THEME 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle."

Transcription

1 THEME 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle. CHAPITRE UN : Croissance et mondialisation depuis INTRODUCTION Du milieu du XIXè au début du XXIè, le monde connait une transformation plus rapide qu au cours des millénaires précédents.! Cette transformation est le résultat d une croissance économique issue d un processus d industrialisation né en Angleterre à la fin du XVIIIè et qui s est diffusé à la majeure partie du monde jusqu à nos jours. Cette industrialisation passe par trois grandes révolutions industrielles. (voir chronologie) Cette croissance plus rapide que celle de l ère post industrielle n est pas régulière et connaît des crises et des étapes qui permettent d identifier des cycles. (voir chronologie) Durant cette période , la mondialisation phénomène ancien remontant au Grandes découvertes se diffuse, malgré les crises économiques et les guerres mondiales, à la presque totalité du monde. Cette mondialisation est dominée tour à tour par des économies-mondes concept utilisé par l historien Fernand Braudel c est une partie de la planète économiquement autonome et qui domine le monde à partir d une ville : le RU les EU et enfin un monde multipolaire.(voir chronologie) CHAPITRE UN : Croissance et mondialisation depuis I / 150 ans de croissance économique. A / Aux origines de la a / Définition de la b / Les étapes de la c / Les facteurs de la! PAGE 1

2 I / 150 ans de croissance économique. PROBLÉMATIQUES Quelles sont les différentes phases et les caractéristiques de la croissance économique du milieu du XIXè siècle jusqu à nos jours? Quels sont les facteurs de la croissance et de la crise? Pourquoi les idéologies justifiant le capitalisme et la mondialisation sont remises en cause aujourd hui? A / Aux origines de la a / Définition de la En principe, la croissance économique se définit comme une augmentation significative de la production sur une période longue. Elle se distingue en cela d'une simple période d'expansion qui n'est qu'une phase de conjoncture (court terme, moyen terme). b / Les étapes de la La croissance comporte des étapes étudiées par l économiste Walt Withman Rostow. Il discerne cinq grandes étapes des sociétés industrielles (énoncée dans Les étapes de la croissance économique publiée en La société d'origine, dite société traditionnelle, ne vit que de l'exploitation de la terre, elle est relativement hostile au progrès et les hiérarchies sociales y sont figées. Les conditions préalables au décollage. Le changement y est plus facilement accepté, permettant que la croissance économique dépasse la croissance démographique, grâce à la révolution agricole notamment. Des bouleversements politiques et religieux s'y produisent (la Réforme, la révolution anglaise, la guerre d'indépendance des États Unis, la RF etc.). DOC ROSTOW B / Une croissance économique ponctuée de crises. a / Les périodes de forte b / Les crises économiques. c / Les réponses à la crise. II / Trois économiesmonde successives. A / La première économie-monde : la Grande Bretagne ( ). a / Une économiemonde reposant sur une puissance industrielle, financière, commerciale et impériale. b / La fin du «moment britannique» à la sortie de la Première Guerre mondiale.! PAGE 2

3 Réforme, la révolution anglaise, la guerre d'indépendance des États Unis, la RF etc.). Puis arrive l'étape la plus courte et la plus décisive, «le décollage» ou take-off : durant une vingtaine d'années les investissements massifs dans l'industrie permettent une inflexion majeure et durable du rythme de la croissance (0,2% en moyenne par an avant le XVIIIe, 1,2% au XIXe). Les sociétés connaissent le stade de «la maturité» avant le début de la production de masse. La croissance mène à l'étape ultime de la société : la «consommation de masse» c / Les facteurs de la DOC VAGUES INNOVATION Joseph Schumpeter s est interrogé sur les facteurs de la Pour lui la croissance repose sur des va gues d innovation issues des révolutions industrielles. (voir chronologie). On perçoit 5 vagues qui s accélèrent dans le temps : pour passer de l invention à l innovation 112 ans pour la photographie ( ), 3 ans pour la puce électronique ( ). DOC CAPITALISME SOCIALISME ET DEMOCRATIE 1 / Q u i j o u e u n r ô l e important dans le système économique, pourquoi? Le personnage important est l entrepreneur autre facteur de la croissance, il prend des risques, investit... 2 / Comment fonctionne l e c a p i t a l i s m e s e l o n Schumpeter? Le capitalisme fonctionne sur le principe de la D E S C T R U C T I O N CREATRICE, qui voit la disparition des secteurs économiques remplacé par d autres plus innovants (cassette / cd). 3 / Q u e l s s o n t l e s nouveaux modes de PO cités par Schumpeter? C est l introduction du TAYLORISME : Taylor propose en 1880 en OST qui sépare la conception de la production et confère à chaque ouvrier une tache précise et minutée et le FORDISME invention d HENRY FORD qui propose le travail à la chaine, une hausse des salaires et la baisse des prix des voitures. Il existe d autres facteurs de la croissance comme la concentration industrielle comme les usines THYSSEN ou KRUPP dans la Ruhr qui permet des économies d échelle. Il y a aussi l augmentation de la B / La deuxième économie-monde : le XXème siècle américain ( ). a / Les Etats-Unis, la puissance globale du XX ème siècle. b / Une hyperpuissance contestée à la fin du XXème siècle. C / De l économiemonde à l économie mondialisée : une aire multipolaire ( ). a / Un monde de plus en plus interconnecté... b /... donnant naissance à un monde multipolaire.! PAGE 3

