Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne."

Transcription

1

2 Introduction Cette brochure disponible en anglais, français, polonais, portugais, italien, espagnol et allemand est une manière d exploiter les principales conclusions du Projet européen E-ViEW, créé pour explorer les possibilités d utiliser un Campus Virtuel afin de fournir une formation en gestion aux apprenants qui se forment sur le lieu de travail. Il se divise en deux parties : la première comprend un résumé du projet E-ViEW et ses réalisations pendant ses deux années d existence. Dans cette partie, vous trouverez une description des différentes activités réalisées par les partenaires lors de la conception et le pilotage d un apprentissage au travail supportant le Campus Virtuel. La seconde partie compte une version distillée de diverses recommandations effectuées par les partenaires se basant sur leur expérience, mises à disposition d autres personnes intéressées par la mise en place d un type similaire de Campus Virtuel pour Apprenants sur le lieu de travail. Auteurs Cette brochure a été écrite par Malgorzata Gramala du Bureau de projets éducatifs internationaux, à l Université de Lodz. Le soutien rédactionnel et pour la mise en page a été fourni par Annemie Boonen, Directrice du projet E-ViEW, Charlotte Saward, Responsable du projet E-ViEW, à l UEL Connect, et Nikki Cortoos, Alberto Nantiat et Sally Reynolds de l ATiT, en Belgique. Disponibilité Cette brochure est disponible gratuitement sur le site internet du projet: La présente publication est protégée par une licence «Creative Commons Attribution Non-Commercial Share Alike license 3.0.» Clause de non-responsabilité Le contenu de la présente publication relève de la seule responsabilité de l auteur et la Commission n'est pas responsable de l'utilisation qui pourrait en être faite. Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

3 L Apprentissage sur le lieu de travail (WBL) est souvent défini comme un processus de reconnaissance, de création et d application des connaissances par, pour et sur le lieu de travail de plus en plus essentiel pour les organisations, tant du secteur public que du privé. Le WBL peut être fourni sous différents formats et est souvent considéré comme une manière de soutenir le personnel dans leur acquisition de qualifications et compétences. Un format sous lequel le WBL peut être fourni est via l utilisation d un Campus Virtuel (CV) qui fonctionne généralement comme une collecte de ressources, matériaux et services essentiellement sur internet permettant aux apprenants, mentors et enseignants de se réunir pour l enseignement et l apprentissage. Si l'on pousse ce raisonnement un peu plus loin dans le domaine des qualifications et compétences de gestion, un Campus Virtuel pour un Apprentissage sur le lieu de travail des compétences de gestion vise à satisfaire la demande de l employeur concernant un renforcement des qualifications de gestion permettant, en même temps, aux universités d exploiter leurs ressources éducatives (libres) basées sur la compétence en matière de gestion. L apprentissage sur le lieu de travail est un processus de reconnaissance, de création et d application des connaissances par, pour et sur le lieu de travail Un des facteurs les plus essentiels pour les apprenants sur le lieu de travail est l authenticité de l apprentissage. Les travaux d apprentissage doivent être contextualisés et intégrés sur le lieu de travail et les problèmes de manière concrète. Les apprenants n ont pas seulement besoin de se rappeler des informations. Un meilleur niveau de compétences, l acquisition de qualifications et l application des deux sur le lieu de travail sont vraiment importants pour les apprenants désirant travailler dans une économie mondialisée. Le lieu de travail devrait être traité comme un lieu différent de la salle de classe, mais plutôt comme un lieu d apprentissage additionnel. Les connaissances acquises au travail devraient être appliquées lors d un processus d apprentissage. De plus, l apprenant devrait appliquer, tout en étudiant, les connaissances pratiques du lieu de travail. Une manière efficace d aborder l apprentissage sur le lieu de travail est d adopter le concept de Signatures pédagogiques. Ces pédagogies sont définies par Shulman (2005) 1 dans le contexte d éducation professionnelle comme pratiques courantes visant à faciliter aux novices la pensée, la réalisation et l acquisition des valeurs d une profession. Même si l on retrouve les signatures pédagogiques dans le domaine de l éducation, elles sont notamment associées au développement professionnel des futurs professionnels. C est dans ce contexte que le Projet E-ViEW a été créé pour concevoir, développer et piloter le Campus Virtuel Européen pour les apprenants sur le lieu de travail qui serait axé sur l amélioration de leurs qualifications et compétences de gestion dans un contexte européen. Les raisons du projet ont été basées sur l évolution des lieux de travail européens exigeant de nouvelles qualifications et compétences de gestion et qui, en même temps, offrent de nouvelles opportunités d apprentissage. A partir d une analyse des besoins Le projet a débuté par une analyse des besoins détaillée avec une révision des ressources existantes des méthodologies, méthodes et outils concernés afin de s assurer que le processus était axé sur l innovation. Chaque partenaire du projet universitaire a évalué les besoins des employeurs, employés et EES de son pays ayant trait à ce qui suit : campus virtuel, exigences des programmes, pédagogie, TIC, accréditation et soutient (soutien universitaire, technique et scolaire). Les principales conclusions issues de leurs analyses sont les suivantes : Il existe un manque évident de pratiques courantes. Les EES individuels et les entreprises ont leurs propres méthodes de résolution du problème concernant l utilisation de la technologie pour permettre, soutenir et appuyer l apprentissage sur le lieu de travail. 1 LEE S. SHULMAN (2005), Signature Pedagogies in the Profession. E-ViEW a développé, piloté et disséminé des ressources, méthodes et méthodologies pour soutenir la création d un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail

4 Il n existe aucun modèle ni définition universellement admise en ce qui concerne la Une analyse des besoins a révélé un manque de constitution d un «campus virtuel». pratiques courantes, des définitions imprécises, Il existe un besoin d authenticité dans l apprentissage sur le lieu de travail : les un besoin d authenticité et une demande de travaux d apprentissage devraient être qualifications et de compréhension contextualisés et intégrés sur le lieu de travail et les problèmes. Le lieu de travail ne devrait pas être différent de l université ou de l EES : il devrait être considéré comme un lieu d apprentissage additionnel. Les concepts de «qualifications» et «compréhension» sont plus demandés que «se souvenir des informations» et «gérer les connaissances abstraites». Les employeurs et employés exigent des qualifications hautement transférables et adaptables qui sont utiles sur le lieu de travail, telles que la résolution de problèmes, la collaboration, la communication, la prise de décision et la planification. Le cadre est centré directement sur l apprentissage, le soutien de la préparation ainsi que les activités du cours et les travaux d évaluation intégrés concernés Lors de la phase de conception, les partenaires se sont concentrés sur l adéquation des besoins spécifiques du marché du travail européen et de la conception du Campus Virtuel en vue de créer un Campus Virtuel Européen d Apprentissage sur le lieu de travail commun à tous les contextes partenaires. L idée principale à la base de ce Campus Virtuel Européen était de permettre aux apprenants de développer des qualifications et une compréhension dans des contextes d entreprise authentiques. Un premier pas de ce processus était de s accorder sur une définition commune dans laquelle un Campus Virtuel était compris comme étant «l espace dans lequel nous apprenons, se situant au-delà des limites de l espace, du temps et de l institution physique». Le cadre du Campus Virtuel créé par les partenaires impliquait trois secteurs d activités liés les uns aux autres : La création d un Campus Virtuel où le principal centre d attention était le processus d apprentissage. Les moyens mis en doute par la conception pédagogique de base étaient ceux relatifs à la spécification des résultats d'apprentissage escomptés et à la création des conditions du rendement et de l amélioration des étudiants. L offre d une structure impliquant à la fois le processus de préparation et les vraies activités dans lesquelles les apprenants sont impliqués. Cette approche du Campus Virtuel différait vraiment de la conception du e- learning traditionnel. La difficulté au niveau de l offre concernait le fait de varier la méthode (en combinant la prestation en face-à-face et en ligne) et le rendement de l étudiant y compris. Se mettre d accord sur une Stratégie d évaluation dans laquelle les étudiants pourraient démontrer comment ils ont bien réalisé leurs Objectifs d apprentissage individuels (OAI). Dans l idéal, le mode d évaluation nécessaire pour reproduire les conditions de prestations de service. Les partenaires ont convenu que, sur un Campus Virtuel, il était important de tester de nouvelles méthodes d évaluation étant donné l importance de montrer des méthodologies d évaluation ainsi que le rôle que celles-ci dans l apport de modifications aux cadres réglementaires. Cette manière selon laquelle ce cadre a été conçu comprenait les étapes suivantes : Virtual campus

5 Le Cadre pédagogique pour un CV de WBL à la suite de ce processus a défini les principales recommandations en termes d utilisateurs, d employeurs et d EES. Il comprenait aussi une liste des compétences de gestion proposées, révisées et classées ainsi qu une méthode pour aborder les stratégies d apprentissage virtuel dans le WBL. L méthode adoptée pour la création de ces compétences a été celle d adopter le concept de Signatures pédagogiques déjà décrit. Le Cadre pédagogique d E-ViEW pour un CV de WBL présentait les caractéristiques suivantes : En principe les connaissances, qualifications et attitudes comprises dans la liste des compétences de gestion se situaient dans les niveaux 5 et 6 du Cadre Européen des Certifications (CEC) 2. Le soutien technologique des modèles était basé sur l hypothèse selon laquelle chaque partenaire possédait ses propres outils et mécanismes de soutien. La plateforme Moodle est utilisée par tous les partenaires qui ont donc accepté d utiliser Moodle v.2 en tant que base du développement. La fourniture d une plateforme centralisée liée à la plateforme partenaire a favorisé Axe sur l Apprentissage supportant de l échange de bonnes pratiques et de soutien. multiples activités d apprentissage et Cet environnement a été conçu comme un espace de travail international, principalement élaborant une stratégie d évaluation commune pour soutenir les exemples des enseignants et des cours, et qui a aussi permis la coopération entre les experts individuels et les apprenants. Les directives d organisation et de fonctionnement des cours ont été conçues pour supporter le besoin d un apprentissage authentique et d un bon alignement entre le contenu du cours et le contexte professionnel. État actuel du Campus Virtuel d E-ViEW Le Campus Virtuel d E-ViEW qui a été testé avec des apprenants sur la fin du projet est une plateforme de prestation de services Open Source. Il a été construit pour aborder les facteurs de réussite essentiels pour des CV de WBL durables à travers l Europe en prenant en compte les problèmes linguistiques et culturels ; le soutien universitaire, technique, didactique et plus vaste apporté aux apprenants ; la communication efficace permettant d améliorer la mobilité virtuelle entre les apprenants, les tuteurs et les entreprises. La plateforme fournit des zones individuelles clairement navigables pour tous les utilisateurs et intuitive, sur laquelle les tuteurs et étudiants peuvent proposer et trouver des supports d apprentissage/zones d activités. Ces zones sont : La page d accueil avec des liens vers les zones institutionnelles spécifiques contenant des ressources ainsi que des activités d apprentissage créées par des tuteurs spécialistes d apprentissage sur le lieu de travail issus de divers établissements. Un lien direct vers un espace d activité pilote internationale/ La zone des apprenants dans laquelle les utilisateurs peuvent trouver des outils, y compris un forum de discussion, une messagerie instantanée et un outil de rencontre virtuelle pour communiquer avec d autres apprenants sur le lieu de travail à travers l Europe. Une zone Tuteurs et Experts qui facilite la discussion, communication et collaboration virtuelle entre les tuteurs et experts de l apprentissage sur le lieu de travail. Un référentiel consultable de toutes les ressources pour le WBL sur la plateforme E-ViEW. Une ressource peut être constituée par des documents de textes traditionnels, des supports d apprentissage, des liens vers des conférences vidéo et audio, vers des activités d apprentissage, telles que des quizz, des tests et des wikis interactifs. Des blogs sur lesquels les utilisateurs de la plateforme peuvent publier des articles au sujet de tout ce qu ils veulent partager avec la communauté. Mon Profil, où l utilisateur peut visualiser son profil ainsi que ses publications sur le forum ou sur des blogs. 2

6 Cette section de la brochure vise à vous aider à concevoir, développer, fournir et évaluer votre propre prestation d Apprentissage sur le lieu de travail via un Campus Virtuel centré sur l amélioration des qualifications et compétences de gestion dans un contexte européen. Elle contient des recommandations résultant du travail d E- ViEW et est destinée à vous aider à vous assurer que vous abordez toutes les questions technologiques, stratégiques, organisationnelles, didactiques, pédagogiques, économiques et de qualités appropriés nécessaires à la mise en place réussie du Campus Virtuel Européen visant à améliorer les qualifications de gestion des apprenants sur le lieu de travail. Dans la dernière section, nous vous fournirons des informations concernant l utilisation du Campus Virtuel d Apprentissage au travail mis en place pour le projet E-ViEW. Conception pédagogique pour le WBL Vous devez d abord créer un modèle pédagogique approprié pouvant servir de base au développement de votre cours. Veuillez prendre en compte ce qui suit au moment de la conception d un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail : La conception doit fournir une série d énoncés des résultats d apprentissage escomptés acceptés par toutes les personnes concernées : l apprenant, le prestataire du cours, l employeur. La conception doit décrire les niveaux désirés de rendement de l apprenant. La conception doit impliquer l apprentissage qui comprend des travaux authentiques pouvant être sélectionnés et développés dans différents contextes de prestation. Toutes les activités d apprentissage doivent favoriser l intégration des précédentes expériences des apprenants et les amener à transférer, appliquer et faire correspondre les connaissances et les qualifications qu ils possèdent en bâtissant de nouvelles connaissances et en développant de nouvelles compétences. Le modèle final doit encourager l interaction entre les apprenants, favoriser la construction collaborative de connaissances à travers l échange d expérience. La conception doit mêler l expérience éducative autant que possible avec la réalité du monde du travail. Les stratégies d évaluation doivent clairement indiquer le niveau de compréhension de l étudiant ayant besoin d être développé. Les travaux d évaluation doivent permettre aux apprenants de montrer clairement leur niveau de compétence en ce qui concerne leurs OAI. L évaluation peut inclure l apport des employeurs ainsi que des autres personnes sur le lieu de travail. Cette méthode peut augmenter le niveau de compétence acquis et identifier les changements de comportement en tant que tels, les compétences se manifestent sur le lieu de travail. Une méthode pédagogique que nous recommandons est celle qui consiste à utiliser ce qui est connu en tant que modèle de Contextes pour la Compréhension de l éducation d entreprise (CUBE). L objectif principal de ce modèle est «l enseignement pour la compréhension» et il est centré sur trois types de travaux que l apprenant dot réaliser afin de démontrer qu il a bien compris un concept ou un sujet.

7 Le premier consiste au suivi ou à la cartographie des limites conceptuelles. Dans ce type de travail, les apprenants décrivent la structure de concepts, identifient les exemples valides ainsi que les non-exemples, et établissent des liens, des interdépendances et des relations entre les différents concepts de l éducation d entreprise. Les résultats, qui peuvent être publiés en tant que ressources partagées, incluent des cartes conceptuelles, des exemples et non-exemples, des résultats souvent confondus avec des exemples, des comparaisons, etc. Les types utiles de travaux comprennent le suivi ou la cartographie des limites conceptuelles expliquant des concepts à aux autres et formulant des questions génératives Les exemples de ces travaux peuvent comprendre la cartographie des différentes significations du terme «leadership» ou la distinction entre les problèmes de communication et les problèmes ne concernant pas la communication. Le deuxième type de travail implique l explication des concepts aux autres se basant sur l idée que si vous connaissez bien quelque chose, alors vous devriez être capable de l expliquer. Il facilite l apprentissage en exposant d éventuelles faiblesses et lacunes de compréhension. Il ne faudrait pas le confondre avec les explications des enseignants. Les explications de concepts doivent être contextualisés, pertinents et appliqués sur le lieu de travail. Les exemples de ces travaux peuvent expliquer les divers éléments d un bilan ou la différence entre la comptabilité financière et la comptabilité de gestion. Le troisième type de travail concerne la formulation de questions génératives impliquant que les apprenants formulent des questions au sujet d un concept, tel que le leadership ou la structure organisationnelle. Les questions génératives sont ouvertes, problématiques, intéressantes (suscitant la curiosité) et représentent des problèmes pratiques basés sur de réelles expériences ou sur des scénarios sur le lieu de travail. Il convient de remarquer que le travail consiste à générer des questions mais pas nécessairement d y répondre. L enquête générative incite les apprenants à trouver de nouvelles descriptions de problèmes, d insister sur la réflexion et de favoriser l émergence de nouvelles significations. Compétences de gestion pour le WBL Les dix compétences de gestion ayant été définies lors de la prestation via le CV du WBL E-ViEW sont les suivantes : 1. Compétences commerciales : connaissances étendues depuis l expérience et l éducation, capacité à diagnostiquer les besoins des consommateurs et idées ainsi que les produits sur le marché. 2. Compétences d entreprise : capacité de coopérer avec des superviseurs et collègues, capacité de s identifier avec l entreprise. 3. Compétences personnelles : capacité de gérer des situations stressantes, capacité de faire face à un échec, d être rigoureux, autonome dans l organisation et exécution des tâches. 4. Compétences cognitives : créativité et ingéniosité, capacité de résoudre les problèmes rapidement, volonté d apprendre et ouverture face aux changements. 5. Compétences sociales : affirmation de soi, compétences de négociation, capacité établir des contacts et à acquérir des connaissances. 6. Compétences managériales : compétences de leadership, capacité à fixer des objectifs, prendre soin des subalternes, courage managérial, aptitudes à motiver et pensée stratégique. 7. Compétences décisionnelles : application au risque, prise de décision, compétences de pensée analytique et analyse de l investissement. 8. Compétences d équipe : compétences interpersonnelles, capacités de déléguer, esprit d équipe et communication. 9. Compétences d innovation : pensée créative, résolution de problèmes et initiatives entrepreneuriales. 10. Compétences de projet : direction de projets, planification et gestion du temps. Cette liste peut servir de base pour l aspect du développement du contenu des prestations de modules de WBL aux compétences de gestion via un campus virtuel. La transférabilité des modules à travers l Europe peut être garantie par l utilisation du Cadre Européen des Certifications (CEC) dans lequel les crédits sont attribués en fonction du système européen de transfert de crédits (ECTS) ou du système européen de transfert de crédits pour l'enseignement et la formation professionnels (ECVET). Les deux systèmes sont applicables aux cours WBL. Les ECTS sont basé sur le nombre d heures de travail tandis que les ECVET dépendent de l importance relative des acquis

8 d apprentissage. En termes de niveaux, nous suggérons que ces compétences soient enseignées au niveau CEC 5 et 6. Organisation et prestation Le modèle de prestation décrit dans la présente brochure est celui dans lequel les principaux fournisseurs sont issus d'établissements d'enseignement supérieur. La prestation de cours ou de modules peut prendre la forme d un partenariat stratégique entre l employeur et l établissement d enseignement supérieur pouvant résulter en crédits attribués en vue d un diplôme ou d un certificat universitaire. Les apprenants doivent toujours être informés de l éventuelle valeur des compétences acquises en temps d accréditation professionnelle ou universitaire. Les cours WBL sont généralement inclus dans une stratégie de développement professionnel, d apprentissage permanent ou de formation continue. Lorsqu il s agit de choisir un mode de prestation, nous recommandons que : La méthode de prestation soit mixte, ce qui implique une combinaison de prestation en face-à-face (simultanée) ou en ligne (non simultanée). La combinaison peut varier selon la configuration du cours, des technologies disponibles, des préférences de l établissement, etc. La prestation doit impliquer les performances de l apprenant, ce qui peut prendre diverses formes. Les apprenants doivent être actifs et engagés tout au long de la formation. L apprentissage est facilité par l amélioration du rendement et de commentaires efficaces. Modèle de cours Nous proposons une structure d Apprentissage sur le lieu de travail via un Campus Virtuel basée sur le modèle organisationnel de Gilly Salmon 3 et comprenant cinq étapes : 1. Accès et motivation : (i) garantir la bonne configuration des participants au système et leur accès, (ii) accueillir les apprenants et proposer de l assistance pour les s ou le téléphone, (iii) envoyer un premier message. 2. Socialisation en ligne : (i) développer l unité du groupe et familiariser les apprenants avec l environnement d apprentissage en ligne, (ii) encourager les apprenants à partager des expériences. 3. Échange d informations : (i) encourager la participation des apprenants à des forums pour discuter du contenu disponible en ligne, (ii) encourager et supporter les différentes stratégies de gestion des informations. 4. Construction des connaissances: (i) guider et fournir le nécessaire pour faciliter le processus d apprentissage, (iii) encourager l interaction entre les apprenants pour établir des liens entre les différentes contributions ainsi qu entre ces contributions et le contenu. 5. Développement : (i) encourager la pensée critique des apprenants. Afin de favoriser l interaction, nous vous proposons les solutions suivantes : Permettre aux apprenants de transférer, appliquer ou faire correspondre les connaissances et les qualifications qu ils possèdent lors de formation en salle de classe et de formation à distance par des méthodologies actives appliquées à l apprentissage en ligne. Proposer des activités éducatives favorisant l intégration des précédentes expériences des apprenants par l interaction et la collaboration électronique en bâtissant des connaissances. Promouvoir l interaction entre les apprenants, la construction collaborative des connaissances par l échange d expériences Permettre aux apprenant de bâtir leurs propres connaissances en étudiant le contenu fourni, en résolvant des problème et en observant les différentes méthodes de résolution proposées utilisées par les autres apprenants. 3 G. SALMON (2002), E-tivities. The Key to Active Online Learning

9 Module test Ci-après un exemple de la manière dont vous pouvez organiser un module en abordant un thème spécifique. Timing et structure Présenter le thème avec 3 sessions en ligne non simultanées (temps estimé : 1 heure par session). Pendant ces sessions, s assurer de présenter les contenus, objectifs et activités du module. S assurer d assister les apprenants en veillant à ce qu ils aient bien compris ce qu ils doivent faire pendant le module. Fournir aux apprenants toutes les ressources et supports dont ils ont besoin pour entamer une période d étude individuelle fructueuse. Fournir une opportunité d avoir une session supplémentaire pour discuter des idées des apprenants, les commentaires et les impressions ainsi que pour répondre à d autres questions. Il est important d avoir une précise du temps requis pour chaque activité ainsi que du temps de tutorat nécessaire pour assister les apprenants. Objectifs spécifiques Chaque thème dans un module doit comprendre un ensemble explicite et clairement présenté d objectifs spécifiques. Ressources Les ressources disponibles pour soutenir le thème doivent comprendre : 1. Des liens vers des bibliothèques virtuelles et autres ressources électroniques, 2. Des supports corporatifs/institutionnels 3. Des supports texte : documents Word, documents PDF, présentations, 4. Des animations/simulations multimédia, 5. Des vidéos. Le format de la ressource doit toujours être spécifié. Les apprenants doivent savoir en avance si un document sera téléchargeable sur son ordinateur ou s il sera redirigé vers un autre site internet. Ils devront aussi être avertis en ce qui concerne les limites de taille de fichier dans le cas, par exemple, du téléchargement d un support vidéo. Activités d évaluation Les activités d évaluation peuvent se réaliser individuellement ou en groupe selon les compétences ou qualifications à développer. Elles peuvent comprendre l évaluation de discussions (messagerie, forum), des petits quizz pour l autoévaluation, ainsi que l évaluation des outils de blogs et de wikis permettant la construction collaborative di contenu. Les activités sur Moodle à mettre en place pour supporter ce model Sur le Moodle standard, il existe 13 différents types d activités pouvant être utilisées : 1. Devoirs les tuteurs notent et commentent les dossiers et devoirs créés en ligne et hors ligne 2. Messagerie permet aux participants d avoir une discussion simultanée en temps réel 3. Choix permet à un enseignant de poser une question et de faire un choix parmi plusieurs réponses 4. Base de données permet aux participants de créer, conserver et chercher une banque de données 5. Commentaires pour créer et mener des enquêtes pour avoir un retour 6. Forum permet aux participants d avoir des discussions non simultanées 7. Glossaire permet aux participants de créer et de conserver une liste de définitions, comme dans un dictionnaire 8. Leçon pour fournir un contenu de manière flexible 9. Quizz - permet à l enseignant d élaborer et de créer des quizz pouvant être automatiquement notés et commentés et/ou corrigés en indiquant les réponses 10. SCORM permet aux logiciels SCORM d être intégrés en tant que contenu de cours 11. Enquête aide les enseignants à rassembler les données des étudiants et de réfléchir à leur propre enseignement 12. Wiki un ensemble de pages internet à laquelle tout le monde peut participer ou édit 13. Atelier permet d évaluer ses pairs

10 Tutorat sur un CV de WBL Les tuteurs travaillent directement avec les apprenants et les assistent sur les parcours d apprentissage individualisés. Ils doivent non seulement posséder les connaissances adéquates, mais aussi posséder l expérience et les qualifications nécessaires pour bien réussir un CV de WBL. Le rôle va bien au-delà d une simple vérification des connaissances et demande du temps et de l attention afin que le tuteur reconnaisse les talents, intérêts, faiblesses et styles d apprentissage de chaque apprenant. Ce qui suit représente ce que nous considérons comme étant les principaux avantages d un tutorat haute qualité dans l Apprentissage du le lieu de travail fourni par un Campus Virtuel : Offre d expérience éducative importante pour les débutants, ainsi que pour les apprenants de niveau avancé, Implication du développement des connaissances, qualifications et attitudes, L assistance aux étudiants lorsqu ils s engagent dans le contenu des cours et la facilitation de l apprentissage, L encouragement à l auto-organisation du processus éducatif et à la motivation, Soumission d un retour immédiat sur les travaux des apprenants, Soutien aux apprenants lors de l acquisition de nouvelles qualifications, compétences mais aussi lors du développement personnel. Participation de l employeur Un employeur est un actionnaire important dans le WBL. Son implication peut être soit officielle ou non officielle selon le contexte spécifique du CV de WBL. Les grandes ou petites entreprises s impliquent différemment dans le WBL. Les grandes entreprises peuvent disposer de fonds et de programmes spéciaux. Les petites entreprises peuvent avoir besoin de travailler en coopération afin que le groupe partage les coûts. Les grandes entreprises peuvent être intéressées par les résultats d apprentissage ayant des objectifs transnationaux, tandis que les petites entreprises peuvent avoir besoin de répondre aux besoins locaux en termes de WBL. Lorsque vous travaillez avec des employeurs, nous recommandons de prendre en compte ce qui suit: Il existe une insuffisante compréhension entre les employeurs sur la définition de l apprentissage sur le lieu de travail, vous pouvez donc avoir besoin de définir vos conditions bien avant que vous commenciez. La collaboration sur le lieu de travail doit prendre la forme d un partenariat stratégique entre l établissement d enseignement supérieure spécifique et les employeurs concernés, en impliquant ainsi des accords écrits explicites signés à la fois pas l EES et l (les) employeur(s) avant. Les employeurs doivent être activement impliqués dans la définition des compétences à fournir pendant un cours et, éventuellement, lors du processus d évaluation. Des mesures doivent être prises pour veiller à l appui de l employeur, par exemple, en ce qui concerne la mise à disposition les hauts dirigeants pour l'accompagnement sur le terrain. Accord d apprentissage La mise en place d un système de contrats d apprentissage peut augmenter les chances de réussite d un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail. Un tel contrat doit être signé par l employé, l employeur et le prestataire. Le contrat d apprentissage doit déterminer les travaux du programme et leur intégration sur le lieu de travail, l emploi du temps, les résultats d apprentissage, la méthode d évaluation, les activités de soutien, les coûts et la mesure dans laquelle la surveillance conjointe s applique. Le contrat d apprentissage peut aussi comprendre la définition du mentorat et de l encadrement fourni par l employeur. Soutien technique En clair, le soutien des fournisseurs de la plateforme pour un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail est essentiel pour réussir. Il n est pas uniquement essentiel pour les apprenants, mais aussi pour les tuteurs impliqués. Le soutien technique répond à toutes les questions qui concernent le fonctionnement et la fonctionnalité du Campus Virtuel, tandis que le soutien scolaire aborde des problématiques universitaires spécifiques sur le contenu du cours.

11 En ce qui concerne le soutien technique, nous recommandons ce qui suit : Dès le début, les apprenants doivent être informés des exigences techniques minimales et des protocoles nécessaires à la participation au cours. Le niveau d autonomie technique des apprenants doit être prédéterminé pour supprimer les barrières technologiques. Le soutien technique doit être disponible pour répondre aux questions concernant le fonctionnement quotidien du cours et le temps de réponse ainsi que les attentes doivent être publiquement connus et vérifiables. Implication d experts externes Des professionnels externes dans le domaine peuvent être intégrés au WBL de différentes manières. Celles-ci peuvent varier en termes de niveau, mode, but et importance. Les experts peuvent réaliser des commentaires et examiner le rendement de l apprenant ainsi qu offrir un aperçu des pratiques quotidiennes. Ils peuvent présenter des scénarios de travail pertinents et faire le lien entre le processus éducatif et la réalité du lieu de travail. Normalement, un expert est une personne qui est externe à l équipe de prestation de cours et possédant une expérience du lieu de travail pertinente ainsi que de bonnes compétences de communications. Veillez à bien informer l expert pour ce qui est du niveau des connaissances préalables des apprenants. L expert peut participer de diverses façons : il peut participer aux sessions simultanées en ligne, participer au contrôle de la qualité ou diriger ou participer à un atelier. Si vous impliquez des experts externes, nous vous recommandons de veiller à ce que : L implication de l expert soit pertinente pour le contexte d apprentissage Vous informiez vos apprenants de l implication prévue d un expert et de son objectif Vous consacriez assez de temps et d efforts dans la planification pratique en ce qui concerne les dates et les modes d engagement Vous planifiiez soigneusement l implication de l expert en lien avec ce que les apprenants ont déjà appris Vous fournissiez l activité de suivi afin de maximiser l impact de l implication de l expert L implication du spécialiste complète le travail des tuteurs et des enseignants Les apprenants fassent part de leurs commentaires sur leur expérience d apprentissage Aspects techniques du Campus Virtuel E-ViEW La plateforme prototype E-ViEW (PPE) est une application internet Open Source basée sur le logiciel Moodle 2.1 et, en tant que telles, elle est conçue pour supporter un cadre constructiviste social pour l éducation. La plateforme Moodle a été changée en une structure sur mesure et l interface utilisateur E-ViEW pour une utilisation paneuropéenne par des EES dans divers pays. Caractéristiques clés et problèmes La mise en place de la plate permet à chaque pays de conserver leur propre zone de cours, néanmoins pour encourager l interaction paneuropéenne, l accès à toutes les zones de cours spécifiques des pays est ouvert à tous les utilisateurs. Cette structure organisationnelle a été réalisée via la manipulation de méta-cours. Afin de promouvoir le concept interdisciplinaire, des éléments et ressources des

12 pays participants de chaque zone de cours «locale» peuvent faire partie du cours de «Master» et aussi des zones de ressources consultables. Les ressources peuvent être filtrées par EES, compétences de gestion ou les deux. Un autre aspect clé de la plateforme E-ViEW était le besoin de gérer l accès aux exemples de l outil wiki le résultat désiré était qu un petit groupe de participants dans la plus vaste cohorte d E-ViEW examinerait et interagirait avec les pages wiki d une autre. Le problème était de le faire sans compromettre le sentiment d ouverture de la plateforme. Cet objectif a été atteint par la manipulation de groupes. Cela signifie qu un groupe pouvait être mis en place entre, par exemple, un apprenant, son tuteur et son employeur, ou entre un petit groupe d apprenants. Certaines solutions et caractéristiques techniques ont bien fonctionné pendant le pilotage d E-ViEW, certaines non et d autres auraient besoin d une adaptation ou d un ajustement pour satisfaire les besoins de chaque groupe paneuropéen en particulier ou d une utilisation à plus grande échelle. Les résultats techniques et les recommandations basés sur l expérience du pilotage E-ViEW sont disponibles sur le site internet d E-ViEW : Fonctionnalités clés Big Blue Button, une plateforme intégrée de vidéoconférence Open Source et un espace de travail virtuel Messagerie Messagerie instantanée Forums Zone Etudiants et forum Zone Tuteur/Expert et forum Blogs Accès au Campus Virtuel E-ViEW Le campus virtuel E-ViEW existant demeurera en ligne jusqu en Les données des étudiants du pilote E-ViEW ont été supprimées du système à des fins de confidentialité. La plateforme a été reconfigurée pour l auto-enregistrement. Quiconque désirant utiliser la plateforme peut se rendre sur et s enregistrer afin d obtenir un compte d utilisateur E-ViEW en utilisant leur nom et adresse . Un compte «étudiant» vous sera fourni et vous pourrez parcourir les outils de communication interne de la plateforme. Ce E- ViEW sera une plateforme non-supportée, cependant, il vous sera fourni des guides et des documents de support au sein du campus virtuel Création d un Campus Virtuel E-ViEW Le partenariat sur le projet E-ViEW a créé un logiciel d installation du campus virtuel E-ViEW disponible à partir du site internet du projet : Le logiciel gratuit contient un fichier téléchargeable pouvant être utilisé pour l installation d un «modèle» E-ViEW sur votre serveur. Le logiciel comprend des instructions d installation de l environnement d apprentissage Moodle, de téléchargement, d application et d utilisation d E-ViEW avec votre Moodle, ainsi que les recommandations techniques pour l utilisation de la plateforme avec divers pays, organisations ou groupes.

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Blog dans l enseignement des langues vivantes (BLOGS)

Blog dans l enseignement des langues vivantes (BLOGS) Blog dans l enseignement des langues vivantes (BLOGS) Une plate-forme d'écriture coopérative en ligne pour l'apprentissage des langues Description de projet Mise à jour le 29 novembre 2006 Coordinateur:

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts comme développés par inter}artes et adoptés par artesneteurope Institution et sujets à évaluation

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Jan Bujnak Université de Zilina Slovaquie La parole dite et le texte écrit sur papier étaient la base ainsi que le seul moyen de transférer les informations

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 LEGO Education a le plaisir de présenter l édition pour tablette du logiciel LEGO MINDSTORMS Education EV3, un moyen amusant

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Technologies de l Information et de la. Communication (TICs) dans le curriculum

Technologies de l Information et de la. Communication (TICs) dans le curriculum Technologies de l Information et de la Communication (TICs) dans le curriculum 2006 Auteur: Dr Patti Swarts, Spécialiste de l éducation pour GeSCI, http://www.gesci.org Traduit en français grâce à Lionel

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE L accès à l information est un droit fondamental de tout apprenant, présentant ou non un handicap et/ou un besoin

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique. Juin 2011

Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique. Juin 2011 Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique Juin 2011 Martin Chailloux 05/05/2011 Projet de formation continue Formation à la bureautique à distance Sommaire Formation à la bureautique

Plus en détail

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2012 2013 FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR Fiche N 4 PPE NATURE DE L'ACTIVITE : Approche aux différentes plateformes collaboratives

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Offres et accords de services (SOA) avec certification 5 jours (anglais et français) Vue d ensemble de la formation ITIL est un ensemble de conseils sur les meilleures pratiques, devenu un référentiel

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

le 16/17 novembre 2011

le 16/17 novembre 2011 Stratégie de la COHEP 2012-2016 2016 adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 16/17 novembre 2011 Formation initiale et continue des enseignantes et enseignants en tant que mandat principal des HEP

Plus en détail

Guide Référent Et Equipe pédagogique Version.1

Guide Référent Et Equipe pédagogique Version.1 Guide Référent Et Equipe pédagogique Version.1 1 Sommaire page 1- Introduction 3 2- Connexion 4 3- Tableau de bord 5 4- Gérer les demandes d admissions 7 5- Les blocs 8 6- Création d un cours 10 7- Mise

Plus en détail

GUIDE UTILISATEURS CONCREE: OVERVIEW

GUIDE UTILISATEURS CONCREE: OVERVIEW 1 Guide utilisateur GUIDE UTILISATEURS : OVERVIEW est une infrastructure conçue par des entrepreneurs, pour les entrepreneurs. C est une plateforme de mise en relation et de collaboration virtuelle au

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

Guide de l étudiant Mon cours en ligne. 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid

Guide de l étudiant Mon cours en ligne. 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid Guide de l étudiant Mon cours en ligne 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid Ce guide vous accompagnera tout au long de votre formation.

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE E/ECA/STATCOM/3/19 novembre 2011 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

SURF MOODLE PILAR PAGÉS VALLEJO. CAMPUS VERTICAL www.campusvertical.es info@campusvertical.es

SURF MOODLE PILAR PAGÉS VALLEJO. CAMPUS VERTICAL www.campusvertical.es info@campusvertical.es INFORMATIONS GENERALES TITRE DE LA MEILLEURE PRATIQUE TITRES ET QUALIFICATIONS DE L AUTEUR SURF MOODLE PILAR PAGÉS VALLEJO PROFESSEUR DANS LE DOMAINE DES TECHNOLOGIES MASTER EN TECHNOLOGIES EDUCATIVES

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 Professeur superviseur Philippe Pelletier ppelletier@cmaisonneuve.qc.ca

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Appel à projets. Numérique éducatif DOSSIER DE CANDIDATURE. Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC)

Appel à projets. Numérique éducatif DOSSIER DE CANDIDATURE. Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC) Appel à projets Numérique éducatif 2014 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC) 1. CONTEXTE Les cours en ligne ouverts et massifs (CLOMs, en anglais

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Solution e-learning pour vos études Erasmus

Solution e-learning pour vos études Erasmus Solution e-learning pour vos études Erasmus http://linguaprepa.kerwan.net Equipe projet Soufian BAROUABI : Développeur multimédia Omar Djiba : Concepteur pédagogique Jesus GARATE : Concepteur pédagogique

Plus en détail

Termes de références pour la réalisation de l action :

Termes de références pour la réalisation de l action : REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE JENDOUBA Institut Supérieur des Sciences Humaines de Jendouba PAQ2012-QE Prêt 7392-TN Projet: APPUI

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

le WebCampus de l'uppa

le WebCampus de l'uppa Construire et animer des formations en ligne avec le WebCampus de l'uppa Manuel du formateur Dokeos Mars2010 / Maj. Olivier Duteille (CRATICE/UPPA) Avril2011 Table des matières Avant-propos... 6 WebCampus?

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

Guide pour la rédaction, la présentation et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC

Guide pour la rédaction, la présentation et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC Guide pour la rédaction, la présentation et l'évaluation des travaux de fin d'étude (TFE) dans le cadre de la formation Did@cTIC Afin de finaliser son parcours de formation Did@cTIC, chaque participant-e

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining)

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Description de projet Mise à jour le 18 mai 2006 Coordinatrice: Equipe de projet: Laura Muresan, EAQUALS / PROSPER-ASE, Roumanie Frank Heyworth,

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Description des cours TBU

Description des cours TBU des cours TBU 201-213-RO - Mathématiques appliquées au travail de bureau Le cours Mathématiques appliquées au travail de bureau (201-213-RO) permet de développer les habiletés requises pour résoudre des

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Appel de Candidature

Appel de Candidature Appel de Candidature Formation sur l assurance qualité interne dans l Afrique de l Ouest 2015-16 Le projet «Training on Internal Quality Assurance in West Africa (TrainIQAfrica)» est une formation pour

Plus en détail

Guide de cours d apprentissage en ligne. M0: Guide du cours

Guide de cours d apprentissage en ligne. M0: Guide du cours Guide de cours d apprentissage en ligne e- M0: Guide du cours Introduction Ce guide a été conçu pour vous donner un aperçu de l'organisation de votre cours et vous présenter les principales fonctions de

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Stages Individuels. www.crossknowledge.com

Stages Individuels. www.crossknowledge.com Stages Individuels www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : www.stages-individuels.fr

Plus en détail

PRÉPARATION D UNE ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE

PRÉPARATION D UNE ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE PRÉPARATION D UNE ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE Formulaire des gestionnaires Janvier 2013 Guide du participant Page 1 Page 2 Rédaction d une évaluation du rendement Table des matières Introduction... 5

Plus en détail

CELCAT est un leader mondial de la gestion d emploi du temps et du suivi de l assiduité des étudiants dans l enseignement supérieur.

CELCAT est un leader mondial de la gestion d emploi du temps et du suivi de l assiduité des étudiants dans l enseignement supérieur. CELCAT Timetabler Le gestionnaire interactif d emploi du temps CELCAT est un leader mondial de la gestion d emploi du temps et du suivi de l assiduité des étudiants dans l enseignement supérieur. Notre

Plus en détail

Introduction Les architectes Les utilisateurs expérimentés Les créateurs de contenu Les chefs de projet Les documentalistes

Introduction Les architectes Les utilisateurs expérimentés Les créateurs de contenu Les chefs de projet Les documentalistes Introduction Bienvenue dans le Kit d administration Microsoft Office SharePoint Server 2007! Si vous lisez cette introduction, il y a de grandes chances pour que vous soyez intéressé par l administration

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations Formulaire de demande d admission Nom complet : Adresse actuelle : Section 1 - Identification Adresse permanente (si différente de l'adresse

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

ISO 9001:2015 mode d emploi

ISO 9001:2015 mode d emploi ISO 9001 ISO 9001:2015 mode d emploi ISO 9001 est une norme qui établit les exigences relatives à un système de management de la qualité. Elle aide les entreprises et organismes à gagner en efficacité

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.220.10 du 1 er novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2014) 88600

Plus en détail

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale)

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Régionale - Locale Date: A: Nom de l établissement: De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) L Régionale «Réseau CERTA» et ont convenu

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Hélène Podvin Ingénieur pédagogique ENVAM CIRM-Université de Rennes 1 Campus de Beaulieu

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

L'Espace Numérique de Travail (ENT) Moodle 1.0

L'Espace Numérique de Travail (ENT) Moodle 1.0 L'Espace Numérique de Travail (ENT) Moodle 1.0 PF2010 Table des matières Objectifs 5 I - Présentation de Moodle 7 A. Qu'est ce que Moodle?...7 B. Que signifie le sigle Moodle?...7 C. A quoi servent des

Plus en détail

Outlook avancé pour la gestion de projet

Outlook avancé pour la gestion de projet Pour simplifier la gestion et l exécution de multiples projets Introduction De plus en plus de gens ont à gérer des projets dans l exercice normal de leurs fonctions. Pour tenir compte de cette nouvelle

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail