Réduire ses déchets c est possible, la preuve! Grâce à 10 gestes de prévention 370 foyers témoins ont réduit en 2 mois leurs déchets de 22%.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réduire ses déchets c est possible, la preuve! Grâce à 10 gestes de prévention 370 foyers témoins ont réduit en 2 mois leurs déchets de 22%."

Transcription

1 OPERATIONS «FOYERS TEMOINS» Réduire ses déchets c est possible, la preuve! Grâce à 0 gestes de prévention 370 foyers témoins ont réduit en mois leurs déchets de %.

2 ) Constat, enjeux de la prévention des déchets Constat : Notre production d ordures ménagères correspond à nos modes de vie et de consommation. En 005, le service public de collecte des déchets a collecté 37 kg par habitant de déchets résiduels, 4 kg par habitant de matériaux secs collectés sélectivement et 8 kg par habitant de verre collecté sélectivement. Cette production de déchets est fois plus importante qu il y a 40 ans. Enjeux : Le tri et le recyclage des déchets ménagers se sont beaucoup développés depuis 99. Cependant, les opérations de collecte et de traitement des déchets ménagers restent un coût important pour la collectivité et donc pour les ménages. L accroissement de la production des déchets nécessite de nouvelles capacités de traitement qui sont souvent mal acceptées par la population. Les modes de consommation qui génèrent beaucoup de déchets sont aussi ceux qui consomment le plus de matières premières, d eau et l énergie nécessaires à la fabrication des produits et emballages. Trier et recycler ne suffit plus, il devient donc urgent de diminuer notre production de déchets ménagers. Comment faire? Adopter des gestes de prévention. La prévention c est quoi? La prévention des déchets consiste à réduire la quantité et la nocivité de nos déchets en agissant avant l apparition des déchets ou avant de les confier à la collectivité. Collecte Prévention Gestion Déchets Les industriels contribuent à la prévention lors de la conception et de la fabrication des produits. Par exemple, à fonction égale, le poids de certains emballages a diminué, la nocivité des piles a été réduite... Les opérations Foyers Témoins démontrent que la prévention est aussi possible au niveau de chaque foyer grâce à des gestes de prévention choisis parmi les 0 gestes phares comme, par exemple, afficher Stop Pub sur la boite aux lettres, boire de l eau du robinet, mieux choisir ses achats...

3 ) La Campagne «Réduisons vite nos déchets, ça déborde» L'ADEME et le Ministère de l'ecologie du Développement et de l Aménagement Durables ont lancé en 005 une campagne de sensibilisation «Réduisons vite nos déchets, ça déborde», avec plusieurs partenaires (France Nature Environnement, la CLCV, le Réseau des Ressourceries & Recycleries, ). L objectif est de susciter une prise de conscience des citoyens et de favoriser les changements de pratiques pour réduire les déchets. Pour en savoir plus : Les opérations locales «Foyers témoin» s inscrivent dans le cadre de cette campagne. Leur objectif est de sensibiliser les habitants à la prévention des déchets. Elles valorisent les témoignages de familles volontaires qui ont appliqué des gestes de prévention. Elles fournissent des résultats chiffrés sur les impacts de ces gestes sur les déchets. F o y ers Témoins Les collectivités, les associations et les foyers engagés dans les opérations ont un rôle de porte-parole sur la réduction des déchets ménagers, véritable enjeu de société, tant financier qu'environnemental. L ADEME a lancé en 007 un appel national à candidatures destiné aux structures souhaitant coordonner une opération locale «Foyers témoin».

4 3) Objectif et principe des opérations Diminuer sa quantité de déchets c est possible pour tous! L objectif est de convaincre les Français d adopter des gestes de prévention grâce à l exemple des foyers témoins. Durant la phase de test, les foyers témoins démontrent que l application des 0 gestes de prévention est facile et réduit les déchets. Durant la phase de valorisation, une communication à diverses échelles de territoire dissémine ces gestes de prévention auprès des français en s appuyant sur les témoignages des foyers témoins et sur les résultats des tests. ) Démontrer ) Disséminer Témoignages Résultats Foyers Témoins Gestes

5 4) Les 0 gestes phares Geste n : Choisir les produits et les conditionnement qui génèrent moins de déchets. Choisir les produits au détail ou en vrac : Souvent moins chers, ces produits nous permettent d éviter les emballages superflus. Acheter ses fruits et légumes au détail plutôt que préemballés, c est être sûr de choisir la juste quantité et d éviter le gaspillage. Même chose pour le fromage ou la charcuterie à la coupe qui ne sont pas forcément plus chers. Choisir les produits avec moins d emballages : à chaque produit acheté un emballage de plus à jeter. Dès l achat, le consommateur peut choisir des produits qui génèrent moins de déchets. Par exemple : un paquet de riz de kg remplacera avantageusement deux paquets de 500 g et générera 5 % de déchets d emballage en moins. Cela va de paire avec un suivi des dates de péremption. Opter pour les recharges :Ces recharges sont souvent disponibles pour les gels douches, les crèmes, les lessives, les adoucissants mais aussi pour de nombreux produits alimentaires. Elles sont encore trop peu connues des consommateurs, alors qu elles sont plus économiques et moins polluantes. Acheter les produits éco-conçus : A qualité égale, le produit éco-conçu minimise tous ses impact sur l environnement. La gamme de produits éco-conçus ne cesse de s élargir : textiles, cosmétiques, produits d entretien, mobiliers, accessoires de sport, papeterie... Nous avons l embarras du choix! L écoconception relève encore essentiellement de démarches volontaires des entreprises. Elles sont de plus en plus nombreuses à s engager dans le bon sens. Choisissons leurs produits! Geste n : Choisir le bon produit et le bon conditionnement Geste n : Préférer les sacs réutilisables Geste n 3 : Indiquer le STOP PUB sur la boite aux lettres Geste n 4 : Limiter les impressions Geste n 5 : Boire l eau du robinet Geste n 6 : Economiser les piles Geste n 7 : Réutiliser ce qui peut l être Geste n 8 : Fabriquer du compost Geste n 9 : Choisir des produits avec des labels environnement Geste n 0 : Gestes alternatifs (faire ses yaourts, )

6 Geste n : Préférer les sacs réutilisables, cabas ou paniers pour faire vos courses : En 006, 5 milliards de sacs de caisse et de commerce dont 3, milliards dans la grande distribution ont été distribués et pourtant, ils ne sont utilisés en moyenne que 0 minutes avant d être jetés. Aujourd hui, toutes les grandes surfaces proposent des sacs réutilisables et la mode est aux grands cabas! Geste n 3 : STOP PUB. En moyenne chaque foyer reçoit 35kg de publicités non adressées par an dans sa boite aux lettres. Pour beaucoup, ces publicités vont directement à la poubelle. En appliquant l autocollant Stop Pub sur sa boite aux lettres chaque foyer peut réduire ses déchets. Geste n 4 : Limiter les impressions. Imprimer en recto-verso et uniquement quand cela est nécessaire permet de réduire le gaspillage de papier et donc les déchets, tant au bureau qu à la maison (pour ceux qui ont une imprimante et un ordinateur). Mode d impression Impression recto verso Geste n 5 : Boire l eau du robinet : Faisant l objet de contrôles de qualité réguliers et rigoureux, l eau du robinet est 00 à 300 fois moins chère que l eau en bouteille. Boire l eau du robinet permet de réduire les déchets de bouteilles en plastique qui prennent beaucoup de place dans nos poubelles! Geste n 6 : Economiser les piles. Eteindre les appareils ou jouets à pile lorsqu on ne s en sert pas et utiliser des piles rechargeables réduit les déchets de piles.

7 Geste n 7 : Choisir des produits réutilisables : Choisissez un rasoir réutilisable, un stylo rechargeable ou une vaisselle lavable. Tous ces objets ont des durées de vie plus longues et ne viennent pas trop vite encombrer nos poubelles. Geste n 8 : Fabriquer du compost Les ménages qui ont un jardin peuvent composter leurs déchets de cuisine et leurs déchets verts. Ils obtiennent ainsi du compost et réduisent les déchets collectés par la commune.les ménages sans jardin peuvent pratiquer le lombri-compostage qui permet aussi de réduire les déchets et d obtenir un engrais. Geste N 9 : Choisir des produits avec un label environnement Qu il s agisse de l écolabel européen ou de l écolabel français (NF-environnement), ces certifications officielles garantissent la qualité des produits et leur moindre impact sur l environnement tout au long de leur cycle de vie. Aujourd hui les écolabels concernent de larges gammes de produits (entretien, textiles de maison, aspirateurs, filtres à café, sacs poubelle, cahiers, enveloppes ) et on les trouve dans presque toutes les grandes surfaces. Apprenons à repérer et préférer les écolabels! Geste n 0 : Gestes alternatifs. Les foyers ont de l imagination! Faire soi-même (Yaourts, jus de fruits, pizza, conserves) permet de réduire les déchets d emballages. Bien gérer son réfrigérateur (T et suivi des dates de péremption) permet de jeter moins d aliments. Choisir des solutions immatérielles (Offrir une place de cinéma ou une séance de massage, envoyer un courriel plutôt qu un courrier...) permet aussi de réduire les déchets.

8 5) Les acteurs de l opération et leurs rôles Les foyers témoins appliquent les gestes de prévention, suivent leurs déchets et apportent leurs témoignages. Les foyers témoins pratiquent plusieurs gestes pour réduire leur quantité de déchets et effectuent des mesures sur les déchets produits ou évités. Ils participent à des réunions. Ceux qui acceptent, témoignent devant la Presse. Les foyers témoins sont des ambassadeurs de la prévention des déchets vers tous les ménages français. Les structures coordinatrices encadrent l action des foyers témoins et disséminent leurs exemples La structure coordinatrice en charge de l'opération peut être une association ou une collectivité locales. Elle organise et coordonne localement l opération. Son rôle est de recruter, d'animer et de soutenir les foyers témoins et d être le garant du lien entre eux. Au cours de l opération, elle organise des réunions avec les foyers dans le but de les informer, de les fédérer et de maintenir leur motivation. Ces rencontres peuvent prendre une forme conviviale et/ou pédagogique comme des «goûters de la réduction», des visites, etc. Avec l appui de la collectivité locale concernée et de l ADEME, la structure coordinatrice dissémine les résultats des gestes de prévention. Elle diffuse des communiqués de presse et organise des conférences de presse et des réunions d information. L ADEME est en charge du lancement, du suivi et de la communication des opérations «Foyers témoins». Le siège de l ADEME, collecte et traite les informations issues des foyers. Il les valorise dans le cadre de la communication nationale sur la prévention des déchets. Chaque Délégation régionale de l ADEME assure aux coordinateurs un soutien méthodologique, technique et financier. Les Délégations sont également en charge de la valorisation régionale des résultats auprès du grand public. L ADEME Les structures relais : Collectivités - Associations Les Foyers Témoins Les ménages français

9 6) Le déroulement d une opération Foyers Témoins La structure coordinatrice de chaque opération reçoit un soutien financier et méthodologique de l ADEME. Elle recrute 0 à 30 foyers témoins par voie de presse, par affichage ou par ses contacts La phase test : Le premier mois, chaque foyer conserve ses pratiques mais pèse ses déchets. Les mois suivants ( mois au minimum), chaque foyer applique les gestes de prévention de son choix et continue à peser ses déchets. La structure coordinatrice collecte les résultats et les analyse avec l aide de l ADEME. En comparant les résultats du premier mois à ceux des mois suivant, on peut mesurer l effet des nouveaux gestes sur les déchets. La phase de dissémination : Avec l appui de la collectivité locale et de l ADEME, la structure coordinatrice valorise les résultats des foyers et leurs témoignages. Les média utilisés sont la presse, la radio, la télé ou Internet. Recrutement Tests Analyse résultats Dissémination

10 7) Avancement des opérations sur le territoire En octobre 008, on compte 64 opérations sur le territoire national (métropole et DOM) : 36 terminées, 5 en cours, 3 en projet. Ces opérations sont coordonnées par 9 associations et 35 collectivités. Pour les opérations terminées et analysées on dénombre 370 foyers témoins, représentant 064 personnes. Terminées : En cours : En projet : Guadeloupe : Martinique : Réunion : 4 6

11 8) Les résultats Les résultats sont ceux obtenus par les 370 foyers des opérations terminées qui ont pu être analysés à la fin septembre ) Les foyers témoins Répartition des foyers Type d habitat Nombre de personnes par foyer. Collectif 30% Individuel 70% 6 pers. % 5 pers. % 4 pers. % 3 pers. 3% 7 pers. % pers. 4% pers. 38%

12 8.) Les gestes de prévention pratiqué avant l opération Mieux choisir produits & emballages Réutiliser les sacs Stop Pub sur la boite aux lettres Imprimer moins Boire l'eau du robinet Economiser et réutiliser r les piles Réutiliser les objets Composter les déchets d organiques Choisir des produits labélis lisés Gestes alternatifs 0% 0% 0% 30% 40% 50% 60% 70% des foyers 8.3) Les gestes de prévention testés pendant l opération Mieux choisir produits & emballages Réutiliser les sacs Stop Pub sur la boite aux lettres Imprimer moins Boire l'eau du robinet Economiser et réutiliser r les piles Réutiliser les objets Composter les déchets d organiques Choisir des produits labélis lisés Gestes alternatifs 0% 0% 0% 30% 40% 50% des foyers 8.3) Les gestes de prévention adoptés aprés l opération Mieux choisir produits & emballages Réutiliser les sacs Stop Pub sur la boite aux lettres Imprimer moins Boire l'eau du robinet Economiser et réutiliser r les piles Réutiliser les objets Composter les déchets d organiques Choisir des produits labélis lisés Gestes alternatifs 0% 0% 0% 30% 40% 50% 60% des foyers

13 8.3) Réduction des quantités de déchets au bout de mois C est le flux des déchets résiduels qui a le plus diminué. Il est passé de 88 kg/pers/an à 63 kg/pers/an, soit 5 kg/pers/an de déchets évités. Cela s explique par l application des gestes de prévention et en particulier par le compostage domestique des déchets de cuisine. Déchets résiduels -8% Le poids des déchets triés est passé de 7 kg/pers/an à 6 kg/pers/an, soit 0kg/pers/an de déchets évités. Cette diminution est due à l application des gestes tels que Stop Pub, boire l eau du robinet ; acheter des produits en vrac et non sur emballés. L évolution du poids des déchets triés est très variable. Les personnes les moins sensibilisées au tri avant l opération ont tendance à trier mieux et donc à augmenter le taux de déchets triés (au détriment des déchets résiduels). En revanche pour les foyers déjà très sensibilisés au tri, la mise en application des gestes de prévention des déchets va diminuer les quantités triées. Déchets triés + -4% Le ratio moyen déchets triés / (déchets triés + déchets résiduels) passe de 45 à 49%. Le total résiduels + triés diminuent de %. On passe de 59 kg/pers/an à 4 kg/pers/an, soit une diminution de 35 kg/pers/an. + + Déchets résiduels +triés -%

14 8.4) L impact des gestes de prévention au bout de deux mois Le compostage est le geste de prévention des déchets qui a le plus fort impact quantitatif. Réalisée dans un jardin ou en intérieur (lombricompostage) le compostage transforme les déchets de cuisine (les épluchures de légumes, les restes de nourriture), et les résidus végétaux en compost utilisable dans le jardin et les pots de fleurs. Le compostage diminue le poids des déchets en moyenne de 33 kg/pers/an (à nombre de repas constants). 4% des foyers témoins l ont testé. L apposition du Stop Pub sur la boite aux lettres réduit de 90% la réception des publicités non adressées, ce qui correspond à 4 kg/pers/an (39 kg/an en moins par foyers testeur). C est un geste facile à mettre en place. 38% des foyers témoins l ont testé. Boire l eau du robinet : 7% des foyers témoins ont essayé ce geste et ont diminué de manière importante leurs volumes de déchets. Ces foyers ont évité 79 bouteilles plastiques par personne par an. Ce geste écologique est aussi économique car l eau du robinet coûte 00 à 300 fois moins chère que l eau en bouteille. 9% des foyers témoins ont testé le geste portant sur les piles et ont réussi à diminuer leur consommation de piles de /an à 6/an et par personne. Composter -30kg STOP PUB -4kg Bouteille d eau -3 kg Piles -5 par an et par personne par an et par personne par an et par personne par an et par personne 9% des foyers témoins ont testé le geste portant sur les produits écolabellisés. L achat de ces produits est passé de 3/pers/an à 0/pers/an. Le fait que ces produits ne soient pas disponibles partout est la principale difficulté rencontrée. 4% ont testé le geste de mieux choisir les produits et les emballages. On constate pour ces foyers les variations suivantes : - Produits en vrac : +30% - Produits réutilisable : +48% - Produits écorecharge : +79% - Produits concentrés : +8%. +79% +48% +30% +8% Eco recharge Produits réutilisables Vrac Produits concentrés

15 5.5) Témoignage des foyers Les foyers témoins sont-ils satisfaits de l opération : 99% des avis exprimés sont positifs. Foyers témoins satisfaits? 0,3% : plutôt non 9% sans avis 3% plutôt oui 48% : oui, tout à fait Les foyers témoins ont pris conscience de la quantité de déchets qu ils produisent grâce aux pesées effectuées chaque mois (déchets résiduels, déchets triés, le verre, ). Les foyers témoins ont compris les enjeux de la prévention des déchets. Ils sont satisfaits d avoir pu réduire leurs déchets par des gestes simples. Au début de l opération, les gestes de prévention sont parfois perçus comme une contrainte. Mais très vite cela devient une habitude. De plus les foyers ont vu avec l adoption de certains de ces gestes un gain économique. Motivations : «prouver que ces gestes ont des conséquences directes sur l'environnement» «montrer qu'on peut réduire sa production de déchets sans se priver, montrer l'exemple à sa fille» Prendre conscience : «Les informations chiffrées reçues sont très utiles pour remettre en cause les idées reçues» «Très intéressant, permet de quantifier sa production de déchets, de prendre conscience du volume produit. Les foyers témoignent Facile : «Peu de contraintes pour un maximum de résultats : baisse des déchets considérables!» Nouvelles habitudes : «Au début un peu contraignant puis ça devient une habitude» «Ce n'est pas évident de changer ses habitudes mais contente lorsqu'on voit les résultats par la suite» «Les habitudes à prendre sont à la portée de tous»

16 De nombreux foyers témoignent de l efficacité du compostage. Le lombricompostage intéresse les foyers en habitat collectifs. Beaucoup ont apprécié les informations fournies par les coordinateurs sur ce sujet. Les foyers qui n apprécient pas la publicité dans leur boite aux lettres ont aimé STOP PUB avec parfois des regrets que l autocollant ne soit pas toujours respecté. Boire l eau du robinet demande une adaptation plus longue pour les foyers, car il faut changer les habitudes, et souvent combattre des jugements négatifs concernant la qualité de cette eau. Le gain économique est vite repéré. Le compostage : «Surprise de découvrir le poids des déchets compost, par rapport aux autres déchets» «Le compostage diminue énormément le poids des poubelles noires» «La découverte du lombricomposteur m a beaucoup plu, très efficace, et intéressant» Les foyers témoignent STOP PUB : «Adieu les pubs! C'est super.» «Ce n'est pas évident de changer ses habitudes mais contente lorsqu'on voit les résultats par la suite» L eau du robinet : «Achat d'une carafe de décantation pour l'eau au petit déjeuner.» «au début on trouve un peu un drôle de goût à l'eau du robinet, après on s'habitue» Choisir le bon conditionnement pour les produits est un geste qui suscite de nombreux commentaires. Il est généralement apprécié. Des difficultés sont signalées pour les achats en vrac. Les foyers attendent des industriels et des distributeurs de faire évoluer leurs produits. Certains foyers témoignent d une difficulté pour trouver les produits avec un écolabel. Les achats : «Je ne pensais pas que les produits achetés en vrac coûtaient moins cher» «Action qui fait réfléchir sur la conso, les produits ménagers. On ne fait plus les courses de la même façon» «Il faut aussi un travail en AMONT (supermarchés et fournisseurs) pour qu'ils proposent emballages recyclables pour remplacer les barquettes polysthyrène» Les foyers témoignent Les écolabel : «Pas facile de trouver les produits d'entretien avec label environnement» «Les produits labellisés devraient être mis plus en valeur»

17 De nombreux foyers ont apprécié de pouvoir échanger avec d autres dans le cadre d une opération collective. Les foyers complimentent souvent leurs coordinateurs pour leur travail d animation et d information. La dissémination : les foyers parlent autour d eux de leur opération, des gestes de la prévention. Ils en parlent dans leur famille, à leurs amis, leurs voisins, leurs collègues de travail. C est «l effet boule de neige», un des but de l opération faire que chaque foyer témoin engage d autres ménages à adopter des gestes de prévention des déchets. Partager entre foyers témoins : «J'ai trouvé les échanges entre participants très enrichissants.» «J'ai apprécié les réunions qui permettaient de mettre en commun nos expériences et nos idées.» Les foyers témoignent Porter les messages aux autres : «Cette opération a permis de beaucoup discuter avec l'entourage, ainsi qu'en milieu professionnel. Les gens étaient curieux et intéressés, le message est bien passé» «Grâce aux tableaux affichés sur ma porte, beaucoup de gens se sont posés des questions et ont pu être sensibilisés au tri et à la réduction de déchets» «Prolonger l'opération en devenant ambassadeur de quartier.» Ecolo Academy : «Diminuer notre production de déchets fait de nous des acteurs 4/4h dans le film "l'avenir de la planète"

18 5.6) Un engagement collectif qui alimente une dynamique locale Une dynamique locale existante est nécessaire à l opération. L appui de la collectivité favorise le recrutement des foyers témoins. Il facilite les visites de sites sur les déchets et l accès à des salles de réunion. Il est indispensable pour disséminer localement les exemples des foyers témoins. Chaque opération Foyers Témoins contribue à la dynamique locale sur la prévention des déchets. Elle fournit à la collectivité des exemples chiffrés sur lesquels elle peut communiquer. Elle lui permet de dialoguer avec des foyers motivés. Foyers Témoins Dynamique locale 5.7) Les retombées médiatiques L objectif de l opération est de convaincre un maximum de foyers de suivre l exemple des foyers témoins en adoptant les gestes de prévention. Ceci implique de donner à chaque opération un impact dans les média. Presse : sur chaque opération, un moyenne 6 articles parus à été recensé. Il s agit essentiellement de la presse régionale avec notamment La Dépêche du Midi, La voie du Nord ou Le Dauphiné libéré. Télé : des reportages télé ont été réalisés et diffusés, principalement sur des chaînes régionales ou locales. Radio : on note des interviews sur plusieurs radios régionales. Internet : le web a été utilisé pour quelques opérations. On note un projet de site dédié pour une opération en Savoie (

19 6) La Semaine de la Réduction des Déchets La Semaine de la Réduction des Déchets, inscrite dans le cadre de la campagne nationale " Réduisons vite nos déchets, ça déborde " donne pendant une semaine un «coup de projecteur» sur ce qu est la prévention des déchets et sur le fait que chacun peut par ses initiatives agir en sa faveur. La semaine 008, du au 30 novembre prochains, pourra donner la parole à tous ceux qui se sont investis dans ces opérations : collectivités, associations, les coordonnateurs, et bien sur les foyers témoins. Cela valorisera les résultats obtenus et l engagement de ces «pionniers». Ce travail des différents médias, du national au local, devrait également conduire à disséminer les gestes de prévention auprès de l ensemble de la population. F o y ers Témoins

6Donner vos anciens. 5Utilisez. 8Réparez vos appareils : 7Préférez les cabas. 9Achetez en vrac : 10 au gaspillage. 1Limitez les emballages :

6Donner vos anciens. 5Utilisez. 8Réparez vos appareils : 7Préférez les cabas. 9Achetez en vrac : 10 au gaspillage. 1Limitez les emballages : 1Limitez les emballages : 26 Kg de déchets en moins*! Direction de la Communication Montpellier Agglomération - 10/2013 NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE. 3 Produisez votre compost : 40 Kg de déchets en

Plus en détail

Opération Foyers Témoins. Questionnaire de début d opération

Opération Foyers Témoins. Questionnaire de début d opération Questionnaire de début d opération Vous avez décidé de participer à l opération nationale «Foyer Témoin 2007» organisée par l ADEME et les partenaires de la campagne de communication «Réduisons vite nos

Plus en détail

BILAN DE L OPERATION FOYERS TEMOINS PARIS

BILAN DE L OPERATION FOYERS TEMOINS PARIS Actions citoyennes pour la Cité Consommation responsable et réduction des déchets, un enjeu de société BILAN DE L OPERATION FOYERS TEMOINS PARIS (Partie 2) Sommaire 1 LES FOYERS... 3 2 LES RESULTATS PAR

Plus en détail

Ensemble, gérons mieux nos déchets : La Commune de Pont-à-Celles aura recours aux poubelles à puce à partir du 7 janvier 2014.

Ensemble, gérons mieux nos déchets : La Commune de Pont-à-Celles aura recours aux poubelles à puce à partir du 7 janvier 2014. Ensemble, gérons mieux nos déchets : La Commune de Pont-à-Celles aura recours aux poubelles à puce à partir du 7 janvier 2014. Pourquoi? Savez-vous qu en moyenne chaque citoyen de la zone ICDI produit

Plus en détail

La Commune de Pont-à-Celles a recours aux poubelles à puce depuis le mois de janvier 2014.

La Commune de Pont-à-Celles a recours aux poubelles à puce depuis le mois de janvier 2014. Ensemble, gérons mieux nos déchets : La Commune de Pont-à-Celles a recours aux poubelles à puce depuis le mois de janvier 2014. Pourquoi? Savez-vous qu en moyenne chaque citoyen de la zone ICDI produit

Plus en détail

RÉDUIRE LA QUANTITÉ DE SES DÉCHETS, C EST POSSIBLE! OPÉRATION FOYERS TESTS : LA PREUVE PAR L EXEMPLE.

