PRATIQUES INNOVANTES DANS L ACCOMPAGNEMENT DES ÉTUDIANTS DE MASTER EN ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRATIQUES INNOVANTES DANS L ACCOMPAGNEMENT DES ÉTUDIANTS DE MASTER EN ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ"

Transcription

1 PRATIQUES INNOVANTES DANS L ACCOMPAGNEMENT DES ÉTUDIANTS DE MASTER EN ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ Petignat Pierre, HEP-BEJUNE Matthey Marie-Paule, HEP-BEJUNE Mots-clés : compétence, pratique réflexive, tutorat, enseignant spécialisé Résumé. La formation en master en enseignement spécialisé à la HEP-BEJUNE est basée sur le développement des compétences en relation avec un référentiel précis et une articulation théorie/pratique/théorie. Le concept est clairement orienté vers la professionnalisation des futurs enseignants spécialisés et vers le développement d une pratique réflexive. Les futurs enseignants spécialisés vivent une «pratique pédagogique accompagnée» par un formateur qui les rencontre régulièrement, les suit et les observe dans le terrain de leur classe, mène avec ceux des entretiens formatifs ou analyse, sur la base d extraits vidéo, leur pratique pédagogique avec les élèves. Ils sont accompagnés également par les pairs en tutorat et développent des outils d autoévaluation. 1. Cadre général L exposé qui suit relève de la recherche-action telle que théorisée par Lewin, à l origine, puis par Van der Maren (2003). En effet, l approche évaluative présentée s applique à un système souple au sens où Checkland, cité par Van der Maren (p. 86 et ss.), l entend quand il propose une méthodologie d intervention en recherche-action. Le système souple dans lequel se développe la recherche présentée ici est la formation en emploi des enseignants spécialisés dans le cadre de la HEP-BEJUNE. Elle porte sur le développement d une pratique d évaluation innovante des compétences en développement des futurs enseignants spécialisés: à mesure que le dispositif se développe, il est autorégulé par le groupe d enseignants en formation qui a un réel pouvoir d action sur les décisions prises par les formateurs. Il est aussi et conjointement réorienté en fonction des réflexions du groupe de pilotage de la formation qui tient compte des remarques des étudiants. Pour leur part, et au plan individuel, les enseignants en formation sont dans ce que Jorro appelle l évaluation de l expérience (Jorro, 2011) : «l acteur donne du sens à son agir tout en exerçant sa capacité d objectivation.» (p. 73). 2. Un dispositif innovant En cela le projet est doublement innovant puisqu il est basé sur une boucle de réflexivité à deux niveaux : au niveau des étudiants, futurs enseignants spécialisés et au niveau des formateurs, accompagnants des étudiants. Au plan des étudiants, le système mis en place s appuie sur la participation active des futurs enseignants spécialisés pour assurer leur formation avec une visée réflexive et développer leurs compétences professionnelles (Schön, 1994), selon un référentiel de compétences prescrit et il agit sur l articulation de la formation au plan institutionnel en l inscrivant dans une démarche évolutive. Les prochaines volées d enseignants spécialisés ne seront pas formées comme celles d aujourd hui. Pour compléter la démarche réflexive, les enseignants en formation sont astreints à un séminaire d analyse des pratiques professionnelles en groupe restreint en alternance avec une supervision individuelle.

2 Parallèlement, les formateurs, accompagnants des futurs enseignants spécialisés échangent régulièrement sur leur pratique afin de réguler leurs actions de formation et de faire évoluer la démarche d accompagnement. Enfin, pour clore l ensemble des boucles de suivi, les trois responsables du pilotage de la formation sont eux-mêmes suivis en supervision pour mieux saisir les enjeux de la formation et les utiliser comme points d appui. Le développement de la formation bénéficiera de cette réflexion menée par les différents acteurs en cours d action, durant le déroulement de la formation elle-même. Ce dispositif d accompagnement et de développement professionnel se déploie conjointement à des cours théoriques dispensés par des spécialistes des questions du handicap et de sa prise en charge, par des cours et une démarche de recherche, entre autres. 3. Eléments contextuels La HEP-BEJUNE forme donc les enseignants spécialisés en emploi durant 6 semestres en cours d emploi. Au terme de leur formation les enseignants obtiennent un Diplôme d enseignement spécialisé (Master of Arts in Special Needs Education). Il compte 90 crédits ECTS. Ce titre permet : - De planifier et d offrir un enseignement et des mesures de soutien scolaire adaptées aux besoins éducatifs particuliers des élèves et de procéder à leur évaluation ; - D exercer en tant qu enseignant spécialisé dans le cadre de l école ordinaire ou de l école spécialisée ; - D appliquer des mesures de scolarisation intégratives et d exercer une activité de conseil par rapport aux problèmes qui se posent dans le cadre de l enseignement. Analyse des pratiques professionnelles Supervision Projet pédagogique accompagné Stages Pratique Contexte social Contexte scolaire Besoins spécifiques des élèves Pratique Formation personnell e Tice Recherche Figure 1 : Champs de formation 4. Bases théoriques Cette formation a nécessité, de la part de notre institution et de ses formateurs une approche différente de l évaluation puisque la formation s adresse à des adultes, enseignants depuis plusieurs années pour la plupart, et désireux de se former à la prise en charge et l accompagnement d enfants en grandes difficultés scolaires et/ou handicapés.

