Le réseau France Active soutient et finance l innovation sociale 15 projets socialement innovants Financés en 2010 et 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le réseau France Active soutient et finance l innovation sociale 15 projets socialement innovants Financés en 2010 et 2011"

Transcription

1 et finance 15 projets socialement innovants Financés en 2010 et 2011 Des réponses nouvelles et ingénieuses aux besoins sociaux actuels

2 AlterEos/Recode/Qualiged Groupe AlterEos est née en 2010 de la transformation de la coopérative Flandre Ateliers en SCIC. Le Groupe abrite un ensemblier d entreprises et de structures pour un total de 510 salariés. Groupe AlterEos développe des structures d emploi innovantes pour trouver des solutions adaptées, quelles que soient les difficultés des personnes ou leurs qualifications. Deux exemples de structures financées par France Active: - Qualiged: GEIQ (Groupement d employeurs à l insertion et la qualification) qui a pour objet de faciliter l accès à l emploi de personnes handicapées par l insertion professionnelle et la qualification des personnes via des formations enalternance à la numérisation etla gestion de la relation client multi-canal. - Recode: «Entreprise de Reconversion» permettant de gérer les situations de rupture d emploi et de transition professionnelle (du secteur industriel vers les métiers du tertiaire). Le concept innovant de RECODE est d adapter ses salariés, en contrat en alternance, à ces mutations en les préparant à l exercice de nouveaux métiers. En 2008, le réseau France Active soutient Flandre Ateliers pour la création de Qualiged via le Fonds de Confiance, 15 K. En 2009, financement du démarrage de la société Qualiged, 5K. En 2009, le réseau France Active soutien l émergence du projet Recode via le fonds de confiance, 20 K. En 2010, financement du démarrage du projet Recode, 112,5 K. Directeur : Hervé Knecht Site web : Date de création : 1991 L'objectif à terme est de créer un modèle d entreprise de reconversion professionnelle qui sera transférable sur d autres secteurs géographiques en reconversion et/ou sur d autres secteurs d activités porteurs et sur des métiers en tension. Cœur de métier : Développer un ensemblier d entreprises sociales, prestataires de biens et de services, dont l'objectif commun est l'emploi durable de personnes fragilisées. Emploi : Sur les 510 personnes employées, près de 400 sont porteuses d'un handicap. En 2012, plus de 300 personnes travaillent au sein de l Entreprise Adaptée de Flandre Ateliers/Groupe AlterEos dont plus de 95% en CDI. Principaux clients : Orange, Bouygues, SNCF, EFS

3 A.N.D.E.S. A.N.D.E.S. propose à des personnes en situation de précarité, de retrouver le plaisir de manger et de se réapproprier leur alimentation notamment en rendant accessible les fruits et légumes. L association se fixe pour objectif d assurer le développement des épiceries solidaires, structures caritatives qui proposent, à 20% en moyenne du prix usuel, des produits de consommation courante à des personnes en situation de précarité. L association porte également 4 chantiers d insertion dont l activité consiste à valoriser les fruits et légumes invendus sur les marchés de gros afin de lutter contre le gaspillage alimentaire. Les grossistes du marché sont économiquement incités à donner à l A.N.D.E.S. leurs produits invendus. L A.N.D.E.S. réalise le tri et la récupération des produits consommables puis la préparation et la livraison des commandes. L association a également misé sur la diversification de ses approvisionnements en reprenant une ferme afin de produire des légumes de plein champ et de proposer différents services, sous forme de chantier d insertion. En 2008, le réseau France Active a appuyé l émergence du chantier d insertion de Perpignan via un fonds de confiance, 15 K, pour permettre la réalisation de l étude action. En 2011, le réseau France Active a accompagné l émergence du projet de création d un parcours d insertion sur les métiers du commerce et de la distribution, via un fonds de confiance, 15K. En 2011, financement du développement de l association 150 K associé à un financement du programme d investissement d avenir de 150 K Création : Mars 2000 Directeur : Guillaume Bapst Site web : Emploi : 41 salariés permanents et 70 salariés en insertion L A.N.D.E.S. est un réseau en plein développement depuis plusieurs années. Il intervient sur des thématiques fortes et en phase avec les préoccupations des pouvoirs publics : l aide alimentaire, la santé (consommation de fruits et légumes) et l insertion. Il a su mobiliser autour du projet un ensemble important de partenaires. Les perspectives d essaimage portent avant tout sur le développement des épiceries et des chantiers d insertion. Utilité sociale : Promouvoir l autonomie des personnes et leur insertion durable. Nombre d épiceries : 231 Tarifs : Les fruits et légumes «revalorisés» sont vendus à un prix fixe de 0,30 par kg aux différents réseaux de l aide alimentaire.

4 France-Autopartage L'autopartage permet d'accéder à une voiture en libre-service 24h/24 pour des usages occasionnels et de courte durée. Ce service vise à se substituer à la possession d'une voiture et à en rationaliser l'usage. L'autopartage est un service de gestion de flotte de véhicules, qui permet leur utilisation successivement par plusieurs personnes. L'autopartage est ainsi un service simple, pratique et économique qui complète les modes alternatifs à la voiture individuelle : marche à pied, vélo, transports collectifs, taxi, location classique, etc. Le réseau France Active a soutenu le démarrage de six coopératives du réseau FAP (prêts 175 K et garanties sur emprunt bancaire) et a financé le développement de la structure FAP dans le cadre de ses projets de mutualisation. Chargé de mission : Nicolas Guenro Site web : France-Autopartage est un réseau coopératif d'entreprises d'autopartage, qui permet de mutualiser les investissements et de favoriser l'échange d'expériences. France- AutoPartage a pour but de faciliter la mise en place de services d'autopartage en France, et particulièrement dans toutes les agglomérations de plus de habitants disposant d'un réseau de transport public. France-Autopartage met à disposition des collectivités locales, exploitants de transport ou porteurs de projet, désireux de mettre en place l'autopartage sur leur territoire, son expertise. France-Autopartage mène des études en amont et propose une assistance à lamise en place de l'autopartage sur un territoire. Création : 2001 Réseau : France-AutoPartage est une coopérative d'entreprises, qui regroupe aujourd'hui 13 opérateurs locaux d'autopartage présents dans une vingtaine de villes françaises. Ces services permettent à environ adhérents de se partager l'usage de plus de 500 voitures réparties sur 250 stations.

5 Autonhomia Autonhomia est un projet d entreprise de bâtiment, sous forme de SCIC, spécialisé et focalisé sur l aménagement du logement des personnes âgées, afin de prévenir les chutes, renforcer la commodité, le confort et la sécurité d usage et aider au maintien à domicile. Autonhomia est la première réponse spécialisée et globale, intégrant ses travaux au sein des recommandations des professionnels de santé, pour l aménagement du logement des personnes âgées, plus particulièrement les ans souffrant de «poly-mini handicaps». Autonhomia répond à une préoccupation sociale qui devient un enjeu de société et aide ces personnes à se maintenir chez elles en bonne santé en leur évitant les chutes, en retardant le départ en maison de retraite. La population française vieillit. Les 65 ans et plus devraient atteindre 30% de la population en 2050 (INSEE). Aujourd hui les acteurs politiques, médicaux et sociaux orientent leurs efforts vers le maintien à domicile des personnes âgées et préconisent d aménager leur logement pour le rendre plus sûr, éviter les chutes (8000 décès par an chez les 65 ans et plus) et permettre de vivre en bonne santé chez soi. De nombreux intervenants (pouvoirs publics, professionnels de santé, organismes sociaux, assureurs, etc.) relaient le message d aménagement du domicile des personnes âgées ou financent les travaux (APA, subventions ANAH, CNAV, RSI, crédit d impôt, etc.). En 2011, le réseau France Active soutient l émergence du projet via un Fonds de Confiance, 10 K, pour permettre la réalisation de l étude action. L offre : - Un pack de travaux essentiels, regroupant une liste de travaux incontournables pour éviter la chute et faciliter la vie chez soi (amélioration de l éclairage, sols antidérapants, barres d appui, siège de douche, robinet adapté, etc.). - Des travaux complémentaires (transformation de baignoire en douche, etc.). Accompagnement : le projet est accompagné par Alter Incub* Emploi : - 5 salariés à fin salariés en salariés en 2014 Président: Frédéric Caussil Site web : Moyens : Aménager le logement mobilise deux compétences: le conseil (domaine des ergothérapeutes) et la réalisation des travaux. *Alter Incub: incubateur d entreprises sociales du Languedoc-Roussillon

6 Chênelet Construction Chênelet Construction crée des logements sociaux écologiques, à Haute Qualité Durable (HQD) et à charges maîtrisées, confortables et esthétiques. Le réseau Chênelet a été créée dans le but d aider les personnes en difficulté en leur proposant un parcours d insertion, au sens le plus large possible. En 2005, il est décidé de mettre en place une démarche qualité développement durable, de renforcer la diversification de l offre d activités proposées aux publics en insertion (sciage de bois, fabrication de briques écologiques en terre comprimée, fabrication de mobilier de jardin en bois, restauration), tout en renforçant les procédures d accompagnement socioprofessionnel. En 2012, la société d Investissement France Active est entrée au capital de la société Chênelet Construction via Innov ess. Président : François Marty Site web : En réponse à un problème sociétal majeur, Chênelet réinvente l habitat pour les populations à bas revenus. Pionnière du logement social écologique, l organisation déploie une solution originale à fort potentiel qui s appuie sur un réseau d entreprises d insertion pour offrir un cadre de vie valorisant aux habitants. Le Réseau Chênelet Construction a pour objectif d'essaimer en France la création de logements sociaux sains, confortables et à charges maîtrisés. En septembre 2008 l'association Réseau Chênelet Construction a été créée dans l objectif de promouvoir et d'accompagner le développement de l'habitat écologique social sur l'ensemble du territoire national. Monsieur Marty a pour objectif de lancer 40 logements additionnels, livrables en 2012 et Création : 2008 Activité : Construction en 2010 et 2011, de 14 logements dans le Nord Pas-de-Calais: 2 logements à Calais, 9 à Sin le Noble, 3 à Lussault. Exemples de matériaux naturels utilisés : Le bois, l argile, le Fermacell (à la place du placo), la ouate de cellulose (à la place de la laine de verre), des systèmes de chauffage originaux (panneaux solaires thermiques, poêle à bois ), la toiture végétalisée

7 EHD La Pierre Angulaire, initiateur du projet, gère un réseau de 45 établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Ces établissements rencontrent des difficultés dans la gestion de leur personnel, notamment le personnel soignant. Face à ce constat, LPA souhaite d une part, impulser une relation nouvelle avec le personnel soignant notamment en revalorisant leurs fonctions au sein des EPHAD et d autre part, favoriser la mutualisation entre établissements. Pour cela, LPA souhaite créer une société coopérative qui serait au service des établissements en apportant des ressources humaines et qui permettrait d associer le personnel soignant au projet social défendu par les établissements. En 2009, la Société d Investissement France Active est entrée au capital de EHD, 100 K. En 2010, le réseau France Active a soutenu l émergence de ce projet via un fonds de confiance de 17 K pour permettre la réalisation de l étude de faisabilité. Président : Bernard Devert Site web : L association souhaite également valoriser les compétences du personnel soignant en mettant en place un parcours de formation adapté aux besoins du personnel et des établissements. Il existe une dynamique favorable dans laquelle s inscrit le projet. En effet, la coopération entre établissements est une des priorités affichées par les pouvoirs publics au regard de l augmentation du nombre de personnes âgées fragilisées et de la limite des finances publiques. La création de cette SCIC devrait permettre de faire des gains en charges de personnel dans les dotations allouées par les tutelles et ainsi développer des parcours de formation visant à renforcer les compétences du personnel, notamment grâce au soutien des OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé). Cette société coopérative est avant tout un projet au service des maisons gérés par LPA mais pour autant si d autres établissements du même secteur d activité trouvent leurs intérêts dans ce projet ils pourront l intégrer. Objectif social : - diminuer la précarité de l emploi dans le secteur médico-social; - fidéliser le personnel; - favoriser la reconnaissance du métier de soignants. Forme juridique : La forme SCIC doit permettre de : - Assurer une reconnaissance à l égard des soignants en les associant au projet; - Associer les salariés aux résultats et à la finalité du projet entrepreneurial; - Donner corps à l esprit de réseau LPA.

