Cà gratte partout - cas 2. La dermatite atopique. Pré-test 1 CAS CLINIQUE 2 CAS CLINIQUE 2. Pré-test 2 (fin)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cà gratte partout - cas 2. La dermatite atopique. Pré-test 1 CAS CLINIQUE 2 CAS CLINIQUE 2. Pré-test 2 (fin)"

Transcription

1 CAS CLINIQUE 2 Pré-test 1 Cà gratte partout - cas 2 La dermatite atopique F. Leclercq X. Lefebvre EPU Amiens Sud -25 Avril 2014 Question 1. Le prurit est un critère diagnostique facultatif dans la dermatite atopique Question 2. La dermatite atopique nécessite dans la majoritédes cas un bilan allergologique Question 3. Un enfant de deux ans peut utiliser trois tubes par mois de LOCATOP sans problèmes CAS CLINIQUE 2 Pré-test 2 (fin) Question 4. Les bains corporels sont le plus souvent déconseillés Question 5. Les antihistaminiques sont peu utiles et ne font pas partie des recommandations Question 6. La dermatite atopique a rarement tendance àla guérison spontanée

2 Psoriasiforme = assez bien limité Eczématiforme = mal limité, émietté, aux limites imprécises floues mal dessinées Dermatite atopique : la clinique des lésions inflammatoires bilatérales et symétriques des grands plis coudes genoux poignets prurigineuses une xérose cutanée = sécheresse des petits signes : fissures sous les oreilles, chéilite, eczéma de la base de la verge, pulpite du pouce

3 DA : critères diagnostiques lésions inflammatoires bilatérales et symétriques des grands plis coudes genoux poignets prurigineuses xérose cutanée = sécheresse des petits signes : fissures sous les oreilles, chéilite, eczéma de la base de la verge, pulpite du pouce obligatoire : DERMATOSE PRURIGINEUSE associée àau moins 3 des critères suivants ATCD personnels d eczéma des plis de flexion(fosses antécubitales, creux poplités, face antérieure des chevilles, cou) et/ou des joues chez les enfants de moins de 10 ans ATCD personnels d asthme ou de rhume des foins (ou antécédents d asthme, de dermatite atopique, ou de rhinite allergique chez un parent au premier degré, ceci chez l enfant de moins de 4 ans) ATCD de peau sèche généralisée (xérose) au cours de la dernière année Eczéma des grands plis visible ou eczéma des joues, du front et des convexités des membres chez l enfant de moins de 4 ans. Eczéma évoluant par poussées Début des signes cutanés avant l âge de 2 ans(critère utilisable chez les plus de 4 ans seulement) United Kingdom Working Party (Williams et al., Br J Dermatol 1994 ; 131 : 4066) Dermatite atopique de 0 à 2 ans Début en général vers trois mois, manifestations plus précoces sont possibles dans 85 % des cas avant 5 ans zones convexes du visage avec respect des zones médianes, du nez en particulier, et sur le tronc épargnant généralement la zone des couches +/- plis dès cet âge, (plus rare àcet âge, se voit plus chez l'enfant plus grand. Fréquemment suintement et impétiginisation, croûtes jaunatres. prurit(parfois cependant difficile àmettre en évidence chez le nourrisson) insomnie, agitation, frottement des joues sur le drap, l'oreiller, des pieds l'un sur l'autre, l'enfant se tortillant à peine découvert Peu àpeu la peau devient plus sèche, et parfois même dès cette tranche d'age, les lésions chroniques prennent un aspect nummulaire = arrondi, bien limité, en particulier au niveau du tronc, surtout sur les mamelons. Parfois tableau beaucoup plus discret,aspect plus rugueux de la peau, en particulier sur les convexités Dermatite atopique de 2 à 16 ans Lésions svt + localisées, stt aux plis (cou, coudes, genoux) +/-en fonction des enfants sur des zones comme les mains, les poignets, les chevilles, fréquentes fissures sous auriculaires Ces lésions peuvent être chroniquesou se majorer en automne-hiver risque de surinfection ++++ : impétiginisation lésions très croûteuses, jaunâtres, voire des pustules La chronicité de poussées svt localisées dans les mêmes topographies lichénification Les signes mineursde DA comme les plis sous palpébraux, (signes de Dennie-Morgan), une pigmentation infra orbitaire, une xérose marquée de la peau sont souvent bien visibles dans cette tranche d'âge.. La xérosecutanée peut véritable ichtyose : aspect de peau sèche, petites écailles surtout aux jambes, +/- mains avec plis palmaires accentués dartres achromiantes ou pityriasis alba, au visage des petites lésions arrondies, sèches, blanchâtres svt visibles après l'étéoùelles sont plus visibles du fait du contraste avec le bronzage +/- aspect de pulpite sèche et fissuraire +/- peau épaissie et craquelée des pieds Chez l'enfant noir souvent accentuation folliculaire des lésions, avec des petites papulesfolliculaires notamment au tronc Dermatite atopique de 16 à 80 ans Svt recrudescence des poussées àl'adolescence, alors qu'il y avait eu une période de rémission depuis la petite enfance. Parfois la DA débute àl'âge adulte diagnostic différentiel avec nombreuses pathologies inflammatoires parfois chroniques, +++ histologie cutanée nécessaire DA? Lymphomes? Head and neck dermatitis : aspect particulier observé chez le grand enfant et l'adulte avec atteinte de la tête et cou prédominante. allergènes aéroportés? sensibilisation à la levure malassezia...? DA : localisations selon l âge

4 DA : bilan allergologique inutile Que dire aux parents? Sauf dans 4 circonstances assez rares 1)DA particulièrement sévère 2)DA avec cassure de la courbe de croissance 3)DA avec signes d allergie respiratoire ou digestive 4)DA résistant à un traitement local bien conduit Evolution par poussées et rémissions la plupart du temps guérison avant la puberté les dermatites atopiques persistant àl âge adulte sont rares complications rares : impétigo, Kaposi- Juliusberg, cataracte, retard de croissance, eczémas de contact (penser àl orientation professionnelle) Traitement en première intention CORTICOTHERAPIE LOCALE + EMOLLIENT -de classe II sur le visage TRIDESONIT LOCAPRED - de classe III sur le corps LOCATOP NERISONE FLIXOVATE LOCOID PAS D ANTIHISTAMINIQUES la plupart du temps : +/-sédatifs pour un cap difficile le temps que le traitement local soit efficace. SI INFECTION antiseptique moussant (type chlorhexidine), soigneusement rincé pour ne pas accroître la sécheresse cutanée chaque fois que la peau est très suintante et impétiginisée Antibiothérapie générale au coup par coup en cas d'impétiginisation franche, avec essentiellement des antibiotiques antistaphylococciques Pourquoi de la crème hydratante? 2006 : environ 30 % des DA ont une mutation de gènes codant pour des protéines de la couche cornée, notamment la filagrine, altération de la barrière cutanée : tel un buvard la peau laisse passer les molécules d allergènes Parallèlement nombreuses anomalies génétiques forte prédisposition aux phénomènes de sensibilisation IgE médiée... Enfin une récente étude estime que l augmentation de la prévalence de la DA dans les pays industrialisés serait la conséquence d une diminution de l exposition du système immunitaire des enfants aux antigènes microbiens entraînant des réactions d hypersensibilité. La restauration de la barrière cutanée le plus tôt possible sans attendre l installation d un eczéma est le 1 er objectif : limiter les sensibilisations aux allergènes et pourrait aussi éviter l évolution du processus atopique vers un asthme Importance des émollients La peau de la DA est une véritable passoire pour allergènes (mutation d une protéine qui rend la peau perméable aux aéroallergènes) Les recommandations sont de les utiliser AU MOINS UNE FOIS PAR JOUR Amélioration de la barrière cutanée: les soins émollients L intérêt des soins émollients au cours de la DA a étéclairement démontré utiliser ces émollients au long cours àpartir du moment oùil y a une xérose (sécheresse) cliniquement nette. une application quotidienne Ce rythme peut être de 2 chez le nourrisson si la faisabilité«familiale» le permet Crèmes >>> pommades..difficiles à faire pénétrer. expliquer aux patients qu'il s'agit d'un traitement à poursuivre au long cours en dehors des poussées

5 Autres soins d hygiène de la DA syndets surgras. Respect du ph Antiseptiques moussants uniquement si tableau dominé par l infection (impétigo ) Savons àéviter car irritation cutanée Stop au savon d Alep Ph 9-10 Stop au savon de Marseille ph 8-9 Traitement de deuxième ligne? DA localisée: tacrolimus PROTOPIC 0.03 % chez l enfant, médicament dit d exception, deux fois par jour trois semaines puis arrêt DA étendue : photothérapie UVB ou UVA type puvathérapie après l âge de huit ans action immunosuppressive et lymphocytotoxique Immunosuppresseurs : 3è intention DA sévères de l adulte Cures thermales? peu d'études prouvent une efficacité initiés souvent en hospitalisation Cyclosporine NEORAL Azathioprime IMUREL Mycophénolate mophétil Méthotrexate.. bienfait indiscutable est svt rapportépar les familles rupture avec un quotidien parfois lourd? Orientation professionnelle? MESSAGE métiers àrisque +++ d eczéma de contact des mains CALVAIRE dans la coiffure, esthéticienne, infirmiers, cuisiniers, métiers du nettoyage ou de la restauration ou du bâtiment corticothérapie locale chez l enfant un tube par mois àdeux ans deux tubes par mois àdix ans de la crème hydratante. encore et toujours, véritable traitement

6 CAS CLINIQUE 2 Pré-test CAS CLINIQUE 2 Pré-test 1 Réponse question 1. Le prurit est un critère diagnostique facultatif dans la dermatite atopique B faux. Le prurit est un critère diagnostique majeur indispensable, prurit, incessant, interminable qui ne laisse pas de répit Réponse question 2. La dermatite atopique nécessite dans la majoritédes cas un bilan allergologique B faux. Le bilan allergologique est rarement prescrit, il est discutédans le cadre - d'une dermatite atopique particulièrement sévère - d'une dermatite atopique résistant à un traitement local bien conduit - d'une dermatite atopique avec cassure de la courbe de croissance - d'une dermatite atopique accompagnés de signes d'allergie respiratoire ou digestive Réponse question 3. Un enfant de deux ans peut utiliser trois tubes par mois de LOCATOP sans problèmes B faux. Un enfant de deux ans a droit a un tube par mois de corticoïde de classe II, deux tubes par mois àdix ans maximum, Réponse question 4. Les bains corporels sont le plus souvent déconseillés B faux. Les bains sont au contraire recommandés en raison du portage accru de staphylocoques cutanés, bains d'une durée brève en évitant l'eau très chaude, certaines études recommandent l adjonction d une demi tasse d eau de Javel dans le bain Réponse question 5. Les antihistaminiques sont peu utiles et ne font pas partie des recommandations A vrai. Les antihistaminiques n'ont qu'un intérêt très modeste dans la dermatite atopique sauf en cas de dermatite atopique très sévère CAS CLINIQUE 2 Pré-test 2 (fin) Réponse question 6. La dermatite atopique a rarement tendance à la guérison spontanée B. faux. La dermatite atopique évolue dans la majoritédes cas vers la guérison dans l'enfance ou aux alentours de la puberté. Les dermatites atopiques persistants àl âge adulte sont rares. Dans la majoritédes cas la DA est spontanément résolutive dans l'enfance. Sur 100 DA ayant débutéavant l âge de 1 an, 50 seront quasi guéries sur le plan cutanéaprès l âge de 5 ans. Seulement 15% de ces enfants auront des manifestations de DA persistantes après la puberté. Les DA qui débutent plus tard sont plus persistantes dans le temps. Le risque de développer un asthme ou une rhinite pour un nourrisson atteint de DA avec un de ses parents au premier degréatteint égaiement de DA serait de 40%.

DOCTEUR MON ENFANT SE GRATTE

DOCTEUR MON ENFANT SE GRATTE Cliniques Universitaires Saint-Luc Docteur D. TENNSTEDT DOCTEUR MON ENFANT SE GRATTE WSL nov. 2010 Prof.. Tennstedt Service de Dermatologie Cliniques universitaires Saint Luc Quelle(s) est(sont) l (les)

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

Quizz de Dermatologie Pédiatrique

Quizz de Dermatologie Pédiatrique Quizz de Dermatologie Pédiatrique Juliette Mazereeuw-Hautier Services de Dermatologie Toulouse IXème Journée toulousaine de Pneumo-Allergologie Pédiatrique 16 Novembre 2006 -Age: 2 mois -Int libre / naissance

Plus en détail

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées.

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. Psoriasis Comment reconnaître le psoriasis? Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. La lésion élémentaire est une plaque érythematosquameuse arrondie ou ovalaire,

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique

Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic positif...

