Expéditeur. Site Internet : «Normes et Pratiques de gestion»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion»"

Transcription

1 NORMES ET PRATIQUES DE GESTION, Tome II, Répertoire Expéditeur La sous-ministre adjointe à la Direction générale du personnel réseau et ministériel Date Destinataires (*) Les directrices générales et les directeurs généraux des établissements de santé et de services sociaux et les présidentes-directrices générales et les présidents-directeurs généraux des agences de la santé et des services sociaux Sujet Rétribution des services en ressources intermédiaires (RI) et ressources de type familial (RTF) visées ou non visées par la Loi sur la représentation des ressources de type familial et de certaines ressources intermédiaires et sur le régime de négociation d une entente collective les concernant OBJET Le ministère de la Santé et des Services sociaux informe les établissements de son réseau de la majoration des taux de l échelle de rétribution des services de soutien ou d assistance offerts par les RI-RTF applicables depuis le 1 er janvier 2012, et ce, conformément aux clauses prévues aux ententes. Cette circulaire indique également les autres bénéfices indexés auxquels les ressources ont droit, et ce, conformément aux ententes. Aucune disposition de la présente circulaire ne peut restreindre ou modifier les dispositions prévues aux ententes, ni restreindre ou modifier les pouvoirs et responsabilités dévolus aux parties prenantes aux ententes, les établissements et les agences de la santé et des services sociaux. Veuillez noter que la circulaire codifiée présente des allocations financières pour les enfants en RI-RTF ainsi que les montants pour la contribution des usagers et la contribution parentale pour le placement d enfants. (*) Cette circulaire s adresse également, en adaptant les destinataires, au Centre régional de santé et de services sociaux de la Baie-James, à la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik et au Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James. Site Internet : «Normes et Pratiques de gestion» Direction(s) ou service(s) ressource(s) Numéro(s) de téléphone Numéro de dossier Direction du personnel hors établissement et de la classification réseau Service des pratiques de gestion financière réseau Document(s) annexé(s) (Version électronique seulement) Volume Chapitre Sujet Document

2 CONTEXTE Des ententes collectives ont été signées entre le ministre de la Santé et des Services sociaux et les associations représentatives des RI-RTF à la suite de l adoption de la Loi sur la représentation des ressources de type familial et de certaines ressources intermédiaires et sur le régime de négociation d'une entente collective les concernant (chapitre R , ci-après LRR). Des ententes nationales ont été signées entre le ministre de la Santé et des Services sociaux et les organismes représentatifs des ressources intermédiaires, autres que celles visées par la LRR, appelées ci-après non assujetties. Ces ententes entrent en vigueur à compter de la date de leur signature et se termineront le 31 mars De plus, à la suite de ces ententes, des conditions d exercice ont été déterminées par le ministre, conformément à l article 303 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (chapitre S-4.2), pour les RI-RTF visées par la LRR, mais non représentées par une association de ressources reconnue. Ces conditions d exercice sont en vigueur et se termineront le 31 mars Les ententes, y compris les modèles d entente particulière et canevas d entente spécifique, sont disponibles sur le site Internet du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux pour les ressources intermédiaires et les ressources de type familial (CPNSSS RI-RTF) à l adresse suivante : Cette circulaire ne s applique pas aux RI-RTF représentées par une association de ressources reconnue et n ayant pas d entente signée avec le ministre de la Santé et des Services sociaux. Une circulaire indiquant les modalités de rétribution sera publiée ultérieurement. MODALITÉS RÉTRIBUTION DES SERVICES SECTION A RESSOURCES ASSUJETTIES À LA LRR Conformément à la disposition prévue aux ententes, une majoration de 0,5 % liée à la croissance du produit intérieur brut (PIB) s applique à compter du 1 er avril 2012 sur certains taux de rétribution. En conséquence, les modifications suivantes sont apportées au chapitre «Rétribution» des ententes. 1. ÉCHELLE DE RÉTRIBUTION RELIÉE AU SOUTIEN OU À L ASSISTANCE Les services de tous les niveaux comprennent les services de soutien ou d assistance communs prévus à l Instrument de détermination et de classification des services de soutien et d assistance apparaissant en annexe du Règlement sur la classification des services offerts par une ressource intermédiaire et une ressource de type familial (chapitre S-4.2, r. 3.1, ci-après l Instrument), lesquels varient en fonction du type d organisation mis en place par la ressource pour la prise en charge des usagers