8 EMRA Afin de répondre aux nouvelles problématiques rencontrées par les communautés Emmaüs (besoins de technicité, adaptations aux contraintes réglementaires) un nouveau projet de mutualisation : Emmaüs Mutualisation Rhône Alpes (EMRA) a été élaboré autour de trois activités : En 2010, le réseau France Active a financé la création du projet EMRA, 30 K. - Une plateforme de collecte, de tri et de valorisation de produits issus de gros ramassages ; - Unespace de vente; - Un lieu de formation et de transmission des savoirs mis en place sous l égide de la Maison de Formation des Compagnons (Organisation de formation agréée dépendant d Emmaüs France). Nouvel outil d insertion sur le secteur du développement durable, le projet EMRA va permettre de développer l offre d activité et de formation aux Compagnons d Emmaüs, public en très grande difficulté sociale. L association s appuie fortement sur le Mouvement Emmaüs ce qui constitue un point d appui important pour son développement. La valorisation des déchets est un objectif affirmé des politiques publiques (Norme européenne, Grenelle de l environnement, collectivités locales). Au fil des réglementations les filières s organisent et se structurent. Emmaüs s est engagé dans ce mouvement en cherchant à professionnaliser et «industrialiser» les processus. Après la filière textile (Evira), EMRA a pour enjeu de mutualiser et développer les actions sur les gros ramassages et les D3E. Qualité des emplois : En 2011, EMRA a créé de l activité pour 5 compagnons d Emmaüs (statut spécifique au Mouvement) et 1 salarié en insertion. A terme le projet devrait permettre l accueil de 3 à 5 compagnons supplémentaires et la création d 1 à 2 emplois. Projet de formation : La création d un lieu de formation sur les techniques de réemploi, dans un premier temps dans le domaine du gros électroménager et des D3E, offrira à terme un outil de qualification professionnelle aux compagnons hébergés par les différentes communautés de Rhône Alpes et d ailleurs. Qualité del accompagnement d insertion : Les compagnons accueillis bénéficieront de l accompagnement croisé de leur communauté d origine et de l encadrement technique à EMRA.

9 ENERCOOP L entreprise a pour objectif de développer : - Les énergies renouvelables en favorisant leur production et leur vente ; - La réappropriation citoyenne et territoriale des enjeux énergétiques. Seul fournisseur d électricité 100% verte, Enercoop s engage à produire autant d énergie verte qu elle en vend. En 2010, financement d appui à l émergence des Enercoop en région (fonds de confiance pour couvrir le coût d étude de marché). En 2011, financement structurant en fonds propres de Enercoop Rhônes Alpes pour appuyer la période de montée en charge de l activité, 30 K. Directeur Général : Patrick Behm Site web : Pour développer son offre (tant en termes de production que de consommation), ENERCOOP National impulse l émergence de projets territoriaux via la création de SCIC et l implication de partenaires locaux. Des participations croisées lient les SCIC locales à ENERCOOP national (participation au capital et au conseil d administration). Un contrat de prospection commerciale et un contrat de marque définissent les relations entre le national et le local. La SCIC locale joue le rôle de prescripteur sur la vente puisque le national prend en charge les contrats clients et la facturation (la SCIC nationale possède l agrément ministériel permettant de distribuer l électricité). Dans les régions sans structure physique, les consommateurs peuvent souscrire auprès d ENERCOOP national. Date de création : 2005 Nombre de consommateurs : Nombre de coopérateurs : Emploi : 16 Utilité sociale : Développement locale et réduction de la consommation. Implantation géographique : Dispositif similaire en Belgique (ECO POWER) et en Allemagne (EWS). Existe en Champagne-Ardenne, Rhône- Alpes, Nord-Pas-De-Calais, Languedoc-Roussillon. En projet : Bretagne et PACA.

10 FMS FaCylities Multi Services (FMS) dispose de deux agréments d'etat, c'est une "Entreprise Adaptée & Solidaire". La mission sociétale de FMS est la promotion inclusive par l emploi des personnes en situation de handicap pour permettre à ces personnes d exercer une activité professionnelle salariée dans des conditions adaptées à leurs besoins. FMS est une Entreprise Adaptée spécialisée dans l'externalisation de gestion multiservices pour les entreprises ou institutions dans les domaines de la logistique, magasinage, bureautique et multi Services. FaCylities Multi Services est une entreprise de droit commun soumise au marché de la concurrence. C'est un organisme de l'économie sociale et Solidaire incubateur de talent, d'humanité et créateur de richesse économique caractérisé par une double mission : En 2008, soutien à l émergence du projet via un fonds de confiance de 10 K pour permettre la réalisation de l étude de faisabilité. En 2008, financement du démarrage de l entreprise, 20 K. En 2009, financement du développement de l entreprise (investissement) 20 K. Directeur : Cyril Gayssot Site web: - Sociale : créer de l'emploi durable non précaire pour des personnes reconnues handicapées, tout en garantissant le développement de leurs compétences et de leur employabilité ; - Économique : fidéliser la clientèle. Création : 2007 FMS propose une offre globale de services, une externalisation des services généraux. L'activité dit de «facilities management», encore récente, est en forte croissance. Nombre de salariés : 59 dont 54 en situation de handicap Lieu : Les Landes (40) Activités : Expertise dans les domaines d activités de la logistique/supply Chain, de l'ingénierie informatique, et des Vêtements professionnels de travail (EPI - Équipement de Protection individuel) en France.

11 Merci de t aider Association pratiquant une approche innovante de l'accompagnement d'adultes autistes pour l'insertion sociale par leur développement, en collaboration avec leurs proches, en milieu ouvert, quelque soit l âge et le handicap de la personne: cet accompagnement sur-mesure met en pratique les découvertes les plus récentes dans ce domaine. En 2010, le réseau France Active a appuyé l émergence de ce projet via un fonds de confiance, 15 K, pour réaliser l étude de faisabilité. L activité comprend 2 axes forts : - La formation d accompagnateurs, souvent psychologues, à l art de l accompagnement pour le développement des personnes adultes avec autisme. ensuite directement recrutés et rémunérés par les familles. - Le soutien, le conseil, l accompagnement des proches dans tous les domaines nécessaires. Le suivi et la coordination du travail des accompagnateurs, en formation constante dans l association. Les ateliers artistiques qui sont aussi des points d appui, en plus du développement artistique, pour l acquisition de fondamentaux. La petite école, cours individuel pour apprendre à lire, écrire, compter et même à parler aux adultes avec autisme. L autisme est considéré comme un variant humain avec une autre intelligence L accompagnateur se met en interface de traduction des deux modes de pensée et permet à chacun d apprendre comment pense l autre.. L'association "Merci de t'aider" rassemble des personnes physiques et morales qui souhaitent coopérer au projet de quelque manière que ce soit. Elle se propose de contribuer à la professionnalisation de l'appréhension du syndrome d'autisme. Pour cela elle s'appuie sur l'état de l'art en la matière tout en misant sur la créativité des acteurs de l'accompagnement. Lieu : L association effectue ses activités principales dans deux lieux du 18 arrondissement, dans un lieu du 92 et au domicile des familles. Activité : Présidente : Noëlle Tatich Site web : Huit autistes sont accompagnés dont quatre de façon intensive. Vingt-cinq accompagnateurs ont bénéficié de la formation, quinze ont trouvé un emploi à l extérieur après un passage dans l association. Actuellement dix accompagnateurs travaillent régulièrement. L objectif de l association est de créer des antennes qui restent adaptées à la situation des personnes avec autisme et à l échelle d un quartier.

12 Mobil Eco / REPLIC La SCIC SARL MOBIL ECO est une entreprise d insertion (agrément obtenu pour 2 postes) dans une zone d activité proche du centre de Montpellier. La structure fait partie du groupe REPLIC, il s agit de la 4ième filiale lancée par REPLIC depuis sa création en MOBILECO souhaite proposer des solutions écologiques pour se déplacer en ville, à travers divers services Avec la création de Mobil Eco, l économie solidaire est, encore une fois, à la pointe de. Cette société coopérative d intérêt collectif (SCIC) a été créée en 2009 en vue de faciliter les déplacements urbains. Elle souhaite promouvoir de nouvelles solutions d écomobilité auprès des entreprises, des collectivités et des particuliers de la région Languedoc-Roussillon. Dans le but de préserver la qualité de l air et de sauvegarder la santé publique, Mobil Eco propose à la vente, ou à la location, des véhicules à la pointe du développement durable : vélos assistés électriquement, scooters électriques, véhicules de tourisme et utilitaires électriques. D après l étude de marché réalisée, la cible visée est intéressée par le produit, en témoigne le «Plan de Déplacement des Entreprises» signé par 52 entreprises de l Hérault visant à trouver des solutions d éco mobilité. En 2010, le réseau France Active a financé le démarrage de Mobil Eco, 25 K. Directeur : Jean DAUNIS Site web : Les services (les tarifs sont dans les prix du marché) : - vente de vélo à assistance électrique (VAE) ; - location de 1 à 24 mois de VAE et de voitures électriques. LE VAE : Le produit phare de MOBILECO est le vélo à assistance électrique (VAE). Il est équipé d une batterie rechargeable qui permet une autonomie de 30 km à 100 km suivant le modèle et l utilisation. MATRA et GITANE seront les principaux fournisseurs. Le marché est encore restreint ( VAE vendus en France en 2008). Le projet semble donc disposer d atouts pour être ensuite dupliqué sur de nouveaux territoires.

13 ADAGE ADAGE (Association d Accompagnement Global contre l Exclusion) est une association créée en 2008 spécialisée dans l accompagnement vers l insertion sociale et professionnelle de publics fragilisés et plus particulièrement des femmes. Un partenariat original avec l Hôpital Bichat a permis à l association ADAGE, spécialiste de l accompagnement vers l emploi des femmes en précarité sur le quartier de la Porte Montmartre de monter un chantier d insertion visant les métiers du secteur sanitaire et social, ADAGE En 2010, le réseau France Active a financé le démarrage de Adage, 15 K. Directrice : Sandra Gidon L association décline des actions qui vont du groupe de parole de jeunes mamans (16/25 ans) à un chantier d insertion «Préparation au concours d aide soignante», en passant par des groupes de recherches d emploi, des actions de suivi vers et dans l emploi. L association propose à toutes les personnes qui suivent ou ont suivi une action à ADAGE de pouvoir bénéficier d un accès illimité dans le temps à une salle de recherche d emploi qui est ouverte et animée par un médiateur vers l insertion professionnelle. ADAGE contribue également à la professionnalisation du secteur en proposant des formations de formateurs, chargés d insertion à une méthode d orientation dite d éducation aux choix. Le projet social a su convaincre les partenaires publics (à la fois au niveau de l implantation géographique et du public visé). L offre développée semble pertinente, cette action permet de proposer des étapes d insertion rémunérées et qualifiantes avec de vraies perspectives d emploi et un accompagnement global dans la durée. Clients : Tout public fragilisé et plus spécifiquement des femmes (bénéficiaires des minima sociaux, femmes sans ressources, salariées pauvres,..) Prestations : Accueil, diagnostic, suivi vers un emploi; Chantier d'insertion; Préparation au concours d entrée en école aide-soignante et auxiliaire de puériculture; Groupes de parole. Emploi : cette association a permis la création de 14 emplois en insertion dans le cadre du chantier et de 5 permanents Utilité sociale : contribution à l amélioration du lien social (sortie de situations d isolement, accès à l emploi, etc.). Formation de professionnels, analyse de pratique Bilan de compétences salariés Mail :

14 reactiv 2M reactiv2m est une Entreprise Adaptée spécialisée dans le domaine de l'organisation industrielle, la prévention des risques professionnels et la qualité opérationnelle. Innovante et unique dans les métiers de l'étude et la réalisation de projets d'amélioration et de bien-être au travail (sécurité, santé), reactiv2m est un projet qui allie : - un segment d activité porteur : le conseil aux TPE/PME/groupes industriels sur l amélioration continue de leur processus de production (5S, management visuel, chasse aux gaspillages) ; - une ambition sociale forte : permettre à des personnes en situation de handicap d accéder légitimement à des fonctions correspondant à leurs compétences. Sur le territoire du Pays Voironnais, cette création apporte une offre nouvelle pour l emploi des travailleurs handicapés. Le projet reactiv2m repose sur la volonté des 2 co-gérants de promouvoir l image des Entreprises Adaptées entrepreneuriales pour changer les regards et les idées reçues. reactiv2m se positionne sur une large cible de clients, en particulier les PME ; sur ce segment, le marché est aujourd hui en émergence et prend de plus en plus d ampleur. D autre part, l offre de reactiv2m apporte une plus value par son approche clé en main incluant la mise en place des modes opératoires et l approche globale projet (avec des partenaires). Cette prestation a aussi pour atout de permettre une intervention sur la durée en intégrant le suivi, les modifications, les améliorations à apporter. Les salariés de reactiv2m sont embauchés pour leur compétences et leurs savoir-faire, permettant à la structure d être reconnue pour sa compétitivité plutôt que par sa spécificité sociale. En 2010, le réseau France Active a financé la création de l entreprise reactiv2m, soit 20 K. Gérants : Matthieu Delhomme & Marc Cussac Site web : Les services : Amélioration continue des processus de production ; Prévention des risques professionnels, accessibilité ; Aménagement de postes de travail ; Prestations Support Technique Client. Le «Lean Manufacturing» : processus d amélioration continue des processus de production. Il s agit de prestation de diagnostic, d étude (préconisations) et de réalisation visant une meilleure organisation des ateliers, bureaux administratifs reactiv2m utilise les outils et méthodes reconnus (expertise «5S», «SMED», «KANBAN», flux tiré, gain de surface, optimisation des stocks, adaptabilité des postes de travail). L objectif est, comme reactiv2m le communique, de «travailler mieux sans travailler plus» dans le respect de la personne. Il s agit de la prestation principale de reactiv2m en 2011 (65% du CA de première année).

15 REPLIC / Label Route Le projet Label Route est porté par REPLIC, entreprise sociale fortement innovante soutenue par France Active (dédiée à faciliter l émergence et accompagner de nouvelles entreprises solidaires en région Languedoc-Roussillon). La SARL LABEL ROUTE est une coopérative d éco-distribution urbaine. Elle propose des services de livraison de colis dans le centre ville à l aide de moyens de transport respectueux de l environnement (véhicules gaz ou électricité, triporteurs). Ce système consiste notamment dans la mise en place d une plateforme de logistique urbaine avec une zone de stockage spécifique et un point relais d approvisionnement. LABEL ROUTE est aussi un projet d insertion professionnelle aux métiers du Transport et de la Logistique. C est un projet qui répond à de multiples enjeux et besoins à la fois économiques, humains et environnementaux. Label Route innove sur un nouveau marché. Elle bénéficie de nombreux contrats de sous-traitance, avec des entreprises de transport et messagerie. La stratégie de développement de l entreprise est la suivante : - D abord, asseoir le démarrage de la structure autour d un ou deux gros clients. Sécuriser le volume d affaire initial par une optimisation de l organisation et la prise de fonction progressive de chacun des acteurs (gérant, directeur technique, salariés); - Ensuite développer l activité conformément aux prévisionnels de chiffre d affaire et d emplois en insertion tout en diversifiant la clientèle. Objectifs : En 2008, appui à l émergence du projet via le fonds de confiance, 10 K, pour permettre la réalisation de l étude de faisabilité. En 2009, financement du démarrage de l entreprise, 40 K Financement du projet d essaimage à Nîmes. - Insertion de publics en situation d exclusion professionnelle sur les métiers de chauffeurs-livreurs et logisticiens (métiers en forte tension); - Faciliter l acheminement des marchandises à destination ou en provenance du centre ville grâce à l utilisation de véhicules électriques; - Réduire la pollution de l air en centre ville par l utilisation de véhicules propres et par l optimisation des tournées de livraison. Emploi: Gérant : Jacques RIVIERE Site web : Au total LABEL ROUTE a créé 15 emplois (dont 8 en insertion). Les chauffeurs-livreurs et manutentionnaires-logisticiens sont des personnes en insertion.

16 SINEO SARL de nettoyage automobile innovant et propre, la franchise SINEO, Entreprise d Insertion, offre des prestations de lavage/nettoyage de véhicules automobiles sans eau, à destination des professionnels et des particuliers sur site ou à domicile. Ce concept de lavage, respectueux de l environnement, a été créé et développé par SINEO. Le nettoyage est réalisé à la main, à partir de lingettes en microfibres réutilisables et de produits 100% biodégradables à base d extraits d agrumes et d huiles essentielles. Positionnement innovant alliant protection de l environnement et projet social, le concept repose sur 2 axes : - l environnement : lavage sans eau, utilisation de produits biodégradables, maîtrise des déchets; - l aspect social : les franchises SINEO sont toutes Entreprises d Insertion ou Entreprises Adaptées. Forts de l impulsion de SINEO Lille, de nombreuses opportunités et propositions d ouvertures de sites se sont présentées sur toute lafrance. Qualité de la prestation reconnue au niveau national. Le franchisé bénéficie ainsi de la technique et des produits SINEO, de ses outils de communication et d un accompagnement à la création de l entreprise. Des partenariats commerciaux ont été établis par le groupe SINEO avec d importantes entreprises en France. Entre 2007 et 2011, le réseau France Active a financé le démarrage de 10 franchises SINEO (en moyenne 15 K / projet). Création : Aout 2004 Directeur Réseau : Hervé Casquet Site web : Emploi : Plus de 300 salariés (70% des salariés d insertion). en contrat Activité : 34 centres en France, plus de véhicules nettoyés en 2011, soit environ 750 véhicules/jour en France. Moins de 5 litres d eau utilisés pour tout le processus de nettoyage d une voiture contre 150 litres en moyenne. Label : Les produits SINEO sont 100 % d origine naturelle et biodégradables. Ils ont tous reçu le label ECOCERT. Services : Opération de lancement d un nouveau véhicule, Convoyage, Service jockey, Stockage et livraison de véhicules, Contrôle des niveaux, Pression des pneus, Pose de plaques, Mise enmain, Gravage des vitres,

17 Etudes thématiques Auto-Ecole Sociale Garage Associatif Les Circuits Courts Micro-Crèche Ressourcerie

18 Auto-Ecole Sociale Ces associations utilisent le permis de conduire et l apprentissage du code de la route comme vecteur d insertion sociale et professionnelle pour des publics en difficulté. C est aussi un facteur d autonomie et de mobilité. Ce sont des établissements agréé Auto Ecole qui propose un enseignement du code de la route et de la conduite à des publics identifiés en difficultés sociales, financières et/ou d apprentissage. Le réseau France Active a soutenu l émergence d une auto-école sociale via le fonds de confiance, 15 K. Ces associations ont pour but de soutenir et accompagner les personnes en difficulté à s orienter vers le chemin de l insertion et de l emploi. Pour ce faire, le permis de conduire se révèle être un formidable outil gratifiant et encourageant. Il favorise l autonomie et la confiance en soi. Parfois c est l unique diplôme ou encore le premier. En cela, c est un tremplin vers l accès à l emploi, à un projet de vie plus global. L autoécole sociale apparait comme étant particulièrement importante aux yeux d une majorité des institutionnels du territoire pour faciliter l accès à l emploi des personnes en difficulté sur les territoires enclavés. De plus, le contexte législatif est favorable à la création d autoécoles sociales: Le Comité interministériel de la sécurité routière du 13 janvier 2009 préconise, dans la mesure 9, de «faciliter l accès aux écoles de conduite associatives pour les publics qui ont besoin d un accompagnement personnalisé». L objectif est de «rendre le permis de conduire plus accessible aux publics qui ont besoin d un accompagnement personnalisé (alphabétisation, apprentissage des comportements sociaux, santé et estime de soi...)». «Cette formation s accompagne d une prise en charge financière à hauteur de 85% du cout en moyenne.» Clients : Accueillent des personnes jeunes ou moins jeunes sorties trop tôt du système scolaire, en apprentissage, chômeurs, inactifs, fragilisées par des situations sociales et familiales souvent précaires. Pour rentrer en contact avec les auto-écoles sociales, les personnes doivent être orientées par un prescripteur social (conseiller de la Mission Locale, conseiller en insertion, accompagnateur social). Outil d'insertion pour des publics en difficulté, il ne s'agit pas d'auto-écoles «gratuites» ou «pas chères», Prestations envisagées : ateliers pédagogiques adaptés complémentaires au code et à la conduite. Financement : public, privé, participation de l usager (entre 350 et 700 ).

19 Garage associatif Concept original qui permet à chacun de pouvoir venir réparer son véhicule par lui-même et de bénéficier ainsi d une infrastructure (local + outillages adaptés) et de conseils de professionnels de la mécanique. Un garage associatif, appelé aussi garage participatif ou garage solidaire, permet de réparer soi-même, ou de faire réparer son véhicule à moindre coût. Le véhicule est généralement une voiture mais il peut aussi s agir de vélo. En effet la clientèle de ces garages solidaires, en situation de précarité, n a pas les moyens de se rendre dans un garage ordinaire. Le système économique de ces garages repose en partie des aides des collectivités, de l Etat et parfois la revente de véhicules d occasion. En faisant les travaux, l usager économise sur le prix de la main d'oeuvre, qui a beaucoup augmenté ces dernières années. Grâce aux garagistes sur place, sans connaissance en mécanique au départ, cela permet de vite apprendre les techniques de base pour entretenir un véhicule. Certains garages prévoient la mise à disposition et la vente des véhicules. Le nombre de garage solidaire est en développement en France. Cette pratique date des années 70, mais la mode du self-garage a décliné progressivement en France. En cause, les investissements lourds que doivent réalisé le garage (stockage des pièces...) et l incapacité d intervenir sur des opérations trop complexes (problèmes électroniques...). Sachant que les économies peuvent être conséquentes pour le conducteur, le concept a de beaux jours devant lui. Tarifs : En 2010, le réseau France Active a financé la création de deux garages associatifs (Bordeaux et Boulogne), 20 K. Chaque garage, association, a ses propres règles de fonctionnement, et ses tarifs. Toutefois, on dénombre deux types de tarification : - l adhésion à l association, avec des prix très divers ; Par exemple 10 par an pour les RMIstes et 20 pour les autres (pour les garages les moins chers, à but social) ou 150 par an pour d autres ; - Le temps passé, selon votre utilisation des services du garage, vous allez payer plus ou moins. Ici encore, les tarifs diffèrent (de l ordre de 7 de l heure). Fonctionnement : Souvent, il faut acheter les pièces, le garage mettant à disposition outils, local et conseils du mécaniciens. Parfois, le garage peut vendre des pièces et le mécanicien peut faire le travail en expliquant ce qu il fait. D autres garages encore, à but de formation ou de réinsertion, font tout le travail eux même, en vous faisant payer le minimum. Nombre : plus de 50 garages associatifs en France Surtout s ils permettent de d apprendre à mieux connaitre son véhicule. Un garage solidaire n est pas une licence.

20 Les Circuits Courts Les circuits courts alimentaires sont définis, si l on retient la définition du Ministère de l Agriculture, de l Alimentation et de la Pêche, comme les circuits de distribution impliquant 0 ou 1 intermédiaire entre le producteur agricole et le consommateur. Depuis quelques années, de nombreux réseaux de distribution de produits alimentaires par circuits courts ont vu le jour. Citons l exemple des AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). Dans la plupart de ces initiatives, l individu reste avant tout un «consommateur». D autres initiatives basées sur ce système de circuits courts alimentaires, se sont développés en France avec le soutien de France Active : - Créée en juillet 2008, l association Les Pot iront se distingue de ces réseaux de distribution en ceci : les adhérents doivent s impliquer dans la production et plus généralement dans la vie de l association. Ce projet témoigne d une réappropriation du terrain collectif qui s accompagne d une véritable valorisation. L association défend l idée selon laquelle le terrain collectif n est plus seulement l affaire des collectivités territoriales, elle est aussi celle de chacun. Dans un esprit de convivialité et de partage, ce projet a l ambition de sensibiliser les adhérents de l association à d autres rapports aux autres, aux aliments et au temps. - L association Loi 1901 l EquYtable créée en 2009 propose l animation d une filière courte producteurs consommateurs par la vente de paniers de fruits, légumes, viandes, pains, produits laitiers issus de l agriculture locale. En 2010, Le réseau France Active finance la création de l association les Pot iront, 10K. Le réseau France Active finance la création d Equ Ytable, 10 K. Nombre d exploitation : Les circuits courts, ce sont en gros exploitations concernées en France si l on se réfère aux résultats de la dernière enquête sur les structures d exploitation agricoles (2010). Secteur : Ils sont présents plus particulièrement dans certaines productions. La vente directe est pratiquée par 67 % des horticulteurs, 50 % des producteurs de vins de qualité, légèrement moins par les maraichers et par 42 % des producteurs de fruits. Activités : Les activités de l exploitation en circuits court peuvent être scindées en trois types d ateliers : production agricole, préparation/transformation des denrées brutes et commercialisation. Il existe une demande non satisfaite (notamment par les AMAP dont les listes d attente de consommateurs s allongent) mais la concurrence est de plus en plus forte sur le secteur. Les circuits courts sont aujourd hui en pleine effervescence dans le secteur agricole et agro-alimentaire en France.

21 Micro-crèche La micro-crèche se situe à mi-chemin entre accueil collectif et individuel. Ce nouveau mode d accueil a pour objectif de permettre le développement de l accueil collectif sur les territoires, à un coût moindre que les structures d accueil traditionnelles. Il associe les avantages de l accueil collectif (socialisation de l enfant) et ceux de la garde à domicile (prise en charge individualisée). En 2010, le réseau France Active a financé la création de 13 micro-crèches. Par ailleurs, France Active dans le cadre de la mission du CNAR Financement a mis en place un outil d élaboration budgétaire à destination des associations développant un projet de micro-crèche. Instaurée par le décret du 20 février 2007 : les microstructures ou micro crèches cette nouvelle modalité d accueil est particulièrement adaptée au milieu rural. Une plus grande amplitude des horaires d ouverture peut être permise grâce à l existence d un réseau de plusieurs micro-crèches qui mutualisent leurs compétences. Une micro crèche ou microstructure regroupe dans un même local 3 professionnels pouvant accueillir au maximum 9 enfants de moins de 6 ans. Le coût horaire d une place en micro-crèche se situe entre 7 et 8 euros, ce qui équivaut au coût horaire d une structure multiaccueil. Impact sur la création d emplois -> 4 ETP par structure. Statut : Rythme de création important: 190 micro crèches au 1er janvier 2010, 300 prévus à horizon Une micro-crèche est une structure qui peut avoir plusieurs statuts juridiques :micro crèche associative, micro-crèche d'entreprise, micro-crèche communale, micro-crèche inter communale, micro-crèche d'entreprise. Les réseaux des acteurs de l économie sociale se sont largement emparés de ce nouveaux dispositif, particulièrement adapté au milieu rural mais se développant également en milieu urbain ou périurbain.

22 Ressourcerie Spécialiste dans le domaine du réemploi, l objet des ressourceries est de transformer les déchets en ressources, mais aussi la sensibilisation à l environnement et la réduction des déchets. Le but est de créer de l activité économique à partir du recyclage, de la transformation et de la revente des déchets encombrants, en complément et au service des collectivités responsables de la collecte et du traitement des déchets. En 2010, trois projets de création de ressourceries ont bénéficié d une aide du fonds de confiance (montant moyen de 25K par étudeaction). 3 axes: - Economique : participer au développement économique local - Environnemental: détourner le maximum de tonnages de l enfouissement et de l incinération. - Social: favoriser la création d emplois, accessibles à des personnes en difficultés et contribuer au développement du lien social sur le territoire avec : - La collecte - La valorisation - La revente - La sensibilisation Un français produit en moyenne 450 kg de déchets par an. Sur l'ensemble des ménages français, on arrive ainsi à 26 millions de tonnes de déchets produits chaque année. Et la production de déchets croît en France d environ 1% par an. Le principe des 3 R - Réduire, Réutiliser, Recycler - permet de réduire la production d'ordures ménagères nécessitant un traitement collectif. Or la réduction du volume de déchets signifie automatiquement la réduction du nombre de camions poubelle sur nos routes, la réduction de déchets incinérés ou mis en décharge... Nombre de structures : Environ 50 Activités : Ils acceptent vaisselle, matériel électronique et électrique (en état de marche ou nécessitant une légère réparation), jouets, livres, lampes, ampoules, bouchons de liège, vêtements, tissus et bien d'autres. Emplacement : Si les équipes peuvent se déplacer, c'est aussi un lieu d'apport volontaire de déchets. Les ressourceries ou recycleries s installent dans les déchetteries, récupèrent les encombrants, les réparent, les transforment, leur redonnent une valeur marchande.

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

CONTEXTE. Communauté de Fribourg - SUISSE

CONTEXTE. Communauté de Fribourg - SUISSE Communauté de Fribourg - SUISSE Type de structure : communauté d accueil Nombre de personnes : 18 compagnons hommes, 3 adjoints, 1 vendeuse et 1 responsable Année de création du groupe : 1985 (après 3

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale 2009

Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale 2009 Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale 2009 Sommaire Notre Groupe Nos métiers Nos équipes 2 / 16 Qui sommes nous? Notre Groupe Nos métiers Nos équipes Ares est un groupe

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri

Réunion du comité de pilotage du 08.06.12. Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne. Association L Effet Colibri Réunion du comité de pilotage du 08.06.12 Étude de faisabilité pour la création d'une «Ressourcerie» dans l'essonne Association L Effet Colibri 1 Présentation de la mission Le déroulement : Phase 1 : Diagnostic

Plus en détail

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise 1 APPEL A PROJET POUR LA MISE A DISPOSITION DE VEHICULES 2014 CONTEXTE ET ENJEUX L importance des questions liées à l absence de mobilité

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Emmaüs Norges-France CONTEXTE

Emmaüs Norges-France CONTEXTE Emmaüs Norges-France Nom : Communauté Emmaüs Norges Type de structure : communauté Nombre de personnes accueillies:110 compagnons Sur Norges, 11 salariés équipe encadrement, 20 contrats aidés CUI, environ

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

à l'économie sociale et solidaire

à l'économie sociale et solidaire Guide des aides à l'économie sociale et solidaire en Haute-Normandie L'édito du président ÉDITO 2 Désireuse de redynamiser un tissu économique territorial parfois fragilisé, tout en encourageant localement

Plus en détail

DEVENEZ FRANCHISÉ SINEO

DEVENEZ FRANCHISÉ SINEO DEVENEZ FRANCHISÉ SINEO SINEO N 1 du nettoyage écologique de véhicules Dossier de présentation de la Franchise SINEO PRÉSENTATION DE SINEO GROUPE SINEO en quelques mots SINEO est le N 1 du nettoyage de

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Le cœur du projet associatif d AlterVie est d initier, d accompagner les pratiques alternatives développant le Lien social

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L ESPACE DE LOGISTIQUE URBAIN DES CORDELIERS 26 AVRIL 2012 SOMMAIRE CONTEXTE ET ENJEUX DE LA LOGISTIQUE URBAINE POUR LE GRAND LYON... PAGE 3 L ESPACE LOGISTIQUE URBAIN

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 27 MAI 2011 DELIBERATION N CR-11/05.286 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie des parcs régionaux d'activités économiques et de

Plus en détail

Actions. Proposer des produits issus du commerce équitable

Actions. Proposer des produits issus du commerce équitable Restauration Hébergement Actions Faire appel aux entreprises d économie sociale (insertion), promouvoir des démarches d entreprises responsables Promouvoir les entreprises locales et les entreprises Proposer

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés entre la Fédération des Entreprises de Propreté & Services Associés, d'une part et le Ministère de l Ecologie, du Développement

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail

Avec ECO-TLC et les acteurs du secteur,

Avec ECO-TLC et les acteurs du secteur, D OSSIER DE P RESSE 5 ans pour créer une filière d excellence en Europe : Avec ECO-TLC et les acteurs du secteur, Ecotextile veut relever le défi! 1- La collecte des textiles en France : état des lieux

Plus en détail

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil Le rapport du Conseil régional a pour objet de présenter le programme d actions 2015 en faveur des entreprises artisanales, mené par : - la CRMA LR (Chambre régionale de Métiers et de l'artisanat) et développé

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS Sommaire I. La Présentation du Secteur II. Présentation de l OPCA CONSTRUCTYS Antilles-Guyane III. L Accompagnement des Entreprises du secteur A. La démarche

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY Plateforme mobilité Transport et qualité de service Ce projet se construit autour de cinq dispositifs : le dispositif mobilité «IMAGINE» qui propose une plateforme mobilité,

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ Mise à disp véhicule RAPPORT D ACTIVITÉ 214 DU PÔLE MOBILITÉ I. LE CADRE D INTERVENTION 1) Les missions du Pôle Mobilité Créé en 212, fruit d un Marché À Procédure Adaptée (MAPA) et géré par l Association

Plus en détail

Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale

Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale Sommaire Notre groupe 3 Nos métiers 9 Nos équipes 17 Rejoignez-nous sur www.ares-association.fr 2 / 20 Notre Groupe Rejoignez-nous

Plus en détail

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013

LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 LES METIERS DE L ECONOMIE VERTE EN REGION RHÔNE ALPES Regards croisés sur l offre et la demande d emploi, au 1 er semestre 2013 Région Rhône-Alpes / Jean-Luc Rigaux 1 Pôle emploi Rhône-Alpes Direction

Plus en détail

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises Conférence départementale Economie Emploi Formation, Mercredi 27 février

Plus en détail

Caravane des partenariats

Caravane des partenariats Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Caravane des partenariats Contexte, enjeux et typologie des partenariats associations - entreprises Lille, 04 juin 2012 Le RAMEAU Association loi 1901, déclarée

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

Alter Incub L incubateur régional d entreprises sociales

Alter Incub L incubateur régional d entreprises sociales Alter Incub L incubateur régional d entreprises sociales une une démarche initiative réalis, réalis, réseau réseau actif actif pour pour l innovation l économie sociale en en Languedoc-Roussillon Premier

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Domaines de Qualification ISQ-OPQF. ISQ-OPQF mars 2014 1

Domaines de Qualification ISQ-OPQF. ISQ-OPQF mars 2014 1 Domaines de Qualification ISQ-OPQF ISQ-OPQF mars 2014 1 L organisme de formation postulant doit choisir un ou plusieurs domaine(s) de qualification parmi les 22 domaines suivants : 1 Création, politique

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

Les emplois verts : où en sommes-nous? Présentation d une déclinaison régionale avec les travaux de l OREF

Les emplois verts : où en sommes-nous? Présentation d une déclinaison régionale avec les travaux de l OREF Les emplois verts : où en sommes-nous? Présentation d une déclinaison régionale avec les travaux de l OREF Sophie SELLIER PIVER 25/10/2012 : une réflexion prospective pour les besoins en emplois 1 L OREF

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE Groupe de travail : Direction Développement Economique : Brigitte DORSAN Tél : 0596 39 10 63 Service insertion

Plus en détail

«autopartage» Dossier de presse. La voiture en libre à Besançon. Contacts

«autopartage» Dossier de presse. La voiture en libre à Besançon. Contacts Dossier de presse La voiture en libre à Besançon «autopartage» Contacts VILLE DE BESANÇON DIRECTION VOIRIE DEPLACEMENTS Pascal GUDEFIN 03 81 61 51 60 Clément BILLET 03 81 41 56 24 Contact presse Catherine

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014)

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014) CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque Dossier de presse (décembre 2014) CONTACT PRESSE : Stéphanie Riquet 06 78 15 53 88 stephanieriquet@icloud.com CONDI SERVICES, PRESTATAIRE

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

PROJET D'ATELIER-MAISON DU VELO A BLANQUEFORT Document de travail : "Propositions d'activités à développer dans le lieu"

PROJET D'ATELIER-MAISON DU VELO A BLANQUEFORT Document de travail : Propositions d'activités à développer dans le lieu Développer la pratique du vélo et les transports doux à Blanquefort (et réduire la circulation automobile en ville) : le vélo et les autres modes doux comme moyens de transport (domiciletravail, petits

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à. la Ville dans le cadre de la Charte Entreprises & Quartiers 2014/2015

Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à. la Ville dans le cadre de la Charte Entreprises & Quartiers 2014/2015 9_1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MDDSTIRE DI LÉDALI I L DES LRRI IOI[SLS ET 1)1 I (XLME'Çf \II\ISTLRF DLI LDI L A LA VILLE Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à la Ville dans

Plus en détail

Présentation de l A.N.D.E.S., le réseau des épiceries solidaires

Présentation de l A.N.D.E.S., le réseau des épiceries solidaires Présentation de l A.N.D.E.S., le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. 7, rue de Domrémy 75013 Paris : 01 44 24 09 30 / Fax : 01 43 36 11 41 communication@epiceries-solidaires.org 1 Nos valeurs, notre

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE, VOIR LYONNAISE DES EAUX PROVENCE AUTREMENT

DÉVELOPPEMENT DURABLE, VOIR LYONNAISE DES EAUX PROVENCE AUTREMENT LYONNAISE DES EAUX PROVENCE SDEI SEERC EAUX DE PROVENCE SERAMM SGAD Bâtiment A le Crossroad 270 rue Pierre Duhem BP 20008 13791 AIX EN PROVENCE Cedex 3 www.lyonnaise des eaux.com/provence COMMUNIQUÉ DE

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion Partageons nos talents Projet Site d Insertion Durable Programme Insertion L EsPAS Structure d Insertion par l Activité Économique 3 bis rue de Verlinghem à Lambersart L EsPAS : ses missions L ESPAS est

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

Structuration en restauration collective. Eating City

Structuration en restauration collective. Eating City Structuration en restauration collective Eating City William Mairesse (Organisation Professionnelle de l Agriculture Biologique en Alsace) 7 Novembre 2012 L OPABA Définition : Syndicat des producteurs

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires en Haute-Normandie VIDEO Entreprendre autrement Economie sociale et solidaire? Mutuelles, banques coopératives, fondations Associations

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales (SRFSS)

Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales (SRFSS) LA RÉUNION, TERRE D AVENIR www.regionreunion.com Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales (SRFSS) dossier de presse 26 SeptembRe 2014 SéminaiRe RegaRdS croisés Sommaire 3 Les formations du

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Atelier de transformation collectif Démarche projet. Fabien Valorge 13 novembre 2012

Atelier de transformation collectif Démarche projet. Fabien Valorge 13 novembre 2012 Atelier de transformation collectif Démarche projet Fabien Valorge 13 novembre 2012 Plan de la présentation Qu est ce que les Cuma viennent faire dans les circuits courts? Etapes clés d un projet d atelier

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective Préqualification au métier de conseiller relation client à distance destinée aux publics

Plus en détail

Résumé des actions de l Agenda 21

Résumé des actions de l Agenda 21 Résumé des actions de l Agenda 21 AXE 1: Vie locale et liens sociaux : leviers du vivre ensemble Renforcer les liens entres les habitants Action 1 : Créer un réseau social local Nous avons constaté une

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail