PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION"

Transcription

1 PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION Sylvie Chanh Chargée d études juridiques risque automobile, Fédération Française des Sociétés d Assurances Une prestation sociale consiste est le versement par un organisme public à un individu d'une somme d argent ou d une prestation en nature destinée à couvrir des dépenses que la collectivité considère correspondre à des objectifs sociaux. Répondant à une logique d assistance et de solidarité, son financement est donc supporté par la société au profit d un de ses membres. Cependant, dans le cadre d une indemnisation en droit commun et plus précisément lorsqu un tiers est désigné responsable des dommages corporels subis par un membre de ladite collectivité, toutes les prestations ne sont pas traitées de la même façon. En outre, la jurisprudence distingue parmi ces dernières les prestations des aides. En effet, l article 29 de la loi du 5 juillet 1985 dresse la liste des prestations pouvant donner lieu au recours des tiers payeurs. Sont ainsi qualifiées les prestations servies suite à un accident ou une maladie quelle que soit la situation économique de la victime. A contrario, les aides dont «l attribution est subsidiaire par rapport aux avantages d invalidité subordonnée à un plafond de ressources et dont le versement est sans relation certaine de cause à effet avec le fait ou la faute du tiers» 1 n ouvrent pas droit à recours des tiers payeurs. Or, non seulement les modalités de règlement (versement des rentes ou paiement en capital) mais également le montant des indemnités peuvent faire obstacle à l octroi de certaines aides et ainsi impacter le bilan monétaire de la réparation des dommages corporels subis par la victime. Ce faisant, ces éléments sont sources d inégalité dans le traitement des victimes et par suite, d inéquité. Ainsi, il n est pas rare que si deux victimes ayant subi des préjudices similaires sont indemnisées de manière identique par l assureur du responsable, elles n obtiennent pas la même réparation : si l une peut prétendre à certaines aides sociales (et par suite percevoir deux fois une même «prestation» pour le même poste), l autre ne le peut du fait du montant de ses revenus. De même, une victime ayant un préjudice important pourra disposer de ressources inférieures à celles qu elle aurait obtenues avec un préjudice légèrement moindre, en raison du montant de l aide sociale à laquelle elle ne pourra plus prétendre dans la première hypothèse. Ces aides, qualifiées de forfaitaires, concernent tant les prestations traditionnelles que les prestations spécifiques aux personnes handicapées. 1. Les prestations sociales «traditionnelles» 1.1. Les prestations liées à la maladie La suppression de l affiliation gratuite aux régimes de protection sociale est un poste de préjudice qui est rarement réclamé par les victimes car il n apparaît qu après l indemnisation. Or, ce préjudice lié à la perte d affiliation gratuite est certain, pour les victimes qui ne peuvent plus exercer leurs activités professionnelles en raison de l accident lorsque l indemnisation est payée sous forme de rente ; il est fluctuant (selon les placements) si elle est payée en capital. 1 Civ. II, 6 décembre 1989, n ; Crim., 11 avril 1996, n