3 Niveaux de services au Taux quotidien par usager au au au Services de niveau 1 31,32 $ 31,79 $ 33,08 $ 34,53 $ Services de niveau 2 39,16 $ 39,74 $ 41,36 $ 43,17 $ Services de niveau 3 46,99 $ 47,68 $ 49,62 $ 51,79 $ Services de niveau 4 54,82 $ 55,64 $ 57,90 $ 60,43 $ Services de niveau 5 62,66 $ 63,58 $ 66,16 $ 69,05 $ Services de niveau 6 70,49 $ 71,53 $ 74,44 $ 77,69 $ Malgré l échelle de rétribution reliée au soutien ou à l assistance établie en fonction du niveau de services requis, le taux quotidien pour les 60 premiers jours suite à l arrivée du nouvel usager est établi comme suit : Taux quotidien par usager au au au au ,00 $ 45,68 $ 46,48 $ 47,41 $ Ajustement dû au statut fiscal particulier de la ressource En considération du fait que la ressource n est pas assujettie à l impôt sur le revenu, un ajustement est effectué sur sa rétribution mensuelle, conformément à la table d ajustement prévue à l annexe de l Entente. Aucun ajustement n est effectué pour la partie de la rétribution mensuelle reliée au soutien ou à l assistance de la ressource qui excède les montants apparaissant au tableau ci-dessous : Année de référence au au au au Rétribution mensuelle 8 575,83 $ 8 703,12 $ 9 056,71 $ 9 452,74 $ Ajustement maximal 2 675,66 $ 2 741,48 $ 2 898,15 $ 3 081,59 $ Ainsi, l ajustement maximal pour un mois ne peut excéder les montants ci-dessus. 2. COMPENSATION MONÉTAIRE Conformément à l article 34 de la LRR, un pourcentage global intégré de 10,1 % tient lieu de compensation monétaire pour des congés équivalant à ceux payés en vertu de la Loi sur les normes du travail (chapitre N-1.1) de même que celui visé à la Loi sur la Fête nationale (chapitre F-1.1) selon les modalités prévues aux ententes

4 3. MONTANT DESTINÉ À DONNER ACCÈS À CERTAINS SERVICES EN MATIÈRE DE RÉGIMES SOCIAUX Conformément à l article 33 de la LRR, la ressource bénéficie d un montant destiné à certains services répondant à ses besoins en matière de régimes sociaux. Ce montant est établi par application des modalités de calcul de la rétribution de la ressource prévues aux ententes sans toutefois excéder les plafonds suivants : Plafond applicable par année de référence au au au au répondant $ $ $ $ 2 répondants $ $ $ $ 4. COMPENSATIONS FINANCIÈRES Conformément à l article 34 de la LRR, la ressource a droit à une compensation financière pour tenir compte de la différence entre le taux de cotisation applicable à la ressource pour participer aux régimes visés par la Loi sur le régime de rentes du Québec (chapitre R-9) et par la Loi sur l assurance parentale (chapitre A ) et le taux de cotisation applicable à un employé ou à un salarié, selon le cas, pour participer à ces régimes. Le tableau suivant indique les données nécessaires aux fins du calcul de ces compensations. Année de référence 1 er janvier er janvier 2013 Régime de rentes du Québec Maximum des gains admissibles Exemption de base Taux du travailleur autonome Taux du salarié Régime québécois d assurance parentale Maximum du revenu assurable Taux du travailleur autonome Taux du salarié $ $ 10,05 % 5,025 % $ 0,993 % 0,559 % $ $ 10,20 % 5,10 % $ 0,993 % % Lorsqu il y a deux répondants, le barème de calcul s applique en répartissant également entre les répondants la rétribution annuelle de la ressource obtenue par application des articles et de l Entente

5 4. COMPENSATION FINANCIÈRE (suite) Régime facultatif de la Commission de la santé et de la sécurité du travail La compensation financière pour bénéficier de la protection accordée par la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles (chapitre A-3.001) est déterminée selon les modalités convenues. Le remboursement s effectue sur présentation d une pièce justificative. 5. DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT RAISONNABLES Conformément à l article 34 de la LRR, la ressource a droit à une allocation quotidienne pour les dépenses de fonctionnement raisonnables occasionnées dans le cadre de sa prestation de services. Cette allocation est indexée annuellement en fonction de l indice des rentes établi conformément à l article 117 de la Loi sur le régime de rentes du Québec (chapitre R-9). Au 1 er janvier 2013, le taux d indexation est de 1,8 %. Année de référence 1 er janvier er janvier 2013 Allocation quotidienne par usager 24,60 $ 25,04 $ 6. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES Dépenses de transport Les dépenses remboursables à la ressource sont les dépenses de transport découlant d une mesure prévue au plan d intervention et se rattachant aux services de soutien ou d assistance particuliers prévus à la partie 2 de l Instrument. Les dépenses de transport comprennent les frais encourus pour le kilométrage, le stationnement, les frais de repas ou de séjour. Elles doivent être préalablement autorisées par l établissement public identifié. En situation d urgence médicale, l autorisation est remplacée par une autorisation ou un certificat d un professionnel de la santé, lequel doit être fourni à l établissement public identifié dans les meilleurs délais. Il appartient à l établissement de s assurer, préalablement à l autorisation de paiement, qu aucun programme gouvernemental ne peut être mis à contribution, ni l usager ou ses parents lorsqu il s agit d un enfant. Les dépenses de transport doivent être conformes à la directive numéro 5-74 refondue par le CT du 20 septembre 2011 et ses modifications subséquentes. Elles doivent être détaillées dans la facturation mensuelle de la ressource, et inclure les pièces justificatives. Toute autre dépense de transport inhérente aux services rendus par une ressource est comprise dans les dépenses de fonctionnement raisonnables compensées par l allocation quotidienne, notamment les dépenses se rattachant aux services de soutien ou d assistance communs prévus à la partie 1 de l Instrument

6 6. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES (suite) Prime mensuelle de disponibilité La prime mensuelle de disponibilité suivante est versée à la ressource disponible pour des placements sans préavis. Taux mensuel par ressource pour l ensemble des places réservées au au au au ,00 $ 208,08 $ 211,72 $ 215,95 $ 7. MODES DE RÉTRIBUTION Dispositions générales La rétribution des services est versée pour chaque jour ou partie de jour durant lequel une place reconnue à la ressource est occupée. Une absence temporaire de l usager n affecte pas la nature du placement. Dans le cadre d un placement continu, les absences temporaires de l usager ne sont pas prises en compte et les jours de placement sont rétribués pour chaque jour ou partie de jour durant lequel une place reconnue à la ressource est occupée. Dans le cadre d un placement intermittent, les absences de l usager, lors des jours de placement prévus, ne sont pas prises en compte et les jours de placements prévus sont rétribués pour chaque jour ou partie de jour durant lequel une place reconnue à la ressource est occupée. Processus de paiement La ressource facture mensuellement l établissement à l aide du formulaire fourni par l établissement comprenant les informations nécessaires au paiement de la rétribution des services, et le cas échéant, des rétributions spéciales dans les cinq jours suivants la fin du mois précédent. Une ressource ne peut facturer l usager pour les biens et services qu elle doit fournir à l usager et pour lesquels elle est rétribuée, conforment aux ententes

7 SECTION B RESSOURCES NON ASSUJETTIES À LA LRR Conformément à la disposition prévue aux ententes nationales, une majoration de 0,5 % liée à la croissance du PIB s applique à compter du 1 er avril 2012 sur certains taux de rétribution. En conséquence, les modifications suivantes sont apportées au chapitre «Rétribution des services» des ententes. 1. ÉCHELLE DE RÉTRIBUTION RELIÉE AU SOUTIEN OU À L ASSISTANCE Se référer au point 1 de la section A de la présente circulaire. Toutefois, pour les ressources destinées aux enfants et représentées par la Fédération des ressources intermédiaires jeunesse du Québec (FRIJQ) et malgré l échelle de rétribution reliée au soutien ou à l assistance établie en fonction du niveau de services requis, le taux quotidien pour les 60 premiers jours suite de l arrivée du nouvel usager est établi comme suit : Taux fixe quotidien par usager au au au au ,00 $ 55,83 $ 56,81 $ 57,95 $ Rétribution associée à la spécificité des ressources intermédiaires jeunesse La ressource bénéficie d un taux quotidien par usager associé à la spécificité des ressources intermédiaires jeunesse. Taux quotidien par usager au au au au ,00 $ 12,18 $ 12,39 $ 12,64 $ 2. TAUX ASSOCIÉS AUX COÛTS D OPÉRATION Taux quotidien par usager associé aux coûts d opération autres que ceux reliés à l immeuble Pour les coûts d opération, autres que ceux reliés à l immeuble, la ressource bénéficie de l un ou l autre des taux quotidiens suivants, selon le cas : Taux quotidien par usager 1 er janvier er janvier 2013 Maison d accueil, résidence de groupe ou autre type d organisation nécessitant des services similaires Appartement supervisé, maison de chambre ou tout autre type d organisation nécessitant des services similaires 31,50 $ 32,07 $ 23,50 $ 23,92 $

8 2. TAUX ASSOCIÉS AUX COÛTS D OPÉRATION (suite) Taux quotidien associé aux coûts d opération liés à l immeuble Taux quotidien par place reconnue 1 er janvier er janvier 2013 Ressource représentée par la FRIJQ 13,50 $ 13,74 $ Ressource représentée par l ARIHQ 5,98 $ 1 6,09 $ 1 1 Ce taux pourra être révisé à la suite des travaux qui se poursuivent actuellement concernant les immeubles des ressources représentées par l Association des ressources intermédiaires d hébergement du Québec (ARIHQ). Taux quotidien associé aux coûts d opération, à l inclusion de ceux reliés à l immeuble, pour une ressource opérant dans son lieu principal de résidence (neuf usagers et moins) Taux quotidien par usager 1 er janvier er janvier 2013 Résidence (9 usagers et moins) 24,60 $ 25,04 $ Les taux associés aux coûts d opération sont indexés annuellement en fonction de l indice des rentes établi conformément à l article 117 de la Loi sur le régime de rentes du Québec (chapitre R-9). Au 1 er janvier 2013, le taux d indexation est de 1,8 %. 3. RÉTRIBUTION ASSOCIÉE AUX FRAIS D ADMINISTRATION OU DE GESTION La ressource a droit à un montant quotidien par application des dispositions prévues aux ententes. 4. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES Dépenses de transport Les dépenses de transport du point 6 de la section A s appliquent. Toutefois, le dernier alinéa est remplacé par ce qui suit : Toute autre dépense de transport inhérente aux services rendus par une ressource est comprise dans les coûts d opération compensés par les taux associés aux coûts d opération, notamment les dépenses se rattachant aux services de soutien ou d assistance communs prévus à la partie 1 de l Instrument

9 4. RÉTRIBUTIONS SPÉCIALES (suite) Remboursement des dépenses d accompagnement des usagers Les dépenses d accompagnement visées sont celles découlant d une mesure prévue au plan d intervention ou relatives à une urgence médicale et nécessitant un remplacement ponctuel par une personne que la ressource doit rémunérer spécifiquement pour effectuer ce remplacement. Le montant remboursable à la ressource pour les dépenses visées correspond au nombre d heures et à la rétribution convenus entre la ressource et l établissement; cependant, il doit au moins correspondre à trois heures payables à la ressource au taux du salaire minimum applicable selon la Loi sur les normes du travail (chapitre N-1.1). Les dépenses d accompagnement doivent être préalablement autorisées par l établissement public identifié. Il appartient à l établissement de s assurer, préalablement à l autorisation de paiement, qu aucun programme gouvernemental ne peut être mis à contribution, ni l usager ou ses parents lorsqu il s agit d un enfant. Les dépenses d accompagnement remboursables doivent être détaillées dans la facturation mensuelle de la ressource, et inclure les pièces justificatives. 5. MODE DE RÉTRIBUTION Les dispositions générales et le processus de paiement prévus au point 7 de la section A s appliquent. MÉCANISME DE PAIEMENT ET RÉTRO- ACTIVITÉ L arrivée d un nouveau modèle de rétribution des services a nécessité une refonte majeure du Système d information sur les ressources intermédiaires et de type familial (SIRTF) servant notamment au paiement des rétributions aux RI-RTF. Les associations reconnues et les organismes représentatifs ont été informés que, d un point de vue opérationnel ou logistique, le SIRTF ne sera pas en mesure de mettre en application immédiatement certaines dispositions relatives à la rétribution qu il aura charge d appliquer. Dans la mesure du possible, l application de ces nouvelles dispositions par le SIRTF, se fera de façon graduelle, commençant en janvier 2013 pour certaines dispositions, une application intégrale devant se faire en juin Les établissements devront faire les ajustements requis et les nouvelles dispositions s appliqueront rétroactivement au 1 er janvier 2012 conformément aux ententes

10 MODALITÉS DE FINAN- CEMENT Les charges supplémentaires générées par les nouvelles modalités de calcul de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2013 feront l objet d un financement spécifique. La récurrence annualisée sera ajustée ultérieurement après analyse. Au moment opportun, une avance, basée sur une estimation de ces charges, sera versée pour assurer le paiement aux ressources. Après validation du ministère de la Santé et des Services sociaux, un ajustement sera effectué sur la base des données auditées du Rapport financier annuel (AS-471). MODALITÉS DE COMPTABI- LISATION Charges relatives à la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2012 Les charges relatives à la rétroactivité, occasionnées par les nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF, couvrant la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2012, sont comptabilisées aux charges non réparties de l exercice (AS-471, page 321). Charges relatives à la période du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 L ensemble des charges rattachées aux rétributions des services en RI-RTF pour la période du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 sont comptabilisées aux autres charges directes des différents centres d activité concernés de l exercice (AS-471, pages 650), sous la rubrique des services achetés. Informations supplémentaires Dans le but d assurer le financement des charges supplémentaires relatives aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF, de l information supplémentaire sera demandée à la page 675 du Rapport financier annuel (AS-471) du 31 mars 2013 concernant les charges relatives : à la rétroactivité liée aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 mars 2012; à la rétroactivité liée aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er avril 2012 au 31 décembre 2012; aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF pour la période du 1 er janvier 2013 au 31 mars Le système SIRTF fournira l information nécessaire aux établissements visés pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 décembre Pour la période du 1 er janvier 2013 au 31 mars 2013, l établissement devra estimer ses charges supplémentaires sur la base des données disponibles. À titre d exemple, l établissement pourrait utiliser 3/12 des charges supplémentaires relatives à la rétroactivité pour la période du 1 er janvier 2012 au 31 décembre

11 Les établissements devront ajuster leurs revenus et leurs comptes à recevoir pour tenir compte, le cas échéant, de l écart entre le financement spécifique (avance) attribué par l agence et les charges réelles relatives aux nouvelles dispositions de rétribution des services en RI-RTF. SUIVI Pour de plus amples renseignements, vous pouvez communiquer avec la Direction du personnel hors établissement et de la classification réseau au La sous-ministre adjointe, Original signé par Édith LAPOINTE

CONDITIONS D EXERCICE

CONDITIONS D EXERCICE CONDITIONS D EXERCICE DES RESSOURCES DE TYPE FAMILIAL ET DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES VISÉES PAR LA LOI SUR LA REPRÉSENTATION DES RESSOURCES, MAIS NON REPRÉSENTÉES PAR UNE ASSOCIATION RECONNUE 20 août

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2015-21F Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants Le 26 mars 2015 En bref Le ministre des Finances, monsieur Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 26 mars 2015, le

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec le 21 avril 2005 Rapport sur le budget du Québec Faits saillants Introduction Taux d imposition d une société est augmenté Instauration d un taux d imposition pour la petite entreprise Les taux de la taxe

Plus en détail

INSTRUCTION N o 11. Date d entrée en vigueur : 1 er avril 2011

INSTRUCTION N o 11. Date d entrée en vigueur : 1 er avril 2011 INSTRUCTION N o 11 Date d entrée en vigueur : 1 er avril 2011 Destinataires Bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial Objet Instruction relative à la gestion des journées d absence de prestation

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite Préparation à la retraite RÉGIME DE RETRAITE DE LA CORPORATION DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE 2 novembre 2010 Objectifs de la séance Vous aider à mieux comprendre les enjeux de la retraite et à mieux vous préparer

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013

MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 MODIFICATIONS AU RÉGIME DE TAXATION QUÉBÉCOIS DONNANT SUITE AUX ENGAGEMENTS D HARMONISATION AU RÉGIME DE TAXATION FÉDÉRAL APPLICABLES EN 2013 Afin d atteindre une plus grande harmonisation du régime de

Plus en détail

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage ASSURANCE-EMPLOI Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage Guide à l intention des employeurs qui offrent à leurs employés des prestations supplémentaires de chômage Publication

Plus en détail

Informations pour la déclaration des salaires. Carnet des salaires 2015

Informations pour la déclaration des salaires. Carnet des salaires 2015 Informations pour la déclaration des salaires Carnet des salaires 2015 Contenu Nouveautés AVS/AI/APG 1 Caisse de pension 1 Assurance-maladie et accidents (SWICA) 1 Attestation des salaires 1 Annonce des

Plus en détail

Sommaire des dispositions

Sommaire des dispositions Sommaire des dispositions INFORMATION GÉNÉRALE Mise en place du régime Le 1 er février 1989 Texte refondu Entrée en vigueur le 1 er avril 2007 Législations applicables Loi sur les régimes complémentaires

Plus en détail

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations 2010 Ce guide est accessible sur notre site Internet. revenu.gouv.qc.ca En assurant le financement des services publics, Revenu Québec

Plus en détail

Flash News. Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015

Flash News. Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015 www.pwc.lu/hrs Flash News Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015 24 mars 2015 Le 19 décembre dernier a été voté le premier volet des mesures retenues dans le

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LA FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC (FIQ) LA FÉDÉRATION AUTONOME DE L'ENSEIGNEMENT (FAE) POUR LES

Plus en détail

6. TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE DÉBUTER. Revenu Québec : www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-189%282012-12%29.

6. TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE DÉBUTER. Revenu Québec : www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-189%282012-12%29. ` COMPTABILITÉ Que vous soyez reconnue à titre de RSG ou que vous offriez des SGMF privés, vous êtes considérée, au sens de la loi, comme étant une travailleuse autonome ou une travailleuse indépendante.

Plus en détail

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans À quel moment la coordination au RRQ prend-elle effet? À votre retraite, la coordination au RRQ prendra effet le mois suivant l atteinte de vos 65 ans, âge auquel la rente du RRQ devient payable sans réduction.

Plus en détail

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE Je suis le demandeur / requérant / défendeur de cette demande pour l obtention ou

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT FERR Fonds enregistré de revenu de retraite RRQ Régime de rentes du Québec SV Programme fédéral de la Sécurité de la vieillesse CRÉDITS D IMPÔT FERR. Page 03 RRQ....Page 06 SV...Page 13 Crédits d impôts..

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION DES SYNDICATS NATIONAUX (CSN) LA FÉDÉRATION

Plus en détail

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS Date d entrée en vigueur: 22 avril 2002 Remplace/amende: s/o Origine: Service des ressources humaines Numéro de référence: HR-37 PORTÉE La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université.

Plus en détail

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés Octobre 2008 Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Brochure aux employés Mercer (Canada) limitée Table des matières Section 1. Introduction... 1 Section 2. Admissibilité et participation

Plus en détail

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE)

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) REGLEMENT ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR 1.- Cadre général Toutes les accueillantes en milieu familial (ci-après AMF) autorisées et actives sur

Plus en détail

Régime de retraite de l Université du Québec. Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres

Régime de retraite de l Université du Québec. Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres Régime de retraite de l Université du Québec Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres

Plus en détail

Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20)

Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20) Loi mettant en œuvre certaines dispositions du discours sur le budget du 30 mars 2010 et visant le retour à l équilibre

Plus en détail

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 17 janvier 2014 LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE La Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite (la «Loi») a été adoptée par l'assemblée nationale du Québec

Plus en détail

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM)

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) Afin de favoriser une utilisation optimale des installations aéroportuaires de Mirabel et l implantation d entreprises stratégiques qui contribuent

Plus en détail

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau.

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau. DESCRIPTION DE POSTE Titre : Technicienne en administration Numéro : 220 Page : 1 de 4 Supérieur immédiat : Chef du service des ressources financières et informationnelles Poste : Permanent temps complet

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES CANADA Province de Québec District de ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS N du dossier Remplir en caractères d imprimerie Les parents peuvent remplir ensemble

Plus en détail

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE (Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien, L.N.-B. 2002, c.i-12.05, art.5(2)e), 9(1)b)(ii), 23(2)f) et 27(1)b)(ii)) Je suis le demandeur

Plus en détail

2007-9 23 novembre 2007

2007-9 23 novembre 2007 Mesures visant à soutenir le secteur manufacturier Le présent bulletin d information a pour but de rendre publiques les modalités d application du nouveau crédit d impôt remboursable pour la formation

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037 Université de Moncton Les garanties d assurance-vie & invalidité No du contrat : 12037 Préparé le 18 août 2011 1 Cette brochure explicative a pour but de vous fournir les traits essentiels de votre régime

Plus en détail

REQUETE D'ASSISTANCE JUDICIAIRE GRATUITE

REQUETE D'ASSISTANCE JUDICIAIRE GRATUITE Adresse du Tribunal compétent Dossier N... Date... REQUETE D'ASSISTANCE JUDICIAIRE GRATUITE Situation personnelle du requérant / Nom Prénom Adresse Date de naissance Profession/Employeur Situation familiale

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

Entente nationale ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX APPELÉ CI-APRÈS «LE MINISTRE»

Entente nationale ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX APPELÉ CI-APRÈS «LE MINISTRE» Entente nationale ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX APPELÉ CI-APRÈS «LE MINISTRE» ET L ASSOCIATION DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES D HÉBERGEMENT DU QUÉBEC (ARIHQ), À TITRE D ORGANISME

Plus en détail

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Brochure à l intention des membres préparée par le Syndicat des fonctionnaires municipaux

Plus en détail

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES CANADA Province de Québec District de N 0 du dossier ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS FORMULAIRE : du père de la mère produit conjointement établi par le juge

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

Expatriation : régime social et cotisations

Expatriation : régime social et cotisations Pégase 3 Expatriation : régime social et cotisations Dernière révision le 16/02/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Assurance volontaire...4 Maladie Maternité Invalidité...4 Accident

Plus en détail

Dispositions en vigueur le 1 er avril 2003

Dispositions en vigueur le 1 er avril 2003 Disp ositio ns Dispositions en vigueur le 1 er avril 2003 Adoptées le 9 décembre 2004 1 Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Table des matières Page

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Le 26 mars 2015 N o 2015-13 Aujourd hui, le ministre des Finances et de l Économie du Québec, M. Carlos Leitão, a déposé le budget 2015-2016. Ce budget indique

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES FUTURS RETRAITÉS. Document préparé par Gaston Plante, ing.

GUIDE À L INTENTION DES FUTURS RETRAITÉS. Document préparé par Gaston Plante, ing. GUIDE À L INTENTION DES FUTURS RETRAITÉS Document préparé par Gaston Plante, ing. Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. QUELQUES DÉFINITIONS... 1 3. LES ASSURANCES COLLECTIVES... 3 4.

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE Février 2014 La publication ''Données et renseignements fiscaux'' est conçue par à titre d'information uniquement et ne doit pas être perçue comme

Plus en détail

ALERTE budget provincial

ALERTE budget provincial Mars 2015 ALERTE budget provincial présence locale portée mondiale Dans un premier budget équilibré depuis des années, le ministre des Finances Carlos Leitão a introduit plusieurs changements qui affectent

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE»

DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE» DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE» Autorisation de pratiquer Prestations Remboursement Non Bilans, suivis, examens psychologiques, expertises, supervisions Par les assurances complémentaires ; le patient doit vérifier

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Résumé du budget fédéral 2015

Résumé du budget fédéral 2015 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Résumé du budget fédéral 2015 Un large éventail de mesures fiscales a été annoncé dans le plus récent budget fédéral, alors que le gouvernement conservateur approche des élections

Plus en détail

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704 Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick Renseignements : 1-800-242-1704 Renseignements au sujet du : Régime de retraite des employé(e)s

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise Paul a 38 ans et il touche une rémunération nette de 60 000 $ par année. Il est sur le point de tomber et de subir une blessure grave au cou ainsi que de devoir se retirer des affaires cette blessure lui

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE Février 2015 La publication ''Données et renseignements fiscaux'' est conçue par à titre d'information uniquement et ne doit pas être perçue comme

Plus en détail

2.06 Cotisations. Travail domestique. Etat au 1 er janvier 2015

2.06 Cotisations. Travail domestique. Etat au 1 er janvier 2015 2.06 Cotisations Travail domestique Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Si vous occupez du personnel de maison, vous devez procéder à un décompte des cotisations aux assurances sociales, même si le salaire

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE DÉFENSE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE DÉFENSE Version de septembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE DÉFENSE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de défense 1 2 Campagnes à frais partagés 2 3 Initiatives nationales, provinciales

Plus en détail

2.06 Etat au 1 er janvier 2011

2.06 Etat au 1 er janvier 2011 2.06 Etat au 1 er janvier 2011 Travail domestique Qu est-ce qui est considéré comme travail domestique? 1 On entend par travail domestique, par exemple, l activité des personnes suivantes : nettoyeuse/nettoyeur;

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

Comparaison des régimes d épargne-retraite :

Comparaison des régimes d épargne-retraite : Comparaison des régimes : où se situe le RVER? enregistré retraite Qui peut offrir ce régime? Les organisations à ou sans but lucratif, les syndicats et les associations sont admissibles. Les sociétés

Plus en détail

La retraite et l inaptitude au travail

La retraite et l inaptitude au travail La retraite et l inaptitude au travail 1 Le calcul de la retraite Salaire annuel moyen X Taux X Trimestres du RG Calculé sur les 25 meilleures années Varie entre 160 25% minimum et 50% maximum 2 Le taux

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE. Marie Bouvier 13 MARS 2014

PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE. Marie Bouvier 13 MARS 2014 PLANIFICATION FINANCIÈRE DE LA RETRAITE Marie Bouvier 13 MARS 2014 PLAN DE LA PRÉSENTATION Taux de remplacement du revenu Sources de revenus à la retraite Régimes publics Pension de la sécurité de la vieillesse

Plus en détail

LETTRE GENERALE n 2014-010

LETTRE GENERALE n 2014-010 LETTRE GENERALE n 2014-010 DIRECTION DES ENTREPRISES ET DES PARTENARIATS ASSOCIES Département Réglementation et Services aux Entreprises Agricoles Service Cotisations et Simplifications R 11 11 2 Bagnolet,

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

Régie des rentes du Québec 2006. En cas

Régie des rentes du Québec 2006. En cas Régie des rentes du Québec 2006 En cas Profitez de nos services en ligne Le relevé de participation au Régime de rentes du Québec ; SimulRetraite, un outil de simulation des revenus à la retraite ; La

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 001 La ffrranchiise de cottiisattiion L assiietttte fforrffaiittaiirre Le rrembourrsementt de ffrraiis prroffessiionnells Le rrembourrsementt

Plus en détail

Régie des rentes du Québec. Régimes complémentaires de retraite. Pour mieux

Régie des rentes du Québec. Régimes complémentaires de retraite. Pour mieux Régie des rentes du Québec Régimes complémentaires de retraite Pour mieux le CRI le FRV La Régie des rentes du Québec Lauréate du Grand Prix québécois de la qualité 2001 Ce document d information n a pas

Plus en détail

Les incidences fiscales d une séparation ou d un divorce

Les incidences fiscales d une séparation ou d un divorce Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Les incidences fiscales d une séparation ou d un divorce Les renseignements contenus dans cette brochure ne constituent pas une interprétation juridique des dispositions

Plus en détail

Mars 2007 CRÉDIT DE TAXE SUR LE CAPITAL DU QUÉBEC

Mars 2007 CRÉDIT DE TAXE SUR LE CAPITAL DU QUÉBEC Mars 2007 CRÉDIT DE TAXE SUR LE CAPITAL DU QUÉBEC Les sociétés autres qu une institution financière qui achètent des biens admissibles ont droit à un crédit non remboursable de taxe sur le capital au Québec

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Régime de rentes du Québec Pour en savoir plus sur les prestations d invalidité du Régime de rentes du Québec. Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit d interprétation,

Plus en détail

DÉCLARATION ANNUELLE DE REVENUS FAMILIAUX DES OCCUPANTS POUR L ANNÉE CIVILE 2014

DÉCLARATION ANNUELLE DE REVENUS FAMILIAUX DES OCCUPANTS POUR L ANNÉE CIVILE 2014 Nom du développement : Référence DHCR : DÉCLARATION ANNUELLE DE REVENUS FAMILIAUX DES OCCUPANTS POUR L ANNÉE CIVILE 2014 Nom - Chef de ménage : Adresse : Bât n : App. n : Téléphone en journée : ( ) Remplissez

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Université de Moncton. Assurance-vie & Assurance invalidité. No du contrat : 12037

Université de Moncton. Assurance-vie & Assurance invalidité. No du contrat : 12037 Université de Moncton Assurance-vie & Assurance invalidité No du contrat : 12037 Révisé septembre 2015 1 Cette brochure explicative a pour but de vous fournir les traits essentiels de votre régime collectif.

Plus en détail

ANALYSE DES IMPACTS DE LA HAUSSE DES DROITS DE SCOLARITÉ ET DE LA BONIFICATION DU PROGRAMME DES PRÊTS ET BOURSES

ANALYSE DES IMPACTS DE LA HAUSSE DES DROITS DE SCOLARITÉ ET DE LA BONIFICATION DU PROGRAMME DES PRÊTS ET BOURSES ANALYSE DES IMPACTS DE LA HAUSSE DES DROITS DE SCOLARITÉ ET DE LA BONIFICATION DU PROGRAMME DES PRÊTS ET BOURSES Luc Godbout Professeur, Université de Sherbrooke Chercheur, Chaire de recherche en fiscalité

Plus en détail

Résumé du budget du Québec 2013-2014

Résumé du budget du Québec 2013-2014 Résumé du budget du Québec 2013-2014 Le 20 novembre 2012 INTRODUCTION Le ministre des Finances et de l Économie, M. Nicolas Marceau, a déposé aujourd hui le budget du Québec pour 2013-2014. Voici les grandes

Plus en détail

! " # $%& ' ( ) ))) $ * + )

!  # $%& ' ( ) ))) $ * + ) ! "#$%&' ( )))) $ *+) Voici tout d abord un avis important de la part de nos avocats : La présente brochure sert de guide seulement et elle n accorde aucun droit contractuel. Elle décrit plutôt les grandes

Plus en détail

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES

GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ ÉPARGNES PERSONNELLES Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités GESTION DE NOS SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE RENTE DE RETRAITE RRQ SV ÉPARGNES PERSONNELLES RENTE DE RETRAITE

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers

Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers L abri fiscal le plus souple qui soit Pour la retraite ou bien avant. Le compte d épargne libre d impôt, ou CELI, est

Plus en détail

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE BULLETIN n O HE 002 Publié en juin 2000 Révisé en août 2014 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE RÉMUNÉRATION Le présent bulletin aidera les employeurs à déterminer

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA

RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA DÉPART AVANT LA RETRAITE Dernière mise à jour: le 21 août 2012 Biographie de Luc Lauzière, BA, BCOM Université d Ottawa Luc est à l emploi de l Université d

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels Stéphane a 40 ans et il touche une rémunération nette de 125 000 $ par année. Il est sur le point de devenir allergique au latex......ce qui lui coûtera plus de 4,5 millions de dollars. Police Protection

Plus en détail

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2015 GUIDE www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de faciliter la compréhension des modalités relatives au calcul du versement périodique. Il n a aucune valeur juridique et ne

Plus en détail

Calcul du taux personnalisé 2013. Guide de l employeur. www.csst.qc.ca

Calcul du taux personnalisé 2013. Guide de l employeur. www.csst.qc.ca Calcul du taux personnalisé 2013 Guide de l employeur www.csst.qc.ca Ce document est réalisé par la Vice-présidence aux finances, en collaboration avec la Direction des communications et des relations

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Politiques de recouvrement de l Agence du revenu du Canada

Politiques de recouvrement de l Agence du revenu du Canada Politiques de recouvrement de l Agence du revenu du Canada Impôt sur le revenu des particuliers (T1) T4060(F) Rév. 09 Politiques de recouvrement de l Agence du revenu du Canada C ette brochure énonce les

Plus en détail

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 Régime de prévoyance CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Quelques rappels sur le contrat prévoyance 3. Mise en place du régime 4. Gestion du contrat par la

Plus en détail

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie

Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie Formules pour le calcul informatisé des retenues sur la paie 100 e édition En vigueur le 1 er janvier 2015 T4127(F) Rév. 15 Ce guide s adresse-t-il à vous? Utilisez ce guide si vous êtes un développeur

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite www.rcd-dgp.com 1 866 434-3166 regimescollectifsdesjardins@desjardins.com Préparation à la retraite 1 er semestre 2015 Vice-présidence Régime de rentes du Mouvement Desjardins Tous droits réservés L équipe

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS Généralités Le présent guide s adresse aux administrateurs de régimes de retraite assujettis à la Loi de 1985 sur les normes de prestation

Plus en détail