Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot"

Transcription

1 Le développement psychologique I: de 0 à3 ans Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot

2 Plan 1. Les définitions et les concepts 2. Les Théoriciens et les théories du développement

3 Les facteurs du développement Génétiques Interactifs: la relation parent enfant L environnement: le milieu social, la culture L interaction Gène X Environnement

4 Les grands repères du développement psychologique 1. Sourire social à2 mois, et l échange face àface 2. 6 mois: découverte de l objet 3. Focalisation de l attachement à6 7 mois : préférence vis àvis de la mère et crainte de l étranger mois: interactions intenses, début de la marche, et comportement de base de sécurité: exploration quand l attachement est éteint

5 Les grands repères du développement psychologique mois: l attention conjointe, développement de la capacité à identifier les émotions de l autre et ses affects, ses intentions, pré langage, faire semblant: développement de l intersubjectivité 6. Apparition et explosion du langage : 18 mois 2 ans, et début du jeu symbolique 7. Le Je à3 ans, et le début de la propreté: l entrée dans le social, le langage: prêts pour la maternelle et l entrée dans le groupe 8. 3 /4 ans: théorie de l esprit: je peux penser que la pensée de l autre diffère de la mienne

6 La séquence du développement mental 1. L autorégulation: contrôle des rythmes de l alimentation et du sommeil 2. Puis l exploration l enfant de ses actions et ses émotions: jeu de personne àpersonne 3. Le développement de l intersubjectivité, de l empathie 4. La constitution du lien d attachement 5. Puis apparition du langage, décentration et accès àla théorie de l esprit (se mettre àla place de l autre, prendre son point de vue) et àla mentalisation: savoir penser ce que pense l autre

7 Développement humain précoce: caractéristiques ans: période majeure du développement 2. Maturation: facteurs endogènes du développement: agenda de développement spécifique de l espèce, et qui a donc suivi un processus évolutif 3. Néoténie: le bébé naît vulnérable et a besoin de l autre pour son développement, son autonomie, et pour se réguler

8 Caractéristiques 4. Basé sur les compétences innées du bébé: catégorisation, perception, capacités transmodales, capacité temporelles et de rythme, appétence sociale d emblée, curiosité, désir de maîtrise 5. Poids considérables des facteurs relationnels dans le développement: rôles des interactions parents enfant; spirale transactionnelle, positive, ou négative 6. Interaction Génome X Environnement: la mise en jeu des gènes et/ou des relations entre gène dépend de l environnement (relations) exemple: Rôle des soins maternels précoces dans le développement des réponses de l axe hypothalamo hypophysaire au stress: interaction gène environnement typique ( GXE)

9 Le processus de méthylation de l ADN et les effets sur la mise en action des gènes des interactions précoces ( vraie interaction G X E)

10 Caractéristiques 7. Long: Intérêt: étendue, souplesse. Inconvénient: dépendance des parents, des relations, sensibilité à l environnement physique (toxiques, carences nutritionnelles) ou relationnelles (carences, violences) 8. Résilience: le développement a tendance às auto corriger. La résilience définit la capacité à maintenir son développement malgré des conditions difficiles, ou encore l aspect positif des différences individuelles de capacité de réponse au stress et d adversité 9. L accumulation des facteurs de risque limite la résilience et est un facteur majeur de la pathologie

11 L accumulation des facteurs de risque: il n y a plus beaucoup de résilience quand il y a plus de 3 facteurs de risque indépendants

12 Pauvreté: accumulation de facteurs de risque

13 Caractéristiques 10. Psychopathologie développementale. La pathologie peut être analysée sous l angle du développement. A l inverse, la pathologie éclaire le développement normal: La pathologie ou les situations spécifiques éclairent le développement: enfants sourds (retard du faire semblant, du langage et de la théorie de l esprit), carences, mauvais traitements ( moins de jeu symbolique, d empathie.