RÉDUIRE LA QUANTITÉ DE SES DÉCHETS, C EST POSSIBLE! OPÉRATION FOYERS TESTS : LA PREUVE PAR L EXEMPLE. RÉDUIRE LA QUANTITÉ DE SES DÉCHETS, C EST POSSIBLE! OPÉRATION FOYERS TESTS : LA PREUVE PAR L EXEMPLE www.grandecausedechets972.com Réduire la quantité de ses déchets, c est possible! OPÉRATION FOYERS TESTS

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri Catalogue d animations des ambassadeurs de la prévention et du tri Nous contacter : par téléphone 05 65 73 83 23 par mail : ambassadeurdutri@agglo-grandrodez.fr Les ambassadeurs vous proposent des animations,

Plus en détail

47 NAUTIK, VANNES AGGLO RENFORCE SON OFFRE EN MATIERE DE NAUTISME

47 NAUTIK, VANNES AGGLO RENFORCE SON OFFRE EN MATIERE DE NAUTISME ACTUALITÉS VANNES AGGLO JUIN 2014 NOUVEAU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Les 63 conseillers communautaires ont reconduit Pierre Le Bodo dans sa fonction de président de Vannes agglo pour un second mandat. Le 24

Plus en détail

Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en

Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en Réduisons la quantité de nos déchets! Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en COMMENT ET POURQUOI Pour recevoir votre équipement, téléphonez au TRIER SES DÉCHETS? LE TRI

Plus en détail

Réduisons nos déchets :

Réduisons nos déchets : Réduisons nos : 1 kg de produit par habitant et par jour! Les quantités de produits en France augmentent de 1% chaque année. 2005 Les des ménages représentent 22 % de la totalité des produits. 1960 160

Plus en détail

«Fêtes réussies sans déchets»

«Fêtes réussies sans déchets» Les Rendez Vous Fêtes réussies sans déchets du Développement Durable à Houdemont Le Guide «Fêtes réussies sans déchets» Protéger la planète Nos modes de vie ont une incidence forte sur la quantité de déchets

Plus en détail

et Valorisation des déchets

et Valorisation des déchets Animations Prévention et Valorisation des déchets Année scolaire 2015 2016 Nos enjeux liés à la réduction des déchets La réduction des déchets représente aujourd hui un véritable enjeu environnemental

Plus en détail

Bien trier ses déchets

Bien trier ses déchets Bien trier ses déchets Communauté de Communes de Pornic En savoir + Communauté de Communes de Pornic 02 51 74 28 10 Le tri, c est tous ensemble! Les ordures ménagères Dans un sac, dans le conteneur à couvercle

Plus en détail

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes Mode d emploi Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes 10 «petits» gestes pour réduire nos déchets Réduire ses déchets c est avant tout mieux consommer Le meilleur déchet est celui qui

Plus en détail

Animations scolaires Programme d'animation

Animations scolaires Programme d'animation Animations scolaires Programme d'animation Objectif des animations : Sensibiliser le jeune public à la préservation de l'environnement et lui donner les outils pour être acteur de demain. Présentation

Plus en détail

guide du tri 2009 - Beaune et pays beaunois

guide du tri 2009 - Beaune et pays beaunois guide du tri 2009 - Beaune et pays beaunois Je mets dans le bac jaune en vrac ou dans le sac jaune Collecte en porte à porte une fois par semaine Bouteilles et flacons en plastique Bac jaune Cartons, cartonnettes

Plus en détail

Guide du tri. L e saviez-vous?

Guide du tri. L e saviez-vous? L e saviez-vous? QUE SIGNIFIE LE POINT VERT? Il ne signifie pas que l emballage est recyclable. Il indique que l industriel ayant fabriqué le produit participe financièrement au programme de valorisation

Plus en détail

sommaire 4 Notre service 5 Les différents modes de collecte 7 Collecte des ordures ménagères 8 Emballages et journaux, magazines 9 Verre

sommaire 4 Notre service 5 Les différents modes de collecte 7 Collecte des ordures ménagères 8 Emballages et journaux, magazines 9 Verre sommaire 4 Notre service 5 Les différents modes de collecte 7 Collecte des ordures ménagères 8 Emballages et journaux, magazines 9 Verre 10 Pour vos autres déchets : la déchèterie 11 Réduisons nos déchets

Plus en détail

Éco-guide pour la réduction des déchets. i Rédu sons déchets. nos. Moins de DÉCHETS. d économies

Éco-guide pour la réduction des déchets. i Rédu sons déchets. nos. Moins de DÉCHETS. d économies Éco-guide pour la réduction des déchets i Rédu sons déchets nos Moins de DÉCHETS + d économies! 1 Aujourd hui, chacun d entre nous produit en moyenne 590 kg de déchets par an qui se retrouvent dans nos

Plus en détail

Montpellier Agglomération signe un accord-cadre pour la réduction des déchets

Montpellier Agglomération signe un accord-cadre pour la réduction des déchets signe un accord-cadre pour la réduction des déchets La Communauté d Agglomération de Montpellier assure, depuis 1991, le traitement des déchets ménagers et assimilés. Depuis plus d une quinzaine d année,

Plus en détail

I. Pourquoi le Randonneur doit-il lier sa pratique sportive au développement durable?

I. Pourquoi le Randonneur doit-il lier sa pratique sportive au développement durable? La Randonnée est une activité en accord avec la nature et non polluante. C est un moyen d apprendre à connaître son environnement et de découvrir la région et son patrimoine. Mais, lors de manifestation,

Plus en détail

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes!

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes! Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015 Nouvelles consignes tri des emballages plastiques et installation de bacs jaunes! SOMMAIRE 1- Extension de la collecte en bacs jaunes pour les emballages ménagers

Plus en détail

Accompagner et former au compostage

Accompagner et former au compostage déchets 2015 ACTION N 1 Accompagner et former au compostage Sous-objectif: Diminuer les ordures méangères 103 20 La caractérisation de janvier 2015 a démontré que les Omr contiennent 34% de matières organiques.

Plus en détail

GUIDE DÉCHETS VILLEPINTE. www.seapfa.com

GUIDE DÉCHETS VILLEPINTE. www.seapfa.com GUIDE DÉCHETS VILLEPINTE www.seapfa.com La collecte des déchets, c est aussi un service public local à votre service. SOMMAIRE 3 Les ordures ménagères 4 Les emballages plastiques et métalliques 5 Les papiers

Plus en détail

Le Syndicat Bil Ta Garbi se mobilise pour la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2011

Le Syndicat Bil Ta Garbi se mobilise pour la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2011 Le Syndicat Bil Ta Garbi se mobilise pour la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2011 Du 19 au 27 novembre prochains, le réseau des ambassadeurs du tri de Bil Ta Garbi sensibilise, en magasins,

Plus en détail

des activités du tertiaire

des activités du tertiaire GUIDE de gestion des déchets des activités du tertiaire PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS : une stratégie triplement rentable Tout déchet a un coût direct (manutention, enlèvement ) et indirect (production,

Plus en détail

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique DOSSIER DE PRESSE Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers

Plus en détail

- Tri et recyclage - Compostage - Déchets dangereux - Gaspillage alimentaire - Consommation et gestes du quotidien

- Tri et recyclage - Compostage - Déchets dangereux - Gaspillage alimentaire - Consommation et gestes du quotidien Le cadre du «VESD» Les établissements scolaires sont producteurs de déchets, ils ont la possibilité d être accompagnés par CALITOM dans une optique de réduction et de meilleure gestion des déchets. Les

Plus en détail

10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES

10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES 10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES www.pas-si-bete.fr A5_8PAGES_GESTES.indd 1 07/10/2014 15:11 RÉDUIRE NOS DÉCHETS, POURQUOI? Il y a 40 ans, nos parents produisaient deux fois moins de déchets

Plus en détail

Après tout, nous ne produisons «que» 561 kg de déchets par an et par habitant.

Après tout, nous ne produisons «que» 561 kg de déchets par an et par habitant. Relaxez-vous. Détendez-vous. Après tout, nous ne produisons «que» 561 kg de déchets par an et par habitant. 561 kg : total déchets ménagers et assimilés chiffres 2011, territoire du SICOVAD la prévention

Plus en détail

DU BON TRI GUIDE PRATIQUE. Bien trier, c est bien recycler! emballages recyclables. verre. papier. Pays de

DU BON TRI GUIDE PRATIQUE. Bien trier, c est bien recycler! emballages recyclables. verre. papier. Pays de GUIDE PRATIQUE DU BON TRI Bois Communauté de Communes du Pays de Pont-Château - Saint Gildas des LAIT emballages recyclables verre Bien trier, c est bien recycler! LAIT LAI T papier LAIT Pays de Pont-Château

Plus en détail

APPEL A PROJETS COMPOSTAGE PARTAGE 2014

APPEL A PROJETS COMPOSTAGE PARTAGE 2014 APPEL A PROJETS COMPOSTAGE PARTAGE 2014 1. CONTEXTE ENJEUX ET OBJECTIFS 1.1 Contexte L USSGETOM, Union des EPCI du Sud Gironde pour l enlèvement et le traitement des déchets ménagers et assimilés du Sud

Plus en détail

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive.

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive. Guide éco-événements Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations SIRTOM DE LA REGION DE BRIVE Tél. 05 55 17 65 10 Fax 05 55 17 65 19 sirtom@ sirtom-brive.fr

Plus en détail

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous!

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous! Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable Notre avenir à tous! D ans le cadre de sa démarche en matière de développement durable, la Ville de Saguenay met à la disposition des organisateurs

Plus en détail

Le tri entre enfin dans la salle de bains!

Le tri entre enfin dans la salle de bains! Communiqué de presse Paris, le 8 mars 2010 Le tri entre enfin dans la salle de bains! Parmi les actions identifiées pour atteindre l objectif de 75% des emballages recyclés fixé par le Grenelle de l Environnement,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Le plan de prévention des déchets pour Paris

Le plan de prévention des déchets pour Paris Le plan de prévention des déchets pour Paris La stratégie de la Ville l avait déjà intégré : la croissance continue du volume des déchets impose de passer de la gestion à la prévention. «Le plan de prévention

Plus en détail

OPÉRATION FOYERS TÉMOINS POUR LA RÉDUCTION DES DÉCHETS Manuel du participant

OPÉRATION FOYERS TÉMOINS POUR LA RÉDUCTION DES DÉCHETS Manuel du participant ACTIONS CITOYENNES POUR LA CITÉ CONSOMMATION RESPONSABLE ET RÉDUCTION DES DÉCHETS, UN ENJEU DE SOCIÉTÉ, UNE APPROCHE FAMILIALE Les bons gestes pour réduire sa production de déchets OPÉRATION FOYERS TÉMOINS

Plus en détail

MON CARNET ÉCO-MALIN

MON CARNET ÉCO-MALIN MON CARNET ÉCO-MALIN,, Achetez fute pour faire moins de dechets! MON CARNET MALIN POUR FAIRE MOINS DE DECHETS! Ce carnet de courses a été conçu pour vous aider à mieux acheter et à devenir des éco- consommateurs

Plus en détail

Ensemble, gérons mieux nos déchets!

Ensemble, gérons mieux nos déchets! Ensemble, gérons mieux nos déchets! Les nouvelles directives européennes en matière de gestion des déchets s articulent autour de deux grands principes, ceux du pollueur-payeur et du coût vérité. La Région

Plus en détail

NOS DÉCHETS AU QUOTIDIEN

NOS DÉCHETS AU QUOTIDIEN NOS DÉCHETS AU QUOTIDIEN Pôle Espace Public et Environnement Direction Déchets Propreté proprete-dechets@brest-metropole-oceane.fr Gérer un déchet avec efficacité, c est contribuer à mieux vivre ensemble

Plus en détail

4 ATELIERS Itinérants

4 ATELIERS Itinérants Itinérants pour apprendre en vous amusant! Aujourd hui, la consommation rythme notre vie quotidienne. L acte de consommer s est largement diversifié et intensifié au cours des cinq dernières décennies

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS PALAIS DES CONGRES Port Santa Lucia - 83 700 SAINT-RAPHAEL 04.94.19.84.19-04.94.95.83.18 www.saint-raphael-congres.com Le Palais des Congrès de Saint-Raphaël, certifié «Qualicongrès» depuis 2005 pour la

Plus en détail

Déchets ménagers : ça déborde!

Déchets ménagers : ça déborde! 1960 2008 Déchets ménagers : ça déborde! Bouteilles de lait, paquets de lessive, boîtes de conserve, mouchoirs en papier Tous les jours, nous consommons des produits et nous créons des déchets qu il faut

Plus en détail

Outils pédagogiques réduction et tri des déchets 2015. Sensibilisation Animation Education

Outils pédagogiques réduction et tri des déchets 2015. Sensibilisation Animation Education Outils pédagogiques réduction et tri des déchets 2015 Sensibilisation Animation Education MULTIMEDIA Que deviennent nos déchets? Un CDROM éducatif et interactif pour aborder le thème des déchets : films,

Plus en détail

Contribution du Cniid à la consultation publique Plan national de prévention des déchets

Contribution du Cniid à la consultation publique Plan national de prévention des déchets Contribution du Cniid à la consultation publique Plan national de prévention des déchets Commentaires Sur les objectifs et flux prioritaires Les objectifs ne sont pas à la hauteur d un plan de prévention

Plus en détail

Événements équestres et développement durable. Guide CNTE FFE d aide à l organisation

Événements équestres et développement durable. Guide CNTE FFE d aide à l organisation Événements équestres et développement durable Guide CNTE FFE d aide à l organisation 2 Sommaire Préambule 3 Le site et l environnement 4 Les déplacements 5 Le secrétariat 6 L accueil et la sensibilisation

Plus en détail

pratique Guide detri des Déchets Ménagers

pratique Guide detri des Déchets Ménagers Guide pratique detri des Déchets Ménagers Conservez ce guide! Je dépose les pots, bocaux et b dans le conteneur Les pots, bocaux et bouteilles en verre outeilles en verre à verre verre en vrac pas En sac

Plus en détail

Tri sélectif des déchets. Guide pratique

Tri sélectif des déchets. Guide pratique Tri sélectif des déchets Guide pratique guide pratique Tri sélectif des déchets Le tri sélectif, pourquoi? En 80 ans, nous avons multiplié notre production de déchets par 6. Si on accumulait les déchets

Plus en détail

Guide pratique du tri Communauté de communes Cœur d Estuaire

Guide pratique du tri Communauté de communes Cœur d Estuaire septembre 2014 Cordemais Le Temple-de-Bretagne Saint Étienne-de-Montluc Communauté de communes Cœur d Estuaire Informations Recommandations Le sigle ne signifie pas que les emballages sont recyclables

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6 Table des matières Introduction 3 Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4 Gestion des matières résiduelles 6 Astuces pour bien gérer les matières résiduelles 7 Transport 8 Alimentation et vaisselle

Plus en détail

«À vous de jouer!» GUIDE PRATIQUE du tri et de la prévention des déchets

«À vous de jouer!» GUIDE PRATIQUE du tri et de la prévention des déchets GUIDE PRATIQUE du tri et de la prévention des déchets «À vous de jouer!» COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE REDON 66 RUE DES DOUVES CS 40264-35605 REDON CEDEX tél. 02 99 72 13 84 www.cc-pays-redon.fr Édito

Plus en détail

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation 2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation Volet 1 Fournitures papier et matériel de bureau Domaine de l action Bureau, achats publics, énergie Nom de l action Amélioration

Plus en détail

Analyse de cycle de vie

Analyse de cycle de vie Valorisation des déchets plastiques des ménages Analyse de cycle de vie Note de synthèse 17 mars 2014 1. Contexte de l étude La taxe sur les sacs à ordures ménagères (dite «taxe au sac») introduite dans

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur.

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. CyCle 2 ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. Nous

Plus en détail

MON CARNET MALIN POUR FAIRE MOINS DE DECHETs!

MON CARNET MALIN POUR FAIRE MOINS DE DECHETs! MON CARNET MALIN POUR FAIRE MOINS DE DECHETs! Ce carnet de courses a été conçu pour vous aider à mieux choisir vos produits et à penser à de petites choses bien utiles lorsque vous faites vos courses.

Plus en détail

Déchets fermentescibles Composteur Composte

Déchets fermentescibles Composteur Composte Astuce pour réussir son compost La durée du jour augmente, les températures sont plus douces, mais oui, le printemps arrive! Il est temps de penser à son jardin. Pour obtenir de beaux légumes, il faut

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Compte-rendu. Rencontre d échanges thématique. "Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier " Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé

Compte-rendu. Rencontre d échanges thématique. Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier  Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé Compte-rendu Rencontre d échanges thématique "Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier " Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé Jeudi 20 Mars 2014 Lomé Espace Volontariats Togo Rédigée

Plus en détail

Si votre organisation débute en développement durable et hésite à s engager à long terme, demandez un engagement pour un événement uniquement.

Si votre organisation débute en développement durable et hésite à s engager à long terme, demandez un engagement pour un événement uniquement. Pour atteindre les objectifs fixés en gestion responsable d événements, il est fortement recommandé d obtenir une formalisation d un engagement des dirigeants de l organisation. Obtenez une formalisation

Plus en détail

CONTEXTE. ACTION «COUCHES LAVABLES» «Un bébé en couche lavable, c est déjà un consom acteur!»

CONTEXTE. ACTION «COUCHES LAVABLES» «Un bébé en couche lavable, c est déjà un consom acteur!» DOSSIER DE PRESSE CONTEXTE La CACEM s est engagée en 2011, dans le cadre d un accord-cadre quinquennal avec l ADEME, à élaborer et mettre en œuvre un Programme Local de Prévention des Déchets. L objectif

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE?

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? 1 ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? Comment faire concrètement dans le Haut-Jura ORGANISATION DE NOTRE SÉANCE Présentation de l éco-responsablité Les étapes clés Les secteurs sur lesquels on peut

Plus en détail

Ambassadeurs Rehabitat

Ambassadeurs Rehabitat Ambassadeurs Rehabitat Le projet Rehabitat à la Menuisière doit être le projet des habitants. Nous proposons la mise en place d Ambassadeurs Rehabitat dans chaque cage d escalier. Le rôle d ambassadeur

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature!

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! GUIDE PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! Réduisons nos déchets! Chacun d entre nous jette en moyenne 390 kg de déchets par an dans les poubelles et containers de tri auxquels s ajoutent les 200 kg qui

Plus en détail

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN L impact du plastique sur l environnement et la santé Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN Sommaire Introduction I. Petite histoire

Plus en détail

Compte rendu du diagnostic de la CC Moyen Verdon

Compte rendu du diagnostic de la CC Moyen Verdon Eco-Exemplarite des collectivites Compte rendu du diagnostic de la CC Moyen Verdon 14 Février 2014 1 SOMMAIRE I. Restitution du diagnostic... 3 A) Les gestes pratiqués au quotidien... 4 B) Les travaux

Plus en détail

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49 PURE IMPRESSION LANGUEDOC-ROUSSILLON (34) Activité : Industrie du papier et du carton, édition et imprimerie (Pré-presse, édition professionnelle, impression numérique) Effectif 2006 : 50 Chiffres d affaires

Plus en détail

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : vendredi 9 janvier 2015 12 heures Contact : Communauté d

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

SOMMAIRE. Animations CP... p 4. Animations CE1/CE2... p 5/7. Le tri sélectif Le compostage La prévention. Animations CM1/CM2...

SOMMAIRE. Animations CP... p 4. Animations CE1/CE2... p 5/7. Le tri sélectif Le compostage La prévention. Animations CM1/CM2... Du CP au CM2 1 2 Toutes nos animations sont gratuites! * SOMMAIRE Animations CP...... p 4 Animations CE1/CE2... p 5/7 Le tri sélectif Le compostage La prévention Animations CM1/CM2... p 8/10 Le tri sélectif

Plus en détail

DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE Mes gestes qui comptent au quotidien SUR LE SITE CLIENT Mes gestes qui comptent au quotidien 2 Le tri sélectif des déchets Il permet d améliorer la revalorisation des déchets

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

À boire sans modération!

À boire sans modération! À boire sans modération! Préférez l eau du robinet 1 Certification ISO 9001 et ISO 14001 67 % des Français déclarent boire l eau du robinet au moins une fois par semaine*. 252 000 tonnes : c est la quantité

Plus en détail

La collecte du plastique, Ville de Fribourg

La collecte du plastique, Ville de Fribourg Congrès recycling des communes, 16 janvier 2015, Bienne La collecte du plastique, Ville de Fribourg Kurt Krattinger Pont de la Poya avec Step et déchetterie principale Ville de Fribourg Historique Usine

Plus en détail

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions d o s s i e r d e p r e s s e 1 / 2 Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions Verre Avenir Verre Avenir l organisme en charge de la promotion du verre d emballage «En 2010, les ventes de bouteilles se

Plus en détail

Le tri : tous acteurs!

Le tri : tous acteurs! Le tri : tous acteurs! GUID D TRI Avec : Le héros : vous Le méchant : l erreur de tri Réalisation : SICOVAD P R V N T I O N A l achat - Préférer des grands conditionnements. - Privilégier les éco-recharges

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins 1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com Guide des gestes éco-malins édito Ce petit guide Eco-malins préconise quelques gestes simples afin

Plus en détail

Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées!

Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées! Le 7 novembre 2013 Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées! À l occasion de la 5 e édition de la Semaine Européenne de

Plus en détail

Geste 1. Limiter le gaspillage alimentaire (-20 kg par an et par personne)

Geste 1. Limiter le gaspillage alimentaire (-20 kg par an et par personne) 2 Les onze éco-gestes en détail Geste 1 Limiter le gaspillage alimentaire (-20 kg par an et par personne) En moyenne chaque personne jette 20 kg d aliments à la poubelle : - 7 kg d aliments encore emballés.

Plus en détail

Rapport d activité 2013 Espace Info Déchets

Rapport d activité 2013 Espace Info Déchets Rapport d activité 2013 Espace Info Déchets 1. Objectifs : Depuis 2011, le GRAPE s est donné pour mission d informer les particuliers sur les thèmes liés aux déchets. Pour ce projet, un ensemble routier,

Plus en détail

LOUBEAU. Guide de. traitement des DÉCHETS. Sictom. A chaque déchet, une solution

LOUBEAU. Guide de. traitement des DÉCHETS. Sictom. A chaque déchet, une solution Sictom de LOUBEAU Guide de traitement des DÉCHETS A chaque déchet, une solution limitons nos DÉCHETS Le déchet le plus facile à éliminer...... est celui qu on ne produit pas. Moins d emballages P Préférer

Plus en détail

Ou comment surveiller sa réputation et celles des autres.

Ou comment surveiller sa réputation et celles des autres. Ou comment surveiller sa réputation et celles des autres. LA VEILLE ET LA GESTION DES AVIS SUR INTERNET La veille et la gestion des avis sur internet Les différents types de veille Les outils gratuits

Plus en détail

Rapport de caractérisation des matières résiduelles

Rapport de caractérisation des matières résiduelles 1 CSSS Cléophas-Claveau CLSC du Fjord (La Baie) des matières résiduelles Chargée de projets : Carine Blenny 397, rue Racine Est, C.P. 816, Chicoutimi (Qc) G7H 5E8 Téléphone: 418.545.9245 Télécopieur: 418.545.6767

Plus en détail

TOULOUSE À CONSERVER ) Guide du. Simplifiez-vous

TOULOUSE À CONSERVER ) Guide du. Simplifiez-vous TOULOUSE ( letri À CONSERVER ) Guide du Simplifiez-vous ensemble réduisons l impact de nos déchets sur l environnement AIDE-MÉMOIRE les emballages ménagers recyclables bien vidés et en vrac Parce que nous

Plus en détail

ParTiciPer dès maintenant à TiTre de ParTiculier

ParTiciPer dès maintenant à TiTre de ParTiculier ParTiciPer dès maintenant à TiTre de ParTiculier VOICI COMMENT LES PARTICULIERS PEUVENT CONTRIBUER AU SUCCÈS DE LA CAMPAGNE www.fairtradetown.ch 2 LA CAMPAGNE Fair Trade Town une idée formidable Fair Trade

Plus en détail

Et nous, le compostage c est pour quand? C est avec des petits gestes que l on fait un Grand Lyon.

Et nous, le compostage c est pour quand? C est avec des petits gestes que l on fait un Grand Lyon. Et nous, le compostage c est pour quand? C est avec des petits gestes que l on fait un Grand Lyon. Saviez-vous que les déchets compostables représentent 30 % de notre poubelle? Si vous cherchez de bonnes

Plus en détail

APPEL A PROJETS Compostage partagé en pied d immeuble Résidence de 20 logements et plus REGLEMENT

APPEL A PROJETS Compostage partagé en pied d immeuble Résidence de 20 logements et plus REGLEMENT APPEL A PROJETS Compostage partagé en pied d immeuble Résidence de 20 logements et plus REGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 31 décembre 2015 Article 1 : Présentation de la démarche En vue d atteindre

Plus en détail

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Table des matières 2 Introduction 3 Les actions du Palais 4 Première étape : Les objectifs 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Le Palais des congrès de Montréal Le rôle de l organisateur 8 Une

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme programme PÉDAGOGIQUE année scolaire 2015 / 2016 Rouletaboule Ça composte chez nous Produits dangereux SICTOM Nord Allier - RD 779 «Prends-y garde - 03230 Chézy - Tél : 04 70 46 77 19 - www.sictomnordallier.fr

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

Rapport de caractérisation des matières résiduelles

Rapport de caractérisation des matières résiduelles 1 CSSS Cléophas-Claveau Centre d hébergement de Bagotville (La Baie) des matières résiduelles Chargée de projets : Carine Blenny 397, rue Racine Est, C.P. 816, Chicoutimi (Qc) G7H 5E8 Téléphone: 418.545.9245

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail