Package AON Pertes d exploitation. Conditions générales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Package AON Pertes d exploitation. Conditions générales"

Transcription

1 Package AON Pertes d exploitation Conditions générales

2 Des dispositions complémentaires relatives aux conditions générales Package AON figurent également aux pages suivantes : Dispositions communes Lexique TITRE I - GARANTIES DE BASE CHAPITRE I - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE A : INDEMNITES FORFAITAIRES Article 1 - Garanties de base Article 2 - Extension de garantie Article 3 - Non-reprise des activités CHAPITRE II - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE B : MAINTIEN DU RESULTAT D EXPLOITATION (classique) Article 1 - Garanties de base Article 2 - Extension de garantie Article 3 - Fixation du montant déclaré Article 4 - Calcul de l indemnité Article 5 - Non-reprise des activités Article 6 - Ajustabilité (Increase Decrease)

3 CHAPITRE III - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE C : MAINTIEN DU RESULTAT D EXPLOITATION (chiffre d affaires) Article 1 - Garanties de base Article 2 - Extension de garantie Article 3 - Fixation du montant déclaré Article 4 - Calcul de l indemnité Article 5 - Non-reprise des activités CHAPITRE IV - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE D : FRAIS SUPPLEMENTAIRES D EXPLOITATION Article 1 - Garanties de base Article 2 - Extension de garantie Article 3 - Frais supplémentaires d exploitation assurés Article 4 - Non-reprise des activités TITRE II - GARANTIES COMPLEMENTAIRES Article 1 - Extensions de garantie (couvertes d office) TITRE III - EXCLUSIONS APPLICABLES A TOUTES LES FORMULES TITRE IV - EXTENSIONS FACULTATIVES DE GARANTIES Article 1 - Extensions facultatives

4 TITRE I - GARANTIES DE BASE CHAPITRE I - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE A : INDEMNITES FORFAITAIRES Article 1 - GARANTIES DE BASE Si l assurance est souscrite en formule A : indemnités forfaitaires, nous garantissons le paiement de l indemnité journalière convenue durant la période d indemnisation lorsque les activités de l assuré ont été totalement ou partiellement interrompues ou réduites à la suite d un sinistre survenu pendant la durée de l assurance et affectant les biens désignés. En cas d interruption partielle des activités, l indemnité journalière sera réduite du pourcentage d activités pouvant encore être exercées par l assuré ou pour son compte dans les bâtiments assurés ou ailleurs. L indemnité ne pourra jamais excéder la perte d exploitation réellement subie. Article 2 - EXTENSION DE GARANTIE La garantie est également accordée en cas de sinistre dû à un incendie, une explosion, une implosion, la foudre ou le heurt par tout ou partie d appareils de navigation aérienne ou spatiale et par des météorites, survenu dans le voisinage du bâtiment assuré lorsque de ce fait l accès de l établissement est rendu impossible suite à une décision de l autorité administrative ou judiciaire. Article 3 - NON-REPRISE DES ACTIVITES Aucune indemnité n est due si l entreprise cesse définitivement ses activités après la survenance d un sinistre, à moins que cette cessation ne résulte d un cas de force majeure. Dans cette hypothèse, l indemnité journalière sera réduite jusqu au quart de celle qui aurait été due en cas de reprise des activités et pendant maximum trois mois

5 CHAPITRE II - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE B : MAINTIEN DU RESULTAT D EXPLOITATION (classique) Article 1 - GARANTIES DE BASE Si l assurance est souscrite en formule B : maintien du résultat d exploitation, nous garantissons le paiement d indemnités destinées à maintenir le résultat d exploitation de l entreprise pendant la période d indemnisation, lorsque les activités de l assuré ont été totalement ou partiellement interrompues ou réduites à la suite d un sinistre survenu pendant la durée de l assurance et affectant les biens désignés. On entend par sinistre, un dégât matériel occasionné par les périls : incendie, explosion et implosion, foudre, heurt par tout ou partie d appareils de navigation aérienne ou spatiale et par des météorites ou heurt par des véhicules terrestres ou par des animaux, à l exclusion de tout autre heurt, garantis par les conditions générales de l assurance Incendie et périls connexes. Moyennant stipulation expresse aux conditions particulières, l assurance peut être étendue aux sinistres dus à d autres périls ou événements. Article 2 - EXTENSION DE GARANTIE La garantie est également accordée en cas de sinistre dû à un incendie, une explosion, une implosion, la foudre ou le heurt par tout ou partie d appareils de navigation aérienne ou spatiale et par des météorites, survenu dans le voisinage du bâtiment assuré lorsque de ce fait l accès de l établissement est rendu impossible suite à une décision de l autorité administrative ou judiciaire. Article 3 - FIXATION DU MONTANT DECLARE Le montant déclaré est fixé sous votre responsabilité. Pour éviter toute insuffisance d assurance, le montant déclaré doit être, à tout moment, au moins égal au montant à déclarer, c-à-d à la différence entre : le montant total des produits d exploitation qui auraient été réalisés pendant la période de douze mois (ou une période égale à la période d indemnisation si celle-ci est supérieure à douze mois) à venir en l absence de sinistre et les frais variables d exploitation afférents à cette même période

6 Article 4 - CALCUL DE L INDEMNITE Calcul de l indemnité A. L indemnité est déterminée comme suit : 1. en établissant la baisse des produits d exploitation subie pendant la période d indemnisation et exclusivement imputable au sinistre garanti, par différence entre : et les produits d exploitation qui auraient été réalisés pendant cette même période si le sinistre ne s était pas produit les produits d exploitation réalisés pendant cette même période par l entreprise ellemême ou pour son compte, dans les bâtiments assurés ou ailleurs; 2. en déduisant du résultat obtenu en 1., outre les frais variables d exploitation, tous les autres frais économisés et les produits financiers réalisés à la suite du sinistre pendant la période d indemnisation; 3. en majorant le résultat obtenu en 2. des éventuels frais supplémentaires exposés avec notre accord en vue de maintenir le résultat d exploitation durant la période d indemnisation. Toutefois, le montant de l indemnité ne pourra dépasser celui qui aurait été alloué si ces frais supplémentaires n avaient pas été exposés; 4. en déduisant du résultat obtenu en 3. la franchise éventuellement prévue aux conditions particulières; 5. en appliquant au montant obtenu en 4. la règle proportionnelle de montants lorsque le montant déclaré est inférieur à celui qui aurait dû l être conformément à l article 3 ci-avant. B. En aucun cas, l indemnité maximale par sinistre ne pourra dépasser le montant déclaré pour l exercice social pendant lequel le sinistre s est produit, sous réserve toutefois de l adaptation du montant déclaré conformément aux dispositions de l article 6 ci-après, mais uniquement dans la mesure ou cette extension facultative de garantie a été souscrite. C. Aucune indemnité n est due en cas d interruption ou de réduction des activités limitée au délai de carence. Article 5 - NON-REPRISE DES ACTIVITES Aucune indemnité n est due si l entreprise cesse définitivement ses activités après la survenance d un sinistre, à moins que cette cessation ne résulte d un cas de force majeure. Dans cette dernière hypothèse, l indemnité est limitée aux frais non variables réellement supportés par l assuré, à l exclusion des amortissements et des allocations versées au personnel pour fermeture de l entreprise et pendant maximum six mois. La règle proportionnelle de montants reprise à l article 4. A. 5 ci-avant peut éventuellement être d application

7 Article 6 - AJUSTABILITE (Increase Decrease) A. La règle proportionnelle de montants dont question à l article 4. A. 5 ci-avant, ne sera appliquée que si le montant à déclarer est supérieur au montant déclaré augmenté de 30 % ou de tout autre pourcentage fixé aux conditions particulières. B. Vous êtes tenus de nous communiquer dans les 90 jours qui suivent la date de clôture de chaque exercice social, le montant à déclarer afférent à cet exercice. Si, au cours de celui-ci, un sinistre a donné lieu à indemnisation, il est fait abstraction de son incidence sur les montants à communiquer. C. Si le montant communiqué en vertu du point B. ci-avant est inférieur au montant déclaré pour l exercice social concerné, nous vous ristournerons la prime correspondant à la surestimation constatée, sans que ce remboursement puisse excéder 30 % (ou tout autre pourcentage fixé aux conditions particulières) de la prime émise pour ledit exercice. D. Si le montant communiqué en vertu du point B. ci-avant est supérieur au montant déclaré pour l exercice social concerné, nous percevrons un complément de prime correspondant à la sous-estimation constatée, sans que ce complément puisse excéder 30 % (ou tout autre pourcentage fixé aux conditions particulières) de la prime émise pour ledit exercice. E. A défaut de déclaration dans le délai visé au point B. ci-avant, l application du présent article sera suspendue de plein droit et nous vous réclamerons un complément de prime égal à 30 % (ou tout autre pourcentage fixé aux conditions particulières) de la prime émise pour l exercice social concerné. F. Nous nous réservons, à tout moment, le droit de vérifier l exactitude des montants que vous nous avez communiqués. CHAPITRE III - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE C : MAINTIEN DU RESULTAT D EXPLOITATION (chiffre d affaires) Article 1 - GARANTIES DE BASE Si l assurance est souscrite en formule C : maintien du résultat d exploitation, nous garantissons le paiement d indemnités destinées à maintenir le résultat d exploitation de l entreprise pendant la période d indemnisation, lorsque les activités de l assuré ont été totalement ou partiellement interrompues ou réduites à la suite d un sinistre survenu pendant la durée de l assurance et affectant les biens désignés. Moyennant stipulation expresse aux conditions particulières, l assurance peut être étendue aux sinistres dus à d autres périls ou événements. Article 2 - EXTENSION DE GARANTIE La garantie est également accordée en cas de sinistre dû à un incendie, une explosion, une implosion, la foudre ou le heurt par tout ou partie d appareils de navigation aérienne ou spatiale et par des météorites, survenu dans le voisinage du bâtiment assuré lorsque de ce fait l accès de l établissement est rendu impossible suite à une décision de l autorité administrative ou judiciaire

8 Article 3 - FIXATION DU MONTANT DECLARE Le montant déclaré est fixé sous votre responsabilité. Pour éviter toute insuffisance d assurance, le montant déclaré doit être, à tout moment, au moins égal au chiffre d affaires annuel du dernier exercice comptable. Pour les entreprises qui débutent leurs activités, le montant déclaré pour la première période d assurance doit être égal au chiffre d affaires estimé pour la première année complète d activités. Article 4 - CALCUL DE L INDEMNITE Calcul de l indemnité A. L indemnité est déterminée comme suit : 1. en établissant la baisse du chiffre d affaires subie pendant la période d indemnisation et exclusivement imputable au sinistre garanti, par différence entre : le chiffre d affaires qui aurait été réalisé pendant cette même période si le sinistre ne s était pas produit et le chiffre d affaires réalisé pendant cette même période par l entreprise elle-même ou pour son compte, dans les bâtiments assurés ou ailleurs 2. en déduisant du résultat obtenu en 1., outre les frais variables d exploitation, tous les autres frais économisés et les produits financiers réalisés à la suite du sinistre pendant la période d indemnisation; 3. en majorant le résultat obtenu en 2. des éventuels frais supplémentaires exposés avec notre accord en vue de maintenir le résultat d exploitation durant la période d indemnisation. Toutefois, le montant de l indemnité ne pourra dépasser celui qui aurait été alloué si ces frais supplémentaires n avaient pas été exposés; 4. en déduisant du résultat obtenu en 3. la franchise éventuellement prévue aux conditions particulières; 5. en appliquant au montant obtenu en 4. la règle proportionnelle de montants lorsque le montant déclaré est inférieur à celui qui aurait dû l être conformément à l article 3 ci-avant. La règle proportionnelle de montants ne sera toutefois pas appliquée si l insuffisance du montant déclaré n excède pas 30 % du montant qui aurait dû être déclaré. B. Sauf stipulation expresse contraire aux conditions particulières, l indemnité maximale par sinistre ne pourra en aucun cas excéder le montant déclaré pour l exercice social précédant immédiatement la date de la survenance du sinistre. C. Aucune indemnité n est due en cas d interruption ou de réduction des activités limitée au délai de carence

9 Article 5 - NON-REPRISE DES ACTIVITES Aucune indemnité n est due si l entreprise cesse définitivement ses activités après la survenance d un sinistre, à moins que cette cessation ne résulte d un cas de force majeure. Dans cette dernière hypothèse, l indemnité est limitée aux frais non variables réellement supportés par l assuré, à l exclusion des amortissements et des allocations versées au personnel pour fermeture d entreprise pendant maximum six mois. La règle proportionnelle de montants reprise au paragraphe 4. A. 5 ci-avant peut éventuellement être d application. CHAPITRE IV - ASSURANCE SUR LA BASE DE LA FORMULE D : FRAIS SUPPLEMENTAIRES D EXPLOITATION Article 1 - GARANTIES DE BASE Si l assurance est souscrite en formule D : frais supplémentaires d exploitation, nous indemniserons l assuré des frais supplémentaires d exploitation engagés par lui pendant la période d indemnisation, lorsque les activités de l assuré ont été totalement ou partiellement interrompues ou réduites à la suite d un sinistre survenu pendant la durée de l assurance et affectant les biens désignés. On entend par sinistre, un dégât matériel occasionné par les périls incendie, explosion et implosion, foudre, heurt par tout ou partie d appareils de navigation aérienne ou spatiale et par des météorites ou heurt par des véhicules terrestres ou par des animaux, à l exclusion de tout autre heurt, garantis par les conditions générales de l assurance Incendie et périls connexes. Moyennant stipulation expresse aux conditions particulières, l assurance peut être étendue aux sinistres dus à d autres périls ou événements. Article 2 - EXTENSION DE GARANTIE La garantie est également accordée en cas de sinistre dû à un incendie, une explosion, une implosion, la foudre ou le heurt par tout ou partie d appareils de navigation aérienne ou spatiale et par des météorites, survenu dans le voisinage du bâtiment assuré lorsque de ce fait l accès de l établissement est rendu impossible suite à une décision de l autorité administrative ou judiciaire. Article 3 - FRAIS SUPPLEMENTAIRES D EXPLOITATION ASSURES A. Ne sont assurées que les frais supplémentaires d exploitation qui dépassent les frais normaux d exploitation, dus uniquement au sinistre et engagés avec notre accord dans le seul but : de maintenir le chiffre d affaires de la période d indemnisation au même niveau que celui qui aurait été réalisé si le sinistre ne s était pas produit; de pouvoir continuer les activités dans des conditions aussi proches de celles qui auraient existé si le sinistre ne s était pas produit

10 B. Ces frais supplémentaires d exploitation comprennent : 1. les frais de location : de locaux ou de bureaux temporaires (prix de location, aménagements indispensables, y compris l aménagement en atelier provisoire, les frais de chauffage, d eau et d électricité) en attendant la réparation ou la reconstruction des bâtiments sinistrés; d installations ou de machines de remplacement (de caractéristiques identiques ou équivalentes) en attendant la réparation de celles sinistrées ou la livraison de nouvelles, les frais d installation, de montage, de démontage ou de transport de ces biens et les frais de consommation supplémentaire de force motrice résultant de leur emploi; de mobilier, d agencement et d équipement provisoires; 2. les frais d heures supplémentaires du personnel de l assuré et, si les activités sont exercées à un endroit autre que celui spécifié aux conditions particulières, les frais de déplacement de ce personnel (le coût supplémentaire par rapport au coût normal) ainsi que les frais des repas servis à ce personnel pendant les heures supplémentaires; 3. si seul le bâtiment assuré est endommagé : les frais de déplacement, de transport, de démontage, d installation ou de montage d une installation ou d une machine non sinistrée, à un endroit autre que celui spécifié aux conditions particulières; les frais de déménagement et de transport de mobilier ou d agencements non sinistrés, à un endroit autre que celui spécifié aux conditions particulières. Ces frais ne peuvent en aucun cas être cumulés avec ceux spécifiés aux paragraphes 3 B 1. deuxième et troisième points ci-avant; 4. les frais supplémentaires pour travaux exécutés par un tiers ou par d autres installations de l assuré; 5. les frais d information de la clientèle, les frais de publicité; 6. les frais de réparation accélérée d un bâtiment sinistré, les frais d approvisionnement accéléré en matières premières et de livraisons urgentes (le coût supplémentaire par rapport au coût normal); 7. les autres frais supplémentaires d exploitation éventuellement spécifiés aux conditions particulières. C. Les frais supplémentaires d exploitation sont assurées au premier risque, sans application de la règle proportionnelle de montants, jusqu à concurrence du montant spécifié aux conditions particulières. Toutefois, le montant total de l indemnité ne pourra jamais dépasser le montant que nous serions tenus de payer si ces frais supplémentaires n avaient pas été exposés, dans l hypothèse où l assurance était conclue sur base de la formule : maintien du résultat d exploitation (formule B ou C)

11 D. Exclusions Sont exclus de l assurance : la perte de chiffre d affaires ou de bénéfice résultant de l interruption totale ou partielle des activités; les frais garantis dans le cadre de l assurance Incendie et périls connexes, e.a. les frais d extinction, de conservation et de déblais etc.; le coût de réparation, de reconstruction ou de remplacement définitifs des biens désignés; les amendes, pénalités ou dommages et intérêts pour rupture de contrat, exécution tardive ou non-exécution de commandes; le prix normal du matériel, des produits, des marchandises ou des matières premières, la privation de jouissance immobilière; les frais non variables de l entreprise en activité totale ou partielle. Article 4 - NON-REPRISE DES ACTIVITES Aucune indemnité n est due si l entreprise cesse définitivement ses activités après la survenance d un sinistre

12 TITRE II - GARANTIES COMPLEMENTAIRES Article 1 - EXTENSIONS DE GARANTIE (couvertes d office) A. Honoraires d experts Nous garantissons au premier risque le remboursement des honoraires considérés comme normaux, payés par l assuré à l expert qu il aura choisi pour la fixation de l indemnité, conformément aux dispositions des conditions générales. Cette somme ne pourra excéder 5 % de l indemnité due par nous au titre d un sinistre couvert, ni le double des honoraires de nos experts. L intervention est en tout état de cause limitée à EUR par sinistre

13 TITRE III - EXCLUSIONS D APPLICATION A TOUTES LES FORMULES Sont exclues de l assurance, les pertes et frais d exploitation résultant : de l absence ou de l insuffisance d assurance des biens désignés; sauf mention ou stipulation contraire expresse, de dommages à des biens autres que les biens désignés, même s ils sont la conséquence directe ou indirecte de l endommagement des biens désignés; de modifications, améliorations ou révisions de biens désignés - sinistrés ou non - intervenant à l occasion d une réparation ou d un remplacement après un sinistre garanti; de dommages non occasionnés par un sinistre garanti et atteignant des biens désignés non sinistrés à l occasion de la reconstruction ou de la reconstitution d un bien ayant subi un dégât matériel; de sinistres à des bâtiments assurés en construction; d un acte de terrorisme; d une catastrophe naturelle

14 TITRE IV - EXTENSIONS FACULTATIVES DE GARANTIES Article 1 - EXTENSIONS FACULTATIVES Ne sont pas compris dans la garantie mais peuvent être assurés moyennant stipulation expresse aux conditions particulières : A. Frais supplémentaires exceptionnels Cette garantie comprend l indemnisation des frais exceptionnels que l assuré a exposés avec notre accord à la suite d un sinistre garanti en vue de maintenir le résultat d exploitation de l entreprise assurée pendant la période d indemnisation, lorsqu ils viennent en supplément de ceux déjà visés au Titre I (selon la formule souscrite : à l article 4. A. 3). La garantie est allouée au premier risque, sans application de la règle proportionnelle de montants, jusqu à concurrence du montant spécifié aux conditions particulières pour la présente extension de garantie. B. Salaire hebdomadaire garanti Cette garantie comprend le paiement du salaire hebdomadaire garanti au personnel ouvrier dont l inactivité résulte de la survenance d un sinistre garanti affectant les biens désignés. Pour éviter l application de la règle proportionnelle de montants, le montant déclaré ne peut être inférieur à 1/48 e des salaires bruts attendus pour la période de douze mois qui suit, dans l hypothèse où aucun sinistre n affecterait l entreprise pendant cette période, augmentée des charges sociales, légales et extra-légales, considérées comme frais variables d exploitation par l assuré. Par salaire hebdomadaire garanti on entend les sommes dues aux ouvriers en vertu de l article 49 de la loi du 3 juillet 1978 (y compris les cotisations patronales de sécurité sociale) pendant les sept premiers jours calendrier de l interruption de travail. C. Indemnité de préavis aux ouvriers Cette garantie comprend le remboursement des indemnités dues par l assuré au titre d indemnités légales afférentes à un délai n excédant pas le préavis applicable, au personnel ouvrier congédié sans préavis, pour autant que le licenciement soit la conséquence nécessaire de l interruption totale ou partielle des activités de l entreprise suite à un sinistre garanti. L indemnité éventuelle est réduite proportionnellement si le montant déclaré est inférieur à la part des salaires annuels versés au personnel ouvrier - dont les salaires sont considérés comme frais variables par l assuré - calculée pour une durée égale à celle du préavis applicable. D. Indemnité spéciale pour fermeture d entreprise Cette garantie comprend le remboursement des sommes dues au titre d indemnité spéciale aux ouvriers pour licenciement collectif en vertu des dispositions de la loi du 28 juin 1966, lorsque la cessation totale ou partielle de l activité de l entreprise est due à un sinistre garanti. L indemnité éventuelle est réduite proportionnellement si le montant déclaré est inférieur à la somme des indemnités que l assuré devrait verser, compte tenu de l ancienneté et de l âge de tous les ouvriers

15 E. Amendes Cette garantie comprend le paiement des dommages et intérêts conventionnellement fixés ou éventuellement dus par l assuré pour non livraison ou retard dans l exécution des commandes, dû uniquement à un sinistre garanti. F. Carence des fournisseurs ou sous-traitants Cette garantie comprend l indemnisation du préjudice subi par l assuré suite à une interruption totale ou partielle de ses activités consécutivement à un incendie, une explosion, une implosion, la foudre, le heurt par tout ou partie d appareils de navigation aérienne ou spatiale et par des météorites, survenu dans l établissement d un fournisseur ou d un sous-traitant nommément désigné aux conditions particulières. L indemnité est limitée, par fournisseur ou sous-traitant désigné, à un pourcentage du montant fixé aux conditions particulières et elle sera réduite proportionnellement si celui-ci est inférieur à celui qui aurait dû être renseigné conformément au Titre I des présentes conditions générales. G. Salaires double base 1. Cette garantie comprend le paiement de l indemnité prévue en 2. ci-après suite à la perte de salaires résultant de : la baisse du chiffre d affaires, l augmentation des frais supplémentaires d exploitation, pour autant que la période d indemnisation soit d au moins 12 mois. 2. Calcul de l indemnité : pour la baisse du chiffre d affaires : - pendant une période initiale prenant effet le jour du sinistre garanti et se terminant au plus tard après le nombre de semaines fixé aux conditions particulières : le montant obtenu en appliquant le pourcentage des salaires à la réduction du chiffre d affaires due exclusivement à ce sinistre, déduction faite de toute économie réalisée sur les salaires suite au sinistre pendant cette période; - pendant les semaines suivantes de la période d indemnisation : le montant obtenu en appliquant le pourcentage des salaires à la réduction du chiffre d affaires enregistrée durant cette période, déduction faite de toute économie réalisée sur les salaires suite au sinistre pendant cette période. Ce montant ne pourra excéder celui obtenu en appliquant le pourcentage des salaires multiplié par le taux défini aux conditions particulières à la réduction du chiffre d affaires pendant cette période, augmenté des économies déduites en application du point 1. ci-avant. Option : à la demande de l assuré, formulée avant la fin de la période initiale prévue au point 1. ci-avant, celle-ci pourra être portée au nombre de semaines fixé aux conditions particulières. Dans ce cas, en ce qui concerne le reste de la période d indemnisation, l indemnité ne pourra excéder les économies réalisées sur les salaires au cours de la période initiale ainsi prolongée;

16 pour l augmentation des frais supplémentaires d exploitation : les frais supplémentaires qui n auront pas été pris en charge dans le cadre de la garantie principale, jusqu à concurrence de la somme que nous aurions dû verser au titre de salaires si lesdits frais n avaient pas été engagés. 3. L indemnité ainsi calculée sera réduite proportionnellement si le montant assuré pour les salaires (adéquatement ajusté si la période d indemnisation est supérieure à douze mois) est inférieur aux salaires annuels, c est-à-dire aux salaires qui auraient été payés pendant les douze mois suivant immédiatement le sinistre si celui-ci ne s était pas produit. H. Si l extension de garantie facultative "Ajustabilité" prévue à l article 6 du Titre I a été souscrite, ses dispositions sont applicables également mais leur interprétation doit être compatible avec la méthode des "Salaires double base". I. Honoraires des réviseurs d entreprise Nous garantissons au premier risque le remboursement des honoraires considérés comme normaux payés par l assuré au réviseur d entreprise pour produire et certifier exacts tous renseignements d ordre comptable réclamés par les experts chargés du règlement d un sinistre couvert. Cette somme ne pourra excéder 5 % de l indemnité due par nous au titre d un sinistre couvert. L intervention est en tout état de cause limitée à EUR par sinistre

ATELEX BONUS BUSINESS

ATELEX BONUS BUSINESS ATELEX BONUS BUSINESS Pertes d'exploitation Dispositions spécifiques L'introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique sont également d'application

Plus en détail

> Pourquoi s assurer?