14 Caractéristiques La pathologie du développement émerge dans les années 1970 sur la base des théories psychanalytiques, des théories structurales piagétiennes et développementales. Le résultats des études longitudinales étudiant l impact des facteurs de risque et de protection montrent la complexité du développement normal, les diverses voies du développement et de la pathologie

15 Suite des caractéristiques 11. Le développement est un processus actif, dynamique, dans lequel la biologie influence la façon dont l individu répond àses expériences (par exemple, le tempérament), et dans lequel la biologie est réciproquement influencée par cette expérience

16 Spirale transactionnelle: tempérament difficile, représentation négative maternelle, évitement relationnel maternel, attachement évitant

17 Caractéristiques, suite 12. Multifinalité: il existe plusieurs devenirs pathologiques possibles pour une situation ou un facteur de risque donné (ex: pauvreté) 13. Equifinalité: un même trouble peut être le résultat de différents processus 14. La pathologie est le résultat d une cascade d adaptation et de maladaptations, c est un processus séquentiel.

18 Caractéristiques, fin 15. Interdépendance des dimensions du développement: le développement du language favorise celui de l intersubjectivité et de la mentalisation (capacité à penser ses émotions et celles des autres), et la mentalisation développe en retour le langage. La sécurité de l attachement favorise le développement de la mentalisation

19 Développement interpersonnel du bébé: (Trevarthen), 2005: 1.Autorégulation 2.Jeu de personne à personne 3.Objet et personne 4.Peur de l étranger, m astu vu? 5.Outils et culture, language

20 Interactions parents enfant, développement émotionnel et cognitif Très précoces, dès que l enfant a surmonté l autorégulation: danse de l interaction, sur la base de l imitation réciproque Le bébé initie l échange et se dégage et recommence Suppose que le parent soit présent, attentif et sensible, et réponde efficacement aux signaux du bébé; c est le plaisir de cet échange qui est un catalyseur majeur du développement et de sa qualité

21 Interactions parents enfant, développement émotionnel et cognitif Violation: protestation, figement, détournement: Still Face, dépression, désorganisation Le bébé est extrêmement sensible aux troubles de l interaction La réparation des erreurs (Tronick) est plus importante que de ne pas en faire 50 % des interactions banales sont «ratées», mais se réparent au moment suivant

22 L imitation précoce Dès les premiers jours Meltzoff, Rochas

23 Visage immobile: Still Face Tronick, Field, Brazelton: plaisir intense et sensibilité du bébé de 2 3 mois au face àface

24 Théoriciens et théories Freud (Autriche): la psychanalyse, les stades du développement psychosexuel, la sexualité infantile comme base de la névrose de l adulte Piaget (Suisse): les stades du développement cognitif Watson et Skinner ( USA) : le conditionnement, 1960 Bowlby (RU) et le développement de l attachement

25 Intérêt pour le dedans de la boîte noire : Théories psychanalytiques Sigmund Freud: la pulsion (sexuelle, aggressive) comme moteur du développement mental Intérêt pour la dynamique du développement sexuel, et des représentations mentales: les rêves, les fantasmes, les lapsus actes manqués sont la voie royale de l inconscient et traduisent le conflit pulsion/défense Développement de l enfant reconstruit à partir de l adulte et de la pathologie, et pas par observation directe Les stades: oral, anal, phallique, génital: rapport à l autre consiéré comme égal et différent Anna Freud, Melanie Klein, René Spitz, Margaret Mahler, Donald Winnicott, Jacques Lacan

26 Théories comportementales, Behavioristes du développement Watson (1913) Tout comportement est le résultat d un apprentissage secondaire àun conditionnement. L ensemble du comportement se réduirait àune série de réflexes conditionnés Skinner (1937) Le conditionnement dit Opérant est d autant plus rapide que la motivation est puissante et que la récompense est importante

27 Bowlby: développement de l attachement Besoin primaire: proximité, sécurité: survie Déclenché par le stress, la douleur, la séparation Non ou peu génétiquement déterminé Comportements d appels innés: sourire pleurs, cris, s accrocher, auxquels répondent les comportement des parents (caregiving) D où développement d un sentiment de sécurité, qui permet la confiance en soi et l exploration L Attachement se focalise à5/6mois sur une figure préférentielle Comportement de base de sécurité: recherche du contact en cas de stress, exploration quand l attachement n est pas sollicité

28 Comportement de base de sécurité

29 Bowlby: développement de l attachement Trois types d attachement nets à12 mois: sécure, évitant, résistant, qui ne sont pas des pathologies mais des stratégies face au stress 3 /4 ans : moins besoin de proximité: la sécurité se voit dans la coopération Figures d attachement tout au long de la vie (couple) L attachement est essentiellement un processus de régulation de l émotion, et surtout des émotions négatives

30 Conclusion: développement normal et pathologique Mystère des forces du développement précoce et de leurs inter relations Puissance, résilience, mais sensibilité d un long développement Mais un trouble qui commence tôt est aussi difficile àcorriger Trouble du développement: séquence d adaptation et de mal adaptation, facteurs de résilience et de protection absents, accumulation de facteurs de risque

31 Une des raisons pour lesquelles les bébés nous intéressent est que nous sommes responsables de ce qui leur arrive. Une autre raison tient au fait que nous avons tous été bébés. Andrew Meltzoff

Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans

Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans Introduction Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans Le développement psychologique du bébé C est un développement extraordinaire, en vitesse et en ampleur, en moins de 3 ans avec un programme

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DEVELOPPEMENT DE L ENFANT I. L enfant de 3 à 6 ans 1. Le développement moteur et intellectuel L enfant n a pas encore la maîtrise motrice de l adulte, mais il a déjà acquis la tonicité musculaire, des

Plus en détail

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation Livret 1 : "connais-toi toi même". "ETRE BIEN DANS SA TETE, ETRE BIEN DANS SON CORPS". Vous étudiez les différentes méthodes historiques pour apprendre à

Plus en détail

ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT

ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT Dr Hélène LE BOURDONNEC Pédopsychiatre Responsable de l Unité Médicopsychologique Institut SAINT PIERRE 34250 PALAVAS LES FLOTS Aspects

Plus en détail

La psychologie clinique cognitive et comportementale. Introduction - Aspects historiques. Lectures obligatoires

La psychologie clinique cognitive et comportementale. Introduction - Aspects historiques. Lectures obligatoires La psychologie clinique cognitive et comportementale Introduction - Aspects historiques Lectures obligatoires Légeron, P. & Van Rillaer, J. (1999). Approche théorique des thérapies comportementales et

Plus en détail

Théorie de la personnalité 20/10/03

Théorie de la personnalité 20/10/03 Théorie de la personnalité 20/10/03 Modèle théorique de la réalité psychique de Freud (subjectivité à travers des relations d intersubjectivité. Une des mauvaises qualités de cette relation est de na pas

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Cannabis Clinic. C.H.U. Brugmann-Institut de Psychiatrie Prof. P. Verbanck

Cannabis Clinic. C.H.U. Brugmann-Institut de Psychiatrie Prof. P. Verbanck Cannabis Clinic C.H.U. Brugmann-Institut de Psychiatrie Prof. P. Verbanck Valérie Antoniali- Alexandre Dachet Claire Demoulin Peggy De Voghel Marine Glaesener Anna Papazova Patrick Spapen Kris Van Gerwen

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

SOPHROLOGIE & PENSEE AGILE. Loïc RABAULT

SOPHROLOGIE & PENSEE AGILE. Loïc RABAULT SOPHROLOGIE & PENSEE AGILE Loïc RABAULT ZenConseil 2003 2011 Du management de la qualité au management du bien-être ZenConseil 2003 2011 Du management de la qualité au management du bien-être Etre Humain

Plus en détail

EMPREINTE FORMATIONS

EMPREINTE FORMATIONS EMPREINTE FORMATIONS Formation de Conseillers en Relation d Aide Empreinte Formations est une association protestante qui met au service des personnes et des associations son expérience dans le domaine

Plus en détail

Conception de l individu en psychologie:

Conception de l individu en psychologie: Conception de l individu en psychologie: Psychologie du Développement Lyda LANNEGRAND-WILLEMS Plan 1. Définition et objet de la psychologie du développement 2. Positionnement de la psychologie du développement

Plus en détail

La psychologie du développement en 20 grandes notions. Céline Clément Élisabeth Demont

La psychologie du développement en 20 grandes notions. Céline Clément Élisabeth Demont P s y c h o S u p La psychologie du développement en 20 grandes notions Céline Clément Élisabeth Demont Conseiller éditorial Stéphane Rusinek Illustration de couverture Franco Novati Dunod, Paris, 2013

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONFERENCE

COMPTE RENDU DE CONFERENCE COMPTE RENDU DE CONFERENCE Maîtrise des effectifs et développement des clubs. Quels enjeux et stratégies motivationnelles? Présentation de Julie Doron et du cadre de son intervention. Elle a la volonté

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION FORMATION EN MANAGEMENT DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS MANAGÉRIALES STRUCTURE DE LA FORMATION Programme de formation : 7 jours Siège social : 3B, Rue Taylor, CS 20004 75481 PARIS Cedex

Plus en détail

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U.

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. ACOUPHENES Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. Besançon Prise en charge (PEC) souvent multidisciplinaire. ORL, MG, audioprothésiste,

Plus en détail

Un projet pour votre organisation

Un projet pour votre organisation Un projet pour votre organisation DRH / Salariés 4 jours pour améliorer sa qualité bien-être et la dynamique des équipes Formateur / Animateur : Pierre Pyronnet Siège administratif : 94 Galerie Arlequin

Plus en détail

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur Mustapha Mezzine Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur 2 2 Avant-propos L une des métaphores les plus utilisées pour expliquer le fonctionnement du cerveau est de la comparer à un ordinateur.

Plus en détail

Chapitre 5. Réponses aux questions. 5.1 Le développement physique (p. 142 de votre manuel)

Chapitre 5. Réponses aux questions. 5.1 Le développement physique (p. 142 de votre manuel) Réponses aux questions Chapitre 5 5.1 Le développement physique (p. 142 de votre manuel) 1. Quelle distinction faites-vous entre la motricité fine et la motricité globale? La motricité globale réfère aux

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

Alzheimer et potentialités affectives. Louis PLOTON Professeur émérite de Gérontologie Université Lyon-2

Alzheimer et potentialités affectives. Louis PLOTON Professeur émérite de Gérontologie Université Lyon-2 Alzheimer et potentialités affectives Louis PLOTON Professeur émérite de Gérontologie Université Lyon-2 Un fil directeur clinique: la recherche du moindre mal Eviter les rapports de force et pour cela:

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

19/05/2010. Plymouth 1896 Londres 1971. Etudes médicales

19/05/2010. Plymouth 1896 Londres 1971. Etudes médicales De la pédiatrie à la psychanalyse Donald Wood Winnicott Biographie Plymouth 1896 Londres 1971 Etudes médicales 1923 analyse avec James Strachey 1933 seconde analyse avec Joan Rivière Supervision avec Mélanie

Plus en détail

Comment agir? L axe prévention primaire Actions organisationnelles & managériales. 7 e partie

Comment agir? L axe prévention primaire Actions organisationnelles & managériales. 7 e partie Comment agir? L axe prévention primaire Actions organisationnelles & managériales 7 e partie 1- ETRE STRATEGIQUE et PROACTIF Marge de manœuvre élevée Marge de manœuvre moyenne Marge de manœuvre faible

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme 2015-2016 Cabinet de psychothérapie

Plus en détail

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle EXPOSE : La Communication Interpersonnelle Introduction : Tout activité humaine est communication, elle est partout, elle est inévitable. Elle a lieu avec des individus, des groupes, des objets ; à l occasion

Plus en détail

La gestion du stress. Au sein de l organisation

La gestion du stress. Au sein de l organisation La gestion du stress Au sein de l organisation Plan Introduction Qu est-ce que le stress? Les agents stressants Le stress dans l organisation Les causes du stress au travail Comment se manifeste-t-il?

Plus en détail

Place de l anorexia athletica chez la jeune sportive intensive Questions posées La pratique sportive est-elle elle un facteur de risque ou de protection? L engagement sportif serait-il il un moyen de mettre

Plus en détail

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie Caroline Berthiaume, Ph.D. Psychologue clinicienne Coordonnatrice clinique Introduction Domaine d étude relativement

Plus en détail

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques Table des matières Sommaire 1 1 Objectifs et préliminaires 2 1.1 Répétitions 1.2 Émotions 1.3 Relaxation 1.4 Concentration 1.5 Croyance 1.6 Conclusion 2 Mécanismes 4 2.1 Conscient et inconscient 2.2 Motivations

Plus en détail

Le soutien aux aidants familiaux

Le soutien aux aidants familiaux SEFor, Lyon, 15 novembre 2013 Le soutien aux aidants familiaux Inge CANTEGREIL-KALLEN Docteur en Psychologie Clinique et Psychopathologie Aidants naturels Plaintes +++ Mise en échec de l aide proposée

Plus en détail

Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires. Réal Labelle, M.Ps., Ph.D.

Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires. Réal Labelle, M.Ps., Ph.D. Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires Réal Labelle, M.Ps., Ph.D. Département de psychologie, UQÀM Centre de recherche et

Plus en détail

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX ILE-DE-FRANCE 2016 Autisme : Se former pour mieux comprendre Contact : Pascaline RETIF - Tél. : 0783513968 - e-mail : formationaidant@craif.org Qu est-ce que l autisme?

Plus en détail

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Virginie Nicaise Maître de Conférences Université de Lyon Préparatrice Physique

Plus en détail

Penser le changement, changer la pensée

Penser le changement, changer la pensée Penser le changement, changer la pensée Jeudi 25 mars 2010 de 8h à 17h Fondation Louis-Jeantet Changer Echanger Réflexion sur le processus du changement en psychothérapie Dre Rita Manghi http://addictologie.hug-ge.ch/

Plus en détail

Formation à la. Psychologie du développement et psychologie. clinique de l enfant et de l adolescent

Formation à la. Psychologie du développement et psychologie. clinique de l enfant et de l adolescent École Française d'analyse Psycho-Organique!! privé d enseignement supérieur libre Administration : 80 rue de Vaugirard 75006 Paris Téléphone : 01 43 25 69 35 Télécopie : 01 43 25 69 24 Établissement efapo@wanadoo.fr

Plus en détail

Contrer l épuisement... S apprivoiser au stress

Contrer l épuisement... S apprivoiser au stress Contrer l épuisement... S apprivoiser au stress Textes recueillis et préparés par Serge Marquis Cahier du participant Table des matières Présentation de l animateur p. 1 Objectifs p. 2 Introduction p.

Plus en détail

Les troubles du lien précoce une urgence pédiatrique?

Les troubles du lien précoce une urgence pédiatrique? Les troubles du lien précoce une urgence pédiatrique? Sophie Denard Réseau de Psychiatrie périnatale Pôle Universitaire de Psychiatrie Adulte CH Charles Perrens Introduction Le post-partum précoce une

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

Le mangement relationnel et le changement. Présenté par : Sara ZNIBER Amine KHOUYYI

Le mangement relationnel et le changement. Présenté par : Sara ZNIBER Amine KHOUYYI Le mangement relationnel et le changement Présenté par : Sara ZNIBER Amine KHOUYYI Année Universitaire : 2012 / 2013 Introduction Plan Définition du management relationnel Management relationnel et fonction

Plus en détail

Issue de la psychologie expérimentale. Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget)

Issue de la psychologie expérimentale. Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget) 2 Issue de la psychologie expérimentale Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget) Dès le début, indication des peurs chez l enfant ou traitement de l énurésie 3 Conditionnement classique

Plus en détail

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Bilan d une étude effectuée dans le milieu de la santé Diapo 1 François Chiocchio, PhD. PMP. CHRP. 14 février 2013 Sommaire Introduction Stress: vue

Plus en détail

AÏKI-COM Programme Maîtrise mentale et comportementale

AÏKI-COM Programme Maîtrise mentale et comportementale AÏKI-COM Programme Maîtrise mentale et comportementale Conception et animation Fabrice De Ré Formation, coaching 06 18 95 13 40 fabrice.dere@gmail.com Formation pour les entreprises et les institutions

Plus en détail

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC Pourquoi les TCC en tabacologie? «Chez environ la moitié des fumeurs les plus dépendants on retrouve des antécédents d

Plus en détail

Métiers du management et de la communication

Métiers du management et de la communication K2 Formation Métiers du management et de la communication 601 Ecriture-creative-et-professionnelle-en-entre_791 Ecriture créative et professionnelle en entreprise - Transmettre sur sa pratique Explorer

Plus en détail

PROPRETÉ (et saleté? ): du clivage à l ambivalence

PROPRETÉ (et saleté? ): du clivage à l ambivalence PROPRETÉ (et saleté? ): du clivage à l ambivalence www.taneb.org 1 Approche clinique, par Jean-Pierre BÉNAT, Psychologue-Clinicien STATISTIQUES Propreté nocturne 20% à 3 ans, 80% à 4 ans, 90% à 5 ans.

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

PSYCHOLOGIE MEDICALE

PSYCHOLOGIE MEDICALE PSYCHOLOGIE MEDICALE La pratique médicale s appuie sur : La technique : connaissance, expérience, formation initiale et continue. La relation : médecin/patient, médecin/famille, médecin/équipe soignante.

Plus en détail

Comment travaille le thérapeute systémicien avec un seul patient? Nicolas Duruz nicolas.duruz@unil.ch

Comment travaille le thérapeute systémicien avec un seul patient? Nicolas Duruz nicolas.duruz@unil.ch Comment travaille le thérapeute systémicien avec un seul patient? Nicolas Duruz nicolas.duruz@unil.ch CFTF, Liège 27 janvier 2012 I. ENJEU IDÉOLOGIQUE Y a-t-il une place pour la psychothérapie individuelle

Plus en détail

6ème Jeudi de la filière Psychomotricité. Jeudi 20 mars 2014. Hets-Genève, Bâtiment E, Aula, rue Pré-Jérôme 16 1205 Genève (pas de parking).

6ème Jeudi de la filière Psychomotricité. Jeudi 20 mars 2014. Hets-Genève, Bâtiment E, Aula, rue Pré-Jérôme 16 1205 Genève (pas de parking). 6ème Jeudi de la filière Psychomotricité «Conception Lifespan du développement et psychomotricité : équilibres et déséquilibres adolescents 1» Jeudi 20 mars 2014 Hets-Genève, Bâtiment E, Aula, rue Pré-Jérôme

Plus en détail

Activités - Mon Journal

Activités - Mon Journal Activités - Mon Journal Volume 64 Les cinq tâches ainsi que les activités d'apprentissage explorent les six grandes compétences énoncées dans le cadre du curriculum en littératie des adultes en Ontario

Plus en détail

Symposium Exploration de facteurs intrapersonnels et interpersonnels de la régulation émotionnelle. Organisateur Serge Lecours Université de Montréal

Symposium Exploration de facteurs intrapersonnels et interpersonnels de la régulation émotionnelle. Organisateur Serge Lecours Université de Montréal Symposium Exploration de facteurs intrapersonnels et interpersonnels de la régulation émotionnelle Organisateur Serge Lecours Université de Montréal Les émotions nous animent, pour le meilleur et pour

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Pourquoi proposer une ET aux aidants de malades Alzheimer? Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Introduction : la maladie d Alzheimer (MA) La maladie d Alzheimer est

Plus en détail

D EDUCATION. Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies. 071.34.93.10 - http://www.gph.

D EDUCATION. Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies. 071.34.93.10 - http://www.gph. AGENT(E) D EDUCATION Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies 071.34.93.10 - http://www.gph.be 3 ème Degré Technique de Qualification Agent/Agente d Education

Plus en détail

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge 1. Agissons sur le monde des émotions! À quoi servent nos émotions? Puiser dans la sagesse émotive L escalier de la négation des

Plus en détail

Rôles et techniques de l animateur

Rôles et techniques de l animateur Rôles et techniques de l animateur L animateur n est pas le leader dans le sens où nous l entendons habituellement (celui qui dirige, commande, influence). Il est le catalyseur des influences et des contributions

Plus en détail

L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE

L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE Dr Sophie Campredon Psychiatre pour adolescents Service du Pr Da Fonseca INTRODUCTION INTELLIGENCE = capacité d un organisme - ou d un système artificiel- à s auto-modifier

Plus en détail

Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse

Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse 1 Les outils de mesure L évaluation du burn - out peut être envisagée

Plus en détail

Processus de changement

Processus de changement 14 novembre 2013 Processus de changement L. Bruggimann & A. Nallet Psychologues FSP Module 1/ Fordd 2013 Plan de l après-midi Partie théorique, réflexion et échange en groupe, illustration vidéo, mise

Plus en détail

Déficiences et activité. Probst Laetitia

Déficiences et activité. Probst Laetitia Probst Laetitia MSP 14-17 B 16.01.2016 Date de réactualisation : 10.01.2016 TABLE DES MATIERES 1 Découpage et échéances du cours... 3 2 Modalités pédagogiques... 3 3 Contenu du support... 3 4 Références

Plus en détail

LE JUSTE TEMPS DU PLACEMENT

LE JUSTE TEMPS DU PLACEMENT Les limites du maintien à domicile M me Corine Ammar Scemama, médecin psychiatre. M lle Faustine Viailly, psychologue spécialisée en gérontologie. M Benoît Michel, étudiant en psychologie. Le maintien

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

COACHING POSITIF. Catalogue de formation 2012-2013. (Re)Trouvez du Sens

COACHING POSITIF. Catalogue de formation 2012-2013. (Re)Trouvez du Sens COACHING POSITIF Catalogue de formation 2012-2013 (Re)Trouvez du Sens Des formations vivantes, sur mesure, pour vous accompagner dans vos projets. (Re)Trouvez du Sens COACHING POSITIF est un projet qui

Plus en détail

Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec

Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec Georges Toulouse, IRSST Louise St-Arnaud, Université Laval Denis Duhalde, Alain-Steve

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Mickaël NAASSILA UPJ V, directeur du GRAP, INSERM SOMMAIRE I. PRISE AIGUË ET CONSOMMATION CHRONIQUE II. LES

Plus en détail

Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011

Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011 Changer les mentalités au travail Association des troubles de l humeur de l Ontario Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011 Objectifs Sensibilisation

Plus en détail

Qu est-ce que le bien-être animal?

Qu est-ce que le bien-être animal? Nouvelles tendances en bien-être animal Sciences, et sensibilisation John Webster Université de Bristol Conférence du CNSAE, Ottawa 2007 Qu est-ce que le bien-être animal? Pour eux? Qu entend-on par protection,

Plus en détail

l enfant du trouble psychique du parent, de la vie fœtale f à plus tard... Dr Arnaud Marguglio pédiatre

l enfant du trouble psychique du parent, de la vie fœtale f à plus tard... Dr Arnaud Marguglio pédiatre Les répercussions r chez l enfant du trouble psychique du parent, de la vie fœtale f à plus tard... Dr Arnaud Marguglio pédiatre néonatologue NICU CHC site Saint-Vincent, Rocourt,, Liège septembre 2007

Plus en détail

FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX FORMATION DES MANAGERS A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Approche Globale des Risques Psychosociaux L implantation et la conduite d une démarche efficace de prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE ET FORMATIONS À LA COMMUNICATION NONVIOLENTE

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE ET FORMATIONS À LA COMMUNICATION NONVIOLENTE DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE ET FORMATIONS À LA COMMUNICATION NONVIOLENTE L ASSOCIATION L Association COMMUNICATION PACIFIQUE initialement appelée Association FABER & MAZLISH PACIFIQUE a été créée en 2013

Plus en détail

2009 Presses de l Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 Tél. : (418) 657-4399 www.puq.

2009 Presses de l Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 Tél. : (418) 657-4399 www.puq. Cintroduction h a p i t r e Des compétences émotionnelles pour un leadership dans le changement 1 Bénédicte Gendron Université Paul-Valéry, Montpellier benedicte.gendron@univ-montp3.fr Louise Lafortune

Plus en détail

13/10/2010. La conception contemporaine de l adolescence en psychologie. Michel Claes 14 octobre 2010

13/10/2010. La conception contemporaine de l adolescence en psychologie. Michel Claes 14 octobre 2010 Michel Claes 14 octobre 2010 La conception contemporaine de l adolescence en psychologie La durée de l adolescence dans le cours de l existence humaine La notion de crise de l adolescence Les principales

Plus en détail

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7 Table des matières Introduction.......................................................................... 1 Quelques choix fondamentaux........................................................... 2 La nature

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE COLLABORATEUR ASSISTANT

FORMATION CERTIFIANTE COLLABORATEUR ASSISTANT FORMATION CERTIFIANTE COLLABORATEUR ASSISTANT Objectifs pédagogiques et compétences visées Positionner pleinement le rôle d assistant(e) dans l entreprise. Maîtriser le traitement de l information écrite

Plus en détail

Infertilité et sexualité

Infertilité et sexualité Infertilité et sexualité Les questions que vous vous posez (et n osez pas aborder avec votre médecin) www.unbebe pourdemain.fr Le site de la fertilité. Édito Vous êtes confrontés à l infertilité dans votre

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR

EVALUATION DE LA DOULEUR EVALUATION DE LA DOULEUR Catherine GRENIER IADE -Cadre de Santé -Formateur 18/11/2015 CG - Promotion MONET 2015-2018 et Promotion VAN GOGH 2015-2016CG - Douleur - Promotion 2013-2016 Votre expérience en

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

L entretien infirmier. UE 4.2 S3 C6 Soins Relationnels

L entretien infirmier. UE 4.2 S3 C6 Soins Relationnels L entretien infirmier UE 4.2 S3 C6 Soins Relationnels 1 Objectifs Expliquez les éléments participant au cadre d un entretien Citez les différents types d entretiens infirmiers Décrire les différentes phases

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION

RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION LA GESTION DES CONFLITS DU STRESS ET DES TENSIONS INDIVIDUELLES Anticiper les risques de conflit. Repérer les facteurs de tensions,

Plus en détail

CAPSULE DE VULGARISATION

CAPSULE DE VULGARISATION CAPSULE DE VULGARISATION Les déterminants de la persévérance scolaire retenus par R 2 Rédaction : Frédérick Tremblay, CRÉPAS Supervision : Mireille Jetté, R 2 DÉTERMINANTS DE LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE Il

Plus en détail

BERGONNIER-DUPUY Geneviève (Université Paris X - Nanterre) ESPARBES-PISTRE Sylvie (Université Toulouse II) LACOSTE Serge (Université Toulouse II)

BERGONNIER-DUPUY Geneviève (Université Paris X - Nanterre) ESPARBES-PISTRE Sylvie (Université Toulouse II) LACOSTE Serge (Université Toulouse II) BERGONNIER-DUPUY Geneviève (Université Paris X - Nanterre) ESPARBES-PISTRE Sylvie (Université Toulouse II) LACOSTE Serge (Université Toulouse II) 7163 Perception du suivi scolaire parental et stress au

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Trouble psychosomatique Question 289

DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Trouble psychosomatique Question 289 DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES Trouble psychosomatique Question 289 Rédaction : M. Ferreri Fl. Ferreri C. Agbokou M. Lejoyeux Le trouble psychomatique se définit comme un trouble somatique

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Management, stress et risques psychosociaux

Management, stress et risques psychosociaux S. CHAMPION - 1 Management et RP Management, stress et risques psychosociaux Objectifs Cette action de formation propose de : Comprendre et d identifier les risques psychosociaux Acquérir une culture commune

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES Réunion - Alliance Sommaire Présentation de la Société Réunion Alliance P 3. Quelle formation choisir? P 4. Quel outil et quelle mise en pratique? P

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Cause Lésion Renforcement DOULEUR Apprentissage Mémoire Cercle vicieux Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Retentissement Affectif Pensée négative Prise en charge pluridisciplinaire Les approches

Plus en détail

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2.

Plus en détail

De Freud à aujourd hui: évolution de la compréhension psychanalytique de l adolescencel

De Freud à aujourd hui: évolution de la compréhension psychanalytique de l adolescencel De Freud à aujourd hui: évolution de la compréhension psychanalytique de l adolescencel Maja Perret-Catipovic, Suisse Bucharest, 29 0ctobre 2006 1 Evolution de la sexualité humaine en deux temps. Freud,

Plus en détail

Bulletin d information de sécurité n 06/ Octobre 2015. Thème : La gestion du stress et de la fatigue dans l ATC.

Bulletin d information de sécurité n 06/ Octobre 2015. Thème : La gestion du stress et de la fatigue dans l ATC. Bulletin d information de sécurité n 06/ Octobre 2015. Thème : La gestion du stress et de la fatigue dans l ATC. 1-Introduction Ce bulletin d information de sécurité a pour objet de sensibiliser le personnel

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) 1- dépistage individuel

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail