Club Développement durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Club Développement durable"

Transcription

1 Club Développement durable 30 octobre 2014 L Environnement de Travail, notre bien commun FORMATION INFORMATION OUTILS PRO PROMOTION VALORISATION DEPUIS 1975 DET acteur de la qualité de vie au travail : Face aux nombreuses contraintes, quels leviers peut-il actionner dans sa démarche RSE? 1

2 2

3 Intervenants Gisèle Ruffe Responsable Club Développement Durable de l Arseg Alain Merle Responsable de la ligne Facility Management Ile de France, SNCF Richard Galland Président Directeur Général, Majorelle Vincent Roux Directeur commercial, Regus

4 Club Développement Durable ARSEG Créé en 2010, le Club développement durable de l ARSEG vise plusieurs objectifs: Informer, sensibiliser et former les adhérents de l ARSEG aux enjeux environnementaux et sociétaux qui impactent les métiers de l environnement de travail 4

5 Introduction La qualité de vie au travail est une préoccupation relativement récente, particulièrement depuis la vague de suicides intervenue chez France Télécom en 2008/2009 et qui a eu un retentissement considérable. «Le bien-être au travail réfère à un état plus englobant que celui de santé puisqu'il prend en considération la personne dans son ensemble, ce qui se traduit par : un sentiment, une sensation d'épanouissement, de confort, de satisfaction générale, tant en parlant du corps que de l'esprit. Le terme peut également se référer à des concepts tels que la satisfaction au travail, la motivation et le plaisir.» Source : IRSST 2009 Ceci dit, la notion de santé au travail a elle-même connu une évolution au cours de ces dernières années et, en la matière, les obligations de l employeur vis-à-vis de ses salariés se sont beaucoup renforcées. Quelles sont ces obligations? En quoi les DET contribuent-ils à la qualité de vie au travail? Sous quelles contraintes? En fonction des différents modes de travail, la qualité de vie au travail est-elle facteur de performance pour l entreprise? Voici les questions que nous poserons à nos intervenants ici présents pour partager leurs expériences et leurs convictions avec nous. 5

6 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations en matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entend-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 6

7 Santé et bien être - 1 salarié sur 4 est exposé aux RPS* - 53 % des salariés éprouvent du stress au travail* - 24 % des hommes et 37 % des femmes souffrent de troubles psychologiques liés à leur travail - 13% des salariés disent "travailler d'une façon qui heurte leur conscience professionnelle" Chiffres tirés du site * Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail 7

8 Les principales réglementations Les codes concernés par la santé et la sécurité des salariés : - Code civil - Code du travail - Code de la sécurité sociale - Code pénal Rappel des principales réglementations : 1989 : Directive européenne instaurant l obligation pour l employeur de protéger la santé et la sécurité de ses salariés et d évaluer les risques possibles 2001 : Décret: Obligation de réaliser un DUEvRP 2002 : Loi de modernisation sociale intégrant les notions de santé physique et de santé mentale : instauration d une obligation de résultat 2008 : ANI sur le stress au travail 2010 : ANI sur la prévention des risques relatifs au harcèlement moral et aux violences au travail 2013 : accord cadre pour la prévention des RPS dans la fonction publique 2013 : ANI sur l amélioration de la qualité de vie et l égalité professionnelle 2014 : 5 mars : loi relative à la formation professionnelle : accord expérimental sur la QVT 2014: 15 avril: Arrêté - Les mesures prévues par l ANI sur l amélioration de la QVT deviennent obligatoire pour une durée de 3 ans 8 8

9 Sécurité et santé au travail : quelles obligations pour l entreprise? Rappel : les principes généraux Code du travail Art. L à L Evaluer les risques ne pouvant être évités : Document unique : Décret n du 5 novembre 2001 Circulaire d application DRT n 6 du 18 avril 2002 Rappel : responsabilités et obligations en matière de : Sécurité des personnes Hygiène et conditions de travail Informations aux collaborateurs 9

10 Sécurité des personnes : Evaluer les risques et transcrire l évaluation dans un document unique. Informer tous les travailleurs des risques les concernant Mettre à disposition les protections individuelles et vêtements de travail (en vérifier le port) Prendre les dispositions nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades Appliquer l interdiction de fumer Interdire de laisser introduire toutes les boissons alcoolisées 10

11 Hygiène et conditions de travail : Tenir l établissement dans un état constant de propreté Le chef d établissement réunit le CHSCT 4 fois par an et chaque fois que nécessaire et transmet au CHSCT : les informations qui lui sont nécessaires pour l'exercice de ses missions, les moyens nécessaires à la préparation et à l'organisation des réunions et aux déplacements imposés par les enquêtes ou inspections. Le chef d'établissement présente, au moins 1 fois par an, au CHSCT : un rapport écrit faisant le bilan de la situation générale de l'hygiène, de la sécurité et des conditions de travail dans son établissement et concernant les actions qui ont été menées au cours de l'année écoulée dans les domaines définis à l'article L et suivant (ancien L ), un programme annuel de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail, Evaluation des risques chimiques, Elaboration des plans de prévention, Mise en œuvre du plan de formation sécurité. 11

12 Information des collaborateurs : Le chef d'établissement est tenu d'afficher un certain nombre de consignes, d'adresses, de numéros d'urgence et d'informations dans son entreprise, tels que : Règlement intérieur Organisation des secours : Consigne incendie Evacuation Liste nominative des sauveteurs secouristes du travail (SST) Numéro des secours d'urgences Informations de sécurité au poste de travail concernant les risques, appareils de protection à utiliser, la conduite à tenir en cas d'accident Adresse et numéro d'appel du service de santé au travail Adresse, numéro d'appel et nom de l'inspecteur du travail ou du contrôleur du travail Liste des représentants du personnel au CHSCT, s il existe 12

13 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entend-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 13

14 Comment définit-on la Qualité de Vie au travail (QVT)? L ANI du 18 juin 2013 : La QVT peut s envisager comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement mais également individuellement La Qualité de Vie au Travail dépend des conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, du contenu de leur travail et de la capacité de ceux-ci à s exprimer et à agir sur ce contenu Elle se construit par un dialogue constructif avec les partenaires sociaux (salariés et leurs représentants, syndicats) pour : Faire progresser : la qualité de l emploi, l équité des relations et la non-discrimination Assurer des conditions de travail saines et sûres Organiser le développement des compétences en lien avec le développement de l entreprise et l employabilité des collaborateurs Susciter l équilibre des temps de vie et le bien-être au travail 14

15 QVT et performance Le bien-être est-il facteur de performance? Absences, accidents, maladies, le cabinet Mozart Consulting estime ainsi que les entreprises perdent en moyenne 23 % de leur valeur ajoutée à cause du mal-être de leurs employés. 94 % des dirigeants jugent que l environnement de travail a un impact (positif ou négatif) sur le bien être et 93% sur la performance. * Coté salariés, 80% sur le bien être et 75% sur la performance 15

16 Quels sont les acteurs majeurs de la prévention? Acteurs sociaux Direction Générale D.R.H. D Affaires Sociales Les managers, salariés Membres : CHSCT- DP - CE Acteurs techniques R.R.H., responsable HSQ, Animateur de prévention, Sécurité IPRP (psychosociologue) Infirmière - assistante sociale Organisations syndicales ENTREPRISE Acteurs externes Médecin du travail Inspecteur - Contrôleur du travail Contrôleur CRAM-CNAM Acteurs associés ARACT - IPRP Cabinets conseil, associations Ergonome Psychologue du travail Psychosociologue 16 16

17 Le bien-être : quel rôle pour le DET? Rôle important lors des phases de choix de nouveaux lieux d implantation et de création de nouveaux espaces de travail Principalement lors des déménagements = parmi les premiers facteurs de stress dans l entreprise (enquête Actineo) Prise en compte de l évolution des attentes des salariés vers plus de «work life balance» 17

18 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entend-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 18

19 Base: le projet immobilier Réclamer la légitimité à l entrée du projet Etre force de proposition Anticiper les évolutions dans le temps du projet Etre concret dans les objectifs et les contraintes Communiquer et questionner Eviter les échecs dans le déséquilibre des parties prenantes 19

20 L exploitation de l établissement L évolution technique des bâtiments et la capacité technique des entreprises du FM à les faire fonctionner Conception des matériaux et innovation au-delà même de l exploitation 20

21 L utilisation d un établissement: quels besoins? Une construction neuve ou une rénovation sont des investissements importants qui doivent apporter tous les bénéfices attendus ; toute erreur de conception ou de mise en œuvre peuvent, par la suite, gêner l exploitation et générer des surcoûts. S assurer que les bâtiments seront réellement adaptés à leur usage, qu il seront réellement confortables pour les clients et facteurs de productivité et de bien être pour les salariés. Définition des exigences qualitatives (fonctionnalité), quantitatives (surfaces), techniques et environnementales auxquelles doit répondre le site et la construction ou la rénovation. Aide au choix d un lieu d implantation ou vérification de l adéquation bâtiment/activité (étude du site et du bâti existant, identification des opportunités et des contraintes). Préconisations de conception, de construction, de rénovation et d aménagement. 21

