Lot n 09 ELECTRICITE / COURANTS FAIBLES / SECURITE INCENDIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lot n 09 ELECTRICITE / COURANTS FAIBLES / SECURITE INCENDIE"

Transcription

1 Lot n 09 ELECTRICITE / COURANTS FAIBLES / SECURITE INCENDIE 09.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX TEXTES ET REGLEMENTS PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES GENERALITES ELECTRICITE DESCRIPTION DES OUVRAGES A EXÉCUTER ELECTRICITE COURANTS FORTS PRINCIPES GENERAUX INSTALLATION DE CHANTIER CIRCUIT DE TERRE DÉPART ALIMENTATION RACCORDEMENT AU RÉSEAU E.D.F. COMPTAGE D ENERGIE TABLEAU GENERAL ELECTRIQUE DISTRIBUTION APPAREILLAGE LUMINAIRES ÉQUIPEMENT DES PIÈCES ALIMENTATION ET INSTALLATIONS DIVERSES SECURITE INCENDIE PRINCIPE D INSTALLATION ECLAIRAGE DE SECURITE ALARME INCENDIE TYPE COURANTS FAIBLES TÉLÉPHONE / RJ TÉLÉVISION PREEQUIPEMENT PARABOLE OBSERVATION IMPORTANTE Page - 1/13 -

2 Il est rappelé que l Entrepreneur doit prendre connaissance du chapitre intitulé: PRESCRIPTIONS COMMUNES A TOUS LES CORPS D ETAT CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent CCTP concerne le programme des travaux à effectuer par le titulaire du Lot n 09 Les travaux décrits ci-après ont pour but l ensemble des travaux de ELECTRICITE / COURANTS FAIBLES / SECURITE INCENDIE Construction d un bâtiment pour accueil de jour et bureaux SSIAD Le présent lot concerne la fourniture de la totalité de la main d œuvre, des matériaux, de l équipement, des échafaudages, des accessoires, du transport et toutes sujétions non explicitement mentionnées mais strictement nécessaires pour mener à bien jusqu à l achèvement complet et en stricte conformité avec les présentes spécifications et les indications des plans applicables, la fourniture et la pose de tous les ouvrages décrits (voir descriptif) TEXTES ET REGLEMENTS Il est expressément convenu que tous les textes, règlements et documents de références en vigueur sont applicables et exigibles par le Maître d œuvre tel que par exemple : - les D.T.U. - Les règles de calculs et autres règles - les normes NF PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES L Entrepreneur reconnaît avoir eu connaissance de tous les plans et documents graphiques et écrits nécessaires à la description et à la compréhension du projet. Le présent chapitre donne des renseignements sur la nature des travaux à effectuer, sur leur nombre, dimensions, emplacement. Mais cette description n a pas un caractère limitatif et l Entrepreneur du présent lot devra exécuter, comme étant compris dans son prix, sans exception, ni réserve, tous les travaux nécessités par sa profession et qui sont indispensables pour l achèvement complet de son lot. En conséquence, l Entrepreneur ne pourra jamais arguer que des erreurs ou omissions sur les plans et devis, puissent le dispenser d exécuter tous les travaux de son lot ou fassent l objet d une demande de supplément de prix. L Entrepreneur consulté étant considéré comme Maître des Techniques propre à son corps d état, devra aviser par écrit, le Maître d Œuvre au moment de l appel d offres et au plus tard avant la signature du marché, de toutes réserves et remarques de sa part quant aux descriptions contenues dans le présent devis et qui lui semblent incompatibles avec l art de la bonne construction. Il devra le cas échéant, motiver les raisons de ses réserves et proposer une ou des solutions de remplacement. Page - 2/13 -

3 09.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES L entrepreneur titulaire du présent lot doit impérativement se référer aux prescriptions communes à tous les corps d état L attention des entrepreneurs est toutefois attirée sur les points suivants : GENERALITES Lecture et interprétation des documents écrits et graphiques Les plans et devis descriptifs (C.C.T.P) se complètent réciproquement, sans que l entrepreneur puisse faire état, après remise et réception de son offre, d une éventuelle discordance qu il n aurait pas signalée en temps utile. L entrepreneur est tenu de vérifier, avant toute exécution, les côtes figurant aux dessins et, signaler au Maître d Œuvre les erreurs qui pourraient être constatées. En ce qui concerne la distribution des locaux ainsi que les nus et cotes de niveaux et façades, les plans architecte prévalent sur les plans techniques. Les devis descriptifs détaillés par corps d état forment un ensemble qui rend solidaires tous les entrepreneurs appelés à coopérer à la construction du bâtiment projeté. De ce fait, aucun ne pourra se prévaloir d avoir été dans l ignorance des présents devis, dans toutes leurs parties et notices complétives s il y a lieu. Toutes les dispositions précisées dans les devis ou sur les plans devront être respectées, tant en ce qui concerne le choix des matériaux, que le mode de construction et les dispositions d ensemble. L entrepreneur contracte l obligation d exécuter l intégralité des travaux de sa profession nécessaires au complet et parfait achèvement de la construction projetée. Connaissances des lieux du projet L Entrepreneur du présent lot devra, avoir effectué sur place toutes reconnaissances nécessaires, avoir apprécié toutes les difficultés qu il pourrait rencontrer du fait de la configuration du terrain, de ses servitudes ou de sa composition. Démarches auprès des administrations L Entrepreneur du présent lot devra faire, en temps utile, sans que le Maître d Œuvre ait à le lui demander, toutes les démarches d autorisation nécessaires auprès des administrations et différents services pour le parfait déroulement du chantier, en particulier pour : Les raccordements en eau, électricité, mesures d hygiène nécessaires au besoin de chantier, La demande d autorisation de voirie pour la mise en place de bennes (éventuellement). Communications et écoulements d eau L Entrepreneur devra conduire ces travaux de telle sorte que les communications et les écoulements d eau soient convenablement assurés en tout temps et pour la durée du chantier les ouvrages provisoires nécessaires à cet effet seront à sa charge. En cas d urgence, le Maître d Œuvre pourra, sans mise en demeure préalable, et aux frais de l Entrepreneur, prendre les mesures découlant de la non observation de cette clause. Entretien des routes publiques Les salissures des voies publiques, par les engins de chantier, devront être nettoyées en permanence, les entreprises devront les dispositions appropriées. Lors de la sortie sur le domaine public, de véhicules en charge, l Entreprise devra s assurer qu aucun élément du chargement ne peut tomber du véhicule. Bruits de chantier La limitation des bruits de chantier devra être traitée par l'entrepreneur dans le strict respect de la législation et de la réglementation en vigueur à ce sujet. Nettoyage L Entrepreneur du présent lot doit, à la livraison, le nettoyage des ouvrages en conformité avec la norme NFP octobre 84. Ce nettoyage sera réalisé tout au long du déroulement du chantier de manière à conserver ce dernier et ces abords propres et exempts de tous déchets et détritus A cet effet, chacun évacuera ces déchets, directement à la déchèterie, ou dans la benne prévue à cet effet dur le chantier. Page - 3/13 -

4 Les feux de toute nature sont formellement interdits ELECTRICITE Trous, percements et réservations Outre les plans de réservations à fournir pour les réservations dans le B.A. l Entrepreneur aura à sa charge les percements, trous, saignées, scellements et raccords de murs, cloisons, y compris enduit de finition, en ce qui concerne les planchers la prestation est due par le lot Gros-Œuvre. En ce qui concerne les encastrements dans les cloisons, ils devront être réalisés conformément à l article 1.2. Du mémento - D.T.U. n Matériaux et appareillages Tous les matériaux et appareillages entrant dans la construction des installations seront conformes aux normes U.T.E. Ils seront posés avec tous les soins désirables, et dans les conditions de sécurité absolue de résistance et d isolation. L appareillage encastré dans la maçonnerie sera obligatoirement monté dans une boite d encastrement ; la protection mécanique des conducteurs devra être assurée jusqu à la pénétration dans l appareil. Les accessoires de raccordement (manchons, boites, embouts) seront adaptés au type des conduits utilisés. L emploi des coudes, équerres, tés, en montage encastré est interdit. Connexions, repérage Les épissures, soudées ou non sont interdites. Dans les boites de dérivations, les connexions seront réalisées sur des bornes à serrage. Les câbles et conducteurs seront, dans tous les cas, repérés aux couleurs conventionnelles par leurs isolants. Prestation à la charge de l Entrepreneur L entrepreneur doit, lors de la remise des offres, présenter avec sa soumission : le bordereau quantitatif estimatif détaillé signaler toutes modifications éventuelles par rapport au descriptif, contenues dans la proposition. Font notamment partie des obligations de l Entrepreneur adjudicataire : l établissement de tous les plans nécessaires au montage complet de l installation et en particulier fournir au BET tous les plans permettant de réserver les percements en temps utile, et ce au plus tard, dix jours après la signature des marchés. Mettre en place avant coulage, sous sa propre responsabilité, les canalisations et appareillages incorporés dans la partie béton. Il doit en particulier s entendre avec l Entrepreneur du gros œuvre, pour poser ses conduits après ferraillage et s assurer que le coulage du béton n inflige aucun dommage à ceux-ci. S entendre avec les Entrepreneur de Menuiserie et Plâtrerie pour le passage des gaines dans les cloisons. La fourniture et la pose des coffrets, suivant plans. L alimentation des bâtiments. Les alimentations diverses, alarme, VMC, éclairage extérieur etc. Le réseau de terre. L appareillage (gaines, câbles réglettes, fils conjoncteurs) pour le téléphone La fourniture et la pose des fourreaux nécessaires au passage des gaines. Tous les scellements de matériel et supports de toutes natures. Les socles susceptibles de supporter les appareillages. Collaboration L Entrepreneur devra fournir, pendant la phase préparatoire, au : MAÎTRE D OEUVRE Les plans ou schémas précisant les parcours des canalisations et position de l appareillage. Il devra, avant toute exécution, présenter les échantillons de sélectivité des luminaires. Signaler toutes modifications éventuelles par rapport au descriptif contenues dans la proposition. ENTREPRENEUR DE GROS-OEUVRE Page - 4/13 -

5 Les plans donnant toutes indications nécessaires au montage complet de l installation et en particulier fournir tous les plans permettant de réserver les percements en temps utile, et ce au plus tard, dix jours après la signature des marchés. L Entreprise du présent lot aura, sous sa propre responsabilité, la bonne exécution de ces réservations, à défaut de quoi, les démolitions et réfections qui en résulteraient lui incomberaient. L Entrepreneur du présent lot devra s entendre avec les Entrepreneurs de Menuiserie et de Cloisons pour le passage des gaines dans les cloisons. Prendre contact avec les lots nécessitant une alimentation électrique, pour connaître la nature, la puissance et la position des lignes à mettre à la disposition de ces lots. Plans d exécution Avant toute exécution, l entreprise devra fournir 3 exemplaires des plans indiquant : Les schémas des tableaux avec les types de protection et leurs calibres, les sections des câbles et leurs longueurs Des plans de niveaux indiquant les emplacements des appareillages Contrôle Les travaux feront l'objet d'un contrôle technique. L'entrepreneur sera tenu de remettre au Maître d'œuvre les documents, échantillons, et justifications de la provenance et de la nature des matériels utilisés. En outre, afin de prévenir les aléas techniques découlant d'un mauvais fonctionnement des installations, l'entreprise devra effectuer, avant réception, les essais et vérifications, conformément aux prescriptions techniques COPREC et fournir les procès-verbaux établis. Mise en service Essais COPREC, notices de fonctionnement. L Entrepreneur sera tenu de remettre au Maître d Œuvre les documents, échantillons et justifications de la provenance et de la nature des matériels utilisés. En outre, afin de prévenir les aléas techniques découlant d un mauvais fonctionnement des installations, l entreprise devra effectuer, avant réception, les essais et vérifications. Essais Tous les contrôles et essais sans exception seront aux frais exclusifs de l entrepreneur. Ils porteront sur des contrôles au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre. Vérification de l équipement Vérification systématique de la conformité des équipements réalisés avec les plans et les conditions techniques fixées précédemment. Toutes les vérifications ou essais, prescrits au présent titre, pourront être effectués et sans que l entreprise ne puisse en aucune manière, refuser d y apporter son concours sans réserves. Vérification des différentes fournitures faites, afin de s assurer que celles-ci sont conformes aux caractéristiques techniques et au devis, ou dans le cas contraire ont des caractéristiques techniques au moins équivalentes à celles imposées. Vérification des mesures prises en matière de repérage de la filerie et vérification de la mise en place de toutes plaques ou étiquettes indicatrices ou signalétiques, vérification d identification de tous les circuits, repérage ou indications diverses. Essais d isolement L isolement sera vérifié lors de la mise en service. L essai consistera : À vérifier la continuité de l alimentation et à réaliser les mesures d isolement. Les essais seront réalisés conformément aux indications de la norme NF C Les parties de l installation qui doivent être rendues inaccessibles après pose, devront, auparavant, subir les essais d isolement. Ces essais seront réalisés au fur et à mesure de la réalisation de l installation. Ils feront l objet d un constat dressé sur-le-champ. Certificat de conformité L entreprise devra procéder au minimum aux essais et vérifications de fonctionnement des installations conformément aux dispositions figurant dans le document technique COPREC N 01 publié dans le supplément spécial N Bis du moniteur N 51 du Page - 5/13 -

6 Les résultats seront transcrits sur des procès verbaux établis suivant les modèles figurant dans le document technique COPREC N 02 publié également dans le supplément spécial N du moniteur désigné ci avant. Ces procès verbaux seront établis en fin de chantier en 3 exemplaires : Un exemplaire sera adressé par l entreprise au maître d ouvrage Un exemplaire sera adressé par l entreprise au maître d œuvre Un exemplaire sera adressé au contrôleur technique pour avis. Dès l'achèvement des travaux, l'entrepreneur doit faire visiter, à ses frais, les installations électriques réalisées par ses soins, par un représentant de l'organisme CONSUEL et par un représentant des services locaux d'e.d.f. afin d'obtenir un CERTIFICAT DE CONFORMITÉ ne comportant aucune réserve, et attestant que les installations réalisées par ses soins sont correctes et ne présentent aucun danger pour les usagers du réseau. La RÉCEPTION des travaux sera subordonnée à la présentation, au Maître d'ouvrage et au Maître d'œuvre, du CERTIFICAT sus visé, qui sera annexé au procès-verbal de la Réception. En fin de chantier, fourniture, en 3 exemplaires, des plans des installations. Bases de calculs Températures extérieures de base - 10 C Températures intérieures à maintenir en période de chauffage Suivant réglementation en vigueur Chutes de tension admissibles En dehors de toute valeur numérique, celles-ci ne devront jamais dépasser une limite qui soit incompatible avec le bon fonctionnement au démarrage et en service normal des équipements alimentés par la canalisation intéressée, avec les limites supérieures ci après : Eclairage 3 % au total pour le point le plus défavorisé se répartissant en 1 % dans les réseaux généraux et 2 % dans les réseaux secondaires. Dans le cas d équipement en lampes à décharge, cette chute de tension pourra passer au maximum à 5 % au moment de l amorçage. Force motrice 5 % maximum au service normal de l utilisation avec un maximum de 10 % au démarrage. Dans le cas d utilisation à démarrages fréquents, ces valeurs seront réduites à 3 % et 6 %. Dimensionnement des canalisations section conducteurs Les sections seront déterminées en tenant compte de la chute de tension, dans les limites prescrites en article Ci-dessus, de l échauffement admissible, compte tenu des conditions de pose, du réglage des appareils de protection et des tableaux de la NF C En distribution terminale, il sera respecté les sections minimales suivantes : 1,5 mm2 pour les circuits d éclairage 2,5 mm2 pour tous les autres circuits 2,5 mm2 pour les machines à laver la vaisselle 6 mm2 pour les appareils de cuisson Equilibrage des phases L entreprise sera tenue de respecter le bon équilibrage sur chaque phase à partir de tous les appareils de coupure et protection bipolaires et tétra polaires. Les appareils d éclairage fluorescents seront obligatoirement du type compensé. Le cos phi sera supérieur à 0,92. Pouvoir de coupure Les appareils utilisés pour la protection et la coupure des différents circuits devront être compatibles avec le courant de court-circuit possible en régime de crête asymétrique pour un défaut triphasé boulonné. Résistance mécanique Les matériaux utilisés devront présenter une résistance mécanique suffisante pour résister sans vieillissement ni déformation aux effets statiques et dynamiques courants, ainsi qu aux contraintes dynamiques liées au passage des intensités de court-circuit définies ci-dessus. Eclairage Pour l éclairage TBT, il sera de préférence utilisé des spots avec transformateur intégré. De toute façon il ne sera jamais raccordé plus de cinq spots sur un même transformateur. Les transformateurs seront obligatoirement conformes à la norme NFC et protégés suivant les prescriptions de la NFC Page - 6/13 -

7 Mode de pose des câbles Généralités Tous les câbles issus du tableau général basse tension et alimentant, soit des armoires divisionnaires, soit des installations d autres corps d état, seront réalisés en câble U 1000 RO2V cuivre. Pour des sections supérieures à 50 mm2, il sera admis de mettre en œuvre des canalisations en aluminium. Les liaisons établies en câbles unipolaires pourront comprendre un ou plusieurs groupements. Chaque groupe comprendra obligatoirement les trois conducteurs de phase disposés de façon à annuler le champ magnétique résultant. Câbles sur chemin de câbles Les chemins de câbles seront du type dalle grillage en acier galvanisé. Ils seront prévus par longueur de 3 m en ligne droite. La hauteur minimale d aile utile est de 30 mm. Leur fixation sera latérale, en aucun cas ils ne devront être suspendus des deux côtés, afin de laisser un accès pour la pose et dépose des câbles. Les câbles seront placés côte à côte, sans se chevaucher en deux nappes maximum. Les rayons de courbure doivent être supérieurs à 6 fois le diamètre extérieur du câble. Les chemins de câbles sont éclissés au moyen de raccords spéciaux placés de préférence en dehors des points d appuis. Les chemins de câbles peuvent être horizontaux ou verticaux. Dans les deux cas, les câbles sont fixés par colliers rilsan. Si un chemin de câbles assure une communication entre deux locaux aux étages ou emplacements différents au sens de la norme (danger incendie, d explosion, etc.), ils seront arrêtés de chaque côté du mur au droit du passage coupe-feu. Tous les chemins de câbles circulant à moins de 2 m du sol dans les zones accessibles au personnel non-habilité devront être pourvus d un couvercle. Les chemins de câbles courants forts et courants faibles seront séparés sur les parcours en cheminement parallèle d au moins 30 cm. Câbles posés aux parois Les câbles directement posés sur parois maçonnées sans protection sont interdits, le câble circulant seul sera disposé sous tube posé sur colliers. Lorsqu il y a pose de plus de trois câbles, ceux-ci sont obligatoirement posés sur chemin de câbles. Les rayons de courbure des câbles doivent être supérieurs à six fois le diamètre du câble. Dans le cas de croisement de canalisations affectées à un autre usage, celui-ci doit être effectué par un pont ou en tranchée laissant une distance d au moins 3 cm entre les deux canalisations. La traversée des parois doit être réalisée, quelle que soit la longueur de la traversée, au moyen de fourreaux munis d embouts protecteurs. Dans le cas où la communication des locaux devrait être évitée (poussière, etc.), les tubes possèderont des presses étoupes à chaque extrémité. Les trémies des gaines doivent être obturées au moyen de matériaux coupe-feu, 1 heure. Les parties de canalisations encastrées dans les parois doivent être protégées par un conduit. Câbles posés sous conduits apparents Les conduits de montage apparents ou installés au-dessus des faux plafonds, seront du type IRO APE. Une protection mécanique complémentaire sera exigée pour tous les locaux à risques particuliers et pour toutes les installations placées à moins de 1,50 m du sol. Les colliers de fixation des conduits IRO APE verticaux peuvent être du type PVC vissés. Les colliers de fixation des conduits IRO APE horizontaux sont obligatoirement du type ATLAS, sauf présentation d un certificat d un laboratoire officiel indiquant la tenue mécanique lors d un incendie. Câbles posés sur les canalisations de transport de fluides Aucun câble ne pourra être posé sur les canalisations de transport de fluides et devra cheminer à distance réglementaire des fluides sur un support spécifique. Canalisations posées en faux plafond Aucun câble ne pourra être posé directement sur les plaques de faux plafond ou être fixé sur l ossature. Fils ou câbles sous fourreaux noyés dans le béton Les conduits seront du type ICT ou ICD 6 APE (gris). L intervalle entre deux fourreaux sera au moins égal au diamètre du plus grand fourreau. Le recouvrement en béton devra être supérieur au diamètre du fourreau ou de trois centimètres minimum. Les extrémités des tubes seront calfeutrées tant que les fils ou câbles ne seront pas passés. Ceci afin d éviter la pénétration d eau ou objets. Boîtes d encastrement Les boîtes d encastrement destinées à recevoir l appareillage doivent être appropriées à la nature de la paroi (en particulier dans le cas de cloisons sèches). En aucun cas, les prises ou interrupteurs ne seront posés dos à dos. Page - 7/13 -

8 Boîtes de dérivation Elles seront en matière isolante équipée de bornes fixées en fond de boîte : Une borne de terre Une borne de neutre Une borne par phase Elles devront dans tous les cas être accessibles. Les raccordements s effectueront par l intermédiaire de bornes à serrage mécanique. Les bornes à serrage élastique sont interdites. Mise à la terre La mise à la terre doit être assurée pour toutes les masses proprement dites de l installation électrique, c est-à-dire pour toutes les masses de matériel électrique soumis à une tension de régime supérieur à 50 V (carcasses de moteur, enveloppes d appareillages, armures de câbles, chemins de câbles, appareils d éclairage, etc.) Les sections des conducteurs de protection reliant ces masses à la terre seront conformes à celles définies dans la NF C Les chemins de câbles, notamment, seront mis à la terre chaque fois qu un conducteur de protection sera accessible, et au moins au niveau des armoires de distribution, au moyen d une liaison spéciale, de section correspondante à celle nécessaire à ce point compte tenu de l intensité théorique de court-circuit. La mise à la terre des coffrets, enveloppes métalliques devra toujours être effectuée aux emplacements prévus à cet effet, et ne devra jamais se trouver être en série avec une masse quelconque. Certaines masses non électriques devront être reliées au réseau général d interconnexion : Tuyauteries d eau à l entrée du bâtiment Ces liaisons seront assurées par des conducteurs en cuivre. Repérage de l appareillage Chaque appareillage comportera une étiquette gravée et vissée sur support, indiquant sans ambiguïté le repérage de l équipement en concordance avec les plans et schémas. Les plans seront en parfaite concordance avec les ouvrages pour permettre une localisation précise de l appareillage. Reserve L entreprise prévoira de la réserve dans tous les équipements suivants : Conduits, chemins de câbles 30 % de réserve Câbles 20 % de réserve par rapport aux puissances utiles (non compris les coefficients réducteurs), sur les câbles courants forts 30 % de réserve sur les câbles multiconducteurs courant faible. Borniers de raccordement 30 % de réserve équipée. Nota Il sera pris toutes dispositions pour permettre le passage d une façon simple et rapide de toutes les canalisations dont l installation a été différée ou dont la pose ne lui incombe pas mais qui seront toutefois nécessaires au fonctionnement de l ensemble du bâtiment. Régime de neutre Le régime de neutre utilisé sur le site est le neutre à la terre (schéma TT). Page - 8/13 -

9 09.5 DESCRIPTION DES OUVRAGES A EXÉCUTER ELECTRICITE COURANTS FORTS PRINCIPES GENERAUX L alimentation en énergie électrique basse tension se fera à partir du compteur à créer Les disjoncteurs seront implantés dans le bâtiment par le lot ELECTRICITE. Les principaux travaux à réaliser sont : L'alimentation du bâtiment depuis le compteur L'équipement électrique des locaux Les alimentations diverses, services généraux, VMC, télévision, équipement interphone, etc... Les réseaux terre, L'appareillage (gaines, câbles, réglettes, fils conjoncteurs) pour le réseau INSTALLATION DE CHANTIER L entreprise devra la mise en œuvre d un branchement provisoire dimensionné pour l ensemble du chantier, avec comptage, armoire et coffret de chantier conforme au décret du 14/11/88 relatif à la protection des travailleurs et aux recommandations de l O.P.P.B.T.P. L alimentation des coffrets de chantier se fera par câbles U1000 R2V de section appropriée. L installation de chantier sera déposée et évacuée en fin de travaux CIRCUIT DE TERRE La prise de terre sera réalisée par la mise en œuvre d un câble cuivre nu 29 mm2 à fond de fouille. La câblette aboutira à l armoire générale, sur une barrette de raccordement située au droit de la colonne montante. La valeur de celle-ci devant être compatible avec le calibre du dispositif différentiel général. Les raccordements sur les masses métalliques se feront par soudures moléculaires. Équipements mis à la terre: l intégralité des masses des appareils l ensemble de la structure béton par ceinture à fond de fouille l ensemble de la charpente métallique l ensemble de toutes les parties métalliques du bâtiment Liaisons équipotentielles L Entrepreneur du présent lot devra assurer les liaisons équipotentielles et mise à la terre entre les canalisations d eau chaude, d eau froide, les vidanges de chaque sanitaire et les éléments métalliques accessibles à la construction DÉPART ALIMENTATION Installation électrique en courant alternatif 220 V à partir de l arrivée générale electrique de l hopital L origine des installations sera située au point de livraison E.D.F. à partir duquel sera créé un branchement individuel RACCORDEMENT AU RÉSEAU E.D.F. COMPTAGE D ENERGIE Les câbles d'alimentation, de l'intérieur des locaux jusqu'au compteur de l hopital, seront à la charge du présent lot, les fourreaux aiguillés étant pour leur fait à la charge du lot GROS-ŒUVRE en pied de bâtiment jusqu au tableau d abonné et à la charge du lot VRD du pied de bâtiment jusqu au coffret en limite de propriété. Comptage d énergie à mettre en place au départ de l alimentation afin de pouvoir quantifier la consommation de cet équipement sur la consommation totale de l établissement A partir du comptage, il sera prévu un départ pour le tableau du par le présent lot. Localisation : Suivant plans architecte TABLEAU GENERAL ELECTRIQUE Fourniture et pose d un coffret modulaire sans platine pour disjoncteur abonné, y compris étiquetage de repérage. Tableau constitué de : Page - 9/13 -

10 1 interrupteur différentiel de protection avec différentiel 300 ma pour le jeu de barre appareils de cuisson, pompe à chaleur, sur lequel seront raccordés les disjoncteurs divisionnaires des départs concernés. 1 interrupteur différentiel de protection avec différentiel 30 ma pour le jeu de barre PC, éclairage, machines à laver sur lequel seront raccordés les disjoncteurs divisionnaires des départs concernés. 1 série de disjoncteurs divisionnaires il sera tenu compte de l alimentation et de la protection et de la V.M.C. Il sera tenu compte de l alimentation et protection des équipements force. Contacteurs chauffe-eau Chaque circuit éclairage devra alimenter cinq (5) points lumineux maximum et chaque circuit PC devra alimenter cinq (5) prises de courant maximum. Circuits séparés pour les prises 20 A et 32 A Il sera réservé 30% de place disponible dans les tableaux pour être conforme au Label PROMOTELEC. Tous les appareils mis en place dans les tableaux seront repérés par étiquettes gravées adhésives. Installation Le nombre de circuits dépendra du nombre de prises et points lumineux, sans être inférieur au minimum normalisé (séparation des circuits prises et éclairage, circuits séparés par les prises 20 A. et 32 A. La section des conducteurs sera fonction des puissances desservies sans être inférieure aux minima normalisés pour chaque circuit. Localisation : Hall d'entrée dans placard TGE DISTRIBUTION Depuis le tableau d abonné, la distribution sera réalisée en encastré, en fil HO7VU de section approprié, posées sous conduit ICD noyé à la construction : soit en cloisons ou faux plafond en chemin de câble La section minimale des conducteurs sera : circuit éclairage : 1,5 mm2 circuit P.C. confort : 2,5 mm2 circuit machine à laver : 2,5 mm2 liaisons équipotentielles de la SDE : 2,5 mm2 Les boites de connexions pour dérivation seront encastrées dans les murs ou en faux plafond. Les boites de connexions pour appareillage seront encastrées et appropriées suivant, leurs supports et fixation à griffes ou à vis. Les masses métalliques, dans la salle d eau, seront obligatoirement interconnectées au circuit de terre. Les points lumineux seront constitués par des douilles bouts de fils avec plaques sorties de câble et crochets de fixation APPAREILLAGE Les installations seront réalisées conformément aux recommandations CONSUEL. Les points lumineux seront constitués par des douilles bouts de fils. Les conducteurs seront en cuivre, posés sous tubes ICT. Interrupteurs encastrés : Encastrés blanc Les interrupteurs et boutons poussoirs seront posés à une hauteur de 1.20m minimum (cas des multiples) du sol fini. Prises de courant encastrées : Encastrées blanc Elles seront bipolaires et à 1,20 m des sols finis pour toutes les pièces sèches. Appareillages divers encastrés : Encastrés blanc LUMINAIRES L ensemble des luminaires sera conforme au règlement de sécurité. Le quantitatif des luminaires à installer ainsi que leur positionnement permettront de garantir les niveaux D éclairement requis, le facteur d uniformité sera supérieur à 0,8. Le principe général est d équiper les différentes pièces en éléments encartées en faux plafond Les sanitaires et salle d eau seront eux équipés de spots encastrés munis de détecteurs. L'éclairage devra respecter les normes d'accessibilité aux personnes handicapés : Eclairement des cheminements extérieurs : 20 lux en tout point Page - 10/13 -

11 Eclairement des circulations intérieures horizontales : 100 lux en tout point Eclairement des postes d'accueil : 200 lux en tout point Localisation : selon plan d équipement de principe ÉQUIPEMENT DES PIÈCES Les installations seront réalisées conformément aux recommandations CONSUEL, Appareillage et l équipement des pièces seront établis par l Architecte et le Maître d Ouvrage. Fourniture et pose par le présent lot. Le devis définitif sera établi en fonction du plan électrique réalisé en en accord avec le client Localisation : selon plan d équipement de principe ALIMENTATION ET INSTALLATIONS DIVERSES VMC Le titulaire du présent lot doit un point d alimentation électrique en attente : Alimentation des différents caissons VMC en combles, en câble U 1000 R 2V, sur boîte sortie de fils en attente. Une coupure à proximité du caisson Compris fourreaux, filerie et toutes sujétions de pose. Se rapprocher du lot plomberie pour la quantité et le positionnement souhaité Chauffe eau Le titulaire du présent lot doit un point d alimentation électrique en attente : Alimentation du chauffe eau y compris raccordement depuis sortie en attente. Compris fourreaux, la filerie et toutes sujétions de pose. Climatisation Le titulaire du présent lot doit un point d alimentation électrique en attente : Alimentation de la PAC y compris raccordement depuis sortie en attente. Compris fourreaux, la filerie et toutes sujétions de pose. Stores électriques Le titulaire du présent lot doit un point d alimentation électrique en attente : pour l ensemble des stores à lamelles électrique du projet Compris fourreaux, la filerie et toutes sujétions de pose Alimentation Portail électrique Le titulaire du présent lot doit un point d alimentation électrique en attente : pour les 3 portails électrique du projet Compris fourreaux, la filerie et toutes sujétions de pose Alimentation Chauffage d appoint Le titulaire du présent lot doit un point d alimentation électrique en attente : Pour les 2 convecteurs électriques d appoint dans la salle d accueil Compris fourreaux, la filerie et toutes sujétions de pose SECURITE INCENDIE PRINCIPE D INSTALLATION L entreprise devra la mise en œuvre d un Système de Sécurité Incendie de catégorie dont un Equipement D Alarme, comprenant la fourniture, la pose et le raccordement de l ensemble des éléments nécessaires à son bon fonctionnement, ainsi que l éclairage de sécurité nécessaire à la bonne évacuation des personnes Les câbles d alimentation des installations de sécurité seront de catégorie CR1 (résistant au feu) Page - 11/13 -

12 ECLAIRAGE DE SECURITE Le bâtiment sera équipé d un éclairage de sécurité admis à la marque de qualité NF AEAS performance SATI avec automatisme de tests réglementaires SATI conformément à la norme NF C Le balisage des portes de sorties sera réalisé par des blocs autonomes IP43 IK07 classe 2 non permanent 45 lumens (conforme à la norme NF C et NF EN pour le balisage des portes de sorties et de secours) Le coffret de télécommande des B.A.E.S avec commande de mise au repos et d allumage sera installé dans le coffret électrique. L autonomie des blocs devra être au minimum de 1h30mn à neuf. Les blocs de balisage devront être convenablement placés et étiquetés de façon à indiquer sans ambiguïté l accès le plus rapide vers l extérieur du bâtiment. La dérivation d alimentation des blocs d un local ou d une zone d éclairage sera réalisée, en aval du dispositif de protection, et en amont du dispositif de commande de l éclairage du local ou de la zone concernée. Localisation : à chaque sortie de bâtiment, selon réglementation ALARME INCENDIE TYPE 4 Le bâtiment sera doté d'un système de sécurité incendie avec équipement d'alarme de type 4 conforme à la norme NFS Tableau de signalisation Le tableau de signalisation à une boucle de détection manuelle (avec diffuseur sonore intégré NFS32 001) sera installé dans le hall. Le fonctionnement du dispositif de détection à commande manuelle déclenchera immédiatement le fonctionnement des avertisseurs sonores. - Déclencheurs manuels Les coffrets "bris de glace" seront des modèles à encastrer. Ils seront placés à 1,3 mètre du sol à proximité des portes de sortie. Les liaisons des "bris de glace" se feront en série par câble 1 paire 9/10 avec écran. - Avertisseurs sonores d'évacuation L avertisseur sonore d'évacuation 2 tons classe B (90dB seront conforme à la norme NF-S 32001) devra être audible en tout point du bâtiment. - Flash lumineux report d alarme Élément prévu dans les sanitaires COURANTS FAIBLES TÉLÉPHONE / RJ45 Le bâtiment sera équipé, conformément aux dispositions du décret du 12 juin 1973, et arrêté du 22 juin Les travaux seront conformes à la notice des Télécommunications Équipement téléphonique intérieur des immeubles neufs. L installation aura pour origine la baie centrale situé dans le bâtiment existant, compris câble de la baie centrale existante vers la baie en attente dans ce bâtiment Les gaines éventuelles en PVC 42/45 en faux plafond sont à la charge du présent lot. L installation devra être conforme en tout point aux recommandations de télé service. Le titulaire du présent lot devra fournir son projet avant le démarrage des travaux, projet qui aura dû obtenir l'accord du service compétent. Les prises RJ 45 seront numérotées Les câbles arriveront nus et repérées dans le placard TGE, en attente d une future baie de brassage TÉLÉVISION Les installations seront conformes aux prescriptions des normes NFC d octobre 1983, et aux prescriptions de T.D.F. Les installations réalisées par le présent lot ne devront, en aucun cas, amener de perturbations dans le fonctionnement des appareils de radiodiffusion ou de télévision du voisinage. L installation comprendra : Mise à la terre de l installation. Page - 12/13 -

13 La pénétration des câbles en toiture se fera par fourreau acier galvanisé. Le départ de la colonne se situe en toiture où seront installés antenne et mât de fixation, conformément à la réglementation la pénétration des câbles en toiture se fera par fourreau en acier galvanisé. Le présent lot devra la fourniture et la pose de toutes les gaines dans l immeuble, ainsi que les prises TV FM compris câble dans le séjour et la chambre principale. Sont à la charge du présent lot toutes sujétions d ancrage de fixation (scellements, parements), la répartition d amplification, de couplage et d antiparasitage. Compris amplificateur de ligne. Sont à la charge du présent lot, toute sujétion d ancrage, de fixation (scellements, percements, rebouchage). Pose d une antenne râteau TNT PREEQUIPEMENT PARABOLE Pré équipement permettant la réception des émissions diffusées par satellite, sans travaux à l'intérieur de la maison. Câblages et gaines du toit jusqu à la prise à coté de la prise TV OBSERVATION IMPORTANTE Les travaux du présent lot comportent, outre ceux décrits ci-avant, toutes les prestations accessoires nécessaires au parfait achèvement des ouvrages. Les soumissionnaires reconnaissent avoir pris connaissance des C.C.T.P. des autres corps d état à leur disposition chez : L atelier T Et être parfaitement au courant du programme général des constructions projetées. Fait à Revel, le LE MAITRE D OUVRAGE L ENTREPRENEUR Page - 13/13 -

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE LOT 03 ELECTRICITE page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot ELECTRICITE pour la construction des nouvelles tribunes

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 5 ELECTRICITE ECONOMISTE:

Plus en détail

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS MAÎTRE DE L OUVRAGE CREDIT MUNICIPAL DE 75004 - OPERATION AMENAGEMENT DE DEUX SALLES INFORMATIQUES DOCUMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 8 TRAVAUX DE CLIMATISATION DOSSIER

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES L'ensemble des Installations doit répondre aux prescriptions et spécifications des textes des normes qui a pour but de définir les conditions de fourniture et de pose

Plus en détail

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Conditions de Raccordement d'un consommateur individuel au RPD Basse Tension pour une puissance supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Résumé Ce modèle présente les conditions techniques, les types

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX...3 ARTICLE 2 DEFINITION

Plus en détail

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT Local technique électrique : Le local technique devra respecter les dimensions prescrites ci-dessous, être équipé d un point lumineux et d une porte

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE LOT N 2: REMPLACEMENT DE LUMINAIRES Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE 7 ELECTRICITE -1/9 - ECOLE DE MUSIQUE INTERCOMMUNALE DU GRANDVAUX CREATION DE SALLE DE REPETITION EN SOUS SOL 6 Place Charles Thévenin ST LAURENT EN GRANDVAUX 39150 Maître d Ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES

Plus en détail

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration Département du Pas-de-Calais Commune d Haillicourt Eglise Notre-Dame Dossier de Consultation des Entreprises Cahier Des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) LOT N VII : ELECTRICITE Novembre 2010

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Cahier des Clauses Techniques Particulières Installation de chauffage de l église de Kunheim Remplacement du générateur d air Date limite

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS . COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot 07 Electricité VMC Eclairage de sécurité Cabinet BOITTE 10, rue de la Tour

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin 11.028 T MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX 1 OBJET DU MARCHE Le présent cahier des clauses

Plus en détail

Lot N 04 ELECTRICITE

Lot N 04 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18, rue Blatin 63000 CLERMONT-FERRAND LOGEHAB - PORTE DE LA VARENNE Rénovation extérieure de la résidence 9, rue du Creux Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P 03/06/2016

Plus en détail

CCTP Système de Sécurité Incendie

CCTP Système de Sécurité Incendie UNAF 26 place Saint Georges 75009 Paris IMMEUBLE DE BUREAUX 26 place Saint Georges 75009 Paris REMPLACEMENT DE L EQUIPEMENT D ALARME B.E.T. PREVENTION INCENDIE INGENIERIE MAÎTRISE D ŒUVRE 52 rue Jacques

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 2 : PLOMBERIE- SANITAIRE (CCTP) Accord-cadre concernant

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA Dossier de Consultation des Entreprises Réfection de la terrasse de la cour de l Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. 1 GÉNÉRALITÉS... 2 1.1 OBJET DES TRAVAUX... 2 1.2 CLASSEMENT DE L ÉTABLISSEMENT...

Plus en détail

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf V I L L E D E G R E N A Y MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE DPGF ELE LOT 11 JUIN 2012 ELE03 Maîtrise d Ouvrage :Ville de Grenay APD: http://www.richardschoeller.eu/2011/10/21/mediatheque-estaminet-degrenay/

Plus en détail

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE MAITRE D'OUVRAGE TRAVAUX DE REMPLACEMENT DES MENUISERIES DE L ECOLE PRIMAIRE JEAN JAURES A SAINT-POL-SUR-MER LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Plus en détail

1 Charpente et travaux préparatoires

1 Charpente et travaux préparatoires COMMUNE DE SAINT-PIERRE Page 8 1 Charpente et travaux préparatoires 1-1 - Etendue des travaux - Réglementations 1-1-1 - Etendue des travaux Les travaux à réaliser par l'entreprise dans le cadre de son

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de l Orne

Communauté de Communes du Pays de l Orne MAITRE D OUVRAGE : Communauté de Communes du Pays de l Orne 3, place de l Hôtel des Ouvriers 5431 HOMECOURT Restructuration du centre culturel Pablo PICASSO Phase 3 --- Place du Général Leclerc 5431 HOMECOURT

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Les informations techniques PROMOTELEC 1 ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Edition conforme aux dispositions de la nouvelle NF C 15-100 imprimer I. LES VOLUMES La salle d eau est un local à risques

Plus en détail

Branchements collectifs et colonnes électriques.

Branchements collectifs et colonnes électriques. Document d autocontrôle pour le maître d ouvrage ou son représentant Branchements collectifs et colonnes électriques. N affaire :... Libellé :... Adresse :... Commune :... Rénovation Bâtiment :... Escalier

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P.

DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P. DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P. ) MAITRE DE L OUVRAGE : VILLE DE MOULINET MAITRE D ŒUVRE :

Plus en détail

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Maître d'ouvrage Mai 2012 Mairie de Portes lès Valence Place de la République 26 800 PORTES lès VALENCE CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence LOT N 4 ELECTRICITE

Plus en détail

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf Rédacteur du document: AS2A - Agence Stéphany Alvernhe Architecture 24, Rue Albert Camus 81 400 CARMAUX Ref consultation : 2015-007 Maître d'ouvrage : ÉCOLE DES MINES ALBI-CARMAUX Campus Jarlard - 81000

Plus en détail

Lot N 05 ELECTRICITE

Lot N 05 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 05 ELECTRICITE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) OBJET DU MARCHE : FOURNITURE ET POSE DE FENETRES ET AU PRESBYTERE et a la BIBLIOTHEQUE de WITTERNHEIM REPRESENTANT LEGAL DU MAITRE D'OUVRAGE Monsieur

Plus en détail

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises PROCEDURE ADAPTEE ART 28 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009 DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes mardi 20 octobre 2009 LOT N 002 CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES mardi 20 octobre 2009 1/7 1 Liste des corps d états Lot 001 Cahier des charges particulières

Plus en détail

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de 18.1 GÉNÉRALITÉS DE CONSISTANCE ET DE DESCRIPTION DE TRAVAUX 18.1.1 Préambule Ce CCTP fait partie intégrante de l'ensemble du CCTP comportant les Prescriptions Communes TCE et 19 lots dont le présent lot

Plus en détail

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE Tous les documents sont à rendre en fin d épreuve. Le dossier sujet est le dossier-réponse.

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES LYCEE DE L ALBANAIS Rue du Lycée BP 102 74152 RUMILLY CEDEX TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES Lot N 03 ELECTRICITE Beauquier architectes 2, Avenue d'aléry - 74000

Plus en détail

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 3 ELECTRICITE CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques Monsieur

Plus en détail

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT S O M M A I R E 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT 2 - DOSSIER DʼEXECUTION 3 - ETAT DESCRIPTIF DES TRAVAUX 4 - DEFINITION GENERALE DE LA PRESTATION 5 - NOMENCLATURE DES LOTS 6 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.270/GB/CP Suivant

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 C.C.T.P Lot n 4 : PEINTURE Page 1 SOMMAIRE 1. GENERALITES : 1.1 Présentation du projet 1.2 Présentation de l offre 1.3 Connaissance des lieux 1.4 Documents

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

CCTP CONSTRUCTION DE 9 VILLAS INDIVIDUELLES «LE COTEAU DE LA BUGADIERE» 04180 VILLENEUVE LOT 11- ELECTRICITE - VMC

CCTP CONSTRUCTION DE 9 VILLAS INDIVIDUELLES «LE COTEAU DE LA BUGADIERE» 04180 VILLENEUVE LOT 11- ELECTRICITE - VMC MAITRE D OUVRAGE : HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE ARCHITECTE : STUDIO - GDA Gaêl Dubois - Architecte DPLG-MCAN Place de la mairie 07400 ALBA - LA ROMAINE DET /OPC : EPSI 485, Chemin des

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15.

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15. VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE Marché N 15.018T Lot unique : Peinture SOMMAIRE 1 - GENERALITES 1.1 Objet du marché

Plus en détail

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Communauté de Communes Meuse et Semoy 1 rue Etienne DOLET 08800 MONTHERME Tel: 03 24 36 08 61 - Fax: 03 24 36 08 94 E-mail: ccmeuse.semoy@wanadoo.fr Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1.

Plus en détail

CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES AMENAGEMENT DE BUREAUX Immeuble «Les Cascades» 26400 Blacons COMMUNE DE MIRABEL ET BLACONS (26400) Département de la Drôme MARCHE PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE

Plus en détail

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON NOVEMBRE 2014 Maîtrise d ouvrage MAIRIE DE BRETTEVILLE SUR ODON Avenue de Woodbury 14 760 Bretteville sur Odon Maîtrise d œuvre L2

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON D OUST AMENAGEMENT D UNE SATION DE TRAIL ET DE 3 SALONS ESTHETIQUES DANS L ANCIENNE MAISON DU TEMPS LIBRE D AULUS LES BAINS C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières)

C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) Rénovation des pavillons du Foyer François BERNARD à Salin de Giraud C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 5 MENUISERIES ET SIGNALISATION SOMMAIRE Sommaire... 2 ETENDUE DES TRAVAUX

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES OPERATION MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS CONSTRUCTION D'UNE MAISON D'HABITATION Voie Communale n 03 Dite de Cabarrou 65200 GERDE Maître d'ouvrage : MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS 68 Route de Toulouse

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Cadre de décomposition de prix global et forfaitaire LOT N : 2

Cadre de décomposition de prix global et forfaitaire LOT N : 2 Cadre de décomposition de prix global et forfaitaire LOT N : 2 Eclairage du terrain de football en gazon synthétique de catégorie 4 et de ses abords n Désignation des ouvrages et prix hors-taxes en toutes

Plus en détail

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE Page 1/5 5.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 5.1.1 Généralités Les présents prescriptions techniques particulières au lot ravalement / échafaudage sont complémentaires

Plus en détail

EXTENSION & RESTRUCTURATION HALTE GARDERIE LES BOUTCHOUX - MEAUDRE

EXTENSION & RESTRUCTURATION HALTE GARDERIE LES BOUTCHOUX - MEAUDRE Maître d Ouvrage : SYNDICAT INTERCOMMUNAL AUTRANS MEAUDRE MAIRIE 38880 MEAUDRE Architecte: PASQUALON ARCHITECTURE 58, impasse de la Scie 38880 AUTRANS EXTENSION & RESTRUCTURATION HALTE GARDERIE LES BOUTCHOUX

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 2 : COUVERTURE ÉTANCHÉITÉ CCTP LOT2 COUVERTURE / ETANCHEITE - page 1 LOT 2 COUVERTURE / ETANCHEITE ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 2.01 Réfection

Plus en détail

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc.

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié 1. Introduction Au titre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 10 - METALLERIE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE

Plus en détail

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS 1- GÉNÉRALITÉS Le coffret comptage S19 est destiné au raccordement des clients basse tension dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kva et limitée à 250 kva. Celui-ci, conformément à la NF C 14-100,

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

LOT 11 : ELECTRICITÉ - VENTILATION

LOT 11 : ELECTRICITÉ - VENTILATION 0 : GÉNÉRALITÉS 01 : TEXTES EN VIGUEUR La perméabilité du bâtiment devra être inférieure à 0.50 m3/h/m². Il est rappelé que les travaux d étanchéité seront parfaitement soignés. Conformité aux normes,

Plus en détail

LOT N 1 STRUCTURE COUVERTE

LOT N 1 STRUCTURE COUVERTE VILLE DE SAINTE GENEVIEVE DES BOIS CONSULTATION POUR 1 LOT COMPORTANT : UN CHAPITEAU POUR LES 9 èmes FlORALIES MOIS DE JANVIER 2014 CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 STRUCTURE

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT 68, Rue Marcel GAMBIER Manoir de l Isle 14140 LIVAROT

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT 68, Rue Marcel GAMBIER Manoir de l Isle 14140 LIVAROT COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT 68, Rue Marcel GAMBIER Manoir de l Isle 14140 LIVAROT AMÉNAGEMENT D UN PÔLE SANTÉ LIBÉRAL ET AMBULATOIRE (PSLA) DANS L ANCIENNE USINE LEROY À LIVAROT D.P.G.F.

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures sauf rocher pour pose de réseaux secs.

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures sauf rocher pour pose de réseaux secs. B01 Ouverture de tranchée en terrains de toutes natures sauf rocher Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures sauf rocher pour pose de réseaux secs. - l'implantation

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

Rénovation de la toiture terrasse du bâtiment central de l'ex-ifsi ÉTANCHÉITÉ

Rénovation de la toiture terrasse du bâtiment central de l'ex-ifsi ÉTANCHÉITÉ ÉTANCHÉITÉ 1. GENERALITES 1.1. NORMES ET REGLEMENTATION Les travaux faisant l objet du présent lot devront, tant en ce qui concerne la qualité des matériaux, leur provenance, leurs caractéristiques normalisées

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST C.C.T.P Lot n 2 : RENFORTS CHARPENTE Page 1 SOMMAIRE 1. GENERALITES : 1.1 Présentation du projet 1.2 Présentation de l offre 1.3 Connaissance des lieux

Plus en détail

CHAUFFAGE. I.N.R.A. à ST PEE SUR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 C.D.P.G.F. N DESIGNATION U Q Prix Unit. Q X P.U (Euros) (Euros) NOTA

CHAUFFAGE. I.N.R.A. à ST PEE SUR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 C.D.P.G.F. N DESIGNATION U Q Prix Unit. Q X P.U (Euros) (Euros) NOTA I.N.R.A. à ST PEE SR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 CHAFFAGE N DESIGNATION Q Prix nit. Q X P. NOTA L'entreprise devra se reporter aux articles du C.C.T.P. pour obtenir une définition complète de la prestation.

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME Rénovation de la cage d escalier Changement de certaines menuiseries extérieures - LOT 04 - PEINTURE 1 GENERALITES VISITE

Plus en détail

RÉNOVATION DU REZ DE JARDIN DE L ANCIENNE GENDARMERIE DE CASAGLIONE AGENCE OLLIVIER ARCHITECTES

RÉNOVATION DU REZ DE JARDIN DE L ANCIENNE GENDARMERIE DE CASAGLIONE AGENCE OLLIVIER ARCHITECTES Nota : Les entreprises répondant au présent appel d offres sont tenues d avoir pris connaissance de l intégralité du présent C.C.T.P. 1 SOMMAIRE 8. LOT N 08 PEINTURE NETTOYAGE 8.1. GÉNÉRALITÉS 8.1.1. DESCRIPTION

Plus en détail

Maître d Ouvrage ALFA 3A. 14 Rue Aguétant 01 500 AMBERIEU EN BUGEY HABITAT ADAPTÉ POUR LES GENS DU VOYAGE IMPASSE DES PONTETS 74320 SEVRIER

Maître d Ouvrage ALFA 3A. 14 Rue Aguétant 01 500 AMBERIEU EN BUGEY HABITAT ADAPTÉ POUR LES GENS DU VOYAGE IMPASSE DES PONTETS 74320 SEVRIER Maître d Ouvrage ALFA 3A 14 Rue Aguétant 01 500 AMBERIEU EN BUGEY HABITAT ADAPTÉ POUR LES GENS DU VOYAGE 74320 SEVRIER D. P. G. F. DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Sous la Direction de : SAS

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER NIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O V R A G E C.H.. de NICE Direction de la Stratégie et des Travaux - Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 79

Plus en détail

Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif

Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif Branchement collectif Page 1 / 10 Sommaire 1- Normes...3 2- Politiques et règles techniques...3 2.1 Branchement aérien ou souterrain...3 2.2 Branchement

Plus en détail

Lot n 06 MENUISERIES EXTERIEURES

Lot n 06 MENUISERIES EXTERIEURES Lot n 06 MENUISERIES EXTERIEURES 06.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 2 06.2 TEXTES ET REGLEMENTS... 2 06.3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES... 2 06.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES... 3 06.4.1 GENERALITES... 3 06.4.2

Plus en détail

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique VILLE DE BRUAY SUR L ESCAUT Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique Maîtrise d œuvre D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises Mai 2013 B.P.U.

Plus en détail

EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE VICTOR HUGO 08 120 BOGNY SUR MEUSE

EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE VICTOR HUGO 08 120 BOGNY SUR MEUSE BORDEREAU QUANTITATIF ***** EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE VICTOR HUGO 08 120 BOGNY SUR MEUSE Entreprise: Reims le, 11 mai 2015 1 U Q PU Prix Total Généralités Dossier exécution Ens 1 Dossier DOE Ens 1 PGC

Plus en détail

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T.

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T. 1 DEPOSE Neutralisation et dépose de l'installation électrique existante Ens 1 1-TOTAL DEPOSE H.T. 2 INSTALLATION DE CHANTIER mise en place d'un branchement provisoire 400V 3P+N+T nécessaire pour l'ensemble

Plus en détail

1. L'alimentation électrique

1. L'alimentation électrique PAGE DE SOUS / Objectif Décoder la documentation technique normative et réglementaire (NF - C 5-00) pour réaliser la répartition des circuits dans un logement.. L'alimentation électrique L'alimentation

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 08 Peinture Maîtrise d'ouvrage Société

Plus en détail

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES NATURE DES TRAVAUX: Démolition de la salle des fêtes Affaire N : 1129 Maître d'ouvrage : Mairie de Sainte-Marie-de-Ré 32, rue de la République 17740 Sainte-Marie-de-Ré SALLE D'ANTIOCHE DEMOLITION DE LA

Plus en détail

Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE

Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE MISE EN ACCESSIBILITE ET REORGANISATION DES SERVICES DANS LES BATIMENTS DE LA MAIRIE A 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE

Plus en détail

SOUMISSION: 11 Installation électrique. MANDATAIRE: BF Architecture & Technique du Bâtiment Sàrl EMAIL:bf.architecture@netplus.ch

SOUMISSION: 11 Installation électrique. MANDATAIRE: BF Architecture & Technique du Bâtiment Sàrl EMAIL:bf.architecture@netplus.ch MANDATAIRE: BF Architecture & Technique du Bâtiment Sàrl EMAIL:bf.architecture@netplus.ch Rue de la scie 9a 1895 Vionnaz T:024 481 8510 F:024 481 8511 OUVRAGE: Villa Jumelle - Calmes Céline et Christophe

Plus en détail

Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24).

Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Maîtrise d'ouvrage : QUICK INVEST FRANCE SAS 50 avenue du Pdt Wilson Parc des Portes de Paris - bâtiment 123 93214

Plus en détail

GENDARMERIE NATIONALE

GENDARMERIE NATIONALE CCTP Rénovation des Systèmes Sécurité Incendie des Bâtiments Hébergement Ecole Gendarmerie Montluçon 1/8 MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, GENDARMERIE NATIONALE MARCHÉ PASSÉ SELON LA PROCÉDURE ADAPTÉE (article

Plus en détail

Rénovation des pavillons du Foyer François BERNARD à Salin de Giraud C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières)

Rénovation des pavillons du Foyer François BERNARD à Salin de Giraud C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) Rénovation des pavillons du Foyer François BERNARD à Salin de Giraud C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 MAÇONNERIE : Gros œuvre, toitures, étanchéité Cloisonnements, doublages,

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2016 01 Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur C.C.A.S. de Bergues, Hôtel

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT LOT 08 PEINTURE page 1/5 LOT 08 PEINTURE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que des autres lots. ETAT DES LIEUX :

Plus en détail

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage Le R.G.I.E. et les circuits d éclairage L éclairage de votre logement est le premier élément de votre installation électrique n Les circuits Un circuit d éclairage est câblé en fils de 1,5 mm 2 et protégé

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître d'ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ROUGEMONT 11bis, route de Gouhelans - 25680 ROUGEMONT CONSTRUCTION D UN EQUIPEMENT SPORTIF STRUCTURANT MULTI-ASSOCIATIF SCOLAIRE / EXTRA-SCOLAIRE C.C.T.P.

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY LOT 08 ELECTRICITE CHAUFFAGE VMC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SELARL d'architecture CREVEL N d' inscription au tableau Régional

Plus en détail

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 100 CHAMP D APPLICATION 2 ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 ARTICLE 103 CONSISTANCE DES TRAVAUX 2 ARTICLE 104

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE L'ARDECHE MAITRISE D'OUVRAGE : COMMUNE DE FLAVIAC PLACE JEAN JAURES PRO DCE LOT N 8 ELECTRICITE - CHAUFFAGE ELECTRIQUE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP - ARCHITECTE BUREAU

Plus en détail

TAABLE DES MATIERES Annexe D-12 TABLE DES MATIERES 4. RÉSEAUX DE DISTRIBUTION SECONDAIRE 1. 4.1. Généralités 1. 4.2. Bases de calcul et performances 1

TAABLE DES MATIERES Annexe D-12 TABLE DES MATIERES 4. RÉSEAUX DE DISTRIBUTION SECONDAIRE 1. 4.1. Généralités 1. 4.2. Bases de calcul et performances 1 TAABLE DES MATIERES Annexe D-12 TABLE DES MATIERES 4. RÉSEAUX DE DISTRIBUTION SECONDAIRE 1 4.1. Généralités 1 4.2. Bases de calcul et performances 1 4.3. Canalisations électriques 2 4.3.1. Généralités

Plus en détail