynchrone haute température Univerité Lille Nord de France École doctorale SPI 072 Univerité d Artoi Laboratoire Sytème Électrotechnique et Environnement (LSEE) THÈSE Préentée en vue d obtenir le grade de Docteur de l Univerité d

Plus en détail

Ecole Régionale. d Infirmiers Anesthésistes. Diplômés d Etat Saint-Germain-en-Laye FORMATION CONTINUE RÉANIMATION ANESTHÉSIE URGENCES

Ecole Régionale. d Infirmiers Anesthésistes. Diplômés d Etat Saint-Germain-en-Laye FORMATION CONTINUE RÉANIMATION ANESTHÉSIE URGENCES Ecole Régionale d Infirmier Anethéite iplômé d Etat aint-germain-en-aye FORATION CONTINUE 2015 RÉANIATION ANETHÉIE URGENCE RÉANIATION ANETHÉIE URGENCE Ecole Régionale d Infirmier Anethéite iplômé d Etat

Plus en détail

Architectures de l'habitat FORMATION 2016 LOGEMENTS COLLECTIFS EN ÎLE-DE-FRANCE

Architectures de l'habitat FORMATION 2016 LOGEMENTS COLLECTIFS EN ÎLE-DE-FRANCE Architectures de l'habitat FORMATION 2016 LOGEMENTS COLLECTIFS EN ÎLE-DE-FRANCE *Les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement (CAUE) sont des associations départementales créées par la

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Ressources documentaires Directrice : Catherine Méric Documentalistes : Pascale Guellier, Chantal Brige-Ukpong

Ressources documentaires Directrice : Catherine Méric Documentalistes : Pascale Guellier, Chantal Brige-Ukpong Sommaire INFOS NATIONALES ET REGIONALES ORIENTATION METIERS FORMATIONS PARENTS GUIDES ETUDIER EN EUROPE ETABLISSEMENTS LYCEENS SALONS ETUDIANTS ETUDES ET HANDICAP ADRESSES COLLEGIENS EQUIPES EDUCATIVES

Plus en détail

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD)

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Filière MSP 5400h Définition Le travail de diplôme (TD) est une épreuve certificative qui se déroule durant le deuxième cycle. Par celle-ci, l étudiant

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

CAISSE NATIONALE DE CRÉDIT AGRICOLE

CAISSE NATIONALE DE CRÉDIT AGRICOLE CAISSE NATIONALE DE CRÉDIT AGRICOLE Société anonyme au capital de 2.318.466.600 euro Siège ocial : 91-93, Boulevard Pateur 75015 Pari R.C.S. PARIS B 784 608 416 Siret : 784 608 416 00011 APE : 651 D DOCUMENT

Plus en détail

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs Management la anté et la écurité au travail Contruire vo indicateur pour atteindre vo objectif L Intitut national recherche et écurité (INRS) Dan le domaine la prévention rique profeionnel, l INRS et un

Plus en détail

Master Ingénierie et Management

Master Ingénierie et Management Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée établissement public Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée Université de technologie de Troyes Ingénierie et Management en

Plus en détail

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Le Ministère de la Culture et de la Communication a confié à la Rmn-Grand Palais, en liaison avec la mission de la photographie

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS ce formation coneil getion de carrière CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Cabinet de coneil aux entreprie et organime de formation. QUI SOMMES-NOUS? CEOS (anciennement Atout Majeur) et un cabinet de coneil aux

Plus en détail

Contenus. Vision ME Guide d'utilisation s

Contenus. Vision ME Guide d'utilisation s Guide d'utiliation Contenu 1. Introduction...2 1.1. Connexion automatique à Viion ME...2 2. Invitation de élève à rejoindre de clae...3 2.1. Voir le élève en clae...6 2.2. Expérience de élève...7 2.2.1.

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

16 e GS1 Forum Suisse de Logistique

16 e GS1 Forum Suisse de Logistique Mercredi 9 novembre 2016 Forum Rolex, Ecole Polytechnique Fédérale Lauanne 16 e GS1 Forum Suie de Logitique Supply Chain 4.0 Call for Preentation (Recherchon orateur pour préentation) Co-organiateur Partenaire

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Dernière modification : 5 février 2003. Nº du cours Titre du cours Structure et analyse de produits

Dernière modification : 5 février 2003. Nº du cours Titre du cours Structure et analyse de produits Devis de cours DEC - 570.C0 Design industriel NOM DU PROGRAMME Dernière modification : 5 février 2003 Nº du cours Titre du cours 203-570-SF Structure et analyse de produits Pondération Heures Préalables

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

Édito. En un mot, soyez l acteur principal de votre avenir et gardez à l esprit que la formation est la clé de voûte de votre réussite. Bonne lecture.

Édito. En un mot, soyez l acteur principal de votre avenir et gardez à l esprit que la formation est la clé de voûte de votre réussite. Bonne lecture. Édito Collégien, lycéen, étudiant ou adulte à la recherche d une formation continue, ce guide vou préente toute le offre de formation ur le territoire de la Seine-Aval. Pour faciliter vo recherche, l information

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

Structure. Qu est-ce que c est? n 4-2012-2013. titude 21. La maison de l archite cture et. jeu sur l urbanisme

Structure. Qu est-ce que c est? n 4-2012-2013. titude 21. La maison de l archite cture et. jeu sur l urbanisme Latitu 21 Latitu 21 Structure jeu ur l urbanime La maion l archite cture et d e l e n v ir o nne Qu et-ce que c et? et un établiement public. Il a pour miion l éducation et enibiliation tou le public aux

Plus en détail

Eau, Energie et Environnement

Eau, Energie et Environnement 0 LE CONTEXTE Très peu de formations associent actuellement les problématiques de l eau et de l énergie. Il s agit pourtant de deux domaines se situant aux interfaces entre activités humaines et leurs

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME. A. Le contexte général pour les trois années d'étude

SUPPLEMENT AU DIPLÔME. A. Le contexte général pour les trois années d'étude Le livret d ingénieur 3A-IBât 1 ère année de formation à Polytech Orléans Promotion 2016 A. Le contexte général pour les trois années d'étude I. Les principes de l'alternance La pédagogie de l'alternance

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail

www.atv.fr Amortisseurs Pince-rails de chocs

www.atv.fr Amortisseurs Pince-rails de chocs www..fr mortieur Pince-rail de choc compener page Technologie 0 Contruction et fonctionnement 03 Symbole Formule de bae 04 Ca de charge Groupe de charge et utiliation 05 Ca de charge et utiliation 06 Déignation

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Le programme du service. Jeunesse. 9/17 ans VACANCES D HIVER. Du lundi 4 au vendredi 15 mars 2013. www.plessis-robinson.com

Le programme du service. Jeunesse. 9/17 ans VACANCES D HIVER. Du lundi 4 au vendredi 15 mars 2013. www.plessis-robinson.com Le programme du ervice Jeunee 9/17 an VACANCES D HIVER Du lundi 4 au vendredi 15 mar 2013 www.plei-robinon.com - 2 - Le programme du ervice Jeunee - Hiver 2013 UnE équipe AU SERVICE DES JEUNES wstages

Plus en détail

Informatique pour les sciences humaines

Informatique pour les sciences humaines Section de langue et de littérature françaises Département de linguistique Informatique pour les sciences humaines Plan d études Baccalauréat universitaire (Bachelor of Arts, BA) Maîtrise universitaire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 " Prévention du risque infectieux " Depuis leur création, Uniformation et Unifaf accompagnent les employeurs et les salariés dans leur démarche de professionnalisation.

Plus en détail

La proposition de L atelier 4. Organisation des séances de l atelier 9

La proposition de L atelier 4. Organisation des séances de l atelier 9 SOMMAIRE L Association DIDATTICA 3 La proposition de L atelier 4 Présentation des acteurs 5 Objectifs de l atelier 7 Organisation des séances de l atelier 9 Budget de l atelier 11 Siret : 444 298 806 000

Plus en détail

2015-2016. Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions. Spécialité : Droit européen comparé des religions

2015-2016. Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions. Spécialité : Droit européen comparé des religions 2015-2016 Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions Spécialité : Droit européen comparé des religions Présentation générale de la formation La spécialité Droit européen comparé des

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Domaine Science Humaines et Sociales LICENCE MENTION Information-communication Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Où? Site de Nancy - Campus Lettres et Sciences Humaines

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

65 N JUILLET 2015. «L emploi, quels choix pour les Régies?» Sommaire

65 N JUILLET 2015. «L emploi, quels choix pour les Régies?» Sommaire Info-Réeau Journal d information du Comité National de Liaion de Régie de Quartier 65 N JUILLET 2015 «L emploi, quel choix pour le Régie?» Sommaire 2-3 En direct de Régie À Saint-Jean-de-la-Ruelle (45)

Plus en détail

Conventions de stage

Conventions de stage Département de sociologie Conventions de stage A. Cadre du stage A1. Place et objectif du stage dans le cadre du mastère Le stage de recherche est une alternative aux cours d'approfondissement. Il donne

Plus en détail

Travaux de Réhabilitation Energétique et Technique de la Résidence «Mas Thibert» (13104) CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.

Travaux de Réhabilitation Energétique et Technique de la Résidence «Mas Thibert» (13104) CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P. Travaux de Réhabilitation Energétique et Technique de la Réidence «Ma Thibert» (13104) CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Lot n 1 Peinture - Faça NUMERO NUMERO DE PHASE ECHELLE : D

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Guide de la ? + + - + Formation 2012-2013. camy-info.fr

Guide de la ? + + - + Formation 2012-2013. camy-info.fr +? +?? + - + Guide de la Formation 2012-2013 camy-info.fr Édito Le choix d une orientation ou d une formation et un moment important dan votre colarité ; il détermine, dan la grande majorité de ca, l emploi

Plus en détail

Règlement pour le Travail d initiation à la recherche du 1 er master en Sciences psychologiques, en Sciences de l éducation et en Logopédie

Règlement pour le Travail d initiation à la recherche du 1 er master en Sciences psychologiques, en Sciences de l éducation et en Logopédie Règlement pour le Travail d initiation à la du 1 er master en Sciences psychologiques, en Sciences de l éducation et en Logopédie 1. Principes et objectifs l éducation et du master en logopédie l étudiant

Plus en détail

info-réseau «Économie solidaire : des pratiques qui ont du sens» Sommaire

info-réseau «Économie solidaire : des pratiques qui ont du sens» Sommaire info-réeau Journal d information du Comité National de Liaion de Régie de Quartier 63 N jan vier 2015 «Économie olidaire : de pratique qui ont du en» Sommaire 2-3 En direct de Régie À Mareille (13) et

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Faculté de Langues Appliquées, Commerce et Communication

Faculté de Langues Appliquées, Commerce et Communication Faculté de Langues Appliquées, Commerce et Communication http://www.lacc.univ-bpclermont.fr Master 1 Spécialité Communication et solidarité Mention Communication, stratégies internationales et interculturalité

Plus en détail

HISTORICAL SCIENCES HISTOIRE DES SOCIÉTÉS CONTEMPORAINES. L université chez soi! En français ou avec mention bilingue français-allemand

HISTORICAL SCIENCES HISTOIRE DES SOCIÉTÉS CONTEMPORAINES. L université chez soi! En français ou avec mention bilingue français-allemand L université chez soi! HISTORICAL SCIENCES HISTOIRE DES SOCIÉTÉS CONTEMPORAINES En français ou avec mention bilingue français-allemand Formation universitaire compatible avec un emploi, une famille, une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015

CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 CAHIER DES CHARGES Action Collective Régionale 2015 "Les nouveaux outils pédagogiques en formation ouverte et à distance " COMMANDITAIRE UNIFAF est l Organisme Paritaire Collecteur Agréé de la Branche

Plus en détail