2 La victime a certes la possibilité de bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) qui est ouverte à tout résident en situation stable et régulière ne disposant pas de droits ouverts par ailleurs à l assurance maladie, mais celle-ci n est gratuite que si ses ressources ne dépassent pas le plafond annuel 2. A défaut, il y aura lieu de payer une cotisation égale à 8 % du montant du revenu fiscal qui dépasse ce plafond. De même, l obtention de la CMU complémentaire dépend des ressources de la personne. Sont alors pris en compte les revenus imposables après déduction des charges liées au versement des pensions et obligations alimentaires. Or, l analyse des régimes fiscaux des indemnisations démontre que la majorité des indemnités versées sous forme de rentes à la victime sont soumises à l impôt sur le revenu. De plus, l affiliation à la CMU et à sa complémentaire doit être renouvelée annuellement. Il appartient alors à la victime de remplir chaque année une déclaration de ressources et d adresser à la CAF les pièces justificatives. Ainsi, si le montant de sa rente venait à être revalorisé de manière plus importante que le seuil de ressources, ses conditions d accès aux soins ne seraient certes pas remises en cause mais pourraient être d autant modifiées Les prestations liées à l emploi L attribution de l allocation chômage ou allocation d aide au retour à l emploi n est soumise à aucune condition de ressources. Cependant, les chômeurs qui ont épuisé leurs droits à l assurance chômage et qui justifient d au moins 5 années d activité salariée sur les 10 dernières années, ne peuvent prétendre à l allocation de solidarité spécifique (ASS) que si leurs ressources financières ne dépassent pas un certain plafond fixé annuellement par décret (article L du Code du travail). Celuici est de 70 fois le montant journalier de l ASS pour une personne seule et de 110 fois le montant journalier de l ASS pour un couple (article R du Code du travail) 3. De même, les personnes qui sont exclues de l assurance chômage peuvent bénéficier de l allocation d insertion (AI) si elles remplissent les conditions de ressources : 90 fois le montant de l AI pour une personne seule et de 180 fois le montant journalier de l AI pour un couple (articles R à R du Code du travail) 4. Or, les ressources à prendre en compte correspondent à la moyenne des ressources imposables des 12 derniers mois, à l exclusion notamment des allocations chômage et des prestations familiales. Les rentes indemnitaires n étant pas de principe exonérées d impôt sur le revenu, force est de constater une deuxième fois que les victimes de droit commun indemnisées sous forme de rentes risquent d être pénalisées Les prestations «famille-maternité» La plupart des prestations familiales qui ont vocation à compenser les charges de famille sont versées sans conditions de ressources (allocations familiales, allocation de soutien familial, allocation parentale d éducation, allocation de présence parentale ). Mais quelques unes obéissent à une logique d aide et d assistance : l octroi de ces prestations familiales est 2 Fixé à par foyer pour le période du 1 er octobre 2005 au 30 septembre Depuis le 1 er janvier 2006, le montant journalier de l ASS s'élève à 14,25, soit 427,50 pour un mois de 30 jours. 4 Depuis le 1 er janvier 2006, le montant journalier de l AI s'élève à 10,04, soit 301,20 pour un mois de 30 jours.

3 notamment soumis à des conditions de ressources (prestation d accueil du jeune enfant, allocation de parent isolé, allocation de logement sociale, allocation de logement familiale ). Pour fixer le montant des ressources de la famille, la caisse d allocation familiale retient le revenu net catégoriel du demandeur (article R du Code de la sécurité sociale (CSS)). Le revenu net catégoriel est établi en retenant notamment tous les revenus imposables perçus en France à l exception des rentes viagères mentionnées aux 1º et 2º du I de l'article 199 septies du Code général des impôts 5 (CGI) lorsqu'elles ont été constituées en faveur d'une personne handicapée ou, dans la limite d'un montant fixé par décret, lorsqu'elles ont été constituées par une personne handicapée pour elle-même. Or, rappelons encore que la majorité des indemnités versées sous forme de rente sont soumises à l impôt sur le revenu Les prestations «pauvreté-exclusion» Pour prétendre au revenu minimum d insertion (RMI), le demandeur doit notamment disposer de ressources inférieures au montant du RMI fixé annuellement par décret 6. Est pris en compte l ensemble des ressources du foyer, c'est-à-dire des salaires, pensions, avantages en nature, des allocations de chômage, et sauf exception des prestations familiales. L article R du Code de l action sociale et des familles (CASF) précise toutefois que ne sont notamment pas inclus dans la fixation des ressources les indemnités en capital attribuées à la victime d'un accident du travail prévue à l'article L du CSS et le capital décès servi par un régime de sécurité sociale. A contrario donc, les indemnités en capital versées à la victime d un accident de droit commun sont intégrées dans les ressources du foyer pour la détermination du droit au RMI Les prestations «vieillesse-survie» L attribution de l allocation personnalisée d autonomie (APA) n est pas liée à des conditions de ressources. Néanmoins, ces dernières déterminent le montant de cette aide aux personnes âgées en situation de dépendance (article L CASF). Là encore, les indemnités versées en capital suite à un accident du travail ne sont pas prises en compte dans le calcul des ressources du demandeur. L analyse des conditions d accès aux prestations sociales que nous qualifions de traditionnelles met en exergue une inégalité dans le traitement des victimes relevant du régime de droit commun d une part et celles relevant du régime des accidents du travail d autre part. En effet, dans la majorité de hypothèses, les modalités de calcul des ressources fixant le droit aux dites prestations excluent directement (expressément prévu par les textes réglementaires) ou indirectement (via la référence au revenu imposable) les indemnités perçues par les victimes d accident du travail. 5 Les primes afférentes aux contrats d'assurance d'une durée effective au moins égale à six ans dont l'exécution dépend de la durée de la vie humaine lorsque les contrats sont destinés à garantir le versement d'un capital en cas de vie ou d'une rente viagère avec jouissance effectivement différée d'au moins six ans, quelle que soit la date de la souscription, à l'assuré atteint, lors de leur conclusion, d'une infirmité qui l'empêche de se livrer, dans des conditions normales de rentabilité, à une activité professionnelle. Un décret fixe les modalités de détermination de la fraction de la prime représentative de l'opération d'épargne. 6 Pour 2006 : décret n du 29 décembre 2005 (JO du 30 décembre 2005)

4 2. Les prestations sociales spécifiques aux personnes handicapées Certaines prestations telles que l allocation d éducation spéciale (AES), l allocation compensatrice pour frais professionnels (AFCP) et la pension d invalidité ne sont pas soumises à des conditions de ressources L Allocation Adulte Handicapée (AAH) Le montant de l indemnisation, notamment une rente importante, peut faire perdre les droits de la victime à l AAH, minimum social qui ne s adresse qu aux personnes dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond annuellement fixé. Les ressources prises en compte pour le calcul du droit à l'aah sont une fois de plus les revenus nets catégoriels du demandeur 7. De plus, une personne ne percevant pas l AAH ne peut prétendre à la garantie de ressources pour les personnes handicapées (article L CSS) La prestation de compensation La loi du 11 février 2005 relative à l égalité des droits et des chances des personnes handicapées 8 est venue insérer dans le CASF un article L Ce texte crée la prestation de compensation des conséquences du handicap. Cette nouvelle prestation répond à un souci de replacer la personne handicapée à égalité de chances avec une personne valide afin de «garantir les conditions d une vie digne et autonome». Financée notamment par la solidarité nationale à travers la suppression d un jour férié 9 soit par 850 millions d euros, la prestation compensation remplace l ACTP (Allocation Compensatrice pour Tierce Personne) mais peut se cumuler avec d autres aides financières telles que l AAH et des revenus d activité professionnelle. Cette prestation, accordée par une Commission des droits et de l autonomie, est servie par les départements ; la loi confiant à chaque département la gestion d un fonds de compensation du handicap chargé d accorder des aides financières aux personnes handicapées. L article L du CASF précise que la prestation de compensation peut consister en une prestation en nature ou une prestation financière visant à prendre en charge les dépenses directement liées au handicap, à savoir les aides humaines, les aides techniques (fauteuils roulants et autres), les aménagements de domicile et/ou de véhicule, les aides animalières et autres charges spécifiques ou exceptionnelles comme celles relatives à l'acquisition ou l'entretien de produits liés au handicap. Pour bénéficier de cette prestation, le demandeur doit notamment répondre à certaines conditions de ressources. Sont ainsi pris en compte les produits financiers et revenus du patrimoine perçus au cours de l année civile précédant celle de la demande (articles L et R CASF). En revanche, sont exclus les revenus liés à l exercice d une activité professionnelle (même du conjoint, du concubin ou du partenaire du PACS, de l'aidant familial qui, vivant au foyer de l'intéressé, en assure l'aide effective, de ses parents même lorsque l'intéressé est domicilié chez eux), indemnités temporaires, prestations et rentes servies aux victimes d accident du travail, les rentes viagères mentionnées au 2 du I de l'article 199 septies du CGI, lorsqu'elles ont été constituées par la personne handicapée pour 7 Cf. infra Les prestations familiales 8 Loi n du 11 février 2005 relative à l égalité des droits et des chances des personnes handicapées (JO du 12 février 2005) 9 Loi n du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l'autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées (JO du 1 er juillet 2004)

5 elle-même ou, en sa faveur, par ses parents ou son représentant légal, ses grands-parents, ses frères et soeurs ou ses enfants et les autres prestations sociales figurant à l article R du CASF. Il en résulte encore une inégalité de traitement non seulement entre les victimes d accidents de droit commun et les victimes d accidents du travail mais encore entre celles indemnisées sous formes de rentes et celles percevant un capital.

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES 1 RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE La loi du 11 février

Plus en détail

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9)

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9) III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES () L allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est un revenu d existence. C est une prestation familiale, versée par la Caisse d Allocations Familiales (CAF) ou

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Qu est-ce que l APA? L APA est une aide personnalisée gérée par le Conseil général. C est une prestation en nature et non un complément

Plus en détail

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES Les droits DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES et de leurs PROCHES ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 Les chiffres qui

Plus en détail

LES COMPLEMENTS DE L AAH

LES COMPLEMENTS DE L AAH Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n I-1 bis CNSA - DGAS Version 1 Juillet /2009 LES COMPLEMENTS DE L AAH Plan : 1. Définition... 1 2. La garantie de ressources pour les personnes handicapées... 2 3. La

Plus en détail

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 LOI n 2005-102 DU 11 FEVRIER 2005 Pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

Conditions de l'indemnisation: dommage réparé par ailleurs

Conditions de l'indemnisation: dommage réparé par ailleurs Conditions de l'indemnisation: dommage réparé par ailleurs Article juridique publié le 30/06/2015, vu 973 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La Cour de cassation réaffirme constamment que le préjudice, pour

Plus en détail

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE. l assurance sociale comprend les régimes légaux d assurance maladie et pensions.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE. l assurance sociale comprend les régimes légaux d assurance maladie et pensions. RÉPUBLIQUE TCHÈQUE Nomenclature SCC Contribution compensatoire de l Etat (State Compensation Contribution) Unité monétaire Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes tchèques (CZK).

Plus en détail

Les élus de la CARMF (au 15/01/2013)

Les élus de la CARMF (au 15/01/2013) Les élus de la CARMF (au 15/01/2013) 2 Collèges Délégués Administrateurs Cotisants 565 19 Retraités 183 2 Conjoints survivants retraités 32 1 Invalidité-décès 18 1 Total 798 23 Présentés par le CNO _ 2

Plus en détail

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG NOTA : Sauf mention contraire, l exclusion de l assiette de la CSG entraîne exclusion de l assiette de la CRDS. I Revenus d activité A - L assiette de

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

4.02 Etat au 1 er janvier 2012

4.02 Etat au 1 er janvier 2012 4.02 Etat au 1 er janvier 2012 Indemnités journalières de l AI Généralités 1 Les indemnités journalières complètent les mesures de réadaptation de l AI: elles sont destinées à garantir la subsistance des

Plus en détail

Notice 2 Imposition des époux et de la famille

Notice 2 Imposition des époux et de la famille Notice 2 Imposition des époux et de la famille Valable pour la période fiscale 2015 Les dispositions applicables en matière de droit fiscal peuvent sensiblement différer selon la situation personnelle

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE- OBJET : La majoration pour tierce personne du régime général. Base juridique

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE- OBJET : La majoration pour tierce personne du régime général. Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE- OBJET : La majoration pour tierce personne du régime général Base juridique Article L.355-1

Plus en détail

Une Couverture Santé pour tous

Une Couverture Santé pour tous Une Couverture Santé pour tous Les dispositifs - la CMU (Couverture Maladie Universelle de base) - la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) - l ACS (Aide pour une Complémentaire Santé)

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS?

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? 24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? A Les différentes façons de prendre en charge les chômeurs? a) L allocation de retour à l emploi pour les chômeurs qui ont droit à l assurance chômage 1. Les systèmes

Plus en détail

ANNEXE I ALLOCATION DE PRESENCE PARENTALE

ANNEXE I ALLOCATION DE PRESENCE PARENTALE ANNEXE I ALLOCATION DE PRESENCE PARENTALE Rappel du dispositif L allocation de présence parentale, créée par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2001, est une prestation destinée à compenser

Plus en détail

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les adultes handicapés 5.2 Le contexte L'enquête décennale sur la santé effectuée par l INSEE en 1991 auprès des ménages ordinaires, estime à 5 48 (tous âges

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Entre les organisations soussignées : d une

Plus en détail

Le statut social. L agessa. p. 67

Le statut social. L agessa. p. 67 Le statut social L agessa p. 67 Les auteurs bénéficient d une couverture sociale sur les droits d auteur depuis 1977. En effet, les droits d auteur font l objet de prélèvements de cotisations sociales

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations LES DOCUMENTS de la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Fiche > 2 Pouvoir bénéficier de différents droits et prestations Sommaire A L Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH)

Plus en détail

Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments. PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée

Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments. PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée Au 01/04/08, les familles d enfant handicapé de moins de 20 ans et qui

Plus en détail

Je fais face à la maladie ou au handicap

Je fais face à la maladie ou au handicap Parents ou enfants 2014 N oubliez pas L aide que vous recevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement. Votre caisse d Allocations

Plus en détail

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

EMPLOYEURS. L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise EMPLOYEURS NOTICE DAJ 825 JANVIER 2006 L Assédic accompagne les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - PRESTATION - Base juridique

NOTE JURIDIQUE - PRESTATION - Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - PRESTATION - OBJET : L allocation adulte handicapé Base juridique Articles de L.821-1 à L.821-8 du code

Plus en détail

Dr Catherine Pruvost MDPH 75

Dr Catherine Pruvost MDPH 75 Présentation de la loi du 11 février 2005 sur l égalité des chances et des droits, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et de ses dispositifs Dr Catherine Pruvost MDPH 75 1 LA PRISE

Plus en détail

Les aides financières liées au handicap

Les aides financières liées au handicap c Handicap et minima sociaux Les aides financières liées au handicap Il existe plusieurs aides financières relevant soit de la Sécurité Sociale, soit de la COTOREP ou directement d autres services de l

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant J attends un enfant La prime à la naissance dans le cadre de la

Plus en détail

ALLOCATION D'EDUCATION DE L'ENFANT HANDICAPE

ALLOCATION D'EDUCATION DE L'ENFANT HANDICAPE Les conditions ALLOCATION D'EDUCATION DE L'ENFANT HANDICAPE Vous avez un enfant handicapé de moins de 20 ans. Votre droit dépend du taux d'incapacité de l'enfant. Ce taux est apprécié par la commission

Plus en détail

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique.

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Docteur Pascale ROPPENNECK CRMPR «Les Herbiers» - 111 rue Herbeuse 76230 Bois Guillaume Pascale.Roppenneck@ugecam-normandie.fr

Plus en détail

CIRCULAIRE CIR-9/2013. Document consultable dans Médi@m. Date : 27/06/2013 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. Pour mise en oeuvre immédiate

CIRCULAIRE CIR-9/2013. Document consultable dans Médi@m. Date : 27/06/2013 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-9/2013 Document consultable dans Médi@m Date : 27/06/2013 Domaine(s) : gestion revenus de substitution à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI

Plus en détail

GENERALITES DE L AIDE SOCIALE

GENERALITES DE L AIDE SOCIALE GENERALITES DE L AIDE SOCIALE CONDITIONS GENERALES DE L AIDE SOCIALE RESIDENCE : art. L111-1 du CASF Pour prétendre à l aide sociale, il faut résider en France de façon habituelle et non passagère. Elle

Plus en détail

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées AllocAtion personnalisée d Autonomie (ApA) Dossier De DemanDe aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées nom : prénom(s) : commune de résidence : canton (*) : * (rempli

Plus en détail

Paris, le 10 octobre 2012

Paris, le 10 octobre 2012 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 12-3537 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS Retraite plus - Service gratuit d orientation en Maison de Retraite COMPRENDRE LES AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES service gratuit

Plus en détail

L allocation aux adultes handicapés

L allocation aux adultes handicapés Fiche technique n 3 créée en novembre 2009, mise à jour en avril 2014 L allocation aux adultes handicapés I - L AAH L allocation aux adultes handicapés créée par la loi d orientation en faveur des personnes

Plus en détail

Aide Sociale de l Etat. Dispositifs d aide sociale relevant de l État ouverts aux personnes âgées et aux personnes handicapées

Aide Sociale de l Etat. Dispositifs d aide sociale relevant de l État ouverts aux personnes âgées et aux personnes handicapées Aide Sociale de l Etat Dispositifs d aide sociale relevant de l État ouverts aux personnes âgées et aux personnes handicapées Guide pratique Mars 2015 Direction générale de la cohésion sociale Service

Plus en détail

Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF

Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF I VOLET 3 L aide ménagère Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF 1. Définition Les personnes âgées à domicile ou hébergées en foyers logements peuvent demander la prise en charge de leurs

Plus en détail

4.02 Prestations de l AI Indemnités journalières de l AI

4.02 Prestations de l AI Indemnités journalières de l AI 4.02 Prestations de l AI Indemnités journalières de l AI Etat au 1 er janvier 2016 En bref Les indemnités journalières complètent les mesures de réadaptation de l assurance-invalidité (AI) : elles sont

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 6 D-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 6 D-2-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 6 D-2-12 TAXE D HABITATION. PERSONNES QUI RESIDENT EN MAISON DE RETRAITE ET QUI CONSERVENT LA JOUISSANCE EXCLUSIVE DE LEUR ANCIEN DOMICILE

Plus en détail

GUIDE DES DEMARCHES ADMINISTRATIVES 2012 DU VOLONTAIRE EEDF

GUIDE DES DEMARCHES ADMINISTRATIVES 2012 DU VOLONTAIRE EEDF GUIDE DES DEMARCHES ADMINISTRATIVES 2012 DU VOLONTAIRE EEDF Vous venez de signer votre contrat de service civique. Félicitations! Bienvenu chez les Eclés Le statut de service civique vous garantit : -

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES 2008

UNIVERSITES DES MAIRES 2008 Un ensemble de textes souvent mal connus issus de : - la loi du 3 février 1992 ; - la loi du 5 avril 2000 ; - la loi du 27 février 2002. Une information en direction des employeurs menée par l AMF. Une

Plus en détail

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Il est institué, au sein de la caisse autonome de retraite des chirurgiens dentistes et des

Plus en détail

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP La prestation de compensation du handicap (PCH) a été instaurée par la loi n 2005-102 du 11 février 2005. Elle est attribuée à la personne qui présente

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

DM2 2014 - DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES

DM2 2014 - DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES CONSEIL GENERAL DU JURA Réunion du : 3 novembre 2014 Type : DM2 2014 Service : DSSD Thème : ACTIONS SOCIALES Commission : Act. Sociales : Personnes Agées/Handicapées - Enfance Famille/Insertion Logement

Plus en détail

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées

Tunisie TUNISIE. (article 13). 3 Cette restructuration est venue concrétiser une série de recommandations adoptées TUNISIE La promotion de l emploi est annoncée, depuis plusieurs années, comme étant une priorité absolue de la stratégie de développement de la Tunisie, notamment dans un contexte qui demeure marqué par

Plus en détail

FICHE D AUTO EVALUATION destinée aux familles Revalorisation barème Bourses de lycée - Année 2015-2016

FICHE D AUTO EVALUATION destinée aux familles Revalorisation barème Bourses de lycée - Année 2015-2016 FICHE D AUTO EVALUATION destinée aux familles Revalorisation barème Bourses de lycée - Année 2015-2016 Cette fiche doit vous permettre de déterminer si vous pouvez présenter une demande de bourse nationale

Plus en détail

EXTRAIT DE LA LOI DU 10 AVRIL 1971 SUR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL

EXTRAIT DE LA LOI DU 10 AVRIL 1971 SUR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - AD1072FR EXTRAIT DE LA LOI DU 10 AVRIL 1971 SUR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL 1. Article 6 1. La nullité du contrat de louage de travail ne peut être opposée à l application de la présente loi. 2. Toute convention

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010 Edition 2010 Informations pratiques - L aide sociale aux adultes Le Conseil général vous guide L aide sociale départementale aux adultes La marche à suivre Edition 2010 www.somme.fr L aide sociale aux

Plus en détail

Votre enfant est malade

Votre enfant est malade Votre enfant est malade Votre enfant est malade et vous devez cesser ponctuellement votre activité professionnelle ALLOCATION JOURNALIÈRE DE PRÉSENCE PARENTALE (AJPP) L'un des enfants à votre charge est

Plus en détail

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES ET CONDITIONS Article 1 INSTITUTION - BUTS ET AFFILIATION Il est institué, conformément à l

Plus en détail

Le Revenu de solidarité active

Le Revenu de solidarité active 1 1. Qui est concerné? Le Revenu de solidarité active Pour percevoir le RSA, il faut : résider en France de manière stable et effective, être français ou titulaire depuis plus de cinq ans d un titre autorisant

Plus en détail

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de finances pour 2015 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 Loi de finances rectificative pour 2014 Les lois de finances de fin 2014 n ont pas mis en place de réformes majeures. La mesure

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Ce document a été établi à titre d information sur les principes généraux de la fiscalité des personnes en situation de handicap. Il est

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE - OBJET : Contrat Epargne Handicap Base juridique Art.199 septies I 2 du code général des impôts

Plus en détail

Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie»

Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie» 1 Genèse = affaire PERRUCHE Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie» Objet : «répondre à ses besoins» => Par exemple : places

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE - OBJET : Contrat de Rente survie Base juridique Art.199 septies I 1 du code général des impôts

Plus en détail

Le «Elterngeld» (allocation de congé parental) et le «Elternzeit» (congé parental) en Allemagne

Le «Elterngeld» (allocation de congé parental) et le «Elternzeit» (congé parental) en Allemagne Le «Elterngeld» (allocation de congé parental) et le «Elternzeit» (congé parental) en Allemagne 2012 1 Important : Reproduction et adaptation interdites sauf autorisation de l INFOBEST Kehl/Strasbourg

Plus en détail

Votre protection sociale Votre MSA

Votre protection sociale Votre MSA Votre protection sociale Votre MSA Nouveau salarié du régime agricole www.msa-armorique.fr La MSA d Armorique attentive à chacun, essentielle pour tous LA MSA, VOTRE NOUVEAU RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122]

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122] CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES Références du document 5F1122 Date du document 10/02/99 SOUS-SECTION 2 Indemnisation du chômage Aide à la création d'entreprises par les chômeurs

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 16 juin 2011 Arrêté du 15 juin 2011 portant agrément des accords relatifs aux annexes I à XII au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

LE DOSSIER DE FINANCEMENT LES BOUCHONS D'AMOUR REGION 5. www.jecollectelesbouchons.com

LE DOSSIER DE FINANCEMENT LES BOUCHONS D'AMOUR REGION 5. www.jecollectelesbouchons.com LE DOSSIER DE FINANCEMENT LES BOUCHONS D'AMOUR REGION 5 www.jecollectelesbouchons.com Vous avez choisi de faire une demande auprès de l'association LES BOUCHONS D AMOUR. Vous devez remplir de manière précise

Plus en détail

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012.

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012. Introduction La loi n 2005-102 du 11 février 2005, sur l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a marqué un tournant dans la prise en charge de

Plus en détail

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés L AAH (Allocation aux adultes handicapés) a été créée par la loi du 30 juin 1975, en remplacement de l AHA (ancienne Allocation aux handicapés adultes).

Plus en détail

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant Accueil et modes de garde Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J adopte un enfant 1 2 J adopte ou j accueille un enfant en vue d adoption La prime à l adoption 4 J élève mon enfant L

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié?

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? Important! Certaines indemnités peuvent être augmentées par la convention collective ou le contrat de travail. Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? L indemnité légale de

Plus en détail

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3348 Convention collective nationale IDCC : 2666. CONSEILS D ARCHITECTURE, D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT AVENANT

Plus en détail

LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL)

LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL) Mise à jour : 02/03/2016 LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL) Le capital décès est une prestation à la charge de la collectivité (Article 119 - Loi n 84-53 du 26.01.1984 ; Article L.

Plus en détail

CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992. Affaire C-204/90. Hanns-Martin Bachmann contre État belge. Sur l article 48 du traité

CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992. Affaire C-204/90. Hanns-Martin Bachmann contre État belge. Sur l article 48 du traité CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992 Affaire C-204/90 Hanns-Martin Bachmann contre État belge 1. Par arrêt du 28 juin 1990, parvenu à la Cour le 5 juillet suivant, la Cour de cassation de Belgique a

Plus en détail

Présentation de la législation sur la réversion. Caisse Nationale d Assurance Vieillesse Direction Statistiques et prospective

Présentation de la législation sur la réversion. Caisse Nationale d Assurance Vieillesse Direction Statistiques et prospective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 09 juillet 2008-9 h 30 «Evolution des droits familiaux et conjugaux ; niveau de vie au moment du veuvage» Document N 14 Document de travail, n engage

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#12 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Notice DAJ 825 Mise à jour janvier 2009 L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 150 REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 CONSEIL GENERAL Conseil Gênerai Rapport du Président Pôle sanitaire social Direction dépendance handicap ~ervice ces pr,:,statlolls sociales! 3. 1[;8 \"acri2ind Sail:ant

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Suède Merci de citer ce chapitre comme suit :

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

réunica autonomie solidaire

réunica autonomie solidaire réunica autonomie solidaire Protégeons l autonomie. Dès maintenant, pour l avenir. www.reunica.com Réunica Autonomie Solidaire Une protection essentielle des salariés en cas de perte d autonomie Avec l

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E4/130 ASSEMBLEE DE CORSE 4 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R AG2R PRÉVOYANCE Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Règlement D Action Solidaire modifié par l Assemblée Générale des 16 et 17 septembre 2013

Règlement D Action Solidaire modifié par l Assemblée Générale des 16 et 17 septembre 2013 1 Une commission de l action sociale est constituée. Elle est composée du président, du secrétaire général et du trésorier général. En cas d absence de l un de ses membres, le vice-président ou le trésorier-adjoint

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013 ARTICLE 4 4.5 La contestation du domicile de secours Dans le Département :

Plus en détail

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 AMÉLIORER RAPIDEMENT LES RETRAITES DES FEMMES La loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, portée par Marisol Touraine, a permis

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions (C.I.V.I) 12825*01 (Articles 706-3 et suivants, R 50-1 à R.50-28 du code de procédure

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ÉLIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL ET LOGIS ZEN GRL +

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ÉLIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL ET LOGIS ZEN GRL + LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ÉLIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL ET LOGIS ZEN GRL + 1/ POUR LES NOUVEAUX LOCATAIRES : Nombre maximum de locataires pouvant figurer au bail : 5 Notion de taux d effort : Le

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes :

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes : Définitions Communauté d'agglomération : La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale regroupant plusieurs communes formant, à la date de sa création, un ensemble

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DES MANDATAIRES JUDICIAIRES À LA PROTECTION DES MAJEURS. Texte de référence : Décret n 2008-1554 du 31 décembre 2008

LA RÉMUNÉRATION DES MANDATAIRES JUDICIAIRES À LA PROTECTION DES MAJEURS. Texte de référence : Décret n 2008-1554 du 31 décembre 2008 LA RÉMUNÉRATION DES MANDATAIRES JUDICIAIRES À LA PROTECTION DES MAJEURS Cliquez sur le lien pour accéder aux documents suivants : Texte de référence : Décret n 2008-1554 du 31 décembre 2008 Notice sur

Plus en détail