Service de sécurité incendie Salaberry-de-Valleyfield Rapport d activités 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service de sécurité incendie Salaberry-de-Valleyfield Rapport d activités 2014"

Transcription

1 Service de sécurité incendie Salaberry-de-Valleyfield Rapport d activités de 13

2 TABLE DES MATIÈRES Contenu 1.0 MISSION ORGANIGRAMME DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE LE TERRITOIRE CAMPIVALLENSIEN Territoire des deux casernes d incendie selon les secteurs de couverture LES INCENDIES ET LEURS CONSÉQUENCES Nombre d incendies et taux d incendie Taux de pertes Mortalité, blessés Les incendies majeurs ( $ de pertes et plus) LES INCENDIES DE BÂTIMENTS Les incendies de bâtiments selon la source de chaleur et l origine LES INTERVENTIONS GÉNÉRALES Les types d intervention Les interventions par district LA PRÉVENTION Les activités de l unité de prévention de 13

3 1.0 MISSION Afin de mieux répondre aux besoins des citoyens et de poursuivre l évolution du Service avec la vision projetée, le Service de sécurité incendie s est donné la mission suivante : «Intervenir sur le territoire de la municipalité par des actions permettant de sauvegarder la vie des citoyens, protéger leurs biens et préserver l environnement.» Cette mission est simple à retenir pour tous. En effet, l atteinte de cette mission se fera en procédant au sauvetage des personnes en détresse, en effectuant la lutte contre les incendies, en établissant des programmes de prévention des incendies et d éducation du public ainsi qu en intervenant dans les situations où la sécurité des citoyens est menacée. 3 de 13

4 2.0 ORGANIGRAMME DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE 2014 Directeur Chef de division opérations Chef de division prévention Chef aux opérations Équipe 1 Chef aux opérations Équipe 2 Chef aux opérations Équipe 3 Chef aux opérations Équipe 4 Technicien en prévention Technicien en prévention Technicien en prévention 6 pompiers temps plein 6 pompiers temps plein 6 pompiers temps plein 6 pompiers temps plein Technicien en prévention 2 pompiers temporaires 2 pompiers temporaires 2 pompiers temporaires 2 pompiers temporaires 3 pompiers temps partiel 3 pompiers temps partiel 3 pompiers temps partiel 3 pompiers temps partiel Secrétaire Secrétaire 4 de 13

5 4.0 LE TERRITOIRE CAMPIVALLENSIEN 4.1 Territoire des deux casernes d incendie selon les secteurs de couverture La Ville de Salaberry-de-Valleyfield compte pour l année 2014, habitants. Sur son territoire de 101 km², il y a deux casernes incendie dont en voici l emplacement et la délimitation. Tableau 2 Emplacement des casernes de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Paul-Marleau Caserne incendie 1 736, boulevard du Havre Salaberry-de-Valleyfield Qc J6S 1W1 La caserne incendie 1 - Établissement où sont centralisés l état-major et l unité de prévention du Service. Cette caserne protège l ensemble du territoire de la Ville avec 6 intervenants. Des unités d intervention sont à cette caserne tout comme à la caserne incendie 2. Roma-Bougie Caserne incendie , boulevard Hébert Salaberry-de-Valleyfield Qc J6S 6C2 La caserne incendie 2 protège l ensemble du territoire de la Ville avec 4 intervenants. Des unités d intervention sont à cette caserne tout comme à la caserne incendie 1. 5 de 13

6 5.0 LES INCENDIES ET LEURS CONSÉQUENCES 5.1 Nombre d incendies et taux d incendie Le taux d incendie est le nombre total d incendies par habitants. Tableau 3 Nombre d incendies de bâtiments et le taux d incendie de 2010 à 2014 Nombre d'incendies de bâtiments Taux d'incendie par 1000 habitants , , , , , de 13

7 5.2 Taux de pertes Tableau 4 - Taux de pertes pour les interventions incendie des années 2010 à 2014, excluant les bris d aqueduc et les feux de véhicules Pertes bâtiment Population (1) Année et contenus Taux de pertes $ 103,97 $ $ 41,62 $ $ 30,05 $ $ 21,53 $ $ 139,02 $ Note : - Le taux de pertes est la valeur des pertes matérielles par habitant. Les données concernant les pertes et valeurs protégées proviennent du SSISV. Ces données prennent en compte la valeur des bâtiments. 5.3 Mortalité, blessés Un seul décès depuis les cinq (5) dernières années en 2010 dû à un article de fumeur. Tableau 5 Décès lors d un incendie résidentiel Année Décès de 13

8 Blessés lors d un incendie Civils Pompiers Note : Les données concernant les décès et blessés proviennent du SSISV. Les indications de décès et de blessés excluent toutes activités reliées au transport routier. 5.4 Les incendies majeurs ( $ de pertes et plus) En 2014, les incendies majeurs représentent des pertes monétaires de $ comparativement à $ en Le total des pertes d incendies majeurs a augmenté de façon significative en 2014, soit plus de 256 % que l année 2013, un bâtiment avec plus de $ de pertes qui totalisent 66 % des pertes majeures pour l année Le nombre d appels incendie a sensiblement diminué comparativement à l année Tableau 7 Les incendies majeurs pour l année 2014 ( $ de pertes et +) Date Numéro civique Rue District Bâtiment Contenu Total 08/03/ Saint-Thomas $ $ $ 23/03/ Pie-XII $ $ $ 11/05/ Jeanne-Mance $ $ $ 26/05/ Pie-XII $ $ $ 16/10/ Mgr. Langlois $ $ $ 22/11/ Deschamps $ $ $ 8 de 13

