Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique. Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique. Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012)"

Transcription

1 Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012) Résumé : Ce document propose une vision de l intégration des principes et des outils de mise en œuvre du développement durable (DD) dans la formation à Polytechnique (section 3) et une stratégie en deux étapes pour la concrétiser : i) la réalisation d un inventaire de l état actuel de l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique (section 5); ii) l élaboration de propositions pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation, là où des besoins auront été identifiés (section 6). Avant de formuler une vision, des définitions de ce que sont le DD et l ingénierie durable sont d abord présentées (section 2). Une liste de qualités et d apprentissages visés par la formation au développement durable et des outils pour les mesurer sont proposés (section 4). 1. Mise en contexte La seconde orientation du Plan d action en matière de durabilité de Polytechnique (le Plan d action) vise à «Intégrer les notions de durabilité et de responsabilité sociale à la mission d enseignement et de recherche». Pour mettre en œuvre cette orientation, le Comité de développement durable de l École Polytechnique (CODDEP) a décidé, le 3 novembre 2011, de créer un Comité de travail sur l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique (le Comité de travail). Le présent document présente le travail réalisé par ce comité sur les quatre priorités suivantes: élaborer une vision de ce que pourrait être l intégration des principes du développement durable dans la formation à Polytechnique et définir les grandes étapes pour y parvenir; dégager une conception commune des éléments de la compétence en DD de l ingénieur; établir des critères permettant de déterminer la contribution de chaque cours à l enseignement des principes du développement durable; effectuer un inventaire de l état actuel de l intégration du développement durable dans la formation à Poly, sur la base des critères choisis. Par ailleurs, un important exercice est actuellement mené par le Comité de réflexion sur les 12 qualités du Bureau canadien d agrément des programmes de génie (BCAPG), qui a été formé par la Direction des affaires académiques et internationales. Cet exercice permettra de dégager une conception commune des qualités du BCAPG et d établir des outils pour les mesurer dans les programmes de Poly. Comme indiqué plus bas (section 4), le Comité de travail du CODDEP s intéresse plus particulièrement à certaines des qualités du BCAPG (celles qui relèvent du développement durable) et il compte utiliser les outils développés par le Comité de réflexion sur les 12 qualités du BCAPG dans le cadre de la stratégie proposée ici.

2 2 2. Développement durable et ingénierie durable : définitions et principes a. Définition du développement durable Il existe plusieurs définitions du DD. Dans sa Politique en matière de développement durable, Polytechnique a retenu celle adoptée par le gouvernement du Québec dans sa Loi sur le développement durable, soit : «un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement.» Cette définition expose les grands défis que pose le DD et fournit un bon point de départ pour opérationnaliser ce concept dans le contexte de la formation en ingénierie. b. Principes de développement durable Comme le précise sa Politique en matière de développement durable, Polytechnique prend en compte 11 grands principes pour intégrer le DD dans l ensemble de ses activités. Ces principes, inspirés de la Loi sur le développement durable du Québec et définis dans la Politique, sont les suivants : Accès au savoir et à l information Subsidiarité Qualité de vie Prévention Protection de l environnement Précaution Équité et solidarité sociale Protection du patrimoine culturel Efficacité économique Production et consommation responsables Participation et engagement c. Ingénierie durable La prise en compte par l ingénieur des principes de développement durable, exposés ci-dessus, signifie que celui-ci doit être en mesure d évaluer les conséquences de ses actes professionnels au-delà de leur contexte technique immédiat (Huntzinger et al., 2007). Au cours des dernières années, diverses organisations et plusieurs chercheurs ont proposé des définitions de l ingénierie durable («sustainable engineering»). Il est proposé ici de retenir une courte liste de caractéristiques définissant l ingénierie durable. Cette liste est traduite et adaptée de Cushman- Roisin (2009). L ingénierie durable intègre des dimensions techniques et non techniques dans son analyse des problèmes; tient compte du contexte global (planétaire); prend en considération le système dans lequel s insèrent les solutions qu elle conçoit et met en oeuvre; cherche à proposer des solutions viables à long terme, selon la meilleure lecture possible de l évolution des besoins à satisfaire et des problèmes à résoudre; reconnaît la nécessité pour les ingénieurs de collaborer avec des experts d autres disciplines et avec diverses parties prenantes pour solutionner des problèmes.

3 3 3. Vision de l intégration des principes du DD dans la formation à Poly : Au vu des définitions et principes présentés ci-dessus, il est proposé que Polytechnique se dote d une vision générale afin de guider l intégration du développement durable dans la formation de ses étudiants. Cette vision peut être formulée comme suit : «Polytechnique vise à former des ingénieurs socialement responsables, qui comprennent les principes du développement durable et sont bien outillés pour les mettre en application». 4. Qualités et apprentissages visés par l intégration des principes du développement durable dans la formation en génie a. Qualités de l ingénieur socialement responsable Parmi les 12 qualités requises des diplômés en génie formulées par le BCAPG (2010), trois sont directement liées au développement durable, soient les qualités: 8. Professionnalisme. 9. Impact du génie sur la société et l environnement. 10. Déontologie et équité. La description de la qualité 9 spécifie d ailleurs explicitement qu elle inclut la compréhension des concepts de développement durable. De plus, une dimension sous-jacente à plusieurs des qualités formulées par le BCAPG est la capacité d analyser et de résoudre des problèmes complexes qui font appel, dans de nombreux cas, à une collaboration pluridisciplinaire. Or, la capacité à appréhender la complexité est une habileté reconnue comme essentielle dans la littérature sur l enseignement de la durabilité (Stibbe, 2009). Comme l indique la définition de l ingénierie durable exposée plus haut, le développement de solutions durables à des problèmes complexes implique aussi la capacité de considérer le système dans lequel s intègrent ces solutions. Aux trois qualités du BCAPG énumérées ci-dessus, on peut donc ajouter trois qualités sous-jacentes qui sont essentielles à l ingénierie durable : Capacité à appréhender des problèmes complexes. Pensée systémique. Aptitude à travailler dans un cadre pluridisciplinaire. Afin de former des ingénieurs socialement responsables, Polytechnique devrait donc s assurer de bien développer chez ses étudiants les qualités 8, 9 et 10 du BCAPG et leur permettre d acquérir la capacité à appréhender des problèmes complexes, de penser de manière systémique, et d être capable de travailler au besoin dans une contexte pluridisciplinaire. Pour évaluer la place qu occupent ces qualités dans la formation offerte à Polytechnique, il est nécessaire de définir des attributs mesurables pour chacune d entre elles. Étant donné que le Comité de réflexion sur les 12 qualités du BCAPG travaille déjà à définir la notion de «problème complexe» ainsi que des attributs mesurables permettant d évaluer les qualités du BCAPG et de les repérer dans des analyses de cours, les résultats du travail de ce comité seront utilisés pour procéder à l inventaire décrit à la section suivante. Ce comité travaille également à identifier des échelles d évaluation permettant d établir le niveau d acquisition attendu d une qualité dans un programme et de mesurer le niveau effectivement atteint par un étudiant pour cette qualité. Ce sont ces échelles qui seront aussi utilisées lors de l inventaire et de

4 4 l élaboration de propositions en matière d enseignement de la durabilité. b. Notions et connaissances liées à l ingénierie durable Pour obtenir un portrait complet de la place occupée par le développement durable dans la formation à Polytechnique, il paraît important d établir une liste de notions et connaissances liées à l ingénierie durable. Plusieurs de ces notions font partie des connaissances enseignées dans les écoles de génie et elles pourraient échapper à un inventaire qui ne prendrait en compte que les qualités identifiées à la sous-section précédente. Des travaux crédibles et utiles ont déjà été menés pour cerner les notions qu englobe l ingénierie durable. On peut notamment citer le projet «Benchmarking Sustainable Engineering Education» financé par l Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis qui a mené une enquête auprès de 1368 départements d ingénierie (Allen et al., 2008). Les auteurs de ce projet regroupent les notions liées à l ingénierie durable en quatre grands thèmes : Design for Environment. Life Cycle Assessment. Industrial Ecology. Cultural and Social Dimensions. Allen et al (2008) établissent également une liste plus détaillée de thèmes, d enjeux et d outils associés à l ingénierie durable, qui sont susceptibles d apparaître dans des plans ou analyses de cours. Cette liste, traduite ici, servira de base de travail pour l inventaire à réaliser à Polytechnique : Analyse de cycle de vie. Gestion des ressources naturelles. Changements climatiques. Design for Environment (DFE). Politiques et règlements. Énergie renouvelable. Écologie industrielle. Éco-conception (Green Design). Analyse des flux de matières (Material Flow Analysis, MFA). Prévention de la pollution. Réutilisation ou récupération de produits et matériaux. Économie («excluding short-term cost analysis»). Dimensions culturelles et sociales. 5. Inventaire de l état actuel de l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique En s appuyant sur la liste de notions et connaissances présentée à la section précédente et les attributs mesurables qui auront été définis pour les qualités 8, 9 et 10 du BCAPG, un inventaire de l état actuel de l intégration des principes de développement durable dans la formation à Polytechnique sera établi. Il est proposé que cet inventaire soit effectué au moyen d une revue

