tel , version 1-11 Jun 2010 Thèse de doctorat présentée par en vue de l obtention du grade 26 octobre 2007 au LMA devant un jury composé de

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "tel-00491452, version 1-11 Jun 2010 Thèse de doctorat présentée par en vue de l obtention du grade 26 octobre 2007 au LMA devant un jury composé de"

Transcription

1 Université de la Méditérrannée Aix-Marseille II Ecole doctorale "Mécanique, physique et modélisation" CNRS- Laboratoire de Mécanique et d Acoustique (LMA) PSA Peugeot Citroën tel , version 1-11 Jun 2010 Ò ÐÝ Ø ÑÔ ¹ Ö ÕÙ Ò ÖÙ Ø ÑÓØ ÙÖ Ð ÙÖ Ð ÒØ Ø ÝÒØ Ö ÒÙÐ Ö Ò Ð ÓÒØ ÜØ Ò Ù Ø Ú ÔÔÐ Ø ÓÒÔÓÙÖ ØÙ Ô Ö ÔØ Ú Thèse de doctorat présentée par en vue de l obtention du grade ÓØ ÙÖ Ò ÓÙ Ø ÕÙ ÁÖ Ò ÓÚ È Ð ÔÔ Ù ÐÐ Ñ Ò Ê Ö ÃÖÓÒÐ Ò ¹Å ÖØ Ò Ø Î Ò ÒØÊÓÙ Ö Soutenue le È Ð ÔÔ Ô ÐÐ 26 octobre 2007 au LMA devant un jury composé de Ä ÙÖ ÒØË ÑÓÒ Ø ÒÒ È Ö Þ Ø Directeur de thèse Co-directeur de thèse Tuteur PSA Rapporteur Rapporteur Examinateur

2 ¾

3 Ê Ñ Ö Ñ ÒØ ÈÖÓÚ Ö ÙÐ Ö «Celui qui se lance dans la ronde doit danser jusqu au bout» Vous venez d ouvrir la première page de mon manuscrit de thèse et je vous en remercie. Même si c est amusant de cueillir les fruits de l arbre de la connaissance pour soi-même, le partage donne un sens à tous les efforts. Je voudrais remercier ici les gens qui ont donné un sens à mon travail. Ce travail n aurait jamais pu voir le jour sans mon directeur de thèse, Philippe Guillemain, qui a cru en moi et ainsi a changé ma vie. Il m a donné cette chance exceptionnelle de revenir en France, d apprendre et d évoluer. Je lui suis reconnaissante pour son vif et authentique esprit de recherche, sa bienveillance et son soutien jusqu au bout, ainsi que pour les heures passées dans la cuisine des sons. En me laissant la liberté de mûrir et la responsabilité de bâtir mes propres idées, il m a également appris une leçon de vie. tel , version 1-11 Jun 2010 J ai eu la chance d avoir à mes côtés la double expertise de Vincent Roussarie. Il a été mon guide dans le monde de l automobile et l univers de la perception sonore. Toujours soucieux de me transmettre son savoir, il a supervisé avec attention et passion les tests perceptifs. Son intuition et ses encouragements m ont été extrêmement bénéfiques. Je le remercie de m avoir accompagnée pendant ce long chemin, pas toujours facile, et de m avoir fait rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Je remercie Philippe et Vincent pour les bons moments passés ensemble et pour leur générosité et bonne humeur. Je suis très honorée par mes rapporteurs, Philippe Depalle et Laurent Simon. Je les remercie, avec beaucoup de confiance et respect pour leur qualités scientifiques, d avoir accepté d évaluer mon travail. Leur patience et leur sens du détail, ainsi que la justesse de leurs remarques constructives m ont permis d améliorer ce manuscrit. Je remercie également Etienne Parizet pour sa rigueur scientifique. Je remercie Richard Kronland-Martinet et Anne Bardot, deux chefs d équipe ouverts et compétents, de m avoir accordé(e) (à) la symphonie humaine de leur équipes respectives, S2M (Signaux Sonores et Musicaux) et PEFH (Perception et Facteurs Humains). Je remercie aussi les chercheurs et les spécialistes rencontrés au Laboratoire de Mécanique et d Acoustique à Marseille et à Peugeot Citroën à en région parisienne qui m ont aidé à différentes étapes de mon travail. J ai eu le bonheur de faire partie de S2M, une équipe formidable avec qui j ai vécu dans une perpetuelle découverte de la science et de la musique. Je remercie particulièrement Gregory Pallone pour les conversations enrichissantes et Mitsuko Aramaki qui m a soutenu dans des moments difficiles. Un merci spécial à Thierry Voinier, mon sauveur des soucis informatiques à tout instant. Un grand merci à tous mes collègues, car chacun d eux m a aidé à sa manière. Enfin, j ai fait l agréable expérience que la douce odeur de café, la fumée du barbeque et le piano féru à 4 mains illuminent à jamais l esprit du chercheur. Ma chance a été double, car mon équipe PEFH m a manifesté une solidarité et bonne entente à toute épreuve. Mon "baptême de feu" sur les pistes d essai de la Ferté Vidame a été rendu possible grâce à Mickaël Sauvage, un grand merci pour son efficacité et son amitié bretonne. Je remercie de tout cœur Florent Richard, pour sa complicité et son soutien constant, il a réfléchi sur toutes mes questions pour trouver une réponse et a cherché à résoudre tous mes problèmes avec beaucoup de compétence. C est un plaisir de l avoir comme collègue et ami. Je remercie aussi Olivier Sauvage qui s est interessé de près à ma thèse, pour sa disponibilité et son expertise sur la partie concernant l acoustique automobile. Une des périodes les plus délicate de ma thèse fut la réalisation des tests perceptifs. Un grand merci à Marie-Céline Bezat et Thibaut Jeandel, ainsi qu à Yann et Alexis, et tous mes collègues de PEFH qui m ont aidé dans cette tâche à la fois lourde et passionnante. Un merci à Olivier Lescop pour les logiciels de tests et les tests de la logistique. Je remercie aussi Pauline Faye et Carine Egoroff pour leurs conseils d expert. Un grand merci à celle qui m a réconciliée avec les statistiques, Emmanuelle Diaz, son aide lors du traitement des données m a été indispensable et précieuse. Enfin, je veux remercier tous mes auditeurs qui ont passé du temps à écouter et évaluer les bruits au ralenti, et qui ont même pris du plaisir (!), sans eux la dernière partie de ma thèse n aurait pas pu exister. Un clin d œil à Brigitte.

4 Enfin, pour que mon aventure perceptive soit complète, j ai eu le droit, en plus de la chaleur humaine, de petits fours avec du jus d orange, des Tontons Flingueurs et de Raymond Davos, de pots d arrivée et de départ, de pauses kiss-cool signées Steph, d une bonne dose de rire tous les jours, et bien plus encore. Ce manuscrit a été rédigé sans aucune correction automatique d orthographe. Ce fut un défi pour moi et certainement pas très commode pour mon directeur de thèse et mes correcteurs, mais je me suis efforcée à donner le meilleur de moi-même et j ai même eu raison dans quelques cas pointus. Cette thèse a été l expérience ultime de mon français, une langue si riche, qu elle représente une recherche en soi. J ai passé avec elle des mois à temps complet, je remercie donc l administration française de m avoir éclairée sur deux questions fondamentales : pourquoi faire compliqué alors qu on peut faire simple? (pour apprendre à relativiser dans la vie..) et pourquoi la double épaisseur du papier toilette? (car le deuxième exemplaire reste pour le dossier..). Plus sérieusement, je remercie Laurence et Michèle d avoir fait ma vie administrative plus agréable. Un grand merci à la sagesse et l efficacité hors pair de Dr Dubois qui a veillé, tel un ange gardien, sur mon ASICS (Anima Sana In Corpore Sano), et ce fut une chance pour moi de découvrir F.M. Alexander et Dr Bach, dont la science des fleurs fait des miracles. tel , version 1-11 Jun 2010 Si je suis revenue en France après mon Erasmus, c est aussi grâce et pour les gens merveilleux que j ai pu rencontrer. Je remercie de tout mon cœur mes amis de cette auberge française pour leur amitié sans faille et pour les magnifiques coins de la France qu ils m ont fait découvrir. Ricoo, Alex, Ben, Manu B., Manu S., Manu Y. et Caro L., Julien R., Math, Caro LYK et Guigui, Benj et Caro, Kathrin et Mehdi, Aloïs, Debo, Nono, Patricia et toute la bande parisienne, Dimana, Gabriel de (not) Toulouse (but to win!), Sylvia et Christophe, et un merci très très spécial à Snezh, ainsi qu à Geoffroy et sa famille. Je remercie ma mère Kostadinka et mon frère Alexander, ainsi que ma grand-mère Raïna et mon cousin Julian pour leur amour et soutien inconditionnel. Merci à mes fidèles amis, Snej, Steli et Emo de Varna, Kali de Sofia, Kati de Munich, Rosi de New York et à ma famille qui m encourage et m envoie depuis toujours des ondes positives de la Bulgarie. J ai une pensée profonde à la mémoire de mon père Vladimir, à qui je dois cette double passion pour la science et la musique, et à celle de mon grand-père Ivan qui m a transmis son amour pour la langue française. Je sais qu ils auraient été fiers de moi. A la fin, mais pas en dernier, je veux remercier Charlie pour toute la joie de vivre qu il me donne au quotidien. Son allégresse, son amour et son humour sont un délice pour moi. Un grand merci aussi à sa formidable famille pour leur coup de pouce lors de la dernière ligne droite. ÁÖ Ò ÓÚ MERCI à la vie.

5 Ì Ð Ñ Ø Ö ÁÒØÖÓ ÙØ ÓÒ.½½ IÄ ÖÙ ØÑÓØ ÙÖ ÓÖ Ò ØÔ Ö ÔØ ÓÒ ½ Contexte automobile ÆÓØ ÓÒ ÙÖÐ ÑÓØ ÙÖ ½ 2 ÓÙ Ø ÕÙ ÑÓØ ÙÖ ¾.½½.½.½¾ Contexte scientifique Objectifs et structure de la thèse Qu est-ce que le bruit? ¾¼.½.¾½.¾¾ 1.1 Vue d ensemble du moteur Cycle moteur à 4 temps ¾ 1.3 Diagramme des événements ¾ 1.4 Spectre du bruit moteur ¾ 2.1 Excitations primaires Mouvements du moteur Forces d explosion Forces d inertie ¾ Equilibrage des forces ¾ Pressions pulsées Résumé des sources primaires Sources secondaires ¾ Distribution Injection Admission Echappement Transmission Autres sources ¾ Alternateur Pompe de direction assistée Boîte de vitesse Identification des sources sonores Bruit de roulement Processus mécanique Résonance d air Propagation Friction Exemple de bruit de roulement Bruit aérodynamique Principaux mécanismes Modélisation physique ¼. ½ Prédiction du bruit aérodynamique Chemins de transfert Transfert solidien Transfert aérien Ambiance sonore dans l habitacle ÓÙ Ø ÕÙ Ú ÙÐ

6 4ÉÙ Ð Ø ÖÙ Ø ÙØÓÑÓ Ð Ì Ä ËÅ ÌÁ Ê Ë Perception et qualité sonore Démarche perceptive Objectifs de la qualité sonore ¼ Aspects de la qualité sonore automobile Indicateurs psychoacoustiques Sonie ("loudness") Hauteur ("pitch") Acuité ("sharpness") ¾ Timbre Rugosité ("roughness") Fluctuation ("fluctuation strength") Méthodologie des tests perceptifs Test d estimation de grandeur Test d évaluation Test d évaluation comparée Test de différentiel sémantique Test de comparaison par paires Test de catégorisation (tri) Test de description verbale La combustion ½ Pression dans le cylindre ¾ Voies de propagation Importance de l injection Qualité du bruit de combustion Etude perceptive du ralenti Sons impulsifs Notion d irrégularité Exemple de configuration rythmique Approche temps-fréquence du bruit au ralenti ½ Quelques définitions Transformées de Gabor et de Fourier à court terme Définition Fréquence locale et retard local Concept atomique Principe d incertitude de Heisenberg-Gabor ½. ¼ Echantillonage du schéma de Gabor Transformée en ondelettes Définition et propriétés Analyse multirésolution Types d ondelettes Distribution de Wigner-Ville Définition et propriétés Interférences Généralisation - classe de Cohen Représentation en échelle perceptive Echelle de Bark ERB - Equivalent Rectangular Bandwidth Filtres gammatones Méthodes temps-fréquence intégrant des critères perceptifs Applications pour les bruits moteur Transformée de Gabor Transformée en ondelettes ÅÓØ ÙÖ Ð ÙÖ Ð ÒØ II Ò ÐÝ Ø ÝÒØ Ø ÑÔ ¹ Ö ÕÙ Ò 6Ä Ö ÔÖ ÒØ Ø ÓÒ Ø ÑÔ ¹ Ö ÕÙ Ò ½

7 Ì Ä ËÅ ÌÁ Ê Ë 7Ä Ö ÐÐÓ Ø ÓÒ¹ÙÒ ÓÒ ÒØÖ Ø ÓÒ Ò Ö Ø ÕÙ. ¼ Echelle perceptive Ð ÓÖ Ø Ñ ÓÑÔÓ Ø ÓÒ ½¼½. ½ Distribution de Wigner-Ville Opérateurs de la réallocation Définition originale Généralisations Réallocation différentielle Interprétation de la réallocation Lien avec la fréquence instantanée ½¼½ Lien avec les méthodes "arête et squelette" Applications et exemples ½¼.½¼¾ 8.1 Problématique Approximations adaptatives Optimalité ½¼ Critères de parcimonie ½¼.½¼ 8.3 Matching pursuit Algorithme Atomes réels Extensions du matching pursuit ½¼ Atomes chirps multi-échelle Ridge pursuit Exemples ½½¾.½½¼.½½.½½½ 9.1 Classification des méthodes Méthodes "de signal" Méthodes physiques ½½.½½ Concept d analyse-synthèse Synthèse additive Démarche Extraction des paramètres ½¾¼.½½.½½ Synthèse additive des bruits moteur Synthèse par modèles physiques Instruments de musique et automobile Modélisation physique des bruits de moteur Synthèse granulaire ½¾.½¾½ Classification des méthodes ½¾ Paramètres du grain Phénomènes psychoacoustiques ½¾.½¾ 10.1 Bases de la méthode d analyse-synthèse Modèle atomique du signal Schéma d analyse-synthèse Estimation des paramètres ½.½ ½ Transformée de Gabor d un atome non chirpé ½.½ ¾ Transformée de Gabor d un atome chirp ½ Opérateurs de réallocation temps-fréquence Exemples de représentation ½ 10.3 Algorithme d estimation des paramètres Maxima locaux Critère de distance Algorithme itératif Exemples d estimation ËÝÒØ ÓÒÓÖ ½¼ 10ij Ò ÐÝ ¹ ÝÒØ ÙÖ Ð ÒØ ÑÓØ ÙÖ ½¾.½ ¼ Estimateurs pour β k et σ k ½ Rapport entre σ et σ k Estimation de l amplitude A k

8 Ì Ä ËÅ ÌÁ Ê Ë IIIÈ Ö ÔØ ÓÒ ÖÙ Ø ÑÓØ ÙÖ ÙÖ Ð ÒØ 11 Ò ÐÝ Ò Ù Ø Ú Ê ÙÑ Ð ØÖÓ Ñ Ô ÖØ ½ ½ ½.½.½ ¼.½.½.½ 10.4 Synthèse granulaire Analyse-synthèse des bruits moteur Extraction d un cycle Estimation des paramètres Algorithme itératif Synthèse ½ ¼.½ ¾.½ ½.½ 11.1 Principes de l analyse des scènes auditives Traitement de l information auditive ½.½ Théorie de Gestalt Perception des séquences auditives Attention auditive ½ 11.2 Le bruit de moteur dans le contexte des scènes auditives Bruit moteur et flux auditifs Structure du bruit moteur Notion de rythme Exemples rythmiques au ralenti ½.½ Filtrage coupe-bande Soustraction des atomes Soustraction d une zone temps-fréquence Soustraction de plusieurs zones ½ ½.½.½ ¾.½ ¼.½ 12.1 Cycle moteur : étude en quarts ½ Découpage du cycle en quarts Sonie spécifique des quarts Concept de zones temps-fréquence Définition ½.½.½ Description des zones Construction des sons ½ Niveau relatif des zones Effet des zones sur le niveau global Test d égalisation Outils statistiques ½.½ ¼.½ ½ Plan d expérience Facteurs et modalités Optimalité d un plan Analyse multidimensionnelle (MDS) ½ ¼.½.½.½ Analyse en composantes pricipales (ACP) Test de catégorisation Protocole des tests Présentation des dimensions ÔÔÓÖØ ØÔ Ö Ô Ø Ú.½ ½ Effets des zones sur les dimensions Interprétation des dimensions ÒÒ Ü.½ Verbalisation Test de préférence AÄ ÓÒ Ø ØÙ ÒØ ÙÑÓØ ÙÖ ½ ½ ½ Cartographie des préférences Discussion des résultats Ì Ø Ô Ö ÔØ ÔÓÙÖÐ ÖÙ Ø ÙÖ Ð ÒØ ½

9 ¾½ Á ÄÁÇ Ê ÈÀÁ [29]Î Ö Ò Ëº Ò Ù Öº¹Åº«Aéroacoustique [30]Ä Ø ÐÐźº«On Ø ÊÓÝ ÐËÓ ØÝÓ ÄÓÒ ÓÒ, 211(A) [31] ÓÒ ÐÚ º«Elements d aéroacoustique».áò Ø ØÙØÆ Ø ÓÒ ÐÈÓÐÝØ Ò ÕÙ Ö ÒÓ Ð, (2005). Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛºÐ Ö ÓÙÖ ºÓÖ» ÓÙÑ ÒØ» ¼» ¼¼ ºÔ. [32] ÙÖРƺ«The ËÓ ØÝÄÓÒ ÓÒ, 231(A) [33]ÈÓÛ ÐÐ º«Theory of vortex sound».âóùöò ÐÓ Ø ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ Ñ Ö, [34] ÖÓ ÝÒ Ñ ÕÙ Ú ÙÐ. Source Internet : ØØÔ»»Ñ Ñ Ö ºÐÝÓ º Ö» ÖÒÓÖ Ð»ÔÖ Ò Ô º ØÑ.».ÈÖÓ Ò Ó automobile : Analyse».ÈÖÓ Ò Ó Ø ÊÓÝ Ð des mécanismes en jeu Note interneèë. the sound generated aerodynamically : I. General theory : p , (1952). mars influence of solid boundary upon aerodynamic sound : p , (1955). 36 : p , (1964). tel , version 1-11 Jun 2010 [35] Ñ Ò ØÖ Ò ÖØ. Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛº ¹ ÓÙ Ø º. [36] Û Ö º Ò ØÐÀº«Psychoacoustics [37]Î ÒÆÓÓÖ Òĺ«Temporal Ò ÓÚ ÒÍÒ Ú Ö ØÝÓ Ì ÒÓÐÓ Ý, Netherlands, [38] Ö Ñ Ò ºËº«Auditory Scene Analysis». Ñ Ö Å ÅÁÌÈÖ, [39]Å Ñ Ëº Ò Ò º«Penser Introduction à la cognition auditive.èö ÍÒ Ú Ö Ø Ö Ö Ò, [40] ÓÒºº«The [41]ÊÓÙ Ö Îº«Analyse [42] ÙÝÓØ º«Etude [43]ËÙ Ò Èº Å Ñ Ëº Ò Ï Ò Ö Ëº«Caractérisation Dans ÓÒ Ö Ö Ò ³ ÓÙ Ø ÕÙ, p. [44] Þ Øź¹ º«Qualification de stage DEA-ATIAM.È Ö ÎÁ ÆËÌ Ü¹Å Ö ÐÐ ÁÁ ÍÂ Ö ÒÓ Ð Á, [45] Рƺ Ò Ð Ò ÐÐÁºÀº«Automotive international comparative study». DansÈÖÓ Ò Ó ÁÒØ ÖÒÓ ¾¼¼, [46] Ð Ø ÖÀº Ò ÅÙÒ ÓÒϺ º«Loudness, ÂÓÙÖÒ ÐÓ Ø ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ Ñ Ö, 5 [47] ÓÙÖ ³ Ó ÓÒ Ð Ø Ö ØÅÙÒ ÓÒ. [48]ÆÓÖÑ ÁËÇ ¾:Méthode de [49] Û Ö º«Procedure ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ Ñ Ö, 62(9) [50]ÅÓÓÖ º ºÂº Ò Ð Ö ºÊº«A ÙÒ Ø Û Ø Ù Ø, 82 [51] ÓÙÐ ØÁº«Sonie : Facts and Models».ËÔÖ Ò Ö, (1990). coherence in the perception of tone sequences doctorat,íò Ú Ö Ø Ù». Thèse de (1975). (1990). les sons. Psychologie cognitive de l audition», Chapitre : (1994). Ecological Approach to Visual Perception».ÀÓÙ ØÓÒÅ Ò, Boston, (1979). perceptive des structures vibrantes». Thèse de Å Ò, (1999). de la perception sonore en termes de reconnaissance et d appréciation qualitative : une approche par la catégorisation». Thèse de doctorat,íò Ú Ö Ø ÙÅ Ò, (1996). perceptive des bruits de véhicules» , Marseille, (1997). acoustique du typage sonore. application au typage sport». Rapport (2003). interior sound quality : The UK».ÂÓÙÖÒ ÐÓ Ø part of a large (2004). its definition, measurement and». Ø Ù Ø calculation : p , (1933). calcul du niveau d isosonie, (1975). for calculating loudness of temporally variable sounds : p , (1977). revision of Zwicker s loudness model : p , (1996). des sons impulsionnels : perception, mesures et modèles». Thèse de doctorat, ÍÒ Ú Ö Ø Ð Å Ø ÖÖ ÒÒ Ü¹Å Ö ÐÐ ÁÁ, (2005). [52]Ç Ó ÆÓ Ø Ñ ÒØ Ò Ï Ò ØÓÒ ÓÒØÖÓÐ. «[53] Ñ Ö º«Sharpness [54]Ì Ö Ö Ø º Ò ËØÓÐÐ º«Skalierung [55] ÙÖ ÚÓÒϺ«Ein [56] ÆËÁ ½ ¼µºÍË ËØ Ò Ö ÓÙ Ø ÐÌ ÖÑ ÒÓÐÓ Ýºamerican national [57]Ê Øº¹ º«Paradoxe le monde».èöó Ò Ó Ø Ë Ú ÒØ ÁÒØ ÖÒ Ø ÓÒ Ð ÓÒ Ö ÓÒ ÓÙ Ø, Annoyance, loudness and measurement of repetitive type impulsive noise sources».íë ÒÚ ÖÓÒÑ ÒØ ÐÈÖÓØ Ø ÓÒ ÒÝ È µ, (1979). as an attribute of the timbre of steady sounds». Ù Ø, 30 : p , (1974). des Wohlklangs von 17 Umweltschallen und Untersuchung der beteiligten Hörparameter». Ù Ø, 48 : p , (1981). Berechnungsverfahren der Rauhigkeit». Ù Ø, 58 : p , (1985). standards institute. de hauteur : Le concept de hauteur sonore n est pas le même pour tout Budapest, p , (1971).

10 ».ÂÓÙÖÒ ÐÓ Ø : p , (1977). akustische rauhigkeit und schwankungsstärke». Ù Ø, 20 : p , (1968). de rugosité psychoacoustique : d un attribut élémentaire de l audition (1998). consonance and critical bandwidth : p , (1965). roughness : implementation of an optimized model». : p , (1997). strengh and temporal masking patterns of amplitude modulated broadband 8 : p.59 69, (1982). d étude de la qualité du bruit de combustion d un moteur diesel d automobile à partir de l analyse de sa 30 : p.25 29, (2002). Acoustics - guide to international standards on the measurment of airborne acoustical noise and evaluation of its effets on human Dans ÓÖÙÑ beings». de medecine de Rennes. Source Internet : of a metric to quantify diesel engine irregularities». DansÈÖÓ Ò ÁËÅ ¾, p , (1998). sound quality analysis and evaluation». (2005). [69] Ó Òĺ«Time-frequency (1995). 93(26) : p , (1946). of acoustic signals through conti- Á ÄÁÇ Ê ÈÀÁ».ÂÓÙÖÒ ÐÓ Ø ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ ¾½ [58] Ö Ýºź«Timbre discrimination in musical patterns Ñ Ö, 64 [59]Ì Ö Ö ØÚÓÒ º«Über [60]ÈÖ Ò ØÞ Ö º«Perception à l écoute musicale». Thèse de doctorat,íò Ú Ö Ø È Ö ÎÁ, [61]ÈÐÓÑÔʺ Ò Ä Ú ÐØϺºź«Tonal ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ Ñ Ö, 38 [62] Ò ÐȺ Ò Ï Öʺ«Psychoacoustical Ø Ù Ø ÙÒ Ø Û Ø Ù Ø, 83 [63] ØÐÀº«Fluctuation noise».à Ö Ò Ö Ö, [64]È ÝÖ º ÌÓÖÖ Ó ºÂº ÖÓ Ø º Å Ö ÒØκ Ò Ù Áº«Méthodologie pression en cylindre». ÓÙ Ø ÕÙ ØÌ Ò ÕÙ, [65]ÁÒØ ÖÒ Ø ÓÒ ÐËØ Ò Ö ÁËǾ¾¼ ¹½ µ. «Ò Ú ËÛ ØÞ ÖÐ Ò ÁÒØ ÖÒ Ø ÓÒ ÐÇÖ Ò Þ Ø ÓÒ ÓÖËØ Ò ÖØ Þ Ø ÓÒ, (1979). [66] Ò Ø ÓÒ ÓÒ ÑÔÙÐ. Universite ØØÔ»»ÛÛÛºÑ ºÙÒ Ú¹Ö ÒÒ ½º Ö». [67]ÄÓÛ Ø º Î Ò ÈÓÒ Ð Èº È ÙÛ Ð Ëº Î ÒÏ Ý Ò Ö Ìº Ò Ë Èº«Development [68] Ó Òź Ò À ÒÖ Êº«Diesel [72] ÐÔÖ Øƺ Ù º Ù ÐÐ Ñ ÒȺ ÃÖÓÒÐ Ò ¹Å ÖØ Ò Øʺ Ì Ñ Ø ÒȺ Ò».ÈÖÓ Ò Ó Ø Á ËÔ Ð Ù ÓÒØ Ñ ¹ Ù Ø ÙÑ, Budapest, analysis».èö ÒØ ¹À ÐÐ Ò Ð ÛÓÓ Ð ÆºÂº, [70] ÓÖ º«Theory of communication».âºáò غ Ð º Ò ºÄÓÒ ÓÒ, [71] Ù ÐÐ Ñ ÒȺ Ò ÃÖÓÒÐ Ò ¹Å ÖØ Ò Øʺ«Caracterization nuous linear time-frequency representations Ö ÕÙ ÒÝ Ò Ø Ñ ¹ Ð Ò ÐÝ, 84(4) ÌÓÖÖ Ò º«Asymptotic Á ÌÖ Ò ºÁÒ ÓÖÑºÌ ÓÖÝ, 38(2) [73] Ù ÐÐ Ñ ÒȺ«Analyse fréquence linéaires». Thèse de doctorat,íò Ú Ö Ø ³ Ü¹Å Ö ÐÐ ÁÁ, [74] ÑÓÖ Ø. Source Internet : ØØÔ»»Ñ Ò Ð ÚºÝ Ö Óкպ» ÖÖ ÓÙÖ»Ö Óл ØÓÑ ¹½º ØÑÐ. [75] ÓÖ º«Acoustical [76] Ö Ïº ÃÓØÓÛ Èº Ò Ä Ø Àº«Die Ð ØÖ Æ Ö Ø Ò¹Ì Ò, 12 [77] Ø Ò ÖÀº º Ò ËØÖÓ Ñ Ö̺«Gabor Harmonic Analysis. Theory and applications. Ö Ù Ö Ó ØÓÒÁÒº, [78] Ð Òʺ«Un ʺ ºË ºÈ Ö, II(292) [79]ÄÓÛ º«A wave packets, p ÏÓÖÐ Ë ÒØ Ë Ò ÔÓÖ, [80] Ø Ò ÅºÂº«A [81] ºÂº ºÅºÂ Ò Ò. «gnals».è Ð Ô ÂºÊ º, [82]É Ù˺«The [83] ÓÙÖ Ù ºÅÓÖРغ Ö Ò º Ò Ö º«Wave : p , april (1996). wavelet and gabor analysis : Extraction of instantaneous frequency». : p , march (1992). et modélisation de signaux sonores par les représentations temps- (1994).». º quanta and the theory of hearing».æ ØÙÖ, 159 (4044) : p , (1947). lautstarke von knacken, gerauschen und tonen : p , (1935). analysis and algorithms». Applied and Numerical (1998). principe d incertitude fort en théorie du signal ou en mécanique quantique : p , (1981). passion for physics essay in honor of Geoffrey Chew», Chapitre : Complete sets of (1985). sampling theorem for the complex spectrogram and Gabor s expansion of a signal in Gaussian elementary signals».çôø Ð Ò Ò Ö Ò, 20(4) : p , July/Aug (1981). The Zak transform : A signal transform for sampled time-continuous si- 43(1) : p.23 69, (1988). undersampled discrete Gabor transform». IEEE Trans. on Signal Processing, 46(5) : p , may (1998). propagation and sampling theory - part i : Complex signal and scattering in multilayered media». ÓÔ Ý, 47 : p , (1982).

11 ¾½ Á ÄÁÇ Ê ÈÀÁ [84]Å ÐÐ Ø˺ º«[88]ÈÓÐ Öʺ A : ØØÔ»»Ù Ö ºÖÓÛ Òº Ù»ÔÓÐ ¹ Á ÌÖ Ò ºÓÒÈ ØØ ÖÒ Ò Ðº Ò Å ºÁÒØ Ðк, 11 [85] Ù Áº«Ten lectures on wavelets». Å˹ÆË Ä ØÙÖ ÆÓØ, [86]Å ØÐ ÌÙØÓÖ Ð: ØØÔ»»ÛÛÛºÑ Ø ÛÓÖ ºÓÑ»» ÐÔ» ÐÔ»ØÓÓÐ ÓÜ»Û Ú Ð Ø». [87]Å ÐÐ Ø˺ Ò ÀÛ Ò ÏºÀº«Singularity ÌÖ Ò ºÓÒÁÒ ÓÖÑ Ø ÓÒÌ ÓÖÝ, 38(2) «Source Internet Ö»Ï Î Ä ÌË»ÏÌØÙØÓÖ Ðº ØÑÐ.».Á theory of multiresolution signal decomposition : the wavelet representation : p , (1989). (61), (1992). detection and processing with wavelets : p , (1992). The wavelet tutorial». tel , version 1-11 Jun 2010 [89] Ù Ö º Ð Ò Ö ÒȺ ÓÒ ÐÚ Èº Ò Ä ÑÓ Ò Çº«Time-frequency toolbox - Tutorial», ( ). DansË Ð ¹Ë Ñ Ð ÖËÝ Ø Ñ ÈÖÓ Ò Ó Ø ÁÒØ ÖÒ Ø ÓÒ ÐÏÓÖ ÓÔ ÂÙÐÝ ¼¹ Ù Ù Ø ½ Source Internet : ØØÔ»» Ö¹ ºÓÖ»Ø Ø»ØÙØÓÖ Ð». [90]ÃÓ Ö Ãº Î ÐÐ ÖÝ º Ò Ò Ö Òʺ«A non-stationary signals».è Ý Ó Ø ÖØ Ò ÈÐ Ò Ø ÖÝÁÒØ Ö ÓÙÖ, À ÖÑ, Paris, [92]ÌÓÖÖ Ò º«An Ù Ò ÊÙ, p. 9 34,ÂÁÆÊ ¹ ¹, [93]È ØØ Ö ÓÒʺ º Ò ÀÓ ÛÓÖØ Âº«A auditory images». Ú Ò Ò Ô Ö Ò Ò Ù ØÓÖÝ Ñ.ÄÓÒ ÓÒ Â ÁÈÖ, [94] Ð Ø ÖÀº«Auditory patterns».ê ÚºÅÓ ºÈ Ý º, [95] Û Ö º Ò Ð Ø ÐÐ Öʺ«Psychoacoustique». ºÅ ÓÒ, doctorat,íò Ú Ö Ø Ø Ð Å Ø ÖÖ Ò ¹ Ü¹Å Ö ÐÐ ÁÁ, (2003). [97] Ó ÑÔ. Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛºÑ ÑÙ ºÓÖ» ÖØ Ð»Ú ÛºÔ Ô»Ð Ò» Ö»» ½. [98]Å Ò. Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛºÑ Ò ºÓÖ. [99]ÅÓÓÖ º ºÂ Ò Ð Ö ºÊº«Suggested [100]ËÐ Ò Ýź«Auditory toolbox». Rapport ÁÒØ ÖÚ ÐÊ Ö ÓÖÔÓÖ Ø ÓÒ, [101]ʺ ºÈ ØØ Ö ÓÒ ÐÐ Ö Ò ÅºÀº Ò Ù Ö º«Time-domain [102]ÈÐ ºÂ Ò ÅÓÓÖ º ºÂ. «Âº Ó٠غËÓº Ñ, 87 [103] ÓÒ Àº Ò Á º«Implementation [104] Ö Ú Ø ºÌ. «[105]dz ÓÒÓÚ Òº Ò ÙÖÐÓÒ º«Perceptually ËÓº Ѻ, 117(1) [106]ÅÓÓÖ º ºÂº«An [107] ÓÚ Ð Øź Ò ÓÑ Òº«Analysis ÈÖÓ Ò Ó Ø ÁÒ Ø ØÙØ ÓÒÓ Å Ò Ð Ò Ò Ö È ÖØ ÂÓÙÖÒ ÐÓ ÙØÓÑÓ Ð Ò Ò Ö Ò, [108] Ö Ø Åº Ò Ä Àº«Wavelet DansÈÖÓ Ò Ó Ø ÁÒ Ø ØÙØ ÓÒÓ Å Ò Ð Ò Ò Ö È ÖØ DansÈÖÓ Ò Ó ÈË ÎÁȹ, Maui, [109] Ò ÐÝ Ï. Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛºÑ ºØ º»ÑÑØ» Û» Ò ÜºÔ Ô. [110] ÓÐÐ Þź Ò ÚÖ º«Caractérisation de Wigner-Ville».ÌÖ Ø Ñ ÒØ ÙË Ò Ð, [111]Ê Ò º Ê Ò ÐÐʺ º Ò Å ÐØÓÒ º º«Influence of knock in diesel engines». new method for the numerical analysis of 12 : p , (1976). [91] Ð Ò Ö ÒȺ«Temps-Fréquence». Traité des Nouvelles Technologies, série Traitement du Signal. (1993). overview of wavelet analysis and time-frequency analysis (a minicourse)». Dubna, Russia, (1999). functional model of neural activity patterns and (1990). 12 : p.47 65, (1940). (1981). [96] Ö Ñ Åº«Analyse-synthèse de sons impulsifs : approches physique et perceptive». Thèse de formulae for calculating auditory filter bandwidths and excitation patterns».⺠Ó٠غËÓº Ѻ, 74 : p , (1983). (1998). modeling of periferal auditory processing : A modular architecture and a software platform».⺠Ó٠غËÓº Ѻ, (98) : p , (1998). Temporal window shape as a function of frequency».⺠Ó٠غ and level : p , (1990). of a new algorithm using the stft with variable frequency resolution for the time-frequency auditory model».âº Ù Ó Ò ºËÓº, (47) : p , (1999). A time-frequency auditory model using wavelet packets».âº Ù Ó Ò ºËÓº, (44) : p.37 50, (1996). motivated time-fréquency analysis : p , January (2005). introduction to the Psychology of Hearing». Ñ Æ Û ÓÖ, (1997). of variations in diesel engine idle vibration». Dans vol. 217, p , (2003). multirésolution analysis of spray images from diesel injector». Hawaii, U.S.A, (2001). fine de bruit moteur par analyse temps-fréquence 8 : p , (1992). of the resonant frequency on the control ÂÓÙÖÒ ÐÓ ÙØÓÑÓ Ð Ò Ò Ö Ò, vol. 213, p , (1999).

12 sur l adaptativité des représentations temps- Á ÄÁÇ Ê ÈÀÁ ¾½ [112]ËØ ÒÓÚ Äº Ò Ñ Âº«Time-frequency engine signals».ë Ò ÐÈÖÓ Ò, [113] Ù Ö º Ò Ð Ò Ö ÒȺ«Improving [114] Ò ¹ÅÓØØ Ò º«Méthodes [115]ÃÓ Ö Ãº Ò Ö Òʺ Ò Î ÐÐ ÖÝ º«Analysis bt values».á ÌÖ Ò º ËËÈ, [116] Ù Ö º Ò Ð Ò Ö ÒȺ«Generalization [117] Ö ÓÒÚ Ðʺ«Approximations doctorat,íò Ú Ö Ø È Ö Á ÙÔ Ò, (1999). [118] Ö Ò Äº«Nonlinear doctorat, ÓÐ ÈÓÐÝØ Ò ÕÙ Ö Ð Ä Ù ÒÒ, (2006). [119] Ú º«Adaptive [120]Å ÐÐ Ø˺ º Ò Ò º«Matching ÓÒË Ò ÐÈÖÓ Ò, 41 [121]ÅÓÐР˺«Signaux doctorat,íò Ú Ö Ø ÈÖÓÚ Ò Ü¹Å Ö ÐÐ Áµ, (2003). [122] ÐÐ Ø º Ò ÌÓÖÖ Ò º«Remarques fréquence». DansÈÖÓ Ò Ó Ø Ê ÌËÁ³¼ ½ ¹ Ñ ÓÐÐÓÕÙ ÙÖÐ ØÖ Ø Ñ ÒØ Ù Ò Ð, [123]ÌÖÓÔÔº«Just [124] Ú º Å ÐÐ Ø˺ Ò Ò º«Adaptive pursuits».çôø Ð Ò Ò Ö Ò, [125] Ò˺ Ò ÓÒÓ Ó ºÄº«Atomic ÔغËØ Ø Ø ÍÒ ÚºËØ Ò ÓÖ, (1995). [126]ÂÓ ØȺ Î Ò Ö ÝÒ ØȺ Ò ÖÓ Ö Èº«Tree-based ITS ËÛ Ö ÐÁÒ Ø ØÙØ Ó Ì ÒÓÐÓ ÝÄ Ù ÒÒ È ÄµºË Ò ÐÈÖÓ Ò ÁÒ Ø ØÙØ, DansÈÖÓº¾ Ø ÒÒÙº [127] Ö ÓÒÚ Ðʺ«Fast ÌÖ Ò Ø ÓÒ ÓÒË Ò ÐÈÖÓ Ò, 49(5) [128]É Ò˺ Ò Ò º«Signal ÌÖ Ò ºÓÒË Ò ÐÈÖÓ Ò, 36(1) [129]È Ø º º Ê Þ Öʺ Ò ÃÖ Ò ÔÖ ÈºËº«Orthonormal ÐÓÑ Ö ÓÒ ºË Ò Ð ËÝ Øº ÓÑÔÙغ, Nov [130] Ö Ò Ù Êº Ò ÂÓÒ º«Shear functions».á ÌÖ Ò Ø ÓÒ ÓÒË Ò ÐÈÖÓ Ò, [131]Å ÒÒ˺ Ò À Ý Ò˺«The Î ÓÒÁÒØ Ö ³ ½, p. [132]ËØ Ú Å ÒÒ Ò Ë ÑÓÒÀ Ý Ò. «ÌÖ Ò ºË Ò ÐÈÖÓ Ò, 43(11) : ØØÔ»»ÛÛÛºÑ ÔºÔÓÐÝØ Ò ÕÙ º Ö» ¹ [133] º ÙÐØ Ò. «ÈÖÓ Ò, 41 [134]ÃÖÓÒÐ Ò ¹Å ÖØ Ò Øʺ Ò Ù ÐÐ Ñ ÒȺ«Ridges Ö ÕÙ ÒÝ Ò Ì Ñ ¹Ë Ð Ò ÐÝ, p. [135]ÄÓ Ð Ù Ñ ÙÚ. Source Internet ØØÔ»»Û غ ØºÓ ¹Ñ Ôº Ö»Ô ÓÔл Ö Ö». [136]ÄÓ ÐÄ ØÏ Ú. Source Internet analysis of multiple resonances incombustion 79 : p.15 28, (1999). the readability of time-frequency and time-scale representations by the method of reassignement».á ÌÖ Ò ºË Ò ÐÈÖÓ Ò, 43(5) : p , (1995). de réallocation dans le plan temps-fréquence pour l analyse et le traitement de signaux non stationnaires». Thèse de doctorat,íò Ú Ö Ø Ö Ý¹ÈÓÒØÓ, (1998). of time-varying signals with small 26(1) : p.64 76, February (1978). of the reassignement method to all bilinear timefrequency and time scale representations». DansÈÖÓ Ò Á ËËÈ, vol. IV, p ,».Á ÌÖ Ò º (1994). non-linéaires pour l analyse des signaux sonores Thèse de approximation with redundant multi-components dictionaries Thèse de nonlinear approximations». Thèse de doctorat,æ Û ÓÖ ÍÒ Ú Ö ØÝ, (1994). pursuits with time-frequency dictionaries : p , (1993). audiophoniques : modélisation hybride et schéma de codage». Thèse de (2003). relax : Convex programming methods for subset selection and sparse approximation». ICES Report Í̹ Ù Ø Ò, February (2004). time-frequency decompositions with matching 33(7) : p , July (1994). decomposition by basis pursuit». Techn. Report No. 479.».Á pursuit». Technical Report TR- July (2004). matching pursuit with a multiscale dictionary of gaussian chirps : p , may (2001). representation via adaptive normalized gaussian functions : p.1 11, (1994). matching pursuit : recursive function approximation with applications to wavelet décomposition». (1993). madness : New orthonormal bases and frames using chirp December (1993). chirplet transform : A generalization of Gabor s logon transform».èöóºá ÓÒ ºÌ Ñ ¹».Á ÌÖ Ò ºÓÒË Ò Ð , June 3-7 (1991). The chirplet transform : Physical considerations : p , November (1995). A four-parameter atomic decomposition of chirplets : p , (1999). associated to contiunous linear timefrequency representations of asymptotic and transients signals , june (1996). ÖÝ»Ä ØÏ Ú» Ò Üº ØÑÐ.

13 ¾½ DansÈÖÓ Ò Ó Ø ÁÒØ ÖÒ Ø ÓÒ Ð Á ÄÁÇ Ê ÈÀÁ [137]ËÑ Ø ÂºÇº«Viewpoints on the history of digital synthesis». ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÓÒ Ö Ò Á Å ¹ ½ ÅÓÒØÖ Ðµ ÓÑÔÙØ ÖÅÙ Ó Ø ÓÒ, p. [138] ÓÛÒ Ò Âº«The ÂÓÙÖÒ ÐÓ Ø Ù Ó Ò Ò Ö Ò ËÓ ØÝ, 21(7) [139]Ë ÖȺ«Traité [140]ËÑ Ø ÂºÇº«Music (1991).».ËÌ Æ¹Å¹ ÊÅ ÅÙ Ô Öع 1 10, October synthesis of complex audio spectra by means of frequency modulations : p , september (1973). des objets musicaux».æóùú ÐÐ º, (1977). applications of digital waveguides tel , version 1-11 Jun 2010 analysis/synthesis based on a sinusoidal repre- ASSP-34 : p , (1986).». ÔÔÐ Roads and S. Pope and A. Picialli and G. De Poli, (1997). modeling synthesis : A soundanalysis/synthesis system based on a deterministic plus stochastic decomposition». ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÂÓÙÖÒ Ð, 14(4) : p.12 24, (1990). [148]ÊÓ Ø º«Sinusoidal+residual models for musical sound signals analysis/synthesis : p , (1997). Ñ ÒØ ËØ Ò ÓÖ ÍÒ Ú Ö ØÝ, (1987). [141] ÓÞ º ÄÙ Ò º Ò ÐÓÖ Ò Âº¹Äº«CORDIS-ANIMA :ÅÙ Ð ÓÙÒ ÑÓ Ð Ò Û Ø ÒÙ Ó ÔÐÙ [142]ÇÖ Ù. Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛºÓÖ Ù ¹ÓÐÓÖÓÒºÓÖ»Õ٠ع º ØÑÐ. [143]Ì Ð ÖÑÓÒ ÙÑ. Source Internet : ØØÔ»» ÖºÛ Ô ºÓÖ»Û»Ì Ð ÖÑÓÒ ÙÑ. [144]ÇÖ Ù À ÑÑÓÒ. Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛºÓÖ ÒÔÐÙ ºÓÑ. [145]Å ÙÐ Ýʺº Ò ÉÙ Ø Ö Ì º º«Speech sentation».á ÌÖ Ò ºÓÒ Ó٠غ ËÔ Ò Ë Ò ÐÈÖÓº, [146]Ë ÖÖ º«Musical signal processing», Chapitre ÒÓ. C. DansÈÖÓ Ò Ó Ø Ø Ð Ù Ó [147]Ë ÖÖ º Ò ËÑ Ø ÂºÇº«Spectral Ë Ò ÐÈÖÓ Ò, 4(3) [149]Å Ö Ò Ëº«Musical sound effects in the sas model». Ø Ü µïóö ÓÔ, p. [150]Î ÖÑ Ìº Ò Å Ò Ìº«Time [151]Ë ÖÖ º«A DansÈÖÓ Ò Ó Ø ÇËÌ ¹ ÓÒ Ö Ò ÓÒ Ø Ð Ù Ó Ø ¹¼¼µ [152]Ê Ö º Ò ÊÓÙ Ö Îº«Sound for the control of engine sound caracter». DansÈÖÓ Ò Ó ÂÓÙÖÒ Ù Ò ÓÒÓÖ, [153] ÓÖ Òĺ«Granular synthesis : introduction».éù Ò Ð Ò ÍÒ Ú Ö ØÝÓ Ì ÒÓÐÓ Ý, [154] Ð Ù Öú Ò À Ð Ö Êº«Analysis, of a car». : a modeling and simulation system for sound and image synthesis - the general formalism». ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÂÓÙÖÒ Ð, 17(1) : p.19 29, (1993) , December (1999). scale modification using a sines+transients+noise signal model». p , (1998). system for sound analysis-transformation-synthesis based on a deterministic plus stochastic decomposition». Thèse de doctorat,ëø Ò ÓÖ ÍÒ Ú Ö ØÝ, (1989). design in car passenger compartement. process and tool october (2004). (1997). resynthesis and interpolation of the interiour noise Î ÖÓÒ ÁØ ÐÝ, december 7-9 (2000). [155]ËÔ Ð ÓÙ Ø ÕÙ Î Ö Ø ÓÒ Ä³ Ò ÐÝ ÑÓ Ð. ÙÐÐ Ø ÒØ Ò ÕÙ Ê Ò ÙÐØ, novembre [156] ÙÝ Ö º«Modélisations ÁÆË ÄÝÓÒ, mai [157] ÙÝ Ö º Ò À ÑÞ Ó٠ƺ«La à l oreille». ÓÙ Ø ÕÙ ØÌ Ò ÕÙ, [158]À ÑÞ Ó٠ƺ Ò Ó ÓÒ º«Calcul simplifiée.». Rapport final , ÓÒÚ ÒØ ÓÒÁÆË»ÁÆÊË, doctorat,íò Ú Ö Ø È Ö ÎÁÁÁ Ë Òع of musical signals», Chapitre : ÝÒ ÖÓÒÓÙ Ö ÒÙÐ Ö ÝÒØ. Ì ÅÁÌÈÖ, (1991). [160]ÌÖÙ Ü º«Real [161]ÊÓ ÁØÙÖ Åº«Granular Synthesis». Thèse de Hors série. temporelles simplifiées des phénomènes physiques à l origine du bruit moteur dédiées au portage temps réel et aux applications de design sonore». Thèse de doctorat, (2003). C.Roads. Ñ Ö Å Ù Ø synthèse sonore des bruits moteur : de la pression cylindre 31, (2002). du rayonnement acoustique par une méthode intégrale juin (1996). [159]ÊÓ º«Representations Representations of musical signals, G.De Poli and A. Piccialli and time granular synthesis with a digital signal processor». ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÂÓÙÖÒ Ð, 12(2) : p Ò, (1999).

14 Á ÄÁÇ Ê ÈÀÁ ¾½ [162]ÅÓÐ º«L évolution ÅÙ Ð, 33 [163] Ö Ò º«Temporal auditory acuity».è Ý ÓÐÓ ÐÖ Ú Û, [164] ÓÝ Ö º Ò ÃÖÓÒÐ Ò ¹Å ÖØ Ò Øʺ«Granular [165]ÌÖÙ Ü º«Real-time Ò, p. [166]Ä ÔÔ º«A workstation». DansÈÖÓ Ò Ó Ø ½ ÁÒØ ÖÒ Ø ÓÒ Ð ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÓÒ Ö Ò Á Å,». ÙÐÐ Ø Ò Ù ÖÓÙÔ ³ ÓÙ Ø ÕÙ DansÁ Å ÈÖÓ ¹ actuelle des musiques expérimentales : p.22 26, (1968). 78 : p , (1971). resynthesis and transformation of sounds through wavelet transform analysis». DansÁ Å ÈÖÓ Ò, p , (1989). granulation of sampled sounds with the dmx-1000» , (1987). musical application of real-time granular sampling using the ircam signal processing tel , version 1-11 Jun 2010 (1993). [167]ÊÓ Ø º ÈÓØ Ö º Ò ÖÖ Ö Âº º«The CHANT project : From the synthesis of the singing voice to synthesis in general». ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÂÓÙÖÒ Ð, 8(3) : p.15 31, (1984). DansÈÖÓ Ò Ó Ø ½ ÒØ ÖÒ Ø ÓÒ ÐÓÑÔÙØ Ö [168]ÊÓ Ø º Ò ³ Ð Ò ÖÓ º«Synthese et analyse-synthese par fonctions d ondes formantiques».âóùöò Ð ÓÙ Ø ÕÙ, 2 : p , (1989). [169] Ð Ö ÂºÅº Å ÒÒ Ò Èº º ÖÖÝʺ Ò ÈÙÖÚ º«VOCEL : New implementations of the FOF synthesis method». DansÈÖÓ Ò Ó Ø ½ Ø ÒØ ÖÒ Ø ÓÒ Ð ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÓÒ Ö Ò, Cologne, (1988). [170] Ð º Ò ÊÓ ÁØÙÖ Åº«The develeppment of GiST, a granular synthesis toolkit based on an extention of the FOF generator».».ì Ð Ò Ù Ó Ð ØÖÓ ÓÙ Ø ÓÒ Ö Ò Á Å, Banff Canada, (1995). [171]ÌÖÙ Ü º«Discovering inner complexity : Time-shifting and transposition with a real-time granulation technique». ÓÑÔÙØ ÖÅÙ ÂÓÙÖÒ Ð, 18 : p.38 48, (1994). [172]Šà ݺ«On the perception of density and stratification in granular sonic textures : An exploratory study».âóùöò ÐÓ Æ ÛÅÙ Ê Ö, 13(2) : p , (1984). [173]ËÑ ÐÐ Ý º«Spectro-morphology and structuring processes».âóùöò Ð ÑÙ. Simon Emmerson, New York : Harwood Academic, (1986). [174]Å Ñ Ëº Ò Ö Ñ Ò º«Hearing musical streams». ÓÑÔÙØ ÖÑÙ ÓÙÖÒ Ð, 3(4) : p.26 44, (1979). [175] Ö Ù º«Représentations adaptatives d images numériques (Matching Pursuit)». Thèse de doctorat, ÓÐ ÒØÖ Ð È Ö, (1995).». ÓÑÔÙØ Ò [176] ÖÖÝ º º«Some experiments on the recognition of speech, with one or two ears Ó Ø ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ Ñ Ö, 25(5) : p , (1953). [177] Ù ÐÐ ÙÑ Èº«La psychologie de la forme». Ð ÑÑ Ö ÓÒ, Paris, (1979). [178] Ö Ñ Ò ºËº Ò ÒÒ Ò Ö Ò º«The effect of continuity on auditory stream segregation È Ö ÔØ ÓÒÈ Ý ÓÔ Ý, 13 : p , (1973). [179]ÈÙÖÛ Ò Àº Ð Ò ÖØÞ º Ò Ç ÖÑ Ý Öú«Computing auditory perception Ù ØÓÖÝÔ Ö ÔØ ÓÒºÇÖ Ò ËÓÙÒ, 5 : p , (2000). [180]Ï ÖÖ ÒÊºÅ Ò Ï ÖÖ ÒʺȺ«Auditory illusions and».âóùöò ÐÓ Ø ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ confusions».ë ÒØ Ñ Ö Ò, 223 : p.30 36, December (1970). [181] ÓÛÐ Ò ÏºÂº«The perception of interlieved melodies».è Ö ÔØ ÓÒ Ò È Ý ÓÔ Ý, DansÈÖÓ Ò Ó Ø Ø ÁÒØ ÖÒ ¹ 14 : p.37 40, (1973). [182]ÍºÏ Ò Ö. «Cognitive aspects of amadinda xylophone music from buganda : Inherent patterns reconsidered». Ø ÒÓÑÙ ÓÐÓ Ý, 37(2) : p , (1993). [183]Å ÐÐ Ö º º Ò À º º«The trill threshold Ñ Ö, 22(5) : p , (1950).».ÈÖ ÍÒ Ú Ö Ø Ö [184]Ë ÓÙØ Òº º«On the perception of sound and speech». Ø ÓÒ Ð ÓÒ Ö ÓÒ ÓÙ Ø, Copenhagen, vol. 2, p , (1962). [185] Ö Ñ ÙÐØƺ Å ÝÐ º ÖÐÝÓÒʺȺ Ò ÓÐÐ Øĺ«Evidence for two pitch encoding mechanisms using a selective auditory training paradigm».è Ö ÔØ ÓÒ Ò È Ý ÓÔ Ý, 64 : p , (2002). [186]ÂÓÒ ÅºÊº Ò Ïº«Penser les sons. Psychologie cognitive de l audition», Chapitre : «L attention aux événements auditifs : le rôle de l organisation temporelle Ö Ò, (1994).

15 ¾¾¼ Á ÄÁÇ Ê ÈÀÁ [187]À Ö ÁºÂ. «Auditory perception of temporal order».âóùöò ÐÓ Ø ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ Ñ Ö, [188]Å ÐÐ ÖÂºÄ Ò ÜØ Ö ºÊ. «ÂÓÙÖÒ ÐÓ ÜÔ Ö Ñ ÒØ ÐÈ Ý ÓÐÓ Ý ÀÙÑ ÒÔ Ö ÔØ ÓÒ Ò Ô Ö ÓÖÑ Ò,». ÓÙÖ Ä³ ÓÐ Æ Ø ÓÒ Ð ³ÁÒ¹ 14 [189]Ï Ò Ð º«Music, [190]Ï ÖÖ Òʺź Ò ÖÓ ØºÅ. «Ò È Ý ÓÔ Ý, 20 [191]ÂÓÒ ÅºÊº«Dynamical [192] ÓÙÖÓÙÜȺ Ò Ë Ñ ÒÓÙź«Les plans expérimentaux Ò ÙÖ Ì Ò ÕÙ ÁÒ Ù ØÖ Ö ÓÐ Ø Ð Ñ ÒØ Ö, Unité [193]ÄÓ ÐÆ ÑÖÓ Û. Source Internet : ØØÔ»»ÛÛÛºÒ ÑÖÓ ÛºÓÑ». [194]Ë Ô Ö ÊºÆº«The function I,II».È Ý ÓÑ ØÖ, [195]ÃÖ٠к º«Nonmetric [196] Ý Èº Ö Ñ Ù º Ì ÐÐ Ø º ÓÙÖÓÙÜȺ ÓÖ Ù º Ò Æ Ó Àº«An ÈÖ Ö Ò, 17 [198]Å ÝÒ Ö º Ï ÐÐ Ñ º º Ò Ä º«I. development of NAH».Ì ÂÓÙÖÒ ÐÓ Ø ÓÙ Ø ÐËÓ ØÝÓ Ñ Ö,».È Ö ÔØ ÓÒ 31 : p , (1959). Effects of speaking rate and lexical status on phonetic perception : p , (1988). sound and sensation : A modern exposition». (1967). Two types of auditory sequence perception : p , (1976). attending and responses to time».è Ý ÓÐÓ ÐÊ Ú Û, 96 : p , (1989). de Statistique, Septembre (2003).». ÓÓ ÉÙ Ð ØÝ Ò analysis of proximities : multidimensional scaling with an unknown distance 27 : p , , (1962). multidimensional scaling : a numerical method».è Ý ÓÑ ØÖ, 29 : p , (1964). alternative to external preference mapping based on consumer perceptive mapping : p , (2006). [197]Å Òź«Prélocalisation par holographie acoustique des sources de bruit principales sur moteur EW10J4/BE4 adaptation 206». (2002).ÆÓØ ÒØ ÖÒ ÈË. Theory of generalized holography and the 78(4) : p , October (1985).

Ì ÈÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ø ØÖ ÓØ ÙÖ Ð³ÍÒ Ú Ö Ø È Ö ËÔ Ð Ø ÁÒ ÓÖÑ Ø ÕÙ ÅÓ Ð Ø ÓÒ ÝÒ Ñ ÕÙ ÐÙÜ Ô Ö ÒØ º ÔÔÐ Ø ÓÒ ÙÜ ÔÖÓ Ù ÖÙ ÐÐ Ñ ÒØ Ò ÐØÖ Ø ÓÒ Ø ÖÓ ÓÒº Ô Ö Ú Ë ÊÎ Ì ËÓÙØ ÒÙ Ð ¾ ÒÓÚ Ñ Ö ¾¼¼¼ Ú ÒØ Ð ÙÖÝÓÑÔÓ

Plus en détail

ÇÄ Ë ÅÁÆ Ë È ÊÁË ÓÐÐ ÓØÓÖ Ð ÌÀ Ë ÔÓÙÖ Ó Ø Ò Ö Ð Ö ÓØ ÙÖ Ð³ ÓÐ Å Ò È Ö ËÔ Ð Ø ÅÓÖÔ ÓÐÓ Å Ø Ñ Ø ÕÙ ÔÖ ÒØ Ø ÓÙØ ÒÙ ÔÙ Ð ÕÙ Ñ ÒØ Ô Ö Î Ð ÖÝ Ê ÓÒ Ð ½ Ñ Ö ¾¼¼½ ÔÔÐ Ø ÓÒ Ð ÅÓÖÔ ÓÐÓ Å Ø Ñ Ø Õ٠г Ò ÐÝ ÓÒ Ø ÓÒ

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø È Ö ¹ËÙ ÆÌÊ ³ÇÊË Ê ÔÔÓÖØ ÒØ ÕÙ ÔÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ ³ÙÒ À Ð Ø Ø ÓÒ Ö Ö Ê Ö Â Ò¹ Ö ÒÓ ÅÇÆÁÆ Ö Ò Ì Ð ÓÑ Ê² ÓÒØÖ ÙØ ÓÒ ÙÜ Ñ Ø Ó ÓÖÑ ÐÐ ÔÓÙÖ Ð ÐÓ Ð ËÓÙØ ÒÙ Ð Ù ÚÖ Ð ¾¼¼¾ Ú ÒØ ÙÒ ÙÖÝ ÓÒ Ø ØÙ Ô Ö

Plus en détail

Æ Ó ³ÓÖ Ö ºÍº ½ ¼ ËÈÁ ¾ ÍÒ Ú Ö Ø Ð È Ð ¹ Ð ÖÑÓÒØ ÁÁ ÓÐ ÓØÓÖ Ð Ë Ò ÔÓÙÖ Ð³ÁÒ Ò ÙÖ Ð ÖÑÓÒع ÖÖ Ò ÌÀ Ë ÈÖ ÒØ Ô Ö Ê Ñ ÇÊÆ Ì ÁÒ Ò ÙÖ Ð³ ÆËÈË Ñ ÖÓ Ð ØÖÓÒ ÕÙ Ø ³ ÒØÖÙÑ ÒØ Ø ÓÒ ÍÒ Ú Ö Ø ÄÓÙ È ËÌ ÍÊ ÈÓÙÖ Ó Ø Ò

Plus en détail

ÅÆ ÁÆÄ ÀÅ ½½¼ ÈÖÒÔ Ñ ÈÖÓ ÙÖ ÐÒ ËعÑÒØ Ø Ù Ð ÑÖ ¾¼¼½ ØÑÔ ¼ ¼ ¹ ½¾ ¼ ÍÍÆ ÅÌÊÁÄ ËÍÈÈÄÅÆÌÁÊ ÈÊÅÁË Æ³ÁÅÈÇÊÌ ÉÍÄÄ ÄÍÄÌÊÁ ÈÊÅÁË ÁÆËÌÊÍÌÁÇÆË ÚÖ Þ ÕÙ ÚÓÙ ÚÞ ØÓÙØ Ð ¾ Ô Ð³ÜÑÒ ÖÔÓÒÞ ØÓÙØ Ð ÕÙ ØÓÒ ÚÓÙ Ò ÚÞ ÓÒ ÚÓÙ

Plus en détail

Å Ø Ö Ê Ö ÁÒØ ÐÐ Ò ÖØ ÐÐ Ê ÓÒÒ Ñ ÒØ ÓÓÔ Ö Ø ÓÒ Ä Ò ØÙ Ô Ö ÑÙÐ Ø ÓÒ Ð ÝÒ Ñ ÕÙ ÓÖ Ò Ø ÓÒÒ ÐÐ ³ÙÒ Ý Ø Ñ ÑÙÐØ ¹ ÒØ ÔØ Ø Ò ÙÒ Ö Ù ³ Ò ÓÖÑ Ø ÓÒº Ê ÔÔÓÖØ ËØ Å Ø Ö Ê Ö ÁÒØ ÐÐ Ò ÖØ ÐÐ Ê ÓÒÒ Ñ ÒØ ÓÓÔ Ö Ø ÓÒ Ä Ò

Plus en détail

Î Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ ÑÓ Ð Ó Ø Ð Ô Ö ÔØ ÓÒ Ð ÕÙ Ð Ø ÓÙ Ø ÕÙ Ò ÙÒ Ò Ñ Ð ÐÐ ÓÒ ÖØ Ø ³ÓÔ Ö Ö Ã ÀÄ Ñ Ð Ð Ö Ñº Ö Ì ÓØÓÖ Ø Ö Ø ÙÖ Ø Å Ð ÊÍÆ Í Ä ÓÖ ØÓ Ö ³ Ù Ð ÁÊ Å È Ö Ä ÓÖ ØÓ Ö ³ ÓÙ Ø Õ٠гÍÒ Ú Ö Ø ÙÅ Ò Ä Å Ò Ì ÔÖ ÒØ

Plus en détail

ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ÌÀÇÄÁÉÍ ÄÇÍÎ ÁÆ ÍÄÌ ³ÁÆ ÆÁ ÊÁ ÁÇÄÇ ÁÉÍ ÊÇÆÇÅÁÉÍ Ì ÆÎÁÊÇÆÆ Å ÆÌ Ä ÔÔÖÓ Ý Ø Ñ ÔÓÙÖ ÙÒ ÑÙÐ Ø ÓÒ ÔÖÓ Ô Ø Ú Ø ÖÖ ØÓ Ö ÔÔÐ ÕÙ Ð Ø ÓÒ Ð ÖØ Ð Ø ÓÐ Ò Ð Ö ÓÒ Ù Ö Æ Öµ ÈÖÓÑÓØ ÙÖ ÈÖº Ⱥ ÓÙÖÒÝ Öº º Ö Ö ÌÖ

Plus en détail

Planification de tâches de manipulation en robotique par des approches probabilistes

Planification de tâches de manipulation en robotique par des approches probabilistes Thèse préparée au Laboratoire d Analyse et d Architecture des Systèmes du CNRS en vue de l obtention du Doctorat de l Université Paul Sabatier de Toulouse Spécialité : Robotique - Informatique par Anis

Plus en détail

!" # $%% %%% ÚÐÙØÓÒ Ê ÕÙ ÓÒØÖÓÚÖ ÔÖ Ð ÌÓÖ ÇÔØÓÒ ÊÐÐ ÊÓÖØ Ã Ø Ý ÒÖ ÄÔ Þ ËÓÔ ÈÖÓ Ü Ø ÑÐ ÈÖÓØÓÔÓÔ Ù ß ÊÉŹÁÈ ¾ ÖÙ Ð ÖØ ½ ¼¼¾ ÅÖ ÐÐ Ê ÙÑ ÈÙÐ ÓÒ ÑÒ ÖÕÙÖ ØØ ÝÒÑ Ò ÓÒØÖÓÚÖ ÓÙÒØ ÓÖ ÚÐÙÒ Ö º Ì ÒÐÙ ÒÚÖÓÒÑÒØÐ Ö ÓÒÓÑ

Plus en détail

ÇÙ ÑÒ ÐÐÝ ØÓÒ ÔÔÖÓÚ ÓÒÒÑÒØ Ò ÓÒØÜØ ØÓÒ ÔÖÓØ ÒÐÝ ÙÜ Ñ ÙÖ ÒÚÙ ÖÚ ÅÑÓÖ ÑØÖ ÔÖ ÒØ Ð ÖØÓÒ ØÙ ÝÐ ËÙÔÖÙÖ Ð³ÍÒÚÖ Ø ÙÉÙ ÔÓÙÖ Ð³ÓØÒØÓÒ Ù Ö ÅØÖ Ò ÅºËºµ ÈÖÓÖÑÑ ÅØÖ Ò ØÓÒ ÔÖÓØ ÔÖØÑÒØ Ò ÑÒ ØÖØÚ ÍÒÚÖ Ø Ù ÉÙ ÀÙÐÐ Å ¾¼¼¾

Plus en détail

Evaluation des compétences en mathématiques en fin de 2e année primaire : Résultats de la première phase de l'enquête Mathéval

Evaluation des compétences en mathématiques en fin de 2e année primaire : Résultats de la première phase de l'enquête Mathéval 03.2 MAI 2003 Evaluation des compétences en mathématiques en fin de 2e année primaire : Résultats de la première phase de l'enquête Mathéval Ouvrage coordonné par Jean-Philippe Antonietti Ú ÐÙ Ø ÓÒ ÓÑÔ

Plus en détail

Ò ÑÑÓÖ ÖÒÓ ÊÑÖÑÒØ ØÖÚÐ Ø «ØÙ Ò Ð ÖÓÙÔ ÅË Ð³ÁÒ ØØÙØ ÈÝ ÕÙ ÆÙÐÖ ÄÝÓÒº ÖÒÖ ÁÐÐ Ø ÑÓÒ ÖØÙÖ Ø ÔÒÒØ ØÖÓ Ò ÐÙ Ù ÖÓÒÒ ÒØ ÔÓÙÖ Ð ÓÒ Ò ÕٳРØÓÙÓÙÖ Ù ØÑÓÒÖ Ò ÑÓÒ ØÖÚÐ Ø ÔÓÙÖ Ð ÐÖØ ÕٳРѳ ÓÖ ØÓÙØ Ù ÐÓÒ Ñ Ø º ÂÕÙ

Plus en détail

ÈÖÓ Ø Ò ³ ØÙ ÇÆ ÈÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÄ ÆÁ Á Ì ÍÊ ÌÊ Â ÌÇÁÊ Ë ÈÇÍÊ ÍÆ ÊÇ ÇÌ ÅÇ ÁÄ Å ØØ Ù Å ÓÒÒ Ù ÚÖ Ö ¾¼¼ ÈÖÓ ÙÖ Ö ÔÓÒ Ð Ù È ÆË Å Åº Ö ØÓÔ ÁÊ Í ¹ Í ÁÆ Åº  ҹÄÙ Í À Ì ËÍÈ Ä Åº ËØ Ô Ò ÎÁ ÄÄ ¾ È Å ØØ Ù Å ÓÒÒ Ù Ê Ñ

Plus en détail

ÆÙÑ ÖÓ ³ÓÖ Ö Í ½½ Ë ¾ È Ì ¼ ÍÆÁÎ ÊËÁÌ Ä ÁË È Ë Ä Íº ºÊº Ê Ö Ë ÒØ ÕÙ Ø Ì Ò ÕÙ µ ÇÄ Ç ÌÇÊ Ä Ë Ë Á Æ Ë ÇÆ Å ÆÌ Ä Ë ÌÀ Ë ÔÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ó Ø Ò Ö Ð Ö Ç Ì ÍÊ ³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÈ Á ÄÁÌ ÈÀ ËÁÉÍ Ë È ÊÌÁ ÍÄ Ëµ Ô Ö ÙÝ À ÄÄ

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø Ê ÁÅË ÑÔ Ò ¹ Ö ÒÒ Í Ê Ë Ò Ü Ø Ø Æ ØÙÖ ÐÐ Ò Ö Ø ÓÒ ÕÙ Ò Ø Ø ÙØÓÑ Ø Ø ÑÔÓÖ Ëº ÊÍËÇÆ» ĺ ÈÁ ÊÊ» º Ê Ì Ê ÔÓÒ Ð À Ò ÓÙ Ð º ºËºËº ʺ˺Áº ¾¼¼»¾¼¼ Ê ÙÑ Ö ÒØ ÔÖÓØÓÓÐ Ø Ý Ø Ñ Ò Ø ÑÔ Ö Ð Ô ÙÚ ÒØ ØÖ ÑÓ Ð

Plus en détail

ÊÔÔÓÖØ Ø ÖÒÓ ÇÐÚÖ Å ÔØÑÖ ¾¼¼¾ Ê ÙÑ Ä ÓÖÑÐ Ñ Ö ÙÜ Ý Ò Ø ÙÒ ÐØÖÒØÚ Ð ØÓÒ ÓÒÒ Ò Ö Ð ÓÒØ Ð Ö ÙÐØØ ³ÙÒ ÓÒÚÖÒ ÒØÖ Ð ÑØÓ ØØ ØÕÙ ÕÙ ÔÖÑØØÒØ ÐÔ Ð³Ó ÖÚØÓÒ Ð ÐÓ Ø ØÒÓÐÓ Ð³ÒØÐÐÒ ÖØÐÐ ÕÙ ÔÖÑØØÒØ ÙÜ ÓÖÒØÙÖ ØÖØÖ Ð ÓÒÒ

Plus en détail

Ì Ð Ñ Ø Ö ½ ÁÒØÖÓ ÙØ ÓÒ Ò Ö Ð ½º½ Ä ÝÐ ØÑÓ Ô Ö ÕÙ ÔÓÙ Ö Ñ Ò Ö Ð º º º º º º º º º º º º º º º º º º ½º½º½ Å Ò Ú Ò Ô Ø ØÓÖ ÕÙ º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º ½º½º¾ Å Ò Ú Ò Ð Ø Ò ÕÙ ØÙ ÐÐ º º º

Plus en détail

Imagerie Cardiaque Multimodalités 2D et 3D : THÈSE

Imagerie Cardiaque Multimodalités 2D et 3D : THÈSE Institut National Polytechnique de Lorraine DFD en Automatique et Production Automatisée École doctorale IAEM Lorraine Imagerie Cardiaque Multimodalités 2D et 3D : application à la Coronarographie/Tomoscintigraphie/TEP-CT

Plus en détail

MISE À PROFIT DU SÉQUENÇAGE DU GÉNOME HUMAIN POUR IDENTIFIER DE NOUVEAUX MINISATELLITES POLYMORPHES, VOIRE HYPERMUTABLES

MISE À PROFIT DU SÉQUENÇAGE DU GÉNOME HUMAIN POUR IDENTIFIER DE NOUVEAUX MINISATELLITES POLYMORPHES, VOIRE HYPERMUTABLES MISE À PROFIT DU SÉQUENÇAGE DU GÉNOME HUMAIN POUR IDENTIFIER DE NOUVEAUX MINISATELLITES POLYMORPHES, VOIRE HYPERMUTABLES France DENOEUD Rapport de stage de DEA AGM2 (1999-2000) effectué à l'institut de

Plus en détail

Extraction d informations à partir de documents juridiques : application à la contrefaçon de marques

Extraction d informations à partir de documents juridiques : application à la contrefaçon de marques Extraction d informations à partir de documents juridiques : application à la contrefaçon de marques Pierre Renaux To cite this version: Pierre Renaux. Extraction d informations à partir de documents juridiques

Plus en détail

Geoffroy Guibert. To cite this version: HAL Id: tel-00007082 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00007082

Geoffroy Guibert. To cite this version: HAL Id: tel-00007082 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00007082 Etude par des méthodes nucléaires et physico-chimiques de la contamination des tissus situés autour de biomatériaux métalliques implantés. Mesure de la contribution à la toxicité par la radioactivité résiduelle

Plus en détail

Potentiel de réserves d un bassin pétrolier : modélisation et estimation

Potentiel de réserves d un bassin pétrolier : modélisation et estimation Potentiel de réserves d un bassin pétrolier : modélisation et estimation Vincent Lepez To cite this version: Vincent Lepez. Potentiel de réserves d un bassin pétrolier : modélisation et estimation. Mathematics.

Plus en détail

NOTES D ÉTUDES ET DE RECHERCHE

NOTES D ÉTUDES ET DE RECHERCHE NOTES D ÉTUDES ET DE RECHERCHE UNE MESURE DE LA PERSISTANCE DANS LES INDICES BOURSIERS Sanvi Avouyi-Dovi, Dominique Guégan et Sophie Ladoucette Décembre 2002 NER # 94 DIRECTION GÉNÉRALE DES ÉTUDES ET DES

Plus en détail

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Erwan Bigot To cite this version: Erwan Bigot. Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection. Mécanique

Plus en détail

X Y. 1,, A n } ØY {B 1,, B m. A 1 A n B 1 B m Ô {,

X Y. 1,, A n } ØY {B 1,, B m. A 1 A n B 1 B m Ô {, ÓÒ ÚÓ Ö ØÖ Ò Ö Ñ Ä Ø Ô Ð ÓÒ ÔØ ÓÒ ³ÙÒ Ñ Ö Ð Ø ÓÒÒ Ð ½º Ò ÐÝ Ó Ò Ò ÓÖÑ ÐÐ µ º½ ÒØ Ø Ó Ø ÓÒµ Ó٠ʵº ¾ºÍØ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒÓÙØ Ð Ö Ô ÕÙ ÔÓÙÖÙÒ ÔÖ Ñ Ö ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ñ Ø Ó Ô Ò Ò ÓÒØ ÓÒÒ ÐÐ º ÙÒ Ð ÓÒØÖ ÒØ ÙÖÐ ÓÒÒ µµ ºÈ

Plus en détail

½º º Ì Ð ÙÜÔÓÙÖÄÌÄ Ø ÙØÓÑ Ø ½º Ò º Ä ÙØÓÑ Ø Ò Ñ Ò ÙÒÒÓÑ Ö Ò ³ Ø Ø ºÁÐ Ð ÒØ ÑÓØ Ä ω¹ ÙØÓÑ Ø ÙØÓÑ Ø Ú ÙÒÒÓÑ Ö Ò ³ Ø Ø Ñ Ô Ð F Ø Ø Ð Ð Ð Ò ÔØ Ô ÖA FÒ³ ØÔ Ú º ÑÓØÖ Ù Ö ÔØ ÓÒ ³ÙÒ ÒØ ÖÔÖ Ø Ø ÓÒÓ F Ø Ù º ½º Ò

Plus en détail

Analyse d architectures, modélisation et commmande de générateurs pour réseaux autonomes

Analyse d architectures, modélisation et commmande de générateurs pour réseaux autonomes Analyse d architectures, modélisation et commmande de générateurs pour réseaux autonomes Nicolas Patin To cite this version: Nicolas Patin. Analyse d architectures, modélisation et commmande de générateurs

Plus en détail

Correction du TP2 - Base Location

Correction du TP2 - Base Location Faculté des Sciences Jean Perrin Correction du TP2 - Base Location Remarques : 1. Le répertoire ÚÖ»Ñ est accessible en lecture. Il contiendra les corrections des tps, etc... 2. À la fin de la séance, il

Plus en détail

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures

Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Devoir 9 - Le 1er décembre - 4 heures Le barème est sur 70 points dont 2 points pour la présentation Les questions Q13, Q14, Q17, Q33 et Q34 peuvent être laissées de coté dans un premier temps. Calculatrice

Plus en détail

Ensembles inévitables et classes de conjugaison

Ensembles inévitables et classes de conjugaison Ensembles inévitables et classes de conjugaison Jean-Marc CHAMPARNAUD Georges HANSEL Abstract Un ensemble de mots sur un alphabet est dit inévitable si tout mot infini sur admet au moins un facteur dans.

Plus en détail

aro b=abp= qrabp bq=bjmilv^_fifq äéë íìçéë ÇÉ äûéãéäçá Å~ÇêÉ J gìáå OMMV cfifðobp=`lroqbpi=cfifðobp=ilkdrbp nrbiibp=fkpboqflkp=bq=nrbip=m^o`lrop=\ PM=Çáéä ã ë=éí=nm=aoe=í ãçáöåéåí aìê É=ÇÉë= íìçéë=éí=éãéäçó~äáäáí

Plus en détail

A Theoretical Comparison Between Integrated and Realized Volatilies

A Theoretical Comparison Between Integrated and Realized Volatilies Cahier 2001-26 A Theoretical Comparison Between Integrated and Realized Volatilies MEDDAHI, Nour Département de sciences économiques Université de Montréal Faculté des arts et des sciences C.P. 6128, succursale

Plus en détail

Un pitchtracker monophonique

Un pitchtracker monophonique Un pitchtracker monophonique Damien Cirotteau Dominique Fober Stephane Letz Yann Orlarey Grame - Département Recherche 9,rue du Garet BP 1185 69002 LYON CEDEX 01 Tel +33 (0)4 720 737 00 Fax +33 (0)4 720

Plus en détail

ÐÁÑÁÑÔÇÌÁ É ÐÅÑÉËÇØÇ ÔÙÍ ÁÑÁÊÔÇÑÉÓÔÉÊÙÍ ÔÏÕ ÐÑÏÚÏÍÔÏÓ

ÐÁÑÁÑÔÇÌÁ É ÐÅÑÉËÇØÇ ÔÙÍ ÁÑÁÊÔÇÑÉÓÔÉÊÙÍ ÔÏÕ ÐÑÏÚÏÍÔÏÓ ÐÁÑÁÑÔÇÌÁ É ÐÅÑÉËÇØÇ ÔÙÍ ÁÑÁÊÔÇÑÉÓÔÉÊÙÍ ÔÏÕ ÐÑÏÚÏÍÔÏÓ 1. ÏÍÏÌÁÓÉÁ ÖÁÑÌÁÊÅÕÔÉÊÏÕ ÐÑÏÚÏÍÔÏÓ VISTIDE. 2. ÐÏÉÏÔÉÊÇ ÊÁÉ ÐÏÓÏÔÉÊÇ ÓÕÍÈÅÓÇ ÊÜèå öéáëßäéï ðåñéý åé cidofovir éóïäýíáìï ìå 375 mg/5 m (75 mg/ml) Üíõäñï

Plus en détail

Visualisation électronique des crédits avec image (VEC-I) pour la clientèle commerciale

Visualisation électronique des crédits avec image (VEC-I) pour la clientèle commerciale Manuel Visualisation électronique des crédits avec image (VEC-I) pour la clientèle commerciale Visualisation électronique des crédits saisis entièrement avec image (VEC-Eplus) pour la clientèle commerciale

Plus en détail

MISE EN FONCTIONNEMENT DE LA POMPE UTILISATION DE LA POMPE

MISE EN FONCTIONNEMENT DE LA POMPE UTILISATION DE LA POMPE MISE EN FONCTIONNEMENT DE LA POMPE UTILISATION DE LA POMPE L utilisation normale de cette pompe passe par un réservoir d eau d une capacité minimum de 120 litres, dans lequel il faut plonger les deux tuyaux

Plus en détail

Modélisation éléments finis de poutres sandwich adaptatives en dynamique non-linéaire pour l atténuation de vibrations

Modélisation éléments finis de poutres sandwich adaptatives en dynamique non-linéaire pour l atténuation de vibrations Modélisation éléments finis de poutres sandwich adaptatives en dynamique non-linéaire pour l atténuation de vibrations Ana Cristina Galucio Jean-François Deü Roger Ohayon Laboratoire de Mécanique des Structures

Plus en détail

Ouverture aux 1&2 caractères en.fr. Les règles d enregistrement

Ouverture aux 1&2 caractères en.fr. Les règles d enregistrement Ouverture aux 1&2 caractères en.fr Les règles d enregistrement OUVERTURE AUX 1&2 CARACTERES EN.FR LES REGLES D ENREGISTREMENT 2 Sommaire I. Introduction... 3 II. Les dispositions générales... 4 1. Les

Plus en détail

Modélisation des codes de calcul dans. le cadre des processus gaussiens

Modélisation des codes de calcul dans. le cadre des processus gaussiens Modélisation des codes de calcul dans le cadre des processus gaussiens Amandine Marrel Laboratoire de Modélisation des Transferts dans l Environnement CEA Cadarache Introduction (1) Fiabilité et calcul

Plus en détail

«Qu est-ce que le timbre?»

«Qu est-ce que le timbre?» L2 «Le Son Musical» 2005-2006 sélection des principaux transparents (26 sur 40) Université Paris VI, Nathalie Delprat «Qu est-ce que le timbre?» points de repère historiques outils d analyse du timbre

Plus en détail

Codes ASCII ISO HTML

Codes ASCII ISO HTML s ASCII Voici une liste des caractères. Il suffit d'insérer le pour l'obtenir dans votre page. Ou de copier/coller le Symbole. Avec cette manipulation, vous garantissez que les caractères spéciaux seront

Plus en détail

CARACTERES SPECIAUX. Caractères spéciaux : Comment ça marche?

CARACTERES SPECIAUX. Caractères spéciaux : Comment ça marche? CARACTERES SPECIAUX Caractères spéciaux : Comment ça marche? Vous trouverez ci-dessous une liste complète des caractères spéciaux, classés par catégories. Pour utiliser le code clavier, vous devez maintenir

Plus en détail

Génération de code à partir d une spécification B : Application aux bases de données

Génération de code à partir d une spécification B : Application aux bases de données Génération de code à partir d une spécification B : Application aux bases de données Amel Mammar * Régine Laleau ** Université du Luxembourg, LACL, Université Paris 12 SE2C, 6 rue Richard Courdenhove-Kalergi

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

écoles L histoire des à Lathus-Saint-Rémy En 2014, le groupe scolaire Abel Thévenet fêtait ses soixante ans!

écoles L histoire des à Lathus-Saint-Rémy En 2014, le groupe scolaire Abel Thévenet fêtait ses soixante ans! --? 204 ê! À - ç F. j. -- :. 904 954 204 : j 205. U ç 900. J - z J J G G ë k k F V H F H j G. j ê U 953-954 ç. j -- -. : V ( 2 47 / -2 2 47 / 3 2 47 / 4-5 2 294 / 4 60 W 372 60 W 796 3 4 3 7 3 3 34). :

Plus en détail

Lecture optique par vision industrielle

Lecture optique par vision industrielle Lecture optique par vision industrielle Le but du TP est d effectuer la détection et la lecture automatique de plaques d immatriculation de véhicules automobiles. Cette application est utilisée pour le

Plus en détail

AUTO-ÉVALUATION. Le moment du repas et des collations. Fiche pédagogique numéro 4. Nom de l éducatrice : Date :

AUTO-ÉVALUATION. Le moment du repas et des collations. Fiche pédagogique numéro 4. Nom de l éducatrice : Date : AUTO-ÉVALUATION Le moment du repas et des collations Nom de l éducatrice : Date : Fiche pédagogique numéro 4 OBJECTIFS de l outil d auto-évaluation: Permettre à l éducatrice de réactiver ses connaissances

Plus en détail

Université de Toulon Faculté de Sciences Economiques et de Gestion Année universitaire 2014-2015

Université de Toulon Faculté de Sciences Economiques et de Gestion Année universitaire 2014-2015 Université de Toulon Faculté de Sciences Economiques et de Gestion Année universitaire 2014-2015 Licence 3 de Sciences Economiques Janvier 2015 Dynamique macroéconomique (M. Catin) Tous documents autorisés

Plus en détail

ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : NOM : Le conseil de cycle atteste de l acquisition par l élève :

ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : NOM : Le conseil de cycle atteste de l acquisition par l élève : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : Le conseil de cycle atteste de l acquisition par l élève : de toutes les connaissances et compétences définies par le B2i

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france PROJETS D INFORMATION ET D ORIENTATION DES JEUNES

Plus en détail

Planning T.A.P. 3/6ans. 7/10 ans. avril. avril. Lundi Mardi Jeudi Vendredi. et culture - La guirlande de fleurs. et culture

Planning T.A.P. 3/6ans. 7/10 ans. avril. avril. Lundi Mardi Jeudi Vendredi. et culture - La guirlande de fleurs. et culture L 2 2 A A J A avril avril et culture - Fabrication d'objets en pâte à sel 1/4 - La balle aux prisonniers et culture - La guirlande de fleurs - La course aux couleurs traditionnels et sportifs - Hockey

Plus en détail

Une approche globale pour la métrologie 3D automatique multi-systèmes

Une approche globale pour la métrologie 3D automatique multi-systèmes Une approche globale pour la métrologie 3D automatique multi-systèmes Nicolas Audfray To cite this version: Nicolas Audfray. Une approche globale pour la métrologie 3D automatique multi-systèmes. Autre.

Plus en détail

Transition vers le marché du travail au Canada : Portrait de la situation actuelle et perspective historique

Transition vers le marché du travail au Canada : Portrait de la situation actuelle et perspective historique 99s-39 Transition vers le marché du travail au Canada : Portrait de la situation actuelle et perspective historique Daniel Parent Série Scientifique Scientific Series Montréal Novembre 1999 CIRANO Le CIRANO

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

EMC SourceOne Version 7.0

EMC SourceOne Version 7.0 EMC SourceOne Version 7.0 Guide d utilisation Search 300-015-190 RÉV. 01 EMC Computer Systems France River Ouest, 80 Quai Voltaire CS 21002 95876 Bezons Cedex Tél. : +33 1 39 96 90 00 Fax : +33 1 39 96

Plus en détail

UN DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR ARTS ET MÉTIERS POUR LES DIGITAL NATIVES

UN DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR ARTS ET MÉTIERS POUR LES DIGITAL NATIVES PÉDAGOGIE ACTIVE VIVRE L EXPÉRIENCE EN MODE PROJET Tout au long de votre cursus de 2 ans, sous la tutelle de laboratoires partenaires et accompagné par des entreprises, vous : développez 8 projets innovants

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

40èmes Olympiades des métiers

40èmes Olympiades des métiers METIER N 33 40èmes Olympiades des métiers GUIDE DE PREPARATION AUX SELECTIONS REGIONALES Page 1 sur 13 «Vous venez de vous inscrire aux concours régionaux des 40èmes Olympiades des Métiers, et je tenais

Plus en détail

STAGE. «Offre modulaire - Recueillir et analyser les besoins et attentes des usagers - Module 4 - L'analyse experte des données statistiques»

STAGE. «Offre modulaire - Recueillir et analyser les besoins et attentes des usagers - Module 4 - L'analyse experte des données statistiques» STAGE «Offre modulaire - Recueillir et analyser les besoins et attentes des usagers - Module 4 - L'analyse experte des données statistiques» PROGRAMME DETAILLE Intervenant : PARIS nicolas Cabinet : OPTIMA

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME

Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME Résultats préliminaires de l enquête sur l émergence des innovations dans le cadre des alliances stratégiques des PME Novembre 2009 Dans le cadre d une recherche doctorale en Management de l innovation

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

CONSTRUCTION r H a H u a te t Q u Q a u lité lit d U s U ag a e g

CONSTRUCTION r H a H u a te t Q u Q a u lité lit d U s U ag a e g CONSTRUCTION r Haute Qualité d Usage Ú ±² 7ª± ²± ¾ «¼» Aujourd'hui, le regard porté sur l'accessibilité est en constante évolution, et fait partie des enjeux et des préoccupations des politiques urbaines.

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

1- Son / Signal sonore

1- Son / Signal sonore SOMMAIRE 1. Son / Signal sonore 2. Critères d appréciations du son 3. Caractéristiques physiques du signal sonore 4. Représentations visuelles du signal sonore 5. Les différentes familles du son. 1- Son

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

www.russe- facile.fr

www.russe- facile.fr Apprenez le russe facilement www.russe- facile.fr Ce guide est destiné à partager mon expérience. Je vous explique comment j'ai appris le russe sans douleur. Mon histoire avec le russe A 18 ans je maîtrisais

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

LE TUTORAT ENTRE PAIRS : Un accompagnement au bénéfice des élèves tuteurs intellectuellement précoces

LE TUTORAT ENTRE PAIRS : Un accompagnement au bénéfice des élèves tuteurs intellectuellement précoces LE TUTORAT ENTRE PAIRS : Un accompagnement au bénéfice des élèves tuteurs intellectuellement précoces Sophie Christine Audibert LARSEF Université Victor Segalen Bordeaux 2 «La plupart des problèmes que

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

4.1 Étude de la solubilité du chlorure d hydrogène dans l eau

4.1 Étude de la solubilité du chlorure d hydrogène dans l eau Corrigés des problèmes du chapitre 4 4.1 Étude de la solubilité du chlorure d hydrogène dans l eau 1. Variables de composition 1.1 Par définition de la fraction molaire du constituant, nous avons : Ü Ò

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Khalil Abid et Kais Ouni Unité de Recherche Traitement du Signal,Traitement d Images et Reconnaissance de Formes, École Nationale d Ingénieurs

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Jeunesse / Services thérapeutiques. Kannerhaus Jean. Centre thérapeutique pour enfants et familles

Jeunesse / Services thérapeutiques. Kannerhaus Jean. Centre thérapeutique pour enfants et familles Jeunesse / Services thérapeutiques Kannerhaus Jean Centre thérapeutique pour enfants et familles Le centre thérapeutique Kannerhaus Jean Centre Thérapeutique Kannerhaus Jean 15a, rue du Château, L-6922

Plus en détail

Découvrez l univers des piles avec nous!

Découvrez l univers des piles avec nous! Découvrez l univers des piles avec nous! Bonjour, c est moi Recharge! Aujourd hui, toi et moi allons en apprendre plus sur la vie des piles. Voici mon père! Des usines, des compagnies Voici, le chemin

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe

Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe Simon Benjamin BTS SIO Rapport de stage : Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe Entreprises : 2014/2015-1 - - 2 - Remerciements Je tiens tout

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

LE MUSICIEN ÉDUCATEUR ET LA RÉFORME ÉDUCATIVE AU QUÉBEC : UN REGARD SUR LA PENSÉE DE L ENSEIGNANT. Mercè Vilar Louise Mathieu Maria Teresa Moreno

LE MUSICIEN ÉDUCATEUR ET LA RÉFORME ÉDUCATIVE AU QUÉBEC : UN REGARD SUR LA PENSÉE DE L ENSEIGNANT. Mercè Vilar Louise Mathieu Maria Teresa Moreno LE MUSICIEN ÉDUCATEUR ET LA RÉFORME ÉDUCATIVE AU QUÉBEC : UN REGARD SUR LA PENSÉE DE L ENSEIGNANT Mercè Vilar Louise Mathieu Maria Teresa Moreno Après des études au Conservatoire supérieur de Barcelone,

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2008. L Institut de Beauté à Domicile Imaginé il y a 40 ans et toujours dans l air du temps!

DOSSIER DE PRESSE 2008. L Institut de Beauté à Domicile Imaginé il y a 40 ans et toujours dans l air du temps! L Institut de Beauté à Domicile Imaginé il y a 40 ans et toujours dans l air du temps! DOSSIER DE PRESSE 2008 Contact Presse 3d Communication Adélaïde Mulot +33 (0) 1 46 05 87 87 amulot@3dcommunication.fr

Plus en détail

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Avant tout, je souhaite remercier Ambroise, Agnès et sa famille pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance, ainsi que pour

Plus en détail

Manuel VEC-I Visualisation électronique des crédits avec image

Manuel VEC-I Visualisation électronique des crédits avec image Manuel VEC-I Visualisation électronique des crédits avec image 499.34.1 fr (pf.ch/dok.pf) 06.2013 PF Manuel VEC-I Version juin 2013 1/21 Service à la clientèle VEC-I Demandes d adhésion VEC-I/transfert

Plus en détail

TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE

TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE 9 TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE Un complément au livre Prêt pour l amour de David Bernard Très chère lectrice/lecteur, Tu viens de recevoir un cadeau d une valeur inestimable, un cadeau qui te simplifiera

Plus en détail

Etude et prototypage d un générateur de signaux arbitraires à vocation didactique

Etude et prototypage d un générateur de signaux arbitraires à vocation didactique Etude et prototypage d un générateur de signaux arbitraires à vocation didactique J. MBIHI (*), N. TENE et K. TAKOUFET Groupe de Recherche en Informatique Industrielle et Automation (GR2IA) Ecole Normale

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Paulo R. Nationalités : Italienne et Brésilienne Université actuelle

Plus en détail

Cadarache. Le magazine du Centre de Cadarache / Numéro spécial JFA

Cadarache. Le magazine du Centre de Cadarache / Numéro spécial JFA Le magazine du Centre de / Numéro spécial JFA 28 2 500 2 500 repas servis visiteurs aux deux restaurants installations ouvertes aux visiteurs 600 véhicules contrôlés Podium des installations les plus visitées

Plus en détail

Manuel d'utilisation. Série SX402 Afficheurs alphanumériques à interface série BAL SX402 SER FR 1.0

Manuel d'utilisation. Série SX402 Afficheurs alphanumériques à interface série BAL SX402 SER FR 1.0 Manuel d'utilisation Série SX402 Afficheurs alphanumériques à interface série BAL SX402 SER FR 1.0 ALLEMAGNE FRANCE Siebert Industrieelektronik GmbH Siebert France Sarl Siebertstrasse, D-66571 Eppelborn

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail