PRESS REVIEW. Current Events in Euro-Mediterranean Agriculture, Food and Environment

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESS REVIEW. Current Events in Euro-Mediterranean Agriculture, Food and Environment"

Transcription

1 PRESS REVIEW Current Events in Euro-Mediterranean Agriculture, Food and Environment September

2 C e t t e r e v u e d e p r e s s e r e p r e n d l e s a r t i c l e s s i g n a l é s s u r l e s i t e d u C I H E A M e n s e p t e m b r e , à p a r t i r d u t r a v a i l d e r e c h e r c h e d e s i n f o r m a t i o n s r é a l i s é a u s e i n d u S e c r é t a r i a t G é n é r a l p a r S é b a s t i e n A b i s ( a d m i n i s t r a t e u r ) e t M a t t h i e u B r u n ( s t a g i a i r e ) A b o n n e z - v o u s à n o t r e s ys t è m e d e v e i l l e e t s u i v e z j o u r a p r è s j o u r l a c t u a l i t é a g r i c o l e, a l i m e n t a i r e e t e n v i r o n n e m e n t a l e e n M é d i t e r r a n é e g r â c e à n o t r e p l a t e - f o r m e i n f o r m a t i v e d i s p o n i b l e à l a d r e s s e s u i v a n t e scoop.it/t/ciheam-pr es s-r eview 2

3 Sommaire Tunisia: Food too expensive despite Islamists pledges... 6 Tunisie : La coopération change de cap. De nouveaux projets avec Qataris, Koweitiens et Turcs... 7 Les Etats-Unis refusent de vendre du blé au Maroc... 8 "kiwifruit of Italy", new consortium created to boost competitiveness... 8 Non-renouvellement de l accord de pêche Maroc-UE... 9 Maroc : sécurité alimentaire, la protection des consommateurs n est pas une mince affaire... 9 Maroc : Les prix de la volaille s envolent Les prix agricoles vont rester élevés, prévient la FAO UN body urges G20 action on food prices, waste Report Forecasts Olive Oil Prospects for Spain, Italy, Greece Malta, fuelling a thriving economy Maroc : agrégation agricole, une opportunité de développement pour les petits agriculteurs En 2011, les exportations et les importations ont progressé dans le monde arabe Russian wheat export prices rise on Egypt's deal French President Hollande backs UfM Secretariat in call for 'Mediterranean of projects' Limiting climate change impact on water resources: EU project to hold training workshop in Amman Greece: Consumption down, prices up Le nouveau schéma du démantèlement tarifaire Algérie-UE Il sera opérationnel à partir du 1er septembre En Ile-de-France, le recul des terres agricoles alarme le monde paysan Matières premières: Lourde sera la facture Maroc : La flambée du cours du blé alimente la rumeur sur la hausse du prix du pain Africa: FAO Warns of Food Shortages in Urban Settings Grape growers fight to keep planting limits Illegal pesticides threaten agriculture and fragile ecosystem EU: Debate on CAP reforms Agroindustrie Tunisie: Baisse des prix de l'huile d'olive Italian organic food players seek out Russian opportunities Tunisie - L'augmentation des prix du lait et de la tomate reportée, les agriculteurs mécontents Ministry exploring new portals for produce exports to Europe En 2020, pourra-t-on encore vivre à Gaza? Italy: UN agencies highlight fears of repeat of world food crisis France mulls plan to soften blow from soaring grain Russia has become the main market for Spanish fruit and veg Malta : hydrologist seeks to mitigate flooding, recharge groundwater Climate threat to world's poor is underestimated: Oxfam Chile and Morocco sign cooperation agreement in view of free trade Tunisie - USA: Comment conquérir le marché américain de l'agroalimentaire

4 Egypt buys Black Sea wheat, seeks Russia export clarity Vers une PAC plus citoyenne? Productivité agricole en Tunisie: Prés de 64 millions de dinars investis Italy : Up 6% the consumption of organic foods Plan Maroc Vert : la BAD accorde un prêt de 105 millions d'euro au Maroc Formation : Le Maroc développe la recherche agricole avec l appui de l UE Tunisie: Agriculture - Pourquoi le marché de gros est-il boudé? L agriculture périurbaine soumise à l urbanisation? Le cas de Sétif Egypt cotton exports start to unravel Production céréalière en Algérie : cacophonie chez Benaïssa Lebanon : agriculture plan draws fire from farmers Plan Maroc Vert : 150 MDH pour promouvoir la viticulture UN warns of global food crisis, but is Egypt prepared? Stéphane Le Foll n est pas convaincu par les OGM actuels Mario Monti backs UfM in call for stronger Euro-Mediterranean cooperation Morsy drops farmers debts EU proposal would limit use of crop-based biofuels Céréales : une très bonne récolte française favorable à l'exportation (FranceAgriMer) Catania: start of a great event for the made in Italy in the Russian market Jordan- Supply shortfall sends vegetable prices soaring Jordan: "new opportunities for production of quality fresh produce" Lebanon can boost Arab-EU trade ties Italy, crops collapsed for boiling hot summer: -35% for tomatoes Barroso says EU ready to provide Egypt 500 million in financial aid if IMF deal agreed Tunisie: Marzouki veut booster l'édification économique du Maghreb arabe A farmers eco-network for tourism Egypt to lift ban on rice exports As Russia Joins WTO, Better Prospects for European Olive Oil Algérie : Renforcer les stocks de blé Lebanon to discuss elimination of Turkish import duties on bananas Italy: 32.4% of farms gone in the last 10 years Lebanon seeks to open new markets for apple exports Italy, first semester 2012: steady export, total value +27.1% Hunger economics: Do rising food prices mean trouble ahead? Italy-Lebanon: Joint Business Council founded in Beirut Cioloş promotes ties between farmers, consumers in CAP reform OECD agriculture official urges end to biofuel mandates Algérie : la demande nationale en céréales est estimée à près de 7 millions de tonnes/an Spain, promotional campaign for lemons in EU and Russia? La justice européenne au secours des agriculteurs grecs G20/Vers un G20 agricole à Rome mi-octobre autour des stocks alimentaires

5 Tunisie-Turquie : Signature d'une convention de coopération agricole Ukraine's farm barons stoke fears of agriculture monopolies Turkey aims to be one of top 10 economies in Maroc - Suspension des droits de douane sur le blé tendre à partir du 1er octobre How to grow a rooftop garden and wring pollution's neck South Africa seeks better access to EU for agriculture Malta Enterprise delegations to explore business prospects in Tunisia and Algeria G20: la Russie veut une doctrine de sécurité alimentaire globale Une reconstitution des stocks de blé qui coûtera cher à l Algérie Algérie - L aquaculture booste le secteur de la pêche à Aïn Temouchent Jobs scarce, more Italians volunteering on organic farms FAO GIEWS Country Brief on Syrian Arab Republic No to cuts in cohesion funds, Malta proposes revision of EU s agriculture spend millions d'habitants en Egypte en Algérie : hectares de céréales irrigués en appoint d ici à Quest for authentic solidarity Jordan :Talks under way with Iraq to serve as export gateway Maroc : La filière céréalière fait chuter la production agricole L'économie mondiale ralentie par le changement climatique Malta hosting CIHEAM meeting focusing on food security All time high in grain prices predicted for Innovative action plan for youth employment in agriculture Jordan: Boosting agricultural earnings Egypt at risk from global food rises: UN official Russia's wheat exporting rivals rub hands for Egypt deals Egypt's largest dairy producer to boost capacity by third: Citadel Capital

6 Tunisia: Food too expensive despite Islamists pledges Date : 3 August 2012 Source :The Daily Star URL : Tunisian women buy vegetables in Ariana souk on August 2, 2012 in Tunis. It is Tunisia's first Ramadan under an Islamist government, which promised to rein in food prices when it came to power seven months ago, but has yet to do so, and poor Tunisians are struggling to cope. Sheltering the cradle in her arms from the blazing sun, Aisha scoffed at the prices found in Tunis central market. These prices are unheard of! They are worse than the Ramadan heat wave, she says. It is Tunisia s first Ramadan under an Islamist government, which promised to rein in food prices when it came to power seven months ago but has yet to do so, and poor Tunisians are struggling to cope. This year everything is expensive; the prices have hit all-time highs, complains the housewife, as she eyes the well-stocked shelves, whose contents remain largely out of her price range. Aisha adds she is forced to feed her family every night for iftar a plate of kadhab, any sort of vegetarian dish without protein. Amid the cries of market traders and the pungent smell of fish, disadvantaged Tunisians wander round the stalls searching for affordable food. One kilo of lemons today, at four dinars ($2.46), is eight times more expensive than before Ramadan. It s a disgrace, says Souha, blaming the speculators who profit from the hunger that follows the daylong fast. At the end of April, Prime Minister Hamadi Jabali pledged to bring down the cost of consumer goods before Ramadan, but it was a promise that rang hollow as prices continued to climb. What is supposed to be a period of abstinence for Muslims, the holy month often paradoxically leads to a frenzy of consumer demand and price hikes. In a bid to curb price speculation, the authorities deployed monitors, but they have met with hostility from some traders. Even so, more than a thousand offenses were recorded in the first five days of Ramadan. The government must do what is necessary to contain high prices and increase salaries, otherwise it will be punished in the next elections, says Mohammad, a civil servant. What is more important than allowing people to eat during Ramadan? he asks, recalling that last year s revolution, which ousted dictator Zine al-abidine Ben Ali, was sparked by frustration at the poverty and precarious livelihoods of so many Tunisians. People sacrificed their lives. We have a government and elected MPs, but the prices have not fallen one iota, says his wife Nabila. The coalition government, formed after the first post-uprising poll in October, has raised the minimum monthly salary to around 150 euros, and talks over public- and private-sector pay increases are in their early stages. But for now, the cost of living is frequently satirized in the media, with newspapers devoting entire sections to the problem of food prices and sometimes offering inexpensive recipes. You have to secure a bank loan to make chakchouka, quipped one radio commentator recently, referring to a highly popular, spicy dish made of tomatoes, onions, eggs and peppers. Tunisia went into recession last year, and despite recovering in 2012, the economy remains fragile. Unemployment, which spurred many of the revolutionaries into action, hovers at around 19 percent. 6

7 The Ben Ali regime repeatedly claimed that less than 4 percent of the country s population lived in poverty. After the revolution it emerged that this was a gross underestimate, with the real figure estimated at almost a quarter. Tunisie : La coopération change de cap. De nouveaux projets avec Qataris, Koweitiens et Turcs Date : 21 août 2012 Source : African Manager URL : La coopération bilatérale de la Tunisie reste encore en-deçà de ses potentialités. Les données disponibles certifient, en effet, un déséquilibre au niveau des échanges de la Tunisie avec l extérieur. D ailleurs, 80% des échanges de la Tunisie s effectuent avec un nombre restreint de pays européens, tandis que les échanges réalisés avec les pays arabes ne dépassent pas les 10%. La coopération bilatérale avec les autres pays du monde reste aussi médiocre et ne dépasse pas les 10%. Un constat qui appelle la Tunisie à renouveler ses engagements, à imprimer une nouvelle dynamique à ses relations dans l objectif d'opérer un tournant qualitatif à tous les niveaux, de renforcer la coopération, d'élargir ses horizons et de diversifier ses aspects afin de réaliser la complémentarité escomptée. Dans une rencontre récente avec la presse, Riadh Bettaieb, ministre de l'investissement et de la Coopération Internationale a s ailleurs montré qu un déséquilibre en termes de la coopération bilatérale de la Tunisie peut impacter la machine économique et freiner la croissance du pays. Cela peut provoquer, selon le ministre, un repli annuel de 1 à 2 points dans la croissance du pays, ce qui nécessitera la mise en place des mesures urgentes afin d éliminer les obstacles entravent les échanges, dans l objectif de hisser la coopération économique au niveau souhaité. Toutefois, en dressant le bilan des six premiers mois de l année 2012, Riadh Bettaieb a indiqué qu une nouvelle dynamique a été enregistrée au cours de cette période. Plusieurs pays comme la Malaisie, la Turquie, la Chine, l Australie, la Bretagne, Canada, Qatar, l Arabie Saoudite, la Libye, le Bahreïn ou les Emirats arabes ont manifesté déjà leur intérêt à renforcer leur coopération avec la Tunisie. D ores et déjà, avec le Qatar, un accord d investissement de 500 millions de dinars sous forme de bons de trésor a été signé. Des conventions de coopération ainsi que des mémorandums d entente ont fait aussi l objet d un accord. Plusieurs projets de développement sont, également, en phase d étude par le Fonds de Développement d'abu Dhabi qui a manifesté son intérêt pour financer certains projets. D autres projets ont été alloués au Fonds Koweitien de développement économique pour une possibilité de financement. Ces projets ont concerné la protection du littoral de l érosion et l aménagement des pistes agricoles dans les régions de périmètres irriguées, ainsi que le développement des réseaux de transfert du gaz. Une ligne de crédit de 400 millions de dollars et un don de 100 millions de dollars seront encore débloqués par la Turquie en faveur de la Tunisie. Le prêt sera remboursable avec des conditions aisées. Ces montants ont été décidés suite à plusieurs visites effectuées par les hommes d affaires turcs en Tunisie, durant lesquelles, ils se sont rendus compte des besoins de la Tunisie. Plus encore, durant le premier semestre de l année actuelle, deux conventions de prêt ont été pareillement signées entre la Tunisie et le Japon et ce pour le financement de deux projets. Le premier concerne la réalisation de l autoroute Gabes/Médenine qui s étale sur 90 Km. Le projet a nécessité 200 millions de dinars de la part de l agence japonaise pour la coopération internationale (JICA). Le deuxième projet qui a nécessité des investissements de l ordre de 120 millions de dinars s articule autour de l approvisionnement des zones urbaines de l eau buvable. Il est également prévu que le gouvernement japonais donne son accord pour le financement de deux nouveaux projets dont un pour la lutte contre les inondations à Oued Medjerda. Ce projet a nécessité des investissements équivalents à 200 millions de dinars. A rappeler aussi que trois conventions dont un don de 19 millions de dinars ont été signées en février dernier avec la Chine. 7

8 La Tunisie a renforcé également son partenariat avec la Suisse. Un don de 13 millions de dinars a été convenu. Ce don n est qu une partie des 60 millions de dinars décidés par la Suisse pour soutenir la transition démocratique en Tunisie. Les Etats-Unis refusent de vendre du blé au Maroc Date : 16 août 2012 Source : Bladi.net URL : Les Etats Unis auraient rejeté les appels d offres émis par le Maroc pour l achat de blé tendre, ce qui laisse présager une forte baisse des stocks de farine et de pain durant les prochains mois. Le Maroc, prêt à acheter tonnes de blé tendre américain dans le cadre d un accord douanier préférentiel, n a reçu aucune offre venant des Etats-Unis, affirme une source de l Office National du Blé et des Féculents au quotidien Al Massae. La forte baisse des récoltes de blé aux Etats-Unis, impactées par la sécheresse qui y sévit, expliquerait le refus des Etats-Unis de vendre le blé au Maroc, selon la même source, laquelle affirme également que d autres pays suivront l exemple américain. La France pourrait aussi refuser de vendre une partie de ses récoltes de blé au Maroc, qui, dans le meilleur des cas, réduira la part réservée habituellement aux marchés du Maghreb Arabe au profit du Maroc, une solution qui resterait insuffisante pour le Maroc. Les réserves de blé au Maroc couvriront tout au plus deux mois des besoins des minoteries industrielles du pays, où la flambée du prix du pain pourrait mener à une crise sociale identique à 1981 à Casablanca. Une cellule de crise a été constituée au sein de l Office National du Blé pour tenter de trouver une solution alternative permettant de fournir normalement le marché marocain en blé dans les prochains mois. "kiwifruit of Italy", new consortium created to boost competitiveness Date : 23 August 2012 Source :Green Med URL : To face the economic crisis and the challenges of the market, a new consortium was recently created in Italy for the kiwifruit sector. It joins nine of the most important suppliers mainly from the Emilia Romagna and Veneto regions. Concentration of supply is increasingly seen as a solution to increase competitiveness. The nine companies are Spreafico, Naturitalia, Salvi-Unacoa, Granfrutta Zani, Frutta C2, Orogel Fresco, Pempacorer, Minguzzi and Consorzio Kiwigold, who together represent more than 100,000 tonnes of the Hayward kiwifruit production of Italy, or around 20 per cent of the country s total output. The main objectives of this commercial partnership - stated Alessandro Fornari (pictured), director of Consorzio Kiwigold and president of the new consortium - are, on the one hand, the definition of minimum quality standards on kiwifruit production and marketing, to guarantee constant quality and improve the image in front of customers and consumers. Secondly, the implementation of coordinated marketing and promotional campaigns directed primarily towards new markets and overseas countries. All this - Fornari continues - in order to boost the reputation of Italian kiwifruit and maximize the economic return for producers, against rising global production of kiwifruit and general stagnation of consumption. 8

9 The founders intention is to grow further and fast, by opening the doors to more Italian top suppliers and exporters able to meet the Consortiums requirements. A lever on which the Consortium will act to 'conquer' new markets will be the Italian origin of the product, guarantee of uniqueness and natural features thanks to the outstanding suitability of Italy for this fruit., President Fornari concluded. Non-renouvellement de l accord de pêche Maroc-UE Date : 23 août 2012 Source : Le Matin URL : L Espagne a décidé d accorder une aide supplémentaire de 5,3 millions d euros aux pêcheurs espagnols affectés par le non-renouvellement de l accord de pêche entre le Maroc et l UE, a annoncé le ministre de l Agriculture, de l alimentation et de l environnement, Miguel Arias Canete. Le gouvernement espagnol a décidé de prolonger de six mois, soit jusqu au 14 décembre prochain, l aide accordée aux pêcheurs affectés par la non-reconduction de l accord de pêche entre le Maroc et l Union européenne (UE), souligne le ministère de l Agriculture, de l alimentation et de l environnement dans un communiqué rendu public mercredi soir. Ainsi, le montant global de l aide semestrielle aux pêcheurs espagnols atteint plus de 5,3 millions d euros, précise la même source, ajoutant que chaque pêcheur recevra la somme de 45 euros pour chaque jour de chômage. Cette mesure a été annoncée suite à une réunion tenue entre le ministre de l Agriculture avec les représentants des associations professionnelles de pêche lors de laquelle l accent a été mis sur les problèmes et la crise qui frappe le secteur. Maroc : sécurité alimentaire, la protection des consommateurs n est pas une mince affaire Date : 23 août 2012 Source : Le Matin URL : L ONSSA ne ménage aucun effort pour protéger et sensibiliser les consommateurs. D importantes quantités de denrées alimentaires ont été saisies durant les 3 premières semaines du Ramadan. Tout en saluant ces efforts, la Fédération marocaine des droits du consommateur appelle les citoyens à la vigilance. La question de la sécurité alimentaire est depuis toujours un sujet sensible. Les risques liés à la consommation de produits non conformes ne s arrêtent pas au stade de l intoxication comme on pourrait le croire. Ils peuvent être bien plus graves. En effet, selon un responsable de l ONSSA (l Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires), l organisme étatique qui assure le contrôle des denrées alimentaires aussi bien d origine animale que végétale, «Les dangers qu encourent les consommateurs vont de l intoxication aux cancers (dus aux résidus des pesticides, contaminants et médicaments vétérinaires), en passant par les risques physiques tels la présence dans la nourriture d objets durs ou pointus». Qu en est-il de la sécurité sanitaire au Maroc? Les efforts déployés en matière de sécurité alimentaire au Maroc sont-ils suffisants? Visiblement, la réponse est oui dans la mesure où les responsables de l ONSSA se montrent rassurants. «Les inspecteurs de l ONSSA disposent de toute la logistique nécessaire pour l accomplissement de leurs missions d inspection et de contrôle. Aussi, ils bénéficient de façon régulière de cycles de formation continue pour la mise à niveau de leurs connaissances en matière de contrôle sanitaire et phytosanitaire des denrées alimentaires encadrée par des experts dans des domaines spécifiques de chaque secteur d activité», explique-t-on du côté de l office. Du côté de la Fédération marocaine des droits du consommateur (FMDC), l optimisme semble être de 9

10 mise. Selon le Dr Bouazza Kherrati, le président de cette fédération: «l ONSSA œuvre à la protection du consommateur marocain tout au long de l année». Et d ajouter toutefois avec une certaine réserve : «En tant que Fédération marocaine des droits du consommateur, nous constatons des insuffisances dans certaines régions du Maroc. Mais à chaque appel de notre part, l ONSSA répond présent et nous la remercions pour les efforts fournis en vue de répondre positivement aux plaintes des consommateurs». Quid de la logistique Afin d offrir un service de proximité, l ONSSA dispose de 10 Directions régionales coiffant 67 services vétérinaires provinciaux, 42 services provinciaux du contrôle des produits végétaux et d origine végétale, 33 services provinciaux de la protection des végétaux, 14 antennes régionales de contrôle de semences et plants, 5 directions du contrôle et de la qualité aux frontières et 17 laboratoires d analyses. S agissant des ressources humaines, l ONSSA dispose d un capital humain comptant agents réparti entre : 316 Ingénieurs, 286 médecins vétérinaires, 69 administrateurs et assimilés, agents de maîtrise et 407 agents d appui. L Office est doté, par ailleurs, des moyens et outils nécessaires: «moyens de transport (véhicules de déplacement), matériels techniques pour effectuer les missions de contrôle sanitaire et phytosanitaire, matériels dédiés aux investigations analytiques (thermomètre à sonde, à pic et à infrarouge, sachets de prélèvements, glacière des prélèvements, matériel de scellé des prélèvements, les ph-mètres, laser-mètre, etc.)», ajoute notre source. Travail continu et soutenu Il faut souligner que l ONSSA assure un travail quotidien pour la protection des consommateurs. Tous les produits alimentaires sont concernés. Durant la troisième semaine de Ramadan, à titre d exemple, ses investigations ont abouti à la saisie et à la destruction de 578 kg et 199 litres de produits alimentaires d origine végétale et de 44 tonnes de produits d origine animale impropres à la consommation dont, principalement: 235 kg de semoule et de farine, 85,5 kg de céréales, 64 kg de pâtes alimentaires, 15,75 kg de café, kg de concentré de tomates, 36 kg d olives, 93 litres de boissons gazeuses et soda, 30 litres d huiles de friture et d huile de table, 30 litres de jus de fruits et nectars, kg de viandes rouges et produits à base de viandes rouges dont kg de viandes rouges issus de l abattage clandestin, kg de viandes blanches, unités de produits de la pêche, kg de produits laitiers, 547 kg de produits de la ruche et 608 unités œufs de consommation. Les efforts fournis sont énormes, mais sans l implication du consommateur, ils ne produiront guère l effet escompté. La FMDC et l ONSSA sont d accord sur un point: les consommateurs doivent être vigilants et éviter absolument les lieux de vente clandestins. Le Dr Kherati est catégorique : «En termes de quantité, les tonnages saisis par rapport à ceux commercialisés restent très infimes puisque l informel échappe aux différentes tournées de contrôles. Et cela nous interpelle à renforcer la sensibilisation des consommateurs en leur demandant de ne pas acheter les denrées alimentaires et plus particulièrement celles d origine animale des marchands ambulants. Car le risque de consommer des produits avariés est énorme». Même son de cloche du côté de l ONSSA qui affirme : «Les citoyens sont invités à s approvisionner en produits alimentaires d origine connue auprès des points de vente fixes et identifiés. Ils doivent acheter ou consommer des produits alimentaires que proposent les magasins qui respectent la chaîne de froid et les conditions générales d hygiène et de propreté. Les citoyens doivent être vigilants et vérifier l origine, l étiquetage et les conditions de stockage des produits alimentaires». Car, selon nos interlocuteurs, intoxication ne signifie pas forcément «contrôle défaillant» actes de contrôle en trois semaines Durant les trois premières semaines de Ramadan, les brigades mobiles de contrôle de l ONSSA ont réalisé sorties au cours desquelles elles ont effectué visites de différents points de vente, d unités de transformation, d établissement, d abattoirs et de lieux de restauration collective. Les actes de contrôle, réalisés à cette occasion, ont donné lieu à procès verbaux de prélèvements d échantillons aux fins d analyses, à 249 procès verbaux de constatations directes d infraction et à actions de sensibilisation en matière d entreposage des produits alimentaires, d étiquetage et des conditions d hygiène. Mais le travail de l ONSSA ne se limite pas au marché national, les postes frontaliers étant aussi concernés. Ainsi, au courant de la deuxième semaine de Ramadan, les actions de l ONSSA ont porté sur le contrôle à l importation au niveau des différents postes frontaliers de tonnes de produits alimentaires. De même que ces investigations ont donné lieu à 31 prélèvements d échantillons pour analyses, à 83 actes de contrôle documentaire, à 164 actes de contrôle physique et au refoulement de produits alimentaires non conformes suivants : 1 tonne de viandes blanches, 144 litres de jus de fruits, litres de 10

11 boissons aux extraits végétaux, kg de graisse de palme, 121,5 kg de tisanes diététiques, kg de thé vert, kg de préparation à base de sésame. Repères Chaque fois que le consommateur a des doutes concernant un produit alimentaire, l ONSSA l invite à prendre attache avec ses services en contactant son centre d appel au n Au sein de la FMDC, il existe des associations qui ont des guichets-conseils ouverts cinq jours sur sept pour recevoir les doléances des consommateurs s estimant lésés. Ces associations restent à la disposition des consommateurs pour toutes déclarations d intoxication ou d abus. Maroc : Les prix de la volaille s envolent Date : 27 août 2012 Source : emarrakech URL : De 13 DH / Kg à plus de 25 DH / KG, se sont en moyenne, renchérit les volailles sur le marché national. Produits de grande consommation pour les ménages marocains, cette inflation vient casser considérablement leur pouvoir d achat. Si au ministère de l agriculture l on avance essentiellement la canicule comme principale cause de ces augmentations de prix, les professionnels du secteur, de leur côté, indiquent qu ils existent d autres facteurs ayant conduit à cette situation. En effet, Omar Badaoui, responsable au marché de gros de volaille à Rabat, a déploré, dimanche sur 2M, que le secteur a fortement souffert de l augmentation des prix du fourrage : «Le prix du fourrage a augmenté depuis 3 mois 70% des petits éleveurs ont été contraints de fermer boutique» s est-il plaint. Notons que le secteur aviculteur génère plus de emplois directs et indirects et connaît depuis 4 ans un taux de croissance de 7% pour la production de viande et 5% pour les œufs de consommation. Les prix agricoles vont rester élevés, prévient la FAO Date : 27 août 2012 Source :Le Point URL : Les prix agricoles resteront élevés et volatiles au cours de la prochaine décennie, prévient dans un entretien au Monde le directeur général de l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). La pire sécheresse depuis un demi-siècle aux Etats-Unis et de mauvaises récoltes dans la région de la mer Noire ont eu pour conséquence une hausse des cours du maïs, du blé et du soja. Le prix du riz n'a pour l'instant pas été touché. Le Fonds monétaire international et la Banque mondiale ont déjà conseillé aux Etats de se préparer à une éventuelle poursuite de la hausse des prix alimentaires au cours des prochains mois mais ils ne prévoient pas de crise comparable à celle de "Toutes les projections de la FAO aboutissent à la conclusion que les prix agricoles vont rester élevés et connaître une grande volatilité dans les dix années à venir", dit le Brésilien José Graziano da Silva dans un entretien au Monde daté de mardi. 11

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Dans une agence de location immobilière...

Dans une agence de location immobilière... > Dans une agence de location immobilière... In a property rental agency... dans, pour et depuis vocabulaire: «une location» et «une situation» Si vous voulez séjourner à Lyon, vous pouvez louer un appartement.

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca Francoise Lee De: Francoise Lee [francoiselee@photoniquequebec.ca] Envoyé: 2008 年 11 月 17 日 星 期 一 14:39 À: 'Liste_RPQ' Objet: Bulletin #46 du RPQ /QPN Newsletter #46 No. 46 novembre 2008 No. 46 November

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 Origin: Authority: Reference(s): Community Services Department Cafeteria Services and Nutrition Education Division Resolution #86-02-26-15B.1 POLICY STATEMENT All elementary

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES Claude-André Guillotte Directeur, IRECUS Université de Sherbrooke Claude-Andre.Guillotte@USherbrooke.ca Karen Miner Directrice générale Co-operative

Plus en détail

Consultants en coûts - Cost Consultants

Consultants en coûts - Cost Consultants Respecter l échéancier et le budget est-ce possible? On time, on budget is it possible? May, 2010 Consultants en coûts - Cost Consultants Boulletin/Newsletter Volume 8 Mai ( May),2010 1 866 694 6494 info@emangepro.com

Plus en détail

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE CETMO-ASE Version 08.01 Année de référence 2008 Février 2013 BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations. Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) CONSOLIDATION

Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations. Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) SOR/98-33 DORS/98-33 Current to September

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

No. 48900 * Argentina and Uruguay

No. 48900 * Argentina and Uruguay No. 48900 * Argentina and Uruguay Agreement signed by the Presidents of the Argentine Republic and of the Eastern Republic of Uruguay for the joint monitoring of the BOTNIA UPM PULL plant and all the industrial

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order. Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec

Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order. Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec SI/2004-55 TR/2004-55

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG. Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag.

Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG. Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag. Emotion Spa Magazine Automne 2010 n 23 Stéphanie Rychembusch, KPMG Avec l aimable autorisation du magazine Emotion Spa : www.emotionspa-mag.com LES CHIFFRES DU SPA en France SPA FIGURES in France 74 EMOTION

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

Postal Imports Remission Order. Décret de remise visant les importations par la poste CONSOLIDATION CODIFICATION

Postal Imports Remission Order. Décret de remise visant les importations par la poste CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Postal Imports Remission Order Décret de remise visant les importations par la poste SI/85-181 TR/85-181 Current to September 27, 2015 À jour au 27 septembre 2015 Published

Plus en détail

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Calculation of Interest Regulations Règlement sur le calcul des intérêts SOR/87-631 DORS/87-631 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published by the Minister

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA

Renewable Energy For a Better World. Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities ENERSA Renewable Energy For a Better World Transforming Haïti s energy challenges into wealth and job creating opportunities COMPANY PROFILE Haiti's only designer and MANUFACTURER of solar panels and solar appliances

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Société en commandite Gaz Métro CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Taux de la contribution au Fonds vert au 1 er janvier 2009 Description Volume Coûts Taux 10³m³ 000 $ /m³ (1) (2)

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles 03/06/13 WHAT? QUOI? Subject Sujet The assessment of professional/vocational skills (3 hours) Bilan de compétences

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Soutenir les petits agriculteurs et leurs organisations grâce à l intelligence économique XOF / kg RONGEAD has been supporting

Plus en détail

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Brussels 18 May 2010- Dr Pascale GILLI-DUNOYER General Directorate for Food Ministry of Food,

Plus en détail

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Année académique Academic Year CIHEAM 2015 2016 Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Master of Science & Postgraduate Specialisation Programmes Productions alimentaires

Plus en détail

Sub-Saharan African G-WADI

Sub-Saharan African G-WADI Sub-Saharan African G-WADI Regional chapter of the Global network on Water and Development Information for Arid Lands Prof. Cheikh B. Gaye G-WADI Workshop 20-21 April 2010 Dakar, Senegal 35 participants

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

A provincial general election is underway. I am writing you to ask for your help to ensure that Ontarians who are homeless are able to participate.

A provincial general election is underway. I am writing you to ask for your help to ensure that Ontarians who are homeless are able to participate. Dear Administrator, A provincial general election is underway. I am writing you to ask for your help to ensure that Ontarians who are homeless are able to participate. Meeting the identification requirements

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014)

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014) C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28 THE CONSUMER PROTECTION AMENDMENT ACT (CONTRACTS FOR DISTANCE COMMUNICATION SERVICES) LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (CONTRATS DE SERVICES DE

Plus en détail

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America Wallonia-Belgium A continuous success story Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America I. ORGANISATION & STRATEGY II. FIGURES & RESULTS III.BELGIUM WALLONIA S ASSETS I. ORGANISATION

Plus en détail

General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use. Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel CONSOLIDATION

General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use. Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel SOR/95-43 DORS/95-43 Current to June

Plus en détail

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act Loi visant le soutien aux aînés vulnérables et le renforcement de l économie canadienne S.C. 2011,

Plus en détail

Propriété Intellectuelle et accord de consortium

Propriété Intellectuelle et accord de consortium INFODAYS Incontact 8-10 october 2012, Dakar, Sénégal Propriété Intellectuelle et accord de consortium Anne-Marie Schelstraete CIRAD, France Direction de la Recherche scientifique et de la Stratégie Chargée

Plus en détail

AOC Insurance Broker Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime

AOC Insurance Broker Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime aide les expatriés et les voyageurs à construire l assurance santé expatrié avec le meilleur prix, garantie et service

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits C.R.C., c. 320 C.R.C., ch. 320 Current

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada S.C. 1985, c. 9 S.C. 1985, ch. 9 Current to September 10,

Plus en détail

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations Règlement sur les renseignements à inclure dans les notes de crédit et les notes de débit (TPS/ TVH) SOR/91-44

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appointment or Deployment of Alternates Regulations Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants SOR/2012-83 DORS/2012-83 Current to August 30, 2015 À jour

Plus en détail

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center 2008-1-TR1-LEO04-02465 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: IT-Call

Plus en détail

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-406 DORS/2001-406 Current

Plus en détail

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving QUALIFICATION SYSTEM - 2 ND SUMMER YOUTH OLYMPIC GAMES - NANJING 2014 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving A. Events (5) MEN S EVENTS (2) WOMEN S EVENTS (2) MIXED EVENTS (2) 3m individual springboard

Plus en détail

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Eau et assainissement pour tous Water and sanitation for all Faire connaitre facilement les moyens techniques, financiers, éducatifs ou de gouvernance pour faciliter

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

de stabilisation financière

de stabilisation financière CHAPTER 108 CHAPITRE 108 Fiscal Stabilization Fund Act Loi sur le Fonds de stabilisation financière Table of Contents 1 Definitions eligible securities valeurs admissibles Fund Fonds Minister ministre

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de

Plus en détail

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 2-aes THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 MOVED BY SECONDED BY THAT By-Law 19 [Handling

Plus en détail

COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS

COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS POUVOIR DE MARCHÉ DES AGRICULTEURS COMPATIBILITÉ ET COMPLÉMENTARITÉ DES INSTRUMENTS Jean-François Sneessens Université Catholique Louvain I II. III. IV. POSITION FAIBLE APPROCHE ÉCONOMIQUE VARIÉTÉS D INSTRUMENTS

Plus en détail