4 demande avec la révolution démographique (voir transition démographique) ( v o i r chronologie) illustrée par le Baby-boom et aussi le développement de la publicité dans les années 20. On peut ajouter l intervention de l Etat dans l économie comme la construction de barrage pendant le New deal en (Voir Chronologie). Enfin, la modernisation des moyens de transport et la diffusion du libre échange (traité de libre échange 1860 entre Fce et GB) on favorisé la (voir chronologie) B / Une croissance économique ponctuée de crises. a / Les périodes de forte Les pays industrialisés ont connu des périodes de forte (voir chronologie) : Cette période coïncide avec la découverte de l or californien créant une ruée vers l or ( ) Cette période correspond aussi à l extension du réseau ferroviaire mondial (le réseau ferroviaire est X 5 sous le second Empire. ). Enfin on assiste au Take off des EU et du Japon (début de l ère MEIJI en 1868) : On assiste à la première mondialisation symbolisé par l ouverture du canal de Panama en 1914, avec d importants flux migratoire et économique. Le fordisme fait son apparition aux EU. En France on parle de la Belle Epoque : les PI renouent avec la prospérité ce sont les années folles où la société de consommation apparait aux EU : c est la période 30 GLORIEUSES expression de l économiste Jean Fourastié a vec des taux de croissance inédit 9 % au Japon. On assiste à une élévation du niveau de vie et le plein emploi, ainsi que le développement de l Etat providence. Etant dans une période d abondance et d espérance en l avenir, les PI connaissent le phénomène du Baby-boom. b / Les crises économiques. I / La population active, reflet des mutations économiques et sociales depuis A / L affirmation d une société industrielle : de la «fin des paysans à «l âge de l ouvrier». a / La croissance de la population active. b / Le recul de la paysannerie. c / Apogée et déclin du monde ouvrier. B / Vers une société post-industrielle : un secteur tertiaire hégémonique. a / La tertiarisation de l économie... b /... sur fond de précarité. On distingue 4 grandes crises sur la période (voir chronologie)! PAGE 4

5 La Grande Dépression , la crise des années 30, la crise des années 70 et la crise des années DOC VIDEO Raison de la crise de / Po u rq u o i l e s américains ont du vendre leur maison? Les américains n étaient pas solvables. 2 / Q u e s t c e q u u n subprimes? Ce sont des prêts hy pothécaires a vec des TI variables. 3 / Pourquoi les prêts sont-ils donnés à des gens pauvres? Car les TI sont bas et la maison est hypothéquée. 4 / Po u rq u o i l e s banquiers n hésitent pas à prêter? Les banquiers pensent faire une plus value lors de la vente du bien immobilier. 5 / C o m m e n t s e d é c l e n c h e l a c r i s e d e s subprimes? Face à l inflation la banque fédéral des EU a augmenté les TI à un moment de crise immobilière. 6 / Comment la crise américaine se répand aux monde entier? Les banques européennes avaient acheté une partie de ces prêts hypothécaires dit prêts toxiques. Les américains ne pouvant pas rembourser, les banques ont manqué de liquidités et certaines ont fait faillite comme Lehman Brothers. 7 / Pour la plupart des crises économiques, quel est l'élément déclencheur? La plupart des crises économiques commencent par un Krach boursier comme celui de Vienne en 1873 ou ceux de Wall Street en 1929 et DOC TABLEAU STAT CONSEQUENCES DE LA CRISE 1 / Quel les sont les conséquences des deux crises économiques? Les deux crises font chuter la croissance, augmente le chômage, freine le commerce international 2 / L impact des deux crises est-il identique? Non la crise de 1929 est plus durable et plus intense. DOC CRISES CHAOS ET FINS DU MONDE C / La féminisation croissante de la population active. a / L entrée dans le monde du travail. b / Un travail féminin confronté au plafond de verre. II / La France, terre d immigration. A / : Vers une immigration de masse. a / Un appel à l immigration précoce. b / Une intégration difficile. B / : l immigration encouragée. a / Un besoin massif de main d oeuvre.! PAGE 5

6 1 / Po u rq u o i l e 1 5 septembre 2008 est-il une grande date du capitalisme mondial? C est l écroulement d un monde et la mondialisation c / Les réponses à la crise. Selon les libéraux comme ADAM SMITH ou RICARDO, la crise économique est un bienfait elle permet l autorégulation de l économie en éliminant les entreprises les moins productives, ils proposent aussi l intensification de la liberté de commerce. Problème pour la crise de 1929 il y a une connait une révolution : fin du néolibéralisme, déclin de l occident au profit des puissances émergentes, envie de gérer le monde a vec des institutions comme le FMI G20 et les états. Il faut un MARCHÉ RÉGULÉ. persistance du chômage et bp d état choisissent le protectionnisme. Vo i r S c h é m a p o u r l e KEYNÉSIANISME. Cours ma gistral sur les réponses actuelles. II / Trois économiesmonde successives. PROBLÉMATIQUES b / Une image négative de l immigré sur fond de précarité. C / : l immigration en débat. a / La fermeture des frontières. b / L immigration, un problème politique majeur. Comment l Angleterre affirme-t-elle son statut de première puissance mondiale? Pourquoi le XX ème siècle est un siècle américain? Quel nouveau paysage économique émerge du processus de mondialisation? A / La première économiemonde : la Grande Bretagne ( ).! PAGE 6

7 a / Une économie-monde reposant sur une puissance industrielle, financière et impériale. L Angleterre est le berceau de la RI commencée à la fin du XVIII ème siècle, échappant aux guerres révolutionnaires et napoléoniennes ( ) qui ont ravagé le continent. Elle devient la MANUFACTURE DE L ÉCONOMIE MONDIALE : 53 % de la PO d acier, 34 % de la flotte marchande et 22 % des exportations mondiales. DOC CITY DE LONDRES La Gb devient la banque du monde. L autre atout c est son empire où le soleil ne se couche jamais. Pour maintenir cet empire, la ROYAL NAVY première marine militaire du monde protègent les routes commerciales et les passages stratégique comme le canal de Suez ouvert en 1869: c est donc une THALASSOCRATIE. 1 / En quoi Londres est le centre de l économiemonde? Enfin la GB domine l information en tissant un réseau télégraphique intercontinentale. Londres est le premier port mondial et la City est le centre des finances mondiales : bourse, banque d Angleterre qui gère la monnaie internationale. Ces avantages la pousse à adopter le libre échange dès 1846 et de convaincre la France en Le RU impose une nouvelle DIT : matières premières contre produits à forte VA. b / La fin du «moment britannique» à la sortie de la Première Guerre mondiale. DOC : TEXTE MADE IN GERMANY. 1 / A quelle époque la GB se voit concurrencer? Vers 1890 la GB est de plus en plus concurrencée notamment par l Allemagne. La GDE DEPRESSION porte un coup à la suprématie britannique : le MADE IN BRITAIN né en Angleterre est! PAGE 7

8 remplacé par le MADE IN GERMANY. 2 / Pa r q u e l s m o ye n s l A l l e m a g n e a p u concurrencer la GB? L Allema gne s est spécialisée dans la deuxième RI en protégeant ses produits par le protectionnisme. C est la WWI qui porte un coup fatal à l hégémonie britannique. Endettée auprès des EU pour financer son effort de guerre, l Angleterre perd son statut de banque du monde Devant ce déclin, la GB se retranche derrière son empire. En 1926 LEO AMERY crée le L Empire Marketing Board pour promouvoir les produits de l Empire. Après la crise de 1929 elle crée le COMMONWEALTH en 1931 et rétablit le protectionnisme en B / La deuxième économiemonde : le XXème siècle américain ( ). a / Les Etats-Unis, la puissance globale du XX ème siècle.! Dès 1850, les EU possèdent 2 atouts fa vorables à leur industrialisation : un territoire immense riche en matières premières, une foret croissance démographique grâce à l immigration européenne offrant un cout de la Mo très bas.! Ainsi le EU entrent dans la 2 RI a vec des innovations majeures : 1879 ampoule électrique d EDISON, HENRY FORD élabore le W à la chaine en 1913.! A la veille de la WWI ils ont la première puissance économique mondiale et la guerre leur permet de devenir les créanciers du monde.! La WWII permet aux EU d accéder au statut de SUPERPUISSANCE en contrôlant l économie mondiale (FMI GAT T, MARSCHALL en 1947, $ monnaie internationale, FTN très puissantes comme Coca Cola.)! PAGE 8

