L utilisation des technologies numériques à l école : le point de vue des élèves Résultats du sondage n=252 Janvier 2016.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L utilisation des technologies numériques à l école : le point de vue des élèves Résultats du sondage n=252 Janvier 2016."

Transcription

1 Introduction Ce sondage fait partie du processus consultatif et participatif du Pacte pour un Enseignement d'excellence. Il a été réalisé entre septembre 2015 et janvier 2016 à partir d'un questionnaire mis en ligne. Son but était de recueillir le point de vue des élèves concernant l utilisation des outils numériques au sein des écoles. Le public ciblé correspondait à des profils variés de jeunes fréquentant l enseignement secondaire ou l ayant récemment quitté. Quelque 250 réponses ont été récoltées. En lisant les résultats qui suivent, il convient de garder à l esprit que l échantillon n a pas la prétention d être statistiquement représentatif de l ensemble de la population de référence des élèves en Fédération Wallonie-Bruxelles. En effet, ce sondage n avait pas une visée scientifique mais consultative : y ont répondu des jeunes qui souhaitaient le faire. En l absence d échantillon contrôlé, il convient donc d éviter de généraliser les résultats, mais de les considérer comme une indication de tendances s étant exprimées. Les répondants ont majoritairement entre 16 et 18 ans, et quasi tous suivent actuellement un enseignement secondaire. Résultats Les jeunes sondés sont presqu intégralement des usagers quotidiens des nouvelles technologies. 1

2 Internet fait partie du quotidien de plus de 9 jeunes répondants sur 10. Cette même proportion utilise chaque jour les technologies pour communiquer entre amis, ou encore pour écouter de la musique. Concernant le visionnage de vidéos et de films, la pratique quotidienne concerne 7 de ces adolescents sur 10, auxquels on peut en ajouter 2 pour qui elle est hebdomadaire. S agissant de ces usages, on peut considérer qu ils font partie intégrante de la vie privée quotidienne des ans en Belgique francophone. 4 élèves sur 10 utilisent quotidiennement ordinateur ou tablette afin de réaliser des recherches, des travaux ou des exercices ; et un peu plus d 1 sur 3 le fait environ une fois par semaine. C est dans les mêmes proportions qu ils utilisent ces technologies pour s informer auprès de leurs camarades à propos des travaux scolaires à réaliser. Une frange d une dizaine de pourcents n a pas (ou quasi pas) recours à ces outils pour organiser ou mener son travail scolaire à domicile. Réaliser des travaux de groupe conduit aussi à utiliser lesdites technologies, mais à une fréquence plus variable selon les cas, sans doute notamment en fonction de la pratique des enseignants en la matière. Bien que très répandue, l utilisation à domicile des technologies à des fins scolaires reste donc clairement en deçà de leur usage dans le cadre de la détente et des loisirs. Une marge de progression existe donc, que les élèves seraient sans doute tout disposés à combler, moyennant de bénéficier de l équipement voulu à domicile. Qu en est-il dans l enceinte-même de l école? 2

3 L accès effectif à l informatique à l école reste occasionnel voire très rare. Qu il s agisse d utiliser le matériel informatique en classe (afin de faire des recherches, des travaux ou des exercices) ou bien de se rendre en salle informatique, environ 1 répondant sur 2 en est privé! Une très faible minorité d élèves (d 1 sur 10 en classe, de 2 sur 10 en local informatique) a l opportunité d accéder au moins une fois par semaine à l ordinateur dans le contexte scolaire. Ceux-ci fréquentent vraisemblablement des établissements volontaristes et/ou bien équipés en la matière (pionniers). Le tableau ici dépeint par les jeunes sondés tend à montrer un certain retard de l école par rapport à la place qu occupe le numérique dans l existence parascolaire des élèves. La question de l équipement des établissements en matériel et connexion Internet conditionne (notamment) les pratiques. Quel regard les jeunes portent-ils sur ces aspects? Pour les trois-quarts des jeunes sondés, la vitesse du réseau Internet dans leur école est insuffisante. On conçoit aisément que cela constitue un frein à la propagation de l usage d Internet à l école. Le nombre d ordinateurs disponibles pour les élèves apparait, lui aussi, insuffisant aux yeux d une majorité d entre eux. Quant à l équipement en tablettes, il est décrit comme proche du néant. 3

4 En effet, 8 répondants sur 10 déclarent que leur établissement ne détient aucune tablette qui leur soit accessible. Selon les sondés, en moyenne une cinquantaine d ordinateurs par établissement seraient disponibles pour les élèves (avec une grande disparité des situations). Les pratiques numériques des enseignants figuraient aussi parmi les sujets soumis aux élèves dans ce questionnaire. 4

5 A en croire les élèves, et de façon générale, les enseignants utilisent encore assez peu les technologies numériques dans leur approche pédagogique. Un peu plus d 1 répondant sur 3 déclare que plus de la moitié de ses professeurs diffuse des vidéos ou des films. L usage du tableau interactif se répand, mais deux tiers des élèves rapportent que moins de la moitié des enseignants y ont recours. Outre les disparités entre établissements, ces résultats semblent indiquer une variabilité des pratiques selon les enseignants : certains étant équipés en classe et d autres pas? ; certains étant à l aise avec l outil et d autres pas? Plus d 1 jeune sur 2 témoigne du fait que les enseignants qui ont recours au mail, aux appareils numériques et aux présentations PowerPoint font exception dans leur école. Or les élèves qui témoignent via cette enquête consultative y voient plus d avantages que d inconvénients, comme l indiquera l analyse des commentaires librement formulés (voir infra). Ces derniers ne révèlent en revanche pas d attente des élèves en ce qui concerne la communication avec leurs professeurs via les réseaux sociaux, et dont s abstient la majeure partie des enseignants selon les dires des trois-quarts des jeunes sondés. Enfin, ce n est que rarement que le site web de l établissement sert aux professeurs de plate-forme pour déposer des exercices ou des travaux. Au sein de l école, les outils tels que le bulletin électronique ou le journal de classe électronique ne sont jamais ou très rarement utilisés. Le GSM pour avertir les parents des retards ou des absences des élèves, ainsi que le site Internet afin d informer les élèves des activités et des projets, ont une utilisation plus fréquente même si elle reste modérément répandue : autour de 4 situations sur 10. Après ce survol des pratiques telles que perçues par les élèves, intéressons-nous à ce que ceux-ci pensent du recours aux technologies numériques en milieu scolaire. 5

6 Prendre appui sur les technologies pendant les cours, c est motivant, intéressant et évident à notre époque, pour une écrasante majorité des jeunes sondés. 9 sur 10 partagent cet avis (radicalement ou de façon plus tempérée). Ils sont à peine moins nombreux à considérer que cela induit des retombées positives sur l apprentissage. Si la moitié reconnait que cela peut être source de distraction (à gérer, donc), seul un tiers s attend à un regain de bruit et d agitation en classe. Quant à l ennui que cela pourrait engendrer chez les élèves, les intéressés semblent très majoritairement juger cette idée vide de sens. Si l on en croit ces tendances, l intérêt des élèves pour les cours ne peut donc que s accroitre si le numérique est (bien) mobilisé. Les résultats qui suivent abondent en ce sens. 6

7 Une très nette majorité des jeunes ayant répondu au sondage, à savoir quelque 8 sur 10, pensent que l utilisation des technologies en classe par l enseignant constitue une pratique qui favorise l adéquation pédagogique aux besoins et aptitudes de chaque élève : adaptation à son rythme, à son niveau, à ses centres d intérêt. Ils sont convaincus que leur usage peut rendre l enseignant plus disponible pour répondre à des questions et fournir des explications. Par le biais de questions ouvertes, les jeunes répondants ont pu exprimer librement un certain nombre d avantages et d inconvénients de l utilisation des technologies numériques à l école dans le cadre des cours. Parmi les points positifs soulevés par les élèves, il ressort du dépouillement des réponses que leur utilisation Fait gagner du temps en classe Eveille l intérêt et motive Rend les cours plus attractifs et interactifs Facilite l apprentissage, la compréhension Facilite la prise de notes et y entraine pour le supérieur Favorise le classement des documents de cours Respecte le rythme de chacun Réduit la consommation de papier Allège les sacs des élèves Contribue à mieux utiliser ces technologies dans la vie privée. Des points négatifs d ordres divers sont admis par les jeunes concernant l usage du numérique à l école, qui en l occurrence Est contrecarré par le déficit d équipement des établissements et de maitrise de certains enseignants Peut occasionner de la distraction, de la déconcentration, des perturbations A un coût conséquent et discriminatoire Risque d impacter la santé (maux de tête, mal aux yeux) du fait de demeurer longuement face à un écran Peut être sujet à pannes, bugs Se confronte à la fracture numérique entre jeunes habitués ou non à certaines pratiques Risque de faire perdre l habitude d écrire de façon manuscrite et de corriger soi-même l orthographe. 7

8 Enfin, les jeunes ont aussi un avis concernant la mise à disposition du matériel numérique requis. Est-elle du ressort de l école ou des élèves? 9 élèves participants sur 10 pensent qu ils doivent être autorisés à utiliser leur propre matériel en classe. Pour autant, ils ne considèrent pas qu il revient à chacun de s équiper. De 8 à 9 élèves sur 10 jugent préférable que le nécessaire soit fourni par l école. Ils sont conscients que les inégalités économiques ne placent pas tous les élèves sur un pied d égalité concernant la détention de matériel susceptible d être utilisé dans le cadre des cours. Les vues sont clivées à propos de l achat de matériel par l élève lui-même. Conclusion Le profil des élèves interrogés nous indique que ceux-ci sont déjà des utilisateurs quotidiens des technologies numériques, notamment des réseaux sociaux afin de communiquer avec leurs pairs et de partager de l information à propos des travaux scolaires. Ils utilisent également les technologies à des fins de loisirs (écouter de la musique, regarder des films) mais également pour faire des recherches de documentation pour leurs travaux. Les résultats présentés ci-dessus tendent à révéler que, du point de vue des élèves, les écoles ne sont pas à jour par rapport à l utilisation de ces technologies. La contribution des jeunes indique qu une grande majorité d entre elles ne sont pas assez équipées de ces nouveaux outils, et que les enseignants les mobilisent globalement peu. Les élèves sondés soulignent que l utilisation des technologies en classe est de nature à rendre les cours plus attractifs, efficaces et adaptés ; mais admettent un risque de distraction, de perte de certains savoir-faire et même d inéquité. L école devrait donc être en mesure de fournir le matériel ainsi que de former à son utilisation. 8

9 Les résultats témoignent du fait que ces nouvelles technologies ne sont pas vues comme un substitut à l enseignement tel qu il est actuellement dispensé, mais plutôt comme un complément. En conclusion, les élèves contributeurs se montrent critiques en pointant les insuffisances de l enseignement en matière numérique. Les technologies sont une donnée de leur vie quotidienne, que celui-ci doit mieux intégrer. Néanmoins, ce sont souvent des avis nuancés et réflexifs qui ont été fournis par les jeunes répondants. 9

Equipement technologique des ménages bretons Point à la mi-juillet 2008

Equipement technologique des ménages bretons Point à la mi-juillet 2008 Equipement technologique des ménages bretons Point à la mi-juillet 2008 Cet article se propose de donner les premiers chiffres de l enquête barométrique de M@rsouin auprès des foyers bretons (par bretons

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Lydia CASTEL Paul BORDAGE LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Rapport d enquête, effectué dans le cadre du cours de M. Fares. Université Lumière Lyon II Master 1 Economie et Management Spécialité

Plus en détail

Quel est l âge des participants?

Quel est l âge des participants? Quel est l âge des participants? Force est de constater que l étude à susciter les réponses de 630 participants. Il témoigne en effet de la participation massive à ce sondage et ainsi du grand intérêt

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLÉE Enquêtes sur l école maternelle Enquête Harris Interactive pour le SNUipp Enquête grand public réalisée en ligne entre le 03 et le 05 novembre 2015. Echantillon de 1 000 personnes, représentatif

Plus en détail

Les Français et la vidéo live sur Internet

Les Français et la vidéo live sur Internet Les Français et la vidéo live sur Internet Institut CSA pour Dailymotion Septembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1060 personnes âgées de 15 ans et plus Constitution