9 6.0 LES INCENDIES DE BÂTIMENTS 6.1 Les incendies de bâtiments selon la source de chaleur et l origine En 2014, neuf (9) dossiers d incendie sur les 22 incendies survenus sur un bâtiment, ont été classés comme étant indéterminés. Deux (2) de ces dossiers ont d ailleurs été remis à la Sûreté du Québec aux fins d enquête. Également, suite à l analyse des statistiques 2014 et une équipe de TPI qui travaille constamment à faire diminuer les risques d incendie, on note une réduction de 60 % des incendies d origine électrique avec deux (2) incendies ayant un lien avec l électricité. Tableau 9 - Incendies selon la cause probable pour l année 2014 (Ensemble des DSI pour l année 2014) Causes d incendie selon le DSI Dossier transmis pour enquête Soudage ou découpage à proximité Chalumeau à proximité d un combustible Huile de cuisson, graisse, cire surchauffée Court-circuit électrique Autre défaillance ou défectuosité mécanique ou électrique Défaut de construction Installation à proximité d un combustible Autre mauvaise utilisation d un équipement Autre erreur humaine Causes indéterminées (autres) 9 TOTAL LES INTERVENTIONS GÉNÉRALES Cette section traitera globalement de tous les types d intervention de l unité des opérations du Service de sécurité incendie de Salaberry-de-Valleyfield. En 2014, le nombre d appels a diminué de 44 appels comparativement à l année dernière. À l analyse des statistiques, tous les types d appels les plus fréquents ont connu des hausses ou des baisses. Cependant encore en 2014, plus de 17 % des appels reçus sont attribuables à des systèmes d alarme en opération, ce qui représente une augmentation de 1 % par rapport à l année dernière et d une diminution de 2 % comparativement à l année Les plaintes attribuables à des feux à ciel ouvert sont restées sensiblement identiques à l année précédente. 9 de 13

10 7.1 Les types d intervention Cette section traite globalement de tous les types d intervention de l unité opérations du SSISV. Tableau 10 - Types d intervention du SSISV pour l année 2014 Type d appel Nombre % 01- Entraide 8 1,0 02- Assistance aux ambulanciers 2 0,3 03- Assistance aux policiers 5 0,8 04- Assistance aux citoyens 19 2,9 05- Service non requis (autre qu alarme incendie) 25 3,8 06- Système d alarme en opération (fumée, cuisson, etc.) 35 5,4 07- Système d alarme en opération (trouble) 75 11,5 08- Alarme incendie avant arrivée sur les lieux 44 6,7 09- Inondation ou bris d aqueduc 52 7,8 10- Sauvetage nautique 10 1,5 12- Sauvetage en hauteur Déversement (absorbant, estacades) 9 1,4 14- Feu de rebuts (débris, bois, poubelle, conteneur) 25 3,8 16- Feu de bâtiment 22 3,4 17- Feu de cuisson, aliments surchauffés, etc 14 2,1 18- Feu de véhicule (auto, camion, avion, train, etc.) 17 2,6 19- Feu de cheminée (poêle à bois, foyer) 3 0,5 20- Feu de broussaille, forêt, champs, feuilles 14 2,1 21- Feu de matelas 2 0,3 22- Feu électrique 9 1,4 23- Feu à ciel ouvert, plainte et/ou fumée 64 9,8 24- Senteur de fumée/apparente 26 4,0 25- Senteur et/ou fuite de gaz (naturel, propane) 21 3,2 26- Senteur d essence et/ou d huile 4 0,6 27- Présence et/ou alarme de monoxyde de carbone 7 1,1 30- Plainte pour risque d incendie 19 2,9 31- Accident (routier, ferroviaire, aérien, navire de commerce) 7 1,1 32- Système de gicleur en opération 4 0,6 33- Branche(s) sur fils électriques 12 1,8 36- Fils dans la rue 14 2,1 35- Prévention sur les lieux d incidents dangereux 2 0,3 37- Mesures préventives 10 1,5 38- Intervention en présence de matières dangereuses 3 0,6 39- Personne prise dans un ascenseur 8 1,2 40- Désincarcération 10 1,5 41- Appel non-fondé 19 2,9 42- Avertisseur de fumée en fonction non relié à un système d alarme 22 3,4 44-Feu de sécheuse 4 0,6 45-Feu de machinerie 2 0, Incendie/Sources particulières de chaleur/réaction chimique 5 0,8 Total % 10 de 13

11 Ville Types d appels Beauharnois Feu de véhicule sur la 30 Beauharnois Les Cèdres Les Cèdres Beauharnois Beauharnois Beauharnois Coteau-du-Lac Appel incendie chez PPG Feu de bâtiment Feu de bâtiment Entraide 2014 Couverture du territoire de Beauharnois Feu de génératrice Feu de camion Intervention de matières dangereuses Tableau 11 Les interventions annuelles 2010 à 2014 Année Total Interventions Nombre 11 de 13

12 7.2 Les interventions par district Tableau 12 Les interventions par district - Incendie District Entraide Nautique ,82 % 4,29 % 16,69 % 15,01 % 10,72 % 20,06 % 15,77 % 9,49 % 1,23 % 0,77 % ,04 % 7,03 % 11,62 % 17,79 % 8,03% 19,80 % 12,48% 11,33 1,88 % ,94 % 7,60 % 13,89 % 15,94 % 7,89 % 21,20 % 10,38 % 11,99 % N/A ,80 % 5,40 % 12,32 % 17,27 % 8,26 % 24,17 % 13,66 % 11,26 % N/A ,88 % 2,22 % 20,00 % 24,44 % 11,11 % 11,11 % 8,88 % 8,88 % N/A District 1 : Grande-Île District 2 : Nitro District 3 : Georges-Leduc District 4 : Champlain District 5 : La Baie District 6 : Robert-Cauchon District 7 : Jules-Léger District 8 : Saint-Timothée Source : Les données proviennent du SSISV En 2014, les districts 4 et 6 représentent plus de 38 % des appels reçus au SSISV. 25% Interventions % 15% 16,69% 15,01% 20,06% 15,77% 10% 10,72% 9,49% 5% 5,82% 4,29% 1,23% 0,77% 0% Districts 12 de 13

13 8.0 LA PRÉVENTION 8.1 Les activités de l unité de prévention Les activités de l unité de prévention reposent sur plusieurs activités. Entre autres, l application du Règlement 173 concernant la prévention des incendies, adopté le 9 décembre 2008, a permis d effectuer des inspections sur l ensemble du territoire campivallensien. L équipe de l unité prévention pour 2014 s est terminée avec la composition de cinq (5) personnes soit un chef d unité en prévention et quatre (4) techniciens en prévention incendie. Tableau 13 Nombre d activités de prévention selon le type d'activité Activité de cour (légale) Activité spéciale et événement municipal Avertisseur de fumée Capacité de salle Étude de plan / Études de projet Exercice d'évacuation Feu extérieur Formation et éducation (aux citoyens) Inspection bâtiment de ferme Inspection commerciale Inspection école Inspection édifice publique Inspection garderie / CPE Inspection hôpital / Centre de soins de longue durée Inspection industrielle Inspection résidence personnes âgées Permis de feu Permis de pyrotechnie Permis de réunion (boisson temporaire)* Plainte et assistance Plan d'intervention Publication et message Remise de propriété Requête des citoyens / renseignement / information Syllogomanie Visite de caserne 7 X X X 13 de 13

RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 EN MATIÈRE DE PRÉVENTION POUR LA MUNICIPALITÉ DU CANTON DE POTTON

RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 EN MATIÈRE DE PRÉVENTION POUR LA MUNICIPALITÉ DU CANTON DE POTTON SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE VILLE DE MAGOG DIVISION DE LA PRÉVENTION RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 EN MATIÈRE DE PRÉVENTION POUR LA MUNICIPALITÉ DU CANTON DE POTTON Février 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. MOT

Plus en détail

CHAPITRE 1 INTRODUCTION

CHAPITRE 1 INTRODUCTION CHAPITRE 1 INTRODUCTION Service de sécurité incendie Page 1 de 36 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION..3 1.1 LE MODELE DE GESTION DES RISQUES D INCENDIE... 3 1. MISSION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE DE LA

Plus en détail

Service de protection contre l'incendie

Service de protection contre l'incendie Service de protection contre l'incendie Ville de Québec Introduction: La loi sur la sécurité incendie encadre les opérations des services d incendie au Québec. Les opérations de ceux-ci doivent dorénavant

Plus en détail

Programme de vérification des AVERTISSEURS DE FUMÉE

Programme de vérification des AVERTISSEURS DE FUMÉE Programme de vérification des AVERTISSEURS DE FUMÉE Ville de Saint-Rémi Adopté le : 8 juin 2015 (résolution # 15-06-0235) PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE INTRODUCTION En 2000, suite

Plus en détail

ÉDITION 2007 LA SÉCURITÉ INCENDIE AU QUÉBEC

ÉDITION 2007 LA SÉCURITÉ INCENDIE AU QUÉBEC ÉDITION 2007 LA SÉCURITÉ INCENDIE AU QUÉBEC 1 Où surviennent les incendies? Les feux de broussailles, de poubelles et de véhicules représentent de 40 % à 50 % des incendies déclarés entre 2003 et 2005

Plus en détail

PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE

PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE PROGRAMME DE VÉRIFICATION DES AVERTISSEURS DE FUMÉE Janvier 2014 AVANT-PROPOS Vous trouverez dans ce document les grandes lignes qui permettront de clarifier les procédures qui sont mises en place pour

Plus en détail

Monsieur le Maire Claude Corbeil Mesdames les conseillères Messieurs les conseillers

Monsieur le Maire Claude Corbeil Mesdames les conseillères Messieurs les conseillers 2 MOT DU DIRECTEUR Monsieur le Maire Claude Corbeil Mesdames les conseillères Messieurs les conseillers Encore une fois cette année, il me fait plaisir de vous présenter le rapport des statistiques des

Plus en détail

ÉDITION. La sécurité. INCENDIE au Québec QUELQUES CHIFFRES

ÉDITION. La sécurité. INCENDIE au Québec QUELQUES CHIFFRES ÉDITION 2003 La sécurité INCENDIE au Québec QUELQUES CHIFFRES Sources des données Les données de cette édition proviennent de la banque de données du ministère de la Sécurité publique, à jour au 31 octobre

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

Service de sécurité incendie. Service de sécurité incendie. Rapport annuel 2012. Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Service de sécurité incendie. Service de sécurité incendie. Rapport annuel 2012. Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu RAPPORT ANNUEL 2012 Service de sécurité incendie 825, rue Content 6 mars 2012 Colligé par : Révisé par : Danielle Leblond Secrétaire Danielle Richard Secrétaire de direction Approuvé par : Jean-Pierre

Plus en détail

DANIEL DUBOIS. Monsieur le Maire Claude Bernier Mesdames, Messieurs les membres du Conseil

DANIEL DUBOIS. Monsieur le Maire Claude Bernier Mesdames, Messieurs les membres du Conseil 2 MOT DU DIRECTEUR Monsieur le Maire Claude Bernier Mesdames, Messieurs les membres du Conseil Chaque année, la publication du rapport des activités nous permet de constater l ampleur de nos réalisations

Plus en détail

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER CIRCULAIRE NO. DG-1 Instructions pour la manutention sécuritaire des wagons de marchandises dangereuses retenus en cours de route sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 Nota : La

Plus en détail

L'acheminement des ressources

L'acheminement des ressources Partie 2 L acheminement des ressources Planifier l'organisation et la prestation des secours et prévoir des modalités d'intervention de manière à assurer, en fonction de l évaluation et de la classification

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 SERVICE SÉCURITÉ INCENDIE VILLE DE LACHUTE

RAPPORT ANNUEL 2014 SERVICE SÉCURITÉ INCENDIE VILLE DE LACHUTE RAPPORT ANNUEL 2014 SERVICE SÉCURITÉ INCENDIE VILLE DE LACHUTE Préparé par : Claude Giguère, directeur Alain St-Jacques, directeur-adjoint Lucie Lemay, adj. administrative Mars 2015 1 Rapport annuel Service

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE 2013-2018

CONSULTATION PUBLIQUE RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE 2013-2018 CONSULTATION PUBLIQUE RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE PLAN DE LA PRÉSENTATION Mise en contexte de la réforme Présentation des orientations ministérielles Bilan du schéma

Plus en détail

5 février 2014 465, 1 re Rue

5 février 2014 465, 1 re Rue RAPPORT ANNUEL 2014 5 février 2014 465, 1 re Rue 1 2 21 novembre 2014 246, rue Saint-Denis Colligé par Brigitte Roy, secrétaire aux opérations Révisé par Danielle Richard, secrétaire de direction Approuvé

Plus en détail

Soirée d information publique du 17 mai 2011

Soirée d information publique du 17 mai 2011 Soirée d information publique du 17 mai 2011 PROJET D UNE CASERNE ÉTAT DE LA SITUATION 30 mai 2011 Historique de la caserne 10 Haut-L Assomption Avant 1989 : Régie incendie avec L Épiphanie (ville et paroisse).

Plus en détail

Indicateurs de gestion 2014

Indicateurs de gestion 2014 Indicateurs de gestion 04 Nom : Granby Code géographique : 4707 Type d'organisme municipal : Municipalité locale TABLE DES MATIÈRES PAGE MOT DE L'ORGANISME MUNICIPAL SOMMAIRE DES 4 SÉCURITÉ PUBLIQUE Sécurité

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE

RÈGLEMENTS DE LA VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE RÈGLEMENTS DE LA VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE RÈGLEMENT NUMÉRO 1150 RÈGLEMENT RELATIF AUX SYSTÈMES D ALARME INCENDIE ATTENDU QU avis de présentation a été

Plus en détail

La gestion des risques en sécurité incendie. Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec

La gestion des risques en sécurité incendie. Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec La gestion des risques en sécurité incendie Service de sécurité incendie de Montréal et l Association des propriétaires du Québec Par: Emanuelle Marinier, agente technique Présenté par: Derry Spence, chef

Plus en détail

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES Procédure de travail spécifique (1 de 6) Risques / BLESSURES Mesures préventives En partenariat avec les services d urgence et le maître d œuvre, les employés de ainsi que ses entrepreneurs sous-traitants,

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 122-2009 CONCERNANT LA PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ INCENDIE

RÈGLEMENT NUMÉRO 122-2009 CONCERNANT LA PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ INCENDIE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE COOKSHIRE-EATON RÈGLEMENT NUMÉRO 122-2009 CONCERNANT LA PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ INCENDIE ATTENDU que la Ville de Cookshire-Eaton doit, en respect de son plan

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre. L intervention 1

Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre. L intervention 1 Instruction sur la Sécurité incendie Ecole Chantepierre Les dangers La prévention L intervention 1 Au programme Les bases légales Le triangle du feu La propagation du feu Les classes de feu Les risques

Plus en détail

Profil de fonction CADRE DE BASE Fonction 2 (B2) - Caporal

Profil de fonction CADRE DE BASE Fonction 2 (B2) - Caporal Profil de fonction CADRE DE BASE Fonction 2 (B2) - Caporal A. Finalités principales Chaque fonction 2 du cadre de base doit remplir toutes ces tâches. 1. Collaborateur opérationnel - fonction de base Participer

Plus en détail

COMPTE RENDU SOIRÉE CONSULTATION

COMPTE RENDU SOIRÉE CONSULTATION COMPTE RENDU SOIRÉE CONSULTATION PUBLIQUE RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN INCENDIE Salle des Fêtes Maison du citoyen 12 décembre 2012 Compte-rendu Rédigé par la Section de la planification

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

CONSTITUTION DU SERVICE

CONSTITUTION DU SERVICE PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT Ce document est une codification administrative et n a aucune valeur officielle À jour au 14 juillet 2015 RÈGLEMENT NUMÉRO 611 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CONSTITUTION

Plus en détail

Lancement de la campagne de communication visant à limiter les appels abusifs du NUMÉRO 18 des sapeurs-pompiers

Lancement de la campagne de communication visant à limiter les appels abusifs du NUMÉRO 18 des sapeurs-pompiers Dossier de presse Lancement de la campagne de communication visant à limiter les appels abusifs du NUMÉRO 18 des sapeurs-pompiers Jeudi 12 décembre 2013 à 17 heures 30 Centre Opérationnel Départemental

Plus en détail

Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné à la séance ordinaire du conseil tenue le 18 février 2013

Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné à la séance ordinaire du conseil tenue le 18 février 2013 MUNICIPALITÉ DE LA PÊCHE COMTÉ DE GATINEAU RÈGLEMENT NUMÉRO 13-640 CONCERNANT LE BRÛLAGE SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE LA PÊCHE. Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné

Plus en détail

INSTITUT DE SÉCURITÉ

INSTITUT DE SÉCURITÉ INSTITUT DE SÉCURITÉ Organisation de l extinction dans l entreprise Fiche de sécurité 1801-00.f précédemment Feuille SPI AE 7 Page 1 Généralités 2 2 Formation du personnel 2.1 Principes fondamentaux 2

Plus en détail

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur Chapitre 4 Section Ministère des Services aux consommateurs et aux entreprises 4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur (Suivi des vérifications de l optimisation des

Plus en détail

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 Prévention incendie mon rôle dans une évacuation Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 2 Quelques responsabilités de la DPS Fournir des services conseils, de gestion

Plus en détail

PLANIFICATION ÉVÉNEMENTIELLE

PLANIFICATION ÉVÉNEMENTIELLE GUIDE DE PLANIFICATION ÉVÉNEMENTIELLE GUIDE DE PLANIFICATION ÉVÉNEMENTIELLE I 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION P.3 OBJECTIFS P.3 1- CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ P.5 2- ÉCHÉANCIER P.5 3- DOCUMENTS REQUIS POUR

Plus en détail

Services d ambulances terrestres

Services d ambulances terrestres Chapitre 4 Section 4.02 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services d ambulances terrestres Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.02 du Rapport annuel 2005

Plus en détail

Plan de formation. La sécurité incendie. Les codes d alerte

Plan de formation. La sécurité incendie. Les codes d alerte La sécurité civile Plan de formation La sécurité incendie Les codes d alerte 2 Sécurité incendie Le feu - Le triangle du feu - Les classes de feux Les extincteurs - Général - Modèles - Conseils/recommandations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

a) Rapport des responsables et comités. b) Dépôt des états des projections budgétaires et état comparatif en date du

a) Rapport des responsables et comités. b) Dépôt des états des projections budgétaires et état comparatif en date du Province de Québec Agglomération de Sainte-Marguerite Estérel Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération de Sainte-Marguerite- Estérel dûment convoquée et tenue le lundi 25 octobre

Plus en détail

Mont Laurier STATISTIQUES ANNUELLES DES PERMIS ÉMIS EN 2014

Mont Laurier STATISTIQUES ANNUELLES DES PERMIS ÉMIS EN 2014 Mont Laurier STATISTIQUES ANNUELLES DES PERMIS ÉMIS EN 2014 Un ralentissement des activités de la construction se fait ressentir sur le territoire de Mont-Laurier Lors du dépôt du bilan sommaire en septembre,

Plus en détail

C est une question de sécurité!

C est une question de sécurité! C est une question de sécurité! Qu est ce qu Info-Excavation? Info-Excavation est un organisme à but non lucratif créé en 1993 Un centre de traitement des demandes de localisation, dédié à la prévention

Plus en détail

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Plus d une centaine de personnes ont pris part à la soirée Demain Montréal de l arrondissement

Plus en détail

Protection incendie lors de manifestations Version 2013

Protection incendie lors de manifestations Version 2013 Protection incendie lors de manifestations Version 2013 Genre de manifestation : Lieu (bâtiment, parcelle, lieu-dit) : Responsable civil de la manifestation : Responsable de la protection incendie : Assurance

Plus en détail

RÈGLEMENT 963-14 CONCERNANT LA PRÉVENTION DES INCENDIES ABROGEANT LES RÈGLEMENTS 540-90, 563-91 ET 796-05

RÈGLEMENT 963-14 CONCERNANT LA PRÉVENTION DES INCENDIES ABROGEANT LES RÈGLEMENTS 540-90, 563-91 ET 796-05 PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE BONAVENTURE VILLE DE NEW RICHMOND RÈGLEMENT 963-14 CONCERNANT LA PRÉVENTION DES INCENDIES ABROGEANT LES RÈGLEMENTS 540-90, 563-91 ET 796-05 Considérant que la Ville de New Richmond

Plus en détail

INCENDIE. Informations générales sur l'incendie. oxygène. énergie. matière combustible

INCENDIE. Informations générales sur l'incendie. oxygène. énergie. matière combustible Prévention et Intérim Informations générales sur l'incendie Pour qu un incendie se déclenche, 3 éléments sont nécessaires : Une matière combustible : matières solides, liquides ou gazeuses Une source d

Plus en détail

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés 1 FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés Public Etre membre du CHSCT Objectifs Appréhender le contexte général de l action du CHSCT Maîtriser les missions de prévention principales

Plus en détail

Gestion de l accueil ENSEEIHT

Gestion de l accueil ENSEEIHT Gestion de l accueil ENSEEIHT Objet : cette procédure détaille les missions qui incombent au personnel du service gestion de site gérant l accueil de l ENSEEIHT. Domaine d application : Liste de diffusion

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société TOUPRET Il ressort de l inventaire des accidents technologiques et industriels

Plus en détail

Le 1 er décembre 2015

Le 1 er décembre 2015 Le 1 er décembre 2015 Mardi 15 décembre, le Service départemental d incendie et de secours d Ille-et-Vilaine et le bailleur social NEOTOA signeront ensemble une convention qui vise à permettre un accès

Plus en détail

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être :

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être : LE RISQUE TMD (Transport de matières dangereuses) Une marchandise dangereuse est une matière ou un objet qui, par ses caractéristiques physicochimiques (toxicité, réactivité ) peut présenter des risques

Plus en détail

L adoption d une politique d économie d eau potable a été identifiée comme un moyen efficace pour réduire la consommation d eau potable.

L adoption d une politique d économie d eau potable a été identifiée comme un moyen efficace pour réduire la consommation d eau potable. POLITIQUE D ÉCONOMIE DE L EAU POTABLE OBJECTIFS 1. Objectif général À l automne 2002, le Québec s est donné une politique de l eau afin d assurer la protection de cette ressource unique, de gérer l eau

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE 13 AVRIL 2016 2 Table des matières INTRODUCTION... 3 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. CHAMP D APPLICATION... 4 3.1 PERSONNES VISÉES...

Plus en détail

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 1 : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 PROGRAMME DE FORMATION : «Chef d équipe de sécurité incendie (SSIAP 2)» Formation des chefs d équipe de Sécurité Incendie

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

Plan d action espaces clos

Plan d action espaces clos Plan d action espaces clos Pour les municipalités/villes Octobre 2010 Rédigé par Élaine Guénette Noms des représentants : Employeur : Date : Travailleurs : Date : 2 Faire adopter une résolution pour l

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE POUR LA VILLE D ASBESTOS

ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE POUR LA VILLE D ASBESTOS RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-192 ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE POUR LA VILLE D ASBESTOS ATTENDU que le Conseil municipal peut réglementer en matière de sécurité relativement au service de sécurité

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer CIRCULAIRE NO. DG-2 Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes instructions s appliquent

Plus en détail

CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION

CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION Rôles et responsabilités du CSI pour le futur 7.1 Suggestion de fréquence des rencontre Afin de piloter ce dossier, le CSI pourrait viser de se réunir de manière

Plus en détail

Assurer l inspection des aliments

Assurer l inspection des aliments Assurer l inspection des aliments Le travail des inspecteurs de la Division de l inspection des aliments, y compris leur communication avec la clientèle ciblée par leurs activités, est désormais appuyé

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Sur les avertisseurs de fumée L inspection périodique des risques La réglementation L analyse des incidents

Sur les avertisseurs de fumée L inspection périodique des risques La réglementation L analyse des incidents Le programme municipal de prévention des incendies comprend généralement cinq grandes lignes directrices soit : Sur les avertisseurs de fumée L inspection périodique des risques La réglementation L analyse

Plus en détail

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS PROCÉDURE SERVICE DE LA SÉCURITÉ TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS 1 INTRODUCTION 1.1 Cette procédure s applique à tous les travaux utilisant une flamme nue ou produisant de la chaleur ou des étincelles, notamment

Plus en détail

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon PLAN DE PRÉSENTATION Portrait Situation avant Problèmes rencontrés Solutions Questions

Plus en détail

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement Gestion de la santé et de la sécurité au travail dans l entreprise Vingt thèmes pour évaluer votre niveau d organisation et l implication de votre personnel Nom de l établissement Date de mise à jour 01/04/09

Plus en détail

Monsieur le maire, Paul-Arthur Blais, ouvre la séance à 19 heures et souhaite la bienvenue aux conseillers présents.

Monsieur le maire, Paul-Arthur Blais, ouvre la séance à 19 heures et souhaite la bienvenue aux conseillers présents. Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de ville de Paspébiac, tenue à la salle municipale de la Maison des citoyens ce 12 e jour du mois de janvier 2015, à 19 heures sous la présidence de son

Plus en détail

RÉGIE DES INCENDIES DU CENTRE-MÉKINAC

RÉGIE DES INCENDIES DU CENTRE-MÉKINAC RÉGIE DES INCENDIES DU CENTRE-MÉKINAC RAPPORT D ACTIVITÉS 1 er Janvier au 31 Décembre 2013 Rapport déposé au conseil d administration de la Régie des incendies du Centre-Mékinac Par : René Tourigny, directeur

Plus en détail

Inspection du Programme H.E.L.P. 2.0 d OSBIE Vérification de l école

Inspection du Programme H.E.L.P. 2.0 d OSBIE Vérification de l école Nom de l école: Adresse: Interlocuteur: Inspection du Programme H.E.L.P. 2.0 d OSBIE Vérification de l école Nom de vérificateur: Date: CONDITION DE VÉRIFICATION 1a) PLAN D INTERVENTION D URGENCE: i) Coordonnateur

Plus en détail

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Faire Face au Feu Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Ce qu il faut savoir? Comment prévenir le risque? Comment procéder? Pour être prêt, Une priorité absolue : favoriser

Plus en détail

références Pour obtenir de l information ou commander les documents, vous trouverez les coordonnées des organismes à la fin.

références Pour obtenir de l information ou commander les documents, vous trouverez les coordonnées des organismes à la fin. références Cette partie rassemble des titres de documents et de cours de formation susceptibles d aider le service d incendie à approfondir certains sujets traités dans le guide et à parfaire la formation

Plus en détail

Protocole d entente et code de conduite. Les documents à présenter à cette occasion sont les suivants

Protocole d entente et code de conduite. Les documents à présenter à cette occasion sont les suivants Ouverture de dossier Protocole d entente et code de conduite Trois (3) semaines avant le début du tournage, le directeur de production doit prendre rendez-vous avec le Bureau du cinéma et de la télévision

Plus en détail

Demande # 2 : SURVEILLANCE ET SUIVI ENVIRONNEMENTAUX

Demande # 2 : SURVEILLANCE ET SUIVI ENVIRONNEMENTAUX Demande # 2 : SURVEILLANCE ET SUIVI ENVIRONNEMENTAUX 1. En phase de conception et d ingénierie Le promoteur s engage à réaliser la conception et l ingénierie du projet de développement éolien conformément

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 1612. le conseil désire favoriser la relocalisation du centre-ville dans les environs du centre sportif et du secteur Fatima ;

RÈGLEMENT NO 1612. le conseil désire favoriser la relocalisation du centre-ville dans les environs du centre sportif et du secteur Fatima ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-MÉGANTIC RÈGLEMENT NO 1612 RÈGLEMENT NO 1612 ÉTABLISSANT UNE RÉSERVE FINANCIÈRE ET UN PROGRAMME D AIDE POUR LA RELOCALISATION DES PERSONNES SINISTRÉES SUITE À L ACCIDENT

Plus en détail

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Monique Clément, B.Sc. DGE, Recycologue Document synthèse réalisé par la MRC de Memphrémagog

Plus en détail

Indice de résilience aux dangers (IRD)

Indice de résilience aux dangers (IRD) Indice de (IRD) Déversements de matière dangereuse, explosions et fuites Explosions de gaz et fuites de gaz Explosions de mine Fuites d'oléoduc Autres explosions Sur place Transport aérien Transport maritime

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

RAPPORT. Consultation publique sur la révision du schéma de couverture de risques en sécurité incendie

RAPPORT. Consultation publique sur la révision du schéma de couverture de risques en sécurité incendie RAPPORT Consultation publique sur la révision du schéma de couverture de risques en sécurité incendie ARRONDISSEMENTS DE BOMPTON ET DE JACQUES-CARTIER Déposé au conseil municipal le 3 juillet 2012. Préambule

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA SÉCURITÉ INCENDIE DE LA MUNICIPALITÉ DE SHANNON

RÈGLEMENT SUR LA SÉCURITÉ INCENDIE DE LA MUNICIPALITÉ DE SHANNON MUNICIPALITÉ DE SHANNON M.R.C. de La Jacques-Cartier Province de Québec REGLEMENT NUMÉRO 292 RÈGLEMENT SUR LA SÉCURITÉ INCENDIE DE LA MUNICIPALITÉ DE SHANNON Règlement #292, adopté le 4 novembre 2002 *

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 3 2. DÉFINITIONS 3 3. CONSTITUTION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE 4 4. MISSION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE 4

1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 3 2. DÉFINITIONS 3 3. CONSTITUTION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE 4 4. MISSION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE 4 R È G L E M E N T N U M É R O 1 1 5 7 c o n c e r n a n t l a c r é a t i o n, l e s i n t e r v e n t i o n s e t l a p r é v e n t i o n d u S e r v i c e d e s é c u r i t é i n c e n d i e T A B L

Plus en détail

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées

Devoirs spécifiques en matière de fosses septiques. Le Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées 1 sur 5 N o 4 5 septembre 2007 Rôle et pouvoirs des municipalités concernant l installation de fosses septiques À la suite d'investigations ayant porté sur certains systèmes d'assainissement des eaux usées

Plus en détail

Guide du citoyen Que faire suite à un sinistre?

Guide du citoyen Que faire suite à un sinistre? Guide du citoyen Que faire suite à un sinistre? PRODUCTION ET SOURCE Remerciements Ce document est le fruit d un travail d équipe. Nous remercions tous les collaborateurs qui ont participé à sa réalisation

Plus en détail

Règlement relativement à la prévention incendie

Règlement relativement à la prévention incendie Canada PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAFORCE Le 10 Décembre 2010 Règlement relativement à la prévention incendie CONSIDÉRANT l entrée en vigueur du schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Plus en détail

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES DURÉE : 70 heures par personne n PROFIL DES PARTICIPANTS : Pré-requis : Respect des dispositions de l article 5 1 de l arrêté du

Plus en détail

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010

Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Bilan annuel 2009 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CLIC Nord de TOULOUSE 17 décembre 2010 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2009 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE RÉSUMÉ

SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE RÉSUMÉ SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE RÉSUMÉ OCTOBRE 2013 Conformément à l article 26 de la Loi sur la sécurité incendie (L.R.Q., c. S-3.4), le présent document résume le Schéma de couverture

Plus en détail

ECOLE DU STATIONNEMENT

ECOLE DU STATIONNEMENT ECOLE DU STATIONNEMENT PRESENTATION DETAILLEE DES MODULES DU PARCOURS AGENT D'EXPLOITATION Module 1 2.5 jours ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL PARKINGS Découverte de l'entreprise et de l'environnement professionnel

Plus en détail

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Formation Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Laurent Vanassche Protection INCENDIE en maison de repos QUELLE REGLEMENTATION? La réglementation en Belgique Différents niveaux de

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

Le contrôle des arrêts de réacteur. Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Division de Lyon

Le contrôle des arrêts de réacteur. Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Division de Lyon Le contrôle des arrêts de réacteur Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Division de Lyon L ASN Les arrêts de réacteurs Le contrôle de l ASN 2 L ASN Les arrêts de réacteurs Le contrôle de l ASN 3 L ASN La

Plus en détail

PROGRAMME DE CHAUFFAGE SOLAIRE Pour l installation de capteurs pour le chauffage de l air. Écrire en lettres moulées

PROGRAMME DE CHAUFFAGE SOLAIRE Pour l installation de capteurs pour le chauffage de l air. Écrire en lettres moulées Formulaire de demande d aide financière PROGRAMME DE CHAUFFAGE SOLAIRE Pour l installation de capteurs pour le chauffage de l air Écrire en lettres moulées Avant-propos Le présent formulaire permet la

Plus en détail

Étude de code Règlementation 2

Étude de code Règlementation 2 Dans le cadre du cours Re glementation 2 Remis a : S. Denis Bergeron Par : Michel Asselin Kevin Pedneault Tommy Ve zina Date de la remise : 28 novembre 2012 1 Table des matières Contenu Introduction...

Plus en détail

FORMULAIRE D AIDE À LA CONSTITUTION D UN DOSSIER DE SECURITÉ «GRAND RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation

FORMULAIRE D AIDE À LA CONSTITUTION D UN DOSSIER DE SECURITÉ «GRAND RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation PRÉFET E L HERAULT Service interministériel de défense et de protection civile FORMULAIRE AIE À LA CONSTITUTION UN OSSIER E SECURITÉ «GRAN RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation Circulaire

Plus en détail

Politique d interventions municipales pour la gestion des installations septiques des résidences isolées

Politique d interventions municipales pour la gestion des installations septiques des résidences isolées Politique d interventions municipales pour la gestion des installations septiques des résidences isolées Mise en œuvre 2016-2017 VOLET 1 VOLET 2 1 Mise aux normes : Assurer le bon fonctionnement Prise

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

URGENCE-ENVIRONNEMENT

URGENCE-ENVIRONNEMENT 1 866 694-5454 L intervention de l État lors d accidents technologiques Conférence de l APCAS le 27 mars 2014 à Sherbrooke Christian Blanchette Coordonnateur régionale des mesures d urgence pour l Estrie

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif 57, Grande Rue 01 290 PONT-DE-VEYLE RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Lorette CLEMENT Mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-AURÉLIE M.R.C. DES ETCHEMINS PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT CONCERNANT LA PRÉVENTION DES INCENDIES

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-AURÉLIE M.R.C. DES ETCHEMINS PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT CONCERNANT LA PRÉVENTION DES INCENDIES MUNICIPALITÉ DE SAINTE-AURÉLIE M.R.C. DES ETCHEMINS PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 10-2009 RÈGLEMENT CONCERNANT LA PRÉVENTION DES INCENDIES ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE du conseil municipal de la Municipalité

Plus en détail