Conduite des Essais Cliniques en Pharmacie Hospitalière Organisation du circuit du médicament

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conduite des Essais Cliniques en Pharmacie Hospitalière Organisation du circuit du médicament"

Transcription

1 Conduite des Essais Cliniques en Pharmacie Hospitalière Organisation du circuit du médicament Anne Daguenel-Nguyen Pharmacien Hôpital Saint-Antoine FARC 1 PREMIERE PARTIE: Quel est le rôle du pharmacien hospitalier dans la recherche clinique? Encadrement juridique et Réglementaire Les Recommandations Les différents acteurs de la recherche clinique DEUXIEME PARTIE: Gestion des essais cliniques :Matériel et Méthode TROISIEME PARTIE: Déroulement d un essai clinique en pharmacie hospitalière: Plusieurs étapes bien distinctes. exemple d organisation dans une PUI (Pharmacie à Usage Intérieur) PLAN 2

2 Encadrement juridique et réglementaire. Les différents acteurs dans la recherche cliniques. Quel est le Rôle du Pharmacien Hospitalier? Première Partie 3 Tous les essais cliniques sont régis par? la directive européenne 2001/20-CE transposée en droit français la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Encadrement juridique et réglementaire Première Partie 4

3 Deux textes importants: spécifique à la pharmacie 1.Loi Huriet-Sérusclat 1.Décret n du 26 décembre 2000 relatif aux PUI. Pharmacie Encadrement juridique et réglementaire Première Partie 5 3 notions concernant la PUI Possibilité d être Inspectée Obligation pour le Promoteur d Informer le Pharmacien Responsabilité du Pharmacien de Détenir et Dispenser les médicaments «Ces produits, substances ou médicaments sont détenus et dispensés par le ou les pharmaciens de l'établissement.» Loi Huriet-Sérusclat Loi n du 20 décembre 1988 relative à la protection des personnes qui se prêtent à des recherches biomédicales Version consolidée au 22 juin Première Partie 6

4 LIVRE V PHARMACIE Article L. 564 Dans tous les établissements qu'ils sont chargés d'inspecter, les pharmaciens inspecteurs de la santé ont qualité pour rechercher et constater les infractions aux dispositions du présent livre, aux dispositions du livre II bis, en application de l'article L dudit livre, aux lois sur la répression des fraudes et plus généralement à toutes les lois qui concernent l'exercice de la pharmacie et aux textes réglementaires pris pour leur application (...) Article L. 77 ter Dans les établissements sanitaires ou sociaux, publics ou privés qui sont titulaires d'une licence d'exercice de pharmacie, en application de l'article L. 577 du présent code, le pharmacien assurant la gérance de cette pharmacie doit être préalablement informé par le promoteur des essais ou expérimentations envisagés sur des produits, substances ou médicaments. Ces produits, substances ou médicaments sont détenus et dispensés par le ou les pharmaciens de l'établissement 7 Contexte: Décret qui détermine les conditions d autorisation et de fonctionnement des pharmacies hosp. Deux catégories d activité: les activités de base : missions obligatoires Ex : Gestion des essais cliniques Les activités optionnelles soumises à autorisation EX : préparation rendues obligatoire par les essais cliniques Décret n du 26 décembre 2000 relatif aux PUI. 8

5 Conférences Internationales d Harmonisation: ICH 4 01/05/1996 ICH5 9/11/2000 Bonnes Pratiques Cliniques BPC 24 nov Bonnes Pratiques de Fabrication BPF Bulletin officiel: No 2009/9 bis Fascicule spécial Les recommandations Première Partie 9 Rôle du pharmacien Rôle du promoteur Rôle de l investigateur Rôle du Moniteur Les différents acteurs dans la recherche clinique Première Partie 10

6 Responsabilité du Pharmacien: Détention et Dispensation des médicaments CSP Article L. 77 ter. «Ces produits, substances ou médicaments sont détenus et dispensés par le ou les pharmaciens de l'établissement.» Fabrication des lots pour essais cliniques Décret n du 26 décembre 2000 Reconstitution des anticancéreux BPF Les différents acteurs dans la recherche clinique Rôle du Pharmacien Première Partie 11 Information du Pharmacien Titre et objectif de l essai Avis CPP Autorisation Afssaps N EUDRACT Médicament de l essai:r.5122 Dénomination spéciale, nom de code Forme pharmaceutique, Composition quali et quanti N lot, date de péremption Médicament de référence R.5122 Placebo R.5122 Synthèse des prérequis Eléments du protocole de l essai clinique utiles pour la détention et la dispensation des médicaments L identité des investigateurs et le ou les lieux concernés Date de début de l essai, durée prévue de l essai Les différents acteurs dans la recherche clinique Rôle du Promoteur Première Partie 12

7 L Investigateur Principal Dirige et surveille la réalisation de la recherche (CSP ) Doit s enquérir de l adéquation des ressources (ICH) Délègue la gestion des médicaments au pharmacien BPC ICH Pharmacovigilance Les différents acteurs dans la recherche clinique Rôle de l investigateur Première Partie 13 Moniteur : Représentant du Promoteur Lien de communication principal entre le promoteur et l investigateur. Application des procédures Visites de monitoring S assurer des moyens logistiques et de personnel adéquats S assurer du nombre de patients inclus Assister l investigateur, le pharmacien Huile dans les rouages! Les différents acteurs dans la recherche clinique Rôle du Moniteur Première Partie 14

8 Toutes les parties intervenant dans l évaluation des Médicaments S engagent à mener ces études dans un climat de confiance mutuelle. -Garantir les droits et la protection des personnes qui se prêtent à des essais -Etablir la crédibilité des données -Améliorer la qualité éthique, scientifique et technique des essais. Conclusion : Les 3 grands Principes! Première Partie 15 Pré-requis pour l organisation des essais cliniques en Pharmacie Hospitalière: MATERIEL: Personnel, Locaux, Informatisation METHODE SFE: Méthode d organisation SAQ Formation continue Evaluation Circuit du Médicament Deuxième Partie 16

9 Quel est le Personnel impliqué dans les essais cliniques en Pharmacie hospitalière? Pharmacien responsable (chef de service) Délégation: PH, Assistant, Attaché, internes. APHP:DRC poste plein temps pour 1 an renouvelable. Qualités requises? Formation requise? Sat:180 protocoles en cours Pharmacien PH 1/2tps, 2 internes, ½ Phc attaché, ½ TEC (URCEst) ½ Secrétaire Personnel: Deuxième partie 17 Les Locaux Aucunes normes mais des recommandations BPC, BPF Assurer des zones de sécurité et confidentialité; Zones spécifiques De stockage des médicaments: Température, sécurité Réception, Mise en stock, Quarantaine, Retours, En attente de retour au promoteur. Destruction sur site. Aires d accueil patient et de dispensation (box). Aires de documentation et d archivage. Aire de monitoring. Les Locaux Deuxième Partie 18

10 Le Matériel Maintien en température des médicaments + traçabilité: Armoire climatisée (20 C +-5) Chambre froide (4 C +- 4) Congélateurs (-20 C et -6O C) Sondes calibrées, certifiées +maintenance. Matériel Fabrication reconstitution Hotte à flux laminaire Hotte atmosphère contrôlé (anticancéreux) Bureautique. Matériel Informatique Logiciels: essai clinique, gestion des armoires Hänel, Kardex Matériel Deuxième Partie 19 Méthode Construction d un système d assurance qualité: SAQ Ecriture du référentiel Manuel AQ (description globale synthétique de l activité) Procédures (qui, quoi, comment) Modes opératoires (description précise des tâches à réaliser) Traçabilité +++ (ordonnancier, fab, destruction, température) Relevé des non conformités (monitoring, en cas d erreurs) Recherche des causes racines (de façon collective) Fiches d action correctives (pédagogique, historique) En cours : enquêtes satisfaction: patient, moniteur Construction d Indicateurs qualité (%retours) Amélioration continue de la qualité : système PDCA (Plan, Do, Check, Act) roue de Deming Méthode Deuxième Partie 20

11 Déroulement d un essai clinique en pharmacie hospitalière: Plusieurs étapes bien distinctes. Préselection et Ouverture. Entrée en stock des médicaments: Réception et Mise en stock, commandes. Sorties de stock des médicaments: dispensation aux patients (ordonnance +++, conseils) péremption quarantaine (ex: excursion de température) destruction (certificat) Gestion et comptabilité des retours (observance) Visite de monitoring et audit. Clôture et archivage. Opérations particulières: reconstitution des lots pour essai clinique (+-mise en insu), ré-étiquetage. Calcul ou validation des surcoûts. Déroulement d un EC en pratique Troisième Partie 21 Promoteur Préselection: Pourquoi? Phase précoce Phase d enregistrement Validation du centre Préparation convention Pharmacie Document de pré mise en place. Action de mise en conformité Fourniture de médicaments remb fin d étude Calcul des surcouts. Dossier en attente!! Préselection Troisième Partie 22

12 Promoteur Pharmacie Information et remise des documents du protocole: Information: description protocole, investigateurs, durée étude, rationnel,ci, CE,design étude Documents: Amendements, CPP, Afssaps N eudract, Medic RCP, lettre mise en place Description des médicaments: nom code, dci, dosage, présentation, étiquetage, condition de stockage, N lot, certif analyse Médicaments fournis et non fournis Mode de réception Mode de stockage Mode d attribution des traitements Mode dispensation Mode de réapprovisionnement Mode de comptabilité Mode de réception et conservation des retours Mode de destruction Monitoring: fréquence, exigences TEMPS : 1h minimum Mise en place du circuit du médicament: Dossier de mise en place Création d un dossier protocole Promoteur, nom étude, année, N PHAR 5 parties (protocole, Dispensation, AR, courrier, convention) Enregistrement logiciel PHAR de gestion des EC : (Mode d inclusion, objectifs, commentaires, CI, médicaments, investigateurs, etc) Rédaction des modes opératoires et documents de traçabilité. Réception, dispensation, retours, commande, Création ordonnance Validation des modes opératoires et ordonnance. Document de formation et validation de la formation des dispensateurs TEMPS : 3h minimum Ouverture Troisième Partie 23 Réception des médicaments Opérations : Création des produits et des emplacements Mise en stock Identification médicaments/protocole Vérification Produits: Identité, Etiquetage, Qt, Etat, Temp pd transport (temptale), N lot, Date de per, Certificat d analyse Création AR: (IVRS, IWRS) Enregistrements: dossier AR, informatique (PHAR) Documents de compta promoteur Mise en stock: Création des emplacements 1 produit= 1 dosage, 1 voie, 1 conditionnement étiquette de positionnement classeur des emplacements Réception Médicaments Troisième Partie 24

13 Dispensation des Médicaments Repose sur l ensemble des procédures mises en place et la formation du personnel. Responsabilité du pharmacien Accueil du patient: Mise en confiance (importance des TEC du service clin) Analyse de l ordonnance: signature investigateur Vérification inclusion dans le protocole Durée de traitement (date prochaine visite) Attribution des N0 de ttt Opération de Traçabilité Conditionnement /initiales /date disp Ordonnance/Qt/N lot/date per/n IVRS/N ordo/date/sign Ordonnancier/date/protocole/produit/qt/ident patient/sign Document traça promoteur/par patient/par produit logiciel PHAR Conseils au patient: Faire reconnaitre les traitements, mode d administration, moment des prises Info effets secondaires Précautions d emploi Mode de conservation Observance Retours Renseignements promoteur/investigateur Dispensation des médicaments Troisième Partie 25 Retours des traitements Observance Vérification utilisation/promoteur Circuit indépendant Opérations: Identification protocole patient Comptabilité Investigateur? pharmacie Traçabilité Documents de comptabilité promoteur Conditionnement /date retour Stockage À part et bien identifié au nom du protocole Mis à la disposition du promoteur en cas de monitoring ou d audit Retours Troisième Partie 26

14 Sur rdv. Monitoring Audit Dans une salle réservée En Présence d un Représentant de la phcie. Amélioration de qualité +++ Opérations Promoteur Vérification du dossier du protocole Protocoles amendements Ordonnances Ar Documents de comptabilité Vérification des stocks Qt N lot et Date de pér Vérification des conditions de stockage: Lieu de stockage (fermé à clef) Graphique des températures Vérification et Comptabilité des retours (précautions+++) Autorisation de destruction Opérations phcie Certificat de destruction CR de monitoring réalisé par la phcie. Relevé des non-conformité/mesures à prendre Monitoring Audit Troisième Partie 27 Opérations Promoteur Clôture et Archivage Vérification du dossier du protocole: doit être complet Vérification des stocks Absence de médicaments en stock, en retour Préparation de la convention Lettre de clôture Opérations Phcie CR de clôture Dossier pour archivage au moins 15 ans. Clôture et Archivage Troisième Partie 28

15 Réetiquetage des lots Prolongation des dates de péremption A la demande du promoteur Opérations particulières Troisième Partie Délégation au phcien dans certaines conditions Procès Verbal Signatures: des deux opérateurs et de la personne qui valide. Mode opératoire Traçabilité des opérations Deux opérateurs Comptabilité des étiquettes remises Vérification sur site différée par l ARC. 29 Reconstitution des lots pour essai clinique. Préparation au moment de la mise en place du protocole: analyse des documents donnés par le promoteur: posologie et calcul des doses, conc des produits, stabilité, date de péremption Ecriture des documents internes Mode opératoire Fiche de fabrication et de validation de la préparation Fiche de suivi patient Formation des personnes qui manipulent. Respect de l aveugle Investigateur, infirmières, Arc Cas particulier des chimiothérapie anticancéreuses: Reconstitution centralisée à la phcie. Bonnes Pratiques: hospitalière 2001 et de préparation Pas de retours: destruction sur site (circulaire sur les déchets hospitalliers 2006) Opérations particulières Troisième Partie 30

16 Notion de centre coordonateur APHP Validation par les centres Obligatoire pour autorisation d ouverture du centre = convention signée Recettes du groupe 3 Grille validée par le Leem Promoteur industriel et Promoteur institutionnel Fourniture de tous les médicaments de l essai par le promoteur Système dérogatoire : prise en charge dans certains cas des traitements par SS dans les indications de l AMM Calculs des surcoûts Troisième Partie 31 Le circuit du médicaments en essai clinique repose sur des réglementations et des recommandations spécifiques de plus en plus exigences en terme d assurance qualité. Crcuit à part du médicament en AMM Niveau international et non plus seulement européen! Nécessite: un investissement humain et matériel de haut niveau une réevaluation permanente des pratiques. Conclusion 32

17 BACK UP 33 Loi N du 6 août 2004 relative à la loi de bioéthique Décret N du 26 avril 2006 relatif aux recherches biomédicales - Loi N du 6 août 2004 relative à l'informatique et liberté -Loi du 04 mars 2002 relative au droit des malades et à la qualité du système de santé. Environnement Juridique et réglementaire CSP ( Back Up) 34

18 Tous les essais cliniques sont régis par la directive européenne 2001/20-CE transposée en droit français par la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Code de la Santé Publique - Loi N du 9 août 2004 relative à la loi de santé publique (pages 31 à 40) - Décret N du 26 avril 2006 relatif aux recherches biomédicales - Loi N du 6 août 2004 relative à la loi de bioéthique - Loi N du 6 août 2004 relative à l'informatique et liberté Environnement Juridique et Réglementaire (Back UP) 35 Quelques repères chronologiques 1988 Loi Huriet Serusclat 1994 Première révision loi Huriet; loi bioéthique 2001 Directive Recherche clinique 2001/20/CE 2002 Loi droits des malades Lois bioéthique : loi n Loi santé publique (révision loi Huriet) : loi n Loi recherche : loi n Décret Arrêtés recherche biomédicale Environnement Juridique et Réglementaire (Back UP) 36

19 Bonnes Pratiques Cliniques ICH - International Conférence d Harmonisation Il s agit d une conférence internationale composée de représentants des USA, de l Union Européenne et du Japon, chargés d harmoniser la totalité des procédures des essais cliniques des médicaments avant leur évaluation et leur enregistrement par les agences gouvernementales d enregistrement. La conférence ayant tenu des sessions successives, chaque session a abouti à une décision numérotée et datée en fonction de l ordre des sessions. Connectez-vous directement sur le site ICH = Le site Internet de l ICH regroupe l ensemble des documents produits depuis dix ans. Il y a 4 grandes rubriques : Q = Quality S = Safety E = Efficacy M = Multidisciplinary E6 implementation (Step 5) : Bonnes Pratiques Cliniques : "Consolidated Guideline" : E6 Finalisation en mai 1996 (Step 4) :GCP Ce document décrit les responsabilités et les attentes de tous les participants dans la conduite d essais cliniques, incluant les investigateurs, les moniteurs, les sponsors et les IRBs (Institutional Review Board). Les Bonnes Pratiques Cliniques (GCPs) couvrent les aspects de monitorage, le reporting, l archivage des essais cliniques et l ajout des addenda ICH 37 Les bonnes pratiques cliniques BPC (Leem) Les bonnes pratiques cliniques (BPC) en matière de recherche biomédicales. Textes de référence en matière de Bonnes Pratiques Cliniques. Pour être reconnues par l'ensemble de la Communauté Européenne, toutes les études cliniques conduites en Europe doivent être fondées sur des bases scientifiques solides et légitimées en accord avec les principes éthiques énoncés dans la Déclaration d'helsinki et les recommandations de la Commission de la Communauté Européenne rédigées sous forme de Bonnes Pratiques Cliniques (BPC). Le but des Bonnes Pratiques Cliniques est de rendre le plus fiable et reproductible possible, les données issues des essais cliniques et d'assurer la totale protection des personnes participant à ces essais en préservant leurs droits et leur sécurité ainsi que la confidentialité des informations qui les concernent. En France, les modalités des essais cliniques sont soumises avant toute action au Comité de Protection des Personnes(CPP). Les Bonnes Pratiques Cliniques s'appliquent à toutes les études cliniques de médicaments, y compris les études de pharmacocinétique, de biodisponibilité et de bioéquivalence sur volontaires sains, ainsi qu'aux essais cliniques de phase II à IV. Les laboratoires pharmaceutiques ont souvent rédigé, dans ce contexte, des procédures opérationnelles standard ("SOP = Standard Operating Procedures") qui définissent le rôle et les obligations des différents intervenants dans un essai clinique. Le respect de ces recommandations est une responsabilité partagée par le promoteur (le laboratoire pharmaceutique), le moniteur (l'attaché de recherche clinique) et le médecin investigateur (hospitalier ou installé). 38

20 Les textes de référence - Les BPC françaises : Décision du 24 novembre 2006 fixant les règles de Bonnes Pratiques Cliniques pour les recherches biomédicales portant sur des médicaments à usage humain 6&dateTexte= - Les BPC européennes :. ICH Topic E6 (R1) Guideline for Clinical Practice, Step5, note for guidance on good clinical practice (CPMP/ICH/135/95), European Medicines Agency, Directive 2005/28/CE de la Commission européenne du 8 avril 2005 fixant les principes et des lignes directrices détaillées relatifs à l application de bonnes pratiques cliniques en ce qui concerne les médicaments expérimentaux à usage humain, ainsi que des exigences pour l octroi de l autorisation de fabriquer ou d importer ces médicaments eurlex.europa.eu/lexuriserv/site/fr/oj/2005/l_091/l_ fr pdf 39 GLOSSAIRE -PUI Pharmacie à usage intérieur -CONDITIONNEMENT PRIMAIRE Le récipient ou toute autre forme de conditionnement avec lequel le médicament ou le médicament expérimental se trouve en contact direct. - CONDITIONNEMENT EXTERIEUR Tout conditionnement dans lequel se trouve placé le conditionnement primaire. - DOSSIER DE SPECIFICATION DU MEDICAMENT Dossier de référence contenant, ou faisant référence aux documents recueillant toutes les info nécessaires à la rédaction d instructions détaillées concernant la production, le conditionnement, les essais de contrôle de la qualité, la libération des lots et l expédition des lots du médicament expérimental. 40

21 Le 20 décembre 1988 est adoptée la loi n dite Loi Huriet Sérusclat qui régit les recherches biomédicales en France. Les principaux points de ce cadre légal sont la protection des personnes l appréciation du rapport bénéfic/risque, la nécessité de l information et du consentement des personnes. En 2004 la Loi Huriet est adaptée à la directive européenne n 2001/20/CE du 04 avril 2001 dont l objectif est notamment d harmoniser les règles en matière de vigilance des essais thérapeutiques entre les différents Etats membres de l UE (création d une base de données européennes des effets indésirables graves et inattendus = Eudravigilance). Application en France le 27/08/2006 du nouveau dispositif législatif et réglementaire encadrant les recherches biomédicales instaurée par la Loi de Santé Publique du 09/08/2004. Avis du CPP et autorisation Afssaps avant de débuter un essai Afssaps resp de la mise en oeuvre des vigilances Obligation du promoteur de notifier à l Afssaps Leem Mars

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants dans les essais cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Anne RAISON Chef de l Unité Inspection

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux Formation extra-muros E s s a i s C l i n i q u e s Programme DPC n 47341500009 C.L.E.F Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux 1 Essais Cliniques Objectifs

Plus en détail

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Définition du Monitoring Garantie que la conduite de l essai clinique, les enregistrements et les rapports sont réalisés conformément : Au protocole Aux Procédures

Plus en détail

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS MISSION «EVALUATION REGLEMENTAIRE ET JURIDIQUE DES PRATIQUES D INVESTIGATION CLINIQUE» FINANCEE PAR LE FONDS D ACTIONS CIBLEES 2011 GIP CENGEPS FICHES PRATIQUES : LOT 5 CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

Plus en détail

ASPECTS LOGISTIQUES DE LA RECHERCHE CLINIQUE

ASPECTS LOGISTIQUES DE LA RECHERCHE CLINIQUE Délégation Interrégionale à la Recherche Clinique Sud-Ouest Outre-Mer ASPECTS LOGISTIQUES DE LA RECHERCHE CLINIQUE Version 1.0 du 26 mars 2012 Objectifs de ce support de formation Support d autoformation

Plus en détail

DIRECTION DES AFFAIRES SCIENTIFIQUES. Etudes cliniques. Grille de surcoûts

DIRECTION DES AFFAIRES SCIENTIFIQUES. Etudes cliniques. Grille de surcoûts Le 1 er août 2012 Circulaire N 12-0346 DIRECTION DES AFFAIRES SCIENTIFIQUES Index de la table des matières : Essais cliniques Claire Sibenaler : 01.45.03.88.24 Destinataires prioritaires : Affaires médicales

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Estelle Marcault 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Définition du Monitoring Surveillance de l avancement d un essai clinique Garantie que la conduite de l essai, les enregistrements et les rapports sont réalisés

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de la santé de la population et de la réforme hospitalière

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de la santé de la population et de la réforme hospitalière République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de la santé de la population et de la réforme hospitalière Arrêté n 387 du 31 juillet 2006 relatif aux essais cliniques Le Ministre de la santé,

Plus en détail

Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires

Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires Sophie LUCAS 5ème Rencontre avec les PME innovant dans le domaine de la santé 24 novembre 2011 1 Le cadre législatif en France jusqu à la loi

Plus en détail

RECHERCHES CLINIQUES PORTANT SUR UN PRODUIT DE SANTE : QUEL CIRCUIT? POURQUOI?

RECHERCHES CLINIQUES PORTANT SUR UN PRODUIT DE SANTE : QUEL CIRCUIT? POURQUOI? RECHERCHES CLINIQUES PORTANT SUR UN PRODUIT DE SANTE : QUEL CIRCUIT? POURQUOI? Dr. Béatrice MIQUEL Pharmacien Unité de Recherche Clinique Lariboisière / Saint louis I- GENERALITES Le médicament expérimental

Plus en détail

Les Métiers de la Recherche Clinique

Les Métiers de la Recherche Clinique Les Métiers de la Recherche Clinique 1 Présentation réalisée par Marie Pflieger, Pharmacien Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation 18 février 2014 Qu est ce qu une recherche clinique? Une

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION PRINCIPE Une bonne

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 12 juin 2015 relatif aux modèles de documents à fournir lors du dépôt d une

Plus en détail

Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer. Dr Philippe VELLA Chef de l Unité Essais Cliniques

Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer. Dr Philippe VELLA Chef de l Unité Essais Cliniques Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer Dr Philippe VELLA Chef de l Unité Essais Cliniques Besançon 25 novembre 2004 Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer Début de l essai Procédure

Plus en détail

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Anne-Sophie Gandubert LP - Métiers de la recherche clinique Hôpital Saint-Antoine Paris le 09 mars 2015 Plan Obligations du

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

FABRICATION DES MEDICAMENTS EXPERIMENTAUX ET BONNES PRATIQUES

FABRICATION DES MEDICAMENTS EXPERIMENTAUX ET BONNES PRATIQUES FABRICATION DES MEDICAMENTS EXPERIMENTAUX ET BONNES PRATIQUES Dr. Annick TIBI, MCU-PH Dépt Essais Cliniques AGEPS AP-HP Université Paris Descartes Les différents médicaments (CSP L5121-1) 1. Spécialité

Plus en détail

De l idée d un projet au 1 er malade inclus

De l idée d un projet au 1 er malade inclus 11/03/2010 De l idée d un projet au 1 er malade inclus Dr Raphaël Serreau - Unité de Recherche Clinique - Paris Centre Descartes - Hôpital Cochin Paris - Les Acteurs de la Recherche Clinique: ils sont

Plus en détail

Rôle des CRO dans les essais cliniques. DIU Chef de projet en Recherche Clinique 25/01/2013

Rôle des CRO dans les essais cliniques. DIU Chef de projet en Recherche Clinique 25/01/2013 Rôle des CRO dans les essais cliniques DIU Chef de projet en Recherche Clinique 25/01/2013 La sous traitance A tous les niveaux depuis la synthèse se chimique jusqu à la publicité,, en passant par la galénique,

Plus en détail

Fabrication à l hôpital : exigences légales pour les préparations magistrales et les fabrications en petites quantités

Fabrication à l hôpital : exigences légales pour les préparations magistrales et les fabrications en petites quantités MAS DE PHARMACIE HOSPITALIERE PREPARATION DES MEDICAMENTS PARENTERAUX A L HOPITAL Fabrication à l hôpital : exigences légales pour les préparations magistrales et les fabrications en petites quantités

Plus en détail

AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC

AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC Pierre-Antoine BONNET Directeur du site de Vendargues pierre-antoine.bonnet@afssaps.sante.fr

Plus en détail

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Michel Brazier Université de Picardie Jules Verne Faculté de Pharmacie Amiens Au nom des membres de la CPNEP Le Contexte Evolution des études de Pharmacie:

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions Rôle de l ARCl 1 Définitions ARC : Assistant de Recherche Clinique TEC : Technicien d Étude Clinique Promoteur : Personne physique ou morale qui prend l initiative de la recherche Investigateur principal

Plus en détail

MISE EN PLACE, SUIVI ET MONITORING DES ESSAIS CLINIQUES

MISE EN PLACE, SUIVI ET MONITORING DES ESSAIS CLINIQUES MISE EN PLACE, SUIVI ET MONITORING DES ESSAIS CLINIQUES Qu est-ce qu on va me faire?? Cécile Lubrano-Berthelier URC-Est 1 C. Lubrano 11/01/2011 Les différentes étapes d un projet Fin de projet Projet archivé

Plus en détail

LABORATOIRE DE LOGISTIQUE, DE CONDITIONNEMENT ET DE CONTRÔLE POUR LES INDUSTRIES DE LA SANTE

LABORATOIRE DE LOGISTIQUE, DE CONDITIONNEMENT ET DE CONTRÔLE POUR LES INDUSTRIES DE LA SANTE LABORATOIRE DE LOGISTIQUE, DE CONDITIONNEMENT ET DE CONTRÔLE POUR LES INDUSTRIES DE LA SANTE LABORATOIRE DE LOGISTIQUE, DE CONDITIONNEMENT ET DE CONTRÔLE POUR LES INDUSTRIES DE LA SANTE Lots Cliniques:

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

SERVICE PHARMACIE PROJET DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE LA PLATE-FORME LOGISTIQUE

SERVICE PHARMACIE PROJET DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE LA PLATE-FORME LOGISTIQUE SERVICE PHARMACIE Jean-Louis LONGUEFOSSE Anne-Marie FORTUNE Géraldine LIGUORI Pharmacien Chef de service Pharmacien Pharmacien contractuel Tel : 0596 59 29 39 Tel : 0596 70 83 20 Tel : 05 96 59 28 62 jllonguefosse@ch-colson.fr

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 6 avril 2011 relatif au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse et aux médicaments

Plus en détail

Pharmacovigilance des Essais cliniques

Pharmacovigilance des Essais cliniques Pharmacovigilance des Essais cliniques Edouard LECHAPTOIS DIU FIEC 22 janvier 2013 1 Introduction S o m m a i r e Eléments de réglementation Définitions Responsabilité des investigateurs / promoteurs Organisation

Plus en détail

1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance

1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance Ecole de Formation For Drug Consulting Nouveauté 2015 : la double compétence 1 formation pour 2 compétences : Attaché de Recherche Clinique et Chargé de Vigilance 1. Une seule formation pour une double

Plus en détail

Evaluation des surcoûts hospitaliers dans les essais cliniques Dr F Lainé CIC INSERM 0203 Rennes

Evaluation des surcoûts hospitaliers dans les essais cliniques Dr F Lainé CIC INSERM 0203 Rennes 1 Evaluation des surcoûts hospitaliers dans les essais cliniques Dr F Lainé CIC INSERM 0203 Rennes Le contexte 2 Patients Centre d investigation (Médecin, pharmacien, équipe soignante) CPP Essai clinique

Plus en détail

Procédures d enregistrement des médicaments

Procédures d enregistrement des médicaments Vie du Médicament Procédures d enregistrement des médicaments Avis scientifiques Essais cliniques ATU Inspections AMM Vigilances Contrôle Veille Sanitaire Procédures d enregistrement Soumission du dossier

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Dr Nathalie CONTENTIN Mme Florence BASUYAU Mr Mikaël DAOUPHARS Mme Alice SALLES Mme Marie Hélène GRONGNET Historique ; courant 2009 Multiplication des textes

Plus en détail

MON14FR01. 1. Objectif. 2. Portée. 3. Responsabilités. Gestion du produit de recherche à l étude. Pages 8. Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013

MON14FR01. 1. Objectif. 2. Portée. 3. Responsabilités. Gestion du produit de recherche à l étude. Pages 8. Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013 Titre Codification Gestion du produit de recherche à l étude MON14FR01 Pages 8 Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013 Approbation du MON Nom et titre (Inscrire en lettres moulées) PAUL FORTIN, MD

Plus en détail

EN PRATIQUE. Les nouvelles procédures de essai clinique

EN PRATIQUE. Les nouvelles procédures de essai clinique EN PRATIQUE Délégation Régionale à la Clinique Les nouvelles procédures de déclaration d un d essai clinique Vendredi 9 février 2007 clinique biomédicale (médicament, dispositif...) sur l être l humain

Plus en détail

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM Incidence dans les établissements de santé Dominique THIVEAUD Pharmacien CHU Toulouse Président Europharmat Le contexte 2 La refonte de la directive: Points clés: Evaluation

Plus en détail

La qualité du dossier clinique (Dossier source / CRF)

La qualité du dossier clinique (Dossier source / CRF) La qualité du dossier clinique (Dossier source / CRF) 4 ème journée de l EMRC Centre Blois, le 14 décembre 2012 Problématique : Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique?

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité Évaluation de la Qualité de la Recherche Clinique dans les Structures Hospitalières : Proposition d un outil Présentée par M. Essevaz-Roulet et L. Zanetti le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

AUDIT 2009 des UCPC de Lorraine

AUDIT 2009 des UCPC de Lorraine AUDIT 2009 des UCPC de Lorraine Nom de l'établissement Date Nombre de préparations / an : Date d'installation: Personnes présentes Nom / Prénom Fonction Signature Réseau Oncolor 2010 1 SOMMAIRE Page I

Plus en détail

Diplôme d Etat. Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences

Diplôme d Etat. Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences Diplôme d Etat Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier de technicien de laboratoire médical ne se substituent pas au cadre

Plus en détail

Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie

Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT Le cadre réglementaire des Essais Cliniques en Tunisie Dr Kamel IDDIR Directeur Général DPM/MSP 15ème journée de la

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

ANNEXE 14 substantielles pour l ANSM

ANNEXE 14 substantielles pour l ANSM ANNEXE 14 Exemples de modifications substantielles et non substantielles pour l ANSM NB Cette fiche aborde les attentes de l ANSM et n a pas trait aux attentes des comités de protection des personnes ().

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

MON18FR01. 1. Objectif. 2. Portée. 3. Responsabilités. Fermeture d étude. Pages 7. Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013. Approbation du MON

MON18FR01. 1. Objectif. 2. Portée. 3. Responsabilités. Fermeture d étude. Pages 7. Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013. Approbation du MON Titre Codification Fermeture d étude MON18FR01 Pages 7 Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013 Approbation du MON Nom et titre (Inscrire en lettres moulées) PAUL FORTIN, MD DIRECTEUR ADJOINT À LA RECHERCHE

Plus en détail

2. Consultations, 3. Médico-techniques, 4. US & Hôp de jour, 6. Para-médicaux, 8. Commission d'ethique Hospitalo-Facultaire (CEHF)

2. Consultations, 3. Médico-techniques, 4. US & Hôp de jour, 6. Para-médicaux, 8. Commission d'ethique Hospitalo-Facultaire (CEHF) de d'un protocole au CEHF (étudiants et paramédicaux) N :CEHF-SOP-005 / REV 004 Date d application : 12/12/2014 Rédigé par : Relu par : Vérifié par : Approuvé par : Pascale [DE PIERPONT], Jean-Marie [MALOTEAU],

Plus en détail

Vincent BOUDY. Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP

Vincent BOUDY. Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP Vincent BOUDY Praticien hospitalier maître de Conférence Universitaire PHARMACIEN RESPONSABLE Etablissement pharmaceutique des hôpitaux de l AP-HP Agence générale des équipements & produits de santé -

Plus en détail

Mission exploratoire La recherche clinique industrielle à La Réunion/Février 2011

Mission exploratoire La recherche clinique industrielle à La Réunion/Février 2011 LA REPONSE DE LA REUNION AUX ENJEUX ET AUX PRATIQUES DE LA RECHERCHE CLINIQUE D AUJOURD HUI Mission exploratoire La recherche clinique Des atouts naturels pour une recherche clinique de qualité Une forte

Plus en détail

Ce document doit servir de canevas aux dossiers soumis à l AFRETH.

Ce document doit servir de canevas aux dossiers soumis à l AFRETH. PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2008 ANNEXE 5 - Dossier type de soumission de projet GUIDE POUR LA REDACTION D UN PROTOCOLE TYPE DE RECHERCHE CLINIQUE Ce guide liste des rubriques

Plus en détail

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Sommaire 1. Présentation d IDS Scheer et de ses Partenaires «Santé» 2. Modélisation par les métiers des processus et données clés dans le secteur «Santé»

Plus en détail

PHARMACIE - NIVEAU 2

PHARMACIE - NIVEAU 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION PHARMACIE

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

BONNES PRATIQUES. C. Giverne Responsable qualité Pôle Biologie Biothérapies CHU de Rouen 6 octobre 2011. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

BONNES PRATIQUES. C. Giverne Responsable qualité Pôle Biologie Biothérapies CHU de Rouen 6 octobre 2011. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 BONNES PRATIQUES C. Giverne Responsable qualité Pôle Biologie Biothérapies CHU de Rouen 6 octobre 2011 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Plan Introduction Bonnes pratiques de Laboratoire Certification, normes

Plus en détail

Charte des partenariats industriels

Charte des partenariats industriels Charte des partenariats industriels L Assistance Publique Hôpitaux de Paris, acteur majeur de la recherche biomédicale en France, est un partenaire privilégié et naturel des acteurs industriels qui lui

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique Pharmacien Responsable Rôle et Attributions Version approuvée ( médicaments à usage humain ) en novembre 2010 Seul le Code de la Santé Publique s applique Plus qu une personne qualifiée En France, le Pharmacien

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010 Risques et dispositifs médicaux «Responsabilités encourues» 1 Le circuit du dispositif médical Responsabilité D.M. approche systématique approche du produit implique analyse des missions et responsabilités

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE HUMAIN AVEC LEURS REPONSES CORRESPONDANTES 1 Mme S.

Plus en détail

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION i) Contexte :... - 2 - ii) But de l outil :... - 2 - iii) Fonctionnement

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES Aspects réglementaires et pharmaceutiques DEMEB DQPh Unité génériques Anne DUNAND MEDEC 11 mars 2009 QUALITE - définition GARANTIR QUALITE EFFICACITE SECURITE 2 MISSIONS

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES Septembre 2007 La présente publication a été élaborée avec l appui financier

Plus en détail

Production de phages thérapeutiques

Production de phages thérapeutiques Production de phages thérapeutiques En France, quel contexte, quelles conditions? Comment répondre aux exigences modernes de préparation thérapeutique? Pour bien comprendre Les étapes du développement

Plus en détail

Article L5126-1. (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002)

Article L5126-1. (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002) Article L5126-1 (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002) (Ordonnance nº 2003-850 du 4 septembre 2003 art. 19 Journal Officiel du 6 septembre 2003) (Loi nº 2004-806 du 9

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique La découverte de médicaments en biotechnologie Développement clinique Développement clinique: But Evaluer efficacité et sécurité d un médicament pour risque/bénéfice soit acceptable par autorités enregistrement

Plus en détail

. Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie»

. Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie» . Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie» C. Bélorgey Chef du Département de l Evaluation des Médicaments à Statut Particulier et des Essais Cliniques

Plus en détail

Grossiste répartiteur et Bonnes Pratiques de Distribution de produits pharmaceutiques

Grossiste répartiteur et Bonnes Pratiques de Distribution de produits pharmaceutiques MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA Grossiste répartiteur et Bonnes Pratiques de Distribution de produits pharmaceutiques Prof Agrégé Mahama OUATTARA Journées Bilan de l Activité Pharmaceutique

Plus en détail

Evaluation du temps ARC promoteur

Evaluation du temps ARC promoteur Evaluation du temps ARC promoteur Exemple d une RBM au CHU de Caen ASSEMBLEE DES DRCI GT 5 «Budget des projets de recherche» Mercredi 27 juin 2012 Principes d élaboration de l outil d estimation 1. Définition

Plus en détail

SALMI AHMED CURRICULUM VITAE. «Plaies et cicatrisation» Lille II 1 an

SALMI AHMED CURRICULUM VITAE. «Plaies et cicatrisation» Lille II 1 an CURRICULUM VITAE SALMI AHMED ETAT CIVIL ADRESSE PROFESSIONNELLE Centre hospitalier de la Fère, Service Pharmacie 2,avenue Dupuis 02800 La Fère 03.23.56.67.12 03.23.56.67.27 FORMATION DIPLOMANTE 2009 Diplôme

Plus en détail

Cahier des charges des Unités Centralisées en Pharmacie pour la préparation des agents anticancéreux dans les sites du réseau

Cahier des charges des Unités Centralisées en Pharmacie pour la préparation des agents anticancéreux dans les sites du réseau Cahier des charges des Unités Centralisées en Pharmacie pour la préparation des agents anticancéreux dans les sites du réseau révisé le 20 août 2009. L objectif de ce cahier des charges est d assurer la

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Pharmacovigilance. Cours DIU Chef de Projet 13/04/12 Dr Raphaël Serreau Pharmacologue - Paris

Pharmacovigilance. Cours DIU Chef de Projet 13/04/12 Dr Raphaël Serreau Pharmacologue - Paris Pharmacovigilance Cours DIU Chef de Projet 13/04/12 Dr Raphaël Serreau Pharmacologue - Paris VIGILANCE DES ESSAIS CLINIQUES : LES DEFINITIONS ET LES NOUVEAUX ACRONYMES 2 DÉFINITIONS (1) Événement indésirable

Plus en détail

PROTOCOLE PROTOCOLE PROTOCOLE 15/04/2013. é Document écrit qui décrit précisément les différentes phases du déroulement d une étude

PROTOCOLE PROTOCOLE PROTOCOLE 15/04/2013. é Document écrit qui décrit précisément les différentes phases du déroulement d une étude Etudes épidémiologiques i i d ETUDE En Recherche Clinique et Epidémiologie 2012 2013 P.Fabbro Peray Définition iti générale é Document écrit qui décrit précisément les différentes phases du déroulement

Plus en détail

D.I.U. INVESTIGATEUR EN RECHERCHE BIOMEDICALE 2012-2013

D.I.U. INVESTIGATEUR EN RECHERCHE BIOMEDICALE 2012-2013 D.I.U. INVESTIGATEUR EN RECHERCHE BIOMEDICALE 2012-2013 Z:\ENSEIGNEMENT\D.I.U. Invest. Rech. Biomédicale\2012-2013\Planning\Planning DIU Inv. Rech. Biomed. 2012-2013.doc 1 Lieux des cours Rez de chaussée

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

N o 2007/7 bis Fascicule spécial

N o 2007/7 bis Fascicule spécial MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS AGENCE FRANÇAISE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ BONNES PRATIQUES DE PRÉPARATION Bulletin officiel N o 2007/7 bis Fascicule spécial MINISTÈRE

Plus en détail

Foire Aux Questions. Sur les recherches biomédicales

Foire Aux Questions. Sur les recherches biomédicales Foire Aux Questions Sur les recherches biomédicales Version 5.0 (Octobre 2011) Historique du document Date de publication 19 octobre 2011 07 mai 2012 (suite à la création de l ANSM en remplacement de l

Plus en détail

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot

Exigences internationales harmonisées pour la certification d un lot 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 Exigences internationales harmonisées pour la certification d un

Plus en détail

Actualités - Recherche clinique : nouveau règlement européen et - Contrat unique en France

Actualités - Recherche clinique : nouveau règlement européen et - Contrat unique en France + Actualités - Recherche clinique : nouveau et - Contrat unique en France Séance de l Académie Nationale de Pharmacie du 12 novembre 2014 Dr Véronique Lamarque-Garnier Membre correspondant national 4è

Plus en détail

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES Annexe 1 POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES Principe de base 1. Les fonds des subventions du Fonds mondial ne peuvent être utilisés que pour acheter des produits

Plus en détail