3 L approche proposée par les HEP-BEJUNE se devait de tenir compte de cette population particulière d adultes formés à un premier métier, enseignants primaires en général, et menant la formation de front avec la pratique en classe, soit spécialisée, soit régulière, soit encore classe d appui ou de soutien à des élèves en difficulté. Cette démarche innovante est basée sur le développement des compétences en relation avec un référentiel précis et une articulation pratiquethéorie-pratique, au sens où Altet (2005) la définit : «une articulation trialogique qui se déroule en deux processus : - de la pratique initiale du stagiaire à une pratique reproblématisée en passant par une analyse théorique explicative et réorganisatrice des schèmes d'action ; - de la théorie à la théorie en passant par une activité pratique de mise en œuvre des concepts préalables (Altet, 1996). Pour nous, l'alternance entre pratiques sur le terrain et moments de réflexion et de théorisation en IUFM est le principe nécessaire à la construction d'une pratique réfléchie en formation. (Altet, 2005, p. 28)» Le concept est clairement orienté vers la professionnalisation des futurs enseignants spécialisés et vers le développement d une pratique réflexive (Wentzel, 2010, Maubant & al., 2011, Perrenoud, 2001, Kelchtermans, 2001). En référence aux travaux de Pastré (2005) sur l expérience en formation, aux travaux de Le Boterf (2003) autour de la compétence ou encore aux travaux de Durand (2007) ou Ria (2007) sur l activité enseignante, entre autres, l équipe de pilotage de la formation a mis en place cette pratique originale de l évaluation en relation avec le développement professionnel des étudiants en formation. Ainsi, les enseignants spécialisés en formation vivent une «pratique pédagogique accompagnée» (PPA) par un formateur qui les rencontre régulièrement, les suit et les observe dans le terrain de leur classe, mène avec eux des entretiens formatifs et analyse, sur la base d extraits vidéo, leur pratique pédagogique avec les élèves. Ils sont amenés à développer dans leur classe, leur groupe ou en individuel un projet innovant répondant à un besoin spécifique défini. Le travail en groupe consiste à analyser les traces recueillies dans l activité des enseignants professionnels expérimentés et de les raccrocher à une «conceptualisation dans l action» (Pastré, 1999), mobilisés «en cours d action» (Theureau, 2004). L accompagnement par un formateur permet cette analyse menée en priorité par les acteurs eux-mêmes. 5. Présentation du concept de formation Le dispositif de pratique pédagogique accompagnée (PPA) est évolutif. Durant les deux premières années de la formation l accompagnement par les formateurs est assez serré avec un cadre contraignant. En première année, le projet pédagogique accompagné (PPA) demande à l étudiant de planifier et d offrir des mesures de soutien scolaire adaptées aux besoins éducatifs spécifiques aux élèves concernés. Il est amené à évaluer ses compétences professionnelles et analyser ses besoins de formation. Pour cela il rédige un rapport personnel comprenant les volets demandés. En deuxième année, le futur enseignant spécialisé met en œuvre dans son terrain de travail un projet pédagogique à l intention de ses élèves et analyse son impact sur les apprentissages visés. Lors de visites, le projet est discuté avec un formateur et des régulations sont proposées. Par ailleurs le projet est présenté en sous-groupe d étudiants pour une co-évaluation. Enfin, un travail de groupe est mené sur des extraits vidéo exposant des moments du développement du projet dans la classe. En 3 ème année de formation, le dispositif est basé sur la mutualisation par une explicitation des compétences professionnelles. Le dispositif mise sur cette possibilité de questionnement et d échanges entre pairs pour permettre le développement de compétences nouvelles. La démarche fait l objet d une co-évaluation dans une approche de tutorat entre pairs. Un accent particulier est

4 mis sur l intégration des élèves en difficulté et leur accompagnement par l enseignant dans la classe régulière. L enseignant est également invité à collaborer avec ses collègues titulaires des classes régulières pour les conseiller, en tant que spécialiste du handicap et de la difficulté d apprentissage, pour viser à une intégration réussie des élèves concernés. En groupe, les étudiants élaborent une grille ou d autres de documents d auto-évaluation de la démarche de tutorat utile pour leur pratique dans le terrain. Ces différents documents seront repris et utilisés dans l accompagnement des projets en tutorat. Toute la démarche s appuie principalement sur les méthodes d analyse de la «clinique de l activité» (Clot, 1999, Cifali, 1996) et mise sur le fait que les enseignants en formation sauront convoquer, en duo, les théories abordées durant les premières années de formation pour les réinjecter dans leurs réflexions sur l action observée pour en faire des «savoirs d action». L analyse clinique de l activité qui étudie les situations singulières relevées par les acteurs permet aux futurs enseignants spécialisés d élaborer des réponses nouvelles enrichies des réflexions des pairs et adaptées aux situations réelles vécues en classe. Il s agit là d un tutorat par les pairs au sens où Bachelet (2010) l entend : «démarche d entraide à l explicitation de sa pratique et à la mise en œuvre de pratique innovante dans l enseignement». Cette formation au coaching suppose le développement de compétences suivantes, selon le référentiel du MAES : - Exercer une activité de conseil et de soutien relativement aux problèmes qui se posent dans le cadre de l enseignement ; - Appliquer des mesures de scolarisation intégratives ; - Exercer la fonction d enseignant spécialisé aussi bien dans le cadre de l enseignement ordinaire que dans celui de l enseignement spécialisé ; - Planifier et offrir un enseignement et des mesures de soutien scolaire adaptés aux besoins éducatifs particuliers des élèves et de procéder à leur évaluation ; - Se livrer à une réflexion théorique et scientifiquement fondée sur les problèmes et les tâches à assumer ainsi que sur les possibilités d action pédagogique. 6. Premier bilan de la démarche Le dispositif de formation mis en place fait l objet d un recueil de données filmées afin de pouvoir, au niveau des formateurs, réguler la formation et amener les améliorations nécessaires. Dans une première approche des analyses de vidéos, il ressort que les étudiants confirment le développement des compétences signalées, à savoir : - L élaboration de projets et leur explicitation auprès des enseignants réguliers. La prise en compte des représentations de ces derniers face aux difficultés d apprentissage de certains de leurs élèves. - La collaboration équilibrée dans l espace de la classe régulière. Cependant, les futurs enseignants spécialisés déclarent encore rencontrer de grandes difficultés à se positionner face aux spécialistes (logopédiste, psychologue, etc). Il leur est difficile de se positionner dans leur non-savoir face à ces spécialistes. Dès lors, le projet de recherche-action devra analyser plus précisément les actes de la formation qui permettent aux futurs enseignants spécialisés de développer une posture professionnelle face aux spécialistes et, le cas échéant, les développer dans la formation. 7. Conclusion Conclusion provisoire, puisque nous sommes en pleine réflexion sur le dispositif de formation mis en place et que les premières analyses des données recueillies sont connus.

5 Cette recherche-action, outre le fait qu elle aura permis de faire évoluer la formation en intégrant mieux les différentes modalités d évaluation des futurs enseignants spécialisés, aura aussi mis en évidence des situations de tension entre les spécialistes du handicap en formation et les titulaires des classes régulières : au fur et à mesure que la formation se déroule et que la professionnalité se développe, un fossé se creuse avec les enseignants primaires qui ne comprennent pas toujours les concepts théoriques utilisés par leurs collègues. Les questions qui en découlent : comment réduire la distance entre le professionnel rompu à l analyse théorique et au maniement des concepts et celui qui est encore un artisan dans sa classe, face à des élèves en difficulté. Quelle formation de base donner à tous les enseignants pour leur permettre de collaborer avec les pédagogues spécialistes du handicap ou de l échec scolaire? Mais à l inverse aussi, comment améliorer le sens de la communication des spécialistes pour faire passer leur message auprès de tous les enseignants amenés à collaborer? Par ailleurs, l étude, en l état, fait émerger les zones de fragilité dans la formation des enseignants spécialisés : alors que les cours théoriques sont en général bien reçus, il semblerait qu ils ne permettent pas suffisamment la prise d assurance des enseignants spécialisés face à leurs collègues et face aux autres spécialistes quand ils doivent expliciter une mesure proposée. On peut oser l hypothèse que la confiance en soi ne se développe que dans la pratique, dans la durée et par la répétition d expériences positives. L articulation trialogique proposée par Altet ne serait que le début de cette expérimentation dans le terrain. 8. Bibliographie Altet, M. (1994). La formation professionnelle des enseignants. Paris : PUF. Altet, M. (2002). Une démarche de recherche sur la pratique enseignante : l analyse plurielle. Revue française de pédagogie. Paris : INRP, n 138. Altet, M. (2005). L analyse des pratiques en formation initiale des enseignants pour développer une pratique réflexive sur et pour l action. In M. Altet et al. (Ed.), L analyse de pratique en question : Actes des journées d étude 2003 et Nantes : collection Ressources, IUFM des Pays de la Loire. Bachelet, R. (2010). Le tutorat par les pairs. In Verzat C., Villeneuve L., Raucent B (Ed), Accompagner des étudiants. Bruxelles : De Boeck. Cifali, M. (1996). Démarche clinique, formation et écriture, in Paquay L., Altet M., Charlier E. et Perrenoud Ph. (dir.) Former des enseignants professionnels. Quelles stratégies? Quelles compétences?, Bruxelles : De Boeck, Clot, Y. (1999). La fonction psychologique du travail. Paris : PUF. Jorro, A. (2011). Evaluation de l expérience et enjeux de reconnaissance professionnelle. Revue internationale «Les sciences de l Education», Université de Caen Basse-Normandie, vol. 44, n 2, 2011, Kelchtermans, G. (2001). Formation des enseignants : l apprentissage réflexif à partir de la biographie et du contexte. Recherche et Formation, n 36, Le Boterf, G. (2003). Peut-on transmettre les compétences? In J.-C. Ruano-Borbalan (dir.), Transmettre en éducation, formation et organisation. Paris : Editions Démos Maubant, P. & al. (2011). Des obstacles et des zones d ombre dans l étude des processus de professionnalisation. Revue internationale «Les Sciences de l éducation», Université de Caen et de Basse-Normandie, vol. 44, n 2, 2011, Pastré P. (2005), Formation et professionnalisation : le point de vue de la didactique professionnelle. In : Sorel M. & Wittorski R. (coord.), La professionnalisation en actes et en questions. Paris : L'Harmattan, Perrenoud, P. (2001). Développer la pratique réflexive dans le métier d enseignant. Paris : ESF. Perrenoud, P. (2004). Les sciences de l éducation proposent-elles des savoirs mobilisables dans l action? In C. Lessard, M. Altet, L. Paquay & P. Perrenoud (dir.), Entre sens commun et sciences humaines. Bruxelles : De Boeck,

6 Petignat, P. (2011) La contribution des stages a la formation des enseignants : études des représentations de formateurs praticiens et de leurs anciens stagiaires. Berlin : Editions universitaires européennes. Ria, L. (2007). Transformation de l activité professorale lors d un dispositif d observations entre pairs : un enjeu de recherche et de formation pour l accompagnement dans l entrée dans le métier des enseignants du second degré en France. In I. Plazaola Giger & M. Durand (coord), La formation des enseignants : un approche centrée sur l activité. Revue des HEP de Suisse romande et du Tessin, n 6, Schön, D. (1994). Le praticien réflexif. Montréal : Editions Logiques. Tardif, M. et Lessard, C. (2000). Le travail enseignant au quotidien. Bruxelles : De Boeck. Theureau J. (2004). Le cours d'action: Méthode élémentaire. Toulouse : Octarès. Van der Maren, J.-M. (2003). La recherche appliquée en pédagogie. Bruxelles : De Boeck. Wentzel, B. (2010) Le praticien réflexif : entre recherche, formation et compétences professionnelles. Actes de la recherche de la Hep-Bejune, n 8, Bienne,

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors

Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors Evolution de la formation infirmière, quels défis pour les milieux cliniques? Claude Moser Jeudi 21 novembre

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Le processus de professionnalisation des formations à l enseignement : de sa conception à sa mise en oeuvre, quelles dimensions, quelles conditions?

Le processus de professionnalisation des formations à l enseignement : de sa conception à sa mise en oeuvre, quelles dimensions, quelles conditions? Le processus de professionnalisation des formations à l enseignement : de sa conception à sa mise en oeuvre, quelles dimensions, quelles conditions? Marguerite Altet Professeure émérite Sciences de l Education

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

L approche par les compétences en formation

L approche par les compétences en formation L approche par les compétences en formation infirmière De l analyse des pratiques à l analyse de l activité, vers l émergence d une didactique des soins infirmiers Nathalie Alglave 1, Marc Nagels 2 1 Université

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Maîtrise des savoirs disciplinaires et didactiques, pratique et expertise des apprentissages Séquences d apprentissage et évaluation

Maîtrise des savoirs disciplinaires et didactiques, pratique et expertise des apprentissages Séquences d apprentissage et évaluation Master MEEF 2 e Degré Langues Allemand (M2) 2014-2015 ECTS/ COEF UE Intitulé de l'ue 1 UE 3-1 Initiation recherche (20h par langue) 10 UE 3-2 Maîtrise des savoirs disciplinaires et didactiques, pratique

Plus en détail

Plan. (1) Définir - Apprendre dans un dispositif hybride de formation. Mise en place de l accompagnement dans les dispositifs hybrides de formation

Plan. (1) Définir - Apprendre dans un dispositif hybride de formation. Mise en place de l accompagnement dans les dispositifs hybrides de formation Mise en place de l accompagnement dans les dispositifs hybrides de formation 18 novembre 2010 Séminaire IUFM Aix en Provence Nathalie Deschryver deschryver.nathalie@gmail.com http://tecfa.unige.ch/perso/deschryv

Plus en détail

Plan d étude cadre de la filière MA-TS 2015

Plan d étude cadre de la filière MA-TS 2015 Domaine Travail Filière Master of Arts HES-SO en Travail Plan d étude cadre de la filière MA-TS 2015 Version du 25.06.2015 1. Objectifs de la formation : développer l expertise en analyse et en pilotage

Plus en détail

Vers une intégration pédagogique des TICE

Vers une intégration pédagogique des TICE Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre 2001 - Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie

Plus en détail

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009 Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement scolaire MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Sous-direction de la

Plus en détail

Autoévaluation du geste vocal en éducation musicale

Autoévaluation du geste vocal en éducation musicale Autoévaluation du geste vocal en éducation musicale La voix, entre efficacité et reconnaissance Sandrine Nicolas Octobre 2013 Illustration: Nathalie Cavalier Geste vocal ou acte vocal en éducation musicale,

Plus en détail

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité?

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité? Zineb Rachedi-Nasri Maître de conférences en sociologie (Grhapes EA 7287) INSHEA 56 avenue des Landes 92150 Suresnes Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel.

Plus en détail

Présentation Master en Travail social 2015-2016

Présentation Master en Travail social 2015-2016 Présentation Master en Travail social 2015-2016 Commission tripartite 30 avril 2015 www.hes-so.ch/mats Procédure d accréditation Révision du programme Objectifs : - Mise en conformité avec les améliorations

Plus en détail

L analyse des pratiques professionnelles: usages et formes

L analyse des pratiques professionnelles: usages et formes L analyse des pratiques professionnelles: usages et formes Richard Wittorski Conférence présentée dans le cadre de la Journée d étude autour de l axe 1 du CRIE 24 mars 2011 Université de Sherbrooke L analyse

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

SEMINAIRES 2007-2008

SEMINAIRES 2007-2008 SEMINAIRES 2007-2008 POUR LES CADRES DU DOMAINE SCOLAIRE ET DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL FORRES Av. de Cour 33 1014 Lausanne Tél.: 021 316 05 52 Fax : 021 316 33 96 www.forres.ch seminaires@forres.ch

Plus en détail

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France Didier Paquelin Université Laval La formation pratique des enseignants : le cas français C hronique internationale L organisation de l enseignement en France Le système éducatif français s organise de

Plus en détail

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 Cahier des charges - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 R0 : Accueil, accompagnement et formation des nouveaux enseignants à la culture professionnelle commune aux métiers du professorat et de l'éducation

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

MASTER SCIENCES DE L'ÉDUCATION - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS D'AIDE SPÉCIALISÉE À LA PERSONNE

MASTER SCIENCES DE L'ÉDUCATION - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS D'AIDE SPÉCIALISÉE À LA PERSONNE MASTER SCIENCES DE L'ÉDUCATION - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS D'AIDE SPÉCIALISÉE À LA PERSONNE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention

Plus en détail

Cahier des charges du tutorat mixte pour les étudiants stagiaires inscrits en M2 MEEF 2015-2016

Cahier des charges du tutorat mixte pour les étudiants stagiaires inscrits en M2 MEEF 2015-2016 Cahier des charges du tutorat mixte pour les étudiants stagiaires inscrits en M2 MEEF 2015-2016 Sommaire Le contexte règlementaire de la formation... 1 Spécificités du stage dans le dispositif de tutorat

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

La formation d ingénieur civil électricien à l Université libre de Bruxelles

La formation d ingénieur civil électricien à l Université libre de Bruxelles Construction d'un référentiel disciplinaire en sciences de l'ingénieur La formation d ingénieur civil électricien à l Université libre de Bruxelles Nicolas Graide 1, Frédéric Robert 2 1 Université libre

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO. Année 2011 Région VAUD

FORMATION CONTINUE. des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO. Année 2011 Région VAUD FORMATION CONTINUE des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO Année 2011 Région VAUD OFFRE DE FORMATION Cette offre de formation s adresse aux praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO en exercice, au bénéfice

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

recherche et formation, savoirs professionnels, professionnalisation de l enseignement, réseau OPEN

recherche et formation, savoirs professionnels, professionnalisation de l enseignement, réseau OPEN Comment articuler Formation et Recherche : l exemple des apports des recherches du Réseau OPEN sur les pratiques enseignantes à la formation des enseignants Marguerite ALTET 1 (Université de Nantes, CREN,

Plus en détail

GERVAIS, Colette CORREA MOLINA, Enrique CRIFPE-Université de Montréal L argumentation pratique comme accompagnement réflexif du stagiaire Au Québec,

GERVAIS, Colette CORREA MOLINA, Enrique CRIFPE-Université de Montréal L argumentation pratique comme accompagnement réflexif du stagiaire Au Québec, 7102 GERVAIS, Colette CORREA MOLINA, Enrique CRIFPE-Université de Montréal L argumentation pratique comme accompagnement réflexif du stagiaire Au Québec, les stages constituent une part substantielle des

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Forum «Université ouverte»

Forum «Université ouverte» Karl Surault Année universitaire 2004/2005 Forum «Université ouverte» - autoformation et communautés de pratiques - Un dispositif FOAD au service d une formation professionnelle véritablement continuée

Plus en détail

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif École Supérieure du Professorat et de l Éducation Lille Nord de France GUIDE DES ÉTUDES Master 2 MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation Mention Encadrement Éducatif Année

Plus en détail

PALLIER AU MANQUE DE STAGE. OU SACRIFIER UNE PROFESSIONNALISATION DE QUALITE?

PALLIER AU MANQUE DE STAGE. OU SACRIFIER UNE PROFESSIONNALISATION DE QUALITE? COMMUNIQUE DU 29 JUIN 2015 PALLIER AU MANQUE DE STAGE. OU SACRIFIER UNE PROFESSIONNALISATION DE QUALITE? Préambule : C est dans le contexte des Etats Généraux du travail social, initiés en 2013 et qui

Plus en détail

UNIL Stages de Master en psychologie

UNIL Stages de Master en psychologie UNIL Stages de Master en psychologie Contacts coordinatrices des stages : Mme Coralie Magni-Speck (Coralie.Magni@unil.ch) Mme Eva Clot-Siegrist (Eva.Clot-Siegrist@unil.ch, pour l orientation «conseil et

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

FORMATION DE FORMATEURS À L ANALYSE DES PRATIQUES 1

FORMATION DE FORMATEURS À L ANALYSE DES PRATIQUES 1 FORMATION DE FORMATEURS À L ANALYSE DES PRATIQUES 1 Nadine FAINGOLD* Résumé Le paradigme du praticien réflexif souligne l importance des temps d analyse de pratiques dans la formation professionnelle.

Plus en détail

Un portfolio pour objectiver l'hétérogénéité d'étudiants de BAC1

Un portfolio pour objectiver l'hétérogénéité d'étudiants de BAC1 Un portfolio pour objectiver l'hétérogénéité d'étudiants de BAC1 (en formation d'agrégés en éducation physique) CATÉGORIE PÉDAGOGIQUE Témoignage présenté dans le cadre de la 1 ère journée de réflexion

Plus en détail

MASTER MENTION SCIENCES DE L ÉDUCATION SPÉCIALITÉ POLITIQUES SOCIALES, TERRITOIRES ET STRATÉGIES DE DIRECTION

MASTER MENTION SCIENCES DE L ÉDUCATION SPÉCIALITÉ POLITIQUES SOCIALES, TERRITOIRES ET STRATÉGIES DE DIRECTION MASTER MENTION SCIENCES DE L ÉDUCATION SPÉCIALITÉ POLITIQUES SOCIALES, TERRITOIRES ET STRATÉGIES DE DIRECTION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

formation ou un levier politique au service d un projet?» -3 ème Congrès de l AIFRIS- Avril 2009 Hammamet

formation ou un levier politique au service d un projet?» -3 ème Congrès de l AIFRIS- Avril 2009 Hammamet L explicitation des compétences dans le champ du travail social pour les professionnels, les stagiaires, les «se formant», ou encore les candidats à la validation de acquis de l expérience Eric FURSTOS

Plus en détail

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD)

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Filière MSP 5400h Définition Le travail de diplôme (TD) est une épreuve certificative qui se déroule durant le deuxième cycle. Par celle-ci, l étudiant

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Une Cité des métiers à Bruxelles pour fédérer tous les acteurs de l emploi, de la formation et de l enseignement! Contexte Une dualité

Plus en détail

La formation initiale des enseignants. Regard parental

La formation initiale des enseignants. Regard parental La formation initiale des enseignants Regard parental Les analyses de la FAPEO 2011 Rédaction : Marie-Christine Linard et Jessica Mathy Fédération des Associations de Parents de l Enseignement Officiel

Plus en détail

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants AVIS DU CIUF 14 juin 2011 La formation initiale des enseignants La formation des enseignants en Communauté française Prise de position du CIUF 1. Préambule L allongement de la formation initiale des enseignants

Plus en détail

La finalité de la formation est étroitement liée aux éléments constitutifs du diplôme d Etat d aide-soignant :

La finalité de la formation est étroitement liée aux éléments constitutifs du diplôme d Etat d aide-soignant : ATELIER 2 : QUEL ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES DE BAC PRO DANS LA PREPARATION AUX CONCOURS D ENTREE DANS LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES DE NIVEAU V? PRESENTATION DE LA FORMATION D AIDE-SOIGNANT Le métier

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

L alternance. I. Définition. II. Les différents types d alternance. III. Les liens avec la formation

L alternance. I. Définition. II. Les différents types d alternance. III. Les liens avec la formation L alternance I. Définition Selon S. Raynal et A. Rieunier, elle est d abord définie comme un dispositif de planification de la formation basée sur un principe d interactions entre des situations de formation

Plus en détail

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE UN AGRÉMENT «Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques accueillent les enfants adolescents ou jeunes

Plus en détail

La formation Profil : une idée innovante pour former les futurs enseignants à l EDD

La formation Profil : une idée innovante pour former les futurs enseignants à l EDD Colloque 654 - Intégration du développement durable à la formation post-secondaire, objectifs d apprentissage et pratiques innovantes La formation Profil : une idée innovante pour former les futurs enseignants

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Qui sommes-nous? A qui s adresse notre programme de formation?

Qui sommes-nous? A qui s adresse notre programme de formation? Qui sommes-nous? Depuis plus de 10 ans, le Centre Universitaire de Charleroi ASBL (CUNIC) organise des formations pour formateurs tant à destination des demandeurs d emploi que des salariés des organisations

Plus en détail

5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi

5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi 5 ème journée d étude 13.12.2013 à l Arifts Compte rendu des différents ateliers de l après-midi Les ateliers sont co-animés par des travailleurs sociaux référents professionnels et des formateurs permanents.

Plus en détail

GLOSSAIRE A Acquis Aptitude Baccalauréat universitaire/bachelor's C Capacité Compétence Connaissance

GLOSSAIRE A Acquis Aptitude Baccalauréat universitaire/bachelor's C Capacité Compétence Connaissance A Acquis GLOSSAIRE Ensemble des savoirs et savoir-faire dont une personne manifeste la maîtrise dans une activité professionnelle, sociale ou de formation. (Dossier de VAE p.47, Brest : Université de Bretagne

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Problèmes et problématisation dans l enseignement et la formation

Problèmes et problématisation dans l enseignement et la formation 1 Symposium Problèmes et problématisation dans l enseignement et la formation Congrès international AREF 2007 (Actualité de la Recherche en Education et en Formation) Christian Orange* * IUFM des Pays

Plus en détail

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN

Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Promotion de l Alternance intégrative dans les formations en travail social en LIMOUSIN Bilan d étape mars 2009 1. Rappel des objectifs 2. Bilan organisationnel et quantitatif 3. Bilan qualitatif 4. Propositions

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

Le gouvernement scolaire Vers une société démocratique à l école

Le gouvernement scolaire Vers une société démocratique à l école Le gouvernement scolaire Vers une société démocratique à l école Le but premier du Gouvernement Scolaire est d'éduquer les enfants à la démocratie. Il permet aux écoliers de se familiariser avec le fonctionnement

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching

le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching Qu est-ce que le coaching? C est l accompagnement de personnes ou d équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE Faculté de SSP - Institut de Psychologie Personnes de contact : Pour les étudiants de l orientation - Psychologie du conseil et de l orientation

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Une démarche réflexive pour la formation en sciences de la santé associée au développement de compétences

Une démarche réflexive pour la formation en sciences de la santé associée au développement de compétences Session 2-3 14h00 à 17h30 Symposium Local: 1813 Santé L'université, lieu de formation démarche réflexive, santé, accompagnement-formation Une démarche réflexive pour la formation en sciences de la santé

Plus en détail

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM L initiative francophone pour la formation à distance des maitres (IFADEM) est menée conjointement par l Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l Organisation

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique)

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) 1 Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) INTRODUCTION Le développement des compétences nécessité des situations

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST 1/10 Dossier de presse Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST Sommaire Introduction p 2 fiche n 1 La

Plus en détail

Le métier de formateur

Le métier de formateur Le métier de formateur Le formateur serait celui qui prendrait en considération la globalité de l acte éducatif dépassant le cloisonnement des différentes disciplines pour s attacher à l étude des problèmes

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 Sommaire Généralités Objectifs et moyens, Approche intégrative, Destinataires, Renseignements

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges ATELIER 3 Le collectif, facteur de qualité de vie au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges INTRODUCTION

Plus en détail

Certificat de formation continue en. Soutien pédagogique. Exposé des motifs

Certificat de formation continue en. Soutien pédagogique. Exposé des motifs Certificat de formation continue en Soutien pédagogique Exposé des motifs Le Certificat de formation continue / Certificate of Advanced Studies (ci-après CAS) en Soutien pédagogique, est proposé en formation

Plus en détail

Modèles de l évaluation et formation des professionnels de la Santé

Modèles de l évaluation et formation des professionnels de la Santé Modèles de l évaluation et formation des professionnels de la Santé Michel Vial UMR ADEF En introduction, je vais situer de quelle évaluation on parle ici et rappeler à grands traits ce qui la caractérise.

Plus en détail

Innovateurs et réformateurs : technologies numériques pour l école.

Innovateurs et réformateurs : technologies numériques pour l école. 130 BÉZIAT Jacques Innovateurs et réformateurs : technologies numériques pour l école. MOTS-CLES : discours / innovateur / réformateur / école primaire / TIC Cette contribution, issue d une thèse de doctorat,

Plus en détail

Pour une évaluation qui n en reste pas au contrôle. Etudier valoriser organiser les pratiques d évaluation

Pour une évaluation qui n en reste pas au contrôle. Etudier valoriser organiser les pratiques d évaluation Pour une évaluation qui n en reste pas au contrôle Etudier valoriser organiser les pratiques d évaluation [ Instance de labellisation des praticiens de l évaluation dans les ressources humaines] La supervision

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015

Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015 Comite de suivi de la réforme de la Formation des enseignants Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015 1 Les parcours adaptés

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS Mohamed Cherif Belmihoub Alger, 17 juin 2014 Projet EBESM 1 Pourtant des initiatives et

Plus en détail

Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation», mention «Pratiques et ingénierie de la formation», parcours «Médiation

Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation», mention «Pratiques et ingénierie de la formation», parcours «Médiation Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation» Mention «Pratiques et ingénierie de la formation» Parcours «Médiation culturelle et enseignement» Bienvenue dans le parcours Médiation

Plus en détail

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Sherbrooke - - 132.210.244.226-11/03/2013 21h56. De Boeck Supérieur

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Sherbrooke - - 132.210.244.226-11/03/2013 21h56. De Boeck Supérieur INTRODUCTION Mireille Cifali et Florence Giust-Desprairies in Mireille Cifali et Florence Giust-Desprairies, Formation clinique et travail de la pensée De Boeck Supérieur Perspectives en éducation et formation

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 25 avril 2016 Objet: Projet de loi n 6957 portant modification 1. de la loi modifiée du 10 juin 1980 portant planification des besoins en personnel enseignant de l enseignement postprimaire

Plus en détail