Club Développement durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Club Développement durable"

Transcription

1 Club Développement durable 30 octobre 2014 L Environnement de Travail, notre bien commun FORMATION INFORMATION OUTILS PRO PROMOTION VALORISATION DEPUIS 1975 DET acteur de la qualité de vie au travail : Face aux nombreuses contraintes, quels leviers peut-il actionner dans sa démarche RSE? 1

2 2

3 Intervenants Gisèle Ruffe Responsable Club Développement Durable de l Arseg Alain Merle Responsable de la ligne Facility Management Ile de France, SNCF Richard Galland Président Directeur Général, Majorelle Vincent Roux Directeur commercial, Regus

4 Club Développement Durable ARSEG Créé en 2010, le Club développement durable de l ARSEG vise plusieurs objectifs: Informer, sensibiliser et former les adhérents de l ARSEG aux enjeux environnementaux et sociétaux qui impactent les métiers de l environnement de travail 4

5 Introduction La qualité de vie au travail est une préoccupation relativement récente, particulièrement depuis la vague de suicides intervenue chez France Télécom en 2008/2009 et qui a eu un retentissement considérable. «Le bien-être au travail réfère à un état plus englobant que celui de santé puisqu'il prend en considération la personne dans son ensemble, ce qui se traduit par : un sentiment, une sensation d'épanouissement, de confort, de satisfaction générale, tant en parlant du corps que de l'esprit. Le terme peut également se référer à des concepts tels que la satisfaction au travail, la motivation et le plaisir.» Source : IRSST 2009 Ceci dit, la notion de santé au travail a elle-même connu une évolution au cours de ces dernières années et, en la matière, les obligations de l employeur vis-à-vis de ses salariés se sont beaucoup renforcées. Quelles sont ces obligations? En quoi les DET contribuent-ils à la qualité de vie au travail? Sous quelles contraintes? En fonction des différents modes de travail, la qualité de vie au travail est-elle facteur de performance pour l entreprise? Voici les questions que nous poserons à nos intervenants ici présents pour partager leurs expériences et leurs convictions avec nous. 5

6 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations en matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entend-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 6

7 Santé et bien être - 1 salarié sur 4 est exposé aux RPS* - 53 % des salariés éprouvent du stress au travail* - 24 % des hommes et 37 % des femmes souffrent de troubles psychologiques liés à leur travail - 13% des salariés disent "travailler d'une façon qui heurte leur conscience professionnelle" Chiffres tirés du site * Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail 7

8 Les principales réglementations Les codes concernés par la santé et la sécurité des salariés : - Code civil - Code du travail - Code de la sécurité sociale - Code pénal Rappel des principales réglementations : 1989 : Directive européenne instaurant l obligation pour l employeur de protéger la santé et la sécurité de ses salariés et d évaluer les risques possibles 2001 : Décret: Obligation de réaliser un DUEvRP 2002 : Loi de modernisation sociale intégrant les notions de santé physique et de santé mentale : instauration d une obligation de résultat 2008 : ANI sur le stress au travail 2010 : ANI sur la prévention des risques relatifs au harcèlement moral et aux violences au travail 2013 : accord cadre pour la prévention des RPS dans la fonction publique 2013 : ANI sur l amélioration de la qualité de vie et l égalité professionnelle 2014 : 5 mars : loi relative à la formation professionnelle : accord expérimental sur la QVT 2014: 15 avril: Arrêté - Les mesures prévues par l ANI sur l amélioration de la QVT deviennent obligatoire pour une durée de 3 ans 8 8

9 Sécurité et santé au travail : quelles obligations pour l entreprise? Rappel : les principes généraux Code du travail Art. L à L Evaluer les risques ne pouvant être évités : Document unique : Décret n du 5 novembre 2001 Circulaire d application DRT n 6 du 18 avril 2002 Rappel : responsabilités et obligations en matière de : Sécurité des personnes Hygiène et conditions de travail Informations aux collaborateurs 9

10 Sécurité des personnes : Evaluer les risques et transcrire l évaluation dans un document unique. Informer tous les travailleurs des risques les concernant Mettre à disposition les protections individuelles et vêtements de travail (en vérifier le port) Prendre les dispositions nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades Appliquer l interdiction de fumer Interdire de laisser introduire toutes les boissons alcoolisées 10

