NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux"

Transcription

1 Keller Fondations Spéciales Siège Social 2 rue Denis Papin Duttlenheim Tél. : Fax : Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) NOTE DE CALCUL Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse Émetteur du document Keller Fondations Spéciales Agence Sud Est Europarc de la Sainte Victoire Bâtiment 1- CS MEYREUIL Tél. : Fax : Note de calcul n : NDC /05/10 Modifications suite aux remarques d Ecocem B.Oliva C.Mollandin JM.Dumazert 1 10/05/10 Modification suite à l avis de Socotec référencé B.Oliva C.Mollandin JM.Dumazert 392W0/10/1790 du 26/04/ /04/10 Edition originale B.Oliva C.Mollandin JM.Dumazert Ind. Date Nature de la mise à jour Établi par Vérifié par Approuvé par Page : 1/50

2 Feuille de mise à jour Indice Page X 2 X 3 X 4 X X X 5 X 6 X 7 X X X 8 X 9 X X X 10 X X 11 X X X 12 X Annexe 1 X Annexe 2 X X X Annexe 3 X X X Annexe 4 X X X Annexe 5 X X Annexe 6 X X X Annexe 7 X Page : 2/50

3 Sommaire 1. OBJET CONCEPTION DES OUVRAGES CONTEXTE SISMIQUE NATURE ET CARACTERISTIQUES MECANIQUES DES SOLS MATERIAUX CONSTITUTIFS Béton Aciers JUSTIFICATION DES PIEUX Effort de pointe Effort latéral Caractéristiques dimensionnelles Calculs de la portance pour les différents types de pieux Moments de flexion Dimensionnement des aciers JUSTIFICATION VIS-A-VIS DES PIEUX REALISES...11 ANNEXES Page : 3/50

4 1. OBJET Le projet prévoit la construction d un Silo à Fos sur Mer dans le département des Bouches du Rhône (13). Du fait de la faible compacité des terrains en place, les fondations des ouvrages seront reprises par des pieux forés à la tarière creuse et injectés basse pression. Les ouvrages sont situés en zone sismique Ib. Cette note de calculs a pour objet de justifier la portance des pieux ainsi que le dimensionnement des cages d armatures. Elle fait suite aux remarques d Ecocem dans le courriel du 12/05/2010 sur l augmentation de l ancrage des pieux. 2. CONCEPTION DES OUVRAGES Document de références: Plan de fondations et descentes de charge : - Selon plan de fondation du bet SOLLERS Studio Associato non référencé, reçu par le 05/05/10 ; Rapports de sol de Sol essais, affaire du 04/03/10. Descentes de charges : Pour le dimensionnement des pieux, les charges à reprendre sont : Effort de compression : de 590 à 2660 kn aux ELS ; de 350 à 4380 kn aux ELU ; Effort de traction : de 20 à 280 kn aux ELU ; Effort horizontal : de 110 à 360 kn aux ELU ; Les descentes de charges prises en compte sont indiquées en annexe 5. Lorsque les charges seront trop importantes, les pieux seront doublés. Cotes des bâtiments: Niveau +0,0 des bâtiments : NC Terrain naturel : +3,3 NGF Plate forme d intervention : -1,0 m/tn Arase inférieure du radier : PF Page : 4/50

5 Coupe type: TN 1,0 m PF 5,5 m Couche d ancrage 3. CONTEXTE SISMIQUE D après le PS 92, nous nous trouvons dans la configuration suivante : Zone Ib Site S1 Ouvrage de classe B Catégorie de sols : - sables et limons : cat. b ; - graviers : cat. a Accélération nominale : 1,5 m/s 2 Page : 5/50

6 3. NATURE ET CARACTERISTIQUES MECANIQUES DES SOLS Les sols ont été reconnus par le bureau d études de Sol essais en Décembre Le programme d investigation de la campagne de reconnaissance se compose de : 8 essais de pénétration statique (P1 à P8) descendus jusqu aux refus obtenus vers 6,0 m de profondeur/tn ; 4 essais de pénétration statique complémentaires (P101 à P104) descendus jusqu aux refus obtenus entre 6,2 et 6,8 m de profondeur/tn ; Ces sondages ont mis en évidence, successivement à partir du terrain naturel : Des sables et limons de caractéristques mécaniques médiocres à moyennes jusqu à une profondeur de 6,0 à 6,8 m de profondeur/tn ; Le substratum composé des cailloutis de la Crau au-delà. A partir des sondages réalisés et du rapport d études de sols de Fondasol, nous avons établi la synthèse géotechnique suivante : Nature du SOL Base de la couche (m/tn ; m/pf) q c moyen (MPa) E M estimé (MPa) Sables et limons 3,0 ; 2,0 5,0 7,5 Limons 6,5 ; 5,5 1,0 2,0 Cailloutis de la Crau > 6,5 ; > 5,5 > 25,0 > 50,0 Au cours de la campagne de reconnaissance, la présence d eau n a pas été mise en évidence mais la nappe se situerais à environ 3,0 m de profondeur/tn. Page : 6/50

7 4. MATERIAUX CONSTITUTIFS 4.1 Béton Les caractéristiques des matériaux sont conformes aux prescriptions du DTU 13.2 Dosage / Ciment Classe de Rc Classe de consistance Classe particulière 350 kg/m 3 / CEM1-PMES-52N C30/37 S4 XA2 La résistance conventionnelle du béton selon le DTU 13.2 est donnée par : ( f * cj ; f c lim ) fc = inf k1k2 Avec : - f cj : résistance caractéristique à j jours d âge telle quelle est définie par les règles BAEL f c28 = 30 MPa à 28 jours pour un béton C30/37 ; - f clim : valeur limite dépendant de la technique de fondation = f c28 ; - k1 : coefficient tenant compte du mode de mise en place dans le sol ainsi que des variations possibles de sections, selon le procédé d exécution adopté : k1 = 1,3 ; - k2 : coefficient tenant compte des difficultés de bétonnage liées à la géométrie de la fondation. Selon le BAEL, les états limites de compression du béton sont définis par les deux conditions suivantes : - 1/ la contrainte maximale de compression est égale à 0,6f c * (en flexion composée) ; - 2/ la contrainte moyenne de compression du béton sur la seule section comprimée de celui-ci est égales à 0,3f c * (en compression simple). On peut dresser le tableau récapitulatif suivant : Diamètre du pieu 0,82 m k2 1,0 f * c (MPa) 13 σ bc max flexion composé (MPa) 13,2 σ bc moyenne (MPa) Limitée à 5,5 Charge admissible du pieu 2905 kn Enfin, le chapitre 4.4 du DTU 13.2 indique que la valeur de la contrainte maximale de compression uniforme est limitée à l ELS à σ bc = 5,5 MPa, pour tarières avec dispositifs d enregistrement. La valeur aux ELU est égale à 1,5 fois la valeur aux ELS. 4.2 Aciers Le projet étant situé en zone sismique 1a, les pieux seront armés toute hauteur. Les aciers seront de type Haute Adhérence en nuance Fe500. On limitera la contrainte de traction de l acier vis-à-vis de l état limite d ouverture des fissures où la fissuration est considérée comme préjudiciable aux ELS : σ st = 2/3 x f e = 333 MPa Page : 7/50

8 5. JUSTIFICATION DES PIEUX L expression de l effort admissible aux ELS est la suivante : Qp Qs Q max ELS = + en compression 3 2 Qs Q min ELS = en traction 2 Avec Q p l effort de pointe et Q s l effort de frottement latéral 5.1 Effort de pointe L effort de pointe est défini par : Q p = S x k c x q c avec : S : section du pieu k p facteur de portance qui dépend de la nature du sol et du moyen de mise en œuvre de l élément de fondation et de sa hauteur d encastrement q c = contrainte limite de pointe q c obtenue avec l essai pénétrométrique. 5.2 Effort latéral L effort latéral est défini par Q s = π φ Σ ( h si q si ) avec : φ : diamètre du pieu q si : contrainte latéral unitaire de la couche i h si : hauteur de la couche i Nous rappelons que les pieux à la tarière creuse avec enregistrement de paramètres correspondent à la classe injectés faible pression selon le DTU Caractéristiques dimensionnelles Le calcul de la portance des pieux réalisés selon une exécution soignée, conforme au DTU 13-2 est effectué à partir des caractéristiques suivantes, déterminées à partir des essais pénétrométriques selon le DTU 13-2 : Nature du SOL Profondeur de la base de la couche (m/tn ; m/pf) q c (MPa) ancrage k c q p (MPa) q s (MPa) Sables et limons 3,0 ; 2,0 5, Limons 6,5 ; 5,5 1, Graves > 6,5 ; > 5,5 25,0 3 Ø mini 0,35 8, Page : 8/50

9 La réalisation des pieux étant effectuée avec enregistrement de paramètres, la classification des pieux est «injectés faible pression». D après le DTU Les pieux seront réalisés en une seule intervention depuis une plate-forme de travail située au niveau du terrain naturel. 5.4 Calculs de la portance pour les différents types de pieux Nous allons mettre en œuvre 2 type de pieux. Le tableau ci-dessous décrit les différents types de pieux : Type Diamètre Ancrage Longueur du pieu par rapport à la PF Type 1 0,82 m 3 φ 7,9 m Type 2 0,82 m 5 φ 9,6 m Nous obtenons donc : aux ELS: Type de pieux Effort de pointe q p (MPa) Q p (kn) Frottement latéral q si (kpa) 1-3 m 3 6,5 m > 6,5 m Q s (kn) Capacité portante aux ELS (compression) Q c (kn) Capacité portante aux ELS (traction) Q t (kn) Type 1 8, Type 2 8, aux ELU: Type de pieux Effort de pointe q p (MPa) Q p (kn) Frottement latéral q si (kpa) 1-3 m 3 6,5 m > 6,5 m Q s (kn) Capacité portante aux ELS (compression) Q c (kn) Capacité portante aux ELS (traction) Q t (kn) Type 1 8, Type 2 8, Page : 9/50

10 5.5 Moments de flexion Les calculs sont conformes au FOND 72 et prennent en compte les raideurs horizontales du sol (appuis élastiques). La valeur de k h est déterminée en fonction de la géométrie du pieu, du module pressiométrique E m et du coefficient rhéologique du sol. Rappel : pour un diamètre de pieu B 0,60 m, on a pour des sollicitations de courte durée d application : K h = 1,33* B0 B 6 * E * m ( 2,65) α + α, avec B 0 = 0,60 m Le moment de flexion est obtenu en calculant la flexion induite par les efforts horizontaux. Les efforts horizontaux correspondent aux efforts sismiques, leur valeur est celle qui a été fournie par le bet SEE. Une fois le moment maximum déterminé, un calcul béton armé suivant le BAEL permet de calculer les aciers nécessaires. La coupe de sol retenue pour les calculs est celle retenue au paragraphe 3. Moment de flexion maximum : Diamètre et type du pieu Effort horizontal maximal Moment de flexion maximum 0,82 m Type kn 550 kn.m 0,82 m Type kn 570 kn.m Page : 10/50

11 5.5 Dimensionnement des aciers D après les recommandations du PS92, les pieux pouvant être soumis à des sollicitations sismiques doivent être armés sur toute leur hauteur. Les aciers longitudinaux doivent être suffisants pour reprendre les efforts horizontaux. Les aciers transversaux seront répartis conformément au PS92. Les cages d armatures de tous les pieux devront avoir au minimum les caractéristiques suivantes : - 10 HA25 pour les aciers longitudinaux ; - HA16 espacement 9,2 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur critique ; - HA16 espacement 12,3 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur courante. Les justifications des armatures sont présentes en annexe 3. Pour la mise en œuvre, nous retiendrons les cages d armatures présentes en annexe JUSTIFICATION VIS-A-VIS DES PIEUX REALISES Les pieux PE1, PE2 et PE3 ont été réalisés par Keller en Un extrait de la note de calcul est présent en annexe 7. Ce sont des pieux de 82 cm de diamètre ancrés de 3 Ø. D après la note de calcul, les efforts de compression sont limités à 2900 kn aux ELS et 4966 kn aux ELU. Concernant les cages d armatures, elles sont formées de : - 7 HA25 pour les aciers longitudinaux ; - HA16 espacement 9,0 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur critique ; - HA16 espacement 11,0 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur courante. Les pieux PE1, PE2 et PE3 ont des caractéristiques suffisantes pour reprendre les efforts transmis par le nouveau Silo. Meyreuil, le 17/05/10 Page : 11/50

12 ANNEXE 1 Sondages et implantation des sondages Page : 12/50

13 Page : 13/50

14 Page : 14/50

15 Page : 15/50

16 Page : 16/50

17 Page : 17/50

18 Page : 18/50

19 Page : 19/50

20 Page : 20/50

21 Page : 21/50

22 ANNEXE 2 Calculs de flexion (4 pages) Page : 22/50

23 Type 1 φ 0,82 m L= 7,9m Page : 23/50

24 Page : 24/50

25 Type 2 φ 0,82 m L= 9,6 m Page : 25/50

26 Page : 26/50

27 ANNEXE 3 Vérification des armatures (2 pages) Page : 27/50

28 Type 1 φ 0,82 m L= 7,9 m Page : 28/50

29 Type 2 φ 0,82 m L= 9,6 m Page : 29/50

30 ANNEXE 4 Cages d armatures (2 pages) Page : 30/50

31 Type 1 φ 0,82 m L= 7,9 m Page : 31/50

32 Type 2 φ 0,82 m L= 9,6 m Page : 32/50

33 ANNEXE 5 Descentes de charge Page : 33/50

34 Page : 34/50

35 Page : 35/50

36 Page : 36/50

37 Page : 37/50

38 Page : 38/50

39 Page : 39/50

40 Page : 40/50

41 Page : 41/50

42 Page : 42/50

43 Page : 43/50

44 ANNEXE 6 Dimensionnement des pieux Page : 44/50

45 Page : 45/50

46 ANNEXE 7 Vérification vis-à-vis des pieux déjà réalisés Page : 46/50

47 Extrait de la note de calcul Page : 47/50

48 Page : 48/50

49 Page : 49/50

50 Vérifications Page : 50/50

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen

Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen Génie Civil Septembre 2006 Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen Tournier Guillaume, élève ingénieur 5 ème année Partie résidentielle Atrium & jardins intérieurs Espace

Plus en détail

BLOC A BANCHER (PRODUIT)

BLOC A BANCHER (PRODUIT) AVIS TECHNIQUE BLOC A BANCHER (PRODUIT) Etabli par : Mr Salah GABSI- Ingénieur Génie Civil Vérifié par : Mr Mohamed Nebil ZAHRA- Directeur Généraléral Avis Technique N 001/2014 Date : Novembre/ /2014 Annule

Plus en détail

CHAPITRE XV : Fondations profondes

CHAPITRE XV : Fondations profondes CHAPITRE XV : Fondations profondes 1 DÉFINITIONS D UN PIEU...3 2 PRINCIPAUX TYPES DE PIEUX...4 2.1 PRINCIPES D EXÉCUTION DES PRINCIPAUX TYPES DE PIEUX... 4 2.1.1 Pieux battus...4 2.1.2 Pieux forés...4

Plus en détail

1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1

1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1 1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1 1.1 Données de base 1.1.1 Principes Norme pour les calculs géotechniques : DTU 13.12 Norme pour les calculs béton armé : BAEL 91 mod. 99 Forme de la semelle : homothétique

Plus en détail

LES FONDATIONS PROFONDES

LES FONDATIONS PROFONDES Technologie C:\Documents and Settings\FREDERIC\Mes documents\travail\technologie\fondations PROFONDES\Fondations profondes.docversion 2008 LES FONDATIONS PROFONDES TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS

Plus en détail

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert www.keller-france.com Keller Fondations Spéciales 1 Présentation du projet Avenue du Général Leclerc Data Center de

Plus en détail

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES ESSAIS DE CHAGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POU FONDATIONS POFONDES A L INES Dynamic load testing and static compression test on fondation pile at the INES Jérôme GIPPON 1, aphaël DE TOUY 2 1 FANKI FONDATION

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier 69428 Lyon Cedex 3 France Tél. : +33 4 27 85 49 35 Fax : +33 4 27 85 49 36 Mèl : lyon@terrasol.com Site internet : www.terrasol.com

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Flexible thinking, reliable results Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Maekelberg Wim Lejeune Colombine TUC Rail s.a. 22-02-2013 Table

Plus en détail

Chapitre III: Les fondations

Chapitre III: Les fondations Chapitre III: Les fondations 1. Introduction Les fondations sont des ouvrages qui assurent la stabilité d'une construction, ainsi que la bonne transmission des sollicitations (charges) et leur diffusion

Plus en détail

Prise en compte des Eurocodes dans le dimensionnement d ouvrages d art courant en béton armé. Comparaison avec «l ancienne» réglementation.

Prise en compte des Eurocodes dans le dimensionnement d ouvrages d art courant en béton armé. Comparaison avec «l ancienne» réglementation. Prise en compte des Eurocodes dans le dimensionnement d ouvrages d art courant en béton armé. Comparaison avec «l ancienne» réglementation. Projet de Fin d Etude Auteur : GODARD Sandy Elève ingénieur en

Plus en détail

Recommandations professionnelles relatives aux fondations de grues à tour

Recommandations professionnelles relatives aux fondations de grues à tour Recommandations professionnelles relatives aux fondations de grues à tour Guide professionnel En vue de la conception, de la réalisation et du contrôle des fondations de grues à tour Edition 2015 Les organismes

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE

3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE 3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE Les actions qui doivent être prises en compte sont : les charges permanentes G les charges dexploitation (avec les lois de dégression éventuellement)

Plus en détail

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées»

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Le point de vue du Contrôleur Technique Patrick BERTHELOT patrick.berthelot@fr.bureauveritas.com Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Le contrôle

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX PREVENTION DU RISQUE D EFFONDREMENT: STABILISATION D UNE PLATE- FORME ROUTIERE CONSTRUITE SUR DES CARRIERES SOUTERRAINES A L AIDE DE GEOSYNTHETIQUES Alain HIRSCHAUER LREP Jean-

Plus en détail

Les pieux rainurés. Serge Borel. > Un principe et trois variantes opérationnelles

Les pieux rainurés. Serge Borel. > Un principe et trois variantes opérationnelles GEOTECHNICAL AND CIVIL ENGINEERING CONTRACTORS Les pieux rainurés Serge Borel Les pieux rainurés > Contexte et enjeux > Un principe et trois variantes opérationnelles > Modélisation du comportement > Pieux

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Procédés de fondation Avis Technique 3/06-463 TECHNOPIEUX Titulaire : Techno Pieux France 7, rue de la cuirasse F-67600 Sélestat France Tél. : 03 88 92 35 10 Fax : 03 88 92 39 14 Internet : http //www.technopieuxfrance.com

Plus en détail

PRÉVISION DE LA CAPACITÉ PORTANTE ET DU TASSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005

PRÉVISION DE LA CAPACITÉ PORTANTE ET DU TASSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005 PRÉVISION DE L CPCITÉ PORTNTE ET DU TSSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005 Jacky D. Razafindrabe 1, Voahanginirina. J. Ramasiarinoro 2, Lala ndrianaivo 3 1 Laboratoire National des Travaux Publics

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

Brochure 10-02 F. Les procédés de vibration profonde des sols

Brochure 10-02 F. Les procédés de vibration profonde des sols Brochure 1-2 F Les procédés de vibration profonde des sols Depuis le premier vibreur Keller, breveté en 1934, Keller a sans cesse conçu de nouveaux outils, pour arriver aujourd hui à une gamme très vaste

Plus en détail

Saint Ouen BAUER 51 logements + résidence hôtelière

Saint Ouen BAUER 51 logements + résidence hôtelière Pour le compte de : Paris Ouest Saint Ouen BAUER 51 logements + résidence hôtelière Réalisé par : Ind 0 : 18.07.12 Eléments de Métré Page 1 sur 8 HYPOTHESES : Incendie : - Classement : 3eme famille - CF/SF

Plus en détail

EA.14-0179 Pièce n 001 VILLE DE GARGAS. GARGAS (84400) Réhabilitation de «La Ferme des Argiles» Etude de projet G2-PRO. Montfavet Tél.

EA.14-0179 Pièce n 001 VILLE DE GARGAS. GARGAS (84400) Réhabilitation de «La Ferme des Argiles» Etude de projet G2-PRO. Montfavet Tél. Montfavet Tél. 04 90 31 23 96 VILLE DE GARGAS EA.14-0179 Pièce n 001 GARGAS (84400) Réhabilitation de «La Ferme des Argiles» Etude de projet G2-PRO EA.14.0179 Pièce n 1 - Indice n 0 PAGE 1/22 Rév. Date

Plus en détail

Justification des traitements anti-liquéfaction

Justification des traitements anti-liquéfaction GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» Justification des traitements anti-liquéfaction Serge LAMBERT Keller Fondations Spéciales Journée Technique AFPS-CFMS

Plus en détail

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux. FASCICULE N 62 - Titre V

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux. FASCICULE N 62 - Titre V TEXTES OFFICIELS LOGEMENT RÈGLES TECHNIQUES DE CONCEPTION ET DE CALCUL DES FONDATIONS DES OUVRAGES DE GÉNIE CIVIL Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux FASCICULE

Plus en détail

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil AFGC délégation Rhône-Alpes LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon Les études du Génie-Civil AFGC Délégation Rhône Alpes 19 juin 2014 Par Franck DUBOIS BET Vinci Construction France STRUCTURES

Plus en détail

Directives pour l application de l Eurocode 7 en Belgique

Directives pour l application de l Eurocode 7 en Belgique Directives pour l application de l Eurocode 7 en Belgique Partie 1: Dimensionnement géotechnique à l état limite ultime de pieux sous charge axiale de compression 27/01/2010 Directive pour Eurocode 7 1

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY REHABILITATION DES BASSINS ET CONSTRUCTION D UN BATIMENT POUR LA PISCINE INTERCOMMUNALE DOSSIER EXECUTION (EXE) DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)

Plus en détail

Chapitre n 3: Les escaliers

Chapitre n 3: Les escaliers Capitre n 3: Les escaliers I. généralités : Collet Mur d'éciffre Palier intermédiaire Palier Cage d escaliers Ligne de foulée à Emmarcement 0.5 m du collet Contre-marce palier Palier L g Mur d'éciffre

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

Mémoire de PFE. Modélisation et dimensionnement de structures du complexe hôtelier Loisium Alsace à Voegtlinshoffen

Mémoire de PFE. Modélisation et dimensionnement de structures du complexe hôtelier Loisium Alsace à Voegtlinshoffen Mémoire de PFE Modélisation et dimensionnement de structures du complexe hôtelier Loisium Alsace à Voegtlinshoffen Auteur : ZACCOMER Cyrille INSA Strasbourg, Spécialité Génie-Civil, 5 ème année Tuteur

Plus en détail

ÉVALUATION, VÉRIFICATION ET CONCEPTION DE STRUCTURES À L AIDE DE TECHNOLOGIES MODERNES

ÉVALUATION, VÉRIFICATION ET CONCEPTION DE STRUCTURES À L AIDE DE TECHNOLOGIES MODERNES Congrès 24 e Conférence annuel de spécialisée la Société en génie canadienne des matériaux transports structures de génie civil de la Société canadienne de génie civil Annual Conference of the Canadian

Plus en détail

Partie A : Architecture du logiciel

Partie A : Architecture du logiciel Partie A : Architecture du logiciel - p. 1 Programme Fo X ta Partie A : Architecture du logiciel TABLE DES MATIERES A.1. LES TROIS VERSIONS... 1 1.1. VERSION COMPLETE... 1 1.2. VERSION LT... 2 1.3. VERSION

Plus en détail

ArcelorMittal Construction Belgium. Arval Plancher collaborant Cofrastra 70

ArcelorMittal Construction Belgium. Arval Plancher collaborant Cofrastra 70 ArcelorMittal Construction Belgium Arval Plancher collaborant Cofrastra 7 PANCHERS COABORANTS COFRASTRA 7 CARACTÉRISTIQUES GÉOMÉTRIQUES Face prélaquée d Épaisseur de la dalle de à cm 7 8 96 7 7 APPICATIONS

Plus en détail

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail

GUIDE DE DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES POUR LE BATI NEUF SITUE EN ZONE D ALEA DE TYPE FONTIS DE NIVEAU FAIBLE

GUIDE DE DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES POUR LE BATI NEUF SITUE EN ZONE D ALEA DE TYPE FONTIS DE NIVEAU FAIBLE GUIDE DE DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES POUR LE BATI NEUF SITUE EN ZONE D ALEA DE TYPE FONTIS DE NIVEAU FAIBLE Document établi par : CSTB 84, avenue Jean Jaurès Champs-sur-Marne F-77447 Marne-la-Vallée Cedex

Plus en détail

Les dispositions constructives préventives

Les dispositions constructives préventives Les dispositions constructives préventives Prise en considération des contraintes Détail des dispositions constructives associées Jean-Sébastien MAIRE / IRIS CONSEIL Armand JOLY / Provence Impressions

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

pieux de fondation Pieux battus en fonte ductile Systèmes de tuyaux en fonte ductile pour Rapide, simple, sûr!

pieux de fondation Pieux battus en fonte ductile Systèmes de tuyaux en fonte ductile pour Rapide, simple, sûr! Systèmes de tuyaux en fonte ductile pour pieux de fondation Rapide, simple, sûr! Pieux battus en fonte ductile Charges axiales de compression jusqu à 1.400 kn Pieux avec refoulement du sol Longueurs de

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II INTRODUCTION - GÉNÉRALITÉ Un pieu est un élément structural mince et profilé mis en place par fonçage ou battage et utilisé pour transmettre des charges en profondeur lorsque l utilisation de fondations

Plus en détail

dalles de plancher P3 Dalles de plancher

dalles de plancher P3 Dalles de plancher 59 P3 Dalles de plancher Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de plancher Hebel contenant de petites

Plus en détail

Systèmes de soutènement

Systèmes de soutènement FrankiFoundations Belgium Systèmes de soutènement Synthèse des techniques approche b Ir M.Bottiau FrankiFoundations Belgium DeputyGeneral M ABEF President Systèmes de soutènement Dimensionnement: en cours

Plus en détail

Communauté d Agglomération Arc de Seine. Programme de l aménagement des espaces publics du quartier de Meudon Val Fleury

Communauté d Agglomération Arc de Seine. Programme de l aménagement des espaces publics du quartier de Meudon Val Fleury setec organisation Communauté d Agglomération Arc de Seine Programme de l aménagement des espaces publics du quartier de Meudon Val Fleury Annexe 6b Solutions techniques n 1 et n 2 relat ives à la future

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/09-591 Mur en blocs en béton Blocs lisses ou à crépir LAFARGE Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire : Société Lafarge préfabrication Réunion

Plus en détail

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier)

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier) XI èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Les Sables d Olonne, 22-25 juin 2010 DOI:10.5150/jngcgc.2010.081-O Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Simulation

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes - ANNEXES -

Projet de Fin d Etudes - ANNEXES - Projet de Fin d Etudes - ANNEXES - Viabilisation du lotissement Rue du Lac - LINGOLSHEIM NICOMETTE David Juin 2008 ANNEXES A. Présentation du BET Samuel Lollier Ingénierie... 61 B. Situation géographique

Plus en détail

Les premiers BP fibrés en France à la SNCF

Les premiers BP fibrés en France à la SNCF Les premiers BP fibrés en France à la SNCF Historique G. Rivallain INTRODUCTION Après VIERZY en 1972 et les recommandations ministérielles de 1973 : vaste campagne de réhabilitations d OA chantiers lourds

Plus en détail

TRAITEMENT DES SOLS ET FONDATIONS

TRAITEMENT DES SOLS ET FONDATIONS TRAITEMENT DES SOLS ET FONDATIONS 1. Problèmes de site en zone sismique 2. Reconnaissances géotechniques 3. Consolidation des sols 4. Généralités sur les systèmes de fondations PS 5. Fondations superficielles

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

CONCRETE DAY 2014. Renforcer le futur

CONCRETE DAY 2014. Renforcer le futur CONCRETE DAY 2014 Renforcer le futur Confidentiality This document remains the exclusive property of NV Bekaert SA. Communication thereof is wholly confidential and does not extend beyond the technical

Plus en détail

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France)

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 26 Lyon (France) VERS UNE MEILLEURE GESTION DU RISQUE ASSOCIE A LA POSE DE CANALISATIONS EN TRANCHEE : ANALYSE NUMERIQUE DU COMPORTEMENT

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES ÉTAIEMENT 2 MANUTENTION La manutention manuelle est aisée en raison de la légèreté des poutrelles FILIGRANE. Toutefois, en cas de manutention par grue avec élingues ou palonnier,

Plus en détail

BASES DU BÉTON ARMÉ. BTS Bâtiment 1 ère année 1

BASES DU BÉTON ARMÉ. BTS Bâtiment 1 ère année 1 BASES DU BÉTON ARMÉ Le béton est un mélange dans des proportions préétablies de liant (ciment), avec des granulats (sable, gravier, pierrailles) et de l'eau. Le béton armé peut être défini comme l'enrobage

Plus en détail

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Olivier MADEC Jeudi 3 mai 2007 Les ouvrages visés sont : Les parois de pieux forés sécants ou jointifs Les rideaux

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

Lignes aériennes : matériels

Lignes aériennes : matériels ossier délivré pour Lignes aériennes : matériels Fondations des supports par ominique NAU Ingénieur d études au Gestionnaire du Réseau de Transport de l Électricité Gestionnaire national fondations de

Plus en détail

PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance

PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance PIEUX EVIDES car la qualité est plus qu une simple affaire de confiance Charge portante maximale Qualité contrôlable Ecologique 2 Les avantages du béton centrifugé Capacité de charge maximale à faible

Plus en détail

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74)

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Construction d un bassin d orage en site sensible O. Pal / F. Durand Journée technique CFMS 24/10/07 1 Mise aux normes de la station d épuration de Thonon (74),

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

Brevet international et marque déposée. www.cbs-cbt.com. physique et acoustique. Descriptif Technique

Brevet international et marque déposée. www.cbs-cbt.com. physique et acoustique. Descriptif Technique www.cbs-cbt.com D Brevet international et marque déposée Concept général Aspect Aspect structurel architectural Aspect Aspect Aspect économique physique et acoustique écologique Descriptif Technique B

Plus en détail

>I Maçonnerie I Sommaire

>I Maçonnerie I Sommaire LES MURS >I Maçonnerie I Sommaire Le système constructif bloc béton Mise en œuvre Finition Terminologie Conception Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Plus en détail

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3 Systèmes d isolation en contact avec la terre Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon FOAMGLAS FLOOR BOARD, pose à sec Cette technique est adaptée pour une isolation

Plus en détail

Calcul des fondations et murs de soutènement

Calcul des fondations et murs de soutènement Journées techniques organisées avec l'appui du Sétra et sous l'égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Calcul des fondations et murs de David CRIADO (DREAL PACA) www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

DALLES ELEMENTS DE COURS

DALLES ELEMENTS DE COURS CESFA BTP CAO - DAO DALLES ELEENTS DE COURS Contenu : Calcul des actions et des sollicitations Règles de calcul et dimensionnement des dalles Dispositions constructives Page 1 Nous ne traiterons dans ce

Plus en détail

Pieux de fondation. Pieux battus en fonte ductile. Systèmes de tubes en fonte ductile pour. Rapide, simple, sûr!

Pieux de fondation. Pieux battus en fonte ductile. Systèmes de tubes en fonte ductile pour. Rapide, simple, sûr! Systèmes de tubes en fonte ductile pour Pieux de fondation Rapide, simple, sûr! Pieux battus en fonte ductile Charges de compression jusqu à 1.400 kn Pieux avec refoulement du sol Longueurs de pieu infi

Plus en détail

CHAPITRE 2 LES PLANCHERS

CHAPITRE 2 LES PLANCHERS 1 CHAPITRE 2 LES PLANCHERS TABLE DES MATIÈRES Pages 1. GÉNÉRALITÉS 2 1.1. OBJET 2 1.2. TYPES DE PLANCHERS 2 2. DALLES PLEINES 3 2.1. DALLES PLEINES SUR APPUIS CONTINUS 3 2.2. DALLES PLEINES SUR APPUIS

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

Type extérieur intérieur Poids longueur largeur hauteur longueur largeur hauteur poids

Type extérieur intérieur Poids longueur largeur hauteur longueur largeur hauteur poids BUNGALOWS BUREAUX avec PANNEAUX SANDWICH Informations générales: Le descriptif suivant se rapporte aux caractéristiques et à l équipement des nouveaux conteneurs standards avec isolation mousse polyuréthane.

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ESSAIS N AC07-26009434/2 CONCERNANT LA RAIDEUR DYNAMIQUE D UNE SOUS-COUCHE AVANT & APRÈS DEUX ESSAIS DE FLUAGE EN COMPRESSION

COMPTE-RENDU D ESSAIS N AC07-26009434/2 CONCERNANT LA RAIDEUR DYNAMIQUE D UNE SOUS-COUCHE AVANT & APRÈS DEUX ESSAIS DE FLUAGE EN COMPRESSION DÉPARTEMENT ACOUSTIQUE ET ÉCLAIRAGE Laboratoire d essais acoustiques CONCERNANT LA RAIDEUR DYNAMIQUE D UNE SOUS-COUCHE AVANT & APRÈS DEUX ESSAIS DE FLUAGE EN COMPRESSION Ce compte-rendu d essais atteste

Plus en détail

1 Méthodes et principes généraux de renforcement

1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1-1 Introduction La durée d exploitation d un ouvrage en béton armé est à priori comprise entre 50 et 120 ans selon sa composition et sa fonction. Or, de

Plus en détail

Actions dues au trafic Tram-Train

Actions dues au trafic Tram-Train Actions dues au trafic Tram-Train La conception des infrastructures à construire pour la circulation des tram-trains requiert la modélisation des différents cas de charges induits par ce type de trafic.

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 31/10/2014 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

Bâtiment Agricole Métabetchouan Lac-à-la-Croix

Bâtiment Agricole Métabetchouan Lac-à-la-Croix Bâtiment Agricole Métabetchouan Lac-à-la-Croix Promoteur : M. Philippe Tremblay U Q A C C A R O L B O I V I N M A R T I N G I R A R D D A V I D B A R R E T T E 15/ 1 2 / 2 0 1 1 TABLE DES MATIERES TABLE

Plus en détail

Etude d un bâtiment avec établissement du devis mis en place à partir d un logiciel de planification

Etude d un bâtiment avec établissement du devis mis en place à partir d un logiciel de planification REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Faculté de technologie Département de Génie Civil Mémoire pour l obtention du diplôme

Plus en détail

Le point de vue du contrôleur technique

Le point de vue du contrôleur technique Le point de vue du contrôleur technique mars 2010 P-E Thévenin Contrôle technique en zone sismique le contrôle technique missions et finalité contrôle technique obligatoire les attestations PS de contrôle

Plus en détail

Chapitre 11. Infrastructures et fondations des bâtiments.

Chapitre 11. Infrastructures et fondations des bâtiments. 11.1 Chapitre 11. Infrastructures et fondations des bâtiments. 11.1. L interaction sol structure et son influence sur les sollicitations. Les spectres de réponse définis au Chapitre 3 tiennent compte des

Plus en détail

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française -

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française - Systèmes verriers Verre profilé et système de montage Conforme à l Avis Technique /09-385 - Édition française - - Le programme de livraison Épaisseur du verre 6 mm, hauteur des ailes 4 mm 6 6 50 K5 7 4

Plus en détail

Design des fondations-

Design des fondations- Advance Design America FASCICULE 13 Design des fondations- Superficielle & profondes N.B. : Pour utiliser ce fascicule, vous devez disposer du package - Bâtiment (Professionnel) Janvier 2012 Graitec Inc.

Plus en détail

Fondations spéciales. La gamme. Fondations spéciales. Unibéton. Fondations spéciales. Unibéton I Fondations spéciales

Fondations spéciales. La gamme. Fondations spéciales. Unibéton. Fondations spéciales. Unibéton I Fondations spéciales La gamme Unibéton Unibéton I La gamme Pour vos projets à réaliser dans des conditions spécifiques (sols hétérogènes, coulage dans l eau), qui exigent des fondations profondes ou des pieux, ou pour les

Plus en détail

ÉLÉMENTS D'ISOLATION ACOUSTIQUE HALFEN ISI 10-F BÉTON

ÉLÉMENTS D'ISOLATION ACOUSTIQUE HALFEN ISI 10-F BÉTON ÉLÉMENTS D'ISOLATION ACOUSTIQUE HALFEN ISI 10-F BÉTON SOMMAIRE Pages L'acoustique dans le bâtiment : amortissement des bruits d'impact dans les escaliers 3 Méthodes de mesure et de justification Gamme

Plus en détail

RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE

RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE Guy Nordenson and Associates RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE Build Change, Programme d Assistance Technique à la Reconstruction de Logements suite

Plus en détail

Etude de dimensionnement des fondations

Etude de dimensionnement des fondations Etude de dimensionnement des fondations 2011 Sommaire 1. TYPES DE FONDATIONS POUR L EOLIEN EN MER... 2 2. DEMARCHE INDUSTRIELLE DE SELECTION DU TYPE DE FONDATIONS... 3 2.1. CONNAISSANCE DU SITE... 3 2.2.

Plus en détail

Le battage des pieux.

Le battage des pieux. Journée Technique du CFMS Paris 26 mars 2014 Le battage des pieux. Le point de vue du Contrôleur Technique. Patrick BERTHELOT patrick.berthelot@fr.bureauveritas.com Département technique Construction 1

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Le béton armé : comment ça marche? 25 soudure

Plus en détail

dr. ir. L. Vasseur 4 th Concrete Innovation Forum Heusden-Zolder 14-02 - 2011

dr. ir. L. Vasseur 4 th Concrete Innovation Forum Heusden-Zolder 14-02 - 2011 Plats collés dr. ir. L. Vasseur 4 th Concrete Innovation Forum Heusden-Zolder 14-02 - 2011 SOMMAIRE - TYPES DE FIBRES - APPLICATIONS - EXEMPLES SOMMAIRE - TYPES DE FIBRES (GFRP CFRP AFRP) - APPLICATIONS

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE CHAUSSEE DU CD36

RAPPORT DIAGNOSTIC DE CHAUSSEE DU CD36 GEMH Groupe d Etude des Matériaux Hétérogènes Equipe Génie Civil et Durabilité RAPPORT DIAGNOSTIC DE CHAUSSEE DU CD36 en collaboration avec le Conseil Général de la Corrèze Convention entre la Plateforme

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail