La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes"

Transcription

1 La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en politique de la ville des régions Centre et Poitou Charentes ont été sollicitées pour participer à un sondage entre juin et septembre Au total, 39 professionnels ont répondu à cette enquête : 24 référents Politique de la ville et 15 référents Démocratie locale. Ces professionnels sont issus de 30 collectivités adhérentes ou co adhérentes de Villes au Carré : 25 villes et 5 EPCI. 11 en région Poitou Charentes et 19 en région Centre. Objectifs de l enquête : Appréhender comment la participation citoyenne est mise en œuvre au sein des collectivités en politique de la ville de nos régions (missions, instances, actions, échelles, méthodes et sujets de mobilisation, lien interservices) Recueillir le point de vue des professionnels sur les atouts et leviers de la participation des habitants Identifier les besoins et perspectives des territoires 2 grandes parties à ce sondage : une 1 re partie sur la mise en œuvre de la participation dans les territoires (les missions des professionnels, les instances et dispositifs existants, échelles, thèmes et mode de sollicitation pour la participation des habitants) ; une 2 de partie spécifique sur le lien entre participation citoyenne et politique de la ville : partenariat entre les services ou professionnels dédiés, la représentation des professionnels sur les atouts et leviers de la participation des habitants dans les nouveaux contrats de ville, et leurs besoins de qualification.

2 La mise en œuvre de la participation dans les territoires I. Les professionnels de la participation et leurs missions 1. Le nombre de professionnels ou la part de temps dédié à la participation La première question sur la mesure (en équivalent temps plein) des missions de participation semble avoir été la plus délicate à quantifier par les collectivités ayant répondu au sondage. La moitié des collectivités ont indiqué uniquement (quand elle existe) l ETP de la(les) personne(s) spécifiquement chargée(s) de missions sur la démocratie locale / citoyenneté ; 1 tiers des collectivités ont additionné «à la louche» le temps de divers professionnels (chefs de service, référents politique de la ville, agents de développement, animateurs jeunesse, chargés de mission développement durable ) concernés par la participation des habitants ; le reste des répondants ont déclaré cette question «non quantifiable». Les données recueillies ne sont donc pas fiables au sens strict, mais les réponses ont fait émerger à la fois une diversité de professionnels mobilisés en interne sur cette question et des conceptions différentes de la participation. 2. Les missions des professionnels de la participation Les principales missions des professionnels de la participation au sein des collectivités, énoncées à parts égales sont : la coordination ou l animation des instances/dispositifs de démocratie participative (conseils de quartiers, conseil de développement, conseil des jeunes ou des sages, budgets participatifs...) à 72 % ; le soutien d habitants (collectifs, individuels) sur des projets ou des manifestations (fêtes de quartiers, initiatives jeunesse...) à 72 %. Dans une moindre mesure, les répondants ont mis en avant 2 autres missions : l organisation de temps d informations ou de concertations sur des projets de territoire (débats publics, ateliers urbains, groupes de travail avec les habitants ) à 54 % ; l appui méthodologique à d autres agents de la collectivité qui souhaitent impliquer des habitants à 32 %. Autres propositions : suivi CUCS et GUP, services de proximité, appui aux partenaires associatifs. II. Les instances et dispositifs de participation 1. Les instances Selon les professionnels ayant répondu, les principales instances du territoire qui représentent des habitants des quartiers sont : les conseils de quartiers dans la majorité des territoires (54 %) ; les comités de quartier dans un tiers des collectivités (32 %). À parts égales, les conseils des jeunes et les conseils des sages ont été cités dans 28 % des cas. 14 % des territoires ont répondu «aucun dispositif», ce qui pose la question de l interpellation des habitants dans ces collectivités en politique de la ville. Enfin, certains dispositifs ont été évoqués de manière plus isolée comme les conseils des enfants, conseil communal de citoyenneté, conseil interquartiers, comité d usagers Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 2

3 2. Les dispositifs ou actions Les dispositifs ou actions qui mobilisent des habitants des quartiers sont, selon les professionnels : les concertations publiques selon 82 % des collectivités ; les déambulations (marches exploratoires, diagnostics en marchant, balades urbaines) à 50 % ; le fond de participation des habitants (46 %) ; les ateliers urbains (ATU) ou ateliers de déplacements (36 %) ; les grandes rencontres communales (assises pour la ville, forum démo locale, atelier citoyen...) pour 32 %. Dans une moindre mesure, ont été mentionnés des débats citoyens (29 %), le fond d initiatives jeunesse (10 %) ou la charte de la démocratie (10 %), le budget participatif (7 %). 3. Point de vue des professionnels sur les instances ou dispositifs locaux Il a été demandé aux professionnels de se prononcer sur les instances et dispositifs qui leur semblaient les plus pertinents au niveau local. Les trois outils les plus fréquemment indiqués ont été : des déambulations ou visites de terrain : permettent aux habitants de faire part de leurs difficultés, besoins, demandes... des forums ou débats ouverts (dans le cadre de la politique de la ville, de la rénovation urbaine...) ; des ateliers urbains ou groupes de travail : permettent de consulter les habitants et de préciser leurs attentes concernant les aménagements, les déplacements, le développement durable, etc. D autres outils intéressants ont été désignés plus ponctuellement : la concertation via les outils numériques (site, blog, Facebook) ; les conseils de quartier ou assemblées de quartier qui permettent l expression directe des habitants (forte mobilisation) et des avancées significatives sur des aménagements de proximité en faveur de tous (jeux pour enfants, embellissements, propreté, amélioration de la sécurité routière et de la voirie ) ; les centres sociaux et maisons de quartier qui, de par leur vocation, mènent quotidiennement des actions en co construction avec les habitants. Il apparaît que tous les outils et dispositifs peuvent être pertinents pour la mobilisation des habitants, à partir du moment où une logique «d échelle d engagement» est pensée pour permettre aux habitants de participer à la mesure de leur disponibilité et de leur envie : pour ceux qui sont difficilement mobilisables : la possibilité de répondre à une interpellation unique dans l espace public, à une réunion ou un atelier spécifique ; pour ceux qui sont moyennement disponibles : la participation à un projet ou un thème, à la vie d un équipement public (ex. comité d usagers) ; pour les plus «motivés» : l opportunité de rejoindre une instance consultative (ex. conseils de quartier, des sages, des jeunes). Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 3

4 III. Les territoires, les thèmes et les modes de mobilisation 1. Les territoires de la participation des habitants Les principaux territoires de participation sont, selon les professionnels interpellés : la ville entière à 71 % ; les quartiers en général à 68 % ; les quartiers en politique de la ville à 46 %. 2. Les domaines d actions sur lesquels les habitants sont généralement concertés L aménagement, l urbanisme ou le cadre de vie dans 100 % des territoires. L environnement dans 71 % des cas. La vie quotidienne pour 64 % des professionnels. Les déplacements dans 64 % des collectivités. L éducation/jeunesse dans 50 % des cas. Les autres thèmes de mobilisation des habitants cités sont la sécurité, la culture et les loisirs, la prévention, le lien social, la valorisation du patrimoine, la santé 3. Les principaux modes de mobilisation des habitants Les annonces dans des bulletins d informations (lettres municipales, bulletins de quartiers), à 86 %. Les flyers ou affiches (relayés dans les lieux ou espaces publics), à 64 %. En troisième position, à parts égales (50 % des cas), sont indiqués le bouche à oreille via les têtes de réseaux, des médias locaux (radio, presse), des courriers non nominatifs. En propositions complémentaires, les répondants ont ajouté les sites internet de collectivités, le porte à porte, les interventions dans l espace public, les débats. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 4

