Projet de renouvellement urbain de Bourges. FRARU du 27 mai 2008 Atelier n 4

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de renouvellement urbain de Bourges. FRARU du 27 mai 2008 Atelier n 4"

Transcription

1 Projet de renouvellement urbain de Bourges Atelier n 4

2 Une triple conjoncture favorable UN IMPORTANT PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN UN AFFERMAGE DE FOURNITURE DE CHALEUR EN RESEAU EN FIN DE VALIDITE (mi 2008) LA CREATION D UNE DIRECTION MUNICIPALE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

3 Des événements marquants UNE PRISE DE CONSCIENCE DES ENJEUX DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET LA REALISATION, EN PARTENARIAT AVEC L ADEME, D UN BILAN CARBONE LA CREATION D N GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE ENTRE LES DEUX PRINCIPAUX BAILLEURS SOCIAUX, PERMETTANT UNE APPROCHE MUTUALISEE, COHERENTE ET GLOBALE DANS LES CHOIX CONSTRUCTIFS DE L HABITAT SOCIAL UNE REGLEMENTATION DE PLUS EN PLUS PRECISE, RELATIVEMENT A LA MAITRISE DES EMISSIONS DE GES ET DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES (loi du 13 juillet 2005)

4 Une expérience novatrice 40 logements sociaux (villas urbaines durables) Conception : 2003 Performance : RT 2005 Coûts constructifs comparables aux coûts d une construction traditionnelle

5 Une volonté de travailler localement en réseaur UN AGENDA 21 (Le Contrat Environnemental) MIS EN PLACE PAR LA VILLE DE BOURGES UN DIALOGUE INSTAURE AVEC LES ARCHITECTES, LES ENTREPRISES ET LES ARTISANS DU BTP UNE MISSION TRANSVERSE CONFIEE AU DIRECTEUR DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CADRE DES INSTANCES DE PILOTAGE DU PRU

6 Le contenu de la Charte d écod co-aménagement UNE SOMME DE VOLONTES ET D ENGAGEMENTS Rompre avec la logique constructive traditionnelle et anticiper les réglementations à venir (RT 2010, HPE, THPE, basse consommation, habitat passif ) Maîtriser sérieusement et significativement l énergie dans les opérations de rénovation de l habitat Léguer à la jeune génération un habitat et un environnement économiquement performants, socialement intégrés et adaptés aux contraintes des années 2050 (division par 4) UNE CHARTE ENTREE EN VIGUEUR DEBUT 2007, APPLICABLE A TOUS LES MAITRES D OUVRAGE DU PRU

7 Les modalités UNE GRILLE D OBJECTIFS QUANTIFIES ET DE CIBLES TYPOLOGIQUES (énergie, eau, biodiversité, déplacements ) UNE PROCEDURE DE SUIVI DES OPERATIONS, QU IL S AGISSE DU BATI OU DU NON-BATI UN CONTRÔLE DES RESULTATS ATTENDUS UN RETOUR D EXPERIENCE PLURIANNUEL

8 Premiers résultats r après s un an d applicationd UNE PRISE EN COMPTE GENERALISEE DE LA CHARTE, QUEL QUE SOIT LE MAITRE D OUVRAGE UN SOUCI CROISSANT DE L EXPRESSION CHIFFREE DES PERFORMANCES ET DE LEUR CONTRÔLE UN DEBUT D OBSERVATION DES CONSEQUENCES DES TRAVAUX REALISES SUR LA GESTION ULTERIEURE UNE DIFFICULTE POUR LES BAILLEURS SOCIAUX DE CONCILIER VOLONTE ENVIRONNEMENTALE ET CONTRAINTES FINANCIERES, SINGULIEREMENT EN CE QUI CONCERNE LA REHABILITATION DU PATRIMOINE EXISTANT UNE DIFFICULTE GENERALE A MOBILISER DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES EN ECO-CONSTRUCTION (conception, assistance technique, mise en œuvre, contrôle)

9 De nouvelles perspectives AMENDER LA CHARTE POUR RESTER EN AVANCE SUR LA SIMPLE REGLEMENTATION (voir Projet de loi «Grenelle de l Environnement») INTEGRER L ENSEMBLE DE SES PRECONISATIONS EN UNE DEMARCHE GLOBALE : PROJET D ECO-QUARTIER SUR LE SITE DU LYCEE AGRICOLE