Plus en détail

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin DERMATOQUIZZ JUMGA 2010 Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Acrodermatite

Plus en détail

Classification des eczémas. Eczéma. Eczéma au quotidien clinique. Distribution des lésions eczéma constitutionnel - eczéma atopique

Classification des eczémas. Eczéma. Eczéma au quotidien clinique. Distribution des lésions eczéma constitutionnel - eczéma atopique Classification des eczémas Eczéma au quotidien clinique Dr Jann Lübbe PD, Faculté de Médecine UniGe Clinique Genolier Clinique Matignon Suisse Cabinet Dermatopédiatrie Pt. Saconnex Eczémas constitutionnels

Plus en détail

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson En partenariat avec la fondation pour la dermatite atopique L eczéma atopique, appelé aussi dermatite atopique, est une maladie fréquente puisqu

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle 18 ème Congrès National de la STPI Les Pityrosporoses B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle Définition Mycoses superficielles à Malassezia (Pityrosporon ovale) Levures lipophiles commensales

Plus en détail

INTOLERANCE AUX COSMETIQUES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

INTOLERANCE AUX COSMETIQUES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax INTOLERANCE AUX COSMETIQUES Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax Introduction Utilisation des cosmétiques valorise l'apparence, parfumer, protéger,nettoyer (peau, phanères) On y inclue

Plus en détail

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Dermatoses professionnelles Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Introduction Incidence des dermatoses professionnelles: entre 0,5 et 0,7 cas pour 1000 travailleurs

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE LILLE 2 DROIT ET SANTE FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2015 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE La dermatite atopique chez le nourrisson et le jeune enfant (de 2

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 novembre 2004 (JO du 7 février 2007) DEXERYL, crème tube de 250 g (CIP

Plus en détail

Gervais. et son eczéma atopique. Le guide. Retour à la vie normale!

Gervais. et son eczéma atopique. Le guide. Retour à la vie normale! Gervais et son eczéma atopique Le guide Retour à la vie normale! L eau thermale du Mont Blanc chemine pendant plus de 60 ans au cœur du massif Alpin. Préservée de toute pollution, son long parcours l enrichit

Plus en détail

page: 152 alphabétique Chapitre 8: Mycoses image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: 152 alphabétique Chapitre 8: Mycoses image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante Chapitre 8: Mycoses page: 152 Mycoses Dermatophyties page: 153 8.1 Dermatophyties Tinea corporis Macule érythémateuse; Squames Lésion arrondie ou ovalaire comme dans le cas présent dont la bordure nettement

Plus en détail

Varicelle. Cause : Épidémiologie :

Varicelle. Cause : Épidémiologie : Varicelle La varicelle classique sous sa forme de maladie infantile éruptive fréquente, en milieu tempéré, touche plus tardivement l'adulte en milieu tropical où elle est tout aussi caractérisée par sa

Plus en détail

La «main abimée» du peintre

La «main abimée» du peintre La «main abimée» du peintre Aspects cliniques Le risque cutané lié à l exposition aux peintures se retrouve lors de la manipulation et de la mise en œuvre des produits et parfois lors de dépôt de peinture.

Plus en détail

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de douleurs rebelles et sa fréquence augmente avec l âge après

Plus en détail

Atopie : quelle prise en charge? Delphine Staumont-Sallé

Atopie : quelle prise en charge? Delphine Staumont-Sallé Atopie : quelle prise en charge? Delphine Staumont-Sallé Service de Dermatologie, CHRU Lille Consultation Multidisciplinaire des Dermatoses Professionnelles Le risque cutané dans le BTP, Lille, 30 Mai

Plus en détail

AVIS 14 décembre 2011

AVIS 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2011 BIORGASEPT 0,5%, solution pour application cutanée Flacon de 250 ml (CIP : 360 430-7) Laboratoires BAILLEUL-BIORGA DCI Code ATC (libellé) Conditions

Plus en détail

I / ECZEMA CONSTITUTIONNEL = DERMATITE ATOPIQUE :

I / ECZEMA CONSTITUTIONNEL = DERMATITE ATOPIQUE : 1/Définition : ECZEMA CONSTITUTIONNEL ET DE CONTACT I / ECZEMA CONSTITUTIONNEL = DERMATITE ATOPIQUE : La dermatite atopique désigne l ensemble des manifestations cutanées qui surviennent chez un sujet

Plus en détail

THÈSE. pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Karine Reverdy. Pharmacien d officine, acteur de soin dans la dermatite atopique

THÈSE. pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Karine Reverdy. Pharmacien d officine, acteur de soin dans la dermatite atopique UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2014 N 056 THÈSE pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Karine Reverdy ----------------------------------------- Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Dermite associée à l incontinence

Dermite associée à l incontinence Dermite associée à l incontinence Dr Juliette Fontaine Unité Gériatrie Plaies et Cicatrisation Service de Gériatrie Hôpital Rothschild, APHP Paris Juliette.fontaine@rth.aphp.fr Peau normale : fonction

Plus en détail

8.6 Polyposes naso-sinusiennes

8.6 Polyposes naso-sinusiennes 8.6 Polyposes naso-sinusiennes Références bibliographiques : -Site de l Institut Français de Chirurgie du Nez et des Sinus. 8.6.1 DEFINITION La polypose nasosinusienne (PNS) est une sinusite chronique

Plus en détail

Item 152: candida, dermatophytes

Item 152: candida, dermatophytes Item 87 Item 152: candida, dermatophytes Facteur favorisant (DB, macération, obésité, défaut d hygiène) à rechercher et à traiter Candida: pathogène peau; saprophyte muqueuse Enduit blanchâtre, détachable,

Plus en détail

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Particularités physiologiques du NRS Plus grande facilité

Plus en détail

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Examen National Classant Module transdisciplinaire 8 : Immunopathologie. Réactions inflammatoires Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Dermatite atopique A. TAIEB (Bordeaux), Y. DE PROST

Plus en détail

ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT.

ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT. ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT. Classification des hypersensibilités selon Gell et Coombs Type Mécanisme Pathologies I Hypersensibilité immédiate (anaphylaxie) - Sensibilisation

Plus en détail

ETUDE DE LA FREQUENCE DES AFFECTIONS PROFESSIONNELLES DE MECANISME ALLERGIQUE DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS

ETUDE DE LA FREQUENCE DES AFFECTIONS PROFESSIONNELLES DE MECANISME ALLERGIQUE DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS ETUDE DE LA FREQUENCE DES AFFECTIONS PROFESSIONNELLES DE MECANISME ALLERGIQUE DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS A. Semid,, D. Nafai,, F. Djouadi M. Miloudi,Y. Aouchiche CHU de Bab El Oued, Alger Introduction

Plus en détail

Eczéma de l enfant : diagnos4c et traitement

Eczéma de l enfant : diagnos4c et traitement Eczéma de l enfant : diagnos4c et traitement FREMION Quentin Congrès SASPAS 02/04/15 Diagnostic : Eczéma de l enfant = dermatite atopique Lésion dermatologique avec PRURIT +++, évoluant en 4 phases souvent

Plus en détail

Une allergie typique?

Une allergie typique? CAS CLINIQUE Une allergie typique? Commencer Réalisé par le Pr Demoly Coordinateur du Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier Bastien, 15 ans Tous les ans

Plus en détail

CANCER DE LA PEAU NON MÉLANOME

CANCER DE LA PEAU NON MÉLANOME CANCER DE LA PEAU NON MÉLANOME Carcinome spinocellulaire Carcinome basocellulaire Kératose actinique Cette brochure a été réalisée avec l'aimable contribution des Docteurs Jean-Michel AMICI et Rafat MESSIKH,

Plus en détail

Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses. l adulte : Dermatite (ou eczéma) atopique

Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses. l adulte : Dermatite (ou eczéma) atopique Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses chez l enfant et l adulte : Dermatite (ou eczéma) atopique Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

Les eczémas: l approche au cabinet

Les eczémas: l approche au cabinet Les eczémas: l approche au cabinet Dr H. Brandstätter Dr J. Sommer-Bülher Prof. V. Piguet Plan Comment analyser une lésion? Différentes formes d eczémas Traitement Quand référer chez le dermatologue? 1

Plus en détail

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol Renseignements posologiques Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol crème USP, 0,05 % p/p Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol pommade USP, 0,05 % p/p Classe thérapeutique Corticostéroïde topique

Plus en détail

Les dermatoses ^^ Sont celles dont la cause peut résulter en tout ou en partie des conditions dans lesquelles le travail est exercé

Les dermatoses ^^ Sont celles dont la cause peut résulter en tout ou en partie des conditions dans lesquelles le travail est exercé Les dermatoses ^^ Définition : Sont celles dont la cause peut résulter en tout ou en partie des conditions dans lesquelles le travail est exercé I. Dermites d irritation : Lésions cutanées peuvent être

Plus en détail

Cet ebook est protégé par un copyright, veuillez vous référer à la licence jointe pour connaître vos droits d utilisation et d exploitation.

Cet ebook est protégé par un copyright, veuillez vous référer à la licence jointe pour connaître vos droits d utilisation et d exploitation. 2 Lice nce L auteur s est efforcé d être aussi précis et complet que possible lors de la création de cet ouvrage, malgré ceci, il ne peut en aucun cas garantir ou représenter l exactitude du contenu de

Plus en détail

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille La gale Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille Ectoparasitoses Poux Gale Oxyures Gale Prurit diffus à recrudescence nocturne épargnant le visage souvent un caractère conjugal ou familial

Plus en détail

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique Version de 2016 1. LE RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA) 1.1 Qu'est-ce que

Plus en détail

Vitiligo et psoriasis

Vitiligo et psoriasis Vitiligo et psoriasis Le vitiligo et le psoriasis sont deux maladies relativement fréquentes et partageant de nombreux points communs. Elles ont toutes deux longtemps été considérées à tord comme des pathologies

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE LA LEGIONELLOSE EN PRATIQUE DE VILLE Dr Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat - Claude Bernard, Paris Mon domaine de compétence habituelle appartient plus à la pratique hospitalière

Plus en détail

Médicaments photosensibilisants. Dr Annie Bonnevalle Praticien attaché en photodermatologie CHRU de Lille

Médicaments photosensibilisants. Dr Annie Bonnevalle Praticien attaché en photodermatologie CHRU de Lille Médicaments photosensibilisants Dr Annie Bonnevalle Praticien attaché en photodermatologie CHRU de Lille Photosensibilisations médicamenteuses Le médicament va se comporter comme un chromophore soit par

Plus en détail

Brûlures de l enfant

Brûlures de l enfant Brûlures de l enfant Epidémiologie 3 e rang des accidents de l enfant 0-4 ans ; moyenne 2 ans ; garçons +++ Etiologies Brûlures thermiques : o Ebouillantage ; projection ; immersion ; flammes, incendies,

Plus en détail

La photothérapie se pratique comme les cabines à UV pour bronzer, seulement les UV sont à visée thérapeutique ici.

La photothérapie se pratique comme les cabines à UV pour bronzer, seulement les UV sont à visée thérapeutique ici. 28/04/2015 GOULLIOUD Marie CR : Julie Chapon Revêtement cutané 8 pages Photothérapie Plan : A. Principes et modes d'action I. Les rayons ultra violet II. Les phototypes B. PUVA thérapie C. UVB thérapie

Plus en détail

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE INTRODUCTION Vous êtes soignantes, soignants, vous pouvez donner des conseils sur l'alopécie, la peau et les ongles. Dès le dispositif d annonce

Plus en détail

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) IRM CHEZ L'ENFANT

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) IRM CHEZ L'ENFANT Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Madame, Monsieur, IRM CHEZ L'ENFANT Un examen radiologique a été proposé pour votre enfant. Une information vous est fournie sur le déroulement

Plus en détail

10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES

10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie Effets cytotoxiques dose-dépendants : Eruptions disséminées Erythème acral Mucite Anomalies unguéales Syndrome main-pied Réactions d hypersensibilité

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

DERMATITE ATOPIQUE: PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE

DERMATITE ATOPIQUE: PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DERMATITE ATOPIQUE: PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE (IMPLICATION DES PNEUMALLERGÈNES ET DES ALLERGÈNES ALIMENTAIRES) Dr SABATIELLO Murielle, dermatologue Service de dermatologie de la Citadelle

Plus en détail

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant 14 L enfant avant tout L asthme chez l enfant Au Canada, la prévalence de l asthme chez l enfant a quadruplé au cours de la dernière décennie, et l asthme est devenu l une des principales causes d hospitalisation

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic... 4 I.1 Diagnostic positif...

Plus en détail

LA GALE. Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014

LA GALE. Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014 LA GALE Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014 Parasitologie (1) Sarcoptes scabiei var hominis Parasitisme humain obligatoire Durée de vie : 2-3 mois Couche

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

Lichen scléro-atrophique actualités des traitements médicaux

Lichen scléro-atrophique actualités des traitements médicaux Lichen scléro-atrophique actualités des traitements médicaux PHILIPPE BERBIS SERVICE DE DERMATOLOGIE HOPITAL NORD MARSEILLE Les dermocorticoïdes sont efficaces dans 40% des cas L application de DC doit

Plus en détail

UNITE DE PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE

UNITE DE PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE ATOPIE ET APTITUDE? Pour ou contre l inaptitude? Pour l inaptitude Atopie = Facteur de risque de survenue de dermatoses professionnelles Production anormale d IgE => risque de développer une hypersensibilité

Plus en détail

Item 114 Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte : dermatite (ou eczéma) atopique

Item 114 Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte : dermatite (ou eczéma) atopique Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F80 F87 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 8 : Immunopathologie, réaction inflammatoire Item 114

Plus en détail

Stage de médecine générale DCEM3 21 Septembre 2010 YOGESPARAN Kirushaanthy

Stage de médecine générale DCEM3 21 Septembre 2010 YOGESPARAN Kirushaanthy Stage de médecine générale DCEM3 21 Septembre 2010 YOGESPARAN Kirushaanthy Cas clinique 1 Ce nourrisson de 6 mois présente depuis l'âge de 2 mois ces lésions très prurigineuses des convexités faciales,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 22 juin 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 27 décembre 2000 (JO du 4 janvier 2000) POVIDONE IODEE

Plus en détail

Objectif général. Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006

Objectif général. Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006 Objectif général Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006 Prévalence 4% des résultats de consultations selon le CREDES Selon la SFMG: dermatoses: 32ème

Plus en détail

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005)

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie. Résumé : L'érythème est une rougeur

Plus en détail

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies ü Délai d'apparition des différentes toxidermies Quelques minutes à quelques heures : urticaire De 24 à 48h : - Pustulose éxanthémateuse aiguë généralisée - Erythème pigmenté fixe J7-J21 : - Exanthème

Plus en détail

Trois cas d allergie! R. Wakim*, J. Birnbaum**

Trois cas d allergie! R. Wakim*, J. Birnbaum** Observation 24/01/02 15:56 Page 43 Trois cas d allergie! R. Wakim*, J. Birnbaum** * Médecin généraliste, Paris. ** Département des maladies respiratoires, hôpital Sainte-Marguerite, Marseille. UNE RHINITE

Plus en détail

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux,

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, Généralités sur la gale Gale acarienne humaine (gale sarcoptique): recrudescence? Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, tous continents) 300 millions

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

Prévenir... l allergie

Prévenir... l allergie Prévenir... l allergie 26 Serions nous tous des allergiques? NON Les maladies allergiques sont des manifestations anormales de notre corps qui réagit de manière excessive, contre des substances dénommées

Plus en détail

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Examen National Classant Module transdisciplinaire 8 : Immunopathologie. Réactions inflammatoires Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Eczéma de contact M. BAGOT (Créteil), E. GROSSHANS

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

La Chirurgie Esthétique

La Chirurgie Esthétique La Chirurgie Esthétique Table des matières I. Introduction II. Définition de la Chirurgie Esthétique 4 III. Etapes de la chirurgie Esthétique 7 IV. Typologie de la Chirurgie Esthétique 8 o Apparence du

Plus en détail

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre IMPACT DE LA RHINITE ALLERGIQUE 50% des patients sont symptomatiques > de 4 mois par an Rhinite allergique: point de vue du pédiatre 20% plus de > 9 mois/an Aux USA: plus de 10 millions de consultations

Plus en détail

Thèses : Productions 2000/2005

Thèses : Productions 2000/2005 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de

Plus en détail

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens 1820-1900 Ancestors of Allergy. Compte pollinique Se teste lui-même 1865 Tests cutanés

Plus en détail

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Conférence du 11 janvier 2006 avec : - Dr Michel RUDELIN, pédiatre en cabinet libéral et attaché au CHRO, - Christophe MILLET, kinésithérapeute en service pédiatrie au CHRO,

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

Mon enfant a de l eczéma?

Mon enfant a de l eczéma? FONDATION Mon enfant a de l eczéma? Informations données aux parents et utiles aux enseignants Docteur Jacques ROBERT Pédiatre - Allergologue Centre Hospitalier LYON SUD Réalisé par la FONDATION POUR LA

Plus en détail

NETT DEC/JAN12 COVER TO DO & PLACE

NETT DEC/JAN12 COVER TO DO & PLACE NETT DEC/JAN12 COVER TO DO & PLACE PRÉVENTION DES INFECTIONS 14 Le Nettoyage professionnel - DÉCEMBRE / JANVIER 2012 C Par Chaque année, la grippe a des répercussions non seulement sur notre santé, mais

Plus en détail

28 MARS 13 Hebdomadaire Province

28 MARS 13 Hebdomadaire Province Page 1/6 La saison des pollens arrive et avec elle, son lot annuel de rhumes des foins, conjonctivites et autres maux. Les dernières déceni Aujourd'hui un Français sur trois serait concerné par l'allergie

Plus en détail

LE CONCEPT MODERNE DE LA PEAU

LE CONCEPT MODERNE DE LA PEAU LE CONCEPT MODERNE DE LA PEAU CONSEILLER CUTANÉ CHÈRE LECTRICE, CHER LECTEUR De plus en plus de personnes souffrent d une peau sèche ou malade. Souvent, les patients ne sont adressés au dermatologue qu

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Anik Lepage, résidente IV, dermatologie, Montréal C as n 1 Cette femme présente de multiples petites papules au niveau des deux paupières inferieures depuis plusieurs années.

Plus en détail

Directive clinique à l intention de l infirmière autorisée à prescrire un médicament topique pour le traitement de l infection fongique (Candida) de

Directive clinique à l intention de l infirmière autorisée à prescrire un médicament topique pour le traitement de l infection fongique (Candida) de Directive clinique à l intention de l infirmière autorisée à prescrire un médicament topique pour le traitement de l infection fongique (Candida) de la peau ou des muqueuses chez le bébé et chez la mère

Plus en détail

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré La maladie de carré chez le chien 1 Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles 11 Espèces cibles de la maladie de carré 12 Maladie de carré chez le chat 13 Maladie de carré chez l homme

Plus en détail

L eczéma allergique de contact

L eczéma allergique de contact 1 Les dossiers de la dermatite atopique L eczéma allergique de contact Pr le Dr Daniel Wallach La dermatite atopique est une maladie complexe, dont la manifestation essentielle consiste en des poussées

Plus en détail

Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire.

Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire. ALLERGOLOGIE PRATIQUE: Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire. Emmanuelle Schneider (pneumo-allergologue), Carine Nootens (dermato-allergologue), Françoise Genard (ORL). Résumé Ce texte est

Plus en détail

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES La Théorie Les tests d allergie chez l enfant: Pourquoi, Pour qui, Quand, et

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et distinguer une rougeole, une rubéole, un herpès, un mégalérythème épidémique,

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

Les infections du pied Dr S CONTIOS Chirurgie Orthopédique

Les infections du pied Dr S CONTIOS Chirurgie Orthopédique Les infections du pied Dr S CONTIOS Chirurgie Orthopédique Qu est que c est? pourquoi? Évolution possible et risque? Ulcération chronique de la face plantaire des pieds - Apparait aux points d appuis

Plus en détail

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité alimentaire non IgE médiée : résumé Mécanisme

Plus en détail

chez les patients atteints de la forme sévère et active de la maladie, qui n ont pas été traités au préalable avec le méthotrexate;

chez les patients atteints de la forme sévère et active de la maladie, qui n ont pas été traités au préalable avec le méthotrexate; EMA/502328/2014 EMEA/H/C/000955 Résumé EPAR à l intention du public tocilizumab Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière

Plus en détail

PEMPHIGOÏDE DES MUQUEUSES

PEMPHIGOÏDE DES MUQUEUSES PEMPHIGOÏDE DES MUQUEUSES ( pemphigoïde cicatricielle, épidermolyse bulleuse acquise, dermatose à IgA linéaire avec atteinte muqueuse) deuxième fiche d'information pour les patients Les fiches d'informations

Plus en détail

Prurit du sujet agé. 1- les causes dermato. 2 - Examen clinique svt frustrant. Cà gratte partout - cas 5. Prurit chez une personne âgée

Prurit du sujet agé. 1- les causes dermato. 2 - Examen clinique svt frustrant. Cà gratte partout - cas 5. Prurit chez une personne âgée CAS CLINIQUE 5 Pré-test 1 Cà gratte partout - cas 5 Prurit chez une personne âgée F. Leclercq X. Lefebvre EPU Amiens Sud -25 Avril 2014 Question 1. L eczéma variqueux peut diffuser au tronc et aux quatre

Plus en détail

Revolade. eltrombopag. Qu est-ce que Revolade? Dans quel cas Revolade est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public

Revolade. eltrombopag. Qu est-ce que Revolade? Dans quel cas Revolade est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public EMA/33466/2016 EMEA/H/C/001110 Résumé EPAR à l'intention du public eltrombopag Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière

Plus en détail

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE Ta b le Introduction...9 PREMIÈRE PARTIE COMPRENDRE L'ALLERGIE CHAPITRE 1 Allergies, allergènes, allergiques... 15 L'allergie est-elle une maladie?... 16 Qu'est-ce qu'un allergène?... 17 Qui est allergique?...

Plus en détail

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque.

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. LES CANCERS DU SEIN Ne donnez pas votre sein au cancer! Sommaire : 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. 4-Le dépistage : Les symptômes. Ce dépliant est

Plus en détail