5 Participation citoyenne et politique de la ville I. Le partenariat entre les professionnels Démocratie locale et Politique de la ville 32 % des professionnels ayant répondu au sondage ont déclaré qu il n existait pas de service ou de professionnels dédiés à la démocratie locale au sein de leur collectivité. Pour les autres collectivités concernées par cette question, le partenariat entre les professionnels est considéré comme : «Important (contacts réguliers)» dans 42 % des cas ; «Faible (contacts très ponctuels)» dans 42 % des cas ; «Inexistant» dans 16 % des cas. Le lien serait donc à renforcer pour 58 % des territoires. Pour illustrer les liens entre politique de la ville et participation des habitants, les professionnels ont cité un certain nombre d actions : participation d habitants à un diagnostic de CSC ; création d un collectif d associations dans un quartier ; concertations dans le cadre de projets d aménagement quartier ou projets de déplacements ; présence systématique du service Démocratie locale (DL) sur les réunions politique de la ville partenariat permanent entre DL et PdV sur le volet Cadre de vie (déambulations, fêtes de quartiers...) ; conseil consultatif de quartier et conseil de vie locale ; projet d accueil de nouveaux habitants sur un quartier ; événements citoyens et ludiques permettant d apprendre à mieux se connaitre ; travaux autour de l agenda 21 ; Échanges sur la problématique «santé nutrition» dans un quartier ; actions de petits déjeuners ou cafés débats pour discuter avec des habitants sur des projets de quartiers, de structures, et qu ils donnent leur avis et leurs orientations (lors de marché, en pied d immeuble, à l entrée/sortie d écoles...) ; action jardin avec des jeunes et des bénévoles ; échanges autour d une laverie solidaire dans un quartier (convivialité, informations et conseils divers...) ; projet d accompagnement au lien social auprès d une population de migrants vieillissants en situation d isolement dans un quartier ; projet de café associatif ; mobilisation de professionnels et d habitants autour d un portail numérique interactif présentant un quartier (dont cartographie) et visualisation des actions qui y sont menées ; fonds de participation des habitants ; projet élaboré avec des habitants sur la mémoire des quartiers ou sur l évolution d un quartier post rénovation urbaine ; échanges réciproques de savoirs et d échanges / trocs de services ; fêtes de quartiers. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 5

6 II. Les atouts et leviers de la participation Les professionnels ont été interpellés sur leurs représentations des atouts et leviers d une participation renforcée des habitants dans le cadre des nouveaux contrats de ville. 1. Les atouts de la participation des habitants aux nouveaux contrats de ville Pour les professionnels ou élus des collectivités, une participation renforcée des habitants des quartiers à la politique de la ville permettrait de : ajuster leur connaissance sur le(s) quartier(s) ; mieux prendre en compte les besoins des citoyens ou vérifier si les propositions élaborées par les collectivités sont en adéquation avec les attentes des habitants des quartiers, afin d éviter de devoir réadapter des projets a posteriori (gain efficacité/économie) ; faire avancer des dossiers avec les acteurs de terrain (bailleurs, associations ) et fédérer autour de projets de territoires ; renforcer une dynamique utile à la cohésion sociale ; réguler des tensions et éviter les incivilités ; élargir les sujets de débat, ouvrir vers de nouvelles idées ; améliorer les relations entre les habitants et les politiques en relayant davantage ce qui est fait par la politique de la ville auprès de l ensemble des habitants des quartiers. Pour les habitants des quartiers, les atouts d une mobilisation sur les nouveaux contrats de ville seraient, selon les professionnels, de : les aider à s approprier les enjeux de leur territoire ; contribuer à l amélioration de leur cadre de vie ; améliorer la compréhension de la politique de la ville et des outils existants pour le quartier ou à disposition des citoyens (FPH, GUP, Conseil de quartier...) ; aider les acteurs publics à adapter leurs projets pour répondre aux besoins/problématiques des citoyens ; leur redonner confiance en la politique (rapprocher les élus des concitoyens), voire réguler des confits entre les habitants et institutions ; renforcer leur pouvoir d agir, d être force de proposition et/ou de réaliser des actions qui répondent plus facilement aux besoins d autres habitants du quartier ; créer davantage de lien social. 2. Les leviers de la participation des habitants aux nouveaux contrats de ville On peut regrouper le point de vue des professionnels en quatre catégories : «Convaincre et clarifier» : o sensibiliser et renforcer une culture commune entre élus et professionnels de différents services sur la participation ; o renforcer le portage politique ; o clarifier les enjeux et les objectifs de la participation pour tous (décideurs, acteurs de terrain, habitants) et réfléchir aux ambitions et moyens de la participation. «Bien communiquer» : o dire clairement aux habitants ce qui leur est proposé et ce qui est attendu de leur part o instaurer une communication en continu o éviter le jargon o rendre lisible la politique de la ville. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 6

7 Des méthodes et outils : o pour les professionnels : acquérir, utiliser ou construire des méthodes d animation participative adaptées aux publics o permettre aux habitants de se former à la prise de parole, à des méthodes d élaboration de projet o rester concret o oser innover en intégrant des méthodes ludiques, expérimenter ensemble o varier les supports : par exemple utiliser le numérique pour rendre les démarches plus attrayantes notamment auprès des jeunes, sortir des murs de l institution pour «aller vers» les habitants. Les «plus» : la convivialité, le soutien de personnes ressources du quartier (acteurs associatifs, conseillers de quartiers..), prendre le temps de la mobilisation (dès le démarrage ). III. Les méthodes envisagées pour la mise en œuvre des conseils citoyens Nous avons sollicité les professionnels sur les premières orientations envisagées dans les territoires concernant les conseils citoyens. Les collectivités sont encore en cours de réflexion sur ce sujet, en interne et avec les partenaires locaux. Les professionnels nous ont cependant communiqué les premières étapes en cours et orientations envisagées (au 1 er septembre 2014). Un tiers des collectivités a lancé un diagnostic sur les démarches participatives locales et commencé à communiquer auprès des acteurs de terrain. Le diagnostic étant une étape préalable obligatoire, toutes les collectivités seront amenées à le réaliser dans les prochains mois. Un tiers des territoires répondant envisage dès à présent une adaptation de leurs conseils de quartiers. Ce taux tend à se densifier. Les autres choix envisagés pour la mise en œuvre des conseils citoyens sont : la sensibilisation/formation des élus (36 %) ; la mise en œuvre de formations pour les habitants (33 %) ; l appui d un expert pour la mise en œuvre de la démarche (6 %). IV. Les besoins de qualification des répondants 6 % des répondants nous ont communiqué n avoir aucun besoin spécifique concernant la participation des habitants dans les nouveaux contrats de ville. Pour les autres professionnels, les principaux besoins énoncés sont : connaitre et partager des expériences/démarches participatives (75 %) ; bénéficier d apports méthodologiques sur la mobilisation des «invisibles de la participation» (78 %) ; revoir les fondamentaux de la participation (sociologie, droit, sciences politiques..) (31 %) ; une formation sur la politique de la ville et les habitants des quartiers (17 %) ; autre besoin : apports sur l e democratie. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 7

8 Villes au Carré Des ressources pour agir Villes au Carré forme, informe et accompagne un réseau d acteurs pluriels chargés du développement des territoires urbains en régions Centre et Poitou Charentes. Lieu de ressources, d échanges et d expertises, il facilite depuis 2007 la conduite des politiques publiques de cohésion urbaine et sociale en régions. Villes au Carré est membre du réseau national des 20 centres de ressources de la politique de la ville. Missions Former et mettre en réseaux les acteurs de la ville, par thématiques ou par métiers. Produire de la connaissance des territoires à partir des expériences de terrain, de l observation et de l évaluation. Assurer une veille mutualisée et diffuser des informations sélectionnées. Faciliter le débat entre chercheurs et praticiens, avec l appui des universités de Tours, Orléans, Poitiers et La Rochelle. Développer une expertise locale pour contribuer aux réflexions régionales et nationales. Partenaires financeurs En 2013, 16 villes et 14 intercommunalités ont adhéré, soit 206 villes adhérentes ou co adhérentes à travers les EPCI, pour les 2 régions. 4 allée du Plessis, Tours c/o AROSH PC, 2 rue du Général Sarrail, Porte de Paris, Poitiers Tél. : Fax : Mail : Site web : Restez connectés avec Villes au Carré par et pour être informés!

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

PARTICIPATION DES HABITANTS

PARTICIPATION DES HABITANTS Synthèse des rencontres de réseau «Conseil Citoyen» Les 25.02.2016 (Pas-de-Calais) et 24.03.2016 (Nord) Ces deux rencontres de réseau, organisées au siège de la Communauté d Agglomération d Hénin- Carvin

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Plan Le dispositif d animation du Pays Basque Le projet de territoire et l agenda 21 L engagement

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Logements. en Île-de-France

Logements. en Île-de-France Logements collectifs en Île-de-France FORMATION 2014 Un cycle de formation proposé par les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE

UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE Janvier 2011 EDITO du président «L agenda 21 du Pays de l Arbresle est issu d une réflexion commune; il a été acté par la délibération du conseil

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Le diagnostic territorial participatif

Le diagnostic territorial participatif 1 Le diagnostic territorial participatif Eléments méthodologiques Le diagnostic territorial participatif de la situation des quartiers prioritaires au sein de l'intercommunalité est conjointement piloté

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Pour vous procurer le programme des formations l Accueil-Information

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

des idées pour Nantes? Venez les partager.

des idées pour Nantes? Venez les partager. Vous avez des idées pour Nantes? Venez les partager. 5 objectifs objectifs règles du jeu Nantaises, Nantais, jouez collectif! La Ville de Nantes invite toutes les Nantaises et tous les Nantais à s investir

Plus en détail

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention Domaine de compétences Domaine de

Plus en détail

Présentation de la gouvernance collégiale et participative de la commune de Saillans

Présentation de la gouvernance collégiale et participative de la commune de Saillans Présentation de la gouvernance collégiale et participative de la commune de Saillans Qui sommes-nous? Nous sommes des habitant(e)s et citoyen(ne)s de la commune de Saillans, concerné(e)s par l avenir de

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

Pourquoi mettre en place une NG?

Pourquoi mettre en place une NG? SOMMAIRE Pourquoi mettre en place une nouvelle gouvernance NG? Définition de la NG Les facteurs de réussite Objectifs du GT Acteurs Charte pour une nouvelle gouvernance à Venelles Organisation de la NG

Plus en détail

Cohésion sociale, solidarités et lien social. Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier

Cohésion sociale, solidarités et lien social. Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier Cohésion sociale, solidarités et lien social Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier Cohésion sociale, solidarités et Lien social Actions municipales et actions pilotes: Favoriser la cohésion sociale

Plus en détail

La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville

La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 20 JUIN 2014 ville.gouv.fr LA PARTICIPATION DES CITOYENS AU CŒUR DE LA POLITIQUE DE LA VILLE 3 La loi de programmation

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre)

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Le plan régional d insertion des travailleurs handicapés (PRITH)

Plus en détail

5 e Edition Île-de-France 2010-2011 CONCOURS LA RUE... ON PARTAGE! Partenaires

5 e Edition Île-de-France 2010-2011 CONCOURS LA RUE... ON PARTAGE! Partenaires 5 e Edition Île-de-France 2010-2011 CONCOURS LA RUE... ON PARTAGE! Partenaires Présentation La délégation régionale de l association Rue de l Avenir, en collaboration avec l association Vivacités Île-de-France,

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française LE GUIDE Définir un projet L appel à initiatives de la Croix-Rouge française 2 Définir un projet Un projet, c est une idée qui se transforme en réalité Monter un projet c est vouloir changer quelque chose

Plus en détail

Chambre des associations PJ2I Mars 2012

Chambre des associations PJ2I Mars 2012 Le projet démarre en 2008, la Cda participe en tant que membre de la Mission d'accueil et d'information des Associations (MAIA) du Val de Marne à une étude sur l engagement bénévole des jeunes de 16-25

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire»

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Du 12 au 17 avril 2015 à Poitiers L IRTS Poitou- Charentes est engagé depuis

Plus en détail

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric INTRODUCTION La municipalité de Villaudric, soucieuse de mettre en place un service Enfance Jeunesse cohérent sur son territoire,

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Développement de la médiation sociale par la création des emploi-jeunes en 1997, Une médiation sociale dont les missions sont fortement

Plus en détail

CHARTE. Conseils de QUARTIER

CHARTE. Conseils de QUARTIER CHARTE Conseils de QUARTIER SOMMAIRE PREAMBULE 3 CHARTE DES CONSEILS DE QUARTIER 5 I. Nombre et périmètre des conseils de quartier 5 II. Missions et fonctions des conseils de quartier 5 III. Durée du mandat

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 D où vient-on? La mission locale par son engagement du 7 janvier 2013, souhaite remettre les jeunes au centre des dispositifs, il faut

Plus en détail

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains»

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» PV de la réunion du 28 juillet 2011 (Ancienne librairie UOPC : 216, chaussée de Wavre 1050 Ixelles) Responsable

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

Catalogue de formations 2016

Catalogue de formations 2016 Quand on travaille pour demain et pour l incertain on agit avec raison (Blaise Pascal) PRO - CONSEIL 3 Consultant formateur Nos compétences Analyse de votre budget Comprendre le budget de la commune Prospective

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

L Atelier Santé Ville à Rennes

L Atelier Santé Ville à Rennes L Atelier Santé Ville à Rennes Fort d une dynamique historique de travail autour des enjeux de santé, la Ville de Rennes dispose d un atelier santé ville depuis 2006. L ASV est porté par la Direction Santé

Plus en détail

Installation et fonctionnement des Conseils Citoyens : des conditions de réussite...

Installation et fonctionnement des Conseils Citoyens : des conditions de réussite... Installation et fonctionnement des Conseils Citoyens : des conditions de réussite... Éléments de contexte Cette intervention est le fruit d'un travail collectif porté par le Groupe de Travail Participation

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

Le projet éducatif local

Le projet éducatif local Plan départemental Autour des Questions portant sur l Enfance et la Jeunesse Le projet éducatif local Cet outil a vocation à sensibiliser les acteurs locaux à l intérêt d inscrire leur territoire dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage DOSSIER DE PRESSE Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage Spectacles Concerts Ateliers Rencontres Marches Célébration de la Parole pour découvrir, écouter, danser, goûter, rencontrer, jouer,

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE 4 décembre 2015 Termes de Références : Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE I. RESUME : Avec le vieillissement des premières générations de MRE, le

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

CHARTE CONSTITUTIVE DE L ALLIANCE INTERNATIONALE DE JOURNALISTES

CHARTE CONSTITUTIVE DE L ALLIANCE INTERNATIONALE DE JOURNALISTES CHARTE CONSTITUTIVE DE L ALLIANCE INTERNATIONALE DE JOURNALISTES A. NATURE DE L INITIATIVE 1. Territoire Le territoire de l alliance de journalistes est international. Sur le plan thématique, au-delà des

Plus en détail

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Restitution du rapport final Orléans, 2 mai 2013 Sommaire

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION

PLAN DE COMMUNICATION PLAN DE COMMUNICATION SAGE du bassin de la Sarthe Aval Commission Locale de l Eau Mai 2012 Avril 2012 Avant-propos L élaboration du SAGE du bassin de la Sarthe Aval nécessite de mettre en place une démarche

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org AVRIL 2015 MJPM La santé Soucieux d accompagner au mieux les différentes évolutions de l aide aux majeurs protégés, les CEMÉA Nord - Pas de Calais rééditent un Rendez-vous Juridiques sur la thématique

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE LIMOGES METROPOLE 2015-2020 LES CONSEILS CITOYENS CADRE DE REFERENCE LOCAL

CONTRAT DE VILLE DE LIMOGES METROPOLE 2015-2020 LES CONSEILS CITOYENS CADRE DE REFERENCE LOCAL CONTRAT DE VILLE DE LIMOGES METROPOLE 2015-2020 LES CONSEILS CITOYENS CADRE DE REFERENCE LOCAL 2 Préambule Le déclin de la participation électorale dans les quartiers prioritaires n est pas le seul révélateur

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Des kits clés en mains

Des kits clés en mains Des kits clés en mains Session 2 (13h15/14h15) parcours «créer et reprendre des activités» - s équiper Stéphane Maurin, consultant-formateur en création/reprise d activités David Guillerm, chargé de mission

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL 1/14 SOMMAIRE OBJECTIF N 1 : P.4 Recruter au sein des effectifs de Lyonnaise des Eaux des personnes éloignées de l emploi OBJECTIF N 2 : P.5 Inciter les sous-traitants

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

1.000 parrains pour 1.000 emplois

1.000 parrains pour 1.000 emplois 1.000 parrains pour 1.000 emplois En partenariat avec l ANDRH IDF, l Association Nationale des DRH Ile-de-France Dossier de presse Lundi 1 er juin 2015 Contact presse - Quitterie Lemasson -presse@paris.fr

Plus en détail

Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO

Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO 2015 Les Réseaux d échanges réciproques de savoirs (RERS) Construire ensemble, citoyens / habitants et acteurs des centres

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

Le label Agir ensemble contre l illettrisme

Le label Agir ensemble contre l illettrisme En 2014, des évènements, manifestations, temps forts labellisés «Agir ensemble contre l illettrisme» Avec comme point d orgue la semaine du 8 septembre 2014, Journées nationales d action contre l illettrisme

Plus en détail

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois 20082008-2013 Passer de l idée à l action pour notre Territoire! Le Pays Beaunois Le Pays Beaunois est un espace qui, depuis 2004,

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales Rappel du cadre de ce recueil : Lors du Comité de Pilotage technique paritaire ANI «jeunes décrocheurs» du

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE FORMATIONS GESTION DES CONFLITS MEDIATION ET CITOYENNETE CONNAITRE LE DROIT MEDIATION SCOLAIRE www.amely.org AMELY : accès au droit - médiation Un accord est possible QUI SOMMES NOUS? AMELY est

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique

Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique Communiqué de presse Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique Mobilisés dans la Refondation de l école et à l heure de la concertation sur la politique de la ville, les Francas organisent

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

Catalogue de formation 2015. Ensemble, Innover et Agir pour l inclusion sociale

Catalogue de formation 2015. Ensemble, Innover et Agir pour l inclusion sociale Catalogue de formation 2015 Nous choisir, c est choisir d agir pour l inclusion sociale UNE METHODOLOGIE INCLUSIVE TOURNEE VERS L ACTION Une capitalisation d expériences grâce au réseau FACE national et

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation 2015 Programme de formation ATELIERS SOCIOLINGUISTIQUES MÉTHODES ET PRATIQUE Sommaire p. 4 STAGE 1 Animer et conduire un projet en atelier sociolinguistique p. 6 STAGE 2 Connaître le contexte de la formation

Plus en détail

Année scolaire 2016-2017

Année scolaire 2016-2017 Ministère de la culture et de la communication, direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, Ville de Roubaix, dans le département du Nord, Ministère de l éducation nationale académie

Plus en détail

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs Sommaire Edito 2 Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs - Les nouvelles procédures budgétaires pour les établissements et les services médico-sociaux tarifés 3 - La loi 1901, le projet associatif,

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail