Partenariat ETUSA et CTB PLAN DE TRAVAIL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partenariat ETUSA et CTB PLAN DE TRAVAIL"

Transcription

1 Partenariat ETUSA et CTB PLAN DE TRAVAIL APPUI A L ETUSA POUR L INTEGRATION DE L ENVIRONNEMENT DANS LA GESTION D UN ATELIER PILOTE ET APPUI A L ELABORATION D UN MODULE ENVIRONNEMENTAL CTB_PRCDE_PlanTravail_ETUSA 1

2 Cadre du projet La Coopération Technique Belge (CTB) travaille depuis de nombreuses années en Algérie, notammentdans le domaine de l environnement. En décembre 2015, deux conventions spécifiques ont été signées pour de nouvelles interventions dans le domaine de la gestion des déchets ménagers (Projet AGID Appui à la Gestion Intégrée des Déchets) et de l intégration environnementale dans trois secteurs (Travaux publics et transports, Ressources eneau, Santé) ainsi que dans les actions des organisations de la société civile algérienne (Projet PRCDE Programme de Renforcement des Capacités dans le Domaine del Environnement). Le présent projet d appui s inscrit dans le cadre du Programme de Renforcement des Capacités dans le Domaine de l Environnement(PRCDE). Acronymes AGID CPDN CTB IEC MREE MTPT PNC PRCDE SPF Appui à la Gestion Intégrée des Déchets Contribution Prévue Déterminée au niveau National Coopération Technique Belge Institut Eco-Conseil Ministère des Ressources en Eau et de l Environnement Ministère des travaux publics et des Transports Plan National Climat Programme de Renforcement des Capacités dans le Domaine de l'environnement Service public fédéral (= Institution belge) 2/10

3 Présentation du projet Description du partenaire Le Ministère des travaux publics et des Transports (MTPT) a été fondé par le remaniement ministériel du 11 juin 2016, regroupant les secteurs des travaux publics et des transports. Il a notamment repris les missions assurées depuis 1966 par le Ministère des Transports, soit l'ensemble des activités destinées à assurer le transport des personnes et des biens par voie terrestre, routier ou ferroviaire, par voie maritime et par voie aérienne. Il exerce également ses attributions dans le domaine de la météorologie et des activités qui lui sont directement liées. Créé en 2003, l ETUSA est un établissement public à caractère industriel et commercial. Il est le plus important et le plus ancien établissement de transport urbain d Algérie et sert de référence pour les Etablissements urbains de Transport (ETUs) des autres agglomérations algériennes. Son centre de formation a pour objectif d assurer la formation pour les besoins internes de l établissement et pour les autres ETUs ainsi que les établissements de transport collectif dans différents domaines. Le Département Maintenance Approfondie a pour mission la définition, l élaboration, la mise en œuvre et le contrôle de l ensemble des normes internes et externes relatives à la maintenance préventive et curative, dans le souci d être le garant de l application uniforme des règles fixées par les différents constructeurs et par l établissement. Le centre de maintenance de Ghermoul, fait partie de ce département et a pour mission d assurer la maintenance de niveau 4 (c est-à-dire les réparations lourdes) des bus de l ETUSA. Contexte du projet : une priorité nationale L Algérie a pris des engagements en matière de protection de l environnement, comme décrit dans le Plan National d Actions pour l Environnement et le Développement Durable (PNAE-DD) de janvier De surcroît, l Algérie s est également donné des objectifs en termes de réduction de gaz à effet de serre (GES)dans sa «Contribution Prévue Déterminée au niveau National» (CPDN) communiquée lors de la COP 21 à Paris. Pour donner suite à ses obligations face à la communauté internationale et mettre en œuvre le Plan National Climat (PNC) de l Algérie qui sera validé prochainement, le Ministère des Affaires Etrangère a incité les différents ministères algériens à intégrer les aspects des changements climatiques et environnementaux dans leurs politiques sectorielles. Le secteur des transports est mentionné dans le CPDNcomme secteur présentant un potentiel de réduction des émissions et de la pollution atmosphérique. Le Ministère des Travaux publics et des Transports (MTPT) a déjà mené de grands efforts ces dernières années pour développer le réseauet systèmes de transports et tenir compte de la littoralisation du pays. L introduction progressive de transports verts non polluants est prévue, comme le développement du transport de masse, le recours à des énergies plus propres, le développement de green ports. Objectif du projet Le projet «Appui à l ETUSA pour l intégration de l environnement dans la gestion d un atelier pilote et appui à l élaboration d un module environnemental» fait partie d un ensemble de projets actuellement mis en œuvre par le MTPT en coopération avec la Coopération Technique Belge (CTB). L objectif global est d intégrer les aspects environnementaux, notamment mais pas exclusivement les changements climatiques, dans les activités du Ministère et de ses organismes sous tutelle. Le projet pilote avec l atelierde maintenance ETUSA vient s articuler avec les projets prévus au niveau national. 3/10

4 Dispositif d accompagnement Pour l assister dans cette mission d appui, la CTB s est notamment adjoint les services de l Institut Eco-Conseil (IEC). Créé en 1989, l Institut Eco-conseil poursuit comme objectif la formation et la sensibilisation à l environnement dans la perspective du développement durable. Outre l organisation de la formation d éco-conseillers (plus de 900 personnes à ce jour), de nombreuses missions de formation lui ont été confiées par de divers organismes publics et privés dans des thématiques environnementales techniques, règlementaires ou dans des thématiques en lien avec la communication et la gestion de projet. Dans le cas présent, l Institut Eco-Conseil a constitué une équipe d experts correspondant aux 4 profils suivants : COMMUNICATEURS : Experts en communication environnementale et en formalisation et pratique d outils de communication FORMATEURS : Experts en conception de Parcours d'acquisition de Compétences et en méthodologie de projets PLANIFICATEURS : Experts en évaluation et planification des politiques environnementales publiques et en gestion de l environnement au niveau local FACILITATEURS : Spécialistes en animation de réunion multi-acteurs ou d ateliers participatifs (intelligence collective, approches innovantes, changement de comportements). Les experts à mobiliser seront choisis en tenant compte des besoins spécifiques de l organisme bénéficiaire pour chaque activité envisagée. Les cas échéants, plusieurs experts aux compétences complémentaires pourront être mobilisés. Afin de garantir la cohérence générale des interventions, l un d entre eux assurera toutefois le suivi général et transversal de l ensemble des activités. Pour le présent projet d appui, la personne de référence sera Madame Sarah Rueffler. 4/10

5 Présentation du plan de travail et des activités Les plans de travail ont été élaborés entre les partenaires pour définir les objectifs, les activités principales et le calendrier pour la mise en œuvre conjointe du projet. Pour renforcer la prise en compte de l environnement au sein de l ETUSA, l ETUSA et le PRCDE ont convenu de mettre en place ce projet comportant les 3 actions suivantes : - Action 1 : Formation transversale Transports-Environnement et Partenariats - Action 2 : Accompagnement de l ETUSA dans la mise en place d une démarche environnementale dans la gestion d un atelier pilote de Ghermoul - Action 3 : Formation de 3 formateurs du centre de formation et réalisation d un kit pédagogique par ces futurs formateurs Certaines activités seront communes aux autres projets du MTPT précédemment cités, notamment la formation en tronc commun et les voyages d études. ACTION 1 : FORMATION TRANSVERSALE TRANSPORTS-ENVIRONNEMENT ET PARTENARIATS Activité 1 : Mise en place d une formation tronc commun sur la thématique «Environnement et Transports» Description Formation résidentielle(?)de deux fois 5 jours en Algérie pour 1 cadre de l atelier de Ghermoul et 3 formateurs de l ETUSA.Après la formation, le point focal prendra le lead pour la restitution aux autres collègues formateurs. Cette activité sera commune à d autres projets du Ministère des Travaux publics et des Transports. Objectif Sensibiliser les cadres à la thématique environnement et transports Doter les participants des informations et outils méthodologiques de base nécessaires pour l ensemble des activités Livrables détaillés Power points Préambule de mise en contexte pour la démarche environnementale de l atelier de Ghermoul (pourquoi une telle démarche, la base légale et les engagements environnementaux du secteur, les liens avec la stratégie nationale des transports) Définition des objectifs opérationnels pour les kits de formation (p. ex. adaptation de telles et telles formations existantes en vue de, élaboration d un kit de formation transversal en vue de ) Evaluation L évaluation sera constituée d'un tour de table de tous les participants à cette formation tronc commun. Les participants seront en outre invités à se prononcer plus en détail sur les éléments repris en fin de document (une grille d analyse sera fournie aux participants). Ressources humaines bénéficiaire - 1 cadre de l atelier de Ghermoul - 3 formateurs de l unité formation Ressources mise à disposition par la CTB Sur place, en Algérie : 2 experts internationaux 2x2x5 jours = 20 jours, avec l appuid experts thématiques algériens Préparation et suivi à distance : 29 jours d expertise Ressources mise à disposition par le bénéficiaire Appui au secrétariat général pour l organisation logistique de l évènement : convocations, 5/10

6 réservation des salles, déplacements locaux des participants en Algérie, repas des bénéficiaires Activité 2 : Organisation d un voyage d étude en Belgique Description Ces visites d étude permettront (1) de visiter un ou plusieurs centres de maintenance d autobus en insistant notamment sur la gestion environnementale du centre, (2) de découvrir comment des organismes de formation du personnel du secteur des transports intègrent les questions environnementales dans leurs formations et (3) d étudier la possibilité de conclure des partenariats entre les ministères algériens et belges chargés des transports et de l environnement. Un point focal sera désigné au sein du MTPT. Il sera en charge d appuyer les participants (ateliers de travail, restitution, validation des tdr) dans la préparation du contenu des accords de partenariats. Objectif Aboutir à une meilleure perception d une gestion environnementale d un centre de maintenance, identification et compréhension des bonnes pratiques. Impliquer les cadres de l ETUSA dans la prise de contact avec leurs homologues belges.conscientiser les formateurs de l ETUSA à l environnement et aux interrelations Environnement-Transport en vue de déterminer les objectifs opérationnels qui seront poursuivis à travers l élaboration du kit de formation Livrables détaillés Enrichissement du préambule de mise en contexte pour la démarche environnementale de l atelier de Ghermoul par l introduction de références aux bonnes pratiques. Premières idées pour «l Atelier ETUSA de demain» (voir activité 4, feuille de route) Production de notes de synthèse sur la manière de prévoir la transposition des bonnes pratiques dans les kits de formation à élaborer. Si possible, termes de référence pour un projet d accord de partenariat. Ressources humaines bénéficiaire 3 cadres de l ETUSA dont une du centre de Ghermoul 3 formateurs de l unité formation Ressources mises à disposition par la CTB Organisme(s) homologue(s) de l ETUSA Pour les visites : un expert international 1x2,5 jours = 2,5 jours Pour l étude des bonnes pratiques : deux experts internationaux 2x2,5 jours = 5 jours Préparation et suivi à distance : 11 jours d expertise Ressources mise à disposition par le bénéficiaire Un point focal sera désigné au sein du MTPT. Il sera en charge d appuyer les participants (ateliers de travail, restitution, validation des tdr) dans la préparation du contenu des accords de partenariats. Les déplacements locaux des participants en Algérie seront assurés par l ETUSA. 6/10

7 ACTION 2 : APPUI A LA GESTION ENVIRONNEMENTALE DE L ATELIER DE GHERMOUL Activité 3: Accompagnement pour la mise au point d'une démarche qualitéen vue de réduire l impact environnemental de l atelier de Ghermoul Description Ateliers collaboratifs de 3x5 jours, expertise à distance. Le suivi sera assuré par le point focal d une part et par l expert à distance (échanges écrits) et à travers des missions de suivi. Celui-ci devra en effet donner progressivement des inputs sur les différents drafts du mode opératoire et du plan d action. Le point focal devra s assurer que cette rédaction ne soit pas la tâche du seul expert. La première semaine d atelier répondra à la question de savoir quels objectifs se donner : où veuton aller? Elle sera consacrée à la définition d une feuille de route pour «l Atelier ETUSA de demain» en vue de réduire l impact environnemental de l atelier de Ghermoul : les buts à atteindre, les changements à apporter, les éléments de contexte interne et externe à prendre en compte, les acteurs à impliquer, les grands items du plan d action. L identification des changements à apporter prendra appui sur l audit environnemental réalisé lors d une précédente intervention ainsi que sur les enseignements tirés du voyage d étude quant aux bonnes pratiques. La deuxième semaine d atelier répondra à la question des actions à mener : que faut-il faire? Elle sera consacrée à la méthodologie pour l élaboration d un plan d action : pré-identification des actions à mettre en place, matrice des responsabilités, matrice des priorités, calendrier, moyens humains, logistiques et budgétaires à consacrer. La troisième semaine d atelier répondra quant à elle à la question de savoir comment procéder : comment faut-il s y prendre? Elle sera consacrée à la définition de la démarche opératoire : identification et agencement des étapes pour le changement (= la mise en œuvre des actions), identifications des obstacles, difficultés et résistances, recherche concertée de solutions ainsi que la validation du plan d action. Objectif L objet de cette activité est de mettre en place la rédaction collaborative d une démarche opératoire environnementale de l atelier de Ghermoul qui puisse servir de pilote pour les autres ateliers de l ETUSA et des ETUs et d un plan d action pour réduire l impact environnemental de l atelier de Ghermoul. Ces documents seront basés sur l analyse de l audit environnemental réalisé lors d une précédente intervention. Livrables détaillés Démarche opératoire environnementale de l atelier de Ghermoul qui puisse servir de pilote pour les autres ateliers de l ETUSA et des ETUs Plan d action pour réduire l impact environnemental de l atelier de Ghermoul. Evaluation : de type 3 Il s agit ici de la mobilisation de et du transfert de tous les acquis des étapes précédentes en vue d arriver aux produits finaux que sont le mode opératoire et le plan d action Ressources humaines bénéficiaire Personneldu centre de Ghermoulet de l ETUSA dont a minima les 3 cadres qui ont bénéficié du voyage d étude. Ressources mises à disposition par la CTB Sur place : 2 experts (un expert technique et un expert de l accompagnement au changement) : 2x3x5 jours = 30 jours d expertise Préparation et suivi à distance : 19 jours d expertise Ressources mise à disposition par le bénéficiaire Organisation logistique : convocations, réservation de salle, repas des bénéficiaires 7/10

8 ACTION 3 : FORMATION DE FORMATEURS Activité 3bis : Formations «Environnement et Transports» thématiques 1 Description Formation thématique dans le domaine de l Environnement et destransports en communs urbains. Cette formation qui regroupera des participants issus des autres acteurs actifs dans le transport terrestre urbain en Algérie (Ministère et centres de formations sous tutelle du Ministère). Objectif L objectif de cette formation est de doter les participants d ETUSA de connaissances théoriques et méthodologiques qui leur permettront de comprendre les enjeux environnementaux et spécifiquement ceux en rapports avec le transport par bus et qui leur seront nécessaires à la production des kits de formation. Livrable détaillé Cette formation action permettra la rédaction d un texte de base avec illustrations qui servira, dans l activité suivante, en tant que vade mecum pour l intégration des aspects environnementaux dans les différents modules de kitsde formation. En collaboration étroite avec le point focal (entre le PRCDE et ETUSA), le groupe devra s atteler à la rédaction d un texte de base illustré. Comme ce texte devra servir de mouture au kit de formation, sa rédaction sera inclusive et devra donc prendre en compte les avis du comité pédagogique. Evaluation : de types 1 et 2 Evaluation à directement après la formation et mise en pratique des acquis dans la rédaction du texte de base Ressources humaines bénéficiaire Les mêmes cadres que ceux qui ont participé à l activité précédente Ressources mises à disposition par la CTB A déterminer selon les besoins et opportunités Ressources mises à disposition par le bénéficiaire Organisation logistique : convocations, réservation de salle, repas des bénéficiaires 1 L analyse des besoins relatifs à la mise en œuvre de cette activité sera menée à l issue des activités 2 et 3. Les objectifs, livrables et ressources à mobiliser seront revus et affinés si nécessaire à ce moment. Le cas échéant, il sera notamment tenu compte des possibilités d appui découlant d éventuelles conclusions de partenariats avec des institutions belges. 8/10

9 Activité 4 : Formation à la pédagogie de l environnement Description L objet de cette formation action de 2x 5 jours sur site est d accompagner les 3 formateurs dans l intégration des aspects environnementaux dans leur kit de formation grâce à une formation méthodologique et à un accompagnement personnalisé pour l application de cette approche sur des modules pilotes du kit. Un premier draft fera l objet d une restitution au comité pédagogique qui fera ses remarques avant la validation finale du Kit. Cette validation doit être l objectif poursuivi par les concepteurs avec l appui des deux coaches mentionnés. Objectif Cette formation-action aura comme objectif d acquérir des compétences méthodologiques qui permettront aux formateurs de réaliser des kits de formation qui prennent en compte les aspects environnementaux. Livrable détaillé Cette formation action permettra la réalisation d un kit de formation : transports en communs urbains. Evaluation : de types 1, 2 et 3 Les évaluations prendront successivement la forme suivante : - Une évaluation à chaud sur les appréciations des participants en présence du formateur. - Une évaluation du formateur sur l intégration des acquis dans le projet de kit - Une mise en pratique des apprentissages lors de la rédaction conjointe du kit (= démarche métrologique développée). Cette rédaction sera suivie et évaluée par le coach sur le lieu du travail. Ressources humaines bénéficiaire Les mêmes cadres que ceux qui ont participé à l activité 2 Ressources mises à disposition par la CTB Sur place : un expert international : 2x5 jours = 10 jours, avec l appuid experts thématiques algériens Préparation et suivi à distance : 22,5 jours d expertise Ressources mise à disposition par le bénéficiaire Organisation logistique : convocations, réservation de salle, repas des bénéficiaires Eléments pour l évaluation des formations A l issue des formations, les participants seront notamment invités à se prononcer sur les éléments suivants : Le programme correspondait aux informations reçues avant la formation Les objectifs de la formation étaient clairs et précis Les objectifs de la formation ont été atteints Le contenu de la formation correspondait à mes besoins et à mes préoccupations Les méthodes d enseignement (exercices et activités) ont favorisé l apprentissage Cette formation m a permis d augmenter mon niveau de connaissance et de compétence Je me sens en capacité d appliquer directement mes apprentissages dans le cadre de mon travail L équipe de formateurs était à l écoute de tous les participants Je recommanderais cette formation à mes collègues de travail 9/10

10 Présentation du calendrier Planification des activités : Activité 1 : Mise en place d une formation tronc commun sur la thématique «Environnement et Transports» o Semaine du 14 mai 2017 o Semaine du 15 octobre 2017 Activité 2 : Visites d étude en Belgique o Semaine du 17 septembre 2017 (transports routier et ferroviaire, à confirmer) o Semaine du 24 septembre 2017 (transports maritime et aérien, à confirmer) Activité3 : Accompagnement pour la mise au point d'une démarche qualité o Semaine du 19 novembre 2017 o Semaine du 14 janvier 2018 o Semaine du 18 mars 2018 Activité 4 : Formation à la pédagogie de l environnement o Semaine du 17 décembre 2017 o Semaine du 18 février /10

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES EUROPEENNES ELEMENTS DE CONTEXTE

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES EUROPEENNES ELEMENTS DE CONTEXTE RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES EUROPEENNES SUR L EFFICACITE DE L AIDE EXTERIEURE AUX SYSTEMES DE SANTE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE ELEMENTS DE CONTEXTE L audit réalisé par la Cour des Comptes européennes

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES... 1 1.1. Pays bénéficiaire... 1 1.2. Autorité contractante... 1 2. CONTEXTE...

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale L Institut national d assurance maladie-invalidité Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale 6 Juillet 2015 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Codirecteur international en assurance-maladie PÉROU

Codirecteur international en assurance-maladie PÉROU Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES ARCHIVES INFORMATION DOCUMENTATION ET RELATIONS PUBLIQUES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT TECHNIQUE

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Note Simplifiée. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------

Note Simplifiée. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------ UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------ PROJET D APPUI A L EXTENSION DE LA COUVERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES PAYS MEMBRES DE L UEMOA Note Simplifiée

Plus en détail

L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes

L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes Les engagements de la Belgique La loi sur la coopération internationale de 1999 institue l égalité

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication Matières budgétaires Communication et Information Gestion générale Logistique, économat et appui technique Normes juridiques et Litiges Personnel et Organisation Police Santé humaine / Soins aux animaux

Plus en détail

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA PLATEFORME DE GESTION DES CONNAISSANCES POUR LA REFORME DE LA GOUVERNANCE COMPOSANTE 3 Objectif 3.C Sous-objectif 3.C.02

Plus en détail

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Les opportunités 2014/2020 des programmes INTERREG pour les acteurs du Nord Pas de Calais Les 1ères rencontres de la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Séminaire sur la Coopération Territoriale

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

1 - Quels sont les principaux obstacles rencontrés à la mise en accessibilité?

1 - Quels sont les principaux obstacles rencontrés à la mise en accessibilité? 1 Audition de Claire-Lise Campion C.E.S.E. 30 avril 2014 Seul le prononcé fait foi 1 - Quels sont les principaux obstacles rencontrés à la mise en accessibilité? Rappel : la loi du 11 février 2005 prévoit

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

APPEL D OFFRE. Projet décisionnel. Juillet 2011

APPEL D OFFRE. Projet décisionnel. Juillet 2011 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES APPEL D OFFRE Projet décisionnel Juillet 2011 SOMMAIRE 1- CONTEXTE 3 1.1 Présentation de l entreprise 3 1.2 Organisation CCCA-BTP 3 2- LE PROJET DECISIONNEL

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Valorisation des résultats de la recherche. Objet et domaine d application du manuel Qualité...2

Valorisation des résultats de la recherche. Objet et domaine d application du manuel Qualité...2 Valorisation des résultats de la recherche Version : décembre 2003 Objet et domaine d application du manuel...2 Champ d application du manuel 2 Périmètre d application du manuel 2 Terminologie 2 Présentation

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Semaine Européenne de la réduction des déchets (21-29 novembre 2009)

Semaine Européenne de la réduction des déchets (21-29 novembre 2009) Semaine Européenne de la réduction des déchets (21-29 novembre 2009) Objectifs de la Semaine Réduire la quantité de déchets générés en Europe en impliquant tous les acteurs concernés par des programmes

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA FONDATION PRINCE ALBERT II DE MONACO

CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA FONDATION PRINCE ALBERT II DE MONACO CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA FONDATION PRINCE ALBERT II DE MONACO ET L UICN, UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE ET DE SES RESSOURCES EN PRESENCE DE L INSTITUT OCEANOGRAPHIQUE,

Plus en détail

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation SEP 2B juin 20 12 Guide méthodologique de calcul du coût d une Sommaire Préambule 3 Objectif et démarche 3 1 Les objectifs de la connaissance des coûts 4 2 Définir et identifier une 5 Calculer le coût

Plus en détail

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificat de formation continue Certificate of Advanced Studies Management de l énergie janvier septembre 2013 f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i Avec le soutien de Office

Plus en détail

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT D ÉTABLISSEMENT POUR LES USAGES PÉDAGOGIQUES DU NUMÉRIQUE LETTRE DE MISSION ACADÉMIQUE Vous avez accepté d être le référent pour les usages pédagogiques du numérique de votre

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports

Ministère des sports. Le ministre des sports Ministère des sports Direction des sports Mission sport et développement durable Personnes chargées du dossier : Arnaud JEAN Tél. : 01 40 45 96 74 Mel: arnaud.jean@jeunesse-sports.gouv.fr Fabienne COBLENCE

Plus en détail

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité CIRCULAIRE AUX KINESITHERAPEUTES 2008/1 SOINS DE SANTE Correspondant : Tél. : 02/739.74.79 E-mail : kine@inami.fgov.be Website : www.inami.be

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation Un programme animé par Systematic et copiloté par Systematic, Opticsvalley et le réseau des Chambres de Commerce et d Industrie Paris-Ile-de-France Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes

Plus en détail

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821 Termes de Référence de l évaluation externe du projet: «Dialoguer et Participer l Interaction Institutionnalisée entre Acteurs étatiques et non-étatiques» Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

INDEX... 2 INTRODUCTION... 4 PÉRIODE... 4

INDEX... 2 INTRODUCTION... 4 PÉRIODE... 4 Monitoring Marchés publics Utilisation des applications d e-procurement dans les services de l Etat fédéral Avril 2013 Juin 2013 1 Index INDEX... 2 INTRODUCTION... 4 PÉRIODE... 4 RAPPORT POUR LES SERVICES

Plus en détail

Date limite de remise des dossiers de réponse :

Date limite de remise des dossiers de réponse : REGLEMENT DE L APPEL A MANIFESTATION D INTÉRÊT POUR LA MISE EN ŒUVRE DU TROISIEME SEGMENT DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE LA FORMATION (SPRF) SOUS FORME D UN SERVICE D INTERET ECONOMIQUE GENERAL (SIEG) TERRITRORIALISE

Plus en détail

Objectifs stratégiques et opérationnels 2009-2011: état des lieux

Objectifs stratégiques et opérationnels 2009-2011: état des lieux Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Objectifs stratégiques et opérationnels 2009-2011: état des lieux Comité de consultation du 30/11/2011 Objectifs stratégiques 2 16% 9% 29% 46%

Plus en détail

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT (s appliquant aux projets d aide d urgence, de réhabilitation/ reconstruction et de prévention/ réduction des risques et de résilience) Le rapport final

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

6 ème Orientation INFORMATION ET SENSIBILISATION THEMATIQUE 1: KIT DE COMMUNICATION ENVIRONNEMENT EN ENTREPRISE

6 ème Orientation INFORMATION ET SENSIBILISATION THEMATIQUE 1: KIT DE COMMUNICATION ENVIRONNEMENT EN ENTREPRISE Fiche action n 6.1.1 Réalisation d'un CD Rom 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES En s inspirant des outils mis en place au sein de la Poste (région Champagne Ardenne), l objectif est de fournir un Kit (guide méthodologique)

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior)

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior) 1.1.1 Experts principaux Ces termes de référence définissent les profils requis pour les experts principaux. Le soumissionnaire doit fournir une déclaration d'exclusivité et de disponibilité pour les experts

Plus en détail

Système Management Environnemental

Système Management Environnemental Système Management Environnemental Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine - Bassin Eaux Pluviales Environnemental Politique Qualité Sécurité Environnement Sommaire Norme

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

BELGIQUE. Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées

BELGIQUE. Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées BELGIQUE Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées Ouverture de la Conférence DECLARATION DE S.E. Mme BENEDICTE FRANKINET AMBASSADEUR

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT. Commission de l UEMOA

AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT. Commission de l UEMOA NCO NOTE DE COMMUNICATION PUBLIQUE D OPERATION AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT Commission de l UEMOA Projet d appui à l extension de la couverture du risque maladie dans les États membres de l UEMOA

Plus en détail

1. Contexte et justification

1. Contexte et justification Termes de Référence pour l assistance technique à la Cellule de Gestion des Projets et des Marchés Publics du Ministère de la Santé Publique en République Démocratique du Congo 1. Contexte et justification

Plus en détail

DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER

DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER CHAPITRE 2 DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER Ce chapitre s adresse aux directeurs de programme, à leurs partenaires nationaux, aux coordinateurs d enquête et au personnel technique. Il vous aidera

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE

Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE A transmettre par mail à : Date-limite de réception impérative des candidatures : 12 juin 2014 Nom

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet Les bourses d études ou de stages sont financées par la coopération belge dans le cadre d un accord de coopération

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique Yann MENAGER

Plus en détail

Présentation générale du Manuel De Procédures de l Agence de Développement Social

Présentation générale du Manuel De Procédures de l Agence de Développement Social Présentation générale du Manuel De Procédures de l Agence de Développement Social 1 Page sur 5 1. PRESENTATION DU MANUEL DE PROCEDURES... 3 2. STRUCTURE DU MANUEL DE PROCEDURES... 3 Fenêtre 1 : Structure

Plus en détail

Catalogue de formations Management:

Catalogue de formations Management: Catalogue de formations Management: Tuteur formateur...page 2 Tuteur Hiérarchique...page 3/4 Réussir sa réunion management...page 5 Animer et diriger son équipe...page 6/7 Les leviers de la motivation...page

Plus en détail

CAF et ISO L expérience du Service d audit interne du Ministère de la Communauté française de Belgique

CAF et ISO L expérience du Service d audit interne du Ministère de la Communauté française de Belgique 5QC CAF Centre CAF et ISO L expérience du Service d audit interne du Ministère de la Communauté française de Belgique Jean-Michel CASSIERS et Léon ZAKS 1. Présentation du Service 2. Missions du Service

Plus en détail

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie Audits énergétiques L efficacité énergétique dans l industrie Préambule Vos consommations énergétiques vous semblent trop élevées et vous souhaitez améliorer l efficacité énergétique de vos installations

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

GUIDE SUIVI EVALUATION RIDER SUODE

GUIDE SUIVI EVALUATION RIDER SUODE GUIDE SUIVI EVALUATION RIDER SUODE Ce document, réalisé dans le cadre du GT5 «suivi / évaluation», est un guide pour les experts du Comité Scientifique. Les critères et indicateurs choisis dans ce document

Plus en détail

P s a sep e o p r o t S e S r e vi v ce c s Fabrice Dubost

P s a sep e o p r o t S e S r e vi v ce c s Fabrice Dubost Passeport Services Fabrice Dubost 2.6 Gestion des Mises en Production ITIL, Soutien des services Entreprise, Clients et Utilisateurs Outil de Supervision Dysfonctionnements Questions / Renseignements Incidents

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 8 modules de management intégrés www.red-on-line.net www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 1. 2. 3. 1. 4. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 5. 1.

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI)

TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI) TERMES DE REFERENCE Consolidation du programme régional Risques Naturels de la Commission de l Océan Indien (COI) 1) Contexte général La phase I du projet Risques Naturels (RN-COI) a été financée par l

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS

REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS Points saillants du projet pilote pour la promotion de l éco-exemplarité dans les entreprises wallonnes Structure de la présentation

Plus en détail

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 15 Novembre 2012 Instance de Suivi et de Concertation AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les études environnementales

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF République Démocratique du Congo Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF Plan de consultation Kinshasa,

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Management de l Environnement" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 13 octobre 2007 2 2013 / 2014 Groupe Sup

Plus en détail