11 Hygiène et conditions de travail : Tenir l établissement dans un état constant de propreté Le chef d établissement réunit le CHSCT 4 fois par an et chaque fois que nécessaire et transmet au CHSCT : les informations qui lui sont nécessaires pour l'exercice de ses missions, les moyens nécessaires à la préparation et à l'organisation des réunions et aux déplacements imposés par les enquêtes ou inspections. Le chef d'établissement présente, au moins 1 fois par an, au CHSCT : un rapport écrit faisant le bilan de la situation générale de l'hygiène, de la sécurité et des conditions de travail dans son établissement et concernant les actions qui ont été menées au cours de l'année écoulée dans les domaines définis à l'article L et suivant (ancien L ), un programme annuel de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail, Evaluation des risques chimiques, Elaboration des plans de prévention, Mise en œuvre du plan de formation sécurité. 11

12 Information des collaborateurs : Le chef d'établissement est tenu d'afficher un certain nombre de consignes, d'adresses, de numéros d'urgence et d'informations dans son entreprise, tels que : Règlement intérieur Organisation des secours : Consigne incendie Evacuation Liste nominative des sauveteurs secouristes du travail (SST) Numéro des secours d'urgences Informations de sécurité au poste de travail concernant les risques, appareils de protection à utiliser, la conduite à tenir en cas d'accident Adresse et numéro d'appel du service de santé au travail Adresse, numéro d'appel et nom de l'inspecteur du travail ou du contrôleur du travail Liste des représentants du personnel au CHSCT, s il existe 12

13 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entend-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 13

14 Comment définit-on la Qualité de Vie au travail (QVT)? L ANI du 18 juin 2013 : La QVT peut s envisager comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement mais également individuellement La Qualité de Vie au Travail dépend des conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, du contenu de leur travail et de la capacité de ceux-ci à s exprimer et à agir sur ce contenu Elle se construit par un dialogue constructif avec les partenaires sociaux (salariés et leurs représentants, syndicats) pour : Faire progresser : la qualité de l emploi, l équité des relations et la non-discrimination Assurer des conditions de travail saines et sûres Organiser le développement des compétences en lien avec le développement de l entreprise et l employabilité des collaborateurs Susciter l équilibre des temps de vie et le bien-être au travail 14

15 QVT et performance Le bien-être est-il facteur de performance? Absences, accidents, maladies, le cabinet Mozart Consulting estime ainsi que les entreprises perdent en moyenne 23 % de leur valeur ajoutée à cause du mal-être de leurs employés. 94 % des dirigeants jugent que l environnement de travail a un impact (positif ou négatif) sur le bien être et 93% sur la performance. * Coté salariés, 80% sur le bien être et 75% sur la performance 15

16 Quels sont les acteurs majeurs de la prévention? Acteurs sociaux Direction Générale D.R.H. D Affaires Sociales Les managers, salariés Membres : CHSCT- DP - CE Acteurs techniques R.R.H., responsable HSQ, Animateur de prévention, Sécurité IPRP (psychosociologue) Infirmière - assistante sociale Organisations syndicales ENTREPRISE Acteurs externes Médecin du travail Inspecteur - Contrôleur du travail Contrôleur CRAM-CNAM Acteurs associés ARACT - IPRP Cabinets conseil, associations Ergonome Psychologue du travail Psychosociologue 16 16

17 Le bien-être : quel rôle pour le DET? Rôle important lors des phases de choix de nouveaux lieux d implantation et de création de nouveaux espaces de travail Principalement lors des déménagements = parmi les premiers facteurs de stress dans l entreprise (enquête Actineo) Prise en compte de l évolution des attentes des salariés vers plus de «work life balance» 17

18 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entend-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 18

19 Base: le projet immobilier Réclamer la légitimité à l entrée du projet Etre force de proposition Anticiper les évolutions dans le temps du projet Etre concret dans les objectifs et les contraintes Communiquer et questionner Eviter les échecs dans le déséquilibre des parties prenantes 19

20 L exploitation de l établissement L évolution technique des bâtiments et la capacité technique des entreprises du FM à les faire fonctionner Conception des matériaux et innovation au-delà même de l exploitation 20

21 L utilisation d un établissement: quels besoins? Une construction neuve ou une rénovation sont des investissements importants qui doivent apporter tous les bénéfices attendus ; toute erreur de conception ou de mise en œuvre peuvent, par la suite, gêner l exploitation et générer des surcoûts. S assurer que les bâtiments seront réellement adaptés à leur usage, qu il seront réellement confortables pour les clients et facteurs de productivité et de bien être pour les salariés. Définition des exigences qualitatives (fonctionnalité), quantitatives (surfaces), techniques et environnementales auxquelles doit répondre le site et la construction ou la rénovation. Aide au choix d un lieu d implantation ou vérification de l adéquation bâtiment/activité (étude du site et du bâti existant, identification des opportunités et des contraintes). Préconisations de conception, de construction, de rénovation et d aménagement. 21

22 Des bonnes pratiques: Projet de coopération Communication/Sensibilisation/Formation Norme ISO Bail vert: engagement Un engagement respectif du Bailleur et du Preneur pour aboutir à l amélioration des caractéristiques techniques de l immeuble et des locaux loués en matière environnementale et de développement durable notamment en ce qui concerne leurs conditions d exploitation et d utilisation; Une coopération avec Bailleur / Preneur en vue de la certification ou l accréditation de l Immeuble (certification HQE construction, Exploitation, ); «Le Preneur fera tous les efforts nécessaires afin de coopérer avec le Bailleur en vue de la certification ou de l'accréditation de l'immeuble telles que notamment la certification HQE EXPLOITATION et/ou toutes autres certifications, labellisations et accréditations reconnues au niveau européen et/ou international.» 22

23 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entends-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 23

24 Développer le bien être des salariés 74 % des Français considèrent que les entreprises françaises ne mènent pas assez d actions de prévention et d accompagnement pour lutter contre les stress au travail Etude Harris Interactive, juin 2014: «Le regard des Français sur la qualité de vie au travail» 24

25 Quelles dimensions contribuent au stress? Etude Harris Interactive, juin 2014: «Le regard des Français sur la qualité de vie au travail» 25

26 La qualité de vie au bureau: baromètre 33% des salariés sont perturbés par des problèmes de température ou de climatisation, 26% par des problèmes de place pour le rangement, et sur son bureau, 23% par des nuisances sonores dues aux appareils et 17% par des problèmes d éclairage Les éléments les plus importants dans le travail pour les salariés exerçant leur activité dans un bureau sont: l intérêt de son travail (53% de citations), la qualité de vie au travail (38%) La rémunération (37%). La qualité de vie au bureau repose principalement sur les relations humaines (84% de citations) d une part, et sur l espace dont on dispose pour travailler (48%) d autre part. Les autres éléments qui contribuent le plus à la qualité de vie au travail sont : Absence de bruit (28%) La qualité de l aménagement de son bureau (27%). la qualité de l éclairage (14%) l état du mobilier de son bureau (13%) la climatisation (11%) l existence de salles de réunions dans ses locaux (9%), Les espaces de repos (8%) et d une cafétéria (6%). Source Baromètre actineo sofres, Observatoire de la qualité de vie au bureau TNS 9 mai 2011

27 Les autres éléments contributeurs à la QVT Qualité de l air Le coût social de la pollution de l air intérieur s élève à 19 milliards d euros par an Espaces verts et les pratiques environnementales L'adoption de pratiques environnementales favorise la motivation et la loyauté des employés envers leur entreprise, ce qui se traduit par moins d'absentéisme (- 10%) et une productivité plus élevée Activités sportives 73% *des actifs estiment que pratiquer une activité sportive aurait un impacts sur leur niveau de stress et de fatigues bénéfique. La mobilité La problématique du transport des salariés est une question globale qui touche au pouvoir d achat, aux conditions de travail, à la qualité de vie, à l environnement, à la santé Seulement 43 % des entreprises se préoccupent des conditions de déplacement de leurs salariés et encore très peu mettent en place de réelles solutions de mobilité Nutrition Alimentation équilibrée = «Bonne» qualité de vie 27

28 DET Acteur de la qualité de vie au travail Sommaire 1. Rappel des obligations matière de santé, hygiène et sécurité 2. Qu entends-on par la qualité de vie au travail? Quelles sont les parties prenantes? 3. Contraintes et leviers pour améliorer la qualité de vie au travail a) L utilisateur et son environnement b) Les leviers et actions c) L évolution des modes de travail et leurs impacts 28

29 L absentéisme Le coût de l absentéisme, rapporté à la masse salariale nationale du secteur privé, serait passé de 6,98Mds en 2012 à 8,8Mds en 2013 Ce taux représente une moyenne de 15,6 jours d absence par salarié en Etude Alma Consulting, Baromètre de l absentéisme, 6 e édition, septembre

30 Les facteurs d absentéisme Absences, accidents, maladies, le cabinet Mozart Consulting estime ainsi que les entreprises perdent en moyenne 23 % de leur valeur ajoutée à cause du mal-être de leurs employés. 30

31 Evaluation des actions sur les conditions de travail 31

32 Flexibilité des travailleurs 43% des Français s estiment peu satisfaits ou pas du tout satisfaits de leur espace de travail. (source steelcase) 16,7% de la population active travaille en dehors de son bureau plus d un jour par semaine. 53 % des salariés seraient prêts à renoncer à leur augmentation de salaire pour avoir la possibilité de travailler à distance Taux de satisfaction élevé Amélioration de la qualité de vie Les entreprises constatent une augmentation de la productivité ressentie par les télétravailleurs et dans une moindre mesure par leurs managers Le travail à distance apparaît comme un véritable levier de performance pour les entreprises Source : LBMG Worklabs

33 Facteurs clés de succès d un environnement de travail collaboratif Source étude JLL, «1+1=3. Les bureaux, incubateurs du travail collaboratif»

34 Open space et bureaux partagés Les salariés perçoivent l Open Space comme une source de perturbation et de fatigue (Etude Actinéo/TNS Sofres, mai 2011). Une trop grande proximité qu implique la réduction de la surface par salarié entraîne des phénomènes de stress qui affectent là aussi la performance des salariés» Des nuisances quotidiennes liées au bruit ambiant Des problèmes de température (chauffage/climatisation) Une absence de confidentialité Un manque de place Un mauvais éclairage 34

35 Télétravail Le télétravail reste peu développé en France 5 à 10% de salarié Le télétravail gris: Le télétravail se pratique majoritairement de façon informelle, en particulier dans les PME le télétravail apparaît comme un facteur à la fois de modernisation des entreprises et de qualité de vie au travail Réduire les trajets domicile/travail Faciliter équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle Permet aux salariés de diffuser de nouvelles technologies tout en modernisant les pratiques managériales Des risques psychosociaux relatifs à l activité de télétravail à domicile? 35

36 Nomadisme 57% des moins de 35 ans souhaitent ainsi voir le travail nomade se développer dans leur entreprise Source étude steelcase «wellbeing», septembre

37 Coworking 42 % des cadres pensent que le travail flexible engendre l'innovation, selon la dernière étude de Regus Avantage: Sortir de la solitude Le partage Indispensable de commencer par une phase d observation. Quels sont les espaces qui correspondent le mieux au projet du travailleur? Quelles installations sont à disposition? Les Limites: Exercer un métier totalement dématérialisé Pas adapté aux personnes qui ont besoin de silence Productivité baisse? 37

38 Mode de travail: vers un renouvellement de la relation donneur d ordre sous traitant Les dysfonctionnements de la relation de sous-traitance participent au sentiment de précarité exprimé par les salariés et aux risques qui pèsent sur les condition de travail et d emploi Une croissance forte et généralisée de la soustraitance Le positionnement de la sous-traitance dans la chaîne de valeur Les risques de la sous-traitance: un enjeu d organisation Les dispositifs pour agir 38

39 Site web: Liens utiles Arseg : Majorelle: Regus: Club Confair: ANACT: Etude/baromètre/sondage: Alma Consulting, Baromètre de l absentéisme, 6e édition, septembre 2014 Harris Interactive, «Le regard des Français sur la qualité de vie au travail»,juin 2014 Jll «1+1=3. «Les bureaux, incubateurs du travail collaboratif», septembre 2014 Baromètre Actineo Sofres, «La qualité de vie au bureau», 2011 Sondage TNS SOFRES-ANACT 2014 «Concilier sa vie professionnelle et sa vie privée» Cabinet Technologia «Stress et transports», septembre 2013 Ouvrage: «Sous-traitance pour une meilleurs régulation de la qualité du travail», ANACT, septembre 2014

40 Actualités ARSEG 40

41 Les Buzzy Ratios 2014 Une sélection d indicateurs représentatifs des principaux métiers de l environnement de travail Outil d évaluation professionnel Maintenance Immobilier Restauration Sécurité Impression Equipements Exploitation du bâtiment 41

42 Le coût d un poste de travail (en HT/pti) Coût moyen d un poste de travail en France ou 954 /m hors voyages hors voyages hors bureautique Source : Analyse : ARSEG, Buzzy Ratios 2014 Note : le calcul du coût global comprend l intégralité des coûts du poste de travail calculés pour l exercice budgétaire 2013

43 /pti Buzzy Ratios: Répartition du coût global (en HT/pti) dont fiscalité 13% ou 954 /m 2

44 Trophées de l ARSEG & 27 NOVEMBRE 2014 Cannes Workplace Meetings c est : un salon meetings haut de gamme des rendez-vous d affaires pré-organisés, ciblés et ultra-qualifiés entre Top Décideurs et Exposants des déjeuners d affaires pré-organisés entre Top Décideurs et Exposants Des conférences plénières de haut niveau 1 soirée de gala exclusivement entre exposants et Top Décideurs 2 jours de benchmarking, matchmaking, networking LIEU : PALAIS DES FESTIVALS Cannes 44

45 Trophées de l ARSEG 2013 LUNDI 8 DECEMBRE H00 Les Trophées de l ARSEG 2014 : la grande soirée des professionnels de l environnement de travail qui récompensera les meilleurs projets, équipes, managers et fournisseurs de l'année en relation avec l'environnement de Travail. 5 catégories : Meilleur projet immobilier / Meilleur projet collaboratif transverse / Partenariat innovant / Meilleur projet RSE / Le fournisseur le plus innovant Clôture de candidature: 3 novembre 2014 LIEU : THEATRE MOGADOR 25 Rue de Mogador, Paris 45

46 Formations ARSEG L'Arseg lance ses 2èmes sessions de formations de l'environnement de Travail 15 & 16 octobre 2014 «Stratégie immobilière d'entreprise: piloter et mener à bien votre projet» 15 & 16 octobre 2014 «Construire et optimiser le budget des Services Généraux pour piloter l activité» 19 & 20 novembre 2014 «Manager de l environnement de travail: Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction» Site: 46

47 MERCI DE VOTRE ATTENTION Intervention Richard Galland Visite du club Confair 47

Maîtriser ses coûts: c est possible?

Maîtriser ses coûts: c est possible? Maîtriser ses coûts: c est possible? En une quinzaine d années, les BRA, Buzzy Ratios de l Arseg sont devenus une des principales références, sinon la référence, en matière de benchmark des coûts d exploitation

Plus en détail

Frédérique BLOTT Développeur RH

Frédérique BLOTT Développeur RH Le Management des Hommes et des Organisations : une compétence au service de la santé des salariés, un domaine d expertise qui a sa place au sein des équipes pluridisciplinaires. Frédérique BLOTT Développeur

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 management et communication l entreprise le contexte externe la problématique les préconisations France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 France Télécom Orange, historique 1991:

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines Si vous êtes : une entreprise française, PME ou ETI filiale d aucun grand groupe Conditions de participation Alors vous pouvez concourir dans une

Plus en détail

Observatoire de la qualité de vie au bureau. Avril 2011

Observatoire de la qualité de vie au bureau. Avril 2011 Observatoire de la qualité de vie au bureau Avril 2011 Sommaire 1. Contexte et objectifs p. 3 2. L espace de travail, un élément capital du bien-être au travail p. 6 3. L espace de travail : quelle satisfaction

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

L Observatoire Actineo de la qualité de vie au bureau Edition 2013. 14 Novembre 2013

L Observatoire Actineo de la qualité de vie au bureau Edition 2013. 14 Novembre 2013 L Observatoire Actineo de la qualité de vie au bureau Edition 2013 14 Novembre 2013 Sommaire 1. Contexte & objectifs de l étude 3 2. Les résultats de l Observatoire de la qualité de vie au bureau Vie au

Plus en détail

Prévenir et gérer l absentéisme

Prévenir et gérer l absentéisme Prévenir et gérer l absentéisme Maroussia Krawec ARACT Ile de France UNION EUROPEENNE Fonds social Le réseau ANACT ARACT(s) ANACT + 26 ARACT L ARACT Île-de-France est une association paritaire avec : Une

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX dans le monde de l entreprise PREAMBULE Contexte Les évolutions du travail Nouvelles logiques commerciales ; logique de services Nouvelles organisations Des évolutions technologiques

Plus en détail

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX!

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! RÉSULTATS 2015 GREENWASHING CONTRAINTES PERFORMANCE SENS MODALITÉS DE RÉALISATION DU BAROMÈTRE Des Enjeux et des Hommes

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013

Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013 9 octobre 2013 Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013 1 INRS Présentation Association loi 1901 créée

Plus en détail

AGIR AVEC (PRÉVENTION

AGIR AVEC (PRÉVENTION AGIR AVEC (PRÉVENTION (LA PRÉVENTION En quoi c est important? Préserver la santé et la sécurité de ses employés Garantir leur intégrité physique et mentale Veiller à leur bien-être au travail Penser prévention,

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

QUELLE VIE AU BUREAU EN 2015?

QUELLE VIE AU BUREAU EN 2015? 1 QUELLE VIE AU BUREAU EN 2015? Baromètre ACTINEO/ CSA 2015 Présentation du 5 novembre 2015 Observatoire Actinéo Rapport de résultats Octobre 2013 Jean-Paul BATH Directeur général du VIA 2 Observatoire

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Les nouvelles organisations du travail

Les nouvelles organisations du travail Les nouvelles organisations du travail Flexineo Travail 2.0, e-travail et solutions d éco-mobilité : Flexineo aide les entreprises et les collectivités à optimiser l organisation du travail et les déplacements,

Plus en détail

17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00. Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr

17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00. Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr & 17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00 Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr 1 Prévenir les risques psychosociaux : le rôle des représentants du personnel Risques psychosociaux : de

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements Diagnostic des risques psychosociaux SOMMAIRE Édito...

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Comment vous sentez-vous ce matin? En pleine forme! Pas encore réveillé(e)

Plus en détail

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics?

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Julie BURSON-Pôle Prévention et Action Sociale LA MNT 1ère mutuelle de la fonction publique territoriale

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit 1 20 juillet 2015 TITRE DE LA PRÉSENTATION POWERPOINT Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit Commission du Débat public Réseau Express Grand Lille PRÉSENTATION DE L ARACT NORD PAS

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT

RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT Paris, le 22 juillet 2015 PRESENTATION DU GROUPE GESTI PRO Raison Sociale : GESTIPRO SA Statut : SAS au capital de 500 000,00 Activité : Mise en Propreté de tous

Plus en détail

REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS. Rennes, le 14 février 2013

REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS. Rennes, le 14 février 2013 REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS Rennes, le 14 février 2013 Un contexte institutionnel et managérial en mutations Modernisation de l Action

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance. Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian

Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance. Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian Qualité de Vie au Travail Un facteur clé de performance Septembre 2014 - Yves-Michel Nalbandian Des RPS à la QVT «Des RPS à la QVT» ne suppose pas un prolongement de l action ni un élargissement mais un

Plus en détail

Contexte, objectifs, principes. Contenu et mise en œuvre. Exemples de présentation de résultats

Contexte, objectifs, principes. Contenu et mise en œuvre. Exemples de présentation de résultats 1 Contexte, objectifs, principes Contenu et mise en œuvre Exemples de présentation de résultats 2 Création d un tableau de bord des conditions de travail pour : Evaluer l action de l ARACT Outiller les

Plus en détail

Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail?

Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail? Préven'ca**15*octobre*2015* Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail? Evolution des fonctions publiques et du secteur privé L apport des Conditions de Travail au CHS 1 Un paradoxe dans

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir? France Télécom Après la crise, la reconstruction CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?» Du constat vers un nouveau contrat social Donner & ouvrir la parole

Plus en détail

Les!évolutions!législatives!et!réglementaires!! dans!le!domaine!des!risques!psychosociaux!

Les!évolutions!législatives!et!réglementaires!! dans!le!domaine!des!risques!psychosociaux! Lesévolutionslégislativesetréglementaires dansledomainedesrisquespsychosociaux Documentistnf.frRéalisation:CélineCZUBA,juriste,mars2010 29juin1989:Directive"cadreeuropéennen 89/391CEE,JOL183du29.06.1989.

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI Dans quels domaines le CHSCT peut-il avoir recours à l expert? Les représentants du personnel peuvent se faire assister par

Plus en détail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail Emmanuel Abord de Chatillon Institut d Administration des Entreprises de Grenoble abord@iae-grenoble.fr 1 La chaire Management

Plus en détail

La performance par le management

La performance par le management Formation / Coaching Conseil Transitions La performance par le management Rco management est un cabinet conseil en management et Ressources Humaines, mon entreprise est en région Nord depuis 2007. Nous

Plus en détail

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Le programme annuel de prévention intègre les orientations stratégiques qui

Plus en détail

SOLUTIONS SANTÉ AU TRAVAIL

SOLUTIONS SANTÉ AU TRAVAIL SOLUTIONS SANTÉ AU TRAVAIL RESPECT DES OBLIGATIONS LÉGALES & MAÎTRISE DES RISQUES PROFESSIONNELS : Zoom sur le Document Unique d Evaluation des Risques Proffessionnels SOLUTIONS PRÉVENTION SANTÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs.

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. RECRUTEMENT Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. Nous sommes au service des clients et des candidats afin de mettre en adéquation les

Plus en détail

Bien être au travail et performance de l entreprise

Bien être au travail et performance de l entreprise Bien être au travail et performance de l entreprise Maison de l Emploi et de la Formation du Cotentin Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Manche Chambre l agriculture de la Manche Le 5 novembre

Plus en détail

Comment agir pour améliorer la QVT?

Comment agir pour améliorer la QVT? Présentation des résultats du baromètre qualité de vie au travail dans l ESS lors du colloque de l Udess 05 le 14/09/15 à Gap. Les évolutions de l'environnement socio-économique et les transformations

Plus en détail

I - HR Access en bref

I - HR Access en bref I - HR Access en bref Fort de 40 ans d innovation dans le secteur privé et public, HR Access accompagne la fonction RH et Paie dans la mise en œuvre et la production de ses solutions de gestion. Spécialiste

Plus en détail

De la prévention des RPS à la promotion de la QVT. votre partenaire

De la prévention des RPS à la promotion de la QVT. votre partenaire De la prévention des RPS à la promotion de la QVT votre partenaire Notre ambition : repositionner l humain au cœur du travail Notre offre de formation se veut le reflet de l évolution de la prévention

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Le domaine de la construction est en constante évolution : les contraintes se renforcent,

Plus en détail

SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SOUFFRANCE AU TRAVAIL Page 1 sur 8 SOUFFRANCE AU TRAVAIL «Un état de stress survient lorsqu il y a déséquilibre entre la perception qu une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu elle

Plus en détail

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux?

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Hôtel de Ville Salle des conférences 60 Bd Carnot 78110 Le Vésinet 1 Responsabilité Sociétale de l Entreprise Panorama du sujet : Effet de mode? Enjeux

Plus en détail

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise B I E N - Ê T R E S T R E S S R I S Q U E S P S Y C H O S O C I A U X Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise 14 échelles fondamentales pour rendre compte

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Le 4 décembre 2014, pour la première fois, les agents des trois versants de la Fonction Publique (Etat, Territoriaux et Hospitaliers) seront amenés

Plus en détail

Risques psychosociaux: Quand et comment intervenir?

Risques psychosociaux: Quand et comment intervenir? Risques psychosociaux: Quand et comment intervenir? Exemples d actions réussies CV OPTIMUM 1 Les RPS, un enjeu majeur pour tous Réalité pour les salariés: plus d 1/2 travailleur travaille dans l urgence,

Plus en détail

«Le pouvoir d agir sur son propre travail» Les conseils d atelier

«Le pouvoir d agir sur son propre travail» Les conseils d atelier Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Cabinet SECAFI CTS Changement Travail Santé agréé par le ministère du Travail et habilité IPRP Siège social SECAFI CTS : 20, rue Martin Bernard

Plus en détail

Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL.

Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL. Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL. RAPPORT DE COMMUNICATION SUR NOS ENGAGEMENTS LE 26 JUIN 2015 1. INTRODUCTION J ai

Plus en détail

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels Sommaire La prévention : a priori et enjeux Historique de la réglementation L organisation de la prévention en collectivité L accompagnement

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

>> Vous accompagner dans la prévention des risques professionnels est notre métier

>> Vous accompagner dans la prévention des risques professionnels est notre métier >> Vous accompagner dans la prévention des risques professionnels est notre métier SUIVRE vos coûts CONNAITRE les risques professionnels AGIR sur les risques professionnels Département des risques professionnels

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS (Décret du 5 Novembre 2001) LE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS PROLEGIS est une société de Conseil en entreprises. Notre

Plus en détail

Dossier de presse. Les préoccupations liées au travail ont des répercussions sur le sommeil et inversement

Dossier de presse. Les préoccupations liées au travail ont des répercussions sur le sommeil et inversement Dossier de presse Les préoccupations liées au travail ont des répercussions sur le sommeil et inversement Chaque semaine, plus d 1/4 des actifs français voit son travail perturbé par un problème de sommeil

Plus en détail

Le stress au travail à travers la réglementation

Le stress au travail à travers la réglementation Le stress au travail à travers la réglementation 1 Depuis l Accord National Interprofessionnel du 2 juillet 2008, le stress est reconnu comme faisant partie des risques professionnels que l employeur a

Plus en détail

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS)

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS) Page1 Flash Info N 1 Mars 2016 Service Hygiène & Sécurité Pôle Santé et Sécurité au Travail Les Risques psychosociaux (RPS) Introduction Prévenir les RPS, c'est conjuguer au bénéfice commun des agents

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail

Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail RÉF. : PS14 PRÉVENTION GÉNÉRALE Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail Définir les risques psychosociaux et comprendre leurs mécanismes Identifier l impact des RPS sur

Plus en détail

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX!

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! GREENWASHING CONTRAINTES PERFORMANCE SENS BIENVENUE AU BELUSHI S POURQUOI CE BAROMÈTRE? MODALITÉS DE RÉALISATION DU BAROMÈTRE

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT)

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Consultez notre site Internet : http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_43964/accueil

Plus en détail

Deux évènements majeurs en Alsace

Deux évènements majeurs en Alsace Deux évènements majeurs en Alsace INVITATION A l occasion de la Semaine européenne santé et sécurité au travail 2012, la DIRECCTE Alsace, avec le concours de la CARSAT Alsace Moselle, organise à Strasbourg

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

Bienvenue dans votre Service de Santé au Travail

Bienvenue dans votre Service de Santé au Travail L Evaluation des Risques Professionnels et le Document Unique Mardi 28 avril 2015 Bienvenue dans votre Service de Santé au Travail Mardi 28 avril 2015 Association Inter Patronale de Valence et Région Eviter

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Quelques témoignages d entreprises* sur le dialogue social :

Quelques témoignages d entreprises* sur le dialogue social : Présentée sous forme de témoignages d entreprises et de références incontournables en santé et sécurité au travail, cette brochure est destinée aux entreprises. Elle contribuera au développement d actions

Plus en détail

COMMUNIQUES DE PRESSE. Danone Eaux France : plus serein avec Better Human Cie

COMMUNIQUES DE PRESSE. Danone Eaux France : plus serein avec Better Human Cie COMMUNIQUES DE PRESSE Danone Eaux France : plus serein avec Better Human Cie Danone Eaux France fait de la qualité de vie au travail un enjeu stratégique pour 2012. Avec son objectif «plus serein», le

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1 L objectif du décret 2 Rappel des obligations SST en vigueur avant le Décret 3 Ce qui va changer 4 Zoom CHSCT 5 Zoom Services Santé au travail 6 Inspection du travail 7 Conclusion

Plus en détail

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Note de la CSL Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Luxembourg, le 25.05.2016 1/6 Situation actuelle et constats : Les pays européens assistent depuis une quinzaine d années à une

Plus en détail

Evaluation Prévention. Sanctions

Evaluation Prévention. Sanctions Evaluation Prévention Traitement Sanctions Introduction Définitions Prévention des risques psychosociaux -> identification et évaluation -> les acteurs -> les outils Sanctions des atteintes psychosociales

Plus en détail

La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012

La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012 La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012 Sommaire Qu est-ce que le développement durable en entreprise? Pressions s exerçant sur l entreprise Chiffres-clés

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail