MARC WILLEMART O11

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARC WILLEMART 1927 2O11"

Transcription

1 MARC WILLEMART O11 Je dois à présent apprendre à vivre dans le temps du souvenir après avoir vécu, pendant près de cinquante ans, dans celui des souvenirs que Marc et moi avons accumulés. Nous avons connu ensemble l expérience intense du conseil de l Ordre comme les enthousiasmes que suscitait l AIJA, qui l appela à sa présidence, après Me Jacques Höchstater et Me Christian Dieryck, ses amis de toujours que je salue. Nous avons été adversaires dans des procès difficiles qui ont raffermi notre relation. Nous avons fait nôtres, en les rendant subtils et immémoriaux, les liens qui unissaient les Botson aux Janson. Lui, le spécialiste reconnu de la concession, n était cependant capable d aucune concession quand il s agissait de pourfendre les attitudes obliques. Les tentations de l orgueil et la duperie des mots creux lui étaient étrangères. Son verbe, abondant mais toujours structuré, ne laissait aucune place aux ambigüités. En pensant à Marc, je refuse de me laisser envahir par la tristesse bien que je n échappe pas à la nostalgie, ce plaisir équivoque de s offrir des yeux embués Je revois avec tendresse ces quatre seigneurs du barreau qui l avaient accueilli à son retour d Afrique pour constituer avec lui une superbe association : Jean Botson, Fernand Coupé, Léon Douxchamps, Jacques Willocx. Il leur donna, en échange de leur confiance, sa passion de la compétence et celle de l excellence morale, qui vient de très loin et de très haut. Je me souviens de ces congrès où nous comparions le droit mais où nous comparions aussi les barreaux. Ces expériences furent utiles lorsque, sous le bâtonnat de Robert Libiez, nous commençâmes à songer à un barreau plus ouvert et plus vigoureux. «Monsieur Willemart», comme l appelait le bâtonnier, avait une voix qui était entendue parce qu elle débusquait les insuffisances de tel projet ou parce qu elle aidait à combattre la tyrannie de l opportunité. En toutes circonstances, difficiles ou ensoleillées, je retrouvais la réserve de Marc. Elle était l expression triomphante de sa force morale et de son respect de l autre. Mon ami faisait partie de ces êtres rares qui ne doivent pas ouvrir leur gilet pour montrer leur cœur. Soyez fiers du legs que mon ami vous confie, vous, ses enfants et petits-enfants, et, particulièrement, vous, son fils, Me Stéphane Willemart, et vous, son petit-fils, Me Quentin Willemart, qui le perpétuez désormais au Palais. J ai devant les yeux un très bel arbre. Il me renvoie à la probité, l élégance d âme, la force de travail, aux scrupules souvent incandescents de celui qui l a planté. Me Marc Willemart fut un très grand avocat, je veux dire un avocat qui ajoute de la noblesse à sa profession au lieu de n en faire qu un métier. Merci à vous, cher Stéphane et à vos associés, de lui avoir permis non pas de donner l exemple mais de continuer à être l exemple en lui offrant un nouvel et magnifique environnement professionnel. Je me demande de plus en plus souvent ce qui autorise la sérénité quand les années glissent en ne laissant plus beaucoup de place à l avenir. La sérénité est peut-être la fille des victoires qu il a fallu conquérir, bataille après bataille, ces victoires que seul le temps écoulé reconnaît tant il est vrai que le temps ne retient rien de ce qui se fait sans lui. C est en refusant les pièges de l immédiateté et des paillettes que Marc a donné de la plénitude à sa vie. Il fut pleinement un mari, pleinement un père, pleinement un grand-père, pleinement un avocat, pleinement belge aussi. Tout cela, chère Liduine, s est fait à travers les soirs de fête et les matins de peine, les meurtrissures comme les joies, les nuits qui accumulent les perplexités comme l aube qui ramène ses promesses.

2 Il y avait, en permanence, les rêves de perfection et de bonheur pour les enfants et les petits-enfants je n oublie pas Gaëtan. Bref la vie, comme Marc et toi l avez vécue et aimée. Je sais, Liduine, que Marc continue à vivre en toi. Je ne veux pas que les mots profanent les trésors que votre couple, vraiment fusionnel, a réunis. Ma femme et moi bercerons le souvenir de Marc avec une affection que nous te donnons, en partage avec tous les chers tiens. Et nous vous disons, ainsi qu à M. Yves Willemart et à toutes celles et tous ceux qui ont compté pour lui, nos condoléances, notre émotion.. Edouard Jakhian 11 juin 2O11

3 MARC WILLEMART O11 Je dois à présent apprendre à vivre dans le temps du souvenir après avoir vécu, pendant près de cinquante ans, dans celui des souvenirs que Marc et moi avons accumulés. Nous avons connu ensemble l expérience intense du conseil de l Ordre comme les enthousiasmes que suscitait l AIJA, qui l appela à sa présidence, après Me Jacques Höchstater et Me Christian Dieryck, ses amis de toujours que je salue. Nous avons été adversaires dans des procès difficiles qui ont raffermi notre relation. Nous avons fait nôtres, en les rendant subtils et immémoriaux, les liens qui unissaient les Botson aux Janson. Lui, le spécialiste reconnu de la concession, n était cependant capable d aucune concession quand il s agissait de pourfendre les attitudes obliques. Les tentations de l orgueil et la duperie des mots creux lui étaient étrangères. Son verbe, abondant mais toujours structuré, ne laissait aucune place aux ambigüités. En pensant à Marc, je refuse de me laisser envahir par la tristesse bien que je n échappe pas à la nostalgie, ce plaisir équivoque de s offrir des yeux embués Je revois avec tendresse ces quatre seigneurs du barreau qui l avaient accueilli à son retour d Afrique pour constituer avec lui une superbe association : Jean Botson, Fernand Coupé, Léon Douxchamps, Jacques Willocx. Il leur donna, en échange de leur confiance, sa passion de la compétence et celle de l excellence morale, qui vient de très loin et de très haut. Je me souviens de ces congrès où nous comparions le droit mais où nous comparions aussi les barreaux. Ces expériences furent utiles lorsque, sous le bâtonnat de Robert Libiez, nous commençâmes à songer à un barreau plus ouvert et plus vigoureux. «Monsieur Willemart», comme l appelait le bâtonnier, avait une voix qui était entendue parce qu elle débusquait les insuffisances de tel projet ou parce qu elle aidait à combattre la tyrannie de l opportunité. En toutes circonstances, difficiles ou ensoleillées, je retrouvais la réserve de Marc. Elle était l expression triomphante de sa force morale et de son respect de l autre. Mon ami faisait partie de ces êtres rares qui ne doivent pas ouvrir leur gilet pour montrer leur cœur. Soyez fiers du legs que mon ami vous confie, vous, ses enfants et petits-enfants, et, particulièrement, vous, son fils, Me Stéphane Willemart, et vous, son petit-fils, Me Quentin Willemart, qui le perpétuez désormais au Palais. J ai devant les yeux un très bel arbre. Il me renvoie à la probité, l élégance d âme, la force de travail, aux scrupules souvent incandescents de celui qui l a planté. Me Marc Willemart fut un très grand avocat, je veux dire un avocat qui ajoute de la noblesse à sa profession au lieu de n en faire qu un métier. Merci à vous, cher Stéphane et à vos associés, de lui avoir permis non pas de donner l exemple mais de continuer à être l exemple en lui offrant un nouvel et magnifique environnement professionnel. Je me demande de plus en plus souvent ce qui autorise la sérénité quand les années glissent en ne laissant plus beaucoup de place à l avenir. La sérénité est peut-être la fille des victoires qu il a fallu conquérir, bataille après bataille, ces victoires que seul le temps écoulé reconnaît tant il est vrai que le temps ne retient rien de ce qui se fait sans lui. C est en refusant les pièges de l immédiateté et des paillettes que Marc a donné de la plénitude à sa vie. Il fut pleinement un mari, pleinement un père, pleinement un grand-père, pleinement un avocat, pleinement belge aussi. Tout cela, chère Liduine, s est fait à travers les soirs de fête et les matins de peine, les meurtrissures comme les joies, les nuits qui accumulent les perplexités comme l aube qui ramène ses promesses.

4 Il y avait, en permanence, les rêves de perfection et de bonheur pour les enfants et les petits-enfants je n oublie pas Gaëtan. Bref la vie, comme Marc et toi l avez vécue et aimée. Je sais, Liduine, que Marc continue à vivre en toi. Je ne veux pas que les mots profanent les trésors que votre couple, vraiment fusionnel, a réunis. Ma femme et moi bercerons le souvenir de Marc avec une affection que nous te donnons, en partage avec tous les chers tiens. Et nous vous disons, ainsi qu à M. Yves Willemart et à toutes celles et tous ceux qui ont compté pour lui, nos condoléances, notre émotion.. Edouard Jakhian 11 juin 2O11

5 MARC WILLEMART O11 Je dois à présent apprendre à vivre dans le temps du souvenir après avoir vécu, pendant près de cinquante ans, dans celui des souvenirs que Marc et moi avons accumulés. Nous avons connu ensemble l expérience intense du conseil de l Ordre comme les enthousiasmes que suscitait l AIJA, qui l appela à sa présidence, après Me Jacques Höchstater et Me Christian Dieryck, ses amis de toujours que je salue. Nous avons été adversaires dans des procès difficiles qui ont raffermi notre relation. Nous avons fait nôtres, en les rendant subtils et immémoriaux, les liens qui unissaient les Botson aux Janson. Lui, le spécialiste reconnu de la concession, n était cependant capable d aucune concession quand il s agissait de pourfendre les attitudes obliques. Les tentations de l orgueil et la duperie des mots creux lui étaient étrangères. Son verbe, abondant mais toujours structuré, ne laissait aucune place aux ambigüités. En pensant à Marc, je refuse de me laisser envahir par la tristesse bien que je n échappe pas à la nostalgie, ce plaisir équivoque de s offrir des yeux embués Je revois avec tendresse ces quatre seigneurs du barreau qui l avaient accueilli à son retour d Afrique pour constituer avec lui une superbe association : Jean Botson, Fernand Coupé, Léon Douxchamps, Jacques Willocx. Il leur donna, en échange de leur confiance, sa passion de la compétence et celle de l excellence morale, qui vient de très loin et de très haut. Je me souviens de ces congrès où nous comparions le droit mais où nous comparions aussi les barreaux. Ces expériences furent utiles lorsque, sous le bâtonnat de Robert Libiez, nous commençâmes à songer à un barreau plus ouvert et plus vigoureux. «Monsieur Willemart», comme l appelait le bâtonnier, avait une voix qui était entendue parce qu elle débusquait les insuffisances de tel projet ou parce qu elle aidait à combattre la tyrannie de l opportunité. En toutes circonstances, difficiles ou ensoleillées, je retrouvais la réserve de Marc. Elle était l expression triomphante de sa force morale et de son respect de l autre. Mon ami faisait partie de ces êtres rares qui ne doivent pas ouvrir leur gilet pour montrer leur cœur. Soyez fiers du legs que mon ami vous confie, vous, ses enfants et petits-enfants, et, particulièrement, vous, son fils, Me Stéphane Willemart, et vous, son petit-fils, Me Quentin Willemart, qui le perpétuez désormais au Palais. J ai devant les yeux un très bel arbre. Il me renvoie à la probité, l élégance d âme, la force de travail, aux scrupules souvent incandescents de celui qui l a planté. Me Marc Willemart fut un très grand avocat, je veux dire un avocat qui ajoute de la noblesse à sa profession au lieu de n en faire qu un métier. Merci à vous, cher Stéphane et à vos associés, de lui avoir permis non pas de donner l exemple mais de continuer à être l exemple en lui offrant un nouvel et magnifique environnement professionnel. Je me demande de plus en plus souvent ce qui autorise la sérénité quand les années glissent en ne laissant plus beaucoup de place à l avenir. La sérénité est peut-être la fille des victoires qu il a fallu conquérir, bataille après bataille, ces victoires que seul le temps écoulé reconnaît tant il est vrai que le temps ne retient rien de ce qui se fait sans lui. C est en refusant les pièges de l immédiateté et des paillettes que Marc a donné de la plénitude à sa vie. Il fut pleinement un mari, pleinement un père, pleinement un grand-père, pleinement un avocat, pleinement belge aussi. Tout cela, chère Liduine, s est fait à travers les soirs de fête et les matins de peine, les meurtrissures comme les joies, les nuits qui accumulent les perplexités comme l aube qui ramène ses promesses.

6 Il y avait, en permanence, les rêves de perfection et de bonheur pour les enfants et les petits-enfants je n oublie pas Gaëtan. Bref la vie, comme Marc et toi l avez vécue et aimée. Je sais, Liduine, que Marc continue à vivre en toi. Je ne veux pas que les mots profanent les trésors que votre couple, vraiment fusionnel, a réunis. Ma femme et moi bercerons le souvenir de Marc avec une affection que nous te donnons, en partage avec tous les chers tiens. Et nous vous disons, ainsi qu à M. Yves Willemart et à toutes celles et tous ceux qui ont compté pour lui, nos condoléances, notre émotion.. Edouard Jakhian 11 juin 2O11

7 MARC WILLEMART O11 Je dois à présent apprendre à vivre dans le temps du souvenir après avoir vécu, pendant près de cinquante ans, dans celui des souvenirs que Marc et moi avons accumulés. Nous avons connu ensemble l expérience intense du conseil de l Ordre comme les enthousiasmes que suscitait l AIJA, qui l appela à sa présidence, après Me Jacques Höchstater et Me Christian Dieryck, ses amis de toujours que je salue. Nous avons été adversaires dans des procès difficiles qui ont raffermi notre relation. Nous avons fait nôtres, en les rendant subtils et immémoriaux, les liens qui unissaient les Botson aux Janson. Lui, le spécialiste reconnu de la concession, n était cependant capable d aucune concession quand il s agissait de pourfendre les attitudes obliques. Les tentations de l orgueil et la duperie des mots creux lui étaient étrangères. Son verbe, abondant mais toujours structuré, ne laissait aucune place aux ambigüités. En pensant à Marc, je refuse de me laisser envahir par la tristesse bien que je n échappe pas à la nostalgie, ce plaisir équivoque de s offrir des yeux embués Je revois avec tendresse ces quatre seigneurs du barreau qui l avaient accueilli à son retour d Afrique pour constituer avec lui une superbe association : Jean Botson, Fernand Coupé, Léon Douxchamps, Jacques Willocx. Il leur donna, en échange de leur confiance, sa passion de la compétence et celle de l excellence morale, qui vient de très loin et de très haut. Je me souviens de ces congrès où nous comparions le droit mais où nous comparions aussi les barreaux. Ces expériences furent utiles lorsque, sous le bâtonnat de Robert Libiez, nous commençâmes à songer à un barreau plus ouvert et plus vigoureux. «Monsieur Willemart», comme l appelait le bâtonnier, avait une voix qui était entendue parce qu elle débusquait les insuffisances de tel projet ou parce qu elle aidait à combattre la tyrannie de l opportunité. En toutes circonstances, difficiles ou ensoleillées, je retrouvais la réserve de Marc. Elle était l expression triomphante de sa force morale et de son respect de l autre. Mon ami faisait partie de ces êtres rares qui ne doivent pas ouvrir leur gilet pour montrer leur cœur. Soyez fiers du legs que mon ami vous confie, vous, ses enfants et petits-enfants, et, particulièrement, vous, son fils, Me Stéphane Willemart, et vous, son petit-fils, Me Quentin Willemart, qui le perpétuez désormais au Palais. J ai devant les yeux un très bel arbre. Il me renvoie à la probité, l élégance d âme, la force de travail, aux scrupules souvent incandescents de celui qui l a planté. Me Marc Willemart fut un très grand avocat, je veux dire un avocat qui ajoute de la noblesse à sa profession au lieu de n en faire qu un métier. Merci à vous, cher Stéphane et à vos associés, de lui avoir permis non pas de donner l exemple mais de continuer à être l exemple en lui offrant un nouvel et magnifique environnement professionnel. Je me demande de plus en plus souvent ce qui autorise la sérénité quand les années glissent en ne laissant plus beaucoup de place à l avenir. La sérénité est peut-être la fille des victoires qu il a fallu conquérir, bataille après bataille, ces victoires que seul le temps écoulé reconnaît tant il est vrai que le temps ne retient rien de ce qui se fait sans lui. C est en refusant les pièges de l immédiateté et des paillettes que Marc a donné de la plénitude à sa vie. Il fut pleinement un mari, pleinement un père, pleinement un grand-père, pleinement un avocat, pleinement belge aussi. Tout cela, chère Liduine, s est fait à travers les soirs de fête et les matins de peine, les meurtrissures comme les joies, les nuits qui accumulent les perplexités comme l aube qui ramène ses promesses.

8 Il y avait, en permanence, les rêves de perfection et de bonheur pour les enfants et les petits-enfants je n oublie pas Gaëtan. Bref la vie, comme Marc et toi l avez vécue et aimée. Je sais, Liduine, que Marc continue à vivre en toi. Je ne veux pas que les mots profanent les trésors que votre couple, vraiment fusionnel, a réunis. Ma femme et moi bercerons le souvenir de Marc avec une affection que nous te donnons, en partage avec tous les chers tiens. Et nous vous disons, ainsi qu à M. Yves Willemart et à toutes celles et tous ceux qui ont compté pour lui, nos condoléances, notre émotion.. Edouard Jakhian 11 juin 2O11

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE C H I E N S D A S S I S T A N C E F I D E S LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE r Mirjam Spinnler et Bayou Cher Bayou Que ferais-je sans toi? Avec toi, ma vie est plus simple, plus pittoresque

Plus en détail

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits J assume mes responsabilités Page 1 de 7 Le journal de bord et je journal personnel Types de textes prescrits Domaine Écriture Lecture Com. orale Participer à une discussion libre 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR LE COACHING (partie 1) Par Robert Gingras, CRHA, ACC

EN SAVOIR PLUS SUR LE COACHING (partie 1) Par Robert Gingras, CRHA, ACC EN SAVOIR PLUS SUR LE COACHING (partie 1) Par Robert Gingras, CRHA, ACC Voici une série de courts articles que j ai eu le plaisir de rédiger pour le journal La Voix de l Est sur le thème du COACHING :

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion du 20 e anniversaire de la disparition de Jean Couty et de la présentation du livre «Jean Couty», de Lydia Harambourg, aux éditions Cercle

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE NUMÉRO 86 AOÛT 2012 DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE M le Hommage anonyme des Maîtres de Chiens Guides Même si le chien guide est une aide précieuse et efficace pour nos déplacements,

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR Site internet : ci-olympiquecourchamp.footeo.com Adresse mail : cioc@free.fr [Tapez un texte] Edito Ami footballeur, Te voilà en possession de ton livret qui va t accompagner

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Curriculum vitae corporatif. Comment gagner 32 jours de travail par année?

Curriculum vitae corporatif. Comment gagner 32 jours de travail par année? Curriculum vitae corporatif Comment gagner 32 jours de travail par année? Marlène Villeneuve, M.Sc. Présidente Coach professionnelle, formatrice et conférencière Juin 2015 Nom de l entreprise: MUST Coaching

Plus en détail

Correction des accords des verbes

Correction des accords des verbes DES ACCORDS VERBES 1 Accord du verbe Correction des accords des verbes En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les notions théoriques suivantes

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président.

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président. 1985 2010 25 ans de ta vie pour NOUS Merci Président. Avant-propos. Lorsqu en 1994, je quittais mon club de foot, club familial où il faisait bon vivre, l ES.Brainoise pour ne pas le nommer, je m étais

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

Maman Je t aime - Askip

Maman Je t aime - Askip Maman Je t aime - Askip (Badra, Selma, Médine, Yusra) Elle est ma mère, Elle est ma flamme, Oui mon bonheur, C'est elle qui m'a donné la vie, Elle est au plus profond de moi Oui elle fait partie de moi,

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B2 ÉPREUVE 3 : compréhension de l'oral NOVEMBRE 2008 Κρατικό Πιστοποιητικό Γλωσσομάθειας

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiches pédagogiques 2 e cycle Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiche A* Animation du livre Fiche 2.1 Compréhension de texte Fiche 2.1 CORRIGÉ Fiche 2.2 Fiche «Éthique et culture religieuse»

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange 1 Soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Campagne TV et radio Site internet Brochures

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Poèmes de la Seine-Saint-Denis

Poèmes de la Seine-Saint-Denis RACISME Pourquoi avez-vous tant de haine? Pourquoi nous infliger tant de peine? J ai des larmes plein le cœur. Quand je vois dans vos yeux tant de rancœur. Un enfant qui cherche le bonheur. Issu de parents

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Multiple Choice Identify the letter of the choice that best completes the statement or answers the question.

Multiple Choice Identify the letter of the choice that best completes the statement or answers the question. FINAL EXAM FREN 2010 Dr. Konkobo Tennessee State University Multiple Choice Identify the letter of the choice that best completes the statement or answers the question. Chassez l intrus Regardez les listes

Plus en détail

C est ainsi que tout a commencé!

C est ainsi que tout a commencé! Nous sommes un jeudi du mois de Juin 2007, je travaille comme tous les soirs au Bar 1515 de l hôtel Marignan à Paris. Mon ami Michele, dirigeant de Roberta traiteur, passe déguster un cocktail et me demande

Plus en détail

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter N 24 Strasbourg Janvier 2012 let Tre des ateliers «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Jacqueline-Marie Ganter Chers amis lecteurs Les fêtes de fin d année passées, nous

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

B bd^gz YZ XZgi^[^XVi^dc YZ a^[z XdVX]^c\

B bd^gz YZ XZgi^[^XVi^dc YZ a^[z XdVX]^c\ B bd^gz YZ XZgi^[^XVi^dc YZ a^[z XdVX]^c\ octobre 2007 Yves Moret REMERCIEMENTS Je tiens à remercier la Vie omniprésente, mes parents, mes professeurs, mes aïeux, toi qui me lis ainsi que toutes les personnes

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

sommaire sommaire sommaire somm

sommaire sommaire sommaire somm La semaine de la solidarité internationale est un grand rendez-vous national et décentralisé d éducation au développement et à la citoyenneté. L Office municipal des relations internationales de Saint-Herblain

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Yves Patrick AUGUSTIN. ooo

Yves Patrick AUGUSTIN. ooo Yves Patrick AUGUSTIN ooo Ma Nocturne étoile Rien ne vaut la lente mélodie de la source qui coule Dans tes regards d automne, Rien ne vaut ta douceur qui apaise ma douleur Insupportable d exil. Rien ne

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

L Edito du Maire d Annecy

L Edito du Maire d Annecy L Edito du Maire d Annecy 1 Cette année démarre sous de favorables auspices, après une superbe saison 2008-2009, au terme de laquelle l US Annecy a brillamment atteint l objectif qu elle s était fixé,

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Deuxième semaine : L assurance du salut

Deuxième semaine : L assurance du salut Deuxième semaine : L assurance du salut Répondez par VRAI (V) ou FAUX (F) Maintenant je peux être sûr que je suis sauvé. Dieu veut que je pèche pour me montrer plus d amour. Si je pèche et meurs sans me

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Catherine BILLON : Son CV Sportif

Catherine BILLON : Son CV Sportif Catherine BILLON : Son CV Sportif Née le 10 mai 1950 à Bellegarde sur Valserine Issue d une famille de sportifs, son papa Charly Gymnaste aux EVB Gym puis Basketteur, tout comme sa maman Simone, Basketteuse

Plus en détail

Histoires de choses...

Histoires de choses... Temps d Activites Periscolaires Année Scolaire 2013-2014 / 2ème trimestre École du Sacré Cœur Classe de CE 2, CM1,CM2 Les Ateliers Autour Du Livre avec Marie-Ange Nénot Après la lecture du conte «La paire

Plus en détail

L E S H A O L I N. A 250 m du Métro Gramont 8 rue Prat Gimont 05.61.48.05.44. www.shaolin-toulouse.com

L E S H A O L I N. A 250 m du Métro Gramont 8 rue Prat Gimont 05.61.48.05.44. www.shaolin-toulouse.com L E S H A O L I N A 250 m du Métro Gramont 8 rue Prat Gimont 05.61.48.05.44. www.shaolin-toulouse.com BABY ARTS MARTIAUX Découvrir - S épanouir S amuser à partir de 4 ans Au SHAOLIN S EST POSSIBLE Interview

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit elui qui me guérit opyright 1995, Geneviève Lauzon-alleur (My Healer) Ps. 30 B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B/# t Tu m as guérie # #/G G#m #/ Par la puissance

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 5 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 5 «ON SE RETROUVE!» Objectifs : Prendre contact avec une personne francophone / Parler de son pays, de ses modes de vie et comportements Points de langue : Utiliser des

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DE L UNCA «CINQUANTE ANNEES DE MANIEMENTS DE FONDS» PAR M. LE BATONNIER CLAUDE LUSSAN, PRESIDENT FONDATEUR DE L UNCA

ASSEMBLEE GENERALE DE L UNCA «CINQUANTE ANNEES DE MANIEMENTS DE FONDS» PAR M. LE BATONNIER CLAUDE LUSSAN, PRESIDENT FONDATEUR DE L UNCA ASSEMBLEE GENERALE DE L UNCA «CINQUANTE ANNEES DE MANIEMENTS DE FONDS» PAR M. LE BATONNIER CLAUDE LUSSAN, PRESIDENT FONDATEUR DE L UNCA Après ces projets dont notre Président nous permet d espérer la réalisation

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail

Sous, l asphalte, la Liberté

Sous, l asphalte, la Liberté Béatrice LAMBERET Sous, l asphalte, la Liberté A moto ou en taxi, elle trace sa route, environ 100 000 km au compteur chaque année. Non pas une route rectiligne mais une route surprenante, enneigée, brumeuse,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti propos recueillis par Alexandre Arditti ON A SUIVI RÉCEMMENT SES AVENTURES AFRICAINES AU PAYS DES GUERRIERS MAASAÏ AVEC SON COMPLICE FRÉDÉRIC LOPEZ, DANS LA TOUJOURS TRÈS POPULAIRE ÉMISSION RENDEZ-VOUS

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

«Pour moi,» dit le léopard, «je prétends être couronné, car je ressemble plus au lion que tous les autres prétendants.»

«Pour moi,» dit le léopard, «je prétends être couronné, car je ressemble plus au lion que tous les autres prétendants.» Compréhension de lecture Andrée Otte Le choix d un nouveau roi des animaux Fénelon Le lion étant mort, tous les animaux accoururent dans son antre pour consoler la lionne sa veuve, qui faisait retentir

Plus en détail

Atelier d écriture DES ECHANGES, DES REGARDS

Atelier d écriture DES ECHANGES, DES REGARDS Atelier d écriture DES ECHANGES, DES REGARDS Lycée Technique de Douala Koumassi (Cameroun)- Lycée Fernand Léger (Ivry/Seine, France) Mars 2013 1 DES ECHANGES, DES REGARDS Atelier d écriture franco-camerounais,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

www.professions-construction.ch

www.professions-construction.ch Journal de stage en entreprise En suivant un stage en entreprise, tu pourras t informer en toute simplicité sur une profession de la construction en vivant la pratique au quotidien. Tu poses des questions,

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir...

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir... Les trois groupes de verbes 1er groupe : tous les verbes terminés par er (chanter,manger, tomber, laver...) sauf aller qui est irrégulier 2ème groupe : tous les verbes terminés par ir (finir, agir, réfléchir

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Petit voyage à Londres

Petit voyage à Londres Lecture n 11 Alex et Léa sont ravis : ce matin, ils partent en train pour Londres, avec leur maman. Alex ils sont ils sont ravis avec Léa londres le train leur maman ils partent Je construis des phrases

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС I. COMPREHENSION ORALE Texte 1 1. Les élèves de l école «Saint-

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 AQR Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 Rapport du président 2014-2015 En 2014-2015, l Association Québécoise de Racquetball peut dire encore une fois, mission accomplie pour

Plus en détail