9 Les EU combattent pendant la guerre froide ( ) l URSS autre superpuissance en utilisant son HARD POWER (éco et militaire) et son SOFT POWER (AMERICAN WAY OF LIFE). La thalassocratie l emporte sur la tellurocratie, cette dernière tombe en 1991, ceci semblant couronner le siècle américain en obtenant le titre d hyperpuissance. b / Une économie-monde contestée à la fin du XXème siècle. Dès les années 60, les EU sont déjà confronté à des difficultés, ils sortent épuisés de la guerre du Vietnam ( ). L Amérique doute d autant plus qu apparaissent des rivaux économiques comme la CEE et le JAPON, qui sont relayés au début des années 90 par des puissances émergents comme la Chine.! Les EU connaissent un déficit commercial croissant depuis 1973 et l hégémonie du dollar est remis en cause par le yen et l euro. Enfin les attentas du 11 septembre 2001 symbolisent le rejet d une Amérique jugée arrogante. C / De l économie-monde à l économie mondialisée : une aire multipolaire ( ). a / Un monde de plus en plus interconnecté...! A partir des années 70, on assiste à une accélération de la circulation des marchandises, des capitaux et de l information. La production mondiale exportée passe de 15 à 25 % de 1973 à La conteneurisation et la réduction des couts de transport expliquent cette évolution. Même constat pour le mouvement des capitaux, le flux annuel des IDE passe de 25 milliards à 1700 milliards de 1970 à De plus les NTIC permettent une connexion au monde très rapide : il y a actuellement 2 milliards d internautes. Les connexion sur le réseau facebook montre une fracture numérique.! Enfin les FTN mettent en place une nouvelle DIT par le biais des délocalisations à la recherche d une main d oeuvre moins coûteuse et plus docile, permettant de f ranchir les barrières douanières.! PAGE 9

10 b /... donnant naissance à un monde multipolaire. VOIR CROQUIS! Il y a une permanence, les EU restent la première puissance économique, son dynamisme économique s appuie sur de nouvelles régions comme le croissant périphérique spécialisé dans les nouvelles technologie. Cependant la puissance américaine est à relativiser (voir cours précédent).! Deuxième pôle : l UE, moins dépendante des EU où 27 pays ont un marché unique et certains une monnaie commune. Cet espace produit le plus de richesses avec 28 % du PIB mondial mais leur capacité d innovation semble s émousser. Troisième pôle : le Japon a une population vieillissante et connait une faible croissance depuis la crise asiatique de 1997 (voir chronologie)! L Australie et la Nouvelle- Zélande sont rattachées à ces trois pôles qui forment la Triade (63 % du PIB MONDIAL)! A coté de la TRIADE apparaissent de nouveaux pôles les BRIC.! Les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) se caractérisent par une croissance économique rapide et représente 14 % du PIB mondial. Des firmes originaires de BRIC investissent dans les pôles de la Triade et ces pays émergents sont les nouveaux moteurs d une économie mondiale multipolaire.! Parmi ces BRIC la Chine géant démographique et deuxième puissance économique est l acteur majeur. CONCLUSION VOIR CROQUIS!! PAGE 10

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Introduction : Etats-Unis Royaume-Uni France Allemagne Japon 500 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 1820 1850 1870 1890 1910 Document 1 : Croissance

Plus en détail

Leçon n 2. Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire)

Leçon n 2. Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire) Leçon n 2. Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire) Introduction - définition du sujet (termes et cadrage) : Le concept d'economie-monde renvoie à la capacité que possède

Plus en détail

Chapitre H1 : Un siècle de transformations. Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15)

Chapitre H1 : Un siècle de transformations. Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15) Livre scolaire utilisé : Hatier, 3 ème, 2012 1 ère séance : Chapitre H1 : Un siècle de transformations Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15) Questions :

Plus en détail

Les Etats-Unis dans la mondialisation

Les Etats-Unis dans la mondialisation Les Etats-Unis dans la mondialisation Quels rôle et place les Etats-Unis tiennent-ils dans la mondialisation? I- Au centre de l économie mondiale. 1) La première puissance économique mondiale : p. 295

Plus en détail

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk INTRODUCTION Les pays d Asie ont traversé deux crises d ampleur inégale: La crise dite «asiatique» de 1997-1999.

Plus en détail

La croissance économique et ses différentes phases

La croissance économique et ses différentes phases La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 3 probléma que Quelle est la nature de la croissance économique de 1850 à nos jours? mots-clés capitalisme, crise, croissance, cycles économiques,

Plus en détail

Introduction : Croissance, développement et changement social.

Introduction : Croissance, développement et changement social. Introduction : Croissance, développement et changement social. Amorce : Le dessous des cartes, Le basculement de la richesse, Vidéo Arte + Questionnaire Questionnaire : 1 ) Les 3 catégories de pays définies

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850

Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 Introduction - définition du sujet (termes et cadrage) : A partir du milieu du XIXe siècle, l'accroissement de la production économique

Plus en détail

Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile»

Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile» CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 6 janvier 2016 Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile» Table des matières 1 Un produit mondialisé 2 1.1 La diffusion de l automobile dans

Plus en détail

Thème 1 : Le capital au cœur de la transformations des modes de

Thème 1 : Le capital au cœur de la transformations des modes de Histoire des faits économiques : Thème 1 : Le capital au cœur de la transformations des modes de production 1. Donner une définition au terme «révolution industrielle» : L expression révolution industrielle

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction... 9

SOMMAIRE. Introduction... 9 SOMMAIRE Introduction............................................ 9 Chapitre 1 : Pourquoi les BRIC peuvent-ils être qualifiés de «pays émergents»?...................... 11 1. Qu est-ce qu un pays émergent?........................

Plus en détail

B. Elle s articule autour de 3 pôles très différents:

B. Elle s articule autour de 3 pôles très différents: ASIE ORIENTALE UNE AIRE DE PUISSANCE EN EXPANSION Cette façade orientale de l Eurasie apparaît comme un espace éclaté en zones littorales, archipels et presqu îles s ouvrant largement sur l Océan Pacifique.

Plus en détail

L évolution du système de production et ses conséquences sociales

L évolution du système de production et ses conséquences sociales Histoire 3 e (= le monde depuis 1914) cours n 2 Un siècle de transformations scientifiques, technologiques, économiques et sociales Ce siècle, ce sont les cent ans qui sont derrière nous, la plus grande

Plus en détail

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations?

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2.1 - Mutations dans l économie mondiale Michel FOUQUIN (CEPII) «La crise économique qui touche la France et l ensemble du monde

Plus en détail

heurts et consensus ÉDITORIAL

heurts et consensus ÉDITORIAL LA CRISE : heurts et consensus ÉDITORIAL michel rogalski Cette crise que bien peu ont vu venir, notamment parmi ceux qui avaient prophétisé un peu hasardeusement la «fin de l Histoire», alimente en boucle

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète Capacités Localiser et situer : - le territoire français ultramarin sur un planisphère - les principaux espaces de la francophonie

Plus en détail

II. Les territoires dans la mondialisation

II. Les territoires dans la mondialisation Place dans le programme: II. Les territoires dans la mondialisation Thème 2: les puissances émergentes L exemple de la Chine I.Une puissance mondialisée MAIS Fil directeur (Démarche) II. émergente Les

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

LA PUISSANCE AMERICAINE

LA PUISSANCE AMERICAINE LA PUISSANCE AMERICAINE PROBLEMATIQUES Comment les États-Unis occupent-ils la place de première puissance mondiale? Les Etats-Unis d Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à

Plus en détail

Leçon 3 : les FRACTURES NORD-SUD ont-elles été réduites ou aggravées par la mondialisation? A) Que signifie la fracture entre le Nord et le Sud?

Leçon 3 : les FRACTURES NORD-SUD ont-elles été réduites ou aggravées par la mondialisation? A) Que signifie la fracture entre le Nord et le Sud? Leçon 3 : les FRACTURES NORD-SUD ont-elles été réduites ou aggravées par la mondialisation? LES NOUVELLES FRONTIERES ECONOMIQUES ( site les dessous des cartes) A) Que signifie la fracture entre le Nord

Plus en détail

LA CONCURRENCE INTERNATIONALE EN AFRIQUE DKHISSI SAID

LA CONCURRENCE INTERNATIONALE EN AFRIQUE DKHISSI SAID LA CONCURRENCE INTERNATIONALE EN AFRIQUE 1 DKHISSI SAID PLAN I. Introduction 23/02/2011 II. Enjeux de la concurrence internationale en Afrique III. Internationalisation de la concurrence IV. Globalisation

Plus en détail

Les fondements des échanges internationaux

Les fondements des échanges internationaux Les fondements des échanges internationaux Fiche 1 Objectif Comprendre les fondements théoriques des échanges internationaux Prérequis Croissance économique, importations, exportations, facteurs de production

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

Croissance, fluctuations et crises

Croissance, fluctuations et crises Croissance, fluctuations et crises 1.1 Quelles sont les sources de la croissance économique? FICHE 2 LA PRODUCTIVITE La productivité fait partie des mécanismes les plus importants de l économie. Produire

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

(ci-après) II. La Megalopolis, un espace au service de la puissance étasunienne et ouvert sur le monde

(ci-après) II. La Megalopolis, un espace au service de la puissance étasunienne et ouvert sur le monde Les Etats-Unis Fiche objectifs cours géo 4è F. Gavard-Perret En quoi les États-Unis sont-ils un pôle majeur de puissance et un acteur de la mondialisation? Comment la puissance étasunienne se manifeste-t-elle

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE : L ESPACE NORD-AMÉRICAIN CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE LE SYSTÈME-MONDE : DES ESPACES INTERDÉPENDANTS

PREMIÈRE PARTIE : L ESPACE NORD-AMÉRICAIN CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE LE SYSTÈME-MONDE : DES ESPACES INTERDÉPENDANTS PREMIÈRE PARTIE : L ESPACE NORD-AMÉRICAIN CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE LE SYSTÈME-MONDE : DES ESPACES INTERDÉPENDANTS I-QU EST-CE QUE LE SYSTÈME-MONDE Selon le géographe J. Rosnay, «Un système est

Plus en détail

mais personne s attend que le boulanger mette du poison dans la farine!

mais personne s attend que le boulanger mette du poison dans la farine! Ce n est pas de la bienveillance du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu il apporte à ses intérêts Adam Smith, La richesse des nations mais personne s attend que le boulanger

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Eco-Fiche LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX

Eco-Fiche LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX Eco-Fiche Mars 2012 LA COMPETITIVITE FRANÇAISE - ETAT DES LIEUX L entrée en campagne de nombreux candidats aux élections présidentielles s est faite sur le thème de la compétitivité française. C est donc

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

B) La problématique à court et moyen terme

B) La problématique à court et moyen terme Atelier 1B «La globalisation des marchés financiers, tendances et enjeux pour le Canada» Sujet : La marginalisation du Canada sur les scènes économique et financière mondiales. Ses conséquences probables

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE Martin Brookes Économiste senior, Goldman Sachs Je vais diviser ma présentation en

Plus en détail

La Crise, ses causes, ses conséquences, les voies de sortie

La Crise, ses causes, ses conséquences, les voies de sortie Désiré Loth La Crise, ses causes, ses conséquences, les voies de sortie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations?

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2.2 Nouveaux comportements / Nouvelles stratégies Marianne SIEG (Directrice du développement Air France) «La crise économique

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives.

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives. I. Introduction Le ciel sera-t-il bientôt un monopole? Moyen pour les compagnies aériennes de continuer à exister, les alliances n en sont pas mois certainement qu une étape vers leur concentration en

Plus en détail

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays LES FRANÇAIS PARMI LES MOINS MOTIVES PAR L ACHAT EN LIGNE [1] Une étude menée dans 11 pays revèle que les internautes

Plus en détail

Admission Collège universitaire - session 2013 Copie épreuve d Histoire Premier exercice : Composition

Admission Collège universitaire - session 2013 Copie épreuve d Histoire Premier exercice : Composition Admission Collège universitaire - session 2013 Copie épreuve d Histoire Premier exercice : Composition Sujet 1 : un exemple d économie-monde, l économie-monde britannique L économiste et historien français

Plus en détail

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays Joseph Bradley Jeff Loucks Andy Noronha James Macaulay Lauren Buckalew

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE 1 LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE Autres sujets L évolution de l organisation du travail et ses liens avec la croissance économique. (ESSEC 2007) Unité et diversité du capitalisme. (ESSEC 2005) Le rôle de la

Plus en détail

EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE

EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE SOURCE ET LIMITES DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1. Dans quelle mesure la croissance économique accompagne-t-elle le développement?

Plus en détail

La puissance des Etats-Unis d Amérique

La puissance des Etats-Unis d Amérique La puissance des Etats-Unis d Amérique Sur quoi est fondée la réussite de la première puissance mondiale et comment le pays parvient-il à surmonter les difficultés et les agressions extérieures? Sommaire

Plus en détail

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session NOTES IMPORTANTES : 1. Cette épreuve contient 30 questions à choix multiples. Une seule réponse est valide par question.

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

Evaluation de l'impact réel de la crise financière

Evaluation de l'impact réel de la crise financière Evaluation de l'impact réel de la crise financière Jacques SAPIR Directeur d Études à l EHESS I. Les racines réelles de la crise financière Une crise qui vient de loin L endettement des ménages américains

Plus en détail

Taux de natalité 33 21, 3 19 Taux de mortalité 15, 3 7, 4 7 Taux d accroissement naturel Nombre d enfants par femme

Taux de natalité 33 21, 3 19 Taux de mortalité 15, 3 7, 4 7 Taux d accroissement naturel Nombre d enfants par femme La Chine Activité 6 «Le défi est double, ralentir la croissance démographique et réduire les inégalités de peuplement. De 1949 à 1957, la population chinoise a doublé, atteignant le milliard. Depuis les

Plus en détail

Franck Delpal, Dominique Jacomet ÉCONOMIE DU LUXE

Franck Delpal, Dominique Jacomet ÉCONOMIE DU LUXE ÉCONOMIE DU LUXE Franck Delpal, Dominique Jacomet ÉCONOMIE DU LUXE Dunod, 2014 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-070684-6 SOMMAIRE Avant-propos 9 INTRODUCTION Le secteur du luxe

Plus en détail

Pourquoi est-il essentiel d investir?

Pourquoi est-il essentiel d investir? Pourquoi est-il essentiel d investir? L actualité économique de ces derniers mois renvoie sans cesse à l insuffisance voire l absence de croissance économique et d investissements dans les pays de la zone

Plus en détail

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945 2007-2008 Histoire, Terminale VAM La croissance et le développement depuis 1945 Salon de l'auto 1960 Mondial de l'auto 2004 Nombre de véhicules Production d'automobiles Citroen de 1950 à 2000 1200000 1100000

Plus en détail

Les entreprises de William Price 1810-1850

Les entreprises de William Price 1810-1850 Les entreprises de William Price 1810-1850 -Louise Dechêne- Texte Tiré De Histoire Sociale - Social History. Vol 1, No 1 (Avril 1968), P.16-52 Étienne Desmarais Problématique Les entrepreneurs locaux ne

Plus en détail

TALKING POINTS Nouveau monde, nouveaux enjeux, nouvelle pensée Turbulences sur le yuan, faut-il craindre une guerre des monnaies?

TALKING POINTS Nouveau monde, nouveaux enjeux, nouvelle pensée Turbulences sur le yuan, faut-il craindre une guerre des monnaies? TALKING POINTS Nouveau monde, nouveaux enjeux, nouvelle pensée Turbulences sur le yuan, faut-il craindre une guerre des monnaies? 25 janvier 2016, Paris/Hong Kong Talking Points Sommaire Nouveau monde,

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

I). ACTIVITE : Les progrès de la médecine à travers l exemple de la pénicilline et des antibiotiques.

I). ACTIVITE : Les progrès de la médecine à travers l exemple de la pénicilline et des antibiotiques. I). ACTIVITE : Les progrès de la médecine à travers l exemple de la pénicilline et des antibiotiques. A. Une découverte majeure dans le domaine de la médecine : Document A : La production de pénicilline

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

Brésil-Russie-Inde-Chine... Mutations économiques et nouveaux défis

Brésil-Russie-Inde-Chine... Mutations économiques et nouveaux défis Brésil-Russie-Inde-Chine... Mutations économiques et nouveaux défis par Julien VERCUEIL Agrégé, maître de conférences en sciences économiques à l'inalco A 264323 rêal TABLES DES CARTES, GRAPHIQUES, FIGURES

Plus en détail

Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel

Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel Projet d'aménagements apportés au programme d'histoire-géographie éducation civique Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel Octobre 2013 MEN/DGESCO Histoire Géographie_

Plus en détail

FICHE DE PREPARATION DE SEQUENCE

FICHE DE PREPARATION DE SEQUENCE FICHE DE PREPARATION DE SEQUENCE BENARD Damien Année scolaire 2010-2011. Professeur Collège Albert CALMETTE - Limoges. TITRE DE LA SEQUENCE Discipline : Histoire en 4eme. Partie 3 : L'Europe et son expansion

Plus en détail

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : UN SIÈCLE DE TRANSFORMATIONS SCIENTIFIQUES, TECHNOLOGIQUES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Un navire porte-conteneurs, transport majeur du commerce des marchandises

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Compte rendu de la table ronde «Transport maritime et mondialisation : toujours plus ou toujours moins?»

Compte rendu de la table ronde «Transport maritime et mondialisation : toujours plus ou toujours moins?» Compte rendu de la table ronde «Transport maritime et mondialisation : toujours plus ou toujours moins?» Par Nicolas Lelièvre, PLP Lettres-Histoire-Géographie, académie de Rouen, octobre 2009 Saint Dié

Plus en détail

III. Commerce des services commerciaux

III. Commerce des services commerciaux III. Commerce des services commerciaux Les exportations de services commerciaux ont augmenté de 11 pour cent. Faits saillants de l évolution en 211: vue d ensemble Données commerciales Liste des tableaux

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Thème 1- la mondialisation

Thème 1- la mondialisation Thème 1- la mondialisation Quels constats pouvez-vous opérer à partir de ce graphique? Introduction: Le géographe français, O Dolfus définit en 1997 la mondialisation comme des échanges généralisés entre

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 avril 2010 N 1 LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE Le Centre Sud a publié un rapport qui analyse les faiblesses et les

Plus en détail

1. Théorie classique de l échange international

1. Théorie classique de l échange international DEUXIEME PARTIE : 1. Théorie classique de l échange international LES FONDEMENTS THEORIQUES DE l INTEGRATION ECONOMIQUE La théorie (néo)-classique de l échange international trouve ses fondements dans

Plus en détail

L Union européenne face aux émergents : quantité négligeable dans un monde multipolaire en gestation?

L Union européenne face aux émergents : quantité négligeable dans un monde multipolaire en gestation? L Union européenne face aux émergents : quantité négligeable dans un monde multipolaire en gestation? Sebastian Santander Département de science politique (ULg) 24 septembre 2012 1 Structure de la conférence

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Stage nouveaux programmes de Terminales ES/L Florian NICOLAS L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Le redressement de l Afrique, auteur inconnu Source : www.cemcis.org (DR) Comment traiter la séquence?

Plus en détail

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions Création monétaire et systèmes bancaire et monétaire Module 1 Corrigé Liens avec les programmes de SES (1 ère ) Liens avec les programmes de STG (T ale ) Banque et création monétaire La création monétaire

Plus en détail

Fiche de travail : L Union Européenne.

Fiche de travail : L Union Européenne. Fiche de travail : L Union Européenne. Cette fiche de travail est à compléter en partie à partir du logiciel «Europe et UE» disponible sur le site Internet dans le chapitre de Géo intitulé «L Union Européenne».

Plus en détail

Partie 1 Comprendre les marchés financiers : Y a-t-il une logique derrière les mouvements en apparence aléatoires des cours boursiers?

Partie 1 Comprendre les marchés financiers : Y a-t-il une logique derrière les mouvements en apparence aléatoires des cours boursiers? Sommaire Introduction... 1 Partie 1 Comprendre les marchés financiers : Y a-t-il une logique derrière les mouvements en apparence aléatoires des cours boursiers? Chapitre 1 L analyse fondamentale est incontournable...

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Fonds monétaire international

Fonds monétaire international Fonds monétaire international Le Fonds monétaire international (FMI) a été créé en juillet 1944 lors d une conférence internationale organisée à Bretton Woods dans l Etat du New Hampshire aux Etats-Unis.

Plus en détail

L endettement public est-il un frein à la croissance économique?

L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Marine Maréchal conférence de méthode n 7 Groupe3 finances publiques-années 90. L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Introduction : Aujourd hui l endettement public de la France

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit Rappels de macro-économie La monnaie et le crédit Les différents types de monnaie La monnaie fiduciaire : pièces et billets : M1 La monnaie scripturale : avoirs bancaires M2 La masse monétaire : M = M1

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE : CROISSANCE, DEVELOPPEMENT ET CHANGEMENT SOCIAL.

INTRODUCTION GENERALE : CROISSANCE, DEVELOPPEMENT ET CHANGEMENT SOCIAL. INTRODUCTION GENERALE : CROISSANCE, DEVELOPPEMENT ET CHANGEMENT SOCIAL. INTRODUCTION : Des philosophes du XVIIIe siècle, les économistes ont hérité d une confiance en un progrès irréversible, inévitable

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail