IMPOT SUR LE REVENU : REGLES APPLICABLES AUX CHERCHEURS ETRANGERS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMPOT SUR LE REVENU : REGLES APPLICABLES AUX CHERCHEURS ETRANGERS"

Transcription

1 IMPOT SUR LE REVENU : REGLES APPLICABLES AUX CHERCHEURS ETRANGERS Mai 2011 FnAK - Loredana Tassone-Mary Contributions : Association Chercheurs Etrangers à Nantes/Science Accueil à Orsay

2 INFORMATIONS UTILES... 3 I. APPLICATION DU CODE GENERAL DES IMPOTS... 4 A. CHERCHEUR AYANT LE DOMICILE FISCAL EN FRANCE (AYANT TRAVAILLE PLUS DE 183 JOURS EN FRANCE)... 4 B. CHERCHEUR N AYANT PAS LE DOMICILE FISCAL EN FRANCE (AYANT TRAVAILLE MOINS DE 183 JOURS EN FRANCE)... 5 II. APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES... 6 A. CONVENTIONS PREVOYANT UNE EXONERATION D'UNE DUREE DE DEUX ANS... 6 B CONVENTION PREVOYANT UNE EXONERATION LORSQUE LE SEJOUR DU CHERCHEUR EST INFERIEURE A DEUX ANS... 7 C. CONVENTIONS FISCALES NE COMPORTANT PAS DE DISPOSITIONS PARTICULIERES POUR LES CHERCHEURS ANNEXE I LISTE DES CONVENTIONS CONTENANT UNE DISPOSITION PARTICULIERE CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS (EXONERATION 2 ANS) ANNEXE II LISTE DES CONVENTIONS CONTENANT UNE DISPOSITION PARTICULIERE CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS (EXONERATION INFERIEURE A 2 ANS) ANNEXE III LISTE DES CONVENTIONS NE PREVOYANT AUCUNE DISPOSITION CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS ANNEXE IV LISTE DES CONVENTIONS NE PREVOYANT AUCUNE DISPOSITION CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS ANNEXE V REGIME FISCAL APPLICABLE AUX CHERCHEURS ETRANGERS AYANT LEUR DOMICILE FISCAL DANS UN PAYS AYANT SOUSCRIT UNE CONVENTION AVEC LA FRANCE Guide impôts sur le revenu Page 2 sur 17

3 INFORMATIONS UTILES Services à disposition Pour répondre à toute question concernant la déclaration d impôts et les modalités pour bien compléter ladite déclaration, des services ont été mis à la disposition des contribuables : - Consulter le site ou en alternative ; - Contacter le service des impôts par téléphone (coût d'un appel local depuis un poste fixe du lundi au vendredi de 8h à 22h et le samedi de 9h à 19h). Formulaires en ligne Les formulaires concernant les déclarations des impôts sont disponibles sur : IEIPSFEY?pageId=rch_formu&sfid=05&action=criteriaImprime&_DARGS=/portal /html/recherche/sharedpage.jsp.1_a&_dav= Calendrier des échéances 2011 relatives aux déclarations des impôts Le calendrier pour 2011 est disponible sur : MHZQFIEIQCFFA?espId=1&pageId=part_cal_gene&sfid=110 - Echéance formulaire «version papier» Veuillez noter que les déclarations «version papier» doivent parvenir aux services des impôts avant le 30 mai Echéance télédéclaration Les déclarations en ligne doivent parvenir à une date fixée entre le 9 juin et le 23 juin La date dépend du département concerné. Veuillez vérifier la date limite par département sur : JFQFIEIPSFFA?pageId=part_cal_gene&espId=1&sfid=110&currentDate= Guide impôts sur le revenu Page 3 sur 17

4 I. APPLICATION DU CODE GENERAL DES IMPOTS Les dispositions du Code général des impôts (CGI) sont applicables aux chercheurs étrangers seulement lorsque aucune Convention fiscale entre la France et l autre Pays (celui où le chercheur a son domicile fiscal avant de se rendre en France) n a été souscrite 1. A. CHERCHEUR AYANT LE DOMICILE FISCAL EN FRANCE (AYANT TRAVAILLE PLUS DE 183 JOURS EN FRANCE) Conformément aux dispositions de l article 4 A du CGI, les personnes physiques sont imposables en France à raison de l'ensemble de leurs revenus de source française ou étrangère, dès lors qu'elles ont leur domicile fiscal en France. Selon le CGI, une personne physique a le domicile fiscal en France après 183 jours d activité professionnelle effectuée en France (183 jours dans l année fiscale de référence). Du moment que le chercheur venant en France a travaillé plus que 183 jours en France il doit effectuer la déclaration d impôts et payer les impôts pour ses revenus de source française et étrangère en France comme tout citoyen français ayant leur domicile fiscal en France. 2 La déclaration des revenus peut se faire : - par internet (télédéclaration) disponible déjà pré-remplie sur - par formulaire «version papier» à envoyer au centre des finances publiques de son domicile. Le contribuable reçoit à son propre domicile la «version papier» de la déclaration de revenus n 2042 (CERFA n *15) 3 pré-remplie de ses principaux revenus. Après l'avoir vérifiée et, si nécessaire complétée ou modifiée, la déclaration doit être signée et déposée au centre des finances publiques de son domicile. S il est nécessaire de déclarer d'autres revenus ou charges ne figurant pas sur l'imprimé n 2042, il faut se procurer la déclarati on complémentaire n 2042 C (CERFA n 11222*13) 4, la compléter et la remettre également au centre des finances publiques de son domicile. 1 Vérifier la liste des Pays ayant une Convention avec la France sur FIEIQCFFA?espId=-1&pageId=docu_international&sfid=440 2 Vérifier la rubrique «Quelles déclarations déposer et où les envoyer?» sur QCFFA?typePage=cpr02&espId=1&docOid=documentstandard_763&temNvlPopUp=false 3 escriptiveformulaire_6892.pdf voir également les notices liées à ce formulaire : eformulaire_6889.pdf escriptiveformulaire_6901.pdf 4 escriptiveformulaire_6893.pdf Guide impôts sur le revenu Page 4 sur 17

5 Lors de la première déclaration il se peut que le contribuable ne reçoive pas la déclaration à son domicile. Dans ce cas il lui faut se rendre au centre des finances publiques de son domicile et en faire la demande ou en alternative se prévaloir de la télédéclaration. B. CHERCHEUR N AYANT PAS LE DOMICILE FISCAL EN FRANCE (AYANT TRAVAILLE MOINS DE 183 JOURS EN FRANCE) Les personnes non domiciliées fiscalement en France ne sont imposables que sur leurs seuls revenus de source française : c est le cas des scientifiques venant en France pour une courte période et ayant travaillé moins de 183 jours en France. L article 182 A du CGI prévoit que «les personnes qui ne sont pas fiscalement domiciliées en France donnent lieu à l'application d'une retenue à la source. Cet article établit également que : «La base de cette retenue est constituée par le montant net des sommes versées, déterminé conformément aux règles applicables en matière d'impôt sur le revenu» L article 1671 A prévoit que l employeur à l obligation d effectuer la retenue à la source lorsqu il embauche un étranger pour une courte période (moins de 183 jours) : «Les retenues prévues aux articles 182 A, 182 A bis et 182 B sont opérées par le débiteur des sommes versées et celle prévue à l'article 182 A ter est opérée par la personne mentionnée au IV dudit article. Les retenues sont remises au service des impôts accompagnées d'une déclaration conforme au modèle fixé par l'administration, au plus tard le 15 du mois suivant celui du paiement. Les dispositions des articles 1771 et 1926 sont applicables à ces retenues». A la lumière des dispositions qui précédent, l employeur est dans l obligation d effectuer la déclaration n lorsqu il embauche un chercheur pour une période inferieure à 183 jours. Cette déclaration doit être remise au centre des finances publiques compétent en deux exemplaires au 15 du mois suivant le jour d embauche d un chercheur résident étranger. Si le chercheur étranger est embauché pour plus d un mois cette opération doit être répétée à chaque fois le 15 du mois suivant la période travaillée. Ces chercheurs ne sont pas soumis à l obligation de déclaration d impôts en France. Il restent en revanche soumis à une telle obligation dans le pays où ils ont leur domicile fiscal. Lors de leur déclaration dans le pays de leur voir également les notices liées à ce formulaire : escriptiveformulaire_6889.pdf escriptiveformulaire_6901.pdf 5 Pour le formulaire voir Guide impôts sur le revenu Page 5 sur 17

6 domicile fiscal, ces chercheurs devront déclarer aussi les revenus provenant de source française. Lorsque la retenue à la source leur a été appliquée en France, les chercheurs doivent joindre à leur déclaration une demande d exonération pour les revenus de source française en raison du fait qu ils se sont déjà acquittés des impôts en France (procédure à vérifier auprès du service des impôts dans le pays de domiciliation fiscale). L application de la retenue à la source est prouvée par la mention «retenue à la source» sur la fiche de paye obtenue en France. Guide impôts sur le revenu Page 6 sur 17

7 II. APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES La France a conclu plus d une centaine de Convention fiscales 6 portant sur les impôts et cela dans un souci d éviter la double imposition pour les travailleurs en mobilité. La plupart de ces Conventions portent des dispositions spécifiques pour les chercheurs. En règle générale les Conventions qui règlent expressément le cas des chercheurs prévoient que, lorsqu'un chercheur qui est un résident d'un Etat «X» se rend en France pour y réaliser des travaux de recherche, les rémunérations que le chercheur reçoit à ce titre ne sont imposées que dans l Etat «X». En vertu de la nature des dispositions concernant les chercheurs il est possible de distinguer ces Conventions en deux catégories : - les Conventions prévoyant une exonération de deux ans pour les chercheurs indépendamment de la durée de leur activité professionnelle en France (A) ; - les Conventions prévoyant une exonération lorsque l activité professionnelle exercée en France par le chercheur est inferieure à deux ans (B). Certaines Conventions, en revanche ne contiennent pas de dispositions spécifiques pour les chercheurs. Toutefois, ces Conventions sont également applicables aux chercheurs et les dispositions pertinentes seront celles concernant soit les «rémunérations publiques» soit «les revenus d emploi» (C). A. CONVENTIONS PREVOYANT UNE EXONERATION D'UNE DUREE DE DEUX ANS. Les Conventions appartenant à cette catégorie (voir liste dans l Annexe I) présentent des dispositions similaires à celle reportée ci-dessous contenue dans la Convention entre la France et le Brésil : Article 20 Professeurs Une personne physique qui est un résident d'un Etat contractant au début de son séjour dans l'autre Etat contractant et qui, sur l'invitation du Gouvernement de l'autre Etat contractant, ou d'une université ou d'un autre établissement d'enseignement ou de recherches officiellement reconnu de cet autre Etat, séjourne dans ce dernier Etat principalement dans le but d'enseigner ou de se livrer à des travaux de recherche, ou dans l'un et l'autre de ces buts, est exonérée d'impôts dans ce dernier Etat pendant une période n'excédant pas deux années à compter de la date de son arrivée dans ledit Etat à raison des rémunérations reçues au titre de ses activités d'enseignement ou de recherche. Les chercheurs qui ont leur domicile fiscal dans l un des pays ayant signés avec la France des Conventions de ce type sont, en vertu de l application des dispositions Conventionnelles, exonérés des impôts en France. Cependant, cette 6 Vérifier la liste des Pays ayant une Convention avec la France sur FIEIQCFFA?espId=-1&pageId=docu_international&sfid=440 Guide impôts sur le revenu Page 7 sur 17

8 exonération est effectuée seulement pour une période de deux ans (les chercheurs des Etats-Unis sont exonérés pour 3 ans). Pendant leurs deux premières années d activité en France ces chercheurs seront, par conséquent, imposables seulement dans le pays où ils avaient leur domicile fiscal avant de venir en France et, c est dans ce pays qu ils ont l obligation de déclarer leurs revenus (ils doivent généralement déclarer leurs revenus comme étant de source étrangère : voir procédure avec le service des impôts du pays concerné). Seules les rémunérations perçues au titre de leur activité de recherche exercée postérieurement à la période d exonération définie par la Convention seront imposables en France. L'établissement de recherche français est dispensé de prélever la retenue à la source prévue par l'article 182 A du CGI jusqu'à l'expiration de la période d exonération prévue par la Convention et ce, quelle que soit la durée de l activité professionnelle de ces chercheurs. Les chercheurs peuvent bénéficier de l exonération prévue par les dispositions des Conventions fiscales une seule fois. A compter de la date à laquelle l exonération prend fin si : - le chercheur est demeuré non-résident en France 7 l'employeur est tenu d effectuer la retenue à la source prévue par l'article 182 A du CGI. Pour établir si le chercheur demeure non-résident en France (donc avec domicile fiscal hors de France) il faut se référer aux dispositions concernant le domicile fiscal contenues dans la Convention fiscale applicable. Il convient donc, à chaque fois, de se reporter aux dispositions de la Convention relatives aux modalités de détermination du domicile fiscal afin de déterminer si la retenue à la source doit être ou non effectuée. Si l évaluation des dispositions de la Convention ne permet pas de déterminer le domicile fiscal clairement il faut alors s adresser au service des impôts. - si ce chercheur est devenu résident en France 8 en revanche, l'impôt sera établie au vu de la seule déclaration annuelle qu'il sera tenu de déposer auprès du service des impôts territorialement compétent sans qu'il y ait lieu de prélever une retenue à la source sur ses rémunérations. B CONVENTION PREVOYANT UNE EXONERATION LORSQUE LE SEJOUR DU CHERCHEUR EST INFERIEURE A DEUX ANS Les Conventions de ce type (voir liste dans l Annexe II) permettent une exonération des impôts en France seulement pour le chercheur qui y séjournera en France pour exercer une activité professionnelle pour une période inferieure à deux ans. 7 8 Par non-résident on entend le chercheur n ayant pas le domicile fiscal en France Par résident on entend le chercheur ayant acquis le domicile fiscal en France Guide impôts sur le revenu Page 8 sur 17

9 Les Conventions appartenant à cette catégorie présentent des dispositions similaires à celle reportée ci-dessous contenue dans la Convention souscrite avec le Japon : Article Une personne physique qui séjourne dans un Etat contractant pendant une période ne dépassant pas deux ans afin d'enseigner ou d'effectuer des travaux de recherche dans une université, un lycée, une école ou un autre établissement d'enseignement officiellement reconnu situé dans cet Etat et qui est, ou qui était immédiatement avant ce séjour, un résident de l'autre Etat contractant n'est imposable que dans cet autre Etat sur les rémunérations qui proviennent de cet enseignement ou de ces travaux de recherche et à raison desquelles il est soumis à l'impôt dans cet autre Etat. 2. Les dispositions du paragraphe 1 ne s'appliquent pas aux revenus provenant de travaux de recherche si ces travaux sont entrepris principalement en vue de la réalisation d'un avantage particulier bénéficiant à une ou plusieurs personnes déterminées. Si le chercheur est venu en France pour travailler maximum deux ans mais que sa présence du chercheur est finalement supérieure au délai imparti par la Convention afin de on exonération alors, il sera imposable rétroactivement pour l ensemble des rémunérations qu il a perçu depuis son installation (notamment à compter du premier jour d activité professionnelle en France). Lorsqu une situation de ce type se présente, le chercheur lui-même est tenu d effectuer la régularisation de sa situation fiscale auprès du service fiscal français territorialement compétent. Dans cette situation, dès que le chercheur devient imposable en France, s'il n'est pas devenu résident en France, l'établissement employeur doit commencer à prélever la retenue à la source prévue à l'article 182 A du code général des impôts. Si l'établissement employeur est informé que le séjour du chercheur sera supérieur à la durée prévue par la Convention fiscale en cause et qu'au regard des circonstances de fait, il est établi que le chercheur n'est pas résident de France en application de la Convention pertinente, il est tenu de prélever la retenue à la source dès le premier jour d activité exercée en France. En revanche, si le chercheur est devenu résident en France, l'impôt sera établie au vu de la seule déclaration annuelle qu'il sera tenu de déposer auprès du service des impôts territorialement compétent sans qu'il y ait lieu de prélever une retenue à la source sur ses rémunérations. C. CONVENTIONS FISCALES NE COMPORTANT PAS DE DISPOSITIONS PARTICULIERES POUR LES CHERCHEURS. S'agissant des Conventions fiscales ne comportant pas de clause spécifique concernant les revenus perçus par les chercheurs, les revenus versés par l'établissement public à caractère scientifique et technologique en tant que personne morale de droit public à des chercheurs relèvent de l'article de la Convention relatif aux «rémunérations publiques». Les Conventions fiscales de ce type (Annexe III) portent un article sur les «rémunérations publiques» similaire à celui reporté ci-dessous et se trouvant dans la Convention souscrite avec l Afrique du Sud : Guide impôts sur le revenu Page 9 sur 17

10 Article 19 «Rémunérations publiques» 1. a) Les rémunérations, autres que les pensions, payées par un Etat contractant ou l'une de ses collectivités locales ou par une de leurs personnes morales de droit public à une personne physique au titre de services rendus ne sont imposables que dans cet Etat. b) Toutefois, ces rémunérations ne sont imposables que dans l'autre Etat contractant si les services sont rendus dans cet Etat et si la personne physique est un résident de cet Etat et en possède la nationalité sans posséder en même temps la nationalité du premier Etat. 2. a) Les pensions payées par un Etat contractant ou l'une de ses collectivités locales ou par une de leurs personnes morales de droit public, soit directement, soit par prélèvement sur des fonds qu'ils ont constitués, à une personne physique au titre de services rendus ne sont imposables que dans cet Etat. b) Toutefois, ces pensions ne sont imposables que dans l'autre Etat contractant si la personne physique est un résident de cet Etat et en possède la nationalité sans posséder en même temps la nationalité du premier Etat. 3. Les dispositions des articles 15, 16 et 18 s'appliquent aux rémunérations et pensions payées au titre de services rendus dans le cadre d'une activité industrielle ou commerciale exercée par un Etat contractant ou l'une de ses collectivités locales ou par une de leurs personnes morales de droit public. En l absence d une disposition sur les «rémunérations publiques» et pour les établissement autre que publics alors la disposition de la Convention à appliquer aux chercheurs est celle concernant les revenus d'emploi. Les Conventions pour lesquelles cette disposition est applicable son listées dans l Annexe IV. Lorsque la Convention applicable aux chercheurs n a pas de disposition les concernant alors il faut analyser soit la disposition portant sur les «rémunérations publiques» soit celle concernant les revenus perçus en raison d un emploi. Les Conventions fiscales de ce type portent un article similaire à celui reporté ci en bas et se trouvant dans la Convention souscrite avec le Bénin : Article Sauf accords particuliers prévoyant des régimes spéciaux en cette matière, les salaires, traitements et autres rémunérations similaires qu'une personne domiciliée dans l'un des deux Etats contractants reçoit au titre d'un emploi salarié ne sont imposables que dans cet Etat, à moins que l'emploi ne soit exercé dans l'autre Etat contractant. Si l'emploi est exercé dans l'autre Etat contractant, les rémunérations reçues à ce titre sont imposables dans cet autre Etat. 2. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1er ci-dessus, les rémunérations qu'une personne domiciliée dans un Etat contractant reçoit au titre d'un emploi salarié exercé dans l'autre Etat contractant ne sont imposables que dans le premier Etat si : a) Le bénéficiaire séjourne dans l'autre Etat pendant une période ou des périodes n'excédant pas au total 183 jours au cours de l'année fiscale considérée ; b) Les rémunérations sont payées par un employeur ou au nom d'un employeur qui n'est pas domicilié dans l'autre Etat ; c) Les rémunérations ne sont pas déduites des bénéfices d'un établissement stable ou d'une base fixe que l'employeur a dans l'autre Etat. 3. Nonobstant les dispositions précédentes du présent article, les rémunérations afférentes à une activité exercée à bord d'un navire ou d'un aéronef en trafic international ne sont imposables que dans l'etat contractant où l'entreprise a son domicile Guide impôts sur le revenu Page 10 sur 17

11 Ces dispositions doivent être analysées afin de savoir dans quel pays le chercheur est imposable. Avec ces dispositions il est possible soit : - que le chercheur est considéré comme résident de France et donc qu il est imposable dans les conditions de droit commun par dépôt d'une déclaration l'année suivant celle au cours de laquelle les revenus ont été perçus. - que le chercheur est regardé comme non-résident et dans ce cas l'employeur doit prélever la retenue à la source prévue par l'article 182 A du code général des impôts. Un tableau avec une synthèse du régime fiscal applicable aux chercheurs étrangers ayant leur domicile fiscal dans un pays ayant souscrit une Convention avec la France est disponible dans l Annexe V. Guide impôts sur le revenu Page 11 sur 17

12 ANNEXE I LISTE DES CONVENTIONS CONTENANT UNE DISPOSITION PARTICULIERE CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS (EXONERATION 2 ANS) Exonération en France durant les deux premières années de séjour Etat Date de la Convention Article Albanie 24 décembre Arabie Saoudite 18 février Argentine 4 avril Arménie 9 décembre Bahreïn 10 mai Bangladesh 9 mars Brésil 10 septembre Chine 30 mai Chypre 18 décembre Corée 19 juin Croatie 25 novembre Egypte 19 juin Emirats Arabes Unis 19 juillet Equateur 16 mars Espagne 10 octobre Etats-Unis 31 août Finlande 11 septembre Ghana 5 avril Hongrie 28 avril Inde 29 septembre Indonésie 14 septembre Iran 7 novembre Islande 29 août Israël 31 juillet Italie 5 octobre Jamaïque 9 août Jordanie 28 mai Kasakhstan 3 février Koweït 7 février Macédoine 10 février Malaisie 24 avril Guide impôts sur le revenu Page 12 sur 17

13 Malte 25 juillet Maurice 11 décembre Mexique 7 novembre Nigéria 27 février Norvège 19 décembre Nouvelle-Zélande 30 novembre Oman 1 juin Ouzbekistan 22 avril Pakistan 15 juin Pays-Bas 16 mars Philippines 9 janvier Pologne 20 juin Qatar 4 décembre Roumanie 27 septembre Trinité et Tobago 5 août Turquie 18 février Ex URSS 4 octobre Zimbabwe 15 décembre Guide impôts sur le revenu Page 13 sur 17

14 ANNEXE II LISTE DES CONVENTIONS CONTENANT UNE DISPOSITION PARTICULIERE CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS (EXONERATION INFERIEURE A 2 ANS) Exonération des rémunérations perçues si le séjour en France est inférieur à 2 ans. Si la durée du séjour est supérieure à 2 ans imposition en France à compter du début de celui-ci Etat Date de la Convention Article Australie 13 avril Bolivie 15 décembre Irlande 21 mars Japon 3 mars Singapour 9 septembre Sri Lanka 17 septembre Thaïlande 27 décembre Venezuela 7 mai Ex-Yougoslavie 28 mars Guide impôts sur le revenu Page 14 sur 17

15 ANNEXE III LISTE DES CONVENTIONS NE PREVOYANT AUCUNE DISPOSITION CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS Article sur les rémunérations publiques applicable Etat Date de la Convention Article Afrique du Sud 8 novembre Algérie 17 octobre Allemagne 21 juillet Autriche 26 mars Belgique 10 mars Botswana 15 avril Bulgarie 14 mars Cameroun 21 octobre Canada 2 mai Congo 27 novembre Côte d'ivoire 6 avril Danemark 8 février Estonie 28 octobre Grèce 21 août Guinée 15 février Lettonie 14 avril Lituanie 7 juillet Luxembourg 1 er avril Madagascar 22 juillet Maroc 29 mai bis Mongolie 18 avril Namibie 29 mai Nouvelle Calédonie 31 mars et 5 mai Portugal 14 janvier Royaume-Uni 22 mai Russie 26 septembre Saint-Pierre et Miquelon 30 mai Suède 27 novembre Slovaquie 1 er juin Suisse 9 septembre République tchèque 28 avril Ex-Tchéquoslovaquie 1 er juin Ukraine 31janvier Viet Nam 10 février Zimbabwe 15 décembre Guide impôts sur le revenu Page 15 sur 17

16 ANNEXE IV LISTE DES CONVENTIONS NE PREVOYANT AUCUNE DISPOSITION CONCERNANT LES REVENUS DES CHERCHEURS Article sur les rémunérations privées applicable Etat Date de la Convention Article Bénin 27 avril Burkina Faso 11 août République Centrafricaine 13 décembre Gabon 21 avril Liban 24 juillet Malawi 14 décembre Mali 22 septembre Mauritanie 15 novembre Mayotte 27 mars Niger 1 er juin Québec 1 er septembre Sénégal 29 mars Togo 24 novembre Tunisie 28 mai et 26 Zambie 14 décembre Guide impôts sur le revenu Page 16 sur 17

17 ANNEXE V REGIME FISCAL APPLICABLE AUX CHERCHEURS ETRANGERS AYANT LEUR DOMICILE FISCAL DANS UN PAYS AYANT SOUSCRIT UNE CONVENTION AVEC LA FRANCE Oui Le pays d origine du bénéficiaire appartient à la liste en Annexe I. Le chercheur est exonéré d impôt sur le revenu pendant 2 années quelle que soit la durée de son séjour en France. Au delà, imposition en France dans les conditions de droit commun (Voir I) L établissement payeur des rémunérations n est redevable d aucune obligation fiscale les deux premières années. Au delà, prélèvement d une retenue à la source si le chercheur est non résident. Le pays d origine du bénéficiaire appartient à la liste en Annexe II. Le chercheur est exonéré d impôt en France si son séjour est inférieur à 2 ans. Si son séjour devient supérieur à 2 ans, il est imposable dans cet état de manière rétroactive pour l ensemble des rémunérations qu il y a perçu depuis son installation. Au delà de 2 années passées en France, imposition dans les conditions de droit commun (Voir 1) Aucune obligation pour l établissement payeur sauf si contrat initial > 2 ans. Si contrat > 2 ans et que chercheur non résident, application d une retenue à la source La convention fiscale contient-elle une clause chercheurs? Non Pour les Etats figurant sur les listes en Annexe III et en Annexe IV, l article applicable de la convention attribue-telle le droit d imposer les salaires en France? Non : pas d imposition en France Oui Non Le chercheur est-il devenu résident en France au sens de la convention pertinente? Oui L établissement payeur des rémunérations est dans l obligation de prélever la retenue à la source prévue à l article 182 A du code général des impôts. Le chercheur devra le cas échéant souscrire une déclaration 2042 auprès du centre ses impôts des non résidents. Le chercheur devra souscrire une déclaration de revenus auprès du service des impôts dont il relève dans les conditions et délais prévus. L établissement payeur n est pas pour sa part soumis à aucune obligation en matière de retenue à la source. 17

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES La reconnaissance de la qualité de «résident étranger» conditionne l application des conventions fiscales internationales. QU EST CE QU

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379 PARTIE 6 le détachement 6 - LE DÉTACHEMENT 7 - FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE page 379 6 LE DÉTACHEMENT page 380 SOMMAIRE le détachement n Avant propos 382 à 386 n Règlements communautaires > Les missions

Plus en détail

EXONÉRATION DE LA TAXE CONDITIONNÉE

EXONÉRATION DE LA TAXE CONDITIONNÉE COMMENTAIRES DE L INSTRUCTION EXONÉRATION DE LA TAXE CONDITIONNÉE PAR LE LIEU DE SITUATION DU SIÈGE SOURCE BOI DU 7 AOUT 2008 A CONDITION COMMUNE A DIFFÉRENTES EXONÉRATIONS VISÉES À L ARTICLE 990 E 3 DU

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur Service de Messagerie Evoluée Option Mail to Fax Guide Utilisateur Mars 2004 Mail to Fax Guide utilisateur 1 SOMMAIRE 1. ENVOI DE FAX DEPUIS VOTRE BOITE AUX LETTRES EVOLUEE... 3 1.1. CREATION/PREPARATION

Plus en détail

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Les Etats doivent absolument avoir accès à des données sur les ressources à la disposition des systèmes de santé pour déterminer

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Une organisation dédiée qui repose sur un groupe solide

Une organisation dédiée qui repose sur un groupe solide Une organisation dédiée qui repose sur un groupe solide Groupe DIOT-LSN 5 ème courtier du marché français en risques d entreprises 800 collaborateurs NeoTech Assurances Entité dédié aux risques du secteur

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Offre Mobile. Grille tarifaire

Offre Mobile. Grille tarifaire Offre Mobile Grille tarifaire Sommaire A. Frais de mise en service 3 B. Plan Executive Plus 3 B.1. Tarifs 3 B.2. Option facture plafonnée 3 C. Forfaits Open 3 C.1. Forfaits libres 3 C.2. Forfaits plafonnés

Plus en détail

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA)

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA) Page 1 de 5 Suisse Sous réserve d'erreurs ou d'omissions Witecom à Witecom 0.00 00 Arrondi du prix final au centime supérieur CH Fixe 0.03 CH Swisscom Mobile 0.25 Pas de frais d'établissement de la CH

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne En 1999, à l occasion de son congrès de Pékin, l UIA adoptait un accord international pour la recommandation

Plus en détail

Faire une demande de visa

Faire une demande de visa CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quatorzième session de la Conférence des Parties La Haye (Pays-Bas), 3 15 juin 2007 Faire une demande

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL MM11(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL (Règle 30 du règlement d exécution commun) IMPORTANT 1.

Plus en détail

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008 F CAJ/57/6 ORIGINAL : anglais DATE : 14 mars 2008 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE Cinquante-septième session Genève, 10 avril 2008

Plus en détail

Mesurer la société de l information

Mesurer la société de l information I n t e r n a t i o n a l Te l e c o m m u n i c a t i o n U n i o n Mesurer la société de l information 2010 UIT-D 2010 UIT Union internationale des télécommunications Place des Nations CH-1211 Genève

Plus en détail

FORMULAIRE COMPTE SOCIÉTÉ

FORMULAIRE COMPTE SOCIÉTÉ FORMULAIRE COMPTE SOCIÉTÉ CETTE DEMANDE DOIT ÊTRE DÛMENT COMPLÉTÉE ET SIGNÉE AFIN D OUVRIR UN COMPTE AVEC ACTIVTRADES. Pour toute demande veuillez nous contacter au +33 (0) 182 882 977 ou à frenchdesk@activtrades.com

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2011

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2011 N 2041 GG N 50148 # 16 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2011 REVENUS DE SOURCE ÉTRANGÈRE ET REVENUS PROVENANT DES COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER CONTRIBUABLES DOMICILIÉS FISCALEMENT EN FRANCE

Plus en détail

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015 TANGO LISTE DES TARIFS 2015 1 SOMMAIRE 1. ABONNEMENTS MOBILES...3 1.1. Abonnements tout inclus: Tango Smart Tango iphone Tango Freeborders...3 1.2. Abonnements à la carte: Tango Easy Tango K.O. Tango Freeborders

Plus en détail

Profils tarifaires dans le monde

Profils tarifaires dans le monde Profils tarifaires dans le monde Droits NPF Appliqués 0

Plus en détail

SNPNAC. Déclaration des Revenus 2014 frais réels SYNDICAT NA TIONAL DU PERSONNEL NAVIGANT DE L'AERONAUTIQUE CIVILE

SNPNAC. Déclaration des Revenus 2014 frais réels SYNDICAT NA TIONAL DU PERSONNEL NAVIGANT DE L'AERONAUTIQUE CIVILE SNPNAC SYNDICAT NA TIONAL DU PERSONNEL NAVIGANT DE L'AERONAUTIQUE CIVILE Déclaration des Revenus 2014 frais réels - Méthode de calcul - Barème IKV - Barème des Indemnités par zone l'utilisation de ce bulletin

Plus en détail

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Édition 2012 Rôle des FIPOL Le Fonds de 1992 et, le cas échéant, le Fonds complémentaire, fournissent un

Plus en détail

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s REGARD SUR COFACE / Le Groupe Coface est un leader mondial de l assurance-crédit et un expert reconnu des risques commerciaux. Il propose aux entreprises du monde entier des solutions pour les protéger

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier?

Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Les salariés détachés à l étranger, un statut social et fiscal particulier? Sommaire 2 S O M M A I R E PAGES Définitions 3 Législation du travail 4 Protection sociale 5 Cotisations sociales 6 Statut fiscal

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

Echange de permis de conduire étranger

Echange de permis de conduire étranger Echange de permis de conduire étranger 1. Documents exigés 1.1 Formulaire «demande d un permis de conduire sur la base d un permis de conduire étranger» ; 1.2 attestation d un opticien agréé ou d un médecin

Plus en détail

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne Renseignez-vous auprès de votre conseiller commercial habituel et sur le site Internet : www.colissimo.fr/entreprises* *Consultation gratuite hors coûts de connexion et de communication selon l opérateur

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS Numéro d entreprise: Nom de la firme: Forme juridique: ADRESSE POSTALE Rue No Bte: Code postal Commune (Comm. fus.): Tél. Fax: E-mail: ADRESSE INTERNET http:// 2 EME

Plus en détail

Offre Mobile. Grille tarifaire. solutions entreprises

Offre Mobile. Grille tarifaire. solutions entreprises Offre Mobile Grille tarifaire solutions entreprises Sommaire A. Frais de mise en service 3 B. Plan Executive Plus 3 B.1.Tarifs 3 B.2. Option Facture plafonnée 3 C. Forfaits Open+ 3 C.1. Forfaits libres

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Visa pour venir en France Document préparé par le Bureau des Affaires Etudiantes

Visa pour venir en France Document préparé par le Bureau des Affaires Etudiantes Ce document a été préparé par le Bureau des Affaires Etudiantes de l ESSEC pour vous aider à répondre aux questions suivantes: 1. Qui doit s inscrire à Campus France? 2. Qui a besoin d un visa, qui est

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Généralités Quelles sont les personnes à prendre en compte dans la statistique du tourisme? L ensemble des hôtes qui achètent

Plus en détail

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception Tarifs Téléphonique (26/12/2013) - Page 1/5 Acores 0 /mn 0,22 /mn Afghanistan 0,49 /mn 0,49 /mn Afrique du Sud 0 /mn 0,34 /mn Alaska 0 /mn 0 /mn Albanie 0 /mn 0,34 /mn Algérie 0 /mn 0,64 /mn Au delà de

Plus en détail

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires Vous trouverez dans cette brochure un aperçu des tarifs concernant: 1. Paiements internationaux 2 2. Opérations

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015 TANGO LISTE DES TARIFS 2015 1 SOMMAIRE 1. ABONNEMENTS MOBILES...4 1.1. Abonnements tout inclus: Tango Smart + Tango Smart - Tango FreeBorders...4 1.2. Abonnements à la carte: Tango Easy Tango K.O. Tango

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

REVENUS DE SOURCE ÉTRANGÈRE ET REVENUS PROVENANT DES COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER

REVENUS DE SOURCE ÉTRANGÈRE ET REVENUS PROVENANT DES COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER 2041 GG N 50148#18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 REVENUS DE SOURCE ÉTRANGÈRE ET REVENUS PROVENANT DES COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER CONTRIBUABLES DOMICILIÉS FISCALEMENT EN FRANCE

Plus en détail

ACCORD SUR LES PRIVILEGES ET IMMUNITES DE L'AGENCE. Acceptations

ACCORD SUR LES PRIVILEGES ET IMMUNITES DE L'AGENCE. Acceptations Agence internationale de l'énergie atomique CIRCULAIRE D'INFORMATION INF INFCIRC/9/Rev.2/Add. 10? Octobre 1995 Distr. GENERALE FRANÇAIS Original : ANGLAIS ACCORD SUR LES PRIVILEGES ET IMMUNITES DE L'AGENCE

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

«ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE. a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1);

«ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE. a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1); «ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE 1. Le tableau ci-après contient la désignation: a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1); b) des

Plus en détail

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait SMS Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : SMS depuis la France vers les mobiles Métropolitains Neuf Mobile Par SMS / destinataire Mini Forfait Forfaits et Forfaits TWIN Tarif

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 EVOLUTION DES ECHANGES EXTERIEURS DE MARCHANDISES DE 2001 A 2011 - Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale

Plus en détail

OFFRE 24H/24 ET MÉTROPOLE NOUVEAU! APPELS ILLIMITÉS VERS TOUS MOBILES DE LA RÉUNION

OFFRE 24H/24 ET MÉTROPOLE NOUVEAU! APPELS ILLIMITÉS VERS TOUS MOBILES DE LA RÉUNION N O U V E L L E NOUVEAU! OFFRE APPELS ILLIMITÉS 24H/24 VERS TOUS MOBILES DE LA RÉUNION ET MÉTROPOLE www.only.fr Offre soumise à conditions valable à partir 26 avril 2012. Visuels non contractuels. Appels

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE ET VOUS VOUS ÊTES INTERMITTENTS ET SALARIÉS DU SPECTACLE VIVANT ET DE L'AUDIOVISUEL

L ASSURANCE MALADIE ET VOUS VOUS ÊTES INTERMITTENTS ET SALARIÉS DU SPECTACLE VIVANT ET DE L'AUDIOVISUEL L ASSURANCE MALADIE ET VOUS VOUS ÊTES INTERMITTENTS ET SALARIÉS DU SPECTACLE VIVANT ET DE L'AUDIOVISUEL VOTRE AFFILIATION Dans le code du travail, sont considérés «comme artistes du spectacle, notamment

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle Le PACK Expat CFE Retraite Prévoyance Santé Épargne Retraite Dès lors que vous êtes expatrié, votre affiliation à l ensemble des régimes de retraite français devient facultative. Et en matière de retraite,

Plus en détail

FORMALITES DE DELIVRANCE DES CARNETS DE PASSAGE EN DOUANE

FORMALITES DE DELIVRANCE DES CARNETS DE PASSAGE EN DOUANE FORMALITES DE DELIVRANCE DES CARNETS DE PASSAGE EN DOUANE 1. DOCUMENTS A FOURNIR 2 formulaires de demande, dûment complétés et signés 1 photocopie de la Carte Nationale d Identité ou du Passeport 1 photocopie

Plus en détail

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012 Offre Entreprises Colissimo Solution d affranchissement en ligne s applicables au 1 er mars 2012 OFFRE Nationale Colissimo Access F Livraison en boîte à lettres* Colissimo Expert F Colissimo Services F

Plus en détail

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4)

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4) Tarifs des offres Box Mediaserv TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à tir du 1/0/201-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition ANTILLES - / GUYANE Sous réserve de compatibilité

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Texte n DGI 2012/23 NOTE COMMUNE N 26/2012

Texte n DGI 2012/23 NOTE COMMUNE N 26/2012 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2012/12/49 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2012/23 NOTE COMMUNE N 26/2012 Une question a été posée concernant

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES CONCERNANT LES VISAS ET VISAS DE TRANSIT

INFORMATIONS IMPORTANTES CONCERNANT LES VISAS ET VISAS DE TRANSIT INFORMATIONS IMPORTANTES CONCERNANT LES VISAS ET VISAS DE TRANSIT NOUS VOUS INVITONS A LIRE ATTENTIVEMENT ET DES A PRESENT LES INFORMATIONS SUIVANTES CONCERNANT LES VISAS ET VISAS DE TRANSIT. VEUILLEZ

Plus en détail

Résidents canadiens qui séjournent à l étranger

Résidents canadiens qui séjournent à l étranger Résidents canadiens qui séjournent à l étranger T4131(F) Rév. 12 Cette brochure s adresse-t-elle à vous? C ette brochure s adresse à vous si, pendant l année, vous avez quitté le Canada pour voyager ou

Plus en détail

Module de communication Weishaupt W-FM COM. La surveillance à distance pour plus de sécurité de votre installation. La fiabilité avant tout

Module de communication Weishaupt W-FM COM. La surveillance à distance pour plus de sécurité de votre installation. La fiabilité avant tout Module de communication Weishaupt W-FM COM La surveillance à distance pour plus de sécurité de votre installation La fiabilité avant tout Module de communication Weishaupt W-FM COM pour une grande disponibilité

Plus en détail

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 )

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) Crédit valable 60 jours Communications depuis la France métropolitaine vers le monde entier (hormis vers la France métropolitaine)

Plus en détail

ETUDIANTS DE TOUS PAYS

ETUDIANTS DE TOUS PAYS ETUDIANTS DE TOUS PAYS Vous avez moins de 55 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité. Nous vous

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail