Expéditeur. Site Internet : «Normes et Pratiques de gestion»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion»"

Transcription

1 NORMES ET PRATIQUES DE GESTION, Tome II, Répertoire Expéditeur La sous-ministre adjointe à la Direction générale du personnel réseau et ministériel Date Destinataires (*) Les directrices générales et les directeurs généraux des établissements de santé et de services sociaux et les présidentes-directrices générales et les présidents-directeurs généraux des agences de la santé et des services sociaux Sujet Rétribution des services en ressources intermédiaires (RI) et ressources de type familial (RTF) visées ou non visées par la Loi sur la représentation des ressources de type familial et de certaines ressources intermédiaires et sur le régime de négociation d une entente collective les concernant OBJET Le ministère de la Santé et des Services sociaux informe les établissements de son réseau de la majoration des taux de l échelle de rétribution des services de soutien ou d assistance offerts par les RI-RTF applicables depuis le 1 er janvier 2012, et ce, conformément aux clauses prévues aux ententes. Cette circulaire indique également les autres bénéfices indexés auxquels les ressources ont droit, et ce, conformément aux ententes. Aucune disposition de la présente circulaire ne peut restreindre ou modifier les dispositions prévues aux ententes, ni restreindre ou modifier les pouvoirs et responsabilités dévolus aux parties prenantes aux ententes, les établissements et les agences de la santé et des services sociaux. Veuillez noter que la circulaire codifiée présente des allocations financières pour les enfants en RI-RTF ainsi que les montants pour la contribution des usagers et la contribution parentale pour le placement d enfants. (*) Cette circulaire s adresse également, en adaptant les destinataires, au Centre régional de santé et de services sociaux de la Baie-James, à la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik et au Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James. Site Internet : «Normes et Pratiques de gestion» Direction(s) ou service(s) ressource(s) Numéro(s) de téléphone Numéro de dossier Direction du personnel hors établissement et de la classification réseau Service des pratiques de gestion financière réseau Document(s) annexé(s) (Version électronique seulement) Volume Chapitre Sujet Document

2 CONTEXTE Des ententes collectives ont été signées entre le ministre de la Santé et des Services sociaux et les associations représentatives des RI-RTF à la suite de l adoption de la Loi sur la représentation des ressources de type familial et de certaines ressources intermédiaires et sur le régime de négociation d'une entente collective les concernant (chapitre R , ci-après LRR). Des ententes nationales ont été signées entre le ministre de la Santé et des Services sociaux et les organismes représentatifs des ressources intermédiaires, autres que celles visées par la LRR, appelées ci-après non assujetties. Ces ententes entrent en vigueur à compter de la date de leur signature et se termineront le 31 mars De plus, à la suite de ces ententes, des conditions d exercice ont été déterminées par le ministre, conformément à l article 303 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (chapitre S-4.2), pour les RI-RTF visées par la LRR, mais non représentées par une association de ressources reconnue. Ces conditions d exercice sont en vigueur et se termineront le 31 mars Les ententes, y compris les modèles d entente particulière et canevas d entente spécifique, sont disponibles sur le site Internet du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux pour les ressources intermédiaires et les ressources de type familial (CPNSSS RI-RTF) à l adresse suivante : Cette circulaire ne s applique pas aux RI-RTF représentées par une association de ressources reconnue et n ayant pas d entente signée avec le ministre de la Santé et des Services sociaux. Une circulaire indiquant les modalités de rétribution sera publiée ultérieurement. MODALITÉS RÉTRIBUTION DES SERVICES SECTION A RESSOURCES ASSUJETTIES À LA LRR Conformément à la disposition prévue aux ententes, une majoration de 0,5 % liée à la croissance du produit intérieur brut (PIB) s applique à compter du 1 er avril 2012 sur certains taux de rétribution. En conséquence, les modifications suivantes sont apportées au chapitre «Rétribution» des ententes. 1. ÉCHELLE DE RÉTRIBUTION RELIÉE AU SOUTIEN OU À L ASSISTANCE Les services de tous les niveaux comprennent les services de soutien ou d assistance communs prévus à l Instrument de détermination et de classification des services de soutien et d assistance apparaissant en annexe du Règlement sur la classification des services offerts par une ressource intermédiaire et une ressource de type familial (chapitre S-4.2, r. 3.1, ci-après l Instrument), lesquels varient en fonction du type d organisation mis en place par la ressource pour la prise en charge des usagers

3 Niveaux de services au Taux quotidien par usager au au au Services de niveau 1 31,32 $ 31,79 $ 33,08 $ 34,53 $ Services de niveau 2 39,16 $ 39,74 $ 41,36 $ 43,17 $ Services de niveau 3 46,99 $ 47,68 $ 49,62 $ 51,79 $ Services de niveau 4 54,82 $ 55,64 $ 57,90 $ 60,43 $ Services de niveau 5 62,66 $ 63,58 $ 66,16 $ 69,05 $ Services de niveau 6 70,49 $ 71,53 $ 74,44 $ 77,69 $ Malgré l échelle de rétribution reliée au soutien ou à l assistance établie en fonction du niveau de services requis, le taux quotidien pour les 60 premiers jours suite à l arrivée du nouvel usager est établi comme suit : Taux quotidien par usager au au au au ,00 $ 45,68 $ 46,48 $ 47,41 $ Ajustement dû au statut fiscal particulier de la ressource En considération du fait que la ressource n est pas assujettie à l impôt sur le revenu, un ajustement est effectué sur sa rétribution mensuelle, conformément à la table d ajustement prévue à l annexe de l Entente. Aucun ajustement n est effectué pour la partie de la rétribution mensuelle reliée au soutien ou à l assistance de la ressource qui excède les montants apparaissant au tableau ci-dessous : Année de référence au au au au Rétribution mensuelle 8 575,83 $ 8 703,12 $ 9 056,71 $ 9 452,74 $ Ajustement maximal 2 675,66 $ 2 741,48 $ 2 898,15 $ 3 081,59 $ Ainsi, l ajustement maximal pour un mois ne peut excéder les montants ci-dessus. 2. COMPENSATION MONÉTAIRE Conformément à l article 34 de la LRR, un pourcentage global intégré de 10,1 % tient lieu de compensation monétaire pour des congés équivalant à ceux payés en vertu de la Loi sur les normes du travail (chapitre N-1.1) de même que celui visé à la Loi sur la Fête nationale (chapitre F-1.1) selon les modalités prévues aux ententes

4 3. MONTANT DESTINÉ À DONNER ACCÈS À CERTAINS SERVICES EN MATIÈRE DE RÉGIMES SOCIAUX Conformément à l article 33 de la LRR, la ressource bénéficie d un montant destiné à certains services répondant à ses besoins en matière de régimes sociaux. Ce montant est établi par application des modalités de calcul de la rétribution de la ressource prévues aux ententes sans toutefois excéder les plafonds suivants : Plafond applicable par année de référence au au au au répondant $ $ $ $ 2 répondants $ $ $ $ 4. COMPENSATIONS FINANCIÈRES Conformément à l article 34 de la LRR, la ressource a droit à une compensation financière pour tenir compte de la différence entre le taux de cotisation applicable à la ressource pour participer aux régimes visés par la Loi sur le régime de rentes du Québec (chapitre R-9) et par la Loi sur l assurance parentale (chapitre A ) et le taux de cotisation applicable à un employé ou à un salarié, selon le cas, pour participer à ces régimes. Le tableau suivant indique les données nécessaires aux fins du calcul de ces compensations. Année de référence 1 er janvier er janvier 2013 Régime de rentes du Québec Maximum des gains admissibles Exemption de base Taux du travailleur autonome Taux du salarié Régime québécois d assurance parentale Maximum du revenu assurable Taux du travailleur autonome Taux du salarié $ $ 10,05 % 5,025 % $ 0,993 % 0,559 % $ $ 10,20 % 5,10 % $ 0,993 % % Lorsqu il y a deux répondants, le barème de calcul s applique en répartissant également entre les répondants la rétribution annuelle de la ressource obtenue par application des articles et de l Entente

5 4. COMPENSATION FINANCIÈRE (suite) Régime facultatif de la Commission de la santé et de la sécurité du travail La compensation financière pour bénéficier de la protection accordée par la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles (chapitre A-3.001) est déterminée selon les modalités convenues. Le remboursement s effectue sur présentation d une pièce justificative. 5. DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT RAISONNABLES Conformément à l article 34 de la LRR, la ressource a droit à une allocation quotidienne pour les dépenses de fonctionnement raisonnables occasionnées dans le cadre de sa prestation de services. Cette allocation est indexée annuellement en fonction de l indice des rentes établi conformément à l article 117 de la Loi sur le régime de rentes du Québec (chapitre R-9). Au 1 er janvier 2013, le taux d indexation est de 1,8 %. Année de référence 1 er janvier er janvier 2013 Allocation quotidienne par usager 24,60 $ 25,04 $ 6. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES Dépenses de transport Les dépenses remboursables à la ressource sont les dépenses de transport découlant d une mesure prévue au plan d intervention et se rattachant aux services de soutien ou d assistance particuliers prévus à la partie 2 de l Instrument. Les dépenses de transport comprennent les frais encourus pour le kilométrage, le stationnement, les frais de repas ou de séjour. Elles doivent être préalablement autorisées par l établissement public identifié. En situation d urgence médicale, l autorisation est remplacée par une autorisation ou un certificat d un professionnel de la santé, lequel doit être fourni à l établissement public identifié dans les meilleurs délais. Il appartient à l établissement de s assurer, préalablement à l autorisation de paiement, qu aucun programme gouvernemental ne peut être mis à contribution, ni l usager ou ses parents lorsqu il s agit d un enfant. Les dépenses de transport doivent être conformes à la directive numéro 5-74 refondue par le CT du 20 septembre 2011 et ses modifications subséquentes. Elles doivent être détaillées dans la facturation mensuelle de la ressource, et inclure les pièces justificatives. Toute autre dépense de transport inhérente aux services rendus par une ressource est comprise dans les dépenses de fonctionnement raisonnables compensées par l allocation quotidienne, notamment les dépenses se rattachant aux services de soutien ou d assistance communs prévus à la partie 1 de l Instrument

6 6. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES (suite) Prime mensuelle de disponibilité La prime mensuelle de disponibilité suivante est versée à la ressource disponible pour des placements sans préavis. Taux mensuel par ressource pour l ensemble des places réservées au au au au ,00 $ 208,08 $ 211,72 $ 215,95 $ 7. MODES DE RÉTRIBUTION Dispositions générales La rétribution des services est versée pour chaque jour ou partie de jour durant lequel une place reconnue à la ressource est occupée. Une absence temporaire de l usager n affecte pas la nature du placement. Dans le cadre d un placement continu, les absences temporaires de l usager ne sont pas prises en compte et les jours de placement sont rétribués pour chaque jour ou partie de jour durant lequel une place reconnue à la ressource est occupée. Dans le cadre d un placement intermittent, les absences de l usager, lors des jours de placement prévus, ne sont pas prises en compte et les jours de placements prévus sont rétribués pour chaque jour ou partie de jour durant lequel une place reconnue à la ressource est occupée. Processus de paiement La ressource facture mensuellement l établissement à l aide du formulaire fourni par l établissement comprenant les informations nécessaires au paiement de la rétribution des services, et le cas échéant, des rétributions spéciales dans les cinq jours suivants la fin du mois précédent. Une ressource ne peut facturer l usager pour les biens et services qu elle doit fournir à l usager et pour lesquels elle est rétribuée, conforment aux ententes

7 SECTION B RESSOURCES NON ASSUJETTIES À LA LRR Conformément à la disposition prévue aux ententes nationales, une majoration de 0,5 % liée à la croissance du PIB s applique à compter du 1 er avril 2012 sur certains taux de rétribution. En conséquence, les modifications suivantes sont apportées au chapitre «Rétribution des services» des ententes. 1. ÉCHELLE DE RÉTRIBUTION RELIÉE AU SOUTIEN OU À L ASSISTANCE Se référer au point 1 de la section A de la présente circulaire. Toutefois, pour les ressources destinées aux enfants et représentées par la Fédération des ressources intermédiaires jeunesse du Québec (FRIJQ) et malgré l échelle de rétribution reliée au soutien ou à l assistance établie en fonction du niveau de services requis, le taux quotidien pour les 60 premiers jours suite de l arrivée du nouvel usager est établi comme suit : Taux fixe quotidien par usager au au au au ,00 $ 55,83 $ 56,81 $ 57,95 $ Rétribution associée à la spécificité des ressources intermédiaires jeunesse La ressource bénéficie d un taux quotidien par usager associé à la spécificité des ressources intermédiaires jeunesse. Taux quotidien par usager au au au au ,00 $ 12,18 $ 12,39 $ 12,64 $ 2. TAUX ASSOCIÉS AUX COÛTS D OPÉRATION Taux quotidien par usager associé aux coûts d opération autres que ceux reliés à l immeuble Pour les coûts d opération, autres que ceux reliés à l immeuble, la ressource bénéficie de l un ou l autre des taux quotidiens suivants, selon le cas : Taux quotidien par usager 1 er janvier er janvier 2013 Maison d accueil, résidence de groupe ou autre type d organisation nécessitant des services similaires Appartement supervisé, maison de chambre ou tout autre type d organisation nécessitant des services similaires 31,50 $ 32,07 $ 23,50 $ 23,92 $

8 2. TAUX ASSOCIÉS AUX COÛTS D OPÉRATION (suite) Taux quotidien associé aux coûts d opération liés à l immeuble Taux quotidien par place reconnue 1 er janvier er janvier 2013 Ressource représentée par la FRIJQ 13,50 $ 13,74 $ Ressource représentée par l ARIHQ 5,98 $ 1 6,09 $ 1 1 Ce taux pourra être révisé à la suite des travaux qui se poursuivent actuellement concernant les immeubles des ressources représentées par l Association des ressources intermédiaires d hébergement du Québec (ARIHQ). Taux quotidien associé aux coûts d opération, à l inclusion de ceux reliés à l immeuble, pour une ressource opérant dans son lieu principal de résidence (neuf usagers et moins) Taux quotidien par usager 1 er janvier er janvier 2013 Résidence (9 usagers et moins) 24,60 $ 25,04 $ Les taux associés aux coûts d opération sont indexés annuellement en fonction de l indice des rentes établi conformément à l article 117 de la Loi sur le régime de rentes du Québec (chapitre R-9). Au 1 er janvier 2013, le taux d indexation est de 1,8 %. 3. RÉTRIBUTION ASSOCIÉE AUX FRAIS D ADMINISTRATION OU DE GESTION La ressource a droit à un montant quotidien par application des dispositions prévues aux ententes. 4. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES Dépenses de transport Les dépenses de transport du point 6 de la section A s appliquent. Toutefois, le dernier alinéa est remplacé par ce qui suit : Toute autre dépense de transport inhérente aux services rendus par une ressource est comprise dans les coûts d opération compensés par les taux associés aux coûts d opération, notamment les dépenses se rattachant aux services de soutien ou d assistance communs prévus à la partie 1 de l Instrument

9 4. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES (suite) Remboursement des dépenses d accompagnement des usagers Les dépenses d accompagnement visées sont celles découlant d une mesure prévue au plan d intervention ou relatives à une urgence médicale et nécessitant un remplacement ponctuel par une personne que la ressource doit rémunérer spécifiquement pour effectuer ce remplacement. Le montant remboursable à la ressource pour les dépenses visées correspond au nombre d heures et à la rétribution convenus entre la ressource et l établissement; cependant, il doit au moins correspondre à trois heures payables à la ressource au taux du salaire minimum applicable selon la Loi sur les normes du travail (chapitre N-1.1). Les dépenses d accompagnement doivent être préalablement autorisées par l établissement public identifié. Il appartient à l établissement de s assurer, préalablement à l autorisation de paiement, qu aucun programme gouvernemental ne peut être mis à contribution, ni l usager ou ses parents lorsqu il s agit d un enfant. Les dépenses d accompagnement remboursables doivent être détaillées dans la facturation mensuelle de la ressource, et inclure les pièces justificatives. 5. MODE DE RÉTRIBUTION Les dispositions générales et le processus de paiement prévus au point 7 de la section A s appliquent. MÉCANISME DE PAIEMENT ET RÉTRO- ACTIVITÉ L arrivée d un nouveau modèle de rétribution des services a nécessité une refonte majeure du Système d information sur les ressources intermédiaires et de type familial (SIRTF) servant notamment au paiement des rétributions aux RI-RTF. Les associations reconnues et les organismes représentatifs ont été informés que, d un point de vue opérationnel ou logistique, le SIRTF ne sera pas en mesure de mettre en application immédiatement certaines dispositions relatives à la rétribution qu il aura charge d appliquer. Dans la mesure du possible, l application de ces nouvelles dispositions par le SIRTF, se fera de façon graduelle, commençant en janvier 2013 pour certaines dispositions, une application intégrale devant se faire en juin Les établissements devront faire les ajustements requis et les nouvelles dispositions s appliqueront rétroactivement au 1 er janvier 2012 conformément aux ententes

10 MODALITÉS DE FINAN- CEMENT Les charges supplémentaires générées par les nouvelles modalités de calcul de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2013 feront l objet d un financement spécifique. La récurrence annualisée sera ajustée ultérieurement après analyse. Au moment opportun, une avance, basée sur une estimation de ces charges, sera versée pour assurer le paiement aux ressources. Après validation du ministère de la Santé et des Services sociaux, un ajustement sera effectué sur la base des données auditées du Rapport financier annuel (AS-471). MODALITÉS DE COMPTABI- LISATION Charges relatives à la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2012 Les charges relatives à la rétroactivité, occasionnées par les nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF, couvrant la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2012, sont comptabilisées aux charges non réparties de l exercice (AS-471, page 321). Charges relatives à la période du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 L ensemble des charges rattachées aux rétributions des services en RI-RTF pour la période du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 sont comptabilisées aux autres charges directes des différents centres d activité concernés de l exercice (AS-471, pages 650), sous la rubrique des services achetés. Informations supplémentaires Dans le but d assurer le financement des charges supplémentaires relatives aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF, de l information supplémentaire sera demandée à la page 675 du Rapport financier annuel (AS-471) du 31 mars 2013 concernant les charges relatives : à la rétroactivité liée aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2012; à la rétroactivité liée aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er avril 2012 au 31 décembre 2012; aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er janvier 2013 au 31 mars Le système SIRTF fournira l information nécessaire aux établissements visés pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 décembre Pour la période du 1 er janvier 2013 au 31 mars 2013, l établissement devra estimer ses charges supplémentaires sur la base des données disponibles. À titre d exemple, l établissement pourrait utiliser 3/12 des charges supplémentaires relatives à la rétroactivité pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 décembre

11 Les établissements devront ajuster leurs revenus et leurs comptes à recevoir pour tenir compte, le cas échéant, de l écart entre le financement spécifique (avance) attribué par l agence et les charges réelles relatives aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF. SUIVI Pour de plus amples renseignements, vous pouvez communiquer avec la Direction du personnel hors établissement et de la classification réseau au La sous-ministre adjointe, Original signé par Édith LAPOINTE

Entente collective ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX APPELÉ CI-APRÈS «LE MINISTRE»

Entente collective ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX APPELÉ CI-APRÈS «LE MINISTRE» Entente collective ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX APPELÉ CI-APRÈS «LE MINISTRE» ET LA FÉDÉRATION DES FAMILLES D ACCUEIL ET DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES DU QUÉBEC (FFARIQ) APPELÉE

Plus en détail

Réseau d accueil de jour des enfants du Chablais

Réseau d accueil de jour des enfants du Chablais Règlement des tarifs valable dès le 01.08.2010 ACCUEIL PARASCOLAIRE (validé par le Conseil intercommunal de l ARASAPE le 15.07.2010) 1. RESEAU 1.1 Délimitation du réseau L ensemble des communes du Chablais

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES ANNÉES CIVILES 2010 ET SUIVANTES Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME RÉSUMÉ Une société qui, au

Plus en détail

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014)

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014) Politique budgétaire (adoptée en juin 2014) A-PRÉAMBULE... 2 B-RÈGLEMENT RELATIF AUX FRAIS DE SÉJOURS... 3 1. Généralités... 3 2. Normes de remoboursement... 4 a) Définitions... 4 b) Principes directeurs...

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 TITRE DE LA POLITIQUE : N o : Politique sur le remboursement

Plus en détail

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE)

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) REGLEMENT DES STRUCTURES D ACCUEIL COLLECTIF - UAPE DU RESEAU AJERE 1.- CADRE GENERAL L Unité d accueil pour écoliers (ci-après UAPE) de

Plus en détail

RECUEIL OFFICIEL RÈGLEMENTS, DIRECTIVES, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RECUEIL OFFICIEL RÈGLEMENTS, DIRECTIVES, POLITIQUES ET PROCÉDURES ADMINISTRATION Numéro : 10.1.1 Page 1 de 5 1. INTRODUCTION L objectif du programme est de compenser l effet de l application des limites fiscales aux prestations prévues au Régime de retraite de l Université

Plus en détail

Relevé SIRTF: être à son affaire

Relevé SIRTF: être à son affaire Relevé SIRTF: être à son affaire Christine Mc Carthy, CPA, cga, auditrice - Centre la Traversée Claude Hurtubise, CPA, cga - ARIHQ 4 juin 2015 Plan de la formation Entente nationale Composantes de la rétribution

Plus en détail

Objectif de cette note d orientation :... 3 Références légales :... 3 Contexte... 4 Orientation : Ressource de type familial (RTF)...

Objectif de cette note d orientation :... 3 Références légales :... 3 Contexte... 4 Orientation : Ressource de type familial (RTF)... Numéro : 285C Statut de certains travailleurs à domicile, des ressources de type familial, des ressources intermédiaires et des responsables de service de garde en milieu familial 12 octobre 2011 Objectif

Plus en détail

PRÉPARATION À LA RETRAITE

PRÉPARATION À LA RETRAITE PRÉPARATION À LA RETRAITE Présenté par Claudine Morin-Massicotte Bureau de la retraite 17 novembre 2015 Préparation à la retraite RÉGIME DE RETRAITE DE LA CORPORATION DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE OBJECTIFS

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant J attends un enfant La prime à la naissance dans le cadre de la

Plus en détail

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA.

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA. COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA Groupe n o 93545 SOMMAIRE DES GARANTIES INTRODUCTION...1 ADMISSIBILITÉ...2 DESCRIPTION

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Rapport d étape Étape 2 - Niveau de prestations et options à considérer Décembre 2011 Table

Plus en détail

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite Université d Ottawa Université d Ottawa 1 Régime de Université d Ottawa 3 Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information donne un aperçu des aspects fondamentaux du de l Université

Plus en détail

NOTE DE SERVICE Directrices et directeurs de l éducation Secrétaires-trésorières et secrétaires-trésoriers des administrations scolaires

NOTE DE SERVICE Directrices et directeurs de l éducation Secrétaires-trésorières et secrétaires-trésoriers des administrations scolaires Ministry of Education Office of the ADM Business & Finance Division 20 th Floor, Mowat Block Queen s Park Toronto, ON M7A 1L2 Ministère de l'éducation Bureau du sous-ministre adjoint Division des opérations

Plus en détail

VERSION ADMINISTRATIVE

VERSION ADMINISTRATIVE VERSION ADMINISTRATIVE RÈGLES CONCERNANT LA RÉMUNÉRATION ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DES TITULAIRES D UN EMPLOI SUPÉRIEUR À TEMPS PLEIN (Décret no 450-2007 du 20 juin 2007 modifié par les décrets

Plus en détail

(P)-RF-1999-01. Adoptée : Le 22 juin 1999. En vigueur : Le 22 juin 1999. Amendement :

(P)-RF-1999-01. Adoptée : Le 22 juin 1999. En vigueur : Le 22 juin 1999. Amendement : (P)-RF-1999-01 Frais de déplacement Adoptée : Le 22 juin 1999 En vigueur : Le 22 juin 1999 Amendement : Le 25 juin 2002 (CC-2002-189) Le 26 octobre 2004 (CC-2004-320) Le 27 septembre 2005 (CC-2005-296)

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION 2015 2016

DOCUMENT D INFORMATION 2015 2016 Service des ressources éducatives Nutrition DOCUMENT D INFORMATION 2015 2016 PROGRAMME DE LA MESURE ALIMENTAIRE ÉCOLES PRIMAIRES ET SECONDAIRES 1. OBJECTIFS 2. MODALITÉS 3. PROCÉDURE ET FORMULAIRE POUR

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses SécurOption MD Revenu de retraite pour la vie Questions et réponses Table des matières Admissibilité...3 Cotisations...4 Choisir SécurOption...4 Projection revenu de rentes...5 Rachat possible de la rente

Plus en détail

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE 2016 PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES Une blessure grave et prolongée, provoquant des changements sur les plans de la santé, de la famille et des finances, entre autres, peut avoir des conséquences néfastes

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Bulletin fiscal Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Au cours des dernières années, des modifications ont été apportées à certaines catégories de biens amortissables. Nous allons examiner certaines de ces

Plus en détail

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE [BÉNÉFICIAIRE UNIQUE] III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

Déposé à la réunion du 29 avril 2003 du Conseil des commissaires

Déposé à la réunion du 29 avril 2003 du Conseil des commissaires COMMISSION SCOLAIRE EASTERN TOWNSHIPS Titre : GUIDE POUR LA SURVEILLANCE DES ÉLÈVES À L HEURE DU MIDI ÉCOLES SECONDAIRES Source : Dir. des services financiers Comité consultatif de vérification Déposé

Plus en détail

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste Direction Nationale des Activités Sociales Pôle Prévoyance Solidarité Loisirs Culture Destinataires Tous services Contact CABEDOCE Bernard Tél : 01.41.24.40.83 Fax : 01.41.24.40.05 E-mail : Date de validité

Plus en détail

Dossier du BHI N S1/0501 LETTRE CIRCULAIRE 88/2015 16 décembre 2015 RECRUTEMENT D UN CHARGE DU SOUTIEN DES NORMES TECHNIQUES AU SECRETARIAT DE L OHI

Dossier du BHI N S1/0501 LETTRE CIRCULAIRE 88/2015 16 décembre 2015 RECRUTEMENT D UN CHARGE DU SOUTIEN DES NORMES TECHNIQUES AU SECRETARIAT DE L OHI Dossier du BHI N S1/0501 LETTRE CIRCULAIRE 88/2015 16 décembre 2015 RECRUTEMENT D UN CHARGE DU SOUTIEN DES NORMES TECHNIQUES AU SECRETARIAT DE L OHI Références : A. LC de l OHI 87/2015 du 15 décembre 2015

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR L utilisation du seul genre masculin dans ce document ne vise qu à alléger le texte et se fait sans discrimination. 1. OBJET 1.1. La présente politique

Plus en détail

T1-2009 Impôt fédéral Annexe 1

T1-2009 Impôt fédéral Annexe 1 T1-2009 Impôt fédéral Annexe 1 Remplissez l'étape 1 pour demander vos crédits d'impôt non remboursables fédéraux, l'étape 2 pour calculer votre impôt fédéral sur le revenu imposable et l'étape 3 pour calculer

Plus en détail

PROJET D ENTENTE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE CONSEIL DU TRÉSOR

PROJET D ENTENTE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE CONSEIL DU TRÉSOR PROJET D ENTENTE à intervenir entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC représenté par LE CONSEIL DU TRÉSOR et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

MÈRE 200 Salaire brut (joindre relevé de paie)

MÈRE 200 Salaire brut (joindre relevé de paie) CANADA Province du Québec District de Montréal No du dossier 500-12- - ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS Formulaire du père Formulaire de la mère Formulaire

Plus en détail

Guide. d administration

Guide. d administration Guide d administration Mai 2007 Cette publication a été préparée par le Service des communications. La forme masculine utilisée à certains endroits désigne aussi bien les femmes que les hommes. Dépôt légal

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300)

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Final Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Conseil des normes actuarielles Janvier 2011 Révisé en octobre 2011 Document 211001

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

INTRODUCTION. Introduction... 3. Nature du régime... 3. Capitalisation du régime... 3. Gouvernance du régime... 3 NATURE DU RÉGIME

INTRODUCTION. Introduction... 3. Nature du régime... 3. Capitalisation du régime... 3. Gouvernance du régime... 3 NATURE DU RÉGIME Régime de pension pour le personnel de soutien, les techniciens et techniciennes et le personnel administratif ou professionnel de l Université de Moncton LE RÉGIME EN BREF Table des matières Introduction................................

Plus en détail

SECTION 10 INDEXATION

SECTION 10 INDEXATION SECTION 10 INDEXATION 10.1 Rente additionnelle pour les participants retraités et conjoints survivants Tout participant retraité, ou conjoint survivant, qui a commencé à recevoir une rente viagère en vertu

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

Ministère de l Éducation Division des relations de travail en éducation 15 e étage, édifice Mowat Queen s Park Toronto ON M7A 1L2

Ministère de l Éducation Division des relations de travail en éducation 15 e étage, édifice Mowat Queen s Park Toronto ON M7A 1L2 Ministry of Education Education Labour Relations Division 15th Floor, Mowat Block Queen s Park Toronto ON M7A 1L2 Ministère de l Éducation Division des relations de travail en éducation 15 e étage, édifice

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

Le contribuable est d origine française.

Le contribuable est d origine française. Direction générale de la législation et du registraire des entreprises Direction principale des lois sur les impôts Note DESTINATAIRE : ***** EXPÉDITEUR : DIRECTION DE L INTERPRÉTATION RELATIVE AUX ENTREPRISES

Plus en détail

4.09 Prestations de l AI Mesures de réadaptation d ordre professionnel de l AI

4.09 Prestations de l AI Mesures de réadaptation d ordre professionnel de l AI 4.09 Prestations de l AI Mesures de réadaptation d ordre professionnel de l AI Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-invalidité fédérale (AI) a pour principe que «la réadaptation prime la rente».

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT

STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT STATUTS GENERAUX DE DEPLACEMENT Mise à jour : 24/05/2007 Nbre de pages : 10 Nom du Responsable : Jacques REBEYRAT Visa : Fonction : Président Directeur Général SOMMAIRE OBJET 3 DOCUMENTS LEGISLATIFS DE

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l arrêté d acceptation du barème cantonal de facturation pour l accueil en crèche et garderie (du 4 novembre 2002) AU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la production d évènements ou d environnements multimédias présentés à l extérieur du Québec TABLE DES MATIÈRES

Crédit d impôt remboursable pour la production d évènements ou d environnements multimédias présentés à l extérieur du Québec TABLE DES MATIÈRES Crédit d impôt remboursable pour la production d évènements ou d environnements multimédias présentés à l extérieur du Québec TABLE DES MATIÈRES Sociétés admissibles 2 Productions admissibles 2 Grille

Plus en détail

Version du 10-03-2011 PARTIE V Titre I Chapître III Section II Allocation Région Bruxelles-Capitale - Nouvelle réglementation Table des matières

Version du 10-03-2011 PARTIE V Titre I Chapître III Section II Allocation Région Bruxelles-Capitale - Nouvelle réglementation Table des matières Version du 10-03-2011 PARTIE V Titre I Chapître III Section II Allocation Région Bruxelles-Capitale - Nouvelle réglementation Table des matières 1. Tableau récapitulatif 2. Bases légales et réglementaires

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES ASSISTANTES MATERNELLES ET LA VILLE D'EYBENS

CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES ASSISTANTES MATERNELLES ET LA VILLE D'EYBENS Annexe 1 - Contrat de travail des assistantes maternelles de la crèche familiale et calcul des indemnités d' entretien Janvier 2016 CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES ASSISTANTES MATERNELLES ET LA VILLE D'EYBENS

Plus en détail

Règles relatives au remboursement des frais encourus dans l'exercice de fonctions. Numéro de résolution: CC : 190/06/03 Modifiée : CC : 12/08/08

Règles relatives au remboursement des frais encourus dans l'exercice de fonctions. Numéro de résolution: CC : 190/06/03 Modifiée : CC : 12/08/08 Règles relatives au remboursement des frais encourus dans l'exercice de fonctions ϖϖϖϖϖ Service: Services des ressources financières Code d'identification: RF. SRF. 01 Numéro de résolution: CC : 190/06/03

Plus en détail

GUIDE DE SOUSCRIPTION 2016

GUIDE DE SOUSCRIPTION 2016 GUIDE DE SOUSCRIPTION 2016 Fonds d assurance de la responsabilité professionnelle de l Ordre des architectes du Québec 420, rue McGill Bureau 300 Montréal (Québec) H2Y 2G1 514 842 4979 1 800 842 4979 fdaq@fondsarchitectes.qc.ca

Plus en détail

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Numéro 3 Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Novembre 2009 Version 1.0 Objet Une série de feuilles d orientation pour la création de cliniques dirigées

Plus en détail

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ CADRE DE LA RÉFORME DU RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA PRÉSENTÉ AU CONSEIL DES GOUVERNEURS PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION ET LE COMITÉ DU RÉGIME DE RETRAITE Juillet 2000 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009)

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) Copie certifiée conforme du règlement du Régime de retraite des employés de la Société des casinos

Plus en détail

MASSE SALARIALE COTISABLE

MASSE SALARIALE COTISABLE MASSE SALARIALE COTISABLE 2016 Chaque année, l employeur déclare les salaires payés à ses travailleurs, permettant ainsi de calculer la cotisation à verser au régime de garantie de la WCB. La masse salariale

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE Mise en garde À jour au 21 janvier 2013, cette foire aux questions a été préparée uniquement à des fins d information. Son contenu est toutefois sujet à modification d ici l implantation du régime le 1

Plus en détail

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global»)

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») Plan de bourses d études individuel Les actifs de croissance Global Inc. Le 27 janvier 2016

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 6.3 : Logement Compétence législative Article 5 de la Loi. Articles 42 du Règlement 134/98. Exigences de vérification Les documents appropriés appuyant le niveau

Plus en détail

CALCUL DES PRESTATIONS D ASSURANCE-SALAIRE

CALCUL DES PRESTATIONS D ASSURANCE-SALAIRE CALCUL DES PRESTATIONS D ASSURANCE-SALAIRE 2016 Comment la WCB calcule-t-elle la perte de à la suite d un sinistre? Les prestations d assurance-salaire représentent l un ou l autre des produits suivants

Plus en détail

POUR LE PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DES SECTEURS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX ET DE L ÉDUCATION INTERVENUE ENTRE, D UNE PART,

POUR LE PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DES SECTEURS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX ET DE L ÉDUCATION INTERVENUE ENTRE, D UNE PART, ENTENTE VISANT LA MISE EN ŒUVRE DES ENTENTES FAITES EN CONCILIATION AU SUJET DES PLAINTES DE MAINTIEN DÉPOSÉES À LA COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE AVANT LE 12 MARS 2009 POUR LE PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

Plus en détail

Administration de votre régime d assurances 01 GF10811C GL 12-2012. 2012 Standard Life

Administration de votre régime d assurances 01 GF10811C GL 12-2012. 2012 Standard Life Table des matières 03 Introduction 04 Rôle et responsabilités de l administrateur du régime 05 Rôle et responsabilités de la Standard Life 06 Protection des renseignements personnels 07 Comment se procurer

Plus en détail

Info-express Classification- évaluation des emplois Fonction publique

Info-express Classification- évaluation des emplois Fonction publique Classification- évaluation des emplois Emplois de complexité supérieure Une démarche que nous suivons de près Questions et réponses en rapport avec la Directive aux pages 2 et suivantes de ce bulletin

Plus en détail

FINALE RECOMMANDATIONS PAR DÉCISION DU CONSEIL DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : LE 14 NOVEMBRE 1988

FINALE RECOMMANDATIONS PAR DÉCISION DU CONSEIL DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : LE 14 NOVEMBRE 1988 FINALE RECOMMANDATIONS POUR LE CALCUL DES VALEURS MINIMALES DE TRANSFERT DES RENTES PAR DÉCISION DU CONSEIL DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : LE 14 NOVEMBRE 1988 Canadian Institute of Actuaries Institut Canadien

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Document en vigueur le 1 er janvier 22 Table des matières Introduction... 3 A. Contenu...

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-001 Dernière modification : 28 juillet 20 Page 2 de 12 Table des matières MODIFICATIONS DE SECTIONS... 3 SECTION

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.06-2016 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants PADARTV Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants Table des matières Table des matières... 2 Contexte... 3 Objectif général... 3 Interventions... 4 Mesure

Plus en détail

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R AG2R PRÉVOYANCE Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet ANNEXE QC-177 Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet EXTENSION DE LA MINE AURIFÈRE CANADIAN MALARTIC ET DÉVIATION DE LA ROUTE 117 À L ENTRÉE EST DE LA VILLE DE MALARTIC PROCESSUS

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES Dans le but d aider le plus grand nombre d élèves tout en répondant objectivement à leurs besoins réels afin que leur année scolaire ne soit pas compromise, une politique

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

Employés. Table des matières

Employés. Table des matières Table des matières 1. Introduction 2 2. Recrutement 2 3. Administration de la paie et des congés 5 3.1 Administration de la paie 5 3.2 Administration des congés 8 4. Avantages sociaux 11 5. Programme d

Plus en détail

Entente de principe entre le gouvernement du Québec et les organisations syndicales membres du Front commun. Décembre 2015

Entente de principe entre le gouvernement du Québec et les organisations syndicales membres du Front commun. Décembre 2015 Entente de principe entre le gouvernement du Québec et les organisations syndicales membres du Front commun Décembre 2015 DURÉE DES CONVENTIONS COLLECTIVES 2 La durée des conventions collectives est de

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES Vous occupez un poste permanent dans une commission scolaire ou un établissement collégial public? Si les grands enjeux du domaine

Plus en détail

Manuel de la présentation de l information financière municipale

Manuel de la présentation de l information financière municipale Manuel de la présentation de l information financière municipale Résumé de la mise à jour Décembre 2014 Direction générale des finances municipales Ministère des Affaires municipales et de l Occupation

Plus en détail

CADRES ACTIFS ET RETRAITÉS HÉRITIERS ET SUCCESSIONS

CADRES ACTIFS ET RETRAITÉS HÉRITIERS ET SUCCESSIONS CADRES ACTIFS ET RETRAITÉS VOS DROITS SUCCESSORAUX EN MATIÈRE DE RETRAITE ET D ASSURANCE Qu arrive-t-il en cas de décès? HÉRITIERS ET SUCCESSIONS Octobre 2013 L Association des cadres des collèges du Québec

Plus en détail

Réseau d accueil de jour des enfants du Chablais

Réseau d accueil de jour des enfants du Chablais Règlement valable dès le 1 er janvier 2016 ACCUEIL PRESCOLAIRE, PARASCOLAIRE & ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR validé par le Conseil intercommunal de l Association régionale d action sociale pour le district

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec Rapport sur le budget du Québec Le 23 mars 2006 Faits saillants Introduction Réduction du taux d imposition pour les petites entreprises de 8,5 % à 8 % Allégement fiscal pour les laissez-passer de transport

Plus en détail

Audit de l inscription automatique à la pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1B

Audit de l inscription automatique à la pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1B Direction générale des services de vérification interne Audit de l inscription automatique à la pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1B Mai 2014 Non classifié Vous pouvez télécharger cette publication

Plus en détail

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CES EVENEMENTS SERONT ASSURES SELON LES CONDITIONS GENERALES, ET CONVENTIONS

Plus en détail

TRANSFERT D UNE CARTE VISA MD BLC

TRANSFERT D UNE CARTE VISA MD BLC TRANSFERT D UNE CARTE VISA MD BLC Montant additionnel ASAP: Non Oui, N o ASAP : VEUILLEZ EPÉDIER CE FORMULAIRE, PAR COURRIER INTERNE, AU SERVICE DES CARTES DE CRÉDIT (934) CARTE DÉTENUE PAR LE CLIENT CARTE

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2015-70

Décision de télécom CRTC 2015-70 Décision de télécom CRTC 2015-70 Version PDF Ottawa, le 27 février 2015 Numéros de dossiers : 8661-B54-201408930 Avis de modification tarifaire 495 et 496 de Bell Aliant Avis de modification tarifaire

Plus en détail

Allocation pour adjoints de circonscription et rémunération du personnel au titre de l allocation de circonscription

Allocation pour adjoints de circonscription et rémunération du personnel au titre de l allocation de circonscription Allocation pour adjoints de circonscription et rémunération du personnel au titre de l allocation de circonscription Admissibilité Un député à l Assemblée législative peut embaucher un ou des adjoints

Plus en détail

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit!

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit! UNE INITIATIVE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION PRODUITE PAR LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC. Édition Hiver 2015 Bulletin destiné aux salariés de l industrie de la construction Le perfectionnement

Plus en détail

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4).

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4). 1 GENERALITES Cette note concerne les aides attribuées par l Agence de l Eau Rhône méditerranée et Corse pour la réhabilitation des assainissements non collectif dans le cadre de son IXième programme d

Plus en détail