5 5 des contenus des analyses de cours, en travaillant d abord sur les études de premier cycle. Dans les cas où l analyse de cours ne permet pas d établir clairement la contribution d un cours à l enseignement de la durabilité, la revue pourra se porter sur le plus récent plan de cours. Une vérification pourra aussi être faite avec le responsable du cours. Tous les cours ne présentent pas le même potentiel pour l intégration des principes du développement durale. Avant de procéder à la revue des analyses de cours, les catégories de cours qui sont les plus susceptibles de contribuer à la formation au développement durable seront identifiées. La revue portera en priorité sur ces cours. La réalisation de cet inventaire est prévue au Plan d action en matière de durabilité de Polytechnique. Elle nécessitera un investissement de temps important, mais néanmoins essentiel, pour obtenir un portrait réaliste de la place actuellement occupée par le développement durable dans tous les programmes de premier cycle. Il est proposé que cet inventaire soit coordonné par le conseiller en développement durable de l École et effectué avec l appui d enseignants du plus grand nombre possible de programmes de premier cycle. Les instances concernées seront tenues informées des progrès et des résultats de cet exercice et seront invitées à le commenter et le bonifier. 6. Élaboration de propositions pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique a. Définition des niveaux attendus d intégration du développement durable pour différents types de cours L objectif de la présente stratégie est d amener tous les étudiants à atteindre, au terme de leurs études de premier cycle, un niveau satisfaisant de maîtrise des qualités d un ingénieur socialement responsable, telles que définies à la section 4a. Un premier groupe de propositions visera à définir les niveaux attendus d intégration du développement durable pour les différents types de cours suivis par les étudiants dans leur programme de formation. Si l inventaire de l enseignement démontre que les niveaux souhaitables d intégration ne sont pas atteints dans certains programmes ou dans certains types de cours, des propositions précises seront faites pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation. b. Propositions d options pour renforcer l intégration du développement durable dans la formation Suite aux étapes précédentes, diverses options pourront être proposées pour renforcer l intégration des principes du développement durable dans la formation. Notons que certaines actions sont déjà engagées en ce sens, notamment : La mise sur pied, en , de deux nouveaux cours consacrés au développement durable : DDI8001 (Développement durable pour ingénieurs) et DDI8002 (Études de cas en développement durable pour ingénieurs). Le développement d une orientation thématique «Développement durable» : cette proposition chemine actuellement (mars 2012) dans les instances de Polytechnique. Une réflexion sur les moyens d intégrer plus formellement les principes et notions de DD dans les cours d éthique, de technologie et société ou d économie (en cours, mars 2012). Plusieurs autres actions sont déjà prévues dans le Plan d action La présente

6 6 démarche permettra de les valider, de les bonifier et, éventuellement, de les compléter par d autres propositions : La création d un module d introduction au développement durable en première année (action du Plan d action). La compilation d un répertoire des mécanismes favorisant l intégration du développement durable dans les cours (actions et du Plan d action). L intégration graduelle des principes de DD dans les rapports et évaluations de tous les projets intégrateurs (action du Plan d action). 7. Concertation avec les parties prenantes touchées par les travaux du comité Les prochaines étapes permettront de recevoir des commentaires pour bonifier la présente stratégie et pour impliquer l ensemble des parties prenantes intéressées tant à l interne qu à l externe. Ce projet permettra de structurer l ensemble des actions prévues à l orientation #2 du Plan d action et ainsi catalyser les efforts d intégration du développement durable à la mission de formation de Polytechnique. Références Allen et al., 2008, Benchmarking Sustainable Engineering Education: Final Report, EPA Grant X , University of Texas at Austin, Carnegie Mellon University, Arizona State University, [en ligne], pdf Bureau canadien d agrément des programmes en génie, 2010, Normes et procédures d agrément 2010, [en ligne], Cushman-Roisin, Benoit, 2009, Sustainable Engineering : What it is, How to do it and How to measure it, Présentation dans le cours Introduction to Environmental Engineering, Dartmouth College, 6 novembre 2009, [en ligne], Huntzinger, D. et al., 2007, «Enabling Sustainable Thinking in Undergraduate Engineering Education», International Journal of Engineering Education, Vol. 23, No. 2, pp , 2007 Stibbe, Arran (ed.), 2009, The Handbook of Sustainability Literacy: Skills for a Changing World, Green Books

Les systèmes de gestion des actifs immobiliers par Gilles Marchand, Ministère de l'éducation du Québec & Dino Gerbasi, GES Technologies

Les systèmes de gestion des actifs immobiliers par Gilles Marchand, Ministère de l'éducation du Québec & Dino Gerbasi, GES Technologies Les systèmes de gestion des actifs immobiliers par Gilles Marchand, Ministère de l'éducation du Québec & Dino Gerbasi, GES Technologies 3 Novembre, 2004 Montréal Plan de la présentation Projet SIAD (français)

Plus en détail

Le développement des logiciels - les défis

Le développement des logiciels - les défis Le triangle de la qualité des logiciels: le personnel, le processus et le produit Claude Y Laporte Professeur Département de génie électrique Le développement des logiciels - les défis 2 1 Le triangle

Plus en détail

ANNEXE C-4. Références utiles pour la modélisation du transfert de polluants dans le sol et les eaux souterraines.

ANNEXE C-4. Références utiles pour la modélisation du transfert de polluants dans le sol et les eaux souterraines. ANNEXE C-4 Références utiles pour la modélisation du transfert de polluants dans le sol et les eaux souterraines. DIRECTION GENERALE OPERATIONNELLE (DGO3) C4-1 TABLE DES MATIÈRES 1 Codes de calcul existants...

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement durable Association québécoise de vérification environnementale

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1)

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) Incorporées aux produits (2) LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) TABLEAU 1 TOTAUX Émissions de gaz à effet

Plus en détail

Normes générales de qualité

Normes générales de qualité Normes générales de qualité ISO 9000 Capability and Maturity Model (Software Engineering Institute) ne prescrivent pas des méthodes précises (ex: orienté-objet, clean room, etc.) propose un ensemble d

Plus en détail

Education en vue du développement durable : Une définition

Education en vue du développement durable : Une définition Education en vue du développement durable : Une définition Contenu : Le développement durable : Une définition 1. Historique et contexte Suisse 2. Le développement durable Le lien entre développement durable

Plus en détail

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités Comité des griefs des Forces canadiennes Pour la période 2010-2011 à 2012-2013 Rapport sur les plans et les priorités L'honorable Peter Gordon MacKay Ministre de la Défense nationale Table des matières

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Ingénierie écologique

Ingénierie écologique Introduction L ingénierie écologique est aujourd hui une thématique en plein essor. À la fois reconnue comme une discipline scientifique et comme un domaine de pratique, d expérience et de réglementation,

Plus en détail

> Financeur(s) : > Objectif de la thèse : Elaborer des instruments économiques. Marielle MONTGINOUL (Irstea) J.-D. RINAUDO (BRGM)

> Financeur(s) : > Objectif de la thèse : Elaborer des instruments économiques. Marielle MONTGINOUL (Irstea) J.-D. RINAUDO (BRGM) Axe VIII - 2 ème année > Instruments économiques pour une gestion décentralisée des eaux souterraines en France > Anne-Gaëlle FIGUREAU > Ingénieur agronome Master Recherche Economie > Ecole Doctorale d

Plus en détail

Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour

Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour Aperçu du processus de consultation et d engagement Société financière internationale 26 août 2009

Plus en détail

VT0004 OUTIL DE GESTION DES FUITES POUR LA JNR

VT0004 OUTIL DE GESTION DES FUITES POUR LA JNR VT0004: Version 1.0 VT0004 OUTIL DE GESTION DES FUITES POUR LA JNR Version 1.0 4 FÉVRIER 2014 Copyright 2015 VCS TABLE DES MATIÈRES 1 Sources... 3 2 Description sommaire de l outil... 3 3 Définitions...

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT

APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT APPROACHES TO SOCIAL LIFE CYCLE ASSESSMENT Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de Keynote lecture, 3 rd International Seminar on Social LCA 6 th May 2013 Professor Roland Clift

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

Politique et critères de performance de l IFC en matière de viabilité sociale et environnementale Examen et actualisation

Politique et critères de performance de l IFC en matière de viabilité sociale et environnementale Examen et actualisation Politique et critères de performance de l IFC en matière de viabilité sociale et environnementale Examen et actualisation Vue d ensemble du Processus de consultation et de participation Société financière

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah Forum AMOA ADN Ouest Présentation du BABOK 31 Mars 2013 Nadia Nadah Ce qu est le BABOK Ce que n est pas le BABOK Définition de la BA - BABOK version 2 Le processus de Business Analysis La structure du

Plus en détail

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions Technical Capability in SANRAL Les compétences et capacités techniques du SANRAL Solutions Les solutions 2 3 2007 SANRAL 2007 SANRAL Continuous change Integrated, systemic solutions Global focus Multiple

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

Intelligence Artificielle Agents Intelligents

Intelligence Artificielle Agents Intelligents Intelligence Artificielle Agents Intelligents Bruno Bouzy http://web.mi.parisdescartes.fr/~bouzy bruno.bouzy@parisdescartes.fr Licence 3 Informatique UFR Mathématiques et Informatique Université Paris

Plus en détail

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées du 2 septembre 2005 (Etat le 1 er mai 2009) Le Département fédéral de l économie,

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Recrutement-Intérim SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Lomé

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE

DIRECTIVES POUR LES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE DIRECTIVES POUR LES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE Pour la certification LEED Canada pour bâtiments existants : exploitation et entretien 10 août 2009 1. BUT DES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE Afin de reconnaître

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES Projet «Systèmes de Surveillance et de MNV nationaux avec une approche Régionale» TERMES DE REFERENCES Recrutement d un consultant pour la rédaction de la composante 1A et 2C du R PP (Readiness Preparation

Plus en détail

CONSULTATION NATIONALE SUR LE PROJET DE PROGRAMME POUR L ÉCOLE MATERNELLE

CONSULTATION NATIONALE SUR LE PROJET DE PROGRAMME POUR L ÉCOLE MATERNELLE CONSULTATION NATIONALE SUR LE PROJET DE PROGRAMME POUR L ÉCOLE MATERNELLE GUIDE POUR L ANIMATION DE LA DEMI-JOURNÉE BANALISÉE ET LA REMONTÉE DES SYNTHÈSES Le Conseil supérieur des programmes a rendu public

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines Introduction Les ressources humaines (RH) sont souvent considérées comme des fonctions de support, voire comme à l origine de certains surcoûts. Pour cela dans de nombreuses entreprises de taille moyenne

Plus en détail

Initiatives en Construction Durable (US)

Initiatives en Construction Durable (US) Initiatives en Construction Durable (US) Public: Fédéral: GSA, EPA État: 45+ initiatives d état Municipal: Plus que 350 Villes Hors-Public: Standards Corporatifs et d Industrie USGBC Organizations Internationaux

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées du 2 septembre 2005 (Etat le 1 er février 2011) Le Département fédéral de l économie,

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

INTÉGRER Le Concept de Durabilité Dans les Méthodes d Affaires

INTÉGRER Le Concept de Durabilité Dans les Méthodes d Affaires INTÉGRER Le Concept de Durabilité Dans les Méthodes d Affaires Étude des entreprises phares Étude parrainée par : INTÉGRER la durabilité: De quoi s agit-il et pourquoi le faire? Intégrer la durabilité

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

Le réviseur ou la réviseure travaille avec des textes de nature extrêmement variée, ceux-ci allant

Le réviseur ou la réviseure travaille avec des textes de nature extrêmement variée, ceux-ci allant 1. IDENTIFICATION Poste n o Titre de poste Poste du superviseur 08-13415 Réviseur ou réviseure Inuinnaqtun Gestionnaire, Translation Bureau Ministère Division/Région Collectivité Lieu Culture et Patrimoine

Plus en détail

Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville. Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne

Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville. Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne Le transport de marchandises au temps de Rome Praefectus Annonae: magistrat en charge d'assurer le

Plus en détail

CONFÉRENCE_ROVEP 19 SEPTEMBRE 2008

CONFÉRENCE_ROVEP 19 SEPTEMBRE 2008 CONFÉRENCE_ROVEP 19 SEPTEMBRE 2008 RESSOURCES DOCUMENTAIRES Andreasen, A.R. (1995). Marketing social change: Changing behavior to promote health, social development and the environment, Jossey-Bass Publishers,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment Durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment Durable de A à Z Formation Bâtiment Durable : Bâtiment Durable de A à Z Bruxelles Environnement ÉVALUATIONS D IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DANS L ENVIRONNEMENT BÂTI : Analyses du Cycle de Vie Partie 1 Damien TRIGAUX KU LEUVEN

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT RESPONSABLE AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT RESPONSABLE AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE POLITIQUE N o 21 POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT RESPONSABLE AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Adoptée le 4 mai 2010 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 4 mai 2010 (CA-10-05-04-06) Cégep de Drummondville

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET -- Introduction : - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence Quelques définitions P. 2 Selon l AFITEP-AFNOR

Plus en détail

l Agence d Écologie Urbaine de Barcelone

l Agence d Écologie Urbaine de Barcelone Séminaire d octobre 2015 Vers un quartier durable à travers l approche écosystémique de l Agence d Écologie Urbaine de Barcelone Transport collectif & espace public 13 octobre Énergie & métabolisme urbain

Plus en détail

BAC + 5. International INTERNATIONAL MBA ENVIRONMENTAL MANAGEMENT AND DIGITAL SYSTEMS. Terra Institute

BAC + 5. International INTERNATIONAL MBA ENVIRONMENTAL MANAGEMENT AND DIGITAL SYSTEMS. Terra Institute International Terra Institute INTERNATIONAL MBA ENVIRONMENTAL MANAGEMENT AND DIGITAL SYSTEMS BAC + 5 TIC ET ENVIRONNEMENT : DES EMPLOIS EN PLEINE EXPLOSION Selon l Organisation Internationale du Travail,

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

Mines Nantes 20/05/2014. Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school. 2 Institut Mines-Télécom

Mines Nantes 20/05/2014. Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school. 2 Institut Mines-Télécom Mines Nantes Graduate School of Engineering FRANCE bernard.lemoult@mines-nantes.fr Institut Mines-Telecom : a national network 12 Engineering Graduate schools & 1 Business school 13 000 students 3 900

Plus en détail

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées

414.712 Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées Ordonnance du DFE concernant les filières d études, les études postgrades et les titres dans les hautes écoles spécialisées du 2 septembre 2005 (Etat le 4 octobre 2005) Le Département fédéral de l économie,

Plus en détail

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009 L application des connaissances aux IRSC Avril 2009 L application des connaissances (AC) fait partie de notre mandat MISSION 4. IRSC a pour mission d exceller, selon les normes internationales reconnues

Plus en détail

ajustement Audit des cadres ERM

ajustement Audit des cadres ERM Alex andra Psic a, cmc RESPONSABLE DE DIRECTION INTERIS CONSULTING INC. D ANS L ABSOLU, LE CADRE DE MANAGEMENT DES RISQUES DE l entreprise (ERM) doit être suffisamment adapté à ses objectifs, à ses risques

Plus en détail

IT MARK, une démarche qualité pour l amélioration des processus des PME du secteur des technologies de l information et des communications

IT MARK, une démarche qualité pour l amélioration des processus des PME du secteur des technologies de l information et des communications IT MARK, une démarche qualité pour l amélioration des processus des PME du secteur des technologies de l information et des communications L'amélioration des processus a comme objectif la qualité du produit

Plus en détail

VITALE DESIGN WAYFINDING DESIGN

VITALE DESIGN WAYFINDING DESIGN WAYFINDING DESIGN THE FONDS BELVAL / CITY OF SCIENCES Concept for an urban signage for a new university district LE FONDS BELVAL / CITÉ DES SCIENCES Concept signalétique pour un nouveau quartier universitaire

Plus en détail

Le Développement Durable. pour une stratégie de Performance Globale des entreprises

Le Développement Durable. pour une stratégie de Performance Globale des entreprises Le Développement Durable pour une stratégie de Performance Globale des entreprises Module conférence Ateliers Découvrir et Agir Pourquoi les entreprises s engagent? Le Développement Durable, source de

Plus en détail

Projet de développement de l Université Mohammed VI Polytechnique

Projet de développement de l Université Mohammed VI Polytechnique Projet de développement de l Université Mohammed VI Polytechnique Octobre 2014 Le contexte de l enseignement supérieur marocain Quelques chiffres 2013 150 000 Bacheliers (38% de réussite ; 11% d une classe

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

IFT3903 Qualité du logiciel et métriques

IFT3903 Qualité du logiciel et métriques IFT3903 Qualité du logiciel et métriques Yann-Gaël Guéhéneuc Hiver 2006 Chapitre 3 Qualité du logiciel (Tiré du cours de Houari Sahraoui) GEODES Ptidej Team OO Programs Quality Evaluation and Enhancement

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

Compte Rendu. Réunion du 2014-04-09. Président : Lydie OUGIER (ADEME) Co Président : Edouard FOURDRIN (ADEME) Plate-forme d'échanges

Compte Rendu. Réunion du 2014-04-09. Président : Lydie OUGIER (ADEME) Co Président : Edouard FOURDRIN (ADEME) Plate-forme d'échanges Plate-forme d'échanges Affichage environnemental des produits de grande consommation Date : 2014-05-30 Numéro du document: N 110 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org

Plus en détail

Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises?

Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises? Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises? Midis de l Innova.on 6 octobre 2015 Annick Cas'aux Plan de la présenta'on Responsabilité sociétale, innova'on et performance

Plus en détail

JOURNÉE I-TÉSÉ 2010 EFFICACITÉ DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES

JOURNÉE I-TÉSÉ 2010 EFFICACITÉ DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES JOURNÉE I-TÉSÉ 2010 EFFICACITÉ DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Les stratégies des entreprises face au changement climatique : le cas du CO2 A Managerial Perspective on the Porter Hypothesis: The Case of CO 2

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT - RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT - RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT - RÉGION DE LA CAPITALE-NATIONALE Commentaires sur La Stratégie de développement durable de l Administration portuaire de Québec 5 février 2014 TABLE DES MATIÈRES Commentaires

Plus en détail

Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature AMÉNAGEONS LE FUTUR! RÉVISION DU SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT

Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature AMÉNAGEONS LE FUTUR! RÉVISION DU SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature AMÉNAGEONS LE FUTUR! RÉVISION DU SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT Cadre d analyse du développement durable : revue de la littérature

Plus en détail

Recommandations pour les conseils sur la mesure, le rapport et la vérification du carbone forestier dans REDD+ Mai 2011

Recommandations pour les conseils sur la mesure, le rapport et la vérification du carbone forestier dans REDD+ Mai 2011 Recommandations pour les conseils sur la mesure, le rapport et la vérification du carbone forestier dans REDD+ Mai 2011 Les cadres émergents de mesure, de rapport et de vérification du carbone forestier

Plus en détail

Services jolan Inc. CgConseil.info Inc. Êtes-vous prêt? Le 27 janvier 2011. Johanne L Heureux Claude Gagnon

Services jolan Inc. CgConseil.info Inc. Êtes-vous prêt? Le 27 janvier 2011. Johanne L Heureux Claude Gagnon Services jolan Inc. CgConseil.info Inc. Êtes-vous prêt? Le 27 janvier 2011 Johanne L Heureux Claude Gagnon Les objectifs de cette présentation 1. Poser deux regards sur le bilan de maturité Du point de

Plus en détail

2008-1-TR1-LEO05-03203. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=4678

2008-1-TR1-LEO05-03203. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=4678 pratiques de contrôle environnemental de la pollution pour les décideurs et les experts environnementaux / Staff 2008-1-TR1-LEO05-03203 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type

Plus en détail

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec

Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec Mémoire sur le Plan de développement durable du Québec Présenté dans le cadre de la Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec par Le 365 rue Saint-Louis Joliette J6E 7N3 Mars

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN. Module 1: Communication et marketing social

PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN. Module 1: Communication et marketing social PROFESSIONALIZATION OF LITERACY AND BASIC EDUCATION BASIC MODULES FOR TEACHER TRAINING TRAIN Module 1: Communication et marketing social Helen Murphy Waterford Institut of Technology (WIT) Numéro du contract

Plus en détail

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee SEMINAIRE DE L IFE Un système de management environnemental basé sur ISO 14001 Presenté par Manoj Vaghjee Qu est-ce que l Environnement? INTRODUCTION - ISO 14001 Pourquoi le management environnemental?

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

Exercer les aptitudes cognitives pour combler le fossé des aptitudes cognitives dans l utilisation de la technologie numérique

Exercer les aptitudes cognitives pour combler le fossé des aptitudes cognitives dans l utilisation de la technologie numérique ! Exercer les aptitudes cognitives pour combler le fossé des aptitudes cognitives dans l utilisation de la technologie France Boutin, Ph.D., UQAM et Chris Chinien, Ph.D., Compétences R & D Le microprocesseur

Plus en détail

Mémoire de Réseau Environnement sur le Guide de réalisation de l audit quinquennal d une installation de production d eau potable. Table des matières

Mémoire de Réseau Environnement sur le Guide de réalisation de l audit quinquennal d une installation de production d eau potable. Table des matières Table des matières Présentation de Réseau Environnement... 3 1. Introduction... 4 2. Commentaires généraux... 4 3. Commentaires spécifiques... 6 4. Conclusion et recommandations... 8 ii Présentation de

Plus en détail

Recommandations stratégiques relatives à la gestion des risques dans l innovation sociale

Recommandations stratégiques relatives à la gestion des risques dans l innovation sociale Note d orientation européenne Recommandations stratégiques relatives à la gestion des risques dans l innovation sociale LIPSE : Learning from Innovation in Public Sector Environments (Lot 4) Sophie Flemig

Plus en détail

Lloyd s Register Group

Lloyd s Register Group RSE & SYSTÈMES DE MANAGEMENT Comment déployer une démarche pragmatique et efficace de RSE Christophe GASQUET, Lloyd s Register EMEA Business Development Manager France - Energy Division Responsable d audit

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail

Singapore Schools Green Mark Scheme on Indoor Air Quality

Singapore Schools Green Mark Scheme on Indoor Air Quality Singapore Schools Green Mark Scheme on Indoor Air Quality Teo Ai Lin, Evelyn (Dr) Associate Professor Department of Building National University of Singapore BCA Green Mark (version 4.0) 2007 Version

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques Recommandées pour. CSI la securite. des Sous-Traitants. World Business Council for Sustainable Development

Les Bonnes Pratiques Recommandées pour. CSI la securite. des Sous-Traitants. World Business Council for Sustainable Development Les Bonnes Pratiques Recommandées pour CSI la securite des Sous-Traitants World Business Council for Sustainable Development Contenu Introduction 1 ère Partie : Considérations Générales de Sécurité sur

Plus en détail

AVIS D INITIATIVE. Evaluation du CWATUPE 1. DONNEES INTRODUCTIVES. 5 réunions : 25/05/2011, 31/05/2011, 30/06/2011, 24/08/2011, 02/03/2012

AVIS D INITIATIVE. Evaluation du CWATUPE 1. DONNEES INTRODUCTIVES. 5 réunions : 25/05/2011, 31/05/2011, 30/06/2011, 24/08/2011, 02/03/2012 AVIS D INITIATIVE Réf. : CWEDD/12/AV.391 Evaluation du CWATUPE 1. DONNEES INTRODUCTIVES Préparation de l avis : Groupe de travail ad hoc 5 réunions : 25/05/2011, 31/05/2011, 30/06/2011, 24/08/2011, 02/03/2012

Plus en détail

Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes

Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes Standards sociaux et environnementaux pour REDD+ : Fondements et principes Maurice TSALEFAC Professeur des Universités Vice Doyen FLSH Université de Dschang 1 Historique Standards sociaux et environnementaux

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 1 Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique 1 RÔLES DE LA COMPTABILITÉ DE GESTION INFORMER

Plus en détail

Gestion du risque et aqueduc

Gestion du risque et aqueduc Gestion du risque et aqueduc Application des principes de gestion du risque à la gestion et la conception d infrastructures de distribution d eau potable CERIU INFRA 2011 1 Objectifs de la présentation

Plus en détail

GUIDE DE GESTION DES ACTIFS EN IMMOBILISATIONS À L INTENTION DES ÉLUS MUNICIPAUX

GUIDE DE GESTION DES ACTIFS EN IMMOBILISATIONS À L INTENTION DES ÉLUS MUNICIPAUX GUIDE DE GESTION DES ACTIFS EN IMMOBILISATIONS À L INTENTION DES ÉLUS MUNICIPAUX Février 2015 Guide de gestion des actifs en immobilisations à l intention des élus municipaux i À propos Le Guide de gestion

Plus en détail

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015 1 CRI 6906 : Séminaire d intégration I Automne 2015 Prof. David Décary-Hétu, Ph.D. Bureau : C-4071 (Pavillon Lionel-Groulx) 514.343.6111 #3664 david.decary-hetu@umontreal.ca HORAIRE ET SALLE Les cours

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement Johann Jacob, M.A.P. et Richard Marceau, Ph. D. Centre de recherche et d expertise en évaluation (CREXE) Colloque annuel

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS COMPÉTENTS ET POLYVALENTS Les professionnels comptables en entreprise, un élément moteur du succès durable des organisations Les professionnels comptables en entreprise exercent au sein des organisations

Plus en détail

La mise en œuvre du développement durable par le gouvernement du Québec

La mise en œuvre du développement durable par le gouvernement du Québec 1 La mise en œuvre du développement durable par le gouvernement du Québec Martin Vachon Bureau de coordination du développement durable (MDDEFP) Conférence régionale des élus de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

Cours : Gestion de Projet

Cours : Gestion de Projet Cours : Gestion de Projet Mardi 25 avril: (A. Perruchoud) i) 14.30 15.15 : définition d un projet demande de projet Mercredi 26 avril : ii) 8.00 à 9.30 : (A. Perruchoud) - organisation et auto-organisation

Plus en détail

World Education Services Service d évaluation des diplômes étrangers

World Education Services Service d évaluation des diplômes étrangers World Education Services Service d évaluation des diplômes étrangers Nouvel outil : Service en ligne d équivalence préliminaire des diplômes étrangers CAPLA Lundi, le 16 octobre 2006 Aperçu de la présentation

Plus en détail