PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien."

Transcription

1 PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien. Grippe, gastro-entérite, angine, otite,...nous sommes régulièrement malades. Quelles sont les caractéristiques de ces organimes qui nous rendent malade? Comment nous rendent-ils malades? I. Un contact permanent avec les micro-organismes Activité 1 Observations de ce certains micro-organismes X1400 Point commun Microscopique (invisibles à l'oeil nu) Différences Bactéries, virus, champignons microscopiques Provoquent des maladies ou sont utiles pour nous Vivent dans l'air, sur les objets, sur la peau, sur les muqueuses, dans des aliments, donc dans des milieux différents Formes différentes Act 2 SVT 3ème Hatier > On observe que des bactéries se développent uniquement là où les doigts ont été posés, alors que le milieu était stérile, donc les bactéries proviennent de la peau des doigts. BILAN Les micro-organismes sont des organismes microscopiques. Ce peut être des bactéries, des virus, des champignons microscopiques. Ils sont présents, en permanence, dans tous les milieux (air, eau, terre, aliments, sur les objets,...), sur la peau et les muqueuses de l Homme. Certains sont responsables de maladies (ils sont pathogènes) (= "microbes"). D autres sont inoffensifs, et parfois utiles pour l'homme.

2 Act 3 : Identification des barrières de protection du corps La peau et les muqueuses constituent des barrières naturelles entre le milieu intérieur de notre organisme et le milieu extérieur où se trouvent les micro-organismes. Elles constituent un moyen de protection, empêchant les micro-organismes pathogènes de rentrer dans notre milieu intérieur.

3 II. Transmission, contamination et infection Act 3 : Etude de quelques exemples Le choléra est une maladie due à une bactérie : le vibrion du choléra. Les personnes qui sont malades ont mangé des aliments ou bu de l eau contenant ce vibrion. Dans les régions où sévissent des catastrophes naturelles : séisme, inondations importantes, la destruction des systèmes d épuration des eaux usées peut favoriser une épidémie de choléra car les eaux courantes sont alors infestées de vibrion du choléra. Une fois dans le sang, cette bactérie se multiplie et surtout produit une molécule toxique, une toxine, qui via le sang rejoint et altère (abime) la paroi de l intestin grêle. Elle entraîne des diarrhées et des vomissements qui caractérisent la maladie. La grippe est une maladie due à un virus : le virus de la grippe. Le virus se transmet d une personne à une autre par les sécrétions et les gouttelettes émises par la toux, qui se propagent dans l air. Le virus rentre dans l organisme par le nez ou les yeux. Puis il se fixe et rentre à l intérieur des cellules de la trachée et des bronches où il se multiplie. Les nouveaux virus produits sont libérés hors de la cellule et peuvent parasiter d autres cellules. Beaucoup de cellules parasitées meurent. L altération des cellules de la trachée et des bronches entraîne une fièvre élevée, des courbatures, des maux de tête et généralement une rhinite, une pharyngite et une bronchite. Le SIDA est dû à un virus, le VIH. Les personnes sont contaminées après un rapport sexuel avec une personne contaminée ou par contact avec du sang au niveau d'un plaie de la peau.. Le SIDA est une maladie mortelle : sans traitement, la personne a une durée de vie de 3 à 20 ans en moyenne. Cependant grâce aux traitements on prolonge la vie des personnes sur de longues années. Une fois contaminé, et en absence de traitement, le virus se multiplie à l'intérieur des cellules de défense de l'organisme. Cela entraine la destruction des cellules de défense et une inefficacité du système de défense de la personne. La personne devient vulnérable aux micro-organismes pathogènes (qui provoquent des maladies). La listériose est une maladie due à une bactérie, la Listeria. Cette bactérie se développe dans les fromages et les charcuteries mal conservés. Suite à l'ingestion d'un aliment contaminé, la bactérie traverse la muqueuse intestinale et se développe dans tous les liquides du milieu intérieur : dans le sang, la lymphe et dans le liquide cephalo-rachidien, (liquide présent dans le cerveau). Elle peut ainsi provoquer ainsi un empoisennement de la personne ou des atteintes du système nerveux. Il est donc primordial de respecter la chaine du froid de ces aliments et leur date limite de consommation. Comparer les micro-organismes, les modes de transmission, les modes de contamination = barrières naturelles traversées lors de la contamination, les modes d'infection, pour chaque maladie citée, en utilisant le mode de représentation qui vous semble le plus approprié (tableau ou texte). Réponse : Maladies Choléra Micro-organismes Mode de contamination = barrière naturelle traversée Par les aliments ou l'eau contaminés Virus de la grippe Par les sécrétions, les goutellettes émises par la de l'appareil respiratoire toux, dans l'air ou des yeux Se multiplie dans les cellules de l'appareil respiratoire Virus : VIH Par rapport sexuel (sperme, sécrétions vaginales) Par contact avec du sang contaminé Se multiplie dans les cellules de défense Bactérie : Listeria Par les aliments (fromages et du tube digestif charcuteries) contaminés SIDA du tube digestif Mode d'infection Bactérie : vibrion du choléra Grippe Listériose Mode de transmission de l'appareil génital Traverse la peau Se multiplie dans le sang et produit une toxine Se multiplie dans le sang, la lymphe ou le liquide du cerveau

4 BILAN: Certains micro-organismes donnent des maladies : Ils se transmettent à un individu par l'air, l'eau, les aliments, le sang, les objets, les sperme, les sécrétions vaginales,... Ils contaminent l'individu en traversant une barrière naturelle, la peau ou une muqueuse. passant du milieu extérieur au milieu intérieur, par une lésion qui peut être microscopique, Ils infectent l'individu en se multipliant dans le milieu intérieur. - La plupart des bactéries se multiplient dans le sang ou la lymphe, certaines produisent des toxines. - Les virus se multiplient à l'intérieur de cellules cibles, détruisant ces cellules. C'est l'infection qui provoque les symptômes de la maladie (toux, boutons, fièvre, diarrhées,...) III. Des moyens pour lutter contre la transmission, la contamination et l'infection Act4 Etude de documents p78-79 doc1 p78 : Extrait du discours de Louis Pasteur en 1878, texte historique Pasteur conseille en salle d'opération de prendre des précautions d'hygiène (lavage des mains) et de porter les instruments et l'eau utilisée à haute tempéature afin de tuer les microbes. Ce sont des méthodes d'asepsie, de stérilisation, elles permettent d'éviter de transmettre des microbes aux patients opérés. Doc 2 p78 : Photographie On observe un adulte en train de désinfecter la plaie d'un enfant au niveau du genou Le désinfectant tue tous les microbes au niveau de la plaie, il évite que les microbes rentrent dans le sang et s'y développent, il lutte contre la contamination. Doc3 p78 Photographie de résultats d'un expérience. Une personne a posé ses doigts sur sur un milieu nutritif initiallement stérile. On observe que des bactéries ne se développent sur le milieusi la personne ne s'est désinfectée les doigts, par contre si elle ne se les a pas désinfecté de nombreuses colonies de bactéries se développent. Donc le désinfectant détruit les bactéries. Doc4 p78 Affiche d'une campagne de prévention contre le SIDA Elle montre un préservatif et indique qu'on peut éviter la transmission du SIDA lors d'un rapport

5 sexuel en utilisant le préservatif. Doc 5 p79 Texte qui relate une découverte historique On indique qu'un médecin anglais, Alexander Flemming, a découvert en 1928, que des champignons microscopiques produisaient une substance qui détruisait les bactéries. C'est la découverte d'un antibiotique, la pénicilline. Cette découverte va permettre d'arrêter les infections dues aux bactéries Doc 6 p79 Tableau On observe qu'une même maladie peut être due à des virus ou à des bactéries. Des antibiotiques permettent de guérie uniquement la maladie d'origine bactérienne. Donc les antibiotiques ne détruisent que les bactéries, ils n'agissent pas sur les virus. Doc 7 p79 Photo d'un antibiogramme On a déposé différents antibiotiques (sous forme de pastilles rondes) sur des bactéries cultivées sur une boîte de pétri. On observe qu'autour de certains antibiotiques, les bactéries ont disparues. L'antibiotique le plus efficace, qui a détruit le plus de bactéries est le D puis le A, le G, le F et le E. Les antibiotiques B et C ne détruisent pas les bactéries, ils n'ont aucun effet sur la bactérie cultivée. Donc une bactérie ne peut être détruite que par certains antibiotiques. BILAN Les mesures d'hygiène, la stérilisation détruit les micro-organismes du milieu environnant, elles empêchent leur transmission : ce sont des mesures d'asepsie. Les antiseptiques (désinfectant) détruisent les micro-organismes sur une blessure, ils empêchent la contamination. Les antibiotiques arrêtent l'infection due à des bactéries : ils arrêtent la multiplication des bactéries et parfois les détruit. Un antibiotique donné n'agit que sur certaines bactéries, leur action est ciblée. Le préservatif évite la transmission des maladies sexuellement transmissibles comme le SIDA.

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

Réaliser, sous la forme d une bande dessinée, un dépliant préventif sur les maladies étudiées

Réaliser, sous la forme d une bande dessinée, un dépliant préventif sur les maladies étudiées Proposition d une séquence sur les risques infectieux Réaliser, sous la forme d une bande dessinée, un dépliant préventif sur les maladies étudiées Cadrage institutionnel Programme de PSE : extrait du

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2)

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2) ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) EPIDEMIOLOGIE Épidémiologie(2) DEFINITION Petit Robert : C est l étude des épidémies. C est l étude des rapports existant entre les maladies et divers facteurs

Plus en détail

Risques infectieux et protection de l organisme.

Risques infectieux et protection de l organisme. Risques infectieux et protection de l organisme. L œil humain ne peut pas voir les objets dont la taille est inférieure à 0.1 mm Tous ces êtres vivants dont taille est inférieure à 0.1 mm sont appelés

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives les toxi-infection alimentaires collectives Objectif : Etre capable de caractériser les TIAC afin d être un acteur efficace de leur prévention 1. Analyse d une situation : Drame à Avignon L affaire a commencé

Plus en détail

Des moyens de protection contre les micro-organismes

Des moyens de protection contre les micro-organismes III1 Activité 4 Problème : Comment lutter contre les micro-organismes? Des moyens de protection contre les micro-organismes Mo.2 Att.1 Le vivant : organisation et fonctionnement du corps humain Découvrir

Plus en détail

Les microbes, pour le meilleur et pour le pire

Les microbes, pour le meilleur et pour le pire Les microbes, pour le meilleur et pour le pire Questionnaire élaboré par André Bossus (Collège André-Chavanne) sur l exposition de Patrick Linder, Karl Perron et Candice Yvon. 1. L univers des microbes

Plus en détail

Micro-organismes et voies de transmission. A. Lasheras et D. Monnin Forcomed 2008

Micro-organismes et voies de transmission. A. Lasheras et D. Monnin Forcomed 2008 Micro-organismes et voies de transmission A. Lasheras et D. Monnin Forcomed 2008 1 Microorganismes / microbes / agents infectieux? Ce sont : Des bactéries Des virus Des parasites Des champignons: filamenteux

Plus en détail

La «Toux de Chenil» Etiologie* Fiche technique n 4

La «Toux de Chenil» Etiologie* Fiche technique n 4 Fiche technique n 4 La «Toux de Chenil» La «Toux de Chenil» est un syndrome* fréquent, souvent rencontré en collectivité ou lors de rassemblements de chiens d origines différentes (chenils, animalerie,

Plus en détail

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Le virus VIH Il fut découvert, en 1983, par l équipe de Luc Montagnier,

Plus en détail

> Passeport pour la santé

> Passeport pour la santé SAATCHI & SAATCHI - PHOTOS : GETTY IMAGES - 313-06344-B - Août 2006 > Passeport pour la santé Le guide calendrier vaccinal des adolescents et des adultes Mis à jour au 1 er août 2006 2 3 Sommaire Vaccins

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Partie 1 : Risque infectieux et protection de l'organisme.

Partie 1 : Risque infectieux et protection de l'organisme. Partie 1 : Risque infectieux et protection de l'organisme. Carte Nombre d épisodes confirmés de cas groupés survenus en France métropolitaine depuis le début de l épidémie par département de signalement

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? Les valences vaccinales* destinées aux chats sont regroupées en deux catégories : les valences dites «essentielles» conseillées

Plus en détail

Explications des réponses

Explications des réponses Explications des réponses Explications des réponses Question 1 : Un vaccin, c est... (information adaptée de l ouvrage Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant, 3e édition, page 10) La vaccination

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

CHAPITRE 6 : Les défenses de l'organisme face aux microorganismes

CHAPITRE 6 : Les défenses de l'organisme face aux microorganismes Risque infectieux et protection de l organisme CHAPITRE 6 : Les défenses de l'organisme face aux microorganismes Obj. cognitifs : Définir le système immunitaire. Une réaction rapide-la phagocytose, réalisée

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION OBJECTIFS SPECIFIQUES : EXPLIQUER L IMPORTANCE DE LA PREVENTION DE L INFECTION DANS LES SERVICES DE SOINS. DECRIRE LE CYCLE DE L INFECTION IDENTIFIER LES MOYENS

Plus en détail

Savoirs savants Santé-eau Fiche destinée aux enseignants

Savoirs savants Santé-eau Fiche destinée aux enseignants Savoirs savants Santé-eau Fiche destinée aux enseignants ( niveaux 1-2 et 3-4) Auteurs: Annie Charron, Maryvonne Stallaerts (UNIRéS) En collaboration avec : Elsoy Casimir (EFACAP ) de l Asile, Muguette

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

Chapitre 2 : Les défenses de l organisme face aux microorganismes

Chapitre 2 : Les défenses de l organisme face aux microorganismes Chapitre 2 : Les défenses de l organisme face aux microorganismes De très nombreux microorganismes existent dans notre environnement. Certains sont inoffensifs, d'autres sont pathogènes, ils peuvent entraîner

Plus en détail

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire Les problèmes du système excréteur urinaire http://www.bioweb.lu/anatomie/rein/rein.jpg Guide de l enseignant Document de travail RienST_guide de l'enseignant modifié.doc 1 Nous avons choisi façon de présenter

Plus en détail

2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes

2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes 2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes Louis Pasteur (1822-1895) : un des acteurs clés de la découverte des micro-organismes photographié

Plus en détail

Des pilules contre tous les microbes? Programme pour les garderies

Des pilules contre tous les microbes? Programme pour les garderies Des pilules contre tous les microbes? Programme pour les garderies Partie V. Feuillets d information Février 2011 BONS MICROBES - MAUVAIS MICROBES Les bactéries sont partout et elles forment 60% de la

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Vaccination contre le HPV Questions et réponses Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au 04.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le

Plus en détail

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe 1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents 2/ Renseignements sur la grippe Qu est-ce que la grippe? La grippe (influenza) est une infection du nez, de la gorge et des

Plus en détail

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes ignorent qu elles sont porteuses et transmettent le virus

Plus en détail

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains Se faire vacciner, se laver les mains : 2 gestes essentiels pour lutter contre les maladies infectieuses. C est décidé, je vais sauver le monde!...commence

Plus en détail

Projet de recherche sur les MTS

Projet de recherche sur les MTS Projet de recherche sur les MTS Objectif : Les participants devront définir et décrire les MTS les plus courantes Structure : Petits groupes Durée : 30 minutes, plus un cours consacré aux présentations

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

CHAPITRE 5 : L Homme face aux micro-organismes

CHAPITRE 5 : L Homme face aux micro-organismes Risque infectieux et protection de l organisme CHAPITRE 5 : L Homme face aux micro-organismes Ce que je sais : L Homme utilise certains micro-organismes pour fabriquer certains aliments. Votre comportement

Plus en détail

Notions de microbiologie générale

Notions de microbiologie générale Notions de microbiologie générale Journée des correspondants en hygiène débutants du 20-11-2015 Dr J GAGNAIRE-Unité d hygiène inter-hospitalière- Service des Maladies infectieuses Différents agents infectieux

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Fiche technique n 22 Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Tritrichomonas foetus est l agent responsable de la tritrichomonose, maladie difficile à maîtriser en élevage félin. Les

Plus en détail

LA TRANSMISSION DE L INFORMATION GENETIQUE

LA TRANSMISSION DE L INFORMATION GENETIQUE Mis en ligne Page 1 20/04/2010 CHAPITRE 2 LA TRANSMISSION DE L INFORMATION GENETIQUE Nous savons depuis la classe de 4 ème que toutes les cellules de l organisme proviennent des divisions successives de

Plus en détail

Animation sur les microbes

Animation sur les microbes Animation sur les microbes Programme eau & assainissement à Manakara, Madagascar Objectifs de l animation : Cécile et Damien du Portal Que les participants sachent : 1. Que les microbes existent et sont

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTAS1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

Sommaire de la séquence 7

Sommaire de la séquence 7 Sommaire de la séquence 7 De tout temps, l Homme a été frappé par des maladies mortelles qui décimaient des populations entières lors d épidémies connues comme la peste ou le choléra. Malgré ces fléaux,

Plus en détail

L inspecteur Écolo mène l enquête!

L inspecteur Écolo mène l enquête! L inspecteur Écolo mène l enquête! Le carnet d enquête une visite proactive de l exposition MicroZoo Guide des enseignants du 1 er cycle du secondaire 531, boul. des Prairies Téléphone : (450) 686-5641

Plus en détail

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011 octobre 2011 thera N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! thera Edito Chères clientes, chers clients, L automne est là Le changement de saison

Plus en détail

Sommaire 1 Les maladies 1. Choléra 1 Transmission de la maladie 1 Effet et symptômes 2 Traitement 2

Sommaire 1 Les maladies 1. Choléra 1 Transmission de la maladie 1 Effet et symptômes 2 Traitement 2 Sommaire Sommaire 1 Les maladies 1 Choléra 1 1 2 2 Coqueluche 2 Diphtérie 2 Fièvre Ebola 2 Grippe 2 Hépatite B 3 Paludisme ou Malaria 3 3 3 3 Peste 3 3 3 4 Histoire 4 Oreillons 4 Poliomyélite 4 Rougeole

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 3 ème 1 er trimestre Cours Pi Etablissement privé hors contrat d enseignement à distance SARL au capital de 17 531,86 euros - RCS PARIS B 391 712 122 - APE 8559B siège

Plus en détail

Cette section est destinée à enseigner aux élèves comment des gestes d hygiène simples peuvent limiter la transmission des microbes et des infections.

Cette section est destinée à enseigner aux élèves comment des gestes d hygiène simples peuvent limiter la transmission des microbes et des infections. Cycle des approfondissements : Le corps humain et l Education à la Santé : conséquences, à court et long termes, de notre hygiène ; actions bénéfiques ou nocives de nos comportements. Durée estimée d enseignement

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

POURQUOI L HYGIENE 05/10/2011. Bactéries Virus Champignons (levures et moisissures) Parasites A.T.N.C (prion) HYGIENE - PROPRETE ET PREVENTION

POURQUOI L HYGIENE 05/10/2011. Bactéries Virus Champignons (levures et moisissures) Parasites A.T.N.C (prion) HYGIENE - PROPRETE ET PREVENTION GENERALITES EN HYGIENE NOTIONS DE MICROBIOLOGIE PRECAUTIONS STANDARD ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS HYGIENE - PROPRETE ET PREVENTION POURQUOI L HYGIENE HYGIENE = PROPRETE HYGIENE = PREVENTION DES INFECTIONS

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 02.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Plus en détail

HYGIENE HOSPITALIERE

HYGIENE HOSPITALIERE 03.10.08 Mme Payan Hygiène HYGIENE HOSPITALIERE I)L'infection nosocomiale 1)Définition et caractéristiques 2)Les principales infections nosocomiales 3)La chaîne épidémiologique a)facteurs favorisants b)modes

Plus en détail

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES 17/09/09 Mlle Daumas Infectieux I. Définition II. Épidémiologie A. 26 maladies à déclaration obligatoire B. Lieu de survenue : III. Principaux agents des

Plus en détail

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique?

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Introduction 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Le système de défense spécifique est en fait le système immunitaire. C est

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

Grippe pandémique. Tout ce que vous devez savoir sur la grippe pandémique

Grippe pandémique. Tout ce que vous devez savoir sur la grippe pandémique Grippe pandémique Tout ce que vous devez savoir sur la grippe pandémique Quel est l objet de cette brochure? Cette brochure vise à vous informer sur la grippe pandémique. Vous y trouverez les réponses

Plus en détail

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé TS-Thème 6 : immunologie N. Pidancier 2010-2011 Correction des exercices d'immunologie 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé ''la souris

Plus en détail

Début du jeu Juillet 2008 1

Début du jeu Juillet 2008 1 Réalisation du diaporama: Jacinthe Marchand, CSSS des Pays-d en-haut Renseignements tirés de La transmission du VIH : guide d évaluation du risque, 5e édition (2004) Société canadienne du sida, 80 pages.

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

LE SYNDROME INFECTIEUX

LE SYNDROME INFECTIEUX LE SYNDROME INFECTIEUX Les maladies infectieuses résultent de l'agression de l'organisme par un être vivant microscopique ou macroscopique, Cette agression entraine généralement une ou des altérations

Plus en détail

1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies

1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies 1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies 2/ DÉPARTEMENT DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DES ÉTATS-UNIS Centre pour

Plus en détail

Sécurité au laboratoire de chimie

Sécurité au laboratoire de chimie Sécurité au laboratoire de chimie Règles de sécurité lors des TP de chimie : Au cours des séances de TP de chimie de l'année, les élèves sont amenés à : * utiliser de la verrerie fragile (ampoule à décanter,

Plus en détail

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive.

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive. SEQUENCE 1 L INDIVIDU ET SA SANTE SEANCE 4 Les conduites addictives Situation : En juin 2004, nous avons déploré un très grave accident du travail sur le chantier du TGV Est. Un conducteur d engins n a

Plus en détail

Pathologie infectieuse

Pathologie infectieuse Infections nosocomiales Prévention des risques Infection Pénétration dans un organisme d'un agent étranger (bactérie, virus, champignon, parasite) capable de s'y multiplier et d'y induire des lésions pathologiques.

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Prévention Santé Environnement

Diplôme National du Brevet Prévention Santé Environnement Examen : Diplôme National du Brevet Série : Epreuve : PRÉVENTION SANTÉ ENVIRONNEMENT NOM : Prénoms : Né(e) le : / / N du candidat : Examen : Diplôme National du Brevet Série : Epreuve : PRÉVENTION SANTÉ

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

Infection Colonisation Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)

Infection Colonisation Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Infection Colonisation Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Les ateliers du Resclin Gestion du risque infectieux associé aux soins Module encadrement EOHH des établissements de santé 4ème

Plus en détail

I. Symptômes et épidémiologie de la grippe

I. Symptômes et épidémiologie de la grippe 2 LA GRIPPE Objectifs : présenter les principaux symptômes de la grippe à l'aide de schémas, repérer les principales caractéristiques structurales du virus et les étapes du cycle viral décrire la voie

Plus en détail

L inspecteur Techno mène l enquête!

L inspecteur Techno mène l enquête! L inspecteur Techno mène l enquête! Le carnet d enquête une visite proactive de l exposition MicroZoo Guide des enseignants du 3 e cycle du primaire 531, boul. des Prairies Téléphone : (450) 686-5641 Laval

Plus en détail

Composante 3 Composante 3B La culture scientifique et technologique SCIENCES ET VIE DE LA TERRE

Composante 3 Composante 3B La culture scientifique et technologique SCIENCES ET VIE DE LA TERRE La maîtrise des principaux éléments de culture scientifique et technologique s acquiert : d une part en mobilisant les connaissances des différents champs du socle commun de connaissances et de compétences

Plus en détail

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré La maladie de carré chez le chien 1 Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles 11 Espèces cibles de la maladie de carré 12 Maladie de carré chez le chat 13 Maladie de carré chez l homme

Plus en détail

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats Vacciner protège Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats 2 VACCINER PROTÈGE Les vaccins sont-ils vraiment nécessaires? La réponse est clairement OUI! On voit encore et toujours des chats

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES. Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

LES ANTIBIOTIQUES. Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur LES ANTIBIOTIQUES Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Rapide Historique Généralités Les grandes familles d'antibiotiques Surveillance Evaluation de l'efficacité du traitement Education

Plus en détail

Qu est-ce qu un médicament? Pourquoi utiliser un médicament?

Qu est-ce qu un médicament? Pourquoi utiliser un médicament? Qu est-ce qu un médicament? Un médicament est un produit qui possède des propriétés utiles pour soigner. L action qu il exerce sur l organisme déclenche un effet bénéfique pour la santé ; c est ce qu on

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2015. ÉPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2015. ÉPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Générale REPÈRE 15DNBGENSVTMEAG1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2015 ÉPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe

Plus en détail

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique Version de 2016 1. LE RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA) 1.1 Qu'est-ce que

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Circulaire n 43/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 novembre 2008 Màj. septembre 2013 C E N T R E d e G E S T I O N d u H A U T - R H I N F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E 2 2, rue Wi l s

Plus en détail

Pourquoi vermifuger?

Pourquoi vermifuger? Pourquoi vermifuger? Il se peut que votre animal de compagnie soit contaminé par des vers sans que vous ne vous en rendiez compte. Près d'un animal de compagnie sur deux (chat et chien) est porteur de

Plus en détail

Item 73 : Risques sanitaires liés à l'eau et à l'alimentation. Toxiinfections

Item 73 : Risques sanitaires liés à l'eau et à l'alimentation. Toxiinfections Item 73 : Risques sanitaires liés à l'eau et à l'alimentation. Toxiinfections alimentaires Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Principaux risques liés à la consommation d'eau ou

Plus en détail

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes)

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes) Les virus(acaryotes) Le virus I-Généralités : Le virus (cellule acaryote) est une entité biologique incapable de se reproduire de façon autonome, nécessitant une cellule hôte, dont il utilise les constituants

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

Entretien des endoscopes. Dr Houyem SAID LATIRI - STHSS Service d hygiène hospitalière CHU Sahloul Sousse

Entretien des endoscopes. Dr Houyem SAID LATIRI - STHSS Service d hygiène hospitalière CHU Sahloul Sousse Entretien des endoscopes Dr Houyem SAID LATIRI - STHSS Service d hygiène hospitalière CHU Sahloul Sousse 1 Introduction L'endoscopie risque de transmission infectieuse. L examen contamination de la surface

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

Le VIH-sida, qu est-ce que c est?

Le VIH-sida, qu est-ce que c est? LES DROITS DE l ENFANT FICHE THÉMATIQUE Le VIH-sida, qu est-ce que c est? UNICEF/ NYHQ2010-2622 / Roger LeMoyne Chaque jour dans le monde, plus de 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le VIH, 80

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par :

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par : CODE DU TRAVAIL Art. R. 231-60.- La présente section fixe les règles particulières de prévention et de protection des travailleurs contre les risques résultant d'une exposition à des agents biologiques.

Plus en détail

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire Thérapie anti-âge Revitalisation cellulaire La qualité du fonctionnement de notre organisme diminue avec l âge, en particulier les systèmes physiologiques importants tels que : Le système immunitaire,

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Des mains propres pour des enfants en bonne santé. Hygiène des mains

Des mains propres pour des enfants en bonne santé. Hygiène des mains Des mains propres pour des enfants en bonne santé Hygiène des mains Protégeons nos enfants À l'école, les enfants sont exposés aux maladies infectieuses comme la toux, le rhume, la grippe ou la diarrhée.

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Virus et cancer Patrice MARCHE Directeur de Recherche INSERM U823, Grenoble patrice.marche@ujf-grenoble.fr Virus

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 3 ème Chapitre 5 :

Plus en détail

Foire aux questions J'ai entendu dire que des gens souffrent de la grippe porcine. De quoi s'agit-il?

Foire aux questions J'ai entendu dire que des gens souffrent de la grippe porcine. De quoi s'agit-il? Foire aux questions Des cas humains de grippe porcine ont été signalés au Canada, au Mexique et aux États-Unis. Voici la foire aux questions provenant de l'agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Plus en détail

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2013 - Asie NOURRIR L'HUMANITÉ

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2013 - Asie NOURRIR L'HUMANITÉ Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2013 - Asie Durée de l'épreuve : 1 h 30 - Coefficient : 2 L'usage de la calculatrice est strictement interdit. Le candidat doit traiter les

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Brochure d information destinée à d autres services d inspection que ceux de l AFSCA, qui effectuent des contrôles dans des établissements où sont

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH?

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Objectifs Identifier les modes de transmissions du VIH et d autres I.T.S. Démystifier certaines croyances au sujet du VIH et des I.T.S. Groupe cible 12-25

Plus en détail