> Pourquoi s assurer? E 145 Centre de documentation et d information de l assurance Mai 2009 L assurance des pertes d exploitation Si la plupart des entreprises assurent leurs biens, encore trop peu d entre elles pensent à

Plus en détail

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Conditions particulières assurance habitation SNPS

Conditions particulières assurance habitation SNPS Conditions particulières assurance habitation SNPS Compagnie d assurance: Conditions Générales: VIVIUM VIVIUM HOME SOLUTIONS Vous pouvez consulter les conditions générales en utilisant le lien suivant

Plus en détail

Tous risques sauf. Conditions Générales 2008. Assurance

Tous risques sauf. Conditions Générales 2008. Assurance Assurance Tous risques sauf Conditions Générales 2008 GENERALI BELGIUM SA - Capital Social 40.000.000,00 EUR - N entreprise 0403.262.553 - RPM Bruxelles Tour Louise, Avenue Louise, 149-1050 Bruxelles -

Plus en détail

incendie risques speciaux

incendie risques speciaux incendie risques speciaux CONDITIONS GENERALES 2008 DEGATS MATERIELS ET PERTES D'EXPLOITATION Votre sécurité nous tient à cœur. Baloise Group CONTENU Le contrat comprend les présentes Conditions Générales,

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

L assurance multirisque professionnelle des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers adhérents de l UMIH Côte d Or

L assurance multirisque professionnelle des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers adhérents de l UMIH Côte d Or L assurance multirisque professionnelle des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers adhérents de l UMIH Côte d Or Définition Définition L'assurance multirisque professionnelle est une combinaison de garanties

Plus en détail

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD Encadré par M. LAHYANI PLAN PLAN Introduction Différentes définitions du risque La perte d exploitation L assurance pertes d exploitation après incendie Définition Définition

Plus en détail

Risques de guerre, de terrorisme et de grève Garantie maritime (waterborne)

Risques de guerre, de terrorisme et de grève Garantie maritime (waterborne) Risques de guerre, de terrorisme et de grève Garantie maritime (waterborne) Contrat d assurance Conditions Générales n 274 Dispositions légales et obligatoires de l assureur et de l assuré Conventions

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS Par accord en date du 24 Mai 2011, les partenaires sociaux sont convenus de créer une obligation conventionnelle

Plus en détail

ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION

ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITE OBJECTIVE EN CAS D INCENDIE OU D EXPLOSION (Loi du 30/07/1979 et A.R. 05/08/1991) CONDITIONS GENERALES Article 1 Définitions Preneur d assurance : SUIVANT LE

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES DOMMAGES AUX BIENS VERSION 2015 RISK OMNIUM SAS 29 MULTIRISQUE DOMMAGES AUX BIENS L'assuré est : Le souscripteur du contrat. ASSURE Bureaux ACTIVITE DE L ASSURE OBJET DU CONTRAT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

incendie risques speciaux CONDITIONS GENERALES 2004 Dégâts matériels et Pertes d'exploitation

incendie risques speciaux CONDITIONS GENERALES 2004 Dégâts matériels et Pertes d'exploitation incendie risques speciaux CONDITIONS GENERALES 2004 Dégâts matériels et Pertes d'exploitation CONDITIONS GENERALES CONTENU CONDITIONS PARTICULIERES Ces conditions s'appliquent toujours avec priorité sur

Plus en détail

>Associations. Conventions spéciales. Assurance spéciale associations Tous risques objet

>Associations. Conventions spéciales. Assurance spéciale associations Tous risques objet >Associations Conventions spéciales Assurance spéciale associations Tous risques objet SOMMAIRE ASSURANCE TOUS RISQUES OBJET ART. 1 - Objet de l assurance 2 ART. 2 - Étendue de la garantie 2 ART. 3 -

Plus en détail

AVENANT N 47 DU 15 DÉCEMBRE 2010 À L ACCORD DU 31 JUILLET 1968 RELATIF À LA PRÉVOYANCE

AVENANT N 47 DU 15 DÉCEMBRE 2010 À L ACCORD DU 31 JUILLET 1968 RELATIF À LA PRÉVOYANCE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3107 Accords collectifs nationaux BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS AVENANT N 47 DU 15 DÉCEMBRE 2010 À L ACCORD DU 31 JUILLET

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) LOT N 5 ASSURANCES AUTO COLLABORATEUR. Procédure "adaptée" selon les articles 26 II et 28 du Code des Marchés Publics

MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) LOT N 5 ASSURANCES AUTO COLLABORATEUR. Procédure adaptée selon les articles 26 II et 28 du Code des Marchés Publics MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) MARCHE D'ASSURANCES A LOTS LOT N 5 ASSURANCES AUTO COLLABORATEUR Procédure "adaptée" selon les articles 26 II et 28 du Code des Marchés Publics Le présent dossier de consultation

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE 1 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 ARTICLE 1 : ASSURÉ...4 ARTICLE

Plus en détail

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE juin 2014 Fiche de produit Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances

Plus en détail

EN BREF. Multirisque Professionnelle. Assurez l ensemble des risques liés à l exercice de votre activité professionnelle.

EN BREF. Multirisque Professionnelle. Assurez l ensemble des risques liés à l exercice de votre activité professionnelle. Multirisque Professionnelle Assurez l ensemble des risques liés à l exercice de votre activité professionnelle. EN BREF Pour vos locaux professionnels et leur contenu (1) : contre les risques d incendie,

Plus en détail

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts:

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts: Guide pratique INFORMEZ votre assureur des dégâts: Prenez des photos en l état des locaux, matériels et marchandises avant tout nettoyage et/ou débarrassage Etablissez un inventaire de tous les dommages

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances Quelles couvertures

Plus en détail

RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL

RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL Approuvés par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 CHAPITRE I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Objet Le présent règlement définit le contenu des engagements contractuels

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

Conditions générales vente en ligne

Conditions générales vente en ligne Page 1 de 6 Conditions générales vente en ligne Article 1 Introduction 1.1. D une part, les présentes conditions générales règlent l utilisation du site de vente ayant pour url www.jungheinrich.be/webshop

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CCAS DE SAINT-JEAN-DU-FALGA RÉVISION DES CONTRATS D ASSURANCE ASSURANCE DES DOMMAGES AUX BIENS ET RISQUES ANNEXES

CAHIER DES CHARGES CCAS DE SAINT-JEAN-DU-FALGA RÉVISION DES CONTRATS D ASSURANCE ASSURANCE DES DOMMAGES AUX BIENS ET RISQUES ANNEXES MARCHÉ SELON PROCÉDURE ADAPTÉE (Art. 28 du Code des Marchés Publics) RÉVISION DES CONTRATS D ASSURANCE ASSURANCE DES DOMMAGES AUX BIENS ET RISQUES ANNEXES PRÉSENTATION DU MARCHÉ SOUSCRIPTEUR Nom ou Raison

Plus en détail

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Désignation et adresse de l établissement qui passe le marché : INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS Objet du marché

Plus en détail

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s Catastrophes naturelles Prévention et assurance 420 communes inondées en 2 jours dans le sud-est en septembre 2002. 3 milliards d euros : coût des inondations de septembre 2002 et décembre 2003. 130 000

Plus en détail

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES RELATIVES À LA CRÉATION D UN RÉGIME MONDIAL D ASSURANCE AÉRONAUTIQUE POUR LES RISQUES DE GUERRE

QUESTIONS ET RÉPONSES RELATIVES À LA CRÉATION D UN RÉGIME MONDIAL D ASSURANCE AÉRONAUTIQUE POUR LES RISQUES DE GUERRE QUESTIONS ET RÉPONSES RELATIVES À LA CRÉATION D UN RÉGIME MONDIAL D ASSURANCE AÉRONAUTIQUE POUR LES RISQUES DE GUERRE Note. Le présent document a pour objectif de fournir, sous forme de questions et réponses,

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est :

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est : Spécimen de questionnaire d examen CET EXAMEN PORTE SUR LA MATIÈRE CONTENUE DANS LES DEUX COURS SUIVANTS : C12 : L assurance des biens et C12 : L assurance des biens, 1 re partie IMPORTANT : Vous disposez

Plus en détail

L ASSURANCE DU RECOURS DES TIERS LA CONVENTION D ABANDON DE RECOURS ASSURALIA QUI S Y RAPPORTE.

L ASSURANCE DU RECOURS DES TIERS LA CONVENTION D ABANDON DE RECOURS ASSURALIA QUI S Y RAPPORTE. L ASSURANCE DU RECOURS DES TIERS ET LA CONVENTION D ABANDON DE RECOURS ASSURALIA QUI S Y RAPPORTE. Conférence du 20.01.2010 par André Roels pour le ARSON PREVENTION CLUB INTRODUCTION Définition approximative

Plus en détail

conditions generales Assurance obligatoire de la responsabilité objective en cas d incendie ou d explosion (Loi du 30/07/1979 et AR du 05/08/1991)

conditions generales Assurance obligatoire de la responsabilité objective en cas d incendie ou d explosion (Loi du 30/07/1979 et AR du 05/08/1991) Baloise Insurance est le nouveau nom de Nateus SA et de Nateus Life SA (depuis la fusion juridique avec Mercator Assurances SA jan. 2013) et réunit les activités des compagnies d assurances susmentionnées.

Plus en détail

ASSURANCES DE DOMMAGES SESSION 2007 DOSSIER LAROSE ELEMENTS DE CORRECTION

ASSURANCES DE DOMMAGES SESSION 2007 DOSSIER LAROSE ELEMENTS DE CORRECTION ASSURANCES DE DOMMAGES SESSION 2007 DOSSIER LAROSE PREMIER TRAVAIL : 25 points Question 1-1 : 5 points ELEMENTS DE CORRECTION Les faits Choc d un VTM contre le hangar en location à M LAROSE Jean le 15/07/2005

Plus en détail

ATELEX BONUS BUSINESS

ATELEX BONUS BUSINESS ATELEX BONUS BUSINESS Vol, Vandalisme, Transport et Séjour de Valeurs Dispositions spécifiques L introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique L

Plus en détail

TABLEAU DES GARANTIES ET FRANCHISES

TABLEAU DES GARANTIES ET FRANCHISES TABLEAU DES ET S ANNULATION Frais d annulation selon barème : dès l'émission du billet : Suite à la survenance d un événement prévu par le contrat (sauf ceux stipulés cidessous) 100 % du prix du billet

Plus en détail

Intitulé du lot : Assurance multirisque habitation, dommage aux biens

Intitulé du lot : Assurance multirisque habitation, dommage aux biens ACTE D ENGAGEMENT Date limite de réception des offres : 16 octobre 2015 à 12 h. MARCHE D ASSURANCE VILLE DE SEES Lot n 1 Intitulé du lot : Assurance multirisque habitation, dommage aux biens Maître d ouvrage

Plus en détail

Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance

Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance ANNEXE AUX CONDITIONS GENERALES TOUS RISQUES «COCOON OF IBIS» Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance du CONTENU Document : 101 Date de référence : 2006 Date d édition : 27/06/2006 1/8

Plus en détail

TALENSIA. Vol Risques Spéciaux. Dispositions spécifiques

TALENSIA. Vol Risques Spéciaux. Dispositions spécifiques TALENSIA Vol Risques Spéciaux Dispositions spécifiques L introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique L assistance sont également d application.

Plus en détail

ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE. Toute atteinte corporelle subie par une personne physique.

ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE. Toute atteinte corporelle subie par une personne physique. ANNEXE 1 EXTRAIT DU CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE 1 er août 2014 Pour l application de la garantie RC, il faut entendre par assuré - la Fédération des clubs de la défense, - les ligues régionales, - les

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

Responsabilité Civile Conditions Générales

Responsabilité Civile Conditions Générales Votre sécurité nous tient à cœur. www.baloise.be 2 Contenu Votre police comprend les présentes ainsi que les Conditions Particulières. Les conditions qui vous concernent, en tant que preneur d assurance,

Plus en détail

Comment assurer son entreprise : Droits et obligations. Animé par : Maître Emmanuel ERGAN, Avocat Monsieur Yves BRILLET, Groupama

Comment assurer son entreprise : Droits et obligations. Animé par : Maître Emmanuel ERGAN, Avocat Monsieur Yves BRILLET, Groupama Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Comment assurer son entreprise : Droits et obligations Animé par : Maître Emmanuel ERGAN,

Plus en détail

CONTRATS RAQVAM COLLECTIVITés

CONTRATS RAQVAM COLLECTIVITés Prévenir Assurer une collectivité les risques... CONTRATS RAQVAM COLLECTIVITés et AUTO-MISSION Résumé du contrat d assurance de la FFCO > Les garanties de la licence assurance de la fédération et les garanties

Plus en détail

LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS. Assurances dommages. Protégez vos biens professionnels et privés

LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS. Assurances dommages. Protégez vos biens professionnels et privés LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS Assurances dommages Protégez vos biens professionnels et privés Faire vivre votre contrat En choisissant de vous assurer au Crédit Agricole, vous bénéficiez

Plus en détail

COCITER : CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE POUR LA FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ AUX CLIENTS RÉSIDENTIELS

COCITER : CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE POUR LA FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ AUX CLIENTS RÉSIDENTIELS COCITER : CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE POUR LA FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ AUX CLIENTS RÉSIDENTIELS A) DÉFINITIONS Dans les conditions générales ou dans le contrat, il convient d entendre par : Point de

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE INCENDIE

CONTRAT D ASSURANCE INCENDIE CONTRAT D ASSURANCE Conditions Générales Conditions Particulières CODE : 8 DIRECTION DES ASSURANCES 1 PREAMBULE Ce contrat est une convention d assurance passée entre l assuré et la Société. Il se matérialise

Plus en détail

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour vos chantiers 30.34.001/00 08/14 L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour votre chantier La construction d un bâtiment,

Plus en détail

TALENSIA. Matériel et marchandises transportés. Dispositions spécifiques

TALENSIA. Matériel et marchandises transportés. Dispositions spécifiques TALENSIA Matériel et marchandises transportés Dispositions spécifiques L'introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique sont également d'application.

Plus en détail

Contrat (Compagnie) n. 1 an avec tacite reconduction annuelle.

Contrat (Compagnie) n. 1 an avec tacite reconduction annuelle. 1 Contrat (Compagnie) n Date d effet : 1 ER JANVIER 20 Date d échéance : 01/01 Durée : 1 an avec tacite reconduction annuelle. Indice à la souscription : 000.00 Le contrat est régi par le Code des Assurances

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 2221. MENSUELS DES INDUSTRIES DES MÉTAUX (Isère

Plus en détail

Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales

Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales Conditions Générales Préambule Le présent contrat d assurance est régi par la loi n 17-99 portant code des assurances, les textes pris pour son application

Plus en détail

«DOMMAGES AUX BIENS» 2010 2012

«DOMMAGES AUX BIENS» 2010 2012 Cahier des charges Dommages aux biens 2010-2012 REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE SAINT GALMIER «DOMMAGES AUX BIENS» 2010 2012 CAHIER DES CHARGES P r o c é d u r e a d a p t é e Articles 26 et 28 du Code des

Plus en détail

Société d intervention maritime, Est du Canada Limitée

Société d intervention maritime, Est du Canada Limitée Société d intervention maritime, Est du Canada Limitée Calcul des droits prélevés sur les chargements de produits pétroliers en vrac Région des Maritimes / du Québec 31 décembre 2013 et 2014 Le 14 mars

Plus en détail

POLICE CAMIONNETTE CBC

POLICE CAMIONNETTE CBC POLICE CAMIONNETTE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une camionnette. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une camionnette. Assurances Quelles

Plus en détail

Comores. Assurances maritimes

Comores. Assurances maritimes Assurances maritimes Loi n 67-522 du 3 juillet 1967 [NB - Loi n 67-522 du 3 juillet 1967 sur les assurances maritimes] Titre 1 - Règles générales Art.1.- Est régi par la présente loi tout contrat d assurance

Plus en détail

> Le régime légal. L assurance des catastrophes naturelles. Centre de documentation et d information de l assurance FP 139.

> Le régime légal. L assurance des catastrophes naturelles. Centre de documentation et d information de l assurance FP 139. FP 139 Centre de documentation et d information de l assurance Janvier 2008 L assurance des catastrophes naturelles Qu est-ce qu une catastrophe naturelle? Comment sont garantis les dommages qu elle provoque?

Plus en détail

L ASSURANCE HABITATION DE FIDEA

L ASSURANCE HABITATION DE FIDEA Decembre 04 L ASSURANCE HABITATION DE IDEA Que retrouve-t-on dans ce document d'acceptation? Contenu Champ d application... Critères d acceptation... Garanties standard... Limites d indemnisation... Réductions

Plus en détail

DOMMAGES-OUVRAGE C03294

DOMMAGES-OUVRAGE C03294 DOMMAGES-OUVRAGE C03294 SOMMAIRE LEXIQUE....................................................... 3 PAGES TITRE 1 DISPOSITION RELATIVES AUX GARANTIES.............................. 5 CHAPITRE I OBJET DU

Plus en détail

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges MARCHE PUBLIC MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE DESIGNATION : MARCHE D ASSURANCE 2014-2018 COMMUNE DE CHATELAILLON-PLAGE (17340) LOT 3 : ASSURANCE DE LA FLOTTE AUTOMOBILE Pièce N 3.3 - Cahier des Charges Cahier

Plus en détail

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Sympany Sommaire 1

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises Par Patricia PENGOV GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises I. Mise en place d une obligation en matière de prévoyance

Plus en détail

HOME SOLUTIONS. Incendie et risques apparentés. Heurt des biens assurés avec : L incendie.

HOME SOLUTIONS. Incendie et risques apparentés. Heurt des biens assurés avec : L incendie. Incendie et risques apparentés L incendie. - la destruction totale ou partielle d objets tombés, jetés ou posés dans ou sur un foyer ; - les brûlures, notamment aux linges et vêtements ; - le dommage sans

Plus en détail

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V.

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales Leeuwenburgh Fineer B.V, sise Raamsdonksveer, Bliek 9-13 (4941 SG) et enregistrée à la Chambre de commerce et d industrie sous

Plus en détail

Luxembourg, le 24 janvier 2006

Luxembourg, le 24 janvier 2006 Luxembourg, le 24 janvier 2006 Lettre circulaire 06/3 du Commissariat aux Assurances relative aux exigences de qualification professionnelle pour agents et sous-courtiers d assurances L'article 105 paragraphe

Plus en détail

Conditions générales de vente (version 2014.01)

Conditions générales de vente (version 2014.01) Conditions générales de vente (version 2014.01) 1. Champ d application 1.1. Les conditions suivantes (dénommées ci-après Conditions Générales ) s appliquent tant aux contrats de vente qu aux contrats d

Plus en détail

Société d intervention Maritime, Est du Canada, Limitée

Société d intervention Maritime, Est du Canada, Limitée Société d intervention Maritime, Est du Canada, Limitée Calcul des droits prélevés sur les chargements de produits pétroliers en vrac Régions des Grands Lacs, des Maritimes / de Québec et de Terre-Neuve

Plus en détail

> Assurer l entreprise à sa juste valeur

> Assurer l entreprise à sa juste valeur E 515 Centre de documentation et d information de l assurance Avril 2009 L assurance des biens de l entreprise Comment assurer l entreprise afin d être indemnisé de façon optimale en cas de sinistre? Quelles

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION DE LA SALLE DES MAQUISARDS A TITRE OCCASIONNEL

CONVENTION D OCCUPATION DE LA SALLE DES MAQUISARDS A TITRE OCCASIONNEL REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie de Gonfaron Tél : 04.94.78.30.05 Fax : 04.94.78.25.99 E-mail : culture@gonfaron.fr 83590 CONVENTION D OCCUPATION DE LA SALLE DES MAQUISARDS A TITRE OCCASIONNEL Entre les soussignés

Plus en détail

Fiche conseil LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion

Plus en détail

Votre protection sociale

Votre protection sociale Votre protection sociale Chaque trimestre ou chaque mois, votre employeur vous déclare. La Caisse d Allocations Familiales verse pour lui des cotisations à 3 organismes qui gèrent votre protection sociale.

Plus en détail

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 CCAP / CCTP

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 CCAP / CCTP MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 PLACEMENT ET GESTION D UN PROGRAMME D ASSURANCES CCAP / CCTP DATE ET HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : MERCREDI 27 NOVEMBRE 2013 A 12H00 Marché P01-2013 CCTP/CCAP 1 sur

Plus en détail

L ACTIVITE PARTIELLE

L ACTIVITE PARTIELLE L ACTIVITE PARTIELLE L'activité partielle permet d'éviter aux salariés de perdre leur emploi lorsque l'activité de leur entreprise se réduit. Dans un contexte de crise économique, le recours au chômage

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3124 Convention collective nationale IDCC : 112. INDUSTRIE LAITIÈRE AVENANT N O 6 DU 29 JUIN 2006 À L ANNEXE

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ASSOCIATION VACO Marché professionnel

CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ASSOCIATION VACO Marché professionnel CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ASSOCIATION VACO Marché professionnel Article 1 Définitions / généralités a) Dans les conditions générales de l association VACO, on entendra par : - fournisseur de VACO : toute

Plus en détail

Note Conflagration. Janvier 2010

Note Conflagration. Janvier 2010 Janvier 2010 Note Conflagration De nombreux sinistres de caractère événementiel dans le monde mettent en jeu plusieurs risques en Dommages, sans qu il s agisse d évènements naturels. On parle en général

Plus en détail

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE 1 INFORMATIONS RELATIVES A L ENTREPRISE REQUERANTE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale Adresse Activité

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M À, le Objet : Généralisation de la complémentaire santé

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI

Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI Université Hassan II Mohammedia Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Casablanca Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI Introduction

Plus en détail

PRISMA-FLEX. Die Versicherung Ihres Haushaltes.

PRISMA-FLEX. Die Versicherung Ihres Haushaltes. PRISMA-FLEX Die Versicherung Ihres Haushaltes. . L assurance ménage flexible à système modulaire. PRISMA Flex est la nouvelle assurance ménage de GENERALI Assurances. PRISMA Flex n est pas seulement simple

Plus en détail

L assurance des moules, gabarits, modèles, archives,

L assurance des moules, gabarits, modèles, archives, L assurance des moules, gabarits, modèles, archives, Notre expérience de formation et de consultant nous permet d affirmer que cette assurance est en général mal comprise par les entreprises et collectivités,

Plus en détail

ASSURANCE C O N S E I L Information et Défense des Assurés

ASSURANCE C O N S E I L Information et Défense des Assurés ASSURANCE C O N S E I L Information et Défense des Assurés SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCES Sarl au capital de 8.000 399 888 247 00034 APE 672Z 4 Passage Carter 77600 BUSSY St GEORGES Tél : 01 64 66 07

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES INTAC

DISPOSITIONS GENERALES INTAC DISPOSITIONS GENERALES INTAC Société d Assurances Mutuelle à cotisations variables, régie par le Code des assurances - 25, rue Madrid 75008 Paris Tél. 01 45 22 85 64 Fax : 01 44 70 03 36 - Email : info@cameic.com

Plus en détail

Allianz Professionnels de l auto «Confort»

Allianz Professionnels de l auto «Confort» Multirisques Allianz Professionnels de l auto «Confort» Garanties et franchises Tableau récapitulatif Avec vous de A à Z L assurance des véhicules Article 1 - Responsabilité civile 3 Article 2 - Défense

Plus en détail

CONDITIONS STANDARDS NON CONTRAIGNANTES INTRODUCTION - OBJECTIF DES CONDITIONS STANDARDS

CONDITIONS STANDARDS NON CONTRAIGNANTES INTRODUCTION - OBJECTIF DES CONDITIONS STANDARDS ASSURANCE TOUS RISQUES SAUF Novembre 2011 1 / 30 Risques spéciaux RSp 04 ASSURANCE TOUS RISQUES SAUF CONDITIONS STANDARDS NON CONTRAIGNANTES INTRODUCTION - OBJECTIF DES CONDITIONS STANDARDS Le règlement

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Le statut unique ouvriers-employés Les Dossiers du BSJ [ Table des matières Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3 Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Chapitre

Plus en détail

NC EVENT Contrat de location de salle

NC EVENT Contrat de location de salle NC EVENT Contrat de location de salle Entre NATURAL CAFFè s.a. BCE : 860.477.201 Siège social : Avenue Louise 179 bte 2, 1050 Bruxelles, Adresses d exploitation : Avenue Louise 196a, 1050 Ixelles (NC-Louise),

Plus en détail

CONDITIONS STANDARDS NON CONTRAIGNANTES INTRODUCTION - OBJECTIF DES CONDITIONS STANDARDS

CONDITIONS STANDARDS NON CONTRAIGNANTES INTRODUCTION - OBJECTIF DES CONDITIONS STANDARDS Janvier 2012 Risques spéciaux RSp 04 ASSURANCE TOUS RISQUES SAUF CONDITIONS STANDARDS NON CONTRAIGNANTES INTRODUCTION - OBJECTIF DES CONDITIONS STANDARDS Le règlement n 267/2010 de la Commission du 24

Plus en détail

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise Ne négligez surtout pas les assurances de votre entreprise Animé par : Valérie Cadiou, Responsable Commerciale GROUPAMA et Maître Emmanuel Ergan Cabinet LEPORZOU DAVID ERGAN Un diagnostic assurance indispensable

Plus en détail

Fiche d information relative au fonctionnement des garanties «responsabilité civile» dans le temps

Fiche d information relative au fonctionnement des garanties «responsabilité civile» dans le temps GENERALI assurances Société Anonyme d Assurances Au capital de 53 193 775 EUR Entièrement versé. Entreprise régie par le code des Assurances Siège social : 7, boulevard Haussmann 75456 Paris Cedex 09 552

Plus en détail

CE : comment obtenir vos budgets

CE : comment obtenir vos budgets Droit en du pratique CE Pour fonctionner ou proposer des ASC aux salariés, le CE a forcément besoin de moyens financiers! Or sa principale ressource en la matière, c est l employeur, puisque c est lui

Plus en détail