22 Des bonnes pratiques: Projet de coopération Communication/Sensibilisation/Formation Norme ISO Bail vert: engagement Un engagement respectif du Bailleur et du Preneur pour aboutir à l amélioration des caractéristiques techniques de l immeuble et des locaux loués en matière environnementale et de développement durable notamment en ce qui concerne leurs conditions d exploitation et d utilisation; Une coopération avec Bailleur / Preneur en vue de la certification ou l accréditation de l Immeuble (certification HQE construction, Exploitation, ); «Le Preneur fera tous les efforts nécessaires afin de coopérer avec le Bailleur en vue de la certification ou de l'accréditation de l'immeuble telles que notamment la certification HQE EXPLOITATION et/ou toutes autres certifications, labellisations et accréditations reconnues au niveau européen et/ou international.» 22

23 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entends-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 23

24 Développer le bien être des salariés 74 % des Français considèrent que les entreprises françaises ne mènent pas assez d actions de prévention et d accompagnement pour lutter contre les stress au travail Etude Harris Interactive, juin 2014: «Le regard des Français sur la qualité de vie au travail» 24

25 Quelles dimensions contribuent au stress? Etude Harris Interactive, juin 2014: «Le regard des Français sur la qualité de vie au travail» 25

26 La qualité de vie au bureau: baromètre 33% des salariés sont perturbés par des problèmes de température ou de climatisation, 26% par des problèmes de place pour le rangement, et sur son bureau, 23% par des nuisances sonores dues aux appareils et 17% par des problèmes d éclairage Les éléments les plus importants dans le travail pour les salariés exerçant leur activité dans un bureau sont: l intérêt de son travail (53% de citations), la qualité de vie au travail (38%) La rémunération (37%). La qualité de vie au bureau repose principalement sur les relations humaines (84% de citations) d une part, et sur l espace dont on dispose pour travailler (48%) d autre part. Les autres éléments qui contribuent le plus à la qualité de vie au travail sont : Absence de bruit (28%) La qualité de l aménagement de son bureau (27%). la qualité de l éclairage (14%) l état du mobilier de son bureau (13%) la climatisation (11%) l existence de salles de réunions dans ses locaux (9%), Les espaces de repos (8%) et d une cafétéria (6%). Source Baromètre actineo sofres, Observatoire de la qualité de vie au bureau TNS 9 mai 2011

27 Les autres éléments contributeurs à la QVT Qualité de l air Le coût social de la pollution de l air intérieur s élève à 19 milliards d euros par an Espaces verts et les pratiques environnementales L'adoption de pratiques environnementales favorise la motivation et la loyauté des employés envers leur entreprise, ce qui se traduit par moins d'absentéisme (- 10%) et une productivité plus élevée Activités sportives 73% *des actifs estiment que pratiquer une activité sportive aurait un impacts sur leur niveau de stress et de fatigues bénéfique. La mobilité La problématique du transport des salariés est une question globale qui touche au pouvoir d achat, aux conditions de travail, à la qualité de vie, à l environnement, à la santé Seulement 43 % des entreprises se préoccupent des conditions de déplacement de leurs salariés et encore très peu mettent en place de réelles solutions de mobilité Nutrition Alimentation équilibrée = «Bonne» qualité de vie 27

28 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entends-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 28

29 L absentéisme Le coût de l absentéisme, rapporté à la masse salariale nationale du secteur privé, serait passé de 6,98Mds en 2012 à 8,8Mds en 2013 Ce taux représente une moyenne de 15,6 jours d absence par salarié en Etude Alma Consulting, Baromètre de l absentéisme, 6 e édition, septembre

30 Les facteurs d absentéisme Absences, accidents, maladies, le cabinet Mozart Consulting estime ainsi que les entreprises perdent en moyenne 23 % de leur valeur ajoutée à cause du mal-être de leurs employés. 30

31 Evaluation des actions sur les conditions de travail 31

32 Flexibilité des travailleurs 43% des Français s estiment peu satisfaits ou pas du tout satisfaits de leur espace de travail. (source steelcase) 16,7% de la population active travaille en dehors de son bureau plus d un jour par semaine. 53 % des salariés seraient prêts à renoncer à leur augmentation de salaire pour avoir la possibilité de travailler à distance Taux de satisfaction élevé Amélioration de la qualité de vie Les entreprises constatent une augmentation de la productivité ressentie par les télétravailleurs et dans une moindre mesure par leurs managers Le travail à distance apparaît comme un véritable levier de performance pour les entreprises Source : LBMG Worklabs

33 Facteurs clés de succès d un environnement de travail collaboratif Source étude JLL, «1+1=3. Les bureaux, incubateurs du travail collaboratif»

34 Open space et bureaux partagés Les salariés perçoivent l Open Space comme une source de perturbation et de fatigue (Etude Actinéo/TNS Sofres, mai 2011). Une trop grande proximité qu implique la réduction de la surface par salarié entraîne des phénomènes de stress qui affectent là aussi la performance des salariés» Des nuisances quotidiennes liées au bruit ambiant Des problèmes de température (chauffage/climatisation) Une absence de confidentialité Un manque de place Un mauvais éclairage 34

35 Télétravail Le télétravail reste peu développé en France 5 à 10% de salarié Le télétravail gris: Le télétravail se pratique majoritairement de façon informelle, en particulier dans les PME le télétravail apparaît comme un facteur à la fois de modernisation des entreprises et de qualité de vie au travail Réduire les trajets domicile/travail Faciliter équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle Permet aux salariés de diffuser de nouvelles technologies tout en modernisant les pratiques managériales Des risques psychosociaux relatifs à l activité de télétravail à domicile? 35

36 Nomadisme 57% des moins de 35 ans souhaitent ainsi voir le travail nomade se développer dans leur entreprise Source étude steelcase «wellbeing», septembre

37 Coworking 42 % des cadres pensent que le travail flexible engendre l'innovation, selon la dernière étude de Regus Avantage: Sortir de la solitude Le partage Indispensable de commencer par une phase d observation. Quels sont les espaces qui correspondent le mieux au projet du travailleur? Quelles installations sont à disposition? Les Limites: Exercer un métier totalement dématérialisé Pas adapté aux personnes qui ont besoin de silence Productivité baisse? 37

38 Mode de travail: vers un renouvellement de la relation donneur d ordre sous traitant Les dysfonctionnements de la relation de sous-traitance participent au sentiment de précarité exprimé par les salariés et aux risques qui pèsent sur les condition de travail et d emploi Une croissance forte et généralisée de la soustraitance Le positionnement de la sous-traitance dans la chaîne de valeur Les risques de la sous-traitance: un enjeu d organisation Les dispositifs pour agir 38

39 Site web: Liens utiles Arseg : Majorelle: Regus: Club Confair: ANACT: Etude/baromètre/sondage: Alma Consulting, Baromètre de l absentéisme, 6e édition, septembre 2014 Harris Interactive, «Le regard des Français sur la qualité de vie au travail»,juin 2014 Jll «1+1=3. «Les bureaux, incubateurs du travail collaboratif», septembre 2014 Baromètre Actineo Sofres, «La qualité de vie au bureau», 2011 Sondage TNS SOFRES-ANACT 2014 «Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Cabinet Technologia «Stress et transports», septembre 2013 Ouvrage: «Sous-traitance pour une meilleurs régulation de la qualité du travail», ANACT, septembre 2014

40 Actualités ARSEG 40

41 Les Buzzy Ratios 2014 Une sélection d indicateurs représentatifs des principaux métiers de l environnement de travail Outil d évaluation professionnel Maintenance Immobilier Restauration Sécurité Impression Equipements Exploitation du bâtiment 41

42 Le coût d un poste de travail (en HT/pti) Coût moyen d un poste de travail en France ou 954 /m hors voyages hors voyages hors bureautique Source : Analyse : ARSEG, Buzzy Ratios 2014 Note : le calcul du coût global comprend l intégralité des coûts du poste de travail calculés pour l exercice budgétaire 2013

43 /pti Buzzy Ratios: Répartition du coût global (en HT/pti) dont fiscalité 13% ou 954 /m 2

44 Trophées de l ARSEG & 27 NOVEMBRE 2014 Cannes Workplace Meetings c est : un salon meetings haut de gamme des rendez-vous d affaires pré-organisés, ciblés et ultra-qualifiés entre Top Décideurs et Exposants des déjeuners d affaires pré-organisés entre Top Décideurs et Exposants Des conférences plénières de haut niveau 1 soirée de gala exclusivement entre exposants et Top Décideurs 2 jours de benchmarking, matchmaking, networking LIEU : PALAIS DES FESTIVALS Cannes 44

45 Trophées de l ARSEG 2013 LUNDI 8 DECEMBRE H00 Les Trophées de l ARSEG 2014 : la grande soirée des professionnels de l environnement de travail qui récompensera les meilleurs projets, équipes, managers et fournisseurs de l'année en relation avec l'environnement de Travail. 5 catégories : Meilleur projet immobilier / Meilleur projet collaboratif transverse / Partenariat innovant / Meilleur projet RSE / Le fournisseur le plus innovant Clôture de candidature: 3 novembre 2014 LIEU : THEATRE MOGADOR 25 Rue de Mogador, Paris 45

46 Formations ARSEG L'Arseg lance ses 2èmes sessions de formations de l'environnement de Travail 15 & 16 octobre 2014 «Stratégie immobilière d'entreprise: piloter et mener à bien votre projet» 15 & 16 octobre 2014 «Construire et optimiser le budget des Services Généraux pour piloter l activité» 19 & 20 novembre 2014 «Manager de l environnement de travail: Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction» Site: 46

47 MERCI DE VOTRE ATTENTION Intervention Richard Galland Visite du club Confair 47

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme*

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* Communiqué de presse Gennevilliers, le 05 Septembre 2013 5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* L Absentéisme en France augmente de 18% en 2012, ce qui représente une moyenne de 16,6 jours d absence

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

TELETRAVAIL. Gil. Gordon

TELETRAVAIL. Gil. Gordon TELETRAVAIL «Pour la première fois de l histoire, le travail à accomplir n est plus lié à un endroit précis. Le travail est devenu quelque chose que l on accomplit, non un endroit où on se rend...» Gordon

Plus en détail

Enquête sur le Bien-être au Travail

Enquête sur le Bien-être au Travail Enquête sur le Bien-être au Travail Résultats de l étude Comundi Janvier 2010 Et RDV sur www.etre-bien-au-travail.fr Objectif et mode opératoire de l étude Objectif : Constituer un baromètre du bien-être

Plus en détail

Expert. en Protection Sociale Complémentaire

Expert. en Protection Sociale Complémentaire Expert en Protection Sociale Complémentaire Notre métier _Optimiser les régimes de protection sociale dans l intérêt mutuel des employeurs et des salariés. COLLECteam La force d un groupe Filiale du groupe

Plus en détail

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit 1 20 juillet 2015 TITRE DE LA PRÉSENTATION POWERPOINT Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit Commission du Débat public Réseau Express Grand Lille PRÉSENTATION DE L ARACT NORD PAS

Plus en détail

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises

Le Document Unique : une obligation légale des entreprises Avis d expert Marc Koffi, Responsable de SIGMA-RH France Le Document Unique : une obligation légale des entreprises En France, le Document Unique (ou Document Unique de Sécurité - DU ou DUS), a été introduit

Plus en détail

SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SOUFFRANCE AU TRAVAIL Page 1 sur 8 SOUFFRANCE AU TRAVAIL «Un état de stress survient lorsqu il y a déséquilibre entre la perception qu une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu elle

Plus en détail

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley 1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley En tant que partenaires et conseils des utilisateurs de l'immobilier tertiaire, Foncière des Régions et AOS Studley s'associent pour réaliser une grande

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

Pollution, stress, fatigue, déplacement : Où en êtes-vous avec la mobilité?

Pollution, stress, fatigue, déplacement : Où en êtes-vous avec la mobilité? DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation Pollution, stress, fatigue, déplacement : Où en êtes-vous avec la mobilité? Salon Expoprotection 4 au 7 décembre 2012 1 Lorem ipsum dolor sit amet,

Plus en détail

UCANSS PROTOCOLE D ACCORD SUR LE TRAVAIL A DISTANCE

UCANSS PROTOCOLE D ACCORD SUR LE TRAVAIL A DISTANCE UCANSS PROTOCOLE D ACCORD SUR LE TRAVAIL A DISTANCE 1 Entre, d'une part : - l'union des Caisses Nationales de Sécurité Sociale, représentée par son Directeur, Didier Malric, dûment mandaté par le Comité

Plus en détail

Expérimenter le télétravail dans 11 administrations d'etat du Massif central Bilan d évaluation

Expérimenter le télétravail dans 11 administrations d'etat du Massif central Bilan d évaluation Expérimenter le télétravail dans 11 administrations d'etat du Massif central Bilan d évaluation 19 juin 2014 POINTS CLES DES RETOURS : PRECONISATIONS RAPPELS SUR L ECHANTILLON LES POINTS SAILLANTS DE L

Plus en détail

Le télétravail cela peut vous changer la vie!

Le télétravail cela peut vous changer la vie! Le télétravail cela peut vous changer la vie! Par Sabine Beaucamp La notion de télétravail est apparue au début des années 80. Le succès escompté n a certes pas été rencontré à cette époque. Le télétravail

Plus en détail

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 Juillet 2014 CONTACT TADDEO 137, rue de l Université 75007 Paris Méthodologie Enquête réalisée par TNS Sofres, en ligne auprès d un échantillon de 502 cadres du secteur privé,

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels

LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels FICHE # A Le Code du Travail définit l obligation, pour tout employeur, sans seuil minimal d effectif salarié, de rassembler dans un document

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL

RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL RESULTATS DE L ENQUETE DE LA FGTB SUR LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL La FGTB a mené une enquête auprès de 4947 personnes (réponses valides) entre le 10 mars et le 3 avril sur la base d un questionnaire établi

Plus en détail

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» Julie.coquille@tns-sofres.com / 01 40 92 66 03 Mathilde.tommy-martin@tns-sofres.com 01

Plus en détail

Bien-être des salariés et performance des magasins entrent-ils dans le même caddie?

Bien-être des salariés et performance des magasins entrent-ils dans le même caddie? 18 2 e semestre 2012/HesaMag #06 Dossier spécial 7/34 Bien-être des salariés et performance des magasins entrent-ils dans le même caddie? La protection du bien-être au travail est un droit des salariés.

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines Si vous êtes : une entreprise française, PME ou ETI filiale d aucun grand groupe Conditions de participation Alors vous pouvez concourir dans une

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI.

Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI. Première étude statistique sectorielle sur la performance du processus d embauche intégrant la PERIODE D ESSAI. En 2010, le Taux d Echec du Processus d Embauche TEPE a représenté 17% des embauches CDI,

Plus en détail

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir? France Télécom Après la crise, la reconstruction CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?» Du constat vers un nouveau contrat social Donner & ouvrir la parole

Plus en détail

Prévenir et gérer l absentéisme

Prévenir et gérer l absentéisme Prévenir et gérer l absentéisme Maroussia Krawec ARACT Ile de France UNION EUROPEENNE Fonds social Le réseau ANACT ARACT(s) ANACT + 26 ARACT L ARACT Île-de-France est une association paritaire avec : Une

Plus en détail

La DRH face aux défis du numérique. Enquête Solucom 2014

La DRH face aux défis du numérique. Enquête Solucom 2014 La DRH face aux défis du numérique Enquête Solucom 2014 L enquête Solucom 2014 À propos de l enquête Notre ambition : évaluer les impacts du numérique sur la fonction RH Mesurer, au sein des organisations,

Plus en détail

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi*

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi* Dr CROUZET 12/10/2012 SMTMP / RESACT Préambule Le chainon manquant Missions des SSTi* La Fiche d Entreprise (revisitée) Obligations des employeurs? Page 6 de la circulaire du Document Unique, du 18 avril

Plus en détail

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH En introduction : référence au site rps.hypotheses.org Un questionnaire anonyme sera mis en ligne d ici peu. Un petit film

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Administration Autorités administratives indépendantes et établissements sous tutelle MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail

Alain d Iribarne. L aménagement des bureaux Un outil de management de la conduite du changement

Alain d Iribarne. L aménagement des bureaux Un outil de management de la conduite du changement Alain d Iribarne L aménagement des bureaux Un outil de management de la conduite du changement Les aménagements des espaces de travail sont souvent utilisés comme des outils du management de la conduite

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION 1 ÈRE ÉDITION 4 & 5 NOV.2015 PALAIS DES FESTIVALS ET DES CONGRÈS DE CANNES un événement 80 exposants + de 1 500 rendez-vous d affaires pré-organisés avec des Top décideurs 100 déjeuners

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIERE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIERE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIERE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL Soumis au respect de nombreuses dispositions légales en matière d hygiène et de sécurité 1, le chef d entreprise a ainsi la

Plus en détail

DEVELOPPER LE TELETRAVAIL ET LES TIERS-LIEUX EN AQUITAINE

DEVELOPPER LE TELETRAVAIL ET LES TIERS-LIEUX EN AQUITAINE APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) DEVELOPPER LE TELETRAVAIL ET LES TIERS-LIEUX EN AQUITAINE Cahier des charges Document téléchargeable dans numerique.aquitaine.fr/ami En raison de la saturation coûteuse

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

Lundi 10 décembre 2012 - Casino de Paris

Lundi 10 décembre 2012 - Casino de Paris Trophées Arseg 2011 3 Trophées Arseg des métiers de l environnement de travail Lundi 10 décembre 2012 - Casino de Paris Après le succès 2011 Vous étiez près de mille personnes à assister l année dernière

Plus en détail

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet salariés-parents - 3 avril 2012 Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Circulaire DGT/n 13 du 9 novembre 2012

Circulaire DGT/n 13 du 9 novembre 2012 Circulaire DGT/n 13 du 9 novembre 2012 Relative à la mise en œuvre de la réforme de la médecine du travail et des services de santé au travail Médecins inspecteurs du travail Île de France Textes de référence

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

Exemple de charte d'introduction du télétravail Secteur privé.

Exemple de charte d'introduction du télétravail Secteur privé. Exemple de charte d'introduction du télétravail Secteur privé. Ce document doit être adapté en fonction de la configuration de votre expérimentation et des modalités validées par la direction. Préambule.

Plus en détail

«Les acteurs du mieux-vivre en entreprise au service du bien-être au travail»

«Les acteurs du mieux-vivre en entreprise au service du bien-être au travail» «Les acteurs du mieux-vivre en entreprise au service du bien-être au travail» Piloter une entreprise sous influence dans un environnement turbulent : quelles forces en présence? L entreprise, terrain du

Plus en détail

Les commissions antistress sont-elles légales?

Les commissions antistress sont-elles légales? Les commissions antistress sont-elles légales? Face aux risques psychosociaux, le Ministère du travail préconise une démarche concertée pour concevoir un plan de prévention adapté mais surtout accepté.

Plus en détail

1. Considérations générales

1. Considérations générales 1. Considérations générales Dans le cadre de la Stratégie Européenne pour l'emploi, le Conseil européen a invité les partenaires sociaux à négocier des accords en vue de moderniser l'organisation du travail,

Plus en détail

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise?

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pour respecter l obligation de préserver la santé des salariés. Pour diminuer les accidents du travail, les maladies professionnelles, l absentéisme

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE Finalité de la démarche Evaluer les coûts résultant de la non-qualité.. Prérequis Notions élémentaires sur la démarche qualité et ses outils. 1 Les définitions

Plus en détail

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel».

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Compte Rendu Café RH Dauphine du vendredi 7 février 2014 «L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Ce compte rendu vise à

Plus en détail

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL DANS L ESS BAROMETRE 2013 QUALITE DE VIE AU TRAVAIL Synthèse des résultats 1 ère édition Février 2014 Baromètre CHORUM de la qualité de vie au travail dans l ESS www.chorum.fr 1 Edito En octobre 2013,

Plus en détail

Quel bureau pour mon portable?

Quel bureau pour mon portable? RENCONTRE/DEBAT Quel bureau pour mon portable? Mercredi 24 juin 2009 Auditorium de l institut technologique FCBA Paris 8H30 / 10h30 Contact presse ACTINEO : Albane de La Grandière / T. 01 77 37 29 95/

Plus en détail

LA RSE, levier d action syndicale

LA RSE, levier d action syndicale Confédération Française de l Encadrement - CGC LA RSE, levier d action syndicale Dialogue social Gouvernance Développement humain Respect de l écosystème de l entreprise Nouvelle boussole pour la performance

Plus en détail

Bien être des collaborateurs au travail

Bien être des collaborateurs au travail Bien être des collaborateurs au travail DES ENJEUX ET DES HOMMES 15 ans de formation / conduite du changement 1 re mission pour EDF : formation de 1 000 animateurs volontaires Création Accompagnement des

Plus en détail

Charte de Prévention des Harcèlements au travail

Charte de Prévention des Harcèlements au travail Charte de Prévention des Harcèlements au travail CHARTE DE PRÉVENTION DES HARCÈLEMENTS AU TRAVAIL Sommaire 01 02 03 04 05 06 Annexe Préambule p.03 Principes de prévention p.04 Champ d application p.04

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015 Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève CCIG, le 2 mai 205 Le contexte général dans lequel s inscrit le projet Le contexte général La révolution numérique Le contexte général

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Résultats du sondage : «La place accordée à l expression des salariés sur le travail et les conditions de travail dans l entreprise»

Résultats du sondage : «La place accordée à l expression des salariés sur le travail et les conditions de travail dans l entreprise» Résultats du sondage : «La place accordée à l expression des salariés sur le travail et les conditions de travail dans l entreprise» Conférence de presse 18 octobre 2012 de 10h30 à 12h30 Sommaire Invitation

Plus en détail

www.midori-consulting.com

www.midori-consulting.com «Nous aidons nos clients à développer une performance durable, intégrant bien-être et efficacité» www.midori-consulting.com 1 Qui sommes nous? Matthieu Poirot, Psychologue social et Docteur en gestion

Plus en détail

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée.

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée. LA NORME SA 8000 Les origines de la norme SA 8000 La norme SA 8000 est le résultat, entre autre, du constat de la multiplication des normes et des standards existants sur le marché. C est en octobre 1997

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Tél : 01 45 77 98 98 - Fax : 01 45 77 14 18 RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT 1. Les finalités de la prise en charge Conformément à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, l équipe de la

Plus en détail

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014 L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi CCE DU 18/02/2014 Dossier du CCE du 10/12/2013 amendé (compléments en bleu dans

Plus en détail

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair

CHSCT. des points de repères pour y voir plus clair Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Novembre 2008 CHSCT des points de repères pour y voir plus clair DIRECTION RÉGIONALE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Conférence Santé & Stress. 2 avril 2014

Conférence Santé & Stress. 2 avril 2014 Conférence Santé & Stress 2 avril 2014 1 Une présence forte 4 e laboratoire pharmaceutique en France 1 700 collaborateurs 1,56milliard de chiffre d affaires en 2012 Amboise Activité : production (Pfizer

Plus en détail

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO Avril 2014 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INTEGRITE DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES 4 DROITS DE L HOMME - DROITS FONDAMENTAUX AU TRAVAIL 5 Elimination de toute forme de travail

Plus en détail

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Principes de gestion et leadership Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Sommaire Expérience du MFPMA en matière d institutionnalisation de l égalité entre

Plus en détail

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point"

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil Faire le point Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point" 1 L entreprise est-elle confrontée à un problème récurent d absentéisme? tout à fait Plutôt oui Plutôt non pas du tout 2 L entreprise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Les données ci-après serviront à élaborer votre présentation dans le Catalogue Officiel de la convention qui sera diffusé à tous le participants. Il sera saisi, mis en forme et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER D INSCRIPTION & DE PRESENTATION La Rencontre annuelle des Décideurs en Ressources Humaines 26 ème édition 27 et 28 novembre 2013 Hôtel Royal ***** (Groupe Lucien Barrière), Deauville DOSSIER DE

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE

AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE EN45b/a39 Version 0 le 03/09/12 Date de l audit : / / Nom : N adhérent : Adresse : ENTREPRISE AUDITEE : Nature de l activité : Nombre

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

CYCLE DE PERFECTIONNEMENT AVANCE

CYCLE DE PERFECTIONNEMENT AVANCE CYCLE DE PERFECTIONNEMENT AVANCE POUR ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES P R E S E N T A T I O N : La fonction Ressources Humaines, facteur clé de l'efficacité globale de l'entreprise, nécessite plus que

Plus en détail

Télétravail, de quoi parle-t-on?

Télétravail, de quoi parle-t-on? Télétravail, de quoi parle-t-on? 1 Base présentation : Caisse des Dépôts, menée par les cabinets PMP et TACTIS au 1er semestre 2011. Cadre programme des Investissements d Avenir / Fonds National pour la

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

Communication de progrès 2013

Communication de progrès 2013 Communication de progrès 2013 La GMF (Garantie Mutuelle des Fonctionnaires) est un acteur important de l assurance des particuliers en France. Avec ses filiales, elle emploie 6787 salariés et a plus de

Plus en détail

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014 FM N 111659 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail

BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL ÉTUDE IPSOS LOYALTY / STEELCASE SUR LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL ÉTUDE IPSOS LOYALTY / STEELCASE SUR LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL Communiqué de presse Septembre 2014 UNE ÉTUDE STEELCASE EN COLLABORATION AVEC IPSOS BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL Contact presse pour informations, photos, interviews : BENJAMIN GIRARD Agence Design Project Tél

Plus en détail

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL ET SANTÉ

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL ET SANTÉ QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL ET SANTÉ Jean-François Paulin Maître de conférences en droit privé, IUT GEA, Lyon 1 Directeur de l Institut de Formation Syndicale de Lyon, Lyon 2 jeanfrancoispaulin@gmail.com

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION 1 ÈRE ÉDITION 4 & 5 NOV.2015 PALAIS DES FESTIVALS ET DES CONGRÈS DE CANNES un événement 80 exposants + de 1 500 rendez-vous d affaires pré-organisés avec des Top décideurs 100 déjeuners

Plus en détail

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing Novembre 2012" 20I2 IDAOS www.idaos.com - Tel : 06 49 42 41 40 - Contact presse : thomas.gazzal@idaos.com 1 Méthodologie de l

Plus en détail

Ch.2 La recherche du mieux-vivre au travail estelle compatible avec les objectifs de performance?

Ch.2 La recherche du mieux-vivre au travail estelle compatible avec les objectifs de performance? RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Thème 1 MOBILISATION / MOTIVATION Ch.2 La recherche du mieux-vivre au travail estelle compatible avec les objectifs de performance? Les conditions de travail désignent

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Facility Management Une organisation à votre service

Facility Management Une organisation à votre service Facility Management Une organisation à votre service Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Sommaire Le FM, au service de votre stratégie page 4 Une organisation à votre service page

Plus en détail

www.steria.com Le Télétravail 5 octobre 2010 Steria

www.steria.com Le Télétravail 5 octobre 2010 Steria www.steria.com Le Télétravail 5 octobre 2010 Steria Origine de l expérience Eté 2008 : demande de 2 salariés, relayée par leur Directeur Volonté du DRH du secteur d expérimenter Acceptation du DRH France

Plus en détail

Les entreprises françaises et le coworking

Les entreprises françaises et le coworking Les entreprises françaises et le coworking Perceptions, pratiques et attentes Novembre 2011 A la demande de Mobilitis, l institut Opinionway a mené une étude sur la perception, les pratiques et les perspectives

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail