NOUVEL APPEL D OFFRES POUR LA PÉRIODE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOUVEL APPEL D OFFRES POUR LA PÉRIODE 2012-2014"

Transcription

1 LE GROUPEMENT DE COMMANDES DU SIGEIF POUR L ACHAT DE GAZ ET DE SERVICES D EFFICACITÉ ENERGETIQUE NOUVEL APPEL D OFFRES POUR LA PÉRIODE Le groupement de commandes du Sigeif en 2012 Les 267 membres du groupement de commandes : > 122 communes ainsi que 12 CCAS. > 12 offices publics de l habitat. > La région Île-de-France et ses 350 lycées chauffés au gaz. > 97 collèges, essentiellement des Hauts-de-Seine, et quelques-uns du Val-de-Marne. > Les départements des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, pour leurs besoins propres, et celui des Yvelines, pour ses bâtiments et ses 80 collèges chauffés au gaz. > 12 hôpitaux. > La chambre des métiers et de l artisanat de Seine-Saint-Denis. > 7 structures intercommunales. Depuis l appel d offres lancé en 2010, 35 nouvelles collectivités ont décidé de faire confiance au groupement de commandes du Sigeif, dont notamment : > La région Île-de-France et ses lycées. > Le département des Yvelines et ses collèges. > 13 nouvelles communes. Ces nouveaux membres représentent 1200 points de livraison supplémentaires pour une consommation de 600 GWh. Au total, l appel d offres global d achat de gaz en 2012 porte donc sur un volume de 1,7 TWh, répartis sur 5000 points de livraison. 1

2 2

3 LE GROUPEMENT DE COMMANDES DU SIGEIF POUR L ACHAT DE GAZ ET DE SERVICES D EFFICACITÉ ENERGETIQUE Le groupement de commandes du Sigeif pour l achat de gaz naturel en 2012 L allotissement pour la fourniture de gaz L appel d offres a porté sur 5000 points de livraison et un volume total de 1700 GWh. Pour mémoire, en 2010 : 3800 sites pour une consommation de 1100 GWh. > Lot 1 : les résidences des offices publics de l habitat (OPH) et les hôpitaux, actuellement en offre de marché 196 sites et un volume de 320 GWh > Lot 2 : les petits sites (de consommation annuelle inférieure à 200 MWh), encore aujourd hui aux tarifs réglementés 2850 sites et un volume de 145 GWh > Lot 3 : les gros sites (de consommation annuelle supérieure ou égale à 200 MWh), encore aujourd hui aux tarifs réglementés 770 sites et un volume de 540 GWh > Lot 4 : les petits sites, actuellement en offre de marché 500 sites et un volume de 50 GWh > Lot 5 : les gros sites, actuellement en offre de marché 790 sites et un volume de 580 GWh > Lot 6 : le site du Centre d accueil et de soins hospitaliers de Nanterre, actuellement en offre de marché 1 site pour un volume de 40 GW Les candidats ayant retiré un dossier de consultation pour les lots fourniture de gaz Le dossier de consultation des entreprises mis en ligne par le Sigeif dans le cadre de sa procédure a été retiré par une dizaine de fournisseurs, soit la quasi totalité des opérateurs actuellement actifs sur le secteur des clients publics (Altergaz, Antargaz, Direct Énergie, EDF, Gas Natural Europe, Gazprom, GDF Suez, Poweo, Tegaz, etc.). 3

4 LE GROUPEMENT DE COMMANDES DU SIGEIF POUR L ACHAT DE GAZ ET DE SERVICES D EFFICACITÉ ENERGETIQUE Les marchés attribués pour la fourniture de gaz naturel Cinq lots ont été attribués à trois fournisseurs, pour un volume total de 1500 GWh > Gas Natural Europe a été attributaire des deux lots les plus importants (lots 3 et 5). Volume annuel : 1100 GWh, soit 73 % du volume attribué. Montant annuel des deux marchés : 50 M. > GDF Suez a été attributaire du lot 1. Volume annuel : 320 GWh. Montant annuel du marché : 13 M. > Altergaz a été attributaire de deux lots (lots 4 et 6). Volume annuel : 90 GWh. Montant annuel des deux marchés : 3,8 M. Le renouvellement, pour la période , des marchés conclus en 2010 s est accompagné d un complet renouvellement des fournisseurs sur chacun des lots, signalant ainsi le bon fonctionnement du marché concurrentiel de la fourniture de gaz en Île-de-France. Pour mémoire, les attributaires sur la précédente période étaient EDF, Tegaz et Poweo. Les gains pour les membres Pour les contrats d ores et déjà en offres de marché, les prix obtenus s inscrivent dans la tendance des prix issus de la précédente consultation menée par le Sigeif en Au regard des tarifs réglementés de vente, ils font apparaître selon les lots des gains de 18,9 à 24,7%, procurant ainsi aux membres du groupement de commandes une réduction annuelle de 19 M par rapport au prix qui leur aurait été facturé aux tarifs réglementés (environ 84 M ). Quelques exemples d économie annuelle par rapport aux tarifs réglementés selon les membres : > Le conseil régional d Île-de-France : 4400 k. > Le département des Yvelines et ses collèges : 950 k. > Le département des Hauts-de-Seine et ses collèges : 970 k. > Le département du Val-de-Marne et une partie de ses collèges : 355 k. > Les 12 hôpitaux : 1350 k. > Les 12 OPH : 2500 k. > Les 122 communes : 8500 k. 4

5 LE GROUPEMENT DE COMMANDES DU SIGEIF POUR L ACHAT DE GAZ ET DE SERVICES D EFFICACITÉ ENERGETIQUE Lots efficacité énergétique Les lots 7 et 8 du groupement de commandes mettent à la disposition des membres dix-neuf prestations d assistance à maîtrise d ouvrage en matière d efficacité énergétique. Il s agit d une boîte à outils dans laquelle chacun peut puiser à sa guise, en fonction de ses besoins spécifiques. C est un marché à bons de commande, dont chacune des prestations proposées est indépendante. Ce marché prend effet à compter du 1 er juillet 2012 pour une durée de deux années. Il s achèvera donc le 30 juin Le lot n 7. Attributaire : H3C-Énergies Prestations d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l efficacité énergétique du patrimoine bâti existant. Il porte sur trois volets : Exploitation > L aide à la passation de marché d exploitation des installations thermiques recouvre la globalité des étapes (rédaction des pièces de marché, analyse des offres, etc.) ; c est une assistance dans le choix d une entreprise d exploitation. > Le diagnostic exploitation permet d apprécier le contenu du contrat d exploitation en cours ainsi que le suivi qui en est fait par l exploitant. MDE (maîtrise de l énergie) > Le pré-diagnostic énergétique offre une vision synthétique de l état des lieux et des actions à engager en priorité sur le bâti et les installations consommatrices d énergie. > L audit énergétique apporte un regard détaillé sur le bâti et les systèmes et propose deux scénarios Grenelle ( 40 % de consommation) et Facteur 4 ( 75 % de consommation), détaillés et chiffrés finement, permettant ainsi de passer directement à la phase travaux. Ces deux prestations fournissent également les éléments relatifs à l affichage du diagnostic de performance énergétique (DPE) ; elles sont conçues comme un outil d aide à la décision pour un parc de bâtiments, mais peuvent s exercer bien évidemment sur un seul bâtiment. > La thermographie de façade peut venir accompagner le pré-diagnostic et l audit. > La programmation pluriannuelle des investissements (PPI) permet une vision globale des dépenses par type de travaux à entreprendre selon les résultats des pré-diagnostics et/ou des audits énergétiques réalisés récemment. EnR (énergies renouvelables) > L étude solaire thermique fournit l ensemble des éléments technico-économiques validant la faisabilité et la décision de réaliser l installation solaire thermique. > L étude de faisabilité chaufferie bois fournit l ensemble des éléments technico-économiques validant la faisabilité d une chaufferie bois, que ce soit pour un bâtiment ou pour un réseau. En complément des volets précités, une prestation complémentaire d assistance à maîtrise d ouvrage (sous forme de journées de thermicien) est à votre disposition pour répondre à des besoins particuliers, en lien avec les prestations du présent lot. 5

6 Annexe 1 : le bordereau de prix du lot 7 Aide à la passation de marché d exploitation (+ 400 par installation) Diagnostic de l exploitation Pré-diagnostic énergétique < 1000m² 1 000m² à 5 000m² 5 000m² à m² > m² Audit énergétique < 1000m² 1 000m² à 5 000m² 5 000m² à m² > m² Thermographie de façade 600 PPI Étude solaire thermique Étude chaufferie bois Bâtiment ou site : Réseau : Journée de thermicien 700 Annexe 2 : pour mémoire Prestations commandées au 01/04/2012 dans le cadre du marché en cours, s achevant le 30 juin Diagnostics thermiques 255 bâtiments Thermographies 22 Étude solaire thermique 2 Programmation pluriannuelle des investissements 5 Assistance à rédaction d un marché d exploitation de chaufferies 168 chaufferies auditées Chiffre d affaires lot

7 Le lot n 8. Attributaire : H3C-Énergies Prestations d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l efficacité énergétique de bâtiments neufs ou en rénovation lourde. Prestations proposées Ce lot comporte un ensemble de prestations d assistance à maîtrise d ouvrage pour les bâtiments neufs ou en rénovation lourde, mis à disposition des membres. Il a vocation à renforcer l expertise de la maîtrise d ouvrage dans son dialogue avec l équipe de maîtrise d œuvre pour s assurer de la réelle prise en compte des objectifs de performance énergétique. Ce marché prend effet à compter du 1 er juillet 2012 pour une durée de deux années. Il s achèvera donc le 30 juin

8 Annexe 1 : le bordereau de prix du lot 8 Assistance à la programmation Assistance au choix du projet Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie Accompagnement aux phases de la conception phase APS phase APD phase PRO Simulations thermique dynamiques de recalage Bâtiment < m² Bâtiment > m² STD Formation des acteurs du chantier 800 Contrôle des points clés par visite sur chantier Mesure de la perméabilité 825 Contrôle du bâti par thermographie 800 Instrumentation post-réception Journée de thermicien 700 Annexe 2 : pour mémoire Prestations commandées au 01/04/2012 dans le cadre du marché en cours, s achevant le 30 juin Assistance à la programmation et au choix du projet 5 Accompagnement lors de la phase conception 10 Simulations thermiques dynamiques 8 Contrôle par visites sur chantier 6 Thermographies 8 Test de perméabilité à l air 22 Instrumentation post-réception 2 Chiffre d affaires lot

Séance du Conseil Municipal du 19/12/2013

Séance du Conseil Municipal du 19/12/2013 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n 425 DACP REF : DACP2013082 Signataire : ED Séance du Conseil Municipal du 19/12/2013 RAPPORTEUR : Jean-François

Plus en détail

ANNEXE 2 Conditions Financières 2015

ANNEXE 2 Conditions Financières 2015 Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine ANNEXE 2 Conditions Financières 2015 Les Marchés conclus par le SDEEG, dans le respect du code des marchés

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

GROUPEMENT D ACHAT D ENERGIE 22/12/2015 1

GROUPEMENT D ACHAT D ENERGIE 22/12/2015 1 GROUPEMENT D ACHAT D ENERGIE 22/12/2015 1 Groupement d achat d énergie INTRODUCTION L ouverture à la concurrence des marchés de l énergie s est engagée progressivement et depuis 2007, tous les consommateurs

Plus en détail

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E.

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Syndicat Départemental d Électricité et d Énergies de Lot-et-Garonne 26 rue Diderot 47031 AGEN Cedex Tél : 05 53 77 65 00 Fax : 05 53 77 72 78 www.sdee47.fr

Plus en détail

Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment?

Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment? Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment? bâtiments publics : pourquoi? Enjeux planétaires de lutte contre le changement climatique Programme Européen sur le Changement

Plus en détail

SYNTHESE DU GROUPE DE TRAVAIL «EVOLUTION DES SYSTEMES DE COMPTAGE DE GAZ POUR LES GRANDS CLIENTS

SYNTHESE DU GROUPE DE TRAVAIL «EVOLUTION DES SYSTEMES DE COMPTAGE DE GAZ POUR LES GRANDS CLIENTS Auteurs Nicolas LE CRENN Benoît CHARLOT Pascal VERCAMER Date de diffusion 21/11/2008 Annexes - Liste de présence - Diapositives présentées en séance Statut Validé en séance le 18 novembre 2008 Titre du

Plus en détail

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013 1 er Contrat de Performance Energétique en logement social Présentation des résultats 14 novembre 2013 Introduction Daniel BIARD Président du Comité Exécutif Pourquoi un CPE? François GUIDOT, Directeur

Plus en détail

Rencontre avec les Collectivités

Rencontre avec les Collectivités Rencontre avec les Collectivités Groupement de Commandes Gaz Réunion d'arrondissement Septembre 2014 2 2 Groupement de Commandes Gaz La consultation des fournisseurs a été lancée le 17 juillet La consultation

Plus en détail

Certificats d Economies d Energie (CEE)

Certificats d Economies d Energie (CEE) Certificats d Economies d Energie (CEE) Comment utiliser le dispositif pour une collectivité? 25 septembre 2014 Cyrielle Borde, Service Climat, ADEME Sommaire Dispositif des Certificats d économies d énergie

Plus en détail

SIGERLy - 21 mars 2007. Premiers retours d expériences

SIGERLy - 21 mars 2007. Premiers retours d expériences SIGERLy - 21 mars 2007 Premiers retours d expériences Entretien avec 8 collectivités usage Gaz/Elec nb PdL GWh Ville de Lorient patrimoine Elec 316 11 Gaz 86 15 SIEL 42 EP Elec 18 Ville de Caen patrimoine

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME

MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME MAITRISE DE L ENERGIE Orientations et objectifs de l ADEME Secteur bâtiment Fanny ALLANEAU ADEME Lorraine Chargée de mission Energie-Bâtiment Le contexte «bâtiment et énergie» Amélioration de la performance

Plus en détail

Présentation du service

Présentation du service Présentation du service Conseil en Energie Partagé (CEP) en Pays Vallée de la Sarthe Mutualiser un technicien spécialisé en énergie pour proposer un conseil personnalisé et ainsi faire des choix pertinents

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ Guide pratique à destination des entreprises Quels sont les différents acteurs du marché en France? Marché de gros Fournisseurs Vente

Plus en détail

Office Public de l Habitat 11 rue du Clon - B.P. 70146 49001 - ANGERS Cedex Tél. : 02.41.81.68.00. Estimations :

Office Public de l Habitat 11 rue du Clon - B.P. 70146 49001 - ANGERS Cedex Tél. : 02.41.81.68.00. Estimations : Office Public de l Habitat 11 rue du Clon - B.P. 70146 49001 - ANGERS Cedex Tél. : 02.41.81.68.00 Avis d appel public à la concurrence pour le marché suivant, passé en application des articles 60, 61,

Plus en détail

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet CONSEIL MUNICIPAL 13 Séance du 02 avril 2015 Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet Direction Environnement - Architecture et Patrimoine

Plus en détail

Groupement d achat d électricité du SDE35 Puissances supérieures à 36 kva. Dossier de presse

Groupement d achat d électricité du SDE35 Puissances supérieures à 36 kva. Dossier de presse Syndicat départemental d énergie 35 Contact groupement d achat : Guénola MOISAN Assistante service énergie 02 99 23 04 34 g.moisan@sde35.fr Groupement d achat d électricité du SDE35 Puissances supérieures

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

Groupement de commandes d électricité & de gaz naturel

Groupement de commandes d électricité & de gaz naturel Groupement de commandes d électricité & de gaz naturel 2015 Fin des tarifs réglementés de vente Le SIEL organise un groupement de commandes pour bénéficier des meilleurs prix du marché pour votre électricité

Plus en détail

Présentation du groupement de commande électricité

Présentation du groupement de commande électricité 5 Présentation du groupement de commande électricité Julien Barreteau responsable du groupement de commande électricité SIPPEREC Présentation GCE-MDE mars 2014 1 Le SIPPEREC - activités Compétences Groupements

Plus en détail

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Présentation de l ALE Relais des politiques européennes nationales et locales Outil d aide à la décision Les missions Lieu d échange Sommaire 1-

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ELECTRICITE GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA FOURNITURE D ELECTRICITE ET DE SERVICES ASSOCIES

FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ELECTRICITE GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA FOURNITURE D ELECTRICITE ET DE SERVICES ASSOCIES FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ELECTRICITE GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA FOURNITURE D ELECTRICITE ET DE SERVICES ASSOCIES 1 CONTEXTE LOI NOME sur la Nouvelle Organisation du Marché de l Electricité

Plus en détail

Structuration d une politique d achats responsables Acteurs et dispositifs en appui de vos démarches

Structuration d une politique d achats responsables Acteurs et dispositifs en appui de vos démarches Structuration d une politique d achats responsables Acteurs et dispositifs en appui de vos démarches Table ronde : Déploiement, formalisation, structuration de la démarche d achats responsables Nicolas

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Accessibilité pour tous et Amélioration de la performance Energétique dans les collèges et bâtiments départementaux

Accessibilité pour tous et Amélioration de la performance Energétique dans les collèges et bâtiments départementaux Accessibilité pour tous et Amélioration de la performance Energétique dans les collèges et bâtiments départementaux Jeudi 7 juin 2012 Journée technique COTITA CETE Méditerranée Aix-en-Provence Un objectif

Plus en détail

ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine

ENTRETIEN ET SECURITE. Batigère Ressources - Développement & Patrimoine ENTRETIEN ET SECURITE Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 9ESH 1 Coop d HLM 70 000 logements, 1 350 collaborateurs Batigère Ressources - Développement & Patrimoine 1 Batigère Ressources -

Plus en détail

18/04/13 ECO-TERRITORIALES.

18/04/13 ECO-TERRITORIALES. 18/04/13 ECO-TERRITORIALES. Utilisation Rationnelle des Energies LORIENT-AGGLOMERATION LAURENT LE DEVEDEC RESPONSABLE ENERGIES 1 Unité énergies : Le périmètre, les enjeux, Positionnement, organisation,

Plus en détail

Proximité, conseil, animation, auprès des maires au service de tous

Proximité, conseil, animation, auprès des maires au service de tous Financier Technique Juridique Conseil Proximité, conseil, animation, auprès des maires au service de tous ommaire P3 > L agence, en bref Qu est-ce que l Agence Technique Départementale Cinq bonnes raisons

Plus en détail

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015 LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS ARS_22 octobre 2015 1 1/ L ADEME : UNE AGENCE PUBLIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE POUR LA CROISSANCE

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Recherche Action PUCA

Recherche Action PUCA Recherche Action PUCA Copropriété Immeuble du 28 rue Vicq d Azir 75010 Paris Plan Situation immeuble Résultat audit Programmes de travaux Démarche AMO et organisation Questions juridiques Enseignement

Plus en détail

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010 Les aides en faveur des travaux Un argument commercial? Evolution des métiers Vers une offre globale! Les travaux d économies d énergie : la problématique Enquête sur la motivation des propriétaires à

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007 et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de suite l éclairage du titre public Titre Présentation du 13 décembre 2007 Lille : Une référence Européenne Programme Européen GREENLIGHT

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH. Date limite d adhésion 24.07.2015

ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH. Date limite d adhésion 24.07.2015 ACHAT GROUPE DE GAZ NATUREL LANCÉ PAR LE GIP RESAH Date limite d adhésion 24.07.2015 1 SOMMAIRE Page Présentation du Resah 3 Le contexte législatif 4 A qui s adresse ce marché? 5 Les principes de la mise

Plus en détail

RGE. Tout savoir sur le RGE

RGE. Tout savoir sur le RGE RGE Tout savoir sur le RGE Juin 2014 Au programme : 1. Qu est ce que le RGE? 2. Qu est ce que l éco-conditionnalité des aides? 3. Faut-il se former? 4. Quel signe choisir pour mon entreprise? 5. Comment

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble de l ARS Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble Christophe DUMONT-GIRARD 22 octobre 2015 Pôle Travaux et services techniques Service énergies sécurité technique développement

Plus en détail

3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois

3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois 3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois La chaufferie à bois déchiqueté Le réseau de chaleur 3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois Les étapes clés d un projet de chaufferie

Plus en détail

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Pascal Quénéa Quénéa Energies Renouvelables Energence 29 septembre 2015 Sommaire I - Présentation de l entreprise II - Présentation de

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 23/05/2013

Séance du Conseil Municipal du 23/05/2013 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n DACP REF : DACP2013022 Séance du Conseil Municipal du 23/05/2013 RAPPORTEUR : Jean François MONINO OBJET :Adhésion

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Devenir un professionnel MODE D EMPLOI

Devenir un professionnel MODE D EMPLOI Devenir un professionnel MODE D EMPLOI travaux La mention RGE - Reconnu Garant de l Environnement Des compétences attestées Une nécessité pour répondre au principe d éco conditionnalité Elle s adresse

Plus en détail

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 Mitech: rappel des cibles du projet Une cible : les maisons construites entre 1945 et 1975 (aucune isolation thermique) Un objectif : mettre en place une

Plus en détail

BUREAU D ETUDES THERMIQUES L énergie durable

BUREAU D ETUDES THERMIQUES L énergie durable BUREAU D ETUDES THERMIQUES L énergie durable Présentation Générale Description des Principales Prestations CV du Directeur Moyens Techniques Nous Contacter ECO ENERGIES 8 impasse du Four à Chaux 79260

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Matinale de l ATEPS: FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ENERGIE

Matinale de l ATEPS: FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ENERGIE Matinale de l ATEPS: FIN DES TARIFS REGLEMENTES DE L ENERGIE LES ULIS 7 MARS 2014 Programme 9H45: Introduction par l'ateps - Règles de mise en concurrence des fournisseurs et présentation des différentes

Plus en détail

Energie et Climat : Quel rôle pour les collectivités?

Energie et Climat : Quel rôle pour les collectivités? Energie et Climat : Quel rôle pour les collectivités? CAUE 43 - Le Puy en Velay 30 avril 2009 P. 1 AMORCE 510 adhérents : 360 collectivités (regroupant 55 millions d habitants) ; 150 entreprises 2 Régions

Plus en détail

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS Principes Principes Pour les logements, trois dates sont fixées : 2010 : renforcement anticipé de la réglementation thermique avec mise en œuvre du label THPE 2012

Plus en détail

Présentation de SOGEX

Présentation de SOGEX Présentation de SOGEX GROUPE SOGEX Etudes et installation Bureau d études Installation Réseaux Chauffage/Climatisation Service exploitation et maintenance Génie Thermique Genie Climatique Génie Electrique

Plus en détail

Les missions de RTE. Les enjeux de RTE

Les missions de RTE. Les enjeux de RTE Nos missions & enjeux 1 Les missions de RTE Garantir l équilibre offre/demande d électricité Exploiter, Développer et Maintenir le réseau de transport Garantir un accès non discriminatoire au réseau Les

Plus en détail

Pose de fibres optiques Les différentes technologies et les avantages liés à l utilisation du réseau de transport d électricité de RTE

Pose de fibres optiques Les différentes technologies et les avantages liés à l utilisation du réseau de transport d électricité de RTE Pose de fibres optiques Les différentes technologies et les avantages liés à l utilisation du réseau de transport d électricité de RTE Les deux technologies utilisées Pour installer des câbles à fibres

Plus en détail

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique belen os Centre d essais et de recherche des systèmes solaires Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009 Plan du dossier Le contexte et la dynamique du solaire thermique BELENOS : l engagement de

Plus en détail

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil Présentation et Mise en application de l outil Robert PELZER Bureaux d études BETEC Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise en application de l outil Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes Réunion d information du jeudi 13 novembre 2014 «Fin des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de l électricité : agir aujourd hui pour réduire les factures» Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Pack énergie. Énergie

Pack énergie. Énergie Pack énergie Énergie Le Pack Énergie Avec le Pack Energie, le SDE 18 s engage auprès de ses Collectivités adhérentes en proposant un service personnalisé afin de les aider à maîtriser leurs consommations

Plus en détail

Nos énergies. a votre service

Nos énergies. a votre service Nos énergies a votre service Notre histoire en 5 dates clés 2004 2011 2014 2015 2016 Ouverture du marché du gaz et de l électricité Entreprises, professionnels et collectivités locales sont concernés Création

Plus en détail

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY Diagnostic énergétique du Pays Midi-Quercy Note de synthèse Mai 2006 SOMMAIRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU PAYS MIDI QUERCY... 3 1- L OPERATION... 3 1.1- LE CONTEXTE DE L OPERATION...3

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

Baccalauréat professionnel COMMERCE

Baccalauréat professionnel COMMERCE Le guide du tuteur année terminale Préparer l évaluation Les situations d évaluation L action de promotion / animation Les documents d évaluation Guide du tuteur Bac Pro Commerce Page 1 Préparer l évaluation

Plus en détail

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Damien Monot ALTER ALSACE ENERGIES 1. consommations actuelles et perspectives 1 Chaufferies bois en Alsace : consommation et perspectives

Plus en détail

Introduction. Matinée de l'énergie et du soleil Confignon, 12 mai 2012

Introduction. Matinée de l'énergie et du soleil Confignon, 12 mai 2012 Matinée de l'énergie et du soleil Confignon, 12 mai 2012 Introduction Enjeux énergétiques Les nouvelles obligations légales pour les petits propriétaires Calcul de la SRE Calcul de l'idc Thermographie,

Plus en détail

LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES

LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES Capital Humain & Technologies Direction des Affaires Générales Département des Etudes et de la Documentation Thème du mois LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES Plan : Introduction

Plus en détail

Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol

Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol Commune de Ménétrol Marché Public de Fournitures et Services Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol Cahier des Charges Tranche ferme : Mission

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

Economiser l énergie : notre défi commun

Economiser l énergie : notre défi commun Economiser l énergie : notre défi commun L ACFCI et EDF souhaitent, à travers ce document, favoriser la prise de conscience et aider les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. l énergie un

Plus en détail

DREAL Bretagne : présentation des certificats d'économie d'énergie

DREAL Bretagne : présentation des certificats d'économie d'énergie Les certificats d'économies d'énergie (CEE) DREAL - Isabelle Le Corguillé Rencontres énergie Ener gence 18 mars 2014 - Lesneven direction régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement de

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE

MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE Rénovation énergétique et réhabilitation de la Piscine Intercommunale de Vic-en-Bigorre (65 500) CAHIER DES CHARGES ***** A.- DESCRIPTIF DU PROJET La Communauté

Plus en détail

Budget 2011 : Maintenir les budgets participatifs et les efforts en matière de rénovation du patrimoine malgré le contexte dificile.

Budget 2011 : Maintenir les budgets participatifs et les efforts en matière de rénovation du patrimoine malgré le contexte dificile. DOSSIER DE PRESSE 27 MAI 2011 Les orientations budgétaires 2011 de Logiparc Le nouveau dispositif des budgets participatifs des locataires Accompagner Loger Gérer Satisfaire Entretenir et réhabiliter Aménager

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

L ouverture du marché de l énergie aux particuliers Comment ça fonctionne?

L ouverture du marché de l énergie aux particuliers Comment ça fonctionne? Contact Stéphane Meunier Directeur Associé Energie Mobile: +33 (0)6 26 11 21 56 Bureau: +33 (0)1 42 77 94 44 stephane.meunier@sia-conseil.com L ouverture du marché de l énergie aux particuliers Comment

Plus en détail

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Jean Pascal Chirat Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Intervention Fnas Plan de l intervention Etat énergétique du parc des logements français selon les: Etiquettes

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

Certificats d Economie d Energie Le groupe technique Agriculture au bénéfice du secteur horticole Colloque CEE-ATEE Lyon, 27 septembre 2011 Astredhor, Institut technique de l horticulture 44 rue d Alésia,

Plus en détail

Groupe de Travail Logement Social

Groupe de Travail Logement Social Groupe de Travail Logement Social MEMBRES DU GT LOGEMENT SOCIAL Président PLAN BATIMENT GRENELLE S DAMBRINE assisté de D AUBERT et C di COSTANZO (USH) J GATIER Association régionales d HLM AR Habitat Nord

Plus en détail

Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g. Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42

Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g. Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42 jeudi 30 avril 2009 Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g inciter Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42 Philippe DURIEU DGA durieu@siel42.fr Gérard SAVATIER Responsable

Plus en détail

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 Pour une conservation dynamique du patrimoine Réhabiliter c est préserver un patrimoine,

Plus en détail

GridPow ER. Stockage, pilotage et supervision haute résolution pour un rendement optimal de la production d ENR

GridPow ER. Stockage, pilotage et supervision haute résolution pour un rendement optimal de la production d ENR GridPow ER Stockage, pilotage et supervision haute résolution pour un rendement optimal de la production d ENR L engagement pour une performance durable Problématiques rencontrées LES ENJEUX Intermittence

Plus en détail

Dossier de présentation. Parc environnemental d activités de Gros Jacques 1 rue des Energies Nouvelles 80460 Oust-Marest - Tél.

Dossier de présentation. Parc environnemental d activités de Gros Jacques 1 rue des Energies Nouvelles 80460 Oust-Marest - Tél. Contact : 03.22.26.39.31 Dossier de présentation Parc environnemental d activités de Gros Jacques 1 rue des Energies Nouvelles 80460 Oust-Marest - Tél. 03 22 26 39 39 Edition janvi er 2010 Situation géographique

Plus en détail

«Collectivités, comment (ré)agir face à l ouverture des marchés de l énergie?»

«Collectivités, comment (ré)agir face à l ouverture des marchés de l énergie?» «Collectivités, comment (ré)agir face à l ouverture des marchés de l énergie?» Directions Ecologie Urbaine & Patrimoine et logistique Service Energie& maintenance fluides Sylvie MINGANT & Philippe LE GALL

Plus en détail

PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES

PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES DEROULE DE LA PRESENTATION 1 Qui sommes nous? 2 Notre offre de formation pour «RGE Etudes» 3 Nos outils logiciels 4 Nos outils matériel : les caméras thermiques 1 QUI SOMMES-NOUS

Plus en détail

Energie et Climat : Quel rôle pour les collectivités locales?

Energie et Climat : Quel rôle pour les collectivités locales? Energie et Climat : Quel rôle pour les collectivités locales? INET - 26 mai 2011 AMORCE 620 adhérents : - 430 collectivités (regroupant 55 millions d habitants : 7 CR ; 40 CG ; 175 syndicats Intercommunaux

Plus en détail

Le solaire thermique en région Poitou-Charentes «Réussir vos projets en solaire thermique dans les logements collectifs» La Rochelle 27/11/2015

Le solaire thermique en région Poitou-Charentes «Réussir vos projets en solaire thermique dans les logements collectifs» La Rochelle 27/11/2015 Le solaire thermique en région Poitou-Charentes «Réussir vos projets en solaire thermique dans les logements collectifs» La Rochelle 27/11/2015 Retours d expériences sur des opérations exemplaires en logements

Plus en détail

Réunion d Information Fournisseurs

Réunion d Information Fournisseurs Réunion d Information Fournisseurs Présentation de la Politique Achats et des Projets de la Région Octobre 2015 1 Agenda Accueil et introduction Enjeux politiques régionaux Politique Achats Actualités

Plus en détail

LA CARTE D ACHAT EN SPHERE PUBLIQUE ETAT DES LIEUX FIN 2007

LA CARTE D ACHAT EN SPHERE PUBLIQUE ETAT DES LIEUX FIN 2007 LA CARTE D ACHAT EN SPHERE PUBLIQUE ETAT DES LIEUX FIN 2007 La Direction Générale des Finances Publiques propose un état des lieux de l utilisation de la carte d achat en sphère publique en 2007, en s

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

Certificats D Economie d Energie (CEE) : un instrument de financement. Salon ORIZON - Mardi 2 octobre 2013 Steeve Benisty

Certificats D Economie d Energie (CEE) : un instrument de financement. Salon ORIZON - Mardi 2 octobre 2013 Steeve Benisty Certificats D Economie d Energie (CEE) : un instrument de financement Salon ORIZON - Mardi 2 octobre 2013 Steeve Benisty Introduction En France dans le contexte de l application du protocole de Kyoto,

Plus en détail

Collectivités & Certificats d économies d énergie

Collectivités & Certificats d économies d énergie Collectivités & Certificats d économies d énergie Club Energie - Saint Pierre - 23 mars 2010 AMORCE 560 adhérents : 390 collectivités (regroupant 55 millions d habitants) ; 170 entreprises 4 Régions ;

Plus en détail

La rénovation thermique en toute simplicité

La rénovation thermique en toute simplicité Présentation en 4 étapes La rénovation thermique en toute simplicité La plateforme Ecobuilding Accompagnement et suivi Lois et Subventions Conclusion S. Pasche C. Weinmann F. Gass S. Pasche Ecobuilding

Plus en détail

Stratégie ENERGETIQUE DE LA VILLE DE ROUBAIX

Stratégie ENERGETIQUE DE LA VILLE DE ROUBAIX Stratégie ENERGETIQUE DE LA VILLE DE ROUBAIX Objectifs énergétiques 2020 et 2050 2005 2020 2050-20% de conso -50% de consommation d énergie -20% de GES -80% d émissions de GES 23% d ENR -38% de conso dans

Plus en détail