NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux"

Transcription

1 Keller Fondations Spéciales Siège Social 2 rue Denis Papin Duttlenheim Tél. : Fax : Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) NOTE DE CALCUL Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse Émetteur du document Keller Fondations Spéciales Agence Sud Est Europarc de la Sainte Victoire Bâtiment 1- CS MEYREUIL Tél. : Fax : Note de calcul n : NDC /05/10 Modifications suite aux remarques d Ecocem B.Oliva C.Mollandin JM.Dumazert 1 10/05/10 Modification suite à l avis de Socotec référencé B.Oliva C.Mollandin JM.Dumazert 392W0/10/1790 du 26/04/ /04/10 Edition originale B.Oliva C.Mollandin JM.Dumazert Ind. Date Nature de la mise à jour Établi par Vérifié par Approuvé par Page : 1/50

2 Feuille de mise à jour Indice Page X 2 X 3 X 4 X X X 5 X 6 X 7 X X X 8 X 9 X X X 10 X X 11 X X X 12 X Annexe 1 X Annexe 2 X X X Annexe 3 X X X Annexe 4 X X X Annexe 5 X X Annexe 6 X X X Annexe 7 X Page : 2/50

3 Sommaire 1. OBJET CONCEPTION DES OUVRAGES CONTEXTE SISMIQUE NATURE ET CARACTERISTIQUES MECANIQUES DES SOLS MATERIAUX CONSTITUTIFS Béton Aciers JUSTIFICATION DES PIEUX Effort de pointe Effort latéral Caractéristiques dimensionnelles Calculs de la portance pour les différents types de pieux Moments de flexion Dimensionnement des aciers JUSTIFICATION VIS-A-VIS DES PIEUX REALISES...11 ANNEXES Page : 3/50

4 1. OBJET Le projet prévoit la construction d un Silo à Fos sur Mer dans le département des Bouches du Rhône (13). Du fait de la faible compacité des terrains en place, les fondations des ouvrages seront reprises par des pieux forés à la tarière creuse et injectés basse pression. Les ouvrages sont situés en zone sismique Ib. Cette note de calculs a pour objet de justifier la portance des pieux ainsi que le dimensionnement des cages d armatures. Elle fait suite aux remarques d Ecocem dans le courriel du 12/05/2010 sur l augmentation de l ancrage des pieux. 2. CONCEPTION DES OUVRAGES Document de références: Plan de fondations et descentes de charge : - Selon plan de fondation du bet SOLLERS Studio Associato non référencé, reçu par le 05/05/10 ; Rapports de sol de Sol essais, affaire du 04/03/10. Descentes de charges : Pour le dimensionnement des pieux, les charges à reprendre sont : Effort de compression : de 590 à 2660 kn aux ELS ; de 350 à 4380 kn aux ELU ; Effort de traction : de 20 à 280 kn aux ELU ; Effort horizontal : de 110 à 360 kn aux ELU ; Les descentes de charges prises en compte sont indiquées en annexe 5. Lorsque les charges seront trop importantes, les pieux seront doublés. Cotes des bâtiments: Niveau +0,0 des bâtiments : NC Terrain naturel : +3,3 NGF Plate forme d intervention : -1,0 m/tn Arase inférieure du radier : PF Page : 4/50

5 Coupe type: TN 1,0 m PF 5,5 m Couche d ancrage 3. CONTEXTE SISMIQUE D après le PS 92, nous nous trouvons dans la configuration suivante : Zone Ib Site S1 Ouvrage de classe B Catégorie de sols : - sables et limons : cat. b ; - graviers : cat. a Accélération nominale : 1,5 m/s 2 Page : 5/50

6 3. NATURE ET CARACTERISTIQUES MECANIQUES DES SOLS Les sols ont été reconnus par le bureau d études de Sol essais en Décembre Le programme d investigation de la campagne de reconnaissance se compose de : 8 essais de pénétration statique (P1 à P8) descendus jusqu aux refus obtenus vers 6,0 m de profondeur/tn ; 4 essais de pénétration statique complémentaires (P101 à P104) descendus jusqu aux refus obtenus entre 6,2 et 6,8 m de profondeur/tn ; Ces sondages ont mis en évidence, successivement à partir du terrain naturel : Des sables et limons de caractéristques mécaniques médiocres à moyennes jusqu à une profondeur de 6,0 à 6,8 m de profondeur/tn ; Le substratum composé des cailloutis de la Crau au-delà. A partir des sondages réalisés et du rapport d études de sols de Fondasol, nous avons établi la synthèse géotechnique suivante : Nature du SOL Base de la couche (m/tn ; m/pf) q c moyen (MPa) E M estimé (MPa) Sables et limons 3,0 ; 2,0 5,0 7,5 Limons 6,5 ; 5,5 1,0 2,0 Cailloutis de la Crau > 6,5 ; > 5,5 > 25,0 > 50,0 Au cours de la campagne de reconnaissance, la présence d eau n a pas été mise en évidence mais la nappe se situerais à environ 3,0 m de profondeur/tn. Page : 6/50

7 4. MATERIAUX CONSTITUTIFS 4.1 Béton Les caractéristiques des matériaux sont conformes aux prescriptions du DTU 13.2 Dosage / Ciment Classe de Rc Classe de consistance Classe particulière 350 kg/m 3 / CEM1-PMES-52N C30/37 S4 XA2 La résistance conventionnelle du béton selon le DTU 13.2 est donnée par : ( f * cj ; f c lim ) fc = inf k1k2 Avec : - f cj : résistance caractéristique à j jours d âge telle quelle est définie par les règles BAEL f c28 = 30 MPa à 28 jours pour un béton C30/37 ; - f clim : valeur limite dépendant de la technique de fondation = f c28 ; - k1 : coefficient tenant compte du mode de mise en place dans le sol ainsi que des variations possibles de sections, selon le procédé d exécution adopté : k1 = 1,3 ; - k2 : coefficient tenant compte des difficultés de bétonnage liées à la géométrie de la fondation. Selon le BAEL, les états limites de compression du béton sont définis par les deux conditions suivantes : - 1/ la contrainte maximale de compression est égale à 0,6f c * (en flexion composée) ; - 2/ la contrainte moyenne de compression du béton sur la seule section comprimée de celui-ci est égales à 0,3f c * (en compression simple). On peut dresser le tableau récapitulatif suivant : Diamètre du pieu 0,82 m k2 1,0 f * c (MPa) 13 σ bc max flexion composé (MPa) 13,2 σ bc moyenne (MPa) Limitée à 5,5 Charge admissible du pieu 2905 kn Enfin, le chapitre 4.4 du DTU 13.2 indique que la valeur de la contrainte maximale de compression uniforme est limitée à l ELS à σ bc = 5,5 MPa, pour tarières avec dispositifs d enregistrement. La valeur aux ELU est égale à 1,5 fois la valeur aux ELS. 4.2 Aciers Le projet étant situé en zone sismique 1a, les pieux seront armés toute hauteur. Les aciers seront de type Haute Adhérence en nuance Fe500. On limitera la contrainte de traction de l acier vis-à-vis de l état limite d ouverture des fissures où la fissuration est considérée comme préjudiciable aux ELS : σ st = 2/3 x f e = 333 MPa Page : 7/50

8 5. JUSTIFICATION DES PIEUX L expression de l effort admissible aux ELS est la suivante : Qp Qs Q max ELS = + en compression 3 2 Qs Q min ELS = en traction 2 Avec Q p l effort de pointe et Q s l effort de frottement latéral 5.1 Effort de pointe L effort de pointe est défini par : Q p = S x k c x q c avec : S : section du pieu k p facteur de portance qui dépend de la nature du sol et du moyen de mise en œuvre de l élément de fondation et de sa hauteur d encastrement q c = contrainte limite de pointe q c obtenue avec l essai pénétrométrique. 5.2 Effort latéral L effort latéral est défini par Q s = π φ Σ ( h si q si ) avec : φ : diamètre du pieu q si : contrainte latéral unitaire de la couche i h si : hauteur de la couche i Nous rappelons que les pieux à la tarière creuse avec enregistrement de paramètres correspondent à la classe injectés faible pression selon le DTU Caractéristiques dimensionnelles Le calcul de la portance des pieux réalisés selon une exécution soignée, conforme au DTU 13-2 est effectué à partir des caractéristiques suivantes, déterminées à partir des essais pénétrométriques selon le DTU 13-2 : Nature du SOL Profondeur de la base de la couche (m/tn ; m/pf) q c (MPa) ancrage k c q p (MPa) q s (MPa) Sables et limons 3,0 ; 2,0 5, Limons 6,5 ; 5,5 1, Graves > 6,5 ; > 5,5 25,0 3 Ø mini 0,35 8, Page : 8/50

9 La réalisation des pieux étant effectuée avec enregistrement de paramètres, la classification des pieux est «injectés faible pression». D après le DTU Les pieux seront réalisés en une seule intervention depuis une plate-forme de travail située au niveau du terrain naturel. 5.4 Calculs de la portance pour les différents types de pieux Nous allons mettre en œuvre 2 type de pieux. Le tableau ci-dessous décrit les différents types de pieux : Type Diamètre Ancrage Longueur du pieu par rapport à la PF Type 1 0,82 m 3 φ 7,9 m Type 2 0,82 m 5 φ 9,6 m Nous obtenons donc : aux ELS: Type de pieux Effort de pointe q p (MPa) Q p (kn) Frottement latéral q si (kpa) 1-3 m 3 6,5 m > 6,5 m Q s (kn) Capacité portante aux ELS (compression) Q c (kn) Capacité portante aux ELS (traction) Q t (kn) Type 1 8, Type 2 8, aux ELU: Type de pieux Effort de pointe q p (MPa) Q p (kn) Frottement latéral q si (kpa) 1-3 m 3 6,5 m > 6,5 m Q s (kn) Capacité portante aux ELS (compression) Q c (kn) Capacité portante aux ELS (traction) Q t (kn) Type 1 8, Type 2 8, Page : 9/50

10 5.5 Moments de flexion Les calculs sont conformes au FOND 72 et prennent en compte les raideurs horizontales du sol (appuis élastiques). La valeur de k h est déterminée en fonction de la géométrie du pieu, du module pressiométrique E m et du coefficient rhéologique du sol. Rappel : pour un diamètre de pieu B 0,60 m, on a pour des sollicitations de courte durée d application : K h = 1,33* B0 B 6 * E * m ( 2,65) α + α, avec B 0 = 0,60 m Le moment de flexion est obtenu en calculant la flexion induite par les efforts horizontaux. Les efforts horizontaux correspondent aux efforts sismiques, leur valeur est celle qui a été fournie par le bet SEE. Une fois le moment maximum déterminé, un calcul béton armé suivant le BAEL permet de calculer les aciers nécessaires. La coupe de sol retenue pour les calculs est celle retenue au paragraphe 3. Moment de flexion maximum : Diamètre et type du pieu Effort horizontal maximal Moment de flexion maximum 0,82 m Type kn 550 kn.m 0,82 m Type kn 570 kn.m Page : 10/50

11 5.5 Dimensionnement des aciers D après les recommandations du PS92, les pieux pouvant être soumis à des sollicitations sismiques doivent être armés sur toute leur hauteur. Les aciers longitudinaux doivent être suffisants pour reprendre les efforts horizontaux. Les aciers transversaux seront répartis conformément au PS92. Les cages d armatures de tous les pieux devront avoir au minimum les caractéristiques suivantes : - 10 HA25 pour les aciers longitudinaux ; - HA16 espacement 9,2 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur critique ; - HA16 espacement 12,3 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur courante. Les justifications des armatures sont présentes en annexe 3. Pour la mise en œuvre, nous retiendrons les cages d armatures présentes en annexe JUSTIFICATION VIS-A-VIS DES PIEUX REALISES Les pieux PE1, PE2 et PE3 ont été réalisés par Keller en Un extrait de la note de calcul est présent en annexe 7. Ce sont des pieux de 82 cm de diamètre ancrés de 3 Ø. D après la note de calcul, les efforts de compression sont limités à 2900 kn aux ELS et 4966 kn aux ELU. Concernant les cages d armatures, elles sont formées de : - 7 HA25 pour les aciers longitudinaux ; - HA16 espacement 9,0 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur critique ; - HA16 espacement 11,0 cm pour les aciers transversaux sur la hauteur courante. Les pieux PE1, PE2 et PE3 ont des caractéristiques suffisantes pour reprendre les efforts transmis par le nouveau Silo. Meyreuil, le 17/05/10 Page : 11/50

12 ANNEXE 1 Sondages et implantation des sondages Page : 12/50

13 Page : 13/50

14 Page : 14/50

15 Page : 15/50

16 Page : 16/50

17 Page : 17/50

18 Page : 18/50

19 Page : 19/50

20 Page : 20/50

21 Page : 21/50

22 ANNEXE 2 Calculs de flexion (4 pages) Page : 22/50

23 Type 1 φ 0,82 m L= 7,9m Page : 23/50

24 Page : 24/50

25 Type 2 φ 0,82 m L= 9,6 m Page : 25/50

26 Page : 26/50

27 ANNEXE 3 Vérification des armatures (2 pages) Page : 27/50

28 Type 1 φ 0,82 m L= 7,9 m Page : 28/50

29 Type 2 φ 0,82 m L= 9,6 m Page : 29/50

30 ANNEXE 4 Cages d armatures (2 pages) Page : 30/50

31 Type 1 φ 0,82 m L= 7,9 m Page : 31/50

32 Type 2 φ 0,82 m L= 9,6 m Page : 32/50

33 ANNEXE 5 Descentes de charge Page : 33/50

34 Page : 34/50

35 Page : 35/50

36 Page : 36/50

37 Page : 37/50

38 Page : 38/50

39 Page : 39/50

40 Page : 40/50

41 Page : 41/50

42 Page : 42/50

43 Page : 43/50

44 ANNEXE 6 Dimensionnement des pieux Page : 44/50

45 Page : 45/50

46 ANNEXE 7 Vérification vis-à-vis des pieux déjà réalisés Page : 46/50

47 Extrait de la note de calcul Page : 47/50

48 Page : 48/50

49 Page : 49/50

50 Vérifications Page : 50/50

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

Benchmark poutre en flexion 3 points

Benchmark poutre en flexion 3 points Benchmark poutre en flexion 3 points Le benchmark consiste en un essai de flexion 3 points d une poutre en béton armé sous chargement statique afin d étudier son comportement mécanique jusqu à la rupture.

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration LA GARELIERE IMMOBILIERE Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration COMPTE RENDU DES RESULTATS Dossier n Indice Date 0 10/07/2013 Etabli par Vérifié

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 2 LES MATERIAUX EN PRESENCE Section 2.2 Le béton 2.2.1 Les constituants du béton 2.2.2 Les types de béton 2.2.3 La résistance à la compression 2.2.4 La résistance

Plus en détail

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 1 sur Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 2 sur Sommaire 1 Modalités d application (extrait de la norme NF P93-520 du 11/97)... 4 2 Domaine d application... 4 3 Définitions... 7 3.1 Hauteur:...

Plus en détail

Vérification du pieu stabilisateur Données d'entrée

Vérification du pieu stabilisateur Données d'entrée Vérification du pieu stabilisateur Données d'entrée Projet Date : 28.10.2015 Paramètres (saisie pour l'étude actuelle) Matériaux et normes Structures en béton : Coefficients EN 1992-1-1 : Structures en

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET... 3

SOMMAIRE 1. OBJET... 3 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. CALCULS EN ENVIRONNEMENT AGRESSIF... 7 3.1 Généralités... 7 3.2 Vérification des dalles... 12 3.3 Vérification des poutres... 24 3.4 Calculs

Plus en détail

Les renforcements de sol

Les renforcements de sol Karim BOUDERSA - KELLER Fondations spéciales Les renforcements de sol et la règlementation 1ère Rencontres Franco-Algériennes de la Géotechnique du Forage et des Fondations Alger les 17 et 18 juin 2014

Plus en détail

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale Rue de Vance, 17 Tél. :063/42.22.94 B.N.S. S.P.R.L Fax : 063/42.22.93 ESSAIS DE SOLS TVA : BE 0874.970.484 PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction

Plus en détail

MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE. Création du lotissement communal des Sulkys, Avenue de l Hippodrome, 17 340 Châtelaillon-Plage

MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE. Création du lotissement communal des Sulkys, Avenue de l Hippodrome, 17 340 Châtelaillon-Plage MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE Création du lotissement communal des Sulkys, Avenue de l Hippodrome, 17 340 Châtelaillon-Plage ETUDE GÉOTECHNIQUE PRELIMINAIRE DE SITE Dossier n Etabli par Vérifié par Indice

Plus en détail

NOTE DE DIMENSIONNEMENT PLATEFORME DE TERRE-PLEIN POUR REACH-STACKER & CONTAINER

NOTE DE DIMENSIONNEMENT PLATEFORME DE TERRE-PLEIN POUR REACH-STACKER & CONTAINER NOTE DE DIMENSIONNEMENT PLATEFORME DE TERRE-PLEIN POUR REACH-STACKER & CONTAINER Z.I. DE LA FORCE TRANQUILLE Sur la Commune de XXX Rédacteur : S. BARLET Date : 11/11/2015 Dossier N : 201501 indice 0 Destinataire

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59

SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59 SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59 Poteaux en béton pour lignes électriques aériennes Edition septembre 2005 Direction Approvisionnements et Marchés Division Etudes et Normalisation Adresse :

Plus en détail

6. Epure d Arrêt de barre et Vérification des appuis

6. Epure d Arrêt de barre et Vérification des appuis 6.1 Treillis de Ritter Mörsch 6. Epure d Arrêt de barre et Vérification des appuis Afin de mieux comprendre le fonctionnement d'une poutre en béton armé, commençons par étudier la nature et l'intensité

Plus en détail

Analyse multi échelle du risque sismique d une structure reposant sur un complexe de sol amélioré

Analyse multi échelle du risque sismique d une structure reposant sur un complexe de sol amélioré Restitution PARN CG38 31 Janvier 2012 Analyse multi échelle du risque sismique d une structure reposant sur un complexe de sol amélioré Thèse Hana Santruckova Stage M2 MEMS Alberto Cofone Encadrement:

Plus en détail

1. Règles générales applicables

1. Règles générales applicables - Port Autonome de Rouen 200 EXEMPLE D APPLICATION de ROSA 2000 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Annexe : HYPOTHESES DE CALCULS ---. Règles générales applicables.. Principes Les calculs justificatifs

Plus en détail

Affaire n : ET00239 Document n ET00239/ GE IND 0. INDICE Date établi vérifié modification NB pages

Affaire n : ET00239 Document n ET00239/ GE IND 0. INDICE Date établi vérifié modification NB pages FRANCE MAISON PASSIVE LOT N 5 LIEU-DIT «PETARD» CINTEGABELLE (31) ETUDE GEOTECHNIQUE DE CONCEPTION MISSION G2 PHASE AVP DOSSIER N ET00239 Affaire n : ET00239 Document n ET00239/ GE IND 0 INDICE Date établi

Plus en détail

Découverte du métier d Ingénieur dans un Bureau d Etude Géotechnique

Découverte du métier d Ingénieur dans un Bureau d Etude Géotechnique Orane TESTE Élève ingénieur Géotechnique Rapport de stage Deuxième Année Découverte du métier d Ingénieur dans un Bureau d Etude Géotechnique Tome principal et Annexes Année Universitaire 2010-2011 Période

Plus en détail

BÉTON ARMÉ : THÉORIE ET APPLICATIONS

BÉTON ARMÉ : THÉORIE ET APPLICATIONS Jean-Louis Granju BÉTON ARMÉ : THÉORIE ET APPLICATIONS SELON L EUROCODE 2 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12782-9 Table des matières Remerciements... 2 Préface... 3 Avant-propos... 5 Objectifs...

Plus en détail

BANQUE D'ÉPREUVES DUT-BTS - SESSION 2011 - ÉPREUVE DE GÉNIE CIVIL ET PHYSIQUE DU BÂTIMENT

BANQUE D'ÉPREUVES DUT-BTS - SESSION 2011 - ÉPREUVE DE GÉNIE CIVIL ET PHYSIQUE DU BÂTIMENT BANQUE D'ÉPREUVES DUT-BTS - SESSION 2011 - ÉPREUVE DE GÉNIE CIVIL ET PHYSIQUE DU BÂTIMENT CODE ÉPREUVE : BE-CIVI L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, non imprimantes

Plus en détail

Document Technique d Application. Panel PIR AK

Document Technique d Application. Panel PIR AK Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/10-2103*01 Add Additif au Document Technique d Application 5/10-2103 Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen

Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen Génie Civil Septembre 2006 Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen Tournier Guillaume, élève ingénieur 5 ème année Partie résidentielle Atrium & jardins intérieurs Espace

Plus en détail

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES CONSTRUCTION DE L ECOLE DES BEAUX-ARTS DE NANTES METROPOLE LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES STR 03 Janvier 2013 XD -ESBANM - Vérification

Plus en détail

Cours de béton armé 4: Dimensionnement du béton en flexion

Cours de béton armé 4: Dimensionnement du béton en flexion Cours de béton armé 4: Dimensionnement du béton en flexion BAC3 - HEMES -Gramme 1 Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction 2009 Dimensionnement CAS 1 : dimensionnement complet On connaît : Les charges

Plus en détail

Le projet parasismique Formation Eurocode 8

Le projet parasismique Formation Eurocode 8 Quelques remarques introductives Matériau et techniques de construction traditionnels Nouvelles tendances en maçonnerie portante: immeubles à appartements, maison en blocs légers Généralement pas (ou peu)

Plus en détail

INTERVENTIONS SUR CHANTIER

INTERVENTIONS SUR CHANTIER LISTE DES PRESTATIONS INTERVENTIONS SUR CHANTIER Intervention sur chantier avec déplacement (< 80 km) et mise à disposition du matériel pour la réalisation d un carottage en diamètre 60 mm. Réalisation

Plus en détail

ARCELOR-MITTAL Stainless & Nickel Alloys 5, rue Luigi Cherubini 93212 La Plaine St Denis Cedex

ARCELOR-MITTAL Stainless & Nickel Alloys 5, rue Luigi Cherubini 93212 La Plaine St Denis Cedex Modélisation Aide à la Conception Calcul de Structures 3, rue Parmentier 94140 ALFORTVILLE Tél : 01 49 77 64 76 Fax : 01 43 76 96 97 E-mail : maccs@wanadoo.fr Réf. : S34_0310 rev C ARCELOR-MITTAL Stainless

Plus en détail

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Etudes de sols et fondations ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Référence : 12/0516/11/0/N Département : AUDE Ville : VILLEDAIGNE (11) Projet : 17, rue Ratacas ZI Plaisance 11 100 NARBONNE tél. 04 68 65 05 66

Plus en détail

MARQUE NF - ÉLÉMENTS EN BÉTON POUR RÉSEAUX D'ASSAINISSEMENT SANS PRESSION

MARQUE NF - ÉLÉMENTS EN BÉTON POUR RÉSEAUX D'ASSAINISSEMENT SANS PRESSION Organisme certificateur Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton CS 10010 28233 ÉPERNON CEDEX FRANCE Tél. 02 37 18 48 00 Fax 02 37 32 63 46 e-mail : qualite@cerib.com www.cerib.com mandaté

Plus en détail

MARCHE D ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CHARGES

MARCHE D ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CHARGES MARCHE D ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CHARGES MAITRE DE L'OUVRAGE : COMMUNE DE SAVENAY (44) OPERATION : RESTRUCTURATION ET EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE R. DESNOS SOMMAIRE ARTICLE 1 - PRESENTATION...

Plus en détail

PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES

PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES SECANT PILES RETAINING WALL CALCULATION AND MEASUREMENTS Horaţiu POPA 1, Loretta BATALI 1 1 Département de Géotechnique et Fondations, Université

Plus en détail

Prestations et moyens disponibles pour vos essais

Prestations et moyens disponibles pour vos essais Prestations et moyens disponibles pour vos essais À chaque caractéristique de matériau son essai! 10 septembre 2010 Le laboratoire du Département Génie Civil de l École Normale Supérieure de Cachan a les

Plus en détail

Le logiciel Alizé-Lcpc

Le logiciel Alizé-Lcpc Le logiciel Alizé-Lcpc présentation générale du logiciel 1- Objet du logiciel Alizé Le logiciel Alizé-Lcpc met en œuvre la méthode rationnelle de dimensionnement mécanique des structures de chaussées,

Plus en détail

BTS CONSTRUCTIONS METALLIQUES

BTS CONSTRUCTIONS METALLIQUES BTS CONSTRUCTIONS METALLIQUES E4 : ANALYSE ET CALCULS DE STRUCTURES U42 : NOTE DE CALCUL Durée : 4 heures Coefficient : 3 Le dossier technique d étude est commun aux épreuves E4 et E5 DOCUMENTS AUTORISES

Plus en détail

STAGES EUROCODES FORMATION CONTINUE 2015. Dans un monde en mutation, l école des formations tout au long de la vie

STAGES EUROCODES FORMATION CONTINUE 2015. Dans un monde en mutation, l école des formations tout au long de la vie STAGES EUROCODES FORMATION CONTINUE 2015 Dans un monde en mutation, l école des formations tout au long de la vie CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE BASE Eurocode 0 et 1 : calculs aux états limites et actions

Plus en détail

Avis Technique 3+14/12-721. Fondations thermoactives. Procédé GEOPRO

Avis Technique 3+14/12-721. Fondations thermoactives. Procédé GEOPRO Avis Technique 3+14/12-721 Fondations thermoactives Ouvrage d infrastructure Procédé GEOPRO Titulaire : Société ECOME Ingénierie 10 Rue du commandant Rivière 75008 PARIS Tél : (33) 09.81.71.06.02 Fax :

Plus en détail

FPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 13 SECTEUR : SPECIALITE : TECHNICIEN DESSINATEUR DE BATIMENT

FPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 13 SECTEUR : SPECIALITE : TECHNICIEN DESSINATEUR DE BATIMENT FPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 13 ETUDE DE

Plus en détail

Rôle des inclusions rigides

Rôle des inclusions rigides GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» Rôle des inclusions rigides Michel Glandy (Soletanche-Bachy-Pieux 1 1 grand principe Il y a toujours un matelas

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement

Plus en détail

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD Jacques Blouin, ing. M. Sc. Directeur Ouvrage d art GENIVAR Société

Plus en détail

Dimensionnement des pieux Pratique Française

Dimensionnement des pieux Pratique Française Dimensionnement des pieux Pratique Française Dimensionnement des pieux aujourd hui NF P 11-212 Septembre 1992: Fondations profondes pour le bâtiment (DTU 13-2) Fascicule 62 Titre V du CCTG Septembre 1993

Plus en détail

Voirie à faible trafic en béton. Conception et dimensionnement

Voirie à faible trafic en béton. Conception et dimensionnement DOCUMENTATION TECHNIQUE Routes n 82 Décembre 2002 Voirie à faible trafic en béton. Conception et dimensionnement La voirie en béton est constituée d un revêtement en béton de ciment, qui sert de couche

Plus en détail

Guide de pose. bordures et caniveaux préfabriqués en béton

Guide de pose. bordures et caniveaux préfabriqués en béton [ carnet de chantier ] Guide de pose des bordures et caniveaux préfabriqués en béton édito Ce carnet, plus particulièrement destiné au personnel de chantier, présente sous forme synthétique et illustrée

Plus en détail

4 Dimensionnement des sections en flexion simple

4 Dimensionnement des sections en flexion simple 35 4 Dimensionnement des sections en flexion simple 4.1 Généralités 4.1.1 Domaine d application Un élément est soumis à de la flexion simple si les sollicitations se réduisent à un moment fléchissant M

Plus en détail

Dimensionnement des liaisons : quelques exemples

Dimensionnement des liaisons : quelques exemples Dimensionnement des liaisons : quelques exemples Clavettes parallèles Cannelures à flancs parallèles Goupilles Frettage Liaisons boulonnées Clavettes parallèles Parallélépipède rectangle implanté par moitié

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

BAC3 COURS DE CALCUL DES STRUCTURES

BAC3 COURS DE CALCUL DES STRUCTURES BAC3 COURS DE CALCUL DES STRUCTURES ACTIONS DU VENT SUR LES STRUCTURES INSTITUT HEMES GRAMME Ir. Jacques Dehard Professeur Actions vent sur les struct. - Deh 007 3 1. Généralités L objectif de cette troisième

Plus en détail

DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN

DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN Mercredi 10 mai 2006 DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN Les documents de cours et de TD sont autorisés. Certaines données sont à rechercher dans le cours. Pour toutes les questions vous préciserez

Plus en détail

1. Courbes de niveaux

1. Courbes de niveaux UE33 : Module C5 - Construction Travaux Publics - Page 1 LES ROUTES 1. Courbes de niveaux 1.1. Définitions Les courbes de niveau sont destinées à donner sur une carte un aperçu du relief réel. Une courbe

Plus en détail

CHAPITRE XV : Fondations profondes

CHAPITRE XV : Fondations profondes CHAPITRE XV : Fondations profondes 1 DÉFINITIONS D UN PIEU...3 2 PRINCIPAUX TYPES DE PIEUX...4 2.1 PRINCIPES D EXÉCUTION DES PRINCIPAUX TYPES DE PIEUX... 4 2.1.1 Pieux battus...4 2.1.2 Pieux forés...4

Plus en détail

1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1

1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1 1 Semelle isolée : Semelle1 Nombre : 1 1.1 Données de base 1.1.1 Principes Norme pour les calculs géotechniques : DTU 13.12 Norme pour les calculs béton armé : BAEL 91 mod. 99 Forme de la semelle : homothétique

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE E1 CONSTRUCTION BATIMENT GROS-ŒUVRE. Sous épreuve A1 Unité 11

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE E1 CONSTRUCTION BATIMENT GROS-ŒUVRE. Sous épreuve A1 Unité 11 BACCALAUEAT POFESSIONNEL CONSTUCTION BATIMENT GOS-ŒUVE EPEUVE E1 Sous épreuve A1 Unité 11 ETUDE SCIENTIFIQUE et TECHNOLOGIQUE D UN OUVAGE et / ou D UN SYSTEME A l issue de l épreuve, seul les documents

Plus en détail

RDM Flexion Manuel d utilisation

RDM Flexion Manuel d utilisation RDM Flexion Manuel d utilisation Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 10 avril 2006 29 mars 2011

Plus en détail

Construire en zone sismique. Olivier Chèze, CTMNC

Construire en zone sismique. Olivier Chèze, CTMNC Olivier Chèze, CTMNC La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013 Plan de la présentation I. Le contexte réglementaire II. III. Pourquoi de nouvelles règles parasismiques? Un

Plus en détail

BLOC A BANCHER (PRODUIT)

BLOC A BANCHER (PRODUIT) AVIS TECHNIQUE BLOC A BANCHER (PRODUIT) Etabli par : Mr Salah GABSI- Ingénieur Génie Civil Vérifié par : Mr Mohamed Nebil ZAHRA- Directeur Généraléral Avis Technique N 001/2014 Date : Novembre/ /2014 Annule

Plus en détail

Fiche n I-6 "Le visa des plans d'exécution"

Fiche n I-6 Le visa des plans d'exécution Fiche n I-6 "Le visa des plans d'exécution" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche a pour objet de décrire la démarche préalable nécessaire à la délivrance du visa d un plan d exécution.

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier 69428 Lyon Cedex 3 France Tél. : +33 4 27 85 49 35 Fax : +33 4 27 85 49 36 Mèl : lyon@terrasol.com Site internet : www.terrasol.com

Plus en détail

Notice d Utilisation et de Fonctionnement

Notice d Utilisation et de Fonctionnement Calcul de Pont Type Notice d Utilisation et de Fonctionnement Calcul, aux Eurocodes, de pont route de type cadre fermé. Notice pont route de type cadre fermé aux Eurocodes page 1 / 36 Version du 29-02-2012.

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Philippe DROY (CETE Lyon DLL) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

Chapitre III: Les fondations

Chapitre III: Les fondations Chapitre III: Les fondations 1. Introduction Les fondations sont des ouvrages qui assurent la stabilité d'une construction, ainsi que la bonne transmission des sollicitations (charges) et leur diffusion

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

Parking au Nord de la Rue du Commerce La Chaux-de-Fonds

Parking au Nord de la Rue du Commerce La Chaux-de-Fonds Commune de La Chaux-de-Fonds Service d urbanisme et de l environnement Parking au Nord de la Rue du Commerce La Chaux-de-Fonds Etude de faisabilité Variante au droit des voies CFF Notice technique TABLE

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF Tubes en polyéthylène pour réseaux de distribution de gaz combustibles, réseaux de distribution d'eau potable, irrigation, industrie, eau non potable et assainissement

Plus en détail

Béton armé : Règles BAEL

Béton armé : Règles BAEL Béton armé : Règles BAEL Ouvrages particuliers par Jean PERCHAT Ingénieur des Arts et manufactures Professeur honoraire à l École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l industrie Professeur

Plus en détail

Fixation de sécurité dans les matériaux creux

Fixation de sécurité dans les matériaux creux Fixation de sécurité dans les matériaux creux CAHIER DES CHARGES ACCEPTÉ PAR N EAD 6802/2 EMPLOI ET MISE EN OEUVRE DU SYSTÈME CLOU RESINE-SABOT Date d'établissement : Février 2013 - revu Novembre 2013

Plus en détail

DIAGNOSTIC TECHNIQUE RAPPORT FINAL

DIAGNOSTIC TECHNIQUE RAPPORT FINAL SEINE ET MARNE SUD 580, rue Georges Clémenceau Z.I. de Vaux le Pénil B.P. 1918 77019 MELUN CEDEX ( 01.64.79.87.40 2 01.64.79.87.79 E-mail : cconstruction.melun@socotec.fr MELUN, le 05 janvier 2010 Dossier

Plus en détail

Nota : Les informations en rouge sont à renseigner par le prescripteur. BETOMUR RTh Coffré

Nota : Les informations en rouge sont à renseigner par le prescripteur. BETOMUR RTh Coffré Nota : Les informations en rge sont à renseigner par le prescripteur BETOMUR RTh Coffré L'entreprise devra la frniture et la mise en œuvre d'un procédé de Mur à Coffrage et Isolation Intégrée (MC2I), de

Plus en détail

TABLE DES MAtières. plates :

TABLE DES MAtières. plates : TABLE DES MAtières DETERMINATION DE L EFFORT SUR LES DOUILLES, les ancres à tête sphérique et ancres plates : 1. DETERMINATION DU POIDS DE L ELEMENT PREFABRIQUE EN BETON. COEFFICIENT D ADHERENCE ET DE

Plus en détail

Note de Calcul Dimensionnement fourche de chariot élévateur

Note de Calcul Dimensionnement fourche de chariot élévateur Note de Calcul Dimensionnement fourche de chariot élévateur Résumé : Dimensionnement de structure de fourche de levage selon l Eurocode 3. 1. Introduction Soumission de Philippe REITER, ingénieur structures

Plus en détail

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010 ACIER Dr. Adamah MESSAN École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) Les aciers 1. Propriétés 2. Traitement des aciers 3. Produits et utilisations LES ACIERS 1. Propriétés 1.1 Propriétés physique *Massevolumique:

Plus en détail

LES FONDATIONS PROFONDES

LES FONDATIONS PROFONDES Technologie C:\Documents and Settings\FREDERIC\Mes documents\travail\technologie\fondations PROFONDES\Fondations profondes.docversion 2008 LES FONDATIONS PROFONDES TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS

Plus en détail

DESCRIPTION DETAILLEE DES TESTS...

DESCRIPTION DETAILLEE DES TESTS... Guide de validation Effel v010 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...17 1.1. Codification des fiches de description des tests...17 1.. Exemple codification fiche de description de test...19 1.3. Exemple codification

Plus en détail

Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion

Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion Contraintes et déformations d une poutre en aluminium soumise à une sollicitation de flexion 1. Introduction Ce document présente les principales informations nécessaires pour la réalisation des laboratoires

Plus en détail

1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ. LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M. Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET

1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ. LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M. Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET 1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M I.U.P. de LORIENT 2, rue Le Coat St Haouen 56325 LORIENT Sommaire : 1- Introduction 1.1-

Plus en détail

Les nouvelles règles parasismiques (2/4)

Les nouvelles règles parasismiques (2/4) Les nouvelles règles parasismiques (2/4) 1 1. Une nouvelle réglementation 2. Le nouveau zonage 3. Conséquence de l introduction de l EC8 4. La classification des bâtiments t 5. Les données introduites

Plus en détail

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert www.keller-france.com Keller Fondations Spéciales 1 Présentation du projet Avenue du Général Leclerc Data Center de

Plus en détail

Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting

Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting Exemple de renforcement de fondations par jet-grouting Renforcement parasismique des constructions existantes Jeudi 27 novembre 2014 Serge Lambert Renforcement parasismique des constructions existantes

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

- Affaire B-EXE 519/526 - Extension de la Mairie Périers en Auge

- Affaire B-EXE 519/526 - Extension de la Mairie Périers en Auge 1202-1209!""!# - Affaire B-EXE 519/526 - Extension de la Mairie Périers en Auge $$$ % & $ $ '( '!( $ ) %* )* % +*, Assurance Décennale Contributions à la protection de l environnement AGENCE DE FLERS La

Plus en détail

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 SPECIMEN

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 SPECIMEN Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 1044 - Révision 1 Résistance au feu des éléments de construction

Plus en détail

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels Alain GUILLOUX Terrasol Page 1 Journées d études «La pratique des éléments finis tridimensionnels en géotechnique» - Paris 1998 «l application

Plus en détail

Mapefix PE SF. Fixation chimique pour charges légères

Mapefix PE SF. Fixation chimique pour charges légères Mapefix PE SF Fixation chimique pour charges légères European Technical Approval option 7 for non cracked concrete DOMAINE D EMPLOI Mapefix PE SF est une résine permettant le scellement chimique de tiges

Plus en détail

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Objectifs : - Proposer une forme commune pour les études de filière aux bureaux d études qui, en s engageant dans la charte,

Plus en détail

Guide pour la détermination des actions sur un bâtiment à simple rez-de-chaussée selon l EN 1990 et l EN 1991

Guide pour la détermination des actions sur un bâtiment à simple rez-de-chaussée selon l EN 1990 et l EN 1991 Projet SKILLS ACTIONS OBJECTIFS DU MODULE Guide pour la détermination des actions sur un bâtiment à simple rez-de-chaussée selon l EN 1990 et l EN 1991 Principe du calcul aux états limites Détermination

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE. - Comprendre la notion de stabilité d un système soumis à des forces, et l appliquer à un ouvrage.

FICHE PEDAGOGIQUE. - Comprendre la notion de stabilité d un système soumis à des forces, et l appliquer à un ouvrage. FICHE PEDAGOGIQUE Objectif du TD : - Calculer des résultantes de forces réparties - Calculer le moment de forces réparties - Comprendre la notion de stabilité d un système soumis à des forces, et l appliquer

Plus en détail

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON

Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Mode lisation des briques de terre cuite JUWO POROTON Calculs des ponts thermiques avec le logiciel Therm Document destiné aux concepteurs de maisons passives Les ponts thermiques Les ponts thermiques

Plus en détail

CABINET DU PREMIER MINISTRE

CABINET DU PREMIER MINISTRE RÉPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE Union - Discipline - Travail CABINET DU PREMIER MINISTRE CELLULE DE COORDINATION DE LA COOPÉRATION CÔTE D IVOIRE - UNION EUROPÉENNE INGÉNIEURS - CONSEILS B.P. 5016 Bamako (MALI)

Plus en détail

Forum mondial sur l harmonisation des Règlements concernant les véhicules (WP.29)

Forum mondial sur l harmonisation des Règlements concernant les véhicules (WP.29) NATIONS UNIES E Conseil Economique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.29/710 11 avril 2000 FRANCAIS Original : ANGLAIS et FRANCAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Forum

Plus en détail

Coque d ordinateur portable

Coque d ordinateur portable IUT Lyon 1 - Génie Mécanique et Productique Science des matériaux F315 Sélection des matériaux Examen 2012-2013 sujet 1 NOM et prénom : Groupe : Durée de l épreuve : 55 min. Aucun document autorisé, calculatrices

Plus en détail

Tegra 600 Wavin Belgium

Tegra 600 Wavin Belgium Guide d installation Tegra 600 Ces instructions n ont pas pour but de remplacer les règles d installation telles qu indiquées dans la norme EN 1610. En tous cas, les conditions mentionnées dans la EN 1610

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/14-701 Bloc coffrant Acrotères en briques à bancher de terre cuite Relevant des normes NF EN 771-1 et NF EN 998-2 Titulaire : Société GIE Briques

Plus en détail

Principes Généraux du Dimensionnement des Ouvrages Eurocodes EN 1990 et EN 1991

Principes Généraux du Dimensionnement des Ouvrages Eurocodes EN 1990 et EN 1991 Principes Généraux du Dimensionnement des Ouvrages Eurocodes EN 1990 et EN 1991 Olivier Gagliardini L3 Génie Civil et Infrastructures, UJF-Grenoble I 2008/09 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières Liste

Plus en détail

Classement des Sciages. Choix d aspect /norme européenne EN 975-1 Classe de résistance /norme française NFB 52-001-1

Classement des Sciages. Choix d aspect /norme européenne EN 975-1 Classe de résistance /norme française NFB 52-001-1 Classement des Sciages de Chêne Choix d aspect /norme européenne EN 975-1 Classe de résistance /norme française NFB 52-001-1 Elaboré par l Association de Promotion du Chêne Français AVANT-PROPOS Les dernières

Plus en détail