Plus en détail

Chapitre 5. Internet et le travail des parlementaires québécois Avec la collaboration d Angelo Elias

Chapitre 5. Internet et le travail des parlementaires québécois Avec la collaboration d Angelo Elias Chapitre 5 Internet et le travail des parlementaires québécois Avec la collaboration d Angelo Elias Depuis l introduction de la télédiffusion des débats parlementaires, Internet est l innovation technologique

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

La TV, la radio et les «devices» digitaux : plus qu hier, moins que demain Radio et digital : convergence encore très limitée... 2

La TV, la radio et les «devices» digitaux : plus qu hier, moins que demain Radio et digital : convergence encore très limitée... 2 Newsletter March 11, 2013 Dans ce numéro La TV, la radio et les «devices» digitaux : plus qu hier, moins que demain Radio et digital : convergence encore très limitée... 2 La résistance des récepteurs

Plus en détail

Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre

Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre NOTE DETAILLÉE Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre Sondage Harris Interactive pour Glamour Enquête réalisée en ligne du 20 au 22 et du 27 au 29 octobre 2015. Échantillon

Plus en détail

Enquête sur les pratiques documentaires des enseignants-chercheurs à l EMNantes

Enquête sur les pratiques documentaires des enseignants-chercheurs à l EMNantes Enquête sur les pratiques documentaires des enseignants-chercheurs à l EMNantes 1 Rappel : contexte et objectifs de l enquête Dans le cadre d un financement de la région Pays de la Loire, une équipe projet

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Ministère de l'éducation nationale

Ministère de l'éducation nationale Ministère de l'éducation nationale Enquête PROFETIC auprès de 6 000 enseignants du second degré Synthèse 14 juin 2012 Sommaire 1 - Finalité et modalités de l enquête p.3 2 - Les résultats p.4 - Facilité

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

Projet 1 : QCM en ligne

Projet 1 : QCM en ligne Chaque groupe choisit un projet parmi ceux proposés ci-après. Il ne peut y avoir deux groupes sur le même projet. Les projets proposés peuvent paraître de complexité et de taille différentes, il en sera

Plus en détail

Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data

Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data NOTE DETAILLEE Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data Sondage Harris Interactive pour Berger-Levrault Enquête téléphonique réalisée par l'institut

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

Le Défenseur des droits

Le Défenseur des droits Le Défenseur des droits SONDAGE SUR LA SCOLARISATION EN MILIEU ORDINAIRE DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements En partenariat

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager DOSSIER DE PRESSE www.esthetic-consult.com Septembre 2015 / La beauté à portée de quelques clics. C est ce que propose le site de téléconseil médical www.esthetic-consult.com. Sans vous déplacer, en toute

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 2. Appréciation

Plus en détail

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009)

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Alexandre Paré Direction de l enseignement collégial Contexte et objectif Travaux initiés par la Direction

Plus en détail

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT INFORMATIQUE DISPONIBLE Pour utiliser le logiciel «Le train des lapins» en classe, il suffit d'avoir un poste informatique. Il n'est pas nécessaire que celui-ci

Plus en détail

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice.

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice. Académie de Dijon LETTRES TICE Lire, écrire, publier à l aide d internet Récit d expérience d une aventure éditoriale http://lettres.ac-dijon.fr http://www.lettrestice.com Lire, écrire, publier à l aide

Plus en détail

Synthèse de l enquête nationale portant sur les usages des Espaces Numériques de Travail (ENT) du second degré

Synthèse de l enquête nationale portant sur les usages des Espaces Numériques de Travail (ENT) du second degré Synthèse de l enquête nationale portant sur les usages des Espaces Numériques de Travail (ENT) du second degré 17 novembre 2014 1. INTRODUCTION... 2 1.1. Contexte de l enquête... 2 1.2. Méthodologie de

Plus en détail

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE SCAU 9-1-1 / TERREBONNE Prise de connaissance de l emploi de préposé aux télécommunications sur appel / Préentrevue d un(e) candidat(e) Alors qu il y a beaucoup d aspects gratifiants dans le travail de

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie www.cclt.ca www.ccsa.ca Foire aux questions Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a élaboré ce document pour

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers?

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Mai 2015 Sondage réalisé par pour et publié samedi 23 mai 2015 dans la presse régionale LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 23 MAI A 4H Fiche technique Recueil

Plus en détail

La vidéo en France en 2016

La vidéo en France en 2016 La vidéo en France en 2016 Pratiques et enjeux 23/05/16 ! Méthodologie Population de référence Internautes de 15 ans et plus Mode de recueil Administration d un questionnaire sur Internet Taille de l échantillon

Plus en détail

Les difficultés face à l écrit : quelques éléments d explication

Les difficultés face à l écrit : quelques éléments d explication À partir du module biographique de l enquête, certains éléments dans l enfance des enquêtés peuvent éclairer les difficultés des personnes en situation d illettrisme. Les difficultés à l écrit sont vécues

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Première Enquête européenne sur les compétences linguistiques. Résumé

Première Enquête européenne sur les compétences linguistiques. Résumé Première Enquête européenne sur les compétences linguistiques Résumé Table des matières Origines de l Enquête... 3 Pilotage de l Enquête... 3 Résultats : niveau de langue... 6 Performance globale... 6

Plus en détail

Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants

Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants MESSAGES CLÉS ET SOMMAIRE Décembre 2015 Marie-Christine Gervais, Pierre Lajoie, Véronique

Plus en détail

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA FAMILLE ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES INTRODUCTION Une étude américaine considère que les liens entre frères et sœurs, plutôt affectifs et égalitaires, représentent

Plus en détail

Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme

Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme Mémoire Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme La Fédération des commissions scolaires du Québec 1001, avenue Bégon Sainte-Foy (Québec) G1V 4C7 Téléphone : (418)

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Vendredi 27 novembre 2015-10h30

Vendredi 27 novembre 2015-10h30 Vendredi 27 novembre 15-1h3 Luc Rousseau Vice-président du Conseil général de l économie (CGE) Martine Lombard, Membre du Collège de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Plus en détail

Manuels numériques : les premiers usages Une enquête TNS-SOFRES/Savoir Livre auprès des professeurs utilisateurs. Sommaire

Manuels numériques : les premiers usages Une enquête TNS-SOFRES/Savoir Livre auprès des professeurs utilisateurs. Sommaire CONFÉRENCE DE PRESSE 27 mai 2010 Manuels numériques : les premiers usages Une enquête TNS-SOFRES/Savoir Livre auprès des professeurs utilisateurs Sommaire Communiqué de presse 1 - Les manuels à l ère du

Plus en détail

es services éducatifs

es services éducatifs Les services éducatifs es services éducatifs Il y a une quinzaine d années, le milieu associatif et quelques parents isolés ont lancé le débat sur l intégration en classe ordinaire des élèves handicapés.

Plus en détail

EXPLOITATION DES RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION

EXPLOITATION DES RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION PREFECTURE DE POLICE DIRECTION DE LA POLICE GENERALE SOUS-DIRECTION DE LA CITOYENNETE ET DES LIBERTES PUBLIQUES EXPLOITATION DES RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES USAGERS DU BUREAU

Plus en détail

Document introductif à destination des étudiants

Document introductif à destination des étudiants Document introductif à destination des étudiants Cadre général Objectifs Cette formation permet : de s initier aux fondements du numérique d en comprendre les enjeux de développer l esprit critique face

Plus en détail

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 36 Isabelle GIRARD-LE GALLO ÉVOLUTION DES DÉPENSES DE SOINS DE VILLE ENTRE 1999 ET 2001 DES PREMIERS BÉNÉFICIAIRES Entre 1999 et

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Rapport final le 19 janvier 2001 RAPPORT FINAL Table des matières RÉSUMÉ... I 1. INTRODUCTION...1

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Le rôle des TIC sur le degré d exportation des PME : une étude exploratoire Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche

Plus en détail

Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer

Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer Le regard des Français de l'hexagone sur l Outre-Mer Enquête «miroir» auprès des Français de l'hexagone originaires et non-originaires d Outre-Mer A l occasion de la 5 ème édition de la JOMD (Journée Outre-Mer

Plus en détail

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite?

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Projet de synthèse des connaissances CRSH L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Chercheure principale et coordinatrice du projet : Cathia Papi Autres

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE

ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE Septembre 2015 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par : 6t-bureau de recherche N de contrat : 1466C0095 Coordination technique : CHASSIGNET

Plus en détail

Laboratoire Sciences et Pratiques des Activités Physiques Sportives et Artistiques SPAPSA. Institut de l EPS., Université d Alger 3.

Laboratoire Sciences et Pratiques des Activités Physiques Sportives et Artistiques SPAPSA. Institut de l EPS., Université d Alger 3. Place de l EPS dans la hiérarchie des matières scolaires selon leur importance pour le développement intellectuel des élèves en Algérie. Linda Rachida Benbakhta-Fetouhi Institut d Éducation Physique et

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Frédéric Deschenaux et Mélanie Belzile Juin 2009 Ce fascicule est une initiative

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT INFORMATIQUE DISPONIBLE Pour utiliser le logiciel «Voitures et garages» en classe, il suffit d'avoir un poste informatique. Il n'est pas nécessaire que celui-ci

Plus en détail

Projet transdisciplinaire

Projet transdisciplinaire Projet transdisciplinaire L opérateur d un drone doit-il être un pilote? BOISSIERE, CALEDEC, VITASSE Groupe 5 Tuteur : C. Jauze Ecole Nationale Supérieure de Cognitique Table des matières Introduction...

Plus en détail

LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI

LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI Face à la contrefaçon de médicaments, les européens entre méfiance et ignorance Enquête happycurious pour SANOFI

Plus en détail

Les Françaises et la création d entreprises

Les Françaises et la création d entreprises Les Françaises et la création d entreprises Cette note a été élaborée à partir des résultats d un sondage intitulé «Les femmes et la création d entreprise», produit en janvier 2012 par OpinionWay pour

Plus en détail

Devoirs scolaires : quelle place dans la vie des enfants?

Devoirs scolaires : quelle place dans la vie des enfants? Devoirs scolaires : quelle place dans la vie des enfants? Analyse - juillet 2015 La Ministre de l enseignement présentait récemment diverses pistes de son «Pacte pour un enseignement d excellence». Ce

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Satisfaction du patient

Satisfaction du patient Satisfaction du patient Johan Van der Heyden Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 26 E-mail

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL

STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL Les stratégies d enseignement découlent d une conception de la langue et de son acquisition en milieu scolaire. Or, selon notre conception, comme la langue est d abord

Plus en détail

Évaluation du message «Fuite» en cinéma (TES)

Évaluation du message «Fuite» en cinéma (TES) Évaluation du message «Fuite» en cinéma (TES) Préparé pour le ministère de la Santé et des Services sociaux Résultats Impact Recherche Le 5 février 2003 Dossier 13.3026H Table des matières Contexte de

Plus en détail

Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie.

Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie. Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie. Eléments de réflexion pour répondre à la consultation de la Commission européenne 1. Remarque préliminaire

Plus en détail

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online Carte de crédit : près de 4 des Suisses l utilisent pour acheter online L utilisation d une carte de crédit doit être avant tout pratique et simple. C est ce qui ressort de l étude comportementale de bonus.ch

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

VI-7 La formation des enseignants à l utilisation pédagogique des TICE

VI-7 La formation des enseignants à l utilisation pédagogique des TICE 141 Le rôle des universités dans l intégration des TICE dans les Écoles Finlandaises 382 Les universités ont très tôt formé des pôles de recherche entièrement dédiés à la question de l intégration des

Plus en détail

Travaux de groupe et résolution de problèmes par le biais d un forum

Travaux de groupe et résolution de problèmes par le biais d un forum Travaux de groupe et résolution de problèmes par le biais d un forum Niveau Classes de 4 ème et 3 ème. Prérequis Pour les élèves : savoir utiliser un forum en respectant les règles de bonne conduite. Pour

Plus en détail

L École et les réseaux numériques dans. l enseignement primaire

L École et les réseaux numériques dans. l enseignement primaire L École et les réseaux numériques dans l enseignement primaire Annexe au rapport de l inspection générale de l'éducation nationale «L École et les réseaux numériques» Juillet 2002 Inspection générale de

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 Envoi par mail de la première version du rapport + annexes + power point Envoi postal ou dépôt du dossier rose au Cnam Réunion du jury diplômant Cnam Paris ; les avis sont communiqués au Cnam

Plus en détail

Plate-forme semi-automatique : E-quity

Plate-forme semi-automatique : E-quity Plate-forme semi-automatique : E-quity Bringay Sandra 1, Pinlou Alexandre 1, Durand Sylvain 1, Pro Sébastien 1, Séébold Patrice 1 Département MIAp, Université Paul-Valéry, Montpellier 3, Route de Mende,

Plus en détail

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC 2. Propositions élaborées par le CNC afin d alimenter la réflexion des acteurs concernés par le réaménagement

Plus en détail

Réussir au lycée à travers une évaluation plus positive, plus constructive redonnant ainsi aux élèves

Réussir au lycée à travers une évaluation plus positive, plus constructive redonnant ainsi aux élèves Réussir au lycée à travers une évaluation plus positive, plus constructive redonnant ainsi aux élèves confiance et estime de soi «rattrapage de points» + E.P.C.C. (depuis cette année) Constats : des savoirs

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

Préparation concours ACCES- Toulouse

Préparation concours ACCES- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation concours ACCES- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours ACCES : définition 2

Plus en détail

DES CONSÉQUENCES NÉFASTES À L ÉCOLE

DES CONSÉQUENCES NÉFASTES À L ÉCOLE LE SOMMEIL, C EST ESSENTIEL! Dormir est un besoin fondamental, au même titre que se nourrir. Aussi, il est important de vous assurer que votre enfant dort suffisamment chaque nuit. Le manque de sommeil

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

Sondage : Modérer une page Fan FB?

Sondage : Modérer une page Fan FB? Sondage : Modérer une page Fan FB? Modération 2.0 et Relation Client Digitale Pourquoi ce sondage? Certaines Marques pensent que Facebook doit être un espace de liberté d expression, sans aucune contrainte.

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

Document d information relatif à la catégorisation des clients

Document d information relatif à la catégorisation des clients Document d information relatif à la catégorisation des clients Edition Novembre 2007 Document d information relatif à la catégorisation des clients 1 SOMMAIRE 1. CLASSIFICATION DU CLIENT PAR LA BANQUE

Plus en détail

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls - Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls ACADEMIE DE NANCY-METZ Collège des Tilleuls Avenue des tilleuls - BP 85 55205 Commercy Cedex Téléphone :

Plus en détail

Résultats de l enquête. GT-SSD (Groupe de Travail sur les Systèmes de Suivi de Demandes) http://gt-ssd.crpp-bordeaux.cnrs.

Résultats de l enquête. GT-SSD (Groupe de Travail sur les Systèmes de Suivi de Demandes) http://gt-ssd.crpp-bordeaux.cnrs. Enquête sur l'utilisation des Systèmes de Suivi de Demandes (SSD) au sein des services informatiques dans les milieux enseignement supérieur et recherche Résultats de l enquête GT-SSD (Groupe de Travail

Plus en détail

Leçon 2 : Les études de marché internationales 2

Leçon 2 : Les études de marché internationales 2 Leçon 2 : Les études de marché internationales 2 I. Déroulement de l étude de marché internationale 2 1. Le marché des études de marché internationales 2 2. La nécessité de l étude de marché internationale

Plus en détail

Rapport d inspection. Lycée Français de Copenhague Prins Henriks Skole 2013-2014

Rapport d inspection. Lycée Français de Copenhague Prins Henriks Skole 2013-2014 Rapport d inspection Lycée Français de Copenhague Prins Henriks Skole 2013-2014 Inspecteur : M. Leon Aktor Première semaine d inspection : 16 au 20 septembre Matières : français, mathématiques, anglais,

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes

Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes 1. Diversités des systèmes de notation Le Guide d utilisation ECTS mis sur pied par la DG Education et Culture

Plus en détail

Résultats de l enquête sur la perception de l Ultra HD

Résultats de l enquête sur la perception de l Ultra HD Résultats de l enquête sur la perception de l Ultra HD Etude réalisée le 4 juin 2013 Nicolas Deporte et Emilie Huiban du GIS M@rsouin Michel Corriou du pôle Images et Réseaux Contexte 522 personnes ont

Plus en détail