10 Gymnase des Merlattes Ville de Bourges Conception : J.L. RADIGUE RT % Raccordement à la Chaufferie Urbaine Optimisation des apports solaires et capteurs V.M.C double flux Gestion différenciée de l éclairage Récupération des eaux pluviales

11 Logements sociaux (bailleurs) Aéroport Entrée de Ville Merlattes A et B Conception : Blatter Conception : Petitdidier-Prioux 60 logements collectifs 10 logements individuels 25 logements collectifs/intermédiaires Logements collectifs, intermédiaires et individuels en RT %

12 ZAC Maréchal Juin SEM TERRITORIA GESTION DES EAUX PLUVIALES Un système de fossés, de noues et de bassins plantés permet l infiltration des eaux pluviales de l espace public Infiltration à la parcelle VOIRIE Limitation du mouvement des terres, utilisation de matériaux recyclés, éclairage à faible consommation Conception : Carré d Arche Logements sociaux Foncière Logement Acc. privée (lots groupés) Acc. privée (lots indiv.) Plantation de l ensemble des voies et des limites de propriétés DEPLACEMENTS Ajustement du réseau de transports en commun Circulations douces : 3 coulées vertes destinées aux piétons et cyclistes avec raccordement au réseau des pistes cyclables

13 Nouvelle chaufferie urbaine : ELYO 5000 équivalents logements raccordés Répartition des énergies : 86 % bois et 14 % énergie fossile Production d électricité par modules photovoltaïques Récupération des eaux de pluies (2000 m²) Réfection complète des réseaux primaires Réfection de 60 sous-stations Economies annoncées sur les charges des locataires : -13 %

14 Ouverture de la gare au nord (Communauté d Agglo. BOURGES PLUS) Conception : BE AUA CREATION D UN ACCUEIL ET D UN PARKING Voiries et stationnement en enrobés à liant végétal Gestion des eaux pluviales par noues plantées et bassin à ciel ouvert

15 FONCIERE LOGEMENT BOURGES PROJETS : ZAC Maréchal Juin Secteur Merlattes 19 Mai 2008 Centre Ville

16 RAPPEL CAHIER DES CHARGES Un programme fonctionnel Des prestations de qualité Démarche environnementale PROJET : 46 maisons proposant une «Architecture Passive» L architecture dite «passive» représente une économie de 60% par rapport à la norme RT2005, et se fonde sur les principes suivants: - Stratégie énergétique et bioclimatique : orientation et protection - Maîtrise des consommations d énergie : isolation et solarisation - Choix des matériaux : isolants, recyclables, respectueux de l environnementl - Eau et déchets : maîtrise et gestion - Confort et Santé - Chantier à faible nuisance et aménagement durable du territoire.

17 SECTEUR MERLATTES : 16 maisons m² SHON Conception : Atelier Philippe MADEC/Groupe BREMOND Perspective d ensemble Plan Masse

18 SECTEUR MERLATTES : 16 maisons m² SHON Perspective depuis rue Rivet Elévation générale des façades sur la nouvelle rue

19 ZAC du MARECHAL JUIN: 30 maisons m² SHON sur 3 îlots Conception : Atelier Philippe MADEC/Groupe BREMOND Perspective d ensemble de l îlot D Plan masse de l îlot D

20 ZAC du MARECHAL JUIN - îlot D : 14 maisons et m² SHON Perspective depuis façade Ouest de l îlot Elévation générale des façades Sud Sud Est

21 ZAC du MARECHAL JUIN: 30 maisons m² SHON sur 3 îlots Conception : Atelier Philippe MADEC/Groupe BREMOND Perspective d ensemble de l îlot D Plan masse de l îlot D

Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2

Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2 Conseil et Expertise Environnementaux Perspective à hauteur d'homme depuis la rue du Pré Gauchet et de la rue Marcel Paul - Source : GDV Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre Exemple d application d d un d plan climat territorial PCT de la ville de Nanterre Sommaire le PCT: pourquoi et comment Présentation du PCT Axe 1 : La ville dans ses domaines de compétences Axe 2 : La

Plus en détail

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE EHPAD Debrou - Joué-lès-Tours (37) OPERATION PHASE Projet de construction et restructuration de l établissement Profil et incidences de la démarche

Plus en détail

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES Conférence Habitat à basse consommation d énergie 15 mai 2009 MEYRARGUES A chaque période ses priorités. Rappel des faits La demande faite au monde de la construction au XXème siècle a été de construire

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

AEU Suresnes (92) Quartier éco exemplaire Carnot-Gambetta. Contexte et déroulement de la démarche AEU

AEU Suresnes (92) Quartier éco exemplaire Carnot-Gambetta. Contexte et déroulement de la démarche AEU AEU Suresnes (92) Quartier éco eemplaire Carnot-Gambetta Contete et déroulement de la démarche AEU Synthèse AEU AEU opérationnelle Aménagement d un quartier eistant Lancement en 2008 AEU non intégrée La

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Développer l offre en logements locatifs sociaux

Développer l offre en logements locatifs sociaux Développer l offre en logements locatifs sociaux Comment se prend la décision de construire, et comment se décide un programme, pour quels publics? AMI 04-11 11-2010 ACTIS / DDP Plan 1 / ABSISE 2 / La

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 Pour une conservation dynamique du patrimoine Réhabiliter c est préserver un patrimoine,

Plus en détail

Jeudi 16 avril 2009. Salon Energivie Assises Nationales du Bâtiment Basse Conso

Jeudi 16 avril 2009. Salon Energivie Assises Nationales du Bâtiment Basse Conso Les architectes en Alsace 980 architectes inscrits au tableau 819 sociétés 2000 emplois Deuxième employeur culturel d Alsace 154 millions d de CA annuel 1998 Election d Adrien Zeller Bâtiments H.Q.E, Ossature

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07 CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE Présentation de la version votée le 20/12/07 Les différents documents La charte : fixe les objectifs et niveaux d excellence pour l éco-quartier => soumis aux

Plus en détail

Le label EcoQuartier S engager vers la qualité

Le label EcoQuartier S engager vers la qualité a/lta Architectes Le Clos Joli Château-du-Loir (72) a/lta Architectes Sarthe Habitat Guide-conseil I Urbanisme Le label EcoQuartier S engager vers la qualité Initiée par le Ministère de l Ecologie, du

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes.

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes. Boigny sur Bionne Bou Chanteau Chécy Combleux Fleury les Aubrais Ingré La Chapelle Saint Mesmin Mardié Marigny les Usages Olivet Orléans Ormes Saint Cyr en Val Saint Denis en Val Saint Jean le Blanc Saint

Plus en détail

Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation. Le projet Clause Bois-Badeau à Brétigny-sur-Orge (91)

Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation. Le projet Clause Bois-Badeau à Brétigny-sur-Orge (91) Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation Le 11 février 2010 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine Le projet Clause Bois-Badeau

Plus en détail

Le cours de la Bièvre façonne le paysage. remblais rue Brillat-Savarin

Le cours de la Bièvre façonne le paysage. remblais rue Brillat-Savarin SEMAPA / Ville de Paris Le cours de la Bièvre façonne le paysage remblais rue Brillat-Savarin La poterne des peupliers en 1867 La poterne des peupliers Etude de faisabilité mars 2002 Projet P. Riboulet,

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS)

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Les économies d énergie dans le bâtiment sont aujourd hui une priorité : comme nous l avons vu, les secteurs résidentiel et tertiaire représentent 44% de la consommation

Plus en détail

Montant de l opération : Missions réalisées : Dépollution, démolition, structure, fluides, VRD et HQE

Montant de l opération : Missions réalisées : Dépollution, démolition, structure, fluides, VRD et HQE LOGEMENTS Construction d un ensemble immobilier A Boulogne-Billancourt (92) 118 logements Construction d'un ensemble de bâtiments comprenant : 118 logements en accession et en locatif, surfaces de commerces,

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11...

P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11... AMO Logements P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... P.6... P.7... P.8... P.9... P.10... P.11... 30 Logements Montbonnot (38) SDH 38 (PRIVE) Construction 80 logements à St OUEN (93), SEQUANO Aménagement (PRIVE)

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

LA DARNAISE VENISSIEUX REHABILITATION ENERGETIQUE RETOUR D EXPERIENCE

LA DARNAISE VENISSIEUX REHABILITATION ENERGETIQUE RETOUR D EXPERIENCE LA DARNAISE VENISSIEUX REHABILITATION ENERGETIQUE RETOUR D EXPERIENCE Quartier inscrit dans la ZUP des Minguettes (1965-1973) : un des plus vastes programmes français d habitat social 9 200 logements -

Plus en détail

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES 23 juin 2010 2007 Début de la concertation Août 2009 Loi Grenelle I Eté 2010? Loi Grenelle II 2011/2013 RT 2012 / BBC 2012 Annexe environnementale 2020 BEPOS BBC BEPOS BREEAM CEE CPE DPE HQE HPE LEED bâtiment

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Présentation du projet Maître d ouvrage: GRANDLYON HABITAT Maître d œuvre: ATELIER ARCHE 34 logements (31 PLUS 3 PLAI) Label BBC 2005 Ordre

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

AXE 4 : Collectivité éco-responsable

AXE 4 : Collectivité éco-responsable ACTION 61: Cibler une grille qualitative HQE concernant les critères visés dans le cadre de travaux Pièce(s) justificative(s) N : (Voir cahier des charges) Grille jointe Date de création : 20/03/2015 Date

Plus en détail

Les Villas Pélissier à Rouen. Photographies : Eric Bernath

Les Villas Pélissier à Rouen. Photographies : Eric Bernath Les Villas Pélissier à Rouen Collection images 4 Photographies : Eric Bernath Collection images Les Villas Pélissier à Rouen Eric Bernath Septembre 2012 Ministère de l'ecologie, du Développement durable

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Opération de Rénovation Urbaine «Bon Air : Eco quartier Caribéen» Cycle de qualification écoquartier - Atelier n 1 : éléments de cadrage 28 fév.

Opération de Rénovation Urbaine «Bon Air : Eco quartier Caribéen» Cycle de qualification écoquartier - Atelier n 1 : éléments de cadrage 28 fév. ORU BON-AIR: ECO QUARTIER CARIBEEN Opération de Rénovation Urbaine «Bon Air : Eco quartier Caribéen» Cycle de qualification écoquartier - Atelier n 1 : éléments de cadrage 28 fév. 2013 ORU BON-AIR: ECO

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Retours d expérience dans l habitat collectif. Mercredi 20 février 2013

Retours d expérience dans l habitat collectif. Mercredi 20 février 2013 Retours d expérience dans l habitat collectif Mercredi 20 février 2013 INTERVENANTS : 2 Philippe Parnet - Directeur Gestion Patrimoine Patrick Vachez - Directeur du service politique énergétique Gestion

Plus en détail

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000

Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants. Budget communal : 1 975 000 AGENDA 21 Le SÉQUESTRE Présentation de la commune Superficie : 542 hectares (dont 267 hectares agricoles) Démographie : 1572 habitants Budget communal : 1 975 000 LE SEQUESTRE (Budget Agenda 21 : 35 000

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»?

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? Synthèse questionnaire population vendredi 11 Décembre 2009 de Saint-Yvi Pourquoi un Développement Durable?

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives. Antoine DESBARRIERES

Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives. Antoine DESBARRIERES Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives Antoine DESBARRIERES Champ couvert - Organismes Bâtiments Rénovés Bâtiments neufs Bâtiments en exploitation Aménageurs Etablissements de Santé Enseignement

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

La qualité environnementale De l aménagement contrôlé par la collectivité

La qualité environnementale De l aménagement contrôlé par la collectivité La qualité environnementale De l aménagement contrôlé par la collectivité aux opérations immobilières d initiative privée Gilles Debizet, Maître de conférences, UMR PACTE UJF Jacqueline Roisil, Chargée

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

Atelier 2 Formes urbaines et économie d énergie - 09.06.10

Atelier 2 Formes urbaines et économie d énergie - 09.06.10 Projet de ZAC multimulti-sites pour la confortation du bourg de Monterblanc Etudes préalables Atelier 2 Formes urbaines et économie d énergie - 09.06.10 Mairie de Monterblanc - Etudes préalables de zac-

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

RENNES VILLEJEAN ZAC KENNEDY 20/10/2010 1

RENNES VILLEJEAN ZAC KENNEDY 20/10/2010 1 RENNES VILLEJEAN ZAC KENNEDY 20/10/2010 1 20/10/2010 2 LA DALLE KENNEDY: UN CENTRE VILLE DE QUARTIER La population: 15% La densité des constructions Les équipements publics: 80% L activité commerciale:

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

VENISSIEUX. Juin 2009

VENISSIEUX. Juin 2009 VENISSIEUX PARTIE 1 : PRESENTATION DE GRANDLYON HABITAT ET DE SA POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE Création 1920 Opac en 1994 Près de 24 000 logements dont environ 11 000 en Z.U.S. 570 personnes dont 58% sur

Plus en détail

Colloque PREBAT2. Rennes. 24 juin 2011

Colloque PREBAT2. Rennes. 24 juin 2011 Colloque PREBAT2 Rennes 24 juin 2011 1 ARCHIPEL HABITAT : OPH de Rennes Métropole Le patrimoine au 31/12/2010 : - 15375 : logements (11820), hébergement en résidences (3555) - 97% en collectifs - âge moyen

Plus en détail

AUTREMENT HABITER LE CLOS MEUNIER. L habitat grandeur nature BESSANCOURT IMMO BILIER

AUTREMENT HABITER LE CLOS MEUNIER. L habitat grandeur nature BESSANCOURT IMMO BILIER HABITER AUTREMENT LE CLOS MEUNIER BESSANCOURT L habitat grandeur nature IMMO BILIER BESSANCOURT Mairie de Bessancourt Église Saint Gervais et Saint Protais Pont du Diable, forêt de Montmorency Parc du

Plus en détail

Des barres aux îlots. Rénovation urbaine de l Îlot des Peintres

Des barres aux îlots. Rénovation urbaine de l Îlot des Peintres Dossier de presse Ville de Grande-Synthe Des barres aux îlots Rénovation urbaine de l Îlot des Peintres L Îlot des Peintres de Grande-Synthe Construit dans les années 60 selon la méthode dite du «chemin

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE

1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE Les chiffres clés au 31 décembre 2010 / 7 / 1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE 1.1/ La gouvernance d entreprise 1.2/ Une organisation en phase avec son environnement 1.3/ Les ressources

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

En plus, il y a la connexion très haut débit! L'atelier au coeur du parc d activités, ce sont des clients assurés!

En plus, il y a la connexion très haut débit! L'atelier au coeur du parc d activités, ce sont des clients assurés! Aménager un espace en un nouveau quartier économique alliant services, proximité de l habitat et respect de l environnement, c est le projet audacieux et attendu, initié par les communes d Orgères et de

Plus en détail

En Route Vert. Circuit n 1 : Secteur Grand Nancy. Bâtiments de qualité environnementale en Lorraine. LQE est soutenue financièrement par :

En Route Vert. Circuit n 1 : Secteur Grand Nancy. Bâtiments de qualité environnementale en Lorraine. LQE est soutenue financièrement par : En Route Vert Bâtiments de qualité environnementale en Lorraine Circuit n 1 : Secteur Grand Nancy LQE est soutenue financièrement par : Ce circuit, qui présente des bâtiments exemplaires en termes d écoconstruction,

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

L agenda 21 lillois 2001-2007

L agenda 21 lillois 2001-2007 L agenda 21 lillois 2001-2007 6 axes stratégiques : Une culture partagée, Aménager la Ville Gérer et préserver la Ville Une Ville solidaire Une Ville ouverte sur le monde Des résultats : 180 projets menés

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5

Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5 Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5 Collection images Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Mai 2014 Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l

Plus en détail

Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis

Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis Mener un projet de gestion des eaux pluviales à la source Exemple du projet de la ZAC de la Montjoie à Saint-Denis 05 décembre 2014 Lancement de l appel à projet «gestion durable des eaux de pluie dans

Plus en détail

Volet habitat du plan climat : Les enjeux de la rénovation énergétique

Volet habitat du plan climat : Les enjeux de la rénovation énergétique Volet habitat du plan climat : Les enjeux de la rénovation énergétique A l échelle de l agglomération Réunion semestrielle du groupe «plans climat communaux» 20 juin 2013 Les enjeux Depuis l Agenda 21

Plus en détail

Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi. Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld

Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi. Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld Le nouveau quartier de Fribourg-Rieselfeld : Etude d un développement durable réussi Ville de Fribourg, Groupe de projet du Rieselfeld Vue aérienne de Fribourg Vue aérienne de Rieselfeld (nord-est) 4/2005

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace. RÉGION ALSACE Direction de la Construction Arnaud CLEMENS

Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace. RÉGION ALSACE Direction de la Construction Arnaud CLEMENS Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace RÉGION ALSACE Direction de la Construction Arnaud CLEMENS 2 LA RÉGION ALSACE ASSURE LES RESPONSABILITÉS DU PROPRIÉTAIRE POUR LES 73 LYCÉES ET CFA

Plus en détail

Aménagement : Fives Cail Babcock (FCB) Concession

Aménagement : Fives Cail Babcock (FCB) Concession Aménagement : Fives Cail Babcock (FCB) Concession Un projet ambitieux de renouvellement urbain de la métropole lilloise Les principaux enjeux du projet urbain : Désenclaver le secteur en réactivant la

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Commission Climat - Energie Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Ordre du jour Présentation des membres : tour de table Rôle et du fonctionnement de la commission Plan Climat Energie Territorial

Plus en détail

L implication des coopératives dans la construction durable

L implication des coopératives dans la construction durable L implication des coopératives dans la construction durable 9 opérations Les enseignements Innovation et expérimentation préparation pour la RT 2012 et avance sur la concurrence surcout compris entre

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

SAINTE-CROIX-AUX-MINES (Haut-Rhin) Lotissement de la gare. TOURCOING (Nord) Résidence côté parc (maisons serres) LILLE (Nord) Soleil intérieur

SAINTE-CROIX-AUX-MINES (Haut-Rhin) Lotissement de la gare. TOURCOING (Nord) Résidence côté parc (maisons serres) LILLE (Nord) Soleil intérieur Fiches «projets» O p é r a t i o n s e x e m p l a i r e s d h a b i t a t g r o u p é SAINTE-CROIX-AUX-MINES (Haut-Rhin) Lotissement de la gare TOURCOING (Nord) Résidence côté parc (maisons serres) LILLE

Plus en détail

CONCEVOIR ENSEMBLE LES ESPACES AMENAGÉS POUR UN HABITAT DÉSIRABLE ET RÉPARTI SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE

CONCEVOIR ENSEMBLE LES ESPACES AMENAGÉS POUR UN HABITAT DÉSIRABLE ET RÉPARTI SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE Avec le soutien du CONCEVOIR ENSEMBLE LES ESPACES AMENAGÉS POUR UN HABITAT DÉSIRABLE ET RÉPARTI SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE Les trois organisations régionales alsaciennes regroupant les professionnels

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire :

Selon les prescriptions de l article L. 111-9 du code de la construction et de l habitation, au moment du dépôt de permis de construire : RAPPORT Formulaire d attestation de la réalisation de l étude de faisabilité pour les bâtiments de plus de 1000 m 2 et de la prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de la demande de permis

Plus en détail

MONTFORT-LE-GESNOIS Rencontre Riverains

MONTFORT-LE-GESNOIS Rencontre Riverains MONTFORT-LE-GESNOIS Rencontre Riverains 15 logements BEPAS (Bâtiment à énergie passive) Le Champ de Foire Architecte : V. Legrand, Cabinet GERA Puteaux Mardi 8 juillet 2014 à 18 heures 1 15 logements BEPAS

Plus en détail

Build Up Skills France

Build Up Skills France Build Up Skills France Paris 13 février 2013 Les impacts du DD sur l apprentissage BTP Un impact professionnel: Evolution des compétences propres à chaque métier du bâtiment Développement de compétences

Plus en détail

Dijon, jeudi 13 septembre 2012. Inauguration du premier programme mixte de logements éco-quartier Hyacinthe-Vincent

Dijon, jeudi 13 septembre 2012. Inauguration du premier programme mixte de logements éco-quartier Hyacinthe-Vincent Dijon, jeudi 13 septembre 2012 Inauguration du premier programme mixte de logements éco-quartier Hyacinthe-Vincent Le 13 septembre 2012, François Rebsamen, Sénateur-Maire de Dijon, président du Grand Dijon

Plus en détail

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique Lignes de partage entre les crédits FEADER LEADER et les autres crédits Européens : PO FEDER FSE et FEADER «droit commun» notamment 1 Principes

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME

MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME Secteur bâtiment Fanny ALLANEAU ADEME Lorraine Chargée de mission Energie-Bâtiment Le contexte «bâtiment et énergie» Amélioration de la performance

Plus en détail

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Franck ROTURIER Directeur de l Environnement, du Développement Durable et des Risques Majeurs de la Ville de Narbonne à Narbonne, vers

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Finistère LAMPAUL-PLOUARZEL PLAN LOCAL D URBANISME Arrêté le : 12 avril 2013 Approuvé le : Rendu exécutoire le : REVISION Orientations d aménagement et de Programmation GÉOLITT : 7 Rue Le Reun - 29480

Plus en détail

MODIFICATION N 2 DU PLAN LOCAL D URBANISME

MODIFICATION N 2 DU PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DU VAR COMMUNE DE LA VALETTE DU VAR MODIFICATION N 2 DU PLAN LOCAL D URBANISME 2 bis. ORIENTATION D AMENAGEMENT POS approuvé le 11 Mars 1987 Révision n 1 du POS approuvée le 19 Mai 1993 Révision

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail