Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2006"

Transcription

1 Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M IN IS T È R E D E L 'É C O N O M I E D E S F IN A N C E S ET D E L 'IN D U S T R IE Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 26 Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l'économie de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l'énergie. Septembre 26 Les moyennes des prix présentées dans les histogrammes sont désormais celles calculées par Eurostat, alors qu'elles étaient jusqu'à présent calculées par l'observatoire de l'énergie. Cette évolution couit à un rapprochement des moyennes de l'ue à 15 et de l'ue à 25 puisque Eurostat poère les prix de chaque Etat par la consommation nationale alors que l'observatoire faisait une simple moyenne arithmétique. Les commentaires qui suivent sur les évolutions générales des prix, et notamment par rapport à l'année précédente ne peuvent donc pas se déduire des brochures antérieures, ils sont directement repris des analyses diffusées par Eurostat et concernent l'ue à 25. Par contre, il n'y a rien de changé aux données iividuelles de chaque Etat membre : les commentaires détaillés par pays privilégient l'ue à 15 et les prix des 1 pays entrants sont en général nettement inférieurs au groupe des 15. Électricité Usage domestique : la demeure le pays où le prix de l'électricité HTT et TTC est le moins cher, alors que l' en HTT et le en TTC présentent les prix les plus élevés. La teance à la hausse se confirme avec une augmentation de 5% de la moyenne de l'ue à 25 en TTC sur l'année 25. Usage iustriel : la Finlae est le pays le moins cher en HTT et la le moins cher en TTC. Ces pays sont suivis par la qui se trouve au 2ème rang (UE à 15) pour les prix en HTT et au 3ème pour les prix TTC. L' demeure le pays où le prix est le plus élevé à la fois en HTT et en TTC, suivi par l'irlae (les chiffres du ne sont toujours pas disponibles). En dynamique la teance à la hausse constatée se confirme avec une augmentation de 16% de la moyenne à 25 sur l'année 25. : ses prix de l'électricité restent systématiquement en dessous de la moyenne de l'ue à 15, tant en domestique qu'en iustriel. Gaz Usage domestique : le est le pays où le prix du gaz est le moins cher, en TTC comme en HTT. En TTC, c'est au qu'il est de loin le plus cher, suivi de la. En HTT, c'est en qu'il est le plus cher, suivi du et du. Sur un an, la moyenne dans l'ue à 25 est à la hausse d'environ 16%. Usage iustriel : les est le pays où le prix est le moins cher en HTT et l' en TTC. La reste le pays le plus cher en HTT devant l' et le. L' est le pays le plus cher en TTC suivi par l' et la. En dynamique, la moyenne à 25 augmente de 33% sur l'année 25. : les prix du gaz en HTT sont très proches de la moyenne de l'ue à 15 tant pour les usages iustriels que domestiques. Contrairement à d'autres pays, l'écart HTT-TTC est faible car seule la TVA s'applique dans ce cas, alors que d'autres pays ajoutent des taxes énergétiques Observatoire de l'énergie Télédoc 162- DGEMP- 61, boulevard Vincent Auriol Paris Cedex 13 - Mél :

2 Électricité à usage domestique : prix HTT* La moyenne de l'ue à 15 est de 19,4 /MWh. Le maximum est de 154,8 /MWh () et le minimum de 64,3 /MWh (). La se situe nettement en dessous de la moyenne des prix avec 9,5 /MWh, plus chère que la (87,6 /MWh), mais moins que l' (supra), l' (137,4 /MWh) ou l' (94, /MWh). * Ce prix ne compre ni la TVA ni les taxes spécifiques à l'électricité. Prix HTT /MWh 25 2 moyenne à 15 : 19,4 moyenne à 25 : 17, ,4 89,4 122,5 112,3 99,7 94, 9,5 89,6 8,9 62, 64,3 Chypre Finlae 128,5 154,8 7,2 6,9 139, 9,4 12,7 Irlae Malte 92,3 Électricité à usage domestique : prix TTC 134, 121,6 97,1 87,4 87,6 82,9 La moyenne de l'ue à 15 est de 144,4 /MWh. Le maximum est de 236,2 /MWh () et le minimum de 7,1 /MWh (). La se situe sensiblement en dessous de la moyenne, à 12,5 /MWh, plus chère que l' (114,7 /MWh) et le (12, /MWh), mais nettement moins que le (supra), l' (21,8 /MWh), les (28,7 /MWh) ou l' (183,2 /MWh). Prix TTC /MWh ,2 236,2 21,8 28,7 moyenne à 15 : 144,4 moyenne à 25 : 141, ,2 134, 143,1 114,7 73,1 12,5 17,8 7,1 17,5 Chypre Finlae 149, 82,9 71,8 16,3 94,9 Irlae Malte 119, 141, 144,8 12, 14,9 143,5 98,5 Source : Observatoire de l'énergie d'après Eurostat (janvier 26) 2

3 Électricité à usage iustriel : prix HTT* La moyenne de l'ue à 15 (hors et ) est de 76,4 /MWh. Le maximum est de 11,8 /MWh () et le minimum de 52, /MWh (Finlae). La se situe en dessous de la moyenne des prix, avec 53,3 /MWh, ce qui en fait le pays le moins cher après la Finlae (supra). L' (supra), l'irlae (1,15 /MWh), l' (85,2 /MWh) ou la (82,8 /MWh) ont des prix plus élevés. * Ce prix ne compre ni la TVA ni les taxes spécifiques à l'électricité. Prix HTT /MWh ,2 57,1 82,8 111,4 Chypre 67,6 66,8 66,9 52, 53,3 46,3 Finlae 1,1 11,8 33, 49,7 Irlae 81,6 69,6 77, 73,9 63,2 6,4 61,6 59,4 55,1 Malte Électricité à usage iustriel : prix TTC moyenne à 15 : 76,4 moyenne à 25 : 75,8 La moyenne de l'ue à 15 (hors et ) est de 98,1 /MWh. Le maximum est de 134,2 /MWh () et le minimum de 55,6 /MWh (). La se situe sous la moyenne des prix avec 69,1 /MWh, ce qui est à peine plus élevé que la Finlae (69, /MWh) et la (supra), mais moins que l' (supra), l' (113,1 /MWh) ou la (11,4 /MWh). Prix TTC /MWh ,2 113,1 11,4 93,8 82,4 54,6 69,1 69, 81,1 72,8 115,2 134,2 58,6 62,4 moyenne à 15 : 98,1 moyenne à 25 : 97, 94,2 93, 85,6 87,8 8,1 75,8 55,6 73,5 4 39, 2 Chypre Finlae Irlae Malte Source : Observatoire de l'énergie d'après Eurostat (janvier 26) 3

4 Gaz naturel à usage domestique : prix HTT La moyenne de l'ue à 15 est de 36,6 /MWh (hors Finlae et ). Le maximum est de 53,3 /MWh () et le minimum de 28,2 /MWh (). La se situe légèrement au dessus de la moyenne des prix avec 39,3 /MWh, ce qui est plus cher que l' (37,4 /MWh), le (supra), mais moins que le (supra), l' (44,1 /MWh), l' (42,3 /MWh) et la (38,7 /MWh). Prix HTT /MWh 1 moyenne à 15 : 36,6 moyenne à 25 : 35, ,1 38,7 38,6 47,5 42,3 53,3 49,8 39,3 39,7 39,9 37,4 32,8 36,1 35,1 3, ,1 Finlae 23,2 16,3 19, Irlae 27,9 28,2 Il n y a pas de réseau de gaz naturel à Chypre et à Malte. Gaz naturel à usage domestique : prix TTC La moyenne de l'ue à 15 des prix disponibles (Finlae et exclus) est de 48,3 /MWh. Le maximum est de 17,3 /MWh () et le minimum de 29,7 /MWh (). La se situe sous la moyenne des prix à 45,8 /MWh, moins chère que la (93,4 /MWh) et les (6,9 /MWh), mais nettement plus que le (supra). Nota : la ne taxe pas spécifiquement le gaz à usage domestique et seule la TVA est appliquée à ce produit, ce qui explique le positionnement plus favorable en Europe pour les prix TTC que pour les prix HTT.. Prix TTC /MWh 1 17,3 moyenne à 15 : 48,3 moyenne à 25 : 46,9 93, ,5 6,9 56,3 57,7 52,3 48,6 49,1 45,8 45, 46, ,7 Finlae 26,6 Irlae 22,5 19,2 37,2 34, 29,7 39,2 36,1 Source : Observatoire de l'énergie d'après Eurostat (janvier 26) 4

5 Gaz naturel à usage iustriel : prix HTT La moyenne de l'ue à 15 des prix disponibles (,, Irlae, exclus comme il y a 6 mois) est de 28,7 /MWh. Le maximum est de 36,7 /MWh () et le minimum de 19,7 /MWh (). La se situe exactement sur la moyenne des prix, avec 28,7 /MWh, plus chère que l' (25,4 /MWh) et la (24,8 /MWh), mais moins que la (supra), l' (35,7 /MWh) et le (32,1 /MWh). Prix HTT /MWh 5 moyenne à 15 : 28,7 moyenne à 25 : 28,3 4 35,7 36, ,3 24,8 25,4 21,5 28,7 24,5 31,1 32,1 27,3 23,2 21,8 19,7 16, 14,6 25,2 26, 1 Finlae Irlae Gaz naturel à usage iustriel : prix TTC La moyenne de l'ue à 15 des prix disponibles (,, Irlae, exclus comme il y a 6 mois) est de 35,7 /MWh. Le maximum est de 47,4 /MWh () et le minimum de 28,7 /MWh ( et ex eaquo). La se situe légèrement en dessous de la moyenne des prix avec 34,8 /MWh, ce qui est moins cher que l' (supra) et l' (46, /MWh), mais plus que la (3,3 /MWh), l' (29,5 /MWh) et les (28,7 /MWh). Prix TTC /MWh 5 46, 47,4 moyenne à 15 : 35,7 moyenne à 25 : 35, 4 34,8 33, 38,3 33,7 4,8 3 3,3 29,5 28,3 29,1 27,7 28,7 28,7 26,7 3,9 2 1 Finlae Irlae Il n y a pas de réseau de gaz naturel à Chypre et à Malte. 17,2 18,9 Source : Observatoire de l'énergie d'après Eurostat (janvier 26) 5

6 Électricité à usage domestique : prix TTC 25 Unité : /MWh Électricité à usage iustriel : prix HTT 1 Unité : /MWh Pour mémoire, il est procédé à deux relevés annuels, au 1er janvier et au 1er juillet. Source : Observatoire de l'énergie d'après Eurostat (janvier26) 6

7 Gaz naturel à usage domestique : prix TTC 1 Unité : /MWh Gaz naturel à usage iustriel : prix HTT 5 Unité : /MWh Pour mémoire, il est procédé à deux relevés annuels, au 1er janvier et au 1er juillet. Source : Observatoire de l'énergie d'après Eurostat (janvier 26) 7

8 Note au lecteur Avec le développement de la concurrence dans le secteur de l'électricité et du gaz en Europe, introduite par les directives européennes sur les marchés intérieurs de l'électricité et du gaz, les consommateurs sont attentifs au différentiel de prix existant entre les pays européens. Par exemple, pour l'usage iustriel, le coût de l'énergie est un facteur important de compétitivité et les consommateurs éligibles ont à cœur d'obtenir les prix d'approvisionnement les plus bas possibles. Cette étude offre un comparatif le plus récent possible des prix de l'électricité et du gaz dans l'union européenne (UE) pour les usages domestiques et iustriels et s'attache plus particulièrement à la place de la en Europe. La diffusion de ces prix par l'office Européen des Statistiques (EUROSTAT), répo au besoin de transparence exigée par la Commission européenne pour les prix au consommateur final iustriel de gaz et d'électricité, conformément à la directive européenne n du 29 juin : les prix publiés par EUROSTAT constituent la source statistique de ce rapport 2. La structure du parc de production électrique de chacun des pays de l'ue peut créer un avantage concurrentiel non négligeable qui se reflète dans la comparaison des prix de l'électricité avec les autres Etats membres. Ces avantages technologiques ou géologiques (pétrole, gaz, charbon, hydroélectricité) concernent, par exemple, les pays suivants :, (nucléaire et hydraulique), et (réserves en pètrole et gaz naturel), (charbon). Le type d'organisation du système électrique ou gazier peut aussi avoir une incidence sur les prix. Ainsi au Royaume- Uni comme en, après la libéralisation du système électrique, a-t-on observé que la baisse des prix de l'électricité avait plus profité aux consommateurs iustriels qu'aux consommateurs domestiques. Nota : - L'Observatoire de l'énergie a jugé bon de faire apparaître des prix hors toutes taxes (HTT) et des prix toutes taxes comprises (TTC = taxes énergétiques et TVA), afin d'observer les distorsions fiscales éventuelles. - Le cabinet NUS (National Utility Service), basé aux Etats-Unis, effectue également des comparaisons de prix de l'électricité entre les pays de l'ocde, mais selon une méthodologie sensiblement différente, difficile à rapprocher de celle d'eurostat. - Face à la généralisation de l'ouverture des marchés du gaz et de l'électricité dans l'ensemble des pays de l'ue, la Commission européenne (Eurostat) envisage une refonte de la méthode d'enquête de la Directive n La notion de consommateur type serait supprimée et remplacée par des tranches de consommation et les prix moyens par tranche seraient calculés à partir des facturations et des volumes veus. Cette nouvelle procédure est en test dans l'ensemble de l'ue depuis janvier 25 et pourrait être mise en application en 27. Méthodologie Les consommations types suivantes (abonnement compris) sont retenues : électricité gaz usage domestique usage iustriel 3 5 kwh annuels consommés, dont 1 3 kwh la nuit 1 GWh annuels consommés, avec une demae maximale de 2 5 kw, peant 4 heures par an kwh par an 11,63 GWh par an, 25 jours pour 4 heures Tous les prix sont en euros par MWh ( /MWh) pour faciliter la comparaison. Pour certains pays de l'ue, EUROSTAT ne donne pas un prix moyen national, mais plusieurs prix par localité ou région. Dans ce cas, on a retenu la localité la plus représentative du pays en question ou celle offrant le plus de données ( : Francfort/Main, : Vienne, : Madrid, : Paris, : Athènes, Irlae : Dublin, : Rome, : Rotterdam, : Lisbonne, : Lores). 1 En, c'est l'observatoire de l'énergie qui est chargé de l'application de cette directive, conformément au décret n du 13 septembre 1994 (JO du 16 septembre 1994) 2 Eurostat, "Statistiques en bref, Environnement et énergie", Prix du gaz au : usage domestique, usage iustriel, Prix de l'électricité au : usage domestique, usage iustriel 8

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2005

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2005 Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M IN IS T È R E D E L 'É C O N O M I E D E S F IN A N C E S ET D E L 'IN D U S T R IE Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 25 Direction

Plus en détail

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 2004

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 2004 Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M IN IS T È R E D E L 'É C O N O M I E D E S F IN A N C E S ET D E L 'IN D U S T R IE Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 24 Direction

Plus en détail

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2007

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 2007 Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er janvier 27 Observatoire de l'énergie. Août 27 Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l'économie de l'énergie et des

Plus en détail

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 2005

Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 2005 Liberté Égalité Fraternité R ÉPUBLIQUE F RANÇAISE MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE Prix du gaz et de l'électricité en Europe au 1 er juillet 25 Direction Générale de l'énergie et

Plus en détail

Prix du gaz et de l'électricité en Europe

Prix du gaz et de l'électricité en Europe FR0005114 MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE SECRÉTARIAT D'ÉTAT À L'INDUSTRIE Prix du gaz et de l'électricité en Europe Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire

Plus en détail

Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel

Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel L'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie a été engagée dès 1996,

Plus en détail

LE PRIX D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL

LE PRIX D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL LE PRIX D'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL Le prix du gaz naturel Le prix du gaz naturel pour les entreprises en est 4,53 c /kwh*): il est proche du prix moyen dans l Union européenne (4,50 c /kwh*). Avec

Plus en détail

Le secteur de la distribution d eau en France : évolution des plaintes de consommateurs et des prix jusqu en 2012

Le secteur de la distribution d eau en France : évolution des plaintes de consommateurs et des prix jusqu en 2012 N 13 Avril 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Le secteur de la distribution d eau en France

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE)

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE) COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 18.11.2015 COM(2015) 496 final 2015/0239 (COD) Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL sur les statistiques européennes concernant les prix du gaz

Plus en détail

Le développement du e-commerce et la relation-clients

Le développement du e-commerce et la relation-clients N 8 Décembre 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Le développement du e-commerce et la relation-clients

Plus en détail

Prix des appels en itinérance: il devient plus abordable d appeler chez soi, mais pas (encore) d envoyer des SMS à l'étranger

Prix des appels en itinérance: il devient plus abordable d appeler chez soi, mais pas (encore) d envoyer des SMS à l'étranger IP/08/1276 Bruxelles, le 28 août 2008 Prix des appels en itinérance: il devient plus abordable d appeler chez soi, mais pas (encore) d envoyer des SMS à l'étranger À partir du 30 août, passer ou recevoir

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA, commissaires

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA, commissaires Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 17 février 2016 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz en distribution publique

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Bien connaître le tarif Vert

Bien connaître le tarif Vert Bien connaître le tarif Vert http://corse.edf.com Comment se présente le tarif vert A5 1 Plusieurs versions tarifaires Courtes utilisations Moyennes utilisations Longues utilisations mais une structure

Plus en détail

Base de données PEGASE www.industrie.gouv.fr/energie

Base de données PEGASE www.industrie.gouv.fr/energie Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE 600 550 500 450 400 350 300 En euros constants indice base 100 en 1973 PRIX DES ÉNERGIES Prix du pétrole

Plus en détail

Grille Tarifaire - CLIENTS PARTICULIERS

Grille Tarifaire - CLIENTS PARTICULIERS Grille Tarifaire - CLIENTS PARTICULIERS Lampiris, votre fournisseur vert et pas cher, vous offre un service de qualité en toute simplicité! POURQUOI CHOISIR LAMPIRIS? SIMPLE et FACILE : On s occupe de

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique annexe annexe B B Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique. Vue d ensemble La contribution cumulée des produits pétroliers (essence, diesel et mazout de chauffage) à l inflation totale

Plus en détail

Note d analyse détaillée

Note d analyse détaillée Note d analyse détaillée des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement dans les tarifs réglementés de vente de gaz naturel de Gaz Electricité de Grenoble (GEG) 19 septembre 2013 Contexte et objectifs

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

«Anticiper la fin des Tarifs Règlementés de Vente de gaz et d électricité»

«Anticiper la fin des Tarifs Règlementés de Vente de gaz et d électricité» «Anticiper la fin des Tarifs Règlementés de Vente de gaz et d électricité» CCI de Cambes le 7 juillet 2014 BET IN.S.E. - Siège social ZI Rue Marc Robert -12850 ONET LE CHATEAU Tél. 05.65.77.31.00 Fax 05.65.67.26.59

Plus en détail

Le Service de l exploitation du CNC assure l'instruction de la procédure d'octroi des aides sélectives.

Le Service de l exploitation du CNC assure l'instruction de la procédure d'octroi des aides sélectives. AIDE SELECTIVE A LA CREATION ET MODERNISATION DES SALLES(CNC) Favoriser le maintien d'un parc de salles de cinéma dans les régions insuffisamment desservies tant du point de vue de de l'accès au film que

Plus en détail

2. Observations de la CRE. 2.1. Application du cadre réglementaire en vigueur

2. Observations de la CRE. 2.1. Application du cadre réglementaire en vigueur Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 20 décembre 2013 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz en distribution publique

Plus en détail

PRIX DES ÉNERGIES. Janvier 2003. Prix du pétrole brut importé. Cours du dollar. Prix des énergies à la consommation

PRIX DES ÉNERGIES. Janvier 2003. Prix du pétrole brut importé. Cours du dollar. Prix des énergies à la consommation PRIX DES ÉNERGIES Janvier 2003 600 550 En euros constants indice base 100 en 1973 500 450 400 350 Prix du pétrole brut importé 300 250 200 150 100 Prix des énergies à la consommation Cours du dollar 50

Plus en détail

LIBÉRALISATION DU MARCHÉ L ÉLECTRICITÉ

LIBÉRALISATION DU MARCHÉ L ÉLECTRICITÉ LIBÉRALISATION DU MARCHÉ L ÉLECTRICITÉ LES CONSEQUENCES DE L APPLICATION DES REGLES DE Claire PEREZ Mai 2011 Depuis la loi du 8 avril 1946, la société EDF, société nationalisée, détenait le monopole ou

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

CAC Premium 2012. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 )

CAC Premium 2012. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) communication à caractère promotionnel CAC Premium 2012 (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2 «CAC Premium

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

NOTE (Z)140109-CDC-1299

NOTE (Z)140109-CDC-1299 Commission de Régulation de l'electricité et du Gaz Rue de l'industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NOTE (Z)140109-CDC-1299

Plus en détail

Etude Comparative sur les services à la personne en Europe

Etude Comparative sur les services à la personne en Europe Etude Comparative sur les services à la personne en Europe 1 Etude comparative sur les services à la personne en Europe Rappel méthodologique Phase 1 : Etude comparative sur 7 pays européens Phase 2 :

Plus en détail

«Anticiper la fin des Tarifs Règlementés de Vente de gaz et d électricité»

«Anticiper la fin des Tarifs Règlementés de Vente de gaz et d électricité» «Anticiper la fin des Tarifs Règlementés de Vente de gaz et d électricité» BET IN.S.E. - Siège social ZI Rue Marc Robert - 12850 ONET LE CHATEAU Tél. 05.65.77.31.00 Fax 05.65.67.26.59 Site web : www.inse.fr

Plus en détail

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013 Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 0 juin 0 (état au er juillet 04) Objet et champ d application Art. Objet

Plus en détail

L électricité à Genève

L électricité à Genève Les tarifs au er janvier 0 Au er janvier 0, les tarifs de l'électricité restent stables, hormis le supplément fédéral pour le développement des énergies renouvelables qui passera de, ct/kwh à, ct/kwh.

Plus en détail

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014 Gaz Audit Tarifs Réglementés de Vente : La Commission de régulation de l énergie a effectué un audit des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement servant de base au calcul de l évolution des

Plus en détail

1 «Les services de médias audiovisuels à la demande diffèrent de la radiodiffusion télévisuelle eu égard au

1 «Les services de médias audiovisuels à la demande diffèrent de la radiodiffusion télévisuelle eu égard au Réponse de la Fédération française des télécoms à la consultation publique sur le projet de décret relatif aux services de média audiovisuel à la demande La loi du 30 septembre 1986 modifiée par la loi

Plus en détail

Prise de Position: Contact Date Introduction Les surcharges existantes

Prise de Position: Contact Date Introduction Les surcharges existantes Prise de Position: Surcharges sur l électricité: situation 2015 Contact: Emilie Butaye (Fédération d l Industrie du Verre) +32 2 542 61 29 emilie.butaye@vgi-fiv.be Date: 22/09/2015 Introduction Dans ce

Plus en détail

MARCHE DE FOURNITURE DE GAZ NATUREL CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE FOURNITURE DE GAZ NATUREL CAHIER DES CHARGES MARCHE DE FOURNITURE DE GAZ NATUREL CAHIER DES CHARGES ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour objet la fourniture de gaz naturel pour le collège : - Tarif B2S, PCE GI013430 / CODE ALLOCATION

Plus en détail

Tarifs de vente du gaz TTC(*) au 01 novembre 2015

Tarifs de vente du gaz TTC(*) au 01 novembre 2015 s de vente du gaz TTC(*) au 01 novembre 2015 Base B0 B1 B2I B2S Exemples d usages Cuisine Cuisine et Eau chaude Chauffage et eau chaude et/ou cuisine individuelle Chauffage et/ou eau chaude dans les chaufferies

Plus en détail

Le simulateur de la CWaPE. Manuel d utilisation simplifié Résultats

Le simulateur de la CWaPE. Manuel d utilisation simplifié Résultats Le simulateur de la CWaPE Manuel d utilisation simplifié Résultats Qu est-ce que le simulateur? Où trouver le simulateur? Le simulateur CWaPE: - est une comparaison objective des différents contrats de

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Prix et tarifs : casse tête et Dolcevita

Prix et tarifs : casse tête et Dolcevita Prix et tarifs : casse tête et Dolcevita La spécificité des prix et tarifs du gaz naturel? Ils sont presque aussi complexes que ceux de l électricité. Début septembre, GDF Suez a modifié ses offres aux

Plus en détail

LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE

LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE Par Laurent Pierandrei, Professeur de Comptabilité Internationale, ACE Paris, France (Partie Double 1 er septembre 2006) La TVA au sein de l Union Européenne

Plus en détail

Énergie : priorités pour l'europe Présentation de J. M. Barroso,

Énergie : priorités pour l'europe Présentation de J. M. Barroso, Énergie : priorités pour l'europe Présentation de J. M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen du 22 mai 2013 Nouvelles réalités sur le marché mondial de l énergie Impact de

Plus en détail

MARCHE SUBSEQUENT n 1 A L ACCORD-CADRE n 2015-. Lot n 1 LETTRE DE CONSULTATION GROUPEMENT DE COMMANDES

MARCHE SUBSEQUENT n 1 A L ACCORD-CADRE n 2015-. Lot n 1 LETTRE DE CONSULTATION GROUPEMENT DE COMMANDES MARCHE SUBSEQUENT n 1 A L ACCORD-CADRE n 2015-. Lot n 1 LETTRE DE CONSULTATION GROUPEMENT DE COMMANDES «FOURNITURE ET ACHEMINEMENT D ELECTRICITE ET SERVICES ASSOCIES» COORDONNATEUR SYNDICAT INTERCOMMUNAL

Plus en détail

Audition de la CRE du 23 Septembre 2004. Tarifs à Souscription. Présentation UNIDEN

Audition de la CRE du 23 Septembre 2004. Tarifs à Souscription. Présentation UNIDEN Audition de la CRE du 23 Septembre 2004 Tarifs à Souscription Présentation UNIDEN Energy Septembre 2004 PCD Commentaire sur l évolution proposée du tarif STS (1/2) Selon la formule STS actuelle (3,1,3),

Plus en détail

MARCHE SUBSEQUENT n 1 A L ACCORD-CADRE n 2015-. Lot n 1 LETTRE DE CONSULTATION GROUPEMENT DE COMMANDES

MARCHE SUBSEQUENT n 1 A L ACCORD-CADRE n 2015-. Lot n 1 LETTRE DE CONSULTATION GROUPEMENT DE COMMANDES MARCHE SUBSEQUENT n 1 A L ACCORD-CADRE n 2015-. Lot n 1 LETTRE DE CONSULTATION GROUPEMENT DE COMMANDES «FOURNITURE ET ACHEMINEMENT DE GAZ NATUREL ET SERVICES ASSOCIES» COORDONNATEUR SYNDICAT INTERCOMMUNAL

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.6 L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Sommaire 1. Production et consommation d électricité dans le Monde 2. Production et consommation d électricité en France 3. Les

Plus en détail

Fiche de présentation de l'offre Enercoop

Fiche de présentation de l'offre Enercoop Fiche de présentation de l'offre Enercoop offre valable jusq'au 1er août 2008 - offre unique d'électricité 100% renouvelable sans engagement de durée Important : L'offre d'enercoop étant une offre de marché,

Plus en détail

ENQUÊTE ANNUELLE 2004 SUR LES CONSOMMATIONS D'ÉNERGIE DANS L'INDUSTRIE

ENQUÊTE ANNUELLE 2004 SUR LES CONSOMMATIONS D'ÉNERGIE DANS L'INDUSTRIE ENQUÊTE ANNUELLE 2004 SUR LES CONSOMMATIONS D'ÉNERGIE DANS L'INDUSTRIE Statistiques Obligatoires Loi du 7 juin 1951 VISA N 2005 A 036 IN du Ministre de l'économie, des Finances et de l'industrie Signature

Plus en détail

Évolution des tarifs et de la relation-client dans le secteur des télécommunications depuis 1998

Évolution des tarifs et de la relation-client dans le secteur des télécommunications depuis 1998 N 3 Février 212 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Évolution des tarifs et de la relation-client

Plus en détail

Le commerce alimentaire de proximité Analyse de marché et évolution des plaintes de consommateurs

Le commerce alimentaire de proximité Analyse de marché et évolution des plaintes de consommateurs N 17 Août 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Le commerce alimentaire de proximité Analyse

Plus en détail

ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH. Date limite d adhésion 24.07.2015

ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH. Date limite d adhésion 24.07.2015 ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH Date limite d adhésion 24.07.2015 1 SOMMAIRE Page Présentation du Resah 3 Le contexte législatif 4 A qui s adresse ce marché? 5 Les principes de la mise

Plus en détail

Année de référence **** : 2005 Premières données disponibles : Décembre 2004

Année de référence **** : 2005 Premières données disponibles : Décembre 2004 INDICES DE PRIX DE PRODUCTION DE L INDUSTRIE FRANÇAISE POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS BRANCHE : MACHINES ET ÉQUIPEMENTS DE BUREAU (À L EXCLUSION DES ORDINATEURS ET ÉQUIPEMENTS CPF rév. 2 * : 28.23 / CPF rév.

Plus en détail

CONFECTION ET PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE A DESTINATION DES PERSONNES AGEES ET/OU HANDICAPEES POUR LE CCAS

CONFECTION ET PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE A DESTINATION DES PERSONNES AGEES ET/OU HANDICAPEES POUR LE CCAS C.C.A.S. DE CAZERES/GARONNE -==-=- CONFECTION ET PORTAGE DE REPAS A DOMICILE EN LIAISON FROIDE A DESTINATION DES PERSONNES AGEES ET/OU HANDICAPEES POUR LE CCAS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme

Des échanges commerciaux encore modestes, mais dont les perspectives apparaissent particulièrement prometteuses à moyen terme Les échanges commerciaux francomozambicains en 2013 Résumé En 2013, les échanges de biens entre la France et le Mozambique se sont élevés à 121,2 M EUR, soit une baisse de -17,8 % sur l année. La forte

Plus en détail

FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006

FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006 Énergies renouvelables et efficacité Energétique FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006 Remarque Préalable : Ce document

Plus en détail

Le prix de l électricité en France et l intégration des énergies renouvelables

Le prix de l électricité en France et l intégration des énergies renouvelables L appel d offres de l État Fiche thématique H Le prix de l électricité en France et l intégration des énergies renouvelables La production électrique en France La production totale d électricité en France

Plus en détail

Déroulement des procédures de délégation des services publics d eau et d assainissement en 2006

Déroulement des procédures de délégation des services publics d eau et d assainissement en 2006 Déroulement des procédures de délégation des services publics d eau et d assainissement en 2006 Synthèse MEEDDAT Direction de l eau et de la biodiversité Contact TNS Sofres Dominique MEZIERE 01.40.92.44.71

Plus en détail

14521/14 P A R L E G O U V E R N E M E N T, À L A S S E M B L É E N A T I O N A L E E T A U S É N A T.

14521/14 P A R L E G O U V E R N E M E N T, À L A S S E M B L É E N A T I O N A L E E T A U S É N A T. 14521/14 ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 7 novembre 2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 7 novembre

Plus en détail

Règlement d application des tarifs du Gaz naturel. Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007

Règlement d application des tarifs du Gaz naturel. Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007 1 Règlement d application des tarifs du Gaz naturel Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007 Partie générale Introduction Dès le 1 er juillet 2007, les tarifs du Gaz naturel des (ciaprès «SIG»)

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer F a i t s e t c h i f f r e s p o u r 2 0 0 3 L électricité par Sylvie Scherrer Observatoire de l Energie, DGEMP, Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie La consommation La consommation

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE 2013 Méthodologie MKG Hospitality réalise pour la Chambre de Commerce et d'industrie de Caen et Tourisme un reporting

Plus en détail

Poids lourds en 2007

Poids lourds en 2007 Poids lourds en 2007 Avertissements : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente

Plus en détail

Négociations sur le climat : coup de froid prolongé

Négociations sur le climat : coup de froid prolongé Négociations sur le climat : coup de froid prolongé - Accord a minima à la conférence de Doha Pérennisation du protocole de Kyoto mais seuls restent engagés pour l'instant l'union européenne, l'australie,

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Rencontre avec les Collectivités

Rencontre avec les Collectivités Rencontre avec les Collectivités Groupement de Commandes Gaz Réunion d'arrondissement Septembre 2014 2 2 Groupement de Commandes Gaz La consultation des fournisseurs a été lancée le 17 juillet La consultation

Plus en détail

Concurrence sur le marché de gros de l'électricité : un long chemin à parcourir?

Concurrence sur le marché de gros de l'électricité : un long chemin à parcourir? Concurrence sur le marché de gros de l'électricité : un long chemin à parcourir? Résumé : Il existe en France une juxtaposition de différents types de prix et de tarifs ainsi qu une large divergence entre

Plus en détail

Tarifs de vente du gaz naturel TVA incluse au 1er avril 2015. Tarifs de vente du gaz naturel TVA incluse au 1er mars 2015

Tarifs de vente du gaz naturel TVA incluse au 1er avril 2015. Tarifs de vente du gaz naturel TVA incluse au 1er mars 2015 s de vente du gaz naturel TVA incluse au 1er avril 2015 Abonnement 66,43 EUR/an 78,33 EUR/an 226,57 EUR/an 226,57 EUR/an 1616,95 EUR/an 7332,56 EUR/an Hiver (1) Eté (1) Hiver (1) Eté (1) 1 10,06 8,24 5,51

Plus en détail

Tarif S2S hors taxes * au 1 er avril 2015

Tarif S2S hors taxes * au 1 er avril 2015 Tarif S2S hors taxes * au 1 er avril 2015 hiver été hiver Eté 0 33,936 14,880 3,779 3,152 1 36,108 17,052 3,803 3,176 2 38,280 19,224 3,827 3,200 3 40,452 21,396 3,851 3,224 4 42,624 23,568 3,875 3,248

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ;

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ; Décision n 2008-0512 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 6 mai 2008 modifiant la décision n 05-1085 du 15 décembre 2005 fixant l utilisation des catégories

Plus en détail

ASPECTS FINANCIERS ET FISCAUX DES TRANSPORTS ROUTIERS. Politique de tarification routière Réaffirmation de la position de principe de la CEMT

ASPECTS FINANCIERS ET FISCAUX DES TRANSPORTS ROUTIERS. Politique de tarification routière Réaffirmation de la position de principe de la CEMT CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT 2 rue André Pascal, F-75775 PARIS CEDEX 16 TEL. 33 (0)1 45 24 97 10 / FAX: 33 (0)1 45 24 97 42 ecmt.contact@oecd.org

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011 Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 20. SRER, 4 mars 20 Contexte Malgré les baisses successives des tarifs d achat de janvier et septembre 200, le rythme de

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

Résumé. Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi

Résumé. Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi Etude comparative des prix des médicaments entre la Suisse, l Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Grande-Bretagne, la France, l Italie et l Autriche Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi Résumé Les coûts

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ Guide pratique à destination des entreprises Quels sont les différents acteurs du marché en France? Marché de gros Fournisseurs Vente

Plus en détail

Evolution du tarif social de l électricité sur le marché résidentiel

Evolution du tarif social de l électricité sur le marché résidentiel Evolution du tarif social de l électricité sur le marché résidentiel Décembre 0 L objectif du présent document est d illustrer l évolution des prix de l électricité vendue aux clients protégés sur le marché

Plus en détail

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA:

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA: FISCALITE Le but de ce chapitre est de vous aider à trouver des informations précises et valables sur la réglementation européenne de la TVA. Si vous constatez certains manquements ou certaines erreurs,

Plus en détail

R-3492-2002 Réponses aux demandes d'informations de l'acef de Québec suite à la 4 e rencontre technique sur les structures tarifaires

R-3492-2002 Réponses aux demandes d'informations de l'acef de Québec suite à la 4 e rencontre technique sur les structures tarifaires A R-3492-2002 Réponses aux demandes d'informations de l'acef de Québec suite à la 4 e rencontre technique sur les structures tarifaires 1) Nous aimerions avoir des explications sur vos affirmations en

Plus en détail

AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL

AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL Instruction n 2011-I-14 du 29 septembre 2011 relative à la surveillance des risques sur les crédits à l habitat en France L Autorité de contrôle prudentiel, Vu le Code monétaire

Plus en détail

Les pratiques commerciales des cabinets d expertise comptable vontelles

Les pratiques commerciales des cabinets d expertise comptable vontelles Les pratiques commerciales des cabinets d expertise comptable vontelles changer? 1 1. Stratégies commerciales des cabinets : un état des lieux difficile à réaliser 2. Les cabinets doivent-ils élaborer

Plus en détail

LA FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE VENTE DU GAZ ET DE L ELECTRICITE

LA FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE VENTE DU GAZ ET DE L ELECTRICITE LA FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE VENTE DU GAZ ET DE L ELECTRICITE Journée Entreprises Côtes d Armor 7 octobre 2014 Michel Pédron OUVERTURE DES MARCHES DE L ENERGIE Contexte 4 directives européennes (1996

Plus en détail

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

L ouverture du marché de l énergie aux particuliers Comment ça fonctionne?

L ouverture du marché de l énergie aux particuliers Comment ça fonctionne? Contact Stéphane Meunier Directeur Associé Energie Mobile: +33 (0)6 26 11 21 56 Bureau: +33 (0)1 42 77 94 44 stephane.meunier@sia-conseil.com L ouverture du marché de l énergie aux particuliers Comment

Plus en détail

Newsletter Maroc. Nouvelle loi de Finances LIVRE DES PROCEDURES FISCALES 3 IS ET IGR 5

Newsletter Maroc. Nouvelle loi de Finances LIVRE DES PROCEDURES FISCALES 3 IS ET IGR 5 www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma Nouvelle loi de Finances EDITO 2 3 5 Impôt sur les sociétés 5 Impôt général sur le revenu 5 Télédéclaration et télépaiement 5 CMS Bureau Francis Lefebvre 106 rue

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les coûts du transport routier international en Pologne en 2005 Après une première phase de travaux centrée sur nos principaux compétiteurs au sein de

Plus en détail

France Territoire Solaire

France Territoire Solaire Page 1 France Territoire Solaire Observatoire de l énergie solaire photovoltaïque en France Lancement de la 7 ème édition Publication trimestrielle www.observatoire-energiesolaire.fr le Jeudi, 24 octobre

Plus en détail

Le photovoltaïque décline, les professionnels s'alarment

Le photovoltaïque décline, les professionnels s'alarment Date : 24.10.2013 Page 1/2 Le photovoltaïque décline, les professionnels s'alarment Le nombre de raccordement d'installations solaires continue de baisser en France pour atteindre un niveau plus faible

Plus en détail

SOMMAIRE. 1) Les Constats. 2) Où en est la France aujourd hui? - au plan climatique - au plan économique

SOMMAIRE. 1) Les Constats. 2) Où en est la France aujourd hui? - au plan climatique - au plan économique SOMMAIRE 1) Les Constats 2) Où en est la France aujourd hui? - au plan climatique - au plan économique 3) Quelles projections pour l avenir? - l augmentation de la demande d électricité - le lien entre

Plus en détail