Le modèle «Constellation» et autres pratiques innovatrices L avenir est au travail collaboratif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le modèle «Constellation» et autres pratiques innovatrices L avenir est au travail collaboratif"

Transcription

1 Le modèle «Constellation» et autres pratiques innovatrices L avenir est au travail collaboratif

2

3 CONSTELLATION EN QUELQUES MOTS! TOUR DE TABLE MOTIVATIONS

4 Ethel Côté Formation, accompagnement, mobilisation de capitaux, assistance technique, recherche, planification. Praticienne en développement d entreprises collectives (sociales et coopératives ) au Centre canadien pour le renouveau communautaire. Membre co-fondatrice du Conseil des entreprises sociales du Canada et fondatrice d Entreprise Sociale. Administratrice : Vox théâtre, La Nouvelle Scène Présidente fondatrice LNS Présidente: Carrefour international Créatrice d entreprisesociale.ca

5 un laboratoire

6 un espace pour. clarifier des mots, développer notre pensée, explorer des tendances, comprendre des processus pour mieux nous engager en innovation sociale pour faire autrement

7 l innovation sociale

8 change le système

9 transforme le marché

10 change les habitudes

11 crée de la valeur sociale

12 est une manière de replacer l humain au centre du développement comme source de richesse

13 une véritable innovation sociale modifie profondément les croyances, les habitudes, les comportements et les structures

14 les innovations sociales réussies se distinguent par leur viabilité, leur impact et leur portée

15 l innovation sociale est une opportunité pour repenser ce que nous faisons et comment nous le faisons

16 NOUS AVONS BESOIN D UN NOUVEAU SYSTÈME

17 NOUS AVONS BESOIN DE TRAVAILLER ENSEMBLE

18 innovation sociale entreprise sociale relocalisation constellations finance sociale open source / libre accès entrepreneuriat social

19 COLLABORATION EST L ADN DU CHANGEMENT

20 QUELQUES HISTOIRES

21 INTERNET A CHANGÉ LE JEU

22 BETTER, FASTER, CHEAPER MIEUX, PLUS VITE ET MOINS CHER

23 Construit par bénévoles LIBRE ACCÈS Entreprise sociale

24 450 marches dans 65 villes et villages et 1 employé SYSTÈME D AUTO- ORGANISATION INNOVATION OUVERTE

25 To see all the details that are visible on the screen, use the "Print" link next to the map Google - Map data 2011 Google - COMMUNAUTÉS D INTÉRÊT RENCONTRER LES COMMUNAUTÉS SUR LE TERRITOIRE

26 [murmur] histoire orale des voisinages innovation locale: connection avec la culture

27 Le Village urbain francophone de Saskatoon est un espace de vie, de concertation et de collaboration, incluant les infrastructures et les organismes francophones à Saskatoon. Le Village urbain francophone assure la vitalité de la communauté francophone par la création d'infrastructures et le développement des services francophones dans la ville de Saskatoon.

28 ÉCONOMIE COOPÉRATIVE RHEINGOLD

29 SAGESSE DE LA FOULE - SHIRKEY

30 distribution de programmes informatiques provenant de 25 producteurs à plus de7000 organisations sans but lucratif au Canada AGRÉGATION D ENVERGURE

31 mise en commun de talents d un réseau afin de trouver des solutions Web à des problèmes sociaux CROWD SOURCING

32 Quels sont les éléments CONCEPTUELS pour la collaboration sur l Internet?

33 take aways... AUTO-ORGANISATION= plateforme + outils + règles

34 Co-création Intérêt personnel Compétence de base Connexion Décentralisation Attraction magnétique Chaos à l ordre

35 Le modèle de la CONSTELLATION

36 Le modèle de constellation est!! plusieurs groupes de travail vers un résultat commun! un cadre pour servir des partenariats, des coalitions, des réseaux, des mouvements.

37 Au service de 45,000 organisations sans but lucratif RÉSEAU DES RÉSEAUX

38 Système Broader ecosystem plus large (context favorable au (context for partnership) partenariat) Attraction magnétique Magnetic attractors (need or opportunity)!"#$%&"'#%( Lead Partner )#'&*')"+( Constellation!"#$%&"'#%( Lead )#'&*')"+( Partner Constellation!"#$%&"'#%( Lead )#'&*')"+( Partner Constellation!"#$%&"'#%( )#'&*')"+( Lead Partner Constellation Constellation!"#$%&"'#%( Lead Partner )#'&*')"+( chaos order ordre,%*#-$"#'"$( Secretariat!"(3 # $%&'(#$)$ rd party *++',-.&(+./$ coordination) Lightweight ENTENTE agreements souplesse ACCORD VISION Shared PARTAGÉE Vision!"#$%&"' Partner #%( )#'&*')"+(!"#$%&"' Stewardship Intendance Group #%( Partner )#'&*')"+(!"#$%&"' Partner #%( )#'&*')" +(!"#$%&"' #%( Partner )#'&*')"+(!"#$%&"' Partner #%(!"#$%&"' )#'&*')"+( Partner #%( )#'&*')"+( chaos order ordre."*$%/#0(1"23#"4+%0( Enabling factors ( 1. 53/2%#&"&*%(+-67#%( Lightweight governance ( 2. 8%0(-9/')%0(9/'(0%( Action focused teams (constellations) *3&*%&$#%&$(0/#(+:"*;3&( 3. Third party ( coordination <33#='&";3&()"#(/&%(;%#*%( (partners don't run secretariat) )"#;%(

39 attraction magnétique

40 écosystème

41 chaos

42 constellations

43 ordre

44 intendance gouvernance

45 vision partagée

46 tierce partie

47 énergie

48 Système Broader ecosystem plus large (context favorable au (context for partnership) partenariat) Attraction magnétique Magnetic attractors (need or opportunity)!"#$%&"'#%( Lead Partner )#'&*')"+( Constellation!"#$%&"'#%( Lead )#'&*')"+( Partner Constellation!"#$%&"'#%( Lead )#'&*')"+( Partner Constellation!"#$%&"'#%( )#'&*')"+( Lead Partner Constellation Constellation!"#$%&"'#%( Lead Partner )#'&*')"+( chaos order ordre,%*#-$"#'"$( Secretariat!"(3 # $%&'(#$)$ rd party *++',-.&(+./$ coordination) Lightweight ENTENTE agreements LÉGÈRETÉ ACCORD VISION Shared PARTAGÉE Vision!"#$%&"' Partner #%( )#'&*')"+(!"#$%&"' Stewardship Intendance Group #%( Partner )#'&*')"+(!"#$%&"' Partner #%( )#'&*')" +(!"#$%&"' #%( Partner )#'&*')"+(!"#$%&"' Partner #%(!"#$%&"' )#'&*')"+( Partner #%( )#'&*')"+( chaos order ordre."*$%/#0(1"23#"4+%0( Enabling factors ( 1. 53/2%#&"&*%(+-67#%( Lightweight governance ( 2. 8%0(-9/')%0(9/'(0%( Action focused teams (constellations) *3&*%&$#%&$(0/#(+:"*;3&( 3. Third party ( coordination <33#='&";3&()"#(/&%(;%#*%( (partners don't run secretariat) )"#;%(

49 Les éléments clés? L essence?

50 ! action ciblée! approche écosystème! auto-organisation! capacité d adaptation! intérêt personnel! convergence d intérêt! équilibre entre la structure et les activités! compétences de base! leadership équilibré

51 ESPACE PARTAGÉ

52 PART DE LA SOLUTION

53 ESPACE PARTAGÉ

54 CENTRE COMMUNAUTAIRE

55 ANIMATION COMMUNAUTAIRE

56 INCUBATION

57 INCUBATION DE PROJETS PLUS DE $1,800,000 EN REVENUS

58 ENTREPRENEURS SOCIAUX

59 CO-CRÉATION

60 NOUVELLES IDÉES

61 COLLABORATION

62 Impossible d'a!cher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours a!ché, vous devrez peut-être supprimer l'image avant de la réinsérer. COMMUNAUTÉ

63 JEU PLAY

64 APPUI

65 EXPÉRIMENTATION

66 SOLUTIONS

67

68 THE CENTRE FOR SOCIAL INNOVATION

69 THÉORIE

70 ESPACE

71 COMMUNAUTÉ ESPACE

72 INNOVATION COMMUNAUTÉ ESPACE

73 QUEL EST LE MODÈLE?

74 INNOVATION COMMUNAUTÉ ESPACE

75 QUELS SONT LES ÉLÉMENTS CLÉS?

76 intérêt personnel leadership / entrepreneuriat culture équilibre entre chaos et ordre équilibre entre la structure et les activités approche sélective menant au changement social approche des écosystèmes 10,000 fleurs en fleurs

77 Les éléments clés pour la nouvelle collaboration?

78 intérêt personnel leadership culture chaos & ordre structure & activités approche des écosystèmes action ciblée auto-organisation capacité d adaptation intérêts convergents compétences de base co-création connexion décentralisation pertinence attraction magnétique

79 Structure + Activités + Attraction magnétique

80 La Coopérative de solidarité artistique de la MRC de Drummond a été fondée en 2007, et elle compte plus de 80 membres actifs. Elle a pour mission de fournir des services et des outils à ses membres, artistes en arts visuels et en métiers d art, afin de soutenir le développement de leur carrière et de promouvoir leurs œuvres auprès de publics locaux, régionaux, nationaux et internationaux. Sa mission consiste aussi à contribuer au développement économique et culturel de la région du Centredu-Québec en organisant diverses activités s adressant tant à ses membres qu à la population, en demeurant accessible aux divers publics et en proposant des expositions de qualité. EXPOSITIONS, INCUBATEUR CULTUREL, BOUTIQUE, LOCATION DE SALLES, MEMBRES ARTISTES ET ARTISANS

81 Centre scolaire communautaire Un centre scolaire et communautaire est une institution que se donne une communauté pour protéger et transmettre son héritage linguistique et culturel. Ce qui différencie le centre scolaire et communautaire d'une école, c'est que son action vise non seulement les jeunes d'âge scolaire mais la communauté dans son ensemble. L'école, cependant, demeura toujours le pivot de l'institution. (Légère, 1989, p. 29).

82 $

83 Fonc(ons capitales pour LNS Financemen Ac(vités de t Posi(onnem représenta( public et privé ent on stratégique Développe Communica( ment de partenariats ons Service à la clientèle BilleEe rie Loca(o n de salle Programma Développem ent (on du ar(s(que public Direc(on administra( Direc(on technique ve Restaura( on

84 9&*1#5'2$*3>2$,#$25**C2$ N#E'#$#.$?&3#5'$3&$ 2'0'3&("#;0;9/%( 9&?+'-2#'$3&$A%?'4'+'$-$,#$:;<$$$ *+4%&7.-#2$O+.,&1'-*#2$ 9&?+'-2#'$3&$)#'0%(=%( %+5'$:;<$,#$,-?#'2-M#'$ =-*'0'3&$#L*&*#$#1$ 2#2$&*(?-1>2$#1$2#'?-*#2$ *+"'#%(=%0(13&*;3&0$,#2$#%003/#*%0$ #L*-#.1#$ #.1'#$3#2$,-?#'2$%&3-#'2$ G->'&'*G-85#2$#1$#.1'#$ 3#2$#4%3+I>J#2$ B"))3#$()#-)"#-()"#C( R+',&.$=+2*G$ <#'7#$R+3I$ <-4+.$:#4-#5P$ F>%&'((+.$ Impossible d'a!cher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours a!ché, vous devrez peut- Impossible d'a!cher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le Q-2-+.$*+445.#$ fichier. Si le x rouge est toujours a!ché, vous devrez peut- Impossible d'a!cher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le A #$ fichier. Si le x rouge est toujours a!ché, vous devrez peut- Impossible d'a!cher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours a!ché, vous devrez peut- Impossible d'a!cher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le 6'-2#$,#$,>*-2-+.$ fichier. Si le x rouge est toujours a!ché, vous devrez peut- N&P-4-2&(+.$

85 Rassembler pour COLLABORER Jean-Sébastien Bouchard et Philippe Dancause

86 L innovation sociale au Canada : Comment le secteur à but non lucratif sert les Canadiens... et comment il peut mieux les servir. Innovation sociale : Comment soutenir l innovation sociale?

9/12/2012 CCCR-CCRC 1 1. Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales. Ethel Côté

9/12/2012 CCCR-CCRC 1 1. Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales. Ethel Côté Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales Ethel Côté 30 années d expérience en développement économique communautaire, coopératif, social et solidaire. Formation, accompagnement, mobilisation

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

LE QUARTIER DE L INNOVATION

LE QUARTIER DE L INNOVATION LE QUARTIER DE L INNOVATION Un écosystème d innovation au cœur de Montréal Août 2015 Qu est ce que le QUARTIER DE L INNOVATION? Le QI est un «Laboratoire Vivant» situé dans un quartier historique du Sud-

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Mémoire du Regroupement des producteurs multimédia (RPM) Déposé dans le cadre de la Consultation sur l économie numérique du

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de technologie supérieure Octobre 2013 Cas d études de l École de technologie supérieure & du Quartier de l Innovation (QI) Novembre 2013 Mission de l ÉTS L École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT

LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT INNOVATION. TRANSFORMATION DIGITALE LA COLLABORATION GRANDS GROUPES / START-UPS : LEVIER D INNOVATION ET DE DEVELOPPEMENT Regards croisés SPRING Innovation LAB Day : : Atelier Open Innovation Agence conseil

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

SE RENCONTRER, SE CONNECTER ET INNOVER EN RÉSEAU!

SE RENCONTRER, SE CONNECTER ET INNOVER EN RÉSEAU! 21, Avenue de Paris 78000 Versailles Pour plus d information : open-ynnov@cci-paris-idf.fr www.cci78-idf.fr SE RENCONTRER, SE CONNECTER ET INNOVER EN RÉSEAU! Le territoire, un espace propice à l innovation

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain Patricia LAHAYE DREAL Lorraine Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Lorraine Journées de l écoconstruction www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016

Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 Résumé du Plan stratégique de l ACEI 2014 2016 La mission de l ACEI d encourager le développement du domaine.ca comme une ressource publique clé pour tous les Canadiens en fournissant des services d enregistrement

Plus en détail

Situation et multimodalité

Situation et multimodalité ASKIA Situation et multimodalité Ecoquartier et qualité de vie Askia, 16 300 m² de bureaux Document non contractuel - 1 Situation et multimodalité Ecoquartier et qualité de vie Askia, 16 300 m² de bureaux

Plus en détail

L innovation au cœur des territoires et pour la relation client Présentation à la presse 22 janvier 2014

L innovation au cœur des territoires et pour la relation client Présentation à la presse 22 janvier 2014 L innovation au cœur des territoires et pour la relation client Présentation à la presse 22 janvier 2014 Présentation à la presse 22 janvier 2014 1 L innovation au service de la relation client L innovation

Plus en détail

Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013

Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013 Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013 La plateforme sociale de promotion, d entreprenariat et de développement communautaire. L association «Forum International Ekang ou FIE» se repositionne après les retouches

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN Art & Culture

PROGRAMME DE SOUTIEN Art & Culture PROGRAMME DE SOUTIEN Art & Culture TABLE DES MATIÈRES Introduction... 3 Définitions... 4 Programme d utilisation d installations.... 5 Programme de soutien financier.... 6 Programme de soutien aux projets

Plus en détail

Internet et nouvelles technologies pour le développement durable

Internet et nouvelles technologies pour le développement durable Internet et nouvelles technologies pour le développement durable Gilles Berhault Développement durable 2.0 www.acidd.com www.gillesberhault.com Connaître, comprendre, apprendre, contribuer, construire

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA

PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA AU SERVICE DU THÉÂTRE, CONSEIL DES ARTS DU CANADA NOVEMBRE 2005 Réunis en assemblée annuelle les 8 et 9 septembre dernier, les quatorze

Plus en détail

Le long métrage documentaire canadien

Le long métrage documentaire canadien Le long métrage documentaire canadien Comparution au Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes Examen de l industrie canadienne du long métrage Présenté par M. Claude Joli-Coeur

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité FONDS ÉMERGENCE FÉ Le Fonds émergence vise à soutenir la préparation de projets d entreprise ou les activités nécessaires à la concrétisation de projets afin de diversifier et développer l économie locale.

Plus en détail

L ASSIGNATION TEMPORAIRE. Émilie Villeneuve, CRHA Conseillère en indemnisa6on et Julie Falardeau Avocate et conseillère en indemnisa6on

L ASSIGNATION TEMPORAIRE. Émilie Villeneuve, CRHA Conseillère en indemnisa6on et Julie Falardeau Avocate et conseillère en indemnisa6on L ASSIGNATION TEMPORAIRE Émilie Villeneuve, CRHA Conseillère en indemnisa6on et Julie Falardeau Avocate et conseillère en indemnisa6on Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de

Plus en détail

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche Frédéric Ravel et Elisabeth Vergès Direction Générale de la Recherche et de l Innovation Service

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015 Plan d action de l Association franco-yukonnaise (À jour au 16 septembre 2013) Capacité organisationnelle Objectif général : Assurer le bon fonctionnement de l organisme grâce à une saine gestion des ressources

Plus en détail

MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015

MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015 MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015 Révisé le 03 janvier 2013 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DU PLAN DIRECTEUR... 3 MISSION... 4 VISION... 4 VALEURS... 5 ORIENTATIONS

Plus en détail

TÉMOIGNER PAR L EXEMPLE OFFRIR DES MODÈLES PROVENANT DU MILIEU. entrepreneur. en classe! GUIDE. à l intention des entrepreneurs

TÉMOIGNER PAR L EXEMPLE OFFRIR DES MODÈLES PROVENANT DU MILIEU. entrepreneur. en classe! GUIDE. à l intention des entrepreneurs TÉMOIGNER PAR L EXEMPLE OFFRIR DES MODÈLES PROVENANT DU MILIEU entrepreneur Un en classe! GUIDE à l intention des entrepreneurs COORDINATION : Daniel Thouin Secrétariat à la jeunesse Ministère du Conseil

Plus en détail

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Janvier 2015 Table des matières Contexte... 3 Méthodologie... 3 États des lieux... 4 Hier : de grandes réalisations...

Plus en détail

Bilan de cinq années de réhabilitation de conduites d'eau potable à la Ville de Montréal. George Del Rio, ing. Abdelwahid Bekkouche, MBA.

Bilan de cinq années de réhabilitation de conduites d'eau potable à la Ville de Montréal. George Del Rio, ing. Abdelwahid Bekkouche, MBA. Bilan de cinq années de réhabilitation de conduites d'eau potable à la Ville de Montréal George Del Rio, ing. Abdelwahid Bekkouche, MBA. Direction de la gestion stratégique des réseaux d eau Décembre 2013

Plus en détail

@LON Arts et lettres options numériques

@LON Arts et lettres options numériques Arts et lettres options numériques Contexte et historique : - Commande de la ministre en mars 2010 - Sondage SOM Utilisation des technologies numériques - Consultations dans tout les secteurs 12 rencontres,

Plus en détail

Collaborer à distance grâce aux TIC Des partenariats t novateurs pour promouvoir la santé dans les écoles

Collaborer à distance grâce aux TIC Des partenariats t novateurs pour promouvoir la santé dans les écoles Collaborer à distance grâce aux TIC Des partenariats t novateurs pour promouvoir la santé dans les écoles Julia Gaudreault-Perron, chargée de projet Le CEFRIO Centre facilitant la recherche et l innovation

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Adoptée le 31 mars 2006 Table des matières Introduction 3 Contexte 3 Engagements d Arrimage (principes directeurs) 4 Objectifs 5 Clientèle visée et champs de formation 6

Plus en détail

REsolutions to Fund Cities

REsolutions to Fund Cities Supporting local authorities to access funding REsolutions to Fund Cities Rethinking Economic Solutions to Sustainably Fund Local Development REsolutions soutient la Campagne Urbaine Mondiale Résumé REsolutions,

Plus en détail

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM)

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Préambule La politique d investissement du CLD de la Matawinie repose sur deux (2) bases fondamentales : La première base, celle

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Patrick Brisson P.Eng

Patrick Brisson P.Eng Patrick Brisson P.Eng 4 décembre 2013 Gestion des actifs à Ottawa Développement du Bilan des Actifs Présentation au Conseil 2 2001 Réfection coordonnée eau égoutvoirie 2006 Mise en place du premier group

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE EIFR 25.06.2014

SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE EIFR 25.06.2014 SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE RISQUE EIFR 25.06.2014 LA MUTUALITÉ FRANÇAISE La mutualité française en quelques chiffres 2 LES CHIFFRES CLÉS ET L ORGANISATION DE LA MUTUALITÉ Un acteur

Plus en détail

DESCRIPTION D EMPLOI INFORMATION GÉNERAL PRÉPARÉ PAR CONTRÔLE DE VERSION POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH)

DESCRIPTION D EMPLOI INFORMATION GÉNERAL PRÉPARÉ PAR CONTRÔLE DE VERSION POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH) INFORMATION GÉNERAL POSITION GÉNÉRALISTE EN RESSOURCES HUMAINES (RH) Département RH Effectif Décembre 2015 Position Permanent PRÉPARÉ PAR Propriétaire Date Département HR 305.1 Nov 2 nd, 2015 Ressource

Plus en détail

Mercredi 04 Avril 2012. Mme Nadia MAJIDI, Office des Changes Mme Laurence DOIDY, Banque de France

Mercredi 04 Avril 2012. Mme Nadia MAJIDI, Office des Changes Mme Laurence DOIDY, Banque de France Intégration des métadonnées aux publications statistiques de l Office des Changes et mise en place de la norme internationale d échange de données (SDMX) Mercredi 04 Avril 2012 Mme Nadia MAJIDI, Office

Plus en détail

Par conséquent, nous avons défini ce que serait la mission de cette politique :

Par conséquent, nous avons défini ce que serait la mission de cette politique : Mesdames et messieurs les Représentants des média, Chers partenaires des milieux culturels, Je suis heureuse de vous présenter aujourd hui la proposition de politique de développement culturel de la Ville

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

Exemples de description de poste

Exemples de description de poste Exemples de description de poste Conseiller(ère), dotation et développement organisationnel Responsabilités Effectuer le recrutement interne et externe pour des postes de niveau varié et agir à titre de

Plus en détail

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Document mis à jour en avril 2014 Table de matière 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 3 1.1 PRÉSENTATION DU FONDS RÉGIONAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Rêvez, Osez, Créez! Check-list

Rêvez, Osez, Créez! Check-list Rêvez, Osez, Créez! Check-list En complément du guide «Rêvez, Osez, Créez! Les clés de l entreprise sociale» (disponible sur up-conferences.fr), vous trouverez dans ce petit livret des conseils pour avancer

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations Louise Bouchard, PhD Institut de recherche sur la santé des populations Conférence du centenaire de l'acsp, 2010 «Un nouvel élan à la dualité linguistique canadienne» Le plan d action pour les langues

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

ACTIVITES COLLABORATIVES A DISTANCE

ACTIVITES COLLABORATIVES A DISTANCE TAMAPLACE ACTIVITES COLLABORATIVES A DISTANCE TAMAPLACE Plateforme ouverte de développement d applications pour des activités collaboratives API MOTEUR DE SYNCHRONISATION Brevet N 13 00633 19.03.13 API

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

LA CITÉ PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 AN 3 MISSION VISION 2018 PERTINENCE + QUALITÉ INNOVATION + COLLABORATION RÉUSSITE ÉTUDIANTE PÉRENNITÉ + VITALITÉ

LA CITÉ PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 AN 3 MISSION VISION 2018 PERTINENCE + QUALITÉ INNOVATION + COLLABORATION RÉUSSITE ÉTUDIANTE PÉRENNITÉ + VITALITÉ LA CITÉ PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 AN 3 MISSION de La Cité Dans un milieu de vie francophone, La Cité forme une main-d œuvre compétente, engagée et créative, capable de contribuer au développement économique,

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Edition Digital Open Labs Du 21 au 23 février 2014 à l INSA. Dossier de presse

Edition Digital Open Labs Du 21 au 23 février 2014 à l INSA. Dossier de presse Edition Digital Open Labs Du 21 au 23 février 2014 à l INSA Dossier de presse Sommaire I. Startup Weekend : une communauté mondiale 1/ Qu est-ce qu un startup weekend? 2/ Les valeurs de l évènement 3/

Plus en détail

Services des bibliothèques fédérales repensées - Un modèle de collaboration

Services des bibliothèques fédérales repensées - Un modèle de collaboration Services des bibliothèques fédérales repensées - Un modèle de collaboration Chantal Marin-Comeau Directrice générale Director General Évaluation et acquisitions Evaluation and Acquisitions Bibliothèque

Plus en détail

Directeur Achats. 17 e Conférence Annuelle. Dii conférences. Comment faire de la fonction Achat un Business-Partner de l entreprise

Directeur Achats. 17 e Conférence Annuelle. Dii conférences. Comment faire de la fonction Achat un Business-Partner de l entreprise 17 e Conférence Annuelle Directeur Achats Comment faire de la fonction Achat un Business-Partner de l entreprise Dii conférences Guy Elien Directeur conseil Clarans consulting Paris, 4 février 2014 Dii

Plus en détail

Réunion d orienta.on. II Choisir un domaine. Introduc)on I Choisir une voie I Choisir une voie

Réunion d orienta.on. II Choisir un domaine. Introduc)on I Choisir une voie I Choisir une voie Réunion d orienta.on 3è Introduc)on I Choisir une voie I Choisir une voie II Choisir un domaine III Le II 2de Choisir Générale un et domaine technologique III IV La Le 2de 2de Générale Générale et technologique

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Conseil canadien de développement social Programme de données communautaires

Conseil canadien de développement social Programme de données communautaires Conseil canadien de développement social Programme de données communautaires http://donneescommunautaires.ca http://www.ccsd.ca Page 2 de 7 Qu est-ce que le Programme de données communautaires? Au milieu

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE

MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE 1 MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE Qu est ce que c est? cest? La Charte des matières recyclables indique les matières que les citoyens peuvent déposer dans leur

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE

PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE Ecosystème de Développement Economique et Social www.jaida.ma Platforme Interactive Mobile SOMMAIRE OPPORTUNITE DU PROJET CADRE GÉNÉRAL ET OBJECTIFS

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1 MÉMOIRE Consultations sur le rétablissement de l équilibre fiscal au Canada Consultations sur le soutien financier immédiat et à long terme pour l infrastructure Présenté au Ministre des Finances et au

Plus en détail

Ébauche. Éducation artistique - maternelle à 12 e année. Sommaire des consultations avec des représentants francophones et en immersion française

Ébauche. Éducation artistique - maternelle à 12 e année. Sommaire des consultations avec des représentants francophones et en immersion française Éducation artistique - maternelle à 12 e année Sommaire des consultations avec des représentants francophones et en immersion française 2009 Remarque. Dans cette publication, les termes de genre masculin

Plus en détail

Agir collectivement pour développer les capacités d action

Agir collectivement pour développer les capacités d action Agir collectivement pour développer les capacités d action de toute la population au Québec Perspectives et plan de travail de l ICÉA 2014-2015 2015 Version 3 11 septembre 2014 Document de travail discuté,

Plus en détail

ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA PROGRAMMATION 2006/2007 TELLE QUE RÉVISÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA PROGRAMMATION 2006/2007 TELLE QUE RÉVISÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA PROGRAMMATION 2006/2007 TELLE QUE RÉVISÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION POUR PRÉSENTATION AUX MEMBRES RÉUNIS EN ASSEMBLÉE ANNUELLE, LE 8 JUIN 2006. RAPPEL

Plus en détail

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 Patrick Bouillé, 18 août 2003 1 Description du territoire de la MRC de Portneuf : -

Plus en détail

DIRECTIVES DU PROGRAMME SUR LE TOURISME COMMUNAUTAIRE ET LES INDUSTRIES CULTURELLES

DIRECTIVES DU PROGRAMME SUR LE TOURISME COMMUNAUTAIRE ET LES INDUSTRIES CULTURELLES ᐱᕙᓪᓕᐊᔪᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᐃᖏᕐᕋᔪᓕᕆᔨᒃᑯᓪᓗ Department of Economic Development and Transportation Pivalliayuliqiyikkut Ingilrayuliqiyitkullu Ministère du Développement économique et des Transports DIRECTIVES DU PROGRAMME

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE Avis de l Aile Relève de la Chambre de commerce et d industrie MRC

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS 2012

RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 Votre contact : Emmanuel Delannoy 11 cours Joseph Thierry 13001 Marseille e.delannoy@inspire-institut.org 06 45 45 88 77 Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour

Plus en détail

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006 En partenariat avec 1 Plan Syntec Logiciel pour les Éditeurs Jean-Pierre Brulard, Président du Comité Éditeurs Journée «Croissance Éditeurs Syntec informatique», 6

Plus en détail

La SACD en 2010. Ensemble, créons de nouvelles perspectives

La SACD en 2010. Ensemble, créons de nouvelles perspectives La SACD en 2010 Ensemble, créons de nouvelles perspectives La SACD en 2010 Nos chantiers 2010-2011 Améliorer tous les aspects de nos répartitions Versements réguliers, répartitions clarifiées, niveaux

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC Mois du commerce équitable de Québec (MceQC) NAVTI Fondation Canad et L AMIE coordonnent la 12 e édition du Mois du commerce équitable

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts.

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts. Le Réseau des grands espaces et le Regroupement artistique francophone de l Alberta vous présentent le Chant Ouest et le Contact Ouest, deux événements culturels importants au développement et à la diffusion

Plus en détail

Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada Gouvernement du Canada Agence canadienne de développement international Sous la rubrique «Zone jeunesse», on retrouve de l information sur les stages et le travail à l étranger ainsi que des sites Web

Plus en détail

SE RÉAPPROPRIER LES PRATIQUES

SE RÉAPPROPRIER LES PRATIQUES SE RÉAPPROPRIER LES PRATIQUES Bienvenue à l Institut culturel cri Aanischaaukamikw musée, lieu d enseignement, carrefour culturel et lieu consacré à la préservation du patrimoine matériel de la culture

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

E-learning L optimisation des performances des entreprises

E-learning L optimisation des performances des entreprises E-learning L optimisation des performances des entreprises 70 % des connaissances acquises sur le lieu de travail proviennent d un mode de formation informelle. Les formations en mode e-learning permettent

Plus en détail

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Préparé par le comité régional du développement de Jeunes Entreprises - Jean-Michel Gobeil, agent de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse - Chrystelle

Plus en détail

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES ART COMMUNAUTAIRE CONTEXTE Les arts communautaires ne sont pas nouveaux. Ils se différencient des autres formes artistiques par leur engagement social. C est une méthode

Plus en détail

OUTIL D AUTOEVALUATION DU DEVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL

OUTIL D AUTOEVALUATION DU DEVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL OUTIL D AUTOEVALUATION DU DEVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL Introduction Le module répond à un besoin réel des membres du réseau Youth to Youth (Jeunes pour Jeunes) afin des les aider à faire face aux entraves

Plus en détail

Plan d action triennal 2006-2009

Plan d action triennal 2006-2009 Plan d action triennal 6-9 Le plan triennal 6-9 présente les actions stratégiques qui témoignent des principes d intervention du RIASQ dans les domaines du loisir culturel et de l éducation qui l inspireront

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION. processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes

DOCUMENT DE PRÉSENTATION. processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes DOCUMENT DE PRÉSENTATION 1 processus collaboratif pour trouver des solutions à des problèmes sociaux complexes 2 organisationnelle entrepreneuriale de services de processus ouverte sociale inversée de

Plus en détail

Formation-action L intelligence collective au service du leadership dans la complexité

Formation-action L intelligence collective au service du leadership dans la complexité En partenariat avec Formation-action L intelligence collective au service du leadership dans la complexité Un levier indispensable pour booster la performance et l innovation Lyon 10 février 2014 S.A.R.L.

Plus en détail

Guide pratique à l intention des artistes en arts visuels

Guide pratique à l intention des artistes en arts visuels Guide pratique à l intention des artistes en arts visuels www.raav.org raav@raav.org Remerciements Le Regroupement des artistes en arts visuels du Québec souhaite remercier le Conseil des arts et lettres

Plus en détail

PLAN D'ACTION OPÉRATIONNEL 2015-2017

PLAN D'ACTION OPÉRATIONNEL 2015-2017 PLAN D'ACTION OPÉRATIONNEL 2015-2017 TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD Augmenter le patrimoine végétal et assurer sa survie Apaiser la circulation et améliorer les conditions de transports PRIORITÉ

Plus en détail

Projet de territoire du Pays d Ancenis

Projet de territoire du Pays d Ancenis Communauté de Communes du Pays Projet de territoire du Pays KPMG Secteur public Réalisé avec le soutien financier de la Région des Pays de la Loire une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé

Plus en détail