Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique. Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique. Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012)"

Transcription

1 Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012) Résumé : Ce document propose une vision de l intégration des principes et des outils de mise en œuvre du développement durable (DD) dans la formation à Polytechnique (section 3) et une stratégie en deux étapes pour la concrétiser : i) la réalisation d un inventaire de l état actuel de l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique (section 5); ii) l élaboration de propositions pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation, là où des besoins auront été identifiés (section 6). Avant de formuler une vision, des définitions de ce que sont le DD et l ingénierie durable sont d abord présentées (section 2). Une liste de qualités et d apprentissages visés par la formation au développement durable et des outils pour les mesurer sont proposés (section 4). 1. Mise en contexte La seconde orientation du Plan d action en matière de durabilité de Polytechnique (le Plan d action) vise à «Intégrer les notions de durabilité et de responsabilité sociale à la mission d enseignement et de recherche». Pour mettre en œuvre cette orientation, le Comité de développement durable de l École Polytechnique (CODDEP) a décidé, le 3 novembre 2011, de créer un Comité de travail sur l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique (le Comité de travail). Le présent document présente le travail réalisé par ce comité sur les quatre priorités suivantes: élaborer une vision de ce que pourrait être l intégration des principes du développement durable dans la formation à Polytechnique et définir les grandes étapes pour y parvenir; dégager une conception commune des éléments de la compétence en DD de l ingénieur; établir des critères permettant de déterminer la contribution de chaque cours à l enseignement des principes du développement durable; effectuer un inventaire de l état actuel de l intégration du développement durable dans la formation à Poly, sur la base des critères choisis. Par ailleurs, un important exercice est actuellement mené par le Comité de réflexion sur les 12 qualités du Bureau canadien d agrément des programmes de génie (BCAPG), qui a été formé par la Direction des affaires académiques et internationales. Cet exercice permettra de dégager une conception commune des qualités du BCAPG et d établir des outils pour les mesurer dans les programmes de Poly. Comme indiqué plus bas (section 4), le Comité de travail du CODDEP s intéresse plus particulièrement à certaines des qualités du BCAPG (celles qui relèvent du développement durable) et il compte utiliser les outils développés par le Comité de réflexion sur les 12 qualités du BCAPG dans le cadre de la stratégie proposée ici.

2 2 2. Développement durable et ingénierie durable : définitions et principes a. Définition du développement durable Il existe plusieurs définitions du DD. Dans sa Politique en matière de développement durable, Polytechnique a retenu celle adoptée par le gouvernement du Québec dans sa Loi sur le développement durable, soit : «un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement.» Cette définition expose les grands défis que pose le DD et fournit un bon point de départ pour opérationnaliser ce concept dans le contexte de la formation en ingénierie. b. Principes de développement durable Comme le précise sa Politique en matière de développement durable, Polytechnique prend en compte 11 grands principes pour intégrer le DD dans l ensemble de ses activités. Ces principes, inspirés de la Loi sur le développement durable du Québec et définis dans la Politique, sont les suivants : Accès au savoir et à l information Subsidiarité Qualité de vie Prévention Protection de l environnement Précaution Équité et solidarité sociale Protection du patrimoine culturel Efficacité économique Production et consommation responsables Participation et engagement c. Ingénierie durable La prise en compte par l ingénieur des principes de développement durable, exposés ci-dessus, signifie que celui-ci doit être en mesure d évaluer les conséquences de ses actes professionnels au-delà de leur contexte technique immédiat (Huntzinger et al., 2007). Au cours des dernières années, diverses organisations et plusieurs chercheurs ont proposé des définitions de l ingénierie durable («sustainable engineering»). Il est proposé ici de retenir une courte liste de caractéristiques définissant l ingénierie durable. Cette liste est traduite et adaptée de Cushman- Roisin (2009). L ingénierie durable intègre des dimensions techniques et non techniques dans son analyse des problèmes; tient compte du contexte global (planétaire); prend en considération le système dans lequel s insèrent les solutions qu elle conçoit et met en oeuvre; cherche à proposer des solutions viables à long terme, selon la meilleure lecture possible de l évolution des besoins à satisfaire et des problèmes à résoudre; reconnaît la nécessité pour les ingénieurs de collaborer avec des experts d autres disciplines et avec diverses parties prenantes pour solutionner des problèmes.

3 3 3. Vision de l intégration des principes du DD dans la formation à Poly : Au vu des définitions et principes présentés ci-dessus, il est proposé que Polytechnique se dote d une vision générale afin de guider l intégration du développement durable dans la formation de ses étudiants. Cette vision peut être formulée comme suit : «Polytechnique vise à former des ingénieurs socialement responsables, qui comprennent les principes du développement durable et sont bien outillés pour les mettre en application». 4. Qualités et apprentissages visés par l intégration des principes du développement durable dans la formation en génie a. Qualités de l ingénieur socialement responsable Parmi les 12 qualités requises des diplômés en génie formulées par le BCAPG (2010), trois sont directement liées au développement durable, soient les qualités: 8. Professionnalisme. 9. Impact du génie sur la société et l environnement. 10. Déontologie et équité. La description de la qualité 9 spécifie d ailleurs explicitement qu elle inclut la compréhension des concepts de développement durable. De plus, une dimension sous-jacente à plusieurs des qualités formulées par le BCAPG est la capacité d analyser et de résoudre des problèmes complexes qui font appel, dans de nombreux cas, à une collaboration pluridisciplinaire. Or, la capacité à appréhender la complexité est une habileté reconnue comme essentielle dans la littérature sur l enseignement de la durabilité (Stibbe, 2009). Comme l indique la définition de l ingénierie durable exposée plus haut, le développement de solutions durables à des problèmes complexes implique aussi la capacité de considérer le système dans lequel s intègrent ces solutions. Aux trois qualités du BCAPG énumérées ci-dessus, on peut donc ajouter trois qualités sous-jacentes qui sont essentielles à l ingénierie durable : Capacité à appréhender des problèmes complexes. Pensée systémique. Aptitude à travailler dans un cadre pluridisciplinaire. Afin de former des ingénieurs socialement responsables, Polytechnique devrait donc s assurer de bien développer chez ses étudiants les qualités 8, 9 et 10 du BCAPG et leur permettre d acquérir la capacité à appréhender des problèmes complexes, de penser de manière systémique, et d être capable de travailler au besoin dans une contexte pluridisciplinaire. Pour évaluer la place qu occupent ces qualités dans la formation offerte à Polytechnique, il est nécessaire de définir des attributs mesurables pour chacune d entre elles. Étant donné que le Comité de réflexion sur les 12 qualités du BCAPG travaille déjà à définir la notion de «problème complexe» ainsi que des attributs mesurables permettant d évaluer les qualités du BCAPG et de les repérer dans des analyses de cours, les résultats du travail de ce comité seront utilisés pour procéder à l inventaire décrit à la section suivante. Ce comité travaille également à identifier des échelles d évaluation permettant d établir le niveau d acquisition attendu d une qualité dans un programme et de mesurer le niveau effectivement atteint par un étudiant pour cette qualité. Ce sont ces échelles qui seront aussi utilisées lors de l inventaire et de

4 4 l élaboration de propositions en matière d enseignement de la durabilité. b. Notions et connaissances liées à l ingénierie durable Pour obtenir un portrait complet de la place occupée par le développement durable dans la formation à Polytechnique, il paraît important d établir une liste de notions et connaissances liées à l ingénierie durable. Plusieurs de ces notions font partie des connaissances enseignées dans les écoles de génie et elles pourraient échapper à un inventaire qui ne prendrait en compte que les qualités identifiées à la sous-section précédente. Des travaux crédibles et utiles ont déjà été menés pour cerner les notions qu englobe l ingénierie durable. On peut notamment citer le projet «Benchmarking Sustainable Engineering Education» financé par l Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis qui a mené une enquête auprès de 1368 départements d ingénierie (Allen et al., 2008). Les auteurs de ce projet regroupent les notions liées à l ingénierie durable en quatre grands thèmes : Design for Environment. Life Cycle Assessment. Industrial Ecology. Cultural and Social Dimensions. Allen et al (2008) établissent également une liste plus détaillée de thèmes, d enjeux et d outils associés à l ingénierie durable, qui sont susceptibles d apparaître dans des plans ou analyses de cours. Cette liste, traduite ici, servira de base de travail pour l inventaire à réaliser à Polytechnique : Analyse de cycle de vie. Gestion des ressources naturelles. Changements climatiques. Design for Environment (DFE). Politiques et règlements. Énergie renouvelable. Écologie industrielle. Éco-conception (Green Design). Analyse des flux de matières (Material Flow Analysis, MFA). Prévention de la pollution. Réutilisation ou récupération de produits et matériaux. Économie («excluding short-term cost analysis»). Dimensions culturelles et sociales. 5. Inventaire de l état actuel de l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique En s appuyant sur la liste de notions et connaissances présentée à la section précédente et les attributs mesurables qui auront été définis pour les qualités 8, 9 et 10 du BCAPG, un inventaire de l état actuel de l intégration des principes de développement durable dans la formation à Polytechnique sera établi. Il est proposé que cet inventaire soit effectué au moyen d une revue

5 5 des contenus des analyses de cours, en travaillant d abord sur les études de premier cycle. Dans les cas où l analyse de cours ne permet pas d établir clairement la contribution d un cours à l enseignement de la durabilité, la revue pourra se porter sur le plus récent plan de cours. Une vérification pourra aussi être faite avec le responsable du cours. Tous les cours ne présentent pas le même potentiel pour l intégration des principes du développement durale. Avant de procéder à la revue des analyses de cours, les catégories de cours qui sont les plus susceptibles de contribuer à la formation au développement durable seront identifiées. La revue portera en priorité sur ces cours. La réalisation de cet inventaire est prévue au Plan d action en matière de durabilité de Polytechnique. Elle nécessitera un investissement de temps important, mais néanmoins essentiel, pour obtenir un portrait réaliste de la place actuellement occupée par le développement durable dans tous les programmes de premier cycle. Il est proposé que cet inventaire soit coordonné par le conseiller en développement durable de l École et effectué avec l appui d enseignants du plus grand nombre possible de programmes de premier cycle. Les instances concernées seront tenues informées des progrès et des résultats de cet exercice et seront invitées à le commenter et le bonifier. 6. Élaboration de propositions pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique a. Définition des niveaux attendus d intégration du développement durable pour différents types de cours L objectif de la présente stratégie est d amener tous les étudiants à atteindre, au terme de leurs études de premier cycle, un niveau satisfaisant de maîtrise des qualités d un ingénieur socialement responsable, telles que définies à la section 4a. Un premier groupe de propositions visera à définir les niveaux attendus d intégration du développement durable pour les différents types de cours suivis par les étudiants dans leur programme de formation. Si l inventaire de l enseignement démontre que les niveaux souhaitables d intégration ne sont pas atteints dans certains programmes ou dans certains types de cours, des propositions précises seront faites pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation. b. Propositions d options pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation Suite aux étapes précédentes, diverses options pourront être proposées pour renforcer l intégration des principes du développement durable dans la formation. Notons que certaines actions sont déjà engagées en ce sens, notamment : La mise sur pied, en , de deux nouveaux cours consacrés au développement durable : DDI8001 (Développement durable pour ingénieurs) et DDI8002 (Études de cas en développement durable pour ingénieurs). Le développement d une orientation thématique «Développement durable» : cette proposition chemine actuellement (mars 2012) dans les instances de Polytechnique. Une réflexion sur les moyens d intégrer plus formellement les principes et notions de DD dans les cours d éthique, de technologie et société ou d économie (en cours, mars 2012). Plusieurs autres actions sont déjà prévues dans le Plan d action La présente

6 6 démarche permettra de les valider, de les bonifier et, éventuellement, de les compléter par d autres propositions : La création d un module d introduction au développement durable en première année (action du Plan d action). La compilation d un répertoire des mécanismes favorisant l intégration du développement durable dans les cours (actions et du Plan d action). L intégration graduelle des principes de DD dans les rapports et évaluations de tous les projets intégrateurs (action du Plan d action). 7. Concertation avec les parties prenantes touchées par les travaux du comité Les prochaines étapes permettront de recevoir des commentaires pour bonifier la présente stratégie et pour impliquer l ensemble des parties prenantes intéressées tant à l interne qu à l externe. Ce projet permettra de structurer l ensemble des actions prévues à l orientation #2 du Plan d action et ainsi catalyser les efforts d intégration du développement durable à la mission de formation de Polytechnique. Références Allen et al., 2008, Benchmarking Sustainable Engineering Education: Final Report, EPA Grant X , University of Texas at Austin, Carnegie Mellon University, Arizona State University, [en ligne], pdf Bureau canadien d agrément des programmes en génie, 2010, Normes et procédures d agrément 2010, [en ligne], Cushman-Roisin, Benoit, 2009, Sustainable Engineering : What it is, How to do it and How to measure it, Présentation dans le cours Introduction to Environmental Engineering, Dartmouth College, 6 novembre 2009, [en ligne], Huntzinger, D. et al., 2007, «Enabling Sustainable Thinking in Undergraduate Engineering Education», International Journal of Engineering Education, Vol. 23, No. 2, pp , 2007 Stibbe, Arran (ed.), 2009, The Handbook of Sustainability Literacy: Skills for a Changing World, Green Books

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2004 Le 8 janvier 2004 INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE ADM-21916 Sections A et H Professeure : Mélanie Roussy 6240, Pavillon Palasis-Prince

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants :

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants : Préambule L Espace québécois de concertation sur les pratiques d approvisionnement responsable (ECPAR) a pour mandat d optimiser les efforts des donneurs d ordres en vue de diffuser et de mettre en œuvre

Plus en détail

LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE

LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE Marcel Risi, président et directeur général Centre québécois de valorisation de la biomasse, Sainte-Foy, Québec Introduction L expérience accumulée depuis huit

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

PROJET PERSONNEL. démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ;

PROJET PERSONNEL. démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ; PROJET PERSONNEL Critère A Utilisation du journal de bord démontrer des compétences d organisation illustrant leur gestion du temps et de soi ; communiquer et collaborer avec leur superviseur ; démontrer

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

ABC de la rédaction des Learning outcomes (Acquis de formation)

ABC de la rédaction des Learning outcomes (Acquis de formation) ABC de la rédaction des Learning outcomes (Acquis de formation) Pourquoi se pencher sur les learning outcomes? Pour être habilités (OAQ CTI), les programmes de formation de l EPFL doivent décrire les connaissances

Plus en détail

Organisation du cours MEC4340 - Projet de prototypage virtuel

Organisation du cours MEC4340 - Projet de prototypage virtuel Organisation du cours MEC4340 - Projet de prototypage virtuel 1. Principes de base Les principes suivants ont été utilisés pour la sélection et la préparation du projet: Le but de ce projet est de proposer

Plus en détail

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS ÉVALUATION DU BACHELIER EN RELATIONS PUBLIQUES ( 2013-2014) INTRODUCTION L évaluation du bachelier en Relations Publiques est le deuxième exercice

Plus en détail

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 2. METHODOLOGIE DE LA REVISION 2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 1. Introduction 1.1.L objectif essentiel de la révision des comptes annuels est d assurer le lecteur du fait que ce document

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

THÈME. Méthodologie. 1 Les conditions de l épreuve. 2 L étude d une situation pratique. A En quoi consiste l étude de cas?

THÈME. Méthodologie. 1 Les conditions de l épreuve. 2 L étude d une situation pratique. A En quoi consiste l étude de cas? Méthodologie THÈME 1 1 Les conditions de l épreuve Les conditions d examen : «épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Page1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Contrôle de Gestion I. Le Contrôle de Gestion 1. Définition Le contrôle de gestion est une forme de contrôle organisationnel. C est une forme de contrôle adaptée aux structures d

Plus en détail

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE RENSEIGNEMENTS POUR TOUTE MODIFICATION PROPOSÉE AUX PROGRAMMES DÉSIGNÉS EN VERTU DE LA LOI SUR L ATTRIBUTION DE GRADES UNIVERSITAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK CONTENTS

Plus en détail

Mastère Professionnel en Comptabilité, Contrôle et Audit. Site: www.uik.ens.tn Tél: 00.216.70.694.194 E-mail: info@uik.ens.tn

Mastère Professionnel en Comptabilité, Contrôle et Audit. Site: www.uik.ens.tn Tél: 00.216.70.694.194 E-mail: info@uik.ens.tn Mastère Professionnel en Comptabilité, Contrôle et Audit Objectifs de la formation (compétences, savoir-faire, connaissances) Le mastère professionnel Comptabilité Contrôle Audit (CCA) est un programme

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX SERVICES EN LANGUE ANGLAISE

SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX SERVICES EN LANGUE ANGLAISE POUR ÉLABORER DES PROJETS CLIINIIQUES EN TENANT COMPTE DES BESOIINS ET DES PARTIICULARIITÉS DES PERSONNES D EXPRESSIION ANGLAIISE ET DU CADRE LÉGIISLATIIF EN PLACE L AIDE-MÉMOIRE SECRÉTARIAT À L ACCÈS

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Séminaire international sur les infrastructures éducatives

Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation. Séminaire international sur les infrastructures éducatives Programme de l OCDE pour la construction et l équipement de l éducation Séminaire international sur les infrastructures éducatives Guadalajara, Jalisco, Mexique, 24-27 février 2002 Organisé par le Programme

Plus en détail

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Méthodologie 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Outil et méthodologie 2 Table des matières 3 Table des matières (suite) 4 Aperçu de l outil Évaluation des capacités de la GI 5 Contexte

Plus en détail

L ANALYSE DES BESOINS DE FORMATION. Josianne Basque, professeure

L ANALYSE DES BESOINS DE FORMATION. Josianne Basque, professeure Josianne Basque, professeure 1 DESCRIPTION L analyse des besoins consiste à vérifier s il y a un réel besoin de formation, à partir de données valides colligées dans le milieu de formation visé et, si

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Suivi-évaluation. Fiches outils. Piloter l action par la décision, Eclairer la décision par l action

Suivi-évaluation. Fiches outils. Piloter l action par la décision, Eclairer la décision par l action Suivi-évaluation Fiches outils Piloter l action par la décision, Eclairer la décision par l action La société SEVALPRO SAS, filiale du groupe MGDIS créée en Janvier 2010, consacre son activité à la réalisation

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES Philippe Veillette, ing. Anne Baril, ing. Ministère des Transports

Plus en détail

Examinez tous les éléments de votre demande pour vous assurer que celle-ci est complète. Les demandes incomplètes seront rejetées.

Examinez tous les éléments de votre demande pour vous assurer que celle-ci est complète. Les demandes incomplètes seront rejetées. Bureau de l équité salariale Programme de subventions pour les projets visant l équité salariale entre les sexes (PSPESS) Exigences de 2015-2016 relatives à la demande Directives relatives à la demande

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès

Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès CRSNG, FRQNT, VANIER et autres En tant qu étudiant à Polytechnique, vous pouvez poser votre candidature pour plusieurs bourses qui pourront

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?)

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Observatoire des Fonctions Publiques Africaines Gouvernement de la République du Bénin VERS UNE ADMINISTRATION ET UNE

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Le 15 mars 2012 Redevances minières : réflexion sur un mécanisme de perception qui risque de nous faire rater la cible Depuis que le gouvernement

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Bibliothèque BDAA par Lorette Melanson Gestionnaire des acquisitions. Page 1

Bibliothèque BDAA par Lorette Melanson Gestionnaire des acquisitions. Page 1 Bibliothèque BDAA par Lorette Melanson Gestionnaire des acquisitions Page 1 Mission de la BDAA Nous sommes le réseau par excellence sur lequel la population canadienne peut compter pour y trouver des informations,

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique Section : Génie analytique Page 1/8 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

Plan de cours. Titre du cours : Programmation en C# complémentaire. Session visée par le cours : Hiver 2009. Aucun Aucun. Préalables : Préparatoire à

Plan de cours. Titre du cours : Programmation en C# complémentaire. Session visée par le cours : Hiver 2009. Aucun Aucun. Préalables : Préparatoire à Titre du cours : Programmation en C# Code officiel : 420-BBT-BB Plan de cours Programme d études : Session visée par le cours : Hiver 2009 Discipline : Préalables : Préparatoire à Aucun Aucun Cours de

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Au sein d un Service météorologique et hydrologique national (SMHN) ou d un service apparenté, différents

Plus en détail

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 APPEL D OFFRE Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 Ce document identifie les spécificités du programme de formation «les fondamentaux du formateur»

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE FR FR ANNEXE 26 03 77 02 Projet pilote «Gouvernance et qualité des codes logiciels Audit des logiciels libres et open source»

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

OBJET : Orientations pour un Service Public Régional de Formation professionnelle tout au long de la vie

OBJET : Orientations pour un Service Public Régional de Formation professionnelle tout au long de la vie ASSEMBLEE PLENIERE N de délibération : 09AP.55 DU CONSEIL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE Date : vendredi 26 juin 2009 Politique : Formation - Apprentissage Sous-Politique : Formation professionnelle Composante

Plus en détail

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso Jorgen Schytte/StillPictures 3 Collecte des données Questions traitées dans ce chapitre Quels outils utiliser pour recueillir des données sur l économie

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Turbulence. Ecole Centrale de Lille. ISAE-ENSMA (Poitiers) / ENSI Poitiers

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Turbulence. Ecole Centrale de Lille. ISAE-ENSMA (Poitiers) / ENSI Poitiers Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Turbulence Ecole Centrale de Lille ISAE-ENSMA (Poitiers) / ENSI Poitiers Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Automne 2011 Service des programmes et du développement pédagogique Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Contexte Au Cégep Marie

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 Section institutionnelle INS Date: 2 septembre 2013 Original: anglais QUATORZIÈME QUESTION

Plus en détail

Direction générale. www.cmaisonneuve.qc.ca/emploi. Les personnes intéressées ont jusqu au. 28 novembre 2012, à 16 h, pour faire parvenir

Direction générale. www.cmaisonneuve.qc.ca/emploi. Les personnes intéressées ont jusqu au. 28 novembre 2012, à 16 h, pour faire parvenir Reconnu pour la qualité de sa formation, le Collège de Maisonneuve accueille près de 7 000 étudiants, jeunes et adultes inscrits à la formation créditée, et plus de 2 000 personnes y suivent des activités

Plus en détail

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Description: La communauté internationale a progressivement mis l'accent

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1)

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

Résumé de la recherche

Résumé de la recherche Résumé de la recherche Évaluation du développement et de l apprentissage des élèves des établissements proposant le Programme primaire du Baccalauréat International Ce résumé a été élaboré par le service

Plus en détail

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour Ministère de l Equipement, de l Aménagement territorial et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la qualité de la Vie Termes de Références Recrutement d un Bureau d étude

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

Guide d évaluation par les pairs pour les bourses de formation et d appui salarial des IRSC

Guide d évaluation par les pairs pour les bourses de formation et d appui salarial des IRSC Guide d évaluation par les pairs pour les bourses de formation et d appui salarial des IRSC Octobre 2015 Table des matières INTRODUCTION... 3 L ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 PRINCIPES DE L ÉVALUATION

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Vers l excellence en recherche au service du développement

Vers l excellence en recherche au service du développement ÉVALUATION DES RÉSULTATS DU CRDI Excellence en recherche Vers l excellence en recherche au service du développement L outil d appréciation Qualité de la recherche plus (QR+) Résumé Le CRDI a décidé d entreprendre

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience

Validation des acquis de l expérience 1 Guide pour la formation professionnelle initiale 2 Impressum Editeur: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), Berne Version: 1 Langues: d / f / i Date de publication:

Plus en détail

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines.

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP 16/11/2006 Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP - 2 - Annexe 1 Éléments constitutifs du dossier de conférence de gestion prévisionnelle

Plus en détail

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012.

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012. Avis de Sollicitation de Manifestation d intérêt pour le recrutement d un consultant international ou national pour la revue des Plans d investissements des pays AMI N 05 2012 Plans d investissement nationaux

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

PLAN DE COURS École de comptabilité Été 2010 22 avril 2010 EXPERTISE COMPTABLE CTB-6090 (CTB-67651)

PLAN DE COURS École de comptabilité Été 2010 22 avril 2010 EXPERTISE COMPTABLE CTB-6090 (CTB-67651) Faculté des sciences de l administration PLAN DE COURS École de comptabilité Été 2010 22 avril 2010 EXPERTISE COMPTABLE CTB-6090 (CTB-67651) Chargée de cours : Marie-Pascale Beaumont 4234, pavillon Palasis-Prince

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

DATE : 2010-10-05 VERSION : 1 DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE

DATE : 2010-10-05 VERSION : 1 DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE PROTOCOLE POUR LE RENOUVELLEMENT DES PERMIS D EXPLOITATION DU RÉACTEUR NUCLÉAIRE DE PUISSANCE ET D'UNE INSTALLATION DE DÉCHETS RADIOACTIFS DE GENTILLY-2 DATE : 2010-10-05 VERSION : 1 HYDRO-QUÉBEC COMMISSION

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

Le C2i: Une réponse à la formation en compétences TIC en Tunisie

Le C2i: Une réponse à la formation en compétences TIC en Tunisie dad a Distancia de Madrid, 2007. Llorens, Faraón (Coord.): Tendencias TIC para el apoyo a la docencia universitaria. CRUE-TIC, Universitic 2012. Marques, Pere: Por qué las TIC en Educación? Qué debería

Plus en détail

Le Cadre mondial pour les services climatologiques: innovation et adaptation

Le Cadre mondial pour les services climatologiques: innovation et adaptation Le Cadre mondial pour les services climatologiques: innovation et adaptation UN /Albert Gonzalez Farran L innovation et l adaptation ont permis à l humanité non seulement de survivre mais de se dépasser.

Plus en détail

Projet d Appui pour une Formation Technique. et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest

Projet d Appui pour une Formation Technique. et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest O.N.G.. accréditée auprès d Institutions de l Organisation des Nations Unies Projet d Appui pour une Formation Technique et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest Plan du Projet (Résumé) Introduction

Plus en détail

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Article «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 1, n 1, 1995, p. 238-244. Pour citer cet article, utiliser

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail