Inauguration Jeudi 27 septembre 2012 Galerie Commerciale du CHR de la Citadelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inauguration Jeudi 27 septembre 2012 Galerie Commerciale du CHR de la Citadelle"

Transcription

1 Inauguration Jeudi 27 septembre 2012 Galerie Commerciale du CHR de la Citadelle En collaboration avec :

2 Depuis le 17 septembre dernier, la galerie commerciale du CHR de la Citadelle accueille «Le Comptoir du Repassage» qui émarge au principe de l économie sociale. Fort de son rôle d hôpital social, le CHR de la Citadelle souscrit à cette démarche, car l'économie sociale est une voie alternative à l'économie classique, une manière différente de pratiquer l économie avec un but qui n est pas le profit individuel, mais un bénéfice pour l ensemble de la société. L économie sociale a pour ambition de replacer l'homme et la femme au centre de l'activité économique, notamment, par la création d emplois pour des personnes moins qualifiées. Elle s inscrit aussi dans une dynamique de développement durable. Ces notions apparaissent fondamentales pour un hôpital public et social qui se veut ouvert à tous. Par delà l aspect social, d autres idées ont motivé les instances du CHR de la Citadelle à soutenir ce projet. D abord, l idée de renforcer la dynamique de la galerie qui est un lieu de passage intense et qui est partie intégrante de notre hôpital. C est un lieu de rencontre, c est un lieu de vie, il est donc essentiel de continuer à le faire évoluer en lui apportant de nouveaux espaces commerciaux et un nouveau public. Ensuite, il y a aussi l idée d offrir un service au personnel de notre hôpital. En effet, le repassage n est pas ce qui vient à l esprit lorsqu il s agit de meubler ses temps libres, en soirée, le week-end ou les jours de congés! Dès lors, le «Comptoir du Repassage» est une opportunité pour nos agents et nos médecins de gagner du temps sur leurs moments libres, de ne pas consacrer ces temps libres à une corvée ménagère comme le repassage. Dans un contexte de Gestion des Ressources Humaines, ce service de repassage peut être considéré comme une réelle valeur ajoutée, comme un avantage à destination de notre personnel qui pourra, s il le souhaite et en échange de titres-services, déposer sa manne de linge à repasser et la récupérer endéans les quarante-huit heures sans ajouter un déplacement en plus à ses trajets quotidiens. Mise en valeur de l économie sociale, implication du CHR de la Citadelle dans un projet social conformément à sa politique de gestion, dynamisation de la galerie commerciale, service offert au personnel et aux habitants alentours autant de paramètres importants qui ont présidé à la concrétisation de ce projet de «Comptoir du Repassage» au CHR de la Citadelle. Le «Comptoir du Repassage» est une synergie entre plusieurs partenaires. Outre le CHR de la Citadelle qui abrite l activité, l agence-conseil en économie sociale Propage-s et le prestataire de services Hercules Services sont parties prenantes du projet. Hercule Services Hercule Services est une Société Coopérative à Finalité Sociale créée en 2010 pour accueillir les activités Titres-Services de la société Hercule existant depuis C est avant tout une aventure humaine, puisqu en tant qu entreprise d insertion agréée par la Région Wallonne, l objectif principal de cette entreprise est de donner leur chance à des personnes éloignées de l emploi.

3 L objectif d Hercule Services est donc, à travers son activité Titres-Services, d œuvrer à la réinsertion sociale et professionnelle de ses collaborateurs. En effet, le sexe, l âge, l origine, le manque de qualification ou les périodes d inactivité prolongées sont autant de portes verrouillées qui séparent certaines personnes du monde du travail. Hercule Services fait sauter ces verrous en intégrant en priorité ces travailleurs qui sont difficilement engagés dans des entreprises «classiques». Parallèlement à leur travail, ces personnes bénéficient d un accompagnement social personnalisé et de formations. Hercule Services se compose aujourd hui d une quarantaine d aides ménagères qui proposent les désormais classiques prestations de nettoyage, repassage, courses, préparations de repas et petits travaux de couture à domicile, ainsi que d une dizaine de repasseuses qui travaillent dans la centrale de Vaux-sous-Chèvremont. Les «plus» de la société : toutes les travailleuses disposent d une solide formation, d un contrat à durée indéterminée (ce qui est loin d être la règle dans ce secteur d activité), de la possibilité de participer activement à la gestion de l entreprise, et d un accompagnement social personnalisé. Intégrée à Hercule Services en 2011, l activité de centrale de repassage prend aujourd hui un nouveau tournant en proposant ces services aux salariés du CHR sur leur lieu de travail. Hercule Services entend y apporter son expérience de gestion de centrale de repassage, mais aussi ses valeurs et ses normes de qualité. Les services aux travailleurs sur le lieu de travail Dans le cadre de la gestion des ressources humaines, la notion de bien-être des travailleurs prend de plus en plus d importance. Il est communément admis qu un personnel heureux, reconnu, est davantage investi dans son travail. Parmi les formules possibles pour améliorer le quotidien des travailleurs, la mise à disposition d un service de repassage pour les travailleurs apparaît comme un service à haute valeur ajoutée : il permet, d une part, de dégager du temps pour les loisirs et, d autre part, de diminuer le stress que peut constituer la conciliation de la vie privée et professionnelle. Comment amener ces services sur le lieu de travail? 1. En mettant à disposition, sur le lieu de travail, un lieu de collecte du linge privé à repasser ; les salariés ne doivent donc faire aucun déplacement supplémentaire! C est le service que rend l employeur. 2. En proposant ce service aux salariés à un prix démocratique ; c est le service que rend l entreprise agréée Titres-Services ; 3. En choisissant et accompagnant un prestataire qui respecte une certaine charte qualité, des objectifs sociaux et des règles éthiques dans sa gestion du personnel ; c est le service que l employeur, les clients et Propage-s rendent à la collectivité. Pourquoi une entreprise d insertion? Il nous paraît éthiquement logique de ne pas accroître le bien-être de certains au détriment d autres travailleurs. Or, on sait que le secteur du service aux particuliers et, plus particulièrement celui des titres-services, est parfois le théâtre de pratiques peu reluisantes sur le plan éthique. Lier la création d emplois stables et durables pour des demandeurs d emploi peu qualifiés difficiles à placer et l amélioration des conditions de travail des salariés d entreprises et collectivités est la solution qui répond le plus durablement à ce défi, car elle met en

4 adéquation le besoin de services spécifiques et l insertion professionnelle de publics fragilisés. Ce lien entre bien-être des uns et des autres apparaît donc comme une nécessité. Accompagnement du projet : la mission de Propage-s PROPAGE-S est une agence-conseil en économie sociale agréée par la Région Wallonne. Active depuis janvier 2009 et implantée à Charleroi, Liège et Namur, PROPAGE-S propose ses services sur l ensemble de la Wallonie. En tant qu Agence Conseil, PROPAGE-S a pour fonction d accompagner et de conseiller des projets d économie sociale, et particulièrement d économie sociale marchande. Dans le cadre des missions qui lui sont dévolues par le Fonds Social Européen (FSE), Propage-s est chargée de mener à bien des projets de services aux travailleurs qui : améliorent les conditions de travail des travailleurs ; permettent le développement d activités pérennes pour les acteurs de l économie sociale wallonne ; permettent de réduire les différences dues aux genres (et donc favorisent la conciliation entre vies privée et professionnelle pour les publics cibles). Propage-s se propose donc d accompagner, avec diverses institutions et entreprises, la mise sur pied de centrales de repassage agréées Titres-Services et issues de l économie sociale. Ces centrales seront créées au sein ou à proximité du lieu de travail des salariés et les services seront facilités à divers niveaux par les employeurs et autres acteurs concernés (les représentants du personnel, amicales, par exemple). En tant qu acteur d animation économique, les objectifs de ces projets sont principalement la création d activités et la création de richesses. Mais cette création de richesses doit avoir un sens collectif ou social et ne doit pas viser la rémunération des actionnaires. Les entreprises qui s adressent à nous sont principalement des coopératives ou des sociétés à finalité sociale. Cependant, nos services et conseils sont également accessibles au secteur associatif. Depuis sa création, Propage-s accompagne chaque année environ 60 projets et entreprises existantes dans leur développement tant sur les aspects juridiques, économiques, stratégiques et autres que dans des domaines spécifiques à l économie sociale : dispositifs publics de soutien à l économie sociale, mise en pratique des concepts propres à l économie sociale et intégration de la dimension collective dans les entreprises. Concrètement comment cela fonctionne-t-il? Le «Comptoir du Repassage» est accessible à tous. S il s adresse prioritairement aux travailleurs du CHR de la Citadelle, il est aussi destiné aux voisins de l hôpital et au grand public. Comment? Le linge est déposé au «Comptoir du Repassage» aux heures d ouverture, est repassé et plié ou mis sur cintre endéans les quarante-huit heures.

5 Quand? Le «Comptoir du Repassage» est ouvert du lundi au vendredi, de 7h45 à 18h00, sans interruption. Combien? Il repose sur le système des titres-services, une heure de repassage coûte un titre-service. Pour rappel, le titre-service, est un système subventionné par l Etat Fédéral permettant aux particuliers de disposer d un travailleur d une entreprise agréée pour l exécution de tâches ménagères au domicile ou en dehors de celui-ci. Grâce aux subsides du gouvernement fédéral, le titre-service, d une valeur de 21,41 par heure de prestation, a réellement une valeur d achat de 7,50 pour le particulier qui profitera également d une déduction fiscale. Concrètement, une heure de repassage au «Comptoir du Repassage» coûte donc un titreservice de 7,50 dont le coût réel, compte tenu de la déduction fiscale, est 5,25. Le Comptoir du Repassage est une collaboration entre :

Les Titres services source : ONEM

Les Titres services source : ONEM Les Titres services source : ONEM Guichet d Economie Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne Noël, Échevin de l Economie et de l Emploi et avec le soutien du programme européen Objectif 2, de la Région

Plus en détail

3. Les services de proximité en Belgique Deux grandes caractéristiques

3. Les services de proximité en Belgique Deux grandes caractéristiques Deux grandes caractéristiques Il n existe pas aujourd hui u de définition ca claire des services de proximité qui permette de poser les frontières de ce champ et d identifier précisément les acteurs qui

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

D.E.S.I.R. Développement de l Economie Sociale Inter Régional. Portrait des services de proximité en Wallonie

D.E.S.I.R. Développement de l Economie Sociale Inter Régional. Portrait des services de proximité en Wallonie Fonds Européen de Développement D.E.S.I.R. Développement de l Economie Sociale Inter Portrait des services de proximité en Wallonie 1. Définition du secteur des services de proximité La notion de services

Plus en détail

Monographie de fonction

Monographie de fonction Monographie de fonction Nom de la fonction: Niveau: Grade : Responsable de la section «Titres-services «/IDESS B Gradué spécifique 1. Renseignements généraux Localisation de la fonction Lieu de travail

Plus en détail

Contrat de travail. Salarié du Particulier Employeur Contrat de travail à Durée Déterminée

Contrat de travail. Salarié du Particulier Employeur Contrat de travail à Durée Déterminée Contrat de travail Salarié du Particulier Employeur Contrat de travail à Durée Déterminée Le contrat de travail à durée déterminée est établi par écrit et comporte la définition précise de son motif. A

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3 s a m e d i 2 3 j u i n 2 0 0 7 dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3! Les activités financées

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

lancement de la 1 ère enseigne de services à la personne handéo

lancement de la 1 ère enseigne de services à la personne handéo lancement de la 1 ère enseigne de services à la personne handéo pour toutes les situations de handicap dossier de presse avec le soutien de l agence nationale des services à la personne «deux évènements

Plus en détail

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Quartier inclusion Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Projet : «Offrir aux parents la possibilité d engager un parcours d insertion professionnelle sans négliger leurs responsabilités parentales : l exemple

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

Avis relatif à la proposition de loi modifiant la loi du 20 juillet 2001 visant à favoriser le développement de services et d emplois de proximité

Avis relatif à la proposition de loi modifiant la loi du 20 juillet 2001 visant à favoriser le développement de services et d emplois de proximité Bruxelles, le 03 janvier 2008, Avis 2008 / 01 Avis relatif à la proposition de loi modifiant la loi du 20 juillet 2001 visant à favoriser le développement de services et d emplois de proximité Lors de

Plus en détail

L adhésion de GARDE au réseau ADMR

L adhésion de GARDE au réseau ADMR L adhésion de GARDE au réseau ADMR Le monde bouge, l ADMR évolue... dossier de presse 2 octobre 2012 Sommaire 3 Communiqué de presse 4 Garde, plus de 25 ans d histoire 5 Le réseau ADMR, plus de 60 ans

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT Rue Grimard, 175, 6061 Montignies/Sambre PROJET D ETABLISSEMENT Notre école s adresse à des jeunes filles de 13 à 21 ans TYPES D ENSEIGNEMENT ORGANISES Le type 1 Adapté aux besoins éducatifs des adolescents

Plus en détail

Une formation en maraîchage biologique à Bruxelles - Pour qui? Pour quoi? Missions locales d Ixelles et d Etterbeek

Une formation en maraîchage biologique à Bruxelles - Pour qui? Pour quoi? Missions locales d Ixelles et d Etterbeek Une formation en maraîchage biologique à Bruxelles - Pour qui? Pour quoi? Missions locales d Ixelles et d Etterbeek Les Missions locales Organismes d Insertion SocioProfessionnelle (ISP) Asbl Actions au

Plus en détail

Maisons de retraite : mouroirs ou vivoirs?

Maisons de retraite : mouroirs ou vivoirs? Vu à la télé «Avec le monte escalier S, je n irai pas en maison de retraite!» Maisons de retraite : mouroirs ou vivoirs? Dans notre société dont les valeurs dominantes sont la jeunesse, l argent, la consommation,

Plus en détail

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie Compte-rendu de la soirée-débat organisée le 20 avril 2012 par le Syndicat des Travailleurs de l Industrie et des Services du Nord (CNT-STIS 59) sur le thème «Les sociétés coopératives, une alternative

Plus en détail

Un pôle social au côté des pôles de compétitivité

Un pôle social au côté des pôles de compétitivité Bruxelles, le 13 novembre 2015. POSITION DU BUREAU DE L IW Un pôle social au côté des pôles de compétitivité L exemple de la politique wallonne en réponse au défi du vieillissement de la population 1.

Plus en détail

Les conditions de travail dans l économie sociale

Les conditions de travail dans l économie sociale Participation aux processus de gestion Gestion démocratique de l entreprise: «une personne = une voix». Certaines ASBL ont développé cette pratique, avec plus ou moins de succès. Les sociétés à finalité

Plus en détail

ACCÉDER À L EMPLOI. c est normal et c est possible. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

ACCÉDER À L EMPLOI. c est normal et c est possible. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 ACCÉDER À L EMPLOI c est normal et c est possible Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

Les emplois d avenir sont pour vous

Les emplois d avenir sont pour vous Vous avez entre 16 et 25 ans? Peu ou pas qualifié(e) ou résidant sur des territoires à fort taux de chômage? Fortement motivé(e) pour trouver un emploi? Les emplois d avenir sont pour vous Une entrepris

Plus en détail

Projet éducatif et pédagogique

Projet éducatif et pédagogique ARIZE LOISIRS JEUNESSE Mairie 09 290 Le Mas d Azil Projet éducatif et pédagogique Relais d assistantes maternelles de l Arize Projet éducatif Relais d assistantes maternelles de l Arize Le projet éducatif

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER SÉMINAIRES D EFFICIENCE 7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER LES PRISES DE DÉCISIONS DES DIRIGEANTS SOMMAIRE UTILITÉ DU SÉMINAIRE? FORMATEURS ET INTERVENANTS PROGRAMME EMPLOI DU TEMPS CONTACT & NOTES

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RAM de l Albigeois-Règlement intérieur-version adoptée le 3 juillet 2012 Page 1 PREAMBULE Le territoire de la communauté d'agglomération

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP RAPPEL HISTORIQUE C est au travers de l histoire de l ADAP et notamment les raisons qui ont motivé sa création, les transformations de son activité et de son fonctionnement

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

La Source du Temps du C.P.A.S. de Péruwelz - Titres-services

La Source du Temps du C.P.A.S. de Péruwelz - Titres-services La Source du Temps du C.P.A.S. de Péruwelz - Titres-services FORME JURIDIQUE : C.P.A.S. FAX : +32 69 44 37 61 WEB : www.peruwelz.be activité : ADRESSE : Rue de Roucourt, 85-87 / 7600 Péruwelz TéLéPHONE

Plus en détail

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT 1.L a.s.b.l. FVS/AMADE Burundi désire recruter un consultant pour faire une étude de faisabilité pour la création des mutualités de santé pour les groupements

Plus en détail

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE Annexe 2 : L agrément IAE délivré par Pole-emploi 1 Préambule Cette annexe a pour objectif d expliciter les enjeux et les principes partagés

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Contribution du Sgen-CFDT

Contribution du Sgen-CFDT Réunion de travail du 9 juillet 2013 sur le projet de décentralisation des CREPS Contribution du Sgen-CFDT En préambule de cette contribution, le Sgen-CFDT rappelle sa position concernant les missions

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la signature de la Charte pour le développement en journée et des horaires en continu dans les marchés de propreté en Aquitaine Lundi 2 février 2015

Plus en détail

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations»

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» Avant projet de Plan d action EY 2012 Introduction La CES, ses deux organisations européennes

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Gouvernement inter-francophone

Gouvernement inter-francophone Gouvernement inter-francophone Volet 2 du Plan Cigogne III : 7.300 nouvelles places d accueil pour la petite enfance à Bruxelles et en Wallonie durant la législature 1. Introduction Le 26 février 2015

Plus en détail

Vous êtes une association

Vous êtes une association Vous êtes une association Il est possible de transformer votre association en SCOP ou en SCIC sans changer de personnalité morale : pas d obligation de recréer une structure et des formalités légales réduites.

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 I. Contexte général du dispositif d insertion socioprofessionnelle I.1 Le cadre législatif Le présent

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

sommaire Actions d orientation professionnelle 4 Actions de pré-qualification et de qualification professionnelle 8

sommaire Actions d orientation professionnelle 4 Actions de pré-qualification et de qualification professionnelle 8 sommaire Actions d orientation professionnelle 4 Fonctionnement et objectifs... 4 Plateforme de Préparation à l Alternance... 5 Plateforme d orientation pour les jeunes de niveau supérieur et/ou avec expérience...

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

PROJET DE SERVICE. association d aide à domicile

PROJET DE SERVICE. association d aide à domicile PROJET DE SERVICE Adhérent labellisé par réseau d'aide à domicile le 1 association d aide à domicile Adhérent labellisé par réseau d'aide à domicile le Conformément à la loi du 02 janvier 2002 rénovant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014 pourquoi? Ce document présente le résultat de deux années de travail sur la stratégie de notre coopérative. Il indique : la raison d être, la vocation, les valeurs d

Plus en détail

FICHE DE PRESSE LE CADRE DE LA «GARANTIE JEUNE» 29 septembre 2014

FICHE DE PRESSE LE CADRE DE LA «GARANTIE JEUNE» 29 septembre 2014 FICHE DE PRESSE 29 septembre 2014 La «garantie jeunes» : ce sont 20 jeunes en situation de grande précarité qui se sont engagés chaque mois dans ce dispositif, expérimenté en Lot-et-Garonne depuis novembre

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

Estimation de la viabilité économique du titre service en Wallonie. Synthèse des résultats de l étude 29 septembre 2015

Estimation de la viabilité économique du titre service en Wallonie. Synthèse des résultats de l étude 29 septembre 2015 Estimation de la viabilité économique du titre service en Wallonie Synthèse des résultats de l étude 29 septembre 2015 Agenda 1. Objectifs et contexte de l étude 2. Impacts budgétaires pour la Wallonie

Plus en détail

Charte pédagogique. Notre mission

Charte pédagogique. Notre mission Hospice général Ressources humaines Formation et développement RH Charte pédagogique La présente charte a pour objet de préciser notre mission, nos valeurs et nos principes pédagogiques. Elle sert de référence

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME

LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME NUMERO 1 Octobre 2009 LE CIO : centre d information et d orientation Une équipe, un service public au service des jeunes et des adultes LE DOSSIER DU MOIS : La mission générale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

WORKING PAPER COLLECTION : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE

WORKING PAPER COLLECTION : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE THINK TANK EUROPÉEN POUR LA SOLIDARITÉ WORKING PAPER COLLECTION : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE L ENTREPRISE SOCIALE : ÉLÉMENTS CONCEPTUELS ET DE COMPRÉHENSION DENIS STOKKINK, DÉCEMBRE 2006 Think

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle Métiers porteurs : le rôle de l entrepreneuriat, de la formation et de l insertion professionnelle Synthèse analytique préparée par la MICI - juin 2013 A l occasion de la relance du débat sur l insertion

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE Atelier FSE FSE - Fonds Social Européen Atelier FSE IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes Fonds Social Européen Initiative pour l Emploi des Jeunes 1 RAPPEL : Architecture du FSE sur la période 2007/13

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Immobilier Secteur Domaine Sciences humaines et sociales 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

ARPEIJE «Soutien aux personnes en difficulté face à l'emploi» Projet associatif

ARPEIJE «Soutien aux personnes en difficulté face à l'emploi» Projet associatif ARPEIJE «Soutien aux personnes en difficulté face à l'emploi» Projet associatif Mars 2009 54 rue du moulin de Pierre 92140 Clamart 01 41 90 65 80 http://www.arpeije.fr/ ARPEIJE projet associatif 1 Qu est

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Carrefour. de l économie

Carrefour. de l économie 2006/9A année 10 Carrefour. de l économie «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Une nouvelle identité pour le SPF Economie

Plus en détail

1. L alternance 2 2. L accompagnement en entreprise 2. 3. Alternance et mission tutorale 2. 4. Les outils de la mission tutorale 4

1. L alternance 2 2. L accompagnement en entreprise 2. 3. Alternance et mission tutorale 2. 4. Les outils de la mission tutorale 4 1. L alternance 2 2. L accompagnement en entreprise 2 2.1 Qui est concerné par la fonction tutorale? 2 2.2 Contexte réglementaire du système conventionnel de l alternance 2 3. Alternance et mission tutorale

Plus en détail

Le plus court chemin vers la réussite!

Le plus court chemin vers la réussite! Le plus court chemin vers la réussite! CONTACTS 0 800 256 256 (appel gratuit) www.domicours.fr SOMMAIRE Les valeurs de Domicours... 3 Les enjeux et les objectifs pédagogiques par niveau... 4 Les formules

Plus en détail

Politique Ressources Humaines

Politique Ressources Humaines Politique Ressources Humaines 1 Fondamentaux de la politique ressources humaines Une responsabilité partagée Egalité des chances et équité Un équilibre vie privée-vie le Des conditions favorables au maintien

Plus en détail

Les principaux emplois dans le secteur des services aux personnes :

Les principaux emplois dans le secteur des services aux personnes : Les principaux emplois dans le secteur des services aux personnes : Agent à domicile : * Réalise et aide à l accomplissement des activités domestiques et administratives simples essentiellement auprès

Plus en détail

Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel. Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel

Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel. Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel Evolutions internationales dans la mesure du secteur informel et de l emploi informel Notes Techniques N 01 : Cadre conceptuel Février 2010 SOMMAIRE Page Introduction... 2 I. Recentrage des cadres conceptuels

Plus en détail

WapiCafé Mouscron Mouscron, le 29 avril 2014 Cadre du WapiCafé : Synergies, Tous acteurs pour l emploi! Positionnement du WapiCafé dans Synergies Invitation La bonne personne à la bonne place? Comment

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Imaginez vous faire apporter simplement, en quelques heures et où vous le désirez ce que vous souhaitez.

Imaginez vous faire apporter simplement, en quelques heures et où vous le désirez ce que vous souhaitez. Imaginez vous faire apporter simplement, en quelques heures et où vous le désirez ce que vous souhaitez. Notre entreprise SPIDKADI est en capacité de rendre le rêve possible en s appuyant sur les NTIC

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

L avocat et l immatériel les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication - NTIC

L avocat et l immatériel les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication - NTIC L avocat et l immatériel les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication - NTIC 7 dimensions pour l avenir 1 - La conjonction croissante du matériel et de l immatériel, corollaire de

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion.

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion. Baccalauréats professionnels du secteur industriel Consultation des enseignants Projet de programme Économie - gestion Avril 2008 eduscol.education.fr/ - D0048 Rénovation du programme d Économie - Gestion

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org AVRIL 2015 MJPM La santé Soucieux d accompagner au mieux les différentes évolutions de l aide aux majeurs protégés, les CEMÉA Nord - Pas de Calais rééditent un Rendez-vous Juridiques sur la thématique

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

La présentation de la MDPH

La présentation de la MDPH La présentation de la MDPH 1 Pour tout type de handicap CDAPH Equipe pluridisciplinaire En 2013, 62 demandes pour 1000 habitants en moyenne Pour l Oise = 73/1000 2 Un guichet unique ORGANISATION DES MDPH

Plus en détail

Fonds social européen Investir dans les ressources humaines

Fonds social européen Investir dans les ressources humaines Fonds social européen Investir dans les ressources humaines Commission européenne Cette publication est disponible dans toutes les langues officielles de l Union européenne (UE). Ni la Commission européenne

Plus en détail