EN ÉMERGENCE. Le magazine des stratégies collaboratives. L intelligence collective : une ouverture sur l inconnu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EN ÉMERGENCE. Le magazine des stratégies collaboratives. L intelligence collective : une ouverture sur l inconnu"

Transcription

1 One Y U M A N Le magazine des stratégies collaboratives EN ÉMERGENCE L intelligence collective : une ouverture sur l inconnu Entreprises et startups : une question de complémentarité Le collaboratif et le «Ensemble» pour créer de la valeur dans la transformation digitale Le digital au cœur d espaces de travail inédits Avec les case studies : Evernote, Air Liquide, Suchard, Airbus... One Juillet 2015 #9

2 SOMMAIRE LEADERSHIP & ENGAGEMENT En complément des nombreux travaux passionnants dont elle a fait l objet : l intelligence collective reste au coeur de l actualité des stratégies collaboratives. Pages 3 à 10 INNOVATION & STRATÉGIES COLLABORATIVES Il n y a pas de limite à la diversité : grands groupes et start-ups savent allier leurs différences. Pages 11 à 18 ENTREPRISES & COLLABORATION Un article de l un des fondateurs de Yuman sur la transformation digitale des entreprises. Pages 19 à 28 OUTILS & ESPACES DE TRAVAIL COLLABORATIFS Quand le digital contribue à transformer nos espaces de travail. Pages 29 à 35 Deux dimensions dominent notre veille de l actualité des stratégies collaboratives ce trimestre. Tout d abord le «travailler ensemble» : il repose sur l intelligence collective, et nécessite la diversité ; nous visiterons start-ups et grands groupes pour l observer à l oeuvre. Ensuite le digital : il illustre que la transformation d une organisation est moins une affaire d outils que de changement de paradigmes. Bienvenue dans ce monde en émergence.

3 LEADERSHIP & ENGAGEMENT Pour parler d émergence ce trimestre, nous vous proposons un tour d horizon sur l intelligence collective : non pas un voyage dans la littérature ou les expériences sur le sujet, mais un aperçu de la façon dont il a été abordé récemment dans la presse écrite. C est dans le sport et derrière le comptoir à café que nous avons trouvé des exemples inspirants pour les entreprises.

4 Un tour d horizon sur l intelligence collective L intelligence collective est au coeur des convictions et du positionnement de Yuman. Puisqu il en est question régulièrement dans la presse, nous avons pris le parti de refaire un tour d horizon à l occasion de notre ONE MAG trimestriel : qu a dit la presse, depuis février 2015, sur l intelligence collective? Quels sont les éclairages, enseignements ou questionnements que nous pouvons en tirer? Collectée? ou collaborative? Les articles consacrés à l intelligence collective ces derniers mois reviennent sur la distinction entre intelligence collective collaborative et collectée. Cette distinction relève de la philosophie autant que des processus et cadres d application. Dans la première il est question de nature, de psychologie individuelle, d évolution des sociétés, et de survie. Pour les seconds, les conditions de réussite, les avantages, les outils et résultats, ainsi que la posture de facilitation, guident la réflexion. Alors collectée ou collaborative? Rien de tel qu un schéma pour comparer : INTELLIGENCE COLLECTIVE COLLECTÉE Interaction non-dirigée INTELLIGENCE COLLECTIVE COLLABORATIVE Interaction délibérée Production rassemblée a posteriori Dialogue Appui sur la technologie Processus interactif Un exemple : les recommandations sur le site amazon.com Un exemple : l'alimentation du site wikipediapar des auteurs individuels James Surowiecki Pierre Lévy, Henry Jenkins systèmes passifs systèmes actifs 4

5 Et si vous vient le réflexe de questionner : «laquelle est préférable», vous devrez prendre du recul pour remplacer votre interrogation par une autre : «quelle est la question à résoudre?». La complexité est au coeur de l intelligence collective : pour obtenir la capacité d adaptation que permet l ouverture sur l inconnu, la performance vient de la diversité. Au sein d une organisation, elle peut être opposée à l esprit d appartenance qui, par son poids, peut repousser ou isoler les éléments différents. Des entreprises comme L Oreal ou Google, conscientes que la diversité est un atout pour mieux gérer des questions complexes, ont ainsi dédié des programmes spécifiques à l intégration de leurs managers seniors. «connaissance et compréhension qui émerge de grands groupes de gens» (H. Jenkins) Un espace Au-dela des techniques et outils qui en tirent parti, l intelligence collective peut être vue comme un espace. En effet les organisations qui entretiennent des silos favorisent l espace du «moi», alors que le recours à l intelligence collective optimise l espace du «nous». Dans ce «nous», deux familles d outils cohabitent : celle du «je» qui sert le «nous», et celle du «nous» qui sert le «je». Dans la première vous utiliserez des processus de polénisation comme le World Café, dans la seconde des processus d écoute et d entraide comme le Jeu du Tao. Le collaboratif peut aussi être perçu par la resurgence du «travail réel», au travers d échanges, de partage de pratiques : le storytelling y a toute sa place. Ce nouveau «monde en partage» repose sur la confiance, la solidarité, et l esprit communautaire. Des émotions au service du management Dès 2010, le Massachussetts Institute of Technology («M.I.T.») a montré l importance de la prise en compte des émotions dans l intelligence collective. C est en effet la capacité à collaborer qui rend certains groupes de personnes plus intelligents que d autres et non la somme des intelligences individuelles. Et cela reste vrai lorsque les participants sont éloignés physiquement : ils restent compétents pour communiquer et analyser les émotions qu ils observent dans le groupe. Un voyage d exploration des facettes de l intelligence collective au Canada a permis d identifier 3 profils de managers : les technocrates, les opérationnels et les créatifs. Ce sont ces derniers qui pilotent l innovation. L intelligence collective rend possible le recours à tous les talents (plus ou moins) cachés et conduisant à l innovation. Elle permet ainsi 5

6 de passer de l expertise au management. Pour un manager, cela demande de prendre du recul, et de donner les ressources pour agir. Au service de l innovation Vous avez lu dans nos colonnes à quel point le personnage de l inventeur solitaire est un mythe. En quoi une équipe favorise-t-elle l amélioration et l innovation? Tout d abord bien sûr par l échange, voire le débat. Le partage améliore les expertises et les perceptions (l intraduisible insight), et permet d améliorer concept et vision. Une réflexion collaborative constitue l élan nécessaire au changement : c est son moteur. Et ce moteur n alimente pas que la communauté humaine ou intellectuelle : elle impacte aussi le résultat des équipes et des organisations! A tel point que l entrepreneur Janine Garner parle, pour le business, de «nouvelle monnaie» au niveau commercial. Si vous aimez jouer avec les concepts et les définitions : la dépendance réciproque caractérise plutôt la coopération alors que la mise en commun et l interaction définissent la collaboration. La synergie de cette dernière est une condition de l innovation : elle permet la remise en question, l exploration et in fine la création. Si l intelligence collective fait ses preuves régulièrement dans les organisations de toute taille, elle place les individus dans une position qui peut être inconfortable à court terme. C est à plus long terme que ses bénéfices convainquent, comme nous le rappelle ce proverbe africain : «Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin.» 6

7 focus Les meilleurs managers sont ceux qui ne cessent pas d apprendre D après John Gardner, professeur à l université Stanford et ancien ministre de la Santé et de l Education, un manager qui souhaite se distinguer des autres et continuer à évoluer doit apprendre sans cesse. «Nous devons faire face au fait que dans le monde professionnel, la plupart des gens s ennuient plus qu ils ne l admettent» explique John Gardner. «L ennui est un mal qui est souvent gardé secret et qui frappe de nombreuses entreprises. Un jour, quelqu un m a demandé : Comment je peux m ennuyer autant alors que je suis tellement occupé? Je lui ai répondu : Regardez autour de vous. Combien de vos connaissances sont déjà emprisonnées dans des comportements et des habitudes prédéterminés?». Quel est alors le contraire de l ennui, l atout personnel qui permet à l individu de continuer à apprendre, à grandir, à changer et à échapper aux habitudes? «Rien qui ressemblerait à l ambition» répond John Gardner aux consultants de McKinsey. «Malgré tout, il arrive un moment où l ambition commence à s essouffler. Mais il existe un moyen de conserver l étincelle jusqu à la fin de votre vie. Soyez intéressés, recommande John Gardner. Tout le monde veut être intéressant mais l élément qui compte et qui fait la différence est d être intéressé.» Dans ce monde où personne ne sait plus où donner de la tête, le véritable challenge pour les managers est de développer un point de vue unique et de penser le futur autrement afin de prendre une longueur d avance. D après John Gardner, «les meilleurs leaders ne sont pas ceux qui prennent les décisions les plus audacieuses, mais ceux qui continuent à nourrir leur curiosité et à apprendre de nouvelles choses tout au long de leur vie.» Une fois que vous aurez atteint une position de pouvoir, le fait d acquérir de nouveaux savoirs, ainsi que celui de remettre en question les savoirs conventionnels, demande un véritable engagement personnel. Les managers doivent donc se poser deux questions très simples : - Est-ce que j apprends aussi rapidement que le monde change? - Suis-je déterminé à rester aussi intéressé qu intéressant? Ce qui compte, c est ce que vous apprenez une fois que vous savez déjà tout. 7

8 focus GÉRER LES ÉQUIPES AVEC LA MÉTHODE «ONESTA» En février 2015, Claude Onesta a reçu sa huitième médaille d or en compétition internationale. Ainsi, il est devenu l entraîneur le plus titré du handball français. Le coach doit son succès à son style de management collectif. Aujourd hui, il ne se limite plus aux terrains de sport et s introduit dans un nouvel environnement : celui de l entreprise. Il livre désormais les secrets de la méthode appelée «Onesta» et donne des conseils de leadership collégial et participatif aux managers. Quand Claude Onesta a débuté sa carrière d entraîneur il y a 14 ans, il a fait exactement le contraire de son prédécesseur Daniel Constantini. Si ce dernier dirigeait son équipe plutôt de manière solitaire et autoritaire, Claude Onesta, lui, a décidé de prendre le contrepied pour bousculer l organisation établie. Il a donc instauré un management participatif pour être proche de ses joueurs et les motiver d avantage. «Je ne suis pas quelqu un qui marche sur la ligne si on lui demande, mais plutôt à coté, pour voir ce qui se passe. Si on fait comme les autres, on n innove pas», explique-t-il. Il se définit comme «un accompagnateur plus qu un entraîneur, un chef d orchestre qui préserve l harmonie pour que la musique soit belle.» Pour Claude Onesta, le terrain est devenu une zone d expression plus qu un simple terrain d affrontement entre sportifs. «Le hand, c est faire s affronter deux équipes et envoyer un ballon dans un filet une fois de plus que l autre. Ça ne va pas révolutionner la société. Mais [ ] en dirigeant de façon différente, en créant des comportements différents, ça peut être un modèle pour un mieux vivre ensemble.» C est notamment cette vision qui pousse les dirigeants à chercher l expertise de l entraîneur français. Même s il admet qu auparavant «le chef d entreprise était vu comme le diable», aujourd hui, ce n est plus le cas et il voit les dirigeants comme des «éléments indispensables de la réussite collective». La réussite d entreprise, c est avant tout une réussite collective. Pourquoi alors attendre pour appliquer le management participatif au sein de vos équipes? 8

9 case study Quand les managers préparent le café Evernote, entreprise américaine spécialisée dans la collecte et l organisation d information, essaie de rapprocher managers et salariés. Regroupant plus de 400 employés, elle teste actuellement une méthode pas comme les autres en installant un bar à café dans ses nouveaux locaux en Californie. Rien d extraordinaire? Si, car ce n est pas un barista qui prépare le café, mais les managers eux-mêmes! Vous l avez compris : pour être plus proches des employés et pour s approprier leurs problématiques, les managers d Evernote se postent le matin derrière le comptoir pour servir, chacun leur tour, le café aux salariés. Booster le travail en équipe et rendre la politique de l entreprise plus transparente et plus compréhensible pour tous, c est l objectif d Evernote. Pour entamer le projet, l entreprise a fait appel à des vrais baristas qui ont formé le corps managérial. Depuis le début du projet, servir le café est devenu une véritable obsession. Attention, seuls ceux qui ont suivi la formation adéquate ont le privilège de servir le café! A la fin de la matinée, ils doivent obligatoirement nettoyer les machines et les laisser dans un état impeccable pour les managers qui vont les remplacer. Préparer le café n est pas perçu comme un jeu mais comme une véritable responsabilité qui consiste non seulement à préparer le breuvage de manière parfaite mais d être aussi capable d établir une conversation avec les «consommateurs». D après Andrew Sinkov, responsable marketing chez Evernote, la pause café du matin est devenue le moment de la journée le plus apprécié. Il représente une véritable opportunité d échange entre managers et salariés dans une ambiance beaucoup plus détendue et sensiblement moins formelle que d habitude. 9

10 pour aller + loin Saussereau, Laurent, «Transformation digitale : ces entreprises qui font fausse route», La Tribune, 18 juin 2015, transformation-digitale-ces-entreprisesaveugles-qui-font-fausse-route html Taylor, Bill, «The Best Leaders Are Insatiable Learners», Harvard Business Review, 5 septembre 2014, https://hbr. org/2014/09/the-best-leaders-are-insatiable-learners/ Bys, Christophe, «La révolution numérique va faire tomber les barrières de l entreprise, prévient le DRH Philippe Canonne», L usine Digitale, 1 avril 2015, Low, Elaine, «Zappos CEO Hsieh: Get Comfy With Constant Change», Investor s Business Daily, 2 avril 2015, news.investors.com/management-managing-for-success/ zappos-ceo-holacracy-severance-offer.htm Becuwe, Maëlle, «Claude Onesta: le patron du handball français», Chef d entreprise, 13 avril 2015, chefdentreprise.com/thematique/management-rh-1026/management-10118/ Breves/Claude-Onesta-patron-handballfran-ais htm#.VStpHpGstUI.linkedin Cavarec, Yves, «Huit questions sur l entreprise libérée», Les Echos, 9 avril 2015, cercle/cercle lentreprise-liberee-a-t-elle-un-avenir php Talmon, Valérie, «FailCon : Et si l échec entrepreneurial devenait un tremplin?», Les Echos, 17 avril 2015, lesechos.fr/entrepreneurs/aides-reseaux/failcon-et-si-l-echec-entrepreneurial-devenait-un-tremplin php# Rey, Amalio, «Lévy vs. Surowiecki: Collective Intelligence with no Collaboration?», The Collective Intelligence Blog, 26 mai 2015, com/levy-vs-surowiecki-collective-intelligence-with-no-collaboration/ Schmitt, Laurence, «A la recherche de l intelligence collective», Le Républicain Lorrain, 17 juin 2015, Garner, Janine, «Collective Intelligence: The power of smarter, quicker team thinking», CMO, 18 juin 2015, Page 10 10

11 INNOVATION & STRATÉGIES COLLABORATIVES Au-delà de différences qui n échappent à personne, il est manifeste que start-ups et grands groupes ont beaucoup à apprendre les uns des autres. Entre sprint et frugalité, nos exemples montrent comment. Rendez-vous ensuite dans deux «labs» : un «i-» et un «fab» ; ceux-là n ont pas fini de faire l actualité des stratégies collaboratives.

12 Entreprises et startups : différentes ou complémentaires? Bien qu on les oppose souvent, les startups et les grands groupes font partie du même système. Certes, ils utilisent des méthodes de travail différentes, mais ils ont aussi besoin de réunir leurs efforts pour grandir, pour devenir plus agiles et pour faire face aux concurrents du marché. En quête d innovation, les entreprises ont toujours besoin d être inspirées. Pour cette raison, elles ont tout intérêt à se diriger vers une forme de collaboration avec les startups pour intégrer l esprit du coworking au sein de leurs équipes et favoriser l innovation ouverte. Les efforts communs des grands groupes et des startups permettent l émergence de l intelligence collective qui, d après le philosophe Pierre Lévy, repose sur un double postulat : «Le premier suppose que tout être humain est détenteur d une intelligence individuelle à laquelle il peut faire appel. Le second est qu il existe une forme d intelligence, dite collective, susceptible de dépasser, en les intégrant, les intelligences individuelles et les savoirs spécialisés». Le moyen principal de relever les défis auxquels les entreprises font face consiste donc à mettre en œuvre des collaborations et à démarrer une dynamique d open innovation avec les startups. En effet, les entreprises ont compris que les startups peuvent imaginer très vite des innovations de rupture et créer de nouveaux marchés en forte croissance. Un sondage a démontré qu aux Etats-Unis, 70% des entreprises collaborent déjà avec des startups. Une entreprise performante, c est donc un organisme vivant qui travaille davantage avec des talents venant de l extérieur, pour développer des capteurs complémentaires ouverts sur tout l écosystème. «Nous travaillons avec une grande équipe, nous avons chercheurs en R&D mais même avec cela nous ne pouvons pas avoir toutes les idées. Les entreprises les plus connectées sont les gagnantes. Le monde change et nous voulons être connectés à ses idées d innovation» explique la directrice du développement du groupe Procter and Gamble, Frédérique Reeb-Landry. 12

13 Et à l inverse, quel intérêt ont les startups à travailler avec des entreprises? Les raisons sont multiples. D après une étude menée par l agence Fabernovel sur les relations entre startups et entreprises, 95% des startups américaines estiment que la collaboration avec une entreprise est favorable, voire indispensable pour leur futur développement. La plupart d entre elles sont déjà en relation avec un grand groupe et déclarent que cela leur apporte une meilleure crédibilité, un accès au marché plus facile et un gain de visibilité qui était difficilement envisageable avant. L un des challenges majeurs pour les startups qui viennent tout juste de se lancer sur le marché : la difficulté de trouver des fonds propres. Souvent constituées par des profils techniques, leurs équipes de travail ne sont pas toujours expérimentées en termes de commerce. Enclencher un cycle de croissance est donc crucial si les jeunes entreprises veulent se développer et grandir rapidement pour créer à leur tour de nouveaux emplois. Pour passer le cap du premier million d euro de chiffre d affaires, les startups ont donc besoin de nouer des liens avec les grandes entreprises qui vont les guider et financer pendant la phase d amorçage. «Le moyen principal de relever les défis auxquels les entreprises font face consiste à mettre en œuvre des collaborations et à démarrer une dynamique d open innovation avec les startups.» Pour rapprocher les entreprises et les startups, il existe aujourd hui plusieurs outils de mise en relation gratuite. C est le cas de «Presse-Citron Connect» qui aide les startups à rencontrer des futurs collaborateurs et des investisseurs. En ce qui concerne les entreprises, elles doivent simplement préciser leurs besoins et la plateforme va leur suggérer les startups qui correspondent à leur demande. C est aussi simple que cela. Les startups et les grandes entreprises ne sont donc pas si différentes. Elles ont toutes un but commun : apporter des solutions adaptées aux demandes des clients. La clé du succès se cache dans la complémentarité et les efforts collaboratifs de ces deux types d organisation. 13

14 focus Le startup sprint L australien Miles Burke, fondateur de l agence digitale Bam Creative, a testé plusieurs méthodes de travail pendant sa carrière d entrepreneur. Son but : encourager l innovation et l esprit créatif au sein de ses équipes. De déjeuners en équipe hebdomadaires jusqu au partage de savoirs entre employés, Miles Burke a tout essayé pour faire émerger de nouvelles idées. La pratique qui a attiré le plus son attention, c est ce qu on appelle les «semaines startup» : faire travailler les équipes non-stop pendant 24 heures, voir même 48 heures, afin de trouver un nouveau concept de startup. Miles Burke a voulu garder cet esprit de pensée créative, mais réduire le temps de travail que la méthode exige. C est ainsi qu il a créé le concept du startup sprint. Le startup sprint, c est simple : bloquez une journée entière dans l agenda de vos équipes, rassemblez les dans un espace commun et faites-les travailler toutes ensemble sur un objectif clair et précis jusqu à la fin de la journée qui doit se terminer à 18h30. Pour détendre l ambiance une fois l exercice fini, organiser un diner entre collègues paraît être une excellente idée. Dans cet exercice, ce sont aussi les détails qui comptent : - Après avoir choisi la date de la journée que vous voulez consacrer au startup sprint, parlez du projet aux employés et présentez-en les grandes lignes. - Rassemblez autant de salariés que vous le pouvez. Ne privilégier aucune branche de l entreprise. Administrateurs, designers, responsables marketing, tout le monde est bienvenu! Le mot clé ici, c est la diversité. - Désignez un «sprint leader» dont le rôle sera de débriefer l équipe sur l objectif de l exercice. - Bien évidemment, créer une offre innovante en quelques heures, c est très ambitieux. Pour ne pas décourager les employés, il est important de faire la distinction entre attentes élevées et objectifs inatteignables. Maintenant que vous avez tous les éléments de la méthode, vous n avez qu à la tester pour booster l innovation au sein de votre entreprise. Alors, le startup sprint, ça vous tente? 14

15 focus L innovation frugale «L art naît dans la contrainte» disait Michel Ange. Ce précepte est de plus en plus utilisé dans les pays émergents dans leurs démarches d innovation. On observe que nombre d acteurs voient des opportunités dans leurs contraintes. Dans un contexte de ressources limitées, ils appliquent le principe de l innovation dite frugale afin de créer des produits et des services de qualité et accessibles à tous. Appelée encore innovation jugaad, ce principe d origine indienne signifie littéralement «débrouillardise». Pour surmonter les difficultés telles que le manque de ressources, les entrepreneurs trouvent des pistes innovantes toujours plus osées et abouties afin de surmonter les obstacles. Sam Pitroda, le père de la révolution des télécommunications en Inde, est un ardent défenseur de cette approche. Il est l un des premiers à avoir appliqué avec succès l innovation frugale et bouleversé ainsi la vie de millions d Indiens. C est au tout début des années 80 que cet homme originaire d une famille de paysans s empare d un rêve fou : donner accès aux télécommunications à tout un peuple alors qu à l époque, seuls 3% des villageois indiens possédaient un téléphone. En 1984, Sam Pitroda crée l organisation Centre for Development of Telematics (C-DOT) et s entoure d une équipe de jeunes dont la moyenne d âge ne dépasse pas 25 ans. Ensemble, ils développent en un temps record une technologie d échangeurs téléphoniques numériques adaptée au contexte local : simple, robuste et industrialisable à bas coûts. Son succès fait de C-DOT un projet modèle et de Sam Pitroda une icône qui démontre que l innovation frugale constitue un formidable levier de développement. «Contrairement à ce que beaucoup croient, innovation frugale rime avec produits de bonne qualité et non pas simplement moins chers ; avec services et pas uniquement produits ; avec nouveau design plutôt que simplification ; et enfin souvent avec haute technologie!» explique-t-il. Aujourd hui, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à chercher à s imprégner de cette culture pour optimiser leurs processus de travail et créer des produits adaptés aux pays émergents. C est déjà le cas de Renault-Nissan et de son PDG Carlos Ghosn. C est grâce à ce principe que le groupe a lancé les marques Logan et Dacia, ainsi que la plateforme modulaire CMF-A. D autres entreprises comme Danone, General Electric, Vodafone, Walmart et Siemens ont aussi commencé à suivre le même chemin. Il ne reste qu à observer la suite de leur aventure. 15

16 case study Leroy Merlin à l heure des Fablabs Depuis quelques mois, l enseigne de bricolage Leroy Merlin est partenaire du FabShop et de la première Maker Faire Paris qui a réuni près de participants. Les dirigeants de l entreprise se sont aperçus que le bricoleur du 21ème siècle se tourne vers l impression 3D. Connus sous le nom de «makers», les bricoleurs de notre ère ont tendance à délaisser perceuses et autres marteaux au profit des imprimantes 3D. Conscient de ce changement, Leroy Merlin a croisé le chemin du FabShop, studio de design spécialiste de l impression 3D, afin de répondre à l évolution des besoins de ses clients. Après avoir accompagné des millions de personnes dans la construction de leurs propres meubles, l enseigne de bricolage soutient désormais des fabricants de robots et d autres machines. «Leroy Merlin s intéresse au mouvement des Makers depuis longtemps. En 2014, ils sont devenus partenaires de la première Maker Faire Paris» raconte Bertier Luyt, fondateur du FabShop. Pour le FabShop, Leroy Merlin est un partenaire pertinent pour le développement de la Maker Faire en France. D ailleurs, Leroy Merlin a lancé «Selon vous», un espace participatif pour repérer les innovations attendues par ses clients. Aujourd hui, la plateforme revendique membres inscrits. Le propriétaire de l enseigne Adéo envisage d aller encore plus loin et d installer des fablabs à l entrée de ses magasins, de quoi rapprocher encore plus des clients et contribuer à une «individualisation de masse». Leroy Merlin va donc s associer à l américain Techshop pour donner vie à un espace collaboratif de fabrication d une surface d environ m2 en région parisienne dès l automne Le but de ce partenariat est de susciter une diversification de services proposés par Leroy Merlin car les nouvelles technologies, telles que l imprimante 3D, permettront l élaboration de produits complémentaires ainsi que leur personnalisation selon les goûts des clients. 16

17 case study Le nouveau i-lab d Air Liquide Avec l arrivée du numérique et des concurrents de plus en plus agiles, les entreprises commencent à s ouvrir sur le monde et à s engager dans une démarche d innovation. C est le cas d Air Liquide, leader mondial des gaz, technologies et services pour l industrie de la santé. Ce dernier a lancé i-lab, un laboratoire pensé pour accélérer l innovation au sein du groupe. Il contribue à l exploration de nouveaux marchés via sa structure de réflexion type think-tank et à l expérimentation de nouvelles idées. «i-lab vient en support aux différentes entités Innovation et branches d activité du Groupe Air Liquide pour développer de nouvelles offres, produits et technologies» explique Jean-Pierre Pélicier, directeur Open Innovation d i-lab. Le laboratoire se situe à Paris et compte sur les différentes entités du groupe plantées en Europe, aux Etats-Unis et en Asie pour se connecter à l écosystème mondial et nouer par la suite des partenariats variés. L équipe est composée de 25 personnes et il n y a pas de «profil type» assure Gregory Olocco, co-directeur du laboratoire : «La force de notre structure est dans notre diversité, entre doctorants et entrepreneurs, ceux plutôt experts en sciences dures, ceux en sciences sociales Nous sommes autant d hommes que de femmes, de huit nationalités différentes.» A part l i-lab, Air Liquide développe aussi des relations avec des startups pour accéder rapidement aux nouvelles technologies de rupture et offrir aux startups la possibilité de se développer plus rapidement. Un exemple concret : depuis la création de son incubateur, Air Liquide collabore désormais avec la jeune entreprise Airboxlab sur l amélioration de la qualité de l air. Le résultat de cette collaboration est la création d un objet connecté capable de mesurer la qualité de l air intérieur grâce à des capteurs embarqués. Interagir en permanence avec des nouveaux acteurs dans un écosystème ouvert : voici le facteur clé qui permet à Air Liquide de renouveler sans cesse son métier et d anticiper les défis de ses marchés. 17

18 pour aller + loin «L innovation «made in» La Poste», Zones Mutantes, 1 avril 2015, innovation-made-in-la-poste/ Bauwens, Michel, «L an I du capitalisme collaboratif», Le Nouvel Economiste, 10 avril 2015, Wolpe, Toby, «What can businesses do to make innovation happen?», ZDNet, 1 mai 2015, Alsever, Jennifer, «Startups inside giant companies», Fortune, 26 avril 2015, Puren, Vincent, «Comment Leroy Merlin se transforme à l heure des FabLabs», Maddyness, leroy-merlin-fablab/ «Hacking Culture Change», Reuven Gorsht, 14 mai 2015, reuvengorsht.com/2015/05/14/culturehacking/ Burke, Miles, «How to encourage innovation in your business in one day», Smart Company, 21 mai 2015, Seulliet, Eric, «Le Directeur Innovation, une fonction qui prend de plus en plus de poids», Harvard Busines Review, 22 mai 2015, Dutheil, Christophe, «Objectif Mars: le «système D» ou l innovation à l indienne», L express Emploi, 5 novembre 2014, html# MACHECOURT, Agathe, «Le design thinking, recette miracle de l innovation?», Cafétech, 8 juillet 2015, Delpuech, Anthéa, «Le corpoworking, un état d esprit à insuffler chez les grands groupes», L atelier, 3 juin 2015, 18

19 ENTREPRISES & COLLABORATION Exceptionnellement dans ce numéro du ONE MAG, ce n est pas une synthèse de l actualité sur les entreprises et la collaboration que nous vous proposons pour cette section, mais un article récent de Laurent Saussereau sur les enjeux perçus et réels de la transformation digitale. Nous ferons ensuite un saut entre le monde du travail actuel comment y être heureux et celui de 2022, avant de goûter à la réinvention chez Suchard. Miam.

20 Transformation digitale : ces entreprises aveugles qui font fausse route Les entreprises s engagent dans le digital sans prendre en compte les transformations sociales La plupart des entreprises s engagent aujourd hui phénomène qu on a déjà pu observer avec le e-commerce dans la deuxième moitié des années 90 dans de vastes projets de transformation. Elles voient le vent du digital à la fois comme une menace et en même temps comme un levier pour optimiser leur performance globale par d autres formes d organisation et de nouveaux canaux de création de valeur. Comme dans les années 90, force est de constater que les entreprises se jettent une fois encore dans l aventure du digital en imaginant les solutions techniques et technologiques qui leur permettront de gagner cette nouvelle course. Or, plus encore qu il y a 20 ans, l enjeu n est ni technique ni technologique. C est d abord et avant tout un changement de paradigmes, la technologie n étant que l une des manifestations de ce monde nouveau comme l appellent la plupart des prospectivistes. Un changement sociétal profond Nous sommes dans un changement profond de société, un changement de la place de l individu dans le collectif : au moyen âge, l individu était à la forme impersonnelle, le «On» avec une loi édictée par la religion, une catégorie sociale définie par la caste et un lien de cœur avec la terre natale. Puis graduellement, à partir de la renaissance jusqu au XIXème siècle avec le commerce et la révolution industrielle, une classe intermédiaire apparaît (bourgeoisie). L individu devient «Nous», avec l État qui fait loi, une catégorie sociale définie par le travail et le lien de cœur devient la famille. La deuxième moitié du XIXème siècle voit se produire plusieurs faits marquants qui vont changer le rapport individu/collectif : la démocratisation du miroir qui permet de se voir, l apparition de la photo avec Niepce ou encore des penseurs et philosophes annonçant la mort de Dieu ou remettant en cause le rapport au travail. Le XXème siècle devient l ère du «Je», de l individualisme, avec la psychanalyse, le développement de la mobilité individuelle Dans ce monde du «Je», le marché fait loi, la catégorie sociale est donné par l avoir (ce que je possède et consomme) et le lieu de cœur est avec «Moi» comme chantait J. Dutronc. 20

Garage de GE à Paris

Garage de GE à Paris Garage de GE à Paris 26 6 Novembre 2015 Espace Commines 17 Rue Commines 75003 Paris France 26 10h 17h 26 19h 22h Garage de GE Venez participer aux portes ouvertes du Garage de GE. Au Garage, vous pourrez

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sogilis La société de développement logiciel qui prône le management sans Manager Contacts Presse Agence Valeur D image Virginie Debuisson v.debuisson@valeurdimage.com +33.6.10.80.06.52

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Paris Maker Faire. 21 & 22 juin

Paris Maker Faire. 21 & 22 juin Paris Maker Faire 21 & 22 juin 2014 Après le succès de Maker Faire Paris Saint-Malo Mini Maker Faire Les 21 et 22 juin 2014 Le FabShop annonce Présentation Maker Faire par Dale Dougherty le créateur,

Plus en détail

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La création de nouvelles opportunités par l analyse des données Dans le monde numérique actuel, l analyse des données est au cœur des réseaux

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

LES NOUVELLES FRONTIÈRES / PROGRAMME 2015

LES NOUVELLES FRONTIÈRES / PROGRAMME 2015 LES NOUVELLES FRONTIÈRES / PROGRAMME 2015 BUT I TELL YOU THE NEW FRONTIER IS HERE, WHETHER WE SEEK IT OR NOT ( ) BUT I BELIEVE THE TIMES DEMAND INVENTION, INNOVATION, IMAGINATION, DECISION. I AM ASKING

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

«Le trading des tendances de court terme reste très difficile»

«Le trading des tendances de court terme reste très difficile» Les Echos NESSIM AIT-KACIMI / JOURNALISTE LE 22/10 À 15:59, MIS À JOUR À 16:24 «Le trading des tendances de court terme reste très difficile» Après avoir co-fondé AHL en 1987, David Harding créé son propre

Plus en détail

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting.

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting. THL Business Consulting Cabinet de Conseil en Management et Stratégie des Organisations CATALOGUE 2015-2016 FORMATIONS Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines www.thl-business-consulting.com

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Les entreprises françaises et le coworking

Les entreprises françaises et le coworking Les entreprises françaises et le coworking Perceptions, pratiques et attentes Novembre 2011 A la demande de Mobilitis, l institut Opinionway a mené une étude sur la perception, les pratiques et les perspectives

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs.

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs. 1 Innovation & Design Thinking kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds Design our futures. Inventer nos futurs. innovation & design thinking KEDGE Design school LE PARCOURS KEDGE Design SCHOOL L1 / Développer

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels. Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne

Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels. Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne 1 Sommaire 3 Introduction 4-6 Faites votre choix Une fiche d identité des

Plus en détail

«TRANSITIONS» PRENDRE LE TEMPS D ANTICIPER ENSEMBLE UN CYCLE CONTINU DE PROSPECTIVE CRÉATIVE

«TRANSITIONS» PRENDRE LE TEMPS D ANTICIPER ENSEMBLE UN CYCLE CONTINU DE PROSPECTIVE CRÉATIVE «TRANSITIONS» PRENDRE LE TEMPS D ANTICIPER ENSEMBLE UN CYCLE CONTINU DE PROSPECTIVE CRÉATIVE «Questions Numériques» c est aujourd hui : Un rendez-vous majeur du début d année : le lancement du Cahier d

Plus en détail

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE Leading Digital Together 2 3 Capgemini Consulting, le leader français de la transformation digitale Une force de frappe de 900 consultants en France et de

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE O Reilly Consultants est un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines, formation et coaching qui vise à réconcilier l épanouissement individuel : Accompagner les individus dans la réappropriation

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

Comment le digital redéfinit les frontières de la communication interne et externe en entreprise? LES DERNIÈRES TROUVAILLES EN MATIÈRE DE TRANSFORMATION DIGITALE Quel est le quotient intellectuel digital

Plus en détail

Première Business School online de France

Première Business School online de France Première Business School online de France Avril 2011 Contact presse RP carrées Vanessa Vazzaz Tel : 03.28.52.07.42 vanessa.vazzaz@rp-carrees.com La première école de commerce en mode XXI ème siècle ENACO,

Plus en détail

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé Management Opérationnel Programme de Management Spécialisé ESSEC Business School Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

La réforme : une opportunité pour la fonction formation

La réforme : une opportunité pour la fonction formation Nombreux sont les articles concernant la réforme de la formation professionnelle. Grâce à ses experts qui récoltent l information législative et réglementaire à sa source, Demos fait un tour d horizon

Plus en détail

B I E N V E N U E D A N S

B I E N V E N U E D A N S BIENVENUE DANS Depuis 2012, nous avons entrepris une transformation profonde de Bouygues Telecom pour adapter l entreprise à un marché des télécoms profondément bouleversé. Aujourd hui, il nous apparaît

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY A EURATECHNOLOGIES, 165 AVENUE DE BRETAGNE, 59000 LILLE JEUDI 18 SEPTEMBRE 2014 Le Big Data envahit brutalement

Plus en détail

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE 1 2 3 4 Développer sa posture managériale : s affirmer dans tous les rôles de manager Définition du rôle et fonction du manager : donner du sens, épauler, accompagner, écouter... Encadrer plus efficacement

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Développement Agile des organisations et des hommes

Développement Agile des organisations et des hommes Développement Agile des organisations et des hommes Le développement RH aujourd hui Des problématiques récurrentes de recrutements et de fidélisation dans le secteur de l IT Des acteurs segmentés par compétences

Plus en détail

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Quatrième colloque hypermédias et apprentissages 275 BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Anne-Olivia LE CORNEC, Jean-Marc FARINONE,

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

- Dossier de presse -

- Dossier de presse - - Dossier de presse - Janvier 2014 Sommaire I. Valérie Moissonnier & l Institut du Selfcoaching 1. Valérie Moissonnier : son parcours et son blog RadioCoaching 2. L équipe de l Institut du Selfcoaching

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail

LA PLENIERE D OUVERTURE

LA PLENIERE D OUVERTURE LA PLENIERE D OUVERTURE Laurent FIARD, Président du MEDEF Lyon-Rhône Thierry JADOT - CEO Dents AegisNetwork Jean-Pierre LEMAIRE Directeur Général d Orange Consulting Olivier de la CLERGERIE Directeur Général

Plus en détail

Développez votre business et renforcez votre leadership. Business Leadership Consultant kaelconsulting.com

Développez votre business et renforcez votre leadership. Business Leadership Consultant kaelconsulting.com Développez votre business et renforcez votre leadership Business Leadership Consultant kaelconsulting.com Créer le futur en manageant le présent 2 Si vous rencontrez une de ces situations Votre chiffre

Plus en détail

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005

LE COACHING. Texte communiqué par. Norbert CASAS. MONTPELLIER Mars 2005 LE COACHING Texte communiqué par Norbert CASAS MONTPELLIER Mars 2005 Le terme de «coaching» recouvre aujourd hui une réalité disparate car il et utilisé dans de nombreux domaines aussi divers que la gestion

Plus en détail

Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse

Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse Co-produit par Edito par Eric Seulliet CEO de Creative Cluster, Président de La Fabrique du Futur Et s il suffisait

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Entrée en scène: Acteur et trac Transpiration, rougeurs, gorge nouée Peur: trou de mémoire, bafouiller Le trac nécessaire? A gérer! CORPS Respect Révision

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

Conseil & Audit Les leviers de la croissance

Conseil & Audit Les leviers de la croissance Conseil & Audit Les leviers de la croissance Les cabinets de conseil et d audit vivent une évolution de fond qui remet en cause certains fondamentaux de leur culture : Concurrence accrue, moindre différenciation,

Plus en détail

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective Ce qui était bien Ce qui n était pas bien Questions J ai appris Bon résumé des valeurs Simplicité du format Présentateurs sympathiques et joie communicative Bonbons Utilisation réelle du feedback Présentation

Plus en détail

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte.

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Suisse SA Freilagerstrasse 40 8047 Zurich Suisse A1T334-A234-1-77 Sous réserve de modification Siemens Suisse SA, 2012 Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Generation21

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

La philosophie Ludi. recréer cet esprit chaleureux et amical afin de faire passer des bons moments à ses internautes autour d une même passion.

La philosophie Ludi. recréer cet esprit chaleureux et amical afin de faire passer des bons moments à ses internautes autour d une même passion. Sommaire 3 Historique 4 L identité Ludi Le jeu de la Belote est apparu en France dans les années 1920 et a connu un grand succès. Longtemps considérée comme le «jeu de cartes du peuple», la belote a conquis

Plus en détail

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers»

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Métiers Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» Les objectifs sont

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014 TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014 LE POINT DE VUE DE KURT SALMON DANS CE NUMÉRO : Claude Bodeau Associé en charge de la practice RH-Management Contact: Email Votre organisation est-elle sociale?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

L innovation numérique

L innovation numérique ç ç 2ème Colloque ISD «Information Systems Dynamics» Programme International de Recherche L innovation numérique au service de la transformation des entreprises Chapitre 5 Colloque jeudi 23 septembre 2010

Plus en détail

Voyage Exploratoire Barcelone

Voyage Exploratoire Barcelone Voyage Exploratoire Barcelone 24 au 26 février 2016 Inclus une journée au Mobile World Congress Le contexte Elue «Capitale européenne de l innovation» par la commission européenne en 2014, Barcelone accueille

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile 1 4 Les De plus en plus d organisations voient l Agilité comme une piste de solution aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Par ailleurs,

Plus en détail

Brand content : les écarts entre l offre et la demande

Brand content : les écarts entre l offre et la demande 2014 Edition Spéciale 4 Intelligence Applied Les consommateurs sont de plus en plus nombreux, dans le monde, à se montrer très friands de brand content, et la plupart des marques sont prêtes à satisfaire

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

L humain et ses données, le «quantified self»

L humain et ses données, le «quantified self» Chapitre 1 L humain et ses données, le «quantified self» L explosion de la quantité des données disponibles et le perfectionnement de nos capacités d analyse bouleversent les rapports que l Homme entretient

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

On doit répondre en deux mois pour un financement d un espace virtuel de travail collaboratif. Les personnes intéressées par cet appel d offre sont

On doit répondre en deux mois pour un financement d un espace virtuel de travail collaboratif. Les personnes intéressées par cet appel d offre sont On doit répondre en deux mois pour un financement d un espace virtuel de travail collaboratif. Les personnes intéressées par cet appel d offre sont nombreuses : service production, R&D, service approvisionnement,

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Communiqué de presse Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Havas Voyages et Intel collaborent pour comprendre et adresser les nouvelles attentes

Plus en détail

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT QUI SOMMES NOUS? WEBGEM EST UNE AGENCE WEB QUI PROPOSE DE VOUS ACCOMPAGNER DANS LA CRÉATION DE VOTRE SITE INTERNET, DE REFLÉTER UN UNIVERS DE MARQUE,

Plus en détail

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM 1 ère partie Déclaration d intention JEAN-PAUL HAUTIER ADMINISTRATEUR PROVISOIRE ET DIRECTEUR DE LA RECHERCHE DE L ENSAM DIRECTEUR ES QUALITE DE

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain!

Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain! Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain! Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain! Tous droits réservés par QAPA SA SOMMAIRE Introduction 3 Dessine-moi une DRH Performante

Plus en détail

INTEGRALMANAGER by EICL

INTEGRALMANAGER by EICL by EICL Le management Humaniste Integral Manager by EICL Le coaching Humaniste 1 Cycle de formation Le management Humaniste Le management de proximité qui réconcilie éthique et performance Integral Manager

Plus en détail

Libérez votre potentiel innovation!

Libérez votre potentiel innovation! Libérez votre potentiel innovation! SUNIDEE 2014 Page 1 Nous aidons les entreprises à développer leur potentiel innovation Nous aidons votre entreprise à innover et développer son potentiel innovation

Plus en détail

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching?

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Parcours de formation Coach Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Dans un monde qui va de plus en plus vite Nous entendons parler chaque jour de stress, de mal-être

Plus en détail

Modèle de changement d organisation. Leanpizza.net présente. Petit Guide Rapide du jeu de cartes Modèle de Changement d Organisation

Modèle de changement d organisation. Leanpizza.net présente. Petit Guide Rapide du jeu de cartes Modèle de Changement d Organisation Guide rapide Leanpizza.net présente Petit Guide Rapide du jeu de cartes Modèle de Changement d Organisation v1.0 Rédacteur : Olivier Lafontan Traduction : Yannick Quenec hdu Date : 29 juin 2010 - Guide

Plus en détail

L OUTIL COLLABORATIF AU SERVICE DE

L OUTIL COLLABORATIF AU SERVICE DE L OUTIL COLLABORATIF AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ENTREPRISES De l idée simple de mettre en relation les différents acteurs du progrès est née une plateforme de travail collaboratif proche du métier

Plus en détail

Méthodologie de mesure d impact de la co-création

Méthodologie de mesure d impact de la co-création Méthodologie de mesure d impact de la co-création Avec le soutien en mécénat de compétences d Accenture Document de synthèse de l étude (version abrégée) Accenture Accenture est une entreprise internationale

Plus en détail

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique La responsabilité sociétale de l entreprise numérique Comme toute organisation, l entreprise numérique génère des attentes fortes en matière de responsabilité sociale, environnementale et de respect des

Plus en détail

La place des seniors dans le bénévolat

La place des seniors dans le bénévolat La place des seniors dans le bénévolat On sait que les seniors jouent un rôle très important dans le bénévolat, notamment en qualité d élus aux seins des associations, bénéficiant de l expérience qu ils

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS?

STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS? STRATEGIC SOLUTIONS 4 SELF SUCCESS SI VOUS POUVIEZ UTILISER PLEINEMENT LE POTENTIEL DE VOTRE ENTREPRISE, JUSQU OÙ IRIEZ-VOUS? Vous savez OÙ, Nous savons COMMENT! Demandez à vos employés, cadres, managers

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

"Les médecins seront les infirmières de 2030"

Les médecins seront les infirmières de 2030 RECHERCHE par Laure Martin le 25-09-2014 38 RÉACTION(S) "Les médecins seront les infirmières de 2030" Afficher sur plusieurs pages Chirurgien-urologue et neurobiologiste de formation, le Dr Laurent Alexandre

Plus en détail

La DRH face aux défis du numérique. Enquête Solucom 2014

La DRH face aux défis du numérique. Enquête Solucom 2014 La DRH face aux défis du numérique Enquête Solucom 2014 L enquête Solucom 2014 À propos de l enquête Notre ambition : évaluer les impacts du numérique sur la fonction RH Mesurer, au sein des organisations,

Plus en détail

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901 SILICON SENTIER L ASSOCIATION Silicon Sentier est une association d entreprise regroupant 175 PMEs et TPEs en région Ile-de-France, spécialisées dans

Plus en détail

L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française?

L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française? L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française? La situation de l industrie française est préoccupante : nous accusons un retard d investissement de l ordre de 40

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

Le MIC lance un appel à projet «Serious Game»

Le MIC lance un appel à projet «Serious Game» Microsoft Innovation Center asbl Siège social : Parc Initialis, Boulevard Initialis 1 à 7000 Mons Le MIC lance un appel à projet «Serious Game» Le Microsoft Innovation Center (MIC) fait appel aux candidatures

Plus en détail

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Engagés, à vos côtés, pour créer des solutions de mobilité sur mesure, inventives et performantes Le groupe

Plus en détail