Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte"

Transcription

1 Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Présentation - Secteur ouest de l agglomération par la Ville de Québec Juin

2 Description de la présentation Mise en contexte Présentation du projet de centres de valorisation des matières organiques 2

3 Mise en contexte Exigences gouvernementales: Politique québécoise de gestion des matières résiduelles : objectif: recycler 60 % de la matière organique; stratégie: bannir les matières organiques des lieux d élimination (incinérateur et enfouissement), d ici Plan d action «Le Québec et les changements climatiques Un défi pour l avenir» Action: réduire les émissions de GES provenant du secteur des matières résiduelles 3

4 Mise en contexte Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage: vise à réduire les émissions de GES ainsi que la quantité de matières organiques destinées à l élimination; évaluation des coûts du projet: 56,7 M $ valeur de la subvention accordée à la Ville de Québec: 34,2 M $ : 16,5 M$ provenant du fédéral; 17,7 M $ provenant du provincial; contribution de la Ville: 22,5 M $. 4

5 Les matières organiques 44 % des matières résiduelles provenant du secteur résidentiel sont des matières organiques. Les matières organiques comprennent : les résidus verts (12 %); les résidus alimentaires (23 %); les autres matières compostables (9 %). 5

6 Les matières organiques générées Estimation des quantités à gérer en 2018 : tonnes Matières organiques 2018 Résidus verts (RV) Résidus alimentaires (RA) Total tm tm tm 6

7 Travail réalisé Une série de 11 études sur différents thèmes reliés à la gestion des matières organiques. Deux missions techniques (Ontario et Europe). Deux projets pilotes (4 600 résidences et 160 ICI desservis). 7

8 Le choix des sites Analyse des sites en deux étapes: - Analyse préliminaire selon 9 critères, 10 sites ont été retenus: 1. Respect des critères de localisation du MDDEP; 2. Proximité par rapport au centre de masse; 3. Routes d accès; 4. Caractéristiques du sol; 5. Superficie disponible; 6. Utilisation actuelle du site 7. Caractéristiques physiques du site et du voisinage 8. Zonage 9. Activités pratiquées dans le voisinage 8

9 Les sites potentiels 9

10 Le choix des sites Analyse technique de 10 sites potentiels selon 14 critères: 1. Localisation terrain 2. Zonage agricole 3. Zonage municipal 4. Distance aux réseaux aqueduc/égout 5. Distance au réseau gazier 6. Longueur chemin d accès 7. Distance séparatrice 8. Distance par rapport au centre de masse 9. Estimation des coûts de transport 10. Nécessité d une infrastructure de transbordement 11. Infrastructures possibles (compostage ouvert/fermé ou biométhanisation) 12. Accès principal 13. Classification routière 14. Vents dominants 2 sites retenus: - à proximité de la zone industrielle dans le port de Québec; - dans le secteur ouest de la ville de Québec. 10

11 Présentation du projet (modélisation 3D) 11

12 Secteur visé pour le centre de compostage ouvert Limite Québec / Saint- Augustin-de-Desmaures 12

13 Les coûts du projet COÛTS DE CONSTRUCTION sans subvention avec subvention Terrain Total net coûts de construction avec subvention COÛTS D'OPÉRATION REVENUS D'OPÉRATION Vente d'énergie Vente de compost Total revenus COÛTS ANNUELS TOTAUX Remboursement capital et intérêts Coûts d'opération net Coûts total annuel - traitement Coûts annuels totaux avec subvention ($/tonne traitée) Coûts annuels totaux sans subvention ($/tonne traitée) Centre de biométhanisation et Centre de compostage ouvert 47 $ 104 $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ 13

14 Justification du projet Scénario le plus économique si on tient compte des subventions et des revenus potentiels. La collecte séparée des résidus alimentaires permet : une qualité des intrants qui assure : une qualité supérieure des produits finis; des revenus supérieurs pour la Ville pour la vente des produits finis. réduction des coûts de prétraitement; équipement de traitement plus petit diminuant ainsi le risque d odeurs. 14

15 Justification du projet Traitement séparé des résidus alimentaires et verts : permet de traiter les RA et RV avec la technologie la plus appropriée; favorise la pratique de l herbicyclage; réduit les coûts de traitement et de transport; réduit les émissions de gaz à effet de serre (GES). 15

16 Justification du projet Le traitement des résidus alimentaires par biométhanisation permet : une plus grande réduction des GES; des revenus potentiels plus élevés; un contrôle maximal des odeurs; une localisation près du centre de masse; un montant de subvention accordée optimal; une réduction des coûts de transport; un meilleur retrait des contaminants. Le traitement des RV en compostage ouvert permet : les coûts de construction et d opération les plus bas. 16

17 Échéancier Publication de l appel d offres de services professionnels de mise en œuvre des centres de valorisation des matières organiques Publication de l'appel d'offres pour la conception, construction et opération Début de la construction des ouvrages Mise en service des ouvrages Fin mai 2011 Février 2012 Août 2012 Mars

18 Questions et commentaires 18

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Table des matières Une politique pour ne plus éliminer les matières organiques... 4 Les efforts

Plus en détail

Recommandations de Gaz Métro

Recommandations de Gaz Métro Recommandations de Gaz Métro 30 juin 2015 Consultation publique - projet de plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 30 juin 2015 Document présenté à la Communauté Métropolitaine

Plus en détail

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière CLIMATSOL Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière Identification du projet soumis : Date d acquisition de l immeuble : Preuve de propriété à fournir

Plus en détail

Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants)

Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants) Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants) Société d économie mixte de Rivière-du-Loup (SÉMER) créée en octobre 2009 Obligation réduire déchets enfouis Cadre réglementaire

Plus en détail

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais Rencontre du 11 décembre Plan de la présentation Mise en contexte Encadrement législatif Bilan de gestion

Plus en détail

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE Plan de la présentation Mise en contexte de la Ville de Victoriaville ; Gestion des matières résiduelles ; Des projets des résultats ; Des

Plus en détail

La gestion des matières organiques: état de situation au Québec

La gestion des matières organiques: état de situation au Québec La gestion des matières organiques: état de situation au Québec Sophie Taillefer Agente de développement industriel Conseil Cliquez canadien pour modifier du compostage le style des sous-titres du masque

Plus en détail

Valoriser les matières organiques en énergie renouvelable. 5 e Rencontre municipale de l'énergie de l'aqme Victoriaville - 9 avril 2015.

Valoriser les matières organiques en énergie renouvelable. 5 e Rencontre municipale de l'énergie de l'aqme Victoriaville - 9 avril 2015. Valoriser les matières organiques en énergie renouvelable 5 e Rencontre municipale de l'énergie de l'aqme Victoriaville - 9 avril 2015 gaz naturel Les origines du projet En 2008, la Ville démontre une

Plus en détail

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Françoise Forcier, ing., agr., M.Ing. fforcier@solinov.com 450.348.5693 Rencontre AOMGMR 7 décembre 2007 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles. Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif

Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles. Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif Rapport final RT05-22607 Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif Mars 2009 Sommaire exécutif Contexte du

Plus en détail

Réflexions et recommandations pour le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 - Un bref aperçu

Réflexions et recommandations pour le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 - Un bref aperçu Communauté métropolitaine de Montréal 1002, rue Sherbrooke Ouest bureau 2400 pmgmr@cmm.qc.ca Montréal, le 30 juin 2015 Réflexions et recommandations pour le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles

Plus en détail

municipale Régie intermunicipale de

municipale Régie intermunicipale de Étude de cas Plateforme de compostage municipale Régie intermunicipale de gestion des déchets solides de la région de Coaticook 18 février 2013 Une brève mise en contexte 1. Obligations des municipalités:

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010 Centre Formation Acteurs Locaux Modèles de coopération publique - privée pour la gestion des déchets urbains --- Martin Yelkouni Université Senghor d Alexandrie Louis-Edouard Pouget Grand Lyon Ouagadougou

Plus en détail

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement Sophie Taillefer Agente de développement industriel 11 septembre 2014 mission au cœur de l action pour une gestion

Plus en détail

Approche en coût global d une opération d aménagement

Approche en coût global d une opération d aménagement Approche en coût global d une opération d aménagement Etude économique réalisée pour l ADEME dans le cadre de la reconversion des friches urbaines pollués L expérience canadienne Page 1 Objectifs de la

Plus en détail

LES MATIÈRES ORGANIQUES PUTRESCIBLES : GÉNÉRATION, POTENTIEL ET ACCESSIBILITÉ

LES MATIÈRES ORGANIQUES PUTRESCIBLES : GÉNÉRATION, POTENTIEL ET ACCESSIBILITÉ LES MATIÈRES ORGANIQUES PUTRESCIBLES : GÉNÉRATION, POTENTIEL ET ACCESSIBILITÉ Colloque 2013 de l AQPER Atelier biogaz 2L 28 février 2013 Sophie Lafrance Sophie Taillefer PLAN DE LA PRÉSENTATION Chaine

Plus en détail

Rencontre municipale de l énergie

Rencontre municipale de l énergie Rencontre municipale de l énergie 4 avril 2013 Localisation de la MRC d Argenteuil 9 municipalités Population = 32 500 Superficie = 1300 km carrés 1 Hydro- Québec www.subventionsquebec.net 2 www.sadclaurentides.org

Plus en détail

Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord

Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord 2 Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord SOMMAIRE Le contexte et les objectifs La Communauté métropolitaine

Plus en détail

Plan Directeur de Gestion des Matières Résiduelles. L agglomération de Longueuil offre à ses citoyens les moyens d agir

Plan Directeur de Gestion des Matières Résiduelles. L agglomération de Longueuil offre à ses citoyens les moyens d agir Plan Directeur de Gestion des Matières Résiduelles L agglomération de Longueuil offre à ses citoyens les moyens d agir i RÉSUMÉ DU PLAN DIRECTEUR DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES S inscrivant dans

Plus en détail

Centres de traitement des matières organiques

Centres de traitement des matières organiques Centres de traitement des matières organiques Projets de règlement P 04 047 105, P RCG 11 012, P RCG 11 013, P RCG 11 014, P RCG 11 015 Rapport de consultation publique Le 20 mars 2012 Édition et diffusion

Plus en détail

La Vie d'ange Vol.12_mars

La Vie d'ange Vol.12_mars La Vie d'ange Vol.12_mars 2013 Les 3 RV à l œuvre pour réduire la taille de la poubelle Réduction à la source Réemploi www.mrcroussillon.qc.ca Candiac Châteauguay Delson La Prairie Léry Mercier Saint-Constant

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Mémoire déposé à l Office de consultation publique de Montréal

Mémoire déposé à l Office de consultation publique de Montréal Mémoire déposé à l Office de consultation publique de Montréal Dans le cadre des consultations publiques sur des projets de règlements autorisant la construction et l occupation de quatre centres de traitement

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Séance d information 8 mars 2012

Séance d information 8 mars 2012 Séance d information 8 mars 2012 Infrastructures en eaux usées et eau potable Municipalité de Chelsea 1 Ordre du jour Historique du projet Étude technico-économique Échéancier du projet Volet financier

Plus en détail

Orientations* d aménagements** ( Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le 28 mars 2013 *

Orientations* d aménagements** ( Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le 28 mars 2013 * version V illeparisis S e i n e e t M a r n e PlanLocal d Urbanisme Orientations d aménagements Le Maire, José HENNEQUIN Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le

Plus en détail

7 MISE EN ŒUVRE 7.1 PARTAGE DES RESPONSABILITÉS

7 MISE EN ŒUVRE 7.1 PARTAGE DES RESPONSABILITÉS 7-1 7 MISE EN ŒUVRE L une des premières conditions de succès du plan de gestion est la coordination et la concertation entre tous les intervenants afin d assurer une mise en œuvre rapide et cohérente des

Plus en détail

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga Enfouissement et récupération Bilan 2013 Christian Noël, dga 1. Présentation de la MRC 2. Chronologie de la prise en charge de la gestion des matières résiduelles 3. Tonnage des matières résiduelles enfouies

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Révisée (2015-2020 Projet) CTE - 043M C.P. - Développement durable révisée 2015-2020 Déposé par Communauto Février 2015 Communauto : une

Plus en détail

Sur Mesure. La fiche des politiques régionales

Sur Mesure. La fiche des politiques régionales Sur Mesure La fiche des politiques régionales Publication de la Région Poitou-Charentes N 06, mars 2009 ENVIRONNEMENT 186 maisons bois économes en énergie aidées en 2008 par la Région Poitou-Charentes

Plus en détail

C est une question de sécurité!

C est une question de sécurité! C est une question de sécurité! Qu est ce qu Info-Excavation? Info-Excavation est un organisme à but non lucratif créé en 1993 Un centre de traitement des demandes de localisation, dédié à la prévention

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

C est notre rôle dans l État.

C est notre rôle dans l État. Notes pour une allocution de M. Jules Chevrier Vice-président Exploitation Ouest Société immobilière du Québec Lors d un colloque organisé par le Centre d études et de recherches pour l avancement de la

Plus en détail

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique?

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? 5 e rencontre municipale de l énergie Association québécoise de la maîtrise de l énergie Gérard Gosselin,

Plus en détail

Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal

Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal Direction des immeubles Direction des stratégies et transactions immobilières Juin 2009 Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal Table des matières 1.0 Contexte et préambule...1

Plus en détail

Actions Bien livrable Échéance Responsable

Actions Bien livrable Échéance Responsable Stratégie 1 : Respecter la hiérarchie des 3RV-E 1. Afin que la Loi sur la qualité de l environnement (LQE) soit claire en ce qui concerne la priorité accordée aux activités de gestion des matières résiduelles

Plus en détail

Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques

Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques 22 e Congrès du Conseil canadien du compostage Hôtel Delta

Plus en détail

CENTRE DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES SECTEUR EST - RDP-PAT

CENTRE DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES SECTEUR EST - RDP-PAT RAPPORT DE CONSULTATION PUBLIQUE CENTRE DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES SECTEUR EST - RDP-PAT Projets de règlements : P-04-047-152 et P-RCG 14-024 2 février 2015 CENTRE DE TRAITEMENT DES MATIÈRES

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES CADRE DE RÉFÉRENCE PAGE 3 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE PAGE 4 Objectif général Objectifs spécifiques NIVEAUX EXIGÉS PAR LA VILLE DE MAGOG

Plus en détail

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Mémoire sur La désinfection à la Station d épuration des eaux usées de Montréal Présenté par Comité

Plus en détail

Politique d intervention en matière de développement économique

Politique d intervention en matière de développement économique Politique d intervention en matière de développement économique Ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix Février 2013 1. Objectif du programme POLITIQUE D INTERVENTION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA HAUTE-YAMASKA PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA HAUTE-YAMASKA PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA HAUTE-YAMASKA PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES VIDANGE SYSTÉMATIQUE DES BOUES DE FOSSES SEPTIQUES QUESTIONS ET RÉPONSES Page 1 sur 5 Pourquoi assurer une bonne

Plus en détail

Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative, sont les suivants :

Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative, sont les suivants : 5-1 5 MODES DE GESTION ET MESURES DU PGMR Ce chapitre constitue le cœur du PGMR. Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative,

Plus en détail

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES LE BILAN EN BREF BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1 Ramener POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES OBJECTIFS À ATTEINDRE D ICI LA FIN DE 2015

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE Mars 2016 PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE 2015-2020 vant-propos Mot du président-directeur général Institution publique à vocation commerciale, la Société du Palais

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

Consultation publique, février 2011. Le Conseil de la Ville. de Brossard réaffirme son attachement à. la protection proactive de l environnement

Consultation publique, février 2011. Le Conseil de la Ville. de Brossard réaffirme son attachement à. la protection proactive de l environnement Mémoire L a v o l o n t é d e l a V i l l e d e B r o s s a r d d e r é p o n d r e t a n t a u x p r é o c c u p a t i o n s e n v i r o n n e m e n t a l e s q u à l a c a p a c i t é d e p a y e r d

Plus en détail

MÉMOIRE TECHNIQUE. L'incinération des ordures ménagères au Québec comme source d'électricité et de vapeur

MÉMOIRE TECHNIQUE. L'incinération des ordures ménagères au Québec comme source d'électricité et de vapeur MÉMOIRE TECHNIQUE L'incinération des ordures ménagères au Québec comme source d'électricité et de vapeur dans le cadre de ''L'avis sur la sécurité énergétique des Québecois à l'égard des approvisionnements

Plus en détail

Programme de compensation des GES de Ville de Laval

Programme de compensation des GES de Ville de Laval Programme de compensation des GES de Ville de Laval Jacinthe Rousseau, Conseillère en Environnement Ville de Laval Fédération Canadienne de municipalités Conférence sur les collectivités durables - Février

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé 21 mai 2015 2 741 habitants* Secteur 8 Secteur Du Boisé CONTEXTE 7 % de la population bouchervilloise* Densité de population de 17,7 hab./ha* Densité

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

viève Paquin La biométhanisation: valoriser les matières organiques en énergie renouvelable

viève Paquin La biométhanisation: valoriser les matières organiques en énergie renouvelable viève Paquin La biométhanisation: valoriser les matières organiques en énergie renouvelable se en contexte déchets génèrent 6% des issions de GES du Québec tition des émissions de u Québec en 2009 Résidentiel,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc.

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Consultation publique Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Rédigé par Fernanda Medina Révisé par Frédéric Bouchard Ing.

Plus en détail

Projet d usine régionale de traitement des boues de fosses septiques. Questions et réponses déposées à la séance du Conseil du 24 novembre 2010

Projet d usine régionale de traitement des boues de fosses septiques. Questions et réponses déposées à la séance du Conseil du 24 novembre 2010 An english version will be available soon Projet d usine régionale de traitement des boues de fosses septiques. Questions et réponses déposées à la séance du Conseil du 24 novembre 2010 Les questions et

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DE LA COMMUNAUTÉ

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DE LA COMMUNAUTÉ DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DE LA COMMUNAUTÉ DÉROULEMENT Présentation de Valoris Mission et objectifs Activités de Valoris Projets en cours Vidéo Questions diverses Université rurale québécoise 10 septembre

Plus en détail

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles révisé

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles révisé Projet de Plan de gestion des matières résiduelles révisé Portrait et diagnostic Nixon SANON Matane, 9 décembre 2014 1 PLAN 1- Contexte 2- Bilan PGMR 2006-2013 3- Politique québécoise de gestion des MR

Plus en détail

Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel

Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel Les conditions à la réussite 7 mai 2015 Il y a un an 2 Depuis un an 3 Stratégie de développement résidentiel, commercial et industriel 4

Plus en détail

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Vincent Colard Chargé de mission environnement ELIPSO 1 Les chiffres clés de l industrie de l emballage plastique et souple -

Plus en détail

Mise en contexte. État de situation. Enjeux prioritaires. Annexe 1. A2Annexe 2

Mise en contexte. État de situation. Enjeux prioritaires. Annexe 1. A2Annexe 2 1 2 3 A1 Mise en contexte État de situation Enjeux prioritaires Annexe 1 A2Annexe 2 2 4 6 13 15 1 1Mise en contexte Dans la foulée de l adoption de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Marc-André CHRYSOSTOME Généralités Présentation État des lieux Mission de SREP et Approche Expérience

Plus en détail

Des carburants à partir de déchets ultimes

Des carburants à partir de déchets ultimes Des carburants à partir de déchets ultimes Association québécoise pour la maîtrise de l énergie Marie-Hélène Lamarre, directrice, Développement des affaires 28 mars 2012 Enerkem 2012. Tous droits réservés

Plus en détail

Révision de la Stratégie d inclusion. Modifications. Avant. Maintenant. Maintenant. Avant. Taille du projet

Révision de la Stratégie d inclusion. Modifications. Avant. Maintenant. Maintenant. Avant. Taille du projet Projet de 200 unités et plus nécessitant une modification réglementaire importante Taille du projet Révision de la Stratégie d inclusion Projet de 100 unités et plus nécessitant une modification réglementaire

Plus en détail

ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS

ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS PROGRAMME D ENFOUISSEMENT MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION AU PROGRAMME Remplir le formulaire en lettres

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

agr., M. Sc., service des matières résiduelles, ministère du Développement durable, de

agr., M. Sc., service des matières résiduelles, ministère du Développement durable, de Source : Vecteur-Quiz compost-janvier2013 Quiz sur l épandage des composts et des digestats urbains Par Marc Hébert agr., M. Sc., service des matières résiduelles, ministère du Développement durable, de

Plus en détail

AVIS DE VALEUR D UN BIEN IMMOBILIER

AVIS DE VALEUR D UN BIEN IMMOBILIER AVIS DE VALEUR D UN BIEN IMMOBILIER POUR Mr et Mme TEST Jean Fait le 28 Mars 2008 Par XAVIER SEGRE SOCIETE SODESTEL EDITION 39 Rue Nicole 28000 CHARTRES Tel 0123456789 Fax 9876543210 info@sodestel.com

Plus en détail

Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement. 3 décembre 2012

Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement. 3 décembre 2012 Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement 3 décembre 2012 APPROBATION DU COMPTE RENDU 2 Objectifs de la rencontre Présenter les impacts du projet sur l environnement

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

TOD Grand Montréal : démarche, constats préliminaires et défis

TOD Grand Montréal : démarche, constats préliminaires et défis TOD Grand Montréal : démarche, constats préliminaires et défis Michel Rochefort Coordonnateur Aménagement du territoire métropolitain Benjamin Gillis Responsable de dossiers TOD Bureau de projet TOD Manuel

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTREAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTREAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTREAL XXVIII e ÉDITION Règlement no. 2015-01 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Eve Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

État des lieux sur les gisements et les marchés

État des lieux sur les gisements et les marchés État des lieux sur les gisements et les marchés Cible de 60% de recyclage à atteindre Gisements de matières organiques Produits à recycler et les marchés potentiels Expérience hors Québec Défis propres

Plus en détail

DEUXIÈME RENCONTRE DU COMITÉ DE VIGILANCE 2013 PROCÈS-VERBAL LE 16 JUIN 2013

DEUXIÈME RENCONTRE DU COMITÉ DE VIGILANCE 2013 PROCÈS-VERBAL LE 16 JUIN 2013 DEUXIÈME RENCONTRE DU COMITÉ DE VIGILANCE 2013 PROCÈS-VERBAL LE 16 JUIN 2013 Participants Marc Corriveau, conseiller municipal, représentant de la municipalité de Saint-Thomas Gilles Denis, directeur du

Plus en détail

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 1 2 A - INTRODUCTION Le réseau de transport «Grand Paris Express»

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs

Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs Mémoire présenté par l Association des Ingénieurs-Conseils du Québec (AICQ) au bureau d audiences publiques sur l environnement

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 CONTENU 1. INTRODUCTION...3 1.1. Cadre réglementaire... 3 1.2. Méthodologie retenue... 3 2. ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...4

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Actions collectives Aquitaine 2015 Date limite de réponse : 26 FEVRIER 2015

CAHIER DES CHARGES Actions collectives Aquitaine 2015 Date limite de réponse : 26 FEVRIER 2015 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION Direction territoriale Sud-Ouest CAHIER DES CHARGES Actions collectives Aquitaine 2015 Date limite de réponse : 26 FEVRIER 2015 > LE CONTEXTE Selon les chiffres

Plus en détail

LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF

LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Colloque sur le transport des personnes à mobilité réduite France Dompierre Direction du transport terrestre des personnes Boucherville, le 20 septembre 2006 1 Contexte Clientèles visées Secteurs visés

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : chargé de projets : études et travaux d équipement Classification de la fonction : Fonction de référence : 6 Classes : 6 à 7

Plus en détail

ENFANCE FAMILLE. Comprendre dans quels cadres familial et social vivent les enfants âgés de moins de 15 ans (démo / accueil enfant scolarité )

ENFANCE FAMILLE. Comprendre dans quels cadres familial et social vivent les enfants âgés de moins de 15 ans (démo / accueil enfant scolarité ) ENFANCE FAMILLE Comprendre dans quels cadres familial et social vivent les enfants âgés de moins de 15 ans (démo / accueil enfant scolarité ) Observer les situations de vulnérabilité sociale et sanitaire

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

QUÉBEC M.R.C. DE MÉKINAC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DU LAC-AUX-SABLES

QUÉBEC M.R.C. DE MÉKINAC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DU LAC-AUX-SABLES QUÉBEC M.R.C. DE MÉKINAC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DU LAC-AUX-SABLES RÈGLEMENT 2010-494 RÈGLEMENT D EMPRUNT DÉCRÉTANT LES TRAVAUX POUR L ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PAR BASSINS AÉRÉS ASSEMBLÉE régulière

Plus en détail

La construction résidentielle en zone agricole. Entente à portée collective Article 59 de la LPTAA

La construction résidentielle en zone agricole. Entente à portée collective Article 59 de la LPTAA La construction résidentielle en zone agricole Entente à portée collective Article 59 de la LPTAA Plan de la présentation 1. Mise en contexte 2. Les différents régimes 3. Les normes d implantation 4. Bilan

Plus en détail

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier ATELIER N 3 Production et recyclage foncier SOMMAIRE Des gisements fonciers à mobiliser Le développement d actions réglementaires Le lancement d action foncière Le développement d action de régulation

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

Le Financement du Logement

Le Financement du Logement Le Financement du Logement Séminaire du Réseau Habitat et Francophonie Panorama sur les systèmes de financement de l habitat social Josie McVitty 26 November 2015 1 Le contexte Quelques observations sur

Plus en détail

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Michel Morissette, ingénieur Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Avril

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

VOTRE BULLETIN D INFORMATION SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

VOTRE BULLETIN D INFORMATION SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES JUILLET 2013 VOTRE BULLETIN D INFORMATION SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES Une région accessible, un monde de possibilités Beauharnois - Saint-Étienne-de-Beauharnois - Sainte-Martine - Saint-Louis-de-Gonzague

Plus en détail

Méthode d'eie pour ligne et poste électrique le projet Vaudreuil-Soulanges: défi d'intégration en milieux humides 5-1

Méthode d'eie pour ligne et poste électrique le projet Vaudreuil-Soulanges: défi d'intégration en milieux humides 5-1 Méthode d'eie pour ligne et poste électrique le projet Vaudreuil-Soulanges: défi d'intégration en milieux humides 5-1 Le projet de ligne et poste Vaudreuil-Soulanges Contenu de la présentation Justification

Plus en détail

Programme de vidange des fosses septiques. Séances d information 20 et 22 octobre 2015

Programme de vidange des fosses septiques. Séances d information 20 et 22 octobre 2015 Programme de vidange des fosses septiques Séances d information 20 et 22 octobre 2015 Plan de la présentation Pourquoi un programme de vidange? État de la situation àlévis Description du service Coûts

Plus en détail

PROGRAMME FINAL VALORISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES : ENJEUX ET DÉFIS JOURNÉE D INFORMATION ET D ÉCHANGES

PROGRAMME FINAL VALORISATION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES : ENJEUX ET DÉFIS JOURNÉE D INFORMATION ET D ÉCHANGES En collaboration avec :. Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs. Ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation. RECYC-QUÉBEC PROGRAMME FINAL VALORISATION

Plus en détail